Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Here we go ... Again [Iwa]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 15:08
La nouvelle venait de tomber tel un couperet. Iwagakure venait d'être informé d'une nouvelle des plus terribles. Les messages étaient clairs, concordants, formels. Une bête ravageait le pays de la Terre et tout portait à croire qu'il s'agissait ni plus ni moins du Dieu singe. La nouvelle était choquante mais elle coïncidait avec bien trop d'éléments pour qu’elle ne soit pas considérée comme vraie et prise en charge immédiatement. Déjà l'absence de Teruyo du village en était une. La disparition de Yanosa entre autres en était une autre et surtout cette histoire du prisonnier d'envergure, le Désavoué, qui était désormais absent de sa cellule et dont la disparition coïncidait, d'après les rapports qu'on lui avait fait, avec la sortie d'Iwa de Yanosa mais aussi le départ précipité de Teruyo avec une équipe de choc.

Tsuyoshi s'était levé de son siège d'un bond, les yeux écarquillés, la bouche en forme de o. Il s'attendait à bien des choses, mais certainement pas à une nouvelle aussi terrible, aussi définitive. L'on lui avait appris que le palais était attaqué. Iwa avait failli, pris de court par un manque d'information à ce stade inadmissible. Le ciel semblait lui tomber sur la tête et bien entendu, forcément la réaction iwajine serait scrutée. Elle avait intérêt à être de taille ! Dans ce marasme ambiant, dans ce chaos soudain qui venait de s'imposer dans l'existence des Tsuchijins, la chaîne de commandement rompue ne serait-ce que temporairement au travers de décisions aussi arbitraires que contestables, Iwa chancelante devait se remobiliser et agir vite et bien en un rien de temps.

Tsuyoshi était sorti à la hâte de son bureau tandis que les éléments du Sazori, les relais auprès desquels il se reposait souvent pour faire passer ses directives étaient aux ordres. Il lui fallait monter sur le toit et tenter de voir quelque chose, tenter de vérifier l'information.

_ Sonnez le rassemblement de tous les ninjas à l'Académie. L'urgence est de taille ! Exécution ! Avait-il dit froidement. 3 ninjas disparurent sur le champ s'empressant de réaliser la tâche pour laquelle ils étaient commis.

Il n'était plus l'heure de tergiverser, plus l'heure de se regarder les uns les autres, plus l'heure de se quereller, il était concrètement l'heure de prendre les choses en main, dans l'intérêt du pays de la Terre.

*Masaka ? La capitale rasée ?* Pensa-t-il... Lui qui était un opposant caché au pouvoir du Daimyo tombait des nues. Il souhaitait certes la mort du Daimyo, mais pas que la capitale soit rasée.

Mais tel n'était pas le seul souci. L'apparition du Yonbi impliquait la mort de Teruyo, obligatoirement à moins que le jinchuuriki soit encore vivant mais comme dominé par son hôte. Était-ce seulement possible ? Était-ce envisageable ? Il ne portait certes pas Teruyo dans son cœur mais les perspectives du décès du jinchuuriki, qui après tout avait une bonne maîtrise des pouvoirs du Yonbi serait, était même un drame pour le pays de la Terre.

Le Hyûga était arrivé sur le toit de l'Académie. De là son regard s'était porté en direction de la capitale. Il le vit, sans même avoir besoin d'activer son Byakugan, comme une tâche dans le ciel dans cette zone-là. Il s'agissait certainement de la fumée, compacte salissant le ciel d'hiver de sa couleur sombre.

Le Hyûga porta un regard vers Iwa, désolé. Il vit les mouvements de la population, habituel. Il remarqua cependant les premiers ninjas qui convergeaient vers l'Académie. Il lui sembla remarquer au loin également de l’agitation aux portes. Que se passait-il donc ?

Il redescendit et fila droit vers la place de l'Académie. Chemin faisant, il réfléchissait d’ores et déjà à ce qu’il allait dire, au plan qu’il allait mettre en place, lui qui était presque la seule autorité sur place ne sachant où se trouvait Toph. Le plan initial lui semblait basique, clair dans son esprit. Il fallait voir ce que ça allait donner en termes de matérialisation.

Il venait de faire son apparition sur l'estrade qui surplombait l'immense cour de l'Académie. Ici même étaient organisée bien des événements pour Iwa. Les iwajins affluaient...


Spoiler:

_________________
Spoiler:


Here we go ... Again [Iwa] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9


Dernière édition par Hyûga Tsuyoshi le Lun 21 Nov 2022 - 15:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Noroi
Noroi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 15:19



Here we go again...


ft. Iwa




Noroi était encore une fois dans les serres iwajines lorsque l’appel de Tsuyoshi lui parvint et, aussi rapidement qu’elle en fut capable, la jeune femme prit rangea son matériel alchimique avant de se débarrasser de son expérience en cours qui, de toute évidence, ne sembla pas être un franc succès. Puis, une fois le tout fait en un temps record, elle agrippa son par-dessus qu’elle enfila prestement avant de prendre la direction indiquée dans la convocation du Taishô, l’Académie Iwajine.


Quelques minutes plus tard, elle arrivait sur les lieux où s’était déjà rejoint plusieurs dizaines de shinobis de tous les niveaux et la jeune femme dût se frayer un chemin vers l’avant où se tenait, bien droit au sommet d’une estrade, l’auteur de la convocation, Hyûga Tsuyoshi. Contournant quelques gardes en poste, la jeune femme se fraya rapidement un chemin jusqu’à l’homme avant de se placer dans son ombre.


Elle s’apprêtait à parler lorsqu’elle se rendit compte du sérieux des expressions de ceux qui était déjà sur place et, alors qu’elle réalisait le sérieux de la situation, la jeune femme ne put que se taire, restant en complet silence dans l’ombre de son Taishô, prête à lui prêter main forte s’il lui en faisait la demande tandis que sa main se portait sur son rubis, l’implorant en quelques sortes de s’activer.



...

Noroi is in the house




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 16:17




Here we go ... Again


Une journée sans avoir croisé Harumi, sa sensei, afin de lui demander conseil et pourquoi pas, un autre entraînement pour devenir plus fort et voir d’autres lacunes. Cela inquiète tout de même la Yasei que sa tutrice ne soit pas encore là. Étrange, mine de rien, elles avaient tout de même prévu de partir ensemble dans le monde, après le retour de Chiwa Aimi. Pour ce qui est de Teruyo, elle n’arrive pas à le contacter et lui dit que ce dernier est actuellement absent. Du coup, la Nukenin ne cherche pas trop à connaître les détails de son absence. Elle avait un mauvais pressentiment. Après une opération, la Irounin se lave les mains et observe l’horizon, si calme et si paisible. Du moins, en apparence, même si elle sait que ce monde est en guerre contre Sakaze Tôsen. Alors pendant combien de temps tout restera calme ? Enfin soit, tant qu’il n’y a pas de morts alors tout va bien, même si tôt ou tard, il faudra passer par-là pour stopper l’ennemi numéro un du Yuukan. S’essuyant les mains, la brune observe de l’agitation à l’extérieur, comme si quelque chose de grave était en train de se passer. Teru lui a donné l’autorisation d’utiliser son chakra, du coup, autant en faire bon usage.

Sortant de l’hôpital, muni de son bâton en bois, la Yasei suit le mouvement d’un air calme et en se faisant discrète. Le soutient d’un Irounin ne serait pas de trop, si besoin. Peut-être qu’en se rendant là-bas, où vont se regrouper tous ses Iwajins, elle pourra retrouver Teruyo et Harumi. Et qui sait, par chance, peut-être revoir Yanosa et Kisuke, ça fait un moment qu’elle souhaite également les revoir. En tout cas, l’alerte semble attirer tous les ninjas du village, en direction de l’académie Hashira. Cela semble très sérieux et la curiosité de Medyusa prend le dessus. Et d’un côté, elle espérait pouvoir leur être utile. Une attaque ennemie ? Sakaze Tôsen a été repéré dans le pays avec une armée ? Ou alors, la Coalition a enfin décidé d’attaquer le Ningen pour en finir rapidement avec l’ennemi ? En tout cas, Med allait connaître les détails de ce rassemblement. Après quelques minutes, elle parvient au lieu de rendez-vous des Iwajins. Il y avait beaucoup de monde déjà et encore, certains étaient encore sur le chemin pour venir dans ce lieu pour écouter ce qui va être dit.

Dans un premier temps, elle ne reconnaît pas grand monde et aucune trace d'Harumi ni de Teruyo. Ce qui est étrange, car Miyamoto est l’un des membres du triumvirat et donc, il devrait déjà être là. En tout cas, elle a pu voir la petite Noroi, en train de se faufiler à travers les autres ninjas. Et là, elle repère un visage qu’elle a déjà vu par le passé, Hyûga Tsuyoshi. Intéressant, ça fait un moment qu’elle avait envie de le revoir, celui-là. Or, ce n’était pas le moment pour ça et autant rester concentré sur le sérieux. Un peu à l’écart, la Irounin reste observatrice et attentive, à ce qu’il se dira dans les minutes qui suivent. Difficile de savoir, si elle a le droit d’être là, mais son aide ne sera pas refusé, si c’est grave. Kunoichi de rang Lieutenant et Irounin. Dans un combat ou une guerre, tout le monde a besoin d’un médecin capable de soigner les blesser. Tenant son bâton de sa main gauche, elle s’avance un peu, mais sans plus afin de bien entendre ce qui se dira. Maintenant, elle patiente.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 18:41
Une large ombre flotta sur les Iwajins qui se massaient dans la cour de l’académie alors qu’un grand et obèse dindon les survolait, une anomalie aérienne qui pourtant n’avait rien à envier aux mystérieuses raisons de cette rencontre d’envergure.

D’autant plus que les Iwajins observaient la présence d’Aimi sur le grand oiseau, un retour qui restait inconnu à la plupart des personnes présentes. Ça n’avait rien de surprenant puisqu’ils étaient revenus dans le village à peine quelque minute auparavant, juste assez longtemps pour être averti de cette rencontre.

Le dindon se posa près de l’estrade en balayant de large ailes et Taishi aida Aimi à descendre. Tsuyoshi était déjà en place centrale, l’air grave. Taishi ne put s’empêcher de trouver toute la scène étrange alors que ses yeux verts sondaient les shinobis qui affluaient. Yanosa n’était pas encore arrivé au dirait. Ni Teruyo. L’assemblée était-elle une initiative de Tsuyoshi uniquement ?

Les regards de Taishi et Tsuyoshi se croisèrent. Leur relation était compliquée, conflictuelle. Pour autant, l’Hayai savait que tout cela devait être mis de côté et n’avait aucune incidence sur ses propres responsabilités. Comme shinobi Iwajin, il répondait à l’appel. Et en tant qu’accompagnateur, il avait fait sa tâche, celle de ramener la Taisho du Shishiza à Iwa saine et sauve.

L’Hayai fit un signe de tête à Glouba qui alloit asseoir son colossal postérieur plus loin sur le côté afin de ne pas bloquer la vue des gens. Taishi, qui n’était au final qu’un simple jônin, lui aussi se mit sur le côté afin d’écouter ce qui allait se passer. Les retrouvailles allaient attendre au dirait, de même que toutes les nouvelles à échanger avec les hautes instances iwajines.

Maintenant, il n’était qu’un simple spectateur, inconscient des bouleversements qui auraient lieu dans son existence durant les prochains instants…


_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Here we go ... Again [Iwa] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 21:26
La cloche retentit dans Iwa. Annonciatrice de malheur, tous les visages se fermaient lorsqu’ils l’entendaient. Celui de Nozomi également. C’était la première fois qu’elle l'entendait en étant elle-même une kunoichi. En temps normal, elle aurait préparé les charrettes, y aurait entreposé leurs affaires les plus utiles ainsi que les plus précieuses. Mais pas cette fois-ci. Elle embrassa sa famille, qu'elle prit également le temps de prendre dans ses bras, et se dirigea vers l’académie. Accompagnée de son fils cadet…

La trentenaire prit bien soin de ne pas perdre son fils de vue. Elle avait peur pour Iwa, mais bien plus encore pour Iwajiro. Si elle était prête à se sacrifier pour ses enfants, elle espérait qu’il n’en était pas de même pour lui, et qu’il sauverait sa peau en cas de besoin. Peu importe de quoi il s’agissait, tout ce qu’elle désirait était qu’il ne se mette pas en danger. Qu’il ne vienne pas. Une sensation égoïste en tant que kunoichi, car elle ne pouvait empêcher un autre shinobi de faire son travail. Mais en tant que mère c’était tout ce qu’elle voulait.

Il l’embrassa une dernière fois avant de rejoindre son équipe, la laissant seule avec son sentiment d’insécurité grandissant. Elle ne voyait nulle part trace de sa propre équipe, ni même de Kisuke. Beaucoup de shinobis inconnus se trouvaient là. Elle les avait déjà croisés pour certains, mais sans connaître leurs noms. Elle aperçut sa collègue Noroi, qu’elle croisait à la serre où elles travaillaient toutes les deux. La jeune fille y passait bien plus de temps qu’elle, qui devait également s’occuper de sa famille et de leur propre exploitation.

Il était étrange de voir tous les shinobis affluer vers le même endroit. Mais il l’était plus encore de sentir ce sentiment d’oppression, d’attente presque palpable de la mauvaise nouvelle. Car il y en aurait une, c’était certain.

_________________
Here we go ... Again [Iwa] 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 21:44
Cette agitation ?

Elle activa ses divins yeux, et perça le voile tellurique de la ville. Elle voyait le rassemblement, mais aussi des chakras qu'elle connaissait bien. Celui d'Aimi, de Taishi. Ainsi ils étaient enfin de retour à la ville. Ce n'était pas trop tôt. Sa mission lui battait aux tempes. Elle devait promouvoir son élève au status qu'elle méritait, celui de Kage. Puis elle devait l'empoisonner avec le poison de lotus qui était dans la fiole de sa besace. Une mission dangereuse et pourtant ô combien importante. Sa main glissa dans l'accessoire, et saisit l'object en question, passant lentement l'index sur le verre froid et lisse. Une façon comme une autre de retrouver la froide réalité. Sa froide réalité.

Son esprit n'était pas naïf et jovial comme avant. Elle était acier. Elle était sabre à son seigneur. Son Bushido menait ses pas et sa vie de manière presque mécanique. Il y avait un certain confort, celui de ne plus devoir faire de choix. Obéir les ordres de la manière, c'était tout. Son maitre lui avait même ordonné de ne plus se limiter au concept d'Honneur. Et il fallait bien l'avouer, l'empoisonnement n'était pas le plus Honnorable.

L'atmosphère pesait lourd sur la place et tout autour d'elle. Une ambiance qui n'était pas sans rappeler certains autres, de par le passé, tout aussi terrible. Iwa avait eut son lot d'attaques. Et, une fois de plus, elle se voyait contrainte de prendre les armes avec certitudes. Tout lui rappelait ces évènements traumatisants du passé. L'attaque de Kiri. L'assaut de Mamushi. L'attaque de Tetsu. Celle de l'Ecorché et la libération de Yonbi. Une fois de plus le village était en péril. Elle le savait.

Elle le humait dans l'air.

Comme à son accoutumée, elle se déplaça de toits en toits, discrètement, jusqu'à enfin arriver en face de l'Académie. Elle pris place loin de tout le monde dans l'ombre d'une cheminée (c'est pratique quand on a une petite silhouette). Elle vit son cousin monter sur l'estrade, et lui fit un salut militaire de la main, avant de recroiser ses bras et de laisser ses deux mains pianoter nerveusement sur les manches de ses multiples daishos à sa ceinture. Ce n'était pas encore l'heure pour sa tâche.


_________________
Here we go ... Again [Iwa] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 22:01
___________________________________________

Here we go ... Again
___________________________________________

Taishi lui expliqua le plus simplement du monde qu’il avait besoin de voir les deux concernés pour pouvoir préparer l’expédition. La douce était rassurée de sa transparence et n’avait rien à dire de plus. Elle se contenta donc de hocher de la tête.

Le brun commençait à se demander s’il était le bienvenu lors de la réunion qui arrivait. Il était évident pour Aimi que oui, notamment parce que Glouba était impacté par ce qui allait suivre. Mais la jeune femme n’eut pas le temps de répondre, qu’ils furent interrompus par un chunin essoufflé. Possédant la fiche médicale de tous les habitants de la Roche, la douce pouvait mettre un nom sur celui-ci.

À peine le duo était arrivé, qu’une urgence était déclarée ? En effet, peu de temps après, on pouvait entendre du mouvement dans les rues du village et le son des cloches. La Chiwa se contenta d’être observatrice et silencieuse, cherchant à comprendre ce qui pouvait bien se passer, car aucun ennemi ne semblait attaquer. Taishi lui, s’occupa de questionner le jeune homme qui n’en savait pas plus qu’eux. Vu l’urgence et le caractère imminent, il était nécessaire de faire ce qui était demandé.


« Merci Katama-san.»

Le jonin ayant donné les ordres, il n’y avait rien à dire de plus. Dans la seconde qui suivit, la Taisho du Shishiza eut l’honneur d’être invitée sur le dindon "nouvelle version". La légèreté d’Aimi ne serait pas un gros problème pour Glouba qui n’avait pas un long trajet à faire. C’était peut-être même un peu trop pour simplement se rendre à l’académie ? Elle se contenta de le remercier d’un regard et d’attraper sa main avant de s'agripper.

Comme prévu, ils ne mirent que quelques petites minutes avant de survoler une cour qui commençait à se remplir des shinobis de la Roche. Le message semblait être passé rapidement de rue en rue. Les regards s’élevèrent vers l’étrange présence d’un gros volatile que certains pourraient reconnaître facilement.

Cependant, ce qui interpella la rousse dans un premier temps, ce fut la silhouette discrètement posée contre l’une des cheminées de l’académie. Elle l’aurait reconnue entre mille. Surprise pour commencer, elle était intérieurement contente de la voir ici, à Iwa. Mais cela lançait dans son esprit une ribambelle d’interrogations. En effet, après ce que l'ancien nukenin lui avait annoncé, elle ne savait pas ce qui pouvait se dessiner dans l'esprit de son ancien sensei. Devait-elle lui en parler après cette réunion d'urgence ? Ou simplement fuir la confrontation et laisser faire les choses ? Ce n'était pas vraiment le genre de la maison de se défiler, mais quelque chose en elle l'incitait à le faire.

Se rapprochant du sol en évitant de toucher les présences sur place, Taishi aida la kunoichi à descendre, même si elle aurait pu le faire toute seule sans problème.

Mais le brun se contentait sûrement de ne faire que son rôle d’accompagnateur et il l’avait fait avec succès.
La kunoichi remercia d’un regard les deux partenaires et fit un petit signe de la main, faisant comprendre qu’il fallait qu’elle aille voir l’Hyûga. Aimi profita de cette longue et interminable marche vers l’estrade pour poser un regard sur les présences, elle connaissait tous les visages ou presque. Armée de son doux sourire, elle salua tout le monde d’un signe de la main.

Son regard écarlate se posa ensuite sur celui qui contrôlait toutes ses pensées et ses interrogations. Son visage était fermé, grave, presque dépourvu de ce qui se produisait. Une lourde tâche était posée sur ses épaules, mais de quelle ampleur ? La Chiwa remarque une présence discrète en retrait, qui était-elle ? Était-ce lié à cette urgence ?

Ses pas montèrent les petites marches la menant à Tsuyoshi, plus elle s’approchait et plus la tension était palpable dans sa poitrine, son cœur battait fort, très fort. Mais elle fit tout pour ne rien montrer. L’eiseinin s’approcha autant que possible du brun aux cheveux longs et s’adressa à lui avec entrain.


« Tsuyoshi, je suis contente de te voir ! Nous venons tout juste de rentrer de notre périple. Il y a beaucoup à te dire à Teruyo et toi, mais nous avons entendu qu'une alerte avait été donnée. Que se passe-t-il ? Est-ce que tu vas bien ? Teruyo n’est pas encore arrivé ? »

Répondit la kunoichi en cherchant une petite tête rousse dans l’assemblée. La douce avait une voix sur l’hésitation, elle ne savait pas quoi dire ou demander. Elle avait peur de ce qu’il pouvait annoncer, alors elle se contenta de le saluer et de sourire, car il n’y avait rien de mieux pour cacher ses peurs et ses doutes.



_________________
Here we go ... Again [Iwa] Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 23:02
Après quelques jours assez intenses, il y avait comme un besoin de repos chez le jeune Iranos, et celui-ci avait pris une petite journée pour lui. Son corps avait besoin d’un petit repos depuis le retour de son assimilation, et simplement profité d’un moment de calme lui ferait le plus grand bien… C’est au moment précis où il atteignait la zone de confort parfaite qu’on cognait à sa fenêtre après une brise familière… et dehors se trouvait un shinobi, masqué, qui lui faisait comprendre que sa journée de congé allait être compromise, et qu’il y avait urgence. L’Iranos posa son livre sur sa table de chevet, et s’habilla en vitesse pour aller rejoindre l’académie, avec visiblement une urgence sur les bras.

Au moment où il arrivait en vue de l’académie, la gravité de la situation semblait rapidement se dessiner dans sa tête… non seulement y avait-il une marre de gens à l'entrée, mais il semblerait que les plus grands shinobi d’Iwa se retrouvaient… excepté Teruyo à priori. De gros noms comme Tsuyoshi, Aimi, Taishi et Toph se retrouvaient donc là, et il semblerait que tous les shinobis d’Iwa avaient été invités à cette petite fête… Peut-être accueillent-ils le retour d’Aimi et Taishi? Non, improbable… même d’ici, Daiki pouvait lire l’inquiétude sur le visage des gens.

Le jeune homme opta pour la solution qui s’imposait, prendre place dans la foule et attendre de voir ce qu’il se passait. Maintenant qu’il avait retrouver la totalité de ses moyens, il n’y avait plus rien entre lui et le fait de se démarquer dans les forces du villages… et il avait bien l’intention d’avoir ce titre de chûnin plus tôt que tard, et cette douce possibilité d’explorer l’extérieur du village.

Rapidement, l’Iranos remarqua que Noroi était aux côtés de Tsuyoshi… avait-elle rejoint le Sazori ? Une kunoichi timide comme elle, chargée d’extraction d’information, d'interrogation et de furtivité? Il avait de la misère à le voir.

Soudainement, une pensée traversa l’esprit du jeune homme… les taishôs des 2 autres sections étaient présents, mais pas Teruyo… et il semblait avoir urgence… un pressentiment prit place, un poids dans l’estomac du jeune Iranos… une inquiétude certaine pour son mentor.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mar 22 Nov 2022 - 13:45
Tsuyoshi avait remarqué Toph et le salut qu'elle lui avait adressé. Il y répondit par un hochement de tête. Il comprenait par là qu'elle restait en retrait laissant le Triumvirat gérer, respectant la décision qu'elle avait prise elle-même en se mettant en retrait. Il comprenait...

Le Hyûga avait été témoin de l'arrivée de la Rubiconde. De là où il se trouvait, même sans avoir activé son Byakugan, il voyait loin et bien des choses de par sa position en hauteur. Nécessairement la venue de la Taishô du Shishiza ne pouvait lui échapper. Silencieusement, il observa l'arrivée. Sur le fier destrier de Taishi, le fameux Glouba, la jeune femme avait fait une entrée qui serait nécessairement remarquée. Comme si elle savait que le moment n'était peut-être pas indiqué pour certaines choses. Une forme de pudeur certainement. Cependant, elle garda son rang et sans qu'on eut besoin de le lui indiquer elle se déplaça vers l'estrade là où se trouvait seul son collègue Taishô.

Bien entendu son regard avait croisé celui de Taishi. Oui leur relation était compliqué, mais aux yeux du Hyûga, simplement parce que Taishi n'avait jamais su qui est réellement Tsuyoshi et par conséquent il l'avait souvent pris de haut et à tort. Taishi avait toujours un train de retard vis à vis de lui et s'il le changeait pas d'attitude définitivement il continuerait à avoir ce train de retard car Tsuyoshi était loin d'avoir fini de grandir. Quelque chose par contre l'étonnait dans cette arrivée...

_ Aimi... Content de te revoir... Dit-il en réponse aux propos de la kunoichi. Son regard se voulait neutre, mais elle pourrait probablement percevoir de la lassitude comme un poids sur les épaules du shinobi. En même temps, lui venait de sortir d'une petite période difficile et venait d'enchaîner avec des nouvelles terribles que ce soit l'attaque de la capitale par le dieu singe et surtout son apparition...

_ Depuis mon retour, je n'ai pas eu de nouvelles de Teruyo... Par contre je ne suis pas sûr qu'on en aura de bonnes de sitôt le concernant. Dit-il dans un premier temps. Le ton était grave, le Hyûga n'avait pas bougé d'un iota. Il appréhendait quelque part la réaction de la Rubiconde qui certes était forte, mais avait tout de même une certaine propension à parler d'amour. Quelque part, dans un monde de ninjas...

_Sois forte Aimi surtout devant tous ces gens... Dit le Hyûga à voix basse. Tous ses propos n'étaient audibles que par Aimi puis de toutes façons avec le brouhaha, tous ces gens qui se parlaient pour se rassurer, pour évoquer des rumeurs, pour exposer leurs craintes...
_ Yonbi est de retour, il est apparu au nord et d'après les rapports... Il a attaqué la capitale. Dit-il d'un ton solennel. Son regard demeurait ferme cherchant à traquer la moindre faille de son homologue. Il laissa un moment, le temps que la kunoichi intègre l'information. Non, il n'était absolument pas en train de blaguer, il ne blaguait d'ailleurs que rarement ce n'était pas un trait de caractère connu le concernant.

_ J'ai eu plus de temps que toi pour y réfléchir, mais il nous faut prendre des décisions, là, maintenant ! Des mesures d'urgence. Il marqua un temps d'arrêt le temps qu'Aimi embarque sur son propos.

_ Ecoute, il nous faut une équipe rapide chargée d'observer ce que fait le Yonbi. Il nous faut évacuer les villages entre la capitale et nous et même Iwa vers les côtes, vers les ports. Il nous faut préparer l'affrontement et même choisir le Jinchuuriki prochain. A ce propos je ne sais pas où il est le rouquin mais je pense que le confier à Ashitaka serait indiqué. Le Yonbi a un lien historique avec le clan Borukan... Il nous faut aussi solliciter les nations proches pour une aide au cas où on n'arriverait pas à prendre en charge nous même le problème... Ils viendront certainement pas à temps, pour l'affrontement qui s'annonce mais qui sait ? Je ne le souhaite pas mais s'il y a un après ? Un combat deux ? Si nous perdons ce face à face ? Pour finir il nous faut sélectionner les scelleurs et prendre l'information sur qui maîtrise quel kinjutsu. Je ne sais pas si on aura le temps de faire des apprentissages. Observer le Yonbi pourrait nous donner l'information... Il marqua un temps d'arrêt comme pour voir si Aimi complèterait ses idées et si elle ferait des contre-propositions.

L'heure n'était pas aux tergiversations ni aux critiques, oui ou non. Lui se plierait aux contres propositions d'Aimi car ils étaient deux et il leur faudrait aller vite.

_ Ne pense pas à la capitale. Nous ne risquerons pas un ninja là bas car c'est certain à l'heure qu'il est que le Yonbi en aura terminé avec la ville avant qu'on arrive. Concentrons-nous pour la bataille décisive Aimi.

Le ton ferme, déterminé Tsuyoshi était prêt au combat, prêt à l'action.


Spoiler:

_________________
Spoiler:


Here we go ... Again [Iwa] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyûga Haru
Hyûga Haru

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mar 22 Nov 2022 - 19:44
___________________________________________________________
Here we go... again
___________________________________________________________


Haru s'entrainer durement pour amélioré sa capacité à maitriser son byakugan, héritage ancestral, don ou malédiction donner aux membres de sa famille, de son clan, avait encore bien du mal à le garder plus que quelques minutes, malgré les capacités pourtant élevé du jeune homme il était comme bridé, la cause d'un esprit tourmenter. Ne comprenant pas pour quelle raison il n'arrivait pas à maitriser son byakugan et ses autres techniques aussi bien qu'il le pouvais, il s'acharna pourtant de jour en jour à la perfectionner, Haru ne dormais que trop peu, et la fatigue pouvais ce lire sur son visage, il était comme livide, et bien plus pâle que d'ordinaire, parfois du sang couler de ses yeux à force de trop les utiliser.
Sachant son état de fatigue extrême, ayant même du mal à tenir debout, il décida de s'en aller chez lui afin de s'y reposer.

"Je comprend pas... je ne comprend pas pourquoi je met tant de temps dans mes entraînement pour si peu de résultats... étant enfant j'étais pourtant promis à un grand avenir, j'étais le plus puissant de ma génération, développant mes yeux et leurs pouvoirs bien avant les autres, maîtrisant le sabre et les kunais mieux que personne de mon âge, et puis... il y'a comme un trou dans ma mémoire, et depuis plus rien, rien à part ce sentiment de rage et se rejet profond que j'ai pour les autres.. Que c'est il passer dans ma vie pour que j'en arrive à ce point ?..."

En arrivant devant chez lui, une petite grand mère le vit tomber au sol, elle comprit qu'il avait du forcé sur l'entraînement, ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait rentré épuiser, mais la c'était différent, comme si le jeune hommes avait passer plusieurs jours sans dormir ni manger, elle le prit en pitié, le porta comme elle pouvais afin de le déposer chez lui dans son lit, la vielle dame alla dans la cuisine pour lui préparé de quoi manger pour son réveil, constatant que le jeune homme n'avait pas grand chose elle alla chez elle lui préparé un bon bol de nouille au poulet et le lui déposa sur sa table avant de le laisser.

Dans son sommeil Haru se mit à rêver.. rêver ? Non, cauchemarder plutôt, il entendit des cris, des cris de terreur, des appelles à ce réfugié, comme si des ninja de haut rang ordonné à la population de les suivre pour leurs survit, des cloches d'alarme se fessait entendre, il y'avait de petite vibration que l'on pouvait ressentir à travers le sol, puis d'un coup plus de cris, plus rien, le calme plat...
Le shinobi finit par ses réveiller, il sentait que quelques chose d'anormal était en train de se passer, il regarda autour de lui et vit un bol de nouille sur sa table, son estomac crié famine, et la situation étrange qu'il ressentait allait attendre qu'il se nourrisse...

_Tien... mais qui à pu bien mettre ses nouilles ici ?? et comment me suis je retrouver dans mon lit ?? tsss qu'importe...

Il alla à sa fenêtre, la vie semblait être normal, les gens vaquait à leurs occupations habituelles, quel rêve étrange... Quand d'un coup la porte de chez lui s'ouvrit dans un grand fracas..

_HARU.. TU ES LA ???

_PAPA ??? Mais que fait tu la ??

_Ecoute fils, nous sommes convoqué à l'académie de toute urgence, je n'ai pas le temps de t'expliquer et j'ignore encore exactement de quoi il s'agit, mais une chose horrible vient de se produire.

Sa phrase à peine terminer, il prit Haru par le bras afin de le faire sortir dehors et de prendre la fuite pour rejoindre les autres shinobi.
Le jeune homme devant l'incompréhension de la situation n'osa pas poser de question et suivit son père.

"La situation doit être extrême pour que mon père vienne me chercher alors que cela fait des années que nous ne nous sommes pas parler..."

Ils arrivèrent au niveau de l'académie, il y'avait déjà plusieurs shinobi de tout rang, le grand Tsuyoshi venait de faire son apparition sur l'estrade de l'académie, il avait un air grave sur son visage mais déterminé... Que pouvait il bien ce passer...


Dernière édition par Hyûga Haru le Mar 22 Nov 2022 - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13683-presentation-de-haru-hyuga
Nomura Ieyasu
Nomura IeyasuEn ligne

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mar 22 Nov 2022 - 21:18
Au milieu du terrain d’entraînement sur lequel il s’était installé à l’Académie Hashira, le brette venu de Tetsu continuait à perfectionner ses passes d’armes en virevoltant de toute part, ses lames dansant autours de lui comme autant de couperets mortels. N’importe quel observateur extérieur aurait pu le croire fou, en danger de mort au milieu de ce ballet tranchant : la vérité cependant était que le Nomura ne s’était jamais senti aussi confiant et en pleine possession de ses moyens, contrôlant chacun de ses mouvements. Les siens, ainsi que ceux de ses sabres. Un appui décisif au sol, et Ieyasu décollait dans les airs dans une vrille avant en faisant darder ses katana sur les côtés, récupérant le manche de son wakizashi entre ses dents dans la foulée avant de réatterrir à pieds joints dans un dernier salto. La sueur perlait abondamment sur son front, mais alors que le regard du Nomura se rehaussait vers les limites du terrain pour envisager une nouvelle série de kata d’entraînement avec la détermination du guerrier, une sonnerie cinglante toute proche se mit à retentir de façon insistante, le sortant tout à fait de sa transe combattive.

Lentement, les sourcils froncés, Ieyasu se redressa en cherchant la provenance d’une telle irruption sonore, rengainant méticuleusement chacun de ses sabres en commençant à se diriger vers le bâtiment principal de l’Académie. De tout son séjour au sein d’Iwa, c’était la première fois qu’il entendait cette sonnerie, et c’est donc empreint d’une profonde curiosité teintée d’inquiétude qu’il tâcha de remonter à sa source. Lorsqu’il eut traversé la structure, Ieyasu réalisa alors immédiatement ce qui était en train de se passer : des shinobis de la Roche, en quantité inédite, étaient en train de se rassembler au devant du bâtiment en faisant porter leur regard en hauteur, au-dessus du point où le voyageur venu de Tetsu venait d’apparaître. Interloqué, le Nomura s’avança vers la foule pour pouvoir regarder dans la même direction, remarquant au passage divers visages familiers, et posa à son tour son regard vers l’estrade qui attirait toute l’attention.

Une annonce. Un discours. Tout semblait aller dans ce sens, mais aucune des personnes présentes sur ce promontoire n’avaient encore pris ouvertement la parole. Les personnes présentes… Les détaillant plus attentivement, Ieyasu finit par écarquiller soudainement les yeux, « reconnaissant » les traits et la fameuse chevelure flamboyante de la kunoichi qui se trouvait là.

« ...Le Rubis d’Iwa… ! » murmura-t-il pour lui-même.

Chiwa Aimi, la Directrice de l’Hôpital, enfin de retour. L’espoir ténu renaquit dans le coeur du jeune bretteur manchot, un espoir presque oublié, mais qui resta sur la réserve face au contexte qui l’entourait. La Roche était en train de se rassembler, et Ieyasu doutait que ce soit pour une quelconque forme de célébration. Tirés, presque lugubres, les traits du shinobi aux cheveux noirs tressés qui se trouvait lui aussi sur l’estrade laissait présager de sombres nouvelles. Le jeune épéiste observa les visages alentours, se sentant tout à coup étranger plus encore qu’à la normale au milieu de tous ces soldats. Un bref instant, il pensa à s’éclipser, mais se ravisa aussitôt. Sa chance de solliciter une audience avec la médecin en chef était trop belle, presque à portée de main, et il ne la laisserait pas passer si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mer 23 Nov 2022 - 1:06




Here we go again



Les jours passaient et, pour la plus part, se ressemblaient suffisamment pour ne pas avoir besoin de les mentionner. Toutefois, aujourd'hui était un jour assez différent des autres. S'il était facile de se laisser aller à une vie paradoxalement paisible dans ce village du Pays de la Roche, je n'oubliais pas pour autant les raisons qui m'avaient amené à me rapprocher des Iwajins. Je continuais à m'entraîner dans mon coin, perfectionnant mon ninjutsu du mieux que je le pouvais sans pour autant négliger d'autres arts. Mais aujourd'hui, l'heure n'était plus tant à l'entraînement. Il était difficile d'ignorer la sensation étrangement pesante qui régnait dans l'air, annonciatrice d'une catastrophe prête à nous tomber dessus sans crier gare. Et pourtant, si peu de choses trahissaient que quelque chose se passait mal. Alors qu'était-ce ce frisson qui me parcourait l'échine depuis quelques temps ?

Je ne tardai pas à avoir un semblant de réponse à ces questions lorsque je remarquai l'agitation parmi les shinobis de la Roche. Même les divers gardes tâchés habituellement de surveiller que je me comportais correctement avaient drastiquement diminué en nombre. Je ne les voyais certes pas, et je ne cherchais pas non plus à les trouver, mais leur présence habituellement légèrement agaçante s'était atténuée. Il se passait définitivement quelque chose. Je serrai les dents, grimaçant d'avance face aux informations que je pouvais découvrir par la suite. Bien évidemment, Tsuyoshi avait fait une réunion d'alerte, invitant tous les shinobis du village à ce joindre à lui. Les raisons m'étaient encore inconnus, et même si l'armée de la Roche ne semblait pas me considérer des leurs au vu du manque de communication à mon égard, je n'avais aucune intention de relever ce détail. Non, le plus important, c'était bien évidemment la raison qui avait poussé le Hyûga à nous réunir qui méritait notre attention.

J'arrivai certainement quelques temps après l'arrivée de la plus part des participants, et me rappelant des paroles de l'officier, je finis par me positionner un peu en retrait de la foule. Il y avait peu de visages que je reconnaissais parmi les participants, mais quelque chose me disaient que la kunoichi à la chevelure écarlate et celui qui l'accompagnaient devaient être importants. Suffisamment pour que les voix autour de moi s'agitent un peu en leur présence, non pas de nervosité mais presque d'excitation. Sa manière de converser avec le chef du Sazori me laissa alors perplexe, et je finis par me demander qui allait réellement diriger cette réunion, même si elle était absolument très certainement subsidiaire. Au loin, j'aperçus encore une autre ombre...Toutefois celle-ci semblait bien être différentes des autres. Plus petite, son visage portrait pourtant le poids d'un monde qui n'était plus. Arrêtant mes réflexions, je laissai donc le silence revenir afin d'écouter mes gêoliers.
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mer 23 Nov 2022 - 15:41
___________________________________________

Here we go ... Again
___________________________________________

Les premiers mots de Tsuyoshi ne présageaient rien de vraiment bon. Aimi ne savait pas encore de quoi il s’agissait et ne tardera sûrement pas à le savoir. Tout ce qu’elle pouvait sentir à ce moment précis, c’était que ce que savait le Hyûga semblait lourd à porter. Il faudrait qu’elle prenne le temps de discuter avec lui s’il en avait la possibilité, prendre le pouls de son état d’esprit : comment allait-il depuis leurs derniers échanges, peu joyeux d’ailleurs.

La douce fut dans un premier temps surprise de savoir que le brun n’avait pas de nouvelle de son frère d’armes. Celui-ci pourrait le lire dans le regard écarlate de la jeune femme, qui était franchement surprise. Elle se souvint que le rouquin avait parlé de certaines choses sensibles survenues pendant l’absence du trio iwajin. Elle avait d’ailleurs remarqué l’absence de Yugure dans la cour. Allait-il bien ?

La fin de sa phrase fit naître une boule qui avait disparu le temps du voyage de retour, cette sensation indéchiffrable qu’elle avait depuis un petit moment. La kunoichi ne laissa rien paraître sur le moment, elle forçait ses pieds à rester connecté avec le sol, pour ne pas flancher. Car en effet, ce qui allait suivre nécessitait de se faire force pour ne rien laisser transparaître. Être forte… Elle l’était, et continuerait de l’être, car il le fallait. Mais c’était quelque chose de plus facile à dire qu’à faire.

Le coup de massue tomba sur le crâne de la douce qui eut un léger mouvement de recul. Pour ne rien laisser transparaître, la doucereuse attrapa le poignet de Tsuyoshi et le serra assez fort pour qu’il comprenne qu’elle avait besoin de cet appui pour accuser le coup et comprendre réellement ce qu’il était en train de lui dire. Il fallait qu’elle soit sûre de ne pas rêver.

La capitale avait été attaquée par le démon singe, cette phrase était claire comme de l’eau de roche et pourtant incompréhensible dans l’esprit de l’Eiseinin. En effet, car cela signifierait qu’il avait quitté l’enveloppe dans laquelle il était scellé. Cela signifiait qu’il était arrivé quelque chose d’extrêmement grave pour que Teruyo le laisse s’échapper, ou alors, il ne l’avait pas fait consciemment et… la Taisho glissa délicatement sa main vers sa bouche, comme pour cacher les tremblements de ses lèvres.

Elle agissait l’air de rien, mais seul Tsuyoshi pouvait être témoin du regard horrifié qu’elle affichait et qu’elle cachait avec quelques mèches écarlates. Tandis qu’elle tentait de ne pas céder à l’inquiétude, elle avala sa salive et inspira profondément. La Chiwa inclina légèrement la tête pour qu’il continue d’exprimer sa réflexion sur la situation. Aimi était intelligente et possédait une mémoire à toute épreuve, toutes les informations qu’il lui donnait, ainsi que son avis sur la situation, elle assimilait à chaque mot, chaque arrêt qu’il prenait pour lui laisser le temps.

C’était tout simplement désastreux.


« Bien.»

Sa voix ne laissait paraître aucune émotion, comme si elle se forçait à éteindre les sentiments qui pourraient faire barrière à sa réflexion, au fait qu’il fallait agir avec réactivité. Il ne fallait pas se laisser dépasser par ce qu’il se passait. Après tout, ce n’était pas la première fois qu’ils avaient à faire à des attaques. Mais aujourd’hui, c’était différent, une douleur béante dans son cœur lui faisait comprendre qu’au moment où elle verrait Teruyo, elle risquait de s'effondrer.

« Si Yonbi est de retour, c’est que nous avons échoué, le scellement n’aura pas suffi…»

C’était là une triste constatation. Le Miyamoto, avait-il été assez fort pour le maintenir ? L’avait-on forcé ? Était-ce un coup de l’homme au chapeau ? Non, ce n’était pas possible, d’après les dires du Gardien des Gardiens. Il fallait de fortes émotions, de forts sentiments pour perdre un tel contrôle. Ou ne plus être en état de retenir un tel démon. Cette idée fit frissonner la jeune femme qui tenta de reprendre sa réflexion.

« Je t’expliquerai en détail plus tard pourquoi, mais je suis convaincue que Tôsen n’a rien à voir avec cette attaque, pas lui directement en tout cas. Il n’en est actuellement plus capable. »

La douce laissa un certain passer pour que Tsuyoshi réfléchisse à ce qu’elle lui confiait avant de continuer.

« Tu as raison, il nous faut deux personnes discrètes et très rapides pour vite savoir ce qu’il en est de la situation à la capitale. Nous ne savons pas s’il est resté sur place ou s’il se déplace vers nous ou un autre village. Nous devons aussi l’empêcher d’atteindre Iwa, nous devrons donc avancer vers lui, où qu’il soit, nous devrons nous adapter.

De même pour l’évacuation, l’idée de les faire aller vers le port est la seule possible. Si Yonbi a décidé de tout décimer sur son passage, la montagne solitaire ne sera pas épargnée. Il faut impérativement lancer un message d’alerte dans tout le pays pour le faire évacuer vers la mer ou en tout cas, le plus loin possible de lui.

Nous devons faire un appel à l’aide, même si cela risque de prendre du temps. Je vois qu’il manque beaucoup de nos camarades, ce n’est pas normal, il s’est forcément passé quelque chose. Est-ce que tu sais s’il s’est passé quelque chose à Iwa récemment ? Teruyo m’a confié par courrier qu’il y avait quelques problèmes à régler, sans me donner de détail…
»


La jeune femme s’arrêta alors et reprit son souffle. Elle observa l’assemblée qui attendait une prise de parole de leur part. Sa main tenait toujours l’avant-bras de Tsuyoshi, faisant comme si de rien était. Au fond d’elle, c’était littéralement un volcan qui était en ébullition. Les phrases fusaient, les mots, les images, les réflexions, les idées. Cependant, la survie des siens était la priorité, il fallait agir et cela signifiait aussi combattre Yonbi.

Lorsque le brun à la pupille sacrée mentionna les jinchuuriki, elle repensa à fidèle ami et à ce qu’il se passait. Il était impensable pour elle de répéter la même chose, mais peu de cartes étaient entre leurs mains.


« J’ai entière confiance en Ashitaka et à son affiliation au clan Borukan. Cependant… Je ne pense pas que ce soit une bonne idée… Reproduire ce que nous avons fait, alors qu’on constate que c’est un désastre total… Je ne peux pas infliger cela à un ami, un frère, un camarade, à qui que ce soit. Il faut que nous trouvions une autre solution, Tsuyoshi. Il faut qu’on essaie de le sceller, mais nous devons agir autrement. Nous devons essayer… »

Aimi prit une bouffée d’air et continua dans sa lancée, sans parler trop fort.

« Nous savons que le dieu des éléments avait été scellé dans une stèle. Lors de notre première réunion au sommet, on a parlé de deux sceaux : l’un capable de libérer les dieux et l’autre, de les emprisonner. Je me souviens à quel point l’idée de les sceller dans des hommes était mal vu. Les voir libres ou enfermés dans des pierres : c’était le principal. Je me demande si nous avons bien fait, à ce moment-là… Mais ce n’est pas le moment de remettre en question nos choix passés.

L’idéal serait de posséder une de ces stèles, dans lesquelles étaient scellés le premier dieu et le cinquième. Tu vas me prendre pour une folle… mais Suzuri Wo n’a jamais dit qu’il était impossible de le sceller dans tout autre type d’objets… Alors…
»


La kunoichi de la Roche lâcha doucement le bras de son camarade et réalisa quelques mudras, avant de faire apparaître de son sceau de stockage une immense arme. Beaucoup allaient reconnaître ce qui semblait être une faux, mais pas n’importe laquelle. Aimi glissa même un regard vers son ancien sensei, car elle saurait. La lame était bien plus grande que la Chiwa, aussi grande que Tsuyoshi même. Mais son unique main droite la portait avec assurance, le bâton était dans son dos et les lames d'acier courbées au dessus de sa tête, menaçaient quelconque ennemi de se présenter à elle. Un vent glacial glissa entre les deux protagonistes. La longue chevelure de la rousse s'envolèrent, offrant une vision presque classe de la scène.

Here we go ... Again [Iwa] 5jhb


« Il serait là… Il donnerait toute son âme dans un combat contre une menace telle que Yonbi… Nous devons essayer Tsuyoshi, ne sacrifions pas en vain de nouveau l’un des nôtres. Si je me trompe, alors nous suivrons ton idée. À vrai dire, plusieurs possibilités nous sont offertes et la moins friande serait de simplement l’éliminer… Mais cette solution nous permettrait de gagner du temps et de ne pas craindre qu'un de nos camarades ne supporte pas le transfert.

Alors, qu’en dis-tu ?
»


Les hommes étaient de constitution faible, face aux shinobis, aux dieux, aux kuchyose. Le chakra avait doté chacun de pouvoirs uniques. Cela faisait peur, on pouvait craindre les shinobis pour ce dont ils étaient capables. Et Aimi allait le prouver une fois de plus.


Spoiler:

_________________
Here we go ... Again [Iwa] Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Jeu 24 Nov 2022 - 0:46
Le Hyûga s'attendait évidemment à ce que la kunoichi chancelle au moins un peu. Après tout, quel humain pris de court de la sorte, n'aurait pas été choqué ? Sa manière de le matérialiser fut de saisir machinalement le poignet du Hyûga et de le serrer avec une force qui en disait long sur l'intensité de la crainte qui s'était emparée d'elle. Silencieusement, il prit sur lui, silencieusement, pour qu'elle ne laisse rien transparaître de ses émotions devants les soldats, le Hyûga prit sur lui de souffrir le temps qu'elle reprenne le dessus psychologiquement. Oui, Tsuyoshi avait toujours trouvé la Rubiconde un peu trop portée sur l'amour, l'amour de son prochain, de l'autre, de son coéquipier, de son subalterne. C'était ça qui faisait sa force quelque part, bien plus qu'une faiblesse en réalité. Pour une fois, face à l'éventualité tragique de cette nouvelle, le Hyûga respecta la réaction de la kunoichi.


_ Je... Je suis désolé... Lui dit le Hyûga à présent peinée, réellement et curieusement, simplement parce que Aimi l'était. Il avait en face de lui, et pour lui seul, le beau visage de la kunoichi qui marquait toute sa peine, sa détresse. Il aurait voulu la prendre dans ses bras, l'étreindre. Oui, il aurait voulu, mais il ne le pouvait pas. La situation ne le permettait guère et peut-être aussi leurs relations non plus.

_ Aimi... Dit-il sourcils froncés. Ce moment regard plongé dans celui de l'Ecarlate lui sembla comme infini. Le temps s'était arrêté pour ce qui lui semblait être un bon moment, son moment. Le cœur battant la chamade, il souhaita ardemment se rapprocher d'elle... Mais il n'en fit rien. Une voix dans son esprit le ramenait à la réalité. Il était fort probable qu'il était en train de se jouer des films. Elle n'avait guère besoin de lui, quoique...

Ce moment fatalement pris fin, la kunoichi, traits fins, regard de braise, chevelure couleur de feu finit par reprendre le dessus et redevenir maître d'elle-même. Par chance, oui il était rendu là, elle lui tenait encore le poignet, ce qui avait pour effet direct de calmer le Hyûga et d'être à l'écoute de la jeune femme subjugué qu'il était par elle.

Sans un mot, il absorba la quasi intégralité du discours de celle-ci. Il se contenait de hocher la tête en signe d'approbation. Il est vrai qu'il n'avait pas pensé à Tôsen dans l'immédiat, il se questionnait plutôt sur ce qui se passait réellement et quelque part si Teruyo était réellement mort ou si seulement il venait d'opérer une sorte de transformation totale voire de fusion qui lui coûtait le contrôle de lui-même. Mais les chances que ce scénario soit valide étaient faibles, du moins, logiquement parlant. Tsuyoshi se souvint de l'éveil du dieu singe dans Iwa. La barrière avait probablement retardé sa sortie du cratère d'où il était apparu. Dire qu'à présent la divinité se promenait à l'air libre, libre de ses mouvements.

Aimi aborda la question centrale du jinchuuriki suivant. Si elle approuva dans un premier temps la proposition Ashitaka, elle finit par repousser cette idée, en menant un raisonnement logique qui finit par l'amener à faire une proposition à laquelle Tsuyoshi n'avait pas vraiment pensé : sceller la divinité dans un objet. Sourcils froncés, le visage inquiet quant à cette idée, le Hyûga pesait encore le pour et le contre lorsque la kunoichi finit par lâcher son avant-bras, à sa grande déception. Elle composa des mudra et fit apparaître un objet qui ne lui était pas inconnu : une faux. Au premier coup d'œil il la reconnut. Il s'agissait de la faux du seul ninja que le Hyûga considérait comme un dieu du combat : Konran Tenzin. Il ne pouvait l'ignorer. Tenzin, l'ex Taishô du Sazori, son coéquipier dans la Team 25 Gosei de Naari Etsuko Senseï. Oui, le symbole était de taille, il ne pouvait être refusé. Tenzin était le seul ninja capable de rivaliser avec la terrible Hyûga Toph, elle-même actuelle Tsuchikage d'Iwa en dépit de la présence du Triumvirat. Tsuyoshi se souvint de son affrontement avec Tenzin. Il s'était fait surclasser sur tous les plans.

_ La faux de Tenzin ! Dit-il mécaniquement, comme absent. Oui... Faisons cela. poursuivit-il. Le contexte, les arguments, le symbole. Il ne pouvait être que d'accord, lui qui pourtant était certain d'une chose au fond de lui : compte tenu des pouvoirs développés par Teruyo, la confier à un ninja digne de confiance, docile, fidèle à Iwa aurait pu être plus profitable. De plus ne pas laisser ce même shinobi devenir Taishô ou Kage permettrait de garder le contrôle sur l'arme numéro 1 du village. Iwa à ses yeux n'avait pas mis assez de verrous. Il se souvint de cette fois où il avait glissé à Teruyo qu'il aurait été bon que Iwa effectue des tests sur son contrôle du bijuu. Il avait essuyé un refus et pourtant, la chose était nécessaire car au final, Iwa n'avait guère progressé dans sa compréhension des divinités et de leur fonctionnement.

_ Aimi, promets moi cependant une chose. Si nous scellons le Yonbi, qu'importe le porteur de cette faux, cette faux sera dorénavant la propriété d'Iwagakure no Sato. C'est ma seule condition. Dit-il bien conscient qu'en l'état ce serait probablement Aimi elle-même qui en serait le possesseur. Seulement, il fallait d'emblée préciser certaines choses pour éviter tout problème futur.

_Eliminer une divinité... J'y crois pas. Si nous échouons à le sceller dans cette faux alors nous tenterons de le faire dans un des nôtres. Parfois, un sacrifice est nécessaire pour le bien commun. dit-il d'un ton solennel.

Un silence. Il s'était tourné vers l'assemblée et ne prêtait plus une attention particulière à Aimi tel qu'il le faisait jusqu'ici. Seul avec elle sur cette estrade, il avait un sentiment de zen, de paix intérieure malgré le contexte difficile. La seule apparition et l'échange qu'il venait d'avoir avec elle, venait de lui retirer tout le poids qu'il ressentait jusqu'ici. Dorénavant, il était prêt au combat, prêt à vaincre cette nouvelle calamité qui frappait Iwa.

_ Aimi... Parle aux iwajins. Tiens leur un discours qui leur fera oser l'avenir car Iwa vaincra à nouveau. Venait-il de dire calmement. A elle de jouer, au nom du Triumvirat.

_________________
Spoiler:


Here we go ... Again [Iwa] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Dim 27 Nov 2022 - 2:38
La hauteur et le vent glaçaient le sang du Borukan. Celui qu'il lui restait. Il était parcouru de tremblements, vacillait entre conscience et perte de connaissance. Sur le dos d'Idoku en compagnie de Meho, il sombrait de plus en plus à chaque battement d'aile vers la mort qui semblait déjà le guider paisiblement sur les eaux du Styx. Le roulis de l'air devenait celui de l'eau, des visions de son passé défilaient, le visage d'Amiko qu'il ne pourrait jamais revoir... Si cela permettait au moins d'amener son collègue à Iwa... Qu'il les prévienne... Qu'il puisse sauver les habitants du massacre qui se profilait. Alors ce ne serait pas totalement en vain. Car en ces instants où la mort l'appelait, c'était surtout des milliers d'habitants tsuchijins qu'elle convoitait, et eux seuls pouvaient apporter l'information à temps, eux seuls pouvaient expliquer ce qu'il s'était passé pour que la réaction la plus appropriée possible soit effectuée en le temps le plus restreint possible. L'objectif était simple, sauver des vies.

Aussi, lorsqu'après plusieurs heures à rôder ainsi dans des eaux troubles où une seule fin lui semblait désormais imaginable, le jonin au corps travaillé depuis des années se voyait sauvé par ses efforts alors que la cité militaire d'Iwagakure no Sato apparaissait enfin à l'horizon. Voilà déjà plusieurs heures que le jour était levé, ils avaient volé toute la nuit et Idoku devait sans doute n'attendre qu'une chose, la possibilité de se poser et de se reposer. Lui même qui avait perdu sauver l'espoir de sauver sa propre vie avait peut-être une chance si un irounin assez compétent était actuellement présent en ville. Peut-être s'était-il battu contre la mort ces dernières heures, blanc comme la neige, pour quelque chose d'autre qu'avancer un peu plus loin le Nihito.

Sa vision était trouble, aussi lorsque son camarade autour les déposa dans une cour qui semblait bien occupée en ce moment, il essaya de se redresser, mais son bras le rappela bien vite à la réalité. La seule chose qu'il pourrait faire, ce serait de rester prostré contre Idoku qui l'avait ramené jusque là

Réunissant ses faibles forces, il prit une profonde et douloureuse respiration avant de prendre la parole, qu'il voulait un tant soit peu audible et suffisamment claire pour être compréhensible.

« Allez chercher un Taisho... Ou des Jonins... Nous devons les alerter... Teruyo est mort... Yonbi est libre... Il... arrive. »

Ayant ainsi usé de ses dernières forces, le jonin alors blanc comme un linge perdit l'équilibre, emporté par le poids de l'atèle précaire que lui avait fait le soigneur proche de là où Yonbi avait été délivré de sa prison de chaire. Et avec l'équilibre, ce fut sa conscience qui se fana. Il avait épuisé ses dernières réserves et ne put que sombrer dans un profond sommeil qui serait peut-être son dernier.

Spoiler:

_________________
Here we go ... Again [Iwa] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Nihito Meho
Nihito MehoEn ligne

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Dim 27 Nov 2022 - 14:24
SADNESS AND SORROW




Les landes rocheuses défilaient sous le regard pensif du shinobi. Devait-il se réjouir de voir que la calamité n’avait pas encore atteint cette zone ? Ou au contraire, devait-il se lamenter de l’implacable réalité ? De toutes ces vies mise en jeu … De cette chose dont il pouvait presque entendre le grondement dans le lointain. Mého ne remarqua pas tout de suite que l’immense oiseau perdait en altitude, l’air commença à doucement se réchauffer tandis que sa morsure se faisait moins intense. Le regard du chunin se posa finalement sur son coéquipier qui tout comme lui semblait perdu dans le lointain.

Ashitaka faisait peine à voir. Si les quelques soins qu’il avait reçu semblaient l’avoir écarté de la mort, une chose était sûre le Junin ne restait conscient qu’uniquement grâce à un monstrueux effort d’esprit. En tant que ninja et dernier membre réellement conscient de son équipe, ce serait à Mého de gérer la fin. Enfonçant sa main dans le plumage du fameux Idoku, Mého murmura avec calme : « Ne t’inquiète pas, je vais tout faire pour qu’on le sauve … ». Avait-il été entendu ? Ou était-ce simplement un hasard ? L’animal sembla momentanément s’arrêter en plein air, autour d’eux, quelques pics rocheux déchiraient le ciel mais, ils se trouvait encore bien trop eux pour que le shinobi ne reconnaisse quoi que ce soit. La chute commença avec une violence surprenante. Ashitaka avait-il remarqué qu’il quittait peu à peu le dos de son invocation? Impossible de le savoir, mais Mého sortit tant bien que mal sa position pour rattraper son camarade.

La nappe nuageuse s’ouvrit presque qu’au même moment. Si ses yeux n’avaient pas été asséché par le vent, le shinobi aurait probablement versé une larme de soulagement lorsqu’il reconnut au loin les murs d’Iwa. Alors que leur trajectoire se redressait peu à peu permettant au BORUKAN de reprendre une position plus stable, Mého lui resta immobile le cœur lourd tandis que sa main se portait presque instinctivement à l’intérieure de sa veste. Ils étaient toujours là, chaudement liés l’un à l’autre. Il hotta le bandeau ninja de son maitre, et ami, ainsi que celui de celle qui avait su prendre soin de lui après sa première bataille. Si le premier était intact, le deuxième lui avait été rongé par la lave sauvé in-extremis par un ninja qui se découvrait bien trop sentimentale pour le monde dans lequel il évoluait.

-Teruyo … Harumi … on rentre à la maison les gars …

Rapidement le village s’offrit à eux. Mého aurait voulu foncer à l’hôpital, mais l’immense volatile prit instinctivement une direction tout autre. Installer au côté de son camarade, le chunin resserra une nouvelle fois les bandages souillés par le sang et l’humidité. Une étrange odeur se dégageait de ce dernier et il ne réagissait maintenant plus lorsque le chunin le manipulait.

-Crève pas s’il te plait, on y est !

Face à eux se dressa enfin l’immense bâtisse. L’académie n’était que quelques mètres plus bas et à sa grande surprise, tous semblaient s’être réuni pour une forme d’annonce dont il comprit presque immédiatement la teneur. Yonbi les avaient encore devancé … L’animal se posa enfin avec une délicatesse insoupçonnée. Faisant face à la foule, Mého ne savait pas quoi faire, quoi dire, lui qui n’était qu’une pièce parmi tant d’autre dans l’échiquier d’Iwa. Ashitaka tenta de se lever. Il était livide et probablement que sa conscience même commençait à lui échapper tandis que la dure réalité le ramenait à son kuchyose. Prenant appuie tant bien que mal sur son attelle de fortune sa voix, bien que brisé par cette interminable aventure, s’éleva une ultime fois pour déclarer l’indicible. Les mots s’enchainèrent difficilement et alors qu'il terminait non sans peine son intervention, son corps chancela.

Mého avait réagi par instinct. Se glissant sous son camarade avec une vitesse qu’il ne se soupçonnait pas en de telle condition. Il laissa le Jonin reposer sur son épaule, constatant avec effarement qu’il était déjà bien trop léger pour un homme. Légèrement vouté, le visage couvert de cendre et de sang, ses yeux avaient quitté la foule pour se porter sur ceux qui semblaient diriger cette assemblée.

Les têtes d’Iwa le fixaient avec une intensité presque insoutenable. Posant le genou au sol à la fois par signe de respect, mais aussi par pure fatigue, il déposa les deux bandeaux au sols et appuya son poing derrière eux en ultime appuie. Lui avait encore la force, lui avait encore la force de crier ce qu’il s’était passé. L’heure n’était plus aux cachoteries et alors que des larmes chaudes commençait à couler sur ses joues, il prit une grande inspiration et hurla la vérité au monde.

MIYAMOTO TERUYO JUNIN D’IWA ET KOBANE HARUMI SOIGNANTE D’IWA SONT TOUS LES DEUX MORTS … (Sa voix se cassa mais il reprit) LE PREMIER EST TOMBER FACE AUX GROUPES DE DESERTEUR MENER PAR OTERASHI YANOSA ANCIEN CHUNIN D’IWA ET SES COMPLICES. SA MORT, SA MORT … A ENTRAINÉE LA LIBERATION DE LA CALAMITÉ A QUATTRE QUEUE YONBI QUI AVANT DE PARTIR, A ESSAYER DE RASER NOTRE LOCALISATION EMPORTANT KOBANE HARUMI DANS SA TENTATIVE. IL A PRIT LA DIRECTION DE LA CAPITAL ! (A voix plus basse il ajouta) Avant la libération de Yonbi, nous avons réussi à éliminer le désavoué. On a tenté de fuir, mais cette chose est … Impitoyable …

La fatigue frappa avec violence et ce fut cette fois à Mého de chanceler. Levant un regard désespéré en direction Tsuyochi et Aimi, il ravala sa salive tandis qu’il découvrait non sans un peu plus de peine, une lame qu’il ne connaissait que trop bien... Tenzin … ce nom lui échappa dans un murmure déchirant. Était-il en train d’appeler à l’aide ? Prit d’un délire semi conscient, une silhouette commença à apparaitre aux cotés des têtes du village, celle d’un ami qu’il savait déjà bien loin. Réunissant l’ensemble de l’énergie qu’il lui restait, le shinobi se redressa implorant son corps fatigué de tenir encore, ne serait-ce que quelques secondes.

BIEN QUE GRAVEMENT BLESSÉ, BORUKAN ASHITAKA A TENU À FAIRE UN ULTIME DETOUR. NOUS AVONS VOLÉ JUSQU’A LA CAPITAL POUR PRÉVENIR LES FORCES EN PRÉSENCE ET ENFIN, NOUS SOMMES RENTRÉ … NOUS AVONS ECHOUÉ … J'ai échoué ... TSUYOSHI … AIMI … la voix du chunin s'éteignit lorsqu’il prononça le nom de la plus grande médecin d’Iwa. S’IL TE PLAIT, SAUVE ASHITAKA.

D’une main hésitante il pointa du doigt les restes de prothèse, récupéré sur le champ de bataille et alors que les larmes inondaient encore son visage, il attendit là, se refusant de sombrer à son tour dans l’inconscient.



SPOILER:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Dim 27 Nov 2022 - 18:30
Toph écoutait la résignation de la future nouvelle Tsuchikage, et se trouva confortée dans le choix de son Seigneur. Elle avait été aguerri depuis leur dernière rencontre. Elle ne manquait plus de confiance en elle. Elle avait gagné un peu d'acier dans sa conscience. Et, malgré elle... elle fut attristée de la nouvelle de la mort probable de son élève. Teruyo n'avait pas été le shinobi le plus doué qu'elle avait rencontré, bien qu'il était sur de bonnes voies pour devenir un pilier d'Iwa avec la bonté qu'il faisait preuve, ou sa capacité à la discussion et la négociation comme il l'avait démontré lors des évènements de Tetsu. Pourtant, la situation semblait étrange. Il était partit sans donner une bonne raison, avec une escorte avec une certaine capacité de puissance de feu, et ils revenaient avec deux personnes décédés sur les quatre ?

Non, quelque chose ne lui revenait pas. Et les explications de Meho ne purent la satisfaire, car ils ne faisaient pas de sens. Yanosa était un patriote. Jamais il n'aurait intenté à la vie d'un autre iwajin, sauf par self-défense. Elle pouvait, par contre, voir un monde où il avait enfreint une règle. Un monde où elle eusse pensé que son élève fusse tout à fait capable de désescalader. Ce rapport fut aggrémenté d'un murmure que ses yeux n'eurent aucun mal à lire (parce que le Byakugan permettait facilement la lecture labiale même à grande distance). L'Ecorché ?

Ce prisonnier qu'elle avait capturé sans mal il y avait quelques temps de cela ? En quoi sa mort avait été importante ? C'était une note de bas de page, le désavoué n'avait jamais été qu'une anecdocte dans l'Histoire du Yuukan. Elle n'avait même pas été blessé de leur rencontre, mais Meho semblait en avoir gardé un autre souvenir. Peut-être là ses sentiments lui jouait des tours. Peut-être que là, Meho était biaisé et tournait une histoire qui l'arrangeait. Alors la Hyûga sortit d'un sceau un petit tabouret et pris parole à son tour, levant le doigt en direction du Chunin qui semblait prendre des raccourcis dans son rapport - une grande erreur pour le Bushido qui sommeillait en elle.

Je mets en doute certains éléments de ce rapport. L'Ecorché n'a jamais été une grande menace, ce n'était certainement pas un terrible adversaire. La vie de Teruyo était certainement plus importante que son exécution. Et s'il n'est pas étonnant que Yanosa prenne des libertés vis à vis d'Iwa, il est impossible qu'il ait cherché à tuer Teruyo. Dans l'hypothèse où il aurait voulut sa mort et celle des iwajins, il n'y aurait pas eut de libération de Yonbi ni de survivants, c'est là son degré de maitrise des arts shinobis. C'est une accusation bien grave de conséquences Meho. Tu la porteras sur tes épaules.

Toph ne supportait pas les manipulations, et tout le discours de Meho lui semblait imparfait, émotionnel. Très certainement qu'il faudrait une enquête sur le sujet, mais également une contre-examination de témoins plus rationnels. Peut-être que le Borukan avait un peu plus sens et moins d'émotions. Ou peut-être était-ce le choc d'avoir souffert de deux décès de si haut profil ? Toujours était-il que ce rapport serait à vérifier, mais dans l'état, il ne semblait pas très fiable. Et au final, il importait peu pour le moment. Elle pianotait de ses doigts sur le sabre.

Oui, cela ne serait pas pour maintenant. Pourtant, il fallait faire avancer les choses. Accélérer la prise de décisions.

Le plus important reste la libération de Yonbi et la protection du daimyo, et comment résoudre ce problème. Suivons les ordres du Rubis Eclatant, car le Daiymo l'a désigné comme nouvelle Tsuchikage, effectif à ce moment-ci. Le débrief aura lieux après que la situation actuelle se sera résolue. Mais surtout, rassemblez vos armes et vos vivres, prenez des actions tout de suite et préparez vous.

Elle laissa un temps de silence. Puis un sourire carnassier se déploya sur son visage ô combien excité malgré la situation par la promesse d'un combat Glorieux et remplis d'Honneur.

Car demain, nous chassons du Démon, et je ne souffrirai de rien de moins qu'une éclatante victoire à vos côtés, camarades.

Spoiler:

_________________
Here we go ... Again [Iwa] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 28 Nov 2022 - 22:16
___________________________________________

Here we go ... Again
___________________________________________

Un simple sourire triste suivit les excuses compatissantes de Tsuyoshi. Elle ne pouvait rien dire de plus sur le moment. Il était rare que la kunoichi montre une part de fragilité d’elle, mais comment réagir face à de telles annonces ? Comment réagir lorsque son pays était en danger, que probablement des vies étaient en train de s’éteindre. Que son ami, son meilleur ami, celui qui avait choisi de lui confier sa propre fille s’il lui arrivait quelque chose… puisse avoir péri… C’était impensable. Pourtant, elle devait se faire à l'évidence de cette possibilité.

La Chiwa était préoccupée par une tonne de questionnements dans son esprit qu’elle ne voyait pas le regard que lui lançait Tsuyoshi ou du moins, sa signification. Elle reprit son calme doucement et s’exprima sur la situation. La jeune femme proposa une solution inattendue, qui semblait rendre le brun dubitatif dans un premier temps.


« Je sais que tu peux te poser des questions sur la faisabilité du scellement, mais nous devons essayer. La faux sera sous ma responsabilité ainsi que celle de la Roche, si le pouvoir est scellé dans celle-ci, alors les envies d’utiliser des forces qui nous dépassent seront amoindries. Elle sera scellée dans un premier temps, pour éviter toute tentative néfaste à son encontre.»

L’idée de sacrifier de nouveau l’un des leurs n’était pas plaisante dans l’esprit de la rousse. Elle hocha tout de même de la tête pour s’accorder avec l’Hyûya, après tout, le plus important était de mettre Yonbi hors d'état de nuire.

Il était maintenant temps de s’adresser à l’assemblée qui attendait curieusement de connaître la raison de ce regroupement. La kunoichi pensait que son camarade allait prendre le relais, mais il n’en fit rien. Au contraire, il lui donna le flambeau, lui offrit la possibilité de se déclarer aux iwajins, de donner les mots justes et de motiver les troupes. Elle était tout d’abord surprise, prise au dépourvu. Il lui fallait quelques instants pour réfléchir à ce qu’elle pourrait dire, mais ce précieux temps fut volé par l’arrivée stupéfiante de deux shinobis qu’ils connaissaient tous très bien.

C’était la deuxième arrivée surprenante de la journée, la créature ailée déposa des silhouettes familières, de ses pupilles écarlates, la rougeoyante compris très rapidement ce qu’il se passait. Elle fut presque horrifiée de voir son ami dans un état aussi sordide.

Les mots d’Ashitaka, qu’elle reconnut en dépit de son visage blafard et de son corps massacré, furent un coup de poignard dans le cœur de la kunoichi, qui sentit une immense douleur la parcourir. Il venait de confirmer ce qu’elle redoutait le plus.

À ses côtés, Meho qui semblait surtout très épuisé. Celui-ci avait rattrapé son camarade avant qu’il ne sombre vers la poussière. Son regard écarlate se posa sur les deux bandeaux déposés sur le sol.

Teruyo était mort. Le Nihito enchaîna les coups de lame en criant son désespoir et ses larmes. Harumi était morte. Aimi prit son courage pour ne pas chanceler. Pourquoi parlait-il de Yanosa ? Pourquoi disait-il des choses aussi horribles ? La douce ne pouvait pas y croire une seconde. Non, c’était impensable. La mention du désavoué lui fit froid dans le dos, comme si elle commençait à rassembler quelques morceaux de puzzles. Si c’était ce qu’elle redoutait, alors toute cette tragédie… elle en était responsable… La Chiwa préféra se fondre dans le déni sur le moment, sa main droite serra puissamment sa faux, tandis qu’elle l’accrochait dans son dos.

Ce fut lorsque le samouraï cria son prénom, que son esprit se réveilla, alors qu’il pleurait sa souffrance.

Ni une ni deux, la kunoichi bondit tout en réalisant des mudras de sa main gauche. Un clone d’elle fit son apparition à ses côtés et se glissa face à Ashitaka, le déposant doucement sur le sol pour épargner Meho en difficulté. Elle commença par concentrer une grande quantité d’énergie médicale sur son bras presque déchiré, tentant de replacer son os et de rassembler le muscle autour. Cependant, elle ne pourrait pas tout faire dans un endroit pareil. Le plus important était d’éviter l’amputation.

De son côté, la vraie Aimi atterrit le genou à terre vers le Nihito et glissa une main sur l’arrière de sa tête, ses doigts se faufilant dans une chevelure humide par la transpiration. La rubiconde posa son front contre le sien, comme pour l’empêcher de tomber et de lui servir de soutien et d’appui. Personne ne pouvait le voir en cet instant, mais c’était une ribambelle de larmes qui s’écoulaient sur les joues de l’Eiseinin. Elle ne sanglotait pas, ses épaules ne réagissaient pas, comme si c’était son âme qui s’exprimait et non son corps. Son regard rubis était ancré dans celui de son ami, complètement dévasté par ce qu’il venait de vivre. La paume qui était sur ses cheveux obscurs s’illumina d’un chakra verdoyant, comme pour le soigner de sa fatigue, de sa peine, comme pour lui offrir de la chaleur et un moment de sérénité.

C’était la première fois que la doucereuse faisait preuve d’une telle démonstration de douceur envers quelqu’un en public. Elle voulait partager sa peine avec lui, mais avec les autres aussi, dans un silence pesant mais nécessaire. Après tout, Iwa venait de perdre deux frères d’armes, deux amis, deux camarades.

Puis avec le plus de sincérité au monde, la kunoichi prit la parole, une voix tremblante et pourtant emplie de reconnaissance envers le membre du Manazuru.


« Merci… Meho… Merci pour tout...»

La douce l’aida à se poser pour ne pas s’épuiser davantage. Elle rejoignit son clone et à deux, elles s’armèrent à soigner le Borukan. Tout était confus dans son esprit, mais le plus important n’était pas d’accabler ses deux camarades après ce qu’il venait de vivre. Aimi n’arrivait d’ailleurs pas à s’imaginer ce qui avait pu se passer, elle ne comprenait pas. Le problème était qu’elle n’avait pas le temps pour se poser des questions. Il fallait agir.

Mais c’était sans compter sur la petite silhouette qui guettait le tout de sa cheminée. Fidèle à elle-même, elle s'arma d’un tabouret pour s’élever, surplombant la cour de sa hauteur, de sa voix.

Cependant, ses mots étaient incompréhensibles pour la Chiwa. Elle haussa des sourcils, se demandant si c’était vraiment le plus important en cet instant. Oui, il était nécessaire de comprendre ce qu’il s’était passé, mais était-ce vraiment le moment d'accabler Meho qui ne restait conscient que de par sa détresse et sa détermination à informer le village ? Aimi aussi ne voyait pas Yanosa comme un assassin. Mais c’était un électron libre, personne ne pouvait le contrôler, il agissait pour atteindre son but, et cela, peu importe le chemin emprunté. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer pour que leur escapade se termine par une fin aussi horrible ?

Mais alors la suite de son discours sonnait comme une vaste plaisanterie dans l’esprit de la douce. C’était presque trop pour un esprit que de devoir encaisser autant de nouvelles d’un coup, de déclaration. Comment pouvait-elle se montrer aussi détachée ? Qu’avait-il pu se passer au palais du Daimyo pour qu’elle revienne si… différente ? Comment pouvait-elle lui lancer à la figure qu’elle avait été désignée comme la nouvelle Tsuchikage d’un village qui était en danger imminent ? Était-ce ça la guerre ? Prendre des décisions sur le tas ? Lancer les responsabilités dans le faciès de la cible la plus évidente pour endosser un tel rôle ? Une décision du Daimyo ? Cet homme était vraiment…

La colère qui vint à Aimi fit chanceler son chakra qui fut moins intense durant quelques instants. En remarquant cela, elle reprit ses esprits. Son regard se posa sur Toph, l’éclat de ses pupilles laissaient voir une incompréhension totale de la situation.

Aimi devrait se sentir honorée d’une telle confiance de la part de son mentor et du seigneur de la Terre, mais à ce moment-là, elle le voyait plutôt comme un cadeau empoisonné. Pourtant, elle n’avait pas le droit de flancher, car tout le monde ici avait été témoin de ce qu’il se passait et de la menace imminente d’un Yonbi qui pourrait faucher chaque parcelle de terre de ce pays, s’ils ne l’en empêchaient pas. Ils avaient besoin de quelqu’un pour décider, de quelqu’un pour motiver. Si elle se montrait faible, c’était Iwa qui tombait. La princesse Hyûga avait fait fort en la mettant dos au mur. Que pouvait-elle dire ou faire ? Ce n’était pas le moment de se poser ces questions, ils avaient besoin d’un leader, de quelqu’un pour les guider. Serait-elle à la hauteur ?

Dans un premier temps, il fallait désamorcer une première bombe. Celle de savoir que de potentiels camarades pouvaient se retrouver à être des ennemis, car elle allait faire chanceler certains esprits.

Voyant que le chakra médical faisait petit à petit son effet et que les os se ressoudaient entre eux petit à petit, la jeune femme se permit de se redresser. Ses larmes avaient séché sur sa peau et c’était maintenant un tout autre regard qu’elle offrait. Celui de quelqu’un décidé à tout donner pour sa patrie, pour ce monde.


« Nous pouvons tous certifier que sans le risque pris par Ashitaka au bord de la mort et Meho qui a dû maintenir son camarade en vie sur ce long périple, nous ne saurions pas ce qu’il se passe exactement en dehors de nos murs. Nous avons la possibilité, grâce à eux de pouvoir répondre et de pouvoir agir. Et c’est ce que nous devons retenir aujourd’hui. Il n’est pas nécessaire d’accabler davantage nos camarades alors que nous ne savons pas ce qu’il s’est passé.

Je vous demanderai donc de vous concentrer sur l’imminente et principale menace : Yonbi.
»


La kunoichi observait chacun de ses camarades qu’elle connaissait ou peu, pour elle cela ne changeait rien, chaque visage était cher à son cœur, car ils agrémentaient la roche, sa famille, sa maison.

« Tsuyoshi a eu vent des rumeurs concernant une potentielle attaque de la capitale et les déclarations de nos camarades viennent confirmer cela. Nous avons pu échanger sur la situation et ce que nous devons faire.

L’idée d’affronter un Dieu va être effrayante pour certains d’entre vous, dérisoire ou alors excitante. Alors je vous le demande : pour vos familles, pour vous, pour ce village, ce pays, pour nos camarades qui ont péri pour protéger ce qui leur était le plus cher : vous.

Je vous demande de surpasser vos potentielles peurs, de vous dépasser et de vous battre à mes côtés pour sauver ce qui peut être sauvé. Battez-vous à nos côtés et mettons hors d'état de nuire à ce qui embrase nos terres, qui met fin à la vie des nôtres, qui semble vouloir marquer nos destins de sa noirceur et de son chaos. Marchons ensemble vers un avenir incertain pour offrir un futur à ce pays.

Moi Chiwa Aimi, Tsuchikage d’Iwagakure no Sato, donnerait ma vie s’il le faut pour arrêter ce démon.
»


Here we go ... Again [Iwa] 3zyh

La kunoichi brandit son poing vers le ciel. Elle invita quiconque qui la suivrait à en faire de même. Elle était déterminée à arrêter ce massacre et avait besoin de chacun ici pour le faire. Elle attendit la réaction de chacun avant de nouveau prendre la parole.

« Nous devons agir vite, mais nous devons savoir où Yonbi va frapper. Grâce à son Byakugan, Tsuyoshi possède un avantage en sensorialité. Je laisse choisir la personne qui le suivra pour connaître les intentions de notre ennemi. Il est impératif que nous interceptions Yonbi avant qu'il pose un pied à Iwa.

Dans un même temps, j’ai besoin d’un ou deux volontaires pour organiser l’extraction des civils et de ceux qui ne pourront pas se battre. Ils devront se rendre au port de Kuri, afin de quitter le pays sans risque si besoin. Nous devons aussi envoyer une missive à travers le pays pour avertir les villages et initier une évacuation. Une aide sera également demandée à la Coalition afin de déployer le plus de shinobis dans le cas où nous aurions des difficultés à stopper Yonbi.

J’ai besoin de savoir qui a la capacité d’utiliser les kinjutsu de scellement et de barrière afin que nous nous organisions afin de sceller Yonbi dans cette arme. Il est évident que je ne permettrai pas que nous sacrifions quelqu’un de plus aujourd’hui en voyant ce qui est arrivé à Teruyo... Nous échangerons sur notre organisation lors d’une réunion qui se déroulera dans quelques minutes avec ceux qui se portent volontaires.

Meho… je te laisse choisir si tu souhaites accompagner mon clone et Ashitaka à l’hôpital ou si tu souhaites rester, mais je pense que tu devrais te reposer, tu l’as mérité. Nous prenons la relève.
»


Elle lui offrit un sourire qui se voulait réconfortant, même si elle se doutait que cela ne suffirait pas. Son regard se posa ensuite sur l’assemblée, la kunoichi s’inclina légèrement, montrant un aspect d’elle un peu plus doux et fébrile, car elle restait humaine et pleine de sentiments.

« Je n’ai jamais eu autant besoin de vous qu’en cet instant, ce que je vous demande est censé faire partie de votre devoir, mais je tenais à vous dire à quel point, cela compte pour moi de savoir que je pourrais me battre aux côtés de vous tous. »


Spoiler:

_________________
Here we go ... Again [Iwa] Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Lun 28 Nov 2022 - 23:05
Le Hyûga était demeuré stoïque. Droit dans ses bottes, tel un i, il s'était tenu aux côté de la Chiwa devenue désormais Tsuchikage d'Iwa alors qu'elle prononçait son premier discours. Nul n'avait eu le temps de l'acclamer, le contexte étant de toutes façons défavorable et pourtant. Des encouragements, des signes de soutien, elle en méritait largement. Voilà une figure qui pouvait aisément réunir bien des iwajins. Il faut dire qu'elle avait le bon profil pour devenir dirigeante d'Iwa. Tout au plus ce vilain petit défaut, qui peut-être n'en était pas un, celui lié à sa propension à l'amour, mais pour le reste tout était parfait.

Aimi avait parlé. Un discours avec le cœur. Elle avait tout simplement galvanisé les troupes désormais prêtes à en découdre. Il est vrai qu'à nouveau, tous combattraient certes pour leur vie, mais surtout pour celle des leurs. La motivation n'en sera que plus grande ! Point par point, la kunoichi expliqua le plan de marche. Elle confia au Hyûga la mission d'aller vérifier la position du Yonbi et de revenir avertir Iwa. Elle parla de l'évacuation et des ninjas à qui elle confierait cette tâche. Elle souhaita faire un rapide sondage concernant qui dispose de quel kinjutsu.

De tout son discours, ce fut surtout l'entame qui plut au Hyûga. Après l'intervention assez troublante de Toph venue contredire en public Meho, en prenant littéralement fait et cause pour Yanosa. Bien entendu, Tsuyoshi n'appréciait guère le propos. Comment Toph pouvait-elle se permettre de remettre en cause les propos de Meho vis à vis d'une Yanosa parfait électron libre, réfractaire à l'ordre et aux ordres. Voilà qui était troublant. Par chance, dorénavant, ce serait à Aimi de décider des choses, là maintenant.

_ Aimi... Le Hyûga c'était rapproché de la nouvelle Tsuchikage. Il poursuivit son propos : Félicitations Tsuchikage Sama... Puisse votre règle apporter plein de succès à Iwa et à Tsuchi no kuni. Il marqua un temps d'arrêt observant avec Aimi la réaction de la foule pendant un moment. Ensuite il continua :

_ Pourrais-je me permettre de laisser deux éléments à votre appréciation Tsuchikage Sama ? Questionna t'il en attendant un signe d'approbation d'Aimi. Il continua dès qu'il eut un semblant de feu vert. En dépit de la désapprobation publique de Meho par Toph, je vois en lui un Jônin bien plus que le Chuunin qu'il est. Par ailleurs, un certain Iranos Daiki a réalisé quelques exploits lors d'une mission qu'il a dirigé avec brio. Il a dépassé le grade de Genin.

Le Hyûga se redressa et laissa un court laps de temps avant de terminer sur un autre sujet. Pour ce qu'il venait de dire, il l'avait dit en aparté et seules Aimi et Toph étaient capables de l'entendre. Pour le reste, il continua à voix haute devant le peuple en indexant le shinobi qui l'intéressait.

_ Je vais réaliser cette petite mission de reconnaissance avec Taishi. Dit-il laconiquement.

Puis il descendit de l'estrade laissant Aimi et Toph seules face aux troupes.

_________________
Spoiler:


Here we go ... Again [Iwa] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mar 29 Nov 2022 - 1:26
L’Hayai cherchait son tabac dans son manteau en attendant que l’Assemblée commence. Il savait qu’Aimi détestait les herbes à fumer, mais puisqu’ils étaient de retour en public, l’Éclair Vert pouvait se permettre de la piquer au vif si ce n’est que très légèrement, non ?

Tout en bourrant son calumet, il observait Tsuyoshi et Aimi discuter à voix basse, devant une foule qui devait s’impatienter. Mais l’Hayai comprenait que le rang de la Rouge supposait qu’elle ne devrait pas logiquement apprendre en même temps que le public ce qui pouvait être la cause d’une telle urgence.

Il n’eut comme réponse que le geste brusque de la femme, comme si un grand-chose venait de la secouer de tout son être. Taishi la connaissait assez pour interpréter la chose, mais… Il ne pouvait rien faire, pas devant Iwa qui regardait. Leur lien devait rester secret pour le moment. Ça ne l’empêcha pas toutefois d’en souffrir, comme si ça lui faisait mal à lui aussi, peu importe la cause.

Les étincelles et la fumée qui sort du calumet dont Taishi prent une longue inspiration, patient en échangeant un regard avec Glouba qui s’approchait, son casque maintenant surdimensionné une ombre qui le plongeait dans l’ombre.


« Taishi. »

« … Ce n’est pas le moment, Glouba. »


La volute de fumée aromatisée emplissait l’air autour du Jônin. Mais le Dindon sembla peu affecté, approchant encore sa tête ceintrée de métal.

L’Hayai fronça les sourcils, les lèvres fermées contre le calumet. Soupirant, il porta l’oreille au casque du dindon, son gloussement un murmure métallique.

Les yeux de l’Hayai s’agrandirent de surprise. Aimi… Mais celle-ci venait de faire apparaître un objet que tout Iwajin d’une certaine ancienneté pouvait aisément reconnaître ; la faux de Konran Tenzin. Mais pourquoi faire cela maintenant ?

Les choses dégringolèrent alors que c’était le NI-HI-TO qui arrivait dans l’assemblée, accompagnée d’Ashitaka qui semblait à l’aube de la mort. Tout ne pouvait être que lié. Et les mots tombèrent enfin.

Teruyo, mort. Yonbi, émergé. À nouveau. Comment ? Où ? Que c’était-il passé pendant leur absence ? L’Homme au Chapeau ? Ses lieutenants ?

C’est Meho qui apporta les réponses. Les doigts de l’Hayai se crispèrent sur le calumet, menaçant de le briser alors qu’il peinait à garder sa respiration ralentie. Taishi avait vécu tellement de choses dans sa courte vie, et pourtant rien ne le préparait adéquatement à un tel choc.

Harumi… L’Hayai jeta un regard à Aimi. Ce n’était pas celle qu’elle…


« Yanosa… »

L’Éclair Vert ferma les yeux en se massant les tempes. Il était revenu trop tard. Trop tard pour empêcher l’Oterashi, de maîtriser la rébellion en lui. Il avait attisé un feu interdit, et maintenant… Maintenant il était trop tard.

Le désavoué ? Cette chose mi-humaine mi-créature capturée par Toph jadis ? Quel était son rôle dans toute cette histoire ? N’était-elle pas emprisonnée ici à Iwa ? Plus maintenant au dirait. Les pièces du puzzle se mettaient lentement en place, mais les ombres restaient nombreuses.

L’Hayai se redressa mais c’est une autre personne inattendue qui prit la place. Toph ? Ici ? Quand était-elle revenue ? Et pourquoi, après une si longue absence.

Mais la vraie surprise fut la réponse de la Tsuchikage, qui fit froncer les sourcils de l’Hayai. Lui et Toph n’avait jamais été de grands amis, appuyés sur des philosophies opposées qui rendait toute camaraderie réelle plus ou moins impossible. Mais malgré cela... Il la connaissait depuis longtemps. Assez longtemps pour trouver plus qu’étrange la teneur de son dialogue, qui ne ressemblait en rien à la Hyuga qu’il avait connu.

Si ce n’est qu’elle venait de déclarer Aimi comme la prochaine Tsuchikage. Le cœur de Taishi se serra; comme s’il avait toujours su que c’était la seule voie mais que ça ne rendait pas la chose plus facile à entendre, à assimiler. Quelle était la part de responsabilité de Taishi dans cette nomination ? Es-ce que c’était important, au final ? Ça ne changeait pas cette nouvelle responsabilité.

Aimi se porta au secours de Meho, ce qui n’était vraiment une surprise pour quiconque qui puisse la connaître même légèrement.

Enfin le discours vint, enfin elle prit la parole devant la foule qui retenait son souffle, posant les pièces sur l’échiquier du futur qui les attendait. Un futur qu’elle et lui avait vu avec fierté mais aussi appréhension. Car c’était le futur où leur relation ne serait jamais qu’un deuxième plan.

Iwa passerait toujours avant.

Elle parla avec cœur et Taishi releva le poing avec elle, suivi un instant après par l’aile massive de Glouba. Si elle avait pu inspirer un dindon, qui échapperait à l’élan du cœur qu’elle provoquait dans cet instant historique ?

Mais… Les yeux verts de l’Hayai se posèrent sur la faux. Sceller un démon dans une arme n’avait jamais été tenté. Bien que légendaire à présent, cette faux n’avait rien de spécial non plus, rien pour la disposer à accueillir une telle créature.

Même en supposant que c’était possible – Teruyo n’aurait-il pas été le mieux placé pour y répondre ? – il fallait se demander si c’était la bonne chose à faire. Taishi songea que l’amour, la compassion d’Aimi l’empêchait peut-être de prendre une décision encore plus difficile, celle que Toph avait prise auparavant.

Sceller Yonbi dans une arme était créer une arme encore plus monstrueuse. Une arme qui pouvait être volée, utilisée à mauvais escient… Ou pire encore, qui risquait de relâcher son contenu une fois brisée.

Mais Taishi ne pouvait pas semer le doute, pas maintenant. Il ne pouvait que suivre les ordres de cette femme désormais Tsuchikage. Et suivre son cœur comme il l’avait toujours fait.

Le discours était terminé et Taishi s’avança dans l’intention de rejoindre Aimi. Il y avait tant à dire… Mais il fut coupé dans son élan par les mots de Tsuyoshi, qui furent peut-être étonnants, mais dans l’ombre de tout le reste, ne l’étaient peut-être pas au final.

La main de Taishi, légèrement crispée et relevée, s’arrêta de même que son élan vers celle qui faisait battre son cœur. Il était… Jônin. S’il ne montrait pas l’exemple maintenant…


« Je… À vos ordres, Taisho. »

Taishi fit signe à Glouba qui redressa son gigantesque postérieur pour le suivre alors qu’il entamait le pas de Tsuyoshi.

Non pas sans passer devant Toph qui affichait un air d’autosuffisance si absurde à son expérience de la presque adulte.

« Vos derniers mots comme dirigeante d’Iwa… Auront été d’humilier et remettre en question vos hommes devant votre armée entière… Vraiment ? »


Il n’en dit pas plus. Avait-il besoin de le faire ? Toph n’avait plus aucune autorité désormais, à l’instar d’Akimoto une fois destitué. Et après un tel discours, elle n’inspirait nullement la camaraderie qu’elle disait chercher. Par chance peut-être, c’était l’inespéré Tsuyoshi qui le sauvait d’une conversation qui aurait été chaude come la lave des Borukan.

Son regard et celui d’Aimi se croisèrent. Sitôt arrivés, sitôt séparés. Il essaya un sourire réconfortant mais… La quitter lui faisait mal. Lui faisait peur. Mais il n’avait pas oublié ce qu’elle attendait de lui.

Qu’il reste en vie.

Les gens se massaient pour la féliciter, et Taishi ne put qu’hocher légèrement de la tête avant de continuer son chemin, un énorme dindon faisant trembler le sol derrière lui.

Il trouverait Yonbi.

Et Yanosa.

Spoiler:

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Here we go ... Again [Iwa] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Ando Amagawa
Ando Amagawa

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mar 29 Nov 2022 - 3:05



L’état d’urgence avait été sonné, tous les ninjas avaient donc l’obligation de rejoindre l’académie. Était-il seulement encore l’un d’eux ? Une moue trahissait sa psyché affectée. Comme seul vestige de ce métier qu’il aimait tant, le bandeau frontal à ça ceinture recueillit un éclat de soleil jusqu’à amener cette même réflexion dans son visage. Touché par l’éclat, il se maudissait en ramassant sa ceinture ninja et pris la direction de l’établissement en imaginant tout sauf la raison pour laquelle les soldats étaient conviés.

Une fois sur place, le scarifié se fraya un chemin, s’excusant à droite et à gauche en essayant d’approcher du point central de cette cohue, que s’était-il donc passé ?! L’air grave et la tension palpable laissaient croire qu’un météore allait s’abattre sur Iwa, mais personne ne semblait vraiment savoir la cause de ce rassemblement grivois.

Puis, alors qu’il voyait ce qu’il croyait être Noroi, un homme commença à crier des bêtises. Teruyo était mort, Yanosa un traitre et un dieu singe menaçait la vie paisible de centaine, voir de millier de personnes…

Tel le fantôme qu’il était devenu, Amagawa se promit de tout faire pour rejoindre le combat, il devait trouver le tellurique.

_________________
Un homme sage à dit.
«Fais-toi violence.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13234-ando-amagawa https://www.ascentofshinobi.com/t13244-ando-amagawa#116999
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mar 29 Nov 2022 - 19:08




Here wo go ... Again


Patiente, il y a eu beaucoup d’autres arrivées après elle. Medyûsa reste calme et observatrice, cherchant à reconnaître d’autres têtes que celle qu’elle avait déjà repérée. Il y avait pas mal de monde dans la cour de l’Académie d’Hashira et c’était réellement un état d’alerte très important. À croire que tous les ninjas d’Iwa se sont déplacés, à défaut de défendre les remparts de la Roche. Du moins, c’était une impression. Soudain, une énorme dinde obscurcit les lieux et apparemment, quelqu’un d’important voulait faire une entrée remarquant et ce n’était pas raté. Tout le monde pouvait les voir, un homme dont il semblerait qu’elle en a déjà entendu parler par le passé, Hayai Taishi dont la réputation est limite mondiale. C’était la première fois qu’elle le voyait de sa vie et il n’était pas mal. Et une femme, cheveux rouges aussi magnifiques que ceux d’Hanae, est-ce Chiwa Aimi ? En tout cas, elle arrive pile poil quand la situation semble urgente. Med allait pouvoir discuter avec elle, si la situation le lui permet. Pour le moment, Aimi semble discuter avec Tsuyoshi et difficile de savoir ce qui se dit entre eux.

Si calmes pendant quelques minutes pendant que les deux étaient en train de discuter. Medyusa n’aimait pas cela, une discussion si longue, ce n’était pas forcément quelque chose de positif pour la suite. Teruyo n’est pas encore là, ce qui est étrange. Et aucun signe d’Harumi. Cela dit, un duo dans un état assez pitoyable enfin surtout pour l’un d’eux dont des soins doivent faite d’urgence. Le second semble épuiser, mais il semble être fort pour pouvoir prendre la parole. En tout cas, ils ont dû mener un rude combat pour arriver de la sorte. Soudain, le brun, encore debout, se met à crier afin de faire son rapport et que tout le monde puisse l’entendre. Teruyo est mort . Et Harumi aussi ? Sous le choc, les yeux de la Hebi s’écarquillent de surprise. Terrible nouvelle pour tout un peuple. Elle ne connaissait pas trop Teruyo, mais c’était un homme bon et qui s’était montré correct à son égard malgré son passif de Nukenin. Et Harumi, une femme d’expérience et d’une certaine sagesse qui lui a tant appris en si peu de temps. Sa sensei, celle dont elle aurait aimé être son amie, une personne qu’elle respectait beaucoup. De la force de sa main droite, de son hyperforce, elle brise son bâton. Des larmes coulent sur ses joues, il est difficile d’encaisser une telle nouvelle. Pourtant, Medyusa ne s’effondre pas en larmes ni se ne laisse envahir par la peine d’avoir perdu quelqu’un. La brune reste debout, un air calme malgré ses larmes. Quelques têtes devant elle s’étaient retournés, mais ils se reconcentrent sur Meho.

Ils sont morts face à un groupe de déserteur de la Roche, mené par Oterashi Yanosa. Alors, c’était donc ça, sa fameuse mission dont il voulait l’emmener, il y a quelques jours de cela ? Si elle avait su, elle serait venu pour le stopper dans cette folie. Cela dit, il est difficile de juger sur quelque chose dont elle n’a pas été témoin. Cependant, Med est en colère contre lui et ses complices. Or, il y a plus urgent, la libération de Yonbi est très préoccupante à cause de son pouvoir destructeur. Un rapport bien précis, mais il semblerait que Hyûga Toph était présente et qu’elle semble prendre la parole à son tour. Elle dénigre un rapport sans être présente sur les lieux, mais bon, c’est le problème des Iwajins de vérifier la véracité du rapport de ce jeune ninja. Pour le moment, il faut se concentrer sur Yonbi. Or, l’esprit de Med se permet de se perdre un peu. Harumi, sa sensei, encore une personne qu’elle perd dans son entourage et à présent, voilà que la Yasei se retrouve à nouveau seule. Plus d’attache, plus de toit, plus rien. Sendai Hanae, Sendai Yahiko, Inuzuka Ayuu, Kiriyama Naoko, Gôgon Mizuki, Gôgon Himawari, Kobane Harumi et bien d’autres encore. Séparer d’eux depuis des saisons, si longtemps. Elle soupire avant de revenir à la réalité lorsque Chiwa Aimi prenait la parole pour chercher à motiver les troupes. Elle prend son rôle de Tsuchikage au sérieux et à cœur, tant mieux, c’est ce qu’il faut dans ces moments si tragiques.

La Rubis Écarlate ne perd pas de temps pour chercher à mettre en place des plans d’action face à la bataille qui arrive bientôt. Medyûsa se demande si elle doit les aider ou non. Les humains se battent, s’entretuent pour un oui ou pour un non. Pour le pouvoir, la religion, l’argent et bien d’autres choses. Cette vie ennuie un peu la brune et elle comprend un peu Harumi qui elle avait traversé tant de bataille. La Irounin n’avait plus personne à protéger ni à se sentir proche. Cependant, ça serait une insulte envers Hanae et Yahiko que de fuir à cet instant-là. La paix est importante, même en risque sa propre vie et sa propre liberté. Harumi est morte pour Iwa, tout comme Teruyo, eux qui se sont montré plutôt bon avec elle. La Yasei soupire. « Juste une dernière fois…juste une dernière fois. Si je survis, je quitterai ce monde pour vivre loin de tout ceci… » Se murmure-t-elle. Peu importe qu’on sache qui elle est là. Plus rien ne compte. Sa famille est en sécurité et là, elle est seule. Med voulait faire une dernière chose pour le monde des Ninja et autant le faire avant de disparaître.

D’un pas décidé, elle traverse la foule des ninjas de la Roche afin de se rapprocher de Chiwa Aimi. La Gôgon maîtrise le Kinjutsu de la barrière, elle l’avait apprise, peu de temps après être revenu à Urahi. Son combat contre Nanabi lui avait donné un avant-goût de la puissance dévastatrice d’un Dieu. Si elle peut aider à sceller Yonbi alors elle le fera sans hésiter afin de sauver une Nation, même au péril de sa vie. Peu importe ce qu’elle risque, il était temps d’arrêter de se cacher. Se retrouvant assez près pour que sa voix se porte jusqu’à Aimi, Medyûsa prend la parole, après avoir salué respectueusement Aimi, Taishi et Tsuyoshi. « Félicitation à vous pour être devenu la Tsuchikage malgré les circonstances plutôt tragiques. Je me nomme Gôgon Medyûsa, anciennement Lieutenante de l’unité de recherche du Teikoku et élève de Kobane Harumi. Je possède le Kinjutsu de la barrière et je me propose pour vous aider à sceller Yonbi afin de ne pas laisser une nation tombée dans l’Enfer d’un Dieu dévastateur. Par le passé, j’ai combattu dans Tsume, Nanabi, le Dieu du vent. Je n’ai nullement peur d’un Dieu en connaissant malgré tout leur puissance ahurissante. Et surtout, il me serait insupportable de ne pas vous aider afin d’honorer la bonté et de la gentillesse qu’a pu avoir Miyamoto Teruyo, un homme dont j’ai et j’aurai toujours du respect. Ainsi que de faire honneur à ma sensei, Kobane Harumi m’ayant pris sous son aile. On m’a donné une chance de vivre plus longtemps, il est temps de payer ma dette envers Teruyo et Harumi. Veuillez accepter mon aide, je vous en prie. Je suis une Irounin et on a toujours besoin de nous en des temps de bataille comme celle-ci. » Dit-elle en s’inclinant respectueusement vers la nouvelle Tsuchikage.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Hyûga Haru
Hyûga Haru

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mar 29 Nov 2022 - 19:39
Here we go ... Again [Iwa] 2215b110



__________________________________________

Here we go ... Again
___________________________________________



De grands ninja du village étaient maintenant arriver, les plus puissants, il était assez rare de les voir tous réunis, Toph avait donc annoncer la nouvelle, le terrible Yonbi avait fait son apparition, Haru regarda autour de lui et ne remarqua la peur presque palpable sur le visage des shinobi présent, à vrais dire les hautes autorités d'Iwa aussi forte soit elles, étaient tous marqué d'un air inquiet, la situation semblait assez critique, mais Haru lui n'avais pas grand chose à perdre, l'avantage quand on est seul c'est qu'on peu foncé dans le tas tête baisser, personne ne sera triste, personne n'attendra un retour à la maison qui ne viendra jamais.
C'était un évènement incroyable qui se produisait la, une occasion en or pour prouvé sa valeur aux yeux des autres, en tant que simple genin il n'avait aucune expérience du terrain, comment aller t'il réagir dans la panique, le stress, serait il paralysé par la peur ? Ou bien ferait il preuve d'héroïsme ? Aucun doute pour lui, c'était le moment rêver pour se prouver à lui est aux autres de quoi il était capable.

*Si déjà j'arrivais à protéger les villageois, et à dirigé une partie de l'évacuation ce serait énorme, bien sur je n'irais pas risquer ma vie en allant au front, mais si je veux un jour être celui qui changera les choses je dois me faire accepté par les autres, montré que je peu les aider, c'est une occasion en or pour me refaire une réputation*

Le jeune Hyûga venait d'avoir une illumination, dorénavant il ferait tout pour se faire accepter des autres, et se forgé une solide réputation afin de parfaire ses techniques, apprendre d'avantage de choses sur les combats et un jour il se venger du rejet dans lequel on l'avait plongé.
Mais pour le moment il ne pouvait pas s'attardé sur le futur, le présent étant menacé par le terrible dieu singe, Haru devait se rendre disponible au plus vite, il se hâta donc de trouver les autorités compétente qui lui dirons ou aller et que faire, un sentiment d'excitation extrême l'envahit, homme d'action, il vivait pour ce genre de moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13683-presentation-de-haru-hyuga
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mar 29 Nov 2022 - 21:52
Chiwa Aimi, la directrice de l’hôpital, médecin renommée, fit une entrée remarquée. Elle descendit de sa monture, telle une reine, aidée de son chevalier servant. Puis se rendit sur l’estrade tout en saluant chaque shinobi qu’elle croisait du regard. Là, elle se perdit dans une interminable conversation privée. Les deux élites présents sur l’estrade discutaient entre eux, en se tenant même le bras, sans se soucier des shinobis qu’ils avaient fait venir - pour rien.

Ceux-ci commencèrent à s’impatienter lorsque la flamboyante sortit une arme d’un sceau. Aux murmures qu’elle entendit, Nozomi comprit qu’il s’agissait là d’une relique ayant appartenu à un shinobi réputé. Ce qui n’expliquait toujours pas la raison du rassemblement, ni pourquoi on les faisait attendre. L’impatience et l’agacement se faisaient sentir dans les rangs. L’horticultrice pouvait le comprendre : il s’agissait là d’un total manque de respect envers eux. Etait-ce ainsi qu’agissaient les shinobis ? Il s’agissait du premier rassemblement auquel elle assistait en tant que telle, et ne s'attendait pas à cela.

Heureusement des nouveaux venus vinrent marquer la fin du temps de roucoulement pour les tourtereaux, et de la prise racinaire pour le reste de la population. Deux shinobis blessés, épuisés, qui venaient s’échouer sur la place. L’un d’entre eux prit la parole et s’adressa à tous. Mais ses mots étaient incompréhensibles. Le jinchuriki, mort ? Tué par Yanosa, un déserteur ? Ancien chunin d’Iwa ? Il était encore son sensei quelques jours plus tôt, et avait toujours insisté sur le fait de protéger Iwa. Tout cela n’avait pas de sens. Mais le pire étant que Yonbi soit libéré, ainsi que la capitale en danger.

Alors qu’elle s’attendait à ce qu’on vienne la chercher pour l’enfermer suite à cette annonce, la kage prit la parole. Du haut de son toit, elle prit la défense de l’Iwajin accusé. Mais surtout, elle reporta l’attention de tous sur ce qui comptait actuellement : défendre Tsuchi no kuni d’un Dieu en cavale. Et pour cela, elle désigna sa remplaçante.

Tous les yeux se tournèrent vers le rubis d’Iwa, dont les épaules venaient de s’alourdir. Nozomi, elle, observait Toph. Pourquoi ne gardait-elle pas ce rôle le temps de la crise ? Pourquoi le quitter, d’ailleurs ? Cette enfant devenue kage choisissait le pire moment pour faire cette annonce et quitter son rôle. Aimi avait beau être une Taisho, elle devait assumer un rôle qu’on lui jetait à la figure comme du linge sale, sans même lui demander son avis. Un linge à laver qu’elle ne pouvait pas refuser de faire, puisque jeté devant tous les Iwajins.

Faisant bonne figure, celle-ci délaissa les blessés dont elle prenait soin pour - enfin - prendre la parole devant l’assemblée. Elle acceptait la place, et galvanisait ses troupes. Petit à petit, tous mirent le poing vers le ciel, suivant son exemple. Ses paroles étaient censées, jusqu’au moment où… Elle demanda à un ou deux shinobis d’évacuer les civils. Malgré elle, la trentenaire fut prise d’un petit rire nerveux. Ils avaient été plus d’une centaine de shinobis à attendre ici de longues minutes pour savoir ce qu’il se passait, et il n’en faudrait qu’un ou deux d’entre eux pour évacuer tout un village ? La flamboyante avait dû se tromper. Tout cela faisait beaucoup pour elle, d’un seul coup. Elle avait certainement voulu dire équipes, ou bien dizaines de shinobis…

Nozomi s’avança vers l’estrade à la demande de la kage, qui s’entretenait une nouvelle fois avec Tsuyoshi. Décidément, ils avaient beaucoup de choses à se dire… Puis déserteur un et deux partirent en mission de reconnaissance, tandis que l’horticultrice se fit passer devant par une inconnue. Elle présentait ses respects ainsi que son aide. Enfin, elle pu prendre la parole à son tour :

- “Dame Aimi, merci d’avoir accepté le rôle qui vous a été… Lancé. Je suis capable de faire le kinjutsu de barrière, ainsi que celui de scellement. Mais pour celui-ci, je suis moins à l’aise.”

Elle avait assisté aux apprentissages donnés régulièrement par l’académie. Si elle avait rapidement pu apprendre la barrière, il en était différemment concernant le fuinjutsu. C’était un art qu’elle découvrait encore, et elle avait donc assisté à ce cours de kinjutsu… La veille.

_________________
Here we go ... Again [Iwa] 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Nihito Meho
Nihito MehoEn ligne

Here we go ... Again [Iwa] Empty
Mer 30 Nov 2022 - 1:27


La décharge d’émotion qui suivi sa prise de parole fut une bien douloureuse catharsis. Immobile donnant dos à l’immense foule, le cœur du shinobi battait encore la chamade tandis qu’il tentait difficilement de réprimer les tremblements qui parcourrait son corps. Face à lui l’écarlate et le brun se tenait immobile digérant probablement l’avalanche d’information libéré par l’Iwajin. Ce fut son appel qui libéra la situation. Répondant probablement à ses instincts, CHIWA Aimi se précipita vers lui et son camarade entamant sans attendre les soins.

Face à face, front contre front, le contact de la joue humide de la kunoichi déchira encore un peu le jeune Iwajin. La douceur et la chaleur dont faisait preuve sa supérieure le rassurait, lui offrant de façon tacite la permission d’enfin se laisser aller. Combien de temps durerait se moment ? Une éternité s'il l'avait pu ... Malheureusement, la réalité elle le rattrapa avec l’intonation ferme d’une voix qu’il connaissait plus que bien.

Se libérant l’étreinte à contrecœur, son visage se tourna vers cette petite silhouette fièrement dressée au-dessus de la foule. Le temps avait passé depuis leur dernière rencontre et même la jeune HYUGA Toph semblait avoir pris des rides. Le poids d’une vie de Kage avait laissé sa marque sur cette dernière et ce, bien que sa stature elle ne laisse aucun doute sur le fait qu’elle n’avait fait que se renforcer avec le temps. A la fois maitre du jeune samouraï et Chef du village Mého inclina humblement la tête se refusant à montrer sa faiblesse à son professeur.

Chaque mot frappa avec la vigueur d’une paume. Aussi dur que la roche, Mého du faire preuve du peu de volonté qu’il lui restait pour rester parfaitement immobile tandis que les frappes de son maitre l’assaillaient de toute part, l’écrasant avec une violence que seul un proche aurait pu lui infliger. Comment pouvait-elle douter de lui ? Etait-ce donc l’image qu’elle avait de son élève ? Un menteur, un homme assez fragile pour laisser ses émotions le trahir, si infâme qu’il mentirait sur le dos de ses frère et sœur d’arme décédé, qu’il mentirait en accusant un homme qu’il n’arrivait toujours pas à voir autrement que comme un frère.

Prenant une nouvelle fois son souffle afin de répondre, ce fut le liquide chaud s’écoulant de ses poings maintenant fermés qui l’arrêta. Il saignait. Desserrant délicatement sa poigne, ce fut celle qui venait d’être officiellement nommé Tsuchikage qui reprit la parole. Les mots de l’Eisenin étaient forts et cette dernière faisait preuve d’une détermination admirable alors qu’elle se voyait propulsé au sommet du village au pire moment. Lorsqu’elle leva le poing, Mého suivi.

Il n’avait pas le droit de se laisser aller ainsi … Était-ce là le message subliminal que Toph-sama avait essayé de lui envoyer. Un ninja qui pleure, un ninja faible n’a pas sa place au front, n’a pas sa place au côté de ceux qui se battent malgré leurs souffrances et leurs tristesses. Elève de l’impitoyable amazone, autrefois partenaire d’entrainement de l’éclaire vert debout dans la foule et pour finir, se tenant face aux deux sommets restant du village, comment pouvait-il ainsi se laisser aller. S’essuyant d’un mouvement de manche, il s’inclina face à celle qui le jugeait de loin la remerciant intérieurement pour ses mots puis, se tourna vers AIMI et TSUYOSHI.

-Je reste à vos côtés … Nous avons une bataille à mener !

Il était fatigué mais vivant. Trop de chose devait encore être faites. Trop de chose devaient encore être dites. Debout face à ses supérieures, il savait qu’ils comprendraient si le chunin prenait la décision d’aller se reposer mais s’il le faisait, il ne se le pardonnerai jamais.

-Excusez-moi de m’être ainsi laisser-aller. Je vous ferai un rapport détailler le temps qu’Ashitaka se remette. Moi et mes fuins sommes prêt à participer à la capture de la calamité et je fais probablement parti de ceux qui sont les plus expérimenté en marquage et en immobilisation.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284

Here we go ... Again [Iwa]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: