Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Kumojins, éveillez-vous !

Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Kumojins, éveillez-vous ! Empty
Dim 30 Oct 2022 - 18:53

Le Nara s’était mis en place sur une estrade qu’on avait spécialement mis en œuvre pour lui. Au milieu d’un des camps d’entraînement du village ceux qui avaient été conviés ne pourraient pas le rater. Petit à petit ils arrivèrent, ces shinobis prometteurs qui avaient été choisis sur dossier afin de, peut-être, apprendre comment éveiller ce pouvoir si particulier.

Levant les deux bras et les écartant avec les paumes de main vers le ciel le Nara pris une grande inspiration avant de s’adresser à tout le monde.
« Kumojins ! Merci d’avoir répondu à mon appel. »
Une simple introduction dans le but de faire taire les bavardages bourdonnants.

Alors qu’il avait enfin l’attention de tous ses convives il balaya le comité rassemblé devant lui afin de ne pas manquer de fixer un à un chaque venu dans les yeux. Il devait déjà commencer à les jauger, car avoir été invité ne voulait pas encore dire être capable de maîtriser ce mystérieux pouvoir. Ils ne savaient d’ailleurs pas pourquoi ils étaient là si ce n’était qu’ils avaient été invités pour une session d’entraînement spéciale. Seules les autorités étaient au courant, la chose relevant d’informations confidentiels dans le fond.
« Vous n’êtes pas sans savoir qu’il s’est passé des évènements auquel j’ai dû faire face au péril de ma vie durant le Sommet de la Coalition, mais nous ne sommes pas ici pour parler de cela. »
Mais là n’était pas le but de leur relater les faits. De toute façon le Nara n’avait pas le droit alors il resterait flou jusqu’à même ne pas pouvoir révéler comment il avait obtenu ce fameux pouvoir. Il ne pouvait tout simplement pas citer le gardien des gardiens dont l’existence ne devait pas forcément être connu de tous.
« Je suis ici pour vous relayer ce que j’ai pu observer et apprendre sur un pouvoir des plus particuliers. Mais comme une démonstration vaut mille paroles, voyez par vous-mêmes… »
En effet, nul besoin de tergiverser pour le moment, il suffisait de leur montrer. Des paroles sur ce qui était déjà dur de comprendre en le voyant ne serviraient à rien. Ils devaient le voir et contempler toute la puissance de la chose qui n’avait d’égal que sa mysticité.

Le Nara fit plusieurs mudras et finit en celui du rat, bien souvent synonyme d’une technique clanique des Nara pour qui serait fin observateur. Il n’aurait pas tort.

Kumojins, éveillez-vous ! Wf06

« Bankai. »
La libération. Mais de quoi ? Elle qui était prisonnière depuis toute ces années et qui n’avait demandé qu’à pouvoir s’exprimer. Le Nara avait enfin réussi à lui donner la parole.

L’ombre se mit en mouvement mais pas pour s’étendre vers une cible non, elle se rétracta. Elle commença à grimper sur la moitié du corps du Nara envahissant sa peau et ses vêtements tel une gangrène qui gagnait rapidement du terrain. Aussi obscure que possible le contraste fût fort avec les vêtements blancs encore visible du Kumojin.

Finalement, la moitié de son corps fut recouverte de cette ombre qui ne semblait plus en être une. Elle dansait comme des flammes ténébreuses l’aurait faite et alors qu’il annoncé son nom…
« Sakata no Kintoki. »
Son œil diabolique et sa bouche échancrée s’ouvrèrent comme si un démon naissait. Mais malgré son apparence, il n’était que le fils de la Lumière, déchu à tort.
« Ce pouvoir… »
Il contempla sa main gauche, inondée de cette noirceur. Il ne s’était pas encore habitué à la sensation, il ne l’avait utilisé que très peu encore jusqu’à présent. Mais plus il le faisait et plus il avait envie de le faire. Et surtout… Il sentait qu’il pourrait faire plus encore, comme si en dépassant cette limite de son ombre un nouveau champ des possibles s’était offert à lui.

Mais il n’avait pas le temps d’y penser en ce jour, il était là pour eux.
« Il permet de transcender des limites qu’il vous semblait impossible de franchir de par leur nature même. De ce que j’ai pu observer il est unique à chaque personne et peut se matérialiser sous bien des formes. »
Ça restait abstrait, même avec exemple devant les yeux, il en était conscient. Car il était évident que ce pouvoir était le sien et que personne ici développerait son ombre de la sorte. Non, il était question d’autre chose, chacun pouvait éveiller un pouvoir enfoui à sa façon. Comme lui l’avait fait par l’esprit là où le Gardien lui indiquait d’écouter son cœur.
« Que ceux qui souhaitent éveiller ce pouvoir, libérer leur plein potentiel, s’avancent maintenant ! »
Mais avant d’en dire plus, il lui fallait voir ceux qui avaient le cran. Ceux qui pensaient pouvoir outrepasser leurs limites.

Contexte:


_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

Kumojins, éveillez-vous ! Empty
Mar 8 Nov 2022 - 9:18
Il n'était pas étonnant que Minako reçoive l'invitation de Aizen sur l'un des terrains d'entraînements. Il aurait apparemment quelque chose à leur montrer, un entraînement bien spécial. Cela dit, il restait flou cette fois, contrairement à la session d'apprentissage de la barrière divine. Et, comme elle habite auprès de @Daishi Ken, elle le poussa à venir.

« Oui, vu comme ça c'est un trou du cul de pompeux de Nara qui aime regarder de haut les gens, mais crois-moi, il est bon de lui tenir tête et de se servir de ses enseignements pour le positif et qu'on s'améliore. Et puis bon, toute l'équipe de Higure Onkyou doit y aller pour avoir l'exclusivité de cet entraînement si spécial qu'il propose. Pour mieux se moquer de lui par exemple en s'imaginant à quel point il est complexé en faisant gonfler son égo. »

Sentant que son chéri n'avait pas l'air convaincu, elle en rajouta une couche.

« Nan mais tu vas voir, inutile de faire le lèche-cul avec lui hein ! Ho ! Bon je dois te faire un aveu, je fais semblant de l'apprécier, en vérité j'ai toujours voué un dégoût envers lui. Je le déteste comme tous les Nara, et c'est pire pour lui pour ce que tu as vécu par sa faute. Tu as totalement raison sur le fait qu'ils sont pourris et ne méritent que d'être écrasés. C'est juste qu'on doit le brosser dans le bon sens du poil par intérêt, pour qu'on soit meilleur que lui. Ça sert à rien de se montrer violent et tout alors que ça peut se retourner contre nous, alors on doit juste évoluer dans l'ombre. »

Un revirement dans ses émotions alors que de base elle s'entendait plutôt bien et n'avait aucune raison pour qu'il y ait une forme de haine de son côté. Peut-être par habitude de savoir Ken souffrant et en voulant au jonin, qu'elle s'est auto-persuadé qu'il est une mauvaise fréquentation, alors que lors de leur dernier échange de coup le jonin a encouragé la banshee à continuer son chemin d'évolution. En vérité elle était dégoûtée d'elle-même, elle voulait que Ken enterre cette hache de guerre et aille mieux. Peut-être que s'il venait avec elle, dans le fond, il pourrait renforcer son propre mental en combattant le feu par le feu, apaiser sa haine en apprenant auprès de ce qui le turlupine mentalement.

Après avoir enfilé ses pièces d'armure de métal couleur charbon, par dessus sa combi en tissus noire, dont ses épaulières à l'apparence de crâne, après avoir mis sur sa tête son bandana à l'insigne de Kumo, elle est préparée pour cet entraînement particulier que le samouraï de l'ombre leur promet.

_________________

“ Oh purée il joue le grand jeu avec l'estrade en plus, tout pour compenser son complexe de taille c'est sûr ! ”

Et il commença son discours de mise en contexte, le silence régnait parmi les personnes l'écoutant lorsqu'une personne gueule « ON S'EN BAT LES COUILLES ! » avant de courir pour se retirer du terrain d'entraînement, échappant ainsi à la vue de quiconque voulait l'attraper. Qui sait, peut-être était-ce simplement un petit insolent de jeune genin ou un aspirant qui n'a rien compris au respect de la bienséance. Mais la banshee le sait, elle, que c'est juste une vaste blague pour essayer de décrédibiliser le Nara, pour le tester et comprendre ses réactions.

Minako attendait, de son côté, qu'il cesse de tourner autour du pot : qu'il crache le morceau et montre ce qu'il veut enseigner. Et lorsque celui-ci se donna en spectacle en montrant une ombre assez particulière prendre possession de sa partie gauche, elle n'eut aucune réaction physique. Cependant, à l'intérieur, elle se méfiait. Elle avait besoin de comprendre de quelle manière une capacité peut avoir une réaction unique en fonction de la personne. Comment cela fonctionne-t-il ? Est-ce comme un sceau ancestral dont le pouvoir reflète l'âme de l'esprit ?

« J'ai décidé de vous faire chier aujourd'hui, vous ne serez plus seul à jouir de cette puissance-là. »

Contente, Minako s'est approchée du Nara. Sa démonstration est sympathique mais il lui faut plus. Il lui faut tout comprendre et elle devait s'avancer davantage pour montrer sa présence, elle s'impose donc comme étant fière de faire partie de l'armée de Kumo, emplie d'espoir d'améliorer leurs rangs.

« Hum, pas mal cette mise en bouche, mais dites-moi, que ressentez-vous en montrant cette nouvelle capacité ? Disons que ça donne envie de se pencher sur le sujet et j'ai besoin de savoir à quoi vous pensez en activant cette fameuse libération d'ombre et comment vous vous sentez en cet instant. Et ne me dites pas rien car je ne vous croirais pas ! »

Minako était fière de se pencher sur le sujet, pour la science humaine elle devait se positionner par rapport à la psychée humaine. Celle de Aizen notamment pour aujourd'hui, d'autant plus qu'il connait son sujet d'étude au nom de la criminologie et du kyuubu. Elle pensait bien que son approche serait utile pour connaître l'enjeu de creuser sur un tel art du ninjutsu.

_________________
Ne me mets pas dans une situation où je dois te montrer à quel point je peux être sans cœur.
Tu ne me regarderas peut-être plus jamais de la même façon.


Main Ost Fight Ost
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Daishi Ken
Daishi Ken

Kumojins, éveillez-vous ! Empty
Ven 11 Nov 2022 - 18:14
— QU’ELLE FOUTRECUL ! Ronchonna Ken
Il avait dans les mains une invitation de Aizen, il en avait fait a chaque fois la cuisante expérience. Trahison, vantardise… On se rappellera de l’église lorsque le Nara clamait avoir les connaissances qu’il était en pleine lumière, que quiconque ne pensait pas comme lui était dans la caverne sombre, aveugle dans les ténèbres.

Ken avait les deux mains sur le courrier prêt à la déchirer sans trop réfléchir une fois à la maison, quand il n'étaient que deux, Minako et lui. Quand Minako lui demandait ce qu’il allait faire. Il était même prêt à déchirer l’invitation de Minako mais son cœur le lui avait interdit. Aurait-il pu seulement regarder Minako dans les yeux. En l’insultant, en prenant sa décision à sa place. Aurait-il pu encore se considérer comme son égal s' il avait déchiré les deux courriers? Au lieu de ça, il accepta de retirer ses œillères et de l’écouter.

L’homme d’ordinaire, prompt à l’énervement quand il s’agissait du foutriquet d’Aizen, suivis les conseils de sa psychologue, Hamari qui lui avait suggéré de s’ouvrir aux autres, comme il s’est ouvert à Kiwe’an. Il n’avait pas fallu plus de dix minutes a Minako pour l’aider à voir les perspectives de la ruse. Il était presque estomaqué par tant de fourberies, elle, qui donnait l’impression de manger Aizen, boire Aizen, combattre Aizen, vivre Aizen. La, une fois de plus, il allait en bouffer de l’Aizen. Pourquoi ne le lui avait-elle jamais parlé de cette ruse? L’avait-elle fait? Est ce lui qui n’avait jamais rien voulu entendre?
Ses arguments étaient juste parfait ! Utiliser Aizen comme ce monstre croit utiliser les Kumojin… extraire ses savoirs et un jour, pourquoi pas… De plus, Minako parlait de se moquer de lui. Ken ne put alors refuser l’invitation. Ses deux mains se séparèrent du papier qui tomba sur le guéridon. Il n'était pas joyeux à l’idée de revoir l’autre tordue, mais, il voulait tenté de changer son fusil d’épaule, de réaliser ce nouveau genre de, genjutsu, dont Minako semblait si experte.

— Bien, nous irons donc… Lâcha til un peu circonspect mais prêt à jouer le jeu.

Minako alors fini de l’achever par des arguments bien plus percutants.

- Ecoute, c’est bon, je t’ai dit que je vais essayer…. se fâcha t il sans le vouloir.

Aussitôt son visage changea en tristesse. Il caressa le visage de sa femme.

— Pardon, ta raison, je vais essayer se…. GENJUTSU… c’est vrai que jusqu'à maintenant, clament ouvertement ma haine envers cette vermine qui m'a fait perdre plus d’une fois la face. Je ne perdrais plus face à lui. Chaque fois qu’il me fera tomber, je me relèverai plus puissant que jamais.

Il embrassa Minako avec sa passion habituelle. Il lui fit un sourire et se dirigea vers la cuisine avant de bifurquer vers les toilettes.

— Je ne sais pas si c’est l’idée de le revoir qui me fait ça mais j’ai besoin d’aller aux toilettes tout d’un coup ! Il esperait que Minako avait au moins sourit avec se trait d’humour. C’etait, certes, pas sa meilleur vane, mais, elle lui fit avoir un grand sourire.

En réalité, Ken s'était sans se rendre compte, mis à choisir le jonin comme ennemi intime, une personne que l’on adore haïr dans le but de se perfectionner. Une personne qui serait pour les mois, voir, année à suivre une cible à battre sur tous les domaines possible en ninjutsu. Nara contre Onkyoton, ombre contre onde. Au fond de lui, il savait que s' il avait gardé son sang froid ce jour-là, il aurait gardé son bandeau en ne commettant aucun crime. Toutefois ça n’excusait en rien l’abandon du traître Aizen. L'événement, au cœur de cette haine positive. Peut-être qu’un jour Aizen lui dira pourquoi il a refusé d'endosser son rôle de chef d'équipe lorsque Ken en avait eu besoin. Ne pas le savoir d’un autre coté, lui permettait de nourrir le challenge, qu’un jour, il puisse poser son pied sur la figure du jonnin vaincu. Voir même, pouvoir poser son postérieur sur sa joue et en lui en lâcher une.

D’un autre côté, il avait constaté combien cette étrange psychologie mettait Minako de plus en plus à mal. Visiblement, il avait été incompris. Il ce dit alors que pour le bien de sa femme, il allait devoir césser cet attitude envers sujet de Aizen. Trouver une nouvelle source de motivation, moins, destructrice, moins, malsaine. Minako était souvent d’excellent conseil. alors lorsqu'elle lui demanda de la suivre, Ken ne se voyait pas faire autrement. De plus, Aizen parlait d'une nouvelle capacité ninja, enfin, c'était la conclusion qu’il s’en était faite.

***
Au lieu du rendez-vous
***

C’est avec un kunai dans l’estomac que Ken vit à nouveau le vantard qui avait visiblement oublié de gonfler ses chevilles en remerciant les ninja d’avoir répondu à son appel. Cependant il ne lui a fallu pas plus de cinq minutes pour parler de lui même. Aizen fanfaronnait devant son “terrible sacrifice”, ce "danger", alors que le seul danger que Ken l’imaginait faire, est de changer de slip chaque matin.

La main de Ken sera son kimono, plus le temps passait, plus il en avait marre de cet attitude hautaine, faire venir des gens pour leurs vomir à la figure “m’voyez comment j’ai risqué ma viiie?” Il cherchait quoi ? Cependant, une voix de baryton s’éleva. Ken le connaissait trop bien cette voix. Luci Han, frère de Tenshin . Deux frères à l'esprit radicalement différent. Luci Han avait un tempérament de feu, un genin, lui aussi suivi par la psychologue Hamari. Précisément pour lui apprendre à canaliser cette colère lui aussi. Le frère de Luci Han, Tenshin, passé depuis peu Chunnin, était bien plus calme, plus posé. Peut être était- ce dû à sa formation de moine d’Isonade? Le céleste semblait vouloir calmer son petit frère, il s’excusa auprès de Aizen en se courbant humblement, tout en silence, avant de courir furieux afin de retrouver Luci.

Ken devait reconnaître au moins ça, a son ennemi intime, il ne semblait pas le moins du monde démonté par l’attitude de Luci. Soudain, Ken fit de gros yeux, se rendant compte de ses progrès. Un an en arrière, non, six mois en arrière, il était à la place de Luci entre un de cracher sur Aizen, sur l’estrade du Kugen alors que ce dernier officiait pour le bien des adeptes de la lumière. Il se souvenait d’avoir froissé de nombreuses personnes en agissant tout comme Luci. Dans une guerre destructrice et idiote envers Aizen, il était le seul à combattre. Peu à peu, sa main lacha les plis de son kimono, le coeur emplis d’une once de fierté. Si peu de temps, et il avait eu l’impression d’avoir gagné des années de sagesse.

"Merci Hamari, merci Akagi, merci Minako… merci a toi Kiwe’an. Je ne serais rien sans vous tous. Merci pour tout ce que vous m’avez apporté.
A peine Ken avait-il constaté son changement que Aizen se mit à hurler un mot vraiment étrange “Bancale” Ken fronça des sourcils, avait-il bien entendu? Pourquoi Aizen s'était mit à crier Bancale? Non il a du crier autre chose, mais quoi? A peine avait-il le temps de s'interroger sur la nature de son cris que face à lui, la nuit semblait tombée partiellement, alors que derrière lui, le jour était bien présent. Ce fut comme si Aizen, avait absorbé une partie du jour. Non, c'était bien plus subtile que ça. Une ombre bien plus sombre qu’une ombre, une ombre faite à partir d’ombre. Une tel noirceur, palpable, comme si l’ombre avait pris vie. Étrange progéniture pour un sois disant adorateur de la lumière que de pondre une ombre plus sombre que nul autre ombre.

Ken fut abattu, l’intervalle de puissance entre lui et Aizen, s'était largement agrandit, si d'ordinaire, il se voilait la face, les œillères à son visage se disloquèrent intégralement. Les pieds de Ken semblait rencontrer du vide, il eut comme un vertige. Pour la première fois, Ken a constaté qu’il n'était qu’une fourmis face à un dieu. Où son valeureux adversaire avait-il bien pu aller afin d’obtenir une telle puissance? Lui qui avait fait de tels progrès, il eut la cuisante sensation de n’avoir finalement fait aucun progrès.

Le cœur de Ken s’agita, son estomac se retourna, l’esprit combatif de Kiwe’an prit le dessus. Une vague de rage emplit le corps de l'humain. Une lutte s’engagea le temps d’un instant. L’animal voulait sortir pour punir la lâcheté de Ken d'une part, mais aussi, pour confronter son adversaire, l’évaluer. Kiwe’an fixa Aizen comme une proie. Le chasseur voulait accrocher la tête de l’humain sur son dojo, au dessus de son lit. Bien qu'il se dit que Minako serait peut-être contre de dormir sous le visage cadavérique d'Aizen. Ken voyant qu’il perdait pied accrocha la main de Minako comme pour l’appeler au secours. Sa main se serra sur celle de la femme. Il reprit alors avec difficulté les exercices appris avec Hamari. Toutefois, son visage fut marqué des stigmates Yasei. Des petit points noir clairsema son visage, plusieurs secousse envoya son visage en arrière, son ventre semblait se déchirer comme si Kiwe’an l’ouvrait de l’ intérieur. Il émit alors des bruits de gorge immonde, comme si l’homme s’étouffait ou rotait.

Autour de lui, les gens ne savait pas où il se trouvait, derrière eux, il y avait un homme faisant des son de gargouillis et de rot immonde, il semblait possédé par un démon, l’ Akuma semblait s’éveiller au contact du Bankaï d’Aizen. Ken posa un genoux a terre, la douleur intense, la rage d'être si faible, si minable, alors que son adversaire, Aizen, le dominait avec une telle aisance. Peu à peu, cependant, suivant les cours d’ Hamari, réussit à contenir Kiwe’an qui gronda son mécontentement non sans faire cracher les boyaux à Ken qui reçut comme un coup de sabot en plein estomac qui le fit presque vomir.
Ken et Kiwe’an n’en crurent pas leurs oreilles, alors qu’ils luttaient, Minako fit une chose qui les déstabilisèrent tous les deux. L’avait-elle fait exprès? Elle avait lancée un “j’ai décidée de vous faire chier aujourd'hui”. L’homme et l’animal ne s’y attendirent tellement pas, qu’ils explosèrent de rire. La foule fit un pas en arrière pour s'éloigner de Ken. Maintenant l’homme avait un rire effrayant. Les ninja présents pouvaient entendre un rire humain mêlé à des beuglement saccadé bestiale.

Quand l’horrible spectacle prit fin, Ken eut la force de se remettre sur pieds pour voir son ennemi intime avaler par le flan gauche, par sa propre ombre. Il desserra un peu sa main sur la main de Minako. Il trouva Aizen changé, au timbre de sa voix dut à l’ombre. Sa voix semblait légèrement discordante, peut être est ce le contrecoup de ce qu’il avait subi au préalable? Personne ne semblait l’avoir remarqué. Sûrement en a- t-il rêvé alors? Il cracha à terre un morceau de thon qui avait remonté toute l'œsophage pour venir beigner entre ses dents, mêlé à du suc gastrique. Minako le surprit, pour une fois, elle osa le défier. Il avait toujours eu l’impression qu’elle le voyait comme son idole, qu’est-ce qui avait changé? Elle etait si belle, plus divine que jamais. Il en retomba amoureuse. Aizen l’avait mit presque à genou par une simple démonstration alors qu’elle, toujours debout et fière, avait la prestance d’une reine. Il devait lui aussi se montrer royal. Il devait césser de vivre dans l’ombre de Minako, il devait être son crépuscule.

Ken garda le silence. Prenant la main de Minako avec un peu plus de fermeté, se greffa les yeux à ceux d’Aizen, comme il avait envie de lui lancer un genjutsu! Il était de l’avis de Kiwe’an, surement pour cette raison que l’animal avait si facilement lâcher prise. Ils voulaient tous deux une démonstration de se soit disant plein potentiel. Ils n' avaient que faire des paroles ! Aussi surprenant soit-il. Ils voulaient des faits, pas des paroles ! Aizen les avaient déstabilisés par cette démonstration, mais ont ne les y reprendraient plus.

Devait-il lancer son poing à la figure de Aizen pour avoir droit à sa démonstration? l’impatience de Kiwe’an embrument l’esprit de Ken. Toutefois, la main de Minako agissait comme un talisman, le permit de garder son sang froid, de ne faire aucune erreur. Il se contenta d’avancer avec un air de défi. Il savait que Aizen était un traître, il l'avait déjà trahi, cette fois, il s’y était préparé.

_________________
Moi Ken, déclare que dés à présent, mon talent de musicien inondera le monde. Que ma musique atténue les blessures, que mes andante aident à se renforcer, que mon adagio ébranle les cœurs et les esprits. Que mes lento échauffent les amoureux et rajeunit le gâteux. L’Onkyoton réussira là où la guerre VA échouer.


LIVE ONKYOTON DE KEN

.

THEME DE KEN



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11373-daishi-ken-le-taiko-de-kumo https://www.ascentofshinobi.com/t11421-dossier-12457887-daishi-ken
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Kumojins, éveillez-vous ! Empty
Mer 23 Nov 2022 - 15:25

Le Nara plissa les yeux quand un individu osa crier que l’information que voulait transmettre le Nara lui donnait envie de balancer ses parties génitales. Il fut plus blasé qu’outré et soupira. Il se devait de néanmoins agir, il se trouvait devant un publique, qui plus est composé majoritairement de membres des forces Kumojins. Ne pas réagir serait un aveu de laxisme, ce contre quoi il militait à Kumo.
« Ce genre de comportement est inacceptable. »
Et les excuses d’une tierce personne n’y changeraient rien. Le Nara créa deux clones et l’un d’eux se mit à faire un signe puis se mit à la poursuite du fuyard. Il ne lui faudrait pas longtemps pour le rattraper. Inutile de faire la morale face à ce genre de haminerie, il se contenterait de prendre son identité et de remonter son comportement à la hiérarchie pour qu’ils fassent le nécessaire.

Il fallait que tous les shinobis de Kumo prennent conscience que le Yuukan n’était pas une cour de récréation mais bel et bien un champ de bataille.
« Ce genre de comportement est inacceptable. J’ose espérer que ce sera le dernier du genre et que vous conscience de ce qu’il se joue ici. »
Comprenaient-ils ce qu’il était en train de leur montrer ? Le pouvoir partager par le savoir du dernier Gardien des Gardiens lui avait permis de tenir tête seul face à Tôsen, ce que personne n’avait réussi jusqu’ici. Etant devenu statut et donc étant mort à la suite de cet affrontement le Nara était, avec les autres présents à ce combat, représentait l’un des derniers vestiges de ce savoir. Et les possibilités qu’il offrait étaient innombrables, donc il n’insisterait pas face à ceux qui ne se sentiraient pas à la hauteur.

Ainsi les remarques de Minako tombèrent mal. Déjà qu’il n’aurait jamais accepté qu’elle parle de la sorte le contexte ne lui permettait encore moins. S’attendait-il à devoir jouer au baby-sitter en venant ici alors que lui pensait se retrouver face à des ninjas d’élite voulant devenir plus puissant pour accroître leur capacité à protéger les intérêts de Kaminari.
« Pour qui tu te prends Genin Zaiki Minako ? On n’a pas élevé les bichêvres ensemble alors reprends toi et revêts-toi d’un comportement acceptable. »
Il la défié du regard, à quoi jouait-elle ? Elle qui avait tant gagné en maturité que voulait elle prouver en ce comportement comme cela devant tout un groupe ? Son air se faisait stricte et dur et c’était renforcé par la moitié di visage recouvert par cette ombre à la silhouette diabolique.
« Bien, pouvons-nous retourner au sujet principal ? »
Le Nara s’adressa à tous, en guise de dernier avertissement. Il ne cachait pas son agacement, voir ces gens qui étaient censés représenter l’avenir de Kumo agir de la sorte avait le don de l’échauffer.

Finalement le Nara prit enfin le temps de se concentrer sur Ken qui comme d’habitude ne manquait pas de se faire remarquer. Si bien qu’il fit fuir plusieurs personnes. Mais cette fois ça semblait être malgré lui, comme s’il se battait contre quelque chose à l’intérieur de lui. Le deuxième clone du Nara se rapprocha du Genin pour l’observer.
« Que t’arrives-t-il ? »
Le clone plissa les yeux, était-il possible qu’à la simple vue de son pouvoir le Nara avait éveillé quelque en lui ? C’était fort possible. Si Aizen avait dû toucher le Gardien des Gardiens pour bien ressentir ce pouvoir si particulier ça n’avait pas été le cas de cet Iwajin, Yugure, qui lui avait su s’éveiller avant.

Observant la situation l’original, accompagnée de son ombre maléfique, se rapprocha à son tour du Daishi. Il attendit qu’il se reprenne puis lui demanda.
« Touche cette ombre. »
Il se tourna aussi vers Minako.
« Toi aussi. »
C’était en touchant ce pouvoir qu’ils pourraient au mieux le ressentir. Mais le comprendre n’était pas suffisant. Il fallait se l’approprier. Le Gardien des Gardiens avait indiqué qu’il fallait écouter son cœur. Lui avait écouté son esprit. Mais dans tous les cas il fallait comprendre qui on était vraiment au fond de soi et laisser cette âme se libérer pour se transcender et éveiller ce nouveau pouvoir.
« Ressentez ce pouvoir par vous-même. Et tentez de le comprendre puis de reproduire la sensation en vous. Ecoutez votre cœur, votre tête ou que sais-je encore. Le plus important : écoutez-vous, comprenez qui vous êtes vraiment au fond. C’est seulement en comprenant et en acceptant votre réelle nature que vous pourrez vous éveiller et libérer votre plein potentiel. »
Il attendait et les observait, comment allaient-ils manifester la compréhension de ce pouvoir ?


Spoiler:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

Kumojins, éveillez-vous ! Empty
Sam 26 Nov 2022 - 13:10
Minako ne regrette en rien ses paroles. Elle voulait simplement le tester, le jauger sur ses paroles. Elle ne comptait pas le lui expliquer ni s'excuser, il se débrouillera tout seul pour comprendre ce que cherche la genin en question. Elle ne baissait pas les yeux et gardait cet air de défiance calme sans aucune once d'agacement ni de honte, rassurée tout de même de voir que le Nara restait quand même humain malgré cette apparence étrange. Elle refermait les paupières et soufflait comme pour expliciter son ressenti. Enfin un jonin qui, avec Akagi, avait une véritable autorité. C'était ô combien rassurant.

“ Ce n'est pas une petite merde. Il agit avec calme en exprimant son mécontentement et je devrai faire de même rien que pour ma santé mentale, qui se porterait bien mieux ainsi. ”

Mais elle a vite fait de poser ses yeux sur son bien-aimé qui serrait sa main gauche fermement comme pour tenter de se ressaisir. Kiwe'an avait l'air de vouloir affronter le pouvoir de Aizen, d'un sens elle ne voulait pas lui en empêcher mais d'un autre côté, ni l'animal, ni l'humain n'était en symbiose totale. Ce n'était aussi pas le moment pour se battre dans l'immédiat. L'esprit lié à sa main gauche ressentait donc pour la première fois la puissance du chéri de Minako et était rassuré de voir une complémentarité dans leur duo mais était inquiet de savoir que celui-ci était encore en combat interne. Il espérait que le yasei réussirait à être en paix avec lui-même. Minako caressait le dos de la main de Ken avec ses doigts, davantage concentrée à le calmer, voulant intérieurement le rassurer car elle n'était en aucun cas vexée, bien heureuse que son test soit fructueux. Peut-être bien que cette étrange ombre avait éveillé une nouvelle facette de l'esprit bestial du buffle en effet, auquel cas Ken éclaircira la lanterne des deux bruns. Elle croise les doigts pour que Ken utilise de nouveau la méthode de respiration pour se reprendre correctement, et de sa main droite, elle tient le bras de Ken qui longeait le sien comme pour que Samanosuke caresse Kiwe'an. Lui aussi appréciait l'animal.

Minako n'a pas eu de réponse à ses questions, cela dit le Nara voulait que le duo ressente par eux-même la nature du pouvoir. Elle avait une plus grande facilité parce qu'elle essayait d'améliorer sa sensorialité. Elle dirigea alors sa main droite permettant d'absorber une once de l'ombre de l'enfant déchu du Kougen dont le chakra pouvait se mêler au sien. Ce qui est assez drôle est que l'esprit y étant rattaché n'appréciait guère cette part sombre du Nara, qui semblait en inéquation avec l'art du bushido. Si c'était ce qui avait de plus profond dans le cœur de chaque humain, alors celui de Aizen frôlait le néant. Au moins le jonin avait de la conviction et avait un esprit assez puissant pour combler ce vide. À moins que cette manifestation de l'ombre ne soit le fruit d'une croyance que l'homme tient fermement, auquel cas son cœur est écouté d'une certaine mesure.

Un battement de cœur résonne dans tout le corps de Minako. Puis un autre.. et encore… jusqu'à ce que le métronome cardiaque se fasse entendre à un faible périmètre autour d'elle. Que ce soit Ken, ou Aizen, ou peut-être d'autres qui ne sont pas bien loin, pourraient entendre et en subir un effet inconnu. La résonnance sonore mit mal à l'aise la concernée se sentant nauséeuse. Elle ne sait pas ce que ça implique et ne sait pas si les personnes trop proches d'elle peuvent en ressentir des effets néfastes.

Elle peut littéralement entendre son cœur dans tout son corps.

Elle ressentait de nouveau cette chose qui l'envahissait alors qu'enfant, elle ne maîtrisait pas son chakra. Elle qui gueulait tout le temps sans maîtrise, qui devait être enfermée dans le temple oublié de Kaminari, là où les rares adeptes de Izanami venaient prier. La Banshee se souvient que selon certains Nara qu'elle avait rencontré, le pouvoir des ombres venaient du Yomi, tout comme ces crises vocales venaient d'un don de Izanami elle-même qui a fait de cette enfant sa messagère. Durant ces jours de captivité après avoir rejoint le continent, la demoiselle avait appris à cacher cette partie sombre d'elle-même, par honte et par peur. Minako contrôlait cette chose en utilisant des mudras pour crier et gardait sa part sombre captive au lieu de ne faire qu'un avec elle.

Aujourd'hui, elle eût l'impression que cette chose surnaturelle était réveillée et se manifestait avec ces battements de cœur. Comme si Minako devait s'écouter pour avancer. Elle regardait le sceau de sa main droite revenir à la normale, et par ailleurs aucun des esprits ne pouvaient communiquer avec elle à présent, et inversement. Elle semblait comme perdue, comment allait-elle faire pour obtenir leur aide dans ces moments-là ?

« Comment… Vous… ah… qu'on ne m'approche pas ! » fit-elle savoir en reculant de quelques pas en tentant de lâcher Ken. Alors que la Banshee arrivait habituellement à rester impartiale, la panique était presque palpable. Cette sensation lui rappelait la résonance qui a façonné Mitsai. Et si cette facette n'était que l'ombre d'elle-même et était une sorte d'esprit représentant la banshee en Minako, et que ces deux entités n'étaient en réalité qu'une seule ? Ainsi, si la kunoichi comprenait parfaitement ce pouvoir qui était le sien, alors elle saurait qui elle est et pourrait ainsi donner une bien meilleure impression aux autres, et ainsi, veiller sur les siens.

Cette chose qui prenait possession de Aizen lui semblait de plus en plus monstrueux et enclin à faire tomber avec lui toute personne en enfer. C'était avec une certaine crainte qu'elle devait comprendre et apprivoiser ce pouvoir intérieur qui venait du plus profond de ses tripes.

HRPEn l'état actuel, mon kensho en attente de validation technique est par ici.
À noter qu'à la place de cet hurlement qui devrait activer le kensho, dans ce RP l'activation est faite par le contact avec l'ombre de Aizen.


_________________
Ne me mets pas dans une situation où je dois te montrer à quel point je peux être sans cœur.
Tu ne me regarderas peut-être plus jamais de la même façon.


Main Ost Fight Ost
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189

Kumojins, éveillez-vous !

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission de rang C] Vous faites 200 pas sur le chemin et vous montez la garde ! [Ft Haku]
» [Mission libre D] Ce que l'avenir vous promet, la poste vous l'apporte
» [Convocation] Pouvez-vous retirer le doute, aussi fort vous êtes ? - Meikyû Raizen
» Touristes Kumojins | Yamiko
» Bonus aux nouveaux Kumojins !

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Terrains d'entraînement
Sauter vers: