Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence

Aller à la page : Précédent  1, 2
Nihito Meho
Nihito Meho

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Sam 3 Déc 2022 - 18:05
À plus tard ...




Le temps s’étirait à l’infini dans l’esprit du chunin. Les yeux rivés sur la glace de sa petite chambre, ses mains lourdement appuyées sur le meuble en bois, tremblaient de façon incoercible. Avait-il peur ? Était-ce simplement de la fatigue ? Lui-même n’aurait pu affirmer avoir la réponse sur ses questionnements intérieures et seule une chose était sûre, tout cela l’agaçait. Ce nœud dans son ventre. Ces larmes qui ne cessaient de chercher à percer les murailles de ses pupilles et enfin cette fragilité si répugnante transparaissant dans son manque évident de contrôle.

Plus rien n’allait dans son petit monde et une part aussi discrète que vils de son esprit se surprenait à rêver d’une époque lointaine où son seul objectif était d’enfin toucher la silhouette à la faux. Déglutissant avec autant de rage que d’amertume, ce fut une main encore terreuse et sale qu'il posa sur son reflet. Il ne voulait pas voir les yeux cernés et l’homme fatigué qui le dévisageaient. Il n’avait pas le temps pour eux, pas le temps pour lui … L’heure approchait et ce monde auquel il pensait était désormais loin, très loin de lui.

La cloche sonna brisant les interminables interrogations du ninja. Il était temps et alors qu’il s’apprêtait à fermer la porte de son domicile, un mouvement dans l’ombre attira son attention. Derrière la pierre, une ombre timide tentait de se fondre dans l’obscurité avec naïveté.

- A qui ai-je l’honneur ?

Au fond de lui il avait déjà une idée sur l’identité de ce bien maladroit intrut. Depuis combien de jour ne les avait-il pas vu ? La petite fille bondit avec la vivacité de l’enfance pour se planter à quelques mètres de lui. Les joues roses et chargé de l’enfance contrastait avec le regard sombre et accusateur qu’elle lançait au shinobi.

- Tu as grandi tu sais ? Tu vas bientôt me dire que tu n’as plus l’âge de jouer avec ton grand-frère.

Un sourire sincère étira les lèvres du chunin tandis que son opposante semblait réaliser l’ampleur de ses propos.

- J’ai jamais dit ça !

Elle était plus grande, mais sa voix n’avait pas changé. Le timbre, l’assurance rien n’avait changé et le cœur du shinobi se serra tandis qu’il cherchait ses mots.

- Maman m’a dit de venir te gronder mais tu repars déjà ?... Sa voix s’était cassée tandis qu’elle dévisageait l’attirail de Mého. T’as intérêt à revenir vite pour jouer … ! Ya pas d’excuse.

Elle aussi cherchait ses mots tandis qu’une profonde nostalgie semblait prendre le dessus sur sa détermination. Mého acquiesça silencieusement offrant ses deux bras ouverts et la jeune fille plongea sur lui sans la moindre hésitation. « Je reviendrai vite … à plus tard … » Déposant sa jeune sœur sur le sol, cette dernière s’essuya les yeux maintenant humides et alors qu’elle ouvrait la bouche pour ajouter une ultime intervention, elle constata qu’il n’était déjà plus là.



-------------- Sur la route ----------


Le discours de l’ombre écarlate résonnait encore dans le groupe tandis qu’il progressait au cœur des landes rocheuses. Sur la route, alors que la masse de ninja se déplaçait en rythme Mého lui ne cessait de chercher du regard les membres de son équipe et plus précisément l’un d’entre eux. Noroï fut la première à passer dans son champ de vision. Elle avançait avec l’assurance d’une guerrière le regard fixé vers son objectif. Ils n’avaient passé que peu de temps tous ensemble et Mého pouvait encore mieux profiter des changements de cette dernière.

Préférant ne pas briser la concentration de la Kunoichi, il reprit ses petites recherches afin de repérer la tignasse noire si familière de DaÏki. Ils étaient nombreux et en constant mouvement. En temps normal il n’aurait pas mi bien longtemps à repérer ce dernier mais la fatigue n’aidant pas, ce fut après de longues minutes de recherches qu’il se décida à abandonner sa quête concentrant son énergie sur le fait d’en dépenser le moins possible avant le moment fatidique.

Ils s’arrêtèrent enfin. Regroupé autour de leur chef, les derniers mots de la kunoichi furent prononcées avec assurance. Elle était prête et Iwa l’était. Resserrant son étreinte sur ses katanas Mého leva les yeux au ciel dans une ultime prière. Ils allaient réussir, il fallait réussir. Dans quelques heures, le silence régnerait à nouveau sur les terres de Tsushi et le dieu volcanique reposera paisiblement dans le cœur de la faux devenue emblème du village.




Let's go :

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Iranos Daiki
Iranos Daiki

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Sam 3 Déc 2022 - 18:57
Pour la première fois depuis le début de sa carrière, Daiki devait réellement affronter ce qu’il faisait vivre à ses parents. Alors que l’ordre de départ était donné, et que l'assimilation était sur le pas de sa porte, sa mère le serrait contre elle, refusant de le laisser partir. Ils avaient vue la destruction de Yonbi à sa première arrivée, et maintenant que son fils partait l'affronter directement, celle-ci était tout simplement terrifiée. Sans réellement y faire attention, le jeune homme la serrait aussi fort contre lui… c’était peut-être la dernière fois après tout, mais il faisait ça pour les protégés… Après un moment qui parut une éternité, l’Iranos quitta le domaine familiale, cette fois, ce dieu ne verserait pas sa colère incendiaire sur le village… ils arrêteraient avant. Sa petite famille le regardait s’éloigner dans le village par bond pour rejoindre son équipe, et la famille Iranos étaient tous en larmes.

Essuyant ses yeux humides, le jeune homme rejoignait le reste des troupes du village, plus précisément, il rejoignait l’équipe à laquelle il avait été assigné, consistant de son capitaine d’équipe et de deux nouvelles têtes. Il était un peu inquiet pour Noroi pendant un court instant, mais d’un rapide coup d'œil, il remarqua qu’elle était accompagnée de Tsuyoshi… une meilleure protection que ce qu’il aurait pu espérer pour elle.

Alors que Aimi, la nouvelle Tsuchikage, offrait à Iwa son discours, les peurs et doutes de l’Iranos l’espace d’un instant, réalisant qu’ils étaient tous bien prêt à affronter la menace, coute que coute… mais ses doutes revînt quand il entendit les noms de Yanosa, Kisuke et Rin… que s'était-il passé avec eux depuis? Trois personnes avec qui il partageait un lien relativement fort étaient maintenant mentionnées par la cheffe comme de potentielles menaces, bien que la coopération était recommandée. Si Daiki avait confiance en ce petit groupe quant à leurs intentions, les doutes de la Tsuchikage remettait en cause ce qu’il savait… après tout… Yanosa avait toujours été un peu louche.

C’est avec une certaine détermination que l’assimilateur s’envoyait dans cette terrible mission, avec aucune promesse de retour et vers une menace qui n’avait comme égal que ses confrères, à sa connaissance, dans tout le Yuukan.

Arrivé au point de rassemblement, les troupes se rassemblaient autour d’Aimi. Le rubis d’Iwa, ils l’appelaient… et jusqu’à maintenant, le shinobi n’avait pas réellement compris cette appellation. Maintenant, en observant son charisme, et le respect que les autres lui consacraient, il ne pouvait que l’admirer comme la pierre précieuse qu’elle est. Le silence suivant le discours de la Chiwa était lourd, mais juste en dessous bouillait le courage et la détermination des shinobis d’Iwa, telle la lave des Borukans!

L’Iranos rejoignait finalement ses trois compagnons, et se préparait tout simplement à suivre les ordres de ceux-ci. Un coup d'œil rapide suffisait à lui faire comprendre qu’il était le maillon faible… très bien, il avait donc tout à prouver… et avec son assimilation nouvellement retrouvé, il avait bien l’intention de ressortir de cette histoire grandit.

'' Iranos Daiki, assimilateur Raiton et adepte en Jettojutsu... à votre service.''

Il dit tout simplement à son équipe... même si Meho savait déjà, il voulait informé les autres de ses capacités, dans les grandes lignes, pour qu'ils soient au courant de ce qu'il pouvait faire, et donc à quoi s'attendre de lui.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Sam 3 Déc 2022 - 22:24
La jeune femme révisa une nouvelle fois l'état de sa prothèse tout en préparant ses équipements pour partir affronter un Dieu. Elle sentait une rage profonde bouillonner en elle, l'une de celles que rien n'apaiserait avant qu'elle n'ait des réponses autour de la situation de sa famille. Pour autant, elle n'aurait aucune aide pour les retrouver et s'assurer de leur bien être tant que Yonbi était en train de raser le pays. Malheureusement pour elle, le Démon passait en priorité, ce qui n'arrangeait en rien sa haine grandissante.

Prenant la route avec les iwajins en direction de la capitale, proche de là où avait été vu le Bijuu pour la dernière fois, Katsuko avait sur elle quelques équipements bien que la plupart seraient sans doute bien inutiles face à ce genre d'ennemi. Elle n'avait que quelques techniques qui seraient efficaces et ces dernières devraient être suffisantes, le reste n'étant, de toute évidence, pas adapté pour les divinités. Pour autant, elle n'avait rien de mieux à faire et savait que sa participation serait toujours un point positif à souligner à l'avenir, si jamais sa traque la menait à être en conflit avec certains iwajins suite à cette missive à propos de son frère. Un point supplémentaire de son côté qui aurait grande valeur quand il s'agirait de rendre justice comme elle-même l'entendait.

Pour l'heure, elle marchait simplement avec ses collègues du jour, Toph et Nozomi, avec qui elle avait été placée, tant pour défendre ces deux là du Démon que d'éventuelles attaques extérieures. L'important, plus que tout le reste, était la position de Nozomi, la scelleuse. C'était elle dont la vie était la plus importante pour réussir à ramener la divinité loin de ce monde, là où elle ne pourrait plus massacrer ceux qu'elle croisait sur son chemin.

Alors qu'ensemble ils s'approchaient de leur adversaire commun, Katsuko décida d'enchaîner les mudras pour se recouvrir d'une armure de roches qui lui prévaudrait éventuellement de mauvaises surprises. Aimi lui avait bien dit que son armure avait sauvé ses jambes lors de son précédent affrontement face à Yonbi, contrairement à Taishi, aussi se prévaudrait-elle de perdre sa dernière jambe humaine en prenant les mêmes précautions. Et puis elle savait qu'elle avait désormais une réserve de chakra supérieure à la moyenne, si elle ne pouvait pas se permettre cette petite précaution, alors ils étaient tous déjà perdus.

HRP:

_________________
[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 5m0g


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Lun 5 Déc 2022 - 2:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Sam 3 Déc 2022 - 23:16
Un an. C’était le temps écoulé depuis que Xuân Nozomi avait personnellement ressenti la résonance parcourir son corps. Depuis ce moment qu’elle était capable de faire pousser les plantes qu’elle avait toujours cultivées, en un clin d'œil. Elle et son fils cadet, éveillé également à l’art shinobi au même moment, s’étaient alors entraînés ensemble. Apprenant leurs premières techniques via des parchemins et manuels empruntés à l’académie.

Deux saisons. C’était après l’arrivée du Dieu singe en plein cœur de leur village que tous les deux s’étaient mis au service d’Iwa en tant que shinobis. Depuis ce temps qu’elle était devenue l’élève d’Oterashi Yanosa, au sein de l’équipe cinq du village de la roche. Qu’il l’avait entraînée, encore et encore, afin qu’elle devienne un rempart pour sa famille. Pour les Iwajins.

Quelques heures. C’était le temps de préparation dont elle avait disposé après l’annonce. Le Dieu Singe était de retour, après plusieurs mois de tranquillité. Durant lesquels la population n’avait pas terminé de panser ses plaies. L’horticultrice, après avoir été évacuée la première fois comme tous les civils, était désormais sur le devant la scène. Elle devrait sceller le Dieu. L’idée avait bien du mal à se faire un chemin.

Les enseignements de son professeur seraient-ils suffisants ? Aurait-elle assez d’assurance pour faire face à une telle chose en guise de première expérience shinobi ? Ou bien ferait-elle tout rater, faute d’inexpérience ? D’autant plus que comme annoncé par la tsuchikage, elles ne seraient que deux dans son groupe… Bien que supervisée par Toph en personne, Nozomi n’était tout de même pas très rassurée.

Tout ce qu’elle espérait était que ses enfants vivent. C’était tout ce qu’elle désirait. Qu’ils lui survivent. Ensemble. Car ils ne tarderaient pas à se retrouver. Si elle courait au devant du danger, durant ce temps, ses fils se rapprochaient l’un de l’autre. Cette pensée à elle seule la réconfortait.

Quant à ses parents, elle les avait laissés bien occupés à la serre. Et en était heureuse. Cela lui avait fait chaud au cœur de voir son père de nouveau motivé pour quelque chose. Il se laissant tant aller, depuis qu’ils avaient perdu leur foyer ! Mais aider les autres, et s’occuper de plantes, lui avait redonné de la vigueur. Sa mère, elle, lui avait évidemment glissé quelques gâteaux dans le sac qui l’accompagnait tout le temps. Jamais elle n’aurait laissé partir sa fille sans lui donner de quoi grignoter. Nozomi en avait également profité pour emmener quelques pommades et onguents de la serre qu’elle venait de quitter, au cas où. Tout cela se trouvait dans le sac à bandoulière qui ornait son cou la plupart du temps. D’un mudra, elle rangea tout cela dans un sceau pour ne pas être gênée dans ses mouvements.

Lorsqu’ils arrivèrent non loin de leur gigantesque cible, Nozomi se prépara physiquement à affronter un Dieu vivant. Puis mentalement ensuite, préférant rester silencieusement dans ses pensées. Puisant de la force dans les instants qu’elle venait de passer avec ses parents. Dans les souvenirs qu’elle avait de ses enfants. Car de la force, il lui en faudrait certainement. Et il n’y avait pas de meilleur endroit pour en puiser que dans l’amour qu’elle portait à sa famille. Et ferait tout pour les protéger.

Spoiler:

_________________
[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Nomura Ieyasu
Nomura Ieyasu

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Dim 4 Déc 2022 - 0:04
Jamais il n’aurait cru cela possible, d’autant plus après la profonde désillusion qui l’avait frappée des suites de son affrontements au coeur des ruines de Shîto à Hi no Kuni, mais tandis qu’il aiguisait ses lames avec soin, Ieyasu se rappela soudainement avec stupeur que c’était en vue d’un affrontement avec un Dieu qu’il était en train de se préparer. Un Dieu. Yonbi. Le tranchant de ses sabres auraient-ils la moindre importance, face à une créature que l’on disait mesurer des dizaines, voire centaines de mètres de haut ? Avide de pouvoir apporter son aide et de contribuer à empêcher ce fléau des Hommes de passer la frontière tsuchijin, le Nomura ne s’était pas fait prier pour assister à la réunion stratégique organisée en urgence par le Rubis d’Iwa. Des techniques interdites, pour maîtriser et sceller d’antiques divinités ? Le jeune mercenaire, qui avait projeté de rentrer au bercail après son année et demi de péripéties plus ou moins fructueuses, avait dû ingurgiter une telle masse d’informations en si peu de temps que la tête lui avait tourné avant le départ. Un quasi-malaise, que le bretteur autodidacte était parvenu à maîtriser grâce à sa maîtrise innée du Bushido, se focalisant sur ses muscles, ses armes, la nature et la vertu de son combat. Jamais il n’aurait pu anticiper que demeurer ainsi plusieurs semaines au sein de la Roche le placerait ultimement dans cette position, frappé par une destiné aux allures de malédiction. Et pourtant.

Ballotté par les intrigues internes à Iwa auxquelles il n’entendait pas grand-chose, espérant simplement ne pas devoir faire face à ces renégats en sus de la bête gigantesque qu’ils seraient collectivement chargés de maîtriser et de sceller, Ieyasu prit rapidement position sur la route qui devait les mener jusqu’au point de rendez-vous au côté de ses coéquipiers assignés.

« Daiki-san, Meho-san, Tenshiro-san. Vous préféreriez sûrement… avoir à vos côtés un autre shinobi d’Iwa pour vous épauler. Je le comprends… mais sachez-le, je donnerais tout ce que j’ai pour vous défendre, pour vous aider à sceller ce monstre… ! Ma famille… n’est peut-être pas en danger ici, aujourd’hui, mais je ne pense pas que Yonbi fera grand cas de vos frontières, ni de quelle patrie il décime la population… Je suis avec vous, jusqu’au bout… ! »

Une résolution aussi ferme qu’elle n’était juvénile, dans la bouche du tout jeune homme du Nomura, mais ce dernier avait à coeur de laisser entendre à ses alliés de circonstance qu’il ne les laisserait pas tomber et qu’ils pouvaient compter sur lui. Une maigre consolation, sans doute, pour ne pas avoir à leur côté un véritable iwajin pour les assister. Parvenu jusqu’au point de ralliement à l’orée du grand plateau qui se transformerait sans doute bientôt en champ de bataille, l’épéiste essaya de porter son attention sur le discours de la nouvelle Tsuchikage. Associé à l’unité Nord, Ieyasu savait que lui et ses coéquipiers devraient être parmi les plus rapides pour rejoindre leur position à temps : machinalement, il manipula dans le renfoncement de son ceinturon les deux petites pilules qu’il avait pris soin d’emporter avec lui. L’une de ses plus grandes réussite, mais dont il ne disposait que d’un exemplaire scindé en deux. A l’appel de Chiwa Aimi à lever les mains, le jeune itinérant dut s’abstenir, tant par nervosité que parce qu’il n’aurait eu qu’une main à brandir. Ses armes, encore au fourreau, n’attendait cependant que le bon moment pour faire jouer leur mélodie tranchante.

Le moment était venu. L’air autours d’eux était comme chargé en soufre, et il fallut à Ieyasu rassembler tout son courage pour rester fermement sur ses jambes. Il n’avait pas le choix, continuait-il de se répéter. Pas plus que tous ces soldats de Tsuchi, rassemblés bravement autours de lui.

Résumé
Ieyasu prépare un lot de pilules dans sa sacoche :






Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Dim 4 Déc 2022 - 20:19
Le moment était venu de quitter Iwa, de quitter son petit nid douillet pour faire face à ce qui allait pour elle sa première expérience d’une situation critique. Certes, depuis bien des jours ils s’étaient préparés à faire face à ce monstre de puissance, à mettre en place un plan contre cette divinité. L’idée qu’elle ait déjà été vaincue et scellée par le passé devait rassurer la marchande, mais impossible de broyer du noir. C’était possiblement la dernière fois qu’elle quittera Iwa.

Cette pensée la prend de haut tout ce voyage et impossible de s’en défaire. Pire, elle s'intensifie quand elle perçoit les premières onces de la puissance du Dieu Singe avec ces capacités sensorielles. Comment pouvait-elle percevoir ce chakra à bien des kilomètres ? Deux raisons : la qualité de senseur d’un individu et l’émanation de celui que l’on cherche à sonder. Elle déglutit fortement tout en ayant une boule au ventre momentanément : elle connaissait déjà la réponse à cette question. La blonde se demandait bien comment la plupart faisaient pour garder la tête froide face à cette puissance et ce décors plus que lugubre couvert de cendre, d’arbres en grande majorité calciné et parfois de malheureuses victimes.

Encore plusieurs heures seront nécessaires encore pour les ninjas afin d’arriver jusqu’à destination, et cette puissance ne cessait de grandir, à se demander où était la limite du pouvoir des Dieux. Allait-elle vraiment devoir faire face à cette monstruosité gargantuesque tant par sa quantité de chakra que par le sillage qu’il avait laissé ? Les voilà en plein débriefing. Ils doivent attendre le signal. En attendant, Kaname devra retrouver son groupe et surtout se préparer au pire des scénarios.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Dim 4 Déc 2022 - 23:04
Le Hyûga venait de rentrer de leur petite rencontrer avec Yanosa et ses hommes. La rencontre avait été pleine d'enseignements pour le Hyûga. Il y avait appris que Taishi ne changerait pas et qu'il resterait fidèle à lui-même. Il avait appris également que Yanosa non plus ne changerait pas : il n'en était pas capable. Kisuke et Rin qui accompagnaient le tellurique semblaient se complaire dans leur rôle de second couteau, d'assistant du premier. Eux non plus n'étaient pas en mesure de se remettre en question. Tous préféraient garder leurs idées, leurs arguments et ne jamais regarder la vérité en face : ils étaient coupables de tout ce bordel en dépit de leurs mots, en dépit de leurs larmes et en dépit de leurs regrets.

Il avait tenté de son côté de raisonner Rin. Qu'avait-elle à perdre son avenir à se promener avec Yanosa ? Il ne la comprenait pas, absolument pas. Comment pouvait-on tout laisser pour un homme ? Quoi à ses yeux le guerrier rouge était-il le messi ? Il ne comprenait pas et probablement il ne comprendrait jamais. Ils n'avaient finalement pas les mêmes façons de penser, pas la même vision du monde quand bien même peut-être, leurs objectifs pouvaient se rejoindre.

Aujourd'hui aurait lieu le combat contre le dieu singe. Contrairement aux plus extrémistes d'entre eux, lui ne pensait qu'il étaient simplement des bêtes assoifées de sang humain. Ce raisonnement était bien trop simpliste. Les anciens les avaient appelé "dieux" mais jusque là, quelle explications avaient pu être données pour donner les clés de compréhension quant à ce sobriquet ? Il y avait forcément quelque chose qui pouvait améliorer leur compréhension de ces êtres qu'ils étaient dorénavant appelés à côtoyer à intervalles réguliers. Les gardiens devaient leur donner plus d'informations à défaut que le Yonbi ou l'un des dieux ne daigne répondre une fois à une requête d'un humain.


_ Le Yonbi ne nous fera aucun cadeau. Nous aurons un affrontement difficile et je le crains mortel pour certains d'entre nous. Pour autant, nous devrons protéger ceux maintenant la barrière de même que les scelleurs. La moindre faille dans notre dispositif mènera à la ruine de tous. C'est simple. Avait-il à ceux qui se tenaient là, après les mots d'Aimi. J'ai eu l'opportunité de combattre Teruyo sous la forme du simiesque et je peux vous dire qu'il est agile, rapide et quasiment tous ses coups sont accompagnés de lave. Ne le sous-estimez pas. Ne le prenez pas pour une sombre bête abrutie sans intelligence. Ne faîtes pas cette erreur ! Un temps d'arrêt et il dit pour finir avec toute la détermination qui y sied : Iwa a confiance en vous alors rendez la lui et respectez les consignes qui seront données par Aimi ou moi ou l'un des Jonins. La chaîne de commandement doit être respectée ABSOLUMENT ! avait hurlé à l'adresse de tous.

Puis il se tourna vers ceux avec qui Aimi l'avait mis en équipe. Une équipe totalement différente de celle avec laquelle il avait réalisé le premier face à face contre le dieu singe. Il aurait aimé combattre à nouveau le Yonbi avec les éléments de son équipe de l'époque mais il fallait prendre la vie comme elle se présente à soit.

_ Seiki, Noroi... Je suis honoré d'affronter le Yonbi avec vous. avait-il dit le plus calmement du monde. Ayant tourné les talons, il avança vers l'endroit où ils devaient prendre position.

Spoiler:

_________________
Spoiler:


[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Lun 5 Déc 2022 - 1:14
Le guerrier tellurique savait gérer et utiliser à son profit comme bien peu de gens la douleur physique qu’il ressentait continuellement, celle-ci voyageant à travers ses nerfs par le réseau de ses innombrables cicatrices comme un flux continu chargé de rage et de ressentiment. Vivre avec cette tension nerveuse, cette affliction intolérable, avait nécessité de lui qu’il change, qu’il s’adapte, qu’il évolue pour pouvoir poursuivre ses rêves et ses ambitions. Il était en un sens toujours le même Oterashi Yanosa que lors de ses jeunes années chargées d’insouciance et de méticuleuse curiosité, cette même personne lâchée dans le Monde avec ses seuls poings comme véritable repère indéfectibles et immuables. Avait-il cependant tant changé… qu’il aurait eu peine à se reconnaître complètement si il avait pu regardé dans le miroir le reflet pur et absolu de son âme ? Ce malaise qui le tiraillait et le malmenait de plus en plus, revenant sans cesse à la charge et impatient de le voir sombrer, le devait-il à ce décalage ? A ce schisme inqualifiable, qui avait creusé son sillon entre l’adolescent et le guerrier ? Ou bien se sentait-il si mal simplement… car il ne parvenait pas à gérer ce genre de souffrance ?

Tandis qu’il approchait du point déterminé par Rin en amont pour se positionner avec son groupe à l’abri des regards éventuels des unités venues d’Iwa, le guerrier tellurique ne pouvait cesser de se rappeler tous ces visages qu’il avait croisé ces derniers jours, toutes ces silhouettes paniquées qu’il avait guidé du mieux qu’il pouvait avec le temps qu’il avait eu, et de songer à la façon dont ces personnes, ces êtres à part entière avec chacun ses aspirations, desseins et être chers, avaient pu périr. Un exercice de pensée morbide qu’il ne parvenait pas à faire taire, un engrenage qu’il s’infligeait à lui-même et qui le plongeait pas à pas toujours un peu plus près de la folie pure et simple. L’Oterashi savait, en son for intérieur, comment il devait s’y prendre pour stopper cette machine infernale : il n’avait toutefois, pour l’instant, pas pu s’y résoudre que ce soit consciemment ou non, au vue de ce qui était en jeu.

Avec toute la hâte requise et la précision nécessaire, Muramasa, Rin, Kisuke et Yanosa parvinrent aux abords du site, qui concordait avec les plans que leur avait communiqué Taishi plus tôt. Un autre genre de tension s’était cette fois emparée du groupe, d’une nature plus saine et cependant tout aussi teinté de dangerosité et de relents de fin d’un monde. Du succès de chacun, que ce fut du côté des troupes d’Iwa ou de leur groupuscule renégat, dépendait la réussite collective, et tous devraient en ce jour assumer leur rôle et leurs responsabilités jusqu’au bout si ils voulaient voir une nouvelle aube se lever sur Tsuchi, et peut-être même sur le Yuukan. Tout autant que par la résolution de stopper là le carnage une bonne fois pour toute, d’affirmer pour de bon la volonté des Hommes de s’approprier leur monde avec la force qu’ils avaient acquise, l’Oterashi se voyait cette fois poussé par une pulsion vengeresse sans égale, un ressentiment à nul autre pareil qu’il allait tourner tout entier vers la bête responsable de toute cette dévastation.

« Oh, ce n’est pas la fin. C’est même tout le contraire, Kisuke. Rin, prépare toi. Muramasa, tiens toi prêt à intervenir si l’une de leurs unités faiblit : cette fois, la Barrière doit tenir. Elle doit, tenir », répéta-t-il avec une fermeté à toute épreuve.

D’un mudra, l’Oterashi créa deux bunshin à ses côtés, prêts à faire leur devoir. Les dés en étaient jetés, et ainsi la bataille de Tsuchi pour sa survie se profila-t-elle : dans le calme… et avec une odeur de soufre dans l’air.

Résumé
Rien à ajouter par rapport à mes collègues Rin et Kisuke, si ce n'est une technique préparatoire exécutée dès maintenant :





_________________
[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Yano_b10

Theme Music[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nara Aizen
Nara Aizen

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Lun 5 Déc 2022 - 23:21

Le pays de la Terre… Chiwa Aimi avait proposé au Nara de venir un jour visiter son pays dont elle semblait si fière. Aucun des deux shinobis n’avaient alors imaginés que ce serait dans une telle situation.
« Je ne pensais pas fouler des pieds cette terre pour la première fois en de telles circonstances… »
Voici que la coalition devait de nouveau se rassembler. Et encore une fois ce serait sous le signe de la menace. Volonté de Tôsen ou non, cette fois ? Aizen, bizarrement, espérait que oui. Car sinon cela voulait dire qu’il avait en partie raison et que les shinobis n’apportaient que la destruction par eux-mêmes.
Mais là n’était pas le sujet, nul besoin de réfléchir pour le moment il fallait agir. Et dans un sens cette épreuve testerait la réactivité des différentes puissances membres de la Coalition. Le Nara savait qu’il y avait aussi là des opportunités à saisir, il y en avait toujours.
Il se concentra sur l’horizon et plissa les yeux pour découvrir cette terre.
« Ikari, nous sommes en terre inconnue mais surtout supposée hostile. Restons sur nos gardes, je vais commencer par lancer une détection basique pour voir si quelqu’un est dans les parages. »
A côté de lui le petit foudroyant. Il lui jeta un regard, le Nara avait eu du mal à le suivre alors que lui avait semblait courir à une allure modérée. Il s’était vraiment spécialisé dans la vitesse, Aizen avait choisit une tout autre route.
Dans tous les cas outre nouveauté chez son camarade ce dernier n’était pas adepte de la détection. Ainsi le Nara effectua un signe et se lança à la recherche… De quoi ? Lui-même ne le savait pas.
Ce démon ? Pas forcément, il devait encore être trop loin malgré sa source de chakra sans doute énorme. Le Nara n’avait encore jamais rencontré une de ses bêtes que certaines plaçaient au rang de Dieu. Hormis dans cette vision de la Grande Prêtresse d’Isonade… Elle avait été si réel qu’il était persuadé de ne pas être surpris si jamais il devait se retrouver nez à nez face à ce genre de créature.
Elles étaient mortelles l’envoyé de l’Eau avait-il dit ? Le Nara pourrait toutes les accueillir dans son corps s’il le fallait et il n’échouerait pas comme Iwa, il pouvait tous les guider.

Spoiler:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Mar 6 Déc 2022 - 0:16


Le voyage s’était déroulé sans incidents majeur pour la délégation Teikokujin, mis a part quelques légères turbulences que Garuda avait su gérer d’une patte de maitre, il n’y avait pas grand-chose a signaler. Le ciel bleu était dégagé et l’air qui caressait le visage de Kenpachi agréable à respirer, le Teikokujin ne se doutait pas qu’il profitait la d’un luxe du quelle il se verait privee dans très peu de temps. Car en effet a mesure que l’énorme monture du Bakuhatsu s’enfonçait dans le territoire Tsuchijin, les teikokujins pouvaient discerner au loin, un changement d’atmosphère dans la direction d’Iwa, annonçant la couleur de ce qui se passait là-bas, sombre comme l’était la minuscule trainée de fumée et de cendre qui s’élevait dans son ciel.

D’une simple main posée sur son dos, le Kuchyose au vu du spectacle qui se profilait comprit les instructions de son invocateur et redoubla de vitesse d’un battement d’aile plus puissant encore pour mener ses passagers à destination aussi vite que possible.

- Nous y sommes, On entre dans l’espace aérien Tsuchijin. Je ne sais pas toi, mais c’est la première fois que je me rends ici. La lettre du Tsuchikage parle d’une tentative de scellement qui aura lieu entre Iwa et la Capitale, ça laisse supposer que Yonbi est entrain de se déplacer et se rend actuellement vers la capitale de Tsuchi. Etant donné qu'Iwa est plus proche de nous, c’est vers là qu’on va se diriger, pour se présenter et avoir plus de renseignement sur l’opération globalement.

En y pensant il semblait bien au Bakuhatsu que Yoshiko avait déjà eu a réaliser une mission qui l’avait emmené a Iwa. Ça aurait été bien d’avoir une personne comme elle avec une expérience du terrain comme troisième membre de l’équipe, mais le Teikoku avait déjà sa propre montagne de responsabilités à assurer, et ne pouvait pas dépêcher tout son effectif pour cette mission.




Spoiler:

_________________
Teikoku Rassemblement:


Dernière édition par Bakuhatsu Kenpachi le Mar 6 Déc 2022 - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hada Susumu
Hada Susumu

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Mar 6 Déc 2022 - 1:25
Ce gosse a de la ressource. Il peut offrir un voyage par les airs, en première classe. Un petit coucher de soleil à l’horizon, une petite brise d’été pour sentir le vent contre sa peau, puis il peut mettre la main sur la majorité des filles de ce monde. Putain, il en a de la chance. Son invocation lui permet vraiment de se la jouer cool. Moi par contre… Un voyage souterrain, c’est tout ce qui est possible. Après, le touché des scolopendres est incroyable. On pourrait en être dégoûté à première vue, mais franchement, j’aime bien quand Mibô se blottit contre moi, sentir son étreinte sur moi. Ces petites pattes qui vous caressent la peau, vous picotent un peu. Ça possède un certain effet, un certain charme aussi. En tout cas, ce voyage aérien nous évite bien des efforts. L’Empire est si grand, que si on avait dû le faire en courant, ça aurait été crevant. Puis encore, faut ensuite avancer dans Tsuchi, qui est tout aussi grand ! Avec ce volatile, je suis tranquille pour le voyage, avec une superbe vue en plus ! Que demander de plus ?

Je n’ai pas encore trop bien saisi notre rôle, mais s’il faut juste vérifier de notre position, les agissements du colosse, ça me suffit. Du moins, s’il ne lance pas une boule de feu lointaine pour faire mumuse. Pourquoi dans ce monde, il a fallu que des créatures aussi démentielles viennent au monde ? Je ne suis pas croyant, mais si une Divinité absolue a créé la vie, j’aimerais bien lui cracher au visage. Peut-être que l’Homme au chapeau n’a pas tort finalement… Si on se débarrasse de ces erreurs, même si on perd le chakra, on se porterait sûrement mieux, non ? Ce serait un énorme sacrifice, mais le danger serait plus minime. Fini les attaques de grosses envergures à l’aide de super techniques, plus aucun endroit ne sera menacé de disparaître en si peu de temps ! Bon, on perd de sacrée avancée médicale et scientifique par contre, mais peut-être que nous pourrons réussir à outre-passer cela d’une certaine manière ? Hmm… ça mérite que je m’y penche plus sérieusement un jour, après deux trois coups de reins.


Alors que l’Hada est dans ses pensées, la réalité le frappe soudainement. Grâce à la hauteur offerte par la monture volante, les deux soldats de l’Empire peuvent voir au loin, certains des dégâts subis, avec un énorme nuage chargé de poussières, signe de la présence du Dieu Singe par là-bas. C’est vers cette même direction que l’épervier se met en route, plus rapidement, après une demande de son invocateur, qui lui-même entame le dialogue.

« Hmm, j’ai réalisé un passage par ces terres à un moment. Ayant été mercenaire à Ame, puis ce pays étant propice au commerce, je m’y baladais quelques fois. C’est un joli pays, malgré sa dominante montagneuse. Enfin, était si je peux me permettre. Il semble que ce ‘Dieu’ souhaite le transformer à son image… Sinon, rien à redire sur notre direction. On ne sait pas tellement où nous positionner ou comment aider, alors en effet, vaut mieux aller chercher des informations au plus proche. Surtout si celui-ci vient vers nous… »

Finalement, il semble que le destin ne souhaite pas me laisser tranquille. Ainsi, la bestiole se rapproche de notre pays. J’ai beau ne pas vouloir trop m’approcher de lui, il est de question que je laisse débarquer chez nous et tout carboniser. Je n’ai pas déboursé tout mon argent pour voir ma maison disparaître aussitôt ! S’il le faut, je lui mettrai ma lance bien profondément à ce macaque.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13241-hada-susumu-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t13468-hada-susumu https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Ten no Ikari
Ten no Ikari

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence  - Page 2 Empty
Mar 6 Déc 2022 - 3:02




Emergence



Le départ en toute hâte de Kumo n'avait pas été chose aisée, surtout dans ces circonstances, mais nul doute que nous avions fait de notre mieux pour agir au plus vite. Fort heureusement, mes effets nécessaires à la bataille et pour faire le voyage étaient déjà en ma possession au moment de notre convocation par le Yondaime, ce qui nous avait permis de prendre la route presque immédiatement. J'avais rapidement rattrapé le Nara après être passé à la bibliothèque et nous avions continué notre chemin vers les terres de Tsuchi no Kuni. Inexorablement, le passage par le Pays du Fer me rendit à la fois légèrement nostalgique et anxieux, mais je cachai ces sentiments en gardant une légère avance sur mon camarade des Nuages pour dissimuler tout cela. Même si ce n'était pas l'unique raison pour laquelle j'étais devant Aizen.

A vrai dire, j'étais en effet l'un des shinobis les plus rapides de Kumo. Et la situation presque désastreuse d'Iwa face à cette calamité mettait une certaine tension qui me poussait à vouloir accélérer le pas perpétuellement. Toutefois comme convenu, nous devions rester ensembles. Et même si je sentais que l'allure à laquelle je filais était soutenue pour la plus part, j'avais encore une marge. Là où beaucoup d'autres shinobis auraient déjà ralenti à sa place, il gardait cependant le rythme, ne se laissant distancer que d'à peine quelques mètres. Et nous finîmes par arriver sur les terres de Tsuchi, et un peu comme s'il se parlait à lui-même, le jônin des Nuages déclama quelques paroles dont la vérité sombre et dérangeante était tout à fait véridique.

-Ouais, moi non plus j'pensais pas venir ici pour ça...

Malheureusement, c'était la dure réalité de la vie. Les circonstances derrière la libération de Yonbi par ailleurs prenaient beaucoup de place dans mon esprit. Je me demandais ce qui nous attendrait une fois là-bas. Arriverions nous à temps pour aider Iwa à sceller la Bête ? Ou alors notre situation se résumerais en beaucoup plus court que ça. Et si la bestiole était capable de ravager des capitales entières en si peu de temps...cela risquait de devenir d'autant plus difficile. Lorsque nous posâmes le pied sur les terres de nos amis d'Iwa, Aizen lança une détection pour se repérer. Il était encore persuadé certainement que je ne connaissais pas de sensorialité, et dans ce cas je préférais le laisser penser cela. Tout comme ma nouvelle invocation, je préférais ne les révéler que si celles-ci s'avéraient utiles.

-Ok, j'te fais confiance Aizen-san.

Et comme il l'avait si bien fait remarquer, je gardais ma concentration pleine et efficiente. Si jamais les informations qu'il me donnait le nécessitaient, j'allais accélérer le pas et le laisser me rattraper après. A ce stade là, son retard serait bien moins conséquent (de l'ordre de quelques minutes) et n'entacherait pas les choses à venir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

[Calamité] [Apparition de Yonbi] Partie 01 - Emergence

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fubuki Ryoku - L'enfant du son [Partie description : Finie][Partie histoire : Non finie]
» Evacuation [préparation Yonbi - ouvert]
» Renforcer l'Académie [préparation Yonbi - ouvert]
» [Calamité] Discussion et stratégie [Yanosa, Rin, Kisuke]
» [Inter-Calamité] Un veau, quatre-heure [Kuchy sup]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: