Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 02. Unité Ouest
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyAujourd'hui à 14:31 par Hyûga Tsuyoshi

» 04. Unité Nord
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyAujourd'hui à 12:15 par Narrateur

» Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyAujourd'hui à 11:44 par Yamanaka Nozomi

» Ambition
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyAujourd'hui à 8:52 par Gentoku M. Yamiko

» Mystérieux rendez-vous | Raizen
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyAujourd'hui à 8:44 par Sharrkan

» 03. Unité Est
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyAujourd'hui à 5:15 par Bakuhatsu Kenpachi

» 14. Signaler un retard/oubli
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyAujourd'hui à 4:10 par Shinrin Kisara

» Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyAujourd'hui à 0:57 par Borukan Ashitaka

» 01. Unité Sud
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyHier à 16:00 par Chiwa Aimi

» Un rouleau anxiogène [Trame ?]
Fer et Or [Kogumi Kaname] EmptyHier à 13:18 par Narrateur

Partagez

Fer et Or [Kogumi Kaname]

Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Mer 7 Sep 2022 - 9:25
Iwa, grande capitale commerciale. A bien des égards et à maintes reprises depuis le début de son séjour au sein de cette vaste et prospère cité, Ieyasu avait eu l’opportunité de voir de ses yeux et d’expérimenter de lui-même cette réputation, troquant, marchandant et négociant moult transactions au fil des jours et des semaines. Des échanges commerciaux qui, en sus d’avoir garni sa bourse de Ryos, lui avaient permis de mettre la main sur de nombreux matériels indispensables à sa bonne pratique de l’Alchimie. Depuis son tutorat par Hyûga Kisuke en la matière, le Nomura n’avait en effet eu de cesse de chercher à se perfectionner, à créer de nouvelles substances bénéfiques aux propriétés curatives, tout en améliorant sa technique de production en laboratoire rendue plus compliquée par l’absence de sa main gauche.

De sa vie temporaire au Village de la Roche, tous les rouages ou presque semblaient s’être imbriqués les uns dans les autres, tournant à présent de concert de façon parfaitement huilée en faisant bien remarquer au bretteur la différence entre cette vie de confort et celle, plus sauvage, qu’il avait pu mener les mois précédents. Le caractère paisible et prospère d’une telle existence, à certains moments, lui faisait presque souhaiter que ce soit sa famille qui le rejoigne ici plutôt que l’inverse, mais quelque chose dans le coeur d’Ieyasu se refusait encore fermement à ce genre d’idée. Les feux de la vengeance s’étaient éteints, mais les braises, elles, subsistaient encore et toujours.

Ce jour là, peut-être étaient-ce d’ailleurs ces braises qui avaient mené les pas du tout jeune homme encore adolescent jusqu’à l’ombre projetée par le bâtiment de l’Académie Hashira. En ces lieux, songea-t-il, étaient formés les shinobi. Ceux-là même qui, au bout de la chaîne de la causalité, étaient allés affronter l’armée au sein de laquelle son père avait officié sans conviction. Cette armée au beau milieu de laquelle il avait péri. A cette pensée, la gorge du Nomura se serra, son esprit encore tiraillé tâchant de faire le tri et de ne pas s’égarer dans ses anciens errements. Au prix d’un effort conscient, Ieyasu se ressaisit, se rappela de la raison qui l’avait amenée à se rendre au devant de cet édifice cerclé de terrains d’entraînement : si le jeune bretteur autodidacte avait pu parfaire seul ses compétences d’alchimiste, il n’en allait pas de même pour l’affinage de sa maîtrise du sabre. Cette pratique requérait en effet un adversaire, un partenaire pour rendre et parer efficacement les coups, et c’était précisément ce que le Nomura était venu chercher ici.

Timidement quoi que de façon déterminée, le tout jeune homme entra donc, observant partout autour de lui pour capter le regard d’un enseignant ou intendant quelconque.

« Hrem, bonjour, je… Je cherche à m’entraîner. Je me disais que peut-être… l’un de vos shinobi pourrait échanger quelques passes d’armes, avec moi… ?
- Aah… Tu es ce type venu du Fer, c’est ça ? Hmm… Écoute, je crois savoir que tu es réglo, donc j’y vois pas d’inconvénient. Kaname doit être sur le terrain numéro trois en train de s’entraîner, tu peux la rejoindre. C’est une Genin, mais elle a du potentiel.
- Hah, merci beaucoup ! Je respecterai bien les règles, je vous le promets.
- Y a intérêt, bonhomme, y a intérêt... »

D’un pas à l’assurance renouvelé et avec entrain, Ieyasu se dirigea donc vers le terrain numéro trois pour aller y retrouver celle que l’intendant avait appelé Kaname. Et pour sûr il l’y trouva bel et bien, remarquant immédiatement sa longue chevelure d’or ondulant au fil de ses mouvements, ses prunelles juvéniles se posant malgré lui sur les courbes avantageuses de la jeune femme. Contenant son émoi, Ieyasu se recentra cependant bien vite sur l’objet de sa venue tout en s’approchant.

« Hem, bonjour, Kaname, c’est bien ça ? Je suis Ieyasu, un épéiste venu de Tetsu. J’ai demandé à ce qu’on puisse s’entraîner un peu ensembles si… ça ne te fait rien. Tu… vous êtes partante ? »



@Kogumi Kaname
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Kogumi Kaname
Kogumi KanameEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Mer 7 Sep 2022 - 18:53
Voilà déjà quelques semaines que la blonde est devenue une genin au sein du village après avoir rejoint cette cité tantôt militaire tantôt commerciale comme partout à Tsuchi no Kuni afin de découvrir un peu plus le monde shinobi et ses futilités. Afin de connaître la chronologie dans un monde où les ninjas avaient une poids conséquent dans l’histoire, il n’y avait autre choix que d’aspirer à en devenir un, et de gravir les échelons afin de devenir aussi une masse dans l’histoire. Puis, pour comprendre comprendre c’est que le monde des ninjas, rien de mieux que d’en être un. Mais voilà, pour devenir un ninja d’élite capable d’apporter son soutien à sa patrie, il fallait s’entraîner encore et toujours; même après avoir obtenu le tant attendu grade de genin permettant d’être sur le terrain. Encore et toujours pour maîtriser ses capacités, apprendre de nouvelles techniques, de nouveaux arts. Cela devenait un quotidien similaire à un soldat de l’armée régulière du Daimyo, sauf que la blonde se trouvait non pas aux ordres d’un homme ayant hérité du droit de succession pour diriger mais d’une personne qui a prouvé sa valeur en devenant Tsuchikage.

– Hoy Kaname, tu as de la visite.

Sa chevelure ondulait, valsait dans le terrain d’entraînement qu’on lui avait confié. Dans une sorte de pièce de théâtre, celle-ci dansait autour des mannequins à sa droite tailladée en partie, tandis qu’en face se trouvait les cibles parsemées de kunai et shuriken ayant parfois touchée le centre tandis que d’autres ne semblaient même pas avoir touché la cible. Mais surtout, cet amas de cheveux flottait, défiant toutes les lois de la gravité pour permettre à cette crinière d’or de léviter et faire preuve de prouesse que l’on ne trouvait que rarement à Iwa et possiblement ailleurs. Certains étaient capables de manipuler la glace comme la lave comme les Yuki tandis que d’autres se focalisaient sur le taijutsu ou le bukijutsu comme les samouraï de Tetsu no Kuni. Kaname semblait alors, quant à elle, capable de plier ses cheveux à sa volonté.

Une voie l’appelle. Son regard se tourne vers le bourru qui la nomme. On lui annonce qu’une personne arrivait pour l’accompagner dans son entraînement. Qui cela pouvait être ? la question ne tardera pas à avoir une réponse puisque le voilà, un adolescent qui pourtant la dépassait déjà en taille, elle qui avoisinait seulement le mètre soixante-cinq. Plus étonnant encore, pas un seul instant celle-ci se doutait d’avoir en face d’elle un garçon qui n'avait pas encore l’âge d’un adulte. Ses cheveux reviennent à elle, reprenant ses formes et sa brillance comme si rien ne s’était produit tandis que le nouvel arrivant vient jusqu’à elle.

– C’est bel et bien moi. Enchanté Ieyasu.

Vint-elle à répondre calmement avec la main tendue en sa direction pour la saluer cordialement, et ce en accompagnant cela avec un fin sourire au lèvre. Celle-ci se montre pour le moins amicale, mais par la suite quelque peu intriguée par la description. Un samouraï du Pays du Fer, alors que récemment il y eut une guerre entre Tsuchi no Kuni et Tetsu no Kuni. Cela vaut la peine de la faire arquer un sourcil.

– Que fait un samouraï de Tetsu ici ?

Cela attise forcément la curiosité de la femme. Mais pour revenir au sujet de base de la question, la blonde vint à sommairement à réfléchir à sa proposition, ses yeux quant à eux rivés sur ces deux katanas et wakizashi au niveau de la taille. Évidemment, c’était un adepte du bukijutsu.

– Ma foi, si tu me racontes un peu ton périple au Pays du Fer, je suis d’accord pour ça. J’ai toujours eu un faible pour les histoires de samouraï.

Un simple échange. Une petite histoire pour satisfaire la curiosité de la jeune femme contre une valse. Tout le monde était gagnant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Jeu 8 Sep 2022 - 16:51
La belle jeune femme, après avoir aperçu et entendu l’approche du bretteur itinérant, avait stoppé son ballet quasi-hypnotique, ses longs cheveux d’or se déportant dans l’air avec grâce telle une créature lorgnant paisiblement vers le repos. De visu, la kunoichi ne correspondait pas aux projections que le Nomura avait pu se faire quant à l’apparence physique d’un shinobi officiant dans une armée dite « régulière », mais le jeune adolescent de par ses expériences passées savait à présent qu’il ne fallait pas se fier à ce genre de trait. Pour autant qu’il était en mesure de le savoir, malgré son grade de Genin, cette Kaname pouvait être aussi douée, si ce n’était plus que la plupart des malandrins auxquels Ieyasu avait dû faire face au cours de ses voyages.

Regagnant son aplomb, le tout jeune homme continua à s’approcher, tendant bien volontiers sa main gantée en direction de celle de la kunoichi pour la lui serrer. Dans le mouvement, le bretteur autodidacte laissa entrevoir depuis l’ombre de son par-dessus les contours de son moignon, entouré de tissu noir et partiellement couvert par la pièce d’armure supérieure. Le stigmate ô combien persistant de son combat contre le mercenaire Désavoué aux Ruines de Shîto.

« Ah, question légitime je dois bien avouer. Même si je ne suis pas vraiment samouraï, pour être honnête... »

Le Nomura plaqua sa main unique à plat sur sa cuirasse, un équipement chargé en souvenirs.

« ...Je viens de Tetsu, oui, mais seul mon père a combattu dans les rangs de l’ancien Shogun. Cette armure… est le memento de cette bataille à la frontière, où il a perdu la vie. »

Mais se contenter de la prémisse de son périple n’allait apparemment pas suffire à satisfaire la curiosité de la Genin d’Iwa, qui n’attendit pas pour mettre leur entraînement en gage contre le récit des aventures du jeune itinérant. Ce dernier, l’air un peu penaud, se passa la main sur la nuque en ramenant ses cheveux en arrière, réfléchissant à ce qu’il pouvait raconter de pertinent sans se perdre en détails superflus, voire confidentiels.

« Et bien… Ça n’a rien de très glorieux, je préfère vous prévenir. Après la mort de mon père, j’ai décidé de partir, de chercher du travail de mercenariat bien payé pour mettre ma famille à l’abri du besoin. Pour ça, j’ai traversé l’Empire, travaillé pour Urahi, jusqu’à ensuite m’égarer plus à l’ouest…

Au fil des rencontres… j’ai compris certaines choses et, depuis, j’ai entrepris le voyage de retour jusque chez moi. J’aimerais, avant de repartir… profiter des savoir-faire de vos célèbres irounin pour régler ce petit souci
, dit-il en relevant son moignon enrubanné à hauteur de regard. Et en attendant que ça puisse se faire, bien sûr… je veux pouvoir m’entraîner ! Alors, qu’en dites-vous ? »

De façon tout à fait visible, Ieyasu déposa le creux de sa paume sur la garde de son katana, celui qu’il avait avec lui depuis le commencement de ses pérégrinations. Ces derniers jours, le Nomura avait tâché de perfectionner une forme de kenjutsu hybride, un palliatif technique à son infrmité qu’il avait développé dans le cas où son handicap était voué à l’accompagner pour le restant de ses jours. S’entraîner seul dans les montagnes via ce nouveau style était une chose, mais remettre ces compétences dans le contexte d’un duel était à présent nécessaire à Ieyasu pour cimenter ses efforts. Restait cependant pour le jeune bretteur à découvrir si cette Kaname qu’il avait face à lui, toute voluptueuse qu’elle était, saurait lui donner le répondant dont il avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Kogumi Kaname
Kogumi KanameEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Sam 10 Sep 2022 - 16:05
Pas un samouraï ? Cela retient quelque peu l’attention de la demoiselle, piquant sa curiosité. Elle qui croyait que tous les hommes du pays du Fer devenaient de fiers samouraïs vaillant combattant dans un code très stricte, voilà que son stéréotype du fier soldat à la solde de son Shogun avait été réduit en morceau. Mais quand elle verra son moignon de la main et ses sabres, difficile pour elle de se détacher de cette idée. Puis la blonde entend les premiers récits de son histoire et commence quelque peu à se sentir quelque coupable quand celui-ci énoncera la mort de son père au champ de bataille. Parler des morts n’étaient pas forcément quelques choses ressassant de bons souvenirs en général, et si le mercenaire semblait pas forcément marqué en racontant cela - sûrement avait-il déjà pansé cette blessure du coeur depuis longtemps, la demoiselle restait sensible à ce genre de choses, sachant ce qu’est de perdre un membre de sa famille et les sentiments qui en découle.

– O-Oh… Je suis désolée pour ton père…

Elle baisse quelque peu la tête à cela, un petit air gêné de la situation la prenant alors sur l’instant. Celle-ci ne rajoute pas un mot pour laisser le garçon raconter son récit qui semblait clairement suffire à la demoiselle, qui avait même l’impression d’en avoir trop entendu. Mais si son regard quelques peu désolé avait fait surface, ce ne sera que le temps d’entendre la suite que de nouvelles questions revinrent à la charge, reprenant ses airs plus paisibles pour mettre de côté cette malencontreuse gaffe qu’elle était persuadée d’avoir commise.

– À Urahi ? La capitale de Hi no Kuni ? J’ai eu l’occasion de rencontrer des individus de l’Empire, mais je n’ai jamais eu la chance d’aller au-delà des frontières.

Comme beaucoup, avant d’être une kunoichi, son quotidien était celui d’une simple villageoise, qui certes a eu la chance de voir bien des patelins de Tsuchi no Kuni mais de là à pouvoir se vanter d’avoir visiter un autre pays… Elle espérait pouvoir justement voir plus loin que sa nation. Enfin, elle tira la tronche en voyant le moignon qu’elle pourra bien imaginé dans sa tête sans avoir le besoin de voir ce qu’il en était réellement.

– J’espère pour toi qu’ils trouveront une solution à ça.

Il ne restait plus qu’à prier pour lui afin qu’il puisse trouver une prothèse ici. Mais maintenant qu’il parlait de son moignon… Uh…

– Tu es sûr de vouloir t’entrainer avec un moignon à la place d’une main ?

Là n’était plus vraiment une question de vouloir mais de pouvoir visiblement pour la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Mar 13 Sep 2022 - 19:32
« Eh bien… merci pour votre sollicitude », rétorqua simplement le bretteur avec un subtile hochement de tête.

Le deuil du Nomura était en effet majoritairement derrière lui, même si cette perte tragique et douloureuse demeurait encore logée comme un noeud au coeur de ses entrailles. A quelques rares exceptions, comme pouvait l’être son senpai en matière l’Alchimie Hyûga Kisuke, Ieyasu ne se sentait toutefois pas assez à l’aise pour évoquer le fond de sa pensée sur le sujet avec quelque soldat iwajin que ce soit. L’adolescent avait compris, avait, en un sens, déjà pardonné : n’en restait pas moins que c’était bien l’un ou plusieurs des shinobi de cette cité qui avait lancé le Ninjutsu fatal qui avait ôté la vie à son père. Et cela, il n’était pas près de l’oublier, même si du propre aveu de la jeune femme, son interlocutrice ne pouvait pas avoir pris la moindre part dans cette fameuse bataille si elle n’avait effectivement jamais mis les pieds hors de Tsuchi.

« La Capitale du Feu est une cité incroyable. J’y ai rencontré… de formidables combattants. Des légendes… qui sont mortes, à présent. »

Uzumaki Gozen. Shinrin Shinpachi. Deux grands hommes de l’Empire que le Nomura avait rapidement appris à respecter. Deux soldats, deux Lieutenants qui ine fine avaient trouvé la mort de la main l’un de l’autre, et de celle du nouvel Empereur Shinrin Hanzo. Qu’Ieyasu ait pu rencontrer ces trois hommes, converser avec eux, combattre et recueillir leur récit tout en gardant la vie sauve, à y repenser, tenait presque du miracle. Le jeune épéiste aux cheveux noirs, toutefois, fut arraché à ses pensées lorsque Kaname en vint à remettre en question sa capacité à se battre, évoquant pour le justifier son infirmité établie. Les pupilles du jeune adolescent s’écarquillèrent sur le coup de la surprise, avant que son regard graduellement ne se fronce, presque offensé.

« Kaname-san… Votre prévenance vous honore… mais vous vous doutez que si je viens à vous pour m’entraîner, ce n’est pas en prenant des risques inconsidérés. Mon handicap... » commença-t-il en reculant d’un pas et demi.

De concert, sa main valide et l’articulation de son coude gauche s’animèrent alors à toute vitesse, dégainant tour à tour et avec une dextérité effarante les deux katana qui se trouvaient à son côté ainsi que son wakizashi. Les lames semblèrent un instant danser dans l’air autours du Nomura tel un ballet tranchant, avant que finalement leur pommeau respectif n’aille se loger dans les articulations des coudes et aux creux de la main de l’épéiste. Ainsi bardé d’armes létales, arborant une posture de combat peu orthodoxe, Ieyasu lançait à présent un regard chargé d’une toute nouvelle intensité en direction de Kaname.

« ...je l’ai surmonté. En garde, Kaname-san. »

Avec une patience toute prédatrice, l’épéiste de Tetsu attendit que la jeune femme soit fin prête. Puis, de sa main droite qui tenait l’un de ses deux katana, le jeune autodidacte fendit l’air devant lui, projetant une lame de chakra tranchante en direction du buste de la kunoichi. Ce nouveau style qu’il s’était inventé, l’heure était venu de le mettre à l’épreuve.


Résumé
Ieyasu s'arme de façon peu banale de ses trois lames et après un instant de préparation, lance une lame d'énergie vers Kaname.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Kogumi Kaname
Kogumi KanameEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Mer 21 Sep 2022 - 7:37
“Incroyable” dit-il. La blonde ne doutait pas de cela. Là était presque une source de fantasme de découvrir le monde, elle qui n’a pu le découvrir qu’à l’intérieur de livres, récits comptés par des bardes ou encore dans un journal. Mais pour le moment, Kaname était bloquée dans ce village, un mal pour un bien puisqu’elle était justement ici pour se préparer au monde extérieur, même si là ne sera pas pour simplement voyager tel un vagabond mais pour des besognes. Mais la fin justifie les manières.

Pour l’heure, la discussion retournait à son sujet principal qu’est l'entraînement. Quant à sa remarque, la demoiselle pourra constater que ce dernier l’avait mal pris, comme si l’adolescent avait entendu une insulte, une raillerie. Cela vient à faire arquer d’un sourcil la demoiselle, cherchant une justification à cela jusqu’à ce qu’elle soit donnée. Une réponse faisant preuve de pragmatisme qui étonnera quelque peu l’iwajine. Ce qui étonnera surtout la femme n’était nul autre que sa garde et sa posture. C’était là bien la première fois qu’elle vit quelqu’un se battre avec trois sabres, et encore plus de cette manière en utilisant ces coudes aux lieux de ses mains. Avec son regard déterminé en plus de cela, la blonde comprit que c’était une perte de temps de dissuader ce genre de personne aussi déterminé que agaçant.

– Bien, mais dans ce cas là je ne veux pas d’excuse.


Soufflant du nez puissamment pour expirer cette montée d’agacement, elle vint à reculer à son tour pour mettre une petite distance avant le combat. Un simple mouvement de bras pour faire flotter ses cheveux d’or, et la voilà prête. Elle ne détenait aucune arme à proprement parler, car il avait pu voir qu’elle avait autre chose.

– Je suis prête mon brave. J’ai hâte de voir ce que vaut un guerrier du Pays du Fer.

Les hostilités commencent et par cela une lame faite de chakra vient à faire face à la kunoichi. A cela, une gerbe de cheveux s'anime, formant un demi-arc devant la possesseuse avant de devenir aussi rigide que de la pierre. Contrairement à un simple cheveux, couper sa crinière ne sera pas aussi facile. Là sont les vertus du chakra, capable de transformer même l’objet le plus inoffensif en une arme létale. Pour preuve, et ce après que sa chevelure avait bloqué son attaque se mobilise à nouveau. Cette fois-ci, une poignée de sa chevelure se tend en direction de son adversaire pour définir clairement l’angle de tir. Des senbons ressortent alors de sa chevelure. Une dizaine au total. Ce n’était non pas de simple senbon, mais quelque chose fait à partir de ce qui composait son crâne. Aussi fin que cela puisse paraître, ce n’était certainement pas quelque à laisser passer.

Résumé :


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Lun 26 Sep 2022 - 18:20
« Heh, c’est bien mon intention de vous le montrer… ! » avait-il lancé en retour.

Ieyasu se garda de rétorquer qu’il n’était pas à proprement parler un guerrier du Fer et que tout ce qu’il avait appris du maniement du sabre, il le tenait de sa seule pratique solitaire et assidue en marge de l’exploitation agricole familiale. C’était d’ailleurs d’autant plus vrai du fait de sa posture de combat actuelle, qu’il avait lui-même créé de toute pièce afin de palier son handicap et de prendre ses potentiels adversaires par surprise. Face à lui, Kaname s’était contentée de se mettre sommairement en garde, n’affichant aucune arme ou posture particulière, et ce ne fut que lorsque la lame d’énergie jaillit de son sabre que le Nomura put comprendre pourquoi il avait fallu si peu de temps à la jeune femme pour se préparer.

Sans un mouvement superflu, la chevelure dorée de celle-ci s’anima en effet en ondulant, s’opposant directement au chakra tranchant en absorbant son impact sans que le moindre cheveux ne soit coupé. Écarquillant les yeux, l’épéiste de Tetsu crut d’abord avoir mal jugé ce qu’il avait vu, mais les derniers doutes qu’il aurait encore pu avoir s’évanouirent lorsque les tresses blondes continuèrent leur ballet, s’arquant autour de la tête de Kaname en se hérissant par endroit. De leur extrémité jaillit alors une nuée de fines formes pointues s’apparentant à des senbons, qui menacèrent de transpercer le jeune homme armé de ses trois lames. Laissant s’exprimer ses seuls réflexes pour ne pas rester paralysé par la surprise, Ieyasu fit danser ses armes devant lui, interceptant de concert chaque projectile pour les renvoyer vers le sol dans un ballet à la fois étrange et maîtrisé.

« Whow, alors ça... »

C’était une première, finit-il intérieurement pour lui-même en se réceptionnant de son mouvement. Cette kunoichi, déduisit-il alors de façon ferme et définitive, se battait donc avec ses cheveux, une faculté hors du commun et qui, de ce qu’il avait pu constater, ne nécessitait aucun signe incantatoire. Imprévisible à plus d’un titre, songea le Nomura tout en adaptant sa position en préparation de la suite. En venant jusqu’ici, entre les murs de l’Académie Hashira, le jeune itinérant s’était fait le serment de laisser s’exprimer son meilleur kenjutsu et de ne pas céder aux facilités qui avaient pu le mettre en défaut auparavant. Aussi, face à une capacité aussi réactive, Ieyasu se devait d’agir vite et intelligemment. Changeant de prise sur ses armes en faisant momentanément tournoyer l’un de ses katana et son wakizashi face à lui, le jeune alchimiste gorgea ses appuis d’une dose d’énergie dense et concentrée et à la seconde où ses armes furent à nouveau toute en son contrôle, fila d’une traite en direction du flanc gauche de Kaname.

Ainsi positionné, le Nomura utilisa son élan pour tenter d’entailler la cuisse de la kunoichi à l’aide du wakizachi coincé entre son mollet et sa cuisse, puis se réceptionnant dans un demi-tour en dérapage, lança une estocade à l’aide du sabre qu’il porta de façon conventionnelle dans sa main droite. Une combinaison qu’il testait seulement aujourd’hui, pour la toute première fois en condition « réelles »… et dont il attendait à présent beaucoup.


Résumé
Santé : ok
Chakra : 4C

Ieyasu pare (C) les senbon, se repositionne, puis charge (C) sur le flanc gauche de Kaname pour adresser une suite de deux frappes rapides (C).




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Kogumi Kaname
Kogumi KanameEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Dim 2 Oct 2022 - 9:54
La manière de se battre de la blonde semble quelque peu étonné le mercenaire pour ne pas dire l'impressionner sur l’instant, et ce à l’amusement de la Kogumi. Néanmoins nul n’empêchera au Tetsujin de bloquer ses divers senbons fait de ses cheveux par divers mouvement fluide de ses trois sabres. Si la blonde se demandait bien comment celui-ci allait pouvoir jouer de ses sabres, voilà qu’elle aura une véritable démonstration de ce que valait un guerrier se battant avec ses coudes à la place de ses deux mains. C’était quelque chose de spécial, auquel Kaname ne pouvait vraiment y mettre un mot dessus. Elle ne pouvait que commenter l’impression qu’elle laissait au jeune mercenaire.

– À couper le souffle pas vrai ?

Ton amusé viendra-t-elle à annoncer cette phrase, bien que son petit sourire au lèvre se verra arracher par la capacité défensive du mercenaire grâce à son sabre. Elle comprit que ce n’était pas avec de simple artifice balancé qu’elle pourra faire face à cet épéiste.

Puis voilà qu’il passe à l’offensive, continuant de jouer avec ses sabres en les faisant tournoyer pour changer les prises pour varier les attaques. Avec un style de combat de sabre aussi atypique, difficile de savoir où celui-ci allait frapper. Kaname ne pouvait que se préparer, ses cheveux toujours en mouvement en ondulant légèrement pour faire office d’arme de dissuasion. Son adversaire fonce alors droit vers elle sans hésitation, emportant avec lui une petite quantité de son sang lors de cette première taillade. La blonde n’avait visiblement pas assez dressé sa crinière pour s’adapter à une telle vitesse, ni son corps par ailleurs. Son corps aura à peine le temps de réagir à la première attaque que voilà qu’il entame une estocade en sa direction. Visée à la main droite et voulant échapper à la douleur, son bras droit et son buste se tournent légèrement pour laisser l’estocade traverser le vide. Mais encore une fois, et le manque d’agilité le veut, si la main droite qui ne fut pas entaillée, son bras subira le fer du sabre. Cela agace la demoiselle mais elle ne peut pas vraiment faire grand chose si ce n’est de tenter d’éviter. Même ça paraissait complexe, comprenant qu’elle ne faisait pas à un simple épéiste.

Pour ne pas laisser son ennemi maître du combat quand elle se repositionne face à lui, une petite mèche profite de la proximité pour se déplacer fourbement pour frapper la gorge, cherchant à toucher un point sensible du corps que représentait la pomme d’Adam. un coup loin d’être puissant ou rapide mais précis dans le but de frapper un point ne nécessitant que peu de force de toute manière pour provoquer une douleur aiguë. Là n’était qu’un moyen de déstabiliser le combattant pour préparer un coup plus grand. Une gerbe de cheveux tourne sur elle-même au même moment pour former une extrémité pointue. Le premier coup placé, ce coup bien plus frontal vint alors foncer sur Ieyasu pour se loger dans l'articulation où se trouvait le wakizachi l'ayant attaqué plus tôt.
Résumé : :

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Jeu 6 Oct 2022 - 15:31
Lorsqu’il sentit son wakizashi entamer superficiellement les chairs de la kunoichi d’Iwa, le Nomura fut envahi par deux sentiments diamétralement opposés, chacun l’expression d’un pan distinct de la personnalité du jeune bretteur. Ce dernier était en effet contenté par ce succès, éprouvait une fierté évidente pour être parvenu à faire porter ainsi son attaque sur Kaname, cette Genin plantureuse qu’il venait de rencontrer. Eut-ce cette offensive été portée en situation de combat réel, dans un contexte où Ieyasu n’aurait pas hésité à employer toute la potence de ses composés alchimiques, cette simple blessure anodine se serait avérée suffisante pour lui assurer la victoire. D’un autre côté cependant, et encore davantage lorsqu’il fit porter son estocade sur la peau de la charmeuse capillaire, le Nomura se sentait coupable. Coupable, de porter ainsi atteinte à l’intégrité physique d’une personne qui n’était pas son ennemie, fut-ce de façon aussi superficielle, et de se dire qu’il s’agissait au fond de quelque chose de normal.

Depuis sa petite enfance, Ieyasu n’avait eu de cesse de perfectionner de lui-même ses talents au sabre, sans toutefois comprendre tout de suite ce que cela impliquait vraiment de manier de tels outils de combat et de mort. Après toutes les péripéties qu’il avait traversé, le jeune voyageur prenait toutefois toute la mesure de ces implications et se devait de garder l’esprit clair pour conserver en tout temps le contrôle sur le tranchant potentiellement mortel de ses lames.

Celles-ci, qui virevoltaient de plus belle autours d’Ieyasu en faisant siffler leur acier, finirent à nouveau rapidement sous l’emprise du bretteur, prêtes à frapper de nouveau, mais c’était sans compter sur la riposte de Kaname en réponse aux entailles qu’elle venait de subir. Des bribes de cheveux déjà s’animaient, potentiellement aussi perforantes que la pointe des sabres du Nomura, et ce dernier jaugea rapidement la situation afin de replacer ses appuis. Une première mèche fusa vers sa trachée pour le mettre sur le recul, une offensive pressante que l’alchimiste itinérant dévia sur le côté avec le plat du wakizashi qu’il tenait dans l’articulation de son coude gauche. La force d’impact, pensa-t-il de façon fugace, laissait envisager une attaque de diversion : il devait anticiper, ne pas laisser le flot du combat lui échapper. Changeant une nouvelle fois de prise sur ses armes, Ieyasu profita de sa main momentanément libre pour saisir un fumigène à sa ceinture, entrevoyant l’angle d’attaque de cette nouvelle mèche blonde qui dardait vers lui, et éjecta délicatement la boule violacée de sa paume pour la placer sur la trajectoire du serpentin capillaire.

Regagnant le contrôle sur son katana le plus ancien dans sa dextre, Ieyasu para l’assaut dans la foulée de façon in extremis, piégeant son fumigène entre l’acier de sa lame et la beauté fatale des cheveux de la kunoichi. Le nuage de fumée mauve les enveloppa alors, brouillant les sens, et ce fut avec un regain de franche combativité que le Nomura se mit à virevolter rapidement à l’intérieur, envoyant successivement son second katana et son wakizashi à l’assaut des cuisses de Kaname sans trop appuyer ses frappes pour ne pas prendre le risque de causer de graves blessures. Propulsé par l’élan de son offensive tournoyante, c’est finalement sur un pied que se réceptionna le tout jeune épéiste, juste en dehors de l’aire occupée par la fumée, ses trois lames toujours en son contrôle. Pour l’instant, Ieyasu tenait le coup en conservant cette posture atypique et énergivore… mais pour combien de temps encore ?



Résumé
Santé : ok
Chakra : 6C 1D

Ieyaus pare successivement les deux attaques et place un fumigène sur la trajectoire de la seconde pour l'envelopper lui et Kaname dans la fumée. Il attaque ensuite une nouvelle fois au jugée en direction des jambes de Kaname via deux coupes légères rapides.








Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Kogumi Kaname
Kogumi KanameEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Jeu 3 Nov 2022 - 11:13
Les coups de la demoiselle à la chevelure se feront bloqué sans grande difficultées. Son adversaire avait l’air au moins aussi doué avec son sabre qu’elle était douée avec ses cheveux, ce qui rendait la tâche bien complexe. Rien d’étonnant au final, l’inverse aurait alors déçu Kaname cherchant à progresser, et non servir de tremplin à autrui. Mais entre deux valse guerrières, un objet à la forme de boule s’était interposé. La conséquence de cet entrechoque fut l'explosion de celle-ci, provoquant la propagation d’un fumée de couleur mauve, rendant alors la perception autour de soi difficile.

– Tu m’échapperas pas aussi facilement.

Ses capacités sensorielles étaient encore loin d’être parfait mais permettait cependant d’un simple mudra de connaître la direction de son adversaire se mouvant dans la fumée. Ses yeux se braquent alors aussitôt en sa direction prête à l’accueillir. La fumée se disperse à l’approche de Ieyasu, et ses yeux purent analyser le positionnement des sabres de son adversaire. Cela lui coûtera une nouvelle plaie au niveau des jambes, mais elle semble alors plus apte à esquiver la deuxième attaque, ne faisant que l’effleurer cette fois-ci. Naturellement, celle-ci semblait peu à peu s’habituer à la vitesse du Tetsujin.

Elle fait quelques pas en arrière pour garder une petite distance. C’était à son tour d’attaquer. Ieyasu pouvait percevoir sa crinière s’allonger sans crier gare et en un unique point sur la longueur. Sa tête tourne d’un mouvement de rotation, et son arme suit le mouvement en tournant lui-aussi à l’unisson. Profitant de la vitesse de rotation et de la distance, ce fouet improvisé fait de son extension virevolte à tout vitesse, jusqu’à s’élancer alors vers le ronin d’un mouvement de balayage et qui risquait d'aller de frapper les côtes de son adversaire. Plus rapide que sa précédente offensive, mais sa puissance n’en était pas amenui.

Résumé :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Fer et Or [Kogumi Kaname] Empty
Mar 8 Nov 2022 - 15:20
A nouveau, le Nomura sentit l’un de ses sabres tutoyer la chair de la kunoichi à la chevelure aussi dorée qu’elle n’était vivace, percevant grossièrement son mouvement de retrait au-delà de la fumée du fumigène dont les volutes déjà se dispersaient au gré de la brise. Kaname avait cette fois réagi in extremis pour éviter la seconde partie de l’attaque, ce qui dénotait de sa capacité d’adaptation aux assauts répétés qu’elle recevait. Se replaçant lui aussi dans la foulée en faisant danser ses lames entre ses articulations, Ieyasu regagna aussitôt un visuel sur la jeune et belle jeune femme qui avait accepté de s’entraîner avec lui. Il ne put s’empêcher alors de noter les marques des blessures qu’il lui avait infligées, ces fines lignes de sang à peine visibles qui n’en aurait pas moins signifié le trépas assuré de la kunoichi si les armes du bretteur de Tetsu avaient été enduites de l’une de ses décoctions empoisonnées. L’idée d’arrêter là leur brève passe d’armes lui effleura dès lors l’esprit, du fait qu’il n’était pas désireux le moins du monde d’envoyer Kaname à l’hôpital sous le poids des entailles accumulées, mais la plantureuse kunoichi ne l’entendit d’abord pas de cette oreille.

Son buste en effet entama une rotation rapide tandis que sa chevelure donnait à nouveau corps à une offensive bien plus vive que les précédentes, ce qui força Ieyasu à réagir d’autant plus vite et avec précision pour éviter de se faire violemment fouetter par l’extrémité blonde. Son propre buste se pencha alors prestement en avant de sorte à se trouve parallèle au sol, ses appuis glissant sur le côté tout en laissant choir l’un de ses deux katana. Lorsqu’il sentit l’air balayé par la chevelure juste au-dessus de sa tête, le Nomura ne put s’empêcher d’expirer de soulagement, relevant sa main gantée dans la foulée en dégageant deux doigts de la garde de son sabre en signe d’apaisement.

« Fiouuh ! C’était moins une ! Je préfère… Je préfère m’arrêter là, Kaname-san. Inutile de risquer des blessures plus graves, dit-il tout en se redressant et en rengainant minutieusement chacune de ses armes. Je dois dire, je ne m’attendais vraiment pas à ça. Se battre avec ses cheveux… ? Je doute que ce soit quelque chose qui s’apprenne. J’espère… que ça ira ? Fit le jeune épéiste en désignant les entailles sur le corps de Kaname.

Si vous avez encore l’énergie et la patience… je pourrais peut-être vous aider à mieux vous déplacer, Kaname-san. A éviter ce genre de petit… désagrément, si j’ose dire ! J’ai remarqué que vous vous en remettiez beaucoup à votre chevelure pour tout, ce qui est logique quand on a comme vous ce genre de talent j’imagine, mais peut-être qu’explorer un peu d’autres possibilités de votre corps pourrait, heum…. »

Son regard s’égarant quelque part entre les blessures de la kunoichi, le jeune Ieyasu se troubla quelque peu en réalisant la portée des mots qu’il venait de prononcer. Le tout partait évidemment d’une bonne intention, mais force était de constater que la plastique de Kaname ne le laissait pas indifférent.

Résumé
Chakra : 1B 6C 1D

Ieyasu esquive !! Puis il propose maladroitement son aide pour instruire Kaname...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892

Fer et Or [Kogumi Kaname]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
»  Kogumi Kaname
» Parlons chevelure et chakra [Kogumi Kaname]
» Absences de Kaname
» Kaname Manaka
» Hozuki Kaname..(en cours)

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: