Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le berceau de Isonade

Zaiki Minako
Zaiki Minako

Le berceau de Isonade Empty
Sam 23 Juil 2022 - 6:47

Le berceau de Isonade


@Kantaro Ippei



Une prière à Isonade devant cet autel, le seul refuge spirituel de Minako depuis qu'elle a rejoint les armées de Kumo. Elle se souvient encore de cette beauté divine qu'elle a cru voir lors du rite funéraire à Matshu.

Sur ce bateau, une pluie légère avait caressé la peau de celle qui joua de l'ode ancienne connue pour servir d'offrande à Isonade. Aussi, une vague est apparue, et ce fut comme si une divinité s'est présentée de manière timide à eux.

Minako en avait encore la larme à l'œil rien que d'y repenser, tellement cette scène était belle. Elle savait que cette présence divine n'était autre que Isonade, grâce au garçon fantomatique qu'elle était la seule à voir, Abuku. Conservant encore ce bracelet de coquillage sur son poignet droit, il est sûr que la demoiselle était émue à chaque fois qu'elle pensait à cette mission effectuée sur les rives. Minako voulait tout faire pour protéger cette créature divine d'immondices lui voulant du mal. Et si ses frères d'armes Kumojin allaient faire partie de ses ennemis, la Banshee n'allait pas s'arrêter. Isonade était comme une entité maternelle pour elle, qui a pu montrer sa présence pour la première fois.

Se souvenant parfaitement de l'une des chansons qu'elle a chanté à ce jour, le Chant d'un augure, la demoiselle au visage brûlé au cache-oeil s'est mise inconsciemment à la fredonner alors qu'elle était seule devant l'autel de Isonade, la statue d'une nymphe représentant la divinité veillant sur les mers Matshujin.

« Ô Isonade, toi qui te dissimule sous les vagues,

En ton corps qui règne sur l'océan, tu offres à tes élus un argent recueil,
Pour toi, les berges soufflent l'ode des diamants à l'écume qui t'adore,
Ton âme s'enroule autour du monde, cerne les récifs de bancs d'or,
Pour que dans la grandeur de ta chair, nos esprits tu accueilles.

Tu mêles, dans ton éternel,
Nos passés comme nos futurs,
Nos délices comme nos peines ; et dans ces instants,
Comme le large, à l'aube, je convoque ton ondine quiétude.

De la mort, je n'ose pleurer la perte, du deuil, je ne crains rien ;
Car je sais qu'au fond des abysses houleux, en toi je retrouverai les miens.

Le paradis des hommes est pour moi celui de la mer,
Mon enfer, est celui de leur terre enflammée par la guerre.

Dans le silence de tes vagues, soufflé par le berceau de ton âme,
Je m'ensommeille, mon enveloppe se fait immobile et sourde,
Eternellement béni par ton immuable grâce, je sais,
Que du monde des mortels, je n'ai à craindre le voyage.

Ô toi qui lis ces pages,

Place un peu de sel sur mes paupières ; place un coquillage,
Sur la poitrine où battait autrefois mon cœur,
Sur le front où se murmuraient autrefois mes prières,
Pour que dans l'ombre de l'océan, enfin mon peuple me reconnaisse.

Dans la vie comme dans la mort, nymphe de nacre et de sel,
Je t'embrasserai, sans crainte d'un jour te perdre,
Car sur toi comme sur moi, Isonade veille ;
Et la Prêtresse, elle, nous guide éternellement,
De son amour, soufflé sur la houle amère de nos au revoir.
»

Spoiler:

_________________
Le berceau de Isonade Reiu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189

Le berceau de Isonade

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le culte d'Isonade - Mission libre B
» Les recrues du berceau... - Masamori
» Dans le berceau de l'hiver — ft. Yuki Kaya & Imekanu
» Que le berceau de la bestialité puisse voir le jour parmi la Brume

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: