Soutenez le forum !
1234
Partagez

Choix et conséquences

Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Choix et conséquences Empty
Mer 1 Juin 2022 - 1:03
En quittant l’enceinte du village caché de la Brume, Arukisa ne put éviter la pensée angoissante d’un possible dernier adieu aux remparts en se dirigeant vers l’auberge. Accompagnée de sa fidèle élève, la Rose se jetait peut-être dans la gueule du loup sans même le savoir. Mais il valait mieux combattre la bête que de se laisser dévorer sans réagir. La jônin avait accepté cet hasardeux échappatoire proposé sur les conseils de Saji-sama sans hésiter. La prison ou la potence n’étaient pas une fin acceptable pour elle.

A la lueur de l’aube, le duo de la Shotosenpei traversa les Marécages brisés sous les yeux globuleux des différents reptiles et batraciens. Au rythme des croassements et autres sifflements lugubres, Arukisa suivait les sentiers connus seulement des locaux. Le souvenir de ses premiers pas hésitants en arrivant aux abords de la cité brumeuse, accueillie par ce paysage mystérieux qu’offrait ces étangs, la fit sourire. En observant ses pas assurés, elle se rappela du chemin parcouru. Seule une vraie kirijine était capable de s’aventurer dans ce lieu sans crainte. La jeune fille des forêts de Hi était devenue une vraie femme des eaux tumultueuses de Mizu. Ce pays qu’elle appréciait tant et qui l’avait adoptée était peut-être sur le point de tout lui prendre. C’était d’ailleurs pour sa fidélité et son dévouement qu’elle avait tenu à terminer cette mission. Sa loyauté envers le Mizukage était visiblement supérieure à celle envers le Daimyô. A ses yeux, les shinobis étaient bien plus proches des préoccupations du peuple et des enjeux du pays que cet homme cloîtré dans son palais.

Sur le chemin, la capitaine de la Kenpei dû expliquer à Misaki les raisons de sa présence. Sans lui donner de réelles explications, elle était venue la visiter la veille à son appartement en l’informant qu’elle devait l’accompagner et que cet événement prenait le dessus sur toutes ses autres obligations. La Yuki n’avait sûrement pas encore eu les rumeurs de son casse spectaculaire. La Rose donna tous les détails, elle savait que son élève était capable de garder ces informations pour elle. Une mission de cette envergure était classée secrète, davantage avec cette issue. Seulement, la chûnin devait comprendre l’enjeu que représentait la rencontre à venir. Sa sensei jouerait probablement sa vie dans cette auberge.
Capuche baissée, Mikazuki bien accrochée dans son dos, la Rose posa sa main à sa taille pour s’assurer une dernière fois que le document volé était encore auprès d’elle. Ce précieux sésame dont elle ne soupçonnait peut-être pas encore la véritable valeur. Quand elles arrivèrent à la lisière des marécages et que les contours de l’établissement pointèrent à l’horizon, Arukisa arrêta sa progression. Son regard malicieux observa la Vallée inondée qui s’étendait devant elles. Le souvenir du dernier affrontement qui avait à jamais changé le paysage devant elle l'emplit d’un sentiment de fierté. Ce jour-là, elle ne se trouvait pas face à Sanbi mais comme tous les kirijins, elle avait combattu jusqu’à son dernier souffle pour simplement survivre. La gladiatrice abaissa ses pupilles jusqu’à son pied factice avant d’afficher un sourire pugnace.

- Je ne me rendrais pas, Misaki. Dit-elle d’une voix apaisée. Si jamais il n’y a rien dans cette auberge qui puisse me sauver de la prison. Je ne me rendrais pas.

La Rose était une battante, une combattante. Une kirijine n’abdique pas, ne rend pas les armes. Elle préférait vivre traquée que de vivre enfermée. Elle eut un pincement au cœur en imaginant son nom sur le bingo book de Kiri mais la liberté n’avait pas de prix.

- Je ne te demande pas de m’aider ou de prendre des risques pour moi. Mais si je devais fuir aujourd’hui, si je devais déserter, je voulais que mes dernières heures à Mizu soient avec toi.

Arukisa connaissait les conséquences de ce choix. Couper les ponts avec tous ses proches, subir la crainte constante d’être traqué. Seulement, elle savait que la perte de son amitié avec la Yuki serait le plus difficile à surmonter. Misaki vouait une haine viscérale contre les déserteurs et sa sensei en avait conscience. Serait-elle capable de surmonter ça ? Elle serait certainement tiraillée entre ses convictions et ses sentiments. La gladiatrice ne mentionna pas l'idée de devoir combattre sa protégée pour fuir, peut-être même ce jour. Elle avait pris le risque de lui demander l'accompagner. Au nom de leur amitié.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Choix et conséquences 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Choix et conséquences Empty
Ven 3 Juin 2022 - 16:23


Difficile pour Misaki d'oublier cette rencontre avec son enseignante, après que cette dernière eut à se terrer et faire profil bas. À l'époque, elle n'avait eu droit qu'à une explication digne d'une supérieure hiérarchique ; “C'est confidentiel”. Aujourd'hui, les choses avaient bien changé. D'une part, il était impossible de voir que la progression de la chûnin ne faisait qu'augmenter et n'avait été qu'exponentielle sous les enseignements de Gozan Arukisa. D'une autre part, la Gladiatrice était dans de beaux draps et face à l'opportunité de pouvoir mettre fin à cette épée de Damoclès qui existait au-dessus de sa gorge, cette dernière avait choisi d'amener la Yukijine.

C'est par une froide journée d'automne, les feuilles avaient pratiquement tous quitté le confort des branches, qu'Arukisa avait invitée Misaki à la rejoindre aux portes du village dès les premières lueurs de l'aube, le lendemain. Sans avoir nécessairement plus d'explication, Misaki avait accepté avec le sourire. Certes, elle ne connaissait pas les raisons d'une telle invitation, mais passer du temps avec sa mentore était toujours quelque chose qui lui faisait du bien. Certes, le sérieux de la situation ne se prêtait pas à du sociale, mais ça ne rendait pas moins motivant une telle demande.

Ce n'est qu'une fois passer les marécages entourant la cité de la brume que la Yukijine eut vent des raisons de sa venue. Plus que sérieuse, elle n'eut pas de difficulté à faire le lien entre les dires et les agir du passé. De cette fameuse mission, d'ailleurs, avait vu disparaitre Ryûken et Honryu. Étaient-ils toujours terrés ou bien avaient-ils fui les terres de l'eau en connaissant les potentielles ramifications.

Posant son regard céruléen sur son enseignante, elle ne pouvait que froncer les sourcils lors des révélations. Elle comprenait l'importance de la situation et la nécessité de garder les informations confidentielles. Informations qu'elle emporterait avec elle dans sa tombe. Cependant, elle ne pouvait qu'éprouver haine et colère envers quiconque voudrait du mal à cette personne qu'elle aimait tant. Certes, les gestes posés par Arukisa allaient directement à l'encontre du Daimyo de l'eau, mais avoir été avec elle, elle aurait agi de la même façon. La loyauté de Misaki n'avait jamais été envers ce Yuki d'une branche s'étant séparée du clan. Si elle avait apprécié Otsuge à une époque, elle ne pouvait pas dire la même chose de son père. D'autant plus qu'elle jugeait que seul de véritable Yuki ont les capacités pour régner sur le pays de l'eau. Certainement pas un être qui n'a de Yuki que le nom qu'il choisit de porter, car il était clair qu'en se séparant de la branche principale, les Naragasa ont abandonné tout lien avec son clan.

Puis vint l'annonce qui fit sauter un battement au coeur de Misaki. L'annonce que si tout n'allait pas bien, Arukisa déserterait sans doute le village. Elle pouvait comprendre les raisons derrière une telle action, la prison, la mort ou la fuite étaient les trois pires options qui pouvaient s'offrir à Arukisa. Il fallait certes voir le pire et s'y préparer, mais il était difficile pour Misaki de concevoir la désertion comme une option. Cependant... Le fait qu'il s'agissait d'Arukisa venait chambouler son système de valeur. La Yukijine avait toujours porté une haine envers les déserteurs. Elle en avait même fait un domaine d'expertise et avait ramené le corps de son ancien partenaire, Nagamasa Kurama. Cependant, elle ne pouvait pas se résoudre à détester et à traquer sa mentore, simplement parce que la seule alternative était la prison ou la mort.

Misaki du retenir une larme, alors que son enseignante lui nommait vouloir passer ses dernières heures en sa compagnie, si l'issue de cette rencontre était un piège. En cet instant et en ce moment, il était impossible pour l'adolescente de dire comment elle réagirait, si Arukisa venait à déserter. Il fallait, cependant, se concentrer sur l'instant présent et agir dans l'immédiat plutôt que de porter ses pensées dans ce qui pourrait bien être.

[Misaki] - Arukisa-Senseï... Depuis que tu es arrivé au village, tu as toujours voulu venir en aide à Kiri. Tu en as même perdu un pied. Cette fois-ci, laisse Kiri te rendre l'appareil... Laisse-moi te rendre l'appareil. Tu n'as pas à me demander de prendre des risques, je congèlerais un océan s'il fallait t'aider pour la traverser.

Ayant l'auberge en vue, Misaki portait ses deux mains ensemble. Réalisant une série de mudras, elle projetait ses sens dans son environnement. Les risques d'une embuscade ou d'un piège étaient bien réels et elle aurait été une bien piètre senseur si elle n'avait pas au moins lancer une détection dans les alentours.



[Misaki] - Est-ce que tu préfères que je me fasse discrète et que je te suive de loin ou bien que je rentre avec toi ?

Demandait-elle prête à réaliser une technique de dissimulation, advenant le cas où son enseignante lui demandait d'être plus effacé.

_________________
Choix et conséquences Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

Choix et conséquences Empty
Dim 5 Juin 2022 - 23:19
Suite de ce rp

Spoiler:



L’aube venait à peine de se lever aux abords des Marécages Brisés, tandis qu’un duo de Kirijins sortait de la Brume pour rejoindre une auberge non loin de là, Arukisa avait parfaitement mémorisé le message de la personne qui lui avait donné rendez-vous dans le but de finir ce qu’ils avaient commencé, à savoir lui remettre le fameux parchemin tant convoité et en retour, l’avait-elle elle-même suggéré, lui prodiguer son aide par rapport à l’enquête actuellement en cours au Palais de l’Eau. Après tout elle était la princesse héritière ét avait certainement une bonne connaissance des rouages au sein du palais, sûrement avait-elle déjà une idée de comment réussir un tel tour de force avant de faire une telle proposition aux Kirijins. La route relativement boueuse des Marécages Brisés ne facilitait pas la marche alors que l’autonome lâchait son dernier soupir et que les premières brises de l’hiver commençaient à vous effleurer la peau. Néanmoins, votre connaissance du terrain vous permet de vous orienter à travers la brume environnante et vous rapprocher de votre objectif, qui n’est plus qu’à quelques dizaines de mètres de là.

A l’horizon, l’Auberge Solitaire portait bien son nom puisqu’elle était située au beau milieu de la Vallée Inondée, qui elle-même tient son nom du cataclysme qui a eut lieu à la libération du Dieu de l’Eau sur l’île principale de Mizu, relâchant un raz-de-marée emportant bâtiments et villages sur son passage. Un désastre qui eut un impact sur la population locale, un bilan humain qui fut certes limité mais laissant sans endroit pour vivre l’essentiel des réfugiés qui durent chercher un toit à Kiri ou bien en se rapprochant de la capitale. Aujourd’hui, le constat était que l’Auberge solitaire n’était qu’un reliquat du passé, un bâtiment qui n’était que l’ombre d’un bâtiment dont la réputation n’était plus à faire mais qui a perdu de sa clientèle après les événements du passé. Pourtant autour de l’auberge, vous observiez quelques maisons encore debout, récemment reconstruites tandis que d’autres étaient encore dans un état de délabrement.

Vue de l’extérieure, l’auberge n’avait rien de sordide ni n’avait l’air d’être en difficulté au vu des circonstances, pour autant, la vue de quelques habitants à la porte des maisons vous fixant du regard comme s’ils vous voyaient comme des indésirables était suffisante pour vous faire douter de la civilité de tous ces gens. Immédiatement sur ses gardes, Misaki compose une série de mudrâs et repère grâce à sa technique de détection des sources de chakra à l’intérieur de l’auberge tandis qu’à l’extérieur, l’émanation de chakra est quasi-inexistante dans la mesure où vous n’êtes entourés que de civils. Pourtant la présence de quatre sources de chakra à l’intérieur vous intrigue, et vous fait penser qu’il faudra prendre garde à ne pas mettre en danger la princesse, à moins qu’elle ne soit déjà captive? Lesquelles de ces sources de chakra sont hostiles? Lesquelles ne le sont pas? Difficile à dire sans entrer à l’intérieur. De là où vous vous situez, vous observez une seule porte d’entrée et pas d’étage supérieur. Les fenêtres vous permettent à peine de voir ce qui se trouve à l’intérieur, et encore moins le positionnement des tables, et des clients.



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Choix et conséquences Empty
Ven 17 Juin 2022 - 23:02
- Merci. Se contenta de répondre Arukisa avec un sourire ému et un regard complice.

La Rose ressentit un soulagement devant la réaction de son élève. Tous ces moments passés ensemble, à se découvrir, à échanger, à partager n’étaient pas vains. Elle avait compris que la jônin aurait donné sa vie pour Kiri et pour ses frères d’arme, mais qu’aujourd’hui, ce n’était pas Kiri qui lui en voulait. Sa philosophie avait été transmise, faisant de la princesse des neiges sa plus fidèle alliée. Misaki comprenait que sa sensei n’avait pas le choix. Elle n’était pas un oiseau qu’on pouvait maintenir en cage.

Un rapide tour d’horizon des lieux permit à la gladiatrice de comprendre rapidement qu’il n’y avait aucun moyen de connaître la situation dans l’auberge sans y entrer. Une seule entrée donne accès à la salle et les fenêtres sont dans un si mauvais état qu’elles sont quasiment opaques. La zone ne semble pas hostile mais le regard pesant des quelques rescapés de Sanbi n’est pas très accueillant. Concentrée sur son objectif, la Rose abaissa sa capuche et traversa le chemin sans prêter attention aux curieux. Mikazuki attachée à sa ceinture, elle était prête à dégainer en cas d’urgence.

D’ailleurs, quand les sens affinés de Misaki indiquèrent à la Rose la présence de plusieurs sources de chakra à l’intérieur, celle-ci fit la moue. Ce n’était pas prévu, mais pas inattendu non plus. Saji avait prévenu qu’une embuscade était possible. Rien n’indiquait qu’il y avait une menace mais cette intrusion n’était pas anodine. Autant de chakra concentrés au même endroit, ça ne pouvait être une coïncidence. S’ils étaient hostiles, le duo se retrouverait en infériorité numérique et piégé dans un endroit clos au milieu de civils. Il fallait seulement espérer que ce ne soit pas le cas car Arukisa n’avait pas d’autres choix que de rentrer et de s’exposer.

- Tu devrais rester en retrait pour le moment, soit aussi invisible que possible, je vais te donner une opportunité de me suivre. Je serais vulnérable à l’intérieur si ces sources de chakra sont là pour moi. Mais si tu les prends par surprise, on pourra s’en sortir. La princesse s’attend à ce que je sois seule. Enfin, je ne suis jamais tout à fait seule…

La Rose se mordit le pouce jusqu’à percer sa chair avant de poser le genou à terre et de poser sa main au sol afin de l'imprégner de son sang. Un léger nuage de fumée s’éleva pour sortir Hakubo de sa caverne familiale. Appelé auprès de sa maîtresse, le volatile virevolta quelques secondes avant de rejoindre ce qui lui faisait office de perchoir habituellement : la capuche d’Arukisa. La chauve-souris se faufila sous le tissu pour se blottir et ainsi cacher complètement sa présence. A cette place, il ne pouvait être vu mais lui voyait, ou plutôt percevait, parfaitement les alentours.

- Surveille mes arrières, je ne sais pas où je vais mettre les pieds. Comme souvent. Dit-elle en levant les yeux au ciel.

La jônin s’avança alors cette fois jusqu’à la porte de l’auberge, il était temps. Sa main tourna la poignée doucement avant que la Rose ouvre le battant en grand, laissant apparaître la salle devant elle. Ses yeux parcoururent rapidement la pièce afin de déceler les différents éléments qui pourraient lui donner des informations sur les sources de chakra mais surtout la position de la princesse. Elle se rappela des indications données par le Mizukage et observa immédiatement la fenêtre. Dans le même temps, Hakubo pouvait lui aussi s’imprégner de l’ambiance et des particularités du lieu. Ce court interlude devait permettre également à Misaki de passer à ses côtés incognito. Une fois les repérages établis et sa messagère localisée, elle serait prête à la rencontrer.

Résumé:

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Choix et conséquences 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Choix et conséquences Empty
Sam 18 Juin 2022 - 1:17


Misaki était comme une éponge, en particulière lorsqu'elle n'était qu'une simple genin de la cité de la brume. Au coeur de ses multiples entraînements, elle avait eu la chance de rencontrer une figure importante pour le village. Une femme portant le titre de la Miraculée lui avait inculqué quelques leçons bien important sur la sensorialité. En plus de lui avoir enseigné une technique de repérage, elle avait acquis de ses quelques jours en sa compagnie l'intime conviction qu'il était vital d'user d'une technique de détection, même dans les moments les plus banals.

Si ici la situation était très loin d'être banale, c'est en gardant en tête cet enseignement, qu'elle avait absorbé comme une éponge, que Misaki lançait cette même technique apprise par la blonde du Kyoi. Détectant au passage quatre sources de chakra, la Yukijine posait son regard sur son enseignante afin de l'en informer.

Je détecte quatre sources de chakra dans le bâtiment, mais je ne saurais vous en dire plus. Civils ? Animaux ? Une embuscade ? Mes compétences en sensorialité ne sont pas suffisamment élevées.


Misaki était en train de travailler sur une technique capable de justement l'aider dans ce genre de situation, mais elle était bien loin d'être prête. Dans tous les cas, même si c'était une embuscade, est-ce qu'Arukisa avait vraiment le choix ? Une chose était certaine, Misaki ne la laisserait pas pénétrer dans ce bâtiment seule. Certes, la princesse l'attendait sans la présence de la Yukijine, mais les enjeux étaient bien trop réels pour agir autrement.

Réalisant une série de mudras, Misaki faisait valoir une fois de plus son travail sur l'aspect de la sensorialité. Recouvrant son corps d'un chakra qui imitait son environnement. Un camouflage bien imparfait, il ne s'agissait quand même pas là d'une dissimulation manipulant la lumière, mais qui allait devoir faire l'affaire. Sa technique n'était cependant pas que visuelle. En effet, se concentrant aussi sur son chakra, elle venait à faire disparaitre sa propre présence aux yeux d'autres senseurs. Pour peu qu'ils n'usent pas de leur nez ou d'un autre sens.



Quand vous êtes prêtes.


Sur ses mots, Misaki emboitait le pas. Si elle ne pouvait pas réaliser d'autres techniques sans briser son camouflage, ou bien si elle n'avait pas la concentration requise pour maintenir sa technique de détection, la Yukijine pouvait au moins échanger quelques mots. Tant qu'Arukisa serait prête, elle le serait elle-même.

Prête à pénétrer au coeur de l'établissement, par le biais de la porte ouverte par la Gozan, elle était activement à la recherche des quatre sources de chakra. Si Arukisa semblait se concentrer davantage sur les tables près des fenêtres, c'est sur son environnement que portait l'attention de la Yuki.


RésuméSanté : Parfaite.
Chakra : 2B.

Misaki informe Arukisa du nombre de signatures qu'elle détecte et lance une deuxième technique de Sensorialité. Elle camoufle son corps (Visuel) et son chakra (chakra) avant de suivre Arukisa.

Elle pénètre en premier dans l'établissement, par le biais de la porte ouverte par Arukisa et scan d'ores et déjà l'espace à la recherche des quatre sources.

_________________
Choix et conséquences Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

Choix et conséquences Empty
Mer 22 Juin 2022 - 10:24
La porte s’entrouvre avec un léger grincement qui annonce l’entrée d’Arukisa sous sa capuche avec sa chauve-souris bien dissimulée dans l’ombre de celle-ci. Ses yeux balayent l’ensemble de la pièce dans l’objectif de trouver la localisation exacte de la Princesse. En reprenant la description que celle-ci vous a donné, vous devinez qu’elle doit se trouver près de l’une des fenêtres à l’extrémité du hall, à l’opposé du comptoir. D’après vous, elle peut se trouver soit à la table la plus éloignée, dans le coin, où vous apercevez deux silhouettes encapuchonnées qui discutent, l’une relativement petite et l’autre plus grande (pas moyen de voir vu la distance s’ils sont armés), aucun des deux individus ne vous prête attention au milieu de l’ambiance sonore mêlant bruits de conversation, surtout la plus petite qui vous tourne le dos. Vous avez également la table la plus proche, où un homme est en train de jouer au jeu du couteau, sa main plaquée contre la table, il – puisque vous devinez qu’il s’agit d’un homme à sa voix, semble marmonner une musique tout en plantant sa lame en rythme entre ses doigts sans se couper. En face de lui, un homme borgne portant un cache-œil le regarde faire de manière complètement stoïque voire presque désintéressé, avant de tourner son regard dans votre direction, et de revenir sur son voisin de table. L’auberge était-elle censée être aussi animée en ce début de matinée ? Rien n’est moins sûr.

Alors que l’attention de Arukisa est fixée sur les personnes les plus suspectes dans la salle, elle sent une odeur d’alcool lui monter au nez lorsqu’un client s’approche d’elle en la reluquant avec un air intéressé pour ne pas dire pervers : il ne remarque pas encore la présence de Misaki qui tente d’entrer discrètement par la porte d’entrée en se faufilant dans l’entrebâillement. Le soulard au nez rouge était un quarantenaire qui avait tout l’air d’un citoyen ordinaire. Alors qu’il était en train de perdre l’équilibre, il manqua de peu de tomber sur Misaki quand soudainement le gérant de l’auberge l’attrapa in extremis par le colbac, et le dégagea illico presto de son établissement en lui disant ne pas repointer le bout de son nez de sitôt. La scène ne manqua pas d’attirer l’attention d’une des personnes attablées, au centre de la pièce, une femme étrangère et à la coiffure amazone, portant des habits de voyage noirs et une longue épée bâtarde dans le dos. Elle était en train de manger des œufs durs et du pain à la vapeur servis par l’établissement, accompagné d’une bouteille de vin. La femme au moment de voir Arukisa harcelée par le client indélicat avait posé sa main sur son pommeau comme prête à intervenir mais heureusement, l’aubergiste parvint à désamorcer la situation, et elle se rasseya pour continuer à manger dans son coin.

L’aubergiste proposa à Arukisa de s’asseoir où bon lui semblait, il y avait plusieurs choix possibles : soit elle pouvait se rapprocher de la table avec les deux silhouettes encapuchonnées aperçus au moment d’arriver, soit elle pouvait rejoindre la table de la femme à l’épée pour essayer d’engager la conversation, ou encore interroger la table du borgne et son ami qui jouait avec le couteau. Pendant ce temps, Misaki qui n’avait pas encore été découverte pouvait en profiter pour tirer des informations supplémentaires sur les personnes suspectes, mais il serait difficile de rester cachée au milieu de tant de regards à moins de trouver une astuce… un meilleur point d’observation.




Revenir en haut Aller en bas
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Choix et conséquences Empty
Sam 25 Juin 2022 - 18:08
Au premier regard, la Rose en conclut que cette auberge disposait d’une clientèle très matinale. Cela ne faisait pas vraiment son affaire. On aurait pu croire que se dissimuler au milieu de tous ces individus pouvaient l’aider à rester discrète mais au contraire. Arukisa voyait ça d’un mauvais œil. Une entrevue à l’abri des regards et des oreilles tendues aurait été préférable. Malheureusement, c’était un paramètre qu’elle ne pouvait pas contrôler. Ce qu’elle put en conclure, c’est que la princesse n’avait probablement pas informé le tenancier de la rencontre et n’avait pas prévu son plan à l’avance. Cette réunion express était organisée en urgence et avec les moyens du bord.
Alors qu’un client, certainement un habitué un peu éméché, commençait à l’invectiver, la gladiatrice s’éloigna d’un pas pour laisser passer l’aubergiste qui éloigna le parasite avec poigne. Le temps pour la kirijin d’observer de plus près certains acteurs de la scène en espérant que son élève ait réussi à se faufiler et à se dissimuler. En tout cas, elle n’entendit aucun cri des clients résultant d’une apparition soudaine de la Yuki.

L’intérieur de la bâtisse était tout ce qu’il y avait de plus banal pour une auberge de l’île. Une grande salle avec des tables en bois, un comptoir long de plusieurs mètres et assurément quelques chambres peu soignées à l’étage pour les voyageurs. D’ailleurs, hormis les civils du coin, Arukisa put distinguer quelques individus dont l’accoutrement et l’attitude dénotaient avec le reste du paysage. D’abord, une femme se distingua au moment où Arukisa se fit appréhender. Attablée devant son repas, elle eut l’air de vouloir intervenir pour porter secours au pauvre chaperon rouge avant d’être devancé par le maître des lieux. Elle portait une tenue de voyage et sa physionomie ne ressemblait pas à celle des individus de Mizu. Cependant, l’archipel était parcouru par de nombreux étrangers depuis la coalition, ce n’était pas une information majeure. Or, l’épée fermement attachée à son dos laisser penser qu’elle savait s’en servir et visiblement elle ne manquait pas de courage.
Au plus près d’elle, deux hommes semblent patienter à une table. Au premier abord, ils semblaient attendre quelque chose, peut-être leur commande. La Rose remarqua surtout le couteau dans la main de l’un d’eux, manipulé de façon très habile. Possiblement deux mercenaires, pensa-t-elle. Etaient-ils là pour elle ? En tout cas, ils pouvaient représenter un danger. Alors qu’elle passait devant les deux hommes, la sentinelle jeta un coup d'œil vers la porte, tentant de capter le regard invisible de Misaki pour l’inviter à les surveiller. De toutes les tablées, celle-ci était certainement la plus à risque si la rencontre tournait mal.
La kunoichi partit entamer la discussion avec une autre paire d’individus. Encapuchonnées, près de la fenêtre, deux silhouettes attirent l’attention d’Arukisa. De mémoire, la princesse était de petite taille et semblait correspondre à la forme dissimulée qui se tenait à quelques mètres d’elle. De plus, elles étaient les seules à tenter de garder l’anonymat. Une décision plus que recommandée pour cette rencontre. La présence d’une seconde personne pouvait s’expliquer par l’assistance d’un de ses fidèles gardes ou tout simplement de son serviteur, déjà au courant des manigances des demoiselles.

La Rose remercia l’aubergiste pour son intervention et acquiesça quand il l’invita à s’asseoir à une table. Puis, d’un pas décidé, elle se glissa à travers le mobilier et les clients pour rejoindre la table près de la fenêtre afin de distinguer ces faciès fuyants et espérer trouver son interlocutrice.

Résumé:

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Choix et conséquences 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Choix et conséquences Empty
Sam 25 Juin 2022 - 19:55


Pénétrant au coeur de l'établissement, Misaki posait son regard sur la quantité de gens dans la taverne. Valsant ses iris sur sept têtes, elle ne pouvait que contester le résultat de sa détection au préalable. Il existait, pour elle, trois possibilités. Premièrement, elle n'était pas un senseur assez compétent pour ressentir le chakra des civils et des gens incapables de s'en servir, ce qui laisserait quatre individus potentiellement problématiques dans un si petit établissement. Deuxièmement, trois personnes cachent activement la présence de leur chakra, ce qui pouvait révéler des intentions malsaines, car elle ne voyait pas d'autres objectifs pour une telle action. Finalement, sa propre compréhension du chakra était peut-être biaisée et tous les gens dans la pièce n'en possédaient peut-être pas, mais ça reviendrait au même point que le premier.

Dans tous les cas, elle n'avait pas vraiment le luxe de se poser longuement sur la question, son camouflage n'était pas parfait, l'établissement était petit et elle se devait de trouver un endroit où se cacher et où on ne lui rentrerait pas dedans. D'autant plus qu'un tel endroit ne lui offrirait pas une panoplie de cachette.

Valsant son regard céruléen elle remarquait la femme portant sa main sur son arme, il était clair qu'elle était sur le qui-vive et s'installer près d'elle viendrait à se faire repérer assez rapidement. Il y avait trois endroits pouvant potentiellement la dissimuler. Sous une table, mais si elle accrochait quoique ce soit, elle ferait du bruit et ça attirait particulièrement l'attention venant d'un endroit vide. Derrière le comptoir du barman, mais elle se ferait sans doute rentrer dedans par le propriétaire de l'établissement. Finalement, il ne lui restait plus que le plafond. Si ce n'était pas la meilleure des places, les gens dans ce genre d'établissement avaient plus tendance à poser leur regard sur leur boisson, leur nourriture ou le sol plutôt que sur le plafond de l'établissement. Pour peu qu'elle fût discrète, de s'installer en hauteur lui offrirait un champ de vision dégager tout en réduisant les chances que quelqu'un pose leurs yeux sur la déformation environnementale générée par son chakra. D'autant plus que si elle s'installait près d'une flamme éclairant l'endroit, quelqu'un remarquant quelque chose pourrait simplement chasser l'idée en se disant que c'est dû à la chaleur du feu.

Ainsi, attachant ses cheveux, Misaki chargeait ses pieds de chakra afin de s'agripper sur le mur de l'établissement. Pas à pas, elle grimpait tranquillement jusqu'au plafond, elle s'installait pratiquement collé sur un mur, la tête par en bas et près qu'une flamme, éclairant ce lieu de beuverie. Son attention principalement tournée sur les deux hommes les plus louches du lot, comme indiqué par Arukisa quelques instants plus tôt.

RésuméSanté : Parfaite.
Chakra : 3B.

.

― Misaki maintient sa technique [B]
― Elle décide d'aller rejoindre le plafond de l'établissement, s'installant près d'un mur et d'une torche [raisonnement dans le RP].
― Tel qu'indiqué par Arukisa, Misaki porte son attention d'avantage sur les deux hommes (avec le couteau et le cache-oeil).




_________________
Choix et conséquences Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

Choix et conséquences Empty
Jeu 30 Juin 2022 - 19:28
Prenant place à la table près des deux individus encapuchonnés, Arukisa avait déduit qu’il s’agissait probablement de la Princesse et de son escorte. En se rapprochant, la jounin pouvait apercevoir un katana à la ceinture de celui dos à la fenêtre et qui regardait dans sa direction, tandis que la silhouette plus petite et de dos n’avait pas encore fait attention. La grande silhouette se leva pour rejoindre la table de la Rose et comme si de rien n’était, il s’asseya sans pour autant dévoiler son visage, mais elle pouvait voir qu’il s’agissait d’un jeune homme aux traits raffinés et qui en regardant de plus près portait un kimono traditionnel bleu sous son manteau. Un bel homme à n’en pas douter. Son regard céruléen était intense même si on pouvait remarquer des cernes sous les yeux indiquant qu’il manquait de sommeil. Au niveau du col, on pouvait lire le kanji de “Mizu” en lettres dorées, indiquant qu’il appartenait bel et bien à la garde du Palais de l’Eau.


Spoiler:

« Vous êtes là pour remettre l’objet que vous avez trouvé dans les Archives? Vous l’avez sur vous? Acquiescez si c’est bien le cas.

Il attend la confirmation d'Arukisa avant de reprendre.

Nous n’avons pas beaucoup de temps, vous êtes venue seule?

De nouveau, il marque un temps, laissant un moment à son interlocutrice de lui communiquer l'information.

Rejoignez l’autre table, Sa Maj-... Elle vous expliquera comment procéder. »

Une fois l’échange terminé avec le garde du corps, il ne restait plus qu’à Arukisa de rejoindre la Princesse à l’autre table. Pendant ce temps, Misaki qui était suspendue au plafond de l’auberge n’avait semble-t-il était découverte par personne, en faisant le choix de se placer le plus loin possible des regards elle avait réussi à non seulement passer inaperçue mais également s’offrir une parfaite vision sur l’ensemble de la pièce tandis que la concentration de sa partenaire était fixée sur le nouvel interlocuteur qui était venu à sa table. Elle pouvait remarquer qu’en même temps, l’homme au couteau avait arrêté de jouer et que son voisin de table était en train de lui parler de quelque chose - difficile d’entre au milieu des bruits de conversation, son attention était tournée vers le centre de la pièce, et potentiellement dans la direction de Arukisa ou bien de la femme portant la grande épée à deux mains sur le dos. Cette dernière d’ailleurs continuait de manger dans son coin pendant que les clients allaient et venaient dans l’auberge.

Prenant place à la table côté fenêtre, Arukisa était suffisamment proche pour reconnaître le visage de la princesse héritière, dont le visage semblait plus fermé que d’habitude, probablement car elle n’était pas à la cour et tenue de respecter les normes de bienséance, sourire et se montrer son plus beau jour, la voilà qu’elle s’était dissimulée sous les traits d’un vulgaire vagabond afin de ne pas être reconnue par les gens du commun.


Spoiler:

« Merci d’être venue. Je suis accompagnée de Kataoka Yoshito, un… ami. Ses joues rougissent légèrement. Il fait partie de la garde royale et il a insisté pour venir avec moi car il aurait entendu des rumeurs sur quelqu’un voulant du mal à ma famille. Depuis que nous sommes petits il cherche toujours à me protéger comme un grand frère. Elle ne peut retenir son sourire, avant de s’en rendre compte et redevenir sérieuse. Vous pouvez lui faire confiance. Pour revenir au.. document, j’en ai besoin pour m’assurer qu’il ne tombe pas entre de mauvaises mains. En échange de ce document, je vous aiderai à brouiller les pistes de l’enquête pour que Kiri ne soit pas soupçonnée dans le cambriolage. J’ai des relations au sein de la cour qui pourront m’aider à étouffer l’affaire. Vite, donnez-moi le document. »

Pendant cet échange entre Arukisa et Azami, Misaki suspendue au plafond ne vit pas encore de comportement douteux à la table des deux voyous, même s’il leur arrivait de jeter des regards inquisiteurs vers le fond de la pièce. Au niveau des tables au centre, un groupe de paysans profitaient encore de quelques minutes de pause pour faire des duels au bras de fer, alors que d’autres venaient assister et parier sur celui qu’ils pensaient pouvoir gagner. Pendant que l’attention de plusieurs clients était fixée sur le bras de fer, le borgne se leva en marchant vers le comptoir en faisant signe à l’aubergiste de lui apporter une autre pinte de bière tandis que l’homme au couteau se leva à son tour en contournant les tables au centre, se rapprochant en sifflotant et en jonglant avec son couteau. Sauf que Misaki remarqua à ce moment-là qu’au bout du couteau était attaché… une sorte de papier qui brûlait à petit feu. A peine la Yuki remarqua-t-elle le parchemin explosif que le lanceur de couteau envoya le projectile droit en direction de la table où se trouvait Arukisa et la Princesse. Outre la vie de ces derniers, c’était aussi la vie de plusieurs innocents à proximité qui était menacée si le combat venait à prendre une tournure plus brutale encore.



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Choix et conséquences Empty
Ven 1 Juil 2022 - 0:32


Toujours sous son camouflage, Misaki posait son regard sur les êtres qu'on lui avait demandé de surveiller. Habilement, un des deux hommes finit par se lever et c'est avec une démarche bien certaine qu'il allait en direction de l'aubergiste pour lui demander quelque chose. Valsant son regard sur son partenaire, qui s'était lui mit en mouvement, Misaki n'eut malheureusement pas le temps de réagir à la scène qui se déroulait devant elle.

Sans scrupule, il envoyait une dague affubler d'un parchemin explosif en direction de la table qu'avait prise Arukisa. Suffisamment éloigner pour ne pas être prise dans la déflagration, Misaki ne pouvait qu'espérer que son enseignante ou son invocation aient eu la chance de réagir.

S'offrant quelques instants, s'assurant que l'attention de l'homme à la dague était bel et bien tournée vers l'endroit où il venait de lancer son assaut, Misaki réapparue de sa cachette en réalisant les quelques mudras nécessaires à l'activation d'une technique à la létalité élevée et, contrairement à son adversaire, aux dommages collatéraux quasi inexistants. La Yukijine ne faisait généralement pas dans la discrétion, ses techniques prenaient normalement de la place. Là, il s'agissait sans doute de la seule technique de son répertoire qui s'utilisait assez bien dans un petit espace.

Le plus rapidement qu'il lui était humainement possible de faire, en espérant pouvoir utiliser l'effet de surprise de sa dissimulation et de sa position plus si stratégique que ça, Misaki mettait en joue les organes vitaux de sa cible à l'aide d'un mudra unique qu'elle avait apprise par Yamanaka Tokage. Elle ciblait l'homme qui venait de lancer le couteau et d'un seul coup, elle relâchait une balle de glace capable de percer même la pierre.

Sans perdre davantage de temps, elle valsait ses iris vers une sortie potentielle, posant son regard sur l'emplacement fraichement explosé par son adversaire. Chargeant du chakra dans ses jambes, Misaki portait sa dextre dans sa besace et ressortie une petite boule violet. Expulsait d'un seul coup son chakra, elle chargeait en direction de l'extérieur par la sortie qu'il lui serait possible de trouver, tout en laissant tomber un fumigène avant sa sortie. Une fenêtre brisée par le souffle de l'explosion ? Une partie de la façade en morceau à cause de la déflagration ? Dans tous les cas, son objectif était simple. Sortir et aller rejoindre son enseignante qui, la connaissant après tant de temps sous sa tutelle, ne pouvait que concentrer ses efforts dans la protection de la princesse.

Après tout, Arukia et Misaki étaient deux êtres partageant une connexion des plus importantes. Deux kunoichis qui avaient même établi plusieurs techniques combinées et qui partageaient la même vision et le même nindo, celui de protéger l'archipel et ses habitants. Quoique les civils allaient devoir se débrouiller, pour l'heure, l'important c'était la princesse.


Résumé Santé : Parfaite.
Chakra : 1A - 3B - 1C

D'abord j'assume deux choses. Premièrement, Misaki n'est pas ciblée dans la déflagration (elle n'est pas dans la liste des cibles fournie par la narration) et deuxièmement, l'explosion était suffisamment importante pour au minimum briser les fenêtres (pour la charge vers l'extérieur).

― Misaki profite de sa position pour tirer une balle de glace sur l'homme qui a lancé son couteau explosif [A - Monocible - Dégâts Fatal]. Elle réapparait au début de sa série de mudra, mais espère que l'attention qui n'est pas sur elle + sa position lui soit suffisante pour prendre l'homme par surprise.

― Elle utilise une charge [C - Courte distance] pour sortir de l'établissement et rejoindre Arukisa à l'extérieur sachant qu'elle cherchera d'abord et avant tout à protéger la princesse.

― En quittant l'établissement, elle explose un fumigène.






_________________
Choix et conséquences Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Choix et conséquences Empty
Dim 3 Juil 2022 - 22:29
A l’instant même où Arukisa décida de sa position, un de deux individus dont elle soupçonnait l’identité s’approcha d’elle pour la rejoindre. Toujours sous sa capuche, elle put apercevoir les traits masculins de l’individu qui se tenait désormais juste en face. La Rose put apercevoir les lettrines royales de l’archipel sur son vêtement traditionnel, peu importe qui il était, il avait un lien avec le Palais du Daimyô. Il ne mit que peu de temps pour abréger le suspens concernant son rôle dans cette auberge. Il accompagnait la princesse.
La kunoichi acquiesça brièvement pour l’informer qu’elle était toujours en possession du document volé. Quant à la seconde question, elle bougea sa tête brune de gauche à droite lentement pour le prévenir qu’elle n’était pas venue seule. Pour le moment, elle ne voulait pas faire entendre le son de sa voix pour être certaine de ne pas être entendue. La missive demandait à ce qu’elle vienne seule mais son interlocuteur devait comprendre que c’était un risque qu’elle ne pouvait se permettre.
Sans un mot de plus, Arukisa accepta la requête du messager pour rejoindre celle qui pourrait lever toutes les suspicions sur elle. Ce petit jeu de chaises tournantes n’était pas vraiment de son goût car il attirait l'œil, mais soit, elle n’avait pas le choix. A peine assise, la Rose put apprécier la faciès de la princesse qu’elle reconnut aussitôt. Un visage angélique et une sensibilité d’âme palpable dès qu’on avait la chance d’approcher la dernière de la lignée royale. Malgré ses atours beaucoup plus rustres qu’à l’accoutumée, elle garda une certaine authenticité dès lors qu’elle prit la parole. La gladiatrice lui offrit un sourire discret en guise de salutation avant de l’écouter. La sécurité de la pièce n’était absolument pas garantie et savoir la princesse aussi exposée la rendait légèrement anxieuse. Malgré la vigilance d’Hakubo, elle ne pourrait agir de façon débridée dans un lieu si exigu et bondé de civils.

- Je vous fais confiance. Répondit d’abord la jônin à son homologue d’une voix sincère.

Elle avait bien choisi ses mots. Même si elle n’avait aucun grief contre le dénommé Yoshito, Arukisa ne l’avait jamais rencontré et ne pouvait se reposer entièrement sur lui pour la protéger. Lors de sa mission, elle avait pu constater la qualité des entraînements des gardes du Palais mais elle avait également vu leurs défauts. Cependant, si la Naragasa comptait sur lui, elle suivrait ses conseils. D’autant plus que ses rumeurs, bien qu’elle n’en connaisse pas les fondations, ne pouvaient pas être inventées venant de la part d’un homme si proche de l’héritière.

Arukisa commença à descendre sa main à sa taille pour attraper le précieux sésame qu’elle était venue porter.

- Dites-moi ce que je dois fai…

La Sentinelle n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’elle vit un filet d’eau partir de sa nuque pour venir entourer la Rose et la princesse. La trait suiton se faufila au-dessus d’elle avant de tourbillonner jusqu’à prendre la forme d’une sphère en mouvement perpétuel. Elle n’eut pas le temps de voir si la circonférence du cercle aquatique engloba Yoshito. S’en suivit une explosion qui vint s’éclater contre la protection aqueuse. Une gerbe de flamme vint s’éteindre contre l’eau et certainement abîmer la partie de l’auberge qui l’entourait. Hakubo venait de lui sauver la vie, comme de nombreuses fois. A l’affût, il avait réussi à la prévenir d’une attaque dont elle ne connaissait pas la provenance, trop concentrée sur sa discussion avec Azami. Or, l’invocation de la chauve-souris fut utilisée principalement pour ce but : couvrir ses arrières et dévoiler la présence d’un danger qui ne soupçonnerait pas la vigilance du petit être nocturne.
Hakubo était si bien entraîné et fusionnel avec sa maîtresse qu’il enchaîna directement avec une technique de déstabilisation vers l’auteur de l’agression. Ses capacités bestiales se mirent en action pour agresser mentalement sa cible. Habituellement, les ultrasons créés par le volatile permettait à Arukisa d’enchaîner et de profiter de la faiblesse de son adversaire pour l’assaillir mais pas cette fois. La Rose disposait d’un autre atout dans sa manche. Positionnée et sans aucun doute attentive aux instructions de sa sensei, c’était au tour de Misaki de rentrer en scène pour éliminer le malfrat prestement.

De son côté, la gladiatrice ne céda pas à la panique : la protection de la princesse était primordiale. Bien que ses convictions l’auraient poussée à veiller sur les civils, ils n’étaient clairement pas la cible de cette agression. Si certains étaient touchés mortellement par l’explosion, il était déjà trop tard pour eux. Quant aux autres, ils s’en sortiraient. A cet instant, la Rose ne pensa qu’à sortir Azami et son garde de ce guet-apens. D’une main ferme, elle attrapa le bras de la princesse et la tira vers elle. Peu importe le protocole, les bonnes manières ne la garderaient pas en vie.

- Suivez-moi ! Lança-t-elle en espérant être entendue par le garde royal.

Au milieu de tout ce remue-ménage, Arukisa tenta de trouver une sortie. Elles avaient l’avantage de se trouver au bord des fenêtres et la déflagration de l’explosion avait bien accidenté la façade de l’auberge ou au moins brisé les vitres. Dans le cas contraire, elle l’aurait brisé elle-même de son poing. Quoiqu’il en soit son plan désormais était simple, il fallait s’éloigner au plus vite peu importe la source du danger. La princesse serait un vrai handicap s’ils devaient engager un long affrontement. La jônin avait confiance en Misaki pour arriver d’elle-même à cette conclusion et la rejoindre vers l’extérieur.

Ainsi, désormais à ciel ouvert, profitant du fumigène se dissipant dans l’auberge, Arukisa mordit une nouvelle fois à pleine dent dans son pouce pour faire appel à une nouvelle alliée. A force d’invoquer ses kuchiyoses, la jeune kunoichi ne ressentait plus aucune douleur sur doigt meurtri. A l’opposé du petit nuage de fumée appelant Hakubo, ce coup-ci, un énorme souffle brumeux se manifesta pour dévoiler une silhouette impressionnante. Le gaz s’écarta pour laisser place à une belle chauve-souris de plusieurs mètres dont l’envergure des ailes et la taille de son dos donnaient quelques informations sur son utilité principale. La tête de la bête donnait l’impression qu’elle venait de se réveiller d’un long sommeil et ses yeux peinaient à s’écarquiller pleinement. Arukisa invita ses deux invités ainsi que Misaki à grimper sur sa monture ailée. Au contact de la créature, on pouvait sentir que sa peau était étrangement ferme et rugueuse.

- On doit partir loin d’ici ! Vite ! Ordonna la Rose en guidant sa créature vers les Marécages brisés. Si jamais l'affrontement était inévitable, là-bas elles auraient l'avantage du terrain.

Résumé:

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Choix et conséquences 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Narrateur
Narrateur

Choix et conséquences Empty
Mer 6 Juil 2022 - 18:42
Certains aperçurent le parchemin explosif au dernier moment, tandis que d’autres avaient visiblement la tête ailleurs, à discuter ou à boire tranquillement. Heureusement, l’explosion était suffisamment localisée pour ne pas impacter l’ensemble de l’auberge mais seulement le coin où se trouvait Arukisa et la Princesse, sauvés grâce à l’intervention de Hakubo, la fidèle chauve-souris qui surveillait les alentours tandis que sa maîtresse était en pleine conversation. Un sauvetage in extremis qui les protégea du souffle de l’explosion tandis que le décor fut quant à lui profondément endommagé: en résulta un trou béant à l’arrière de l’auberge comme put s’en apercevoir les deux Kirijins, libérant un grand courant d’air froid. Quant au garde celui-ci avait effectué une roulade sur le côté vers l’intérieur de l’auberge, aussitôt qu’il prit conscience du danger, il examina la scène avec confusion, voyant les paysans choqués qui par cet événement si abrupt qu’ils en étaient paralysés, d’autres ne se firent pas prier pour hurler et prendre les jambes à leur cou. Au milieu de cette panique générale, la femme portant la grosse épée ne s’était pas encore levée et regardait la scène avec intérêt, le visage complètement serein, avant de prendre une nouvelle gorgée de sa boisson alcoolisée.

Profitant de l’effet de surprise, bien dissimulée au niveau du plafond, Misaki avait envoyé un projectile de glace dans la direction de l’agresseur, qui grimaçait déjà en se tenant les oreilles à cause des ultrasons provoqués par la chauve-souris. Il n’était clairement pas en état de se défendre d’une combinaison aussi mortelle. A ce moment précis, alors que le projectile de glace était sur le point d’atteindre sa cible en plein coeur et le tuer sur le coup, un objet non identifié se mit en travers et bloqua la trajectoire de la stalactite. L’objet retomba lourdement au sol: un grappin en métal noir.

« On t’a pourtant dit de ne pas la tuer, crétin. Ils la veulent vivante! »

Une voix s’éleva au niveau du comptoir, le borgne poussa un soupir avant de ramener le grappin vers lui et la ranger dans son manteau. Il venait de s’adresser à l’homme aux couteaux qui était donc confirmé comme son complice, celui-ci était trop étourdi par l’ultrason pour lui répondre immédiatement. Voyant que son partenaire avait échoué dans son attaque surprise, il prit le relais en prenant de vitesse les Kirijins qui s’étaient engouffré à travers le trou créé par l’explosion. A ce moment-là, le garde qui était encore dans l’auberge et qui s’en voulait de ne pas avoir su défendre la princesse, tenta de faire barrage aux deux ennemis. Trop lent pour arrêter le premier, il tenta de bloquer la route pour l’homme aux couteaux qui venait de reprendre ses esprits et qui lui fonça dessus.

« Trop lent. »

Aussi vif qu’une ombre, l’homme aux couteaux passa à travers la garde inexpérimentée du pauvre Yoshito qui ne comprit pas ce qu’il venait de lui arriver au prime abord, puis sentant quelque chose de chaud au niveau du ventre, il comprenait qu’il venait d’être pris de vitesse et poignardé avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit. Le sang teintait déjà son kimono bleu et malgré la douleur il attrapa l’agresseur par le poignet, et l’empêcher de rejoindre le groupe des Kirijins prenant la fuite. Constatant l’agacement très visible du ravisseur d’être mis en difficulté par un adversaire aussi faible que le garde, ce dernier au contraire afficha un sourire de satisfaction avant de cracher un filet de sang. Une voix au loin retentit dehors, celle de la Princesse qui criait le nom de Yoshito et demandait à ne pas laisser le garde se faire tuer:

« Sauvez-le, je vous en prie! Je ne partirai pas sans lui. Je…

Non, Princesse! S’il vous plaît, suivez les Kirijins et mettez-vous à l’abri. Ne vous souciez pas de moi… »

Pendant ce temps, le borgne qui avait effectué une longue course hors de l’auberge venait de barrer le passage aux Kirijins et à la Princesse qui se préparaient à prendre leur envol sur la chauve-souris. Il libéra depuis son sceau un objet dont l’apparence ronde ne disait rien de particulier aux ninjas, mais qui finalement changea de forme au moment il le lança dans leur direction. Un énorme filet se déploya sur la chauve-souris et tous ceux qui se trouvaient dessus, menaçant de les immobiliser à l’intérieur et leur couper toute possibilité de fuite.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Choix et conséquences Empty
Mer 6 Juil 2022 - 23:32


Posant son regard sur l'homme qui venait de les prendre de court, la Yukijine valsait son esprit sur la multitude de plans qu'elle avait de préparer pour ce genre d'occasion. Misaki avait toujours spécialisée son ninjutsu pour venir en aide à ses parterres. Immobilisation en tout genre, illusions, possibilité d'utiliser sa glace pour améliorer le tranchant des armes. Ici, aucun de tout ça n'était adapté à la rencontre d'un homme qu'elle ne souhaitait pas voir mort, enfermé ou simplement incapacité. Son objectif était la sécurité de la princesse et la fuite, rien d'autre.

Malheureusement, ce genre de situation venait avec son lot de désagrément et de laisser de côté un être qui semblait donner sa vie pour quelqu'un d'autre venait pincer le coeur de la Yukijine. La demande de la princesse était légitime, mais la fierté de son allié était tout aussi importante.

Soupirant, Misaki réalisait quelques mudras alors que son adversaire à un oeil venait de libérer un filet qui filait droit sur eux. D'un seul coup, la manipulatrice de la glace crachait une quantité phénoménale de chakra Hyôton qui prit dès lors la forme d'un imposant mur entre elle, Arukisa, la princesse et son adversaire. Si ce n'était pas le mur le plus solide de son arsenal, c'était sans doute le plus long, capable de protéger plusieurs choses. Ici, son objectif n'était pas simplement de se prémunir du filet, mais bien de séparer une partie du champ de bataille en deux afin de coincer le borgne d'un côté.

Cependant, elle n'en resterait pas là. Réalisant de nouveaux mudras, Misaki expulsait des pores de sa peau une structure glaciale prenant d'abord sa forme, puis sa couleur. Une véritable jumelle de glace capable d'encaisser quelques coups avant de disparaitre et qu'elle envoyait affronter les deux hommes. Une solution imparfaite, mais c'était le mieux qu'elle pouvait offrir à la princesse.

Je m'excuse de ne pas pouvoir faire plus, mais je vous promets que mon clone tentera tout ce qu'elle peut pour venir en aide à votre ami. Pour l'heure, il a cependant raison, votre sécurité est primordiale.


Déclarait-elle en réalisant une toute dernière série de signes incantatoires, levant au passage une très fine quantité de neige dans l'environnement. Bien trop peu pour gêner quoique ce soit, il s'agissait cependant là d'un vecteur portant son propre chakra jusqu'à une cible, ici le borgne qui, s'il venait à entrer en contact avec la neige, se retrouverait piéger au coeur d'une véritable tempête de neige. Son objectif, le déstabiliser suffisamment pour permettre au kirijines et à la princesse de fuir. Cependant, les dépenses en chakra étaient grandes.


Résumé Santé : Parfaite.
Chakra : 3A - 4B - 1C

― Misaki lève un mur afin de protéger le groupe du filet [A ― Multicible ― Défense B]. Elle place le mur entre eux et le borgne de sorte qu'il soit le plus coupé possible de leur “section” due à la longueur potentielle du mur.
― Elle réalise ensuite un clone de glace qu'elle laisse sur le champ de bataille [A ― Clone Résistant]. Le clone se battra jusqu'à sa destruction, au manque de chakra ou bien simplement parce que l'original est trop loin.
― Finalement, elle réalise un genjutsu sur le borgne afin de diminuer davantage sa capacité à continuer de les poursuivre. [B ― Genjutsu Destabilisant]




_________________
Choix et conséquences Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Choix et conséquences Empty
Ven 8 Juil 2022 - 19:39
Désespérément honorable. Ce sont les mots qui vinrent à l’esprit à Arukisa quand elle aperçut la scène qui se déroula devant ses yeux. En une poignée de seconde, la Rose venait de comprendre qu’elle ne sortirait pas de cette situation sans perte. La précipitation de leur tentative de fuite et le fumigène à l’intérieur de l’auberge ne permirent pas à la jônin de saisir entièrement le déroulé des événements qui avaient mené à ce moment. Yoshito s’était sorti de l’explosion mais se retrouvait désormais à terre, les yeux emplis de larmes et le corps teinté d'un rouge aisément identifiable pour un shinobi. Tandis que ses jambes commençaient à le lâcher, vidées de leur essence sanguine, sa main représentait le dernier espoir qui l’animait. Celui de voir, la princesse, sa princesse, rester en vie.
Un dilemme irrespirable s’empara d’Arukisa. Dans un autre contexte, elle l'aurait rejoint sans une once d'hésitation. Mais la présence d'Azami pesait lourd dans la balance. Malgré toute sa bonté d'esprit, elle faisait un triste constat : toutes les vies n'ont pas la même valeur. Les hurlements de l’héritière faisaient écho dans l’esprit tenaillé de la Rose, la suppliant de sauver celui qu’elle avait présenté comme un ami, bien plus qu’un garde dans son cœur. Le sourire narquois de l’homme aux couteaux resta quelques secondes devant ses pupilles. Il l’avait tué sans aucun état d’âme, bien conscient des conséquences de son acte et des répercussions sur la demoiselle royale. Si Arukisa connaissait bien la triste réalité du terrain, la perte d’un être cher sans même pouvoir réagir était une douleur qu’elle ne souhaitait à personne, pas même son pire ennemi. Or, c’était l’éprouvante décision qu’elle venait de prendre. Peut-être pas la meilleure, mais la moins dangereuse.

Alors que Misaki, élève appliquée qui les avait rejoint prestement, s’occupait de repousser la tentative d’immobilisation de l’acolyte du meurtrier à l’aide d’une technique qu’elle avait développée avec sa sensei, Arukisa attrapa Azami par les épaules et fixa son regard.

- Ecoutez-moi, on ne peut pas rester plus longtemps ici. Vous êtes la princesse héritière de Mizu, vous DEVEZ rester en vie. Insista-t-elle. Yoshito a voué son existence pour apprendre à vous protéger, son geste ne sera pas oublié. Mon équipière et moi sommes prêts à tout autant pour vous, mais ce combat pourrait causer notre mort à tous. Vous ne voudriez pas que votre ami se soit sacrifié en vain.

Les mots de la Rose pouvaient sembler cruels mais il fallait mettre la princesse face à la réalité. Indirectement, elle la mettait également face à ses responsabilités. Sa blessure démontrait un évident manque d’expérience. Sa présence lors de ce rendez-vous était un risque dès lors qu’ils avaient quitté le Palais du Daimyô. La bonne volonté avait ses limites, le terrain venait de lui rappeler que le monde extérieur n’était pas un entraînement. Yoshito représentait un poids trop lourd à porter pour les deux kirijines, elles n’avaient d’autres possibilités que de le laisser à son sort funeste. Arukisa optait pour un choix qui pouvait paraître cruel, mais au contraire, son expérience l’avait assagi. Les compromis étaient couramment voués à l’échec, prendre des décisions faisaient d’elle une cheffe compétente, à défaut de passer pour une héroïne.

Certainement par acquis de conscience, Misaki tenta d’envoyer deux de ses clones pour venir en aide au sacrifié. La gladiatrice suivit le mouvement en invoquant une paire de ses doubles, plus pour ralentir leurs deux ennemis que pour répondre à la requête de la princesse. Immédiatement, les copies se mirent en action en enchaînant plusieurs mudras, modélisant chacun un fouet boueux. L'arme punitive claque le sol avant de partir directement chacun vers un bras de l'assassin. Déjà retenu par Yoshito, il aurait sûrement du mal à esquiver les deux entraves. Il fallait gagner du temps.

Pendant ce temps, Kikyuu essaya de profiter du rempart gelé qui le séparait du borgne pour prendre définitivement son envol. Dans un geste mené par ses sentiments plus que sa raison, Arukisa approcha doucement la tête d’Azami contre son torse afin de tenter d’apaiser ses souffrances, le regard tourné vers ceux qui venaient de briser une part d’elle.

Résumé:

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Choix et conséquences 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Narrateur
Narrateur

Choix et conséquences Empty
Mar 12 Juil 2022 - 19:38
Les pupilles de Yoshito se refermèrent lentement, un sourire au coin des lèvres alors que ses doigts perdaient de leur force, sa vision s’obscurcit complètement. Il tomba au sol comme si de savoir que le fait que les Kirijins acceptaient de le sacrifier lui avait permis de trouver le repos. Difficile de savoir s’il était juste évanoui ou bel et bien mort. Réconfortant la princesse prise de panique, les deux Kirijins firent le choix d’abandonner le garde à son sort funeste, bien que par acquis de conscience ils laissèrent derrière eux des clones afin de servir de dernier recours à l’ami d’enfance de sa majesté, il n’y avait rien d’autre à faire que d’accepter les dernières volontés du soldat qui a accepté de se sacrifier pour celle qu’il s’est juré de protéger.

N’était-ce pas dans la logique des choses après tout? Ils ne faisaient que respecter l’héroïsme de Yoshito et savaient qu’au regard de cette situation d’urgence, la survie de la Princesse passait avant tout. En écoutant les mots de Misaki puis d’Arukisa, les larmes au coin de l’oeil qu’elle ne pouvait retenir plus longtemps, elle avait encore du mal à réaliser qu’il allait mourir et qu’elle était complètement impuissante à faire quoi que ce soit, si ce n’est d’accepter la protection des Kirijins. Devait-elle aussi accepter leur sacrifice si cela devait arriver? Elle ne voulait pas voir d’autres vies s’éteindre sous ses yeux et se résigna avec un acquiescement.

« Je comprends. Vous avez raison, je vais rester en vie pour honorer le sacrifice de Yoshito. Je ferai ce que vous me demandez. »

Même si sa voix tremblante n’avait rien pour vous rassurer, son regard planté dans ceux de Arukisa était celui d’un courage qu’elle est allée chercher au fond de ses tripes, malgré le caractère critique de la situation. Les lianes de terre des clones de Arukisa parvinrent à attraper chaque bras de l’homme aux couteaux aussitôt que celui-ci s’extirpa de l’emprise du garde. De l’autre côté, le filet géant fut arrêté avec succès par le mur de glace de Misaki, lequel enchaîna immédiatement en faisant tomber une fine neige qui plongea alors le Borgne dans une illusion d’être piégé dans un blizzard. Son champ de vision fut complètement rempli par la neige et son corps, immobilisé par la puissance des vents gelés. Il tenta de se débattre quelques instants comme un animal en cage alors que dans la réalité, il gesticulait dans le vide pendant que son partenaire l’observait et ne pouvait qu’en déduire qu’il était dans une illusion. Les ennemis des Kirijins étaient neutralisés, bien que cela ne fut que de très courte durée.


L’homme aux couteaux contracta ses muscles, poussa un grognement bestial avant de tirer avec force de chaque bras, au point d’amener les deux clones au sol (les détruisant lorsqu’ils tombèrent au sol) et rompre les deux chaînes de terre attachées à ses poignets en les fracassant l’une contre l’autre grâce à sa force physique supérieure. Localisant la position exacte de son partenaire à travers le mur de glace, il lança un couteau chargé d’électricité au-dessus du mur de glace suivant une trajectoire en cloche, retombant et se plantant dans la jambe de son partenaire sous genjutsu, libérant une décharge qui lui paralysa la jambe tout entière mais qui fut suffisant pour qu’il se réveille de l’illusion. Le souffle haletant, le Borgne reprenait ses esprits et mit un moment avant de réaliser qu’il venait d’être électrocuté au point de ne plus sentir sa jambe gauche, encore moins le sang qui en coulait de la plaie laissée par le couteau de son coéquipier. Il comprit qu’il venait d’être libéré d’une illusion lancée par la Yuki qu’il foudroya du regard, avant de sortir un rouleau de son manteau de sa main droite. Un rouleau sur lequel se trouvait un sceau. A ce même moment, les deux hommes échangèrent un regard comme pour se communiquer un signal.

« Tu es sûr?

Oui, ce sont des ninjas de Kiri. On n’a pas le choix, finissons-en. »

Depuis le sceau du rouleau émergea une multitude de chaînes métalliques avec des têtes de serpent aux extrémités se comptant par dizaines et qui surgirent à la façon d’un geyser s’allongeant à l’infini, du moins jusqu’à ce que les liens encerclent complètement la formation des Kirijins, condamnant toute voie de sortie que ce soit par les airs ou par la terre, par devant ou par derrière. Ce fut ensuite au tour de l’homme aux couteaux de composer des mudrâs, avant d’attraper une des chaînes métalliques et d’y faire circuler une vague magnétique jusqu’à ce qu’elle recouvre toutes les extrémités de l’arborescence hostile menaçant d’attaquer le groupe de shinobis depuis toutes les directions. Subitement, chacune des têtes de serpent en métal se mirent à attaquer les Kirijins et la Princesse, ou encore la monture ailée, sans oublier le clone de Misaki au sol, sachant que le moindre contact avec leur corps signifierait qu’ils seraient magnétisés positivement. D’autant que chaque morsure était comme un grappin, menaçant de s’accrocher à la chair de leur proie pour ne plus la laisser s’échapper.

Suite à cela, l’homme aux couteaux lâcha une poignée de makibishis au sol, sûrement avec une intention derrière cela. Toute tentative de fuite semblait condamnée face à ce duo de ravisseurs combinant leurs techniques avec une synchronisation terrifiante, les deux Kirijins trouveront-ils seulement une faille dans leur plan et réussiront-ils à garder la Princesse indemne de ce terrible affrontement?

Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Choix et conséquences Empty
Mar 12 Juil 2022 - 22:02


Définitivement, la pragmatisme du duo et leur complémentarité rivalisaient Arukisa et Misaki. Comprenant rapide qu'il s'agissait d'un genjutsu, l'homme au couteau envoyait une lame dans une inclinaison parfaite pourqu'elle lobe par-dessus le mur de glace de la Yukijine, ce dernier la lui plantait dans la jambe pour le sortir du Genjutsu de Misaki. Cette image venait nourrir le sang Yuki qui coulait dans les veines de Misaki. Un sang barbare alimenté par la guerre. Elle n'avait jamais eu à combattre de la sorte... et elle aimait ça.

Derrière la translucidité de son mur, Misaki put apercevoir l'homme ayant chargé devant eux sortir une multitude de serpents d'acier qui fonçaient droit vers eux. Ciblant tous ceux quasiment empilés les uns sur les autres, Misaki se permit, sur un ton anxieux, d'indiquer le danger à son enseignante.

Arukisa !


Cette dernière, en réaction, réalisait un dôme protecteur autour du groupe. En vérité, Misaki en avait assez d'être sur la défensive. La fuite n'était clairement pas une option, il était temps de faire tomber l'acier sur ceux qui avaient refusé la douce et gentille proposition de Kiri, celle de les laisser fuir.

Joignant ses mains ensemble, tandis que l'acier des serpents se frappait aux dômes élémentaires de la Gozan, Misaki réalisait une série de mudras afin de recouvrir la lame de Mikazuki d'une couche de glace, améliorant par le fait même son tranchant.

J'en ai assez d'être sur la défensive.


Ce n'était que le début de l'affrontement. Tandis que le dôme tombait en morceau, la Yukijine réalisait une nouvelle série de mudras. Une technique qui se terminait par le signe du chien, qu'elle maintenait d'ailleurs. D'un seul coup, son chakra Hyôton générait une importante quantité de glace qui partait à proximité d'elle et qui envahit la totalité du champ de bataille. Une glace grimpante et immobilisant qui envahissait autant son propre mur, l'engloutissant sous une couche de glace et poursuivant sa course vers l'homme à la jambe paralysée que le lanceur de couteau et l'auberge derrière lui, et par le fait même ses makibichis. Connaissant les limites de son jutsu, Misaki s'est positionné de sorte que l'arrière de son être n'épargne pas aucun de ses deux adversaires, mais plutôt l'environnement vers la forêt, ouvrant potentiellement même une voie pour fuir à pied.

À son tour, ce pendant, la jumelle de glace de Misaki réalisait une dernière série de signes et recouvrit les jambes de Misaki, d'Arukisa et d'elle-même d'une couche de glace prenant la forme de patin à glace, afin qu'elles puissent se déplacer sur la création de la jeune femme sans problème. Le duo de Misaki se positionnent ensuite l'une contre l'autre. Misaki l'original gardant un oeil sur le borgne, tandis que le clone surveille l'homme au couteau.



Résumé Santé : Parfaite.
Chakra : 4A - 5B - 1C - 1D

― Misaki alerte Arukisa qui lève un dôme [La technique arrive dans son tour]
― La Yukijine recouvre la lame d'Arukisa d'une couche de glace venant améliorer son tranchant [B].
― Elle relâche ensuite une immobilisation grimpante qui épargne les gens à proximité de Misaki (donc tout le groupe) [A ― Multicible ― Immo Complète], et qui cible autant le borgne (la glace grimpe les structures, donc même le mur) que l'homme au couteau. Ça devrait normalement piéger sous la glace les makibichi au passage et les liens tête de serpent s'ils tombent au sol après avoir réalisé leurs assauts (J'assume que c'est une conséquence logique de la technique), mais aussi l'auberge est les gens dedans (oops).
― Finalement, le clone de Misaki (qui avait été matérialisé à proximité d'elle au dernier tour et comme le groupe n'a pas eu la chance de s'envoler, j'assume qu'elle est assez près pour être protégé par le dôme.) réalise une technique de patin pour permettre des déplacements sans problème sur la glace à Arukisa, Misaki et Elle [D]

Dessin Ultime Approximatif:



_________________
Choix et conséquences Signamisakigif
~ Thème ~


Dernière édition par Yuki Misaki le Sam 16 Juil 2022 - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Choix et conséquences Empty
Sam 16 Juil 2022 - 16:27
D’un geste puissant, le manieur de lames réussit à se défaire des clones de la Rose et parvint même à les annihiler en même temps. Le duo qui faisait face aux kirijins n’étaient pas deux shinobis qui venaient de se rencontrer pour ce travail de scélérat. Non, ils avaient une certaine complicité et veillaient l’un sur l’autre. Si bien que l’un d’eux n’hésita pas à blesser et paralyser son confrère pour le sortir du genjutsu de Misaki. Perchée sur Kikyuu, Arukisa se tenait toujours auprès de la princesse, prête à intervenir en cas de nouvelle offensive. D’ailleurs, les mots de la jônin semblaient avoir trouvé une oreille attentive et compréhensive. Malgré la douleur, l’héritière sut trouver la force morale pour accepter le geste héroïque de son garde et ami. Des paroles qui rassurèrent la faucheuse pour la suite. Si elle avait dû gérer les émotions imprévisibles d’Azami, elle aurait eu beaucoup de mal à garder son attention complète sur le danger. Leurs ennemis étaient bien entraînés, il ne fallait pas prendre ce combat à la légère.

La vigilance de la Shotosenpei était à son maximum. C’était leur première situation vraiment à risque. Une mission dont la vie du personnage principal pouvait faire basculer la politique de Mizu dans un énorme chaos en cas d’échec. L’avenir de Mizu pouvait en dépendre. Cette adrénaline bouillonnante rendait la Rose surexcitée. Gladiatrice dans l’âme, elle s’électrisait à chaque combat et trépignait d’impatience à mesure que le temps passait. Son choix de départ était la fuite, mais elle dut se rendre à l’évidence. Ces deux chiens ne comptaient pas lâcher leur proie aussi facilement. L’envergure de l’attaque qu’ils envoyèrent pour anéantir son groupe ne donnait aucun doute sur la nature de leurs intentions.
Accompagnée par l’alerte de Misaki, la sentinelle rassembla ses mains pour contrer les têtes serpentines qui menaçaient de les mordre et de les électrifier jusqu’à leur dernier souffle. De son geste, Arukisa concentra son chakra suiton au fond de sa gorge avant de cracher un jet d’eau massif devant elle. Le fluide aquatique se sépara en plusieurs faisceaux pour venir entourer la chauve-souris et ses cavaliers. La bulle se mit à tourner rapidement, entraînant des litres d’eau dans un puissant courant marin rappelant les hauts-fonds de l’Archipel de Mizu. On pouvait même entendre le son monumental de l’eau se déplaçant et repoussant les attaques des chaînes qui venaient s'empaler sur la défense. De ses mains habiles, la Rose faisait tourner sa protection et répondait à la violence de leurs agresseurs.
Tandis que peu à peu l’eau retomba sous forme d’une pluie éparse après avoir accompli sa tâche, Arukisa répondit à son élève.

- Il est temps de leur montrer qui est le meilleur duo. Dit-elle d’un ton assuré en regardant son équipière avec un regard plein de confiance alors que sa main s’agrippa à son arme.

La fuite allait les épuiser. Elles devaient montrer qu’elles ne les craignaient pas. Ainsi, elle déplia la faux lunaire de tout son long dans un bruit mécanique atypique. Arukisa trépignait d’impatience pendant que sa lame se recouvrait de la glace tranchante de la Yuki. La réaction avait trop duré, il fallait agir et prendre les devants. Leurs ennemis étaient séparés, l’un d’eux était paralysé et la princesse était en sécurité auprès de Misaki et de Kikyuu. La Rose pouvait se lâcher complètement et rentrer en scène pour dévoiler sa puissance explosive.

La capitaine de la Kenpei vit ses bottes noires se couvrir d’un léger filet de glace, outil qu’elle avait déjà pu tester pendant les entraînements. Un sourire narquois se dessinait sur son visage tandis qu’elle agrippa fermement Mikazuki dans ses mains, prête à bondir. Juste avant, la princesse des glaces avait préparé le terrain en ensevelissant les alentours de son aura gelée. La morsure glaciale s’empara de la zone telle une vague, menaçant de congeler chaque être qui s’y trouvait. Dès lors que la banquise artificielle s’approcha de l’homme aux couteaux et recouvrit les makibishis, une détonation se fit entendre et annonça le top départ. L’impulsion donnée par le canon de la faux-fusil propulsa Arukisa de son perchoir pour la faire glisser comme une patineuse artistique vers sa cible. Avec une grâce divine et naturelle dû à son ADN de sentinelle, elle se faufila avec dextérité jusqu’à l’assassin de Yoshito.

- C'est partiiiii ! S'exclafa-t-elle.

A quelques mètres seulement du malfaiteur, elle balança sa lame vers l’arrière avant d’appuyer de nouveau sur la détente. Cette fois-ci la propulsion fut beaucoup plus explosive et entraîna un geste vif et net de la part de la Rose. La lame repartit vers l’avant et fut dirigée tout simplement vers la gorge de son ennemi. On aurait presque pu croire qu’Arukisa ne contrôlait pas son alliée et se laissait emporter par le mouvement. Mais au contraire, le maniement de Mikazuki était un habile mélange de contrôle et de relâchement autour de son poids et de sa vitesse de rotation. Si la glace l’avait handicapé comme prévu, la vie de l’homme aux couteaux ne tenait qu’à un fil. Le tranchant, affuté et luisant à cause du givre qui le recouvrait, était prêt à débarrasser les kirijins d’un premier danger.

Résumé:

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Choix et conséquences 63971_s



Dernière édition par Gozan Arukisa le Jeu 21 Juil 2022 - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Narrateur
Narrateur

Choix et conséquences Empty
Jeu 21 Juil 2022 - 19:57
Encerclant le groupe de Kirijins en attendant le moment opportun pour attaquer, les nombreuses têtes de serpent attaquent alors chacune leur tour en profitant de l’avantage du nombre pour leur faire perdre leurs moyens. C’est sans compter la manoeuvre défensive de la Gozan qui fait surgir tout autour d’elle et de ses alliés d’immenses trombes d’eau formant un dôme gigantesque recouvrant la chauve-souris, la pression de l’eau et son épaisseur furent telles que la barrière d’eau permit de repousser au contact chacune des têtes de serpent se faisant tour à tour repousser, ne pouvant faire rien d’autre que de contempler leur cible à l’abri derrière la défense érigée par Arukisa. La protection totale ayant eu raison de la technique combinée ultime du duo d’agresseurs ceux-ci demeurèrent quelques instants en état de choc, comprenant qu’ils avaient affaire à des adversaires de haut niveau. La contre-offensive kirijine ne se fit guère attendre puisque la jounin suggéra à sa comparse de ne plus rester sur la défensive.

La Yuki quant à elle joigna la parole à l’acte en générant une puissante vague de glace qui se mit à recouvrir le terrain tout entier, allant jusqu’à l’auberge dont ils venaient de sortir mais qui avait été heureusement évacuée depuis. A ce moment-là, le borgne fit tourner le grappin dans sa main avant de le lancer jusqu’en haut du mur de glace de la Yuki, tirant un coup sec afin de hisser progressivement jusqu’au sommet, alors que son partenaire n’ayant d’autre moyen de s’en sortir voit ses pieds être recouverts jusqu’au-dessus des chevilles. Il utilise alors un de ses couteaux pour frapper avec la manche et se libérer, il se met à paniquer en voyant alors la Gladiatrice brandir sa faux avec sa lame au tranchant amélioré par la glace de l’autre Kirijine. La voir charger avec une telle vitesse sur la surface de la patinoire met l’homme aux couteaux dans tous ses états, il parvient finalement à s’extirper de la glace mais à peine pose-t-il pied qu’il perd l’équilibre, sans aucun moyen pour lui d’échapper à la guillotine.

Alors qu’Arukisa s’apprête à faucher la vie de sa cible, le reflet de la jounin grandissant dans ses pupilles grandes ouvertes par la peur de mourir, une corde s’enroule subitement autour de la faux. Une corde de secours envoyée in extremis par son compère qui tenta d’arrêter l’attaque, tirant de toutes ses forces sur la corde pour empêcher la faux de découper son complice. Le bras de fer entre la corde du borgne et la faux de la jounin n’est que de courte durée puisque c’est finalement la faucheuse qui l’emporte grâce au tranchant supplémentaire accordé par la glace de la Yuki. La faux tombe poursuit alors sa trajectoire pour finalement entrer en contact avec l’homme aux couteaux, lequel pousse donc un cri de douleur à la hauteur de la blessure qu’il vient de subir, signifiant aussi que Arukisa n’a pas réussi exactement à le décapiter mais qu’elle avait au moins touché sa cible.

« ARRRgghh ! »

Le déséquilibre de la cible et l’interception par la corde firent que la trajectoire de la faux a été grandement modifiée, mais non sans laisser une marque terrible sur l’homme aux couteaux qui se retrouva allongé sur le dos, une profonde entaille sur le torse avec une flaque de sang coulant le long des craquelures sur la glace. Autant dire qu’il était sur le point de rendre son dernier souffle, quoique cela ne l’empêcha pas de se relever pour prendre immédiatement sa revanche et emporter le jounin dans la tombe avec lui. Fixant Arukisa de ses yeux d’un regard innervé de sang, il sortit un énième couteau de son manteau mais fut alors interrompu par un cri. Celui de Naragasa Azami qui tenta d’attirer son attention pour l’empêcher de porter le coup de grâce sur Arukisa, elle se souvint des dernières paroles du borgne à l’égard de son complice, lui disant qu’il leur fallait ramener la princesse vivante.

« Arrêtez! Si vous la touchez je me coupe la gorge, je vous préviens! »

Un coup de bluff qui figea l’homme aux couteaux quelques instants qui tourna son regard vers le borgne, laissant un peu de temps à Misaki et Arukisa pour faire des mudrâs. Il ne comprit que trop tard que c’était un piège et sortir un rouleau de sa poche qu’il déroula au sol, frappant le sceau du pied il fit apparaître une immense tour de pierre semblable à celles qu’on trouverait dans une forteresse, avec une meurtrière laissant juste assez d’espace pour qu’il puisse lancer des projectiles à travers. Il libéra d’un sceau trois projectiles explosifs, avant d’en envoyer un qui frôla le clone de Misaki avant d’entrer en contact du mur de glace de l’autre côté, faisant croire l’espace d’un instant qu’il avait complètement manqué sa cible. Sauf que le couteau venait de ricocher contre le mur et arrivait droit sur le groupe à proximité de la chauve-souris, manquant de leur exploser dessus.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Choix et conséquences Empty
Ven 22 Juil 2022 - 0:23


Posant son regard sur le combat en face d'elle, la jumelle de Misaki observait avec attention la lame trancher la chair de l'adversaire d'Arukisa. Arrêter dans son geste par la princesse, un rictus de soulagement apparu sur le visage de la double. Observant son adversaire invoquer sur le champ de bataille une véritable tour d'un sceau, elle était restée impressionnée par une telle préparation de la part de l'homme aux couteaux. De son regard céruléen, elle put suivre le lancer de couteau filé des meurtrières jusqu'au mur de glace.

Ne comprenant pas trop l'objectif d'un tel lancer, le clone n'eut pas la chance de réaliser le moindre mudra pour répondre à l'assaut qui filait désormais sur le groupe. Ayant déjà vu la force des explosions générées par cet homme, le clone de la Yukijine concentrait du chakra dans ses jambes avant de charger dans la trajectoire de l'arme, décidant de se sacrifier pour le bien du groupe. Misaki qui n'avait vu que l'arme être envoyée, puis soudainement rebondir, avait été prise par surprise et n'eut pas la chance de réagir, voyant simplement son clone se lancer sur l'arme. La lame perçait sa chaire glaciale, mais comme elle était plus résistante que la moyenne, le simple lancer n'était pas suffisant à lui seul pour la faire disparaitre. L'explosion, par contre, ça allait peut-être être autre chose.

Dans tous les cas. Décidant de continuer ses assauts, la véritable Misaki laissait son double se sacrifier tandis qu'elle réalisait les quelques mudras nécessaires à l'activation de sa technique. Répandant du chakra Hyôton, sous la forme de glace, jusqu'à son adversaire à la jambe engourdit, elle comptait sur la présence naturelle de ce terrain qui était le sien pour l'aider dans sa prochaine action. Répandant de la glace sur la glace, Misaki espérait être capable de rendre son jutsu un peu plus imprévisible. Réalisant la technique tout près de l'homme qui maintenait Arukisa, elle matérialisait un pieu de glace sur le dessus même de son mur, là où avait élu domicile le Borgne. Partant dans un certain angle, la technique de Misaki menaçait d'empaler sans trop de difficulté le flanc droit de son adversaire, perçant ses organes internes jusqu'à ressortir au niveau de sa cage thoracique, s'il est percuté comme elle le souhaite. C'était là aussi un facteur dont elle espérait que la nature de sa glace l'aide. Parviendrait-il à esquiver le coup sur le terrain glissant de la Yukijine, avec une jambe blessée ? En vérité, Misaki espérait surtout qu'il doive relâcher l'emprise qu'il avait sur Arukisa.

Espérant que son jutsu soit suffisant, Misaki composait une dernière série de signes incantatoires, alors que ses réserves de chakra prenaient de plus en plus chère. Près du 3/4 venait d'y passer, mais il n'était pas temps de lésiner sur les dépenses, trop de choses étaient en jeu. Concentrant son chakra Hyôton dans le creux de ses mains, Misaki formait une boule de glace remplie de stalagmite qu'elle faisait grossir de plus en plus. Atteignant la taille qu'elle désirait, Misaki envoyait sa boule dans les airs, dans un angle qu'elle avait travaillé tant de fois.

La suite appartenait désormais à Arukisa.



Résumé Santé : Parfaite.
Chakra : 5.5A - 5B - 2C - 1D

― N'ayant pas la chance de réagir avec des mudras, comprenant trop tard que le couteau lancé sur le mur dévierait, le clone de Misaki qui observait le lanceur de couteau et subséquemment son lancée utilise une charge [C] afin de se fonder sur le couteau, se sacrifiant. Étant un clone solide, il ne disparait pas, mais il est prêt à encaisser l'explosion qu'il estime qu'il verra détonner sous peu. (À l'image d'un type qui se lance sur une grenade pour diminuer l'impact de l'explosion.)
― Misaki quant à elle répand de la glace jusqu'à son adversaire, en espérant que le terrain gelé et le mur de glace aide à surprendre le borgne et réalise un pique de glace unique pour empaler son adversaire bord en bord. [A - Monocible]. Si elle ne disait pas non à ce qu'il finisse en brochette, son véritable plan est de lui faire rompre son lien avec Arukisa en le forçant à se protéger. En espérant toujours que la nature de sa glace et de la blessure de l'homme ait un impact sur sa capacité à esquiver.
― Elle réalise ensuite le début de l'une des techniques combiné entre elle et Arukisa et envoie une boule de pique au-dessus du borgne, qui se verra exploser en morceau par Arukisa faisant pleuvoir plusieurs piques dans son espace. [A - Multicible venant des cieux]

Rappel tech clone

Techs utilisés



_________________
Choix et conséquences Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Choix et conséquences Empty
Mer 27 Juil 2022 - 16:01
Au moment où sa lame s’apprêtait à assouvir ses envies meurtrières, Arukisa ressentit une tension au niveau de Mikazuki. Une corde venait de s’enrouler pour retenir sa frappe. Résolue, la Rose redoubla d’efforts et de hargne pour aller au bout de son geste. Les dents serrées, elle concentra sa force dans ses avant-bras pour briser son emprise. La lutte dura quelques secondes tandis que sa cible restait prisonnière, attendant le résultat de cet effort.

- Aaaaaaah !!! Hurla la jônin afin de déployer pleinement toute son énergie combative.

Finalement, son tranchant amélioré par la glace funeste parvint à venir à bout de ce frein désespéré. Poussant un cri de victoire et d’acharnement, sa lame scélérate poursuivit sa course pour cisailler le torse de son opposant. Sa tête ne roulait pas au sol comme espéré mais sa blessure était létale s’il n’obtenait pas rapidement des soins. Le sang de son ennemi gicla dans les airs et vint tâcher sa robe de combat. L’odeur de l’hémoglobine éveillait à chaque fois chez elle ses pulsions gladiatrices. Son âme guerrière bouillonnait à la vue de l’homme affaibli qui se tenait devant ses yeux. Elle pouvait presque entendre son propre rythme cardiaque qui battait comme un tambour tandis que ses muscles se tendaient sous l’effet dynamisant de l’adrénaline. Le coutelier était à sa merci, prêt à être achevé. Telle une prédatrice en haut de sa chaîne alimentaire, elle allait le dévorer, le déchiqueter de sa lame.

- Finiiis-le ! Oui ! Achève-le !!!! Une belle explosion ! Entendit-elle soudainement.

Arrêtée dans son élan, elle se figea instantanément. Quelle était cette voix féminine ? Elle semblait la connaître, l’avoir déjà entendue. Rien autour, elle eut l’impression de l’avoir entendu directement dans son crâne en ébullition. Pendant moins d’une seconde, elle sentit son corps vibrer de l’intérieur et ses mains se crisper sur son arme, comme si elle ne pouvait plus la lâcher. Mikazuki dégagea de façon inexplicable une aura douce et agréable, une sorte de vague de chaleur. Le phénomène ne dura pas mais ce fut assez pour qu’elle perde le cours de son action et se trouve dans une posture défavorable. Le temps qu’elle revienne à elle-même, la Rose était immobilisée dans une corde qui la serra jusqu’à presque perdre son souffle. Hormis une intervention extérieure, elle était condamnée. L’homme aux couteaux s’était relevé malgré sa blessure et s’apprêtait à se venger. Il n’avait plus rien à perdre vu son état.

C’est une voix fluette mais pleine de courage qui offrit une chance de survie à Arukisa. Azami détourna l’attention de l’assassin de son protecteur en l'interpellant. La jônin ne put entendre la totalité des mots lancés à son égard mais elle put voir sa réaction lorsque, pris par surprise, il préféra revenir sur ses pas pour se cloîtrer dans une immense tour défensive qu’il invoqua. Littéralement au pied du mur créé devant elle, la Rose resta impuissante en voyant le parchemin explosif partir vers ses alliées. Cependant, si elle avait pris la décision de quitter Kikyuu, c’est parce qu’elle avait entièrement confiance en Misaki pour assurer la défense de la princesse. La sentinelle entendit une explosion derrière elle et tourna sa tête pour apercevoir que personne ne semblait blessé dans son camp. Néanmoins, le coutelier se sentait sûrement en sécurité dans sa tour et il fallait l’achever.
Toujours saucissonnée, la faucheuse n’avait d’autres choix que de compter sur ses équipiers pour reprendre les choses en main. Elle tenta de se débattre mais le borgne maintenant son emprise sur la corde qui ne flanchait pas. Or, la réaction de ses alliés ne se fit pas attendre. La grande chauve-souris fixa de son regard apathique l’oppresseur de sa maîtresse. Kikyuu ne se démarquait ni par son charisme ni par son apparence horrifique, mais elle disposait tout de même des capacités déstabilisantes de son espèce. Les ondes déboussolantes se répandirent devant la créature nocturne telle une toile d’araignée invisible et inaudible par l’oreille humaine. Il fallait absolument obliger sa cible à lâcher son étreinte. Cette migraine infâme pouvait peut-être l’y obliger et libérer Arukisa, d’autant plus que Misaki s’était également attelée à viser le borgne de sa glace meurtrière.
Soumis par la menace offensive de la Yuki et du kuchiyose, le manieur de cordes fut contraint de lâcher prise. Sans tarder, Arukisa sentit l’étau se relaxer autour de ses membres et son sang de nouveau circuler à pleine vitesse dans son organisme. Les rougeurs sur sa peau dues à la pression s’estompèrent lentement. Illico, elle balança ses bras pour se défaire pleinement et se remit en action pour prêter main forte à son équipe afin de venir une bonne fois pour toute à bout de ce duo de nuisibles.

Arukisa décida de faire tomber l’homme aux couteaux de son piédestal. S’il souhaitait rester cloitré dans sa forteresse, il allait tomber avec elle. Aucune faille ne permettait à la Rose d’aller le chercher physiquement sans prendre de risques inconscients. La kunoichi planta alors Mikazuki au sol, la pointe de sa lame perfora la glace et créa quelques fissures dans celle-ci. Aussitôt, elle enchaîna avec une série de mudras tandis qu’elle prévint ses alliés de ce qui allait se produire.

- Attention ! Cria-t-elle assez fort pour que Kikyuu puisse l’entendre.

Réactive, grâce à la maîtrise supérieure de la Rose de l’art Kuchiyose qui démontrait son affinité avec ses créatures, le gros volatile envoya un fort battement d’ailes afin de se surélever du sol. Ce n’était pas un envol afin de fuir cette fois, mais seulement pour prendre quelques distances avec le terrain qui se trouvait sous ses pattes. En effet, Arukisa s’apprêtait à le secouer de façon si intense qu’elle aurait pu mettre en danger la troupe mizujine. D’un geste brutal, la gladiatrice frappa de sa paume le sol gelé, sentant immédiatement la morsure du froid la saisir. Néanmoins, ses pensées étaient tellement obnubilées par sa volonté d’emporter ses ennemis vers les fonds de l’archipel qu’elle ne fut pas affectée. Le contact de sa main provoqua aussitôt le tremblement de la zone autour d’elle. Une vague de secousses sismiques dont elle était l’épicentre s’échappa avec violence de la Rose. Les entrailles de la terre s’ouvrirent provoquant un son rocailleux à l’image de cette démonstration de puissance. Voilà la raison pour laquelle elle avait demandé à son kuchiyose d’être vigilant. La tour, le mur de glace, l’auberge, le terrain, rien autour d’elle ne serait épargné si sa technique fonctionnait comme prévue. Le coutelier devait être enseveli sous les décombres de sa propre création. Une mort brutale qui mettrait fin à ses souffrances déjà existantes. L’atout principal de la jônin était son arme, mais elle n’était pas en reste quand il s’agissait d’utiliser ses affinités élémentaires.

Quand le vacarme prit fin, annonçant l’interruption lente des secousses, Arukisa put apercevoir son élève utiliser une série de mudras qu’elle reconnut de son œil avisé. Ses jours d’entraînement en commun portaient leurs fruits. Misaki se préparait à lancer une technique combinée que le duo de la Shotosenpei n’avait pas encore utilisé sur le terrain. Après tout, pour répondre à un binôme expérimenté et complémentaire, il fallait hausser leur niveau et démontrer également qu’elles étaient capables de surprendre par des jutsus tissés par leurs deux esprits inventifs. Sans même regarder si le borgne était encore immobilisé, enseveli sous le mur de glace ou simplement prêt à leur répondre, Arukisa attrapa Mikazuki et se mit en joue dans la direction où Misaki était tournée, suivant aveuglément l’initiative de son élève. Une sphère hyôton entourée de stalagmites acérées se matérialisa dans les mains de sa talentueuse créatrice pour s’échapper au loin. Son œil dans la lignée de son canon, la Rose se concentra pour suivre la forme tout en stabilisant son souffle pour réussir ce tir longue distance. Dès lors qu’elle aperçut la silhouette du borgne dans son champ de vision, elle appuya sur la gâchette de son fusil légendaire. La balle fut expulsée de son arme à grande vitesse, passant auprès de ses équipiers qui purent ressentir le souffle du passage du projectile. Sans aucune crainte tant sa dextérité était extrême, Arukisa entendit l’impact de son chakra percuter la sphère et déclenchant sans délai l’explosion du cœur de glace et l’expulsion soudaine des pieux assassins.

Résumé:

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Choix et conséquences 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

Choix et conséquences

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 4. Choix
» Le bon choix [PV => Umi Fuka ]
» 1/03. Un choix difficile
» Choix osé [Madoka]
» [Rébellion] L'heure du choix

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau :: Vallée inondée
Sauter vers: