Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'aube d'un espoir nouveau. [Aimi, Natsumi]

Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

L'aube d'un espoir nouveau. [Aimi, Natsumi] Empty
Ven 29 Juil 2022 - 1:48

Elle était là, elle était vraiment là ?

« Tu es sure ?! Tu en es certain ?! » Cria-t-elle au genin qui venait d’annoncer la nouvelle.

Un genin qui lui répondit fébrilement par l’affirmative et ce fut comme si, l’espace d’un instant, son cœur s’arrêta de battre, avant de battre de nouveau, de plus en plus fort, de plus en plus vite.

Hideko en tomba à la renverse, se rattrapant de justesse sur l’épaule de Natsumi, qui se tenait là, juste à côté d’elle. Elle porta sa main gauche à son front, les yeux rivés sur le sol. Une main qui vint ensuite recouvrir sa bouche, tant elle était stupéfaite.

« Chiwa Aimi, ici… »

Elle n’en revenait pas. Une larme faillit perler sur sa joue, mais elle ne tomba point. Elle l’avait tant cherchée, tant désirée et voilà que finalement, l’objet de tous ses efforts, de tous ses sacrifices, venait à elle. Bakeneko… Oui, Bakeneko avait peut-être une chance finalement.

« Elle est où ?! »

A nouveau, le genin lui répondit d’une voix fébrile, lui expliquant qu’elle devait se trouver en chemin, entre l’Arche grise et le complexe shinobi.

Alors Hideko se mit à courir, le cœur remplit d’espoir. L’espoir de le sauver, l’espoir d’expier ses péchés. L’espoir, enfin, de pouvoir avancer.
Vêtue de sa tenue d’entraînement, car c’était pour cette raison qu’elle avait conviée Natsumi aux terrains d’entraînement, elle n’était en aucun cas présentable. Ses cheveux flottaient dans l’air au rythme de sa course ; jamais elle n’avait couru aussi rapidement. Jamais elle n’eût si hâte de rejoindre l’Arche grise.



Flashback

Zigzaguant à travers les ruelles, elle bouscula ci-et-là des passants, qui jurèrent à son passage. Peu importait.
Quand elle arriva, le souffle court, elle balaya la zone du regard. A quoi ressemblait-elle ? Avec qui était-elle ? Elle était partie si vite qu’elle n’eût même pas la présence d’esprit de demander à ce genin. De grosses gouttes perlaient des cheveux collés sur son front, glissant jusqu’à son menton, où elles chutèrent sur les pavés poussiéreux.
Elle alpagua un garde.

« Chiwa Aimi, à quoi elle ressemble ?! »

L’homme parut surpris, déboussolé. Elle le saisi par le col avec force.

« Chiwa Aimi, à quoi elle ressemble ! »

Une jeune femme rousse, de petite taille, comme elle, avec son bandeau pour signe distinctif. Les mots furent hésitants, la description succincte, mais elle n’avait pas besoin de plus. Aussitôt, Hideko repartit en direction du complexe.

Ses yeux rivés devant elle, elle chercha à travers la foule de passants, de commerçants et de shinobis une femme qui pouvait correspondre à cette description. Il lui fallait l’arrêter avant qu’elle ne soit entre les mains du village. Bakeneko avait déjà tant attendu… Chaque seconde comptait et son expertise médicale ne lui servait plus qu’à repousser l’inévitable.
Ce fut à cet instant, au détour d’un regard sur le côté, qu’elle vit Natsumi ; elle l’avait suivie. Pas une seule fois elle ne s’en était rendue compte, pas une seule fois elle ne l’entendit. Sa garde baissée, son cœur à vif, l’armure d’acier qui la protégeait n’était plus.

A l’horizon apparut une tignasse rousse. Sans réfléchir, elle se précipita vers elle, bousculant tout sur son passage, tout ce qui se trouvait entre elle et Aimi. Une femme tomba sur sa droite et, comme tous les autres, l’insulta. Elle ne l’entendit même pas. Chaque pas la rapprochait d’avantage, de cette délivrance, de ce miracle qu’elle cherchait à accomplir. Son bras se leva. Sa main moite tenta de se poser sur l’épaule de celle qu’elle avait tant désiré rencontrer, tant désiré voir.

« Aimi… Chiwa Ami, j’ai besoin de votre aide ».



_________________
L'aube d'un espoir nouveau. [Aimi, Natsumi] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature et à Aditya pour ce sublime avatar !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Harusame Natsumi
Harusame NatsumiEn ligne

L'aube d'un espoir nouveau. [Aimi, Natsumi] Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 12:50




Il avait un regard étincelant, et elle, la voix vibrante d’une enfant. En bordure du terrain d’entraînement, toutes les têtes se tournèrent dans notre direction. J’en fus un peu gênée, sur le coup. Je n’aimais pas être au centre de l’attention.

C’était la première fois que je la voyais plongée dans un état pareil. Si… agitée, si fébrile. Mais si lumineuse.
Je pouvais contempler l’aurore au fond de ses iris, l’espoir poindre sur cet horizon ténébreux. Son masque, aux courbes sévères, fondait sur son visage opalin comme la neige sous un soleil printanier. C’était, en quelque sorte, une renaissance : je la découvrais ainsi sous un jour nouveau. Moins froid, plus humain.
Il n’avait fallu qu’un seul nom, soufflé avec enthousiasme des lèvres du genin; celui de Chiwa Aimi.

Quelle importance avait-elle pour cette femme? Que représentait donc son arrivée entre les murs du village?

« T-tout va bien, Hideko..? »

Il n’y eut cependant de réponse que celle apportée par un corps en proie au déséquilibre; et ses doigts, s’agrippant violemment à mon épaule frêle, manquant de peu de m’entraîner dans une chute peu glorieuse sur le sol encore boueux.

« Hideko..? »

À nouveau, sa voix rompit le silence qui s’était abattu sur les lieux. Plus insistante, presque inquisitrice. Et lorsqu’il daigna enfin éclairer sa lanterne, elle fila comme la brise hivernale filait au travers des arbres dénudés.

« Héé..! Hi… Hideko ! A…! Att– »

Je tentai de l’intercepter, le bras tendu dans sa direction, mais en vain : c’était trop peu, trop tard. Jamais elle ne m’entendit. Jamais elle ne se retourna.
Je secouai la tête, et fit aussitôt face au garçon. Une brume opaque s’échappait de mes lèvres; un soupir dans la froideur de l’hiver. Mon regard perplexe se mêla brièvement aux étincelles qui s'évanouissaient déjà dans les prunelles du genin, aussi confus que moi par la réaction de la jeune femme. Le calme, entre nous deux, se gorgea petit à petit d’un profond malaise. Je tentai de lui sourire. Il ricana nerveusement. Puis, sans un mot de plus, je m’en fus, à mon tour, à la poursuite d’Hideko.

La retrouver ne fut pas chose aisée, mais je tins bon. Dévalant rues et ruelles pour gagner l’Arche grise, je n’eus, pour seule indication, que l’agitation et les cris des passants. Je la vis alors, là-devant, et la rejoignis bientôt : cette chevelure immaculée dansant à un rythme effréné… sans égard pour les malheureux qui croisaient sa route. Nombreux étaient ceux qui la toisaient, un index accusateur relevé, ou qui crachaient des insultes à son encontre. J’en vins d’ailleurs à m’interposer à maintes reprises, pour désamorcer toutes ces bombes semées par ma mentor :

« J-Je… Euh..! P-Pardonnez-la, m-mon cher monsieur ! J-Je ne sais pas ce qu’il lui p-prend… » dis-je, à l’un d’entre eux, plus farouche que les autres, pour calmer ses ardeurs.

« J-Je… Je m’en… Je m’en occupe, ne v-vous en faites pas, madame ! » assurai-je, à une dame ayant voulu se lancer à sa poursuite.

« N-Non..! S’il-vous-plaît..! N-Ne lui lancez rien ! Je… Je reviendrai v-vous aider à ramasser. » promis-je, à un marchand dont la caisse de fruits avait été renversée par la Metaru.

Tant d’interventions qui me firent perdre mon élan, et qui creusa d’autant plus la distance qui me séparait de la kunoichi. Haletante, accablée par le frottement de ma prothèse irritant la peau de mon moignon endolori, j’en vins finalement à la perdre de vue parmi la foule sur place. Les mains sur les genoux, je la cherchai du regard, sautant de silhouette en silhouette jusqu’à ce qu’enfin, ne surgissent, à une dizaine de mètres de ma position, les mèches d’argent tant convoitées. Elle s’était arrêtée. Et elle n’était plus seule.

Je courus les rejoindre. Ou plutôt, je bondis. Car dans ma précipitation, jamais je ne vis les obstacles renversés sur mon chemin. Et dans mon éternelle maladresse, je ne pus que m’y prendre les pieds.
Tout se déroula rapidement. Un vol plané, un atterrissage à peine maîtrisé au plus près des deux femmes. Je mordis la poussière, m’étalant de tout mon long, mais me relevai aussitôt, toute empourprée, ravalant le peu de fierté qu’il me restait encore. Une entrée en scène des plus fracassantes, mais je n’en étais pas à ma première fois. Hideko allait devoir s’y faire…




_________________
L'aube d'un espoir nouveau. [Aimi, Natsumi] X8eh
Merci à Aimimoumi pour le kit  ! <3
Theme of Natsumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9255-harusame-natsumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10943-dossier-shinobi-harusame-natsumi#93917

L'aube d'un espoir nouveau. [Aimi, Natsumi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Unique espoir ? [à Aimi]
» De l'aide à nouveau [Aimi]
» Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi]
» Éveiller l'espoir
» Doux espoir - libre

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: