Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 02. Unité Ouest
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyAujourd'hui à 20:31 par Hyûga Tsuyoshi

» 04. Unité Nord
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyAujourd'hui à 18:15 par Narrateur

» Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyAujourd'hui à 17:44 par Yamanaka Nozomi

» Ambition
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyAujourd'hui à 14:52 par Gentoku M. Yamiko

» Mystérieux rendez-vous | Raizen
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyAujourd'hui à 14:44 par Sharrkan

» 03. Unité Est
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyAujourd'hui à 11:15 par Bakuhatsu Kenpachi

» 14. Signaler un retard/oubli
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyAujourd'hui à 10:10 par Shinrin Kisara

» Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyAujourd'hui à 6:57 par Borukan Ashitaka

» 01. Unité Sud
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyHier à 22:00 par Chiwa Aimi

» Un rouleau anxiogène [Trame ?]
Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] EmptyHier à 19:18 par Narrateur

Partagez

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?]

Noroi
Noroi

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Sam 5 Nov 2022 - 20:13



Une marque mystérieuse


ft. Tsuyoshi & Daiki?




Noroi ne s’était encore pas complétement remise de la suite impromptue d’événement qui s’était produit la veille, mais que cela ne tienne, elle était simplement plus déterminée à retrouver son coéquipier afin de tenter, à son tour, de le sauver en lui retirant cette marque qui semblait lui avoir dérobé sa joie. Ainsi armé de ses nouvelles connaissances, la jeune Hermite arpentait, le pas bondissant, les rues du village de la roche jusqu’à ce qu’elle arrive enfin en vue de l’académie Hashira où elle agrippa l’un des nombreux aspirants qui, en échange de quelques piécettes, accepterait volontiers de porter un message pour elle à qui de droit.


Après une brève négociation, une poignée de ryos changea de main accompagnée d’une missive adressé à nul autre qu’au Taisho du Sazori, Hyûga Tsuyoshi puis, la jeune femme se dirigea vers le point de rendez-vous qu’elle avait indiqué à l’intérieur de la dite missive, un endroit discret aux cœurs des quartiers désolés qu’elle affectionnait grandement depuis son arrivée au village, les serres Iwajines où elle se rendait quotidiennement afin d’aider à la maintenance générale tout en développant au passage ses connaissances alchimiques.


Une fois sur place, elle salua brièvement l’homme qui occupait le rôle de gardien avant de se diriger non pas vers les profondeurs du bâtiment comme à son habitude, mais plutôt vers le semblant de pièce qui faisait office de salon pour le bâtiment avec une paire de fauteuil confortable, quelques bibliothèques croulant sous le poids de leur contenu, une table de travail ainsi qu’une vieille chaise de bois trônant dans un coin et une seconde table, bien plus modeste, séparant les deux fauteuils.


Après une rapide analyse des assises potentielles, la jeune femme prit finalement place dans l’un des deux fauteuils avant de sortir une série de parchemin qu’elle étendit ensuite sur la modeste table devant elle avant d’en agripper un et d’en lire le contenu, une légende à propos d’un sceau permettant de sceller certains types de chakra, ne quittant le document des yeux que pour porter un regard vers la porte, nerveuse à l’idée que l’on ne réponde pas à son appel.



...
Lettre en question
@Hyûga Tsuyoshi


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Sam 5 Nov 2022 - 22:02
Hyûga Tsuyoshi était sorti presque à la hâte du quartier Hyûga. Il avançait à pas certain, vifs vers l'endroit où il avait été si gentiment convié. Depuis son retour, quelqu'un avait rythmé ses journées de façon plutôt intenses : Noroi. Cette dernière avait été la première à démontrer de la confiance naturellement, peut-être naïvement, envers lui dès son retour. C'était encore elle qui avait déniché, il ne savait comment, Toph lorsque celle-ci avait posé les pieds à Iwa. Etait-elle toujours au bon endroit au bon moment ou était-ce aussi un pouvoir que lui conférait le joyau, le bijou...

*Tiens à bien y réflechir, il y a bien quelque chose que l'on pourrait faire ensemble.* Pensa-t-il. Il continuait à marcher, laissant la nouvelle idée qui lui avait été inspirée, prendre rapidement de l'ampleur dans son esprit. Oui, c'était certain, l'idée était bonne, faisable, réalisable. Elle pourrait rapporter énormément sur bien des plans. Seulement, il faudrait en amont que Noroi comprenne les tenants et les aboutissants et ait la vision de voir aussi loin que lui. Par ailleurs, avant de lui présenter cette idée, Tsuyoshi devrait au moins s'assurer que son lien avec la kunoichi était bon à défaut d'être parfait.

Pendant qu'il réfléchissait à ce tout nouveau projet et que bien entendu son esprit s'en était allé vers celui qu'il fallait encore développer : le projet de banque, le Hyûga avait fini par arriver à Iwajuku, là où il avait été convié. Il lui fallait se rendre à la serre. Il n'y était jamais allé, mais il savait qu'elle existait. Après tout, il était probablement l'un des hommes les plus informés d'Iwa. Trouver la serre ne fut pas très ardu. Ce fut réalisé. Il parvint donc à la porte, devant le gardien de la serre.

_ Bonjour. J'ai été appelé ici par une certaine Noroi... Peut-être la connaissez-vous et l'avez-vous croisé par ici ? Questionna le Hyûga.

Le gardien décrivit physiquement Noroi, le Hyûga acquiesça, oui il s'agissait bien d'elle. Le gardien lui permis d'entrer afin d'aller rejoindre celle qui serait probablement, il le pensait aussi, une conquête du bonhomme.

Entré à l'intérieur, le Hyûga jeta un œil au bâtiment et à ce qui se trouvait à l'intérieur. Il admira le travail qui était réalisé en ce lieu.

_ Noroi ? Es-tu là ? Demanda t-il. Il s'avançait prudemment. Bientôt il activerait son Byakugan. Oui, il se sentait plus confortable avec...

_________________
Spoiler:


Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Noroi
Noroi

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Sam 5 Nov 2022 - 22:36



Une marque mystérieuse


ft. Tsuyoshi & Daiki?




Rapidement la cohue perpétrée par l’arriver de son invité sortit la jeune femme de son étude, mais avant qu’elle ne puisse déposer le rouleau qu’elle tenait dans ses mains pour aller accueillir comme il se devait l’un des dirigeants du village, ce dernier avait pénétré dans le bâtiment et l’appelait. Réalisant qu’il lui était désormais inutile de se lever, elle se contenta simplement de lui répondre.


Ici dans le… salon ? …

Quelques instants plus tard, l’homme pénétra dans la pièce et la jeune femme lui présenta le fauteuil se trouvant directement devant elle puis la jeune Hermite attendit qu’il y prenne place, son regard cherchant quelques instants la présence du jeune Iranos avant de se reconcentrer sur le Hyûga qui lui faisait face.


J’en conclus que vous n’avez pas trouver Daiki par vos propres moyens…

Reportant son attention sur la table se trouvant entre les deux Iwajines, la jeune femme agrippa le parchemin qu’elle y avait déposé quelques instants plus tôt et le tendis en direction de son invité.


Lors de la mission où j’ai acquis mon… Rubis… J’étais accompagné de deux autres genins du village. Mon coéquipier du Gosei 25, Iranos Daiki en faisait partit. Lors d’un affrontement contre un ennemi, il s’est vu apposé une marque ressemblant étrangement à celle-ci et, depuis, il semble avoir perdu la joie qui l’habitait…

Agrippant un second rouleau, la jeune femme le déroula avant de l’étendre sur la table, se servant de deux volumineux livres traitant du fuînjutsu pour le tenir en place et révélant un croquis rapide de ce qui avait tous les airs d’un sceau de haut niveau, semblable en de nombreux points à celui dessiner sur le parchemin qu’elle avait tendu quelques instants au Hyûga.


C’est un croquis de mémoire puisque je n’ais plus revu Daiki depuis notre retour de mission… J’ai assumé qu’il s’agissait d’un sceau …

La jeune femme agrippa un parchemin vierge puis composa une courte série de mudras avant d’apposer sa main sur ce dernier, y dessinant un simple sceau explosif. Puis elle enchaîna immédiatement avec une seconde série de mudras avant d’apposer de nouveau sa main sur le parchemin, dissolvant son précédent sceau presqu’immédiatement.


...



J’ai donc recherché les sceaux jusqu’à ce que je tombe sur celui-ci, une technique me permettant d’effacer un autre sceau… Je voulais essayer d’effacer la marque de Daiki, mais je n’arrive pas à le retrouver et mes capacités de traqueuse ne sont pas réellement ma force... Accepteriez-vous de m’aider ?


...
@Hyûga Tsuyoshi


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Sam 5 Nov 2022 - 23:54
Le Hyûga avait finit par entendre le son de la voix de la kunoichi. Elle disait être dans le salon, un endroit aménagé pour accueillir les invités. Des fauteuils, une table et certainement le nécessaire pour le confort tel que des ustensiles pour le thé. Mais de thé, il n'y en aurait guère. La mine des mauvais jours, un sérieux qu'il ne connaissait pas à la jeune femme, le Hyûga remarquait tous les détails comme celui de constater que la jeune femme n'avait pas bougé de son siège et l'invitait à s'asseoir. Le Hyûga considéra le siège qui lui était proposé. Il déclina d'un hochement de tête et d'un petit sourire naissant sur le visage.

_ Je crois que je vais rester debout, d'autant plus qu'on ne restera guère longtemps ici... Il n'aimait pas trop l'ambiance, il ne savait pas pourquoi. Etait-ce parce qu'il s'était monté des films dans sa tête à un moment ou parce qu'il réfléchissait encore à ses projets pour la jeune femme. Découvrir une autre facette de celle-ci était intéressant en tous cas.

_ Non, je n'ai pas pris la peine de le chercher sans en savoir plus... Dis moi tout Noroi... Dit lentement le Hyûga tandis qu'il marchait vers le mur et observait dans le détail tout ce qui se trouvait dans cette pièce. Il ne perdait cependant pas un détail des faits et gestes de la kunoichi, et c'est ainsi qu'il pu voir le parchemin qui lui était tendu. Il s'en saisit et le lu en diagonale vite fait. Noroi déjà poursuivait et s'expliquait. Une mission au cours de laquelle elle avait reçu ce fameux rubis, cette même mission avait vu son collègue être comme limité par une technique fuinjutsu. Il en eut rapidement la confirmation. Noroi venait d'étaler un parchemin dans lequel elle avait tenté de reproduire un sceau complexe. Pour un maître en fuinjutsu, reconnaître un sceau de ce niveau n'était pas difficile, même si le croquis n'était pas fidèle au tracé près.

_ Je vois... Se contenta-t-il dire. Il ne réagit pas à la démonstration de Noroi. Il comprenait et intégrait simplement le fait qu'elle maîtrisait le fuinjutsu jusqu'à un certain niveau mais que malgré ses recherches et toute sa bonne volonté, elle n'avait pu apporter une solution au problème de son collègue. D'ailleurs n'était-il que cela pour elle compte tenu du fait qu'elle semblait réellement impactée par les soucis et la disparition du dénommé Daiki.

Activant son Byakugan, le Hyûga laissa sa main trainer sur le croquis. Il avait déjà hâte de rencontrer ce Daiki et de voir de lui-même le sceau qui probablement devait le limiter dans ses capacités.

_ Dans la même mission tu obtiens ce rubis et ton ami a cette mésaventure... Il se tourna vers Noroi subitement. Et si chemin faisant tu m'en disais plus sur cette mission ? Questionna t'il. Il voulait bien en savoir plus, mais son petit doigt lui disait que cette histoire serait plutôt particulière et ce, sur bien des domaines. Peut-être le récit sera-t-il long, époustouflant ?

_ Allons-y... Si tu sais où il habite on pourrait s'y rendre directement. Peut-être l'y trouveras-t'on ? Sinon passons devant l'Académie que je demande aux Sazori de retrouver Daiki. S'il est dans Iwa, ils le débusqueront rapidement. Avait-il dit avec confiance. Rendant le parchemin qui lui avait été tendu, le Hyûga ouvrit la voie et se rendit directement vers la sortie, prêt à l'action.

_________________
Spoiler:


Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Dim 6 Nov 2022 - 19:11
Parfois, alors que la vie semble s’acharner sur le sort d’une personne en particulier, il est naturel de retrouver cette personne en train d’effectuer une vieille habitude. Un truc qui s'est perdu avec le temps, alors qu’on était trop occupé ou que les circonstances nous ont éloigné de cette pratique, ce qui en fait un passe-temps idéal sur lequel retomber dans ses moments plus sombres. Malgré plusieurs événements qui allaient de son côté, c’est dans cette transe particulière que se trouvait le jeune Iranos, accompagné seulement de bruit métallique qui serait désagréable pour la plupart des gens, mais qui pour lui représentait un genre d’espace saint, contrôlé et familier.

Autour du jeune homme, un décor d’artisan du métal, un atelier de forge. Il était allé voir Tama, et du même fait, avait emprunté un peu d’espace et quelques outils à son père, le forgeron. Le bruit métallique qui se répétait sans cesse était celui d’une pierre à aiguiser qui frottait sur ses outils de ninjas. Il les achetait tous, un par un, avec une minutie que seul un adepte du Jettojutsu pouvait canaliser. Il savait exactement ce qu’il voulait, alors pas d’erreur, pas de raccourci et surtout pas de presse… La perfection prend du temps, comme on dit… et dans son état, il n’en avait que trop.

La nouvelle avait dû se répandre, car depuis sa mission et l'arrivée de son handicap, il n’avait reçu aucune missive pour une mission… heureusement qu’il pouvait toujours se rendre utile avec l’échoppe de son père, sinon il serait un véritable poids.

Il chassait les pensées sombres avec une tâche minutieuse et monotone, et bien que ses yeux trahissaient une concentration sans faille, il arborait tout de même un sourire. Il avait vécu sans son assimilation avant, mais il serait bientôt temps de trouver quelqu’un pour l’aider… Après tout, son métier est celui de shinobi, et une reconversion serait embêtante, surtout avec tout ce qu’il a déjà appris.

Mais cette marque… Il l'avait fait voir par quelques médecins, et ils avaient noté qu’il faudrait quelqu’un avec des connaissances avancés en Fuinjutsu pour la retirer… et le seul qu’il connaissait c’était Teruyo… qui était apparemment partie en mission secrète. Il faut dire que beaucoup de gens manquaient à l’appel ses temps-ci, et que l’Iranos manquait de visage familier par moment… Teruyo, Rin, Kisuke et même Yanosa lui manquait… et puis Noroi, qu’il n’avait pas vue bien qu’il se doutait qu’elle devait être dans le village quelque part… ils auraient peut-être dû échanger leurs adresses… si la jeune femme pouvait encaisser un choc social aussi lourd qu’un garçon de son âge qui lui donne son adresse.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Noroi
Noroi

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Mar 8 Nov 2022 - 17:20



Une marque mystérieuse


ft. Tsuyoshi & Daiki?




Visiblement, le récit de la jeune femme avait été en mesure de capter l’attention du Hyûga et, avec le recul, la jeune femme en comprenait bien la raison ; Dans une même mission, son collègue avait été victime d’un fûinjutsu de haut niveau tandis qu’elle était entrée en possession d’un rubis qui lui permettait de temps à autre d’entendre les pensées de ceux qui l’entourait. Nul doute que le responsable des services de renseignements du village caché de la roche soit intéressé à en apprendre davantage.


Puis, une question en apparence risible de l’homme fit monter le rouge au visage de la jeune femme alors qu’elle réalisait, bien malgré elle, qu’elle n’avait jamais réellement pensée à chercher Daiki là où il habitait car elle ignorait tout de cet endroit. C’est donc d’une voix bien moins assurée qu’elle exposa son échec au Hyûga tout en rapatriant rapidement les documents qu’elle avait étalé sur la table basse pour ensuite les jeter sans réelle distinction dans un sac à bandoulière qu’elle enfila prestement.


Ce serait une bonne idée… Je ne sais juste pas où il habite… Peut-être que l’information est disponible à l’académie je vous suis.

Sur ses mots, la jeune femme suivit l’homme à l’extérieur et, une fois le seuil de la porte des serres iwajines passées, celle-ci le rattrapa pour venir se placer à sa hauteur, se rappelant soudainement qu’il avait émit le désir d’en savoir plus sur cette mission remplie en rebondissement que le trio de genin avait effectué quelque temps auparavant.


Pour ce qui est de ma dernière mission… Iranos Daiki, un autre genin… Ama…Amagawa je crois… et moi-même avons été mandaté pour porter assistance à un groupe d’archéologue qui venait de tomber sur une porte sceller par ce qui ressemblait à un vieux sceau shinobi… Durant l’allée je me suis occupé de la reconnaissance et, après avoir évité de nombreux pièges naturels, nous avons pu observer de la fumée provenant de notre destination. Nous avons donc augmenté la cadence, mais lorsque nous sommes arrivés sur les lieux, le campement était un véritable carnage.

La jeune femme prit une légère pause, plus dans une optique de chercher la bonne façon de décrire les événements qui s’en était suivit qu’en raison d’un quelconque poids émotionnel que ses événements pourraient avoir eu sur sa personne car elle reprit la parole d’une voix toujours neutre, comme si elle ne faisait que lire un rapport quelconque.


Rapidement j’ai effectué un clonage afin de parcourir le campement à la recherche d’un survivant pouvant potentiellement nous révéler ce qui s’était produit tout en piégeant l’entrée des ruines à l’aide de sceaux explosifs au niveau des pierres angulaires soutenant la structure car il était évident vu la fraîcheur du massacre et l’absence de l’objet principal de notre mission, le sceau scellant les portes des ruines, que les responsables se trouvaient probablement encore dans celle-ci.

L’Hermite marqua une nouvelle pause tandis qu’elle se remémorait les événements qui s’en était suivit, cherchant à regrouper les souvenirs de ses propres clones avec les siens afin d’obtenir la vision la plus juste de ceux-ci. Puis, une fois cette tâche mentale terminée, la jeune femme reprit la parole sur le même ton neutre.


Une fois ma tâche terminée, les souvenirs d’un de mes clones me sont revenu pour m’apprendre l’existence d’un survivant qui semblait toutefois très mal en point. J’ai donc attrapé un kunaï appartenant à Daiki avant de me diriger le plus rapidement possible dans la direction de ce dernier. Une fois sur place, je me suis servi de l’arme emprunté à mon compagnon pour découper mon par-dessus en lanière avant de tenter de cautériser la plaie béante de l’homme sans succès.

Les souvenirs des derniers moments de l’homme lui revinrent brutalement en mémoire et la jeune femme ne put s’empêcher d’afficher pour une première fois depuis plusieurs minutes une expression troublés. Ce fut donc avec une voix légèrement émotive qu’elle reprit son rapport de mission.


Malgré tous mes efforts, il était évident que sa plaie était bien trop sévère pour lui permettre de survivre. Toutefois, la douleur était si intense qu’il n’arrivait pas à avoir un discours cohérent, j’ai donc fait la seule chose pertinente dans ce moment, j’ai utilisé une substance anesthésiante afin de limiter sa douleur. Malheureusement, la gestion de mes ressources n’étant pas réellement ma force, je me suis retrouvé à cours de chakra et j’ai perdu conscience à ce moment, le reste des événements m’a été compté sur le retour par Daiki et puisque nous cherchons justement à le rejoindre, il serait probablement mieux que je laisse celui-ci vous décrire ceux-ci.

Terminant enfin sa partie du rapport, la jeune femme réalisa que le duo avait désormais pénétré dans l’enceinte de l’académie et une partie d’elle ne put s’empêcher d’être surprise car la jeune Hermite n’avait aucun souvenir du parcours entre les serres Iwajine et ce bâtiment phare du village de la roche.


D’ailleurs… J’aimerais vous remerciez pour votre aide. Si jamais je peu me rendre utile, n’hésitez pas à me demander.


...
@Hyûga Tsuyoshi


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Mer 9 Nov 2022 - 23:34
Le Hyûga découvrit quelqu'un de très cartésien. La kunoichi produisit un argumentaire solide sur la mission périlleuse qu'elle avait réalisé en compagnie de ce Daiki mais aussi d'un nom qui ne lui était guère inconnu : Amagawa Ando. La lumière se fit alors à tous les étages immédiatement. Oui, cette mission forcément devait être d'un rang tel que le trio avait été dépéché sur place probablement pour manque d'effectifs ? Aussitôt qu'il eut pensé à cette éventualité, son esprit lui rappela qu'elle n'était guère raisonnable. Pas un Jonin de disponible pouvait être concevable, ils étaient moins nombreux que les Chuunins et encore moins comparativement à la masse de Genins. Qu'aucun Chuunin ne soit disponible pour cette mission par contre lui paraissait étonnante. Trois Genins envoyés sur le terrains sans gradé avec eux, il lui faudrait creuser les raisons qui avaient mené à pareille situation.

_ Une bien curieuse histoire... Dit alors le Hyûga. Il agita encore dans son esprit cette question de fouille archéologique avec évidemment la perspective de découvrir de fabuleux trésors. Et donc finalement vous n'avez trouvé aucun survivant ? Questionna t'il en posant le regard sur la kunoichi. Une autre question lui brulait les lèvres, mais étape par étape. Les vies humaines étaient tout de même plus importantes que le reste quand bien même il s'agissait de civils.

Le duo s'était naturellement dirigé vers l'Académie. Après tout, quelles options avaient-ils sachant que la kunoichi avait avoué ne pas savoir où habite son ami Daiki. Là-bas, le Hyûga userait de sa position pour débusquer Daiki et le faire convoquer. C'était très facile à réaliser combien de fois avait-il fait convoquer x ou y ? Combien de fois ses pairs ou ses supérieurs avaient-ils réalisé pareil exploit ?

_ Nous sommes arrivés. Dit le Hyûga lorsqu'ils eurent le bâtiment de l'Académie en vue.
_ Tsuyoshi Sama ! Bon retour parmi nous. Un ninja était apparu de nulle part certainement aux yeux de la kunoichi. Tsuyoshi, lui, l'avait vu venir. Non pas qu'il était doué de dons sensoriels supérieur à la jeune femme, enfin si c'était tout de même le cas, mais plutôt parce qu'il avait encore son Byakugan actif.
_ Retza... Dit le Hyûga en arrêtant sa marche et en s'adressant à son interlocuteur.
_ Vous reprenez les rennes ça y est ? Questionna le Sazori. Il était l'un de ses fidèles (sisi ça existe).
_ Les anciens de mon clan ont préféré me tenir loin de prérogatives pour des questions administratives dirons-nous... Une pure bêtise à tous les niveaux malgré le fait qu'ils savent très bien que je suis loyal au village. Il marqua un temps d'arrêt. Cette histoire lui restait en travers de la gorge. Il poursuivit : je leur ai laissé jusqu'à demain pour revoir leurs positions, mais je doute qu'ils seront assez sages pour reconnaître leur erreur. Après tout, qui est capable d'une erreur aussi monumentale envers un élément important de son clan manquera certainement de jugeotte pour corriger le tir à temps...

Il s'arrêta et regarda vers Noroi. Puis il s'intéressa à Retza à nouveau.

_ Convoque Iranos Daiki, Genin, revenu récemment d'une mission périlleuse liés à un site de fouille archéologique... Convoque le ici même. Je l'attendrais dans la cour de l'Académie. Avait Tsuyoshi d'un ton solennel. Le shinobi avait acquiescé et s'en était allé exécuter dare dare la mission que l'on venait de lui confier. En voilà de la bonne graine de ninjas exécutant les ordres sans murmure et sans rechigner.

Invitant Noroi à aller s'installer dans un banc public dans la cour de l'Académie, le Hyûga ouvrit la voie. Une fois sur place, il s'assit et attendit Noroi tout en observant les lieux. En principe, il n'aurait pas dû être là, en ce moment, du moins s'il avait respecté pleinement la volonté de la vieille Hyûga. Cette dernière cependant était totalement dépassée. Elle ne savait plus où sont les intérêts des siens, ni comment veiller à l'accroissement de la grandeur Hyûga. Il rectifierait l'affront qui lui avait été fait, en temps et en heure.

En attendant, par moments, des gens venaient le saluer, dont des Sazori. D'autres par contre le regardaient toujours avec un regard qui semblait accusateur, des Shishiza pour la plupart. Lui se contentait de hocher la tête et d'attendre de voir lequel oserait franchir le rubicond et lui faire la moindre remarque déplacée.

_ Tu es à l'endroit le plus important du village, là où le Triumvirat a ses QG de même que le Kage... Il est vrai que tu es encore Genin, mais as-tu déjà une idée de quelle unité tu aimerais intégrer ?

Une nouvelle question, comme pour amener une nouvelle discussion.



_________________
Spoiler:


Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Jeu 10 Nov 2022 - 1:09
Alors que le jeune Iranos finissait sa tâche et se préparait à dire au-revoir au forgeron de l’endroit, une brise rapide traversa l’atelier, froide et brève, ce qui n’était définitivement pas naturel. À peine un instant, une courte inspiration, et la source de celle-ci se fit entendre. Le bruit soudain brisant le rythme monotone des bruits métalliques de l’endroit. Daiki reconnaissait le son, et donc ne fût pas choquer d’entendre une voix derrière lui, mais il se retourna tout de même rapidement, histoire de s’assurer que ce n’était pas quelqu’un d’hostile… ou un genre de shinobi pickpocket super-doué. Là où il y a quelques secondes rien ne paraissait, un shinobi se tenait, masque au visage, et fixant l’Iranos avec une concentration effrayante.

‘’ Iranos Daiki, Genin ?’’

Appelé ainsi, ça devait être sérieux… Daiki hocha la tête tout bêtement, ramassant sans trop regarder ses affaires… si cette personne venait le voir, ça n’était sûrement pas simplement pour lui donner une lettre… il avait une adresse pour ça.

‘’ Moi-même, qui demande ?’’

Il finit par répondre, déclenchant comme un mécanisme bien huilé la suite du message de la part de cet étrange personnage… très probablement membre du Sazori, s’il devait se fier à sa tenue… Est-ce que Daichi était en fait quelqu’un que l’on ne pouvait pas se permettre de blesser légèrement, même en entrainement? Parce que bon, il refusait de croire qu’en le connaissant, le Sazori viendrait le recruter.

‘’ Le Taisho du Sazori, Hyûga Tsuyoshi, vous convoque à l’Académie. Soyez-y dans les plus brefs délais.’’

Son message délivré, et la gravité de la potentielle situation mise au claire, le messager s'effaça dans un mouvement agile et rapide, avec la même brise… s’il n’était pas shinobi, il ne l’aurait pas vue partir… Une hypothèse confirmée par le visage du forgeron, qui ajustait ses lunettes en clignant des yeux. Après un au-revoir poli, le genin finit de ramasser ses affaires et quitte vers les rues d’Iwagakure, direction l’académie! Une vague de nostalgie l’atteint à ce moment, se rappelant quand il venait chercher son compagnon le matin… ça paraissait tellement loin maintenant.

Quelques minutes à peine plus tard, en remerciant évidemment le passage par les toits qui rendait le trafic inexistant, l'assimilateur arriva à sa destination, voyant deux figure se tenant dans le jardin. L’une d’entre elle très familière, et l’autre vraisemblablement la personne qui l’appelait.

Un saut plus tard, il atterrit non loin des deux, visiblement déjà engagé dans une conversation importante. Vue la présence de Noroi, Daiki craignait le pire… mais il serait très impoli de questionner un supérieur comme un taisho d’une division entière.

‘’ Si c’est à propos de la blessure d’Ando Amagawa, je vous assure que j’ai fais mon possible… et si c’est à propos de Daichi… alors… je vous assure encore une fois que celui-ci n’est clairement pas prêt à vous rejoindre, peu importe l’importance de sa famille où je ne sais quoi.’’

Il valait mieux couvrir toutes ses bases… ou pas, ça n’était pas lui l’expert en interrogation et renseignement ici.

Finalement, l'Iranos se retournerait vers Noroi pour lui offrir un grand sourire, ainsi qu'un hochement de tête amicale.

'' Ça faisait un moment Noroi, content de voir que tu vas bien! ''

Il lui dit avec un enthousiasme non-dissimulé.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Noroi
Noroi

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Jeu 10 Nov 2022 - 16:39



Une marque mystérieuse


ft. Tsuyoshi & Daiki




Noroi ne put s’empêcher d’afficher un air triste lorsque le Taisho la questionna au sujet d’un éventuel survivant parmi les archéologues et elle dut prendre quelques secondes pour retrouver sa contenance avant de répondre à l’homme qui lui faisait face, les traits de son visage légèrement étiré par la tristesse qu’elle ressentait et la honte qu’elle avait de ne pas avoir été en mesure de sauver qui que ce soit.


Non… Aucun survivant… Mes efforts ont été… inutiles…

Toutefois, avant que l’homme ne puisse répondre, un ninja sembla apparaître de nulle part pour venir saluer le concerné et, après un échange plus ou moins informel entre les deux shinobis, le responsable des services secrets du village mandata son interlocuteur d’aller chercher Daiki et alors que ce dernier s’exécutait presqu’aussitôt avec un empressement proche de la dévotion, le Taisho invita la jeune femme à prendre place sur un banc public situé dans la cours de l’Académie ce qu’elle fit à son tour sans réelle hésitation.


Les deux shinobis restèrent ainsi en silence pendant de longues minutes qui ne furent entrecoupées que par des shinobis venant saluer l’homme que Noroi savait avoir sacrifier beaucoup pour un village qui, si elle se fiait aux événements de la veille, ne lui avait offert que rancœur en retour. Puis, alors qu’elle s’apprêtait à son tour à briser le silence, l’homme la devança, lui posant une question qu’elle ne s’était personnellement jamais poser : Quelle unité aimerait-elle intégrer ?


Prenant quelques secondes pour y réfléchir, la jeune femme chercha principalement à se remémorer les connaissances qu’elle avait au sujet des différentes unités afin d’être en mesure de bien répondre à la question de l’homme, mais la réalité était qu’elle n’avait jamais réellement accordée d’attention à celle-ci et, de ce fait, elle n’avait qu’une connaissance limitée de ces dernières et de leur rôle respectif.


Je dois vous avouer que ma connaissance des unités du village est, au mieux, sommaire… Toute ses histoires de gloires ne m’intéressent pas… Je préfère aider dans l’ombre car c’est là que je me sens réellement utile… C’est là que je peu utiliser mes capacités pour préparer le terrain à ceux qui aime la lumière, à ceux qui, comme Daiki, se lancerons à l’assaut du danger sans la moindre hésitation…

Alors qu’elle terminait sa phrase, le principal intéressé atterrit à quelques pas d’eux, coupant la jeune femme dans l’une de ses rares confidences et elle ne put s’empêcher de ressentir une certaine joie qui fut rapidement balayer par les premières paroles du jeune homme, des paroles qui ne lui était pas adressées à elle, mais plutôt à l’homme qui se dressait à ses côtés. Puis il enchaînant en la saluant avec un enthousiasme certain que la jeune femme ne put s’empêcher de partager l’espace de quelques secondes avant de se rappeler la raison pour laquelle elle avait demandé au Taisho de l’aider à chercher son compagnon et lorsqu’elle prit la parole, son visage arborait une expression sérieuse.


J’ai demandé à Tsuyoshi-sama de m’aider à te retrouver car je penses avoir trouver un moyen de te débarrasser de cette marque que tu as reçu lors de notre dernière mission !


...
@Hyûga Tsuyoshi


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Ven 11 Nov 2022 - 11:36
Le Hyûga se gratta l'arrière de la nuque. Les propos de la kunoichi étaient intéressants, ils indiquaient dans quelle direction elle souhaitait se lancer et comment elle voyait sa carrière et même son rôle de shinobi. D'après ses propres mots, elle était quelqu'un qui préférait l'ombre à la lumière, quelqu'un qui préférait être une inconnue dans la masse au lieu d'être une célébrité du monde ninja. Une vision bien particulière que peu d'hommes et de femmes étaient capables d'assumer jusqu'au bout. Cependant, pour qui a réellement cette volonté, cette vocation, alors cette voie est certainement la meilleure pour un shinobi, un ninja. Cependant, dans le propos de la jeune femme quelque chose n'était comme pas à sa place. Il lui fallait rectifier certaines choses...

_ Les unités au fond ne sont pas là pour une question de gloire comme tu sembles le craindre quand bien même je peux être d'accord avec toi sur le fait qu'il y a de véritables luttes de pouvoir pour parvenir au sommet, peut-être à la lumière comme tu dis, mais tel n'est pas la vocation de ces unités. L'une d'elles, le Manazuru, est l'unité d'exploration et de diplomatie du village. Une autre, le Shishiza, est le département qui gère la politique interne du village en dehors des attributions des autres unités. La dernière est l'unité d'espionnage et d'assassinat du village. Miyamoto Teruyo est le Taishô du Manazuru, Chiwa Aimi est la Taishô du Shishiza et je suis le Taishô du Sazori. A nous trois, nous formons le Triumvirat, l'actuelle instance de décision exécutive du village.

Cela dit, il porta son attention brièvement sur son interlocutrice. Oui elle semblait orienter son esprit d'une certaine manière et avait déjà en soi, une vision du monde très marquée. Il serait peut-être intéressant de voir ce qu'elle pourrait dire de cette description des unités du village qui venait de lui être proposée. Si dans Iwa il avait su trouver un esprit supérieur capable de disséquer les failles de l'organisation du village son petit doigt lui disait que Noroi n'était pas trop loin de ce type de capacité. Cependant, il y avait certainement encore du chemin à faire.

Ils continuèrent leurs discussions le temps que le convoqué daigne répondre à la convocation, chose qui fut finalement réalisée avec une certaine célérité. Le Hyûga avait vu venir l'Iranos. Par le comportement de ce dernier, il s'était tout de suite figuré qu'il s'agissait bel et bien de lui, de Daiki. Ce dernier à peine arrivé, se mit à s'expliquer sans même prendre la peine de saluer ou de s'enquérir de la situation. Le Hyûga calmement s'était tourné vers Noroi qui, la première, avait répondu avec aplomb. Elle expliqua ce pourquoi, par le truchement du Taishô, elle avait fait venir l'Iranos. Le Hyûga eut envie de sourire mais réprima celui et demeura visage neutre, presque ferme. Il se contenta d'analyser brièvement le shinobi qui se tenait devant lui afin de se faire une première idée de qui il avait affaire. Noroi avait dit de lui qu'il aimait la lumière et qu'il se jetait devant le danger avec témérité. Tsuyoshi venait de remarquer qu'il était quelqu'un de direct, peut-être impulsif ?

_ Iranos Daiki donc ? Hyûga Tsuyoshi. Bonjour... Dit-il avec un regard pétillant comme pour lui rappeler qu'il avait oublié la plus élémentaire des politesses, le salut. Même dans l'urgence un salut était de rigueur avant tout développement.

_ On va peut-être commencer par là où tu as terminé. Qui est Daichi et pourquoi ne serait-il pas prêt à nous rejoindre ? Explique moi tout. Puis quand tu auras fini avec cette histoire-là, fais-moi le rapport succinct, oral, de ta mission. Je veux savoir, je veux comprendre... Avait dit le Hyûga ses paupières s'étaient comme rétrécies sur ses yeux tandis qu'il regardait Daiki et prononçait ces mots.

Attentif à la suite, il demeurait toute ouïe.

_________________
Spoiler:


Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Ven 11 Nov 2022 - 17:45
L’instance brève de joie dans le visage de Noroi quand il salua celle-ci inquiétait le jeune homme encore plus, car normalement, elle retournerait vers quelque chose de plus timide ou réservé… mais là, elle semblait très sérieuse en comparaison à d’habitude. S’ils étaient accusés ensemble de quelque chose, c’était probablement une très mauvaise nouvelle… ou alors une nouvelle devait être concerné qui les touchaient tous les deux… Peut-être en rapport avec la disparition rapide de leur capitaine d’équipe? Enfin, il faudrait éventuellement qu’il arrête de s’en faire avec des informations potentielles qu’il aurait sans doute très bientôt. Et juste à temps d’ailleurs, la jeune femme lui annonçait la raison de sa présence ici, et aussitôt, son visage pris aussi une expression sérieuse… le sujet était très personnel.

‘’ Oh, c’est à propos de ça… ‘’

Il dit, un peu embarrassé par la prestation qu’il avait offert au capitaine du Sazori… ça allait très certainement marqué comme première impression… impulsif et un peu con sur les bords… bon, après tout, il n'essaie pas d'intégrer le Sazori, mais avoir l’un des Triumvirat le voir comme un imbécile aurait des conséquences certaines… en plus de la honte.

Son attention se retournait alors vers Tsuyoshi, qui après lui avoir bien fait remarquer son manque de politesse, lui demandait autre chose que ce pourquoi Noroi l’avait fait venir… un rapport, un autre… bon, au moins vocalement, ce serait plus rapide.

‘’ Oui pardon… bonjour, et enchanté Hyûga Tsuyoshi… je suis effectivement Iranos Daiki… ‘’

Il y avait du stress dans sa voix… si Teruyo avait fait des efforts pour paraître moins imposant, Tsuyoshi lui dégageait l’énergie de son poste… mais quelque chose paraissait louche… celui-ci s’appelait Hyûga mais… ses yeux… ils étaient normaux… était-il un mari d’une Hyûga?

‘’ Pour ce qui est de Daichi… c’est de son propre dire un future membre du Sazori, mais il est très jeune, plus encore que moi, et lors d’un duel d'entraînement, il faisait preuve d’absence, un manque de discipline et très certainement d’instinct de préservation. Son style de combat était celui d’une brute, échangeant des dégâts contre un avantage incertain, et ajoutant beaucoup de mouvement superflu à ses attaques… bref, certainement pas quelqu’un qui à la finesse d’un assassin ou d’un espion… pour l’instant du moins…’’

Ça n’était clairement pas sa place de tirer ce genre de conclusion, mais l’Iranos paraissait beaucoup plus maîtrisé et analysé quand il parlait de combat… il était un Jettojutsu-iste après-tout, la perception c’était un peu un must pour lui.

Après ce petit rapport, l’Iranos ferma les yeux, prenant une grande inspiration… revivre la mission où il avait perdu son assimilation, ça voulait dire regarder ses émotions vécus dans les yeux, et pour quelqu’un d’optimiste comme lui, ça n’était pas chose facile…

‘’ On avait été envoyé pour aider un groupe d’archéologue déniché un artéfact dans des ruines, en dehors de la ville… j’étais capitaine de l’équipe, et on m’avait fait comprendre subtilement que c'était un test… pour quoi je ne saurais pas dire…’’

Le début, un peu de contexte… et il s'abstiendra de sauter aux conclusions, où de mentionner le voyage.. Il avait été plutôt simple, tout compte fait. Après un moment, il reprit tout en rouvrant les yeux.

‘’ Sur le chemin, il fût clair que Ando avait des différences de méthodes avec moi et Noroi, il est quelqu’un de plus solo je crois… j’ai tenté de faire mon devoir de capitaine d’équipe, et nous sommes arrivés sur les lieux.’’

Une pause, suivie d’une grimace subtile du jeune homme… il n’avait pas encore eu le temps de se désensibiliser de la mort… et il n’avait franchement pas envi d’en arriver là… mais ce serait certainement plus facile pour lui après.

‘’ Peu après l’ouverture de la tombe que l’on devait explorer, des bandits sont arrivés et ont décimé les archéologues… nous sommes arrivés et leur camp était jonché de cadavres. Il était clair qu’ils étaient dans les ruines, nous avons donc décidé d’investiguer les lieux, et avons trouvé un survivant. Malgré les efforts de Noroi, celui-ci est mort, mais il n’aurait clairement pas pu être sauvé avec moins d’un miracle. Noroi perdit connaissance à ce moment là, et nous décidons de laisser un clone la surveiller dans un endroit sûr, et ensuite de s’enfoncer dans les ruines.’’

L’absence de Noroi était probablement plus une bénédiction qu’une malédiction en ce moment… Celle-ci n’aurait pas été capable d'affronter leur adversaire… et avec 2 personnes à protéger, l’Iranos n’aurait pas pu en faire autant qu’il avait fait… et la victoire avait été de justesse déjà.

‘’ À l’intérieur, le groupe de bandit avait été décimé par leur chef, un shinobi qui utilisait une forme de ninjutsu que je n'avais jamais vue avant… il manifestait son chakra en une forme d’armure vivante. Un homme corbeau de chakra, qui manipule une épée de la même substance, et qui rendait son utilisateur pratiquement intouchable, sauf à certain moment, avec un assaut de précision. Nous sommes arrivés à le vaincre au bout de nos forces, moi et Ando étions à bout d’énergie, et lui avait un parchemin explosif sur le torse…’’

La partie délicate de l’histoire, celle où son coéquipier perd un membre… et d’une façon violente à ça. C'était en somme, pour lui, un échec de communication… dans un moment où ils ne pouvaient pas communiquer.. Et Ando n’avait aucune raison de lui faire confiance à ce moment.

‘’ La vérité c’est que nous étions vaincus, et que l’homme m’a ordonné de retirer le piège que nous avions laissé à l'entrée… Son erreur à été de me laisser hors de sa vue pendant une longue période. Il m’avait appliqué un sceau, et fait lâcher mes outils de ninja, j’était inoffensif à ses yeux. Mais Noroi avait repris connaissance, et j’ai pu utiliser la foudre de mon clone pour faire une dernière attaque surprise, en revenant. Ando me croyait probablement hors service aussi, et il a décidé d’agir peu avant moi… causant la perte de sa main avec laquelle il a tenté de retirer le sceau explosif. ‘’

Le pire était dit, il ne restait plus que la conclusion… m’enfin, il n’y avait rien d’incroyable dans celle-ci, sauf pour chanter un peu les louanges de sa coéquipières.

‘’ Noroi a pu stabilisé l’état d’Ando… et avec son onguent, celui-ci n’était plus sous une douleur qui l’aurait rendu impossible à déplacer… c’est dans cet état que nous sommes rentrés au village. Nous avions récupérés un genre de rubis, qui à dû déjà être examiné, donc je ne saurais vous en dire plus sur ses caractéristiques.’’

Voilà, il avait fait le tour, et relativement complet. Que penserait le capitaine d’une division entière de shinobi fort sur la discipline et le sang froid? Probablement du mal… Enfin, il n’allait pas non plus se cacher de ses fautes, ça n’était pas la voie qu’il voulait emprunter.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Noroi
Noroi

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Ven 11 Nov 2022 - 20:10



Une marque mystérieuse


ft. Tsuyoshi & Daiki




Noroi écouta attentivement la description des différentes unités du village que lui fit le Hyûga puis, une fois qu’il eu terminé, la jeune femme prit un bref moment de réflexion avant de lui répondre, prenant bien soin d’absorber la totalité des informations que venait de lui fournir l’homme.


Toutes ses unités semblent avoir un point en commun, la politique. Le Manazuru s’occupe d’être le visage externe de celle-ci, le Shishiza s’occupe d’être celui interne tandis que le Sazori s’occupe de celle de l’ombre. Si mon souvenir est bon, Teruyo est celui ayant prit la décision d’imposer une prime sur votre personne ce qui me semble être contraire à son rôle externe et sans connaître la personne, je ne peu m’empêcher d’y voir un certain opportunisme qui ne me donne aucune envie d’être sous ses ordres.

La jeune femme prit une courte pause, réfléchissait au second nom que lui avait fourni le Taishô, Chiwa Aimi et, surtout, au rôle très policier de l’unité qu’elle gérait et, sans surprise, elle n’arrivait pas à débloquer le moindre intérêt pour cette unité.


En ce qui a trait au Shishiza, mes quelques interactions avec les membres de cette unité ne m’ont convaincu que d’une seule chose, je n’y serais pas à ma place. Il ne reste donc plus que la troisième unité dont vous êtes le responsable… À première vue elle me semble être l’unité dans laquelle je serais le plus à ma place par son rôle à l’ombre des deux autres unités qui me convient bien mieux ainsi que par le simple fait que vous en êtes le responsable.

C’est ce moment que choisit la jeune Hermite pour prendre une pause, cherchant comment exposer ses pensées à l’homme qui lui faisait face et, quelques longues secondes plus tard, elle prit de nouveau la parole.


Peut-être est-ce lié au fait que j’ai, malgré moi, eu une vision sur vos pensées, mais je ne peu m’empêcher de vous faire confiance. À vos côtés je n’ai étrangement pas peur de blesser autrui avec mon pouvoir et, pour être complétement honnête, il s’agit d’un sentiment… Libérateur…

La genin prit une pause avant de plonger son regard dans l’horizon bleuté qui recouvrait le parc de l’académie en cette froide journée d’hiver.


Comme vous pouvez aisément vous en douter, je n’ais aucun désir à développer mon pouvoir dans un but offensif… Toutefois, si je peux vous porter assistance d’une quelconque manière…

La conversation continua pendant quelques temps puis Daiki arriva et la discussion se transposa vers la raison première de cette rencontre impromptue, la mission à laquelle les deux genins avait participés quelques temps auparavant. La jeune femme écouta avec attention le rapport de son comparse et ne put s’empêcher de remarquer l’impression positive que ce dernier avait d’elle ce qui apaisa légèrement son sentiment d’avoir été inutile à ses comparses.


Puis, lorsque l’Iranos mentionna le destin incertain du rubis, Noroi ne put s’empêcher de se retourner vers le Hyûga puis, après s’être assuré que Daiki ne pouvait la voir, elle porta un doigt à ses lèvres afin de signifier à ce dernier qu’elle préférait que le destin du rubis reste inconnu à son compagnon. Puis, comme si de rien n’était, elle reporta son attention sur les deux hommes, attendant avec une certaine impatience de voir la suite des événements et, surtout, de pouvoir tenter d’effacer la marque de son compagnon.



...
@Hyûga Tsuyoshi


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Dim 13 Nov 2022 - 14:40

Le Hyûga appréciait l'échange avec la kunoichi. Peut-être parce qu'ils avaient à peu près la même façon de voir et comprendre le monde. En dehors des siens, de son cercle familial et de ses alliés Hyûga, il n'avait pas tellement croisé de monde qui soit en phase avec le fait que lui coller une prime était une forme de bévue. Il est vrai qu'il n'avait pas véritablement échangé avec les agents du Sazori. Pour sûr certains, peut-être beaucoup n'apprécierait pas que le Manazuru se mêle de leurs affaires et que le Taishô de cette unité pose un acte aussi regrettable envers leur propre Taishô. Il est clair que tout bêtement, par son acte, Teruyo pouvait aisément créer un remous entre les unités et ce malgré ce que les bien-pensants pouvaient en penser.

_ Tu étais là, même Toph a osé dire qu'elle comprenait quelque part l'acte de Teruyo. Je veux bien penser que c'était simplement pour ne pas discréditer Teruyo devant moi, mais honnêtement, je n'ai pas apprécié ces propos. Ce ne sont pas des propos justes. Un leader, un vrai doit savoir trancher en faveur de la vérité et non pas essayer de trancher la poire en deux pour ne léser aucune partie. Il marqua un temps d'arrêt très court son regard semblait se perdre dans le vide. Oui tu fais bien de le dire et c'est sûr qu'il faut avoir l'âme d'un Sazori pour le comprendre du premier coup. Oui, l'acte de Teruyo était opportuniste. Sous ses airs de bonhomme joyeux et de paix c'est un despote sournois qui adore le pouvoir. Il cache bien son jeu et seuls les niais ne l'ont pas compris. Moi je l'ai percé à jour dès la première fois que nous avons passé un minimum de temps et crois moi, je lui avais laissé une accalmie mais à la guerre comme à la guerre.

_ Je vois... C'est très gentil de ta part d'avoir autant confiance en moi. Mais peut-être devrais-tu te laisser le temps de mieux me connaître ? Surtout que si tu as lu mes pensées elles sont souvent assez tranchantes... Cela dit, je ne dirais pas non à une recrue telle que toi. Que dirais-tu que je t'intègre au Sazori en tant qu'aspirante ? Dans la mesure où tu es Genin, il est encore difficile de t'intégrer comme membre à part entière, nos textes ne le prévoient pas encore. Je pense que ce sera corrigé, je vais en parler aux autres Taishô en temps et en heure.

Il se tut à nouveau, écoutant les propos de Noroi. Elle poursuivit dans le sillage de son propos, et parla du rubis. Elle affirma ne pas vouloir utiliser l'objet de façon offensive selon ses propres mots. Mais que comprenait-elle comme "offensif" ? Une question à part entière qui méritait peut-être d'être posée.

_ Que comprends-tu comme "utilisation offensive" ? Questionna le Hyûga sans détours. Il continua : de prime abord, je dirais qu'il ne faut pas avoir peur d'utiliser et même de tenter de maîtriser ce rubis. C'est un atout indéniable que tu as là. Si tu es du Sazori, il te faudra utiliser ce rubis de façon offensive. J'espère pas trop contre moi par contre... Il rigola et continua : mais il faudra le faire pour savoir, et anticiper. La vraie question est plutôt... Il pointa son index vers Noroi et même se permit de la toucher du bout du doigt la poitrine, plus haut que le plexus solaire : es-tu quelqu'un de bien, quelqu'un de bienveillant, quelles sont tes valeurs ? C'est plutôt à ce niveau que se trouve la vraie problématique.

La question demeurait entière. Le Hyûga lâcha du regard Noroi. Pendant un bref instant, il sembla regarder vers l'horizon. En réalité, il réfléchissait sur le profil des agents du Sazori. De ceux des trois unités, ils étaient en réalité les plus particuliers, ceux capables du bien comme du mal, ceux capables de basculer à tout moment en faveur d'un camp ou d'un autre, en faveur des forces obscures ou de celles de la lumière.

_ Beaucoup de ninjas font l'erreur, une fois qu'il deviennent puissants, de se reposer sur leur grande force et croire qu'ils peuvent se frayer seuls leur propre voie en écrasant les autres, en dépit des autres. Ce sera à ce moment-là que ton challenge sera le plus élevé, lorsque tu seras bien plus puissante. Sauras-tu continuer à être celle que tu es ou nous montreras-tu un tout nouveau visage : celle d'une kunoichi dominatrice souhaitant écraser tous ceux qui n'épouseront pas sa voie. Garder l'équilibre en période de trop plein de puissance est ardu. Ce que tu es est plus important que les pouvoirs que te confèrent cet objet Noroi. Avait-il finit par dire en la regardant d'un regard profond. Elle pourrait lire dans ses yeux l'expérience de la vie et le vécu de bien des situations.

..........................................

D'un autre côté de la timeline, Daiki venait enfin de saluer. Un mini sourire moqueur le Hyûga hocha de la tête à la suite du salut de l'Iranos. Il écouta le rapport de ce dernier concernant le fameux Daichi. A priori ce dernier souhaitait devenir un membre du Sazori. Tsuyoshi écouta les propos de Daiki qui indiquaient que Daichi même dans son style de combat était loin de ce que pouvait être un Sazori. Tsuyoshi prit bonne note de ce qui était énoncé mais bien entendu, se réserva le droit d'en juger par lui-même.

_ Merci pour ce rapport sur Daichi... Je le ferai convoquer une autre fois et je verrais ce dont il est capable et qui il est. Dit alors le Hyûga calmement.

Pour le reste, il écouta le rapport de la mission réalisée par le trio : Ando Amagawa, Noroi  et Daiki lui-même. Une mission de rang élevé, bien trop pour des Genins. Les dégâts avaient été visibles immédiatement : l'un était limité dans ses pouvoirs, l'autre avait la main tranchée et la dernière s'était évanouie durant la mission. Pire, aucun civil survivant n'avait été enregistré. Par chance, si l'on pouvait considérer cela comme de la chance, les iwajins n'étaient pas à l'origine de ces décès. C'était déjà ça.

_ Vous avez dû rencontrer un Sendai... Affirma Tsuyoshi. Il voulait ajouter qu'il s'agissait des ninjas avec les pouvoirs les plus étendus. Quelque part, il était assez étonné que ce trio ait pu faire face à un Sendai. Daiki devait être quelqu'un avec un potentiel élevé.

Le Hyûga écouta la suite du propos. L'initiative de Ando, le réveil de Noroi et les soins qu'elle avait tenté de prodiguer à Ando. Leur équipe était quelque peu disparate tant dans leurs façons d'agir que dans leur approche des événements. C'était une chose qu'il avait compris en écoutant le rapport de Daiki.

*Ando est sûrement du type courageux voire téméraire...* Pensa-t-il.

_ J'aime bien votre trio... Dit-il avec un sourire naissant aux lèvres et un regard pétillant d'intérêt. Il continua : Merci pour ce rapport. Je prendrais également la version des faits d'Ando en temps voulu... Il marqua un temps d'arrêt. Il ne s'attendait pas à ce qu'on lui donne un OK ou quoi que ce soit du genre. Non. Il avait affirmé et il allait s'employer à réaliser ce qu'il avait annoncé.

_ Maintenant montre-moi cet endroit où cet homme t'a apposé un sceau. dit le Hyûga. Automatiquement son Byakugan s'activa.


_________________
Spoiler:


Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Dim 13 Nov 2022 - 18:18
Si, pour une raison où une autre, Daiki attendait une réaction plus importante du Hyûga, celui-ci offrit quelques réflection sur la mission que l’Iranos garderait en tête, notamment que le mal qui lui avait été infligé venait de quelque chose appelé ‘Sendai’. Évidemment, il avait déjà eux quelques débriefings sur les événements, et sa version des faits n'avait pas changé, donc les conclusions ne pouvaient pas être bien loin. Il ne restait qu’un détail, quelque chose qui lui trottait dans la tête depuis un moment… Il connaissait sa version, vaguement la version de Noroi, mais la version d’Ando lui était encore totalement inédite, en espérant que celui-ci n’en profitait pas pour chanter ses proches louanges, ou accuser Daiki de quelque chose, notamment sur la perte de sa main.

Par contre il y avait déjà du positif à cette rencontre, la mention de Daichi. Si le jeune était trop impulsif et tête en l’air, il était aussi très jeune, et Daiki venait de lui offrir l’attention du capitaine de la division qu’il désirait sur un plateau d’argent… avec un peu de chance, ça le mettrait dans le droit chemin concernant.

‘’ Sendai donc… Je m'inquiète un peu de votre facilité à identifier ce genre de techniques. C’est atténué par le fait que vous êtes littéralement le chef de l’information à Iwa, mais je ne peux m’empêcher de m’en faire sur l’idée que ceux qui peuvent complètement scellé mon assimilation sont assez connu pour avoir un nom facilement identifiable… heureusement que j’ai travaillé sur mes solutions autres que le Raiton ses derniers temps.’’

Plus un petit monologue qu’un réel dialogue, mais l'assimilation ne pouvait s’empêcher de le dire, peut-être gratte t-il un peu plus d’information sur cette spécialité maudite. Peu importe, de toute façon il irait voir si un peu d’information pourrait être trouvé dans les archives, du moins, ceux où il avait accès. Il connaît maintenant le nom de son ennemi, autant en apprendre le plus possible.

Le jeune homme revint à lui-même alors que le taisho lui demandait de montrer le sceau qu’il trainait depuis un moment maintenant.Sans trop attendre, celui-ci dégagerait la zone du bas de son dos, avant de se retourner pour montrer la dite marque. Celle-ci produisait de petites étincelles par moment, le corps de Daiki tentait comme il pouvait de la rejeter, et ça se traduisait par un genre de fuite de chakra.

‘’ Mais bon, si vous connaissez les forces qui m’ont appliqué cette chose, ça me rassure quant à la possibilité de m’en débarrasser… ce serait plus inquiétant que ce soit une première. ‘’

Un peu de nervosité se ressentait dans la voix du jeune shinobi, qui pouvait venir de plein de source différentes.

Le sceau en question serpentait dans le système chakrique de Daiki, s’attachant à chaque connexion et source d’énergie, et attachant ceux-ci à la forme physique du shinobi sur lequelle elle était appliquée. La raison de l’absence de foudre était donc évidente, le chakra de l’assimilateur n'était pas autorisé à changer de forme… expliquant donc aussi par la même occasion pourquoi toutes ses autres techniques fonctionnaient normalement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Noroi
Noroi

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Dim 20 Nov 2022 - 21:00



Une marque mystérieuse


ft. Tsuyoshi & Daiki




Le visage de Noroi s’assombrit l’espace de quelques instants lorsque le Hyûga lui signifia qu’ele ne devrait peut-être pas lui faire confiance aussi rapidement, mais l’ombre fut de courte durée car quelques instants plus tard, le Taîsho lui proposait de l’intégrer au Sazori à titre d’aspirante et, pour une rare fois depuis sa naissance, elle eut le sentiment d’être acceptée pour ce qu’elle était, entière.


Si vous pensez que je peux vous êtres utiles en tant qu’aspirante du Sazori, il me fera plaisir d’accepter votre offre.

La jeune femme marqua une pause et s’apprêtait à se défendre de sa confiance envers l’homme qui lui faisait face, mais celui-ci la devança pour la questionner au sujet de ce qu’elle entendait par utilisation offensive de ses pouvoirs et l’Hermite s’empressa de lui répondre.


Je ne veux pas faire de mal. Je n’aime pas causer la douleur… Je me refuse donc dans le meilleur de mes capacités à utiliser les substances que je sécrète dans le but de faire de la douleur, même si j’en est la capacité. Pour ce qui est du rubis, je ne sais pas s’il met possible de le contrôler, pour le moment il s’active par lui-même et se désactive par lui-même. Toutefois son pouvoir me correspond bien mieux que mon propre pouvoir héréditaire car il me permet de me défendre sans forcément infliger une douleur… Je dois toutefois faire attention car l’information est une arme dangereuse autant pour celui qui l’utilise que celui qui en est la victime…

Prenant quelques instants pour réfléchir à ce que l’homme avait qualifier de « vrai question ». Est-ce qu’elle se considérait comme une bonne personne ? Comme quelqu’un de bienveillant ? Jusqu’à tout récemment, elle avait pensée être une malédiction, une personne qui ne pouvait apporter que malheur à ceux qui l’entourait, mais depuis son arrivé au village de la roche, cette part d’elle-même c’était atténuer et ce qui avait autrefois été une puissante voix dans son esprit n'était plus qu’un faible murmure.


J’aspire à aider mon prochain aux meilleurs de mes capacités, mais est-ce que cela fait de moi une personne bienveillante? Je ne sais pas… Je ne suis pas la meilleure pour en juger…

Le reste du discours de l’homme fut en rapport avec la puissance et la corruption que celle-ci amenait chez les ninjas et la jeune femme ne put s’empêcher de se questionner sur la solidité de ses propres convictions, si elle en venait à posséder une puissance monstrueuse, serait-elle en mesure de résister à la tentation d’utiliser celle-ci pour imposer sa propre vision du monde sur autrui ? Le regard de l’homme était insistant et la genin ne pouvait s’empêcher d’y lire ce qu’elle soupçonnait être l’expérience d’une vie et, face à cette réalisation, la jeune femme ne put que répondre un seul et unique mot.


Merci.

…………………………………………

Alors que son compagnon dégageait la surface du bas de son dos avant de se retourner pour montrer la marque en question à l’homme et à la jeune femme, elle ne put s’empêcher de débuter la série de mudras qu’elle avait longuement pratiquer dans les derniers jours, mais avant de terminer celle-ci, elle ne put s’empêcher de se retourner vers Tsuyoshi.


Est-ce que je peux essayer ?

Si elle obtenait son accord, elle tenterait d’effacer le sceau, fort probablement sans le moindre succès vu la complexité de celui-ci, mais au moins elle pourrait se dire qu’elle avait essayé. Autrement, elle regarderait le Hyûga analyser la marque et resterait en retrait, observant ses moindres faits et gestes.



...
@Hyûga Tsuyoshi


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 20:34
Le Hyûga venait de passer un moment qu'il jugeait plutôt riche avec la kunoichi. Il avait découvert un peu plus de la mentalité de Noroi. Il avait découvert quelqu'un d'altruiste, du moins à analyser ses propos. Même ses actes, à bien y penser, reflétaient cette mentalité. Le Hyûga se souvint de sa propre rencontre avec Noroi. Elle avait été la première et même la seule au tout début, à naturellement venir vers lui qui avait quasi immédiatement ressenti de la défiance provenant d'Iwa à cause de cette histoire de prime. C'est encore elle, soucieuse de l'autre, qui s'en était allée chercher Toph pour le secourir quelque part. C'est encore elle qui maintenant avait parlé de Daiki à Tsuyoshi. Elle était vraiment du genre, à aider l'autre.

_ C'est donc OK. Tu seras aspirante du Sazori dès que j'aurais réintégré mes fonctions. Dit le Hyûga avec assurance mais aussi avec une forme de joie qu'il ne masquait guère. Il le savait parfaitement, cette kunoichi et lui pourrait faire du bon travail ensemble.

Alors qu'ils continuaient de discuter, au loin un ninja approchait. L'apparition de ce ninja coïncidait quelque part avec le Merci de la kunoichi. Certainement tous deux s'étaient tournés vers le nouveau venu que le Hyûga n'eut pas tellement de mal à identifier comme étant celui qu'il avait fait venir. C'était parfait. Quelque part, Tsuyoshi appréciait la rapidité d'exécution de celui qui avait été convoqué. Iwa perdait en termes de valeurs de respect de la hiérarchie et d'obéissance. Quelque part, dans l'esprit du Hyûga ce shinobi marquait des points.

...........................

Daiki semblait étonné que Tsuyoshi sache ou plutôt devine à qui avait eut affaire le trio de Genin. Il n'était pas sûr à 100% parce que n'ayant pas été sur le terrain, mais d'après le rapport oral qui lui avait été fait, il n'y avait guère de doutes, c'était un Sendai. Le Hyûga ne réagit aux propos de Daiki à ce sujet ni à son étonnement. Quelque part, il était sûr que la progression aidant, il finirait lui même par savoir identifier ce types de ninjas, et bien d'autres, à leurs actes.

In fine, Daiki avait montré la zone où le sceau avait été apposé. Une zone particulière, au dessus d'une vallée entre deux monts. Fort heureusement, tout n'avait été dévoilé mais malheureusement, le Byakugan actif de Tsuyoshi ne laissait guère d'autre chance à ce dernier que tout voir. Il affina sa vue afin de ne pas voir le squelette de son interlocuteur et baissa le niveau de son Byakugan. Il n'avait besoin au final que de voir le chakra, les tenketsus et ce sceau. Assez vite, il remarqua en effet que ce sceau empêchait la normale circulation du chakra et quelque part devait certainement entraver les capacités de Daiki.

_ Hum... Il aurait été bon de pouvoir étudier tout ça, mais ce serait prolonger ton calvaire... Dit le Hyûga. Il tenta de mémoriser mentalement ce qu'il avait vu. Il ne pouvait se permettre de laisser plus longtemps agir ce qu'il avait vu. Il est heureux que ce handicap temporaire t'aies permis de développer ton savoir faire autrement, mais tu as besoin de tes pleines capacités en tant que ninja. Avait-il dit de façon sûre de lui.

Un regard posé sur Noroi, amusé, presque doux, et le Hyûga n'attendit pas qu'elle agisse. Il exécuta de bref mudra à une main, la gauche et sans hésitation, plaqua sa main, la paume de sa main, sur le sceau qui handicapait Daiki.


Ayant retiré sa main, il regarda les effets de son sceau défaire celui qui était antérieurement présent sur le corps de l'assimilateur. Ce sceau disparaissait à vue d’œil libérant quasi immédiatement le chakra et sa libre circulation. Pour sûr, Daiki ressentirait quelque chose, à défaut d'une sensation d'allègement, de légerté, comme une ouverture en lui, en ce sens où le chakra comme contenu en un endroit se déversait librement dans son réseau chakratique.

_ Normalement tout devrait rentrer dans l'ordre dans les heures qui viennent, mais j'imagine que tu ressens déjà quelque chose... Dit-il avec assurance.

Il marqua un temps d'arrêt, écouta les propos de Daiki et éventuellement la réaction de Noroi puis répondit avec un sourire peut-être mystérieux. Pour le reste, il se redressa d'un bond et avant de s'en aller lâcha ces quelques mots.

_ J'aimerais voir ce que vous valez au combat. Demain à cette heure-ci, aux hauts plateaux. Soyez à l'heure ! Puis il s'éloigna sans plus rien ajouter.

Spoiler:


_________________
Spoiler:


Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 21:47
Aussi simple qu’un exercice à l’académie… à peine quelques instants après que Daiki eut exposé la marque de son fardeau des dernières semaines que Noroi et Tsuyoshi semblaient prêt à lui défaire. La position n’étant pas très confortable, surtout en plein milieu de l’académie, l’Iranos fût soulager que Tsuyoshi ne prit pas le temps de débattre avec Noroi ou même de juger sa performance dans le geste de lui retirer le sceau, préférant plutôt le défaire lui-même d’un touché bref, mais précis. À peine le sceau avait disparu que Daiki se mit à trembler, comme traversé de spasmes, bien qu’il tenait encore debout, et pris la peine de se recouvrir convenablement.

Des étincelles se mirent à parcourir son corps, comme lorsqu’il était en pleine assimilation, tout en laissant son corps physique bien présent. Sa respiration accélérait et devenait très sonore alors qu’il s'envoyait vers l’avant, tombant presque face contre terre avant de se rattraper, et de finir rapidement au mur, où il posa une main pour se donner un appui stable. Son corps visiblement en crise, causé par les nombreuses tentatives d’assimilations passées se déclenchant en même temps, entrait et sortait d’un état mystérieux à une vitesse décroissante, se stabilisant peu à peu.

Après une minute qui avait semblé beaucoup plus longue, au cours de laquelle Daiki vivait un stress physique immense, celui-ci semblait reprendre contrôle de son corps. Avec toujours quelques petits spasmes, il se retourna vers ses deux compagnons, et bien que les sueurs froides couvraient son visage, il affichait un énorme sourire, légèrement crispé. Il préférerait ne pas répéter l’expérience, mais retrouver cette partie de lui, quelque chose qu’il avait toujours vécu avec sans s’en rendre compte pendant longtemps… il comprenait l’ayant perdu et retrouver que ça avait toujours fait partie de lui.

‘’ Hyuga Tsuyoshi… j'essaierai de ne pas vous décevoir demain, alors.’’

Le taisho avait déjà bondi trop loin pour l’entendre, mais c'était plus pour lui-même qu’il avait prononcé à voix haute cette promesse. Heureusement que celui-ci n’avait pas demandé un combat dans l’instant, car si le jeune homme avait repris ses moyens, il n’en était pas moins toujours souffrant.

Après avoir regardé dans la direction qu’avait pris Tsuyoshi, l’Iranos se retournait vers Noroi, en espérant qu’elle y était toujours. La pauvre s'était fait voler son moment où elle aurait pu essayer de le libérer de ses entraves, elle devait se sentir inutile, malgré le fait qu’elle avait enclenché la suite d’événement menant à sa libération… il fallait bien lui rendre la pareille.

‘’ J’ai probablement une bonne heure avant de perdre connaissance, j’irais probablement me chercher quelque chose à grignoter… tu m’accompagne? Je t’invite! ‘’

Il avait en tête un petit stand à crêpes dans le Coeur Marchand. Un petit peu de sucré, ça fait toujours un peu de bien!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos

Une marque mystérieuse [ft. Tsuyoshi & Daiki?]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'image de marque | Mission Rang C | Yahiko & Nobusuke
» Où ira nos ... [Iranos Daiki]
» Par la Foudre [Daiki]
» L'Annonciateur - PV Daïki
» 5/01. Le Seigneur Daiki

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: