Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

White Shadows [Aizen]

Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Mar 9 Aoû 2022 - 7:55

« C’est super semblable à ceux d’Iwa, au final. »

Le dindon dans son sac à dos secoua la tête, manifestement peu impressionné. L’Hayai soupira en faisant quelques pas de plus du côté des gradins qui jouxtaient les différents terrains d’entraînement. La vraie différence, c’était l’environnement qui les entourait. Si Iwa préférait avoir construits ses dojos en pleine montagne à même des plateaux naturels ou creusés par chakra, Kumo préférait les avoir posés en pleine forêt.

« Je paris que les arbres étouffent le bruit et le la force des impacts. Plus de quiétude pour les habitants. »

« Ça ne leur a pas servi la dernière fois. »

Peut-être pas. Mais ce n’était pas le même village non plus désormais. Taishi reporta son attention sur le paysage, impressionné par les différents environnements rassemblés. Parfois une rivière traversait une aire d’entrainement, parfois un faux ravin, ou bien des arbres plantés au-travers. Comme une manière de simuler différent type de terrain où un combat peut avoir lieu.

Tout comme à Iwa, l’endroit était bien occupé. Et si Taishi attirait certain regard, que ce soit par son manteau qui détonnait, l’Insigne sur son épaule aux armoiries d’Iwa ou tout simplement la tête casquée qui sortait du sac à dos sur ses épaules, ils semblaient tous trop occupés à leurs exercices pour se troubler de sa présence, ce qui arrangeait Taishi parfaitement.

Mais pourtant, il lui semblait reconnaître quelqu’un dans un terrain plus à l’écart. Il était seul, comme si les autres évitaient sciemment de lui faire face, pour une bonne ou une mauvaise raison.

« Aizen. Quelle surprise de vous revoir, mais je ne devrais pas être surpris des circonstances, je suppose. »

Un homme comme lui devait prendre ses compétences martiales très au sérieux, non ? Amusé, Taishi faisait un bond pour le rejoindre et combler la distance. Posant son sac sur le côté, il désignait à Glouba, toujours confortablement placé dans le dit sac, le Samurai.

« Aizen était notre accompagnateur, et la principale raison de cette escale. »
« Mmmh. »

Taishi soupira, reportant son attention sur son homologue de la foudre.

« Aimi est bien occupée à discuter avec Raizen, alors j’ai eu un peu de temps pour visiter la ville. Assez longtemps pour entendre bien des choses à votre sujet, Nara Aizen. »

Les yeux verts fatigués de Taishi.

« Mais tout d’abord, j’aimerais vous présenter de relatives excuses si je n’ai pas été aussi courtois qu’Aimi. Mes pensées m’harcèlent depuis un certain temps, et elles me rendent un peu distrait de mes manières. Quelques soit la conclusion des pourparlers entre nos villages, je vous remercie de nous avoir donné accès à votre cité pour un court répit après un sommet interminable. Mais parlons de Kumo, une… »

Il souffla légèrement.

« … Nation qui semble vous considérer comme son champion. J’ignorais que nous voyagions en compagnie d’un homme si estimé pour ses compétences martiales. »

Et peut-être autre chose, mais c’était une tout autre histoire, et une tout autre discussion. Et loin de ce que Taishi avait en tête.

« Je n’ai pas grand-chose d’un duelliste. Si je suis en vie, c’est davantage par stratégie et l’élan du destin. Pourtant, je me demande si vous me feriez l’honneur d’échanger quelques coups, m’apprendre quelques tours peut-être. Sans m’envoyer à l’hôpital si possible, car nul doute qu’Aimi m’achèverait par la suite. »

Nul doute.

« Mais je comprendrais totalement si ce n’était pas à vos yeux une bonne idée. Vous êtes le seul que je connais ici, alors je n’ai pas osé m’insérer ailleurs. »

Peut-être qu’un peu d’adrénaline lui ferait du bien, chassait ces démons qui semblaient si insistants aujourd’hui. Et surtout, peut-être qu’il en apprendrait davantage sur ce curieux Samouraï…

@Nara Aizen

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
White Shadows [Aizen] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Mar 16 Aoû 2022 - 15:25

Les terrains d’entraînement, ce lieu à la fois paisible et si animé. Il n’avait pas fallu attendre longtemps avant que le Nara y remette les pieds. Aimant développer son corps autant que son esprit, ce lieu était l’endroit parfait pour réaliser les deux à la fois.

Il était là, debout, droit comme un piquet dans une zone complètement déserté de toute présence sur des dizaines de mètres autour de lui. Si quelques fois des téméraires venaient défier le champion de Kumo il arrivait plus souvent qu’il se retrouve seul plus par respect que par crainte. Très peu s’estimaient à la hauteur, à tort ou à raison.

Pour lui, il aurait tout donné pour affronter un adversaire bien plus fort. C’était bien comme cela qu’on apprenait et non pas en éliminant les uns après les autres les ennemis en un coup. Si on ne faisait pas face à ses faiblesses on ne pouvait pas les combler, car on ne les connaissait pas. C’était conscient de cela qu’il fallait toujours chercher à affronter supérieur à soi.

Et si lui ne refusait jamais c’était bien parce que même affronter plus faible pouvait faire office de bonne leçon. Chacun avait toujours à apprendre d’autrui.

En ce jour personne ne saisit sa chance de s’élever vers le haut et Aizen ne vit personne pouvant relever un défi à la hauteur de ce qu’il attendait. Il fallait dire que plus il devenait fort et plus cela s’avérait compliquer à trouver. Alors qu’il avait finit de méditer, ne préférant travailler aucune passe d’arme solitaire en ce jour, il s’apprêta à partir quand il entendit quelqu’un l’appeler.

Il se retourna pour constater de la présence de Taishi accompagné de son drôle de compagnon, semblant allait mieux pour ce qu’il pouvait encore à travers ce casque.
« Hayai Taishi, Glouba. »
Le Nara se contenta de simples salutations accompagnées d’un geste de la tête et d’un sourire. Il était au moins satisfait de ne pas voir celui qui fut un opposant à Kumo autrefois en prison pour ses crimes passés.
« J’imagine qu’ils ont effectivement de nombreuses choses à se dire. Je serais sans doute le suivant à devoir voir le Raikage. J’espère que tout sera débouchera sur quelque chose de très positif pour nos deux nations et que cela s’étendra à toute la coalition mais vous n’êtes pas ici pour parler de relations diplomatiques j’imagine. »
Des excuses, le Nara se montra très attentif tant il était étonné de faire face à un homme bien plus bavard que ce qu’il avait pu constater jusqu’ici.
« Je ne m’étais pas offusqué de votre approche, il fallait dire que vous aviez de quoi douter des intentions Kumojins. Cela fait déjà parti du passé ne vous en faites pas, il nous appartient de faire mieux à présent. »
Le Nara dit ça d’un ton calme et maîtrisé, bien loin de la mélancolie de tout échec que pouvait représenter ou non le sommet.

L’Iwajin avait eu le temps de se renseigner sur le Nara que ce soit de gré ou non. Il avait entendu parler sa victoire et se montra étonné que tout cela intéresse autant l’Iwajin. Encore plus quand celui-ci lui proposa d’échanger de leurs arts respectifs pour se mesurer l’un l’autre.
« Je ne suis que le champion d’un jour vous savez, cela ne veut pas dire que je suis le plus fort en ces lieux. Mais je sais effectivement me défendre, c’est bien là une de mes prérogatives. Et c’est aussi l’une des vôtres, nul doute que la mesure de vos compétences martiales comme vous en parlez va bien en deçà de ce dont vous êtes capable. »
Le Nara sourit. Que l’Iwajin se sous-estime ou alors qu’il surestime le Nara revenait au même.
« Vous êtes connus à travers tout le Yuukan tout de même. Vous ne me ferez pas croire que vous êtes reconnu pour votre talent d’orateur, l’Éclair vert. »
Le Nara lui adressa un sourire taquin. Si l’Iwajin s’était élevé parmi les plus grands ce n’était sans doute pas grâce à la beauté de ses paroles mais bien par la justesse de ses coups. Le Nara avait hâte de découvrir cela et aurait jamais imaginé avoir l’occasion d’affronter un adversaire si réputé.
« J’accepte avec plaisir, je pense que nous aurons beaucoup à apprendre l’un de l’autre. »
Le Nara recula d’un bond, laissant une distance raisonnable entre les deux adversaires. Souple surs ses appuis il se mit en position de combat prêt à recevoir mais surtout…
« Si vous êtes prêt… »
Prêt à envoyer.
« C’est parti ! »
A la suite d’une série de mudras l’ombre du Nara se mit en mouvement s’étendant sur le sol de façon chaotique mais dont l’objectif ne laissait aucun doute. Arrivé à proximité de l’Iwajin l’ombre sortit du sol pour se matérialiser en des lames aussi sombres que la nuit. Ces dernières vinrent, avec gourmandise, chercher à grignoter la peau de leur cible en tous sens.

Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Mer 17 Aoû 2022 - 3:23
Le suivant à voir le Raikage ?... Taishi, intrigué, écoutait les réponses de son homologue de Kumo, songeant qu’Aizen avait soit déjà l’oreille du Raikage, ou bien il semblait la souhaiter avec insistance. Il n’y avait aucun doute que le Nara cherchait quelque chose. La même chose que la plupart des gens. Comment lui en vouloir sur cet angle…

« … Ah, mais j’étais autrefois un diplomate. Même à Kumo, avant la guerre. Aujourd’hui, je me fie à Aimi pour débattre de ces questions. Elle… sait faire la part des choses. Si l’aide de Kumo nous rapproche d’une victoire contre le Chapelier, alors j’en serai reconnaissant. Mais pour le moment… »

Pour le moment, Kumo était un village qui fuyait les réunions et massacrait son peuple ? L’Hayai roulait ses manches légèrement pour libérer ses avant-bras, patient ou presque avant le début des hostilités. Les réponses d’Aizen était un peu prévisible, ce mélange de politesse et d’optimisme que d’autres aurait trouvé irritant. Mais pour Taishi, la vraie question était de savoir s’il était vraiment honnête sur la question, ou disait ce qu’il pensait plaisant à l’oreille de Taishi. Que ce soit l’un ou l’autre, ça honorait son intelligence, peut-être.


« … Votre compréhension des choses m’honore. Mes mots ont tendance à dépasser ma pensée, ou au contraire de la dissimuler. »

Le Nara sembla rejeter son évaluation de ses propres compétences et Taishi haussa les épaules. Était-il si connu que cela, même sous le simple d’Hayai Taishi ? Mais la légende de l’Éclair Vert, elle, était celle d’un homme qu’il n’était plus irrémédiablement. Pas seulement de par ses capacités, mais également sa personnalité.


« … L’Éclair Vert... »

L’Éclair Vert était froid, impitoyable. Calculateur et manipulateur. L’Éclair Vert avait joué dans tous les camps, allié ou ennemi, pour autant qu’il y trouvait avantage.

Que restait-il de cet homme là ?

Un qui faisait face à un amas d’ombres qui cherchaient à le transpercer. Quelle étrange capacité de pouvoir manipuler les ombres à sa guise. Taishi avait entendu parler de ce pouvoir, mais c’était la première fois qu’il le voyait en action. Comment réagirait ces ombres face à sa lumière ?

Mais pour l’instant, il avait besoin de reprendre l’initiative. Taishi releva la main, activant un sceau via un simple mudra pour faire apparaître une vieille muraille empruntée aux anciennes fortifications d’Iwa.

Les ombres dispersées par le Nara s’engouffrèrent sur le mur, le transperçant impitoyablement alors que Taishi utilisait le court instant entre l’apparition de sa structure défensive et l’arrivée de l’offensive pour faire des pas en arrière et ainsi augmenter la distance entre lui et le Nara.

Mais ce n’était pas tout ce qu’il faisait. Taishi avait plongé les mains dans les vastes sacoches à sa taille sous son manteau. Les gueules à ses avant-bras – son héritage héréditaire avait donné à celle-ci l’aspect de mâchoires animales – mordaient dans l’argile contenue dans celle-ci.

Les ombres avaient fini de terrasser la muraille complètement, qui n’était plus qu’un tas de pierres sur le sol. Taishi déploya les mains, libérant une nuée de boules d’argile qui se tordirent dans l’air pour prendre l’apparence de petits dindons d’argile verdâtres. À la différence de Glouba, leur bec était allongé et menaçant. Aussitôt formé, une partie prenait de l’altitude en volant mais l’autre évoluait sur le sol en se dispersant.

Ils avaient deux points communs, cela dit. Le premier, qu’ils fondaient sur la zone occupée par le Nara. Les frénétiques créatures, en proie à une furie artificielle, allaient y transpercer tout ce qui s’y trouvait, plantant même leur bec dans le sol par endroits, mais surtout dans la personne de Nara Aizen. Une fois leur travail terminé, ils s’immobiliseraient, que ce soit dans sa chair ou autre chose.

Le deuxième, c’était qu’ils étaient d’une rapidité foudroyante, leurs petites ailes et pattes les menant à destination bien plus rapidement qu’ils n’auraient dû en être capable.

Taishi, lui, reprenait une posture de combat, son avant-bras édenté en travers de son visage, un sourire animal armé d’yeux d’émeraude.


« L’Éclair Vert que le Yuukan reconnaîtrait n’existe plus depuis longtemps. Celui-ci n’était effectivement pas un grand orateur. Ce talent-là semble vous appartenir… Champion. Ce qui m’oblige à me demander, pourquoi un homme de votre calibre était-il un simple accompagnateur comme moi, plutôt qu’un représentant ? »

Spoiler:

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
White Shadows [Aizen] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Mer 17 Aoû 2022 - 15:39

Sorti de nulle part, un morceau d’une muraille semblant ancienne fit son apparition. Ainsi l’Hayai ne dévoila aucune affinité préférant faire parler l’art des sceaux. Les ombres s’élevant de la terre vinrent se fracasser contre la roche vieillissante causant un écho qui finit d’interpeller ceux qui autour n’avaient pas encore vu ce qui se tramait ici.

Les shinobis arrêtèrent de s’exercer, les passants curieux se rapprochèrent. Comment un affrontement entre un Iwajin, ici pour des raisons inconnues, et l’ancien champion de Kumo pourrait passer longtemps inaperçu. Plus ça irait et plus du monde viendrait s’agglomérer à une distance raisonnable, certains Genins et civils rappelés à l’ordre par des Chûnins plus responsables.

La riposte fusa, dans une ampleur et une rapidité qui témoignait du niveau de son adversaire. Le Nara plissa les yeux, reconnaissant des dindons qui virevoltaient ou couraient de façon ridiculement rapide vers lui. Il comprit que les trajectoires ne lui laisseraient aucun répit ne lui laissant pas le loisir de faire appel à la roche pour se protéger convenablement. Alors il dégaina, une seule lame. Et il fendit l’air de façon rapide et précise pour repousser chaque petit monstre vert qui tentait de venir l’écorcher de leur bec allongé. Parfois il se contentait de dévier la trajectoire, parfois il lui fallait couper la créature en deux pour que ça lui passe de par et d’autre. Quoiqu’il en fût il sortit indemne de cet assaut et à ses pieds jonchaient de nombreux dindons verts, entiers ou découpés. Le Nara regarda ses pieds, perplexe.
« Quelle attaque atypique Taishi, ce n’est effectivement pas les méthodes d’un diplomate. »
Il sourit très franchement à son adversaire tout en rengainant son katana et en le regardant de nouveau.
« J’ai du mal à vous imaginer là-dedans mais je comprends que vous laissiez faire Aimi dorénavant, elle semble avoir la fibre pour ça. Une compréhension et ouverture d’esprit qui n’est pas donné à tout le monde. »
Revenant à lui il le regarda d’un air plus sérieux, une idée déjà bien en tête depuis fort longtemps.
« Mais cela ne vous intéresse-t-il plus vraiment ? C’est pourtant notre avenir qui se décide à travers ceux qui discutent. Vous le savez mieux que moi, ce ne sont pas les meurtries de masse qui résolvent les problèmes. Vous parlez d’une victoire contre Tôsen… »
Le Nara secoua la tête pour marquer un certain désaccord.
« Cela va bien au-delà de ça. Un futur ne peut exister sans cohabitation et compréhension s’étendant au-delà des frontières. C’est bien plus qui se joue ici, à travers ce genre de discussions. Je ne suis pas naïf, je ne vous parle pas d’une paix éternelle entre tous les hommes. Je vous parle d’une entente durable et de la fin des guerres inutiles entre les peuples. »
Le regard déterminé, le Hayai comprendrait bien vite que l’affrontement ici ne serait pas que physique et que le Kumojin comptait bien échanger d’une autre manière.

Mais si la présence de cette matière verte et solide aux pieds du Nara attirait son attention il se la fit très vite happé par autre chose. L’Iwajin montrait un sourire plein de dents, mais pas celles de son visage.

Sa tête eut un mouvement de recul, plus par incompréhension que par dégout, se demandant bien ce que pouvait être cette formation sur son bras.
« Vous êtes encore plus mystérieux que ce que j’aurais cru, Taishi. Quelle est cette… Bouche, sur votre bras ? Et ces choses vertes par terre, ce n’est pas de la roche, pas vraie ? »
Il posa son pied sur l’un des projectiles immobiles au sol et joua un instant avec en le faisant bouger sous son pied ne pouvant déceler de quoi il s’agissait.

Il se concentra finalement sur la question de son adversaire qui, lui aussi, semblait décider à faire aller cet échange au-delà des coups.
« Pour répondre à votre question vous semblez me surestimer, je suis passé Jônin quelques temps avant le Sommet et je n’ai jusqu’ici jamais eu l’occasion de démontrer mes qualités oratrices comme vous semblez les vanter. Le choix du représentant ne m’appartenait pas. »
Coupant court le Nara réalisa des mudras à deux mains et gonfla ses poumons. Il souffla du vent qui se mit à tournoyer devant lui avant de former une multitude de shuriken tourbillonnants. Il envoya ses derniers vers le haut afin qu’ils prennent une trajectoire parabolique pour pleuvoir sur sa cible telle une averse de lames de rasoirs.

Et le Kumojin ne comptait pas arrêter là, son assaut se voulant multiple. Il voulait agresser son adversaire de toutes parts. Il sortit un kunai auquel il accrocha un parchemin explosif afin de le lancer de la manière la plus rectiligne qui soit face à lui. Rien de bien plus méchant qu’une légère distraction. Voulant accaparer son attention par les airs et par l’explosion il put enfin entamer les ultimes mudras de son véritable but.

Sous la terre ses projectiles se formèrent grâce à la matière environnante et se mirent en route. Sous la surface, leur progression se faisait de manière discrète qu’un œil ne saurait voir. Pendant ce temps les projectiles de vent étaient déjà tombés et le kunai explosif avait déjà fait son office. Si son adversaire ne l’avait pas vu effectuer ses nouveaux mudras alors il ne se douterait peut-être de rien.

La roche jaillit du sol visant alors l’Iwajin en quelques endroits bien précis. L’un d’eux étant cette bouche sur l’avant-bras qui n’était pas là par hasard. Les autres projectiles visèrent bras et jambes, de quoi le gêner un peu dans ses mouvements si jamais ils venaient à toucher.

Il voulait voir le champion de Kumo à l’œuvre comme il l’appelait, il en avait alors reçu un échantillon.

Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Sam 20 Aoû 2022 - 5:59
« … »

Aizen parlait d’atypisme, mais Taishi était surtout occupé à l’observer réduire en charpie sa volée de dindons en faisant preuve d’une réactivité supérieure. De toute évidence, le Nara était un combattant de proximité aguerri. Un autre à éviter d’approcher de trop près, du moins sans préparation.

Aimi était compréhensive, oui. Mais elle voyait le monde avec une loupe parfois trop optimiste, du moins du regard blasé de l’Hayai. En ce sens, son rôle dans la dynamique qui les liait était celle d’un conseiller. Peut-être que Taishi n'avait effectivement pas la vraie fibre d’un diplomate… Mais il avait celle d’un homme qui avait vu les meilleures des intentions devenir les actes les plus abjects.

« … Cela devrait-il m’intéresser ? Ce que je sais, Raizen le sait désormais. Le Raikage est un homme sage, si probablement trop contemplatif. Aimi n’a pas ce défaut. Elle prendra les décisions nécessaires. Je n’en serai qu’un autre acteur. Peut-être en serez-vous un également, Champion. »

Aizen s’interrogeait sur son avant-bras avant d’expliquer son rôle, ou manque de plutôt, mais Taishi gardait le silence, attentif à la suite du combat alors qu’Aizen enchaînait des mudras avant de générer ce qui ressemblait à une masse de vent qu’il divisa en une multitude de projectiles qui s’élevèrent dans l’intérêt manifeste de s’abattre sur lui.

« … »

Ombre, bretteur et fuuton. Le profil de son adversaire commençait à se préciser, mais pour le moment il devait gérer ce nouvel assaut. L’Hayai releva la main pour former des mudras alors que l’espace semblait se tordre autour de lui. Mais contrairement aux arts d’Aizen, la technique de Taishi se basait non pas sur l’air ambiant mais bien la lumière qui l’affectait. En quelques instants, une demi-sphère verdâtre se matérialisa autour de l’Éclair Vert, presque de nulle part. La structure était opaque et l’autre main de Taishi commença immédiatement des mudras.

Les projectiles de vent s’écrasèrent sur sa technique défensive. Des lames de lumières se formaient entre ses jointures à mesure qu’il ramenait ses mains derrière son dos. Celles-ci disparurent à mesure la demi-sphère se dissipait, déchirée par l’assaut de son adversaire. Mais ce n’était pas tout à fait le cas; les lames étaient devenues parfaitement invisibles et s’étaient projetées vers Aizen sans le moindre geste supplémentaire de la part de l’Hayai qui reprenait une posture de combat, constatant que le Nara venait de jeter sur lui un kunai pallié d’un parchemin explosif. Prestement, Taishi déployait un de ces propres kunais depuis une poche pour le projeter avec précision afin de dévier l’arme de jet, qui ricocha sur le côté avant d’exploser.

Malheureusement, Taishi réalisa trop tard qu’il était tombé dans le piège jeté par son adversaire alors que le sol se dérobait sous lui. Des piques de terres émergèrent soudainement, tranchant l’Hayai sous plusieurs angles dont l’un de ses bras.

« Argh ! »

Alors que les stalagmites émergeaient, Taishi lui tombait. Les piques avaient laissé de profondes coupures sur son bras, son flanc mais aussi sa cuisse. Il n’était pas hors de combat mais quelques autres blessures de ce genre et il serait rapidement hors de combat. Lui qui maitrisait le doton, comment n’avait-il pas vu ce genre de technique venir !? De toute évidence, Aizen avait profité de la couverture offensive de son attaque fuuton pour glisser cette attaque.

Et Taishi avait fait à peu près la même chose, alors que les lames de lumières invisibles auraient atteint leur cible à peu près au même moment. Mais Taishi, qui se redressait, n’allait pas en rester là. La main de son bras valide se glissait derrière l’un des stalagmites hors de vue pour former un unique mudra caractéristique.

« …Kai. »

Une grande détonation résonna alors que les dindons, partiels ou complets dispersés sur le sol autour d’Aizen explosèrent, engouffrant la zone dans une grande explosion qui fit trembler le sol. Les bruits qui secouaient les terrains d’entrainement cessèrent alors que les yeux et têtes se tournaient pour observer ce qui avait causé un tel chahut.

Taishi lui se relevait en balayant la poussière et le sang sur ses vêtements. Il avait mal, mais l’Hayai possédait une bonne endurance de par son passé. La coupure à sa cuisse allait réduire sa mobilité, mais en contrepartie ne lui causait aucune souffrance. Quant à son bras… Utiliser sa mâchoire serait douloureux, tout autant que faire des mudras.

« Je n’ai pas les réponses à toutes tes réflexions, Nara Aizen. Mais en voilà déjà une… »


Spoiler:

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
White Shadows [Aizen] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Sam 20 Aoû 2022 - 17:45

Le Nara plissa à peine les yeux.
« Qu’est-ce encore... »
Bien que très surpris il se contenta d’un léger commentaire que seul lui put entendre. La défense employée par son adversaire, il ne la comprenait pas. La chose qui ressemblait à de la lumière intercepta pourtant les projectiles venteux. Ça ne pouvait donc pas être cela.
« Agh ?! »
L’instant d’après, le Nara écarquilla les yeux cette fois. Il sentit une vive douleur, non, plusieurs. Ne comprenant pas la sensation qui l’envahissait il baissa les yeux pour voir des lames semblant faites de la même matière que la défense qu’il venait de voir. Ces dernières disparurent de leurs points d’impact mais les blessures étaient bien présentes. La douleur ne laissait aucun doute, il ne subissait là aucune illusion.

Les informations quant aux blessures montant enfin au cerveau, comme s’il avait suffit de les regarder, le Nara tomba un genou au sol, se tenant la blessure la plus profonde au niveau d’un flanc de son abdomen.
« Vous m’avez menti, Taishi !! »
Cria le Nara alors qu’il toussa puis cracha du sang à la fin de sa phrase.
« Vous êtes loin d’être un piètre duelliste comme vous avez tenté de me le faire croire… »
Loin de se laisse abattre, le Nara entra directement dans une transe méditative et pleinement consciente afin d’accentuer sa perception de son environnement. Que ce soit cette défense ou cette attaque sortie de nulle part, le Nara ne comprenait pas ce à quoi il avait à faire et il espérait que le Zen lui donnerait un élément de réponse lui permettant de réagir avant que ça arrive de nouveau.

Mais il n’était pas au bout de ses surprises. Car au milieu de ces petites créations d’argile vert il comprit que trop tard qu’il était coincé dans un champ de mines. Sans crier gare, ces dernières s’activèrent, ne lui laissant aucun répit. Grâce à ses sens éveillés il put cette fois réagir presque à temps...

Il dégaina ses katanas et y insuffla son chakra futon pour créer une tranche de vent à même les explosions. Bien sûr que ce soit à cause de l’ampleur ou de la surprise, il n’eut pas le temps de se protéger assez efficacement et se fit éjecter quelques mètres plus loin suite à l’exposition qui le toucha majoritairement dans le dos, endroit qu’il n’avait pas pu protéger.

Le Nara traîna quelques peu dans la terre, une seule arme à la main. La deuxième avait été envoyé dans les airs pendant l’explosion. Enfin ça, c’était ce qu’il voulait faire croire. Profitant du camouflage naturel de la poussière propulsée le Nara avait envoyé exprès son arme dans les airs afin de la faire virevolter jusqu’à qu’elle se plante non loin de Taishi. De sa main libre, il avait entamé les mudras d’une technique des plus discrètes de son répertoire pour envoyer sa fine appendice d’ombre suivre son katana.

Le Nara était face contre terre, allongé tel un homme qu’il ne restait plus qu’à achever. Un œil entrouvert, il pouvait voir son adversaire même si c’était avec difficulté. Il s’accouda de son bras tenant sa lame alors que l’autre, dans son flanc, maintenait le mudra qui devait sceller le sort de son adversaire qui devait déjà penser avoir gagné.
« Donc… »
Il toussa, cette fois autant de poussière que de sang.
« …plus un homme d’action que de parole, hein ? Quand je vous demandé si cela vous intéressait je parlais de la diplomatie en générale, pas de la discussion actuelle avec le Raiakge. »
Il avait du mal à parler, la douleur l’assaillant de toute part. D’autant plus qu’il se concentrait sur la trajectoire de son filin d’ombre, qui contournait habillement et avec vélocité la position de Taishi depuis son katana planté dans le sol. Le but étant de connecter ce fil d’ombre à celle de son adversaire, par derrière.

Le Nara se releva partiellement, un pied à terre et un genou au sol, s’appuyant avec son katana planté dans le sol, un bras ballant profitant de sa position pour garder ce mudra qu’il espérait discret.
« Je suis persuadé que pour que… les relations se passent bien entre les villages il faut que des membres soient attribués exclusivement à la tâche diplomatique. Et… qu’ils aillent de village en village pour faire entendre la voix des leurs et entendre celle de leurs alliés. »
Il chancela, plantant un peu plus sa lame dans le sol pour réussir à tenir debout. Il se secoua la tête, serra les dents en tentant d’ignorer la douleur puis se releva enfin, tenta de se tenir aussi fièrement qu’il le pouvait, bien que courbé malgré lui. Enfin, il pointa sa lame sur son adversaire pour s’adresser à lui comme pour l’accuser.
« Néanmoins vous avez tout d’un style meurtrier… Et il y a bien des personnes à abattre en ce monde. Kojima Reijirô… J’essaie de monter une mission pour aller le débusquer. Il est fini le temps où nous attendons comme des rats de se faire prendre au piège. Nous devons riposter. »
Il savait se battre, et le Nara avait besoin de lui.

Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Dim 21 Aoû 2022 - 3:44

L’explosion avait secoué le terrain, mais pas la concentration de Taishi. Le terrain granuleux avait causé un nuage de poussière, ce qui rendait naturellement difficile de voir les résultats de sa technique. Mais l’apparition d’un courant d’air violent lui confirma que d’une manière ou d’une autre, Aizen avait réussi à prévoir et réagir à l’explosion. Rien de moins qu’irritant de sa part, une telle réactivité… L’homme méritait sa réputation. Taishi fit quelques bonds maladroits de côté vu sa jambe endommagée, mais son explosion avait relevé la poussière pour faire un écran opaque.

Dès qu’Aizen commença à parler, Taishi fronça les sourcils en mettant les mains dans ses sacoches. Il était en tant que Chôkoku habitué au résultat de ses explosions, y compris celui de relever la poussière comme c’était le cas actuellement. Une couverture visuelle qui pouvait jouer en sa faveur, mais également celle de son adversaire. Si le Nara pouvait encore parler, c’est que ce n’était pas terminé, et Taishi n’allait pas attendre de voir la réplique sans rien faire.

L’Hayai releva son bras valide en relâchant un petit dindon d’argile, grimaçant sous la douleur pesante dans son bras blessé. L’oiseau s’envola dans une trajectoire directe. Taishi avait vu le mouvement d’air causé par son adversaire et dirigeait ainsi la créature dans cette direction.


« … La discussion avec le Raikage est la seule diplomatie qui compte à présent, Aizen. »

Taishi relevait sa main intacte pour former le mudra nécessaire à la détonation, une habitude ancrée pour tout Chôkoku. Il voulait en finir avec ce combat et achever le Nara sans le tuer. Mais il était encore trop tôt. Le dindon volait au-dessus de la poussière qui retombait, son postérieur se dandinant à chaque coup d’aile. L’explosion serait très large. Encore quelques instants.

À quelque part l’Hayai songea qu’il aurait voulu lui en dire plus. Lui parler des patriarches par exemple. Le Nara aurait peut-être été un excellent candidat pour le projet qui se mettait en marche. Mais pour le bien des négociations, Taishi ne pouvait pas le faire. Pas encore du moins.


« Kojima Reijirô ? Qu’-es ce que- »

L’Hayai sourcillait, étonné d’entendre l’homme prononcer ce nom profondément détesté à Iwa. Mais la vraie surprise était de sentir une soudaine rigidité dans son corps. C’était indescriptible. Quand et comment ?

En un instant, il était complètement immobilisé, sans trop savoir pourquoi. En plein milieu de son jutsu. Il avait été pris de vitesse. Le jutsu utilisé par son adversaire était à la fois furtif et véloce, manifestement. Son corps se mit alors à trembler et ses doigts commencèrent à bouger sans son consentement. Il perdait le contrôle de son corps !? Taishi ne réfléchit pas plus longtemps. Pas de mudra, pas de détonation. L’Hayai ne comprenait peut-être pas ce jutsu, mais il comprenait le sien.

« …Kai ! »

Le dindon explosa. Avait-il été assez près pour causer le moindre effet ? Dans tous les cas, c’était fini pour Taishi pour le moment. Il était complètement paralysé et dans les moments suivants, son corps se voûtait en relevant le bras, ce qui semblait imiter les gestes de son adversaire. Il ne pouvait plus tourner la tête, alors son champ de vision restait limité désormais.


« … Qu’es-ce que c’est que… Quelle malaisante technique… Puis pourquoi parler de cela à un shinobi d’une faction étrangère ? J’en conclus que tu n’as pas… L’approbation de tes supérieurs. Et ce jutsu… Pas celui d’un diplomate non plus. On a plus en commun que je pensais… »

Il avait senti la rigidité dans ses jambes en premier, donc il semblait presque certain que son origine venait du sol. L’Hayai songea que ce genre de jutsu n’aurait pas fonctionné sur lui habituellement, puisqu’il combattait normalement avec Glouba, ce qui n’était pas une option actuellement. Le détestable volatile avait ses utilités.

Pour le moment, il allait devoir attendre une opportunité, sinon ce combat allait prendre fin très rapidement.


« … Je ne suis pas un tueur sur gages. Mais déclare forfait, et j’écouterai ce que tu as à dire sur lui. »

Un gars s’essaye.
Spoiler:

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
White Shadows [Aizen] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Jeu 1 Sep 2022 - 18:33

Aizen ne pouvait être étonné, son adversaire lui donnait du fil à retordre et plus que ça encore. Mais comment croire qu’il aurait pu en être autrement face à une telle icône. Celui qu’on appelait l’éclair vert, il commencé un peu à comprendre pourquoi même s’il ne pouvait encore mettre des mots clairs sur ce qui lui était arrivé. Néanmoins il avait bel et bien été frappé par quelque chose d’aussi rapide que la foudre. Non, plus que cela encore car Ikari ne pouvait se déplacer aussi vite que cette attaque qu’il n’avait pu voir arriver.

Mais le Nara aussi avait de la ressource et malgré le fait qu’il accusait déjà de lourdes blessures il ne s’était pas décidé à se laisser faire. Il envoya son ombre, si fini et si rapide que personne ni même un éclair, quelque soit sa satanée couleur, n’aurait pu se prétendre capable de l’attraper.

Néanmoins son adversaire témoignait d’un instinct combatif plsu que palpable et il n’attendit pas que l’ombre du Nara parcours cette distance avant d’agir de nouveau. Ainsi un dindon fait d’argile, bien plus gros que les précédent, fit son apparition et commença à foncer dans la direction du Nara. Mais si Taishi ne pouvait pas faire le mudra pour l’activer alors ce dindon serait inutile, il connaissait la combine maintenant. Malheureusement l’ombre de Aizen toucha un instant trop tard. Et si celui qui se révéla être un Chokoku fut bel et bien prit dans le piège du Nara il put au tout dernier instant qu’il lui fut possible activer son explosion.
« Tss. »
Aizen n’avait pas le choix. Il avait bien une technique éveillant son ombre à un autre niveau mais c’était difficile à placer face à un adversaire qui le tiraillait autant. Alors il fonça, vers l’explosion. Dans sa course folle il effectua des mudras afin de modéliser sa plus solide armure de roche dont le design était inspiré de sa croyance.

L’explosion le chamboula, alors qu’il était déjà blessé. Mais il n’avait pas de temps à perdre. Derrière ce méandre de projectile et de fumée il se trouvait à l’abris des regards alors il effectua immédiatement après l’explosion une technique lui permettant de se camoufler dans le sol. L’instant d’après, il ne perdit pas plus de temps pour invoquer un unique clone.

Lorsque Aizen sortit de la fumée de l’explosion qui se dissipait c’était en fait le clone qui se présenta à l’Iwajin.
« Les chefs d’aujourd’hui ne sont peut-être pas ceux de demain, Taishi. Il nous faut établir de bonnes relations entre nous tous, briser la barrière des frontières afin de tenter de nous comprendre ou au moins de nous entendre. Les guerres sont une fatalité, mais un paquet sont inutiles et pourraient être si simplement évitées. »
Le Nara, ou plutôt son clone, voulait courir. Mais il boitait et avançait en trainant un pied, courbé d’un côté par la blessure qui saignait au flanc. Le clone, dans le même état que l’original, était réellement blessé mais il simulé plus que de raison afin de faire baisser sa garde à son adversaire. Ainsi il avançait doucement tout en parlant.
« La hiérarchie n’a pas encore donné d’avis là-dessus. Mais Kumo ne peut pas diviser ses forces et risquer d’en perdre encore. Ainsi je suppute aisément qu’ils ne laisseront jamais partir trois hauts gradés Kumojins pour une mission si risquée. Et puis on ne se présente pas à un projet sans que celui-ci soit abouti. Ainsi je préfère réussir à monter mon équipe avant de créer officiellement la mission. Ça ne t’engage à rien, pour le moment. »
Il continuait d’avancer, lentement et trainant la pâte. Cela ne l’empêcha pas de fire quelques gestes magistraux à un bras pour appuyer ses propos suivants.
« Imagine un peu, une mission permettant d’arrêter un de nos plus grands ennemis, une mission qui pourrait tout faire basculer. Et réalisé par une équipe composée de trois horizons différents. Ce serait une victoire en tous points, cela enverrait un message fort que la coalition est enfin au point. La bataille est aussi psychologique, tu le sais bien, ce message mental de notre ennemi nous l’a montré. »
Aizen continua à avancer puis le pointa du doigt, pas d’un air accusateur non mais d’un air qui le désignait de façon si logique. Il devait en être, le Nara avait deux noms en tête et il était l’un de ceux là.
« Ne veux-tu pas participer ? A cette mission qui pourrait sauver un tas de vies, une mission qui pourrait tout changer, qui nous aiderait à protéger nos proches. »
Il s’arrêta, juste un instant pour le regarder plus profondément dans les yeux.
« Protéger Aimi ! »
Le Nara ne pouvait savoir à quel point cet homme était proche de celle qu’il semblait avoir en haute estime mais son envie de l’écouter et de la protéger lui avait sauté aux yeux.

Alors que le clone se remit à avancer, tentant d’accaparer l’attention de son ennemi, l’original camouflé contournait la position pour tenter de prendre Taishi sur un angle où il ne l’attendrait pas.
« Assez parlé maintenant, je ne compte pas déclarer forfait ! »
Le clone dégaina et se mit à courir, toujours en boitant et à une vitesse plus que réduite. Mais il montrait une réelle envie de se prendre à son adversaire via sa lame.

Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Ven 16 Sep 2022 - 2:27
Cette sensation de paralysie prit fin plus tôt qu’il ne pensait alors que l’Hayai sentit un certain relâchement alors même qu’il infusait le chakra nécessaire pour faire exploser le dindon. C’était définitivement une impression des plus particulières et il n’avait qu’une priorité en tête au moment où celle-ci disparaissait, et c’était comprendre sa source pour éviter de la subir à nouveau.

Aussitôt l’explosion causée, Taishi ne perdait donc aucun temps pour employer une de ses techniques les plus utiles via une manipulation assez technique de sa perception visuelle de la lumière. Le jutsu lui permettait plus ou moins de percevoir des canaux différents des rayons lumineux habituels. Mais contrairement à l’Hyûga qui utilisait la perception du chakra et celui-ci afin d’augmenter son champ de vision et sa précision, l’Hikariton du jônin se focalisait sur la gradation des reliefs face aux différentes signatures lumineuses projetées dans l’environnement, lui permettant de voir avec discernement tout ce qui s’y cache.

En termes plus simples ? Yeux voient tout, Ooga booga.

D’abord, l’Hayai, ses yeux devenus d’un vert plus brillant, regardait autour de lui. D’abord rien, puis une subtile différence au niveau des rayons infrarouges sur son flanc. De l’ombre, mais celle-ci n’avait rien de naturelle alors qu’elle semblait se rétracter en s’éloignant de lui, bien plus mince et effilée qu’elle n’aurait dû l’être sur le terrain ensoleillée. Il avait donc été immobilisé par celle-ci, de toute évidence.

Taishi reportait son attention sur son adversaire où l’explosion avait eu lieu. Le nuage de poussière causé était toutefois cette fois inefficace pour contrer sa vision, alors que son opacité devenait nulle en combinant les différents canaux lumineux qu’il pouvait percevoir.

Plus dramatiquement, la poussière n’empêcha donc pas Taishi de voir Aizen à la fois se fondre dans la sol mais ensuite… en ressortir ? La manœuvre semblait inutile à moins de servir un but ultérieur. De toute évidence, l’homme tentait encore de tromper l’Éclair Vert, qui garda un visage neutre.

« … »

Taishi devait être prudent, ne pouvant augmenter encore davantage la puissance de ses explosions sans risquer des dommages collatéraux. L’argile C5 pouvait aisément raser la moitié du village s’il agissait impulsivement, ce qui ironiquement était l’instinct d’un Chôkoku moyen.

Il n’ignorait pas pour autant les propos de son adversaire bien obstiné à continuer le combat. Aizen avait plus que des ambitions, il avait des mots dangereux. Et ceux-ci étaient nombreux… Très nombreux. En réponse, la main de Taishi écrasa une bombe fumigène qui commença à le dissimuler. Mais celle-ci n’avait aucun effet sur l’Hayai qui voyait facilement à travers.

« Où as-tu appris à parler avec cette éloquence ? De ton Raikage, peut-être ? »

Mais tout en commençant des mudras à l’abri de la fumée, les derniers mots lui arrachaient un rictus amusé.

« Bien tenté ! Mais Aimi a besoin de pouvoir me faire confiance, bien plus que de la protéger. Elle est plus forte que toi ou moi à tous les égards. J’ai bien plus besoin d’elle, que d’elle de moi. Mais dans tous les cas… »

Son pied se releva pour frapper le sol sèchement. La terre se mit à trembler devant lui dans une zone considérable. L’instant suivant, le sol commençait à se tordre dans une violente spirale qui écraserait tout ce qui s’y trouvait, autant au-dessus là qu’en dessous, question de ruiner peu importe ce qui se tramait sous terre. Pendant ce temps, la main de Taishi retournait à sa sacoche.

« Aussi convaincants et multiples soient tes mots, j’ai donné mes conditions. Alors prend ta décision avant de demander la mienne. »

Aizen allait contre-attaquer. Peut-être en utilisant une autre technique liée à son ombre. Ou encore en utilisant le katana qui lui restait. Dans tous les cas, il chercherait à frapper de manière imprévisible, comme auparavant. Taishi ne voulait ni ne pouvait lui laisser l’initiative. Le moment suivant il jetait dans les airs une boule d’argile qui se déforma pour devenir un nouveau dindon en argile qui battit de larges ailes alors que Taishi s’accrochait à sa patte de sa main valide pour prendre les airs et de l’altitude. Si Aizen comptait se rapprocher, peut-être que la fumée le gênerait quelque peu. Ou moins voir la suite ?

Les yeux verts et flamboyants scrutèrent la zone quelques instants alors que le dindon repliait ses ailes pour faire une boucle arrière, utilisant son poids et élan pour projeter Taishi encore plus haut dans les airs alors que l’oiseau lui piquait vers le sol. La gravité allait reprendre ses droits sur l’Hayai qui cessait son ascension, mais Taishi relevait la main. La fatigue commençait à l’envahir, mais son prochain mudra n’en causerait aucune.

Ce dindon avait plus d’un usage. Et sa seule alternative était celle d’un vrai Chôkoku.

Tout détruire.

« … Victoire aujourd’hui, ou opportunité demain ? »

Impulsion, et la zone fut ravagée à nouveau par une nouvelle explosion.

Spoiler:





_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
White Shadows [Aizen] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Jeu 29 Sep 2022 - 0:33

Le clone du Nara sentit la terre tremblée. Mais l’originale, un peu en avant dans sa position, l’avait ressenti avant lui. Si le clone choisit de se défendre d’une puissante bourrasque sphérique ce ne fut pas le cas du Nara camouflé qui opta pour consommer le reste de son armure tout en subissant les conséquences du sol en mouvement lui ralentissant sa course et le faisant tomber. Déjà pas dans une grande forme il aurait de plus en plus de mal à se déplacer.

Ce n’était pas finit, enchaînant tant les pirouettes que les mots, l’Iwajin craignait sans doute de subir de nouveau le courroux des ombres si jamais il perdait en rythme. Il avait raison. Ainsi il se retrouvait dans les airs, et celui qui était visé n’était autre que ce clone encore debout grâce à sa défense futon qui avait su repousser la roche. Mais cette fois, il ne ferait rien, car c’était à celui caché dans le sol d’intervenir.

Il sortit de sa cachette pour de nouveau posséder une ombre et réalisa sa technique. Il voulait tester quelque chose, notamment si son ombre pouvait bloquer cette créature à la fois animée mais non vivante. Dans tous les cas, son but premier était d’attraper l’ombre de Taishi qui malgré sa chute se retrouvait bien au sol. Et il choisit le timing pour cela. Il envoya son ombre sur ses cibles juste après que le dindon eut envoyé Taishi dans les airs. Il avait peu de chance de s’en sortir ou ne serait-ce même que de voir l’ombre approchée, concentré sur le clone. Et si le dindon pouvait exploser à proximité de son adversaire, alors c’était que du bénéfice pour lui.

Mais la victoire sur le champ de bataille était loin d’être la chose la plus importante, et il l’avait compris depuis bien longtemps.
« Il semblerait que tu m’as mal cerné. Ou alors parfaitement, qui sait… »
Qu’elle ait réussi ou non, le Nara défit sa manipulation des ombres pour se concentrer sur le plus important.
« J’abandonne, tu as gagné. Rien d’étonnant quant à la réputation qui te précède. »
Il s’assit en tailleur sur le sol, c’était bien la position la moins pénible qu’il pouvait tenir au vu de ses blessures. Et encore ça restait douloureux et il utilisait son deuxième sabre comme appui.
« Raizen ne m’a rien appris. Sa politique n’est pas la mienne, elle est trop éloignée de notre réalité. Et c’est bien pour cela que je veux voir loin. De nos jours, sans titre, personne n’est enclin à te suivre. »
Il lâcha son arme pour redresser son buste bien qu’il resta assis, comme si l’évocation de celui qu’il voyait comme une embûche sur sa route lui avait redonné quelque peu de vigueur.
« Ce n’est pas quelque chose que je devrais dire à un étranger, encore moins haut gradé. Mais peu importe. Ce que je souhaite ardemment, c’est que les choses changent. »
Une politique dont semblait si éloigné le Meikyû. Le Nara sourit, comme pour souligner l’ironie de la situation. Le Nara se livrait peu à peu, offrant une image bien moins conventionnelle que ce qu’il avait pu montrer pendant leur voyage. Mais il l’avait appris à ses dépens : un pantin sans émotion aussi pertinent soit-il n’apportait que de la méfiance. Aizen avait des envies et des plans, les cacher ne ferait que repousser la confiance de son interlocuteur qui semblait vouloir en savoir plus.
« Je ne souhaite pas la guerre, mais aucune paix ne peut exister sans avoir à l’arracher des mains de ceux qui veulent nous l’enlever. Et que faisons-nous ? Nous nous complaisons derrière nos cités à attendre que les menaces s’abattent les unes après les autres. »
Il ne pourrait le nier lui qui avait attaqué jadis ce peuple se croyant à l’abris derrière ses murs alors qu’il venait de commettre l’irréparable. Déjà à cette époque, Sakaze Tosen tirait les ficelles de tout ce cirque, ça aussi il devait le savoir.

Et en tant de temps qu’est-ce qui avait changé ? Absolument rien, chaque pion avait joué son rôle et chacun s’était retrouvé là où leur ennemi l’attendait. Peut-être pouvait-il deviner le futur et qu’il était inutile de se débattre. Mais il était toujours plus facile de ligoter un agneau placide plutôt qu’un loup enragé.
« C’est ça que je te demande Taishi, et que je demanderais à d’autres. Ce pourquoi vous êtes ici, Aimi et toi. Des décisions doivent être prisent et des actes engagés dans la minute qui suit. A laisser l’initiative à nos ennemis nous courons à notre perte. »
Il le montra de la main, il appuyé ses propos en fronçant les sourcils pour donner l’importance à ses mots par ses yeux. Il avait des paroles dures, comme si les shinobis n’avaient rien accomplis jusqu’ici. Il assumait, ils n’avaient pas fait assez. Et si espérait donner de tout son être pour faire mieux était préjudiciable alors qu’on lui jette la pierre. On ne pouvait évoluer en attendant que quelqu’un d’autre agisse à notre place. Et si tout le monde ne se comportait ainsi alors personne ne faisait rien.
« Mais si une réunion se tient à cette heure je ne peux pas simplement continuer à attendre qu’on me dise d’attendre. Je veux agir. Et que je veuille m’élever pour agir ou agir pour m’élever n’a pas la moindre importance. Car ce qui compte … »
Il se leva, tant bien que mal. Serra un poing qu’il fit vriller devant lui comme pour broyer quelque chose de pourtant invisible. Pourtant, lui, il arrivait à discerner cela. Ce monde emplit de ténèbres, condamné pour toujours. Malgré cette soif de plus, il arborait un air étrangement calme. Cela ne faisait que servir son air si déterminé.
« Est de défendre notre monde avant qu’il ne sombre. »
Car c’était inévitablement ce qui les attendait tous si jamais ils n’agissaient pas pour reprendre leur avenir en main.
Il devait être leur guide, vers la Lumière.

Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

White Shadows [Aizen] Empty
Lun 24 Oct 2022 - 14:37
Aizen concéda enfin la victoire et Taishi haussa les épaules en balayant la poussière sur ses vêtements. C’était un affrontement qui aurait aisément pu aller dans les deux directions, mais ce n’était pas l’important. Ce qui l’était, c’était tout ce qu’il avait pu apprendre du Nara pendant celui-ci, et ça n’avait rien à voir avec les arts martiaux.

Le Jônin de Kumo était ambitieux, focalisé sur son village et… Avait peu de confiance envers son leadership. Une combinaison dangereuse dans bien des sens. Et risquée à s’y associer.

« Je pense au contraire avoir bien cerné la situation actuelle. »

L’Hayai croisait les bras tout en examinant les résultats des dommages de l’explosion sur le terrain, espérant que personne ne s’en offusque. Son style rendait très difficile de limiter les effets sur le terrain.

« Et… Je comprends ta vision des choses. »

Raizen était connu pour sa sagesse, mais également un certain immobilisme qui malgré l’invasion du Teikoku semblait avoir survécu à Kumo, malheureusement. Mais il y avait une différence entre prudence et négligence ; clarité et aveuglement. En réalité, Taishi pouvait aisément comprendre l’inconfort d’un homme d’action tel que le Nara, coincé par des haut-gradés qui cherchent le statut quo à tout égards.

« Mener est plus qu’une question de titre. Personne à Iwa ne suivrait l’Éclair Vert, c’est le prix du passé et son héritage. »

Un meneur inspirait et rassemblait, comme Aimi le faisait si bien. Des électrons libres, comme lui ou le Nara… N’inspiraient que la rébellion. Et c’était ce qui rendait cette conversation si dangereuse. Aizen se relevait péniblement. Taishi ne lui offrit pas d’aide. Ç’aurait été une insulte de guerrier à guerrier.

« Je ne peux pas publiquement accepter ton offre, comme tu t’en doutes. Passé est le temps où je pouvais altérer ma conception de la loyauté pour accomplir et justifier mes actions. Je ne peux décider de m’impliquer et donc d’impliquer Iwa sans regards pour les conséquences des relations entre nos villages. »


Il l’avait promis à Aimi.


« … Mais qu’à cela ne tienne, nos liens sont entre Iwa et Kumo, pas Iwa et Meikyû Raizen. Traquer le Kojima est un enjeu mondial de l’autorité de la coalition, bien au delà des villages. »

Il hocha de la tête, comme pour lui-même. Ils avaient peut-être des désaccords, mais quand il s’agissait de la pérennité du continent, ils étaient sur la même pensée.

« … J’exposerai la situation à Aimi d’une manière appropriée. Je pense que d’ici peu, une opportunité se présentera pour accomplir ce but et d’autres communs à Iwa tout comme Kumo. À ta place, je veillerais à être prêt, toi et le reste de ton équipe pour un autre long voyage, aussitôt que possible. »

C’était quelque chose qu’il avait en tête de faire depuis un certain temps de toute façon. Mais il ne le ferait pas dans l’ombre. Aimi devait être au courant, et elle devait l’approuver. Il tenait à elle encore davantage que le reste du Yuukan, même s’il aurait mis sa vie en jeu dans les deux cas.

Aizen était puissant, le genre de puissance déterminée qui manquait à Iwa en ce moment. Il était peut-être la clé pour dissiper les ombres qui meurtrissait ce monde. Une des clés, du moins.

Seul le temps le dirait.

Taishi commença à s’éloigner, simple signe de la main comme au revoir.

« Je serai en contact. »

Spoiler:

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
White Shadows [Aizen] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine

White Shadows [Aizen]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lets wave a white flag [Tsuyoshi]
» L'ombre et la lumière [Aizen]
» Dossier de Nara Aizen
» Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu]
» Reconstruction (PV Nara Aizen)

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Terrains d'entraînement
Sauter vers: