Soutenez le forum !
1234
Partagez

Quand la Roche atteint les Nuages

Nara Aizen
Nara Aizen

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Dim 24 Avr 2022 - 19:26

Aizen était remis sur pieds, ou plutôt partiellement. Bien qu’il faisait tout pour paraître au meilleur de sa forme un regard avisé comprendrait bien vite qu’il avait à faire à un visage tiré par la fatigue. Il avait pris le temps de se faire soigner, par les Kirijins notamment mais il n’avait pas non plus la liberté de perdre du temps en repos inutile. Il s’était tout de même changé, se sentant bien mieux dans ses habits d’un blanc immaculé, comme à son habitude. Sa peau aussi était de nouveau nette et ses cheveux bien coiffés. Seules des paupières plus lourdes que la normale étaient les derniers témoins de ce qu’il avait pu endurer.

Des choses s’étaient jouées ici et de son côté il n’avait rien pu obtenir. Un échec, qu’il lui fallait maintenant assumer. Total pour lui, cet échec pourrait peut-être n’être que partiel pour la Coalition. Un échec partiel signifiait forcément son juste pendant : une réussite partielle. Et une semi-réussite de la coalition signifiait forcément une réussite personnelle dans cette mission. Lui qui s’était battu avec acharnement face à des ennemis semblant hors de portée, si jamais cela avait permit à la discussion de suivre son court alors il ferait parti des acteurs de cette conclusion.

Mais cette conclusion, quelle était-elle ? Il ne le savait pas encore, Sharrkan le savait sans doute. Peut-être pas Anzu, qui avait rejoint la bataille entre temps. Mais si l’envoyé de la Foudre était resté jusqu’à la fin alors il était sans doute déjà en train de ramener les informations récoltées jusqu’à Kumo. Aizen, de nature patient, ne pouvait quand même pas se résoudre à connaître cette conclusion qu’une fois rentrée au village. Et si ça s’était mal passé, et si le duo de la Foudre restant à la réunion n’avait rien réussi à obtenir ?

Aizen était bien placé pour connaître les penchants malsains de certains shinobis, d’autant plus en présence de leurs homologues étrangers. Les premiers échanges entre le Feu et l’Eau, déjà houleux au bout de seulement quelques secondes, ne pouvaient qu’en témoigner. Et parmi toutes ces personnes ceux qui s’étaient montrés le moins détestables avaient étaient les envoyés de la Roche. Si jamais le Jônin pouvait espérer glaner quelques informations ce serait sans doute auprès d’eux.

Mais qu’importe. Le Nara déambulait dans les vastes couloirs du QG où s’activaient, bien que trop tard, des militaires ou autres politiques pour tenter de réagir aux récents évènements. Il cherchait n’importe qui pouvant lui partager la conclusion de ce sommet. Que ce soit ce moine, Mokkô, ou un envoyé de la roche lui importait peu finalement. Il devait savoir si son retour à Kumo devait être précipité ou non.

En effet, le dernier message radio de Sharrkan, avant son silence complet, n’avait pas forcément été rassurant. C’était tout particulièrement son timing qui avait attiré l’attention du Nara. Le message avait été envoyé au moment même où les Kirijins avaient rejoins la bataille, comme si la réunion avait pris fin à ce moment. Il manquait alors une pièce du puzzle au Kumojin afin de pouvoir comprendre. Car les faits, tels qu’évoqués-là, n’avaient pas de sens pour lui. Si Aizen, et les autres, étaient restés pour combattre c’était bien, en premier lieu, pour que la réunion puisse continuer. Les informations étaient d’ordre si vitales que les shinobis avaient mis leur vie en danger pour qu’elles puissent être échangées.
Ce n’était pas vraiment pour ça que le Nara était resté. Bien qu’il sache que la connaissance était une source de pouvoir incroyable, et donc le nerf de toute guerre, il avait avant tout était aveuglé par sa quête de gloire. Il avait cru que si Yamanaka Rei, ennemi notable de Kumo, avait été amené devant lui c’était pour qu’il devienne le symbole qui le fasse tomber. Soit il s’était trompé, soit il avait simplement échoué. Alors maintenant, il ne lui restait que ça… Il devait savoir. Car Kougen avait forcément quelque chose pour lui ici.
« Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance. »
Aizen chuchota ce précepte pour orienter ses pensées alors qu’il était en pleine introspection. Il marchait dans ces longs couloirs au sol qui était resté propre en partie grâce à lui. Cela suffisait-il ? Non, l’Homme ne retenait que l’échec, il le savait. Et l’Homme était égoïste, si jamais tout cela n’avait servi à rien alors ce serait comme s’il n’avait rien fait. Comme trop souvent, ses actes ne seraient que de l’ordre d’annexe très vites éclipsées par l’évènement en lui-même.

Alors il devait savoir : Avait-il réellement servi à quelque chose ?

Enfin ses yeux se posèrent sur plusieurs silhouettes qui lui étaient presque inconnues. Les Iwajins, avec qui il n’avait pu échanger que son nom et voir leurs visages seulement le temps d’un bref instant. Ils étaient là, devant lui, et peut-être qu’ils avaient des réponses. Il avait l’impression que leur brève rencontre datée du siècle dernier tant ce combat avait été éprouvant pour lui. Aizen allait savoir si sa carrière pourrait être bientôt lancée ou si sa première sortie officielle au nom de Kumo ne serait associée qu’à un terrible fiasco.
« La délégation de la Terre. »
Aizen s’annonça alors qu’il n’avait peut-être même pas encore était vu par ses nouveaux interlocuteurs. Il s’était incliné légèrement mais néanmoins respectueusement alors qu’il s’adressait à eux d’une manière presque cérémoniale.
« Nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de nous présenter dans les conditions que nous aurions pu espérer pour une rencontre d’une telle importance. »
Aizen se montrait souriant et avenant. D’un ton calme et posé, il paressait tel un mélange entre un religieux et un politique. Ses paroles étaient maîtrisées, mais rien ne pouvait effacer cette fatigue héritée et qui allait le coller pendant encore plusieurs jours.
« Je suis Nara Aizen, venu ici accompagner le délégué de la Foudre avec qui vous avez pu, je l’espère, avoir de fructueux échanges. »
Bien qu’il avait la passion d’un orateur il n’était pas de ceux qui tournaient autour du pot. D’une habile affirmation il leur posait déjà une question importante pour lui. Si bien que même un non-dit lui donnerait des informations cruciales sur la teneur des échanges qui avaient pu avoir lieu entre la Roche et les Nuages.

Mais ils ne se connaissaient pas, alors s’il fallait briser la glace et créer un lien pouvant instaurer un dialogue bilatéral il avait déjà de quoi entamer la conversation.
« Je tiens à remercier personnellement la Roche. Comme vous le savez sans doute un affrontement terrible a eu lieu, là dehors. »
Un regard vers l’extérieur, comme s’il était encore dans la bataille. Une amertume à peine visible et cette idée qui tournait en boucle : et si ça avait pu se passer autrement…
« Sans votre camarade, dont je n’ai pas l’honneur de connaître le nom d’ailleurs, je ne serais peut-être plus des vôtres à l’heure qu’il est. Il a combattu vaillamment et a su m’administrer un soin à un moment capital. »
Si le combat avait dû continuer les soins apportés par l’Iwajin auraient su se montrer d’une grande aide. Le vrai sauveur restait néanmoins le Gardien des Gardiens bien que le Nara ne lui devait rien à lui qui aurait pu faire tellement plus et plus tôt.
« Il semblait obnubilé par cet ennemi, ce moine… Je ne peux que comprendre l’amertume qu’il doit ressentir alors que nous n’avons pu en arrêter aucun. »
Si Aizen était déjà déçu de ne pas avoir pu abattre un ennemi qu’il ne connaissait pas alors il ne pouvait qu’imaginer ce que pouvait ressentir lui qui semblait déjà avoir eu à faire à cet ennemi. Mais à cette heure il n’y avait pas de place pour les remords. Le passé est un poison là où le futur n’est qu’une illusion, il fallait se concentrer sur le présent.


@Hayai C. Taishi @Chiwa Aimi

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Mar 26 Avr 2022 - 1:28
La logique voulait qu’ils seraient partis dès la fin de leur rencontre avec les gardiens, mais l’état de Glouba les avait ralentis. Après quelques discussions, Yugure qui avait au final survécu à un face à face avec Rei, le Chapelier et d’autres lieutenants, avait été envoyé en éclaireur pour informer Iwa de la fin du Sommet. « Massacre » ne connaissait évidemment pas tout ce qui s’était passé, surtout derrière les portes closes, mais il pouvait au moins leur dire qu’ils étaient tous en vie. C’était un bon début.

Une fois stabilisé, l’Hayai avait « emprunté » un sac de voyage plus grand afin de pouvoir transporter le dindon blessé sur son dos. Le révoquer n’était pas une solution. Peu importe où il retournerait ne serait pas sécuritaire pour lui, pas dans son état actuel. Pour le reste, il avait des questions à poser au Chasseur de Primes, et des excuses aussi.

Il ne s’attendait pas à ce que ce quiconque comprenne, mais la réalité était simple ; peu importe le combat dans lequel le dindon était engagé lorsqu’il l’avait invoqué… Il n’était pas censé en sortir vivant. Glouba était opportuniste mais aussi terre-à-terre. Il n’aurait pas combattu sans savoir pertinemment ses chances. Lui avoir volé l’opportunité de finir son histoire de son propre choix… Ça tordait l’estomac de Taishi.

Mais il y avait trop à faire, trop à penser. Le regret allait devoir attendre. Une fois parés pour voyager, il avait échangé un regard et un hochement de tête avec l’élue de son cœur – il était encore très étrange de le penser au grand jour de son esprit torturé. Mais l’endroit était une dédale, et sans surprise, ils furent accrochés avant de réussir à en sortir. Taishi avait eu un instant d’hésitation, mais pouvait reconnaître cet homme comme étant l’un de ceux accompagnant le représentant de Kumo, Sharkkan. Il était curieux de voir qu’il n’était pas avec lui, d’ailleurs.

L’homme se présenta comme Nara Aizen, un nom de famille familier à Taishi. Il avait connu un (une) membre de ce clan dans le passé. Ils étaient connus pour leur grande intelligence, non ?

« … »

Pour être honnête, Taishi n’avait qu’une envie et c’était de mettre ce bâtiment derrière lui, loin derrière. Mais les règles de politesse et de la diplomatie avait encore un certain poids et ils ne pouvaient pas s’y dérober, Taishi supposa.

« C’est un plaisir. Hayai Taishi. Et voici Chiwa Aimi, la représentante d’Iwa. »

L’homme respirait l’assurance mais semblait… Dépensé. Taishi n’aurait pas su quel autre mot utiliser. Il semblait puissant, mais l’Hayai ne semblait pas avoir entendu parler de lui dans le passé.

« Je doute que quiconque utiliserait le mot fructueux pour décrire cette rencontre, comme je suis certain que votre propre représentant vous l’a dit. Est-il toujours ici ? »

C’était un peu une question piège. Le délégué de Kumo était parti avant la fin de la conversation et surtout, avant les révélations.

« … Remercier la roche ? »

Taishi afficha de la surprise aux mots suivants d’Aizen. « Massacre » semblait avoir eu un rôle plus important dans la défense du Sommet que le jeune Eiseinin ne l’avait décrit avant son départ. Yugure avait plusieurs défauts, mais on pouvait admirer son humilité excessive.

« Son nom est Shimajima Yugure. Ce n’est pas sa première rencontre avec Ketten. Iwa a beaucoup souffert des actes de ce moine, et n’a pas fait pu faire mieux que vous pour l’arrêter, malheureusement. Yugure est l’élève d’Aimi, je ne suis donc pas surpris que ses talents en médecine aient pu faire une différence. »


Oh il l’était, mais il n’allait certainement pas dire ça à un shinobi étranger.

« Yugure n’a pu que nous donner un résumé succinct de l’attaque. Ketten, Rei et le Chapelier lui-même. Si nous avons pu terminer cette réunion, c’est grâce à vos efforts. Que nous soyons tous en vie est ce qui importe. Chaque fois qu’ils se manifestent, nous en apprenons un peu plus sur eux. Éventuellement, nous en saurons assez pour vaincre. Peut-être pourriez-vous partager vos observations sur eux ? »

Il hocha la tête légèrement mais tira un léger sourire.

« Je lui ferai parvenir vos remerciements, dans tous les cas. Comment se porte votre coéquipière, Anzu ? »


Leur rencontre avait été brève mais sympathique.

« Et votre Kage ? J’espérais le revoir aujourd’hui. Les conversations avec lui sont toujours des plus fascinantes et enrichissantes. À l’inverse, je n’avais jamais rencontré votre représentant. »

_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Quand la Roche atteint les Nuages 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Ven 20 Mai 2022 - 15:09
___________________________________________

Quand la Roche atteint les nuages.
___________________________________________

Aimi pensait qu’une fois la pièce quittée, la porte atteinte, elle se sentirait plus légère. Mais ce ne fut pas le cas. L’inquiétude concernant ceux qui se battaient était omniprésente, mais le poids des informations possédées sur leur épaule de la firent quitter la salle plus lourde que jamais.
Fort heureusement, un poids vint se retirer lorsque ses pupilles écarlates se posèrent sur Yugure, son élève. Un soupire de soulagement s’échappa de ses fines lèvres tandis qu’elle s’approcha de lui avec hâte. Il leur expliqua que le combat avait été très difficile, mais que tous s’en étaient sortis. C’était le plus important. Glouba allait mieux, mais était encore blessé. Taishi le porta sur son dos, laissant le temps à la jeune femme de se remettre de ses forces. La kunoichi de la roche avait remarqué que l’Hayai était préoccupé par le dindon, elle ne pouvait rien faire pour le moment à part lui apporter un soutien psychologique et silencieux.

De son côté, avant d’aller plus loin, la rouquine avait sorti deux parchemins et de quoi écrire. Un bref regard envers l’ancien nukenin qu’elle commença à écrire ces mots importants pour l’avenir du Yuukan. Avant de simplement ranger les rouleaux dans sa sacoche.

Alors qu’ils n’avaient qu’une hâte, c’était de quitter ce bâtiment une bonne fois pour toutes, ils furent arrêtés par une présence familière. Cet homme, grand et brun, était de ceux restés à l’extérieur pour se battre et leur permettre d’obtenir les informations dont ils avaient besoin. Aimi lui était reconnaissante, même s’il ne le savait pas encore. Elle avait constaté cependant les traits tirés du Nara, il était aussi éprouvé, elle le sentait.

Il salua dans un premier temps la délégation iwajin avant de se présenter de nouveau avec toutes les formalités imposées. Taishi lui répondit en les présentant tous les deux tandis que la kunoichi inclina légèrement sa tête pour le saluer. Elle resta silencieuse dans un premier temps. En effet, il semblait certain que le délégué de la foudre était resté avec eux jusqu’au bout, or ce n’était pas le cas. Ses sourcils se froncèrent, se demandant alors où il aurait pu être passé, s’il ne s’était pas battu à leurs côtés.

Le duo d’Iwa fut surpris d’entendre des remerciements, jusqu’à comprendre qu’il parlait de l’intervention de Yugure dans ce combat et de ses soins. La Chiwa ne fut pas très étonnée et le démontra d’un sourire de fierté. Ce fut Taishi qui répondit en donnant le nom de son élève et en précisant par ailleurs ce détail, accompagné d’un compliment à son encontre.

Mais la mention de Ketten, Rei et du Chapelier ramena la kunoichi à la réalité. Ses poings se serrèrent, se rappelant à quel point ces trois individus avaient fait souffrir Iwa et ses habitants. L’éclair vert ne perdit pas le nord et demanda des informations sur leurs ennemis.


« Ce combat n’a pas été évident, n’est-ce pas… Je suis désolée de ce que vous avez pu endurer, mais sachez que c’est grâce à vous tous, que nous avons pu finir ce sommet une bonne fois pour toutes. Je vous suis reconnaissante à tous et je suis contente de savoir que tout le monde va bien. Alors… Merci Aizen. »

Furent les premiers mots de la représentante de la Roche. Elle s’était inclinée respectueusement, laissant sa longue chevelure écarlate tomber de chaque côté. Il semblait important pour elle de le réconforter à sa manière. Même si elle ne le connaissait pas.

« Je tenais d’ailleurs à vous remettre ceci… »

La rubiconde lui tendit alors le parchemin destiné au Raikage. Il était bien évidemment scellé, par précaution.

« Taishi et moi-même sommes les seuls à être restés jusqu’au bout. Ce qui est dommage, j’aurais aimé pouvoir échanger avec les autres représentants. »

Aimi, en disant cela, déclarait au Nara que Sharkkan n’avait donc pas été revu depuis un moment. Elle lui laissa le temps d’accuser la nouvelle avant de continuer sur un ton sérieux.

« Même si j’ai ardemment désiré venir vous aider, il a fallu prendre une décision et j’ai choisi de vous confier ma confiance pour défendre ce QG. Cependant, les informations obtenues nécessitent une… certitude de ma part. Je souhaite connaître le positionnement final des ombres des Nuages et de l’Eau dans cette guerre avant d’aller plus loin.

Une fois la réponse obtenue, je me déplacerai personnellement si nécessaire pour faire ce qu’il y a à faire. Raizen et moi… nous nous sommes déjà rencontrés et nous aurons beaucoup de choses à nous dire.
»


La doucereuse allait droit au but, il y avait beaucoup trop de choses en jeu pour perdre son temps sur des non-dits et Aizen semblait être un homme intelligent et raisonnable : il comprenait la position de la rousse.

Pour autant, la Taisho du Shishiza sentait que le manipulateur des ombres avait besoin de repartir avec quelque chose de concret. Il s’était battu durement et le méritait. Et Aimi était une âme charitable.


« Vous vous êtes ardemment battu, je n’en doute pas une seconde. Ces hommes… Ont tous les trois attaqué Iwa à un moment donné, vous n’imaginez pas à quel point il a été difficile de ne pas quitter la réunion. Alors pour montrer ma bonne foi, vous avez le droit de me poser une question et j’essaierai de vous répondre sincèrement. »

L’Eiseinin sourit à Aizen, elle croisa les bras et s’adossa au mur, comme elle aimait tant le faire. Qu’est-ce qui intéresserait le plus le Nara ?


_________________
Quand la Roche atteint les Nuages Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Nara Aizen
Nara Aizen

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Sam 21 Mai 2022 - 18:58

Aizen ne put que poser les yeux avec une interrogation nullement voilée sur ce sec étrangement grand que portait celui qui était connu sous le nom de l’Éclair vert d’Iwa. Il ne mit aucun mot sur cette curiosité mais espérait bien que son regard, quelques secondes pesant, initierait chez son porteur une quelconque explication.

Il ne fallu pas attendre longtemps pour que les mauvaises nouvelles tombent. Sans les détails les mots du Jônin de la roche n’étaient pas rassurants. Mais à quelle hauteur pouvait se trouvait cet échec si toutefois la réunion l’était vraiment, Aizen n’aurait pu le dire mais il comptait bien gratter pour en apprendre plus bien Taishi semblait vouloir inverser les rôles en posant plus de questions qu’il ne donnait de réponses.
« Je n’ai pas vu Sharrkan depuis qu’il est rentré dans ce bâtiment. A l’heure qu’il est, lui et Anzu, doivent déjà être sur le chemin du retour. »
Aizen tourna la tête vers une fenêtre donnant sur l’extérieur. Il ne savait pas ce qu’avaient pu récupérer comme informations la Foudre mais si la réunion avait été si catastrophique que voulait le laisser entendre cet Iwajin alors leur retour rapide était inutile.
« D’ailleurs, elle va très bien. Elle n’a pas été blessée, merci de vous en préoccuper. »
Aizen bascula son buste de nouveau pour physiquement signifiait sa gratitude quant à l’égard de la Roche pour la Foudre.
« Shimajima Yugure… »
Aizen trouva curieux qu’un quelconque parent puisse oser appeler un enfant de la sorte mais il avait mieux à faire que de penser à cela.
« Je saurais m’en souvenir. Nous n’avons malheureusement pas pu faire mieux que Iwa aujourd’hui alors. Ni que Kumo à l’époque de l’attaque de Yamanaka Rei. »
L’amertume qu’il pouvait éprouver était audible.
« Nous avons une fois encore subis une grande humiliation que beaucoup prétendront être une victoire de par l’absence de victime. Mais soyons honnêtes, si nous pouvons déplorer aucun mort c’est aussi parce que l’ennemi en a décidé ainsi. Je n’ai pas d’explication à leur disparition soudaine… Si ce n’est l’éloignement de Sakaze Tosen et du Gardien pour leur face à face qui semblait inévitable. »
Mais les hypothèses et les ressentiments n’avaient que peu de place ici. Le temps de chaque personne ici était compté et Aizen comptait bien passer aux faits afin de servir ses homologues comme le premier semblait le quémander. Une preuve de bonne volonté qui, il l’espérait, trouverait contrepartie.
« Hélas j’ai peur que nous n’ayons pas appris grand-chose sur eux. Cet affrontement qui a paru durer une éternité pour moi ne s’est finalement étalé que sur quelques instants. J’ai personnellement fait face à Yamanaka Rei, presque seul, soutenu à distance par Yasei Reikan bien que ses tentatives, à elle ou à son invocation, n’ont pas semblés faire beaucoup d’effet. »
Aizen réfléchit, il était le premier à faire la leçon à ses cadets. De chaque affrontement on pouvait en ressortir quelque chose.
« Nous ne sommes que des insectes pour nous ennemis, ils avancent vers leurs objectifs sans se soucier de notre présence et tentent de nous écraser sur leur passage. Et ils pensent systématiquement que cela sera facile, leur arrogance a failli les perdre aujourd’hui. J’ai pu résister au feu meurtrier de l’Empereur déchu si bien que sans l’intervention surprise d’un revenant j’aurais pu lui prendre sa vie. Il encaisse, comme s’il ne craignait aucune attaque. C’est une grave erreur dans un monde où la puissance brute n’est pas forcément l’arme la plus efficace car ses talents de soigneurs ne pourront pas rattraper toutes ses erreurs. »
Il avait évoqué un revenant, un dernier invité qui avait tout changé et avait volé la gloire à portée de main du Nara.
« Il y avait le défunt Nara Alderan, c’est à cause de lui si je n’ai pas pu achever Rei et c’est à cause de lui que j’ai bien failli mourir. Sans le Gardien, il y aurait plusieurs victimes à déplorer. Nous étions tous sous l’emprise des ombres de cette chose qui n’est plus un Homme. Une fois libérés le shinobi de l’eau qui s’appelle Aditya a dit qu’il fallait le sceller pour l’empêcher d’agir et donc de ne pas abîmer son corps à l’issu avec des offensives. Il a bien essayé mais… »
Le Nara n’avait que très peu de choses pertinentes à dire. Il avait passé quasiment tout son temps collé à sa cible, Rei, alors que derrière lui se battait ce Ketten.
« L’apparition de Tosen aurait là encore pu tout faire basculer, sans compter sur la présence du Gardien. Il réussit à toucher notre ennemi commun d’un seul coup de poing ce qui les éloignèrent pour leur affrontement. »
Il n’était même pas certain que le Gardien des Gardiens eût bien touché Tosen mais il avait réussi à la repousser en tous cas.
« L’instant d’après nous nous réveillons tous en vie sur un champ de bataille dont seules les traces encore fumantes témoignaient de la récente présence de nos ennemis. Impossible de dire ce qu’il s’est passé… »
Il était facilement observable à quel point le Nara pouvait être encore troublé par cette conclusion pour le moins étonnante. Comment avaient-ils fait et surtout... Pourquoi étaient-ils encore vivants ?
« Quant au Raikage … »
Dit-il pour en finir avec les réponses qu’imposaient son échange avec Taishi.
« Il a été retenu à causes d’évènements requérant sa présence. Vous vous doutez que s’il avait pu se représenter lui-même il n’aurait pas hésité une seule seconde. »
Il se tourna enfin vers la jeune femme, qui elle aussi lui parlait de celui qu’ils auraient tous préféré voir aujourd’hui plutôt que de simples représentants. Mais il commença par répondre poliment aux remerciements que semblaient éprouver très sincèrement la Jônin.
« Je n’ai fais que mon devoir mais j’aurait tellement aimé pouvoir faire plus. Notre seule victoire sera représentée par ce que vous avez pu apprendre au sein de cette salle. »
Les paroles de la féminine du duo de la Roche qu’il avait devant lui semblaient bien plus optimistes que celle de son compère.

Il plissa cependant les yeux lorsqu’elle luit tendit ce parchemin. Il tendit la main pour le prendre et resta ainsi quelque seconde en entendant la nouvelle déconcertante. Aizen ne dénota pourtant aucune colère ou autre sentiment adapté sur son visage. Il était juste résigné, sachant pertinemment qu’on était jamais mieux servit que par soi-même il bénissait son choix de rester en apprenant cette nouvelle des plus handicapantes pour Kumo.
« Je suis navré de l’apprendre… »
Il n’y avait rien d’autre à dire. Le choix de Sharrkan était inexplicable sachant qu’il n’avait pas non plus rejoint le combat. Le fait même que l’Iwajin évoquait des informations non obtenues par la foudre justifié la présence du Nara et marquait là le terrible échec de Sharrkan et donc de celui qui l’avait choisi comme représentant. Sans doute un événement pouvant devenir majeure pour la carrière du Nara mais rien de très utile pour Kumo à court terme.

Aizen rangea le parchemin dans ses vêtements et réfléchit quelques secondes avant de répondre. Le Nara saluait la prudence de son homologue mais face à la situation il trouvait cela inadéquat et ne manquait pas de la faire savoir.
« Si nous pouvons avoir une certitude c’est que le projet de notre ennemi commun est un danger pour le monde tel qu’on le connait. Qui que ce soit, ami ou ennemi, si des informations existent permettant de l’arrêter alors elles doivent être diffusés. Car, quoi qu’il en soit, que l’Eau ou la Foudre soit avec vous ou non ne les empêchera pas d’être contre le Ningen. A moins que vous envisagiez qu’un pays majeur puisse oser s’associer à eux ? »
Aizen pouvait avoir raison comme il pouvait avoir tort. Il manipulait la situation à son avantage pour avancer vers ce qu’il voulait. Il savait maintenant que d’autres avaient des informations cruciales que Kumo n’avait pas. Il pourrait rentrer avec mais elle semblait déterminer à les donner de vives voix à Raizen. Mais comment leur en vouloir après la prestation du représentant de la Foudre ?

C’est le visage amical que le Nara balaya tout ça d’un geste de la main. Rien que ce parchemin, quelque soit son contenu, lui permettrait de se démarquer facilement face à ce que pouvait ramener Sharrkan. Raizen avait beau être conciliant il n’apprécierait sans doute pas que son représentant ait décidé de quitter la réunion sauf excuse acceptable que le Nara avait du mal à imaginer pour l’heure.
« Ne vous inquiétez pas je porterais votre message au Raikage et j’espère que nous aurons le temps de mettre en place cette rencontre… »
Tous ici le savaient, leur temps était déjà compté.
« J’espère tout de même que ces informations que vous gardez pour le moment pour vous ne nous porterons pas préjudice par leur absence de nos esprits… J’ai mis ma vie en jeu aujourd’hui pour ces informations et si jamais des vies seraient perdues à cause du temps que vous mettriez à les partager j’espère que vous aurez la force d’assumer votre choix. »
Aizen abaissa un peu ses paupières, comme pour représenter la tristesse de pleurer des victimes qui auraient pu être évités. Le premier fautif de tels victimes serait bien entendu en fait Sharrkan mais le Nara se fichait bien de tout cela ce qu’il voulait c’était impliquer la compassion de cette jeune femme qui semblait bien plus emphatique que son binôme.

Mais elle lui laissait une chance. Pour le remercier de justement d’avoir justement presque sacrifié sa vie pour eux bien qu’en réalité ce ne soit pas la stricte réalité. Aizen avait la possibilité de demander un tas de choses à des personnes qui en avaient vus bien plus que lui.

Et pourtant, le Nara sourit avant d’annoncer.
« Qu’est-ce qu’il y a, dans ce sac ? »
Il montrait du doigt le sac que portait Taishi. Sac qu’il n’avait pas en arrivant.


_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Sam 21 Mai 2022 - 20:30
___________________________________________

Quand la Roche atteint les nuages.
___________________________________________

À en comprendre la réaction d’Aizen, il ne semblait pas au courant que Sharrkan avait quitté les lieux. Ou du moins, il n’avait obtenu aucune information à cet effet. Le résultat de cet affrontement était vu comme une humiliation pour le kumojin. Aimi se demandait vraiment ce qui avait bien pu se passer, sachant que les shinobis qui avaient combattu avaient tous un potentiel de puissance certain. Même si elle pouvait compatir avec son ressenti, elle ne le voyait pas de la même manière. En effet, grâce à eux, Mokko et le Gardien avaient pu leur donner des informations cruciales pour la suite.

Taishi, qui voulait en savoir plus sur les ennemis, n’auraient pas la cerise du gâteau. Le Nara s’était senti impuissant alors qu’il semblait avoir tout donné. En l’écoutant, elle avait l’impression de se revoir ou d’entendre le témoignage de ceux qui avaient essuyé les attaques adverses.

En entendant le nom de Nara Alderan, la kunoichi de la Roche fronça des sourcils. Une sorte de culpabilité se faisait ressentir, étant donné que c’étaient des tréfonds d’Iwa qu’il avait été libéré.


« Nous avons discuté avec un clone du gardien des gardiens pendant qu’il combattait avec l’Homme au Chapeau de son côté. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il semblait sûr de lui quant à la fin de Tosen en ce jour. »

La rubiconde se demandait comment se déroulait l’affrontement… Qu’allait-il se passer ? Pouvait-il vraiment tuer l’Homme au Chapeau ? Ou était-ce une métaphore ? La jeune femme adressa un doux sourire à son interlocuteur, c’était quelqu’un de très optimiste même si cela pouvait paraître invraisemblable pour beaucoup de réalistes dans ce Yuukan.

« Ne laissez pas le résultat de ce combat vous accabler. Ce n’était pas le moment venu pour qui que ce soit de périr, car il place les pions sur l’échiquier de la grande bataille. Vous avez réussi à nous faire gagner suffisamment de temps pour obtenir des pistes très intéressantes. Nous avons réussi à le blesser, nous le referons. Une chose est certaine, s’il faut aller jusqu’à la mort pour l’arrêter, alors soit. »

Termina la Taisho sur un ton plus que sérieux. Il était dommage que Raizen ne soit pas présent, mais cela ne l’étonnait pas s’il avait d’autres responsabilités. De plus, s’il était sur le territoire, ils l’auraient certainement vu à cette réunion. Sa personnalité aurait été intéressante à analyser sur le moment. Après tout, Aimi trouvait cet homme très captivant.

Le moment était venu pour lui donner le parchemin contenant son message à l’encontre du Raikage de la Foudre. Elle savait que sa décision de rester dans le silence ne lui plaisait pas et pourtant, elle avait mûrement réfléchi. Savoir que Sharrkan n’était pas resté semblait décevoir fortement le Nara.

Même s’il n’avait pas complètement tort, la rubiconde, de sa petite expérience dans le monde en avait bien trop vu sur les trahisons. Même si elle ne doutait pas des ombres de ce monde, on ne pouvait pas savoir ce qu’il se passerait si elle donnait les informations à Aizen et qu’il se faisait capturer sur le chemin.


« J’ai vu tellement de trahisons dans ce monde, que je ne veux plus rien laisser au hasard. J’espère que vous savez qu’il a été difficile pour moi de prendre cette décision. N’étant qu’un membre du triumvirat qui forme le village, je me dois de les informer de la situation. Mais il était impensable pour moi de ne pas m’adresser à l’Eau et aux Nuages alors qu’ils auraient pu donner de leur vie pour obtenir ces informations. Je ne doute pas de vous, je doute de l’Homme au Chapeau qui a tendance à avoir un coup d’avance à chaque fois. Les informations sont telles qu’il pourrait réduire à néant tous nos espoirs si nous n’agissons pas sans une réflexion poussée de ce qui suivra.

Ne m’en voulez pas s’il vous plaît. J’ai eu de nombreuses vies sous mes mains, dépendant de mes décisions, les responsabilités délicates, je connais. J’en assumerai chaque conséquence s’il le faut, mais je vous assure que nous agirons le plus vite possible.
»


Fidèle à elle-même. Elle laissait une chance au Nara de pouvoir obtenir une information qui lui conviendrait. Contre toute attente, sa curiosité se porta sur le colis surprise que portait Taishi dans son dos.

« Oh, ça ? »

Demanda la rousse avant de rire légèrement. Elle porta un regard écarlate insistant sur celui qu’elle affectionnait, lui laissant le luxe de faire les présentations.



_________________
Quand la Roche atteint les Nuages Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Mar 24 Mai 2022 - 1:58
Taishi s’était contenté de rester silencieux après sa première salve de dialogues, laissant Aimi et le Kumojin discuter en s’appuyant contre le mur, les bras croisés. Après tout, c’était vraiment une conversation qui appartenait à la douce Chiwa, il n’était qu’un accompagnateur.

Il n’était pas surpris d’apprendre que les tactiques employées par Aizen et les autres ne semblaient avoir eu aucun effet sur leurs adversaires. Ce n’était pas dire qu’ils étaient incompétents, bien au contraire. C’était plutôt que leurs ennemis communs étaient, comme il le disait lui-même, d’un niveau bien différent, et désespérant à la fois. Les plus grands shinobis du continent ne pouvaient-ils pas obtenir une puissance qui puisse rivaliser avec la leur ? Même le Gardien des gardiens semblait tout à fait au-dessus des plus talentueux membres des villages… Qui sait quelle serait la finalité de ce duel avec l’homme au chapeau ?

« Vous avez fait de votre mieux, et c’est ce qui compte. »

Comme il s’y attendait, Aimi était avare de commentaires sur la rencontre elle-même. C’était là une Aimi bien différente de celle que l’Éclair Vert connaissait en privé. Et comme d’habitude, elle reflétait admirablement sa propre pensée, avec cette légère surprise qu’il se serait attendu à ce que la Chiwa en dise davantage au Kumojin qui était de toute évidence de haut rang. Peut-être était-il trop habitué à l’autre Aimi…

Le Nara semblait satisfait de rapporter le message à son supérieur, mais disait plus ou moins ouvertement ne pas être satisfait qu’elle n’ait pas dévoilé davantage, et Hattan secoua la tête.

« Peut-être que vos esprits porteraient moins de préjudice si vos représentants avaient pris la peine de rester à la rencontre jusqu’à sa fin. Parfois il y autant de force à garder son arme au fourreau, qu’à dégainer. C’est ainsi. »

Peut-être bien plus cruel que la réplique d’Aimi – comme d’habitude -, mais c’était la vérité. Taishi lui-même avait voulu partir bien plus tôt de cette réunion qui avait été, pour sa majorité, ennuyeuse et insipide voir cause d’une fracture entre les membres de la coalition et les gardiens. Mais il était resté, et Aimi aussi. C’était la différence.

Il fut alors surpris de voir Aizen utiliser l’opportunité que lui offrait Aimi… Envers lui, ou plutôt le sac à son épaule. L’Hayai échangea un regard amusé avec la Chiwa en fronçant les sourcils.

« C’est là votre question ? »

C’était une interrogation rhétorique et l’Éclair Vert soupira en déposant le sac au sol pour l’ouvrir… Dévoilant un dindon casqué, bardé de bandages et qui ronflait dans un profond sommeil, du moins la version d’un ronflement lorsqu’on a un bec et non une bouche.

« Mon Kuchyose, Glouba. J’ai dû l’invoquer alors que le Gardien voulait lui parler, mais il s’avère qu’il a eu un conflit avec son paternel. »

C’était la complète vérité, si ce n’est que de ce que le dit gardien voulait discuter. L’Hayai ne cherchait pas vraiment à cacher quoique ce soit, mais si ça ne venait pas d’Aimi, ça ne pouvait pas venir de lui. Il referma le sac.

« Que ferez-vous désormais, Nara Aizen ? Je suppose que vous retournerez à Kumo dans les plus brefs délais. »

Il posa des yeux vers sur Aimi, un léger sourire qui trahissait son affection pour celle qui à chaque instant réchauffait son cœur.

« Nous devrions nous mettre en route, représentante. »


_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Quand la Roche atteint les Nuages 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nara Aizen
Nara Aizen

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Mer 1 Juin 2022 - 15:56

Au fil de la discussion le Nara commençait à en apprendre un peu plus. Bien que pour le moment les brides d’information qu’il recevait ne voulaient pas signifier grand-chose il avait l’espoir que petit à petit il serait capable de reproduire le puzzle final.
« Ainsi ce Gardien cachait plus d’un tour dans sa manche. Je ne comprends pas pourquoi il a refusé si longtemps de nous aider pour se révéler être finalement notre meilleur atout. »
Il faisait référence au fait qu’au départ il avait refusé de se joindre au combat obligeant même le Nara et ses coéquipiers à protéger ce dernier au péril de leur vie. Il leur avait bien rendu, mais à quel prix ? Peut-être que s’il avait agit dès le début la bataille aurait pu se montrer bien plus décisive pour leur camp.
« Malheureusement, les évènements de se monde portent à croire mon instinct qui me dit que la disparition de Tosen ne serait pas la solution la plus efficace pour stopper son mouvement maintenant en marche. »
Aizen avait du mal à croire que celui qui pouvait quasiment tout prévoir n’avait pas une solution en cas de disparition. Pour lui c’était même évident, la mort de Sakaze Tosen ne changerait rien à la course qui s’était déjà lancée.
« Si vous jugez que notre bataille a permis d’obtenir des informations importantes alors je vous crois. Vous êtes mieux placé que moi pour le savoir après tout. Néanmoins je ne pourrais vous concéder la réussite de ce sommet. Vous l’avez dit vous-même, vous étiez les deux seuls à être resté dans cette salle. C’est outrageant et je pèse mes mots. De plus la mort d’un des lieutenants du Ningen aujourd’hui n’aurait pas été de trop, ça aussi vous ne pouvez le nier. Ainsi nous pouvons nous accabler de ce double échec, malgré la réussite du reste. »
Même s’il le paraissait sans doute, Aizen n’était pas un pessimiste. Mais il en voulait toujours trop. Il n’était pas contre pas du genre à s’enfermer dans le passé, variable sur laquelle personne ne pouvait influencer. Enfin ça c’était ce qu’il pensait avant cette guerre.
« Mais passons, vous avez raison, nous avons fait du mieux que nous pouvions. »
Le Nara fit un geste de la main et reprit un large sourire qui venait faire plisser ses yeux sans pour autant montrer ses dents. C’était comme s’il venait de balayer toute sa mélancolie de son geste de la main.
« Vous faites ce que vous avez à faire, Chiwa Aimi. Mais je me dois aussi d’essayer de faire mon maximum pour ma patrie. L’information est la source de toute chose. J’ai peur qu’en tardant à recevoir ce que vous savez alors cela puisse mettre les miens en danger. Ainsi j’aurais cette proposition à vous faire : venez avec moi. »
Le regard cette fois si plein de détermination il passait de l’un à l’autre de ses interlocuteurs en laissant planer un silence qui montrait à quel point il était sérieux.
« Je sais que ce que je vous propose peut paraître vous. Passer à Kumo voudrait dire délaisser encore un peu plus les vôtres. Mais vous ne resteriez pas longtemps, juste le temps de vérifier ce que vous avez à clarifier auprès du Raikage et de dire ce que vous savez et que nous ignorons à cause de la faute du représentant choisi par la même personne. Alors que si vous rentrez chez vous votre halte sera bien plus longue et le temps que soit vous soit nous puissions nous déplacer de nouveau pourrait laisser place à une nouvelle catastrophe face à laquelle nous pourrions ne pas être préparé. »
Le Nara s’inclina bine bas tout en restant debout avant de conclure sur ce sujet pour sa part.
« Ce que je vous demande, c’est un service. Un service que je pense mériter après tout ce que j’ai fais pour que cette réunion puisse aller à son terme. »
Encore une nouvelle information, encore plus intéressante cette fois-ci. Le Nara leva enfin les yeux vers celui qui se faisait appeler Glouba. Le Nara avait beau remuer tout ce qu’il savait dans son esprit il n’arrivait pas à imaginer ce qu’aurait bien pu vouloir dire le Gardien à cette invocation. Lui qui ne connaissait même pas les Hommes il y a peu, que pouvait -il vouloir à ceux qui étaient leurs serviteurs ?
« Hm… J’avoue ne pas comprendre… Que pouvait bien vouloir le Gardien à ce…. A Glouba ? »
Aizen posa furtivement les yeux sur cette créature très… Atypique. Se demandant brièvement par la même occasion ce dont pouvait être capable au combat un être de la sorte. En tous cas il semblait en avoir mené un il y a peu, comme pouvait le laisser paraître son été physique.
« Je vais rester quelques jours ici, à la capitale. Je vais me ressourcer avant de prendre la route et peut-être essayer d’échanger avec nos autres homologues. Mais vu les circonstances mon retour semble être plus urgent que ce que je ne pensais, vu ce que vous m’avez raconté sur le départ précipité des autres représentants. »
Ainsi, les dès étaient jetés. La Roche accepterait-elle la requête insensée du Nara ou laisseraient-ils Kumo être le sujet d’un destin qu’ils ne pouvaient maîtriser que partiellement ?


_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Ven 3 Juin 2022 - 11:39
___________________________________________

Quand la Roche atteint les nuages.
___________________________________________

La personnalité de Taishi était bien différente de la sienne. C’était peut-être pour cela qu’ils se complétaient aussi bien ? Les mots de l’iwajin étaient durs, ne cherchant pas à chercher midi à quatorze heure. "Autant de force à garder son arme au fourreau qu'à dégainer"… Cela serait vrai si le représentant de la Foudre avait pris part au combat. Mais à écouter Aizen, il n’en était rien. Elle n’imaginait pas le retour à Kumo, qui serait tendu, à en voir la déception et la surprise du Nara.

« Concernant le Gardien, je pense sincèrement que s’il était conscient de notre existence ou du combat que nous menons aujourd’hui, il aurait réagi plus tôt. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé durant le combat, mais chacun de ses actes était mûrement réfléchi, j’en suis certaine. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de le blâmer davantage. »

Après tout, c’était surtout après Mokko qu’il faudrait demander des comptes.

« En effet, la disparition de Tosen ne suffira pas à réparer les maux qu’il a répandus autour de lui, c’est pour cela que nous ne devons pas nous égarer dans cette difficile quête. »

La partie était loin d’être terminée. Mais pour Aimi, le résultat de cette réunion était déterminant pour la suite. Il était seulement difficile de savoir précisément qui ferait partie du combat, et surtout, dans quel camp.

« La réussite n’est pas totale en effet. Même si je ne vois pas les choses de la même manière que vous, je préfère penser à ce qui va se dérouler à l’avenir. »

En dehors de ce qui les attendait dans leur combat contre le chapelier, Tsuchi avait besoin d’elle, de ses camarades. Les autres pays avaient aussi besoin de leur soldat, il ne fallait pas oublier tout cela. La Chiwa avait pris sa décision, elle ne voulait pas dévoiler les précieuses informations sans être certaine de la fidélité de chacun quant à la coalition ou même le combat qui s’annonce, bien plus proche qu’ils le pensaient. Cependant, une nouvelle proposition vint changer la donne. Il craignait tellement que cela leur coûte, qu’il invita la kunoichi à le suivre jusqu’au pays de la Foudre.

Si cette éventualité avait effleuré l’esprit de la Taisho, elle ne s’attendait pas à autant de détermination dans le regard du brun. En écoutant ses justifications, la rubiconde était en accord avec ses dires. Elle fronça les sourcils et se plongea dans une réflexion qu’elle seule connaissait. Enfin, elle releva la tête avant de poser ses pupilles rougeoyantes sur son accompagnateur.


« C’est d’accord. Au-delà de ces informations, je dois discuter avec le Raikage en personne de beaucoup de choses. Je vais devoir prévenir les miens de ce détour. Quant à Taishi, tu peux choisir de m’accompagner ou non. Laissez-moi cependant quelques jours pour être certaine que ma présence ici n’est plus requise, il faut aussi prévenir Yugure et savoir ce qu’il veut faire. »

L’ancien déserteur avait un passif au sein de la Foudre, elle le savait et se doutait que cela ne serait pas forcément évident d’y remettre les pieds.

Attendant contre le mur qu’il lui présente Glouba, la jeune femme n’échangea qu’un regard amusé lorsque l’Hayai chercha le sien. Elle haussa les épaules, comme si ce n’était pas à elle de répondre à sa demande bien particulière. Le pauvre dindon était dans un bien triste état, mais une fois que la rubiconde aurait repris de ses forces, ses blessures ne seraient qu’un mauvais souvenir. En présentant l’invocation, il mentionna le gardien, donnant un indice important à Aizen. Ce qu’allait faire le kumojin semblait intéresser le brun, pour la rousse, il était évident qu’il était temps pour chacun de rentrer chez soi.

La combattante se redressa, quittant le mur qui la maintenait. Comme à son habitude, elle effectua quelques étirements avant d’expirer.


« Rejoignons-nous au pont Araho le jour de notre départ. Je vous y attendrai, Nara Aizen. »



_________________
Quand la Roche atteint les Nuages Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Ven 17 Juin 2022 - 23:52

« Nous ne concédons rien du tout. »

Taishi secoua la tête sèchement.

« Ce sommet a fait bien plus de dommages que d’avantages. En cela, nous sommes d’accord. »

Pour tout dire, l’Éclair Vert avait simplement été poli, puisqu’il aurait autant pu blâmer leur échec à tuer Rei ou les autres lieutenants, qu’il pouvait se blâmer lui-même de n’avoir pu réussir à tuer le Chapelier lors de l’attaque d’Iwa.

Il n’ajouta rien d’autre se contentant d’écouter la discussion entre le Kumojin et Aimi. Taishi soupira d’abord légèrement face à l’insistance d’Aizen par rapport aux informations obtenues lors de la rencontre. S’il pouvait en comprendre le raisonnement, cela frôlait l’insolence. Aimi n’allait pas être convaincue par un tel coup de théâtre… Ou…

L’Éclair Vert fronça les sourcils devant l’inattendue réponse de la femme à cette invitation qui lui semblait insensée à ce stade. Pour l’Hayai, il semblait évident que retourner à Iwa, si ce n’est que pour établir un « debriefing » était la seule option raisonnable, actuellement. Quel était le raisonnement derrière cette décision ?

« Aimi… »

Ce n’était même pas tant son passif avec Kumo qui l’agaçait – la dernière fois qu’il y avait mis les pieds, c’était en tant qu’ennemi de la foudre – mais bien le fait que pour une obscure raison, Aimi faisait passer Kumo avant Iwa. Elle devait avoir une logique, c’était certain, mais à cet instant celle-ci lui échappait.

Pourtant ce n’était pas lui qui décidait. Passé était le temps où il pouvait faire à sa tête. Ainsi il se contenta de souffler du nez, un indice de désapprobation qu’Aimi relèverait aussitôt, elle qui le connaissait mieux que personne. Taishi la suivrait n’importe où – mais ça ne l’empêcherait pas d’être parfois en désaccord avec elle. La femme n’aurait rien attendu de moins de sa part, après tout.

« … Yugure est déjà en route vers Iwa pour les informer de ce qui s’est passé ici, du moins les faits de base. Il est aussi censé les avertir de notre arrivée imminente, mais ce n’est rien qu’un pigeon messager ne peut pas corriger. »

Pour lui, la question de l’accompagner était purement rhétorique. Aimi ne pouvait pas sciemment imaginer qu’il l’aurait laissée seule voyager à Kumo, pour toute sortes de raisons.

Le questionnement d’Aizen envers Glouba était plus que justifié et l’Hayai tout en refermant le sac, haussait des épaules.

« Il avait des questions auquel seul Glouba peut répondre, mais vu son état, nous n’avons pas vraiment eu les réponses. À l’entendre, ce dindon est la clé de notre survie. Nous en saurons plus lorsqu’il sera rétabli. »

Aussi ridicule que ça puisse paraître. Le jônin reporta le sac sur ses épaules alors que la belle rousse et l’homme finalisaient leurs plans de voyage. Au dirait bien qu’Iwa allait encore devoir attendre. Taishi ne put s’empêcher de se demander quel serait le prix de ce délai par rapport aux plans de Yanosa. Aimi ne semblait pas s’en inquiéter, mais l’Éclair Vert n’avait pas la même sérénité. Il connaissait trop bien l’Oterashi pour croire que ses rebelles intentions attendraient son retour.

Dans tous les cas, il serait trop tard. Pour qui, là était la question.

_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Quand la Roche atteint les Nuages 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nara Aizen
Nara Aizen

Quand la Roche atteint les Nuages Empty
Mar 28 Juin 2022 - 22:52

Alors que les mots de la rousse allez sceller la réussite ou l’échec du Nara dans cette nouvelle quête il attendait silencieusement qu’elle donne son verdict. Le Nara ne put cacher son étonnement puis son soulagement quant à la prise de décision de l’Iwajine. Une décision aussi rapide que franche, elle acceptait, tout simplement.

Un regard vers son compagnon masculin suffit pour comprendre qu’il n’était sans doute pas de son avis. Depuis le départ il était plus tranchant et semblait moins enclin à la diplomatie que sa partenaire. Mais pour une raison qui échappait au Nara qu’il ne soit pas d’accord avec elle ne l’empêchait pas de la soutenir.
« Je vous remercie. »
Le Nara se courba légèrement pour marquer sa reconnaissance.

Enfin, il ramènerait quelque chose à Kumo. Il jubila intérieurement sans rien en montrer, ces yeux étaient porteurs d’un regard lourd comme l’exigeait la situation. Même si rien était fait tant qu’il n’aurait pas passé les protes de Kumo accompagnés de ses deux invités, il savait qu’il y avait beaucoup plus de chance qu’il ne rentre pas les mains vides.

Il n’apporterait pas une victoire, certes. Mais au moins il apporterait ce pourquoi avait été engagé le représentant et qui avait volontairement failli à la tâche : des réponses. Nul doute que cet acte diplomatique serait bien perçu par sa hiérarchie et qu’il pourrait ains gravir les échelons comme il le méritait.

Il faisait aussi une entrée non négligeable dans cette coalition, lui que personne ne connaissait lorsqu’il avait mis les pieds devant ce QG. Il serait dorénavant celui qui avait ardemment combattu pour défendre l’échange de parole entre ceux qui étaient assis à l’intérieur. Mais il serait aussi celui qui ramerait des informations de ses homologues. Après cela il serait difficile d’imaginer que Kumo soit représenté par quelqu’un d’autre que lui après le Raikage, même aux yeux de leurs alliés.

Avant de quitter les lieux il se devait de partir sur une note positive surtout face à celle qui faisait preuve de tout l’optimisme possible.
« Vous avez raison Aimi, il faut se concentrer sur le présent plutôt que de ressasser le passé. Après tout ne dit-on pas que les échecs sont avant tout des leçons ? A nous d’en tirer parti correctement. »
Un sourire un coin comme pour sceller cette alliance déjà naissante.
Mais il ne pouvait pas partir sans ajouter un dernier mot à destination de L’Éclair vert.
« J’imagine que nous aurons le temps d’en rediscuter et d’en apprendre plus en réfléchissant ensemble. Et pour le bien de tous. »
Il insistait, pour lui faire comprendre que même village ou non ils étaient tous dans le même bateau.
« A bientôt, Aimi, Taishi. »
Et il partit pour tenter de revenir avec les bras encore plus chargés, direction Urahi.


_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536

Quand la Roche atteint les Nuages

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la Foudre retourne aux nuages
» Quand le messager de la Foudre rencontre l'Ombre de la Roche [Akimoto]
» Le Patient atteint d'une flêche ▬ Chiaki
» Aux portes des nuages
» Aux enfants des Nuages

Ascent of Shinobi :: Événements :: Intrigue n°11 : Le Sommet de la Coalition
Sauter vers: