Soutenez le forum !
1234
Partagez

Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka

Amiko
Amiko

Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka Empty
Lun 25 Juil 2022 - 16:26
Lettres adressées à @Borukan Ashitaka | Expédiée depuis un postier itinérant.

Contenu lettre a écrit:
Cher Ashitaka,

Je... Je... Je pense que tu reconnaîtras vite la personne derrière cette lettre... Tu comprendras qu'il est difficile pour moi d'écrire depuis tout ce temps... Depuis le moment où... j'ai disparu de tes merveilleuses pupilles volcaniques... Mais pas un jour ne passe sans que je pense à elles, à tes bras, à toi...

Je te demande pardon Ashitaka, je n'ai pas pu t'écrire plus tôt, car je n'en avais tout simplement pas le courage.

Je ne mérite ni ton pardon, ni ton amour, je ne mérite que la vie que je mène depuis toujours. Je suis lâche, faible et j'ai peur de ma propre personne depuis toujours, tu le sais.

Aujourd'hui, j'essaie d'avancer vers ce que j'aspire : me libérer de ce démon que je suis. Si je peux en défaire au moins une partie, alors je le ferai, avec ou sans toi.

Sache simplement que dès l'instant où je t'ai confié mon cœur, il est resté tient et le restera éternellement, que je vive ou meurs.

J'arpente actuellement le pays du bois, mais je n'y resterai pas longtemps. Si tu veux m'écrire, tu as peu de temps pour le faire.

A.



_________________
Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka 0nj4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka Empty
Jeu 8 Déc 2022 - 6:57
Dans ce chaos ambiant qui entourait l'apparition de Yonbi, Ashitaka avait été trop faible pour être évacué, trop faible pour aller combattre. Il n'avait eu d'autre choix que d'attendre à Iwa et espérer que ses camarades s'en sortiraient. Il se sentait coupable, d'autant plus que Rakka avait décidé de rester à ses côtés pour l'aider maintenant qu'il ne pouvait presque plus rien faire seul. Elle avait notamment prit le temps de passer récupérer son courrier pour le lui transmettre, et, fait rare, il avait reçu une lettre autre que les missives de mission.

Alors que sa petite sœur adoptive le regardait l'ouvrir, curieuse, il la déplia, lui-même intrigué. Il n'attendait pas vraiment de correspondance et ne voyait pas qui avait pu vouloir le contacter. Mais dès la première ligne, le premier mot, il reconnu l'écriture. En un instant, les larmes montèrent à ses yeux et l'une d'entre elle parvint à s'enfuir pour s'écouler sur sa joue. Un peu gêné par cette humidité en surplus devant sa vision, il continua cependant la lecture.

"Alors ? C'est qui ?!
- C'est... c'est elle..."

Un sourire moqueur, ou plutôt taquin, vint se faufiler sur les lèvres de la petite Yuki qui se redressa.

"Je t'amène de quoi répondre et j'te laisse alors !"

Ashitaka lui fit un léger sourire en essuyant ses larmes de sa main valide puis hocha la tête.

"Merci."

Je ne sais pas comment commencer alors je vais juste te l'écrire comme ça, je t'aime, tu m'as manqué, tu me manques encore, mais je suis si heureux de te savoir en vie...

J'espère que tu vas bien, autant que possible du moins. Je suis désolé de répondre si tard, j'espère que tu recevras malgré tout cette lettre. Une mission a mal tourné et, tu l'entendras sans doute, mais Yonbi a été libéré. Quand tu recevras cette lettre, il aura soit signé la fin d'Iwa, soit sera de nouveau scellé ou mort, mais le verdict sera proche.

Je suis obligé de rester immobiliser pendant un certain temps, je ne peux donc pas venir te retrouver pour l'heure, mais sois certaine que je viendrai te voir dès que je le pourrai si tu l'acceptes. Où que tu sois, Idoku m'y mènera.

J'aimerais te parler plus longuement, mais j'aimerais surtout le faire de vive voix, le faire en pouvant te voir à nouveau. Cependant, même de loin, je veux te le dire encore une fois. Tu n'es pas démon, tu n'as pas à t'en vouloir d'être toi. Désolé de ne pas avoir su te le dire assez, de ne pas avoir pu t'apporter les réponses et le soutien dont tu avais besoin. Si tu me laisses te retrouver, j'essaierai à nouveau. Aussi longtemps que tu me le permettra.

Qu'importe les difficultés, qu'importe les risques, qu'importe les obstacles. Sans toi, je ne suis plus moi. Je ne suis plus rien.

Tu mérites tellement plus, et si tu m'en laisses la chance, alors dès que je pourrais de nouveau me mouvoir, je viendrai te chercher. Je viendrais essayer de faire mieux. De tout mon corps, de tout mon cœur, de toute mon âme. Tous trois, ils sont à toi. Indéfiniment. Pour tous les temps.

Encore une fois, désolé. Désolé pour ce qu'il s'est passé, désolé pour la forme de cette lettre. Je n'ai su contenir les sentiments qui me surpassent en te lisant, je n'ai su m'empêcher d'écrire.

À bientôt je l'espère, à bientôt si tu l'acceptes, je prie pour que cette lettre te parvienne.

Je t'aime,

Ashitaka

Le Borukan reposa sa plume. Il avait écrit d'un jet, incapable de s'arrêter. Il se racla alors la gorge avant d'appeler Rakka qui ouvrit instantanément la porte derrière laquelle elle s'était réfugiée pour lui laisser un peu d'intimité.

"Tu peux la plier pour moi s'il te plait ?..
- Je sais pas, tu me donnes quoi ?"

Le guerrier aux yeux mordorés prit un instant pour réfléchir tandis que la Yuki se mit à pouffer de rire face à son air trop sérieux.

"Donne moi juste ta lettre là, t'es bête ou quoi ?
- Merci Rakka. Tu pourras la faire envoyer à Hayashi no Kuni ? Il faudrait que ça atteigne le postier qui a fait livrer celle que j'ai reçu. Lui devrait savoir où elle est."



_________________
Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Amiko
Amiko

Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka Empty
Lun 30 Jan 2023 - 22:01
Amiko profita des moments où elle était seule pour se rendre aux marchands et postiers itinérants, elle avait espoir de trouver une lettre à son encontre. Cependant, rien n’était arrivé pour le moment. Jusqu’au jour fatidique où contre quelques ryos, on lui tendit une lettre qui semblait avoir longuement voyagé. Surprise, presque miraculeusement, elle avait obtenu une réponse d'Ashitaka.

Avant même de commencer à lire la missive qui lui était destinée, elle se posa dans un coin, seule. Ses mains tremblantes ouvrirent le parchemin et commencèrent à lire. Rapidement, elle sentit ses lèvres trembler tandis que ses yeux se remplissaient de larmes. Il l’aimait toujours, en dépit de tout ce qu’elle avait pu faire, en dépit du fait qu’elle l’avait abandonné lâchement. Elle apprit par la même occasion que Yonbi avait été libéré de nouveau, elle espérait qu’il allait bien et qu’il allait vite guérir, ne supportant pas de le savoir blessé et qu'Iwa n’allait pas être détruite. Elle s’adossa et prit de quoi dans son sac pour écrire, elle avait tout sur elle pour le moment venu. Son papier serait légèrement sali par la terre, mais cela suffirait.

Lettre adressée à @Borukan Ashitaka | Expédiée depuis un postier itinérant.

Contenu lettre a écrit:
Cher Ashitaka,

Tes mots ont atteint mon cœur comme rarement il l’a été. Lorsque j’ai dit que mon cœur t’appartiendrait pour toujours, ce n’était pas des paroles en l’air. Je t’aime et t’aimerai pour toujours.

Je suis attristée de savoir que la situation est chaotique à Tsuchi et j’espère que vous arriverez à vous en sortir. Quant à ta blessure, ça me déchire le cœur de te savoir ainsi et j’espère que tu te remettras vite sur pied.

J’aimerais vraiment te voir aussi, mais j’ai peur que ça soit trop dangereux… Je compte terminer mon périple dans mon pays d’origine et tu sais ce que ça signifie. Je dois me libérer de mes démons, j’ai des comptes à régler. J’ai ouvert les yeux sur ce que la vie m’a offert et j’ai décidé de rendre justice à la jeune Amiko.
Tu ne voudras sûrement plus me voir après ces mots, mais je suis en colère et je compte bien me venger, quoi qu’il en coûte. Mon état se détériore, ma dépendance au sang se fait de plus en plus forte et je dois obtenir des réponses sur ce qui m’arrive.

J’aimerais t’empêcher de venir me voir, mais je sais que je n’y arriverai pas. Si nous devons nous voir, tu devras te faire très discret et cacher ton affiliation à Iwa. Une chose est certaine, je ne ferai pas demi-tour, c’est la vie que j’ai décidé de mener et je ne veux plus perdre cette liberté. Je sais que je ne vivrai pas longtemps en ce bas monde et je compte bien en profiter.

Si tu comprends ces mots et que tu les acceptes, alors je t’attendrai le moment venu.

A.

_________________
Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka 0nj4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099

Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pêche, les yeux dans les yeux, au rythme des vagues [PV Gozan Arukisa]
» Entraînement près des tournesols.(2) | Musashi
» "C'est pas arrivé près de chez vous"
» Retourner au plus près de la Roche | Yugure
» [Arc n°1] Loin de la misère

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Courrier et presse :: Lettres
Sauter vers: