Soutenez le forum !
1234
Partagez

Compte rendu | Anzu, Raizen

Sharrkan
Sharrkan

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Lun 23 Mai 2022 - 1:16
Passant finalement sous la majestueuse Arche Grise, le Kazejin sentait la tension monter dans son esprit. Il lançait furtivement des coups d'oeil à sa sensei, se demandant si elle ressentait la même chose ; ni elle ni lui n'avaient été irréprochables dans cette mission. Ils avaient fait des erreurs. Ils pourraient se concerter immédiatement, pour raconter une version des faits... adoucie. Mais sans Aizen, qui viendrait faire son rapport plus tard, c'était impossible. Le mieux à faire était encore de donner la vérité de leurs propres bouches.

« Prête ? »

Le duo se dirigeait déjà vers le bureau du Raikage. A peine rentrés, ils n'avaient pas le temps d'aller se reposer avant de devoir faire leur rapport et étaient attendus immédiatement. En même temps, si Sharrkan était rentré à la maison, il n'aurait pas pu se retenir de parler du Sommet et aurait fini par tout raconter à Raizen de façon beaucoup moins officielle, donc... c'était certainement pour le mieux.

Ils frappèrent à la porte, et furent invités à entrer. Peut-être même qu'il avait déjà été prévenu de leur arrivée grâce aux oreillettes ?

« Raikage-sama. »

Sharrkan s'avança, puis s'inclina. Quand il se releva, ce fut avec un grand sourire sur son visage. Finalement, il ne regrettait pas de ne pas s'être enfui à Kaze avec Musashi et Mitsuhide... du moins pour l'instant. Peut-être que ça changerait un peu plus tard.

« On t'a manqué ? »


_________________

Compte rendu | Anzu, Raizen Lo79
© Aditya
Doomkatsu Gang:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Jeu 2 Juin 2022 - 4:16

Attendant avec impatience le retour de l’équipe qu’il avait déployée au sommet, bien que le village avait été fortement occupé pendant leur absence, le tout sembla durer une éternité voire un siècle. Sujet à la relativité sous bien des formes, Raizen fut tout de même rassuré lorsqu’une missive l’avertit en primeur du retour des shinobis déployés via leur communication chakratique.

Ils sont de retour… songea-t-il en sentant une pression retomber.

Les accueillant alors qu’ils venaient tout juste de cogner à la porte, il accueillait dorénavant deux personnes qu’il connaissait très bien. Que ce soit Anzu à travers le Fukkatsu ou Sharrkan avec qui il avait développé un lien solide à travers ;es années, bien qu’il était d’un naturel stoïque, il ne put s’empêcher de dévoiler les prémisses d’un rictus alors qu’il se voyait rassuré de leur retour.

Après tout, sur une mission et une rencontre comme celle-ci , tout était possible, surtout lorsque la guerre avait été déclarée. Or, son rictus disparu tandis que ses iris ne détectaient aucunement la présence du dernier membre complétant le trio. Que lui était-il arrivé et pourquoi en ce jour, seul le duo Fukkatsujin était de retour ?

Perplexe, le Meikyû leva calmement la main pour leur indiquer qu’ils n'avaient pas forcément besoin de s’incliner. Diplomate malgré lui, il n’était pas forcément le plus grand amant des formalités avec les gens qu’il connaissait très bien. Les gens qui le connaissaient autant savaient d’ailleurs qu’il n’appréciait pas forcément le tout, un élément qu’il considérait donc prémédité par l’Onyx Argenté en personne.

-Dire que vous ne m’avez pas manqué serait un mensonge pour dire vrai. Je suis surtout content que vous soyez entré à la maison sain et sauf. Re-bienvenue parmi nous.

Les invitant à s’asseoir d’un bref geste de la main, le Meikyû se leva calmement afin de prendre un plateau sur lequel était déjà préparé de quoi servir le thé. Ils en auraient besoin vu l’anticipation qu’il se faisait des sujets à venir. Après tout, un sommet n’était jamais léger. Par chance, il connaissait suffisamment Sharrkan pour savoir qu’il ne l’aurait pas adressé de la sorte s’il fallait déclarer un mort, ce qui le rassurait.

-Avant de commencer votre rapport, j’aimerais toutefois savoir où est votre troisième compatriote de missions. Vous pourrez ensuite me raconter dans les détails ce qu’il s’est passé au sommet et par le fait même votre rapport.

S’étant arrêté pour prononcer quelques mots et dévoiler un sérieux important, il déposa le plateau et rempli trois des quatre coupes de thé qu’il avait préparées avant de s’asseoir à son tour après leur avoir offert une coupe chacun.

Laissant les effluves de son thé caresser ses narines, il réalisait qu’il avait étrangement bien choisi les feuilles de thé pour leur discussion. Donnant un arôme et un goût ni trop prononcé ni trop léger, c’était un fier mélange qui dégageait des notes aussi sucrées qu’amer. Laissant ainsi planer le mystère jusqu’à la première gorgée, le contexte aussi intrigant qu’attendu se révélait d'un synchronisme naturel avec cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Anzu
Metaru Anzu

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Dim 5 Juin 2022 - 18:13
Après être passé passé par l'Arche, le duo envoyé à la réunion du Sommet a finit par atteindre le bâtiment du Raikage, et il était temps. Anzu a beau être contente d'être revenu à Kumo, les récents évènements font qu'elle n'a qu'une envie séparer en trois étapes : rentrer chez elle, se loger dans les bras de sa femme, puis reprendre ses travaux sur la poudre noire et son utilisation pour faire des armes. Bien qu'elle ait laissé son prototype à sa femme en attendant qu'elle soit revenue, elle sait que, après avoir calculé pour faire autant de dégâts que le dragon de Raizen - voire un peu plus dépendant de la dose, mais il faut que le récipient tienne le coup -, il faut qu'elle travaille sur la solidité et l'accessibilité du canon. Mais sa femme affirme avoir une idée, donc elle espère qu'Itagami et son expérience en tant qu'ancienne cheffe de la forge finira par concevoir la forme qu'elle désire.

Mais en attendant, il fallait faire son rapport à Raizen. Elle espère que ce dernier ait lu son dernier sur ce qui s'est passé à Tokanaba, et espérait que son enquête avec Aizen, pour l'instant pas présent à cause de ses blessures, lui est aussi parvenu à ses oreilles. Enfin, pour cela, elle pouvait attendre la démonstration du "petit dragon" de son atelier, mieux vaut ne pas mélanger deux affaires en même temps et d'abord terminer avec le rapport de la réunion avant de passer à autre chose.

- Oui.

Bien qu'elle soit ferme, elle était énervée, elle qui avait eu ses crises de colère très brutal lorsqu'elle était Chunin et avant, elle avait l'impression de régressé de plus en plus. Il allait falloir qu'elle reprenne son calme avant de faire son rapport à Raizen. Enfin, il y avait heureusement Sharrkan pour prendre la parole pendant un moment et faire la politesse de base.

- Raizen.

Connaissant son goût pour se faire désirer, totalement aussi inexistant que le chapeau qui trône sur sa tête, elle se doutait que recevoir des courbettes ne sont pas vraiment des choses qu'il apprécie, bien que l'étiquette l'oblige. Mais à vrai dire, Anzu a pour l'instant autre chose à faire que d'obéir à des règles de politesse. Elle se met assise à la place attribuée, venant attraper le thé de ses mains.

- Aizen a été blessé suite à une confrontation avec Rei, il est resté à Hi le temps de récupérer de ses blessures.

Disait-elle en venant boire son thé, elle avait besoin de se calmer, et à vrai dire, même le thé que lui a fait Raizen ne l'aide pas à avoir besoin d'avoir l'esprit clair. Elle écoute le moment de silence, essayant de se calmer, perturber par le bruit d'un insecte s'étant infiltrer dans le bureau de Raizen, venant voler dans un coin avec des bruits dissonants. Ayant les nerfs à vif, le sang d'Anzu suit, et d'un geste plus violent que précis, vient lancer brutalement la tasse de thé contre l'insecte, suffisant pour faire taire ces bruits dans un craquement en verre. Elle vient ensuite se rassoir, posant sa tête sur ses bras, clairement en train d'essayer de calmer sa noire colère après ce qui s'est passé à la réunion.

_________________

Compte rendu | Anzu, Raizen 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t13306-metaru-anzu#117689 https://www.ascentofshinobi.com/u784
Sharrkan
Sharrkan

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Sam 18 Juin 2022 - 18:42
Un mensonge de dire que... mhmm ? Il ne pouvait pas dire clairement s'il lui avait manqué ou pas ? Ou au moins sourire ? Avoir l'air préoccupé, vérifier qu'il ne soit pas blessé ? Pff. Mais peut-être que c'était la présence d'Anzu qui rendait Raizen timide. Oui, c'était probablement ça.

Ravalant une mine dramatiquement vexée ou une remarque sarcastique, Sharrkan prit place sur le siège qui lui était attribué. Pour la forme, l'argenté garda même un sourire - qu'il n'avait pas vraiment besoin de forcer lorsque son regard croisait celui du Raikage -, contrastant assez terriblement avec l'expression plus que maussade de sa Sensei.

Il prit ensuite une gorgée de son thé, avant de le recracher discrètement dans sa tasse. Contrairement à Raizen, l'herbe infusée n'était pas spécialement sa boisson de prédilection et à boire quelque chose d'amer, il préférait encore que ce soit de l'alcool. Ce qui aurait pu être un peu plus festif vu le contexte ; ou alors, qui donnerait un peu plus de courage.

Anzu quant à elle, explosa carrément sa tasse contre le mur. Et même si elle n'appréciait pas le thé, la réaction était un petit peu exagérée. Echangeant un regard confus avec Raizen, l'argenté murmura :

« J'espère que ce set n'était pas un héritage de ta grand-mère... »

En réagissant de cette manière, la Sendai ne faisait que confirmer le comportement immature qu'elle avait eu justement lors du Sommet. Et même si Sharrkan ne comptait pas particulièrement l'enfoncer, cela faisait partie des incidents qui devraient être énoncés pour le rapport.

« Je suppose donc que je vais commencer, mhmm ? »

Le Kazejin se racla la gorge, en profitant également pour reposer la tasse de thé. Doutant de retenir toutes les informations, il sortit un calepin dont il s'était servi pour prendre des notes.

« Le voyage d'aller s'est déroulé sans aucun incident, nous sommes donc arrivés la veille du Sommet. Comme indiqué dans la lettre, nous nous sommes rendus au QG le lendemain et nous avons rencontrés les autres factions à l'extérieur. La représentante de l'Empire était Seiun, qui a combattu avec nous à Kaze, avec Shinrin Songshu et un autre Shinrin ne s'étant pas présenté mais avec une grosse cicatrice sur le visage en forme de croix ; La représentante d'Iwa était Chiwa Aimi, accompagnée de Hayai Taishi et Shimajima Yugure ; Ashina Mitsuhide, le Régent de Taiyô était gardé par Han Musashi et Asaara Aduichi ; Le représentant Kirijin était Kaguya Wutu-Fuku avec Aditya et Yasei Reikan, la Tigresse Blanche. »

L'argenté lança un regard entendu à Raizen, un sourire en coin, en mentionnant cette dernière. C'était exactement la personne que Sharrkan souhaitait rencontrer et le Meikyû le savait : il aurait beaucoup de choses à lui raconter plus tard.

« Quand nous sommes arrivés, il y avait déjà des tensions et une joute verbale entre le Teikoku et Aditya, ce dernier n'étant pas d'accord avec les méthodes teikokujines pour gérer la présence d'un inconnu. Honnêtement, ça a failli partir en sucette dès le départ, mais on a réussi à calmer le jeu. »

Un premier contact qui avait permis de donner la couleur pour tout le reste de la réunion.

« Et pour toute défense, cet inconnu a annoncé que Kaguya Wutu-Fuku était l'hôte d'un Dieu - ce qui a été confirmé plus tard. Il a aussi été sous-entendu plus tard qu'Iwa possédait un Jinchuriki, sans donner son identité. »

Iwa, Kiri et le Teikoku possédaient donc chacun l'hôte d'un Dieu ; ce qui n'était pas le cas de Kumo ni de Kaze. Mais Sharrkan aurait le loisir de revenir sur ce sujet, surtout pour annoncer la terrible nouvelle.

« Mais l'inconnu était toujours présent. Exubérant dans ses gestes autant que dans ses paroles, il a affirmé ne pas avoir de nom, qu'il souhaitait qu'on devienne ses amis, et qu'il souhaitait participer à un jeu : si on réussissait à le toucher, il aiderait la Coalition. »

« Et à ce moment-là, c'est de nouveau parti en vrille. Les techniques ont fusé dans tous les sens, sans même faire attention aux autres délégations. Les Kazejins n'ont pas participé, Aizen s'est camouflé et a essayé de l'immobiliser avec ses ombres, j'ai tenté un petit Genjutsu pour le subjuguer, mais rien n'a fonctionné. Et Anzu, euh... je préfère te laisser raconter cette partie. »

Si elle ne le faisait pas, Sharrkan le ferait. Mais il serait certainement plus approprié qu'elle fasse amende honorable de ses propres torts.

« Bref, il s'avérait que cet inconnu était en réalité le Gardien des Gardiens ; le plus fort des Derniers Gardiens. Et personne n'a réussi à le toucher, j'ai pu le voir avec mon Shakuton... Il semblait être entouré d'une sorte d'aura invisible et impénétrable qui empêchait de l'atteindre réellement. »

_________________

Compte rendu | Anzu, Raizen Lo79
© Aditya
Doomkatsu Gang:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Lun 20 Juin 2022 - 1:40

Observant la scène d'un regard externe, au-delà des paroles, le Meikyû recevait une surdose d’information qu’il était pourtant prêt à accueillir à bras ouvert. Sirotant l’objet de son thé, sa concentration était innée voire quasi obsessive. Comme s’il avait attendu ce moment pendant une année entière, il était concentré, prêt à saisir et capturer la moindre information au risque même de la décortiquer jusqu’à sa plus infime composition au besoin. C’était d’ailleurs là un de ses points forts ou plutôt une de ses aptitudes innées découlant de son caractère analytique.

Pourtant, il n’avait pas à chercher loin compte tenu de la situation qui se présentait devant ses yeux. Flirtant plus ou moins avec la multitude d’émotions qui semblaient régner dans la pièce, la discussion allait être beaucoup moins légère que désiré bien qu’il était plus que conscient qu’un sommet ne pouvait être vécue sans une certaine lourdeur. Se remémorant la précédente, bien qu’il avait eu le loisir d’étayer le fond de sa pensée aux yeux de tous et d’y défendre ses convictions les plus profondes, il n’avait pas forcément apprécié devoir justifier des éléments qui lui semblaient aussi évidents sur certains abords.

-Tu me sembles quelque peu agité Anzu, peux-tu verbaliser l’objet de ta frustration afin que nous puissions en comprendre la provenance ?

S'adressant tout d’abord à Anzu qui s’était contenté d’une réponse excessivement brève et sèche, si elle n’était pas du genre à être la plus bavarde, elle ne semblait pas forcément avoir la moindre envie de verbaliser quoi que ce soit. Or, comme toute chose, l’application était importante, surtout que chaque détail comptait, surtout lorsqu’ils avaient plusieurs vies entre les mains.

-Si je peux me permettre, pouvez-vous me décrire l’envergure des blessures de Nara Aizen et le combat contre Rei ? Était-ce le seul lieutenant de l’homme au chapeau présent ? Comment s’est passée la joute ?

Marquant une pause, le Meikyû s’arrêta quelques secondes avant de préciser certains éléments :

-J’ai besoin que tu me racontes ce qu’il s’est passé, aussi frustrant soit-il Anzu. De nombreuses vies reposent entre les mains des informations que vous pourrez remonter. N’hésite pas à aborder la source de ta frustration en premier afin que nous puissions la résoudre immédiatement ou la reporter si elle n’est pas urgente. Ça nous permettrait de mieux avancer collectivement.

Se devant d’être un peu rigide, Raizen n’en avait rien à faire de l’étiquette en sa présence. Simplement, il ne pouvait se permettre d’avoir l’impression qu’un membre du village offrait une moue au lieu d’informations complètes… surtout lorsque l'un des leurs avait été forcé de rester derrière pour cause de blessures possiblement importantes. Ce constat ne prenait même pas encore la récente confrontation contre un des lieutenants de l’homme au chapeau, un élément qui n'accentuait que l'importance du contexte.

Reportant ensuite son attention sur Sharrkan, le ton était déjà moins froid tandis qu’il apportait un certain degré d’humour à la tasse qui venait d’être brisée.

Ne pouvant s’empêcher de dévoiler un léger sourire en coin, Raizen y alla étapes par étapes alors qu’il pouvait discuter avec l’assurance de ne pas avoir profané un trésor familial.

-Non, mais cette tasse était l’une de mes favorites, même si ce n’est qu’un détail.

Optant pour une phrase brève et sans éclat, le corbeau triait la multitude d’informations qui défilait à ses oreilles, les ré-arrangeants dans son esprit afin d’en noter certains éléments pertinents. Heureux d’y voir que l’argenté avait su noter le nom de tous les gens présents à cette réunion sans exception, Raizen pouvait aisément trier les noms connus des gens inconnus.

Se permettant même de dévoiler une certaine lueur de réassurance à l'énonciation de certains noms, il était très curieux de voir qu’aucun Kage n’avait assisté à cette réunion. N’étant par le fait même pas surprenant d’entendre la présence d’une joute verbale, Raizen pouvait ainsi validé le type de climat dans lequel ils étaient arrivés. Connaissant Aditya pour son caractère sérieux et pacifique, le membre du Teikoku l’ayant indigné était fort probablement plus en tort que l’inverse. Or, l’apport de calme que semblait décrire Sharrkan était rassurant.

Plus important encore, le nom d’un Jinchuriki supplémentaire se révéla à Raizen qui le nota mentalement dans un coin de sa mémoire. N’ayant pas eu l’opportunité de le rencontrer, Wutu-Fuku était un des noms qu’Il avait pu entendre lors de sa plus récente visite à Kiri. Ne connaissant rien du personnage, il avait toutefois suffisamment confiance en Saji sur sa décision de l’y envoyer en son absence à l’instar d’Iwa qui n’avait pas envoyé Miyamoto Teruyo pour des raisons probablement très logiques. Confidentiel pour le moment, Raizen ne broncha pas sur la précision concernant l’identité du Jinchuriki de la roche. Étant le seul et unique au courant pour le moment à Kumo, il comptait préserver cet indice de confiance pour la sécurité de tous et par respect pour la confidence Iwajine.

Notant dans un coin de sa tête que Raizen et Sharrkan devaient discuter de la Tigresse Blanche lors de leur prochain entretien seul à seul, il reporta finalement toute sa concentration sur le Gardien des Gardiens. Bien que cette note pouvait paraître peu pertinente, elle avait au contraire, tout son lot d'intérêt compte tenu de la stature importante et des changements qu'elle avait apporté au clan Yasei en le libérant du joug de ses chaînes, un second élément de la roue après le départ du Premier Cercle. Les récents changements chez Sharrkan ne faisaient qu'accentuer cette discussion importante.

Or, à ce moment précis, ses iris éclairés se tintèrent d’un aspect beaucoup plus sombre sans pourtant en perdre leur bienveillance. Quelque peu perturbant, on pouvait y voir l’iris d’un crave qui se concentrait sur un objectif spécifique alors que sa pupille était beaucoup plus dilatée.

Non surpris d’entendre un manque de synchronisation catastrophique entre les différents membres de la Coalition face au gardien des gardiens, il était encore plus impressionnant d’entendre parler de cette fameuse aura invisible et impénétrable qui venait d’être soulignée.

Serait-ce la manifestation de la longueur d’onde ?

Perplexe, Raizen se laissa tenter à poser quelques questions avant de les laisser respectivement poursuivre leurs explications.

-Il n’est pas surprenant d’avoir vu les membres de la Coalition échouer lamentablement dans leur synchronisation face au Gardien. Ceci ne fait que préciser que nous ne sommes pas prêts à affronter une menace de cette stature et que nous devons solidifer les fondations ainsi que notre synergie. J’aimerais cependant savoir un élément. Parmi tous les gens présents quelqu'un, peu importe sa provenance, a-t-il tenté de coordonner les efforts collectifs ou prendre la direction du groupe dans cet effort commun?

Simple, cette question était pourtant une clé très importante sachant que c’était fort probablement l’élément qui leur avait manqué.

Lors d’une confrontation contre plusieurs adversaires, l’une des stratégies conséquentes était de diviser pour mieux régner, ou plutôt de profiter du chaos pour mieux organiser l’équilibre. Ainsi, l’avantage du nombre se transformait bien souvent en handicap en absence d’une communication et d’une synchronisation conséquente.

-J’aimerais aussi que vous me décriviez davantage en détail le gardien des gardiens et ce que vous avez pu constater de ses aptitudes, mais aussi de son profil psychologique. Je pense que cet élément sera important. Je vous laisse continuer votre rapport et votre récit en conséquence.

Patientant, Raizen se permettait d’orienter quelque peu certaines pistes de réflexion partielles ou de discussion alors qu’il laissait sa curiosité agir d’intuition surnaturelle pour lui permettre de visualiser totalement le sommet, sans en perdre une seule once d’information. Son objectif était clairement de s'y immerser tout en bénéficiant du plus de regards possibles pour rendre son absence fructueuse.

Construisant déjà des éléments d’attaques et de renforcement pour le futur, il se retint de poser davantage de questions alors qu’un grand vide d’information se devait d’être comblé chez ses deux compatriotes du Fukkatsu.

Détendu, car il les connaissait respectivement, le Meikyû était plus que conscient que les éléments à venir allaient fort probablement être encore plus importants. Il leur faisait ainsi confiance sur la nécessité de révéler tous les éléments pertinents pour leur survie et la suite de cette guerre, sans exception. Dans la réussite ou dans le succès, il y avait des apprentissages et le partage était le meilleur moyen d'évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Anzu
Metaru Anzu

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Mar 21 Juin 2022 - 22:54
Après avoir assassiné un insecte volant qu'uniquement elle a entendu visiblement - probablement un des inconvénients majeurs d'être une experte dans la sensorialité, difficile de prouver en montrant des choses aux aveugles après tout -, non sans avoir brisé la tasse qui lui a été servi, Anzu se caresse les tempes, essayant de calmer sa colère et sa frustration de ce qui s'est passé au Sommet. Vraisemblablement c'était une très mauvaise journée pour elle, interdite de partager son savoir pour malgré tout de bonnes raisons, interdite de tenter de jouer de son expertise en sensorialité pour des raisons qu'elle qualifie d'exagéré, mais ce n'était pas le pire, tout ceci passait par rapport à l'humiliation qu'elle a subit lors de ce combat contre les lieutenants. Beaucoup le voient comme une victoire, Anzu le voit comme une défaite, ils n'ont gagné que parce qu'ils ont disparus, pas parce qu'ils ont été battu. Et ainsi, ils peuvent revenir, puis refaire ce qu'ils veulent comme bon leur semble, puis recommence aprês de nouveau avoir disparu, et c'est ce qui la rend folle. Cette sensation d'humiliation, elle l'a déjà beaucoup trop ressenti avec l'Homme au Chapeau et ses hommes, et encore une fois, ils la tournent, elle et tous les shinobis présents, en ridicule, mais plus pour longtemps.

Si elle ne pouvait pas gagner en tant que shinobi, alors elle l'affrontera sur un autre terrain.

Elle arrête de se caresser les tempes pour observer toujours aussi froidement Raizen, c'est le mieux qu'elle puisse faire pour ne pas le regarder avec la colère qu'elle essaie de calmer comme elle essaie de le faire, mais au moins, la tasse a au moins servi à ne pas saccager le service de thé complet, un sacrifice pour sauver tout le reste et bien plus.

- L'humiliation.

C'est ce qu'elle répond à Raizen quand il demande d'où lui venait cette frustration, probablement quelque chose que Sharrkan ne pouvait pas comprendre, ou du moins, peut-être se trompera-t-il sur la source de cette humiliation.

- Aizen a subi de très grave brûlure, son corps était noircit lorsque j'ai quitté Sharrkan pour tenter de prêter main forte au groupe qui a rencontré les lieutenants pendant la réunion. Et non, Rei n'était pas seul, il y avait Nara Alderan et Sen'sei Ketten dont on avait entendu parler pendant la réunion. Il y avait aussi le fameux Homme au Chapeau qui nous a quitté pour affronter le Gardien des gardiens, mais ils sont tous en vie, du moins, aux dernières nouvelles.

Les voilà ensuite en train de faire le deuil de cette tasse, quelle idée de tenter de la donner à Anzu si c'est pour risquer de la briser. Ils devraient plutôt la remercier de se contenter que de la tasse, mais soit, Sharrkan fait le résumé de ce qu'il s'est passé, notamment leur rencontre avec le Gardien des gardiens que personne n'a réussi à toucher. Elle soupire lorsque Sharrkan veut tenter de lui faire dire ses tords, alors que par sa faute on ne connait pas son niveau en sensorialité.

- Je voulais tenter de l'aveugler, mais Sharrkan me l'a interdit de le faire, disant que cela risquerait de nuire à notre réputation.

Elle croise les bras, laissant Sharrkan expliquer ce qui s'est passé à la réunion, après tout, elle a probablement manqué une partie vu qu'elle est partie rejoindre un autre groupe.

_________________

Compte rendu | Anzu, Raizen 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t13306-metaru-anzu#117689 https://www.ascentofshinobi.com/u784
Sharrkan
Sharrkan

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Sam 2 Juil 2022 - 22:47
Regardant les morceaux de tasse brisée au sol, Sharrkan ne put s'empêcher de sourire en entendant Raizen dire que ce set était un de ses préférés. Non pas par vice ou mesquinerie, évidemment. Mais plutôt... par contexte. Pour une fois, les enfantillages d'Anzu servaient sa cause.

« Ce n'est pas grave, j'ai déjà trouvée ta nouvelle tasse préférée. »

Le Kazejin sortit de son sac un petit paquet, une boîte emballée par un tissu sombre, qu'il posa sur le bureau de Raizen. Enfin, qu'il poussa le plus possible vers Raizen, hors de la portée d'Anzu. Arborant forcément un sourire très satisfait.

Dans la boîte se trouvait deux tasses pour le thé en céramique noire, marbrée de dorée par la technique kintsugi. Si l'extérieur paraissait plutôt sobre malgré les zébrures, l'intérieur était totalement recouvert d'or ; évidemment, elles lui avaient immédiatement fait penser à Raizen.

« Juste un petit souvenir de Hi, vu que tu n'as pas pu nous joindre. Je les ai trouvées dans une petite boutique dans la... »

Il s'apprêtait à dire "dans la Baie de Jade", mais il était peut-être plus sage d'éviter de mentionner le fait qu'il était parti faire du tourisme pendant que les autres affrontaient les lieutenants de l'Homme au Chapeau.

« Je veux dire, sur la route. Hum. »

Anzu répondit ensuite à sa question, informant les deux Kazejins de l'état d'Aizen. Tout ceci ne faisait que conforter Sharrkan dans son choix ; de son point de vue, rien dans cette cause ne valait le coup de finir dans cet état. Les plans de l'Homme au Chapeau, les Gardiens, la fin du chakra... l'argenté s'en fichait, réellement. Ce qui était plus contraignant était le fait qu'Anzu venait de gâcher le summum du suspens qui viendrait en milieu de récit : l'apparition des Lieutenants.

Sharrkan reprit le récit depuis le début, expliquant la rencontre avec ce fameux Gardien des Gardiens. Sujet qui intéressa forcément Raizen, qui demanda des clarifications et des détails.

« Le Gardien des Gardiens montrait une personnalité enfantine. Il ressemblait à un jeune enfant découvrant le monde, observant les shinobis, proposant un jeu du chat et de la souris. Il a dit plusieurs fois vouloir se faire des amis, comme si c'était la seule raison de sa présence. Toutes ses phrases étaient prononcées sur un air enjoué et ponctué de "Merci" même quand le contexte ne s'y prêtait pas. Il a dit qu'il s'amusait, puis quand Mokkô est arrivé, il s'est jeté à genoux en l'implorant de le pardonner... comme un enfant étant surpris en train de faire une bêtise. Il a également dit ne pas avoir de nom. »

Sharrkan réfléchit un moment, tâchant de ne pas oublier de détails.

« J'ai d'abord pensé à un jeu d'acteur car son physique montrait un vrai adulte... mâchoire carrée, muscles plus gros que ma tête... son apparence ne collait pas du tout avec son comportement. Mais plus tard, Mokkô nous a révélé que cet homme avait toujours été tenu éloigné de la civilisation, n'ayant jamais vu d'autres humains que les Gardiens ; que de là venait son enthousiasme. »

La réponse semblait toute trouvée pourtant, quelque chose clochait pour Sharrkan.

« Mais son discours portait quelques contradictions. Notamment le fait que le Gardien des Gardiens soit chargé de trouver un remplaçant pour un Gardien mort sans ayant formé de remplaçant. Comment peut-il trouver un successeur, s'il n'est jamais en contact avec qui que ce soit ? »

« Ce n'est pas tout. Lorsqu'il est venu nous informer que nous étions attaqués, son comportement ne ressemblait en rien à ce qu'il nous avait montré plus tôt. Il était calme, posé et réfléchi. Il a posé des questions censées et intéressantes sur l'Homme au Chapeau. Il semblait même extrêmement bien renseigné pour quelqu'un supposé isolé du monde. Ce n'était plus du tout la même personne que nous avions rencontrée à l'extérieur. »

Sharrkan soupira, soulagé d'avoir enfin pu exprimer une partie des choses qu'il avait constatées pendant ce Sommet qui lui semblaient peu logiques.

« Je ne dis pas qu'ils mentent ; mais je n'arrive absolument pas à leur faire confiance, à Mokkô encore moins. Même dans cette pièce, j'aurais remis ma vie entre les mains du Teikoku avant de lui tourner le dos. »

L'argenté haussa les épaules. Au-delà de la sensorialité, il avait quelques talents en relations humaines et il lui arrivait parfois de ne pas réussir à cerner une personne, le rendant suspicieux.

« Mais pour revenir aux aptitudes du Gardien, il a combattu exclusivement avec du Taijutsu et sa capacité spéciale inconnue. Il a utilisé des charges, des coups de poings et coups de pieds. Malgré le nombre d'attaquants, il semblait répliquer sans faire d'efforts et avec une agilité impressionnante. Sa maîtrise du corps à corps était au moins du même niveau que la tienne Raizen, si ce n'est plus. Il a semblé immobilisé pendant une seconde, mais s'en est défait comme si ce n'était rien. Je ne l'ai pas vu utiliser d'affinités ni de pouvoir, si ce n'est cette aura invisible qui semblait agir comme un passif. Je ne peux rien dire de plus à ce sujet, mis à part le fait qu'elle ressemblait à un fin bouclier invisible couvrant la totalité de son corps, et que mon Shakuton n'a pas réussi à l'atteindre directement ; que cette aura n'est pas directement connectée à lui vu qu'il n'a jamais été plongé dans mon Genjutsu ou alors qu'il y est naturellement immunisé. Pourtant, il doit aussi avoir des talents en sensorialité vu que ni moi ni mes clones n'ont réussi à le sentir avant qu'il rentre dans la salle pour nous prévenir... sauf si son aura camoufle également son chakra. J'aurais été curieux de savoir s'il était possible de le détecter autrement, par exemple à l'odeur. »

C'est ensuite qu'il prit l'initiative d'également répondre à la première question.

« Je n'ai vu personne tenter de prendre la direction du groupe. Il faut dire qu'il aurait été difficile de le faire dans cette situation où l'ego semblait prendre le dessus sur tout le reste, mais je n'ai pas pu voir la fin du combat. »

Pour toute explication, Anzu se contenta d'une phrase, ce qui avait le don d'exaspérer Sharrkan. Après une longue inspiration, c'est vers son ancienne sensei que le Kazejin se tourna.

« Contre qui es-tu en colère, Anzu ? Contre Raizen, vu que tu refuses de remplir ta mission sérieusement ? Contre la tasse ? Contre l'Homme au Chapeau et ses Lieutenants ? Ou contre toi-même parce que tu n'as pas réussi à les vaincre ? Si c'est la dernière, inutile de nous faire payer ta mauvaise humeur ; avec le comportement immature que tu as eu là-bas comme celui que tu as actuellement, on dirait que tu essayes de nous dire que tu n'es pas apte à faire ce genre de missions. Je t'en supplie, ressaisis-toi. »

Les mots étaient durs et Sharrkan regrettait franchement d'être obligé de les prononcer ; ils lui laissaient un goût amer dans la bouche, comme du poison. Mais c'était insupportable de voir Anzu, une Jonin et sa sensei, agir de cette façon. Elle devait se secouer et cesser cette attitude qui était indigne d'elle et de son statut. Concentrant à nouveau son attention sur Raizen, l'argenté expliqua :

« Lors du jeu contre le Gardien des Gardiens, Anzu a initié une technique puissante et de grande ampleur que je connais bien pour y avoir été confronté plusieurs fois : une vaste zone saturée de grains de chakra tourbillonnants, fouettant et irritant ceux qui se trouvent à l'intérieur. J'ai donc pris l'initiative de former un dôme au-dessus de nous pour empêcher que la technique touche les représentants des autres factions pour éviter un incident diplomatique dans cette ambiance qui était déjà plus que tendue. J'assume ce choix et ses conséquences. »

Sharrkan plongea son regard dans celui de Raizen d'un air déterminé, lui montrant qu'il était convaincu et confiant dans sa décision ; même si dans le fond, il s'attendait à ce qu'il valide cette initiative. Ce qui n'était que les prémices des autres choix que l'argenté devrait assumer...

_________________

Compte rendu | Anzu, Raizen Lo79
© Aditya
Doomkatsu Gang:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Mer 13 Juil 2022 - 2:17

Attentif au comportement et au non verbal que dégageait Anzu, Raizen pouvait aisément voir qu’elle tentait de se calmer ou plutôt de trouver du sens dans le chaos qui l’habitait. Pourtant, elle demeurait agitée, un élément qu’elle semblait inapte à mettre de côté alors qu’elle semblait hanter par quelque chose de suffisamment dérangeant pour la mettre dans un tel état.

Prononçant ses premières paroles, l’humiliation semblait la gangréner. Tel un virus, elle en avait perdu ses moyens au point d’y perdre certains des éléments les plus importants : la voix et le calme.

Dévoilant par le fait même les blessures qu’avait succombé le Nara, elle raconta la présence d’un trio de lieutenants prêtant main-forte à l’homme au chapeau dans un combat pour le fameux Gardien des gardiens.

Relatant ensuite partiellement l’élément dont Sharrkan venait de faire référence, ce n’est que par les compléments ajoutés par Sharrkan que Raizen fini par comprendre de quoi il en tenait.

Toutefois, certains éléments plus pertinents s’ajoutèrent au lot d’information provenant de l’argenté.

Commençant par émettre un sourire masqué face au présent qui venaiet de lui être offert, il était rare qu’on pense à lui de cette façon et pour ce faire, Raizen se permit une brève salutation de la tête pour démontrer à Sharrkan son appréciation. Observant avec attention la tasse, le Meikyû se permit de la nettoyer calmement à l’aide d’un morceau de tissus accompagnant le service de thé avant de transvider le contenu de sa tasse dans celle-ci. Discret, on pouvait y voir une lueur de curiosité dans ses iris.

Prenant cet instant quasi solennel pour analyser l’ensemble des informations qui venaient de lui traverser l’esprit, si l’on pouvait croire qu’il était quelque peu distrait, ce n’était aucunement le cas. Simplement, il avait l’esprit suffisamment capable pour prioriser et trier la multitude d’informations tout en gardant contrôle de son comportement. Limité, il avait donc manifesté uniquement les prémisses de ce que ce cadeau représentait pour lui, car plus important était en jeu pendant cette discussion.

Attendant ainsi que Sharrkan ait partagé l’ensemble des informations complémentaires, Raizen observa les échanges jusqu’à la fin, captant même les remontrances de l’argenté à la Sendai. Se demandant comment elle allait réagir, c’était là un moment important dans le dynamisme d’une équipe. Moment parmi tant d’autres pour certains, dans le cas suivant c'était un insant où tout s’améliorer et se construire ou au contraire, s'écrouler.

-Peux-tu nous décrire cette humiliation Anzu? Dans une situation comme celle-ci, ton laconisme n’aide pas à la situation et bien que je puisse comprendre ta frustration face à cette humiliation ou ce que tu as considéré comme ton inaptitude à faire tomber les 3 lieutenants de l’homme au chapeau, internaliser tes émotions ne t’aidera pas à résoudre la situation. Nous sommes plus fort lorsque nous travaillons en équipe et bien que je sois le dernier à prôner l’étiquette du parfait shinobi, je préférais que tu verbalises ta colère plutôt que tu la canalises à travers des actions qui ne changeront pas la suite des choses.

L’observant d’un regard inquisiteur, les iris du corbeau semblèrent luire pendant quelques secondes.

-Tu es une spécialiste en sensorialité, autant en détection qu’en dissimulation. Qu’as-tu capté du chakra du gardien des gardiens et qu’as-tu observé des capacités des différents lieutenants ?

Comme si ce n’était pas suffisant, Raizen poursuivit :

-Perdre un combat ne signifie pas de perdre la guerre, à moins de s’avouer vaincu après un premier duel. Autrement, nous aurions abandonné dès que nous sommes arrivés trop tard lorsque l’homme au chapeau a scellé le Dieu des Éléments en plein devant nous.

Déposant sa nouvelle tasse favorite sur la table sans lâcher Anzu du regard, il précisa :

-De ce que j’entends de la situation que vous avez tous les deux relatés, l’aveuglement du Gardien des Gardiens n’était pas une mauvaise idée, mais pour avoir aussi connu cette technique, ton offensive affecte une zone entière, pas uniquement une personne. En fonction de cela, comprends-tu en quoi cela pouvait nuire à notre réputation et pourquoi Sharrkan a pris l’initiative de bloquer ta technique ? J’aimerais t’entendre à ce sujet étant donné qu’à plusieurs, votre manque de synergie vous a empêché de triompher d’un seul homme, ce qui plus tard s’est traduit par l’humiliation face à quatre opposants…

Préférant ne pas donner toutes les réponses à autrui, Raizen désirait voir l’intelligence émotionnelle d’Anzu dans un cas comme celui-ci. Ayant partagé les faits avec une certaine distance, le manque de prise de recul et d’acceptation de ses propres actions ne représentait aucunement des éléments menant au progrès. Ainsi, il préférait la voir défendre ses actions si elle en pensait l’inverse ou prendre les responsabilités. Or, même si c’était parfois un mécanisme d’autodéfense, se distancer de ses échecs et responsabilités n’avait pas lieu d’être dans un cas comme celui-ci. Pas lorsque la vie du monde qu’il connaissait était entre leurs mains. Devenir représentant n’était pas quelque chose de simple, c’était même autant un honneur qu’un poison, car entre leurs mains résidaient un pouvoir, celui de faire la différence, mais aussi un passif de représentation. De ce fait, bien que personne n’était parfait, toute la différence entre un shinobi lambda et un shinobi de hauts calibres résidaient dans l’aptitude à comprendre de ses échecs et évoluer, mais aussi savoir briller lorsque nécessaire...

Laissant ainsi à Anzu la possibilité de s’exprimer, Raizen partagea certaines de ses pensées et réflexions :

-Son comportement ne m’étonne pas forcément s’il a réellement été gardé séparé de notre monde. Le lieu d’ou il vient me fait plus ou moins penser aux sectes ou plutôt aux différents clans qui préfèrent vivre loin de l’humanité. Il n’est pas rare que certaines membres de clans aient plus ou moins des rôles assez tristes les condamnant à mener une existence appartenant à ce qui est considéré comme le bien-être collectif au détriment de leur propre besoin et bien-être.

Réfléchissant à haute voix, Raizen baissa son regard pour la première fois avant de promener son attention sur Anzu et Sharrkan.

-Je suppose qu’il doit possiblement exister un Ordre des Gardiens dont ils en font tous partie et qu’une personne parmi leur groupe est chargée de remplacer le Gardien des Gardiens. Autrement, il n'est pas surprenant d'en apprendre davantage sur le phénomène de succession. Si cela se trouve, cet ordre des gardien est plus grand qu'on le pense ou a une personne transversale qui est désignée à la maintenir en vie. Autrement, il peut y exister certains rôles intérimaires dont il a hérité en étant très tôt ou dès la naissance coupé du monde. Rien n'indique que son successeur naviguera dans le même historique. Dans tous les cas, il nous faudrait enquêter sur ce groupe et ses mécanismes.

Faisant certains liens avec le fonctionnement de l’Ordre du corbeau, le corbeau n’arrivait toutefois pas à faire tous les liens nécessaires. Pour ce faire, il lui faudrait leur faudrait enquêter davantage, mais cela pouvait attendre.

-Que s’est-il passé avec le Gardien des Gardiens? Le plus dangereux avec une personnalité de sa nature est bien souvent l’évolution de son positionnement. Quelle question a-t-il donc posée sur l’homme au chapeau ?

Perplexe, Raizen agissait comme Corbeau sur le Cercle majeur. Or, il n’était qu’un seul corbeau parmi tant d’autres qui avait pour objectif de porter un message bien spécifique. Que pouvait donc être l’objectif du Gardien du Gardien et pourquoi avait-il été écarté de la civilisation contrairement aux autres ? Était-il un cas unique ?

-Je pense en effet qu’il faudra enquêter sur les Gardiens et leur historique. Bien que ce ne soit pas la plus grande priorité, plus le temps avance et plus nous découvrons de secrets à leurs égards, ce qui me rend perplexe sachant que nous sommes supposés leur venir en aide. Selon moi, le fait de ne pas tout savoir à leur égard n’est pas forcément l’élément le plus problématique étant donné qu’ils viennent surement d’une société secrète et ancestrale. Cela me pousse donc à croire que les Kinjutsus ne sont possiblement pas les seuls éléments qu’ils protègent. Leur historique en entier est une énigme pertinente à ce stade.

Plus important encore, pourquoi le Gardien des Gardiens apparaissait-il maintenant ?

-Par rapport au Gardien des Gardiens, avez-vous remarqué s’il composait des mudras ou effectuait des signes quelconques comme ceux des moines? Anzu, penses-tu qu'il était un Sendai employant le chakra pur comme toi?

Tentant d’élucider le mystère de ses compétences, Raizen était prêt à poursuivre la discussion.

-Je vous laisse me raconter la suite des événements.

Sirotant de nouveau son thé, il était patient et attentif, signalant ainsi à ses interlocuteurs qu’ils se devaient d’être tout aussi attentifs aux détails devant cette opportunité qui s’offrait à eux. Un des combats étant terminé, malgré eux, ils étaient en pleine réflexion stratégique qui pouvait influencer les combats à venir et la guerre. Ainsi, si le sommet avait été un échec, la suite ne pouvait suivre cette tendance et trajectoire. C'était le moment parfait pour tout changer...

Shambles : Déconstruire pour mieux conquérir
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Anzu
Metaru Anzu

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Jeu 28 Juil 2022 - 16:59
Faire preuve de laconisme ? Oh mais si elle le pouvait, elle pouvait gerber tous son dégoût de la situation, faire pleuvoir des noms d'oiseaux à en faire pâlir un ornithologie, mais bien qu'elle n'arrivait pas à être suffisamment professionnelle vis-à-vis de la situation - elle-même le comprenait, ce qui la rendait encore plus furieuse -, elle devait au moins retenir ses mots pour éviter de perdre encore plus la face. Un assassinat d'insecte et une mise en lumière de son manque de diplomatie par son propre élève est déjà suffisamment nécessaire pour qu'elle ne reçoit pas en plus un avertissement sur son langage. Elle souffle, son visage se crispe alors qu'elle tente de rester elle-même, tandis que Raizen demande des précisions. Elle inspire un bon coup, puis elle tente de reprendre ses idées au clair. Le gardien, oui, comme l'a dit Sharrkan, il s'agissait d'un maitre en Taïjutsu, mais vu son statut de Gardiens des Gardiens - les Gardiens étant principalement des guerriers moniales -, c'était comme apprendre que Raizen était un maître en Fuinjutsu, c'était une information à prédire. Elle croise les bras, réfléchissant à ce qu'elle pouvait ajouter en plus. Son chakra n'avait rien de spécial, n'ayant pas vraiment eu le temps de l'analyser au complet, mais elle pouvait mettre le doigt sur plusieurs choses que ne connaissaient pas Sharrkan.

- Il y a quelque chose qui me dépasse encore chez ce Gardiens des Gardiens, son chakra est ... spéciale. J'ai jamais ressenti ça. Je ne sais pas quel pouvoir il possède, Tôsen passe que c'était des pouvoirs temporaires comme lui, mais ça a l'air d'être autre chose. "L'art de l'ermite", c'est comme ça qu'il a appelé son pouvoir, un Senjutsu qui semble lui octroyer une vitesse suffisante pour surprendre même l'Homme au Chapeau en personne, la capacité d'éveiller d'autres personnes et visiblement lui permettant de donner des coups décalés par rapport à son poing. Le fait qu'il rivalise avec l'ennemi numéro de la Coalition montre sa pleine puissance, bien qu'il semblait retissant à l'idée de l'utiliser.

Elle a dit tout ce qu'elle pouvait ajouter dessus. Cependant Raizen voulait surenchérir sur l'importance du travail d'équipe, qu'il ont été incapable de s'occuper de trois lieutenants et de l'Homme au Chapeau. Elle grince des dents en entendant ça, avant de venir abattre son ombrelle sur la table - ce coup-ci sans détruire la moindre tasse, ni même la table -, histoire de le couper net avant qu'il affirme que c'est leur manque de synergie qui a été la cause de leur défaite.

- Qu'est-ce que tu en sais ? Tu étais là lorsque ça s'est passé ? Tu ne sais pas ce qui s'est passé ! Il y a eu du travail d'équipe, il y a eu de la synergie pour affronter ou résister aux lieutenants, et tout cela n'a servit à RIEN, juste à survivre et à servir de jouets jetables. Nous sommes littéralement vivants uniquement parce qu'on a été sauvé par le Gardien des Gardiens et parce qu'ils ont soudainement disparus sans aucune logique ! Nous aurions pu continuer à les affronter, nous avons réussi à nous coordonner pour mettre en place des stratégies afin de leur faire face pour que finalement ils disparaissent comme s'ils n'avaient jamais existé ! Nous aurions pu avoir au moins une de leur tête après avoir commencé à nous regrouper, mais il fallait que je ne sais quelle lumière de je ne sais quelle divinité, shinobi ou moine obscur fasse tous disparaissent comme si ça n'avait pas eu lieu ! Tu n'as qu'à demandé son avis à Aizen qui a aussi vécu cette situation à son retour.

Elle se remet assise, se massant les tempes avec une main tandis qu'elle remet son ombrelle sur le côté de sa chaise, reprenant un peu plus son calme, bien qu'encore bien énervée après avoir fait étalage du résultat du combat.

- Pour Rei, je n'ai pas vu de changement par rapport à ce que m'a dit Itagami dessus, peut-être le fait qu'il se bat maintenant au sabre, mais il faudra demandé à Aizen qui l'a affronté plus longtemps. Nara Alderan est capable de faire ce qu'un Nara est capable de faire au paroxysme de son art malgré son état de cadavre. Quand à Sen'sei Ketten, c'est un moine qui semble être capable de fusionner avec des sortes d'esprits représentant les quatre écoles moniales pour être un supposé dieu, des dieux ou esprits cardinaux peut-être, je connais pas assez les moines pour avoir plus de détails.

Pour ce qui s'est passé après la "disparition", il y a rien eu de spécial, mise à part qu'elle est partie à Kumo après qu'Aizen lui a fait part de son souhait de rester ici le temps de panser ses blessures.

_________________

Compte rendu | Anzu, Raizen 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t13306-metaru-anzu#117689 https://www.ascentofshinobi.com/u784
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Dim 31 Juil 2022 - 0:57

Arquant un sourcil, Raizen devait avouer être quelque peu surpris sans réellement l’être. À cran depuis le début de la réunion, Si Anzu avait commencé à partager des informations toujours aussi importantes, clés et pertinentes, elle semblait toutefois avoir perdu son sang-froid, brûlant une mèche déjà courte pour déverser son ombrelle sur la table.

Y observant la table et la tasse, par chance, rien ne fut brisé. Or, était-ce réellement de la chance ou Anzu arrivait-elle toujours à se contrôler mieux qu’elle le laissait sous-entendre ? Prenant ainsi le temps d’écouter la continuité des éléments qui lui étaient reprochés, mais surtout à lire au-delà des apparences de ses paroles, Raizen demeurait concentré, se permettant d’y remettre sa tasse sans perdre une seule des paroles de Anzu.

Or, quelque chose tracassait plus ou moins Raizen, qui malgré son calme avait quelques frissons. L’art du senjutsu et par conséquent de pouvoir donner des coups décalés par rapport à son poing le faisait étonnamment penser à ses propres aptitudes, un élément non négligeable qui le poussait à se demander si cet homme n’était pas donné d’une aptitude lui permettant de manifester la longueur d’onde en personne…

Perplexe, l’espace d’un instant, le Meikyû regretta son absence, se questionnant par principe sur l’existence d’un possible hôte ayant des aptitudes similaires aux siennes à travers d’autres mécanismes que les sceaux… Or, jusqu’à preuve du contraire, cela ne faisait que confirmer la possibilité que la longueur d’onde soit accessible à tous, comme une toile invisible qui ouvrait ses portes à quiconque daignait y attribuer une quelconque attention. Malheureusement, cela risquait de devoir attendre étant donné que le concept de l’ermite et par conséquent du senjutsu était assez unique et inconnu de son champ lexical. C’était notamment le genre de sujet qu’il tâcherait de partager à la bibliothèque de Kumo à travers Anzu, mais aussi à l’Ordre du Corbeau.

-Mais…dans les faits, la résultante a été la même n’est-ce pas ?

Tranchant les propos d’Anzu dans son zèle de parole, le Meikyû l’avait tout de même fait avec un certain calme et une douceur complètement dissonante de l’hôte du parapluie.

-Si je pose des questions, c’est bel et bien pour comprendre ce qu’il s’est passé Anzu. En vous envoyant, je vous ai fait confiance pour représenter l’image de Kumo et être mes yeux, ma parole, mais aussi représenter la stature de Kumo et par conséquent de Kaminari à l’international. Ainsi, aussi frustrant soit la situation, ta colère bien que compréhensible ne nous aidera pas à garder un dialogue sain et à s’assurer que cela ne se reproduise plus !

Se permettant une précision, il ajouta :

-Et de ce qui a été relaté, mes paroles se concentraient surtout sur le manque de synergie face au Gardien des Gardiens. Je conçois cependant que contre l’Homme au chapeau et ses hommes, que vous ayez été beaucoup plus synchronisé et ayez travaillé en équipe.

Ajoutant un fragment de réalité à ce constat, Raizen précisa :

-Toutefois, vous n’aviez pas le choix, sinon vous seriez tous morts, sans exception, avec ou sans le gardien des gardiens.

Étant très au courant de la puissance hors norme de l’homme au chapeau et de ses lieutenants, Raizen n’aimait pas du tout ce qu’il venait d’entendre. L’Homme au Chapeau accompagné de Yamanaka Rei, Nara Alderan et Sen’Sei Ketten…

Serrant son poing face au dernier nom, un soupçon de culpabilité traversa son derme tandis qu’il se maudissait intérieurement d’avoir sauver un tel homme de la mort certaine qui lui aurait été réservée au vu de son état lors de la confrontation avec l’Homme au chapeau et la manipulatrice des os.

-J’espère que tu réalises que vous avez fort probablement affronté en même temps 4 des personnes les plus redoutables, sans oublier qu’il est possible que Reijiro ait été présent compte tenu de la résurrection de Nara Alderan. Donc, même si l’échec fut assez cuisant, vous n’avez pas totalement échoué. Vous avez, de ce que j’en comprends pu sécuriser la population Hijine d’une attaque, par le fait même protégé le quartier Général de la Coalition et surtout, mais avant tout obtenu des informations clés en plus de possiblement mettre la main sur un allié clé pour la Coalition à travers ce gardien des gardiens, ce qui n’est pas une mince affaire.

Faisant la part des choses, Raizen n’était pas du genre à être injuste. Il rendait à César ce qui appartenait à César, mais se permettait d’identifier les failles pour mieux les colmater à l’avenir.

-Pour te donner un ordre d’idées, si Sen’Sei Ketten a bel et bien su fusionner avec des esprits de cette manière, c’est qu’il a de loin transcendé son expertise à un niveau qui n’approche même pas la transcendance de mon art Meikyû, mais qui va bien au-delà. Ils sont très dangereux et avec ce niveau de force, il est aussi probable qu’un seul d’entre eux puisse poser de grandes difficultés à un village en entier si je me fie à notre combat contre Katenshedo…

Se remémorant encore dans toutes les fibres de son corps l’impact de la lame de son Susana, ils avaient du se séparer la tâche à plusieurs afin d’arriver un moindrement à défaire sa création et elle-même. Plus important encore, elle avait été en mesure de mener deux combats en simultanée contre deux groupes distincts, un acte notable excessivement impressionnant… Qu’en était-il des autres ?

-S’il est possible, j’aimerais que nous documentations l’ensemble des techniques par lieutenant et l’homme au chapeau que vous avez vu. Ceci servira de documentations pour nos unités au cas où nous venons à les rencontrer. Il faudrait aussi que nous effectuons des recherches au cas ou il existe des écrits anciens ou cachés sur le senjutsu afin de mieux le comprendre.

Terminant, Raizen ajouta :

-As-tu constaté d’autres éléments pendant la confrontation et le combat Anzu? Quelque chose de particulier, que ce soit sur la Coalition ou les ennemis ? Plus important encore, combien étiez-vous lors de l’affrontement et en dehors des blessures d’Aizen, la coalition a-t-elle subi des pertes ou d’importantes blessures ?

Observant Sharrkan, il termina :

-Si L’homme au Chapeau est venu avec autant de gens, c’est bel et bien pour une raison ou pour éviter quelque chose. Que s’est-il passé pendant la réunion et qu’est qui a été partagé comme information ? Qu'avez-vous remarqué au sujet des dynamiques de la réunion ? Quelles ont été les décisions prises et quelles sont les décisions sur lesquels une réponse est attendue ? Plus important encore, quelle a été l'impact de l'affrontement sur la tenue de la réunion et finalement qui était présent du côté des autres villages ?

Accélérant un peu la cadence, Raizen commençait à situer davantage ce qu’il s’était passé, lui permettant ainsi de visualiser la scène avec attention…Or, il lui manquait une grande partie de ce qui était important : il lui manquait le contenu et les informations appris, les décisions prises et les décisions à prendre découlant du sommet.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Sharrkan
Sharrkan

Compte rendu | Anzu, Raizen Empty
Sam 6 Aoû 2022 - 0:25
Sharrkan soupira. La discussion partait dans tous les sens, mentionnant un évènement, puis un autre s'étant produit longtemps après, pour revenir au premier. Anzu et Raizen n'arrivaient pas à se comprendre sur certains points, élevant la voix, tapant sur le bureau... normal, vu que le rapport ne suivait plus aucune chronologie.

Ils avaient parlé du combat contre le Gardien des Gardiens puis de celui contre les Lieutenants directement après, sautant complètement la réunion. Il était temps de remettre un peu de coordination dans tout ça...

« Et bien, si vous me laissez en revenir à la réunion en elle-même. Donc, pendant le jeu du chat du Gardien des Gardiens, Mokkô est apparu et à interrompu les combats. Il nous a invités à entrer à l'intérieur, mais certains sont restés à l'extérieur avec le Gardien. Sont donc entrés dans la salle de réunion : Chiwa Aimi, Hayai Taishi, Kaguya Wutu-Fuku, Aditya, Seiun, Ashina Mitsuhide, Han Musashi, Anzu et moi-même. Et bien sûr, Mokkô. Aizen est resté à l'extérieur. »

Regardant les informations inscrites sur son carnet, Sharrkan poursuivit.

« Il y a eu un nouveau tour de table pour les présentations, avec un bref échange de remarques peu amicales entre Mitsuhide, Taishi et Aditya mais qui a vite été tue par la quantité d'informations données ensuite par leurs représentants. Aimi a remercié Kumo et le Teikoku pour leur aide médicale, avant de notifier l'apparition de Sen'sei Ketten à Iwa qui a, je cite, " a fait preuve d’une parfaite résistance aux assauts et aux kinjutsu, faisant apparaître des êtres semblables à des Dieux", utilisant des techniques interdites, mais également des assassins venus voler des cadavres dans la Cité de la Roche dont celui de Nara Alderan. Hayai Taishi aurait combattu et arraché un bras à l'Homme au Chapeau en personne. Il a beaucoup parlé et je n'ai pas réussi à tout suivre mais en gros, il a réussi en implantant une bombe invisible dans le corps d'un de ses coéquipiers.

- Seiun, porte-parole du Teikoku, a annoncé la mort de Kaguya Kosuke, la fuite de Sendai Yahiko du pays en même que son rôle apparant d'Empereur du Teikoku. Il a été remplacé par Shinrin Hanzo à la tête de l'Empire, qui semble jouer aux chaises musicales avec ses dirigeants. Elle nous a aussi informés d'un nuage de poison hautement toxique autour des ruines de Shito, dans le Pays du Feu.

- Kaguya Wutu-Fuku a annoncé la défaite de Raonaka Ao, puis nous a donné des informations sur le Nécromancien ou plutôt, sur les corps qu'il contrôle : un de leur Yamanaka ayant tenté une transposition sur un Edo Tensei affirmerait que l'âme du défunt se trouve encore dans le cadavre mais soumise à la volonté du Nécromancien, ce que le Mizukage a confirmé. Nagamasa Chogen, Shodaime Tsuchikage, serait également sous le joug du Nécromancien. Il nous a également appris la mort du Conservateur, qui était un proche ami de Sakaze Tôsen jeune. Une Fanatique appelée l'Erudite leur a également dit « Sa quête n’est pas la solution qu’il attend », en parlant de l'Homme au Chapeau.

- Mokkô a annoncé la disparition du Saint-Père et a demandé l'aide de la Coalition pour le retrouver. Le Conservateur était un des Derniers Gardiens dont la tâche était de garder le secret de la localisation des Dieux, mais il était également doté d'un sceau d'amnésie. La femme de Sakaze Tôsen était également une Gardienne, Sakaze Ayami.

- Pour ma part, j'ai à nouveau affirmé que Kojima Reijiro n'avait plus aucun lien avec Kumo ou Kaminari. Je leur ai également transmis les informations que tu m'avais envoyées par lettre sur le Samourai Edo Tensei. Puis Anzu...
»

Sharrkan lança un regard en coin à sa Sensei, craignant un nouvel excès de colère ; mais l'heure n'était pas aux sentiments et s'il souhaitait faire un rapport complet, l'argenté se devait de tout notifier.

« Et bien, ses mots sur Kojima Reijiro ont été mal interprétés lorsqu'elle a parlé du moment où il était encore Shinobi de la Foudre, sur les ouvrages et les corps qu'il a volés au moment de déserter. Mais nous avons plus ou moins réussi à canaliser l'esclandre avant qu'elle n'explose. »

Là était l'essentiel de ce qui s'était dit dans la première partie de la réunion. Maintenant venait la deuxième...

« Et si tout allait pour le mieux jusqu'à présent, une information a changé radicalement le cours de la réunion. »

L'argenté n'avait pas besoin de relire ses notes pour ce qu'il s'apprêtait à annoncer ; les mots résonnaient encore dans sa tête. Il prit une inspiration et plongea son regard dans celui du Raikage.

« Raizen... Mokkô nous a affirmé que les Dieux ne pouvaient pas être tués. Que par conséquent, tout ce qui s'était produit dans à Kaze lors de son dernier réveil, toutes les morts et les destructions, étaient en vain ; parce que le Dieu du Désert reviendrait tôt ou tard. »

La bombe était lâchée, ce que Sharrkan avait considéré comme étant l'information capitale de cette réunion. Se mordant la lèvre sous ce souvenir désagréable, il continua.

« La plupart des factions ont été révoltées face à cette annonce, Kaze encore plus comme tu peux t'en douter. Mitsuhide et Musashi ont été particulièrement tranchants, Seiun également. J'admets avoir eu du mal à canaliser ma colère, également, face à cet homme qui n'a même pas pris la peine de s'excuser pour toutes les morts causées par les informations qu'il continue de nous cacher. »

Si Raizen le désirait, il lui retranscrirait l'intégralité de ce qu'il avait dit à Mokkô, sans rien cacher. Même si à son sens, il ne lui avait pas réellement manqué de respect.

« Mais nous n'avons pas vraiment eu le temps d'en parler plus longuement, car c'est à ce moment-là qu'un clone du Gardien des Gardiens est entré dans la salle. Il a commencé par poser des questions pertinentes sur l'Homme au Chapeau et son fonctionnement, comme je te l'ai dit tout à l'heure. Puis il nous a annoncé que nous étions attaqués, mais que nous devions garder notre calme et continuer la réunion. »

C'était là qu'arrivait le deuxième nœud du problème, mais potentiellement le plus compliqué. La gorge sèche d'avoir autant parlé sans pause, il reprit.

« J'avais initialement prévu de rester mais Kiri, Kaze et le Teikoku sont immédiatement sortis, avec Anzu. A ce stade, je ne voyais pas l'intérêt de continuer cette réunion de la plus haute importance alors qu'il manquait plus de la majorité des factions participantes. J'estimais même que continuer cette réunion aurait été une insulte même au principe de la Coalition. Je suis donc sorti à mon tour. »

A nouveau, l'argenté garda le contact visuel avec Raizen, celui qu'il considérait comme une des personnes les plus chères de son entourage. Peut-être que ce qu'il s'apprêtait à annoncer changerait radicalement la relation qu'ils avaient réussi à bâtir jusqu'à présent ; mais il se devait néanmoins de le dire. Le cacher serait pire, c'était donc avec une confidence simulée que Sharrkan avoua.

« Mais je vais te l'annoncer clairement, je ne suis pas sorti pour me battre. Je n'avais aucune envie de risquer ma vie dans un combat que je considérais perdu d'avance, face au personnage le plus dangereux du Yuukan et ses Lieutenants les plus puissants. Tu sais que je ne suis pas prêt à mourir pour quelque chose en laquelle je ne crois pas. »

Ce qui aurait changé si le Meikyû avait été présent, évidemment - mais il n'avait pas besoin de l'énoncer à voix haute, il le savait.

« En vérité, j'ai rejoint les Kazejins qui rentraient. Je les ai accompagnés sur une partie du chemin, nous avons mis en commun nos impressions sur ce Sommet et j'ai demandé des nouvelles sur la situation de Kaze. Quand je suis retourné au QG pour voir si la réunion avait repris, les Lieutenants s'étaient enfuis et tous s'affairaient à s'occuper des blessés. »

Le sommaire de son rapport était à présent terminé, même si le Kazejin n'avait aucun doute sur le fait qu'il aurait encore beaucoup de questions auxquelles répondre.

_________________

Compte rendu | Anzu, Raizen Lo79
© Aditya
Doomkatsu Gang:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141

Compte rendu | Anzu, Raizen

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devoir de rendre compte [Saji]
» FINALE. NAARI ETSUKO contre MEIKYÛ RAIZEN - VAINQUEUR : MEIKYÛ RAIZEN
» La taille, ça compte [PV : Kizuato Daisuke] - (Objectif Kumo)
» D02. MEIKYÛ RAIZEN contre HYÛGA TOPH - VAINQUEUR MEIKYÛ RAIZEN
» P16. MEIKYÛ RAIZEN contre SENDAI IKAKU | VAINQUEUR MEIKYÛ RAIZEN

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: