Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Opération rééducation [Ft. Yoshiko]

Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Jeu 11 Aoû 2022 - 11:03
Enfin ! Enfin elle sentait un véritable membre de retour proche de sa jambe droite. Cette sensation étrange et insupportable d'un membre fantôme l'avait presque rendue malade ces derniers jours, d'autant plus que malgré son absence, les douleurs que sa jambe manquante lui infligeait étaient bien réelles. Fébrile, allongée dans son lit, la kunoichi pour qui seule une vie libre méritait d'être vécue avait de nouveau une attache à la vie, une attache cruelle qui la faisait souffrir et qui lui rappelait à chaque instant qu'elle était désormais incomplète, mais une attache réelle qui l'aidait malgré tout. Une attache nécessaire qui, si elle avait mit trop de temps à arriver, aurait tout aussi bien pu la laisser sombrer dans la folie. Si elle avait été patiente pendant tant d'années à Kaze, si elle avait tenu le coup, c'était bien parce que la liberté n'était alors qu'un rêve merveilleux à atteindre.

Cependant, désormais, c'était une drogue puissante, plus puissante encore que le sang dont elle s'abreuvait avec de plus en plus de parcimonie. Un mélange de plaisirs, de sensations qui l'enivraient, la rassuraient, la faisaient se sentir vivante. Un mélange dont elle ne pouvait plus se passer. Un mélange qui, paradoxalement, l'enchaînait à la liberté. Plus qu'une envie, c'était devenu un besoin. Un besoin vital. Un besoin dont elle avait été coupé.

La lettre qu'elle avait reçu de la part du Mizukage avait déjà ce même goût d'enfermement. Mais il était plus subtil, plus insidieux. Notamment parce qu'elle allait se livrer d'elle-même et que si elle se coupait les ailes temporairement, c'était pour mieux s'envoler dès qu'elles auraient repoussé.

Toutefois, avant d'en arriver aux portes de la Brume, la sanglante devait traverser d'autres embûches, à commencer par la première d'entre toutes, celle qui venait nécessairement après un accident pareil, la rééducation.

Katsuko savait que quelqu'un devait la rejoindre pour l'aider, pour la guider, mais elle ignorait encore qui. Elle ignorait aussi ce qu'elle devrait faire, le temps que ça prendrait, la mobilité qu'elle retrouverait.

La vampirette baissa les yeux sur sa jambe de métal et de bois. Comment la regarderait-on désormais ? La pitié qu'elle avait vu à de trop nombreuses reprises en si peu de temps avait contribué à cette sensation de vaciller vers la folie. Persisterait-elle dans les regards à venir ou partirait-elle enfin ? Pourrait-elle à nouveau mettre de ces robes qu'elle aimait tant, ou le regard chargé d'une compassion trop lourde à porter pour la demoiselle au regard rougeoyant l'écraserait au point où elle n'oserait plus les revêtir ?

L'esprit et l'espoir noircis par ces questionnements saturniens, la Chinoike se dirigea lentement jusqu'au point de rendez-vous, une petite salle lumineuse dont l'atmosphère contrastait avec les pensées sombres de la vampire au regard inquiet.

Qu'allait-elle devenir ?

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Mar 16 Aoû 2022 - 22:48
Le fait d'être en sous-effectif dans le pôle médical de l'unité de recherche n'aidait pas à s'organiser correctement entre soldats pour accomplir les tâches qui nous incombent. J'ai dû rebrousser chemin alors que j'accompagnais un vagabond aux cheveux de neige jusqu'au port afin de retrouver son enfant disparu, afin de venir en aide à certaines personnes. Dans le cas présent, Meisho et moi devions aider une kunoichi ayant perdu sa jambe face à l'ancien samouraï de Shito. Celle-ci a récemment reçu une prothèse et avait besoin de rééducation. N'ayant qu'une parole, je voulais lui tenir compagnie et l'aider du mieux que je peux jusqu'à ce qu'elle se sente libre comme l'air.

Je me rendis dans cette petite salle aux morceaux de bois de bambous collés au murs, à la lumière tamisée et chaleureuse, quelques fauteuils et quelques tatamis sur une zone de celle-ci. J'ai formellement interdit Meisho de marcher dessus afin qu'il ne les abîme pas de ses argots, même s'il n'en fait pas forcément exprès. Je réfléchissais à comment aborder les exercices dont on m'en a expliqué les consignes à l'oral étant donné ma capacité partielle à lire, parmi ceux-ci des étirements au niveau des hanches, de renforcement des muscles, des exercices d'équilibre et de l'endurance. Ainsi, on va commencer doucement avec les barres parallèles, le premier exercice étant de s'y tenir avec les mains et de tout simplement mettre tout son poids sur une jambe, puis l'autre. Et, petit à petit, ne plus se maintenir sur les barres parallèles.

J'attendis tranquillement le temps de me préparer mentalement à donner le meilleur de moi-même alors qu'une jeune femme, aussi magnifique soit-elle avec ses cheveux roses n'arrive. Je ne savais pas si moi, de ma petite taille, malgré mon visage adulte et ma chevelure cendrée, ni de mes yeux noisette, pouvait être aussi charismatique et charmante que de grandes personnes avec des formes plus dessinées et présentes. Je me montrais assez joyeuse, de cette manière guillerette de parler j'accueillais la demoiselle.

« Bonjour mad'moiselle ! »

De son côté, Meisho fit un tout petit aboiement. En effet, celui-ci n'est jamais très loin de moi. Il pouvait sentir une gentille demoiselle sans une once de méchanceté. Empathique, il pouvait comprendre qu'elle avait quelques appréhensions. Cela dit, nous espérons que de part notre lien en tant que membres du clan Inuzuka, nous pourrions atténuer les doutes et l'aider du mieux qu'on peut.

« J'espère que la présence de mon ninken ne vous dérangera point, il pourra aisément nous aider à vous remettre sur pieds. On est Inuzuka Yoshiko et Meisho, pour vous servir ! »

On s'était tout de même présenté afin qu'elle sache à qui elle a affaire. Nous, on connaît son nom, en tout cas. Maintenant, il fallait lui présenter l'exercice.

« On a préparé de quoi faire quelques exercices et on va tout faire petit à petit ! Quand vous serez prête, vous pourrez venir par ici et vous mettre debout entre les barres parallèles et vous y maintenir, et mettre votre poids sur votre jambe, puis sur vot' prothèse. Si besoin, Meisho s'ra là pour vous aider. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Jeu 18 Aoû 2022 - 0:47
Poussant tant bien que mal sa chaise roulante, presque prostrée dans ce carcan de métal qui, dépuis trop longtemps déjà du point de vue de la Chinoike, la retenait aussi solidement que des barreaux d'aciers, elle arrivait dans cette salle où une lumière pâle s'étendait pour capturer chaque espace. Sous ce soleil d'hiver aux rayons bien lointains, elle releva finalement la tête en entendant les mots enjoués de la boule de vie qui lui faisait face. Diamétralement opposée à son état actuel, la jeune femme accompagnée d'un chien au pelage noir et marron qui faisait partie du clan Inuzuka de manière assez évidente semblait rayonner pour remplacer l'astre diurne qui peinait à s'imposer. D'ailleurs, il ne parvenait même plus à ramener l'espoir dans le coeur de la Shimazu en cet instant.

« Ohayo... »

Alors qu'elle prenait une respiration importante pour retrouver une contenance, se redresser et essayer de faire bonne figure, celle qui allait s'occuper d'elle semblait-il se présenta.

« Aucun soucis... J'ai l'habitude... Chinoike Katsuko, mais je ne peux pas grand chose pour te rendre la pareille pour l'heure... »

Diminuée, elle détestait cet état de faiblesse dans lequel elle était plongée, duquel elle ne parvenait pas à s'extraire. Une rage sourde, interne, revenait petit à petit alors qu'elle commençait à parler avec cette fille. Elle se sentait d'autant plus fragile en se voyant dans cet état. Pourquoi se laissait-elle ainsi abattre ? Depuis quand était-elle devenue si pathétique ?

Prenant une nouvelle respiration, elle releva les yeux. Elle n'avait besoin de personne pour se relever mentalement. C'était une certitude. Elle en était capable seule. Mais physiquement, maintenant, il fallait qu'elle tolère cet appuis. Qu'elle se laisse soutenir. Comme elle l'avait alors fait avec Taishi. Dents serrées, elle avala sa salive pour enfin s'avancer vers les barres indiquées. Elle avait bien écouté les quelques informations transmises par cette Inuzuka. Maintenant qu'elle y pensait, elle l'avait déjà vu. Lorsqu'elle était allé vendre ses parchemins. Cette fille en avait troqué un. Un parchemin suiton, si son souvenir était bon.

Le chien l'avait accompagné sans même qu'elle ne s'en rende compte. Souriant légèrement, elle le caressa le museau du bout des doigts avant de lui gratter la tête entre les oreilles. Ils avaient tendance à apprécier cela, serait-il pareil ? Parfois, les caractères changeaient et ce que certains appréciaient pouvaient être source d'énervement pour d'autres. Elle espérait ne pas avoir fait d'erreur. Enfin, le seul fait de l'avoir à côté d'elle lui donnait un peu de courage. Prenant une grande respiration, elle posa ses mains sur les barres puis força sur sa jambe valide ainsi que ses bras pour se relever.

Voilà, l'étape facile était faite. Maintenant cependant, il allait falloir poser cette prothèse. Mettre son poids dessus. Peut-être souffrir. mais tenir. Encore une fois, elle s'apprétait à affronter quelque chose d'extrêmement simple mais qui lui semblait désormais être énorme. Et encore une fois, elle dût réguler son apport d'air pour se reconcentrer et faire face.

Doucement, elle posa son pied factice sur le sol. La sensation était étrange. Presque grisante. À la fois elle remarchait, avec cette sensation du sol sous son pied, et en même temps... Ce n'était pas elle. Ce n'était pas son corps. Et lorsqu'elle eut finit de basculer son centre de gravité pour relever sa jambe saine et tenter un pas en avant, elle s'effondra sur place, finissant au sol en un instant.

Avec une grimace de douleur, elle massa son fessier avant de se retourner vers Meisho, toujours proche d'elle.

« Eh bien... Je me sens encore bien loin de mon but... »

Sentant quelques larmes monter à ses yeux devant sa propre incapacité à enchaîner quelques pas, elle écrasa les gouttes salées qui pointaient le bout de leur nez au coin de ses yeux du dos de sa main avant de prendre Meisho dans ses bras quelques instants. Quelques caresses plus tard, elle le laissait recouvrer sa liberté. Elle ne pouvait pas laisser tomber, et la force que la simple présence de l'animal lui donnait lui permettait de continuer. Il lui rappelait le ninken d'Ayuu, bien que très différent. Et cette jeune femme lui faisait aussi penser à la demoiselle avec qui elle était arrivée à Hi et dont elle n'avait pas eu de nouvelles depuis l'attaque du palais.

« Yoshiko-san... C'est bien ça ?.. Vous avez des conseils, pour mieux réussir ?.. Ou il faut juste persévérer ?.. »

Posant ses mains sur les barres, elle força à nouveau sur ses bras et sa jambe droite, se remettant sur pieds avec un peu de difficulté. Avec une appréhension nouvelle et un peu d'hésitation, elle recommença son premier pas, mais le second, celui qui comptait réellement, restait bloqué pour l'instant. Elle ne voulait pas finir à nouveau au sol. Mais avait-elle le choix ?

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 4 Sep 2022 - 16:32
« Je n'attends rien en retour, c'est un plaisir de tendre la main à qui le veut, n'vous en faites point. »

Ne rien attendre en retour…

Derrière cet air enjoué et gentil derrière ces mots, se cache une profonde solitude et cette odieuse habitude d'être abandonnée. Rien que le départ de l'homme aux cheveux de neige cherchant son fils me faisait mal, car j'ai été obligée de renoncer à l'aider afin de servir ces bouseux de l'Empire. Je ne le regrette pas cela dit, ainsi je pouvais me rassurer en tendant la main à Katsuko. Peut-être qu'ainsi, les hautes sphères impériales pourraient me laisser davantage de possibilités et d'indépendance sans voir en moi une traîtresse alors que je ne veux nuire à personne. Cacher ma peine, ma peur pour l'humain, mon dégoût envers ce dont ils sont capable de faire, le tout était une odieuse épreuve dans ma vie de tous les jours et je le cachais derrière ma curiosité paradoxale à vouloir les comprendre et à chasser ces mauvaises choses en moi, derrière mon envie de n'apporter que du positif derrière ne serait-ce que quelques uns qui voulaient d'un appui avant de prendre leur envol.

Meisho était moins farouche à ce sujet. Si de mon côté je pouvais me recroqueviller et avoir peur lorsqu'on est tactile avec moi, mon ninken était content d'avoir de telles affections comme le fait de se faire gratter le dessus de la tête. C'est ce qui rendait notre duo complexe dans notre fonctionnement, et je ne peux pas être déçue. C'est grâce à lui si je fais des efforts pour me civiliser. Je ne sais pas ce que j'aurai fait sans mon meilleur ami, peut-être que je serai oubliée tout comme Leiko semble l'avoir été aux yeux de Urahi.

Je me sentais rassurée, le fait que Meisho soit présent semblait avoir donné une once de courage à notre protégée que nous allons soutenir jusqu'à ce qu'elle soit libre de ses mouvements.

« Il n'faut point commencer défaitiste sinon ça va vous prendre encore bien longtemps pour y arriver. Meisho vous aidera à réussir avec plaisir ! »

Nous apprendrons à nous connaître petit à petit au fil des séances de thérapies. Ainsi, confiance s'installera et tout ne sera que positif à l'avenir. Je me demandais quels conseils lui donner pour parvenir à faire cet exercice. La persévérance est certes la principale clé de la réussite mais y avait-il autre chose…

« Je n'ai point de conseil à donner à part la persévérance. Quand vous vous sentirez prête, vous pourrez refaire l'exercice mais en vous tenant que sur l'une des deux barres. Meisho vous soutiendra tout du long et vous aidera à vous relever à chaque foé.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 4 Sep 2022 - 20:59
La nukenin sourit à l'hijine qui lui venait en aide. Un sourire encore un peu forcé par le manque de motivation face au mur qui se dressait devant elle et le fait troublant qu'elle avait désormais une jambe métallique. Elle n'était plus totalement humaine et quand bien même l'ouvrage était de qualité, il n'avait rien à voir avec la normalité. Elle était désormais différente, d'une différence qu'elle n'aurait su aimer. Mais la bonne volonté que montrait l'Inuzuka accompagnée du ninken noir et marron lui réchauffait malgré tout le cœur.

Suivant les indications de la jeune femme, la kazejine s'installa entre les deux barres et commença son épreuve, essuyant rapidement un échec douloureux tant pour son physique que pour son moral. Aidée de Meisho puis des paroles de Yoshiko, elle soupira. Elle n'avait d'autre choix que de tomber donc. Chuter encore et encore, persévérer jusqu'à n'en plus pouvoir. Ce ne sera qu'une fois qu'elle aura passé ce premier cap qu'elle pourra essayer d'en augmenter la difficulté et ainsi se rapprocher de sa liberté. C'était pour elle qu'elle se donnait ce mal. Pour pouvoir retrouver ses ailes.

« Merci... »

La présence du duo était une première aide, mais l'épreuve restait pénible. Nouvel essai, elle vacilla quelques instants, chuta à nouveau. Se releva. Réessaya. Tint quelques secondes, chuta encore. Encore et encore. Petit à petit, elle parvint à franchir quelques pas. Complexes. Épuisants. Douloureux. Elle sentait ses muscles se contracter, ses tendons et ses ligaments se tirer à outrance, ses os et ses articulations grincer. Mais ce n'était qu'imagination. Sa prothèse en elle-même n'était source d'aucune souffrance. Ce n'était là que des peines fantomatiques qui s'acharnaient contre la demoiselle aux yeux rougeoyants, qui se jouaient d'elle et de son esprit.

Par moments, alors qu'elle revenait au sol, elle y restait assise, prenait l'animal dans ses bras. Sa présence, sa chaleur, son attention étaient des pansements qui aidaient la vampire à tenir. À se relever sans céder. Sans abandonner. Il était moteur d'énergie pour elle simplement en étant là. Et le regard bienveillant de l'infirmière en faisait tout autant. Elle ne ressentait pas de pitié venant d'eux, juste l'envie de l'aider. Et c'était là tout ce qu'il lui fallait.

Le temps passait à une vitesse qui lui paraissait si lente, et pourtant, comment le déterminer... Elle se perdait elle-même dans cette épreuve où chaque seconde paraissait être des heures, mais dans cet effort lancinant, elle continuait de se battre avec ce soutien, cette ombre bienveillante qui restait à ses côtés.

Quand la peine devenait trop lourde, elle s'arrêtait un peu, regardait au plafond comme pour y voir le ciel éclipsé par la pierre. Ce ciel qu'elle voulait revoir. Se rapprocher du soleil quitte à s'en brûler les ailes. Elle avait besoin de ces sensations, ces vertiges qu'amenaient une escapade solitaire sans chaînes. Elle voulait retrouver ce qui l'obsédait plus que tout au monde, cette absence de limites. Et c'était désormais visible. Visible mais si loin. Comme un sommet d'un mont au bout d'une chaine de montagnes. Elle allait devoir redescendre et remonter pour passer chaque crête. Le sentier unique qui y sillonnait était épuisant, dur. Les crevasses à dépasser lui semblaient abyssales. Mais elle voyait l'arrivée. Elle pouvait l'atteindre. De là haut, alors elle pourrait se jeter à nouveau dans le vide, laisser le vent porter son corps et l’enivrer de cette liberté. Sa liberté qu'elle aurait alors retrouvée.

Mais enfin, elle atteignait le bout des barres parallèles. Enfin, elle avait traversé ces quelques mètres en un seul tenant. L'aboutissement d'un combat. L'aboutissement d'une montée. Restait désormais la descente. Puis toutes les autres crêtes qu'elle aurait à affronter. Pour l'heure, elle respirait. Se reposait. Elle en avait besoin.

Fermant les yeux quelques instants, Katsuko se retourna vers Yoshiko, un petit sourire sur les lèvres. Elle était contente de ne pas être seule.

« Et maintenant ?.. En ne s'aidant que d'une main ?.. Ou je dois recommencer encore comme ça jusqu'à y arriver plus facilement ?.. »

À peine eut-elle fini sa question qu'un vertige la prit. Un voile noir s'apposa sur ses yeux, et elle manqua de basculer, s'affaissant mollement sur le sol, respirant plus rapidement. Elle avait considérablement pâlit. S'arrêter ainsi debout, après un tel effort alors qu'elle venait juste de terminer sa traversée, tout cela l'avait presque assommée sur place. Faisant un malaise, heureusement passager, elle s'appuya un peu sur Meisho, lui parlant un peu pour se rassurer elle même.

« Oh... Je crois que j'ai... Un peu forcé... Tu veux bien... rester là... Meisho... Je vois... plus trop... »

Respirant profondément, la Chinoike essayait de retrouver ses esprits, ses oreilles bourdonnantes ne l'aidant pas à revenir les pieds sur terre.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 25 Sep 2022 - 21:40
« Mouais. Le repos est la clé, faut point se forcer des heures et des heures, on va juste faire quelques exercices comme ça tous les jours pendant une heure ou deux et on va mieux y arriver. »

Meisho était un très gentil chien, calinant Katsuko. Je pense sincèrement qu'actuellement, il est le seul remède pour soulager les maux du cœur de la jeune femme. C'était en partie pour ça que j'ai voulu intégrer l'unité de recherche : car je sais qu'un animal est bénéfique pour les soins d'un humain, afin que ce dernier voit son moral regonflé à bloc. Ça peut sembler bête mais il n'y a pas que les enfants qui vont mieux grâce à ces créatures, les adultes aussi.

Je le sentais, la jeune femme a l'air d'avoir trop forcé. Inutile de continuer la séance aujourd'hui, le but est de la soigner et non pas la torturer davantage.

« Si vous voulez ma'mzelle vous pouvez vous reposer non loin de là et Meisho peut rester avec vous, j'pense point qu'on puisse continuer les exercices aujourd'hui, mais j'suis sûre qu'on va y arriver si vous vous reposez ! »

J'étais très optimiste. Et ce pour une bonne raison : je ne voyais pas en quoi elle échouerait, sa volonté semblait bel et bien présente et elle avait besoin d'un grand soutien pour y parvenir. Et Meisho n'était pas contre l'idée d'être la clé de sa réussite, lui qui est si sociable.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Lun 26 Sep 2022 - 10:00
La manière de parler de la jeune infirmière amusait la nukenin qui avait connu la noblesse pendant près de vingt ans. Elle s'en approchait en partie, mais des tics de langage, des raccourcis oraux qu'elle faisait montraient clairement qu'elle n'était pas de ce milieu là. Difficile de dire avec ces quelques petits échanges d'où elle venait réellement. Enfin, ce n'était pas vraiment important. Yoshiko et Meisho étaient tous deux là pour la soigner, ce n'était pas le moment de s’immiscer insidieusement dans leur vie privée et de risquer de se les mettre à dos. Elle avait trop besoin d'eux pour s'en remettre.

L'échange bref avec l'Inuzuka ne lui plus que peu. L'idée de conserver un rythme aussi faible, pour elle qui avait l'habitude de pousser son corps lorsque cela s'avérait nécessaire, n'avait rien d'agréable. Alors qu'elle ne désirait plus que retrouver sa mobilité et ses capacités combattives, la mercenaire se retrouvait limitée à une ou deux heures par jour. Elle comprenait le fait que le repos était crucial, mais autant... C'était complexe à digérer pour Katsuko. Heureusement, Meisho était là pour l'aider, et sa présence seule suffisait à réconforter la jeune femme récemment greffée.

Continuant ses exercices, son léger malaise la ramena de force à la réalité. Elle devait l'admettre, au moins pour l'instant, elle n'était pas capable de plus. Reprenant doucement ses esprits auprès du ninken affectif, la rosée caressa un peu la tête du canidé avant de se redresser avec une lenteur extrême une fois ses sens revenus à la normale.

« Je... Je vais faire ça... »

Prenant le temps de respirer, Neiko s'avança avec précaution vers le coin indiqué par l'infirmière, allant se poser avec Meisho qui continuait de l'accompagner, visiblement content d'aider. S'asseyant une fois arrivée sur place, elle releva le regard vers Yoshiko qui l'avait guidée jusque là, passa une main dans ses cheveux puis se gratta la tête avec une moue embêtée.

« Et du coup, je dois juste me reposer maintenant ? Il n'y a rien à faire, pas même des étirements, ce genre d'exercices ? Je peux essayer de redévelopper du chakra dans mes jambes d'ailleurs ? »

Un peu angoissée à l'idée de devoir à nouveau patienter des jours entiers sans rien faire, la jeune femme espérait trouver une réponse positive dans les yeux de la soignante.

_________________________________________

De retour le lendemain, la vampirette s'attela une fois encore aux barres sous le regard de l'Inuzuka qui allait visiblement s'occuper de toute sa rééducation. Ne lâchant rien, Katsuko s'exerça de son mieux, employant toutes ses forces pour avancer. Elle s'évertua à ne jamais abandonner, s'arrêtant par moments pour retrouver de la force morale auprès de Meisho, toujours présent et prêt à faire un câlin. Petit à petit, elle parvenait avec de plus en plus de facilités à traverser la barre avec l'aide de ses deux mains, jusqu'à même pouvoir se permettre d'en lâcher une, ne tenant l'autre plus que par instants, lorsqu'elle sentait qu'elle risquait de tomber autrement.

Trois jours se succédèrent ainsi, jusqu'à ce que la Chinoike ne parvienne totalement à détacher l'une de ses mains des barres, avançant avec une certaine facilité jusqu'au bout de l'exercice. Terminant un nouveau passage avec une certaine assurance et sans pour autant être épuisée, Katsuko se retourna vers Yoshiko avec un sourire bien plus assuré qu'il ne l'avait été ces quelques jours où elles avaient passé du temps ensemble.

« Alors ? Qu'en penses-tu ? Je peux passer à la suite ? Qu'est-ce que c'est d'ailleurs ? »

Intriguée et envieuse d'avancer, l'informatrice aux yeux carmins espérait trouver la confirmation que c'était bien le moment pour elle d'avancer, et qu'elle n'allait pas devoir continuer encore cet exercice là. Certes, cela ne faisait que quatre jours qu'elle était là à s'entraîner, mais son envie de partir, de recouvrer sa liberté était plus grande.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Lun 10 Oct 2022 - 21:47


J'ai confirmé pour les étirements et pour le repos. Je savais qu'il ne fallait pas faire trop d'effort au risque d'avancer au ralenti et de ne pas pouvoir se rétablir convenablement si on se surcharge. J'ai laissé Meisho soutenir moralement Katsuko comme il le pouvait, la pureté de l'animal pouvait grandement aider les patients à se remettre de leurs blessures. Il paraissait impressionnant mais il était réellement le plus gentil des compagnons.

Je me reposais non loin de là. Cela dit je restais discrète et j'avais mal à cause de la solitude. Je voulais retrouver certains membres de ma famille qui ont disparus, des amis qui m'ont abandonné. Il faudrait que je retourne à Tsuchi pour chercher Tachi mais je ne pouvais y aller seule. Même si je lui en veux de m'avoir laissée seule, je m'étais attachée à lui et j'espère qu'il m'accueille bien si on se retrouve. Je ne dis rien mais j'ai plein d'idées, je ne sais pas par où commencer, entre le retrouver lui ou rejoindre le marchand à Mizu. Quoi qu'il en soit, je vais seulement prendre le temps de réfléchir afin de savoir ce que je veux réellement.

***

Quelques heures d'entraînement par jour, c'était parfait. D'autant plus que maintenant, j'avais la preuve que je pouvais avoir confiance en ce que j'ai appris. Je fini par lui expliquer la suite, avec mes mots, un tantinet maladroit : il fallait faire une rotation du bassin dans un premier temps pour s'entraîner à se mouvoir ainsi, et si elle se sentait à l'aise, s'entraîner à marcher latéralement en se tenant tout de même sur l'une des barres latérales.

Meisho pourrait être derrière elle pour la rassurer. Il est assez fort et musclé pour rattraper cette jolie dame sans se blesser. Il était de plus très heureux car il l'appréciait. C'était rare, un humain autre qu'un Inuzuka qui avait l'attention de mon ninken. Même la plupart de mes frères d'armes ne sont pas autant appréciés.

« Vous pensez faire quoi quand vous aurez réussi à maîtriser la prothèse ? Ça m'intéresse de pouvoir guider les voyageurs dans nos belles forêts. »

Je voulais entamer une discussion un peu plus tranquille. J'espérais la détendre quelque peu en lui parlant. Je devais m'habituer à me montrer sociale avec mes congénères et j'espérais ne pas faire de faux pas.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Jeu 13 Oct 2022 - 22:42
À l'écoute de l'infirmière qui la guidait pas à pas pour sa rééducation, la vampire aux yeux carmin hocha la tête. Pour aujourd'hui, c'était donc assez. Quelques petites caresses sur la tête du canidé puis elle se posa sur son fauteuil roulant pour rentrer à sa chambre, une fin de journée encore trop tôt au goût de la nukenin qui sentait pourtant bien la fatigue dans son corps, raison pour laquelle elle céda aux requêtes de l'Inuzuka.

« À demain alors... »

Un léger sourire sur les lèvres où la tristesse de ne pas pouvoir faire plus restait marquée, la jeune femme retourna à son lieu de repos, essayant difficilement de trouver le sommeil pour faire arriver un lendemain similaire plus rapidement.

_________________________________________

Les jours se succédaient tranquillement et les avancées de la kunoichi se faisaient constantes mais trop lentes, limitée par son corps encore et encore. Lorsqu'enfin elle parvint à maîtriser convenablement l'exercice donné par Yoshiko avec le soutien affectif permanent de son ninken qui semblait toujours heureux d'aider et ne jamais se lasser des prises de forces que Katsuko venait chercher à ses côtés, la kazejine demanda à son infirmière quoi faire. Après quelques explications, Neiko se mit à l'oeuvre, enchaînant avec une patience de plus en plus usée les travaux de rotation et les marches latérales supportée par les barres afin de faire travailler différents muscles de sa jambe encore humaine et de s'adapter à la greffe.

Progressivement ainsi, elle récupérait une mobilité, une assurance et une endurance qui commençaient à se rapprocher de la normale, ses temps d'exercice pouvaient être plus longs. Pour autant, elle venait toujours autant après de Meisho qu'elle appréciait désormais beaucoup pour sa grande sympathie et son côté câlin que son apparence ne laissait pas forcément soupçonner pour qui n'avait que peu d'affect pour les chiens. Alors qu'elle venait de terminer un passage, Yoshiko qui était habituellement plutôt timide et en retrait bien qu'elle répondait à chacune de ses questions de son mieux se décida à parler en premier pour autre chose qu'un exercice.

Souriante envers sa bienfaitrice qui lui accordait beaucoup de temps et était patiente face à ses envies et sa propre impatience, la demoiselle aux yeux rougeoyants l'écouta avec attention avant de prendre quelques instants pour réfléchir à la question de la jeune femme.

« Hmmm... Je pense aller à Kumo. Je dois rencontrer une personne sur le chemin mais je ne suis pas sûre de la trouver et je voudrais aussi passer dans un lieu sur lequel j'ai lu quelques informations, un lieu qui renfermerait un pacte kuchiyose que je souhaiterai acquérir. Le pacte des panthères. »

Elle était un peu attristée de voir que l'Inuzuka restait au vouvoiement, ce qui conservait une certaine distance entre elles alors que la Chinoike l'appréciait bien et aurait aimé la voir un peu plus détendue, mais elle comprenait que l'infirmière ne pouvait se lier d'amitié avec tous ses patients. Pour autant, elle n'avait remarqué aucune réaction négative, aucun renfermement suite à l'une de ses propres phrases, aussi décida-t-elle de rester sur cette base. Si jamais l'envie lui en prenait, ce serait alors plus naturel pour Yoshiko de passer à son tour au tutoiement et ainsi faciliter un lien plus proche.

« Ça me fait penser que je ne te l'ai pas encore demandé, tu as des destinations que tu aimerais voir ? Des lieux où tu aimerais aller ? Des voyages que tu voudrais entreprendre ? J'aime bien toujours découvrir les rêves d'évasion des autres, ça alimente les miens aussi et parfois ça me fait découvrir de belles choses. »

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 30 Oct 2022 - 15:24
Plus je passais du temps avec demoiselle Chinoike, plus je m'attachais à elle, bien que je n'osais pas la tutoyer. C'est étrange comme on peut avoir cette appréhension entre la joie de se sentir apprécié par l'humain et d'avoir cette peur d'avoir de tels sentiments pouvant se briser par l'abandon de la dite personne accaparant nos pensées. C'est d'ailleurs pour éviter cela que je faisais en sorte de garder une certaine distance sociale, autant dans l'approche physique que par mes paroles qui se doivent de montrer ma distance. Je n'accordais que peu de confiance en ces promesses scintillantes et je ne voulais d'ailleurs, pas les entendre.

Si je devais répondre à Katsuko sur ce que je souhaite visiter, je me dirai que je voudrai voyager partout, de part ma curiosité faisant que j'apprendrai les légendes et l'histoire de chaque pays, de chaque clan, savoir en qui avoir confiance ou non et apprendre à me connaître, à me façonner un charisme de sorte à ce qu'on me voit autrement que comme une petite fille aux airs fragiles. Mais j'avais un autre projet, bien plus intime, bien plus important à mes yeux.

« J'voudrais r'trouver quelqu'un moé aussi, une sœur qui m'ressemble beaucoup. Elle a disparu après la chasse à l'Inuzuka y'a quelques années. Pas moyen de retracer son odeur, ni à elle ni à celle de son ninken. J'crois qu'elle doit être vers l'est, mais j'suis point sûre. »

Personne ne semblait avoir connu Leiko, ni Jackie. Cela m'attristait et je savais que je n'avais aucun espoir de retrouver mes liens fraternels proches.

« En tout cas j'savais bien que vot' rétablissement irait de plus en plus vite et bien. Euh… J'sais ! On pourrait jouer un peu euh… »

Je rougissais comme une enfant, j'avais un peu honte parce que parler ainsi pouvait donner une mauvaise image de moi mais je n'avais aucun modèle sur lequel je pouvais me servir pour améliorer mon comportement. Je trouverai sûrement une personne qui m'aiderait à devenir un peu plus adulte qui sait.

« Euh bah en fait, c'est qu'il y a quelques exercices de lancer de balles et comme Meisho aime bien jouer avec aussi, bah… j'suis sûre que ça va même vous aider à r'trouver vot' mobilité ! »

Si elle arrivait à se tenir sur ses deux jambes, alors elle pourrait au moins rester immobile en lançant une légère balle. Cet exercice aux airs simples était apparemment très efficace autant sur le plan moral que physique, alors pourquoi pas essayer prochainement ?

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Mar 1 Nov 2022 - 18:31
Du bout des doigts, la vampire gratouillait le museau du canidé qui semblait en demander encore, langue tirée, haletant. Par instants, il jappait, heureux de la situation qui lui était donnée de vivre, où il pouvait jouer pendant longtemps sans se faire fâcher parce qu'il embêtait des passants. Il faut dire que dans la capitale, les Inuzuka et leurs ninken étaient suffisamment nombreux pour que ceux qui préféraient les chats s'y sentent mal à l'aise et se montrent plus renfermés que jamais.

Là au moins, avec la Chinoike, il était tranquille et n'avait de cesse de chercher son affection puisqu'elle n'en semblait pas avare. À vrai dire, c'était plutôt même l'inverse, elle avait besoin de celle du chien affectueux qu'était Meisho pour se retrouver des forces dans cette adversité particulièrement cruelle avec elle en ces jours de deuil de sa relation avec Taishi. Et bien qu'elle l'ignorait encore, ce n'était que les prémices de sa souffrance.

Terminant sa série d'exercices, elle se posa un peu pour discuter avec Yoshiko, ce qu'elles ne faisaient que peu. Plutôt sérieuse et distante, l'infirmière était malgré tout présente pour répondre à chacune des questions de la demoiselle aux cheveux rosés. Et cette fois-ci, elle semblait prête à échanger un peu plus. L'habitude, l'attitude de Meisho ou simplement une envie passagère, difficile pour Katsuko de déterminer quel avait été le facteur changeant, mais il était bien présent. Autant en profiter.

« Une soeur ? Tu voudrais bien me dire comment elle s'appelle ? Mon métier, quand je suis capable de l'exercer, c'est informatrice. J'ai pas mal de relations çà et là, je pourrais peut-être t'aider ?.. »

Neiko ne voulait pas forcer les choses, mais ne pas lui proposer alors que l'Inuzuka s'occupait si bien d'elle depuis son arrivée dans le service de rééducation lui semblait malvenu. Et puis elle commençait à bien l'apprécier cette jeune femme au vocabulaire si particulier et au compagnon si jovial. Le rougissement de l'infirmière amusa par ailleurs Katsuko. Elle était donc si intimidée que ça à cette seule mention ? Les jeux étaient pourtant souvent de bons moteurs d'apprentissage et de travail aux yeux de la nukenin.

« Je veux bien faire ça oui, aucun soucis mais... Il va y avoir assez de place ici ? »

Jetant un regard autour d'elle, la demoiselle au regard carmin devait l'avouer, ce n'était pas le lieu le plus spacieux qu'elle ait jamais vu. Et jouer à la balle ici allait sans doute paraître bien morne au vivace canidé.

Après un bref échange où Katsuko demanda un lieu précis où elles pourraient ainsi travailler à Yoshiko, le trio se dirigea vers le choix de l'Inuzuka, là où il serait possible de lancer la balle et de jouer avec Meisho sans que ce ne soit trop restreint ni dangereux. Un petit moment d'hésitation se vit dans les yeux de la Chinoike lorsqu'il s'agit de décider comment y aller, puis elle préféra s'y rendre avec des béquilles. Si le retour était complexe, elle pourrait ainsi toujours s'aider à se stabiliser.

Une fois sur place, elle posa ses soutiens puis se pencha en avant pour montrer le jouet au ninken qui semblait apprécier l'idée, puis, après une petite observation de sa cible, Katsuko essaya de la lancer, d'abord sans trop forcer pour éviter de tomber bêtement dès le premier essai. Alors qu'il la lui rapportait, Meisho semblait vouloir aller plus loin, ayant beaucoup d'énergie à dépenser. Cherchant un instant l'approbation de la maîtresse Inuzuka, l'informatrice essaya alors de reculer un pied, sa prothèse, pour prendre de l'élan envoyer l'énergie avec pas mal de puissance afin d'aller chercher une bonne distance. Grimace au visage lors du lancer, elle dût bien admettre que c'était encore un peu tôt même si elle en était capable. La douleur lui signifiait que ce n'était pas encore une bonne idée.

Enchaînant ainsi quelques lancés, elle finit par s'assoir dans l'herbe pour câliner Meisho qui se laissait faire avec une satisfaction visible, heureux de cette après-midi hiverale couronnée d'un soleil des plus agréables.

« Est-ce que mes postures sont correctes ? Il y a des lancers particuliers que je devrais privilégier, ou il faut juste continuer pour que je m'habitue à nouveau à ces mouvements ? »

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Ven 4 Nov 2022 - 21:48
« Ma soeur c'est Leiko… elle… c'est la seule qui m'reste et j'espère la revoir… »

Je n'avais plus d'espoir mais peut-être que quelqu'un la retrouverait et la ramènerait. Je sentais quelque chose en moi qui s'était brisé, mais je ne saurai dire ce que c'était. Ce qui fait que j'essaye de garder la tête hors de l'eau est que j'aime aider les voyageurs dans les forêts et j'aime l'unité de recherche qui accroît ma curiosité et mon envie de pousser plus loin mon envie d'être une soigneuse.

« Ah mais on pourra faire les exercices dehors, j'voulais juste savoir si ça vous intéressait ! On n'pourra pas les faire ici, Meisho serait trop triste. »

Je savais exactement où aller pour ces exercices. En plus pour une fois j'ai osé demander une réservation sur ce terrain pour aider la demoiselle. Parce que quand j'aide une personne, j'y vais toujours à fond, c'est l'un des principes majeurs que j'ai appris en tant que Inuzuka. Meisho était si heureux de pouvoir s'amuser, d'avoir des câlins et de pouvoir rassurer Katsuko, que je me demandais si je n'allais pas essayer de renforcer les liens avec elle moi aussi.

Je ne comprends pas très bien ce que je ressens mais je commence à m'attacher à ce lien avec elle. J'ai un peu peur de m'en séparer, je n'ai pas envie que ça se termine maintenant. Je veux encore profiter de ces instants de complicité ensemble. Je ne sais pas si cette chose que j'ai en moi est normale, et comment je dois le prendre, mais j'ai envie de continuer à apprécier sa présence.

« Bah euh… y'en a pas spécialement à faire mais tu peux continuer pour mieux t'habituer.. d'ailleurs j'ai l'impression que ça va de mieux en mieux, t'as l'air de moins tanguer. »

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 6 Nov 2022 - 0:35
« Leiko, d'accord, je m'en souviendrais. Si j'entends parler d'elle, je te le ferai savoir. »

Se lançant alors dans l'exercice de plein air proposé par l'Inuzuka, elle joua tranquillement avec Meisho jusqu'à sa tentative en puissance, puis se calma pour discuter un peu et avoir le retour de l'infirmière. Sa manière de parler amusait la vampire qui remarqua par ailleurs qu'elle avait finalement décidé de passer au tutoiement, ce qui lui fit plaisir. Voir que la jeune femme timide parvenir doucement à s'accoutumer à sa présence la réconfortait en un sens. Perdre sa jambe ne l'avait pas transformée en bête de foire, ou au moins pas pour tout le monde.

« C'est vrai que je commence à réussir à marcher à peu près normalement, c'est grâce à toi et à Meisho, merci encore à vous deux. »

Gratifiant l'animal de quelques grattouilles entre les deux oreilles, elle reprit la balle que ce dernier avait posé à côté d'elle alors qu'elle était bien installée, puis elle se releva dans un effort certes plus grand qu'il n'aurait dû l'être, mais moins absurde qu'il ne l'avait été jusque là. Des mouvements basiques comme celui-ci redevenaient accessibles pour la nukenin au regard rougeoyant, ce qui la réconfortait et l'encourageait à continuer. Faisant à nouveau quelques lancés, Katsuko tâcha de travailler les rotations et sa stabilité, faisant parfois quelques pas d'élan pour augmenter la distancer parcourue par la balle pour Meisho sans pour autant s'épuiser.

Au bout d'un moment, la fatigue vint à nouveau, suffisamment prononcée pour qu'elle ne puisse plus l'ignorer. Elle avait fait quelques pauses çà et là pour pouvoir continuer, mais là, elle le sentait, il lui fallait rentrer pour la journée. S'étirant un peu, elle fit à nouveau quelques caresses au ninken qui semblait bien satisfait de sa sortie lui aussi. Amusée par le canin compagnon qui semblait encore débordant d'énergie, elle joua un peu avec lui plus directement, le faisant tourner un peu sur lui-même puis sauter.

« Je pense arrêter pour aujourd'hui... Je suis vraiment trop fatiguée. On continue ça demain, ou on enchaîne avec d'autres exercices déjà ? »

Souriante, la patiente s'était tournée vers Yoshiko et marchait vers elle accompagnée d'un Meisho enthousiaste, sans doute prêt à continuer encore des heures là où elle-même arrivait au bout de son énergie. Elle appréciait la présence apaisante et rassurante de la jeune femme assez effacée, même si elle aurait aimé parvenir à lui parler un peu plus. Pour autant, elle n'était pas dérangée par le silence que cette fille semblait préférer. Ou alors peut-être n'était-ce là que de la timidité très poussée.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 13 Nov 2022 - 15:33
J’suis super contente alors !

J’étais vraiment heureuse qu’on réussisse à l’aider de la meilleure des manières. J’avais plein d'idées de jeux avec Meisho qui pourraient l’aider à mieux se servir de sa prothèse et j’étais dorénavant sûre de leur bienfaits. Le fait que Katsuko soit fatiguée ne m'étonne pas. En effet, même avec la meilleure volonté du monde on ne peut suivre l’énergie débordante que notre duo est capable de donner.

Bah j’ai plein d’idées en fait !

Il y a la possibilité de lui lancer des disques mais c'est redondant avec la balle, mais il y a d’autres choses à faire, par exemple…

Y’a un jeu qui m’permet d’améliorer not’ force physique à Meisho et moi, on tire chacun de not’ côté sur une corde et on a besoin de toute la force de not’ corps, ça t’seras utile pour renforcer tes gambettes. Et pis quand on s’ra sûr je jouerai avec le terrain pour créer des murs doton et des sols glissants pour mieux entrainer ton corps de rêve !

J’avais de plus en plus confiance en moi et en ce que je pouvais dire. J’essayais d’être de moins en moins timide et je devais me montrer telle que je suis pour que l’on ait confiance et qu’on se sente bien. J’étais confiante et j’avais le sourire. J’avais hâte de la retrouver demain pour qu’on s’amuse ensemble. Je suis sûre de savoir de quoi on pourrait parler d’ailleurs ! J’étais certaine qu’on pourrait être de bonnes amies si on trouve plein de sujets de conversations qui nous intéressent toutes les deux.

Sur ce bah repose toi bien et à d’main !

Meisho collait un coup de boule à la jambe de Katsuko pour montrer son affection lui aussi. Je le savais, lui aussi est un gars heureux de pouvoir aider son prochain. Après tout notre lien fort ne se résume pas au fait de combattre ensemble, c'est bien plus fort que ça. D'ailleurs, je n'ai jamais aimé devoir utiliser un animal comme d'une arme, surtout pour violenter des personnes pour des raisons qui dépassent l'entendement, pour des raisons futiles qui ne sont pas forcément nécessaire à ce que l'on vive.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 13 Nov 2022 - 18:51
Amusée de voir la bonne humeur de la jeune demoiselle qui l'accompagnait dans sa rééducation, de plus en plus détendue en sa présence, Katsuko répondit par un sourire aux exclamations de l'Inuzuka. La fatigue qui avait posé ses mains sur ses épaules l'empêchait d'être aussi explosive que Yoshiko, mais elle demeurait contente de la voir ainsi plus naturelle, moins réservée. Elle sentait que c'était là une énergie plus proche de celle qu'elle dégageait normalement, comme si elle se bridait en présence d'étrangers et peu à peu retournait à elle même lorsqu'elle s'habituait à leur présence.

Écoutant la proposition de la jeune femme pleine d'énergie, la Chinoike hocha la tête. Si l'exercice allait lui demander d'employer une certaine force physique qu'elle savait posséder sans trop de doutes, sa capacité à conserver ses appuis serait mise à rude épreuve. Pour autant, elle estimait que si l'infirmière le lui demandait, c'était sans doute qu'elle devrait y parvenir, au moins progressivement. Cela lui rendrait une capacité à résister qu'elle devait avoir perdu en même temps que sa jambe normale.

« D'accord, ça me semble être bien. »

La mention du corps de rêve la fit sourire tristement. Il ne devait clairement pas être au niveau puisqu'il n'avait pas suffit à faire rester Taishi auprès d'elle. Enfin... Il fallait qu'elle parvienne à passer à autre chose, à ne plus rester fixer sur ce passé qui ne changerait pas. Se lamenter n'avait jamais été son genre et il était hors de question qu'elle prenne aujourd'hui une telle habitude.

« Je compte sur toi. »

La vampire se redirigea vers l'hôpital avec la jeune femme et son compagnon après avoir fait une dernière grattouille sur le haut de la tête de ce dernier lorsqu'il lui montra son affection, puis elle se sépara d'eux pour ne pas plus empiéter sur la journée de l'infirmière qui avait sans doute d'autres patients ou ne serait-ce que d'autres objectifs à remplir dans son temps journalier qui ne la concernait pas elle.

Après une nuit de repos assez brève cependant, la nouvelle qu'elle reçut fut cruelle et l'agita grandement. La missive d'Iwa l'inquiétait grandement, mais pour l'heure, elle ne pouvait rien y faire. Trois lettres plus tard, elle se dirigea vers le lieu de rendez-vous qu'elle avait avec Yoshiko et Meisho. Tout dans son attitude laissait paraître son agitation, son mal être. Régulièrement, elle se grattait, elle jetait des coups d'oeil méfiants vers les alentours, surveillait que personne ne la regardait. Elle employa même quelques techniques de détection pour s'assurer que personne de louche ne la surveillait, et l'absence de trouvaille ne la rassurait en rien.

Saluant Yoshiko avec un air gêné, essayant de se maîtriser lorsqu'elle arriva, elle ne put camoufler sa peur et son envie d'être ailleurs. Pour autant, elle savait bien qu'elle ne serait utile en rien tant qu'elle n'avait pas retrouvé sa complète mobilité. Il lui fallait compléter sa remise sur pieds, mais cette nouvelle de l'éventuelle mort de son frère ne cessait de la perturber.

« Ohayo, Yoshiko, Meisho... Désolée j'ai... J'ai appris une mauvaise nouvelle et... Je dois me dépêcher d'être prête à partir pour Iwa... Tu penses que j'en ai encore pour combien de temps avant d'avoir retrouvé mes capacités normales ? »

S'agenouillant désormais avec une démarche presque naturelle bien qu'un peu lente, la nukenin vint chercher un peu de réconfort auprès de Meisho qui avait dû sentir sa détresse et se faisait d'autant plus câlin. Offrant quelques caresses à l'animal, elle se releva ensuite puis accompagna le duo jusqu'au lieu de l'exercice et commença avec le ninken à tirer le bout de la corde que leur avait apporté l'Inuzuka pour l'exercice.

En forçant, elle sentait la difficulté qu'elle avait dans ses placements, perdit pied à plusieurs reprises, parfois simplement parce qu'elle avait du mal à trouver la bonne position avec sa prothèse, mais aussi parfois parce que la missive d'Iwa continuait de la hanter. Elle avait peur. Peur pour son frère, peur pour sa mère. Mais elle devait finir rapidement sa remise en forme pour aller les retrouver, éventuellement les protéger ou à minima pour leur offrir un enterrement digne et les venger, quitte à se mettre à dos un village ninja qui n'avait pas su tenir ses promesses.

Après un moment, la fatigue commençait à arriver, mais cette fois-ci, elle continua les exercices tant qu'aucune remarque de l'Inuzuka ne lui était faite. Elle voulait faire plus. Être prête à partir au plus vite. Et trouver l'enfoiré qui avait osé s'en prendre à sa famille. Celui-ci le paierait cher et ferait découvrir à tous que quiconque s'en prenait à la famille de la Libératrice d'Ame ne s'en sortirait pas en vie. Il supplierait même la mort de venir à lui.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 13 Nov 2022 - 22:15
Quelle ne fut pas notre surprise quand nous retrouvions une Katsuko mal à l'aise. Nous nous demandions ce qui a pu se passer pour que nous sentions son agitation, Meisho s'approchait même de la jeune femme de son plein gré pour lui faire un câlin se voulant rassurant.

Elle avait reçu une mauvaise nouvelle plus tôt et ne voulait qu'une chose, aller à Iwa. Peut-être était-ce lié à sa famille et je sais à quel point ça nous prend aux tripes, que ça peut nous retourner l'estomac, nous nouer les intestins. Ça allait être une journée difficile avec cette boule au ventre et nous devions trouver une solution assez rapidement.

« Alors nous allons nous préparer, d'ici quelques jours nous partirons ensemble et j't'accompagnerai jusqu'aux frontières avec Iwa. Nous pourrons continuer nos exercices sur le chemin et le fait de randonner pourra te mettre davantage à l'aise avec ta prothèse ! »

En voilà une idée, la longue marche de Urahi jusqu'aux frontières avec Tsuchi ne pourra être que bénéfique lorsque l'épreuve de la corde opposant Katsuko à Meisho sera une réussite.

« J'dirai que lorsque t'arriveras à bien résister à la force de Meisho ça devrait l'faire, et j'ai confiance. On n'fera pas les tests avec la maîtrise du doton au vu de not' futur voyage. »

Je ne voulais pas la laisser seule et je comptais la soutenir comme je pouvais, avec mes propres moyens. Je savais que je n'aurai pas l'autorisation d' être en dehors du territoire du feu comme ça. Je voyais bien qu'elle en voulait, encore et encore, mais je n'avais pas envie de la stopper alors que je sentais sa fatigue. Je pouvais largement comprendre son ressenti bien qu'elle n'ait pas expliqué le pourquoi du comment. Car nous étions de nouveau sur le terrain de la veille, avec ce cordage brun qui servira jusqu'à ce qu'on soit sûr de pouvoir se déplacer en forêt, avec les racines, les caillasses et les zones boueuses en temps de pluie qui ne facilitera pas son déplacement.

« J'te promet qu'on pourra t'aider, si tu veux faire une pause et m'parler de cette mauvaise nouvelle, n'hésite point… »

Je savais que d'extérioriser ses émotions pouvait faire du bien, même temporairement. Elle devait sûrement en avoir besoin actuellement pour repartir de pied ferme là où Katsuko devait se rendre.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Lun 14 Nov 2022 - 15:06
Agitée, Neiko dépensait toute son énergie pour essayer d'arrêter de penser à cette maudite lettre et à comment quelqu'un était parvenu à s'en prendre à son frère et potentiellement à sa mère. Les réactions du duo Inuzuka l'aidaient, la rassuraient un peu, la réconfortaient. Mais ce n'était pas assez pour effacer le doute chez la vampirette aux cheveux rosés.

« Je... Ok mais ça ne posera pas de soucis pour toi ?.. Je ne voudrais pas que tu sois en danger juste pour m'aider, vous faites déjà beaucoup pour moi... »

Si elle appréciait l'intention de Yoshiko, elle ne voulait pas que cette dernière ne se sente obligée de devenir une
fugitive dans l'unique but de la soutenir. Quand bien même elle souffrait physiquement et mentalement en ce moment, elle n'aurait pas voulu voir l'hijine déserter et risquer la mort comme l'avait rencontré Minoru malgré son aide.

« D'accord... C'est encore dur pour l'instant... »

Elle aurait aimé pouvoir affirmer que c'était facile pour elle, mais elle savait que mentir ne l'aiderait en rien. Forcer son corps alors qu'il était en train de récupérer d'un grave traumatisme ne pouvait attirer que plus de peines à s'en remettre totalement et son impatience ne devait pas prendre le pas sur son intelligence. Elle avait suffisamment conscience du danger et de ce qu'elle perdrait pour ne pas forcer outre mesure son rétablissement.

S'entraînant donc jusqu'à ce que l'Inuzuka lui dise d'arrêter, toujours parasitée par ses doutes et ses réflexes lors des exercices, Katsuko hocha faiblement la tête quand Yoshiko lui indiqua qu'elle en avait fait assez pour l'instant, l'invitant à parler plus en détails de son malaise. Gênée, peu habituée à se livrer, la Chinoike hésitait. Était-ce une bonne idée de lui en parler ? Est-ce que ça lui apporterait quoi que ce soit, à elle comme à Yoshiko ?..

Elle s'assit alors à côté de Meisho et posa sa main sur la tête de ce dernier, le caressant tout en le regardant, pesant le pour et le contre quelques instants avant de soupirer. Allez. Peut-être que ça lui ferait du bien de partager ses inquiétudes...

« J'ai reçu une missive tôt ce matin... Elle est sensée provenir d'Iwa, et elle m'annonce la mort de mon frère qui est là bas. Mais ma mère ne m'a pas prévenu, je n'ai aucune nouvelle d'elle, et il n'y a aucune précision sur ce qui s'est passé. Donc c'est peut-être vrai mais c'est peut-être un piège pour m'attraper moi. Donc je dois être prête le plus tôt possible pour y aller et découvrir ce qui se passe vraiment et tuer les coupables. »

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 20 Nov 2022 - 15:49
« J'ai l'habitude de vagabonder partout dans les forêts de Hi, j'suis sûre de moé Katsuko ! Not' odorat pourra anticiper les attaques des p'tits ploucs jusqu'à ce qu'on soit au moins à la frontière entre Hi et Tsuchi ! »

Je ne comptais pas déserter Hi. Même si je voulais l'accompagner par delà les frontières, je ne pouvais pas. Nous n'avions qu'à nous séparer à un point clé, aux abords de la forêt, là où une clairière donnait une vue à couper le souffle séparant mon lieu de prédilection à celui des zones rocheuses, et ainsi je ne la mettrais pas en danger à cause de mon impudence. Meisho s'amusait tandis que Katsuko résistait à sa force animale. Alors oui par moment elle flanchait, ce qui était totalement normal mais je savais que d'ici quelques jours, ça ne ferait que de s'améliorer.

J'étais triste d'apprendre que son frère n'était plus mais j'étais quelque peu effrayée. J'avais comme une boule à la gorge car la nouvelle venant d'une lettre, il était probable que ce soit également un leurre pour la piéger. En effet, si elle me dit être une informatrice indépendante, il n'était pas improbable que ce genre de situation puisse arriver. Il fallait balayer les doutes dans tous les cas. Alors soit, sa mère ne l'a pas prévenu à cause de l'émoi, soit elle est aussi en danger, soit il y a anguille sous roche. J'avais tellement envie de braver l'interdit pour rester aux côtés de Katsuko, mais d'un sens devrais-je faire confiance au premier venu ?

Il fallait aussi que je me montre prudente, cela dit avec elle je ne ressens aucune animosité. Je ne savais que faire pour veiller sur elle. Je pensais que nous devrions manger un petit quelque chose et faire une séance d’étirements avant de reprendre. De toute manière, Meisho en avait besoin lui aussi.

« Tu veux p't'être qu'on aille manger un peu ? Ça d'vrait nous r'donner de la force pour nous préparer, héhé. »

Je m'entraînais à cuisiner d'ailleurs. Mon niveau était stable mais je me décois assez souvent. J'ai du mal à doser la cuisson et à comprendre les consignes. En même temps j'ai encore énormément de difficulté à lire et ça m'empêche de bien effectuer d'autres tâches quand je veux me débrouiller seule. Mais peut-être que si c'est pour une autre personne que moi je réussirai à faire des efforts qui sait !

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Lun 28 Nov 2022 - 19:03
Les expressions de la jeune Inuzuka ne cessaient de surprendre et d'amuser la vampire. Elle s'exprimait parfois avec une certaine forme qui aurait pu faire croire à une éducation un tant soit peu développée, puis juste après elle sortait des mots vulgaires qu'on attribuerait plus volontiers à des paysans, ou des ouvriers n'ayant jamais eu la chance d'étudier. Le mélange était toujours inattendu et ne cessait d'amuser Katsuko qui appréciait beaucoup l'ambivalence de la chose. Affichant un sourire sincère, elle hocha la tête.

« Parfait, c'est super d'avoir un tel atout. »

Cependant, malgré la bonne humeur que dégageait la demoiselle aux cheveux bruns, la vampirette avait sur le coeur la missive qu'elle avait reçu dans la matinée. Expliquant brièvement la cause de son malheur et de ses doutes à l'Inuzuka tout en caressant Meisho, Katsuko respirait profondément, cherchait des réponses en elle même plus qu'autre chose. Elle voulait se rassurer et se concentrer pour terminer sa réhabilitation au plus vite et être prête à rentre à Iwa. Mais... le trouble persistait et elle avait du mal à avancer. Du mal à le cacher. Elle qui pourtant se targuait habituellement d'avoir une certaine facilité à masquer ses émotions. En cet instant, elle était démunie.

« Tu as raison, faisons ça... Tu connais une adresse en particulier ?.. Ou tu es du genre à cuisiner ? »

Elle-même n'avait que les bases minimales, faire cuire ce qu'elle avait sous la main à l'aide d'un feu de camp et c'était tout. La plupart du temps, elle s'arrêtait dans des auberges ou achetait quelques aliments sur un marché pour les manger directement, du pain, des fruits et un peu de viande, mais là s'arrêtaient ses talents. Des rations ou des plats préparés, jamais elle n'avait eu à les faire elle-même réellement, ou jamais n'avait-elle prit le temps de s'essayer à quoi que ce soit de plus développé.

« En tous cas, si tu veux cuisiner, je crains ne pas pouvoir t'aider... »

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Dim 4 Déc 2022 - 16:24
« J'cuisine beaucoup, chez moé. Paraît que j'me débrouille ! »

Je guidais alors Katsuko vers ma petite maison, rustique mais fort confortable. Meisho avait tout un coin de la pièce à vivre avec fauteuil, gamelles à sa hauteur, quelques jouets, alors que j'avais une table en bois assez grande pour inviter deux ou trois personnes supplémentaires. J'avais une cuisine ouverte sur cette pièce et ma chambre était isolée, tout comme la salle d'eau. Je me suis mis assez vite au travail, car ce midi, il s'agissait de cuisiner des morceaux de bœuf, les faire mijoter avec des carottes, auxquels j'ajouterais par la suite des pommes de terre poêlées. Meisho avait droit à ses grillades et quelques haricots verts qui lui permettaient d'avoir une bonne digestion. Il en était ravi, car ça faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu sa dose de viande rouge.

J'ai ainsi pu nous servir toutes les deux, en prenant soin de lui apporter l'assiette en premier étant donné que la politesse est de penser à se servir en dernier. D'ailleurs, je me demandais de quelle manière Katsuko pouvait se défendre, son métier d'informatrice indépendante devait être ô combien dangereux. C'est vrai que de mon côté, à part pour mes capacités claniques, j'ai une assez faible maîtrise du doton et c'est tout.

« J'voulais savoir comment tu t'bats et t'protège des bandits, d'ailleurs. Je… j'suis pas bien forte et disons que j'ai du mal à m'imaginer à être informatrice comme toé. »

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Mer 7 Déc 2022 - 0:31
Souriante, la jeune femme aux yeux sanguins se sentait aidée d'une certaine façon par la simplicité de l'invitation de l'Inuzuka. Elle pouvait penser à autre chose qu'à sa situation, passer un peu de temps à cuisiner lui viderait l'esprit des mauvaises pensées qui y tournaient en chaîne à n'en pas douter.

Lorsqu'elles arrivèrent, l'indépendante reconnu sans trop de mal le quartier où elle avait séjourné pendant quelques temps avant l'assaut contre le samouraï mort-vivant. Elle salua l'un des membres du clan qu'elle avait croisé à plusieurs reprises lorsqu'elle allait acheter de quoi avoir à manger lorsqu'elle dormait chez Ayuu. Elle s'inquiétait un peu de l'état de cette dernière, ne l'ayant pas revu depuis la rébellion du clan contre Hanzo, mais elle ne voulait pas agir et risquer de la mettre en danger. Elle savait que rien de mal ne lui serait fait puisque l'Empereur lui-même lui avait donné un traitement différent par rapport aux autres déserteurs dès le début avec les primes qui avaient été transmises aux divers recruteurs de mercenaires.

Alors que Yoshiko ouvrait la porte de sa demeure, Katsuko en profita pour faire quelques caresses à Meisho qui se faufila à l'intérieur dès que la brune poussa le battant, filant vers sa gamelle pour boire sans plus s'arrêter. Amusée, Neiko suivit l'infirmière et tâcha de l'aider dans la préparation des ingrédients en faisant de son mieux pour recopier les découpes de son hôtesse. Elle se montra attentive lors de la cuisson et des divers accompagnements travaillés par Yoshiko, mais elle se sentait bien incapable de reproduire un tel résultat seule avec ses maigres connaissances. L'adresse n'était pas un problème, mais elle n'aurait su quoi faire, quels aliments allier et comment les parfumer avec épices et herbes.

« Tu te débrouilles vraiment super bien en fait ! J'aurais jamais réussi à faire un truc pareil moi ! »

Passant brièvement sa langue sur ses lèvres en signe d'appétit grandissant alors qu'elle admirait le plat prêt à être servi, elle suivit l'Inuzuka jusqu'à la table où cette dernière installa les assiettes avant de s'y installer avec elle.

« Hmmm... Comment je me bats et comment je me protège... Et bien déjà j'ai longtemps cherché plus que tout à me cacher, à esquiver tout danger. Puis j'ai gagné en puissance avec le temps, à force d'entraînements. Maintenant, le doton et mes griffes sont mes deux armes principales, après la diplomatie et la fuite. Il n'y a que les problèmes majeurs que j'affronte, ceux que je ne peux esquiver simplement. Dis toi que quand j'ai commencé, j'étais drôlement faible, mais je savais déjà bien me cacher et simplement écouter les gens. Ça aussi c'est plutôt utile.»

Commençant à manger avec Yoshiko, Katsuko attendait de voir ses premières réactions avant de se lancer à son tour.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Lun 26 Déc 2022 - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka YoshikoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Mer 21 Déc 2022 - 22:03
Dame nature offre tellement de choses pour que l'on fasse des plats géniaux, que je la remercie tous les jours pour cela. Je rougissais assez aisément lorsque Katsuko me complimenta sur mon côté débrouillarde en cuisine. Je suis vraiment heureuse de le savoir et c’est avec une immense joie que je lui ai servi son repas. Tandis que Katsuko m’expliqua de quelle manière elle procède pour échapper aux rixes inutiles, Meisho ne se fit pas prier pour manger sa part de manière véloce.

C’est toujours un atout d’avoir une telle sensorialité, surtout si l’on l’utilise en dehors des capacités claniques comme les miennes. Peut-être devrais-je m’inspirer d’elle pour éviter moi-même les combats au maximum.

C’est une coïncidence assez drôle ma foué, dis-je, je maîtrise aussi le doton et je peux me procurer des argots via les techniques claniques. M’enfin, même si la maîtrise affinitaire est assez pitoyable pour moué.

Lorsque j’entendis mon ventre gargouiller, je pris mes couverts et je m’exclamais avant de commencer à manger.

Bon appétit !

Je n’étais pas déçue. J’avais réussi à bien cuisiner le tout sans surcuire mes aliments et j’avais réussi à bien doser mes assaisonnements. J’étais fière de moi et ça pouvait se lire sur mon visage. J’espérais que ça puisse plaire à la vampirette. J’étais bien heureuse de partager ce petit moment de détente autour d’une table. C’était parfois satisfaisant, de manger à plusieurs. Du moins, en petit comité, autrement nous nous sentirions mal à l’aise avec les odeurs et les bruits ambiants, Meisho et moi.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Opération rééducation [Ft. Yoshiko] Empty
Jeu 19 Jan 2023 - 20:54
La vampire fit un sourire attendri face à la jeune femme qui s'estimait bien faible dans la maîtrise du doton à en croire ses mots. Goûtant une première bouchée avec grand plaisir son assiette parfaitement assaisonnée, Neiko appréciait tout particulièrement la viande bovine qui lui était servie, même si, il fallait bien l'avouer, elle savait se contenter de peu dès lors que de la viande bien saignante était en jeu. Après tout, c'était ce qui la calmait le plus quand elle ne pouvait se permettre de boire du sang chaud directement à la source. Elle faisait cependant de son mieux pour progresser sur ce terrain et avec les mois qui se déroulaient sans plus avoir la pression de son père sur le dos et sur l'esprit, elle s'acclimatait doucement à une vie plus normale où le sang ne coulait que pour les combats importants et non pour ses repas.

« Si jamais tu le souhaites, je peux peut-être t'apprendre une de mes techniques liées à la terre. Peut-être te sera-t-elle utile un jour, et je m'en voudrais de ne rien faire pour te remercier de toute cette aide que tu m'apportes. En fait, c'est même une demande que je te fais. Dis-moi ce qui te semble manquer à ton arsenal et laisse moi te l'enseigner. »

Souriante, sincère dans sa reconnaissance quant à l'énergie qu'avait mit le duo pour la soutenir et qui, de son point de vue, dépassait bien la simple nécessité qu'avait une infirmière pour aider une patiente à se rétablir. Yoshiko avait été infiniment plus présente que l'aurait requit le minimum effectif et avec Meisho, ils avaient été une source de motivation et d'apaisement pour la mercenaire dont le cœur souffrait bien trop à son goût ces derniers temps.

« Bon appétit à toi aussi. »

Son impatience l'ayant fait commencé avant cela, elle accompagna l'Inuzuka pour le véritable repas, l'ayant attendu alors qu'elles échangeaient quelques mots. Elle prit alors plaisir à découvrir chaque aspect savamment préparé d'un plat pourtant assez simple en apparence, mais dont le résultat sonnait parfaitement juste pour les papilles de la demoiselle aux yeux carmin.

« Tu es vraiment excellente décidément, j'ai rarement mangé quelque chose d'aussi bon. »

Son assiette terminée, la jeune femme remarqua que son propre regard avait glissé jusqu'à la cuisine où reposaient encore les plats renfermant les restes du repas. Cependant, elle savait que ce n'était pas raisonnable et elle n'aurait sû céder à sa propre gourmandise. Non, il ne fallait pas s'adonner à ce genre de pratiques sinon jamais elle ne s'en sortirait. C'était plus terrible que les pires des drogues puisqu'en plus d'être envoûtant, c'était vital, une raison qui ne pouvait sortir de son esprit si elle souhaitait se raisonner quant aux quantités à déguster. Après tous les efforts qu'elle faisait pour être la meilleure version possible d'elle-même, elle ne devait pas s'adonner à ce genre d'aléas. C'était hors de question. Mais... Dans le fond... La bête qui rôdait demeurait insatiable et la présence des récipients à portée de vue sur la cuisine de Yoshiko ne l'aidait pas. Se mordant légèrement la lèvre, elle soupira. Allez. À quoi bon, après tout, elle n'en mourrait pas, ce n'était pas non plus un écart exceptionnel qui détruirait ses efforts... Alors...

« Hum... Dis... Il... Il en reste ?.. Tu crois que... Tu pourrais me resservir une assiette ?.. S'il te plait ?.. »

Un peu gênée, elle avait tendu son auge vers son hôtesse et avait détourné le regard, honteuse de ses propres manières qu'elle avait pourtant passé des années à raffiner. Allez, c'était une exception de toute façon.

_________________
Opération rééducation [Ft. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336

Opération rééducation [Ft. Yoshiko]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2/01. L'opération Assaut
» [S/officielle/Kumo] Opération Espionnage
» [MISSION OFFICIELLE] Opération Espionnage
» Opération Peau-Neuve [Contrat B]
» [MISSION/B/KAZE] OPÉRATION SUNA NO SHIRO

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: