Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana

Gekirou no Tenryu
Gekirou no Tenryu

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Mer 27 Juil 2022 - 15:23
[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana R503

Une première mission au sein de la Brume te fut confiée, à toi ainsi qu’à une autre genin. Un crédit de confiance qui venait de t’être accordé alors que tu n’étais qu’une jeune recrue, peut-être en raison de ta maturité ou de tes connaissances en navigation, mais une chose était sûr, tu n’avais pas l’intention de décevoir. Préparant tes affaires et entourant ton corps de vêtements suffisamment chaud pour survivre au grand froid, tu avanças, katana à la ceinture, en direction de l’impressionnant navire qui attendait ta venue. La Corne de Ryûjin attendait votre venue, armée de son impressionnant brise-glace prêt à traverser les mers gelées de Yuki no Kuni. Saluant le Capitaine du navire dont tu devais assurer la sécurité et la progression, tu avanças, bandeau shinobi flambant neuf attaché autour du bras, en direction de la proue. De larges plaques de fer bardées la coque du navire, telles de féroces mâchoires prêtes à se rabattre sur sa proie.

« Tenryu, Samouraï et genin de Kirigakure no satô. »

Tu n’étais pas encore habitué à ta nouvelle situation. Tu avais été élevé comme un samouraï et il était encore difficile pour toi de te détacher de cette identité, d’autant que ton katana te rappelait sans cesse tes origines. Fidèle à toi-même, tu ne pris pas le temps de discuter, observant minutieusement les équipements du navire. Ta main glissa sur le bois, observant attentivement en contrebas ce qui allait permettre de fendre la glace.

« Avez-vous déjà testé cet équipement en condition réelle ? C’est votre première traversée en terres gelée ? Je ne remets pas en doute vos compétences, mais je ne tiens pas à affronter l’inconnu sans être un minimum préparé. »

L’homme s’approcha de toi, t’obligeant à lever la tête, toi qui étais habitué à ce que cette situation soit en général inversée. Sa poigne immense se posa sur ton épaule, un grand sourire béant se dégagea derrière son imposante barbe avant qu’il ne prenne la parole, tapant nonchalamment sur les couches de tissu protégeant ton corps, provoquant de légères vibrations sur ton corps entier.

« Voyons gamin, je pense que tu n’as pas compris la situation. Votre travail consiste à s’assurer que le voyage se passe bien. Nous protéger, certes, mais aussi nous mener à bon port. Si nous faisons appel à vous, c’est justement parce que nous faisons face à l’inconnu. Nous, on gère la logistique, le reste, c’est à vous. Pour répondre à ta question, ce brise-glace improvisé à été terminé ce matin-même, je te laisse imaginer la suite. »

Sa grande main s’arrêta enfin de te claquer l’omoplate, te faisant presque plier un genou de soulagement. Il s’agita, criant sur ses hommes avant de retourner à la barre du navire, s’affairant à ses ultimes préparatifs. De toute évidence, tu n’étais pas plus avancé et la traversée allait dépendre de tes bonnes prises de décisions… Mais au fait, tu n’étais pas censé être seul d’après la missive, alors où étais ton partenaire ?

@Anaï Eyana
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13332-une-lame-d-acier-froid-destine-a-trancher-la-chair-de-ses-ennemis-gekirou-no-tenryu https://www.ascentofshinobi.com/t13354-un-coeur-valeureux-pour-proteger-les-siens-gekirou-no-tenryu
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 11:16
De belle heure, à bord de la Corne de Ryujin, une brise salée et fouettant l’air ambiant s’était abattue sur la brume. Périple assuré dans des conditions difficiles. Un hiver qui venait apporter sa couche de glace à une mer déjà traitresse. Eyana savait qu’elle allait devoir mettre toute son expérience maritime à profit lors de cette épopée. Elle faisait équipe avec un nouveau, elle qui était dans les vétérans parmi les Ninjas de rang inférieur, principalement encore à ce rang en raison de son escapade de deux ans loin du village. Elle jouissait cependant d’une certaine notoriété en raison de ses capacités de duelliste.

Vêtue ce jour d’un épais manteau au vu de la mission, de bottes et d’un pantalon, elle n’était pas dans son accoutrement naturel. Mais il fallait dire qu’un voyage à Yuki au cœur de l’hiver représentait un défi climatique en soi, surtout au vu du chemin visé.

Des rumeurs filaient parmi les guerriers, celle d’un intérêt soudain pour le pays des Neiges. Si la coopération avait toujours été essentielle et forte, laissant parfois même la direction de la Sanglante à un Hyosa, cette fois-ci, la Brume avait visiblement des objectifs concernant ces contrées. Après une lutte contre les gros bonnets pirates, des établissements de routes commerciales, de la gestion de gisement, des recrutements pour l’armée d’un Daimyo ayant tout à prouver. Quelques murmures parcouraient les rangs, mais ils étaient bien vite éteint par un manque flagrant de sources officielles.

Et rien ne sortait des rangs.

A l’extérieur, le Samourai semblait s’être présenté à l’équipage de la Corne. Laissant ses deux talons fouler le bois extérieur, la Céleste venait le saluer à son tour. Sa dextre s’agitant au-dessus de son épaule de gauche à droite et une simple inclinaison à son égard en signe de respect.

Eyana : « Bienvenue à bord Tenryu-San. Anaï Eyana, je serais ton duo pour cette mission. Nous allons pouvoir partir si tu es prêt. »

Comme si l’acquiescement allait de soi. Un des membres de l’équipage venait chercher les bagages du Genin et lui montrer le hamac où il allait pouvoir voyager vers le pays des songes. L’ensemble était spartiate, le navire armé pour la guerre mais aussi pour creuser son chemin. Véritable fourmilière de marin sous la tutelle du Bosco et de ses matelots, tous le monde commençait à aller et venir en prévision du départ. Le Galion était un imposant bâtiment, véritable fleuron de l’arsenal maritime Kirjine.

Le genre de navire que voulait commander Eyana un jour.

Si le Samourai la cherchait, la brune pouvait être aperçue à la manœuvre, en compagnie du Maître d’équipage, n’hésitant pas à servir de voltigeuse le long des huniers. Il était perceptible en un coup d’œil que la navigation était son affaire. La Corne elle, allait bientôt quitter le port.

_________________
[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Gekirou no Tenryu
Gekirou no Tenryu

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Mar 2 Aoû 2022 - 16:45
Il ne fallut que quelques secondes pour que ton seul œil encore valide ne soit attiré par la chevelure d’ébène d'une jeune femme qui de part ses mots et sa stature ne ressemblait en rien au reste de l'équipage. D'un simple coup d’œil, il ne t'en fallut pas plus pour y voir ta partenaire du jour avant qu'elle ne daigne se présenter. Tu avais toujours eu le regard acéré et observateur, un art que tu avais appris au cours de tes années au sein de Tetsu, là où la moindre contraction musculaire permettait de prédire un mouvement de sabre et ainsi prendre un avantage.

Inclinant la tête respectueusement, le dos légèrement courbé et la main sur le torse, tu saluas respectueusement cette dernière qui était ton égal. La politesse était presque un art dans tes contrées, si bien que tu n'hésitais pas à y mettre les formes en tout temps. A la discrétion la plus totale des marins, tu composas un mudra de tes mains après ta salutation. Un rituel que tu planifiais à chaque nouvelle rencontre pour assimiler la signature du chakra de tes compagnons, afin de graver ces derniers dans ta mémoire.

"Enchanté, Eyana-san. Ne tardons pas et mettons les voiles, je préfère éviter de perdre mon temps. Si tu le permets, je vais me poster sur la vigie. Je n'ai que peu de talent marins, autant mettre à profit mes capacités sensorielles et mon attention. Je serais l’œil de ce navire jusqu'à destination."

Parfaitement formel et d'une rigueur presque militaire, tu empoignas le cordage reliant le plus haut mât du navire de sa base à son sommet où trônait ton poste en devenir. L'un des marins initialement associé à cette fonction comprit rapidement qu'il ne pourrait pas te retirer cette idée du crâne, si bien qu'il te déposa dans les mains une longue-vue prévu à cet effet. D'un mouvement rapide, emportant tes quelques effets sur le dos, tu escaladas de sa hauteur le tronc taillé avec minutie, atteignant en quelques foulées le sommet.

Devant toi se dessiner l'horizon incertain qui vous attendez. Il ne fallut que quelques minutes avant d'entendre la corne annonciatrice de votre départ, tandis que la foule s'agita en contrebas. Tu observais les matelots courir dans tous les sens au cœur d'une symphonie dansante parfaitement exécuté. Tu découvrais ainsi un monde que tu ne connaissais que très peu, ayant simplement voyagé en temps que passager et non comme l'un des rouages capital de cette machinerie dantesque. Tu inspiras pleinement l'air humide au sein de tes poumons, oxygénant tes veines et atténuant ton rythme cardiaque. Si pour l'heure ton rôle n'était pas encore clef, il n'allait pas tarder à l'être.

Les heures coulèrent lentement, sur la mer calme du pays de l'eau. Habituellement connu pour ses temps orageux, il était devenu de plus en plus en rare de traverser une mer d'huile et pourtant, même les mouettes trouvaient agréable de voler à l'arrière de vos voiles. Adossé au mât, les bras croisés et l’œil presque endormi, tu ressentis l'air se rafraîchir autour de toi. Un léger frisson parcourra ton corps, signe d'un changement d'atmosphère. Te redressant, tu déposas tes mains sur le rebord de la vigie, fronçant légèrement tes sourcils sur l'horizon, comme pour te préparer à la suite des évènements à venir.

Tu pouvais observer un contraste au fin fond de la ligne d'horizon, un changement de temps qui n'était sans aucun doute annonciateur d'aucune bonne nouvelle. Yuki no Kuni était de plus en plus proche tout comme les mauvaises surprises l’accompagnant. Gonflant tes poumons d'airs, tu te pencha au dessus du poste de gouvernail.

"L'air se refroidit à l'horizon ! On va traverser une tempête de grêle !"

Tu en étais quasiment certain. Tetsu no kuni était un pays également touché par le froid et tu connaissais trop bien la couleur et l'atmosphère de ce ciel en prévision.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13332-une-lame-d-acier-froid-destine-a-trancher-la-chair-de-ses-ennemis-gekirou-no-tenryu https://www.ascentofshinobi.com/t13354-un-coeur-valeureux-pour-proteger-les-siens-gekirou-no-tenryu
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Jeu 4 Aoû 2022 - 7:04
Un stoïcisme rappelant les plus jeunes années d’une duelliste enthousiaste. Une volonté de trop bien faire, de livrer une image de soi inébranlable, une façon de renforcer le palais mental qui renferme la détermination. Cela avait été une façon pour l’esprit d’accéder à la contemplation, souvent perfectionniste, jamais trop loin d’une colère qui ne sait que s’exprimer lorsque résonne l’appel de la bataille.

La Colère… Elle avait laissé libre court à la Contemplation. Dans la douleur s’exprimait un état de zenitude complet, une ignorance de tout ce qui concernait autre chose que le combat. Une face à face infernal aux portes d’un enfer de douleurs où aucune manifestation de ce dernier n’avait sa place. Seul comptait les coups portés, les défenses aux assauts acharnés et rendre coup pour coup, qu’importe la douleur, qu’importe les limites d’un corps déjà outrepassé.

*Et ensuite il y l’extase.*
*Oui, bientôt.*
*Nous verrons, tu n’es pas encore méritante.*
*Parce que cela dépends de toi ?*

Un silence, synonyme d’une réponse que l’entité n’était pas prête à donner ou un mensonge qui n’était pas dans une nature inconnue de l’être humain et surtout inconnu de la Céleste. Un passager clandestin omniprésent qui ne faisait que se satisfaire des excès et des charniers d’une demoiselle en perdition, d’une force de frappe de la Brume sanglante promettant bientôt de réserver à Yuki No Kuni une barbarie qui la caractérisait tant. Quels Hyosa, quels Yuki oseraient se mettre sur la route d’un être à la puissance divine ? Même Misaki n’avait pas cette audace.

Peut être… Nibi ?

Un frisson parcourait tout son corps, non pas de peur, mais comme si une résonnance avait lieu.

Le Samourai à la vigie, une Mizujine à la navigation, ses sens étaient sûrement meilleurs, la dextérité incroyable dont faisait preuve les mains rugueuse de la combattante avec les cordes ne laissaient que présager une traversée maîtrisée. Relayant un équipage craignant une accalmie avant la tempête de givre. Quel fou pouvait donc imaginer traverser le pays des neiges en plein hiver ?

L’eau, ses braves guerriers, ses braves marins, plus courageux que le reste du monde. Connu pour leur ténacité, leur fougue guerrière et leur sécularité. Personne n’avait jamais réussi à les conquérir, et personne n’avait même jamais réellement oser tenter. Toutes les frappes n’étaient que des coups d’états, des putsch et autre fourberies.

J’adore la trahison, mais je déteste les traitres.

Voilà une bonne phrase de Mizujine. Une pensée pour Kaïba à l’aube de l’hiver, qui profilait probablement ses propres plans sans savoir que les ombres de l’eau se tenait dans leur sillage, prêt à frapper.

La tempête de grêle affluait alors que la Céleste se tenait le long d’un Hunier. S’accrochant au mat de misaine en constatant le déchaîner d’une tempête déraisonnée là où la panique semblait saisir même le plus vieux des loups de mer.

Marin : « Bordel vous avez vu la taille ? Ca va déchirer nos voiles !! Repliez les ! »

Une pensée immédiate au fait de se retrouver à subir sur place, perdre du temps, peut être une journée en ayant un bois sous les assauts constants d’une mer gelée et de gigantesques morceaux de givres qui s’abattent dessus. Terrés comme des rats à la cale alors qu’il y avait tant à faire. Non, là ne serait pas un moment d’accalmie vécu comme des lâches.

Il y avait la fierté Mizujine.

Eyana : « Capitaine, avançons, je m’occupe de la grêle. »

Une série de mudra à la vitesse de l’éclair, signe d’un Ninjutsu avancé maîtrisé mais qui n’était encore rien face à ce qui se présentait. Lorsque le coq venait suivre le serpent dans son dernier mouvement de dextre, la grêle ne fut plus qu’un flux repoussé, par des bourrasques de vent entourant l’ensemble du navire et venant gonfler la voile, manquant de faire perdre l’équilibre à ceux qui n’avaient pas la chance d’avoir les pieds figés par du Chakra. Tout autour de la masure de bois flottante, les perles de neiges et de glaces venaient s’écraser dans l’eau après avoir été dévier de leur trajectoire. Un véritable Globe Céleste venait défendre le navire des assauts des intempéries.


_________________
[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Gekirou no Tenryu
Gekirou no Tenryu

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Ven 5 Aoû 2022 - 5:34

La panique pu se lire dans le visage des marins quelques instants après tes mots. Tu venais de lancer le premier cri de détresse, celui qui était annonciateur d'une traversée délicate, dangereuse et surprenante. Les hommes habitués au pays de l'eau ne connaissaient pas les rudiments de la navigation en eaux gelées et le navigateur de la Corne de Ryûjin n'était pas habitué à traverser des atmosphères hivernales d'une telle rigueur. Les premiers mots du Capitaine furent signe d'inexpérience. Là où les hommes lambda ne peuvent plus agir, c'est le moment où les shinobi entrent en action. Il était temps de vous démarquer et de faire ce pourquoi vous étiez embauchés sur ce bateau.

Ton partenaire ne prit pas le temps de réfléchir, prouvant ainsi sa détermination et son sang-froid, exécutant une série de mudra, faisant s'élever un puissant courant d'air dans le ciel qui vint encercler le navire de son vent divin. Une protection céleste, animée par la volonté et le chakra, propulsant le navire en avant et contraignant la grêle à longer les parois du Mistral. Renforçant tes membres inférieurs d'une légère quantité de chakra, tu t'accrochas du mieux que tu le pouvais à la vigie, profitant de la protection de vent pour te redresser et faire face à ce qui allait suivre.

Si la protection se voulait parfaite, il devenait difficile de conserver la vue dans un tel déchaînement. Le vent et la grêle se mélangeaient, tandis que le ciel continuait de s'assombrir et que la mer commencée lentement à entrer dans une rage folle. Gekirou no Tenryu, Tenryu de la mer déchaînée, voilà un surnom qui allait prendre toute son ampleur en cet instant précis, était-ce le début d'une légende ou d'une mascarade ? L'horizon disparaissait lentement, vous éloignant de la terre promise et aveuglant vos sens. Une chose était sûre, un cap devait être maintenu.

"Maintenez le cap ! Quoi qu'il arrive, ne déviez pas du Nord-Est, c'est votre seul objectif !"

Composant un enchaînement de mudra, il était l'heure pour toi de justifier ta présence. Une pluie commença à se mêler aux grêlons, frappant le vent céleste protégeant le navire et s’étendant au large du vaisseau tel un micro-climat dont tu étais l'épi-centre. Une pluie calme perdue au milieu de la tempête, si bien qu'elle semblait presque indiscernable dans ce chaos. Un mudra maintenu, l’œil fermé, tu faisais preuve d'une grande concentration sur ta technique. Chaque goutte avait l'effet d'un sonar, si bien que tu devais deviner chaque élément qui t'entourait. Le contact de la pluie avec l'eau de l'océan, mais également avec des éléments nocifs... Une cartographie mentale commençait à s'installer dans ton esprit.

"Anaï-san ! On risque de rencontrer des icebergs ! Puis-je compter sur toi pour les détruire ?! Je t'indiquerai une direction, mais ma technique est perturbée par la tempête, je ne pourrais pas être d'une grande précision !"

C'était un fait. Discerner un bloc de glace dans ce chaos symphonique relevait d'un véritable défi, si bien que la place pour les erreurs était grande. Ta concentration devait être maintenue à son paroxysme pour deviner ce qui était un iceberg ou non, t'empêchant d'agir de toi-même.

Tu ne pus attendre la réponse de ta partenaire, ton radar t'indiqua un élément anormal qui se rapprochait dangereusement de vous. Si le vent divin protégeait les cieux de toute agression, la coque du navire était quant à elle à la merci des caprices de l’océan.

"NORD-OUEST !"



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13332-une-lame-d-acier-froid-destine-a-trancher-la-chair-de-ses-ennemis-gekirou-no-tenryu https://www.ascentofshinobi.com/t13354-un-coeur-valeureux-pour-proteger-les-siens-gekirou-no-tenryu
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Ven 5 Aoû 2022 - 7:10


Le vent rugissait dans les voiles et les courants venaient repousser la glace en se frayant un chemin à une vitesse désormais de croisière pouvant provoquer un violent mal de mer chez quiconque n’étant pas assez solide pour encaisser les secousses. Au sommet de la vigie, le Samourai s’imposait comme les uniques yeux de la bâtisse de bois contre d’éventuels autres incidents pouvant survenir. Si la traversée atteignait une vitesse jamais escomptée, un choc frontal aurait pu être d’autant plus dangereux.

Le Dome ne tiendrait pas éternellement et l’espoir était de rapidement sortir de cette zone d’intempérie intense. Que la Céleste n’ait pas à utiliser l’ensemble de sa réserve de Chakra dans la protection d’une grêle.

Il venait l’interpeller, concernant les éventuels obstacles. Elle n’y voyait rien et ses prédictions ne seraient qu’approximative. Elle allait devoir faire avec, il était nécessaire que ce soit suffisant.

Eyana : « Je m’en occuperais, sans grande précision alors ! »

Mais sans attendre, comme convoqué par le destin face aux experts de la mer. En bas, gérant une manœuvre chaotique, il ne se doutait pas du chaos qui allait survenir au moment même où le Dôme se préparait à disparaître et la grêle de nouveau s’abattre sur le pont, le Samourai indiquait un danger, inconnu, peut être mortel.

Un enchaînement de mudra, une dextre ultra rapide, le signe du coq en premier, suivit du lièvre, du buffle et finalement de la chèvre. Une profonde inspiration, bien moins une transe méditative qu’un tir de sniper alors que les deux pieds de la Céleste venait parcourir le hunier jusqu’à son extrémité Nord Ouest.



Un souffle, un moment de silence alors que le Dôme se dissipait et qu’une simple petite boule blanche fusait dans la direction indiquée. Puis un premier bruit sourd au moment où elle touchait l’obstacle.

Eyana : « J’ai le navire ! »

Dans le sens, le protéger. Le dôme disparaissait, la grêle venait de nouveau atterrir sur le pont alors que ses énormes blocs débutaient le fauchage des voiles. Un mudra de Serpent, et le Dôme venait de nouveau se matérialiser.



Au même moment, un second bruit, une explosion, une seconde après la première venait retentir et un déchaînement de lame de vent venait s’abattre sur toute la zone, ravageant les obstacles, ce qui aurait pu faire chavirer le navire sans le globe céleste qui le maintenait à flot. Ce qui aurait pu faucher les mats, si les courants venteux opposés ne se mener pas un lourd combat. Seule toute la zone autour du navire se faisaient dégagés alors qu’il continuait son inexorable course à travers la glace.

Eyana : « On avait dit sans grande précision, pas vrai ? »

Un petit essoufflement gagnait la Genin alors que le navire tanguait tout de même légèrement et que l’enfer des flots n’étaient peut être pas encore terminé. Elle avait déjà consommé un tier de son Chakra, puisse la traversée être moins gourmande où elle ne tiendrait pas le coup.

_________________
[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Gekirou no Tenryu
Gekirou no Tenryu

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Sam 6 Aoû 2022 - 5:15
Les minutes défilaient au gré du vent, à une allure défiant toutes concurrences. Tout semblait s'enchaîner à une vitesse hallucinante, si bien que tu en perdais la notion du temps. Ta pluie s'abattait, la grêle était repoussée et les premiers blocs de glace furent soufflés par la puissance des jutsu d'Eyana. Une complémentarité s'était installé sur le navire, faisant de vous deux un redoutable duo qui permit de traverser la tempête sans accroc. La traversée était cependant loin de se terminer, vous promettant encore une longue traversée avant d'atteindre votre objectif.

Les futons d'Eyana avaient de quoi te souffler, promettant une combattante aguerrie malgré son statut de genin, bien loin de ce que tu espérais d'une "novice" d'un point de vue militaire. Tu n'avais pas prévu de vous en sortir avec si peu de dégâts, tant la tempête et les icebergs présentaient des dangers conséquents : à la moindre erreur, c'était les voiles ou la coque qui subiraient un coup fatal, sans deuxième chance envisageable. Après plusieurs minutes, tu ne sentis plus aucune menace à l'horizon, si bien que tu te décidas à ouvrir les yeux, observant l'absence de grêle dans le ciel.

Un frisson parcourra ton échine, tandis que la sueur perlait sur ton front. Les gouttes s'évaporaient au contact de ta peau brûlante, preuve d'une forte émanation de chakra et de concentration, bien que tu n'avais pas fait la partie la plus difficile du travail. Tu levas la tête vers le ciel, apercevant des faisceaux de lumière se dessiner au travers des nuages sombres de la tempête, annonciateur de la fin du chaos.

"Les genins de mizu ne sont finalement pas si mauvais que je le pensais, vous avez un peu de ressources."

Une légère pique provocatrice, comme une façon de prendre de la légèreté sur la situation et apaiser les esprits tendus des marins, mais aussi les vôtres, shinobis. Tes épaules se décontractaient et la pluie cessa de tomber, t'amenant à te redresser pour appuyer ton corps le long de la vigie tandis que tu relâchais un profond soupir.

"Bien joué Enaï-san. Capitaine, la mer semble se calmer à l'horizon, on ne devrait plus tarder à atteindre la Mer Blanche. C'est maintenant que notre véritable mission va commencer."

Composant une succession de mudra, tu pris la décision de prévoir la suite des événements avec un peu d'avance, usant de tes arcanes pour t'apporter du renfort. Deux clones formés à partir de l'eau salée de l’océan se formèrent à tes côtés : le premier resta au poste de la vigie, surveillant l'horizon, tandis que le second sauta du mât pour atterrir à tribord du navire. De ton côté, tu descendis également, t'appuyant sur le rebord du vaisseau à bâbord, observant l'horizon qui se dégageait sous tes yeux.

"On ferait mieux d'être méfiant, que ce soit la glace, les requins, les baleines ou encore les pirates, je trouverai ça surprenant que notre traversée se termine aussi calmement."

La lueur des rayons du soleil s’épaississait, jusqu'à lentement vous éblouir, témoignant de la sortie du tunnel. L'orage n'était désormais plus qu'un mauvais souvenir.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13332-une-lame-d-acier-froid-destine-a-trancher-la-chair-de-ses-ennemis-gekirou-no-tenryu https://www.ascentofshinobi.com/t13354-un-coeur-valeureux-pour-proteger-les-siens-gekirou-no-tenryu
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Sam 6 Aoû 2022 - 6:34


Eyana : « Il n’y a pas de Genin de Mizu mon cher, que des Genins de Kiri. »

Une façon de ne pas établir de différentiation entre les deux individus. Ne pas se baser sur des caractères de discriminations, aussi futile et comiques puissent-ils être. C’était déjà un étranger, et ça, c’était déjà suffisamment négatif. Mais il avait pourtant des traits Mizujines.

Quelques ordres plus tard, une conversation et des mises en garde, l’accalmie venait s’abattre de nouveau sur le navire. Au plus proche d’un après tempête, les marins reprenaient leurs esprits, réajustaient les cordages, venaient s’assurer que tout était toujours bien attaché. Le Bosco s’assurait de la santé de chacun, et se satisfaisait d’un petit discours pour remettre tout le monde d’aplomb.

Une petite propulsion provenait depuis les huniers avant de se figer aux côtés du Capitaine du Navire. Deux mirettes bleu glaces examinait l’homme qui venait s’essuyer avec un mouchoir plusieurs perles de sueurs.

Eyana : « Mon Capitaine, je pense que nous pouvons déployer les focs et hisser les voiles d’étai, utiliser l’artimon pour nous guider tout droit sur Yuki, nous devons éviter de trop jouer avec les mers hivernales. »

Il venait dresser son regard en direction de son interlocutrice, la fatigue des âges et du stress était visible. Celle d’un homme qui réalise un travail par passion, mai un travail qui lui demande beaucoup.

Capitaine de la Corne de Ryûjin : « Je sais bien, mais j’aimerais aussi conserver ma manœuvrabilité et surtout garder mes hommes sur les voiles principales. »

Un compromis souvent difficile à établir sur de tels navires surtout en mer dangereuse, prendre plus de temps mais multiplier les risques de problèmes ou s’armer pour être au mieux à réagir en cas d’incident. Les voiles prenaient plusieurs minutes à être replier, voir parfois des heures.

Eyana : « Je peux m’en occuper, s’il le faut. »

L’assurance d’une experte en navigation, une qui avec le temps, avait fait de la mer et des coques son domaine de prédilection avec la guerre.

Capitaine de la Corne de Ryûjin : « Ce n’est pas votre travail, ne vous inquiétez pas, on va s’en occuper. »

[…]

Le navire frôlait la surface de l’eau en parcourant par à-coup un chemin tumultueux vers les eaux Yukijines. Après une journée, le théâtre de la traversée se métamorphosait en un véritable charnier de glace et de neige. La mer se vidait de plus en plus de toute sa présence de bois qui osait la parcourir, les navires n’ayant bientôt plus de chemin pour se faufiler annonçant la saison difficile pour le Pays qui n’avait plus de commerce sur lequel stablement se reposer.

Eyana : « Il es temps de voir si notre technologie fonctionne. »

Happant les vagues avec son énorme perce neige, la Corne de Ryûijin venait de son imposant structure éperonner la première partie de la glace. Le choc initial fut rude, plus d’un marin dut se tenir au bastingage sous peine de tombe. Puis un crissement permanent venait se faire entendre, c’était le bruit de la neige givrée qui se faisait écarter du chemin du mastodonte.

Du haut d’un hunier comme de la vigie, le spectacle était à couper le souffle. Il était possible de voir la glace se fracturer et s’entasser sur les côtés ou disparaître dans les abysses. Le métal venait détruire les gigantesques couches de glaces alors que le vent gonflait les voiles de l’embarcation qui avançait à un rythme très ralenti, mais réalisait son chemin. Dans le dos du galion, un grand sillage était tracé. Un chemin, l’objectif de la mission était de créer la voie, celle-ci semblait bien engagée.

_________________
[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Gekirou no Tenryu
Gekirou no Tenryu

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Mar 9 Aoû 2022 - 12:17
Tu restais en retrait tout le long du discours du capitaine. Tu n'avais qu'une mission, le reste n'était que des futilités, bien que le Bushido te rappelait sans cesse au sens de la camaraderie qui était si difficile pour toi. Tes clones se contentaient de suivre leur mission initiale, celle de suivre l'avancée de la traversé et de vous tenir au courant en cas d'imprévu. De toute évidence, les mizujins savaient y faire en navigation, la preuve en était Eyana, qui par son langage te laissa presque pantois. Tu étais finalement le seul à ne pas vraiment maîtriser les rouages d'un navire, raison de plus pour te montrer irréprochable.

Après une longue journée de navigation en eaux glaciales, frôlant tour à tour les icebergs flottant à la surface, votre vaisseau parvint à gagner ce qui ressemblait désormais non plus à un océan d'eau, mais à une véritable étendue de glace. Le froid était devenu mortel pour quiconque ne s'y était pas préparé, d'autant que le vent ne semblait pas vouloir se calmer, frappant ton visage de son voile givré. Tu te rapprochas alors de la proue, observant avec attention les plaques d'acier fendre la glace.

Un choc violent qui te fit légèrement basculer vers l'arrière, mais dont tu parvins sans moindre mal à te redresser, constatant les dégâts de l'armature. Une fissure se provoqua, fracturant la glace et ouvrant ainsi une voie pour votre navire et qui sait, pour les shinobis de la brume le moment venu.

"On dirait que ça fonctionne bien. Avez-vous une idée de combien de temps prendra la traversée ? "

Pour l'heure, nul autre qu'un désert blanc ne pouvait être aperçus à l'horizon. Une vaste étendue silencieuse à perte de vue, dans laquelle vous commenciez à vous engouffrer. Aucun retour n'était possible, tant la manœuvre pour détourner le navire serait fastidieuse, c'était désormais un aller-simple vers l'inconnu. L'un des marins s'approcha de toi, haussant les épaules à ton interrogation.

"Aucune idée, personne n'a voyagé vers yuki en dehors des Hyôsa et ces derniers sont assez peu loquaces. Le problème, c'est que plus on avance, plus la glace serra dure, compacte et en nombre... À un moment donné, l'élan du navire ne suffira plus à la briser et on risque de se retrouver coincé."

C'était une réalité difficile à ignorer : en bordure, la glace était encore assez fine, commençant juste à se former, tandis qu'en son centre, cela faisait des années qu'elle s'amassait, englobant de plus en plus d'eau et formant un amas d'une solidité à toute épreuve. La croisade commençait déjà à ralentir, demandant de plus en plus d'efforts à l'équipage pour perpétrer l'avancée du vaisseau. Vous deviez gagner du temps par tous les moyens, pour préserver au mieux le navire et lui éviter de s'endommager à force de subir les chocs : si les plaques d'acier venaient à céder, la situation serait alors critique.

Composant une succession de mudra, tu formas à la base du navire, usant de l'océan comme matière première à ton jutsu pour invoquer un requin composé d'eau. Sautant avec force en dehors de l'eau, il se matérialisa avant de venir s'écraser directement sur l'amas givré qui vous faisait barrage. À son fracas, l'eau se répandit comme une bombe dans les airs, projetant des morceaux de glace dans le ciel et ouvrant une large crevasse permettant au navire d'avancer aisément.

"A l'Est ! J'aperçois des ombres sur la glace !"

Ton clone venait de s'exprimer depuis la Vigie, attirant alors ton attention à tribord. À l'horizon, tu parvenais à distinguer des ombres dansantes sur la glace. Il était difficile d'estimer un temps et une distance, mais tu étais cependant sûr d'une chose, lentement, mais sûrement, elles avançaient en votre direction.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13332-une-lame-d-acier-froid-destine-a-trancher-la-chair-de-ses-ennemis-gekirou-no-tenryu https://www.ascentofshinobi.com/t13354-un-coeur-valeureux-pour-proteger-les-siens-gekirou-no-tenryu
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Jeu 11 Aoû 2022 - 6:29
Le crissement de la glace se brisant sous l’avancée implacable de la monstruosité de bois était désormais un bruit constant. Un moment d’accalmie où il était possible de savourer la vue sur le pays des neiges. Perchée en haut de son hunier, la seule interruption au bruit régulier effectué par le perce neige était les cris d’alertes de la Vigie.

Tenryu avait par ailleurs invoqué un puissant regard qui s’était frayé un chemin vers la glace mais c’était sans se douter qu’une telle forme pouvait attirer dans les eaux de Yuki, des prédateurs bien pire que le mangeur d’homme. Peu de temps après la manifestation aqueuse et les cris d’alertes, les ombres finissaient au niveau de la bâtisse. Sur le bout tribord du Hunier haut du mat de misaine, la Céleste se tenait prête à terminer ses signes incantatoires pour chasser les créatures sous-marines qui comptaient sans doute s’en prendre à eux.

Mais au final, ce qui émergea des glaces ne fut rien d’autres que d’énormes animaux marins, tachetés de noirs et de blancs. Leur peau, à l’aspect de coton non traités, leur taille et leur majesté laissaient échapper un cri de surprise comme d’émerveillement de la part des marins. Peu de personne à bord étaient capable d’identifier pareil animal.

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana CroppedFocusedImageWzkyMCw1MTcuNSwieSIsOTVd-WWF-rangerclub-orque-orka-gallery


Marin :
« Des Orques ! Leur viande et leur huile vaut un prix d’or à Mizu ! »

Le Capitaine du navire, oubliant temporairement sa mission venait alors ordonner à ses hommes d’armer les balistes pendant que les animaux marins cherchaient le requin imaginaire et se réapprovisionnant en air frais. Ce fut bientôt un véritable bran le bas le combat qui eut lieu sur le pont. Tous le monde imaginait le profit tiré d’une telle chasse. Et au milieu des glaces, si les Orques n’étaient pas piégés, ils étaient cependant bien moins mobiles le temps qu’ils replongent. Aucun doute que lorsque les premiers tirs de balistes fuseraient, ils fuiraient, mais ce n’était pas encore le cas et cela faisait d’eux des cibles très faciles.

Changeant de bord en haut au rythme des bêtes qui étaient désormais sur le flan tribord alors que le navire avançait lentement à travers la glace. La Céleste ne comptait absolument rien faire, il n’y avait aucun mal pour la mission de prendre le temps de chasser des animaux de valeurs. Elle savourait surtout le spectacle de voir cette espace que même elle, marin accomplie, n’avait encore jamais eu l’occasion d’apercevoir.

Restait à savoir si Tenryu lui, irait s’opposer à la manœuvre. Sinon assez rapidement, les tirs de baliste iraient faucher les bêtes il faudrait ensuite un bon moment pour les tracter à bord à l’aide des grappins.


_________________
[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Gekirou no Tenryu
Gekirou no Tenryu

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Sam 13 Aoû 2022 - 11:32
Les ombres à l'est continuaient leur progression, sans que tu ne puisses rien y faire pour le moment. Il était compliqué d'identifier leurs origines : était-ce des pirates ? Des animaux ? Ou un simple mirage ? Soudainement, alors que ton clone fixait l'horizon, tu fus attiré par de larges zones d'ombres se mouvant sous les flots. Des créatures marines d'une taille impressionnante sortir de l'eau, aspergeant le bois du pont de l'eau salée et glacial qui vous entourez, provoquant un émerveillement général. Tu n'avais eu que peu d'occasions pour contempler ces créatures resplendissantes, si bien que tu en restais toi aussi bouche bée devant leurs magnificences.

Ta tête se tourna rapidement aux mots du capitaine. L'agitation venait de se créer sur le navire, chaque homme courant et te passant à côté sans faire attention à toi, s'évertuant avec un enthousiasme rare dans la chasse à l'orque. Ton œil se tourna vers Eyana qui ne semblait pas réagir... De toute évidence, elle ne semblait rien avoir à redire à tout ceci, ce qui allait te placer dans une posture handicapante pour la suite. Ta main droite frôla le pommeau de ton katana, frottant le tissu avant d'enrouler chacun de tes cinq doigts autour du manche. Ton pouce gauche effectua une pression sur la garde, repoussant ta lame et facilitant sa sortie du fourreau. Tranchant le vent, ta lame se dirigea vers le ciel, pour attirer l’œil de chacun en ta direction, plus précisément ceux du capitaine.

"Je crois qu'on ne s'est pas compris." Disais-tu, ramenant ta lame vers le sol, tandis que ta main gauche reposait sur ton fourreau.

"Si je dois découper chaque baliste et chaque main ici présente pour assurer la réussite de la mission qui nous est confiée, alors qu'il en soit ainsi. Notre but est de traverser la mer blanche et d'atteindre Yuki, d'ouvrir la voie pour nos futurs compagnons et non de chasser et faire du profit. Ce navire est sous la responsabilité des autorités Kirijins le temps de la mission, il ne s'agit pas d'une croisière. Alourdir le navire avec la chair de ces créatures est sans intérêt, cela ralentirait notre avancée et nous finirions par perdre de la vitesse et donc la puissance qui nous permet de fendre la glace. De plus, nous ne ferions qu'attirer d'autres prédateurs, à cause de l'effusion de sang qui risque de se répandre dans l'eau."

Ta lame se dirigea cette fois-ci en direction du tribord. L'acier pointant l'horizon, tu rappelas rapidement à la raison tous ceux présent ici.

"Observez attentivement. Nous sommes en territoire ennemi, si des braconniers se pointent et découvrent que nous empiétons sur leurs proies, on ne fera qu'envenimer les choses. Qu'allez-vous faire lorsque ce petit contre-temps, motivé par l'argent, nous perdra au milieu d'un océan gelé, à la merci d'adversaires inconnus et d'une météo qui ne nous est en rien favorable ? Je ne prendrais pas ce risque, alors si j'étais à votre place, j'y réfléchirais à deux fois."

L'attention de chacun attirée, tu terminas ton discours après avoir exposé ton point de vue en rengainant ton katana dans son emplacement initial, rappelant à tous les marins qu'il était hors de question de s'égarer et d'oublier l’intérêt principal de la mission.

"Qu'en penses-tu, Anaï-san ?"

Ton visage se tournait vers elle, espérant trouver une approbation dans son regard ou dans ses mots. Tu n'avais pas vocation à te confronter à un allié, mais le bien de la mission était primordial.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13332-une-lame-d-acier-froid-destine-a-trancher-la-chair-de-ses-ennemis-gekirou-no-tenryu https://www.ascentofshinobi.com/t13354-un-coeur-valeureux-pour-proteger-les-siens-gekirou-no-tenryu
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Sam 13 Aoû 2022 - 21:12
Tenryu avait cependant son mot à dire visiblement. Il était difficile de savoir s’il était un protecteur des bêtes, de la nature ou simplement un zélote accomplissant sa mission, il restait que la sortie de son arme provoqua une certaine animosité et surprise parmi l’équipage. Même la Céleste fut étonnée d’un tel geste, mais elle ne s’impliquait pas pour le moment, toujours perché à son hunier alors que le spectacle avait viré des Orques au Samourai de la Brume visiblement déterminé à les préserver de la chasse.

Le discours avait du sens, tant dans ses motivations que ses arguments. Si le jeu pouvait clairement en valoir la chandelle, il n’était pas sans risque, ni sans coût. La priorité restait la mission, surtout une mission aussi sensible dans la continuité de toutes celles qui touchaient à Yuki No Kuni. La Céleste le laissait donc faire, indifférente à la décision finale plus qu’à la résolution d’une éventuelle crise pouvant survenir à bord suite aux conflits d’égo si unique aux hommes.

Tenryu n’était pas très connu des Capitaines de la Brume, contrairement à la Céleste qui avait déjà navigué avec tous au moins une fois. C’était bien mal connaître les Corsaires que penser pouvoir remettre leur autorité en doute de la sorte puisse être bien perçu. Ainsi, lorsque le Genin vint impliquer directement Eyana dans le débat sur le sort des bêtes, elle se hissait à son niveau, avec un ton assez sec.

Eyana : « Je pense déjà que tu vas pouvoir ranger ton arme. »

Notant qu’un seul trait d’esprit en pointant son fourreau, elle venait cependant déclarer quelque chose qui était vital pour elle.

Eyana : « Sortir une arme, c’est pour s’en servir, honores ton ordre Samourai. »

Deux phrases qui pouvaient être vu comme hostile, mais qui appelait surtout à un apaisement général. De cette manière, elle prenait la place d’un parti neutre, ne remettant pas en question ses paroles, mais peut être simplement la façon dont elles étaient amenées. Ainsi, la violence se voulait d’être évitée tout en faisant passer ses exigences.

Et puis le Samourai n’avait pas bien agit, ces gens étaient des militaires de Mizu, tout comme eux, certes pas des Ninjas, mais tout de même des confrères simplement d’un corps d’armée différent, il était impensable de les menacer d’une arme pour une simple histoire de pêche.

Elle ne comptait cependant pas laisser le Genin perdre la face et elle faisait appliquer son raisonnement à l’ensemble de l’équipage, se soumettant tout de même au bon vouloir du Capitaine, seul maître à bord.

Eyana : « Mais vous l’avez entendu, laissez ces bêtes tranquilles, nous ne sommes ni là pour nous alourdir, ni pour causer un incident diplomatique ou pour perdre du temps en chasse, vous êtes payé pour une mission, accomplissez-la. »

Redressant son regard lapis lazuli en direction du prestigieux commandant du navire de guerre, c’était aussi une façon de reconnaître son autorité et de s’assurer que tout était bon de son côté.

Eyana : « Capitaine, je vous laisse rappeler tous leurs hommes à leurs postes de manœuvre. »

Sans autre intervention de Tenryu, les marins iraient alors probablement se remettre à la manœuvre, râlant à l’encontre de cette opportunité perdue mais laissant le navire continuer son inexorable tracé dans la glace en direction de Yuki No Kuni.


_________________
[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Gekirou no Tenryu
Gekirou no Tenryu

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Dim 14 Aoû 2022 - 10:20
Les mots d'Eyana touchèrent ton cœur. Un samouraï se doit de toujours être en mesure de se remettre en question et de considérer les paroles de ses alliées comme des conseils et non des piques. Il était vrai que tu avais tiré ta lame bien trop rapidement, comme apeuré de perdre le contrôle de la situation, comme si tu ne croyais pas au poids de tes mots et que tu avais besoin d'y ajouter celui de ta lame pour te faire entendre. Tu avais eu tout faux et ce que tu pensais avoir ajouté du poids, n'avait au final eu qu'un effet contraire. Te remémorant tes jeunes années, tu repensas au code strict du Bushido et à l'un de ses sept préceptes : la politesse. Un samouraï doit agir avec sang-froid et respecté ses alliées comme ses ennemis, la cruauté et la démonstration de force n'ont pas leur place dans la vie du samouraï.

"Pardonnez-moi, Anaï-san à raison, mes actes ont dépassé mes mots. Ma réaction n'était pas appropriée, mais le fond de ma pensée persiste ; je ne peux me permettre de perdre du temps au péril de notre mission. Alors laissez-moi reformuler ceci."

Il était important, si ce n'est crucial pour toi, de corriger tes actes, par respect de tes origines et de tes pairs. Baissant la tête et courbant l'échine, tu t'adressas au capitaine du navire, celui en charge de la traversée.

"Concentrons-nous sur la mission, je vous en prie."

Redressant la tête face au silence général, tu vis l'homme faire un signe à son équipage, cessant le chaos sonore qui s'était mis en place jusqu'à présent. Tout compte fait, ta prise de position virulente n'avait pas eu de mauvaises répercussions.

"Bien, je vais suivre vos conseils shinobi, en espérant que la diplomatie soit de rigueur sur mon navire désormais. N'oubliez pas votre place ici. Camarades ! Laissez ces braves bêtes en paix ! L'appel de la fortune attendra, aujourd'hui, nous nous contenterons de la gloire !"

"A vos ordres Capitaine !"

Observant la reprise de la traversée suite à ce léger contre-temps, tu te décidas à agir de façon moins solitaire dès à présent. Le devoir d'accomplir ta mission coûte que coûte ne devait pas empiéter sur la bienséance et sur le travail d'équipe. Les rouages retrouvant leurs emplacements, tu repris ton rôle de vigie plus au sérieux, te concentrant sur l'horizon, espérant y voir la terre promise. Après de longues heures de retour au calme, alors que la lumière du jour commençait lentement à entamer sa descente, laissant les créatures maritimes voguait sous votre navire, tu aperçus enfin ce qui te semblait être une civilisation, reconnaissable par ses bâtisses au loin.

"Je crois qu'on touche au but ! J'aperçois la terre !"

Il n'était maintenant plus qu'une question de temps pour confirmer tes propos, permettant alors à la Corne de Ryûjin d'entamer son voyage retour.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13332-une-lame-d-acier-froid-destine-a-trancher-la-chair-de-ses-ennemis-gekirou-no-tenryu https://www.ascentofshinobi.com/t13354-un-coeur-valeureux-pour-proteger-les-siens-gekirou-no-tenryu
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana Empty
Lun 15 Aoû 2022 - 20:00
Le navire venait terminer de percer la glace et bien vite, le reste de la route jusqu’au port du souvenir de Yuki No Kuni était visible. Les icebergs restaient visibles au loin dans le large, mais le gros de la glace était parcouru. Les trajets récurrents des petits navires de pêcheurs empêchaient de toute manière toute formation crystalline près des côtes et la Corne de Ryujin put se faire petit et entamer son voyage retour.

S’il avait été envisagé de faire un peu de commerce au passage pour rentabiliser le voyage, l’idée avait été écartée par les autorités Kirijines qui n’avaient pas souhaité se justifier. Ordre venant d’en haut apparemment. Il avait par ailleurs été demandé aux Shinobis de veiller à la discrétion du navire dans les eaux Yukijines. Probablement pour que Mizu conserve une certaine surprise concernant ses perces neiges.

Eyana avait laissé de son côté le Samourai et le Capitaine se rabibocher. Elle n’avait pas participé plus que cela au reste de la manœuvre, préférant contempler le paysage le long du bastingage ou encore lire quelques livres qu’elle avait pu récupérer à la bibliothèque de Kiri. Son dernier livre traitait de l’application des Sceaux à l’Iroujutsu, elle avait également plusieurs travaux sur le sujet provenant de l’Han’en dont le leader, avait apparemment réussi à mettre plusieurs techniques de ce genre. La Céleste étudiait de son côté des moyens de mettre ces techniques en œuvre avec ses nouvelles capacités de soin afin de permettre une plus grande efficacité.

Mais elle prenait le temps de s’entrainer aussi sur le pont, se renforcer physiquement, de bien manger et d’exercer son contrôle du Chakra. La blessure de l’un des membres de l’équipage fut l’occasion pour elle aussi d’aiguiser un peu plus ses talents d’Eisenin. Une simple cheville foulée qui fut rétablie en moins de quelques secondes. Cette action termina de chasser l’antagonisme que le Capitaine avait pu développer suite à l’intervention du Samourai.

L’experte en combat à mains nues passait également un peu de temps avec son compagnon de mission, adepte du Bushido. Elle prit le temps de lui conter ses origines d’Obon ainsi que son ancienneté dans le village de la Brume, où elle a été nommée Genin il y a désormais trois ans.

Eyana : « En rentrant, si tu le souhaites, nous pourrons aller nous entraîner, je trouve que c’est toujours exaltant de s’entraîner avec de nouveaux partenaires. »

Une proposition qui pouvait semblée être lancée comme cela, mais que la Céleste n’oublierait certainement pas. Ni même de solliciter une nouvelle mission à ses côtés.

En attendant, après avoir tracé une seconde route sur son retour, l'imposant navire était de retour au Port Naragasa, c'était une mission accomplie pour le duo.

_________________
[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana 4z4OkvQ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana

[Mission rang C] • L'eau trouve toujours un chemin • ft. Anaï Eyana

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission de rang C] Lever le Glaive. Ft Eyana
» Les coureurs d'égouts [Mission rang C, PV Eyana]
» [Mission de rang D] Le citron et la pomme. Ft Eyana
» Lettre à Anaï Eyana
» Confiance et professionalisme [Pv. Anaï Eyana]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: