Soutenez le forum !
1234
Partagez

Opération rééducation [Ft. Yoshiko]

Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Jeu 11 Aoû 2022 - 11:03
Enfin ! Enfin elle sentait un véritable membre de retour proche de sa jambe droite. Cette sensation étrange et insupportable d'un membre fantôme l'avait presque rendue malade ces derniers jours, d'autant plus que malgré son absence, les douleurs que sa jambe manquante lui infligeait étaient bien réelles. Fébrile, allongée dans son lit, la kunoichi pour qui seule une vie libre méritait d'être vécue avait de nouveau une attache à la vie, une attache cruelle qui la faisait souffrir et qui lui rappelait à chaque instant qu'elle était désormais incomplète, mais une attache réelle qui l'aidait malgré tout. Une attache nécessaire qui, si elle avait mit trop de temps à arriver, aurait tout aussi bien pu la laisser sombrer dans la folie. Si elle avait été patiente pendant tant d'années à Kaze, si elle avait tenu le coup, c'était bien parce que la liberté n'était alors qu'un rêve merveilleux à atteindre.

Cependant, désormais, c'était une drogue puissante, plus puissante encore que le sang dont elle s'abreuvait avec de plus en plus de parcimonie. Un mélange de plaisirs, de sensations qui l'enivraient, la rassuraient, la faisaient se sentir vivante. Un mélange dont elle ne pouvait plus se passer. Un mélange qui, paradoxalement, l'enchaînait à la liberté. Plus qu'une envie, c'était devenu un besoin. Un besoin vital. Un besoin dont elle avait été coupé.

La lettre qu'elle avait reçu de la part du Mizukage avait déjà ce même goût d'enfermement. Mais il était plus subtil, plus insidieux. Notamment parce qu'elle allait se livrer d'elle-même et que si elle se coupait les ailes temporairement, c'était pour mieux s'envoler dès qu'elles auraient repoussé.

Toutefois, avant d'en arriver aux portes de la Brume, la sanglante devait traverser d'autres embûches, à commencer par la première d'entre toutes, celle qui venait nécessairement après un accident pareil, la rééducation.

Katsuko savait que quelqu'un devait la rejoindre pour l'aider, pour la guider, mais elle ignorait encore qui. Elle ignorait aussi ce qu'elle devrait faire, le temps que ça prendrait, la mobilité qu'elle retrouverait.

La vampirette baissa les yeux sur sa jambe de métal et de bois. Comment la regarderait-on désormais ? La pitié qu'elle avait vu à de trop nombreuses reprises en si peu de temps avait contribué à cette sensation de vaciller vers la folie. Persisterait-elle dans les regards à venir ou partirait-elle enfin ? Pourrait-elle à nouveau mettre de ces robes qu'elle aimait tant, ou le regard chargé d'une compassion trop lourde à porter pour la demoiselle au regard rougeoyant l'écraserait au point où elle n'oserait plus les revêtir ?

L'esprit et l'espoir noircis par ces questionnements saturniens, la Chinoike se dirigea lentement jusqu'au point de rendez-vous, une petite salle lumineuse dont l'atmosphère contrastait avec les pensées sombres de la vampire au regard inquiet.

Qu'allait-elle devenir ?

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka Yoshiko

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Mar 16 Aoû 2022 - 22:48
Le fait d'être en sous-effectif dans le pôle médical de l'unité de recherche n'aidait pas à s'organiser correctement entre soldats pour accomplir les tâches qui nous incombent. J'ai dû rebrousser chemin alors que j'accompagnais un vagabond aux cheveux de neige jusqu'au port afin de retrouver son enfant disparu, afin de venir en aide à certaines personnes. Dans le cas présent, Meisho et moi devions aider une kunoichi ayant perdu sa jambe face à l'ancien samouraï de Shito. Celle-ci a récemment reçu une prothèse et avait besoin de rééducation. N'ayant qu'une parole, je voulais lui tenir compagnie et l'aider du mieux que je peux jusqu'à ce qu'elle se sente libre comme l'air.

Je me rendis dans cette petite salle aux morceaux de bois de bambous collés au murs, à la lumière tamisée et chaleureuse, quelques fauteuils et quelques tatamis sur une zone de celle-ci. J'ai formellement interdit Meisho de marcher dessus afin qu'il ne les abîme pas de ses argots, même s'il n'en fait pas forcément exprès. Je réfléchissais à comment aborder les exercices dont on m'en a expliqué les consignes à l'oral étant donné ma capacité partielle à lire, parmi ceux-ci des étirements au niveau des hanches, de renforcement des muscles, des exercices d'équilibre et de l'endurance. Ainsi, on va commencer doucement avec les barres parallèles, le premier exercice étant de s'y tenir avec les mains et de tout simplement mettre tout son poids sur une jambe, puis l'autre. Et, petit à petit, ne plus se maintenir sur les barres parallèles.

J'attendis tranquillement le temps de me préparer mentalement à donner le meilleur de moi-même alors qu'une jeune femme, aussi magnifique soit-elle avec ses cheveux roses n'arrive. Je ne savais pas si moi, de ma petite taille, malgré mon visage adulte et ma chevelure cendrée, ni de mes yeux noisette, pouvait être aussi charismatique et charmante que de grandes personnes avec des formes plus dessinées et présentes. Je me montrais assez joyeuse, de cette manière guillerette de parler j'accueillais la demoiselle.

« Bonjour mad'moiselle ! »

De son côté, Meisho fit un tout petit aboiement. En effet, celui-ci n'est jamais très loin de moi. Il pouvait sentir une gentille demoiselle sans une once de méchanceté. Empathique, il pouvait comprendre qu'elle avait quelques appréhensions. Cela dit, nous espérons que de part notre lien en tant que membres du clan Inuzuka, nous pourrions atténuer les doutes et l'aider du mieux qu'on peut.

« J'espère que la présence de mon ninken ne vous dérangera point, il pourra aisément nous aider à vous remettre sur pieds. On est Inuzuka Yoshiko et Meisho, pour vous servir ! »

On s'était tout de même présenté afin qu'elle sache à qui elle a affaire. Nous, on connaît son nom, en tout cas. Maintenant, il fallait lui présenter l'exercice.

« On a préparé de quoi faire quelques exercices et on va tout faire petit à petit ! Quand vous serez prête, vous pourrez venir par ici et vous mettre debout entre les barres parallèles et vous y maintenir, et mettre votre poids sur votre jambe, puis sur vot' prothèse. Si besoin, Meisho s'ra là pour vous aider. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Jeu 18 Aoû 2022 - 0:47
Poussant tant bien que mal sa chaise roulante, presque prostrée dans ce carcan de métal qui, dépuis trop longtemps déjà du point de vue de la Chinoike, la retenait aussi solidement que des barreaux d'aciers, elle arrivait dans cette salle où une lumière pâle s'étendait pour capturer chaque espace. Sous ce soleil d'hiver aux rayons bien lointains, elle releva finalement la tête en entendant les mots enjoués de la boule de vie qui lui faisait face. Diamétralement opposée à son état actuel, la jeune femme accompagnée d'un chien au pelage noir et marron qui faisait partie du clan Inuzuka de manière assez évidente semblait rayonner pour remplacer l'astre diurne qui peinait à s'imposer. D'ailleurs, il ne parvenait même plus à ramener l'espoir dans le coeur de la Shimazu en cet instant.

« Ohayo... »

Alors qu'elle prenait une respiration importante pour retrouver une contenance, se redresser et essayer de faire bonne figure, celle qui allait s'occuper d'elle semblait-il se présenta.

« Aucun soucis... J'ai l'habitude... Chinoike Katsuko, mais je ne peux pas grand chose pour te rendre la pareille pour l'heure... »

Diminuée, elle détestait cet état de faiblesse dans lequel elle était plongée, duquel elle ne parvenait pas à s'extraire. Une rage sourde, interne, revenait petit à petit alors qu'elle commençait à parler avec cette fille. Elle se sentait d'autant plus fragile en se voyant dans cet état. Pourquoi se laissait-elle ainsi abattre ? Depuis quand était-elle devenue si pathétique ?

Prenant une nouvelle respiration, elle releva les yeux. Elle n'avait besoin de personne pour se relever mentalement. C'était une certitude. Elle en était capable seule. Mais physiquement, maintenant, il fallait qu'elle tolère cet appuis. Qu'elle se laisse soutenir. Comme elle l'avait alors fait avec Taishi. Dents serrées, elle avala sa salive pour enfin s'avancer vers les barres indiquées. Elle avait bien écouté les quelques informations transmises par cette Inuzuka. Maintenant qu'elle y pensait, elle l'avait déjà vu. Lorsqu'elle était allé vendre ses parchemins. Cette fille en avait troqué un. Un parchemin suiton, si son souvenir était bon.

Le chien l'avait accompagné sans même qu'elle ne s'en rende compte. Souriant légèrement, elle le caressa le museau du bout des doigts avant de lui gratter la tête entre les oreilles. Ils avaient tendance à apprécier cela, serait-il pareil ? Parfois, les caractères changeaient et ce que certains appréciaient pouvaient être source d'énervement pour d'autres. Elle espérait ne pas avoir fait d'erreur. Enfin, le seul fait de l'avoir à côté d'elle lui donnait un peu de courage. Prenant une grande respiration, elle posa ses mains sur les barres puis força sur sa jambe valide ainsi que ses bras pour se relever.

Voilà, l'étape facile était faite. Maintenant cependant, il allait falloir poser cette prothèse. Mettre son poids dessus. Peut-être souffrir. mais tenir. Encore une fois, elle s'apprétait à affronter quelque chose d'extrêmement simple mais qui lui semblait désormais être énorme. Et encore une fois, elle dût réguler son apport d'air pour se reconcentrer et faire face.

Doucement, elle posa son pied factice sur le sol. La sensation était étrange. Presque grisante. À la fois elle remarchait, avec cette sensation du sol sous son pied, et en même temps... Ce n'était pas elle. Ce n'était pas son corps. Et lorsqu'elle eut finit de basculer son centre de gravité pour relever sa jambe saine et tenter un pas en avant, elle s'effondra sur place, finissant au sol en un instant.

Avec une grimace de douleur, elle massa son fessier avant de se retourner vers Meisho, toujours proche d'elle.

« Eh bien... Je me sens encore bien loin de mon but... »

Sentant quelques larmes monter à ses yeux devant sa propre incapacité à enchaîner quelques pas, elle écrasa les gouttes salées qui pointaient le bout de leur nez au coin de ses yeux du dos de sa main avant de prendre Meisho dans ses bras quelques instants. Quelques caresses plus tard, elle le laissait recouvrer sa liberté. Elle ne pouvait pas laisser tomber, et la force que la simple présence de l'animal lui donnait lui permettait de continuer. Il lui rappelait le ninken d'Ayuu, bien que très différent. Et cette jeune femme lui faisait aussi penser à la demoiselle avec qui elle était arrivée à Hi et dont elle n'avait pas eu de nouvelles depuis l'attaque du palais.

« Yoshiko-san... C'est bien ça ?.. Vous avez des conseils, pour mieux réussir ?.. Ou il faut juste persévérer ?.. »

Posant ses mains sur les barres, elle força à nouveau sur ses bras et sa jambe droite, se remettant sur pieds avec un peu de difficulté. Avec une appréhension nouvelle et un peu d'hésitation, elle recommença son premier pas, mais le second, celui qui comptait réellement, restait bloqué pour l'instant. Elle ne voulait pas finir à nouveau au sol. Mais avait-elle le choix ?

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka Yoshiko

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 4 Sep 2022 - 16:32
« Je n'attends rien en retour, c'est un plaisir de tendre la main à qui le veut, n'vous en faites point. »

Ne rien attendre en retour…

Derrière cet air enjoué et gentil derrière ces mots, se cache une profonde solitude et cette odieuse habitude d'être abandonnée. Rien que le départ de l'homme aux cheveux de neige cherchant son fils me faisait mal, car j'ai été obligée de renoncer à l'aider afin de servir ces bouseux de l'Empire. Je ne le regrette pas cela dit, ainsi je pouvais me rassurer en tendant la main à Katsuko. Peut-être qu'ainsi, les hautes sphères impériales pourraient me laisser davantage de possibilités et d'indépendance sans voir en moi une traîtresse alors que je ne veux nuire à personne. Cacher ma peine, ma peur pour l'humain, mon dégoût envers ce dont ils sont capable de faire, le tout était une odieuse épreuve dans ma vie de tous les jours et je le cachais derrière ma curiosité paradoxale à vouloir les comprendre et à chasser ces mauvaises choses en moi, derrière mon envie de n'apporter que du positif derrière ne serait-ce que quelques uns qui voulaient d'un appui avant de prendre leur envol.

Meisho était moins farouche à ce sujet. Si de mon côté je pouvais me recroqueviller et avoir peur lorsqu'on est tactile avec moi, mon ninken était content d'avoir de telles affections comme le fait de se faire gratter le dessus de la tête. C'est ce qui rendait notre duo complexe dans notre fonctionnement, et je ne peux pas être déçue. C'est grâce à lui si je fais des efforts pour me civiliser. Je ne sais pas ce que j'aurai fait sans mon meilleur ami, peut-être que je serai oubliée tout comme Leiko semble l'avoir été aux yeux de Urahi.

Je me sentais rassurée, le fait que Meisho soit présent semblait avoir donné une once de courage à notre protégée que nous allons soutenir jusqu'à ce qu'elle soit libre de ses mouvements.

« Il n'faut point commencer défaitiste sinon ça va vous prendre encore bien longtemps pour y arriver. Meisho vous aidera à réussir avec plaisir ! »

Nous apprendrons à nous connaître petit à petit au fil des séances de thérapies. Ainsi, confiance s'installera et tout ne sera que positif à l'avenir. Je me demandais quels conseils lui donner pour parvenir à faire cet exercice. La persévérance est certes la principale clé de la réussite mais y avait-il autre chose…

« Je n'ai point de conseil à donner à part la persévérance. Quand vous vous sentirez prête, vous pourrez refaire l'exercice mais en vous tenant que sur l'une des deux barres. Meisho vous soutiendra tout du long et vous aidera à vous relever à chaque foé.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Whva
Yoshiko – #649b88
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 4 Sep 2022 - 20:59
La nukenin sourit à l'hijine qui lui venait en aide. Un sourire encore un peu forcé par le manque de motivation face au mur qui se dressait devant elle et le fait troublant qu'elle avait désormais une jambe métallique. Elle n'était plus totalement humaine et quand bien même l'ouvrage était de qualité, il n'avait rien à voir avec la normalité. Elle était désormais différente, d'une différence qu'elle n'aurait su aimer. Mais la bonne volonté que montrait l'Inuzuka accompagnée du ninken noir et marron lui réchauffait malgré tout le cœur.

Suivant les indications de la jeune femme, la kazejine s'installa entre les deux barres et commença son épreuve, essuyant rapidement un échec douloureux tant pour son physique que pour son moral. Aidée de Meisho puis des paroles de Yoshiko, elle soupira. Elle n'avait d'autre choix que de tomber donc. Chuter encore et encore, persévérer jusqu'à n'en plus pouvoir. Ce ne sera qu'une fois qu'elle aura passé ce premier cap qu'elle pourra essayer d'en augmenter la difficulté et ainsi se rapprocher de sa liberté. C'était pour elle qu'elle se donnait ce mal. Pour pouvoir retrouver ses ailes.

« Merci... »

La présence du duo était une première aide, mais l'épreuve restait pénible. Nouvel essai, elle vacilla quelques instants, chuta à nouveau. Se releva. Réessaya. Tint quelques secondes, chuta encore. Encore et encore. Petit à petit, elle parvint à franchir quelques pas. Complexes. Épuisants. Douloureux. Elle sentait ses muscles se contracter, ses tendons et ses ligaments se tirer à outrance, ses os et ses articulations grincer. Mais ce n'était qu'imagination. Sa prothèse en elle-même n'était source d'aucune souffrance. Ce n'était là que des peines fantomatiques qui s'acharnaient contre la demoiselle aux yeux rougeoyants, qui se jouaient d'elle et de son esprit.

Par moments, alors qu'elle revenait au sol, elle y restait assise, prenait l'animal dans ses bras. Sa présence, sa chaleur, son attention étaient des pansements qui aidaient la vampire à tenir. À se relever sans céder. Sans abandonner. Il était moteur d'énergie pour elle simplement en étant là. Et le regard bienveillant de l'infirmière en faisait tout autant. Elle ne ressentait pas de pitié venant d'eux, juste l'envie de l'aider. Et c'était là tout ce qu'il lui fallait.

Le temps passait à une vitesse qui lui paraissait si lente, et pourtant, comment le déterminer... Elle se perdait elle-même dans cette épreuve où chaque seconde paraissait être des heures, mais dans cet effort lancinant, elle continuait de se battre avec ce soutien, cette ombre bienveillante qui restait à ses côtés.

Quand la peine devenait trop lourde, elle s'arrêtait un peu, regardait au plafond comme pour y voir le ciel éclipsé par la pierre. Ce ciel qu'elle voulait revoir. Se rapprocher du soleil quitte à s'en brûler les ailes. Elle avait besoin de ces sensations, ces vertiges qu'amenaient une escapade solitaire sans chaînes. Elle voulait retrouver ce qui l'obsédait plus que tout au monde, cette absence de limites. Et c'était désormais visible. Visible mais si loin. Comme un sommet d'un mont au bout d'une chaine de montagnes. Elle allait devoir redescendre et remonter pour passer chaque crête. Le sentier unique qui y sillonnait était épuisant, dur. Les crevasses à dépasser lui semblaient abyssales. Mais elle voyait l'arrivée. Elle pouvait l'atteindre. De là haut, alors elle pourrait se jeter à nouveau dans le vide, laisser le vent porter son corps et l’enivrer de cette liberté. Sa liberté qu'elle aurait alors retrouvée.

Mais enfin, elle atteignait le bout des barres parallèles. Enfin, elle avait traversé ces quelques mètres en un seul tenant. L'aboutissement d'un combat. L'aboutissement d'une montée. Restait désormais la descente. Puis toutes les autres crêtes qu'elle aurait à affronter. Pour l'heure, elle respirait. Se reposait. Elle en avait besoin.

Fermant les yeux quelques instants, Katsuko se retourna vers Yoshiko, un petit sourire sur les lèvres. Elle était contente de ne pas être seule.

« Et maintenant ?.. En ne s'aidant que d'une main ?.. Ou je dois recommencer encore comme ça jusqu'à y arriver plus facilement ?.. »

À peine eut-elle fini sa question qu'un vertige la prit. Un voile noir s'apposa sur ses yeux, et elle manqua de basculer, s'affaissant mollement sur le sol, respirant plus rapidement. Elle avait considérablement pâlit. S'arrêter ainsi debout, après un tel effort alors qu'elle venait juste de terminer sa traversée, tout cela l'avait presque assommée sur place. Faisant un malaise, heureusement passager, elle s'appuya un peu sur Meisho, lui parlant un peu pour se rassurer elle même.

« Oh... Je crois que j'ai... Un peu forcé... Tu veux bien... rester là... Meisho... Je vois... plus trop... »

Respirant profondément, la Chinoike essayait de retrouver ses esprits, ses oreilles bourdonnantes ne l'aidant pas à revenir les pieds sur terre.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336

Opération rééducation [Ft. Yoshiko]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier de Inuzuka Yoshiko
» 2/01. L'opération Assaut
» Carnet d'absence - Minako & Yoshiko
» [S/officielle/Kumo] Opération Espionnage
» [MISSION OFFICIELLE] Opération Espionnage

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: