Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite

Narrateur
NarrateurEn ligne

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite Empty
Dim 26 Juin 2022 - 22:09

Précédemment




Partie 4/02 - Poursuite



Les deux traqueurs, montés sur un éléphant de guerre, toisaient de haut les deux silhouettes qui se présentèrent sur la route. Au loin, l’ours géant présidé par Teruyo et Harumi déchirait déjà la forêt en grognant pour charger vers l’objectif réel. Mais sur la route du pachyderme tenait encore ce petit foyer de résistance, ces deux kunoichi aux cheveux d’obsidienne et aux yeux opales. Les nervures qui sillonnaient leurs tempes leur donnait en temps réel le compte des faits : quoi de mieux que ce clan prodigieux pour aviser ce qui se déroule tout autour ?

Le ton employé par Ashitaka ne laissa nul doute quant à ses intentions, et Rin fut tout à fait éclairée de ses intentions réelles. Malgré tout, la kunoichi, avisant peut-être que l’escarmouche tombait mal, joua la carte de l’incrédulité. Comment réagirait Ashitaka face à ce parjure ?

Cette dialectique, ce jeu de duperie devrait sans doute connaître un rouage plus sophistiqué pour caresser l’espoir de taire le sens de l’urgence qui envahissait l’âme des traqueurs. Mais Ashitaka n’était pas seul : à ses côtés, calme comme l’eau qui dort, Meho tricotait avec le destin de tous ceux qui l’entouraient.
Une situation grisante, mortelle et déséquilibrée… à tout le moins, les deux traqueurs paraissent en position de force. Mais quelle limite était franchissable pour ces justiciers afin d’arriver à leur but ? Ne deviendraient-ils pas pires que l’Ecorché lui-même s’ils osaient l’impair d’occire ces deux flambeaux vivants, habités d’un tel courage qu’ils osaient encore se dresser contre leurs poursuivants en toute connaissance de cause ? Les minutes qu’ils restaient à vivre aux fugitifs étaient-elles comptées ? A quel point croyaient-ils en leurs convictions ?

Tant de questions qui ne tarderaient guère à trouver leur réponse.


Point sur votre état:

Avec ce nouveau sujet, vous entrez officiellement en situation bloquante. Jusque-là, vous l’étiez de façon officieuse pour une raison de cohérence RP, mais vos personnages n’étaient pas en danger de mort.
C’est différent à présent. Vos personnages peuvent s’engager dans un combat mortel : leur vie est en jeu.

Pour ce sujet, la narration interviendra seulement pour signifier des changements de situation et indiquer le contexte (météo, Forêt Interdite, limite de territoire). Tout le déroulement est entre vos mains.
Au prix d'un tour sacrifié, moyennant l'utilisation d'une charge de rang B minimum, vous pouvez rejoindre l'autre groupe.
Vous vous situez donc dans la Forêt Interdite. Le climat est humide et légèrement pluvieux.

Rappels des règles :
  • Vous disposez de 48h pour poster lors de votre tour.

  • Vous pouvez demander jusqu’à 2 joker de 24h.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu avec pénalité.

  • Seules les techniques validées avant la MAJ AOS ULTIMATE pourront être utilisées durant cette mission/confrontation.


Ordre de post :
  • Nihito Meho

  • Hyûga Rin

  • Borukan Ashitaka

  • Hyûga Komorebi


Bon RP à tous !

@Nihito Meho @Hyûga Rin @Borukan Ashitaka @Hyūga Komorebi
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite Empty
Mar 28 Juin 2022 - 17:01



Les yeux tournés vers l’horizon, Mého semblait fixé un point invisible loin derrière la kunoichi qui leurs faisait face. Il était difficile pour lui de comprendre l’impression subtile d’insatisfaction, que lui avait donner les premières bribes d’échanges. Cette session de « chat » avait été éreintante … Le climat, le stress, la fatigue peut être réfléchissait-il moins bien ? Ou moins vites ?

Ashitaka avait pris la parole en premier. Il avait été claire et montrait une diplomatie aussi froide et cinglante que pouvait être celle d’un homme qui avait connu la guerre. Tout comme chacun des protagonistes, il avait connu chaque mésaventure vécue par le groupe ainsi, si son état physique et psychique se rapprochait de celui de Mého, le mot « mort » ne devait surement pas être prit à la légère.

La femme face à eux ne s’était pas présenté. Était-ce pure impolitesse ou simplement un oubli total de la présence du chunin, son attention s’étend focaliser presque instantanément sur le BORUKAN. Elle le connaissait et l’option deux semblait donc tout à fait possible pourtant … Entre la froide distance mise par le BORUKAN et l’énorme invocation sur laquelle il se tenait, la présence du ninja n’était pas négligeable.

Son attention se porta à nouveau sur elle. Elle n’était clairement pas aussi innocente qu’elle souhaitait le montrer. Son discours dont la cohérence reposait sur des branches fragiles et les ridules autours de ses yeux traversés par le chakra montrait qu’elle était prête à la confrontation. Les Hyugas étaient des traqueurs nés et probablement avait-elle déjà repéré les clones tapis dans l’ombres cherchant à la contourner.


« Enchanté, je suis KOMOHEBI Satochi, chunin du village. Cela fait un moment qu’Ashitaka-san et moi vous traquons vous et votre colis. L’heure n’est plus aux jeux de dupes madame. Rendez-nous le prisonnier et n’aggravé pas la situation s’il vous plait. En temps de guerre, chaque Iwajin est une pierre précieuse … Devoir la briser une perte inestimable pour nos dirigeants.


Les informations dispensées avaient été soigneusement choisi. Le nombre de poursuivant, la possibilité d’une rédemption, son identité, mensonge et vérité s’entre-mêlait dans un maelstrom et chacune des réactions de la femme serait à nouveau découper si jamais Ashitaka ne plongeait pas juste sur elle.

La vérité frappa soudainement alors que les secondes de silence semblaient durées une éternité dans sa tête. De son point de vue Tantoru avait dit “un groupe d’individu“ et pourtant elle était seul face à eux. Un sacrifice ? Combien de personne avait-il vu ? Cet éléphant manquait clairement de précision dans ses descriptions *Fait chier*. Le nombre de situation possible n’était pas infini et il devait réfléchir. Soit l’ensemble des proies dont le désavoué étaient présentes sur places et dans ce cas elle cherche à gagner du temps pour une nouvelle fuite, soit le groupe s’était scinder en deux et dans ce cas les disparus étaient partis prévenir les autres. Par où allaient-ils prendre la fuite ? S’ils quittaient la forêt interdite …


-Noble sacrifice que d’essayer de nous faire perdre notre temps … . Vu qu’il semble que l’on vous ai abandonné ... j’ose espèrer que vous n’aggraverez pas votre situation en essayant de nous gêner. ».


Dans le doute d’une simple impulsion Mého envoya ses deux clones sur deux diagonales différentes. Il fallait absolument garder la piste. Ashitaka déciderait quant à lui de ce qu’il adviendrait de son élève ?

Spoiler:



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite Empty
Ven 1 Juil 2022 - 16:24

Son regard toujours porté vers l'extérieur, loin de son corps physique, l'attention de Rin était rivée sur la cherche d'autres adversaires potentiels au coeur de la forêt interdite. Ses iris capables de percer la matière et de porter son attention sur des kilomètres à la ronde étaient un atout sans nom pour la cité de la roche, mais ici, il n'était pas utilisé de la façon dont le souhaitaient les hautes instances de ce village qu'elle aimait tant.

Écoutant avec attention les menaces d'Ashitaka, Rin ne put qu'être déçue d'une telle hostilité. Accompagnés d'un homme qui se présentait sous le nom de Komohebi Satochi, les échanges verbaux de ce dernier ne laissaient rien de bon se dessiner dans l'avenir. Si son regard était déjà bien loin, arpantant les dédales de bois de la forêt, elle pouvait tout de même écouter les quelques mots de ses interlocuteurs. Son nom sonnait d'ailleurs comme celui de sa cousine Komorebi dont elle ne savait pas si elle avait fini par rejoindre le second groupe ou pas.

[Rin] - Ravis de faire votre connaissance, sieur Satochi. Je m'appelle Rin. Hyûga Rin. Genin de la roche et membre du conseil Hyûga.

Déclarait-elle sur ce ton neutre qui en était devenu sa signature. La Nonchalante qu'on l'appelait dans les hautes sphères politiques de son clan.

[Rin] - Sachez qu'on ne m'a pas abandonné, j'ai une tâche à accomplir pour pouvoir signer mon pacte avec le clan des Serpents et je ne peux m'enquérir de l'ai...

Elle s'arrêtait sec et sur son visage dépourvu d'émotion naissait la terreur. Même face au désavoué désarticulé et utilisant ses fils et sa chaire pour former une dentition de requin, alors qu'il s'approchait à quelques pouces de son visage, Rin n'avait pas dévoilé la moindre émotion. Experte dans la maîtrise de ce qu'elle affichait, cette fois, après ce qu'elle venait de voir, c'est un faciès de terreur qu'elle arborait.

[Rin] - Yo...Yon... Yonbi...

Déclarait-elle, les larmes aux yeux. La terreur était devenue panique, elle rompait son attention sur cette technique qui projetait son regard, ramenant son attention dans le ici et maintenant. Reculant son dos contre un arbre, toujours assise au sol, il ne s'agissait là que d'un simple geste pour “s'éloigner” symboliquement du trauma. Yonbi, le dieu qui avait agressé les terres de roche et qui avait emporté la vie de son marie et de sa fille. La parange, marquée à jamais par cette créature qui lui avait tout enlevé, venait de poser ses yeux sur cette bête qu'elle haïssait au plus profond d'elle.

Un trauma réanimé. La respiration de cette veuve accélérait, elle n'avait physiquement pas l'air bien. Pourssé dans les retranchements de sa psyché, cette genin qui s'était engagée suite à la mort de sa famille venait de faire un face-à-face avec la créature qui avait marqué son âme des pires traumas ; celui de perdre son enfant.

[Rin] - Etsu.... Etsuko...

De chaude larme coulait sur son visage, ses pupilles alimentant encore et toujours son Byakugan. La nonchalante n'était plus, la femme à la neutralité légendaire avait laissé place à un être prit dans les méandres de son trauma.

Ou bien était-ce vraiment le cas ? Après tout, n'était-elle pas une experte dans la maîtrise de ses émotions ? Dans tous les cas, pour peu qu'ils aient eu connaissance de son dossier, les deux hommes en face d'elle pourraient sans doute faire le lien sur ce qui venait de se passer.


RésuméSanté : Parfaite ? En pleine crise de panique ?
Chakra : 5B

― Rin maintient son Byakugan (B)
― Rin, en apercevant le chakra de Yonbi, tombe dans un état de terreur suivi de panique et de souffrance. (FYI : Yonbi étant la créature qui a tué son mari et sa fille lors de son apparition).
HRP : En réalité, ce n'est pas le cas. J'utilise SPÉCIALITÉ : MAÎTRE DE SES ÉMOTIONS pour falsifier son état émotif et acheter un peu de temps.
― Elle ne présente aucun signe d'agression, elle a vraiment l'air d'être dans un état de panique / terreur / pleurs.
― Le lien entre la perte de sa famille et Yonbi est normalement ce qui ressort le plus de son dossier shinobi, si c'est quelque chose que vous avez lu, ça serait su.


_________________
~ Thème~


Dernière édition par Hyûga Rin le Mer 6 Juil 2022 - 2:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite Empty
Dim 3 Juil 2022 - 22:47
Inquiet pour les iwajins qui avaient fait cette folie que de libérer le Désavoué et pour ses deux camarades dont ils ignoraient la position précise à l'heure actuelle, Ashitaka observait les alentours. Lui qui avait cru voir deux silhouettes entre les fourrés, sans doute à cause de la fatigue, ne se retrouvait plus que face à la Hyûga, seule. La situation le dérangeait. Ils étaient sensés être quatre, et elle était seule. Ils n'avaient pas de raison qui lui venait à l'esprit de s'être séparé d'elle. Ou alors surveillait-elle simplement leurs affaires pendant qu'ils faisaient autre chose ? Dans ce cas, ils ne devaient pas être loin. Mais pour l'heure, en observant simplement les alentours d'un coup d'oeil, il ne voyait rien.

La jeune femme se présentait alors à Mého comme si de rien était. Cette réaction agaça le Jonin. Pourquoi cette mascarade ? Ils savaient déjà qu'ils étaient quatre, ils savaient que le Désavoué était avec eux, ou juste devant eux. Cette possibilité que Yanosa avait juste décidé de mettre son premier plan en oeuvre était encore possible, même si peu probable au vu des tentatives de leur faire perdre leur trace. Si l'assimilateur avait souhaité simplement traquer le Désavoué après l'avoir laissé s'enfuir, pourquoi se cacher ? S'il n'était sûr de rien de précis, le Borukan avait tout de même ce goût amer de la manipulation dans la bouche.

Mais alors qu'il allait faire une remarque où pointait son ennui de voir de tels arguments sortis, la trentenaire se mit à répéter le nom du démon qui avait attaqué Iwa quelques mois plus tôt puis se prostra en répétant un nom qu'il ne pensait pas réentendre de si tôt celui de l'ancienne taisho du Shishiza. Réfléchissant au lien qu'il ne trouva pas entre Yonbi et la femme qui était morte il y a plus d'un an désormais, le rouquin finit par lâcher cette piste et revint sur la première : Yonbi.

Maintenant qu'il y pensait, si elle avait ressentit ou vu le chakra de Yonbi, ce qui était à peu près la seule explication qu'il avait en tête face à cette réaction de la Hyûga, c'était que la créature n'était pas loin. Et si elle était là, c'était que Teruyo était ici, sans doute toujours dans sa forme simiesque. C'était une bonne nouvelle pour eux, mais il fallait maintenant prendre en charge la kunoichi qui était maintenant en proie à une crise de panique. Et si elle avait aidé et tenté de couvrir Yanosa dans sa trahison, elle n'en restait pas moins une iwajine. La laisser ici seule, dans cet état, cela tenait de l'irresponsabilité, et quoi qu'elle ait fait, jamais le Jonin n'aurait souhaité laisser un membre de son village en danger pareil. D'autant plus qu'ils n'avaient pas la moindre idée de ce qu'il s'était réellement passé du côté des fuyards.

Tournant la tête vers son camarade, il hésita un instant puis enchaîna les mudras. Elle avait senti le chakra de Yonbi, mais lui devait savoir où se situait ce dernier pour aller leur prêter main forte ou que Meho le fasse. Dans les deux cas, l'un d'entre eux devrait rester auprès de Rin pour s'assurer que rien ne lui arrivait de mal et éventuellement parvienne à tirer des aveux de sa part pour en savoir un peu plus.

« Satochi, je pense que Teruyo et Harumi ne sont pas loin, il faut les rejoindre au plus vite. Tu te sens d'y aller ou j'y vais ? »

Sa détection terminée, le rouquin pourrait indiquer la direction à prendre, même s'il n'avait pas d'idée précise de la distance à parcourir pour les atteindre.

HRP:

_________________
[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Nihito Meho
Nihito Meho

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite Empty
Mer 6 Juil 2022 - 1:07

Du côté de l’équipe clone :

D’arbre en arbre, de branche en branche, la forêt semblait défiler sous ses yeux sans pour autant trouver de fin. Devait-il bifurquer ? Était-il allé trop loin ? Une volonté commune mélangé à une volonté propre. Entant que clone, il était conscient de chaque parcelle de Mého et cette conscience lui permettait entre autres de savoir que l’équipe clone était doucement en train de faire chou-blanc.

Lorsque le sol trembla pour la première fois, lui comme son homologue s’arrêtèrent nets. Quelque part au cœur de cette forêt, l’original aussi pu ressentir cette étrange sensation. Ils devaient faire vite mais le tremblement fut si bref qu’ils ne purent clairement en repérer la source. Tout ce qu’ils leur manquaient était un indice, un son, n’importe quoi.

Du côté Mého :

La tension entre les trois ninjas semblait avoir pris ses aises tandis qu’ils s’observaient tous, jaugeant qui d’entre eux ferait le premier faux pas. Alors même qu’ils finissaient sa phrase, Mého concentra toute son attention sur les réactions de la fameuse Rin qui l’impressionna par sa parfaite maitrise d’elle-même. Était-elle une habituée de ce genre de situation, ou plus simplement régulièrement exposé à des situations ou calme et contrôle s’imposaient ?

A ce rythme-là elle réussirait à le faire perdre du temps et cette situation l’agaçait Une faille pointa subitement le bout de son nez tandis que son esprit vaquait déjà vers d’autre subterfuge. Avait-il frappé l’orgueil de la Kunoichi ? Pendant une fraction de seconde cette dernière dans un étrange besoin de se justifier sembla prête à dévoilé une information jusqu’au moment où elle s’arrêta net.

S’il n’avait pas eu de clone en cet instant, Mého aurait pu croire que c’était un simple rattrapage. Cependant, quelque chose au fond lui vibra au même instant et les propos décousus de la jeune femme terminèrent de confirmer sa supposition. Teruyo et Harumi se trouvaient eux aussi dans la forêt et qui plus est, ils étaient probablement tombés sur le centre du problème, expliquant la présence du chakra de Yonbi dans les environs.

Le chunin aurait aimé pouvoir disposer des yeux de la jeune femme pour repérer ses compagnons. Ses clones certes en avances, progressaient à tâtons et dans ce genre de circonstance, arriver en retard serait arriver trop tard.

Lorsqu’Ashitaka prit la parole, Mého fut arraché à ses pensées revenant brutalement au tableau sous ses yeux. « Vas-y toi je te rejoindrai une fois qu’elle sera calmée. En tant que membre du village nous ne pouvons l’abandonner dans cette situation, peu importe les circonstances.


Mého pensait ses paroles bien que leur signification à ses yeux soit un peu plus large qu’une simple solidarité IWAJIN. En une fraction de seconde la dénommée Rin semblait avoir perdu tous ses moyens et ses réactions futur devenaient encore moins prévisibles. Resterait-elle là blottie dans sa terreur ? Prendrait-elle la fuite à la moindre occasion ? Ou pire déciderait-elle de finir sa crise psychotique pour partir dans une vendetta à l’encontre de « YonRuyo ».


-Il faut vous calmer HYUGA Rin. Sa voix se voulait apaisante bien que sa tension musculaire général n’est pas régressée d’un pouce. Peu importe votre implication dans cette histoire tout est sous contrôle et nous sommes justement là pour éviter toute aggravation inutile.


Était-elle encore suffisamment consciente pour l’entendre ? Mého ne pouvait le savoir et pourtant il espérait sincèrement que si.


-Rendez-vous gentiment et indiquez nous la localisation de vos camarades.
»

Spoiler:




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite Empty
Mer 6 Juil 2022 - 2:19

Toujours adossée contre l'arbre, Rin se relevait doucement en accélérant sa respiration. Son Byakugan toujours actif, elle portait son regard dans le vide, semblant regarder dans une direction bien précise, comme si sa vision perçait toujours les kilomètres qui la séparaient de Yanosa et de sa famille. Elle écoutait Ashitaka vouloir prendre soin d'elle, ce qu'elle ne pouvait qu'apprécier, mais comme elle entendait le fait qu'elle n'arriverait pas à maintenir les deux hommes avec elle, la Parange allait devoir s'adonner à un nouveau subterfuge.

Son objectif ; venir en aide à ses alliées, même au péril de sa vie. Sans doute avait-elle la possibilité de prendre Ashitaka par suivre et de fermer son chakra, mais ça serait franchir un point de non-retour qui déclencherait sans doute cet homme à la lame unique dans un duel qu'elle ne pourrait pas gagner. Elle était fatiguée de la fuite et visiblement, leurs efforts n'avaient servi à Rin. Iwa la grande, l'impitoyable n'avait pas eu la moindre misère pour les retrouver. Elle n'avait pas la force de se lancer dans un duel contre deux personnes de ce village qu'elle aimait tant. Bien que le choix qu'elle avait fait en voulant venir en aide à cet enseignant en qui elle croyait profondément lui coûterait sans doute cher, elle ne voulait pas non plus du mal à ses compagnons d'armes.

C'est le coeur lourd que la veuve se devait de tenter de tromper des êtres qu'elle s'était juré de protéger. Des gens que sa marrie et sa fille avaient donné leurs vies pour protéger. Ainsi, d'une voix tremblante, son regard toujours porté dans le vide, Hyûga Rin prononçait quelques mots à ses interlocuteurs, tout en continuant sa remontée adossée contre un arbre.

[Rin] - Teru... Teruyo... Sa rage... Il à perdu le contrôle. Non... Plutôt Yonbi a pris le dessus... je peux le voir jusqu'ici... Son chakra... Le chakra d'un dieu qui s'est réveillé et qui fait fuir les animaux de la forêt.

Déclarait-elle en inventant tout ça de toute pièce. Rin n'avait pas maintenu sa technique assez longtemps pour voir les détails de l'affrontement à quelques kilomètres d'elle, mais ses pupilles pouvaient voir le chakra du dieu singe, celui-là même qui lui avait enlevé sa famille.

[Rin] - Il faut l'arrêter... Yanosa... Kisuke... Il faut arrêter Yonbi... Je vais vous conduire jusqu'à eux.

Déclarait-elle les yeux pleins d'eau dans une ultime demande d'aide. Utilisant ses ultimes talents d'actrice, de manipulatrice, la jeune femme ne pouvait qu'espérer que son plan fonctionne. Retourner Ashitaka et Meho, ne serait-ce que temporairement, contre Teruyo était là la seule chose qu'elle voyait. La seule possibilité pour mettre fin à cette mascarade et essayer de parvenir à une entente.

[Rin] - C'est... C'est par là.

Déclarait-elle en se mettant en route doucement, pas à pas, en direction de ses alliés, mais aussi de ceux qui virent le danger. Guidant deux shinobis bien plus accomplies qu'elle en direction de son enseignant et du désavoué. Ça ne servait de toute façon à rien d'essayer de les retenir ici, tout comme ça n'avait servi à rien d'essayer de les semer.


RésuméSanté : Parfaite.
Chakra : 6B

― Rin maintient son Byakugan (B)
― Toujours par le biais de sa spécialité, elle manipule ses émotions pour accentuer ce qu'elle verbalise.
― Rin, voyant qu'il lui était impossible de retenir les deux hommes avec elle, décide de jouer le tout pour le tout. Elle accepte de guider ses deux interlocuteurs jusqu'à l'autre groupe, mais invente une histoire comme quoi Teruyo aurait perdu le contrôle de Yonbi dû à sa colère.
― Elle mise sur le fait qu'il y aurait du chakra de Yonbi dans l'environnement et que sans doute que des animaux ont dû fuir la dévastation de l'ours pour vendre sa salade. (J'assume que le Byakugan, capable de voir le chakra, peut le percevoir au même titre qu'Ashitaka peut le ressentir avec sa technique de détection)

Note : Endurance X-2 [-1 effet narratif, -1 parce que j'ai monté la branche aujourd'hui et que ça ne devrait pas être valide pour ce RP, il faut calculer mon endurance comme étant X-2 pour arriver au même résultat qu'au lancement de la traque]


_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite Empty
Ven 8 Juil 2022 - 16:20
Le chakra de Yonbi que ressentit Ashitaka lui semblait lointain mais puissant. C'était assez impressionnant, mais rien de si surprenant puisque Teruyo avait dû utiliser cette forme simiesque qu'il leur avait présenté un peu plus tôt. C'était à noter à quel point elle était remarquable, même à distance, puisque le Jonin aurait été bien incapable de déterminer une direction dans laquelle se diriger pour aller vers lui tant elle était imposante. Cependant, une autre signature chakratique s'éloignait dans une direction précise. Cette dernière était encore dans sa portée, mais allait en sortir. Maintenant qu'il y pensait, c'était peut-être cette personne qu'il avait entrevu plus tôt. Ou peut-être était-ce simplement une coïncidence. Mais que cette personne, qui qu'elle soit, fuit leur lieu de rencontre avec ce genre de timing, avec le mensonge éhonté qu'avait sorti quelques instants plus tôt la Hyûga, forçant à nouveau avec cette histoire de Kuchiyose à laquelle le rouquin ne croyait plus du tout depuis qu'ils avaient repéré des traces de Yanosa qui tâchait de leur faire perdre leur piste et accompagnant celles du Désavoué, ne lui semblait plus pouvoir être un hasard. Il répondit alors à Meho d'un simple hochement de tête. Il fallait qu'il y aille, et vite.

C'est alors qu'il allait partir que Rin recommença à parler. En d'autres circonstances, le Borukan aurait probablement cru la jeune femme. Mais alors qu'elle venait de mentir en insistant sur cette histoire de Kuchiyose qui était de toute évidence fausse et qu'elle se déclarait seule avec cette personne qui avait du se séparer d'elle juste avant qu'ils arrivent, elle ne pouvait qu'affabuler. Et quand bien même elle avait, comme lui, ressentit le chakra de Yonbi, rien ne pouvait lui permettre de savoir si c'était normal ou si c'était une perte de contrôle. Pour avoir vu la forme si particulière de Teruyo utilisant son lien avec le Bijuu, cela ne l'étonnait pas tellement qu'il ait une telle manifestation chakratique. Se retournant vers elle, il lui lança un regard sombre. S'il était inquiet pour tout le monde, ces mensonges accumulés commençaient à l'agacer très sincèrement, avec cette volonté de manipulation totalement assumée de la trentenaire.

« Je viens de sentir la personne qui était avec toi juste avant que nous arrivions. Au vu de la distance et de la vitesse où elle se déplace, c'est certain, elle était en ta compagnie juste avant, et tu avais pu nous repérer à distance pour la prévenir avec ton Byakugan, tout comme tu viens de ressentir Teruyo. Arrête de mentir, ça suffit. La situation est déjà assez chaotique, ne tente pas de l'empirer. Je pars en avant. »

Prenant les devants, n'accordant plus la moindre crédibilité aux propos de la Hyûga, le Jonin chargea dans la même direction que la personne qui fuyait. Elle devait probablement tenter de rejoindre les autres, que ce soit pour les aider ou pour les prévenir de leur arrivée. Donc c'était sans doute là-bas qu'il trouverait ce qu'il cherchait, à savoir le Désavoué et ses camarades de traque pour faire cesser cette folie qui risquait de mener à la mort de plusieurs d'entre eux pour le plus grand plaisir du pseudo immortel.

Continuant sa détection pour affiner l'endroit où il devait arriver pour rejoindre le groupe, Ashitaka allait tenter d'intercepter ce qu'il pouvait se passer là-bas aussi vite que possible pour éviter que ses craintes ne se réalisent. Et il espérait de tout son cœur que l'idée insidieuse que l'Homme au Chapeau ne débarque au moment où ils étaient les plus faibles ne soit qu'une idée paranoïaque qu'il pouvait avoir développé ces deux derniers jours.

HRP:

_________________
[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Nihito Meho
Nihito Meho

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite Empty
Lun 11 Juil 2022 - 12:37



Du côté Mého :

Les révélations d’Ashitaka avaient été brutales. Tournant instinctivement la tête en direction de la femme épeurée, Mého esquissa un discret mouvement de recule tout en essayant d’analyser les dires de son coéquipier. Il avait compris quelque chose aux yeux de son camarade et bien que ce dernier ait clairement expliqué son opinion sur la véracité de RIN, le chunin sut instantanément qu’une partie des informations persistaient bien en dehors de son référentiel.

Pas le temps de répondre, pas le temps de débattre, Ashitaka prenait déjà le départ en direction des alliés qu’il avait probablement repéré. Le chunin lui continuait de fixer l’HYUGA.

- Pourquoi cherchez-vous à protéger cet être ? Retourner d’autres confrères contre un supérieur pour un parfait inconnu, est-ce donc là la vision que vous avez des ninjas ? La vision que vous avez d’Iwa

Mého ne pouvait être sûr à cent pourcents que les dires de la kunoichi était faux. Préférant ne pas laisser le doute transparaitre dans ses propos, il joua la carte de la confiance aveugle en Ashitaka et son équipe, bien que les germes d’inquiétude encrés au sein de son cœur ne le perturbent, atrocement.

Si Teruyo perdait réellement le contrôle que ferait-il ? Attaquer son camarade n’était qu’une option de dernier recours et pourtant …

- Dans un monde où chaque décision compte, il faudra faire attention à vos prochain choix … Faites en sorte que cela ne soit pas vos derniers.

Momentanément en duo, les propos de Mého avaient un vague écho de menace. L’agacement qu’il avait tant retenu pointait le bout de son nez et bien qu’il ne soit pas du genre à donner libre cours à la violence, incompréhension et fatigue commençait à grandement entamer ses barrières.

- Menez-moi au désavoué.


Du côté des clones :

Le grondement de la guerre avait repris et de branche en branche, d’arbre en arbre. Ils se faisait plus fort. Les deux clones bien que n’approchant pas du même côté avait enfin trouvé leurs routes et se dirigeaient vers la cible guettant chaque mouvement chaque indice, prêt à bondir.


Spoiler:



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite Empty
Lun 11 Juil 2022 - 20:12

Percer au grand jour, Ashitaka avait préféré fuir plutôt que de continuer la discussion. Au final, ça ne faisait qu'accélérer ce qu'elle-même, elle souhaitait ; rejoindre l'autre groupe. Au final, Meho posait une question des plus pertinentes qui arrêtait Rin, alors qu'elle diminuait l'intensité du chakra qu'elle pompait dans son Byakugan. Si physiquement rien ne changeait, il n'y avait de différence notable entre les deux versions du Byakugan, la pression sur sa réserve de chakra ne pouvait que diminuer.

[Rin] - Tout n'est pas noir ou blanc, sieur Satochi. Je trouve dommage que vous ayez l'impression que parce qu'on n'agit pas comme le veut la roche, ça veut qu'on ait contre elle. Je ne suis pas plus contre Iwa que je suis pour l'homme au chapeau. Si mes actions... Si nos actions ne sont pas celles qu'aurait aimées Teruyo, ça ne veut pas dire que mon intérêt est de nuire au village. Très... Très loin de là.

Rin indiquait de sa dextre la direction qu'ils allaient prendre pour se rendre jusqu'à l'autre groupe. Elle indiquait la véritable direction, son intention était bel et bien de conduire Meho auprès de son enseignant et de Yonbi.

[Rin] - Vous n'avez pas à me menacer, Sieur Satochi. Je n'ai pas l'intention de vous nuire. Je me répète, mais je ne suis pas contre vous, pas plus que j'espère que vous êtes contre moi. Si vous voulez tout savoir, pourquoi est-ce que j'ai choisi de suivre Yanosa, il me fera plaisir de tout vous dire, mais s'il vous plait... Rangez votre agressivité, elle ne sied pas du tout.

La veuve portait ses mots sur un ton se voulant calme et rassurant. S'il n'était pas possible de dénoter si ce qu'elle disait était vrai ou pas, ce n'était jamais possible avec Rin, elle se voulait être le moins agressive possible. Ne souhaitant pas donner une raison à son interlocuteur pour mettre fin à ses jours.

[Rin] - J'estime que le nécromancien est une cible beaucoup plus importante que l'homme au chapeau dans cette guerre. J'en ai parlé avec Teruyo, mais je pense que le Nécromancien possède une partie du corps des lieutenants et des désavoués. À leur mort, il lui suffira simplement de réanimer le mort, même si on pense avoir détruit son corps. Peut-être que ça pourrait même s'appliquer pour l'homme au chapeau. Après tout, le Désavoué que vous traquer peut se régénérer à partir de rien. Il ne lui serait pas difficile de s'arracher un morceau de peau et de simplement le faire repousser. Je suis allé au coeur des profondeurs d'Iwa, j'ai vu le désavoué essayer de se suicider à plusieurs reprises, en essayant de pousser les sceaux qui le retenait jusqu'à le tuer. Un homme qui à développer une compétence pour survivre, même s'il venait à mourir... voudrait mourir ?

Une révélation que Teruyo avait simplement chassée en inscrivant quelques mots sur un bout de papier.

[Rin] - Il nous a proposé un défi. Celui de l'affronter en un contre un et en échange, il nous révélerait les secrets du nécromancien, après quoi nous acceptions de l'abattre. Bien entendu, le plan n'avait jamais été de le tuer. Nous sommes trois Hyûgas qui accompagnons Yanosa. Trois êtres capables de sceller son chakra et si un de nous tombe, les autres sont là pour terminer le travail. L'objectif n'a jamais été d'être contre Iwa. Nous avons simplement pris un risque que Teruyo n'avait pas le droit de prendre, de par sa position de Taisho.

D'un seul coup, elle pliait les genoux concentrant du chakra et prête à bondir en direction d'Ashitaka.

[Rin] - Avoir le pouvoir du nécromancien, c'est comme ça que je gagnerais la guerre. Créer une équipe de soldat d'élite, les envoyer dans une mission suicide, telle qu'attaquer Iwa, pour les faire renaître à leur mort. Il ne faut pas que Teruyo tue le désavoué où on tombera dans le piège du nécromancien. Allons s'y.

Elle expulsait le chakra, chargeant à toute vitesse à deux reprises jusqu'à l'autre groupe.


RésuméSanté : Parfaite.
Chakra : 6B - 3C

― Rin baisse son Byakugan à sa plus faible version (C)
― Elle Talk No Jutsu avec Mého pour le convaincre qu'il ne faut pas tuer le désavoué. Elle lui expose sa théorie.
― Elle utilise ensuite 2 charges pour rejoindre Ashitaka dans l'autre groupe. (2xC)

Note : Endurance X-2 [-1 effet narratif, -1 parce que j'ai monté la branche aujourd'hui et que ça ne devrait pas être valide pour ce RP, il faut calculer mon endurance comme étant X-2 pour arriver au même résultat qu'au lancement de la traque]




_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087

[Désavoué] Partie 4/02 - Poursuite

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Désavoué] Partie 4/01 - Conflit
» [Désavoué] Partie 3/02 - Le Dénouement : Ceux qui virent l'aubaine
» [Désavoué] Partie 3/01 - Le Dénouement : Ceux qui virent le danger
» Fubuki Ryoku - L'enfant du son [Partie description : Finie][Partie histoire : Non finie]
» 6/03. Tribale poursuite

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: