Soutenez le forum !
1234
Partagez

[CS2] La lame et le chakra [Solo]

Adachi Anko
Adachi Anko

[CS2] La lame et le chakra [Solo] Empty
Dim 6 Nov 2022 - 11:28




Le chakra et le Kendô


Printemps 177, Tetsu no kuni, au nord du Grand Palais du Shogun,

Un souffle nouveau envahit le pays, une journée peu ordinaire pour la jeune Anko. En effet, à ses dix années dans ce monde, son père a décidé de l’entraînement sérieusement en passant l'étape du maniement du katana. Cette fois-ci, elle allait devoir développer un peu plus L’art du Iaido et des techniques ancestrales des Samouraï. Depuis son enfance, elle a été élevée dans les bases du bushidô, une éducation plutôt stricte, tout en étant basé sur les préceptes du Samouraï. Évidemment, son apprentissage a mis un léger temps à se faire, comparer aux autres enfants de clan de Samouraï, à cause de son pouvoir lié à son chakra. Heureusement, son père a pu trouver un jeune couple de ninja en compagnie de leur enfant en voyage et pris au piège par des bandits. Et ils ont accepté de vivre dans le domaine du clan Adachi et d’aider Anko à maîtriser son chakra. La vie de la jeune héritière est remplie d’entraînement et d’apprentissage afin de devenir plus forte pour être digne de son clan. Sa vie d’enfant, ça faisait bien longtemps qu’elle l’avait perdu à cause du chakra et du style de vie imposé par ses parents. Jeune, mais mature, la Rubiconde avait accepté cela afin de pouvoir se faire accepter par les siens.

Au sein du Dojo du clan Adachi, Anko avait pris un sabre en bois afin de commencer son entraînement matinal. Aujourd’hui, son père avait décidé de l’entraîner dans le maniement du katana, mais pas que de simples coups basiques qu’il lui avait déjà appris dans le passé. En effet, malgré une certaine aversion du chakra de la part des Samouraï, il s’en servait pour améliorer et perfectionner leur Iaido et leur kendo pour être capable de vaincre les Shinobi. En attendant son père, la jeune enfant s’entraîne avec une épée en bois en frappant dans le vide, en effectuant des mouvements répétés et une chorégraphie de combat afin de renforcer ses bras, tout en sachant appliquer un jeu de jambes correctes par la même occasion. Les entraînements là-dessus ne consistent pas que de frapper dans le vide, mais savoir manier son arme et faire les bons déplacements. D’ailleurs, elle avait aussi prévu de s’entraîner avec sa mère, d’ici quelques jours afin d’apprendre d'autres choses liées aux arts des samouraïs. Concentrée, motivée et imperturbable, elle n’entend pas que quelqu’un venait d’entrer dans le dojo familial avant qu’une voix se fait entendre. « Anko. Tiens plus fermement ton sabre et faite attention à ton pied d’appui. Combien de fois, dois-je te le rappeler ma fille ? » Dit-il. Cette voix, se retournant, elle aperçoit son père.

Adachi Kagemori, 30 ans, Chef du clan Adachi.


« Père ! Excusez-moi ! Je vais m’améliorer en suivant vos conseils. » Dit-elle en reprenant son entraînement. L’homme de la famille s’avance en contournant sa fille par la droite, toute en l’observant attentivement. Cela faisait maintenant trois ans qu’elle s’entraîne au maniement des armes surtout du Kenjutsu. Elle a fait des progrès, mais elle est encore jeune et peu importe son âge, elle devra toujours s’entraîner pour améliorer ses capacités aux combats. Kagemori se retrouve à quelques mètres face à sa fille à présent et d’un signe de la main droite, il lui demande de stopper son apprentissage. « Qu’y a-t-il père ? » Demande-t-elle à son paternel. De ses yeux rouge écarlate, ce dernier prend la parole en plongeant son regard strict dans les yeux dorés de sa fille. « Aujourd’hui, je vais t’apprendre dans un premier temps, à renforcer la lame de ton sabre avec du chakra tout comme son tranchant. Ceci est la première étape avant qu’on aille jusqu’à d’autres étapes comme modifier la taille de ta lame ou son apparence ainsi qu’aux tranches par exemple. Dis-toi qu’il va y avoir du boulot, mon enfant. » Finit-il là-dessus. Anko hoche la tête et se montre prête à apprendre. « Je vous écoute, père. »


L’homme n’était pas doué avec le domaine du chakra, mais uniquement pour le côté Shinobi. Par exemple, il ne peut pas apprendre correctement le contrôler du chakra affinitaire ou les pouvoirs spéciaux comme le Dokuton ainsi que le Fuuinjutsu. Cependant, tout ce qui est lié aux arts des Samourai basé sur du chakra, là, il en connaît un rayon. Prenant un katana en bois, l’homme fait une démonstration à sa fille. Se plaçant devant un mannequin de bois, il frappe contre ce dernier. « Ceci est sans l’utilisation du chakra. » Et à présent, il concentre du chakra dans son arme et frappe à nouveau le mannequin en le décapitant, car la solidité est plus robuste que celui de sa cible. Et aussi, car il a bien visé. « Ceci est avec du chakra. Bon évidemment, c'est une arme en bois avec un tranchant très faible, comparer à un vrai katana. Cependant, c’est amplement suffisant pour ton entraînement. Quand tu auras maîtrisé cela. On passera à l’étape suivante. Pour le moment, je te demande d’abord de parvenir à concentrer du chakra dans ta lame et à la maintenir assez longtemps avant de passer à l’étape de taper contre le mannequin. Est-ce compris ? » Ordonne-t-il à sa fille. Anko hoche la tête. « Très bien, père. »

Anko a besoin de se concentrer, se rappelant de ses entraînements au chakra avec Ayaka et Minamoto. Tout comme le reste de son corps, son arme doit devenir une extension de ce dernier. Elle doit faire plus qu’un avec ce dernier afin de pouvoir y faire circuler du chakra. Cependant, ça ne semble pas aussi simple, malgré ses souvenirs de ses entraînements avec sa sensei. Or, jusqu’à maintenant, elle a appris que les bases du chakra neutre comme pour contrôler son Dokuton et son Fûton afin de ne plus perdre le contrôle. Là, il faut qu’elle ait une certaine maitrise de son chakra pour pouvoir appliquer tout ce que son père lui a montré. Après plusieurs minutes à essayer de concentrer du chakra dans son arme de bois, Anko semble épuisé et n’y parvient pas à le faire. Kagemora l’observe et soupire. « Fais comme si tu concentrais tout ton chakra dans ton corps avant de le placer dans un point précis, tes mains puis tu le fais fusionner avec ton arme. Ensuite, tu maintiens ce chakra dans la lame de son arme tout en concentrant ton chakra dessus sans le lâcher. Cela est la même procédure qu’Ayaka t’a montrée pour concentrer ton chakra Dokuton et Futon avant de le relâcher par ta bouche. Mais là, tu ne le projettes pas pour attaquer, mais pour renforcer ton arme et à la maintenir autour pour combattre avec elle. » Dit-il d’un ton calme. Anko hoche la tête et après une légère pause, elle reprend son entraînement.



_________________
[CS2] La lame et le chakra [Solo] 9iad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13656-adachi-anko-yaiba-no-tetsu-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t13667-adachi-anko#120930
Adachi Anko
Adachi Anko

[CS2] La lame et le chakra [Solo] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 18:39




La lame et le chakra


Été 177, Tetsu no kuni, au nord du Grand Palais du Shogun,

Dans le dojo familial, Anko est en train de s’entraîner au Kendo, l’un des premiers exercices à effectuer lors du début de l’entraînement. Cela permet de renforcer ses bras et de les échauffer avant de commencer d'autres exercices. Cela faisait des mois qu’elle s’entraîne activement, que ce soit dans le Dokuton, la méditation et l’utilisation du zen, chaque matin à son réveil et le soir, ainsi que dans l'Iaido et le chakra spécialisé dans l’art des samouraïs. Il y avait tellement de choses à faire et la jeune fille ne baissait pas les bras. Au contraire, elle était très motivée à prouver à son père, sa mère et aux membres du clan Adachi qu’elle peut devenir la digne héritière du clan. Après s’être échauffé, elle commence à reprendre une ième fois son apprentissage du renforcement de sa lame avec le chakra. Concentration, maintien du chakra et frappe contre une cible. Les mannequins de bois avaient une réelle utilité au sein de ce dojo et cela faisait des mois que la jeune préadolescente s’entraînait à maîtriser ce style de technique. Au fur et à mesure, elle commence à le prendre en main et aujourd’hui, on lui avait donné un partenaire d’entraînement. Et ce dernier n’est pas n’importe qui, car elle est très liée d’amitié avec lui. Yasei Minamoto, un jeune garçon à la chevelure dorée et du même âge qu’elle.

« Salut, Anko-chan ! Ton père m’a dit que tu étais ici. » Dit la petite tête blonde, avec un katana en bois dans les mains. « Mina… Minamoto-kun ! Oui, je m’entraîne pour être super-forte. Et toi ? » Demande-t-elle. « Hum… Pareil, ça te dirait qu’on s’entraîne ensemble, Anko-chan ? » Une proposition que la jeune Adachi ne peut refuser. Minamoto est son meilleur ami et depuis son arrivée au sein du domaine Adachi, ils ne se quittent plus du tout. « Oui, commençons ! » Dit la jeune fille. Le duo se met en position et commence à s’entraîner au maniement du Kenjutsu. Ensemble, ils frappent dans le vide, tout en prenant les bonnes postures et ayant le bon jeu de jambes comme on leur avait enseigné. Ils font cela pendant une bonne heure, avant de sentir leur bras devenir assez lourd. Par la suite, après une petite pause, les deux enfants d’une dizaine d’années se remettent à l’entraînement. Or, cette fois-ci, ils se concentrent sur le renforcement de leur lame que ce soit pour le tranchant ou la solidité. Le premier tour fut donné à Anko, elle doit concentrer sur le chakra dans la lame en bois de son arme afin de la solidifier tandis que Minamoto doit concentrer le sien pour renforcer le tranchant du sien. Cela dit, l’expérience a peu de succès dès le début.

« Malgré nos tentatives, et en inversant les rôles, on échoue. » Dit-elle d’un air un peu dépité. Minamoto hoche la tête et patpat sa camarade. « En effet, mais il ne faut pas baisser les épaules pour autant, Anko-chan. Je pense qu’on se retient trop vu qu’on ne veut pas se blesser l’un l’autre. » Dit-il avec un léger sourire. Anko pense qu’il a raison, ils se retiennent mutuellement, de peur de se blesser. Cependant, ce n’est pas avec ce sentiment qu’ils vont devenir plus fort et protéger les leurs quand ils seront grands. Soudain, Kagemori s’avance, lui qui les observait depuis l’extérieur du dojo. « En effet, vous vous retenez. Cela fait des mois que je vous apprends à maîtriser ce renforcement et individuellement et contre des pantins sans âme, vous y arrivez. Ne fléchissez pas et ne vous laissez pas influencer par la peur. » Dit-il d’un air strict. « Bien père. » Dit la rubiconde et Mina en fait autant de son côté. « Bien, sensei ! » L’entraînement reprend aussitôt, cherchant à ne plus trop se retenir. Et lorsque les deux enfants le font, le père se montre sévère et insiste pour qu’ils se donnent à fond, tout en oubliant la peur de se blesser mutuellement l’un et l’autre, à cause de leur amitié.

Un mois plus tard, Anko se retrouve à nouveau dans le dojo familial et cette fois-ci, elle fait face à Minamoto, après un entraînement matinal. Kagemori, le chef du clan Adachi se situe éloigner du tatami afin de mieux les observer. « Hum… Hajime ! » Cri-t-il. Concentrant leur chakra dans leur lame, les jeunes enfants s’affrontent dans un combat afin de confirmer leur maîtrise dans l’apprentissage du kendo et du contrôle du chakra pour le renforcement de leur lame, que ce soit pour le tranchant ou la solidité. Anko tout comme Minamoto ne se retient pas dans leur coup et c’est comme s’ils s’affrontaient sérieusement devant les yeux de Kagemori. Les autres parents sont là, observant la scène. Masako trouve que son mari y est allé un peu trop loin, les concernant. Tandis qu’Ayaka et son mari sont étonnés que de simples enfants se donnent autant en matière d’effort ainsi que de courage pour s’affronter ainsi. En tout cas, leur maîtrise semble meilleure et il n’y a pas d’hésitation. Quelque chose que le chef de famille espérait venant d’eux. Le combat se termine dans un match nul, leur sabre en bois s'est brisé en même temps.

« Bien, voilà ce que je voulais voir. Dans une vraie bataille, peu importe qui est face à vous. Vous ne devez pas avoir la moindre hésitation ni la moindre peur. Ayez confiance en vos capacités et vous en ressortirez gagnant. » Dit-il en se levant de son siège et s’avançant vers les enfants à moitié épuisé. Il dégaine son sabre et il se place devant eux. « La première étape est réalisée, vous êtes parfaitement capable de contrôler votre chakra sur votre lame. Les étapes suivantes sont le croissant de chakra, le change forme et le tranche-chakra. Mais allons, d’étape à étape. Bien, voici le croissant de chakra. » Dit Kagemori en réalisant d’un mouvement de bras, il frappe avec sa lame dans le vide et y envoie une lame de chakra neutre en direction d’un pantin qu’il coupe en deux à distance. « La méthode est la même que pour le renforcement, mais cette fois-ci, vous devez le relâcher dans une direction de votre choix. Vous savez utiliser du ninjutsu, c’est le même principe pour le croissant de chakra. Lorsque vous relâchez une lame de vent, vous le faites depuis votre main ou votre bouche. Là, ça sera depuis la lame de votre arme. Avez-vous compris ? » Demande-t-il aux enfants. « Euh… Oui, otosama. » Répondit Anko avant que Minamoto prenne également la parole. « Bien, sensei ! » Là-dessus, Kagemori prend une dernière fois la parole avant de partir. « Pour cet apprentissage, je souhaiterais que vous évitiez de le faire ici…je ne souhaite pas m’amuser à faire des réparations à tout bout de champ. Et reposez-vous avant. Inutile de vous blesser. »


_________________
[CS2] La lame et le chakra [Solo] 9iad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13656-adachi-anko-yaiba-no-tetsu-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t13667-adachi-anko#120930
Adachi Anko
Adachi Anko

[CS2] La lame et le chakra [Solo] Empty
Mar 22 Nov 2022 - 10:33




Lame et Chakra


Fin de l’Été 177, Tetsu no kuni, au nord du Grand Palais du Shogun,

Lame et chakra, les arts samouraï ne sont pas que frapper son adversaire bêtement avec un sabre, un Yumi ou une autre arme. Ils peuvent faire bien plus que cela et ça, grâce à l’utilisation du chakra. Cela faisait deux mois qu'Anko et Minamoto s’entraînaient à utiliser le chakra avec le katana, de longs mois à souffrir et à s’épuiser psychologiquement et physiquement également. Ce n’était pas tout du simple pour eux, n’était que des enfants. Or, pour Kagemori, des enfants ninja sont déjà capables à cet âge-là, d’utiliser quelques techniques basiques de leur ninjutsu ou Kekkei Genkai. Il n’était pas question que les samouraïs se fassent distancer par les shinobis. De plus, il leur avait donné un autre exercice à réaliser pour peaufiner leur savoir et leur capacité au combat, celui de modifier et/ou d’allonger l'aspect de la lame de leur arme, grâce au chakra. Ce n’était pas une mince affaire, car en réalité, peu de samouraï utiliser cette technique. Or, pour les enfants, ça pouvait les aider à mieux contrôler le chakra neutre pour les autres techniques de samouraïs comme le tranche-chakra qui sera bientôt leur prochaine étape. En tout cas, les deux jeunes enfants sont à l'extérieur, dans un camp d'entraînement dédié à combattre dehors afin d’éviter de trop abîmé le dojo familial. S’entraînant de leur côté, tout en s’entraidant afin de mieux gérer ces nouvelles techniques. Pour le moment, ils sont de bas échelles, mais avec le temps, ils deviendront plus fort. Tout ce que souhaite le chef de famille, c’est que les jeunes parviennent à maîtriser les bases avant de les faire évoluer.

Il y a 7 semaines de cela,

« Anko, Minamoto. Je vais vous confier un autre exercice afin d’augmenter l’intensité de vos entraînements. Si des shinobis de votre âge peuvent utiliser plus de trois techniques alors vous aussi. » Dit Kagemori. Il utilise sa lame et en transférant du chakra dessus, il allonge sa lame en, en créant une avec du chakra afin de gagner quelques millimètres. Et par la suite, il forme une faucille, du moins, la lame d’une faucille grâce à sa maîtrise du chakra. Par la suite, elle reprend sa forme initiale. « Que venez-vous de faire père ? » Demande Anko. « Facile. J’ai allongé ma lame via du chakra et modifier son aspect par la même occasion. Les samouraïs sont capables de le faire. Je n’ai pas d'explication plus approfondie à vous donner. En dehors que c’est la même chose que le renforcement, mais là, vous devez donner une forme ou l’allonger. Là-dessus, vous avez autant de temps que possible pour y parvenir. À votre âge, ce n’est pas aisé d’apprendre deux choses différentes, à la fois. » Dit-il en partant à ses occupations.

Deux mois après,

Tenant son sabre en bois à la main, Anko semble épuisé face à un mannequin avec quelques petites fissures. De son côté, Minamoto l’était également. Les deux enfants étaient arrivés au même niveau, mais la puissance de leur croissant de lune n’était pas suffisamment puissante. Et il en était de même pour le second exercice, mais là-dessus, ils avaient du mal à le maintenir longtemps ou à le rendre solide assez longtemps. Deux mois à s’entraîner durement et ce n’était pas encore suffisant. Après tout, ce ne sont que des enfants et ils avaient tellement à apprendre de leur côté et leur chakra n'était pas encore suffisamment grand pour réaliser de telles prouesses. Prenant une pause, le duo discutait de comment procéder pour parvenir à réussir leur entraînement qui est devenu en mode intermédiaire. Cela dit, Masako arrive à ce moment-là et leur sourit amicalement en les voyant en train de se reposer, tout en discutant de comment s’améliorer. « En voilà, des jeunes enfants bien sérieux et studieux. Kagemori vous a donné de rudes exercices à réaliser, mais ils ne vous pas donné de limite de temps, à ce que je sache. Il est donc inutile de vous précipiter. Apprendre rapidement à maîtriser diverses techniques ne les rendra pas meilleurs. » Dit-elle en s’asseyant en face d’eux. Anko la regarde d’un air perplexe. « Mais mère… Comment voulez-vous qu’on devienne fort si on a du mal à apprendre des techniques dites de bases ? » Interroge-t-elle sa maman. Masako patpat sa fille. « Vous avez que dix ans, les enfants. Il faut plus d’années d’entraînements pour parvenir à tout maîtriser. Continuer à vous entraîner sur divers exercices et au fil du temps, vous y parviendrait. Compris ? »

Après quelques minutes à discuter, Masako reste avec les enfants pour leur donner des conseils qui leur servira plus tard. Anko et Minamoto continuent de s’entraîner sous la directive de la femme du chef. Le croissant de lune et l’allongement ainsi que le changement d’aspect de la lame depuis le chakra ne devront pas trop poser de souci d’ici quelques années, à force de pratique. En tout cas, Masako restera avec eux ou engagera quelqu’un pour les surveiller et les guider à travers leur apprentissage. Kagemori est souvent occupé ces derniers temps et elle, elle doit gérer le clan durant ses absences. Il est bien de parfois laisser les enfants se gérer eux-même en autonomie, mais il est toujours important d’avoir un maître avec eux pour mieux les guider pour qu’ils puissent avancer.

Quelques jours plus tard, Anko et Minamoto font face à Masako qui vient leur présenter quelqu’un. « Comme vous le savez, Kagemori est souvent occupé à l’extérieur pour des affaires politiques avec le clan. Et pour ma part, je dois m’occuper de gérer le clan en son absence. Ainsi, j’ai pris l’initiative, avec l’accord de Kagemori, de vous trouver un maître afin que vos entraînements avancent plus rapidement et suivit de conseils adéquats pour vous améliorer grandement. Ainsi, je vous présente, Adachi Jûshirou, il est digne d’être votre professeur et il est un exemple quant à enseigner les arts samouraïs. »


« Enchanté, les enfants. Et merci à vous, Dame Masako de me permettre d’entraîner votre fille et Minamoto-kun. Je ferai en sorte de vous faire honneur en les rendant apte à devenir d’excellent samouraï. » Dit-il en se tournant vers le duo. Ainsi, une longue discussion débute avant de reprendre l’entraînement sous les consignes et conseils de cet homme.


_________________
[CS2] La lame et le chakra [Solo] 9iad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13656-adachi-anko-yaiba-no-tetsu-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t13667-adachi-anko#120930

[CS2] La lame et le chakra [Solo]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prolégomènes à la Métaphysique du Chakra [Solo]
» Hyperforce et Scalpel de Chakra [Solo/CS2]
» Percer les secrets du Chakra [Solo] [Atout]
» La Méditation, l'art de se distancier du Chakra [Solo] [Atout]
» Maîtrise de lame | Rp solo UC

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: