Soutenez le forum !
1234
Partagez

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” >

Ando Amagawa
Ando Amagawa

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Jeu 23 Juin 2022 - 16:04


Les hauts plateaux sont riches d’une histoire particulière, cet endroit évoque le sang et la sueur des camarades passé qui s’était acharné sur ses montagnes pour en faire de parfaite plateforme. L’endroit était conçu et reconnu comme l’un des meilleurs terrains d’entrainement du village et Ama- s’en était rendu compte d’un simple regard. Des dizaines de shinobi en tout genre s’entrainaient, parfois seuls ou en groupe, avec ou sans armes. Ce qui d’une certaine façon, lui confirmer qu’il était au bon endroit, mais l’ampli également d’une énergie débordante ! Il appelait cette sensation l’appel du combat.

C’est encore dans l’académie qu’il avait eu pour recommandation de venir ici, quérir un mentor alors qu’il n’était qu’un bourgeon tentant d’attraper un peu de soleil. Un des hommes qu’il avait aidé à soigner dans la clinique médicale lui avait dit que de formidables adversaires seraient toujours à l’affut dans cette partie du village et que les duels étaient chose commune dans cet environnement particulier. Décidément, il n’aurait jamais pensé qu’une semaine passée dans l’aile médicale lui aurait offert tant d’opportunité. Il avait déjà rencontré cette femme mystérieuse qui l’avait aidé à travailler sur son orientation, puis cet homme encore plus énigmatiquement accoutré comme une momie.

Bref, c’est vêtu d’un habit noir et sans armes, qu’Amagawa arrivait sur le premier pallier. Une main en guise de protection contre les rayons du soleil, il regardait le plus loin possible afin d’essayer de reconnaitre quelqu’un, mais sans résultat. Il décida donc de pratiquer encore un peu cette nouvelle technique qu’elle avait tenté de lui enseigner, cette kunoichi au regard fourbe.

Malaxer son chakra dans une position de cavalier était la première étape, il y parvenait en calmant sa respiration, puis en se remémorant les enseignements reçus. Ensuite, il devait ressentir son énergie et la rediriger, dans cette situation particulière le flux chakratique eut beaucoup plus de faciliter à se disperser que dans l’hôpital ou seul les tuiles raisonnaient d’un faible écho. Il avait donc bel et bien un lien avec la terre, car même avec Yanosa, cette affinité qui l’avait trouvée naturellement avait su se démarquer. Il comprit donc à cette nouvelle expérience la première faiblesse de cette technique, soit la nécessité d’un sol adéquat pour laisser libre cours à son énergie.

Puis, alors que son énergie parcourait le sol dans un diamètre assez restreint, il tomba sur une signature bien particulière, si bien qu’il ouvrit les yeux pour voir de qui il s’agissait. Tombant sur une charmante brunette aux yeux d’émeraude, une peau de lait et un je ne sais quoi d’intriguant si ce n’était cette impressionnante énergie…

Merde, l’avait-elle remarqué alors qu’il n’avait pu résister à l’envie de la toucher de sa propre force vitale ?

_________________
Un homme sage à dit.
«Fais-toi violence.»


Dernière édition par Ando Amagawa le Ven 24 Juin 2022 - 1:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13234-ando-amagawa https://www.ascentofshinobi.com/t13244-ando-amagawa#116999
Jiki Masami
Jiki Masami

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Jeu 23 Juin 2022 - 18:10

La faiblesse, la lenteur ou la stupidité, voilà bien des tares qu'elle refuse irrémédiablement que ce soit chez elle ou chez les autres. Masami avait l'air d'une jeune adolescente, musclée, mais terriblement téméraire. Une aura meurtrière se dégageait de sa personne, une très solide assurance et aucune hésitation dans ses gestes. La kunoichi portait sur elle des vêtements très simples et pratiques d'une qualité quelconque. Cependant, de ce que l'on pouvait voir de ses armes, sacoches dans le dos ou son bandeau d'Iwa, ils étaient d'une excellente qualité.

Masami s'isolait afin de s'entraîner sans que personne ne l'approche. Elle se méfiait tout autant de ses ennemis que de ses amis. Confiance en personne, elle classait les personnes en deux catégories, les utiles et le reste. En ce moment, la Jiki s'entraînait à développer une capacité totalement hors norme que ce soit en terme de puissance ou de complexités. L'académie, voilà bien un lieu qui ne lui avait guère été utile. Elle avait eu une sorte d'enfance qui l'avait préparée à tout affronter et il y avait de cela peu d'années, elle avait traversé les classes à toute vitesse. Cependant malgré tout, elle restait une simple genin, en quelque sorte. Masami était également connue pour être ma championne de la dernière compétition des genins. Même un article dans le kunai émoussé était paru.

Une multitude d'armes et d'autres objets semblaient flotter dans les airs autour de la kunoichi. Des kunais, des shurikens, des sembons, mais également des morceaux d'arbres et des pierres. Elle n'était clairement pas ouverte à la force d'ici ou d'ailleurs, cependant, c'était bien le cas. Se concentrant par moment, les éléments flottants apparaissaient comme emportés par une force invisible autour d'elle. Masami soupira légèrement devant le résultat peu satisfaisant à ses yeux.

Jiki Masami • « C'est nul ... à chier ... privéde manger aujourd'hui pour la peine ... »

Commenta à haute voix l'adolescente sans chercher à comprendre plus pour le moment. D'un simple mudra à une seule main, tous les objets se plantèrent avec force dans le sol. Elle était reconnue comme une maître du ninjutsu. Sans se retourner, elle perçu la présence d'un élément étranger, d'une voix lasse, elle prit la parole d'un ton de voix acerbe et sec.

Jiki Masami • « Qu'est-ce que tu veux ? »

Masami daigna glisser un œil sur cet homme d'une apparence faiblesse tant son aura semblait être insignifiant. En sueur, elle ferma et rouvrit une main plusieurs fois afin de se détendre. Son objectif était évidemment de reprendre son entraînement le plus rapidement possible. Tant qu'elle ne menaçait pas de s'évanouir, c'était qu'elle avait la force de poursuivre encore et encore. Cet homme était plus âgé qu'elle, tant de retard, un tel écart. Elle voyait ceux de l'extérieur tellement faibles et peu intéressés par le véritable progrès, comment ne pas les dénigrer ? C'était cela qui devait lutter contre l'homme au chapeau et la menace de la fin du chakra ? Elle posa deux doigts contre sa tempe.

Jiki Masami • « Ouais ... une gentille chunin ... qu'est-ce que ferait Teruyo à part l'inviter à manger ... qu'est-ceque tu fous là ? Tu t'es perdu petit ? »

Bon, échec, ce n'était pas aussi mièvreux que aurait fait l'homme appartenant au triumvirat de Iwa, l'une des trois personnes qui dirigeait le village caché de la Roche. Cependant pour sa défense, elle était presque au maximum de sa gentillesse dont elle était capable dans cette situation. Elle croisa les bras en le regardant de haut.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Ando Amagawa
Ando Amagawa

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Jeu 23 Juin 2022 - 22:19



Ama- esquissa un sourire en écoutant la demoiselle japper après lui. Elle avait bien beau être forte, il avait beaucoup trop de fierté pour plier l’échine aussi facilement. Malgré son aura et l’impression qu’on allait ce faire arracher la tête par un chien enragé, il se tenu fermement devant ses deux yeux d’un vert énigmatique. D’un geste amical, le brun salua la demoiselle avec une main leste, mais rétorqua rapidement son sourire.

-Bonjour, je suis venu pour trouver un duel. L’un de mes mentors m’incite à acquérir le plus d’expérience possible en situation réelle.

Rapide et concis, il sentait que passer par quatre chemins ne donnerait rien. L’air d’innocence était impressionnant, cette jeune femme dont il venait de scanner le chakra était clairement plus jeune que lui, mais une étincelle dans son regard confirmait ce qu’il pensait. Elle était comme tant d’autres enfants de cette génération, marqués par les tragédies et les horreurs du monde et de la guerre avant même que la peau ne puisse démontrer sa première imperfection. Comme un jouet cassé, un enfant peut rapidement perdre cette notion de paix, ses rouages ne seront plus alignés comme ceux de ses pairs, il se retrouvera isolé, voire pire… abandonner. Et dans le rare cas ou l’un de ses mêmes jouets rencontre un de ses pairs brisés, l’envie lui prend de le percuter, d’enfin entrer en contact avec quelqu’un qui comme lui comprend la tristesse d’être seul. C’était ce qu’il éprouvait, une certaine beauté émanait de cet échange froid et incompris des autres.

Tout en restant humble, sa main s’étendit avec en son creux une offre.

-Alors, acceptez-vous d’échanger les coups avec moi ? Où peut-être devrais-je affronter quelqu’un d’autre ici avant d’être à la hauteur ?

Puis, son autre main vint dépasser la première alors que son corps, poussé par le lent mouvement de ses jambes, appliquait une rotation pour se mettre en position. De son extrémité, la main gauche était désormais tendue paume vers l’extérieur, face à la dame.

Coutume dans son clan, il fallait souvent affronter et vaincre quelques personnes avant de s’attaquer à un combattant aguerri, il fallait aussi affronter un pair dans les règles de l’art. Peut-être était-elle de la même école, ou même tout simplement désintéresser. Après tout, il était révolu le temps ou une invitation pour une glace était suffisante.





_________________
Un homme sage à dit.
«Fais-toi violence.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13234-ando-amagawa https://www.ascentofshinobi.com/t13244-ando-amagawa#116999
Jiki Masami
Jiki Masami

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Lun 27 Juin 2022 - 11:28

Masami avait été élevée uniquement dans la fameuse prison Wasure no Kuni. Un lieu de détention sur une île cachée pendant plus d'un siècle où se mêlait les détentions de personnes problématiques sans procès, tortures, privation et tests scientifiques. La toute jeune fille, qu’elle était, avait vu le jour entre ses murs. La survie, la lutte à chaque instant, devenir toujours plus forte afin d'avoir la chance de voir un nouveau levé de soleil. La Jiki ne pouvait que voir dans les personnes hors de son monde, hors de sa prison comme faible et ventripotent. L'homme qu'elle voyait en face, elle en avait vu arrivé des tas. Stupides, imbu d'eux-mêmes, incapable d'accepter la force des autres et de ployer le genou. C'étaient les mêmes qui fondaient en larmes devant leur incapacité ou se suicidaient le soir même face à leur médiocrité. Lorsque la châtaigne discernait cet homme sous son regard analytique, c'était cela qu'elle voyait. Son visage n'évoluait pas, elle se contenta de soupirer légèrement. La Jiki ne répondit pas à la salutation, comme si cet homme ne le méritait pas.

Jiki Masami • « Tu devrais commencer par tenter de vaincre un pantin. Tu aurais un défi plus accessible. C'est qui ton mentor ? »

Demanda un bien désabusé l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni. Il venait vraiment de la défier elle ? Il se caressa légèrement l'arête de son nez en secouant la tête. Elle était franche, la Jiki détestait tous les feux semblant des gens de l'extérieur. Au moins, ce type avait ça pour lui. Ses mains étaient tellement recouvertes du sang de ceux qu'elle avait croisé qu'elle avait du mal à en discerner encore sa propre peau. Trancher une gorge, percer un cœur ou encore l'un des dix autres points vitaux de l'homme étaient naturel pour elle. Cela ne lui procurait aucun sentiment ni battement de cil. Masami n'avait jamais connu la paix, une quelconque enfance ou joie naturelle. Seul le combat et la mort accompagnaient son chemin. Absence totale de parents, elle avait été élevée par des scientifiques malades et des gardiens pervers. Malgré son jeune âge, elle était mâture depuis très longtemps. Elle avait toujours été seule, même son style de combat démontrait son habitude de l'être. Elle se voulait autosuffisante.

Jiki Masami • « Tu étais vraiment sérieux ? Tu veux vraiment te battre contre moi ? Tu as dû te dire une genin ça va, ça va passer, mais dis-toi simplement qu’il y a un écart très conséquent entre toi et moi. Je m’entraine afin d’affronter les légendes de ce monde. Si tu ne sais pas t’arrêter quand il le faut, il t’arrivera des problèmes. »


Commenta alors sur un ton calme et plat la genin avec un visage inexpressif. Elle pencha la tête doucement en le voyant se mettre dans une position de combat. Sa seule réaction fut de lever un sourcil, et Masami croisa les bras.

Jiki Masami • « Très bien, il y a encore quelques jours, je t’aurais surement briser les jambes et te laisser là, mais j’ai promis d’être une gentille petite ninja, alors soit. Tu as trois coups, après, je réplique. Première leçon, le taijutsu. »

Annonça alors Masami sans bouger de sa position face à son adversaire, les bras croisés.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Ando Amagawa
Ando Amagawa

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Mar 28 Juin 2022 - 19:37



Amagawa l’avait écouté sans broncher, elle venait après tout de lui donner deux avantages incroyables, car même s’il était fou, il ne l’était pas au point de sauter sur une mort certaine. Malgré les belles paroles de cette rose aux épines tranchante comme des lames de rasoir, elle avait sous-estimé une chose. Elle qui était si fière de se vendre comme une chasseuse de légende solitaire n’y arriverait pas si…

-Je comprends un peu mieux, mais pour être franc avec toi… je n’ai que faire de ton rang, ton chakra à lui seul m’indique que tu es bien plus puissante que certains juunin que j’ai pu rencontrer. Par contre, c’est justement sur cet écart que je compte miser pour grimper les échelons. Penses-tu vraiment que j’ai dû plaisir à écouter à l’académie ? Je ne viens pas d’ici, j’ai grandi comme tant d’autres dans la guerre et le sang. Enfin pour ce qui est de m’arrêter, je te retourne le commentaire, si tu ne sais pas quand t’arrêter et que tu tues un confrère, que t’arrivera-t-il ? Une tête mise à prix peut certes devenir légende, mais pour combien de temps avant de léguer son titre ?

Avec un sourire carnassier, lui qui était en position, partie à rire en voyant la confiance de la demoiselle.

-Trois coups, parfaits ! J’espère que tu me montreras quelque chose de bien ensuite !

Lâcher avec une joie transparente, Ama- prenait de plus en plus de plaisir à parler avec cette mystérieuse kunoichi. Sans connaître toutes les raisons derrière son attitude, il y reconnaissait ce qu’il avait vu chez tant de membres de son clan, qu’ils soient blasés par la guerre ou le meurtre, l’âme humaine a ses limites.

Relevant son talon droit pour prendre appui sur sa jambe gauche, le jeune homme concentre son chakra dans ses jambes, puis charge à grande vitesse vers la rouquine en créant un nuage de poussière derrière lui.

-Bourrasque de la mante religieuse !

Et au même moment, Ama- dont le centre de gravité fut baissé par la position de ça charge, utilise sa vitesse pour porter un coup de pied faucheur à trois-cent-soixante degrés dans le but de propulser violemment sa compagne de jeu au sol. Bien que cette action, si elle la touche, ne lui génère que de faible dégât, il utilise l’accélération de sa toupie humaine pour sauter dans les airs d’un bond lambda pour porter le dernier des trois coups, un coup de pied marteau qu’il compte utiliser pour la cloitrer au sol avant de reprendre une distance raisonnable.


HRP:

_________________
Un homme sage à dit.
«Fais-toi violence.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13234-ando-amagawa https://www.ascentofshinobi.com/t13244-ando-amagawa#116999
Jiki Masami
Jiki Masami

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Jeu 30 Juin 2022 - 18:30
Masami avait toujours donné cet avantage à tous ceux dont elle était certaine de dominée. C'était comme un jeu, un entraînement, et peut-être afin de continuer à garder l'espoir de sa proie. La chute n'en serait que plus grand et sûrement la leçon à la clé.

Jiki Masami • « Moi aussi, je ne juge que sur le terrain. Je suis plus efficace que la plupart des ninjas de ce village. Il n'y en a pas beaucoup d'autres qui peuvent espérer arriver à mon niveau. Si tu comptes sur moi pour gagner des grades, cela ne fonctionnera pas. Si ti espère pouvoir survivre davantage, tu as frappé à la bonne porte. Si je tue quelqu'un, c'est qu'il l'aura mérité et personne ne le retrouvera. Je compte bien rester anonyme le plus longtemps possible, je ne suis pas stupide. Maintenant, prouve moi que tu n'es pas inutile. »

Commenta la jeune adolescente, toujours aussi acerbe et sûre d'elle. La châtaigne ne changea guère de position, toujours les bras croisés. On lui avait tant demandé de tuer ou pas nécessité, qu'arracher l'âme de sa proie était devenue aussi naturelle que boire de l'eau. Malgré son jeune âge, on pouvait dire qu'elle avait déjà beaucoup vécu et mûri. N'ayant pas eu la chance d'avoir une enfance, c'était un petit peu comme si elle avait dû naître adulte dans le monde le plus sordide qu'il soit.

Comme elle l'avait annoncé à haute voix, cet homme débuta l'affrontement avec le taijutsu. Peu de surprise à ce niveau-là, si jamais il avait été rapide à se mouvoir jusqu'à elle, son attaque était aussi lente que normale. Sa première attaque se porta sur ses jambes, une bonne tactique si jamais elle ne s'était pas attendu au corps-à-corps ou contre quelqu'un trop porté sur le ninjutsu. Masami cherchait à savoir être seule dans les combats. Elle savait donc tout faire. Elle esquiva le balayage par un petit saut sur le côté, et la Jiki décroisa les bras par la même occasion.

Masami vit Amagawa sauter dans les airs afin de la frapper depuis le ciel. Elle utilisa une main afin de parer sur le côté l'assaut. Sans grande difficulté.

Jiki Masami • « Si tu espère me faire au moins suer, il va falloir me prendre au sérieux. »

Commenta simplement ce court moment avant de tendre une main en direction de son adversaire. Cela libéra alors cinq kunais d’apparence tout simple et normal dans sa direction. Bien décidé à contre-attaquer, les blessures ne seraient pas si importantes.

Jiki Masami • « Prochaine leçon, le fuinjutsu. »

Annonça alors en gardant les bras le long du corps à regarder Amagawa.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Ando Amagawa
Ando Amagawa

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Jeu 30 Juin 2022 - 21:26



Aucune des techniques qu’avait lancées Ama- n’avait fonctionné. Comme si elle pouvait lire ses mouvements, la jeune fille bougeait toujours sans craindre la moindre éraflure et évitait au dernier moment les coups qu’il tentait de lui assener. C’était donc ça la différence de puissance entre eux ? Un sourire carnassier prenait place sur le visage du garçon alors qu’il tentait tant bien que mal de continuer à élaborer une stratégie, il devait rester en mouvement, il était d’habitude joueur, mais ce monstre le dominait et il le savait. Ne se mentant pas, il savait d’or et déjà qu’un combo aussi simple ne fonctionnerait pas, mais au moins elle aurait pu faire semblant ! Sans rire, il venait de donner le rythme et elle enchainait d’une mélodie sanglante.

Le fuinjutsu de la rouquine le surprit. À bout portant et sans trop d’effort, elle avait invoqué cinq armes de jet qu’elle s’était empressée de lui projeter dessus comme s’il n’était qu’un simple gibier. À peine avait-il réussi à attraper deux shurikens dans son sac pour dévier les premiers que son corps s’était élancé pour diminuer l’impact certain des suivants. Le premier projectile à toucher, lui effleura l’épaule alors qu’il se jetait au sol dans une roulade qui l’obligea à encaisser les deux autres projectiles. L’une des lames le perfora au niveau de l’omoplate et l’autre dans la cuisse gauche. Blessure superflue, il s’arma du premier Kunaï dans sa chair et l’utilisa pour faire tomber le deuxième dans son dos sans un rictus de douleur. Les blessures n’étaient pas trop graves, mais la rage envahissait son être, il bouillait de l’intérieur, mais tel était la voie du shinobi. Laisser montrer ses émotions s’était aussi admettre la défaite.

D’une manipulation habile, il renvoya l’arme tâchée de son sang, mais la planta sans mal à quelques mètres d’elle sur sa gauche. Il n’avait jamais eu l’intention de la toucher avec ce lancer et elle le savait, mais il avait cependant expulsé sa rage et retrouvé son calme. Seuls son regard et son sourire n’allaient pas avec la situation, il prenait un plaisir fou à la combattre, si bien qu’il en tremblait de joie et la toisait d’un regard empli d’une volonté incroyable. Il devait cependant attirer son attention s’il voulait créer une diversion, mais plus que tout, il voulait lui montrer qu’un jour, il la rejoindrait. Tel était son destin.

-Tu est doué, je ne m’y connais pas en fuinjutsu, mais j’ai l’impression que ce type de technique pourrait me plaire.

Dit-il en laissant réapparaitre ses mains de derrière son dos. La droite tenait une sphère violacée et la gauche un petit sac de la taille d’une bourse qu’il mit de l’avant pour attirer son attention.

Son premier lancer envoya la bombe fumigène à la gauche de la jeune femme. Éclatant au sol pour révéler une fumée qui pourtant était loin d’atteindre la kunoichi, il voulait renforcer l’image d’un ninja inexpérimenté.

Tic, tac, tic, tac…

Le premier lancer de kunaï qu’il avait fait avec l’arme de son adversaire créa une déflagration qui propulsa la fumée dans la direction de la rouquine pour la prendre par surprise. Il l’avait rapidement recouvert d’un parchemin explosif alors que ses mains rejoignaient un angle mort pour retirer l’arme de jet dans son dos.

Ne restant pas sans broncher, il s’était mis à courir à la seconde ou l’explosion avait retenti et dans sa course, il avait lancé bien haut la bourse qui contenait le peu d’économie qu’il avait, mais également un grand lot de Makibishis qui recouvrirait la zone opposée à la kunoichi. Quant à lui, il se précipita sur elle pour l’attaquer.

Sans crier le nom de sa technique, il plongea dans la fumée pour suivre la femme et l’attaquer de toutes ses forces.

HRP:

_________________
Un homme sage à dit.
«Fais-toi violence.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13234-ando-amagawa https://www.ascentofshinobi.com/t13244-ando-amagawa#116999
Jiki Masami
Jiki Masami

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Mar 5 Juil 2022 - 12:14



Masami avait tellement combattu qu'il lui était difficile d'être vraiment surprise. Lorsque l'on avait affronté des monstres de puissance, c'était presque reposant d'avoir à faire avec un débutant. C'était presque adorable si jamais elle en avait quelque chose à faire. Ne pensant qu'à sa petite personne, la châtaigne se refusait de se tourner vers les autres. Elle ne pouvait avoir confiance qu'en elle, en sa force afin de mener à bien sa destinée si compliquée. Elle avait choisi une voie qui ne souffrait pas d'imperfection, de faiblesse. La fin serait également aussi brutale qu'éphémère.

Le plus difficile se trouvait bien dans la position qu'avait imposée la Jiki. Elle restait sur la défensive et c'était à cet homme d'attaquer. Il fallait surprendre, il fallait conduire une route qui demandait une grande expérience. Réagir en fin de compte était plus aisé que d'ouvrir la voie. Son adversaire semblait prendre son pied à voir ce sourire qu'elle jura dans son for intérieur d'effacer. La crainte, la terreur, la domination, voilà comment l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni désirait être vu. Elle n'était pas là pour se créer des amis, non. Dû à son éducation pénitentiaire, la puissance était nécessaire.

Les seules méthodes que Masami avait eu le droit avaient toutes été brutales, abjectes. Elle ne pouvait imaginer une leçon efficace sans violence et sang écoulé, sinon, cela n'entrait pas dans la caboche. La douleur marquait davantage l'esprit que quelques bons mots. Pas même un sourcillement, l'adolescente voyait les projectiles blessés cet homme, mais ce n'était vraiment rien comparer à ce qu'elle avait vécu dès cinq ou six ans dans la fameuse prison. Les cicatrices cachées sous ses vêtements amples étaient là pour en témoigner. Masami ne prononça pas un seul mot, aucune ride d'expression ne naquit sur son visage. Froide devant ces douleurs, ce n'était qu'un début et elle n'était pas là pour plaisanter. Dans son giron, on apprenait beaucoup, on souffrait, mais le jour d'un véritable combat, on serait prêt. Ce n'était pas avec une claque derrière la tête que l'on pouvait être prêt à affronter l'homme au chapeau ou n'importe quel de ses lieutenants.

Masami eut un léger sourire à le voir réagir avec ce qui semblait être de simples kunais. Ils l'étaient bien entendu, mais il y avait un petit plus que seuls les initiés pouvaient se targuer de commencer à comprendre quelque chose. Elle remarqua la trajectoire du kunai ne pouvant la toucher, elle ne quitta guère sa cible de son regard.

Jiki Masami * « Tu es simplement en train de marcher dans ma toile. Tu n'es que la jolie petite mouche qui vibre encore alors qu'elle a posé sa patte sur un filin collant. Cependant, tu ne comprendras ton erreur seulement lorsqu'il sera trop tard. Le fuinjutsu demande de la concentration, un plan à long terme et de l'intelligence. »

Déclara alors l'adolescente n'épargnant aucunement son adversaire. C'était tout à fait sa vision de ce moment. Elle avait tendu son premier piège, assez anodin. Maintenant, il s'agissait du plat principal. D'un simple regard, elle reconnut une bombe fumigène pour la simple raison qu'elle en utilise également.

Jiki Masami * « un fumigène peut être efficace lorsqu'il est utilisé dans de bonnes conditions. »

Dans le cas présent, Masami estimait que non. Si jamais elle pouvait se battre au corps-à-corps, c'était loin d'être sa spécialité. Elle posa sa main sur le sol afin de déployer un sceau de fuinjutsu sur toute l'ère de combat. Chaque personne touchée, exceptée elle bien entendu, allait être chargée magnétiquement positivement. Ce qu'il fallait savoir, c'était que les cinq kunais qu'elle avait libéré de son sceau de fuinjutsu étaient chargés positivement. Ce qui allait se passer était très simple, les cinq kunais allaient être irrémédiablement attiré vers son adversaire. Elle n'avait même plus besoin de voir son nouveau jouet. Ses propres armes allaient traquées sa cible pour elle. Le temps qu'Amagawa approche, elle procéda à des mudras et elle disparut. Il n'était plus possible de la voir, tel un caméléon, elle se fondait dans le paysage, même changeant. Sans doute que son opposant n'avait même pas attaqué, ne la voyant pas.

Jiki Masami * « Dernière leçon ... le ninjutsu ... »

Lança simplement la kunoichi avant de s'éloigner de sa position depuis qu'elle avait parlé. Elle avait tout son temps, ce n'était pas le chakra qui allait manquer. Pendant ce temps-là, maintenant que sa proie était entièrement dans sa toile, comment allait-il réagir. Masami avait annoncé que c'était la dernière leçon, mais comment allait-elle l'enseigner ? Comme les précédentes ? Elle s'était entrainée afin d'être la meilleure traqueuse tueuse du monde shinobi. Elle n'allait pas déroger à sa réputation. Faire monter la tension d'une manière théâtrale, peser sur le mental de sa cible, tout ceci faisait partie du combat, ce n'était pas qu'un simple enchainement de techniques. Masami cherchait dans un véritable combat à détruire totalement la capacité de se battre de sa proie. C'était une leçon comme une autre de quelqu'un qui n'hésitait pas.







Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Ando Amagawa
Ando Amagawa

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Jeu 7 Juil 2022 - 23:14



Malgré toutes les manœuvres qu’il avait tentées, malgré tous les efforts ou stratégies auxquels il avait pu penser, elle essuyait tout d’un revers de la main. Telle une mouche, non plutôt comme une fourmi incapable d’échapper au jugement de celle qu’il avait en face de lui, le scarifié s’avouait vaincu. Fou, certes, mais pas au point de continuer un combat impossible à gagner. Elle ne voulait pas en finir non plus, car elle avait les compétences pour le faire d’un coup, est-ce qu’elle prenait alors du plaisir à jouer avec lui ?

Sortant du nuage de fumée qui n’était plus qu’une volute infime disparut dans le ciel, il remarqua qu’en plus de le narguer, elle s’était camouflée à en être invisible. Il avait bien enregistré sa signature chakratique, savait qu’il pouvait la trouver, mais le problème résidait dans son manque de technique. Ses poings n’étaient pas capables de l’atteindre, alors que pouvait-il faire sinon s’avouer vaincu ? Crispé jusqu’à lui fendre l’intérieur des paumes avec ses ongles, il maudissait la différence si béante entre eux.

-C’est bon, si tout ça ne fonctionne pas, c’est ma défaite.

Dit-il en relevant les mains en signe de reddition. Il était prêt à accepter son châtiment, ou pire, car même la mort ne serait capable de l’éloigner de ses ambitions, mais suivant l’humeur de la jeune Kunoichi, un passage à la clinique serait probablement nécessaire. Dans le meilleur des cas, elle voudrait peut-être lui apprendre quelque chose, mais c’était un rêve en couleur et il le savait bien.

-S’il vous plait, enseignez-moi comment devenir plus fort !

Il avait presque crié la phrase en joignant ses mains devant lui. Passé d’ennemi à idolâtré, comment réagirait l’antisociable ?

_________________
Un homme sage à dit.
«Fais-toi violence.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13234-ando-amagawa https://www.ascentofshinobi.com/t13244-ando-amagawa#116999
Jiki Masami
Jiki Masami

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Mar 12 Juil 2022 - 9:18
Masami aussi froide pouvait-elle paraître, aussi radicale pouvait-elle être restait respectueuse des règles de la prison. Quelqu'un de suffisamment intelligent pour mettre de côté son ego méritait une certaine aide. La Jiki observait avec attention sa proie se démener contre ses propres instincts. Elle ne pensait pas qu'il était si prompte à accepter sans davantage de douleurs et de leçon. Comme quoi, ceux de l'extérieur pouvaient encore la surprendre. Sans doute que si jamais il n'avait rien fait d'intelligent, elle aurait dû agir comme elle l'entendait.

Au départ, ce ne fut que le bruit de ses chaussures qui se fit entendre. De petits échos dans l'air de cette journée si étrange. La jeune adolescente réapparut petit à petit, mais pas seule. Une quinzaine de projectiles s'élevait comme par magie autour d'elle, acérée, formant comme un rideau de métal tranchant. Un détail avait changé, elle portait sur le visage un masque aux traits vaguement d'un aigle. Si jamais cela pouvait être amusant sur une enfant dans une fête de village, c'était également le symbole des forces spéciales, le Sazori pour Iwa. C'était un indice évident qu'elle lui offrait juste comme ça en récompense. Etait-ce du bluffe ? Après tout, elle était uniquement une genin non ?

Jiki Masami • « Tu avais vraiment pensé avoir une seule petite chance ? Tu as de la chance, que je sois magnanime. Si tu n'avais pas fait preuve de clairvoyance, je t'aurais offert une toute autre leçon. »

Masami leva une main en l'air, tandis que l'autre procédait à former des mudras à une seule main. Une force invisible semblait attirer tous les projectiles lancés autour de sa main où se formait une sorte de sphère. Elle prit le temps de ranger tout cela dans ses sacoches, très organisée. Retirant son masque par la suite, elle regardait les yeux dans les yeux son nouvel élève.

Jiki Masami • « Sans doute que Yanosa aurait dû te parler des shinobis importants du village ou au moins de moi. À l'avenir, tu dois aiguiser ton instinct. Tu ne peux pas te permettre de défier quelqu'un comme moi ou pire encore. »

Masami croisa les bras.

Jiki Masami • « Je suis née à Wasure no Kuni, chaque instant pouvait être le dernier. Il fallait être forte, inventive et intelligence. Entre les tortures, les expériences et autres agissements des prisonniers ou pires des gardiens, on devait être plus forte. Vous vivez dans un putain de paradis rempli de miel et de mièvrerie. Comment ne pas rester faible. C'est une évidence. Tu ne connais pas la véritable souffrance, le véritable effort. Tu as un grand retard à combler. Donne toi des objectifs élevés, prives toi de nourriture jusqu'à y arriver, insultes toi, maudits toi. Ne sois jamais satisfait de toi car tant que tu n'auras pas la force de vaincre un des lieutenant de l'homme au chapeau, tu seras un minable. Demande donc à Yanosa de t'enseigner la survie. Pour ce qui est du reste, entour toi d'atouts. Enfin, comme tu l'as deviné, je sais tout faire, alors, laquelle de mes leçons t'intéresse ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Ando Amagawa
Ando Amagawa

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Mer 13 Juil 2022 - 17:39



La femme réapparaissait avec un masque et un arsenal toujours aussi impressionnant de projectiles qui fit douter un instant le jeune Amagawa. Pourtant, lui qui venait d’admettre sa défaite semblait toujours sous l’œil du jugement. Le sortant d’une vision d’horreur, la jeune femme s’avança en rangeant ses armes. Une question bien posée vint frapper le jeune homme, devait-il répondre franchement ? C’est la voie qu’il choisit d’utiliser.

-Non je savais que je n’avais aucune chance, mais me battre contre des gamins, bien que cela puisse m’apprendre une chose ou deux sur la nature humaine, n’aurait pas été aussi profitable qu’aujourd’hui.

Finit-il par dire d’un ton las, heureux que la leçon n’ait pas tourné comme elle le laissait entendre. Malgré tout, il se savait responsable d’une partie du problème, car bien qu’une pointe d’arrogance puisse encore s’afficher sur son visage de temps en temps, le jeune shinobi n’en avait qu’après la croissance personnelle et si de son côté elle n’y voyait qu’une perdre de temps… Elle venait en fait de lui offrir des tonnes de pistes d’amélioration.

Genin ou pas, son respect à son égard ne faisait qu’augmenter. Touchant une corde sensible, elle lui prodigua un judicieux conseil, effectivement Yanosa aurait pue le mettre en garde, mais est-ce que cela ne rajoutait pas un peu de réalité à l’exercice ? Mitigé entre le possible et la réalité, le brun décida de ne pas s’en faire sur cette partie. Il avait confiance en ceux dont l’effigie était gravée de deux montagnes et tant qu’il serait entre les murs du village, ceux si serait des alliés sans l’ombre d’un doute, mais alors qu’il pensait leur échange terminé, il dut s’avouer que ses méthodes avaient fonctionné, sinon pourquoi lui offrait-elle son aide ?

-D’un point de vue rationnel, je n’ai pas réussi à vous toucher une seule fois, alors j’aurais tendance à dire la première leçon, afin de renforcer mes bases. Seulement, si j’en suis rendu à recevoir ton enseignement, je prendrais ce que tu juges le plus bénéfique à mon évolution.

Il s’en remettait donc au jugement de la jeune femme. Celle dont l’expérience était la plus grande pourrait donc travailler sur ce qu’elle verrait comme une faiblesse chez son jeune et naïf apprenti.

_________________
Un homme sage à dit.
«Fais-toi violence.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13234-ando-amagawa https://www.ascentofshinobi.com/t13244-ando-amagawa#116999
Jiki Masami
Jiki Masami

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Lun 18 Juil 2022 - 18:21

Masami rit légèrement en l'entendant parler de nature humaine. Elle ne put que le regarder goguenard.

Jiki Masami • « Tu veux en apprendre plus sur ce qu'est un humain ? Attend, bouge pas, je vais te dire. L'humain est faible, lâche et je pense qu'à sa gueule. L'humain ne fait jamais rien sans arrière pensée. L'humain ment, trompe et en aura rien à battre de tes malheurs sauf si jamais cela lui gratifie la glotte de gargariser de gentils mots comme hooo mon pauvre garçon, tu en as eu des problèmes. Il ira même à te donner un truc afin de se montrer à son égo tant il est bon, et surtout qu'il n'est pas dans la même merde que toi. Après, si tu n'as pas de chance, tu tomberas sur un mauvais, pervers, sadique profiteur. Ça te va comme topo ? »

Demanda alors d'un mouvement de tête la jeune fille. Dans sa courte vie, c'était surtout ceux de la deuxième catégorie qu'elle avait pu croiser. Elle était née à Wasure no Kuni après tout. Ce type voulait apprendre des meilleurs, soit, mais ça serait selon ses propres méthodes.

Jiki Masami • « Je ne suis pas sympathique, je ne suis pas aimable. Je suis la meilleure, c'est tout. Tu vas apprendre comme j'ai appris. Tu ne te reposeras pas tant que tu ne maîtriseras la technique, tu ne mangeras pas tant que ça ne sera pas terminé. À chaque essais raté, tu seras puni pour ta faiblesse. Voilà comment cela va se passer. J'ai toujours appliqué cette façon de faire, et je t'assure que ça motive même les plus fainéants. Tu pourras chouiner ou même tenter de t'enfuir, tu reviendras ici que tu le veuilles ou non. »

Masami croisa les bras légèrement en regardant de haut en bas son nouveau élève. C'était brutal, cruel, mais efficace.

Jiki Masami • « Tu n'es pas trop nul au corps-à-corps si tu affrontes un voleur au marché. Tu ne sembles avoir aucun talent pour la distance. Alors je vais au moins t'offrir de quoi créer un mur de doton. Retarde bien les mudras, je ne le ferais qu'une seule fois à ton niveau. »

Commenta la Jiki en claquant des doigts juste sous son nez afin d'être certaine d'avoir son attention. Elle se força alors de ralentir la rapidité de ses mudras au nombre de cinq. Elle marqua alors un arrêt à chaque fois d'une seule seconde. En temps normal elle aurait eu le temps d'en créer trois des murs de roche. Un mur se dressa alors de plusieurs mètres capable d'arrêter une attaque assez puissante.

Jiki Masami • « J'imagine qu'en combat, tu seras capable d'en faire jusqu'à quatre ou cinq maximum vu ton niveau. Avant qu'une attaque je te touche, tu auras à peine une seconde en tout. Alors déjà avant de te lancer, refait la séquence de mudras pour la connaître par coeur. Sinon, je te le ferais rentrer dans ta tête à coup de poing. »


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Ando Amagawa
Ando Amagawa

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 3:37



La Kunoichi avait accepter de lui enseigner, un fait qu’il savait probablement très rare. Une émotion pourtant nouvelle il n’y a pas si longtemps s’épris du jeune homme, le laissant entre l’admiration et la fierté, un nouveau mentor à ajouter à la liste. Il avait le chic pour tisser des liens, que ce soit à coup de poing ou de jutsus…

Masami qui jusqu’ici ne l’avait vue exécuter que les bases de ce qu’il n’oserait plus appeler son combo dévastateur, lui montra de manière plutôt simpliste les cinq Mudra qui composait la création de son mur de terre. Seulement, il n’avait oser user de technique élémentaire pour parfaire son maniement du corps à corps. Yanosa lui avait rapidement démontrer qu’il ne pourrait pas toujours compter sur ses création élémentaire en l’écrasant comme une mouche, alors bon. Sans l’interrompre, il la regarda faire en bon élève et quand elle eut terminé, il recula d’un pas et exécuta les mêmes signes à vitesse maximum. Il ne servait à rien de lui cacher se dont il était capable, ou même de ralentir la cadence. Question de respect, mais aussi d’efficacité, car si elle n’aimais pas perdre son temps, lui non plus.

-Dôton, mur de terre.

Et d’une main touchant le sol, il fit apparaitre une réplique pratiquement identique au mur de la Jiki.

-Même si je débute encore, il semblerait que je soit assez douer pour le Dôton…

Puis, hésitant comme s’il avait fait quelque chose de mal, il ajouta.

-Et du Fûton aussi.

Encore sans savoir qu’il y avait en lui un talent inné pour la maitrise élémentaire et le changement de nature au niveau du chakra, l’Ando avait cependant commencé à remarquer que la plupart des gens, quand il le voyait réaliser sa double maitrise, semblait quelque peut désemparer au début. Plus il y pensait, plus il réalisait qu’effectivement, il n’avait pas eut la chance de croiser beaucoup de Genin capable de maitriser plus d’une nature, mais était-il vraiment doué ? Il n’en avait pas la moindre idée, ses compétences était pour l’instant mal organisé, il reposait encore trop sur des bases qui aurait suffi à un shinobi lambda, mais en lui sommeillait une double nature élémentaire et c’était effectivement quelque chose que les shinobi avait du mal à accomplir. Quelque chose qui ne demandait qu’à être exploité.

Résumé:

_________________
Un homme sage à dit.
«Fais-toi violence.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13234-ando-amagawa https://www.ascentofshinobi.com/t13244-ando-amagawa#116999
Jiki Masami
Jiki Masami

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Jeu 4 Aoû 2022 - 9:19


L'apprentissage de la part de l'ancienne locataire de Wasure no Kuni était miraculeux. Elle agissait de sorte à ne pas être dérangé par quiconque. Rares étaient ceux qui osaient même l'approcher, alors lui parler, c'était irréel. Ce jeune là pouvait se targuer d'être le second élève de la jeune adolescente. De plus, elle était reconnue comme une maîtresse du ninjutsu, seule survivante de l'art du magnétisme encore en activité. Il était aisé pour Masami de battre à plat de couture un ninja sortant de l'école et ceux peu importe comment. Tout ce qu'il comptait était de gagner en force, en puissance, devenir indomptable et inaccessible, sinon comment espérer survivre dans ce monde cruel ?

Masami observa alors son nouvel élève, il avait au moins retenu les mudras, mais si l'apparence était visiblement parfaite, il n'en fut pas loin pour la maîtresse en ninjutsu pour desceller une faille. En tant qu'assassin, c'était le premier élément qu'elle recherchait. La Jiki au regard de glace posa sa main contre le mur de terre qui fut parcourut par un courant électrique. Cela eut pour résultat de le mettre en pièce. De l'autre main, elle avait formé un mudras à une seule main, certainement le mudra du chien.

Jiki Masami • « recommence ... Concentre toi davantage. Tu n'auras qu'une seule seconde en combat pour produire un mur correcte ou tu auras perdu le combat. »

Indiqua alors la jeune fille en marchant quelques pas loin d'Amagawa. Elle sortit un simple kunai, même si entre ses mains cela pouvait devenir une terrible arme. Elle ouvrit sa main paume vers le ciel. Le kunai semblait être prit dans un courant quasiment invisible qui le faisait tourner de plus en plus vite. Ce n'était qu'un jeu dans le but de faire comprendre que le véritable entraînement débutait. Vu qu'il avait les bases pour ce genre de techniques, elle n'avait plus besoin de prendre des gants.

Jiki Masami • « Je dois bien l'avouer, pour un débutant à peine sortie des bancs de votre école de nuls, tu es doué pour maîtriser les éléments. Tu te crois un cador ? J'ai l'impression que je vais devoir à nouveau te démontrer le contraire. Je te donne une seconde d'avance. Cette technique est très rapide et est capable de te tuer si tu n'agis pas comme il faut. Dès que tu auras débuté tes mudras, tu auras une seconde, après j'attaque. Là d'où je viens, le faible signais dans le sang son incapacité. L'arrogant finissait habituellement comme l'angoissé et se pendre au bout d'une corde le matin. C'était aux enfants comme moi de se débarrasser des corps, car on ne servait pas à grand chose. Tu sers à quelque chose toi ? »

Finit par demander l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni très sérieusement. La seule manière qu'elle connaissait à donner les leçons était la cruauté de la fameuse prison. Vu la faiblesse de ceux du monde extérieur, elle ne doutait pas du bien fondé de ses méthodes. La grande majorité des puissants du jour, elle les avait croisés à Wasure no Kuni. Masami avait conscience qu'une telle maîtrise derrière autant de faiblesse n'était pas possible normalement. Cependant, il y avait des leçons primordiales qui devaient être apprises et qui n'étaient pas enseignées à l'académie.

Jiki Masami • « Ne sois estime jamais ton adversaire, même et surtout s'il paraît faible. Elimine le sans aucune retenue, sinon c'est lui qui le fera. Aller ! »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Ando Amagawa
Ando Amagawa

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Mar 9 Aoû 2022 - 19:45



La jeune femme continuait de parler avec une certaine retenue, ou est-ce là tout ce dont elle était capable ? Décrivant son passé comme pour lui expliquer la froideur qui se détachait d’elle, l’Ando comprit malgré lui qu’elle n’avait que trop de sang sur les mains pour lui enseigner comme un professeur ordinaire. Cependant, il ne détestait pas l’idée d’avoir un entrainement aussi intense.

Seulement, le problème revint lui frapper à la figure aussi rapidement que l’arme qu’elle faisait tourner dans sa main. Il n’aurait pas le temps de la toucher ainsi, ou du moins, devait travailler pour créer l’opportunité. Suivant sa logique, il devait penser à l’éliminer d’un coup, mais elle ne se laisserait pas faire, donc il en revint à la supercherie.

D’une série de mudras rapidement effectuées, Amagawa réitéra son mur de terre tout en amplifiant le chakra dans ses pieds. Sachant qu’elle l’attaquerait, il pourrait ainsi essayer de bondir sur le côté, tout en profitant du mur pour le couvrir et ultimement se rapprocher de la rouquine. Ensuite, il pourrait invoquer son vent pour tenter une attaque latérale, mais c’était bien trop gourmand de penser qu’elle resterait sans bouger.

Résumé :



_________________
Un homme sage à dit.
«Fais-toi violence.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13234-ando-amagawa https://www.ascentofshinobi.com/t13244-ando-amagawa#116999
Jiki Masami
Jiki Masami

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” > Empty
Jeu 11 Aoû 2022 - 17:17
Masami donna exactement une seule petite seconde d’avance à son élève dès qu’il débuta ses mudras. A peine le mur de terre sortit du sol qu’elle fit des mudras à une seule main afin de créer un tunnel de pression très élevé au niveau magnétique. Cela eut pour effet d’éjecter à une vitesse hallucinante le kunai devenant une arme mortelle. Cela percuta le mur pour le briser, mais ne traversa pas. La jeune fille sourit légèrement en le voyant poursuivre l’assaut.



Jiki Masami • « Quelle belle énergie que voilà … »

Cependant, l’assaut se fit esquiver par un mouvement simple, et elle ne contrattaqua pas. Masami se contenta de hocher la tête en le regardant.

Jiki Masami • « Je dois bien avouer, tu es doué, pour le mur, c’est pas mal. Alors vu que tu es très motivé, on va passer à autre chose. L’entrée dynamique. C’est une femme d’expériences qui m’a appris cela il y a longtemps maintenant et c’est à ton tour. Cela te permet de te déplacer et d’attaquer en même temps. Cependant, tu ne peux pas utiliser cela au corps à corps, tu prends ?

Je maitrise tous les aspects du combat de shinobis, tous sans exception. Je vais te montrer une fois. Tu ne pourras sans doute vaincre personne avec cette technique, gagner contre un adversaire et une longue suite d’affrontements en intelligence et en finesse. Seuls les minables se font plier rapidement sans pouvoir se défendre.
»


Masami se recula de quelques pas avant de débuter une course assez rapide. Puis à la bonne distance, à la bonne vitesse, elle s’élança dans les airs afin de frapper avec sa jambe en plein torse. Cela pouvait être d’apparence simple, mais malaxer son chakra, procéder aux mouvements et tout calibrer dans le même mouvement, c’était difficile. Sans chercher à l’épargner, l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni procéda tant pis s’il se faisait toucher. Ce n’était pas son problème.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467

< “LES POUSSIÈRES QUI S’AMASSENT FORMENT UNE MONTAGNE.” >

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si la montagne ne peut aller à toi, alors va à la montagne [Nara Karui]
» Renaître à partir de poussières
» Poussières nébuleuses [Solo]
» Montagne des esprits
» Montagne Solitaire

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: