Soutenez le forum !
1234
Partagez

Prémices d'un nouveau projet [Solo]

Fujioka Yukari
Fujioka YukariEn ligne

Prémices d'un nouveau projet [Solo] Empty
Mar 2 Aoû 2022 - 18:56
Le vieux patriarche des Fujioka, Hanzô de son prénom, ne se serait jamais imaginé arriver à une telle situation. Assis sur un ponton qui parcourait un point d’eau du jardin familial, le vieil semblait plongé dans une profonde réflexion. Lorsqu’il découvrit que sa fille n’avait passé l’examen d’admission par simple curiosité, il sut que son futur de kunoichi était sans doute compromis. Hanzô avait essayé de prendre les devants en lui imposant une unio, espérant faire naitre de ses entrailles un digne héritier. Cette décision avait autant été motivée par la découverte d’un pouvoir particulièrement surprenant chez sa fille alors qu’il n’avait aucun souvenir que le moindre de ses aïeuls ne le maitrisait. C’était sans compter sur la remarquable détermination qui animait la jeune fille.

Agée de seize ans, Yukari n’avait pas refusé le duel que lui avait imposé son père alors qu’elle savait que ses chances de l’emporter étaient infimes. Dans ce qui semblait être une douloureuse réminiscence, le patriache porta une main à son visage, là où une effroyable vapeur l’avait brûlé. Un coup chanceux qui lui avait couté la victoire…Au lieu de la frustration de la défaite, Hanzô avait considéré cela comme un signe du destin, un signe qui lui montrait clairement qu’il n’avait plus aucun contrôle sur le futur de sa fille. Depuis ce jour-là, le vieux père n’avait cesse d’observer Yukari, curieux de voir comment la jeune genin allait tirer son épingle du jeu.

Son désintérêt pour les arts ninjas la gênait beaucoup dans son épanouissement et il le voyait. Sa fille rêvait de parcourir son monde mais était surtout retenue par des entraves dont elle ne pouvait se défaire. C’était presque dommage car le patriache savait le potentiel qu’elle renfermait. Durant les deux années qui suivirent leurs confrontations, Yukari essayait de se trouver une vocation mais il semblait assez difficile d’y arriver sans se dissocier de l’aspect militaire du village auquel elle avait été affectée. Après le ravage du dieu singe, une idée sembla tout de même émerger de ce drame. Un projet de banque auquel sa fille semblait très enthousiaste à l’idée d’y participer.

Il était compliqué de susciter l’intérêt de la jeune genin. En réalité, même en étant son père, Hanzô n’avait jamais vraiment compris comment fonctionnait son esprit. Il la voyait parfois plongée dans de poussiéreux bouquins ancestraux auxquels la plupart des gens y accorderaient que très peu d’intérêt. Alors, lorsqu’elle lui apporta ce projet de banque sur la table, il lui parut tout naturel de l’aider dans cette voie. Puisque Yukari ne semblait pas très enthousiaste à l’idée de poursuivre la voie du shinobi alors il ferait ce qu’il pourrait pour la guider dans ses projets. Son intuition fut correcte puisqu’en lui offrant qu’une infime partie de sa fortune, la jeune genin avait déjà réussi à convaincre de par ses idées innovatrices. Il fut agréablement surpris d’apprendre que sa fille avait été nommée directrice de la future banque d’Iwa sur la recommandation d’un contributeur Hyûga. Son travail était désormais terminé et sa fille devrait dorénavant faire fructifier ce projet…

*****
Quelques temps après son investiture au poste de directrice de la banque, Yukari devait maintenant mettre en place les idées dont elle avait discuté avec Tsuyoshi. On cherchait toujours un endroit idéal pour l’établissement de la banque et la jeune fille aux cheveux de jais avait des vues sur un terrain vague au beau milieu d’autres bâtiments en construction. Il fallait encore obtenir les autorisations mais la jeune fille avait bon espoir d’acquérir le terrain dans les prochaines semaines. D’après ses souvenirs, son mandat devait être formalisé par une lettre mais elle n’eut aucun retour là-dessus. D’autant plus que Tsuyoshi était déjà parti pour son voyage sans qu’elle ne sache exactement quand est-ce qu’elle pourrait le revoir.

Concernant l’emplacement de la banque, la jeune fille avait également rencontré quelques soucis. Sur les conseils de Tsuyoshi, la jeune femme avait voulu se tourner naturellement vers Yanosa qu’elle avait, par chance déjà rencontré. Une première fois de manière très informelle alors qu’elle se baladait sur les Hauts-Plateaux et une autre fois lorsqu’elle avait participé au projet de laboratoire de Kisuke. Ses talents en matière de construction étaient assez impressionnants et il était plutôt logique qu’il fut recommandé. Cependant, cette recommandation avait été accompagnée par une mise en garde que la jeune fille n’avait pas vraiment compris. Après tout, elle ne connaissait que très peu de choses sur le tellurique et, même lors de leurs échanges, il avait à peine prononcé quelques phrases. Cela dit, lorsque Yukari était partie quérir son aide, elle ne put mettre la main dessus. En faisant ses recherches auprès des autorités compétentes, elle n’eut que de vagues informations desquelles elle put déduire que Yanosa se trouvait actuellement en dehors d’Iwa, probablement en mission. Un endroit qui lui était de toute manière inaccessible.

La jeune genin passa les jours suivants à régler les détails administratifs. Sa première tâche fut alors de discuter de la répartition des parts au sein de la banque même. Les investisseurs constituaient le cœur de projet alors il fallait que ceux-ci se sentent impliqués. Assez logiquement, les hyûga bénéficiaient de la plus grande part des actions en tant qu’initiateurs du projet. Il fallait également y inclure les deux autres clans majeurs d’Iwa et enfin les fournisseurs extérieurs qui n’appartenaient à aucune de ces catégories. La structuration des parts initiales répartissait les biens à hauteur de 65% pour le clan fondateur, 10% pour chacun des deux autres et le reste pour les personnes tierces.

Examinant attentivement ces chiffres, Yukari n’avait pas grand-chose à y redire si ce n’est quelques détails. Ainsi, elle proposa un abaissement de 5% de parts pour les Hyûga qui seraient redistribuées pour les particuliers. Dans les faits, le clan aux pupilles blanches restaient l’actionnaire majoritaire de cette vaste entreprise mais la jeune genin estimait qu’il fallait une part suffisamment alléchante pour attirer les clients extérieurs. Plus ils étaient nombreux et plus leur projet s’étendrait. Il fallait donc allouer plus de parts libres pour celles et ceux qui étaient motivés par le projet sans pour autant appartenir à une catégorie privilégiée.

Les capitaux déjà investis étaient entreposés dans un sous-sol en attendant de posséder un véritable stockage. D’ailleurs, la jeune fille se disait qu’il y avait là beaucoup de coupures et elle réfléchissait à un moyen d’alléger les échanges monétaires. Enfin, ce n’était encore qu’une idée et ils étaient sans doute loin de révolutionner l’utilisation du ryô. Concernant ses associés, deux avaient été déjà désignés pour elle et à qui Yukari faisait régulièrement des rapports sur ses éventuelles idées. La jeune fille était conscience qu’elle ne pouvait pas tout réaliser toute seule et demandait humblement de l’aide lorsqu’elle se retrouvait déborder. En fait, la jeune fille aux cheveux de jais n’aurait jamais imaginé pouvoir directement se hisser à un tel poste et se demandait parfois comment les gens voyaient cela. Après tout, elle venait tout juste de fêter ses dix-huit ans et était encore très jeune, de son point de vue, pour assumer une telle responsabilité.

Quoiqu’il en fut, Yukari nourrissait beaucoup d’espoirs vis-à-vis de ce projet et elle espérait que ce dernier ne soit pas un énième projet mort dans l’œuf. Elle espérait d’ailleurs bientôt voir lui proposer des résultats concrets ou la possibilité d’exposer son projet en dehors de la cellule dans laquelle elle travaillait. Il fallait se rendre à l’évidence car l’administration d’Iwa n’était sans doute pas l’un de ses plus grands points forts. Non pas qu’elle était impatiente de l’épanouissement de la banque mais la jeune genin détestait qu’on lui fasse des promesses en l’air ou que l’on se jouait d’elle. Cela dit, Tsuyoshi avait paru d’être quelqu’un de parfaitement honnête et elle avait hâte que ce dernier soit de retour pour discuter plus amplement de ses nouvelles fonctions.

HRP:



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158

Prémices d'un nouveau projet [Solo]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRÉMICES : Le retour aux sources | Solo
» Prémices du grand rassemblement [Solo]
» [Projet CS2 - Solo] Etude de la médecine
» [Unité de recherche] Projet CADMUS [Solo]
» [Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: