Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale]

Usuegi Kotaro
Usuegi Kotaro

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Ven 20 Mai 2022 - 18:59

Dans un grand bâtiment de l’unité coloniale, une convocation de tout le personnel actif fut lancée pour une réunion importante. En effet, suite à toutes les agitations du village caché du Teikoku, il devait avoir du changement. Trahison, déception, il y a eu beaucoup de grabuges et de malheurs. Cependant, si le Teikoku veut d’un avenir radieux, il est nécessaire de redresser la tête, de serrer les poings et d’avancer contre vents et marées. Il fut attendu que la majorité des personnes qui devaient être présentes soit là avant qu’un jeune homme à la chevelure argenté fasse son entrée. Il était habillé dans des vêtements assez classique pour la région, quoi que un petit peu excentrique, mais rien de trop. C’est une personne connue des services. Il a toujours été dans l’ombre des plus gradées de l’organisation jusqu’à maintenant. Cependant, il a profité du vide laissé par les divers départs afin de monter en grade pour enfin gravir la dernière marche de la colonisation.

« Bien le bonjour mes demoiselles, et messieurs tout de même.   »

Commença-t-il avec un large sourire charmeur pour les femmes à son gout dans les premiers rangs, avant de poursuivre pour la gente masculine dans un second temps sur le ton de l’humour.

« Je suis Usuegi Kotaro, le nouveau capitaine de l’unité coloniale. Je suis ravi de tous vous voir ici, car nous avons beaucoup de travail. L’avenir toc à notre porte, et nous avons fort à faire pour combler notre retard dans cette guerre. Car oui, c’est la guerre, depuis longtemps déjà envers ce Tôsen ou l’homme au chapeau. Il menace directement notre avenir à tous. C’est notre rôle d’ouvrir la voie à notre peuple vers les territoires extérieurs. Diplomatie, accord, bons mots, interventions lorsque cela est nécessaire. Nous avons ici un rôle primordial et de premier plan, alors je compte sur vous toutes et tous. Je vais demander à toutes et à tous de mettre tout en œuvre pour rapidement agir et obtenir des résultats. Des actions concrètes vont rapidement émerger. Restez attentifs, sur vos gardes et usez des bonnes occasions qui se présentent. Nous devons réunir ceux comme nous qui aspirent à garder le système ninja comme il est aujourd’hui et à stopper nos ennemis. La coalition est une chance à saisir, une bonne opportunité, mais nous devons rester qui nous sommes. Force, puissance, égalité, justesse de nos valeurs, voilà ce qui nous caractérise et je ne vous parle pas de la beauté de nos magnifiques fleurs locales.  »

Commença par dire dans un grand discours le nouveau capitaine aux personnes réunies sur place, qu’elles soient assises ou debout. Ce fut alors que l’homme sortit d’un sceau de fuinjutsu un très grands bouquet de roses rouges, dont il commença à distribuer une par une les fleurs aux femmes présentes avec un grand sourire. D’un geste délicat, il guidait les doigts des non récalcitrantes afin qu’elles ne se blessent pas avec les épines. Profiteur ? Non du tout, délicat, aimant son prochain sans doute, surtout de la gente féminine.

« Je suis navré messieurs, j’en aurais pas assez pour vous. Quoi qu’il en soit, j’invite ceux qui veulent rejoindre l’unité coloniale à se rapprocher de nos services. Il y a des questions ?»


Note d'information aux joueurs a écrit:
Le présent RP sert de convocation à tous les membres de l'unité coloniale, mais aussi à celles et à ceux qui voudraient rejoindre l'unité coloniale (que vous soyez sans unité ou souhaitant en changer).

Ce RP sera l'occasion de pouvoir échanger avec le nouveau capitaine pendant un temps limité avant que l'unité en question reprenne du service avec des missions dédiées à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Chi
Akimichi Chi

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Sam 21 Mai 2022 - 19:31
Et voilà, encore un jour de repos sucré. Et pourquoi ? Pour la Patrie ? Pour son dévouement ? De garde en garde, de mission en mission, il était obligé de crapahuter là où on lui ordonnait. Mais lorsqu’il pouvait se reposer, les rares jours de repos qu’il avait, on lui mettait à l’envers. Et c’était quoi cette fois ? Une réunion, qu’est-ce qu’il en avait à faire lui. Il se décida à ne pas y aller jusqu’à…
« Mais ! Je vais pouvoir évoquer le problème de bouffe ! » S’exclama-t-il en bondissant lourdement de son lit.
Alors i les résigna à se rendre à cette sans doute barbante réunion pour tenter de faire entendre son avis sur le sujet. Il avait grand espoir de réussir, après toute la hiérarchie faisait toujours tout pour filtrer les informations mais s’il pouvait s’exprimer face aux plus hauts gradés alors peut-être qu’il aurait une chance. Ils devaient mal manger eux aussi, après tout.

Une fois arrivé il constata avec joie que beaucoup de soldats étaient là, ça devait vraiment être important finalement.
« Yooooooossssshhhhh. » Se chuchota-t-il.
Tant de présence de ses semblables lui donnaient toutes ses chances, il en était persuadé. Tous devaient être dégoutés de manger dans les cantines des camps d’entraînement et devaient mourir de faim tout autant que lui. C’était obligé, on ne pouvait même pas nourrir un enfant avec de telles quantités !

Chi écouta le discours de ce nouveau capitaine avec pénibilité. Il fallait même tomber en s’endormant debout, il était en pleine digestion de sa troisième collation après tout. Pendant les jours de repos il s’assurait de manger trois fois plus qu’à l’accoutumée pour se préparer à ses jours de garde où il ne pourrait pas manger grande chose. Il était intelligent finalement car comme les animaux il stockait pour mieux survivre.
« Pfffff »
Il ne put s’empêcher de lâcher un soupire quand il comprit que ce capitaine n’était qu’un coureur. Encore un qui voulait profiter de ses privilèges pour pécho de la demoiselle. Et elles qui ne se gêneraient pas à offrir leur sainte fleure pour monter en grade. Tout ceci le dégoutait, lui qui serait le premier à profiter de son grade pour faire de même si ce n’est pire…

Mais outre sa rageuse jalousie qu’il éprouvait face à celui qui était un homme bien plus élégant que lui il avait des affaires plus urgentes à régler et il profita de l’ouverture pour intervenir.
« Quand est-ce que des repas décents nous seront proposés ? »
A ces mots la stupéfaction de certains se fit entendre. Si bien que les quelques soldats qui étaient autour de lui s’écartèrent comme s’il avait pété, c’était peut-être le cas, le laissant seul bien en vu du capitaine.

Il se rendit compte de sa bêtise et se souvint des leçons de son mentor qui se faisait de plus en plus absent.
« Euuuuuuh…. »
Il rectifia la position en un garde à vous approximatif.

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] 0n62

« Soldat Akimichi Chi mon capitaine ! »
Il déglutit, maintenant qu’il en était là il ne pouvait pas reculer. Il avait un message de la plus haute importance à faire passer après tout, pour eux tous.
« Je pense que si les soldats étaient mieux nourris à la cantine et sur le terrain alors nous pourrions nous montrer plus efficaces dans les missions qui nous sont attribuées. Nous avons faim et cela est mauvais pour rester dans de bonnes conditions opérationnelles. »
Puis son ventre gargouilla bruyamment, comme pour appuyer ses propos. A moins que ce ne fut que le stress…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378
Inuzuka Bajiru
Inuzuka Bajiru

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Dim 22 Mai 2022 - 23:11
C’est l’appréhension qui le guette,
Accompagné d’un semblant d'excitation.
Il n’aurait pu manquer cette réunion.

Entrer dans l’armée fut un pas important, autant qu’une étape déterminante. Un pas fort récent, aussi…Pour ne dire que c’était hier, littéralement. Et si la satisfaction de s’être montré assez digne pour intégrer les rangs subsistait en lui, Bajiru n’en restait pas moins désireux de plus. Ses ambitions ne pouvaient s’arrêter à cette simple admission, quand il lui restait à prétendre au plus difficile.
Quelle meilleure opportunité que cette assemblée, pour démontrer tout son intérêt pour l’Unité Coloniale ?
Il était venu en avance, il avait découvert les hangars de l’unité d’yeux grands et ébahis. Puis, ne pouvant se laisser dissiper par ces lieux qu’il se voyait déjà fréquentés, il avait suivi ces hommes et ces femmes qui traçaient leur route jusqu’au plus grand d’entre eux, pour prendre une place discrète dans cette foule de soldats expérimentés, à l’appartenance déjà revendiquée au sein de l’unité coloniale.

Le jeune Inuzuka veut se conforter dans cette certitude, qu’ici se trouvait la place qui lui seyait le mieux.

* Mmh. *

Il ignore Hisai et son interjection télépathique, tenue dans un assis au carré à ses côtés, et l’attention qu’il porte à un homme à leur proximité. Il avait hésité à laisser son compagnon à l'entrée, avant de se dire qu’il ferait tout autant partie de l’unité que lui et se devait donc de se présenter à ses côtés.
Ils fonctionnaient en binôme, bien que leur attention en cet instant fut différente.
Bajiru, lui, ne pouvait qu’observer et écouter celui qui se présenta à eux.
Le nouveau capitaine.
Son discours le galvanise.
Il est sensible aux déclarations prospectives, au rôle qu’il détaille.
Aux fleurs, ma foi un peu surpris.
Papa n'avait jamais offert de fleurs à maman. Quelques unes jouent avec la tige en la faisant rouler entre leurs doigts, leur odeur couvre un peu plus les effluves diverses.
...
Il le prend soudain en exemple, lui qui n’avait jamais vraiment assisté à une once de galanterie, du moins n’y avait jusqu’alors pas accordé son attention d'adolescent.
Il pourrait vouloir devenir un homme aussi élégant que lui en plus d’un soldat sous ses ordres. Il le prendrait déjà comme maître, par le respect exagéré que lui provoquait toute hiérarchie, plus encore lorsque celle-ci se voulait directement lié à ses projets d’avenir.

* C’est le plus gros que je vois. D’humain. *

Et du Capitaine, il détourna soudain le regard pour capter celui qu’Hisai n’avait lâché du regard, museau dressé dans sa direction quand une seule oreille attentive eut besoin de se tourner pour suivre le discours.
Ses yeux s’agrandissent, ses pupilles s’écarquillent. Il ne peut le nier.
Il était des plus imposants, cet humain.
Et lui se sentit un peu trop petit, un peu trop maigrelet, surtout maigrelet, au point qu’il craignit un instant d’être recalé, s’il restait figé à proximité d’un tel..phénomène. Plus encore quand il capta sans doute bien de l’attention, à s’exprimer ainsi avec une question

Surprenante ?
Bajiru ne peut masquer l’inflexion de ses sourcils face à ses revendications. Il est dérouté. S’il pouvait soupçonner une cantine au sein des unités, quand bien même il ne s’y était encore rendu, il s'imaginait vivre de rations, une fois sur le terrain.
Et tout cela n’était donc pas assez nourrissant ? Pour tous ?
Il ne peut nier les effets d’une alimentation équilibrée. Il fait lui-même attention, à ça. Surtout pour Hisai. Uniquement, pour Hisai.

Le regard un peu flou et le discours lui revenant, il osa lui aussi.

Avec toute la volonté dont il dispose… Il essaye, maladroitement.
« Soldat Inuzuka Bajiru, mon capitaine. »
Il ne sait pas s’il est bon, de dire trop haut son nom, quand l’ancien capitaine fut de son clan et fit naitre une révolte.
Il ne sait pas non plus s’il a le droit, de dire mon, il n’est pas encore lié à son unité. Il s’est calqué sur l’autre soldat, à tort sans doute, et maintenant il rougit de son erreur tout en feignant l’assurance.
« Pour être le plus efficace possible dans ces actions à venir, de quelle manière pouvons-nous nous préparer au mieux ? Y aura-t-il des entraînements spécifiques liés à ces attentes, en plus d’une...mmh, restructuration des repas..? »
Il faut être efficace.
Il veut être efficace.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13195-inuzuka-bajiru-un-jour-sera-loup#116506
Usuegi Kotaro
Usuegi Kotaro

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Mar 31 Mai 2022 - 17:41
Le capitaine releva son regard en direction de la voix qui parlait d’un meilleur repas. Une surprise pouvait se lire sur son visage, car il s’était préparé à beaucoup de types de questions, mais certainement pas à celle-là. Il hocha la tête doucement avec son sourire charmeur, l’engageant à poursuivre. Il écouta alors avec soin la demande d’un de ses soldats, où visiblement il y avait un souci de quantité de nourriture.

« Eh bien, Soldat Chi, je m’engage à lancer une étude afin de mesurer si jamais les quantités de nourritures sont anormalement basses pour l’activité que nous avons. Nous opérons ainsi un ajustement si cela s’avère nécessaire. Cela doit vous satisfaire j’imagine Soldat ? »

Commenta avec un certain sérieux la première demande comme capitaine. Il se demanda même si ce n’était pas un bizutage de la part de ses troupes. Cependant, il connaissait le clan Akimichi par leur réputation. Puis, se fut le tour d’un autre soldat à prendre la parole. Il tourna son regard sur lui afin de l’écouter.

« Dans un premier temps, l’entrainement personnel est le plus important. Ensuite, je compte procéder à des exercices de corps afin de pouvoir travailler en unité voir avec d’autres soldats hors de l’unité. Quelle sorte d’entrainement spécifiques auriez-vous besoin à votre avis soldat ? »

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Chi
Akimichi Chi

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Mar 31 Mai 2022 - 19:13
L’Akimichi fut drôlement étonné de la réponse du nouveau capitaine. Vu sa fougue à peine dissimulée envers la gente féminine ici présent le gros soldat s’était attendu à un homme voulant jouer les mâles alpha et marquer sa domination face à celui qui n’était rien. De plus il pensait qu’avec ce genre de gradé il fallait forcément porter la queue de cheval pour pouvoir être attentivement écouté et surtout pouvoir espérer que ses demandes se réalisent. Mais il n’en fut rien. Le Capitaine, pas plus au fait que cela, indiqua simplement qu’il se renseignerait et qu’il ferait le nécessaire le cas échant.

Le ventre sur pattes ne trouva rien à redire, mais il fit une grimace tout de même sachant pertinemment quel serait le résultat de son enquête. En effet à part l’Akimichi très peu de monde se plaignait de la quantité de la nourriture des cantines, de la qualité par contre ça arrivait souvent. Mais lui s’en fichait, il voulait juste manger autant qu’il voulait mais même les morceaux de pain étaient rationnés. Si jamais il sondait les gens ou directement une cantine il verrait que certains ne finissaient même pas leur plateau, aussi scandaleux fut-il pour l’Akimichi.

Mais pour le moment il ne pouvait que le laisser le processus lancer se faire, il était inutile d’insister face à quelqu’un qui avait accepté sa demande et qui montrait se bonne volonté. Ainsi il répondit tout simplement :
« Merci mon capitaine. »
Néanmoins, n’avait-il pas moyen de faire plus ? A par lui seulement une autre personne s’était adressé au capitaine, cette absence de prise d’initiative de la part de ses camarades n’était pas une opportunité pour lui ?

Il attendit alors que l’Inuzuku réponde à la question de leur supérieur avant de tenter le tout pour le tout.
« Mon capitaine… »
Un peu hésitant au départ, els yeux perdus vers le sol comme pour chercher le courage de parler. Il comprit que en s’exprimant ainsi il aurait ‘autant plus de chance de e faire envoyer bouler. Il devait mieux faire. Il déglutit un bon coup et se remis droit comme un I, seul posture qu’il savait tenir pour paraître un minimum sérieux.
« Mon capitaine ! » Repris-il alors avec plus d’assurance.
« Avec votre permission, afin de vous soutenir dans vos projets pour la Coloniale, je souhaiterais me présenter au poste de Lieutenant de l’unité. »
Nul doute qu’un tel culot ferait réagir quelques personnes autour de lui mais Chi n’en avait cure. S’il pouvait glaner un poste à responsabilité lui permettant de servir ses envies alors il sautait sur l’occasion qui était certes infime mais beaucoup trop belle.
« Je suis des plus sérieux et des plus engagés dans notre cause et j’aimerais la servir d’autant plus en aidant mes camarades soldats grâce aux responsabilités que je pourrais assumer pour eux. »
De belles paroles, quasi toutes fausses, mais comment pourrait-il le savoir ?
« Je suis d’une loyauté sans faille et sait faire preuve d’une autorité des plus efficaces. Avec un Lieutenant comme moi vous pourriez vous délester de lourdes tâches pour vous concentrer sur le plus important pour nous. »
Un beau curriculum vitae mais sans plus de vérité que les affirmations précédentes. Crispé, il débité les paroles comme s’il les avait apprise par cœur en tentant de paraître convainquant.

Droit dans les yeux, il fixait celui qui le dépassait de plusieurs dizaines de centimètres avec peu d’espoir que sa demande aboutisse.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378
Inuzuka Bajiru
Inuzuka Bajiru

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Mar 31 Mai 2022 - 23:21
Si la requête de l'homme charnu fut surprenante, au point que l'émotion provoquée par celle-ci soit visible sur le visage du Capitaine, la réponse fit de lui un individu qui semblait à l'écoute. Il avait toujours le doute, qui s’immisçait en Bajiru, dans ce qu'il se voulait maladroitement décrypter sur le visage de leur principal interlocuteur.
Il n'y avait que son odorat, pour lui être fiable.
La densité des corps autour de lui ne lui permettait cependant d'user de celui-ci sans s'épuiser en cette vaine tâche ; il ne prit pas même la peine d'essayer.
* Tu fais bien. *
La réponse donnée à l'homme et celui-ci satisfait,
C'est sur lui, que se reposa l'attention autant cherchée que redoutée.

Il se veut rester droit, il veut paraître confiant.
Il ignore la tension qui envahit ses épaules et tort son ventre. Ses yeux dévient, un peu, sans doute qu'ils se floutent, aussi, juste avant de revenir se planter dans ceux posés sur lui.
A l'évocation de l'entrainement personnel, il hocha la tête. C'était une évidence. Il se devait de s'y appliquer davantage, s'il voulait un jour avoir place parmi les soldats de cette unité. Surtout, de se trouver nouveaux partenaires, puisque l'unité fut évoquée.
Quelle sorte d’entrainement spécifiques auriez-vous besoin à votre avis soldat ?
A la question sa bouche s'assèche. Il pense qu'il a encore besoin de tout, mais tout aurait été un peu exagéré.

« En plus de ce que vous proposez... Mmh, non, c'est bien le travail en équipe, qui me manque le plus. Pour pouvoir être en cohésion avec les autres et être en mesure de compenser nos mutuelles faiblesses ou de faire ressortir nos atouts. Au moins, connaître nos capacités respectives. »

La tonalité de sa voix s'en veut diminuer au fur et à mesure qu'il prend la parole, jusqu'à ce qu'il se taise.
Le reste ne relevait que d'un entrainement personnel plus que spécifique. Il lui fallait trouver de quoi augmenter sa force, sans toujours compter sur la morsure d'Hisai. Il lui fallait développer ses tactiques, pour ne pas être prit de cours le jour où il devrait se battre.
Une menace existe, il ne parvient pourtant qu'à se voir en soutient plus qu'en acteur véritable.
Il a du flair, un semblant de diplomatie, et ensuite ?
Il brûle d'une honte certaine, face à son manque d'initiatives, à son absence totale de propositions intéressantes...
Si le feu relevait de son affinité, il ne disposait pas même d'une flammèche d'audace aux côtés de cet homme.

Celui qui, après le repas, en devenait à formuler une demande pour être lieutenant.
Lieutenant !
* Tu pourrais formuler une demande, toi aussi. D'admission.
Non ! *
Il ne sait si l'action relève du culot ou d'une pleine confiance en ses capacités. Il est peut-être quelqu'un, déjà, et lui ne le connait même pas alors que sans doute il devrait.
Une personnalité éminente !
Qui sait.
Il lui en avait soudain tout l'air et il s'écrase un peu plus, incapable de rivaliser.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13195-inuzuka-bajiru-un-jour-sera-loup#116506
Usuegi Kotaro
Usuegi Kotaro

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Mar 7 Juin 2022 - 11:56
Kotaro revint alors à regarder l’Akimichi qui semblait reprendre la parole. Il semblait avoir du mal, de l’hésitation ? De la timidité ? Le capitaine prit le temps de le laisser organiser ses idées et se fut tout de même payant. Il pouvait être patient jusqu’à un certain point. Cela pouvait se lire sur le visage et sa posture.

« Soldat, je comprends votre engouement et votre désire de bien faire. Cependant, on ne demande pas un titre militaire, c’est une récompense et une marque de confiance de l’empire. Faites en sorte de montrer à l’empire que vous méritez, que vous savez agir et vous comporter comme un lieutenant, et je gage que la promotion ne tardera pas à venir. Ai-je été suffisamment clair Soldat ? »

Indiqua alors le capitaine d’une voix assurée, afin de mettre au clair les autres. Ce type de question ne devait pas avoir lieu normalement. Cependant, il pouvait comprendre la fougue de la jeunesse. Lui-même avait été patient afin de gagner ses galons, il attendait la même chose envers les autres personnes, d’autant plus sous ses ordres. Certes, on lui demanderait son avis pour une promotion, mais cela ne dépendait pas que de lui. Il n’allait pas prendre pour comptant ce genre de diatribe.

Les membres de l’unité coloniale étaient rassemblés ici ensemble, rien ne leurs empêchait que de s’organiser entre eux afin d’améliorer leur performance. Si jamais ils n’étaient pas capables de se prendre en main, ce n’était que des enfants immatures. C’était l’armée ici, pas une colonie de vacances.

« Un soldat de l’empire quel qu’il soit ne devrait pas avoir de faiblesses. Contrairement aux villages cachés ninjas, nous sommes une armée, nous sommes des frères d’armes, nous sommes une unité. Nous ne formons pas d’équipe, nous devons être capable de travailler avec n’importe quel soldat. La force de l’unité est l’ensemble des forces individuelles. Vous devez être fort, vous devez vous améliorer. Regardez votre camarade à votre droite, à votre gauche. Comment pourriez-vous accepter que l’un d’entre eux se dit … je suis faible, ce n’est pas grave, il le fera. Non, ça ne fonctionne pas comme ça. Nous sommes une famille, nous respectons les autres comme soi-même. »

Si jamais le capitaine désirait une chose, c’était de faire naître un esprit de corps au sein de la coloniale. Il y croyait vraiment, lui qui ne faisait pas parti d’un clan.
Revenir en haut Aller en bas
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Mar 7 Juin 2022 - 20:08


Ce n’était pas dans ses habitudes, mais le Bakuhatsu semblait arriver en retard pour cette occasion, mais bon en même temps il s’agissait d’un rassemblement improvisé, il faut croire que l’information avait prit le temps qu’il lui fallait pour parvenir aux oreilles du jeune impérialiste.

Quoi qu’il en soit ce dernier avait trouvé le moyen une fois que l’information lui était parvenu, de se soustraire a nouveau de l’hôpital ou il passait désormais le plus clair de son temps dans l’attente de son opération.

Mon capitaine mon capitaine mon capitaine entendait alors le Bakuhatsu alors qu’il se rapprochais du point de ralliement. Béquille sous le bras, Kenpachi fit discrètement son entrée, se rapprochant du centre d’intérêt, même s’il ne cherchait pas forcement à se faire remarquer, il était assez difficile de passer totalement inaperçu dans son état.

Même si le rassemblement semblait déjà presque toucher à sa fin, Kenpachi avait au moins pu découvrir le visage du tombeur qui s’asseyait sur la chaise de capitaine de l’unité colonial en tant que son n-ieme successeur, et ne se souvenait l’avoir aperçu à aucun moment lors des derniers conflits qui avaient secoué la capitale.

Aussi loin qu’il s’en souvienne ce titre devait être maudit, aucun de ses porteurs n’avait jamais semblé être à sa hauteur et se voyait abandonner son poste suite a de sales histoires et les plus prometteurs ne faisaient pas long feu pour une quelconque raison.

La seule personne que le Bakuhatsu estimait pour ce poste était tombé au combat en se battant pour le feu, abandonné par ses camarades et depuis lors il observait simplement le jeu des chaises musicales qui se déroulait.

- Bien parlé mon capitaine. Si les derniers évènements nous ont bien prouvées une chose, c’est que nous serions perdus sans notre voisin de gauche et de droite, et ce peu importe son grade.

Ajouta le lieutenant en fixant tout d’abord Bajiru d’un côté puis Chi de l’autre.

- Lieutenant Bakuhatsu Kenpachi, veuillez excuser mon retard, l’information a eu quelque peu de mal à me parvenir… Félicitations pour votre promotion, et bon courage avec vos nouvelles responsabilités.

_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Chi
Akimichi Chi

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Sam 18 Juin 2022 - 13:21
Que disait le dicton déjà ? Qui ne tente rien n’a rien. Pas vraiment. La demande de l’Akimichi, il le savait, n’avait sans doute pas été si inutile que ça. Car si effectivement il fallait prouver sa valeur pour obtenir un grade et non l’inverse, comme le disait si bien le Capitaine Usuegi Kotaro, il avait mis une petite pièce sur le possible grade. En évoquant ainsi son envie peut-être que cela pourrait influencer plus tard le choix du capitaine même sans qu’il y fasse attention, à travers son subconscient.

Mais ce dont l’Akimichi se doutait moins, et pourtant c’était le plus évident, c’était qu’à partir de maintenant ses faits et gestes seraient scrutés peut-être avec encore plus d’égard. Il n’avait donc pas droit à l’erreur s’il voulait se démarquer. Et sans doute avait-il déjà oublié cette grève qui avait dû faire que son dossier tournait de main en main. Si ce Capitaine n’était pas encore au courant ça ne serait tarder.
« Très clair mon capitaine ! »
Ainsi cela clôtura l’échange entre Chi et le Capitaine bien que ce dernier profitât de cette occasion pour faire une commination plus globale : Chaque récompense ne serait donnée qu’après avoir fait ses preuves.

L’Akimichi regarda à sa droite et sa gauche, croisant les regards de tous ceux qui s’exécutés aussi naïvement. Il ne put s’empêcher de grimacer en voyant arriver un infirme s’exclamant être un Lieutenant. L’incompréhension était très lisible sur son visage. Le Capitaine venait de dire ce qui tombait sous le sens : « un soldat ne devrait pas avoir de faiblesses ».

Et pourtant, lui se pavanait avec une béquille et un membre en moins. Alors qu’il pouvait à peine se déplacer correctement, à quoi pourrait-il servir sur le champ de bataille si ce n’état être un boulet pour les autres soldats ?

Le regard interrogateur se posa plusieurs fois entre ce Lieutenant et le Capitaine. Comme pour lui montrer ce qui semblait contredire ses derniers mots. Chi aurait voulu réagir oralement, demander comment un gradé pouvait présentait un handicap de la sorte. Et pourquoi pas prendre sa place sur le champ ? Après l’avoir mis à la réforme bien sûr.

Mais le gros soldat s’était assez fait remarqué en cette journée alors il se contenta de conclure ses pensées par un roulement d’œil en disant long sur ce qu’il pensait d’un blessé inutile dans leurs rangs et de surcroit dans le corps des officiers.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378
Inuzuka Bajiru
Inuzuka Bajiru

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Lun 20 Juin 2022 - 0:50
Progresser.

C'est ainsi qu'il résumait l'ultime prise de parole de leur capitaine, en ce mot qui pourrait devenir ordre.
Si ses capacités n'avaient actuellement pas de quoi le rendre fort, il se devrait de trouver un moyen pour le devenir. Il avait la volonté de se rendre utile ; cela allait bien au-delà de son odorat.
Pister et trouver, pour ne pas dire traquer... Ce ne serait pas suffisant, pour être utile, pour servir ses causes et pour protéger.
L'éclat s'allume dans les yeux ocres, sa détermination s'anime.

L'objectif n'était plus seulement de rejoindre l'unité. Elle était de se faire une place plus digne que celle qu'il occupait actuellement dans l'armée, et qui aurait pu tenir davantage d'une chance que d'une réelle nécessité (si les hommes avaient été plus nombreux à joindre les rangs, sans doute n'y aurait-il eu place pour un adolescent plus sensoriel que réellement puissant).
Cette pensée est aussi difficile qu'il ne la sait que trop vrai.
Et peut-être est-ce ainsi qu'il se sent jugé, par le regard succinct que lui porte celui arrivé clopin-clopant et dont le rang était à milles lieux du sien. Il ne devait pas paraitre fiable, comme voisin de gauche ou de droite. Surtout lorsqu'un de ses voisins disposaient d'au moins trois fois sa corpulence.
Le froncement de sourcil est subtile, alors qu'il se concentre tant sur l'odeur que sur l'apparence de celui qui s'annonce comme étant...
Lieutenant Bakuhatsu Kenpachi.
C'est un nom et un visage qu'il retient, surtout un corps (malmené), même s'il se fige face à lui et que ses yeux trahissent un stress certain, qu'est celui d'être trop mésestimé.

Ce n'est pas que progresser, qu'il doit faire.
C'est s'endurcir.


* Je dois m'entrainer, et gagner ce que je n'ai pas.
Avec lui ? *
Celui qui lui semble bien plus fort que lui, et capable de prendre la parole, d'oser là où lui se tait.
Peut-être.
S'il osait, justement.
Ledit Akimichi était aussi imposant qu'intriguant ; un peu plus accessible aussi qu'un lieutenant ou qu'un capitaine. Écrasant, aussi.
il se laisserait temps de la réflexion, préférant s'en tenir au silence et resté concentré sur ce qu'il se passait sans plus interférer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13195-inuzuka-bajiru-un-jour-sera-loup#116506
Usuegi Kotaro
Usuegi Kotaro

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Lun 20 Juin 2022 - 18:13

Un courageux semblait venir à la réunion qui avait déjà débutée. Clopin clopant, le blessé se fraye un passage jusqu'à de quoi s'asseoir. Il se contenta d'observer le passage sans autre commentaire. Il hocha la tête légèrement aux mots de l'homme qui vint prendre la parole.

« ravi de vous rencontrer lieutenant, je vous remercie cependant je préfère penser à l'unitéet à l'avenir que mon simple cas. Nous pourrions changer le monde avec nos actions, je compte sur vous tous. »

Se contenta de répondre le Capitaine. Il avait bien compris les aspirations de l’Akimichi qui ne passait guère inaperçu. Il allait être sous sa loupe, et il devrait jouer de perfection pour grimper les échelons. Rien ne lui était impossible bien entendu. Il n'eût aucun regard désapprobateur pour le lieutenant, il connaissait les circonstances. Bientôt, il pourrait repartir de plus bel, encore plus fort qu'avant et un mental d'acier. Si jamais le Capitaine désirait une chose dans son unité, c'était un esprit de corps.

« Bien, je vais rester un peu ici et là si certains ont encore des questions, alors profitez pour vous rencontrer, pour vous connaître, pour devenir plus fort ensemble, car si jamais l'homme apprendre ses erreurs, le sage lui apprend de l'homme. Réfléchissez bien à tout cela. Nous avons plus que jamais besoin de tout le monde dans la guerre qui approche. Vive l'unité coloniale ! Vive l'Empire et surtout vive l'Empereur ! »
Revenir en haut Aller en bas
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka Yoshiko

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Empty
Mar 21 Juin 2022 - 12:02
Nous revenions de mission lorsque nous avions été accueilli de manière odieuse par des personnes. Personnes qui avaient cru que nous allions simplement les tuer, trahir l'Empire, comme les autres Inuzuka. Je n'avais rien compris à ce qu'il s'est passé, jusqu'à ce qu'on me raconte qu'une guerre civile a eu lieu, que mon ancien capitaine, Seitemen, a fini par fuir alors qu'il a causé moult conflits. Je ne savais pas quoi penser. Un deuxième abandon de la part d'un membre de l'unité coloniale…

Je me suis remis en question et je me suis demandé ce qu'il se passerait pour la suite. C'est alors que j'ai appris, après avoir assisté à une réunion à l'unité de recherche, qu'il en serait de même pour l'unité coloniale et territoriale. C'est pourquoi je fus en retard pour ce jour. J'espérais retrouver entre-temps, ce garçon qui m'a laissé seule à Iwa, mais au final, je ne l'ai trouvé nulle part. Meisho aussi ne trouve pas son odeur. Alors, peut-être qu'il est dans cette réunion avec le nouveau capitaine ?

Je devais me retenir de pleurer en entrant dans la salle. Timide, j'étais restée discrète et je cherchais du regard, je cherchais via l'odeur, Tachibana… Mais il n'était toujours pas là. Où est-il ? Il m'avait promis qu'il serait comme un guide, pourquoi m'a-t-il abandonné ?

Je restais campée dans mon coin, bien que cet humain assez portant parlant de nourriture, assuré de devenir lieutenant, me faisait un peu peur, un garçon avec son chien me rassurait. Lui aussi semble être un Inuzuka et j'en suis ravie. Tous n'auraient pas abandonné notre patrie…

Je voulais savoir, je voulais connaître ce chef de l'unité, et au vu de ses paroles, il me semble droit dans ses bottes et sûr du fait qu'on a tous besoin d'être uni pour devenir meilleur. Tout ce que j'espérais est qu'il ne nous mente pas, ou que ces objectifs ne coulent pas. En tout cas, Meisho avait l'air de le suivre quand le capitaine s'enflamma sur la fin de son discours. Meisho s'est levé, a remué sa queue, et a fait la fête. Il est indéniable que mon ninken a davantage confiance que moi à ce sujet. Je restais cela dit discret, je n'osais pas annoncer que je rejoindrais une autre unité mais que je soutenais ce nouveau capitaine.

Car je suis d'accord, et même au delà de ça, même au delà d'être dans différentes unités, nous restons et resterons toujours unis dans ce même Empire. Il me fallait simplement retrouver foi en l'humain afin de réussir à montrer mon soutien. Meisho finit par me fixer, il voulait que je parle un peu. Que j'ose sortir de ma timidité. Je m'approchais un peu et me décidais à essayer de parler à ce Kotaro.

« C'est toujours surprenant de rentrer de mission et de voir de tels chamboulements au sein de l'Empire. J'suis contente de voir qui a hérité du titre de capitaine, et vous avez mon soutien. Même si je décide d'aller dans l'unité de recherche, nous nous devons, quoi qu'il arrive, d'être unis car nous sommes le Teikoku. »

_________________
[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale] Whva
Yoshiko – #649b88
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222

[Teikoku] Renouveau - [Ouvert Unité Coloniale]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Teikoku] Hégémonie - [Ouvert Unité de Recherches]
» [Teikoku] Confiance - [Ouvert Unité Territoriale]
» [Empereur #04] L'Unité Coloniale
» Le sens de l'Unité Coloniale
» [Empereur #06] L'Unité Coloniale à la rescousse

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Palais Impérial
Sauter vers: