Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname]

Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Lun 5 Sep 2022 - 19:47
Chaque mois, il y avait une journée où Daiki savait que peu importe les plans qu’il avait, à moins de force majeure, son aide allait être solliciter par les affaires familiales. La cargaison du mois, une occasion géniale de passé du temps à observer pourquoi son changement de carrière était bon pour sa propre santé mentale, car il allait devoir être en première ligne du travail de son père. Ça commençait toujours de la même manière, avec le foyer qui s’active plus tôt que d’habitude, Ichino qui trace les pas du paternel, agissant comme son assistante et tout le monde est de meilleure humeur qu’à l’accoutumé. Si normalement quelqu’un comme Daiki trouverait cette journée longue et ennuyeuse, le simple fait de passer la journée en famille était pour lui quelque chose de rare ses temps-ci, et il l’apprécierait volontiers.

Après le rituel habituel où tout le monde se mettait sur son trente-et-un, les plus beaux habits qu’ils avaient, le passage de la maman pour que tout soit droit et en règle ainsi qu’un déjeuner bien nourrissant pour la journée, la famille se dirigeait vers le Cœur Commercial, où il y allait avoir bientôt l’arrivé des caravanes. Si son père devait son succès à une seule chose, ce serait ses connections… il arrivait à faire venir des biens de partout, et pas que des communs! Il faut dire que dans sa jeunesse, il avait parcouru le monde pour faire son nom… quelque chose que malgré tout, son fils partageait.

La première partie de la journée était la réception, ce qui se faisait sans trop de problème. C’est à la deuxième partie qu’il y avait de l’action. La famille se séparait en deux paires, une allait livrer aux clients leurs commandes, et l’autre montait l’étalage des biens qui n’étaient pas en commande. Le père voulant présenter ses clients à sa fille et héritière de son business, c’est Daiki et sa mère qui montèrent l’étalage directement aux cœurs marchands.

L’avant-midi passait, et l’installation était prête pour la plus importante journée du mois, où les gens déferlaient dans le marché à la recherche d’aubaine, de commande annulée et ce genre de chose. Il fallait être vif, rapide et savoir ce qu’on cherche afin de faire les meilleures affaires dans cette période. Pour la peine, Daiki avait bien mis en évidence son bandeau sur son bras droit, afin de faire comprendre aux potentiels voleurs que son étalage était probablement une mauvaise idée. C’était d’autant plus important que l’une des cargaisons qu’ils avaient reçues contenait une bonne quantité de bijoux de moyenne facture, surtout fait d’argent, ornés de pierres précieuses. Le genre de choses qui font plaisir aux peuples et à la petite noblesse.

Pour cette période, ce serait la mère qui ferait les négociation… le jeune homme n’avait pas ce talent, et avait trop fait de mauvaise vente par le passé. Il se contentait simplement d’observer ce qu’il y avait d’offert… plein d’objet intriguant, venant d’endroit où il espérait pouvoir aller… ses objets avaient probablement plus vue le monde que lui.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Mar 6 Sep 2022 - 22:53
Il n’était pas rare de la croiser dans le cœur commercial du village caché de la roche, comme il n’était pas rare de la voir avec bien des choses dans les bras, souvent des sacs remplis de pleins de bonne choses et pas forcément très utiles. Ce jour-là ne faisait pas office d’exception. Quand il n’y avait pas de mission, de requête ou tout simplement quelque chose d’important à faire, alors la routine n’était nulle autre que de trouver pleins de babioles qui pourraient être intéressantes à porter, à revêtir ou décorer. Ce n'était qu’au final rarement des choses si utiles dans la vie de tous les jours.

L’avantage du Cœur Commerçant, c’est que même après bientôt deux ans d’existence dans ce village, la blonde trouvait de nouvelles choses, que cela soit des produits locaux ou bien venant tout droit d’un pays lointain tel que Mizu no Kuni. De quoi toujours satisfaire son besoin de dépenser son argent sur des choses inutiles, encore plus aujourd’hui. La kunoichi cherchait à renifler les bonnes affaires et les prix abordables dans le marché et vite, car le froid de l’hiver n’était pas forcément très propice à se balader. On pouvait vite avoir un rhume dans ce genre de moment, surtout le village se situait en hauteur avec un climat montagnard. Heureusement qu’elle était prémunie d’une cape accompagnée d’une touffe de poil au niveau du col pour réchauffer et protéger du froid.

La voilà donc, faire le tour du marché. Ses yeux regardent par ci par là, y trouvent parfois des babioles intéressantes et parfois l’inverse. À un moment, elle finit par s’arrêter vers ce qui semble des bijoux ornées parfois précieuses mais aussi fait de métal de valeur, bien que la majorité des éléments semblent être faits d'argent. Même si cela ne valait pas des bijoux qu’elle avait pu voir dans sa propre boutique familiale, celle-ci se permettait de jeter un œil, avant de croiser le regard de la vendeuse pour l’interroger.

– Combien vaut ce beau collier ?

Elle pointe par la même occasion ce collier fait d’or pour l’identifier, auquel un rubis taillé s’y trouvait à son centre dans un ornement. Mais en s’intéressant un minimum à ce qu’il y avait autour de cette femme gérant le stand, Kaname pu reconnaître le visage d’un ninja.

– Daiki ?

Il fallut quelques instants pour la blonde afin d’assimiler sa présence et l’associer à ce nom. Cela l’étonnait quelque peu, ne s’attendant pas à ce qu’une personne comme lui ne soit derrière une boutique, mais plutôt dans un terrain à s'entraîner. Comme quoi, elle pouvait en apprendre tous les jours.

– Tiens je ne savais pas que tu gérais avec ta mère. J’espère que tu te portes bien.

Un fin sourire à ses lèvres, elle se permet alors de le saluer comme s’ils étaient en bonnes ententes. Cela sonnait quelque peu étrange venant de la femme à la chevelure d’or. Puis voilà qu’elle se mettait à complimenter la marchandise.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Mer 7 Sep 2022 - 18:59
Alors que cette journée s’annonçait être similaire à toutes les autres de ce genre, relativement banale mais très lucrative, il semblerait que le destin, toujours aussi présent, réservait une surprise au jeune Shinobi. En effet, se détachant de la foule comme à son habitude, par sa prestance, sa beauté et une partie non-négligeable d’audace, Kaname Kogumi s’approchait du stand des Iranos. Il la connaissait, bien sûr, majoritairement de vue et de nom, car ils avaient gradué l’académie ensemble, malgré la différence d’âge… il faut dire que Daiki était entré bien jeune… et encore, il était entré encore plus jeune alors qu’il était un Kaminarijine, avant le départ.

Si le jeune homme s’attendait à ce qu’elle passe son chemin, il fut prouvé le contraire quand celle-ci s’arrête bel et bien devant l’échoppe temporaire, observant la marchandise qu’ils avaient récupérée… logique, il y avait beaucoup de beaux bijoux cachés parmi les plus basique. Assurément, elle trouverait celui qui lui irais. Une théorie confirmée par le fait qu’elle sortie un beau collier d’or et de rubis, décidemment, elle avait l’œil.

‘’ Oh, celui-là? Il venait d’une commande personnalisée à environ 2,000,000 de Ryos. Comme c’est une pièce hors normes, et que les acheteurs de cette envergure son rare, je peux vous le laisser à 750,000. ‘’

Si le prix semblait effectivement bas pour la pièce en question, il était évident que la maman Iranos avait surévaluer quelque peu sa valeur pour embellir le prix offert… en effet, les 2,000,000 initial incluait une gravure personnalisée qui devait être fait à Iwa, mais la commande avait été annulé. La vérité, c’est qu’ils n’étaient pas normalement vendeur de bijoux, et la famille Kogumi aurait largement pu en tirer un meilleur prix.

Puis, alors que le fils Iranos souriait à l’aptitude de sa mère à embellir une offre, il fut interpelé par son ancienne collègue d’académie. Il déposa une caisse qu’il était en train de déplacer pour se rapprocher du comptoir, offrant par la même occasion un sourire franc à la belle femme.

‘’ On m’avait prévenu pour les bijoux en d’argent, mais pas pour la magnifique statue aux cheveux d’or.’’

Le jeune homme lança plus ou moins suavement, content de sa réplique, avant de hocher la tête avec un petit rire.

‘’ Eh oui, il faut bien aider les affaires de famille avant tout, je suis sûr que tu connais ça. Je me porte à merveille, et toi? Je ne t’ai pas vraiment vue depuis l’académie, j’imagine que tu étais pas mal occupé.’’

Ils n’avaient jamais réellement été proche, Daiki ayant toujours eu plus de facilité avec les gens de son âge, et la maturité de Kaname ayant souvent été intimidant à approcher… Mais maintenant, il n’était plus un ado surexcité… simplement un jeune adulte optimiste… les seules différences étant la modération et le timing.

Alors que les deux engageaient la conversation, la mère de Daiki passait au client suivant, d’une part parce qu’entendre son fils flirter aussi ouvertement était embarrassant pour elle, mais aussi parce que les gens affluaient.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Sam 10 Sep 2022 - 21:25
2 000 000 de ryos pour cet attirail personnalisé ? Si la blonde détenait encore la boutique familiale de son père, celle-ci l’aurait certainement fait vendre bien plus cher à un client du pays du Feu ou un étranger. En plus ça, la femme qui détenait la boutique lui offrait une réduction d’un coquette somme de 750 000 ryos ? La demoiselle n’avait qu’à se satisfaire du prix et s’épargner quelques tentatives de négociation appris par le passé grâce à son géniteur pour s’accaparer d’un bien sans débourser d’argent. Elle n’avait qu’à sortir son argent de poche pour payer ce qui sera un énième caprice de la part de Kaname.

— Votre client rate une occasion en or. Dans ce cas je vous le prend de ce pas. Je suis certaine que cela m’irait bien mieux.

Elle pose sa bourse pour y verser le montant, laissant faire le compte à la femme en face de Kaname avant de pouvoir enfin saisir la petite boite contenant le bijou pour le ranger avec toute ces babioles déjà achetée précédemment, ayant prévu de le porter un autre jour. Désormais, son regard se posait plutôt sur le fils de la teneuse des lieux, une connaissance parmi tant d’autres en un sens, mais avec qui - au désarroi de cette dernière - partageait des points au commun. Comme toujours, ce dernier ne ratait pas l’occasion pour jouer de ses mots pour flatter l'apparence de la demoiselle issue de la famille Kogumi. Cela l’amusait plus qu’autre chose maintenant, même si les débuts n’étaient pas forcément toujours ainsi.

– Je vois que tu ne manques jamais l’occasion, même devant ta maman adorée.

Ton moqueur mais plus taquin que méchant vint-elle ainsi à répondre. Elle hoche de la tête aux explications du presque adulte, ne peut que comprendre cela car ayant été dans son cas par le passé aussi avant de rejoindre le village, bien qu’elle y mettait quant à elle plus d’entrain que lui.

– Je me porte à merveille comme d’habitude. Il est vrai que ces derniers temps je fus pas mal prise entre mes premières missions et les entraînements. On va par ailleurs bientôt m’attribuer une équipe. Forcément, je dois aussi me préparer à cela.

Elle n’avait pu encore réellement participé à une mission en équipe avec son équipe, servant pour le moment d’alternative à certaines équipes pour ne pas être délaissée et qu’elle puisse tout de même vivre ses premières expériences en tant que kunoichi.

– D’ailleurs, de ton côté, tu as pu en trouver une ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Dim 11 Sep 2022 - 22:52
Contente d’avoir fais une transaction qui levait un poids sur ses épaules, la matriarche empocha la bourse que lui déposait Kaname sans réellement la compter. La famille de la femme était un partenaire de commerce local, il serait facile de retracer une erreur. Transaction faite, la femme retourna à ses autres clients d’un pas léger, le collier était débarrassé, et sans perte! Elle s’attendait réellement à ce que la jeune femme négocie plus, mais il semblerait qu’elle avait l’attention ailleurs… probablement le seul bon coup de Daiki en tant que fils de marchand, et ça n’était pas de sa propre initiative.

Avec un petit ricanement face à la réaction de la blonde, Daiki secoua la tête. Ça n’était certainement pas la première fois que sa mère devait assister à une scène pareille, et encore moins la dernière. De toute façon, il ne faisait rien de répréhensible… sauf si Kaname était déjà prise… mais il n’était pas au courant.

En écoutant les dires de la Kogumi, il eut un petit sourire intérieur. Il semblerait qu’elle a eu un peu de retard dans son parcours, du moins, par rapport à lui. Une pensé vite rattrapé par la marque dans le bas de son dos qui lui vampirisait ses pouvoirs… au final, il n’était pas bien plus avancé. Quand celle-ci lui renvoyait la balle, il hocha la tête avec entrain.

‘’ Deux même, si je puis dire ! Je fais officiellement partis de l’équipe 25, mais j’ai aussi les premiers pas de fait pour devenir membre du Manazuru! J’ai déjà quelques missions à mon actif, et même une en tant que chef d’équipe à vrai dire. ‘’

Il marqua une pause, approuvant mentalement ce qu’il avait accomplit jusqu’à présent malgré son jeune âge. Il y avait véritablement deux scénarios possibles pour son histoire, soit une mort jeune, soit une entré dans les légendes… il espérait la seconde option.

‘’ Après tout, si je veux voir le monde par-delà les montagnes des Territoires de la Terre, il va falloir que je continue à faire mes preuves… ‘’

Pendant un moment, sa mine s’assombris, avant qu’il ne secoue ses idées noires de son esprit. Il n’était pas à plaindre, contrairement à son compagnon, il n’avait qu’a trouvé un adepte de sceau pour que son cas soit réglé… et il le savait.

‘’ Tu as faim? Je connais quelques endroits où on pourrait avoir quelques bouchés sympathique, j’invite.’’

Après tout, il avait fini le gros du travail, et ne resterais que dans les pattes s’il se tenait ici. Et puis, il avait lui-même un petit creux que la street food d’Iwa saurait combler à la perfection. Si en surface ça semblait une tentative de rendez-vous avec Kaname, si la jeune femme portait attention, l’Iranos dégageait des ondes plus détendues que quand il flirtait. De toute façon, s’il cherchait à impressionner une dame de son statut, il ferait certainement mieux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Mer 14 Sep 2022 - 13:41
La réponse de l’assimilateur scellé de ses pouvoirs fait hausser d’un sourcil la demoiselle. Comment ça, déjà deux ? L’intrigue sur son visage se transforme dès lors en un agacement dont Kaname cherche à dissimuler du mieux qu’elle peut.avec l’un de ses sourires, forcés.

– O-Oh… Tu as l’air de bien t’en sortir de ton côté…

Les mots sont quelques peu accompagnés de son irritation à cela, bien qu’elle s’efforçait à ne pas l’être de face. Car dans sa psychée, celle-ci bouillonnait en sachant que tout ce môme avait bien de l’avance sur lui. Elle n’avait même pas encore d’équipe et commençait tout juste d’entamer ses premières missions de bas échelles qu’il venait pendant ce temps d’intégrer une équipe tout en étant en phase d’intégrer le Manazure, là où la blonde souhaite justement aller aussi. Comment pouvait-elle se vanter d’être l’ainée si celui-ci avait actuellement une marge d’avance sur cette dernière ? Le sujet sera fort heureusement détourné pour quelques choses de moins blessant à son égo. Cela vint même à amuser la blonde, à bon entendeur.

– Ma foi, si c’est toi qui paye, je suppose que je dois répondre par un “oui”.

Vint-elle à répondre avec un air songeur, faisant mine de réfléchir tout en remuer de son index et pouce sa barbe inexistante. Quand quelque chose était offert, difficile pour jeune femme à chevelure d’or de refuser. Avec toutes les dépenses qu’elle avait entamé cette matinée, devoir en plus payer le repas alors qu’elle pourrait le faire chez elle serait une dépense en trop. Elle aurait pu accepter, mais évidemment même si elle était déjà gagnante avec le repas offert par ses soins, celle-ci songeait à obtenir plus. Finalement, elle lève l’index, souhaitant ajouter quelque chose à cela.

- Je comptais aller juste après avoir déposé mes affaires à l’académie d’Hashira pour m’entraîner, mais il manque quelqu’un pour justement cela. J’espère que tu as plus de temps devant toi qu’un simple repas.

Là était sa requête, sa condition. Un échange de bon procédés à ses yeux, qui après tout ne valait pas grand chose par rapport à cette possibilité de pouvoir être au côté de sa personne. Là était même une fleur qu’elle offrait à Daiki. À prendre où à laisser.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Jeu 15 Sep 2022 - 1:17
Devant le jeune Iranos se produisait un événement d’une occurrence légendaire. En effet, alors qu’il mentionnait son expérience, déjà bien fournis pour son âge, il voyait naitre chez la nymphe narcisse une expression subtile, masquer adroitement par un sourire qui n’avait de naturel que l’imitation, bien que le jeune homme ne se rappelait pas vraiment avoir vue un sourire innocent sur les lèvres de la blonde, cette expression était, tel qu’interprété par l’Iranos, de la jalousie. Si le jeune homme aurait pu se gonfler d’égo, sans pour autant en être humble, il fût simplement satisfait d’avoir piquer un peu Kaname. Dans le meilleur des cas, celle-ci, pleine d’orgueil, utiliserais cette motivation pour atteindre ses propres objectifs… dans le pire… et bien… elle le saboterais d’une manière ou d’une autre.

La discussion tourna plus agréable quand celle-ci acceptait son offre de repas. Il allait même se réjouir qu’elle semblât, pour la première fois, le voir plus comme un collègue qu’un simple gamin. C’est alors que, comme le destin, un mouvement qu’il vit presque au ralenti vînt de la jeune femme, alors qu’elle levait le doigt, signe universel qu’une condition allait s’ajouter… qu’avait-elle donc à gagner de sa part? Surement pas une réduction sur les prix des marchandises familiales… elle devait bien savoir qu’il n’avait pas le contrôle là-dessus.

Et quand la condition tomba finalement, le jeune homme se tapa les doigts métaphoriquement pour avoir pensé quelque chose d’aussi négatif. La jeune femme cherchait simplement un partenaire d’entrainement, et ça, il pouvait offrir sans vrai problème.

‘’ Mais ça me ferait plaisir de m’entrainer avec toi, mais je dois t’avertir… mon truc c’est encore les projectiles… donc peut-être tu devrais te changer en quelque chose de moins…’’

Il regarda un moment la tenue de la kunoichi, un petit rougissement aux joues lui vînt, puis il continua.

‘’ … chère ? Plus résistant peut-être ? Bref, tu vois ce que je veux dire…’’

Il profita de ce moment de gène pour faire un petit bond vers sa chère maman, lui laisser un petit bisou sur la joue, avant de finalement se sortir de derrière ce comptoir, et dans la rue du cœur marchand. Il passa une main dans ses cheveux pour les secouer un peu, puis se retourna vers Kaname, reprenant son contrôle habituel.

‘’ On y va ? ‘’
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Ven 23 Sep 2022 - 0:27
Sa condition ne semble guère poser un problème au presque-adulte. La proposition comme dit était du gagnant-gagnant. Néanmoins, le voilà qu’il met en garde la demoiselle quant à sa manière de se battre qui se veut à base de projectiles et autres bidules pouvant être lancés. En premier lieu, ce fut sa petite fierté qui fut heurté par sa remarque, comprenant au début que celui-ci sous-entendait qu’elle n’était pas capable de se défendre. Et pour cela évidemment la femme ne manque pas de rétorquer bruyamment.

— Car tu crois que je vais pas rétorquer en retour ?!

Puis en un deuxième temps, la blonde put comprendre la raison de cela, ou du moins le sous-entendu caché du garçon par cette remarque. Ce petit air piqué par son égo devint alors finalement un sourire plus mesquin, alors que son visage vint à s’approcher du sien alors qu’elle avait une main sur ses lèvres pour justement cacher cette expression vile et maligne qu’elle arborait.

— À moins que tu aies peur de voir ce qu’il se cache derrière ces habits ? Si c’est toi, je ne t’en voudrai pas.

avait-elle alors dit d'une voix assez basse pour qu’elle se fonde aisément dans la foule et l’oreille de l’adolescente. L’assimilateur avait donné une trop grande occasion à cette dernière pour titiller son esprit. Cela s'accompagne bien sûr par un léger rire, laissant vite comprendre que tout cela n’était qu’une de ses plaisanteries quelque peu décalées. Elle s'écarta aussitôt pour donner une réponse plus adéquate, mais aussi pour laisser libre cours au garçon de voir sa mère une dernière fois avant de quitter la boutique.

— J’irai déposer par la même occasion toutes mes trouvailles.

Kaname agitera ses deux sacs dans lesquels on pourra entendre bien des bruits. Un mélange de cliquetis métallique, de froissement du papier ou de plastique. Des choses variées et diverses. Maintenant que le scellé était de retour, la question n’était pas pour elle de savoir si elle était prête mais plutôt de savoir où celui-ci allait l’emmener.

– J’espère que tu comptes pas m’emmener dans un endroit bizarre. Je te suis.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Ven 23 Sep 2022 - 18:49
La première réaction de la femme à sa proposition lui fît comme un coup de fouet en plein visage, le faisant se pencher vers l’arrière comme pour s’éloigner d’une explosion qui proviendrait de celle-ci alors que sa voix prenait de l’amplitude soudaine. Au moins, ça avait eu l’effet de le sortir de son embarrassement qu’il venait d’avoir, mais maintenant il y avait des regards tournés vers eux, et la scène avait tout, en apparence, d’une rupture de jeune amour. Ne sachant pas quoi répondre, au final, la stupeur de Daiki lui aura servis, car il vît lentement l’information connecté dans la tête de Kaname, et celle-ci transitionna avec une réponse qui était beaucoup plus adapté.

Ce dernier rougit finalement après la rétorque malicieuse de cette dernière, et malgré le rire qui signifiait bel et bien qu’elle se payait sa tête (elle en avait les moyens après tout), cette séquence de mots ne se gênerait pas pour revenir lui stimuler l’imagination. Décidemment, le flirt à Iwa était une réelle discipline olympique, et le niveau se posait là.

Le jeune homme reprit rapidement ses esprits, il ne fallait pas non plus qu’il passe pour la cible facile à abattre ! Il finit par la suivre dans son petit rire, bien qu’un peu en retard tout de même. Elle avait frappé un bon coup, ça il devait lui accorder.

‘’ Ayez pitié voyons, je ne suis qu’un humble shinobi! Si vous m’envoyez la facture de la robe abîmée, je devrais me contenter de riz et de nouilles pendant au moins un mois!’’

Il plaida, sourire aux lèvres, avant de se retourner vers la route menant vers sa destination. La dernière remarque de la jeune femme en tête… un endroit bizarre ? Pas vraiment, après, c’était peut-être un endroit où la dame n’irait pas d’elle-même, mais c’est en fouillant de plus près qu’on trouve les trésors, après tout.

Après à peine quelques minutes de marches, le duo arriverait à un endroit qui sentait bon les épices et la gastronomie en tout genre. Une allée de nourriture de ville, remplis de viande grillé directement sur place, de plat étranger et de pâtisseries sucré que l’on ne peut obtenir que dans un endroit pareil. Si la présentation laissait à désirer, le goût lui, était au rendez-vous.

Les gens défilaient dans un flux d’entré et de sortie rapide, la pause dîner des travailleurs touchant à sa fin, laissant aux deux shinobis un peu de temps pour se décider, et ensuite ils seraient servis rapidement.

‘’ Quelque chose en tête, princesse d’ambre et d’or, ou devrais-je vous guider? ‘’

Dit-il en se retournant vers Kaname l’air amusé. Il assumait qu’elle était plus accoutumé aux endroits plus chic de la ville, mais peut-être se trompait-il?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Mar 27 Sep 2022 - 20:06
Les mots de Kaname ne semblent pas laisser indifférent l'assimilateur, comme attendu et espéré de la part la blonde. Là était bien un moyen de s’amuser parmi tant d’autres avec ce nabot à ses yeux, les réactions de ce dernier n’étant qu’une source de distraction et un moyen de flatter son propre égo. Elle trouvait son compte dans celui-ci, malgré certains traits de caractère du garçon qui pouvaient parfois être agaçants. Nul ne pouvait être parfait.

– Ma foi, je ne voudrais pas non plus te ruiner.

Vient-elle simplement à conclure pour lui éviter alors cette fâcheuse facture. Le voir payer un repas de sa poche était bien assez pour ne pas en plus lui faire payer sa tenue. Qui plus est, là était un habit qu'elle ne voudrait pas abîmée au vu du prix que cela avait couté.

Il faudra quelques minutes de marche pour transformer les rues marchandes à multiples factures en une de ses places gastronomiques où l’on pouvait sentir bon nombre de saveurs et d'odeurs pouvant ouvrir l’appétit de plus d’une personne dont celui de la femme. Ses yeux vont par ci par là, cherchant ce qui pouvait être le futur endroit tout en suivant le garçon qui l’amenait toujours plus profondément dans ces ruelles aux nombres hallucinants de variétés. Là n’était pas la première fois qu’elle y mettait les pieds mais même en redécouvrant les lieux, impossible de ne pas se lécher les babines à la vue de tant de nourritures. Dans tout cela, il y avait clairement l’embarras du choix. Mais alors qu’elle était guidée dans cette vague de délice olfactif, la voix du presque adulte la ramène un peu sur terre pour se centraliser à nouveau sur lui. Il suggère de choisir à Kaname. Cependant, celle-ci se rappelle que Daiki avait déjà affirmé avoir déjà des lieux en tête parmi toute cette gamme de choix, et outre les flatteries à l’égard de la femme, cela n’empêchera pas à cette dernière de faire remarquer.

– Je pensais que tu avais des endroits fort intéressants à me montrer. Tu ne m'as même pas invité pour au final te défiler ?

Provocatrice dans son regard car là était pour elle une manière de reléguer la tâche de choisir le restaurant, cela embêtait alors la demoiselle de devoir choisir parmi toutes les possibilités offertes. Qui plus est, ce n’était pas elle qui invitait. À ses yeux, cela inclut de devoir prendre la responsabilité de choisir le bon endroit pour déjeuner. Kaname n’était là que pour suivre et pouvoir manger gratuitement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname] Empty
Mer 28 Sep 2022 - 20:16
La balle était donc dans le camp de l’assimilateur qui, après la provocation de la blonde, devrait donc faire un choix qui saurait contenter ses standards démesuré… parfois, il se demandait si tout ça faisait partie d’une façade particulièrement bien ancrée, ou si Kaname était réellement aussi demandante… peut-être demandait-elle toujours plus dans l’espoir de toujours le recevoir… bref, ça n’est qu’un déjeuner après tout. Le genin lança un regard autour de lui vers toutes les petites échoppes avant que son regard se pose sur l’échoppe de brochette que lui avait fait découvrir Teruyo… un petit trésor caché dans un coin pas terrible, juste en dehors du cœur de l’activité.

‘’ Bien, je guide alors.’’

Il dit sur un ton confiant avant de s’envoyer vers l’échoppe en question. Celle-ci était essentiellement une fenêtre qui menait vers la cuisine, vers un homme sympathique dans la fine trentaine, qui salua Daiki à son arrivé. Les deux échangèrent un bref regard, le tenancier semblant être complice, et l’Iranos leva quatre doigts en l’air, ce qui semblait être tout ce dont l’homme avait besoin pour comprendre. Il était un habituer après tout. Il se posa contre le mur près de la fenêtre, le temps que la commande se fasse.

‘’ Les meilleurs brochettes en tout genre de la ville, et de loin! Sa marinade doit-être un secret aussi bien gardé que les petits papiers du triumvirat d’Iwa. Je t’ai pris ma commande habituelle, si tu n’y trouve pas quelque chose à ton goût, j’abandonne.’’

Il dit avec confiance et une pointe de malice, sa commande personnelle était presque de la triche de ce côté, mais il n’avait pas l’intention de jouer selon les règles. Après tout, leur relation semblait être un concours qui ressemblerait à du flirt pour un non-initié.

La commande arriva rapidement, 4 brochettes bien chargés, constitué de 5 morceaux de viandes, poulet, porc, bœuf, saumon et mouton, tous entrecoupés d’une tranche d’un légume avec lequel ils ont cuit sur le grill. Une commande qui assurerait un ventre bien rond à quelqu’un qui ne passait pas ses journées à s’entrainer.

‘’ Merci chef! Toujours le meilleur service de tout Iwa !’’

L’Iranos dit en ouvrant son porte-monnaie pour y prendre un montant comprenant un pourboire généreux, et le déposer sur le bord de la fenêtre. Puis, il prit la commande, offrant deux des brochettes à la kunoichi qui l’accompagnait.

‘’ Et voilà ! On peut les prendre en chemin vers le terrain d’entrainement, ou se trouver un coin sympa sur un toit… comme là-bas, par exemple.’’

Le jeune homme finit par dire avant de poser un pied sur le mur de la boutique, puis d’y marcher à la verticale pour atteindre les toits du quartier. Si cette mesure pouvait passer comme impoli, dépendant de la personne, la rue des gourmandises n’y était très certainement pas étranger.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos

Une journée dans l'ancienne vie [Kaname]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée de pluie, juste une journée de pluie [P.V. Nobuatsu Saji]
» Absences de Kaname
» Fer et Or [Kogumi Kaname]
»  Kogumi Kaname
» HYÛGA Kaname[en cours]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: