Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois

Narrateur
Narrateur

L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois Empty
Mar 26 Juil 2022 - 3:00

Le fond de l’air était frisquet en cette soirée hivernale, pourtant cela ne semblait pas empêcher les spectateurs de se presser contre les portes de l’Arène d’Asosan tandis que le ciel se couvrait d’un voile orangé sous les dernières lueurs d’un astre solaire pressé de quitter la froidure d’Asosan et à peine la foule installée dans les vastes estrades de ce monument à la gloire du sang qu’une dizaine de serviteur s’afféraient à allumer des dizaines de flambeaux qui vinrent illuminés le vaste cercle sablonneux de l’Arène où, dans quelques instants seulement, les combattants allaient s’affronter possiblement jusqu’à la mort.


Puis, une fois l’ensemble des flambeaux allumés, une femme s’avança seule au milieu de l’arène de sable blanchâtre sous l’acclamation d’une foule qui s’avait ce que la présence de cette dame signifiait car si les combattants allaient et venaient, la présentatrice elle, ne changeait jamais.


L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois HxXi1IO

« Mesdames et messieurs ! Aujourd'hui encore, merci d'être venus, réunis en cette soirée pour admirer nos glorieux athlètes ! Sujets de l'Eau, curieuses et curieux, réjouissez-vous, car pour cet affrontement, vous pourrez admirer un choc de merveilleuse augure ! »


Comme à son habitude, la présentatrice laissa s’écouler de longues secondes tandis que la clameur de la foule s’éveillait avant de finalement s’estomper quelque peu, signifiant à la dame qu’il était temps pour elle de passer à la seconde ligne de son discours.


« En cette glorieuse soirée, vous êtes convoqués par l'ordre du Bronze pour prouver votre valeur ! »


Alors qu’elle terminait sa phrase, la dame passa son regard sur la foule dont l’excitation faisait vibrer la structure imposante de l’Arène jusque dans son centre où elle se trouvait et pendant un instant, la présentatrice ne put s’empêcher de simplement profiter du moment en attendant que les grilles encore closes ne s’ouvrent pour laisser passer les combattants de la soirée.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Anaï Eyana
Anaï Eyana

L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 15:45
De passage en mission à Asosan, c’était l’occasion pour la Céleste d’entrer dans l’arène. En tant que Genin et non habituée des lieux, elle avait affectée à la division bronze, l’occasion pour elle de prouver sa valeur. Il lui avait été proposé de faire équipe avec un partenaire, mais dans le fort de la bataille, tous le monde savait qu’une mauvaise coordination pouvait devenir un handicap.

Aujourd’hui, elle venait pour tester l’ensemble de ses limites, il n’y allait donc pas avoir de cadeau, et pas de place pour s’encombrer d’un partenaire.

La faucheuse était la première à pénétrer dans l’arène, aucune attention donnée à la foule, elle était encore chaude de son échauffement, conditionnée au combat à venir. Totalement concentrée dans les échanges de coups qui allaient bientôt pleuvoir. Elle était torse nue, comme à son habitude. Couverte de tatouages de la tête au pied, lui donnant l’apparence d’une pirate ou d’un gladiateur habitué. Ses pieds nus foulaient le sable et elle venait simplement continuer de garder son cardio éveillé en sautillant sur place en attendant son adversaire.

Les percussions des applaudissements et de cris de la foule résonnaient comme un bruit de fond dans sa cage thoracique, peu à peu, elle pouvait sentir l’adrénaline monter, l’excitation du combat à venir.

Elle appréhendait juste, le genre d’adversaire que l’arène pouvait bien lui réserver.

Résumé des actions:

_________________
L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Narrateur
Narrateur

L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 17:37

Les portes de l’arènes s’ouvraient lentement derrière la présentatrice, laissant passer la silhouette du premier combattant de la soirée et presqu’aussitôt, la clameur de la foule se fit entendre à l’aide de grands cris et sifflement ainsi que bon nombre de commentaires plus ou moins déplacés sur son accoutrement inhabituel ou, plutôt, son manque d’accoutrement au niveau de la poitrine.


« Public adoré d’Asosan, ce soir je vous prie d’accueillir sous un tonnerre d’applaudissements… Anaï Eyana ! Cette louve des mers a décidé de quitter son navire l’espace de quelques instants pour venir vous offrir un spectacle sans nul autre pareil face à son opposante de la soirée… »


De l’autre côté de l’arène, la grille venait a peine d’atteindre sa position finale qu’une ombre massive s’extirpait des entrailles de la terre avant de s’avancer lentement sur le sable toujours légèrement rougeâtre du sang d’affrontement précédent.


L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois 5s23u7VL'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois L8Oxqnd


Tous les regards étaient rivés sur la petite silhouette perchée sur la tête de son camarade éléphantesque puisque, comme à son habitude, la jeune Hokazuka effectuait quelques acrobaties au sommet de celle-ci, cette fois-ci elle se tenait en équilibre d’une seule main tout en tirant la grimace à son adversaire de la journée. Puis, alors que l’éléphant arrivait au centre de l’arène, la gamine se laissa glisser le long de la trompe de son compagnon pour atterrir avec élégance sur le sable encore chaud, terminait son spectacle d’entrée d’une humble révérence en direction d’une foule qui semblait déjà en extase.


« … Hokazukaaaaa… Tsuraaaaa !!! Accompagnée comme à son habitude de son fidèle ami et compagnon… Shimamenõ ! »


La gamine se retourna vers son camarade avant de lui flatter tendrement le front comme elle en avait l’habitude après une belle exécution d’un numéro. Puis, quelques secondes plus tard, elle reporta son attention sur son adversaire tandis qu’un grand sourire lui traversait le visage et l’on ne pouvait s’empêcher de penser à une enfant en pleine fête d’anniversaire tandis qu’elle adressait quelques mots à la céleste.


« Salut ! J’espère qu’on va bien s’amuser ! »


Sautant d’un pied à l’autre d’impatience, la gamine lança un long regard à la présentatrice qui s’empressa de déclarer le début de l’affrontement.


« Sans plus attendre… Que l’Épreuve de ce soir… Commence ! »


Sans plus de préambules, la demoiselle au sourire devenu espiègle enchaîna rapidement une série de mudra tout en prenant une profonde inspiration puis, l’instant suivant, elle relâche celle-ci sous la forme d’une dizaine de projectiles d’air comprimé en forme de défenses éléphantines qui filent à toute allure en direction de la céleste, soulevant au passage le sable de l’arène tandis que son camarade gigantesque enroule prestement sa trompe autour du torse de la gamine avant de repositionner celle-ci derrière sa tête, en hauteur.


* Shimamenō 瑪瑙 : Onyx
** Tsura 面 : Gueule
Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Anaï Eyana
Anaï Eyana

L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 18:26
Une gamine et son éléphant géant, voilà une curieuse surprise. Les Hokazuka étaient répartis dans tous le Yuukan avec la cruelle réputation d’être de grands combattant en duo et de féroces invocateurs. Si la première surprise était visible de tous, quelle allait être la deuxième ?

Un peu de spectacle, quelques acrobaties alors que la Céleste venait se concentrer sur son fort intérieur. Il n’y avait pas de temps à perdre dans ce combat, elle devait rapidement atteindre un niveau de calme nécessaire à donner presque le meilleur d’elle-même. Elle avait recherché une occasion pour tester ses capacités, il n’y avait pas meilleure opportunité.

Dès le combat lancé, la Céleste venait foncer en direction de la jeune fille devant son éléphant alors qu’elle exécutait ses mudras. Dans un silence intérieur bouleversant les hurlements d’encouragement à l’annonce d’un affrontement. Elle voulait s’amuser, Eyana n’était pas là pour jouer. Aucun son, aucun bruit ne venait perturber sa course alors que sa peau devenait rougeoyante, ses veines commençaient à se creuser et une puissante émanation verte provoquée par sa sueur devenait clairement visible.

Tsura envoie une dizaine de projectiles et au moment où ils arrivent sur l’Anaï, une puissante déflagration vient émaner de son corps, repoussant tout autour d’elle mais n’arrêtant certainement pas sa course. La déflagration avait pour visée de la protéger de l’assaut conséquent tout en déstabilisant ses deux adversaires. Car elle n’était, VRAIMENT pas là pour rire.

Prête à offrir un show, elle venait serrer ses poings en arrivant au corps à corps alors qu’elle déclenchait l’ouverture de la cinquième et sixième porte en arrivant à une vitesse ahurissante. Des flammes venaient apparaître au niveau de ses mains et ciblant la petite fille devant son éléphant, ses poings venaient s’abattre telle une pluie de flamme dans un enchaînement mortel.

Eyana avait déchaîné le Festin du Lion, un enchaînement lourd mais absolument fatal. Elle frappait avec un calme indescriptible, le visage fermé, concentrée, elle était uniquement focus sur ses frappes et les points vitaux de son adversaire pour ne laisser aucune échappatoire.

Résumé des actions:

_________________
L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Narrateur
Narrateur

L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois Empty
Mer 17 Aoû 2022 - 23:31

La gamine n’attendit pas la réaction de son adversaire à son assaut plus que frontal avant de composer une série de mudra et apposa un sceau directement sur son compagnon, rendant celui-ci bien plus léger qu’il ne devrait réellement l’être. Puis, profitant de cette vitesse nouvellement acquise, le duo s’élança dans une série de parade au rythme effréné, mêlant habillement agilité et force brute afin de repousser la trentaine de coups que lui réservait son adversaire.


Malgré cette démonstration plus qu’éblouissante des compétences martiales du duo, celui-ci ne semblait pas s’en être sortit complétement indemne puisque de nombreuses marques de brûlures venaient recouvrir les différentes zones utilisées par la gamine et son animal pour parer l’assaut de son adversaire et, visiblement, Shimamenō avait usé de la vitesse donnée par Tsura pour parer un plus grand nombre de coups que celle-ci puisque son derme portait désormais de nombreuses traces de blessure.


« Wow ! Tu n’y va pas de mains mortes ! À notre tour maintenant Shishi ! »


Tout en parlant, la jeune femme vint se positionner de part et d’autre de la céleste et, presqu’aussitôt, la gamine prit l’apparence d’un éléphant aussi volumineux que son compagnon d’aventure avant de se ruer sur leur cible, prenant celle-ci dans un violent étau qui promettait d’infliger de lourds dégâts à quiconque l’encaisserait de plein fouet.


* Shimamenō 瑪瑙 : Onyx
** Tsura 面 : Gueule
Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Anaï Eyana
Anaï Eyana

L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois Empty
Sam 27 Aoû 2022 - 21:09
Une vitesse surprenante avait permis à l’enfant de s’en sortir sans être directement au tapis, son compagnon animal avait cependant membres brisés sous l’impact des frappes, l’handicapant certainement pour le reste du combat à venir. Cela lui avait permis de survivre, la Céleste aurait dû y aller un peu plus fort. C’est ce qu’elle allait faire maintenant que le duo venait s’éloigner en prévision d’une attaque qui n’allait pas se faire attendre.

Une douleur sourde frappait l’Anaï dans les lombaires et l’ischio jambier droit, ses bras étaient douloureux, eux aussi, mais pas assez encore pour la faire fléchir. Elle s’était énormément entraînée sous sixième porte, mais un combat réel était une tout autre chose. Ce n’était que la deuxième fois qu’elle avait recourt en combat à cette puissance et la douleur était toujours faramineuse et surtout, très rapidement présente. Mais Eyana était endurante, ce n’était pas en si peu de temps qu’elle serait handicapé par sa puissance divine.

Au même moment, le duo Elephantidae se ruait sur elle de façon à la prendre en tenaille. Ici, deux options s’offraient à elle, elle restait beaucoup plus rapide que les deux, elle pouvait donc aisément bondir hors de la portée de l’attaque puis charger la jeune fille pour terminer le combat en appelant à la puissance de la panthère. C’était la solution la plus logique. Mais cela prenait le risque de devoir ensuite combattre le Ninken plus longtemps, même s’il était déjà handicapé, c’était sans compter sur le fait que les Portes Célestes allaient prendre leur taxe et le corps de la possédée lui envoyait des signes évidents que cela allait bientôt être intenable. Donc non, plutôt, elle allait faire confiance à sa puissance pour pouvoir rivaliser avec les éléphants.

Sans un mudra, alors que le duo arrivait sur elle, une puissante déflagration de Fûton venait recouvrir les membres de la Céleste qui en un mouvement simultanés de ses deux bras en opposition, venait, d’un revers, repousser les deux énormes charges qui visaient à la piétiner. Autant par sa force physique que la puissance de son Ninjutsu élémentaire. Ils n’étaient pas repoussés très loin, simplement déviés de leurs courses en arrière.

Elle ne faisait pas attendre la suite, sans un mot, Eyana se tournait directement vers la Hokazuka plutôt que compagnon aux os brisés. Elle avait remarqué qu’elle était moins rapide que lui, probablement que la technique leur ayant permis de presque rivaliser avec la vitesse de la sixième Porte ne l’affectait que lui. Ainsi, l’Anaï visait à s’en prendre à la maîtresse plutôt que le compagnon.

Qu’elle soit encore en forme animale ou de nouveau humaine, peu importe, un coup de coude extrêmement rapide lui arrivait d’ors et déjà dessus, suivit d’une véritable pluie de coups provenant de toutes les directions étant uniquement centré sur elle et au niveau de son visage afin de la mettre KO. La technique était rapide, même pour un enchaînement sous sixième porte. Puis après un dernier coup de pied visé dans l’arrière de la nuque depuis son dos, Eyana effectue un dernier déplacement, surgissant face à la jeune fille pour lui délivrer un crochet visant à la mettre KO.

Résumé des actions:

_________________
L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana

L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jamais deux sans trois ! [ft Aizen]
» 00. Deux ou trois [Introduction]
» Un, deux, trois... Soleil ! ~ Sinaaq
» La forêt Shiranui - De deux à trois.
» Trois jours, deux nuits (T. Asami)

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: