Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 02. Unité Ouest
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyAujourd'hui à 14:31 par Hyûga Tsuyoshi

» 04. Unité Nord
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyAujourd'hui à 12:15 par Narrateur

» Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyAujourd'hui à 11:44 par Yamanaka Nozomi

» Ambition
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyAujourd'hui à 8:52 par Gentoku M. Yamiko

» Mystérieux rendez-vous | Raizen
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyAujourd'hui à 8:44 par Sharrkan

» 03. Unité Est
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyAujourd'hui à 5:15 par Bakuhatsu Kenpachi

» 14. Signaler un retard/oubli
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyAujourd'hui à 4:10 par Shinrin Kisara

» Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyAujourd'hui à 0:57 par Borukan Ashitaka

» 01. Unité Sud
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyHier à 16:00 par Chiwa Aimi

» Un rouleau anxiogène [Trame ?]
Pratiques Studieuses [Noroi] EmptyHier à 13:18 par Narrateur

Partagez

Pratiques Studieuses [Noroi]

Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Pratiques Studieuses [Noroi] Empty
Sam 10 Sep 2022 - 13:01
Loin derrière lui se trouvait à présent l’époque où Ieyasu devait aller mettre sa vie en jeu dans les étendues sauvages aux quatre coins du Yuukan pour aller se procurer de nouveaux spécimens de plantes et d’extraits organiques en tout genre afin de parfaire et développer ses décoctions. A bien des égards, le jeune bretteur de Tetsu avait sur ce point franchi bien des étapes, depuis son tutorat en matière d’Alchimie par le Hyûga au bob : en séjournant depuis quelques semaines au sein même du village d’Iwa, le Nomura avait pu avoir accès à pléthores d’étales et de commerçants de tout bord, et aux marchandises aussi exotiques que variées. Des biens parfois communs, parfois plus rares, qui provenaient en grande partie de régions reculées auxquelles Ieyasu n’aurait jamais songé accéder par lui-même. La vie au sein d’un telle métropole, se disait-il souvent ces jours-ci, avait indéniablement des avantages très bénéfiques à son genre d’activité, et si il ne doutait pas que certaines variétés particulières pourraient requérir de sa part quelques recherches, le peu de cas où cela s’avérerait nécessaire rendait le besoin négligeable une fois mis en rapport avec tout ce à quoi Ieyasu avait à présent un quasi-libre accès.

Un libre accès, d’ailleurs, qu’il avait également pu obtenir à la serre mise sur pied par Hyûga Kisuke et un certain nombre de ses collaborateurs iwajin, et dont il comptait bien ce matin là tirer profit pour pouvoir expérimenter sur différents sujets alchimiques ainsi que regarnir ses stocks de matières premières communes. Avec un aplomb nouveau pour lui, le tout jeune homme qui affichait encore quelques traits juvéniles malgré ses expériences passées se rendit donc sur place, saluant de la tête les quelques visages familiers qu’il avait dors et déjà croisé et se faufilant de façon tout à fait ostentatoire jusqu’au coeur du bâtiment. Depuis sa dernière visite, l’état des lieux s’était nettement amélioré et en dépit des conditions presque hivernales au dehors, des spécimens de plus en plus nombreux et de qualité croissante prospéraient à présent dans les différentes airs de culture spécialement aménagées. Un véritable plaisir pour les yeux d’un alchimiste tel qu’il était devenu, et une source sans cesse renouvelée de réactifs pour ses décoctions. Des préparations dont il faisait en partie profiter Iwa, via ses visites ponctuelles à l’hôpital notamment, justifiant son usage très libertaire de ces ressources sur lesquelles il n’avait théoriquement aucun droit. Mais l’expérience que le Nomura engrangeait, elle, était pour lui et pour lui seul. Pour la vie.

Déambulant dans les allées, Ieyasu commença à prélever quelques échantillons en les rangeant dans se petites sacoches accrochées à son ceinturon, puis alla faire le plein de nostrix et de belladone pour être sûr de pouvoir continuer à produire son antipoison pour le futur prévisible. Bifurquant derrière une étagère où siégeaient des séries de pousses gardées humides en tout temps pour stimuler leur croissance, le bretteur de Tetsu stoppa net en tombant presque nez à nez avec une kunoichi. Une habituée des lieux, il le savait : il avait déjà entraperçu son visage, mais jamais n’avait échangé un seul mot avec elle. Il s’agissait, à vrai dire, de l’une des rares personnes dans les rangs militaires d’Iwa qui devait avoir à peine plus de printemps à son actif que lui. De celles, en tout cas, qu’il avait pu rencontrer.

« Hoy, hey, bonjour, je suis… Ieyasu, on s’est… déjà croisé, je crois. »

Les traits simples mais harmonieux de l’adolescente ne laissaient pas le tout jeune homme totalement indifférent, mais celui-ci se reprit en se rappelant que si la kunoichi était ici, c’était certainement qu’elle devait être très compétente dans son domaine.

« Tu travailles avec Kisuke-senpai ? C’est grâce à lui que j’ai compris les fondements de l’alchimie, que je sais comment me repérer, dans un endroit pareil, fit-il en balayant les environs du regard. Je passe souvent, prendre quelques échantillons pour mes tests, j’espère… que ce n’est pas un problème.. ? Si je peux faire quelque chose pour aider.. »



@Noroi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Noroi
Noroi

Pratiques Studieuses [Noroi] Empty
Mer 14 Sep 2022 - 10:24



Pratique studieuse


ft. Ieyasu




Cela faisait désormais plusieurs jours que Noroi n’avait pas réellement quitté les serres Iwajines, passant ses journées à feuilleter les ouvrages alchimiques que celles-ci contenaient, ne prenant que de courtes pauses à intervalle régulier pour aller s’occuper des plantes et, de temps à autre, aller se chercher quelques choses à grignoter avant de revenir aussitôt à ses études. Elle avait même poussée sa liberté jusqu’à se laver directement au cœur de la serre, profitant d’un moment de quiétude en plein milieux de la nuit et du système d’arrosage habituellement réservé aux plantes pour parvenir à ses fins.


Plusieurs employés de la serre lui avait fait remarquer qu’elle avait piètre allure, mais l’apprentie alchimiste venait de flairer une possible percée et elle ne pouvait absolument pas se résoudre à ralentir le rythme, de peur de perdre l’élan qu’elle avait accumulé depuis plusieurs jours. Toutefois, les commentaires incessants qu’elle recevait l’avait poussé à s’isoler dans les souterrains du bâtiment où bien peu de personnes osait se rendre, par crainte d’être victime d’une expérience ratée. Elle ne remontait donc plus à la surface que pour s’occuper des plantes une à deux fois par jour.


C’est lors de l’une de ses pauses qu’elle tomba nez à nez avec un homme qui, tout comme elle, arpentait les allées de la serre, prélevant quelques échantillons parmi les plantes si soigneusement entretenues par la jeune Hermite qui, pour le moment, ne pouvait faire autrement que de fixer l’inconnu dont le visage lui était vaguement familier, sentiment que l’homme lui partagea avant de lui demander si elle travaillait avec Kisuke tout en s’enquérant sur l’acceptabilité de ses prélèvements sporadiques d’échantillons qui vint confirmer à la jeune femme que ce dernier était, tout comme le Hyûga qui avait fondé cet endroit, un alchimiste.


Bon matin, moi c’est Noroi… Je n’ais pas vu Kisuke-sama depuis plusieurs semaines maintenant donc je ne sais pas si l’on peut réellement dire que je travail avec lui, mais je passe la grande majorité de mon temps ici afin de percer les secrets de l’alchimie… En échange, je m’occupe des plantes… Personnellement je ne vois aucun problème à ce que vous récoltiez quelques échantillons, mais je ne dirais pas non à un peu d’aide…

Désormais bien plus volubile qu’à son arrivée au village, la jeune femme devait maintenant prendre des pauses non pas pour reprendre contenance, mais bien pour reprendre son souffle et laisser le temps à ses interlocuteurs de comprendre ses paroles. Puis, après quelques secondes de pauses, elle tourna dos à l’homme avant de se diriger vers le sous-sol de la serre où l’attendait son expérience actuelle, enjoignant l’homme à la suivre d’un geste de la main tout en prenant soin de lui expliquer les teneurs de son expérimentation actuelle.


J’ai cette… Capacité… À générer des substances depuis mon corps que l’on pourrait qualifier de poison… L’alchimie m’a permise de découvrir que tout poison n’était pas nécessairement malveillant et depuis, j’ai cherché à utiliser cette… Capacité… de façon bienveillante… Ma dernière création est une substance visqueuse qui, lorsqu’elle entre en contact avec le derme, produit un engourdissement instantané.

Tandis qu’elle descendait les marches faiblement éclairées menant à son antre du moment, la jeune femme composa une série de mudra puis, lorsqu’elle arriva au pied de l’escalier, elle agrippa un becher vide qui traînait sur l’une des multiples étagères et laissa s’écouler son pouvoir à l’intérieur de celui-ci, remplissant le récipient d’une substance visqueuse.


...

En ce moment, j’essaie de stabiliser cette substance pour quelle conserve son efficacité sur une plus longue période, voir même d’être en mesure d’en faire un onguent pouvant être appliqué par n’importe qui lorsqu’un analgésique local est requis… Vous avez accès à la serre, vous connaissez Kisuke-sama et vous prélevez des échantillons pour vos tests personnels, mon instinct me dicte que vous êtes la bonne personne pour m’aider à trouver une solution…

Puis, alors qu’elle terminait sa phrase, elle tendit le récipient à l’homme avant de pénétrer dans le laboratoire de la serre dont l’état actuel ne laissait aucun doute sur le fait que la jeune femme y passait non seulement ses journées, mais aussi ses nuits, dormant à même le laboratoire sur un lit de fortune composé principalement de vieilles caisses d’ingrédients qui était pour le moment recouvert de livre de références en tout genre. De nombreux détritus alimentaires étaient éparpillés sur le sol du laboratoire et les plans de travails secondaires étaient remplis d’expérience ratée par la jeune femme. Toutefois, malgré le bordel omniprésent, le plan de travail principal était, quant-à-lui, parfaitement rangé et l’on pouvait voir que la jeune femme s’apprêtait à débuter une nouvelle expérience.


Accepteriez-vous de m’aider ?



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Pratiques Studieuses [Noroi] Empty
Mar 20 Sep 2022 - 17:06
Loin de se formaliser quant à la présence d’Ieyasu en ces lieux de cultures et de recherches, celle qui se présenta sous le nom de Noroi parut bien au contraire accueillir la présence du samouraï avec un certain degré d’enthousiasme. Assez peu étonnant si l’on considérait que le Nomura et la kunoichi aux cheveux blancs partageaient cette même passion quasi dévorante pour l’Alchimie et ses secrets. Le bretteur venu du Fer avait encore bien des choses à tester, à découvrir et à expérimenter en la matière, et il devait bien avouer que de travailler avec Hyûga Kisuke sur de telles entreprises lui manquait quelque peu dernièrement. Plus stimulant encore que la simple recherche solitaire, l’échange des idées avec un pair figurait parmi les expériences les plus grisantes auxquelles Ieyasu avait pu prendre part, et ce fut avec un entrain tout juvénile qu’il emboîta donc instinctivement le pas à la jeune kunoichi lorsque celle-ci lui fit signe de l’accompagner au laboratoire du sous-sol.

« Eh bien, je te suis, je serais ravi de te donner un coup de main si c’est dans mes cordes ! »

Tâchant comme à son habitude de ne rien bousculer avec l’équipement qu’il portait sur lui et à son ceinturon, le jeune voyageur suivit Noroi jusqu’au bout, entrapercevant celle-ci en train de composer quelques mudras en chemin. Intrigué, Ieyasu fronça légèrement les sourcils, s’interrogeant de façon certainement légitime sur la portée et la raison d’un jutsu quel qu’il soit, mais son attention fut bien assez tôt happée, dans le laboratoire, par la disposition des lieux. Et sur, en particulier, les éléments disparates qui s’y trouvaient.

« ...Générer des poisons, tu dis ? Fit-il avec une nette pointe d’intérêt. C’est… intimidant, je dois dire, mais aussi… extrêmement intéressant. »

Son regard divaguant à nouveau un instant dans le laboratoire, où Noroi semblait avoir littéralement emménagé, le Nomura se ressaisit en songeant à toutes les possibilités que pouvait offrir une capacité telle que celle de Noroi au chercheur en puissance qu’il était, et ce fut avec des yeux remplis d’étoiles qu’il s’intéressa alors de plus près au flacon que venait de remplir la toute jeune femme, tendant machinalement la main pour se saisir du récipient spécialisé.

« C’est… incroyable. »

Son regard absorbé par la substance, Ieyasu n’en garda pas moins ses esgourdes attentives aux propos de Noroi, qui cherchait vraisemblablement un moyen pour pérenniser l’efficacité des composés qu’elle était capable de générer directement depuis son corps. Son esprit scientifique et méthodique plus éveillé que jamais, le bretteur de Tetsu en tira quelques conclusions préliminaires dans la foulée, tout en allant prendre place du côté du plan de travail.

« Hmmm. C’est à comprendre que tes composés deviennent inactifs avec le temps… ce qui fait sens, oui. Ces substances que tu produis sont le pur fruit du chakra, et à mesure que la charge énergétique s’étiole, la potence des réactifs fait de même... »

Le Nomura, le regard toujours happé par la fiole qu’il venait de déposer dans un support approprié, se défit de tout équipement superflus pour l’entreposer sur le côté, ne gardant avec lui que son nécessaire d’alchimiste.

« Le tout serait donc… d’isoler les agents actifs, et de leur trouver une nouvelle base chimique qui se substituerait au chakra. Si on y arrivait, on pourrait… on pourrait produire tellement de doses… ! »

Après avoir jeté un regard enjoué en direction de Noroi, Ieyasu se mit directement au travail, mettant différents éléments en place sur le plan de travail en usant de sa main unique et de son moignon, puis initia immédiatement l’ébullition d’un ballon rempli d’eau et de mitigeurs qui prenaient en l’occurrence la forme de petits galets.

« J’ai déjà quelques idées sur ce qui pourrait marcher… S’il te plait, ramène moi au moins… deux-cent grammes d’Achillée brune. Je vais commencer à dissocier les phases aqueuses de ton analgésique pendant ce temps... »

Si le jeune tetsujin était parti pour aider la jeune kunoichi ? Certainement que oui.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Noroi
Noroi

Pratiques Studieuses [Noroi] Empty
Mar 8 Nov 2022 - 14:55



Pratique studieuse


ft. Ieyasu




Le jeune homme semblait avoir une réelle passion pour l’alchimie à l’instars de la jeune femme. Toutefois, à son inverse, il semblait non seulement posséder de solide connaissance dans le domaine, mais aussi sur les capacités de Noroi ou, plutôt, sur le fonctionnement de celle-ci et, le temps qu’il se soit débarrassé de son équipement superflu, le jeune homme semblait déjà avoir une idée de solution au problème de l’alchimiste en herbe et d’une voix enjouée de ce dernier lui dressa une liste d’épicerie qu’elle s’empressa d’aller chercher pendant qu’il s’afférait à dissocier l’analgésique qu’elle venait de produire quelques instants plus tôt.


La liste d’épicerie était plutôt simple, dans les faits, il s’agissait littéralement d’un seul et unique objet, deux-cents grammes d’Achillée brune, une plante que l’on pouvait heureusement trouver en grande abondance au sein même des serres Iwajines et c’est donc moins d’une demi-dizaine de minute plus tard que la jeune femme redescendit au pas de course les escaliers menant aux laboratoires où elle avait élu domicile depuis déjà plusieurs jours.


Une fois sur place, elle se dirigea directement vers une balance et, après quelques ajustements, s’en servit pour y peser la quantité demandée par le jeune homme, c’est-à-dire, deux cents grammes tout juste. Puis, après une contre vérification de sa mesure, la genin tandis à son comparse ce qu’il lui avait demandé, un large sourire étirant son visage.


Deux-cents grammes d’Achillée brune fraîche, je pouvais faire quelques d’autres ?

Alors qu’elle posait cette question, les yeux de la jeune femme ne quittait pas la main plus qu’habile de l’alchimiste, attentive à tout ce que ce dernier effectuait comme manipulation tout en se demandant qu’elle prouesse ce jeune shinobi serait à même d’accomplir s’il possédait deux mains comme elle.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Pratiques Studieuses [Noroi] Empty
Jeu 17 Nov 2022 - 17:30
S’affairer en laboratoire était sans doute le loisir qu’il avait à la fois développé le plus récemment et la source du plus grand plaisir chez Ieyasu, une bulle créative dans laquelle il pouvait s’enfermer avec joie pour faire progresser ses recherches, développer de nouvelles substances et en apprendre toujours un peu plus sur le monde qui l’entourait. Grâce à la rigueur qu’il avait acquise aux côtés de Hyûga Kisuke, à l’attention et au soin qu’il avait appris à apporter au moindre geste au moindre protocole, il était devenu particulièrement aisé pour le Nomura de poursuivre et de concrétiser de nombreux projets à la volée et au gré des envies et opportunités. En l’occurrence, celle que lui présentait là la jeune Noroi revêtait un intérêt tout particulier : pas pour le bretteur de Tetsu personnellement, mais pour la Science avec un grand S. Si il était en effet possible de s’émanciper de la nécessité de collecter de nombreux et parfois onéreux ingrédients pour produire certaines décoctions à visée médicale, alors il était du devoir d’Ieyasu de trouver comment.

La quasi-frénésie dont il faisait montre témoignait en tout cas de sa détermination à réussir, le matériel d’alchimie dansant entre ses doigts comme autant de lame affûtées. Portant la production aqueuse issue du corps de Noroi au bain marie, le Nomura continua de préparer la verrerie dont il aurait besoin pour la suite tout en notant le retour de la jeune kunoichi dans son dos.

« Ah parfait. Je préfère qu’on fasse au plus vite pour éviter que la teneur en chakra de ton analgésique diminue trop fortement. Si tu pouvais écraser l’Achillée dans le mortier, ça m’avancerait pas mal ! »

Laissant Noroi s’acquitter de sa tâche, l’alchimiste en herbe s’approcha du bain marie pour le surveiller de près, puis après quelques instants retira la mixture de l’influence de l’eau chaude à l’aide d’une paire de pinces spécialement étudiée à cet effet. A l’intérieur du récipient, plusieurs éléments semblaient avoir changé d’état mais il était encore très hasardeux d’y déceler la moindre séparation.

« ...Verse une portion d’alcahest dans la pâte d’Achillée, à hauteur d’un pour dix. Ça doit être ce flacon, là. Vingt millilitres, ça devrait être parfait. »

Pendant ce temps, Ieyasu immergeait la mixture dans un bain de glace tout en y versant quelques cristaux issus de minéraux à la solubilité variable, un indicateur qui l’informerait de l’acidité du composé. En l’occurrence, les petits cristaux blanc restèrent intègres, résultat plutôt arrangeant pour le Nomura. Ce dernier passa donc la préparation au tamis très fin et récupéra uniquement la substantifique moelle de l’analgésique. Restait cependant à s’assurer qu’il pourrait garder toute sa potence dans le temps.

« Bien… ! Il est temps d’échantillonner : attrape ce lot de petits tubes s’il te plaît, avec les bouchons en liège. On va verser dans chacun la même quantité de ton analgésique et y mélanger différentes mesures de la base d’Achillée. En les stockant à température ambiante un certain temps, on pourra ensuite déterminer par quelques tests simples quel dosage est le plus efficace pour conserver toute l’efficacité de ton jutsu originel. Mettons-nous au travail, Noroi-san ! »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892

Pratiques Studieuses [Noroi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les après-midis studieuses de Seika [Solo]
» No King [NoRoi]
» Lettre a Noroi
» Dossier Shinobi - Noroi
» Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: