Soutenez le forum !
1234
Partagez

Voyage n°5 du Marchand Shinobi

Le marchand shinobi
Le marchand shinobi

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Dim 10 Juil 2022 - 6:56
Le plumage d’Haiiro aida la marchande à passer les frontières par le ciel sans souffrir du froid hivernal. Notamment parce que la nuit, il était très difficile de voyager. Pourtant, rien ne l'arrêtera. En quête de trouvailles les plus précieuses, les unes des autres, l’Inuzuka de naissance arpentait les divines contrées du Yuukan. Le paysage grisâtre et la Roche fut remplacé très vite remplacé par la verdure et la forêt. Un environnement que la créatrice de sceau connaissait bien. Il y a quelques années, elle s’était interdite de revenir ici, mais aujourd’hui, tout était différent. Elle n’était plus seule, et avait cessé de vivre avec le passé.

Dans cette pénombre parsemée de quelques flammes d’éclairage, la Marchande Shinobi trouva refuge dans une auberge près du pont Araho. Discrète, mystérieuse, elle reprit sa forme humaine avant de se réchauffer quelques minutes à l’intérieur. Enfin, elle présenta un parchemin à l’hôte, qui l’observa silencieusement avant de hocher de la tête. Le remerciant de quelques pièces précieuses, celle-ci quitta la maisonnée pour s’installer devant. D’une activation d’un sceau, elle fit apparaître une table où étaient disposés plusieurs parchemins. Si ceux proposés à Tsuchi n’avaient pas fait mouche, elle allait tenter avec d’autres.

La petite pancarte accrochée où était noté le surnom qui lui était donné, il ne lui manquait que d'agripper son bâton où était accrochée la mystérieuse lanterne à la flamme bleue. Il n’y avait plus qu’à attendre que les premiers clients s’intéressent à son bel attirail.



Choses à savoir:

Ce que propose Le Marchand Shinobi:






Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Dim 10 Juil 2022 - 7:11
La demoiselle aux yeux carmin n'avait rien d'autre à faire qu'attendre, aussi passait-elle autant de temps qu'elle le pouvait dehors, à se déplacer çà et là pour espérer rencontrer des gens, les aider éventuellement ou trouver de futurs contrats à accomplir une fois qu'elle serait de nouveau capable de se mouvoir et d'agir comme bon lui semblait. Elle profita donc de cette journée paisible bien que froide pour passer du temps dans la cité d'Urahi, après un apprentissage qu'elle avait mené avec un jeune hijin désireux d'en apprendre plus sur l'art de manipuler le doton.

Alors qu'elle passait dans l'une des rues principales, elle remarqua une jeune femme en train de préparer un étal qui semblait improvisé. Sans plus attendre, guidant ses roues tant bien que mal vers la vendeuse en question, elle la salua avec un léger sourire fatigué. La lueur bleutée venant de la lanterne l'avait tout particulièrement intrigué, aussi décida-t-elle de lancer la conversation.

« Konnichiwa, madame. Étrange lanterne que vous avez là, vous accepteriez de me dire quel genre de feu brûle ainsi ? Je n'en avais jamais vu jusque là. »

Jetant un regard à l'échoppe en question, elle remarqua notamment un rouleau, dépourvu de toute inscription, qui lui plu.

« J'aimerais vous acheter ce rouleau-ci, c'est possible ? Et est-ce que vous acceptez d'en acheter en retour ? J'ai moi-même quelques objets qui ne me sont nullement utiles mais dont je ne doute pas de la qualité, voyez par vous-même. »

Sortant ainsi une flopée de rouleaux en désactivant deux sceaux sur sa peau, la demoiselle dévoilà ainsi six rouleaux à la marchande qui se dressait devant elle.

« Alors, vous intéressent-ils ? »

Toujours souriante, faisant de son mieux pour faire bonne figure malgré son état et sa fatigue qui lui revaudraient sans doute des reproches venant des infirmiers de l'hôpital, l'indépendante espérait ainsi dans un premier temps faire un marché financier qui satisferait la marchande ambulante avant de tenter de la questionner un peu plus sur d'autres sujets qui lui tenaient plus à cœur, à commencer par ses projets de recherche d'armes.

HRP:

_________________
Voyage n°5 du Marchand Shinobi 5m0g


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Dim 10 Juil 2022 - 7:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Nara Aizen
Nara Aizen

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Dim 10 Juil 2022 - 7:21

Alors que le Nara était à deux doigts de quitte Urahi pour enfin rejoindre sa nation, il fut interpellé par ce qui semblait être de la vente ambulante. Ô si son œil fut si rapidement accroché par la scène c’était grâce à son expérience.

Il avait eu la chance de rencontre le Marchand de Guerre ainsi que le Collectionneur. Deux baroudeurs qu’il aurait bien regretté de ne pas rencontrer tant leur venue signifiait de potentielles affaires très alléchantes. Et s’il constata rapidement que celle qu’il avait devant lui n’était ni l’un ni l’autre il comprit tout aussi vite que l’affaire serait tout aussi juteuse.

En effet ce bâton très mystérieux, cet habit sobre et cet animal de compagnie atypique indiquait bien au Nara qu’il avait encore à faire à quelqu’un de particulier.
« Le Marchand Shinobi… »
Lut-il pour lui-même en approchant doucement.
Il s’approcha encore et releva la tête pour regarder dans les yeux sa nouvelle interlocutrice avant de lui destiner quelques mots.
« Un nom aussi simple qu’il en devient original. »
Dit le Nara non sans une pointe d’humour. Le marchand shinobi, cela pouvait dire tout et son contraire et pourtant quand il posa les yeux sur la table et ce qui y était déposé il comprit qu’il avait à faire à du sérieux. Encore des rouleaux, et des tout aussi intéressant qui auraient de quoi faire rougir le Collectionneur.

Il attendit que celle qui s’était approché avant lui finisse d’exprimer sa demande avant de continuer. Il réprima une grimace lorsqu’elle jeta son dévolu sur un rouleau vierge que le Nara aurait bien apprécié acquérir. Il aurait pu aussi en faire la demande et peut-être faire augmenter les enchères. Mais il doutait de pouvoir faire le poids face à cette femme qui présentait un tas de rouleaux, lui avait vendu les siens récemment et il ne le regrettait pas.

Il fit un signe de la tête et un sourire respectueux à cette autre cliente. Non, il ne se battrait pas économiquement pour ce rouleau, il n’en avait ni le temps ni l’envie en plus des moyens. Il y avait toujours moyen de rebondir, il prendrait alors autre chose.
« Vous avez là une bien belle collection… »
Dit-il tout en examinant avec précision, mais sans y toucher, chacun des rouleaux devant lui. Il leva la tête de nouveau pour parler avec la vendeuse.
« Ça tombe bien moi qui comptait ne pas rentrer chez moi les mains vides ça me fera de très bons souvenir du pays du Feu. »
Il baissa la tête et pointa du doigt les deux rouleaux qui l’intéressaient.
« L’armure des hauts plateaux et le marécage des limbes. Je vous prends ces deux articles pour 12M de ryos le tout. »
Il savait pertinemment que le prix qu’il proposait était en dessous de la valeur du marché mais il proposait cette offre avec le plus grand des respects. En effet, que serait une marchande face à des clients qui ne tenteraient pas de marchander ?


Spoiler:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Seiun
Seiun

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Jeu 14 Juil 2022 - 8:25
Hiver 205
Voyage n°5 du Marchand Shinobi OJi9j10

- Est-ce qu’il y a vraiment de bons souvenirs à garder de cet endroit ?

Ton apparition se veut furtive, dérangeante. Ton profil s’était comme matérialisé depuis les ombres qui rodaient autour. En loup vorace, tu avais senti et entendu mieux que quiconque l’appel de l’or et des trésors qu’il pouvait rassembler. Il suffisait qu’un marchand se pose pour que la clientèle vienne flamber leur pouvoir d’achat sans discrétion certaine.

C’est donc avec appétit que tu réponds à l’appel, avec ce même regard indécent et arrogant qui dévorerait tout ce qui ne lui appartenait pas déjà. Étrangement, ici, c’est l’aura bleutée de la flamme hivernale qui semble le plus attirer ton intérêt. Le reste n’était qu’une déclination de biens que tu qualifierai de banals. Mais tu comptais bien faire honneur à ton esprit de collection: tout ce qui pouvait avoir une valeur finirait dans ton sang: celui que l’encre avait remplacé pour en faire un outil d’illusion… ou de désillusion.

- C’est combien pour la lanterne et les rouleaux ?

Demandant un prix d’ensemble, tu t’engageais curieusement à dépenser l’argent pour lequel tu tuerais. Tes paumes s’enfoncent dans des recoins de poches qui dissimulent une curieuse trouvaille, ressortant quelques billets qui sonneraient comme l’introduction à un pactole en réalité bien plus grand et bien plus... faux.

Comme toujours, ton attitude faisait honneur à ton manque de courtoisie. Tu ne saluais personne comme la bienséance le voudrait, trop habituée à notifier ton attention par des moyens bien moins protocolaires. Malgré tout, personne ici n’avait encore égayé assez ton humeur pour que tu lui accorde un temps particulier. Mais cela évoluerait probablement en fonction du nombre de ryôs qu’ils présenteraient dûment devant ton regard acéré.

Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10147-seiun-fichee-terminee#86391
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka Yoshiko

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Jeu 14 Juil 2022 - 13:12
De mémoire, une jeune fille de Iwa m'a dit que je pouvais échanger mes rouleaux contre de l'argent ou contre autre chose. C'est pourquoi je guette les marchands qui peuvent passer dans le coin, ainsi je pourrai profiter de l'occasion pour apprendre plein de choses.

On m'a appris par exemple, qu'il était possible d'échanger des rouleaux d'une rareté similaire, alors je me dis que qui ne tente rien à rien autant voir ce que les marchands que je croise proposent en échange du rouleau vierge que j'ai actuellement. Alors , je grimpe sur le dos de Meisho et je vagabonde dans Urahi, en cherchant un peu ce que je pourrai trouver qui soit intéressant. Puis, Meisho s'arrête en humant l'air. Une odeur qu'il reconnaît l'intrigue et le pousse à grogner en sa direction. J'active mes sens et la, je pouvais comprendre ce qui faisait réagir Meisho comme ça. Je lui murmure à l'oreille « Tout doux, ça va… ce n'était qu'un duel d'entraînement, pas besoin d'être rancunier comme ça. »

Et puis, on s'approchait du groupuscule formé. C'est qu'elle avait raison la genin de Iwa, les ninjas sont naturellement attiré par les marchands qui vendent des rouleaux, je vois. Je me permet donc de tâcher de me souvenir de cette marchande pour nos prochaines rencontres, si jamais nous avons la chance de nous revoir.

« B'jour mad'moiselle. Je.. je vous propose d'échanger euh… mon rouleau vierge contre celui-là s'il vous plaît, euh… le requin à queue… »

C'était bien les seuls mots que j'arrivais à déchiffrer à peu près convenablement. J'avais jusqu'à ce jour réussi à lire les noms d'animaux présents dans différents livres. J'espère que la jolie femme pouvait accepter l'échange.

HRPYoshiko souhaite échanger le rouleau du requin aqueux contre son rouleau vierge D.

_________________
Voyage n°5 du Marchand Shinobi Whva
Yoshiko – #649b88
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Le marchand shinobi
Le marchand shinobi

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Lun 8 Aoû 2022 - 13:43
C’est sous le crépuscule du jour que la marchande s’installa, véritable curiosité devant la modeste auberge où les gens s’affairaient, pour la nuit, pour les jeux, ou seulement pour satisfaire une soif bien méritée à étancher. Des voyages, elle en avait fait et comme à l’accoutumée, elle savait qu’elle aurait suffisamment de monde pour satisfaire sa bourse ou sa curiosité. Elle n’avait nullement besoin de rameuter tous les shinobis du village, juste les plus curieux ou les plus à même de mener des affaires. C’est ainsi qu’une première jeune fille fit son apparition et comme souvent, une remarque sur son bâton était de mise. Cela la fit sourire. Agitant la lanterne d’un gracile mouvement de la main qui tenait sa canne, elle frappa le sol son alpenstock dans un bruit métallique, les flammes crachotant quelques étincelles.

« Bonsoir. Il s’agit du feu du Savoir et de la Connaissance … »

Sa phrase était laissée comme en suspens, comme si elle laissait planer une suite à son explication, comme si la vérité n’était pas tout à fait vraie, ni tout à fait fausse non plus. Fort heureusement la jeune femme se détourna de sa béquille antique pour se concentrer sur ce qu’elle avait à offrir.

« Un tel rouleau, nous vous l’offrons contre cinq millions de ryos. »

Voilà une drôle d’offre lorsque l’on doit faire payer celui à qui est destiné ladite offrande. Mais n’était-ce pas là juste un jeu de langage ? Curieuse, la Marchande le devint encore plus lorsque la jeune femme fit jaillir de plusieurs sceau moult parchemin. Cette technique de stockage n’avait rien d’inédit pour elle, mais la quantité de rouleau semblait attirer particulièrement son attention. Prenant les parchemins un à un, elle les étudiait avec attention, les déroulant délicatement pour prendre connaissance du contenu mais aussi de l’état de conservation, étape ô combien importante avant de rendre son jugement.

« Pour le tous, nous vous offrons vingt et un millions de ryos. »

Encore une fois une histoire d’offre. Seulement cette fois, ce n’était pas la même personne qui serait le débiteur de la transaction. Et comme à chacun de ses arrêts, à partir du moment où le premier acheteur venait s’arrêter à son stand, l’effet de curiosité en attirait toujours plus, autant d’opportunités de mener à bien ses affaires.

« Un nom qu’il est facile de retenir pour nous identifier avant tout. »

Répondant à la remarque du Nara, la marchande se tourna vers lui tandis qu’elle laissait la jeune fille à ses réflexions, étudiant avec attention ses propositions, le saluant avec égards le jeune homme avide d’acquérir certains de ses objets les plus précieux. Souriante mais commercialement ferme dans ses paroles, la marchande reprit la proposition de l’homme qui lui faisait face.

« Merci. Notre collection s’étend bien au-delà de ce qui est visible. Quant à ces deux rouleaux, ils sont à vous pour quinze millions de ryos, pas moins. Nous vous laissons le temps de la réflexion afin de servir d’autres clients en attendant. »

Souriante par politesse, la femme encapuchonnée accueillait également sa prochaine cliente. Des shinobis, elle pouvait se targuer d’en avoir croisés bon nombre au fil des années, de tous les tempéraments, des plus amicaux aux plus … hautains. Et cette nouvelle jeune femme ne faisait pas exception au comportement peu avenant qu’elle transmettait. Face au billet qui lui était tendu, la marchande le fixa longuement d’un œil attentif et circonspect. Voleurs, arnaqueur et faussaires, elle en avait côtoyé. Elle s’était surement faite avoir à ses débuts, mais aujourd’hui, son expertise parlait d’elle-même. Sourire en quoi, observant le « billet », elle leva le regard vers la jeune stellionataire.

« Cette lanterne ne fait malheureusement pas partie de nos offres. Il y a des objets dont la valeur dépasse le concept de chiffrage. Mais pour ce qui est des rouleaux, nous vous offrons l’ensemble pour vingt-sept millions de ryos, pour peu que vous puissiez trouver un financement adapté. »

En cet instant, son regard s’était porté sur le billet qui avait été mis en avant pour appâter le chaland. Repoussant le billet avec délicatesse, la marchande invita Seiun à réfléchir à son offre, son attention attirée par son compagnon volant qui s’agitait tout particulièrement. Ce qui justifiait un tel piaillement, une jeune fille sur le dos de son chien. De profonds souvenirs émergèrent de son esprit et d’une main douce, elle l’apposa sur la chouette qui se calma dans la foulée.

« Fidèle compagnon que vous avez là. Et n’ayez craintes, prenez le temps de faire votre choix. »

Etrangement, le ton de sa voix était plus doux, plus avenant presque.

« Nous acceptons votre échange de rouleaux. »

Finalement, les affaires se déroulaient bien dans son ensemble, du moins pour l’heure. Chacun avait connaissance des tarifs attendus, ne restait qu’à savoir si chacun d’eux étaient prêts à débourser les sommes demandées. Se replaçant au centre de son stand, elle observait les différents acheteurs potentiels, délivrant au passage une information notable.

« Ces éléments sont uniques, nous vous prions de croire qu’au-delà du prix de base que nous vous avons annoncé, ces rouleaux partirons aux plus offrants. »

Voilà qui était dit.


Choses à savoir:

Ce que propose Le Marchand Shinobi:

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Mar 9 Aoû 2022 - 0:22
La réponse de la marchande attisa d'autant plus la curiosité de la vampire. Le feu du savoir et de la connaissance donc. Voilà qui demandait de plus amples questionnements. Mais pas sans l'immédiat. D'abord, il fallait faire l'échange et voir si discuter plus longuement était possible. La Chinoike n'était pas venue uniquement pour l'interroger sur sa lanterne après tout.

« Hmmm... Les prix me conviennent. Je vous les vend pour ce prix là, et pour l'achat, je prend le rouleau pour 5 millions. À moins que quelqu'un ne surenchérisse ?.. »

Jetant un regard à la femme aux longs cheveux tressés qui venait d'arriver, elle attendit de savoir quel était sa véritable volonté, sa désinvolture rendant complexe la lecture de ses intentions pour l'heure.

Ce fut seulement une fois la vente conclue et le rouleau entre ses mains que la demoiselle aux yeux sanguins fit quelques mudras pour faire disparaître cette nouvelle possession ainsi que sa bourse dans des sceaux qui apparurent sur sa peau, des lignes rouges finement tracées qui formaient des dessins multiples et qui s'additionnaient aux nombreux autres déjà présents.

Satisfaite, elle fit un joli sourire à la marchande avant de tenter de lui faire une nouvelle proposition.

« J'aimerais beaucoup vous parler un peu plus longtemps... Vous devez voyager sans cesse et vous avez peut-être entendu quelques éléments qui m'intéresseraient... Est-ce qu'une fois votre travail terminé ici, vous accepteriez que je vous offre un verre ou un repas pour échanger plus longuement ? Vous me rendriez un merveilleux service et, foi d'informatrice, vous ne le regretteriez pas. »

Si Katsuko était actuellement en piteux état physique, elle savait que cela ne durerait pas et que bientôt, elle pourrait de nouveau travailler sur ses projets. Pour l'heure, elle devait se contenter de faire ce genre de proposition et espérer qu'on lui prête une oreille attentive.

Hrp:

_________________
Voyage n°5 du Marchand Shinobi 5m0g


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Mer 10 Aoû 2022 - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Nara Aizen
Nara Aizen

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Mar 9 Aoû 2022 - 11:19

Aizen fit la moue face à la contre-proposition de la marchande.
« Je vois… »
Il réfléchit, mais ce qui retint le plus son attention ne fut tant pas le nouveau prix proposé mais bien ce qui précéda.
« Notre collection s’étend bien au-delà de ce qui est visible… »
Répéta doucement le Nara pour lui-même.

Le Nara observait la somme faramineuse que pouvait proposer la marchande, se demandant même combien elle pouvait bien posséder sur elle. Mais ce n’était pas le plus important pour lui. Il avait bien noté sa référence à de la marchandise moins conventionnelle, moins matérielle.
« Vous entendez par là que vous auriez des informations intéressantes à proposer ? Si oui, seriez-vous disposée à m’en dire plus ? »
Si au départ il était venu pour faire simplement affaire les échanges de cette vagabonde avec les autres clients avaient su éveiller sa curiosité.
« Et pourquoi dites-vous ‘nous’… Parlez-vous de votre compagnon ailé ? »
Elle semblait très proche de cet animal sur son épaule et ce dernier s’était en plus excité quand Yoshiko était approché avec son compagnon canin. Les traces sur ses joues derrière son capuchon ne lui semblaient pas anodins non plus et sans doute que l’Inuzuka ici présente ferait aussi le lien.

Il lui fit d’ailleurs un signe de la tête en guise de salutation alors que Meisho ne semblait pas tellement ravi de le revoir. Sans doute que le canidé n’avait pas trop apprécié la défaite du duo face au samouraï.

Le Nara plissa les yeux en observant la flamme bleutée, rien qui lui rappelait Kougen mais c’était la description succincte de la marchande qui lui avait évoqué sa divinité ainsi même que le village dont il provenait.
« Vous avez parlé du feu du savoir et de la connaissance, cette flamme a telle une relation avec une quelconque divinité ? Je viens du village caché des Nuages. Cité symbole du savoir et qui abrite bon nombre des Adorateurs de la Lumière, culte de Kougen qui prône la connaissance. »
Finalement il lui fallait évoquer la douloureuse partie affaire. Il ne pouvait se permettre de répondre favorablement à la nouvelle offre mais un rouleau proposé par la première femme qui était arrivé intéressa le Nara qui revit ses priorités. Sachant maintenant qu’il ne pouvait proposer en deçà des prix communs du marché.
« Je ne peux répondre favorablement à votre nouvelle offre. Voici ce que j’ai à vous proposer. Je vous prends le rouleau du Marécage pour 5 millions et celui que vous venez d’acheter, en relation avec le futon, pour 2 millions de plus. »
Le Nara tourna enfin son regard vers celle qui avait disparut pendant la terrible bataille qui avait fait rage quelques jours auparavant.
« Vous, Seuin c’est bien ça ? Vous n’aviez pas eu le temps de vous présenter à cause de notre invité surprise devant le Quartier Général mais j’ai appris votre nom via des homologues qui s’inquiétaient de votre absence. Je n’ai pas pu les renseigner puisque la dernière fois que je vous ai vu c’est à l’état… Liquide, aux pieds de Yamanaka Rei. »
Lui qui n’avait pas pu échanger avec un quelconque homologue Hijin intéressant regrettait de tomber sur une personne de la délégation du Feu si proche de son départ. Et il ne pouvait plus décaler ce dernier, ayant rendez-vous avec la délégation Iwajin pour un voyage commun.
« Heureux de constater que vous allez bien, finalement. J’espère que vous trouverez des choses intéressantes dans les articles auxquelles personne n’a encore jeté son dévolu avant vous… »
S’il était normal pour le Nara que la marchande accepte les surenchères il trouvait cela plutôt dangereux dans de tels lieux, avec tel contexte et entre forces armées. Et il trouvait ça d’autant plus malvenue que celle qui n’avait pas la priorité ose vouloir s’accaparer tout le butin devant tous les autres. Il avait plutôt l’habitude de jouer au premier arrivé premier servi, et tout le modne devrait en faire autant.

Alors le Nara s’adressa à la toute première cliente, en profitant pour la regarder et attendre qu’elle lui énonce son nom.
« Bien sûr que non, nous sommes entre personnes civilisées après tout… Mademoiselle… ? »
Il se présenta ensuite, précisant que personne ici n’oserait enclencher une bataille de ryos qui pouvait vite déraper en autre chose.
« Je suis Nara Aizen, de la délégation de la Foudre pour le premier sommet de la Coalition. Nul doute que personne ne vous retirera votre droit de regard sur l’article que vous avez choisi en première. »
Énoncer son appartenance officielle n’était pas un acte anodin. Il regarda Seiun avec conviction mais sans provocation dans sa voix. Lui faisant comprendre qu’il espérait bien qu’entre alliés elle n’oserait pas tenter de lui chaparder les biens qu’il convoitait par la surenchère.

Résumé:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Seiun
Seiun

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Mar 16 Aoû 2022 - 7:36
Voyage n°5 du Marchand Shinobi OJi9j10


Hiver 205

Des regards croisés, quelques arrangements. On reconnaissait un bon marchand à la rapidité de ses ventes; parce que ce qu’il avait à proposer s’arrachait dans la minute qui suivait son arrivée. Les rouleaux shinobis étaient toujours une bonne affaire, mais ils ne t’intéressaient que pour la seule raison de posséder. Alors, quand la principale cible de ton intérêt t’es refusée, tu fais une moue ingrate. Une voix nouvelle choisit ce moment pour t’harponner en prenant bien soin de te discréditer à la vue de tous. Non seulement en terme de grade, mais aussi en terme de dignité. Résumer une histoire à sa fin; c’était montrer qu’on n’était un lecteur que pour la frime. Alors pour sur, ce shinobi devait avoir oublié avec quelle prestance tu t’étais envolée alors que tous étaient emprisonnés. Votre adversaire, Rei, était simplement… D’un autre genre de roman. De la science fiction peut-être ? Où la mort elle-même semble irréelle et improbable.

A sa remarque pleine de suffisance, tu ne réponds que d’un regard hautain qui le jaugea de toute sa hauteur. Et… c’est tout. Pas une réponse, pas un contre-argument. Tu connaissais cette espèce là, celle qui trouve ses propres récits intéressants et qui prend plaisir à ses les relire pour s’auto complimenter. En temps normal, tu serais rentrée dans son jeu et aurait prit un malin plaisir à lui démontrer que tu savais ironiser aussi, mais aujourd’hui, il n’était qu’une poussière dans tes motivations.

C’est du silence qu’il répond; du silence qu’il devrait rebondir s’il s’en sentait assez téméraire.

Ton visage bascule finalement vers la seule silhouette ici présence, et tes prunelles s’enferment dans la flamme bleutée qui habite sa lanterne.

- Quel dommage..

N’étant pas non plus faite pour simplement manger des restes, tu décides de laisser filer les marchandises pour leur prix d’origine. Mais une part de toi reste décidée à marchander à l’aide de ta monnaie corrompue :

- Finalement je crois que je préfère monnayer ce qu’il se fait de plus précieux : Des informations sur un sujet bien particulier… Que je n’ai pas spécialement envie de partager aux oreilles de ces braves gens…

Tu avais appuyé sur le « brave » en prenant bien le temps de jeter un coup d’oeil vers Aizen, un sourire froid collé à tes lèvres. Cette vermine n’avait pas à entendre l’objet de tes questionnements… Lui et toute la rascasse qui s’entassait autour de vous. Un peu d’intimité contre quelques faux billets; Cela serait suffisait pour l’instant.



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10147-seiun-fichee-terminee#86391
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka Yoshiko

Voyage n°5 du Marchand Shinobi Empty
Mer 17 Aoû 2022 - 13:49
Je pouvais comprendre une chose en voyant cette jeune femme aux cheveux d'argent. Il est probable qu'elle ait un lien fort avec son hibou, et je sais que bon nombre de membres du clan Inuzuka ayant perdu leur compagnon canin ont fait le choix de se lier à d'autres animaux plus divers et variés. Je trouvais ça bien que l'on puisse ainsi faire alliance avec divers animaux d'autant que chacun d'entre eux peuvent avoir des capacités différentes mais complémentaires à l'humain de bien des manières.

« Tout comme votre oiseau mérite d'être un fidèle compagnon. L'est bien beau. »

Comme convenu, elle accepte l'échange de rouleau, ce qui est parfait parce que je pourrai ainsi l'offrir à un de mes camarades qui ne pourrait être présent en ce jour. Je dois bien ça à mes frères d'armes, nous devions nous serrer les coudes et devenir bien plus puissants ensemble. On me dira que je suis bien trop gentille auquel cas je répondrai par la négative, car les actes de trahison sont pour moi si odieux qu'ils méritent la mort. Ça peut paraître étrange de ma part, à moi qui déteste la violence, mais je sais que je peux montrer cette facette sombre de moi-même lors de certaines situations.

Cela dit, nous n'allions pas rester longtemps, nous n'avions rien d'autre de spécial à faire par ici, même si je connaissais une personne sur le groupe. J'pouvais apprendre à connaître cette demoiselle ultérieurement et pourquoi pas avoir des informations sur certaines personnes que je cherche : des membres de mon clan qui sont partis de Urahi laissant derrière eux l'horreur qu'ils ont laissée par exemple.

« Ce s'ra un plaisir de vous recroiser, mam'zelle ! » lui dis-je avec un grand sourire avant de partir vers d'autres ruelles afin de continuer à prendre l'air.

_________________
Voyage n°5 du Marchand Shinobi Whva
Yoshiko – #649b88
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222

Voyage n°5 du Marchand Shinobi

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage n°1 du Marchand Shinobi
» Voyage n°1 du Marchand de Guerre
» Voyage n°4 du Marchand Shinobi
» Voyage n°3 du Marchand Shinobi
» VOYAGE N°5 DU MARCHAND DE GUERRE

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Pont Araho
Sauter vers: