Soutenez le forum !
1234
Partagez

Yah/miko

Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Yah/miko Empty
Ven 2 Sep 2022 - 11:46
Yah/miko Yamiko10
Yah/miko - Feat. @Sendai Yahiko

~ Teitetsu - Hivers 205 ~

« - Avoir un corps comme le tien et ne pas le mettre en valeur, c’est vraiment du gâchis ! »

Face à ces propos qui t’étais pourtant destinés, tu te contentas de te regarder dans le miroir sur tous les angles afin de juger si la tenue que tu portais te convenait ou pas. Tu n’étais pas une fille qui faisait attention à son apparence mais, cette fois, tu préférais choisir tes nouveaux vêtements toi-même. La dernière fois, tu avais laissé Dame Tatsuki choisir à te place et bien que tu eusses trouvé que les accoutrements de son choix te seyaient parfaitement, tu avais constaté plus tard que ceux-ci étaient bien trop voyants. Trop de personnes - surtout des hommes - se tournaient sur ton passage et pour cause ton corps était exposé tel une marchandise. Ne prêtant cependant guère attention ni aux regards, ni aux avis des autres à ton égard, tu avais alors porté les vêtements que Dame Tatsuki avait choisi pour toi pendant un certain temps mais, aujourd’hui, tu cherchais quelque chose d’un peu plus habillée et surtout plus pratique. Dans cette boutique où Dame Tatsuki était une cliente plus que fidèle, tu espérais trouver quelque chose qui se rapprocherait de ton style d'avant dans départ de Kumo. Ton look d’antan te convenait parfaitement tant en mètre carré de peau laissée à découverte qu’en praticité.

Après un énième essai de vêtements en tout genre, tu finis par sortir du magasin et les mains vides. Tu n’avais pas trouver ce qu’il te faudrait. Fait très rare pour toi qui se contentais généralement de mettre ce qui tu avais sous la main.

« - Je me demande ce que tu cherches car ce n’étaient pas des vêtements qui t’allaient qui manquaient dans cette boutique. Si tu n’as pas trouvé ton bonheur là-bas alors je ne sais pas où pou … »

Tu interrompis promptement la Dame qui t’accompagnait en la regardant tout simplement droit dans les yeux alors que tu t’étais arrêtée brusquement.

« Tatsuki-san et si tu retournais plutôt travailler au lieu de perdre ton temps à m’accompagner ? »

Le timbre de ta voix était particulièrement froide. Tu respectais Dame Tatsuki car elle était l’une des anciennes maîtresses du feu Parrain que tu avais considéré comme un père mais tu trouvais qu’elle était un peu trop envahissante. Elle se comportait envers toi comme une mère débonnaire mais tu trouvais cela bien éprouvant. Si elle n’était pas une de ces rares personnes qui avaient acquis ton respect, tu l’aurais envoyé balader depuis bien longtemps.

« - Non, non. Je tiens à t’aider !
- Je n’ai pas besoin de ton ai … »

Une odeur familière qui vint soudain titiller tes narines bien plus sensibles que celles d’un simple humain coupa net ta parole. Cette effluve, ton subconscient l’avait enregistrée mais tu étais incapable d’identifier son propriétaire. Sans doute que ta rencontre avec ce dernier remontait à trop longtemps ou que celui-ci n’avait pas assez marqué ton être. La silhouette qui s’éloignait et d’où provenait l’odeur ne t’était pas familière non plus. Était-ce donc un henge ?

Absorbée par l’odeur familière, tu mis un certain temps avant de penser à activer ta faculté à détecter le chakra. La stupéfaction se lut brièvement sur ton faciès face à la quantité phénoménale d'énergie que tu parvenais à sentir chez le mystérieux personnage. Celle-ci était relativement supérieure à la tienne. La puissance de cette personne titilla ton intérêt au point que tu te retrouvas, sans réellement te rendre compte, à barrer son chemin. Une fois encore, tu avais laissé la témérité prendre le dessus sur la raison.

Silencieuse et étrangement sereine, tu te contentas de fixer un instant et profondément le puissant shinobi, comme si tu cherchais à lire à travers son regard.

« - Nous nous connaissons ? Finis-tu par lâcher au bout d’un moment sans la moindre salutations mais aucune once d’hostilité dans la voix …



_________________
Yah/miko Fa683038ebd569e0c8d5d4d2e882b3a376ec4999
Veux-tu goûter à mon venin, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed https://www.ascentofshinobi.com/t13288-gentoku-m-yamiko
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Yah/miko Empty
Mar 6 Sep 2022 - 14:51
De ces pas qui l'amenèrent jusqu'à la frontière de Kaminari, il passa naturellement par l'un des villages qu'il avait déjà côtoyé, il y avait de cela des années. Transformé en l'une de ces apparences qui se voulaient opposées à sa véritable physionomie, il déambulait lentement, ses mains plongées dans des poches bien trop lisses comparées à ses accoutrements habituels. En fait, c'était surtout ses yeux qui dévisageaient les paysages l'entourant. Il avait ce besoin de contempler leur structure, d'admirer leurs formes tant qu'elles lui étaient encore accessibles. Il avait ce besoin de s'arrêter, de temps en temps, de regarder discrètement, sous l'ombre de son chapeau, chacun des habitants qui vivaient de manière insouciante, de les entendre vivre, simplement.

Car tout cela ne lui appartenait plus. Tout cela lui était étranger, ennemi, il ne suffisait que d'un mudra et d'un relâchement de chakra pour que ce caractère paisible soit transformé en de lourds regards dénonciateurs, en des murmures qui pouvaient se perdre dans les oreilles des uns et des autres jusqu'à arriver à celles de Kumojin. Le moindre des habitants n'était son allié. Voilà pourquoi il restait sans un bruit, sans parler, sans oser lancer la moindre discussion. Parce qu'au premier écart, c'était toute une dimension internationale qui s'impactait. C'était déjà l'Empire qui apprenait que leur Deuxième s'aventurait auprès des siens comme s'il fomentait contre eux.

Mais toutes les formes du silence qu'il entretenait se déformèrent lorsqu'une silhouette qu'il avait déjà rencontrée se retrouva face à son chemin. Il l'aurait reconnue parmi milles, celle dont il s'était épris il y avait de cela de nombreux mois. Elle lui était pourtant opposée, elle était discrète, elle ne respirait pas l'empathie ou la sympathie, elle n'avait fait que le provoquer ce jour là, dans ce bar. Celui qui les avait divisé. Alors jamais n'avait-il trouvé la réponse à la question que lui avait posée son cœur, ce jour là. Pourquoi elle ?

Aujourd'hui, tout était différent. Aujourd'hui, il n'y avait pas une once d'attrait, pas un appel aux sentiments. Il n'y avait aucune attirance, aucun ressenti. Il n'y avait que cette curiosité, que cette panique qui lui rappelait que s'il était démasqué une fois, il pourrait l'être tout le temps et par n'importe quel shinobi d'expérience.

Il ne devait plus tarder. Car le secret ne saurait être maintenu plus longtemps.



« Metaru Yamiko, n'est-ce pas ? »

Sa voix était différente du timbre qu'elle avait connu. Mais le chakra qu'il dégageait maintenant ne savait pas rester discret. Il lui avait crié son identité.



« Oui, nous nous connaissons. Accepteriez-vous de me suivre ? »

Un sourire franc, loin de toute animosité, se dessina sur ses lèvres. Ses yeux plissés, accompagnant son sourire, ne pouvait qu'appeler la Metaru à une information qui pouvait l'intéresser : elle ne risquait rien. Si elle y croyait, toutefois.

« Je connais un superbe endroit où nous pourrions parler de la belle époque où nous nous fréquentions encore. »

Il comptait alors sur sa stature pour se fier à lui, car si elle avait pu deviner de qui il s'agissait, en y ajoutant une teinte de méfiance, jamais ne se serait elle donnée à l'Ancien. Il était un criminel, mais de tous ceux qui pouvaient exister sur le Yuukan, il devait être de ceux dont elle avait le moins à craindre.

Car jamais n'avait-il voulu le moins du monde attenter à qui que ce soit. Et certainement pas à un peuple auquel il était venu faire la paix.


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Yah/miko Empty
Mar 6 Sep 2022 - 16:11
Yah/miko Yamiko10
Yah/miko - Feat. @Sendai Yahiko

~ Teitetsu - Hivers 205 ~

Bien que ni le visage, ni le timbre de la voix de cet homme qui s’adressait à toi ne t’était familière, ton être arrivait soudain à l’identifier. C’était comme si tu parvenais enfin à capter sa nature cachée alors que tu le fixais toujours sans défaillance comme si tu cherchais à le sonder jusqu’au plus profond de son âme. Il était rare que tu accordasses autant d’intérêt à un être mais celui qui se trouvait devant toi n’était pas n’importe qui. Non seulement il dégageait une puissance qui dominait la tienne, celui-ci se révélait être un ancien Empereur du feu et une vieille connaissance à toi.

Alors qu’il t’invita à le suivre, un fin sourire s’esquissa sur ton faciès tandis que l’image d’un passé qui te paraissait si lointain te traversa soudain l’esprit. Tu doutais bien qu’il n’allait pas t’inviter à manger cette fois. Comme par le passé, votre rencontre était le fruit du hasard mais la situation était relativement différente aujourd’hui. L’atmosphère était beaucoup plus pesant. Du moins, ça devrait l’être pour lui qui cherchait à se cacher.

Sans un mot ,tu le suivis. Tu ne trouvais pas une raison de refuser de l’accompagner car il n’était peut-être plus ton allié mais il n’était pas non plus ton ennemi. Et puis, un homme aussi avisé que Yahiko ne prendrait certainement pas le risque de t’attaquer alors qu’il cherchait à passer inaperçu. Et puis, même s’il décidait d’initier l’hostilité, pour une raison ou une autre, il ne te faisait pas peur malgré votre écart évident de puissance. Bien au contraire, tu l’accueilleras avec grand plaisir s’il décidait de te combattre.

Dans le silence et gardant quelques pas entre vous, tu le laissas te guider jusqu’à l’endroit où il désirait te mener. Puis, avant même qu’il n’engagea la conversation, tu mis fin au silence en premier.

« - Ne vous sentez surtout pas obligé de me parler. Si vous n’avez pas envie de discuter avec moi, nous pouvons faire comme si nous nous sommes jamais rencontrés aujourd’hui. »

Tu évitais de prononcer son nom par respect pour son désir de rester certainement anonyme. Tu ne connaissais pas toute son histoire mais tu savais qu’il avait déserté l’Empire du Feu et tu n’étais pas bête pour ne pas savoir que cet acte avait certainement mis à prix sa tête.

« - En tout cas, vous n’avez rien à craindre de moi. »

Tu ne te souvenais plus si vous vouvoyiez ou vous étiez arrivé à vous tutoyer à l’époque mais Yahiko s’était adressé à toi en te vouvoyant alors tu faisais comme lui. Était-ce sans doute une façon à lui te garder une certaine distance entre vous et c’était un choix que tu respectais …

_________________
Yah/miko Fa683038ebd569e0c8d5d4d2e882b3a376ec4999
Veux-tu goûter à mon venin, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed https://www.ascentofshinobi.com/t13288-gentoku-m-yamiko
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Yah/miko Empty
Mer 7 Sep 2022 - 13:50
Le chemin par lequel il l'amenait s'éloignait de toute civilisation, de toute cité. Sans un mot, la dame ayant suivi ses pas avec une étrange coopération ne s'osait à aucune rébellion. Avait-elle deviné qu'il s'agissait ou non de l'homme qu'elle eu rencontré en plein milieu d'une ruelle, alors qu'il l'avait percutée à la manière d'une rencontre digne d'un film, il ne pouvait s'en rendre compte. Mais de ces quelques soupçons qui l'avait menée à le rencontrer, à douter de son identité jusqu'à l'accoster, il put se douter à son tour qu'elle avait comprit. Alors pourquoi ?

Tant de mystères tournaient autour de la jeune femme. A l'époque, elle avait accepté ce tête à tête dans lequel elle avait taché de rester froide, distante. Elle avait créé en le Sendai le sentiment qu'il l'ennuyait comme elle lui montrait qu'elle voulait rester en sa compagnie, ce qui l'avait déstabilisé à cette époque. Et elle recommençait, plusieurs mois plus tard, l'approchant comme si elle voulait simplement assouvir une simple curiosité avant de lui donner la liberté de le relaisser partir, une nouvelle fois. Il ne comprenait rien à son fonctionnement, tout semblant mener à la frustration. Mais cette fois, c'était à lui de savoir ce qu'il voulait. Le Devancier se voulait plus sociable, surtout avec les Kumojin qui toléraient sa présence sans en faire un pariât. Car il était humain, tout simplement, car il manquait de contact avec ceux qui avaient bercé sa jeunesse et ses premières années en tant que shinobi.

Yamiko était l'une de ces personnes qu'elle avait entrevue. Elle faisait parti de ce tout qui faisait de cette époque son charme, l'un des objets de sa nostalgie.

« Ce serait sage, effectivement. »

Mais sa nonchalance et sa posture le rassurait, d'une certaine manière. C'était comme si elle s'était elle-même déconnectée de tous les risques que leur rencontre pouvait comporter.

« Mais je vous crois. Enfin... »

Lorsqu'il l'eu amenée là où il le désirait, les deux se retrouvèrent dans un renfoncement. Sous une grande pierre qui les cachait correctement, accompagné de ce relief qui ne leur offrait qu'un angle de vue bien restreint. Le seul angle de vue par lequel ils seraient amenés à être perçus, ce qui rendait quasiment nulle la probabilité d'être découverts.

« Je te crois, Yamiko. »

En un mudra, un nuage de fumée le recouvra complètement, jusqu'à dévoiler son véritable faciès. Il venait d'annuler sa technique, presque par symbolique, avec la simple volonté de se mettre comme à nu dans une situation qui lui était importante.

Il parlait après tout avec l'une de ses anciennes camarades, envers qui il ne portait la moindre hostilité.



En apparaissant, elle put remarquer un sourire qui se traça sur son visage. Il n'avait pas complètement perdu de cette innocence qui l'animait lorsqu'il était encore sous l'égide de la Foudre.

« Je te suis reconnaissant d'avoir accepté de me parler. A vrai dire, cela fait parti des nombreux mystères qui t'entourent et que je n'arrive à m'expliquer. Mais tu tombes à merveille... »

Elle pouvait également reconnaître le poids de son passé, peut-être comprendre ce sentiment qui l'animait.

« Cela fait si longtemps que je n'ai pas parlé à l'un de mes anciens camarades. Ça me manquait. »


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Yah/miko Empty
Mer 7 Sep 2022 - 15:38
Yah/miko Yamiko10
Yah/miko - Feat. @Sendai Yahiko

~ Teitetsu - Hivers 205 ~

Contrairement à toi, Yahiko était très expressif. Tu ne te rappelais plus s’il a toujours été ainsi mais à cet instant, malgré ton absence d’empathie, tu parvenais à lire sur son visage, surtout dans son regard posé sur toi, une profonde solitude. Il semblait vouloir de la compagnie ; surtout des anciens camarades comme il l’avait exprimé lui-même et tu en faisait partie mais, malheureusement pour lui, tu n’étais certainement pas la personne idéale pour le comprendre et le consoler. Tu n’as jamais été quelqu’un de très sociable. Tu avais pourtant fait des efforts depuis votre dernière rencontre mais tu restais quelqu’un qui avait bien du mal avec les sentiments, peu importait leur nature.

« - Tu me sembles bien malheureux mon ami et … profondément désespéré pour vouloir discuter avec quelqu’un comme moi. »

Yahiko devait savoir quel genre de personne tu étais, il était donc inutile d’essayer d’être quelqu’un d’autre avec lui. Et puis, tu n’étais peut-être pas un être parfait mais la franchise était une de tes rares qualités … ou de tes nombreux défauts, selon le circonstance.

« - Alors comme ça, je t'ai manqué ? Un sourire vint enfin illuminer ton faciès alors que tu l’approchais de celui de Yahiko. Tu te rappelais l’avoir bien taquiné à l’époque mais il était resté de marbre face à tes provocations et tu étais curieuse de savoir si ça serait toujours le cas mais avant même qu’il ne réagisse, tu pris tes distances et afficha une mine plus sérieuse. Je t’aurais bien amené prendre du saké ou du thé mais à une autre fois peut-être. Tu marquas un bref silence avant de rentrer dans le vif du sujet. Que puis-je faire pour t’égayer un peu ? Je t’avouerais que je n'aime pas te voir dans cet état. »

Effectivement, tu préférais le Yahiko de l’époque mais le poids qu’il portait sur ses épaules aujourd’hui justifiaient certainement ce qu’il était devenu. En tout cas, tu n’enviais point la vie de ton ancien camarade même si, présentement, la tienne était relativement fade …

_________________
Yah/miko Fa683038ebd569e0c8d5d4d2e882b3a376ec4999
Veux-tu goûter à mon venin, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed https://www.ascentofshinobi.com/t13288-gentoku-m-yamiko
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Yah/miko Empty
Mer 7 Sep 2022 - 17:59


« Malheureux...? », commença t'il.

Tant de sentiments se chamboulaient dans son cœur, de la mélancolie à la frustration, de la nostalgie à la colère ou de la peur à la rancœur. Ils étaient devenus quotidiens, bien trop fréquents pour être ignorés, juste parce qu'ils teintaient son quotidien. Combien de fois avait-il voulu crier jusqu'à rompre son âme, implorer la justice auprès des cieux et d'êtres divins auxquels il ne croyait même plus, tout cela parce que son sort bavait d'injustice.

Mais il se retint. Ce n'était pas l'occasion, ce n'était pas le moment. Il n'était pas venu pour se plaindre, une nouvelle fois, comme il aurait tant envie de le faire. S'y adonner aurait été tentant pour lui, sans aucun doute, mais qui était-il pour se complaindre dans le malheur sans cesse ? Il devait aller de l'avant, et encore plus avec des shinobis qui croyaient encore en lui.

Des kunoichis comme elle, qui ne le jugeaient pas pour ce qu'ils avaient fait. Qui ne le considéraient pas comme un Empereur. Qui lui rappelait qu'il était juste humain, avant toute chose.

Sa posture ne bougea pas, lors de sa petite provocation. Sûrement avait-il les pensées évadées bien plus loin, bien moins proches que ce genre de petits détails.

Mais elle parvint à le faire rire, doucement, bien que sincèrement.

« Je pense que tu m'as mal compris ! Mais boire un coup avec toi aurait été avec plaisir ! »

Alors elle se lança, ouvrant une possibilité qu'elle lui laissait de se divertir.

Il savait très bien de ce dont il avait besoin.

« Ne t'en fais pas. Je n'ai pas besoin de grand chose. »

Un sourire alors tout aussi simple resta plaqué sur son visage, avant qu'il ne se décide à le lui demander.



« Raconte moi des banalités, sur Kumo. Est-ce que tout le monde va bien ? Est-ce que le petit bar où nous nous sommes rencontrés existe toujours ? J'espère que vous vous êtes parfaitement remis de l'annexion de l'Empire ! »

Peut-être que le sujet se voulait délicat, mais il se savait tout à fait innocent à ce sujet. Il voulait simplement parler de tout et de rien, de la pluie et du beau temps, comme s'il voulait baigner sa nostalgie dans un peu de douceur.

Comme si quelques anecdotes tout à fait risibles pouvaient remettre un peu de couleur sur son tableau noir.


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Yah/miko Empty
Jeu 8 Sep 2022 - 14:38
Yah/miko Yamiko10
Yah/miko - Feat. @Sendai Yahiko

~ Teitetsu - Hivers 205 ~

Tu le comprenais mal ? Il avait certainement raison. Comment pourrais-tu le comprendre de tout façon alors que tu ne savais même ce qu’il avait réellement vécu. Et puis, toi qui n’avais cure que ta petite personne avais bien du mal à se mettre à la place de quelqu’un d’autre. Tu ne te rappelais même pas avoir essayé, ne serait-ce qu’une fois, de ressentir ce qu’un autre pouvait éprouver. Même présentement, tu ne cherchais même pas à comprendre l’animosité qui pouvait bien animé ton ancien camarade. Ainsi étais-tu.

« Notre bar a été détruit, comme des nombreux autres établissements, mais il a été vite reconstruit ... J’ai quitté le Village Caché des Nuages voilà presque un an alors je ne connais pas vraiment sa situation actuelle mais, je suppose que tout va pour le mieux. Après tout, vivre en liberté est toujours mieux qu’être sous le joug d’une autre faction. Surtout si vous haïssez cette dernière. »

Tu paraissais parler subjectivement mais, en vérité, tu ne faisais que relater ce que tu avais pu constater à l’époque. Les kumojin et les teikokujin se détestaient bien avant la conquête du Pays de Feu et l’attaque surprise menée par cette dernière avait engendré des morts et des maux qui n’avaient fait qu’attiser la haine des kumojin. Mis à part Rei Yamanaka que tu haïssais pour de raisons purement personnelles, tu avais été neutre vis-à-vis des teikokujin et même de l’occupation elle-même. Tu avais cependant contribué au soulèvement des rebelles mais c’était pour t’acquitter d’une dette que tu pensais avoir envers le clan Metaru qui avait rejoint secrètement la Résistance.

Tu marquas un léger silence durant lequel tu cherchas à lire sur le visage de Yahiko.

« - On dirait que Kumo te manque. Si c’est le cas, pourquoi donc ne pas essayer d’y retourner ? »

Toi-même comptais réintégrer le rang de Kumo très prochainement …

_________________
Yah/miko Fa683038ebd569e0c8d5d4d2e882b3a376ec4999
Veux-tu goûter à mon venin, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed https://www.ascentofshinobi.com/t13288-gentoku-m-yamiko
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Yah/miko Empty
Jeu 15 Sep 2022 - 17:53
Son fin sourire tout à fait innocent se détendit, comme pour reprendre sa forme originelle. Les nouvelles n'étaient pas toutes bonnes – il aurait dû s'en douter, mais il ne pouvait se suffire que de ce qu'elle ne lui donnait. Elle avait été une fugitive, plus exactement de cette rébellion qui avait défendu Kumo dans l'ombre, de cette brève organisation qui s'était alimentée de la haine contre l'Empire et de sa soif de justice pour fomenter jusqu'à reprendre ce qui leur avait été volé. Leur liberté, la vie des leurs. Leur quotidien.

Alors celle sur qui il avait jeté tous ses espoirs n'était au final pas la mieux placée pour répondre à ses désirs. Elle prenait le sens inverse au sien : là où il repartait, exclu de sa propre patrie, elle retournait sur ses pas avec l'intention de reprendre du service. Et avec bien plus de chances d'y parvenir.

« Oui, évidemment. », conclut-il on ne peut plus simplement lors de son affirmation.

Mais la question qui suivait était si innocente qu'elle en était surprenante. Il s'étonnait de la voir l'interroger sur un sujet aussi complexe, surtout lorsqu'on le savait recherché par la Coalition. Mais là devait être l'information qui lui manquait.

« Je ne suis pas certain que ce soit Kumo qui me manque, même si je ne peux m'empêcher de reconnaître quelques bribes de nostalgie. »

Son regard s'abaissait au sol. Elle pouvait y percevoir un soupçon de la profondeur de toute sa tristesse. Celle liée à son rejet.

« Je pense que c'est la solitude. Le sentiment d'appartenance, la souffrance du rejet, les souvenirs du bon vieux temps qui me transcendent et qui me rappellent que je n'ai rien à faire seul, exclu de tout. »

Alors dans son esprit, c'était une opportunité qui se présentait. Comme s'il cherchait au travers elle et de son caractère une réponse à son problème.

« Je reviens de Kumo, hélas, comme je pouvais m'y attendre, je ne suis le bienvenue. J'aurai le choix d'errer seul pour atteindre mes objectifs, en me cachant suffisamment pour me couvrir de la colère de la Coalition. Ou j'ai le choix de reprendre de force mon statut d'Empereur, pour me refaire une place dans le Yuukan et pour assurer la paix à l'internationale. »

Son regard titilla alors le sien très brièvement. Il voulait qu'elle lui donne la réponse qu'il attendait.

« Qu'aurais-tu fait à ma place, Yamiko ? »


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Yah/miko Empty
Ven 16 Sep 2022 - 11:59
Yah/miko Yamiko10
Yah/miko - Feat. @Sendai Yahiko

~ Teitetsu - Hivers 205 ~

De sa propre bouche, tu appris que Yahiko avait déjà tenté de retourner à Kumo mais que son entreprise s’était soldée par un échec. Résultat qui ne t’étonnait guère, sachant qui était à la tête du Village Caché des Nuages aujourd’hui. Par le passé, tu n’avais pas fréquenté bien longtemps Raizen mais tu pensais le connaître suffisamment pour avancer que c’était un homme inflexible, qui abhorrait le moindre écart de conduite et dont la confiance était difficile à obtenir. Yahiko n’était certainement pas un être en qui le Meikyû accorderait crédit quand bien même - du moins de ton point de vue personnelle - il n’avait rien fait de mal à l’encontre de Kumo. D’autant plus que la tête de ton ancien camarade était certainement mis à prix par l’Empire. Prudent comme il l’était, le Raïkage ne prendrait donc certainement pas le risque de l’accueillir, sachant le prix que cet acte pourrait coûter à lui et au Village qu’il dirigeait.

Face à la question poser par Yahiko, tu émis un sourire malgré la situation qui ne s’y prêtait guère, tant ton interlocuteur paraissait profondément affligé.

« - Tu dois être réellement désespéré pour me demander conseil, Yahiko. »

Yahiko devait savoir quel genre de personne tu étais et certainement pas un être à qui demander un avis sur un sujet aussi sérieux. D’autant plus que lui et toi ne sembliez n’avoir rien en commun si ce n’était votre prénom similaire à une lettre près.

« - Je suis mal placée pour te donner un conseil avisé car contrairement à toi, je suis loin d’être ambitieuse. Mais, à ta place, je ferai ce que j’ai envie de faire même si cela signifierait signer mon arrêt de mort parce que c’est ainsi que je fonctionne. Donc, que désires-tu réellement, Yahiko ? En tout cas, peu importe ton choix, fais-le pour toi. Si le dessein que tu cherches à atteindre ne te rendra pas heureux, je ne vois aucun intérêt à risquer ta vie pour. »

Toi dont la seule raison d’être était ton bien être personnel, ne comprendrait jamais ceux qui agissaient au nom des autres. Le Parrain, ton feu père adoptif, t’avait dit un jour qu’il était impossible de combler un autrui si on ne l’était pas soi-même. Sauf que toi, tu t’étais toujours arrêtée à ton propre bonheur sans se soucier de celui des autres.

« - En tout cas, j’espère que ce que tu chercheras à obtenir te rendra au moins le sourire, conclus-tu tout en étirant la bouche de Yahiko avec un doigt de chaque côté des commissures de ses lèvres. »

Le Sendai avait beau être l’ancien Empereur du Feu mais, pour toi, il restait ce camarade kumojin qui t’avait un jour invité dans un restaurant et que tu avais passé ton temps à taquiner. Son échec ou réussite à venir ne te faisait ni chaud, ni froid mais tu souhaitais à cet instant que le meilleur pour lui-même ...

_________________
Yah/miko Fa683038ebd569e0c8d5d4d2e882b3a376ec4999
Veux-tu goûter à mon venin, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed https://www.ascentofshinobi.com/t13288-gentoku-m-yamiko
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Yah/miko Empty
Mar 20 Sep 2022 - 11:10
Il ne l'avait jamais vu aussi bavarde qu'elle ne l'était aujourd'hui, et cela faisait s'envoler une crainte qu'il avait eu lors de sa rencontre ; celle qu'à la manière de leur tête à tête lors du bar à Kumo, elle ne se décide à rester muette comme une carpe. Que cela lui était agréable de pouvoir discuter avec quelqu'un de Kumo, même si le moindre souvenir de sa condition à l'internationale martelait sur son esprit comme pour lui rappeler que ces rêves de tranquillité et d'union, il n'y avait pas droit. Il souhaitait, quelque part au fond de lui, que ce moment ne cesse jamais. Comme si cela lui donnait l'impression d'appartenir une nouvelle fois à une communauté qui le respectait, qui le laissait libre d'être lui-même sans qu'il n'ait à prouver sans cesse de ses intentions.

Comme si le monde lui avait crié qu'il ne devait pas vivre pour prouver aux autres qu'il méritait sa place. Mais qu'il devait la prendre, tout simplement.

Alors les conseils de la Metaru se voulait novateur. Il écarquilla les yeux, interloqué par sa remarque à la fois si insouciante mais également si libératrice. Pouvait-il se poser la simple question de l'inattention, lorsqu'il avait le pouvoir de changer les choses et l'opportunité d'accumuler des responsabilités qui pouvaient faire de lui une pièce maîtresse du Yuukan, afin de le faire emprunter le chemin de la paix ?

Son sourire se fissura quelque peu. Il voulait s'adonner à son jeu de la paix personnelle, mais elle fut tiraillée par celui de la paix mondiale.

« Être heureux... »

Mais évidemment que cela le rendrait on ne peut plus heureux, de se retirer dans une maison calme, éloigné de tout. Loin de toute responsabilité, loin de toute cause. Loin de tout reproches.

Hélas, même cela pourrait lui porter préjudice.

« Mais que fais-tu de la paix mondiale, des injustices, de ceux qui ont besoin ? Même si tu as du pouvoir, tu laisses les autres décider pour toi tant qu'ils n'empiètent pas sur ta liberté ? »

Là était une confrontation directe avec son point de vue hédoniste ; car là était le dilemme. Sacrifier son monde en se jetant dans la fosse aux lions, ou sacrifier celui des autres en s'y écartant égoïstement.


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Yah/miko Empty
Mar 27 Sep 2022 - 15:17
Yah/miko Yamiko10
Yah/miko - Feat. @Sendai Yahiko

~ Teitetsu - Hivers 205 ~

« - Rectification mon cher, je ne laisse pas les autres décider pour moi, je les laisse plutôt faire ce qu’ils veulent. J’appelle ça, respecter la liberté de chacun. Et, bien évidemment, si la liberté de l’autre empiète sur la mienne d’une manière que je n’apprécie pas, je serais alors contraint d’intervenir. »

Pour Yahiko, il n’y avait peut-être pas de nuance entre ce que tu venais de dire et ce qu’il avait avancé mais pour toi, il subsistait cependant une différence fondamentale entre vos deux propos.

Tu marquas un bref silence tout en ancrant de nouveau profondément ton regard dans celui de Yahiko. A travers les mots de ce dernier, et surtout de l'expression qui s'était peint sur son faciès au moment de les lâcher, tu pensais avoir identifier le désir profond de ton ancien camarade.

« - Si je comprends bien, tu veux œuvrer pour la paix dans ce monde !? … Tu croisas les bras sous ta poitrine tout en gardant tes prunelles violacées fixées sur l’ancien Empereur de Feu mais au fond de celles-ci se lisaient à présent un certain amusement. Voilà qui est bien ambitieux ! Je t’admirerais presque ne serait-ce que d’espérer voir un jour une telle utopie se réaliser dans ce monde pourri jusqu’à la moelle …. »

Garder la paix au sein d’un pays, ou même au sein d’un simple Village Caché, était déjà une tâche bien ardue alors tu ne parvenais même pas à imaginer la paix régner au sein de tout le Yuukan. Yahiko croyait-il vraiment que cela était possible ? Tu ne le pensais pas si naïf.

« - Si tel est ton dessein, je comprends mieux ton état. Vouloir faire régner la paix dans un monde où la majorité ne pensent qu’à faire la guerre ne doit pas être de tout repos. Cela doit-être source de bien de tracas et de déceptions. Cela devrait-être un combat à livrer quotidiennement car, quand bien même tu réussiras à bâtir un environnement de paix, même à une échelle bien réduite, il y en aura toujours qui chercheront à détruire ce que tu as si ardemment construit. »

Tu avais grandi dans un environnement hostile qu’était la pègre alors tu avais été témoin de bien de désillusions. Tu avais assisté - et avait même participé - à l’anéantissement de désir de paix, de tranquillité de nombreux êtres. Ton ancien Parrain avait lui-même durement œuvré pour faire régner la paix au sein de son « empire » mais un élément perturbateur avait tout fait écrouler en un instant ; allant jusqu’à arracher la vie de celui qui avait fondé ce monde qui ne le convenait pas.

« - En tout cas, je te souhaite bien du courage mon ami. Tu en auras grandement besoin. »

Bien que tu ne croyais guère en la naissance du monde auquel aspirait ton ancien camarade, tu ne cherchas point à le dissuader d’abandonner son rêve d’utopie car ça serait aller à l’encontre de tes principes de respecter la liberté de chacun.

« - Dis-moi, Yahiko … A quoi bon chercher à aider les autres si cela t'apporte de la souffrance ? »

Question qui pourrait pousser à penser que tu cherchais à changer mais que nenni ! Tu désirais juste comprendre ce qui incitait Yahiko à s’engager dans une voie qui, de toute évidence, ne lui apportait que de la souffrance, de la solitude et peut-être même de la déception. Rien de bon, en sommes …

_________________
Yah/miko Fa683038ebd569e0c8d5d4d2e882b3a376ec4999
Veux-tu goûter à mon venin, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed https://www.ascentofshinobi.com/t13288-gentoku-m-yamiko

Yah/miko

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: