Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

My armor… [PV Metaru Akagi]

Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

My armor… [PV Metaru Akagi] Empty
Mar 19 Juil 2022 - 21:52

My armor…


@Metaru Akagi
Devant le miroir…

Le reflet de la demoiselle à moitié calcinée par la bénédiction du Cardinal de Izanami lui montre ce qu'elle est vraiment. Tout en mettant son cache-oeil sur sa paupière gauche pour cacher son oeil noir, elle se dit que son style se rapproche davantage du pirate que du ninja, ce qui ne l'a dérangea pas le moins du monde. Cette vision d'elle-même la plonge de nouveau dans ses souvenirs du passé. Que cette époque lui manquait… Là où elle s'amusait à aider le capitaine Nobunaga à punir les criminels vagabonds grâce à l'apparence innocente de l'enfant. Là où ce capitaine, de son vivant, buvait du rhum à foison. Peut-être y goûterait-elle un jour, ça ferait certainement plaisir à celui qui s'est placé accidentellement en sceau ancestral sur elle. D'ailleurs, elle regarda le dos de sa main gauche. Ce sceau s'étant stabilisé là depuis qu'elle a avait reçu un poison suceur de chakra sur l'île de Humy lorsqu'elle était en mission avec Akagi et Ken. Ce sceau s'était retrouvé ainsi opposé à l'autre sceau, ce qui pouvait réparer les tenketsus chamboulés par les esprits qui chevauchaient le même bras. Il lui a fallu un certain temps pour guérir et aller mieux, et elle a beaucoup réfléchi.

Il me faut une armure. Du moins des parties d'armures afin de mieux me protéger.

Minako ne pouvait simplement pas protéger ses mains : sinon son sceau insatiable ne pourrait absorber le chakra de ce qu'il touche. Mais, elle pourrait au moins protéger ses avant-bras, ses coudes, ses bras, ses épaules, tout son torse, et surtout ses jambes. Ces dernières lui sont particulièrement puissantes et utiles pour le style de combat qu'elle affectionne tant : la capoeira. Un art martial dansant, avec de nombreuses prises faites avec… les jambes. Elle se devait de se protéger au maximum pour diminuer le risque d'empoisonnement et de blessures inutiles.

Elle prit sa besace qu'elle cacha entre ses seins, s'est recouverte d'un long manteau noir à capuche à fourrure, puis elle sort. La raffinerie étant à quelques pâtés de maison, il était facile pour la demoiselle de se rendre à la forge. Se rendant d'abord du côté de la bijouterie, elle s'est fait percé au-dessus de son oreille droite et porte ainsi un piercing en forme d'anneau. Ensuite, elle chercha un moment à savoir qui pourrait lui faire ses parties d'armures… sachant qu'elle est assez tatillon au niveau du torse. De part sa poitrine, il ne fallait pas que ça l'écrase, mais aussi, il ne fallait pas que ça soit trop ample pour éviter que ses deux sacs de graisse ne rebondissent et ne lui fasse mal lorsqu'elle se bat. Puis, elle se souvient de Akagi… l'officier lui ayant enseigné la sensorialité lui a forgé un heaume bien hermétique à ce moment-là, alors pourquoi la Banshee n'irait pas demander de ses services ?

Mais est-elle sûre de le trouver dans la forge centrale ? Non, évidemment, mais c'est tout naturellement qu'elle s'y rend, elle et son nez rosé par le froid, les joues emmitouflées dans son écharpe. Arrivée là-bas, elle demande à voir son sensei, et après un échange, elle laisse un petit message à son attention, afin de savoir s'ils peuvent se voir afin de passer commande.

Minako a écrit:
Akagi-san,
J'aimerai avoir de vos services de forgeron pour me fournir quelques parties d'armure dont des protections allant de l'avant-bras jusqu'aux épaules, un corset de métal et des cuissardes.

Cordialement, Minako.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Metaru Akagi
Metaru Akagi

My armor… [PV Metaru Akagi] Empty
Sam 30 Juil 2022 - 14:50
Arrivée dans la forge centrale le Metaru salua diverse personne connue, longtemps était passé depuis sa dernière visite. Plus jeune il passait le plus claire de son temps à travailler à la forge, désormais ses responsabilités d’officier et Chuunin lui laissait peu de temps pour s’adonner à sa passion pour la forge. Comme à l’accoutumée, il s’arrêta plus longuement proche de Fey, une amie Metaru de sa femme, et ils échangèrent quelques mots succincts. La femme trapue le renvoya de son grognement caractéristique souhaitant retourner à son travail. Un sourire léger traversa le faciès du géant de métal, évènement rare depuis les évènements de la corniche et son combat contre Hideko. L’esprit toujours accaparé par son comportement. Le fils du fer n’avait pas remis les pieds sur un seul terrain d’entrainement, le doute l’assaillait et il espérait pouvoir régler se problème prochainement grâce à l’aide d’Aizen, maitre du zen. Il lui avait écrit une lettre la veille et l’avait déposé à sa demeure.

Arrivant proche d’un foyer inoccupé, Akagi enleva sa cape. Il souhaitait tenir sa promesse à Shun, le nécromancien ancien maitre de Reijiro Kojima et créer cette fine cote de maille demandé par l’ancien. Alors qu’il allait commencer le travail, il entendit un de ses jeune cousin l’interpeller.

« Tiens Akagi, c’est une de tes élèves qui est passée. »

Le Metaru attrapa le mot et le lut rapidement. Minako souhaitait le rencontrer pour passer une commande. La description était succincte et ne permettrait pas au forgeron de commencer le travail. Le chuunin n’aimait pas travailler sur plusieurs armures en même temps. Il fit le choix d’aider Minako en priorité. A force de passer du temps avec la genin, il l’a considérait un peu comme sa protégée et essayait de lui inculquer les valeurs qu’on lui avait inculquer plus. L’idée de prendre une équipe devenait aussi une réalité pour le Metaru. Droit dans ses bottes lors de son passage chuunin, il voulait engranger de l’expérience à l’extérieur du village avant de prendre une équipe. Désormais il avait réalisé plusieurs missions hors des murs de kumo, il se sentait prêt. Seul son manque de contrôle face à Hideko, le retenait. Il savait que peu de situation pouvait le pousser à bout tel que sa cousine l’avait fait et hésitait encore a faire sa demande officiellement.
Renfilant sa veste, il demanda à son cousin de dire à Minako de le rejoindre chez lui dans sa forge personnelle, en lui expliquant où il habitait. Quelques heures plus tard, il accueillit la genin dans sa demeure. Lui présentant sa femme, son fils et la présentant en retour :

« Voici Minako-chan, une jeune genin et apprentie du Kyuubu très prometteuse. On va aller dans la forge pour travailler sur une armure pour elle. »

Sur ces mots, il lui fit signe de le suivre jusqu’à la forge. Dans celle-ci Jötnar, le marteau ancestral, reposait contre une enclume. Depuis le combat avec Hideko celui-ci restait la plupart du temps silencieux. A son réveil après le combat, il avait donné un ordre au Metaru :
« Si tu veux me garder. Soumet le berserker à ta volonté. »

Laissant se souvenir pour le moment derrière lui, il ouvrit la grande porte coulissante en métal côté sud de la bâtisse afin de laisser la lumière du jour pénétrer dans la forge, puis se tourna vers Minako :
« Alors Minako que puis-je pour toi ? »

_________________
My armor… [PV Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

My armor… [PV Metaru Akagi] Empty
Dim 31 Juil 2022 - 12:30
Il lui fallait attendre un peu, et, à l'extérieur, la soldate de la Foudre s'adossa contre un mur et fuma une cigarette, en repensant à Kagaribi. Celui-ci était non seulement un yasei mais aussi un Metaru utilisant le katon. Et pire encore, grâce à une séance avec son mentor Yamanaka dans le cadre du développement de ses sceaux, la plongée dans la mémoire était si profonde qu'elle-même et le psychologue du kyuubu ont eu connaissance du lien de parenté avec celui-ci. Et, en lisant le journal intime de cette sotte de mère, l'on appris qu'elle avait fait une fausse couche et a volé un bébé à ce capitaine pirate, en le remplaçant par le mort-né et en tuant la dulcinée de l'homme mis aux arrêts il y a quelques mois. Ce bébé volé n'était autre que la banshee ayant tout simplement hérité de l'onkyoton de sa véritable génitrice. Après un souffle, Minako se demandait si elle devait en parler à quelqu'un, considérant encore Kaito comme son père. Extirpée de ses pensées, le Metaru l'ayant accueilli lui indiqua l'adresse de son sensei et qu'elle pouvait s'y rendre après quelques heures…

Quelques heures plus tard

La vision de la magnifique gladiatrice dont il lui a parlé rapidement la dernière fois se profila. Une femme à la chevelure rayonnante plus grande que la demoiselle, des yeux d'émeraude… rien que ce physique était digne d'un trésor à protéger. L'enfant semblait également adorable et il était sûr pour Minako qu'il ne pourrait que briller à l'avenir. Elle les salua avec son respect devenu dès lors habituel avant de suivre Akagi dans sa forge.

Une fois dans la forge en question, toujours aussi couverte, la kunoichi prit la parole pour exprimer plus clairement sa commande, sachant qu'elle a du mal à retranscrire via écrit ses volontés, elle qui est purement vocale.

« Je vous remercie d'ores et déjà de me rendre service.

J'ai besoin de refaire mon look qui correspond mieux à ma personnalité et mon style de combat purement offensive au taijutsu et au katon et donc j'ai besoin de faire un mix entre le cuir et le métal à des zones stratégiques afin de mieux me défendre aux assauts au corps à corps.

Ces zones ayant besoin d'une protection métalliques sont les avants-bras, sur lesquels il me faudrait des manches métalliques, des épaulières qui devraient avoir une forme de crâne, une paire de guêtres métalliques qui peuvent se greffer sur mes cuissardes en cuir, et un plastron sous forme de corset parce qu'il faudrait que ma poitrine soit bien maintenue tout en ne se faisant pas écraser pour améliorer la fluidité des mouvements.

Je ne m'y connais pas assez en métaux pour savoir ce qui serait le plus résistant, c'est correct si mon armure est la plus sombre possible ?

D'ailleurs... S'il devait y avoir une discrète gravure sur ces morceaux d'armures ce serait ça...
»

La demoiselle sort de son sac un vieux livre de musiques et sur l'une des pages, il y avait un symbole stylisé du coda, un signe musical représentant la fin d'une partition et le début d'un nouvel acte. Le coda semblait avoir fusionné avec la clé de sol, la clé de fa, la clé de ut et d'un silence. C'était le symbole de l'antique clan Kodaishi, les premiers onkyotonka qui ont dès lors disparus, laissant leur descendants éparpillés partout dans le yuukan.

Elle paraissait détendue et, en abandonnant son rôle d'apprentie modèle et introvertie que l'on voulait qu'elle soit, montra cette face plus exigeante digne d'elle-même, sûre de ce qu'elle veut, le tout sans aucune animosité quelconque. Elle ne cachait en rien le problème avec ce qu'elle considérait personnellement comme une plaie, bien qu'elle l'ait implicitement dit sans donner de détail. C'est vrai, une fois, lorsqu'elle dû se battre torse nu, cette poitrine lui faisait concrètement mal.

_________________
Ne me mets pas dans une situation où je dois te montrer à quel point je peux être sans cœur.
Tu ne me regarderas peut-être plus jamais de la même façon.


Main Ost Fight Ost
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Metaru Akagi
Metaru Akagi

My armor… [PV Metaru Akagi] Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 15:47
Akagi dans sa forge face à Minako, les bras croisés, écoutaient celle-ci. La jeune kunoichi lui expliqua sa demande, des gantelets, des guêtres, des épaulières et un plastron. Elle semblait vouloir que certaines parties de son armure soient démontables pour les installer sur d’autres cuissardes notamment. Akagi secoua légèrement négativement la tête à cette mention, il savait déjà ce qu’il allait lui proposer. Il attendit qu’elle terminât, lui montrant un symbole sur un vieux livre qu’elle sortit de son paquetage. Le Metaru apprécia le style et nota la demande. Cependant comme tout forgeron il apposerait aussi sa marque discrète sur l’armure afin que ceux qui seraient amenés à l’observer sache qui à réaliser cette œuvre. Sa marque représentait un marteau, tête vers le bas avec un casque cornu posé sur sa hampe. Rien de grandiloquant et il la placerait sur chaque pièce de façon presque invisible. Il proposerait d’utiliser un autre métal pour le coda de Minako afin que celui-ci soit légèrement visible à l’œil nu par rapport à sa marque de forgeron. Il observa la jeune femme. Afin de réaliser les armures, il devrait prendre ses mensurations. Elle était venue vêtu d’une tunique en tissu et d'un manteau. Il décroisa les bras et alla proche de son établit de la il sortit du tissu et quelques bouts de ficelles.
Il s’approcha de Minako et lâcha :

« Enlève ton manteau et écarte tes bras et légèrement tes jambes. Je vais prendre des mesures pour l’armure.»

Il utilisa plusieurs bouts de ficelle, pour prendre les mesures des poignets, avant-bras, biceps de Minako. Il répéta l’opération pour ses tibias. Ensuite il se plaça dans son dos et pris la mesure de ses homoplates et l’écartement de ses épaules. Enfin il passa un tissu large d’une main à Minako et lui demanda de le passer sur sa poitrine et de lui donner les deux extrémités. Elle s’éxecuta, Akagi tira doucement sur chacune des extrémités et demanda au fur et à mesure qu’il resserrait l’étreinte.

« Minako, dit moi quand tu pense que toi poitrine est assez maintenu sans être trop comprimé. Je ne peux le sentir pour toi. SI tu en as le besoin on peut essayer plusieurs tailles et tu peux faire quelques mouvements de taijutsu pour voir ce qui te parait le plus adapté. »

Il la laissa lui donner son avis et une fois qu’elle choisit le diamètre du tissu qui lui convenait le mieux, le Metaru plaça sur un mannequin les divers ficelles et tissus préparés et les posa sur les membres correspondants. Il se tourna à nouveau vers Minako.

« Bien. Je peux réaliser ce que tu me demandes. Pour la résistance et la flexibilité, je vais te proposer le dernier cri. Il s’agira d’un acier mais j’ai amélioré récemment mes techniques de trempes permettant d’augmenter sa résistance et ses propriétés élastiques. Tu seras la première à en bénéficier. Concernant la couleur noire, aucuns soucis, je m’occuperais de laisser une couche de carbone ressortir en peau. Concernant le symbole encore une fois pas de soucis, dit moi juste la taille et position voulue sur chaque pièce. Concernant chacune des pièces d’armures quel style souhaites-tu ? Tu me parles de pièces de métal sur les avant-bras et une manche en cuir. Veux tu que tes mains soient recouvertes de métal, un gantelet ou vraiment juste les avant-bras ? souhaiterais tu avoir des cubitières pour les coude sur ces manches aussi ? Quels styles veux-tu pour chaque pièces d’armures ? plusieurs éléments de métal superposées, cela ressemblerait à une armure à écaille pouvant rappeler ton affinité Katon peut être ou plutôt d’un seul tenant ? Les pièces superposées permettant souvent de meilleur mouvement. Je pourrais même te faire des bras complets d’armes en métal avec ce type d’armure car les liaisons assouplissent le tout. Le plastron je le conseil en un seul tenant. Le plastron souhaite tu uniquement une protection de face en métal relié avec du cuir ? ou un plastron intégral protégeant aussi ton dos ? Enfin concernant tes guêtres, tu parles de les mettre sur tes cuissardes. Je pourrais te créer des cuissardes. La protection serait meilleure, sachant que la cuissarde à pour vocation de protéger surtout la cuisse et la guêtre que tu proposes deviendrait alors une grève à part entière. Seul ton genou serait sans protection et libre de ses mouvements. Cependant avec cette idée, la grève et la cuissarde de ma confection ne fonctionneront qu’ensemble. »

Akagi fouilla un peu son atelier afin de lui montrer un exemple de chaque pièce pour lui faciliter la compréhension après ce long monologue. Il lui montra des exemples de fabrication afin qu’elle chosissa le style qu’elle préféra toujours sous l’œil expert d’Akagi lui expliquant les atouts de chaque pièce par rapport à l’autre. Enfin une fois tout ces choix fait, le Metaru réfléchit et ajouta :

« Je vais graver mon symbole sur chaque pièce comme tout forgeron, il sera très discret, car je le marque du côté intérieur et ne sera pas visible quand tu portes ton armure, si cela ne te pose pas de soucis. Est-ce que tu veux rester lorsque je forge ? veux tu m’aider en attisant le feu quand je te le dis. Je peux très bien m’en occuper seul, c’est une simple proposition Minako-chan. Afin que tu puisses découvrir le processus et si tu le souhaites modifier des choses au fur et à mesure ça sera faisable. Qu’en penses-tu ?»

_________________
My armor… [PV Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

My armor… [PV Metaru Akagi] Empty
Mar 2 Aoû 2022 - 22:43
La chanteuse du crépuscule s'exécuta et laissa faire son travail de mensurations sur ses différentes parties du corps. Sans trop de difficulté, la demoiselle pu dire lorsqu'elle se sentait à l'aise avec la taille du tissu autour de sa poitrine. Le laissant faire son monologue, elle lui répondit après en reprenant un à un les éléments qu'il voulait savoir en plus de lui poser d'autres questions.

« C'est intéressant d'être la première à tester l'une de vos dernières nouveautés, j'imagine déjà qu'on testerait ça en combat ultérieurement, vous et moi… »

Minako rangea son ouvrage avant d'entamer ses réponses réelles et concrètes.

« Ce symbole que vous avez vu, je le visualise bien dans mon dos de manière assez grande. De manière un peu plus discrète mais visible entre les deux orbites des crânes sur les épaulières et derrière les cuisses, de la même taille que ceux qui figureront sur les épaulières. »

Minako fit une moue avant d'avouer son handicap au sujet de l'utilisation ancestrale du taijutsu. « Il m'est par ailleurs impossible de me protéger les mains, sinon je ne pourrai jamais utiliser les pouvoirs de mes sceaux ancestraux pour ne serait-ce absorber le chakra… »

Puis, vis-à-vis de cette proposition de couches de métal faisant penser à des écailles, ça lui plaît car ça pourrait faire penser aux pattes de son kuchiyose volant et elle ne saurait refuser l'offre.

« La superposition des couches de métal me plaît et pourrait me protéger tout l'ensemble du bras jusqu'à l'épaule c'est ça ?

En parlant de katon, ce sera ignifugé pour quand je vais me vêtir d'un manteau de chakra katon ?

C'est possible de protéger aussi les genoux avec ces cuissardes que vous me proposez de la même manière que les coudes ?

Enfin, pour le plastron, je préférerai qu'il offre une protection intégrale…
»

Minako regardait toutes les différentes pièces de métal tout en recevant les explications de son supérieur par la suite. L'acier trempé lui paraissait le plus judicieux pour la confection de son armure.

« Les artistes imposent leur signatures donc ça ne me dérange pas que vous posiez la vôtre. Et oui, je veux bien rester pour découvrir ce genre de travail et vous aider. Parce que euh… »

Minako hésita, elle allait lui dire pour ce lien de parenté qu'elle a découvert quelques jours plus tôt. Mais elle se ravisa. Elle avait baissé les yeux quelques instants avant de reprendre son allure assurée habituelle. « Parce que ça m'intéresse. »

_________________
Ne me mets pas dans une situation où je dois te montrer à quel point je peux être sans cœur.
Tu ne me regarderas peut-être plus jamais de la même façon.


Main Ost Fight Ost
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189

My armor… [PV Metaru Akagi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Délivrer un cousin [@Metaru Yama / Metaru Akagi]
» Dossier de Metaru Akagi
» Le choix - Solo Metaru Akagi
» Quand les poussins évoluent ∥ Metaru Akagi
» [Mission C] Une garde exemplaire [Pv : Metaru Akagi]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Raffinerie
Sauter vers: