Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA]

Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu KenpachiEn ligne

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Lun 21 Nov 2022 - 16:57


L’heure est grave, et c’est le moins que l’on puisse dire, ou du moins ce fut la première réaction du jeune Bakuhatsu en parcourant le document qu’il tenait entre les mains. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions administratives, Kenpachi était resté un peu plus tard pour faire quelques heures supplémentaires afin de se débarrasser un peu de la montagne de paperasse sous la quelle ils croulaient. Un rapport de mission par ci, une missive diplomatique par la, des demandes de soutiens de petits villages ici et là, que le lieutenant du feu lisait attentivement avant de prendre les mesures qui s’imposaient. Maintenant que l’empire n’avait plus d’empereur a sa tête, les responsabilités s’étaient vu redescendre d’un cran pour venir s’asseoir au niveau des différentes unités.

Le document que l’écarlate tenait en mains captiva particulièrement son attention, non seulement le sceau qui y était imposé était clairement celui d’une famille de nobles, mais la situation qui y était décrite, semblait des plus délicate, une rançon avait été payé pour un hotage, mais ce dernier n’avait jamais été récupéré, un signe que les jours de ce derniers étaient clairement comptées vu que les ravisseurs ne trouveraient certainement plus aucun intérêt a le garder en vie a moins qu’ils ne désirent quelques d’autrement plus précieux que de l’argent pour de la part de leur hotage.

En lisant cette missive, le Bakuhatsu leva simplement les sourcilles en même temps qu’il relevait un peu ses verres, avant de poser la feuille de papier sur le côté et se pencher de l’autre côté pour sortir d’un tiroir un grand carnet et se mettre à le feuilleter. Le Bakuhatsu etudiait les effectifs de la coloniale et les affectations en cours afin de trouver ceux pouvant être disponible le plus tôt possible pour aller investiguer sur ce qui se tramait à l’ouest. Le soldat du feu referma le carnet un peu déçu de ne pas trouver de ressource adaptées, disponible avant moins de cinq jours au moins. Il s’arrêta un moment pour cogiter avant d’avoir finalement une idée, il s’en chargerait lui-même, mais il lui faudrait idéalement un partenaire.

Si les unités étaient surmenées, L’empire en générale disposait pourtant d’un vivier riche en talents et c’est la que le l’impérialiste allait piocher et donner sa chance un ou deux soldats de rejoindre l’unité coloniale. De plus il y avait selon certains rapports une talentueuse Kunoichi en ce moment parmi les rangs des soldats qui démontrait de plus un certain intérêt pour l’unité coloniale en particulier. Juste le temps pour le Bakuhatsu de fouiller un peu et retrouver quelques papiers sur le soldat en question, le lieutenant se remit à table avant de dégainer sa plume pour lui rédiger une missive.

« Bonsoir Shinrin Kisara,
Ceci est un ordre de mission de la part de l’unité coloniale, il n’est pas impossible que vous soyez invité à rejoindre officiellement l’unité au terme de celle-ci.
Un ancien à la retraite semble avoir été enlevé par un groupe de malfrats reculés dans la région de l'ouest. Ce pourrait être un fait comme un autre, si jamais une famille noble n'avait pas demandé sa libération immédiate après avoir payé une rançon importante sans récupérer le vieil homme.
Preparez vous a vous rendre sur place pour investiguer.
L’urgence de la situation nous prend tous de court et vous êtes invité à retrouver votre coéquipier Bakuhatsu Kenpachi demain au pont Araho a 5 heures du matin.
Passez une bonne soirée. »

L’ordre de mission était écrit comme ça a la vite, le lieutenant devait en être a une demi dizaine déjà, et il continuait d’apprendre de ses erreurs. Son grade lui donnait autorité pour prendre un certain nombre d’initiatives dont le recrutement de nouveaux membres, mais bien sur il faudra être capable de rendre compte de ses décisions au besoin. Le lieutenant fit ensuite transférer la missive avant d’en rédiger une nouvelle a l’attention de son capitaine cette fois, faisant état des opérations pour la journée, en plus du fait qu’il se soit lui affecté a une mission d’où en plus d’une potentielle recrue, d’où son indisponibilité a partir du lendemain. Le lieutenant communiqua bien entendu son absence aux camarades autour de lui.

_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Kisara
Shinrin Kisara

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Mar 22 Nov 2022 - 12:43
Spoiler:





Où est le petit vieux ?


Tranquille en train de boire du thé, Kisara était en train de lire un livre sur la gestion politique en cas de crise. Un ouvrage intéressant, en cas de désaccord entre deux nations et si l’Empire se retrouve dans cette situation, un jour. La soldate, tout en lisant, appréciait la douce mélodie de sa fille en train de jouer de l’instrument dans son coin. Mei apprécie de faire de la musique, cela la détend et lui permet de reposer son esprit, tout en pensant à autre chose qu’à son travail de soldate. Pour ce qui est de Chitose, l’élémentaliste est en mission à l’Est du pays, en tant que soldate de l’unité territoriale. Difficile de savoir ce qui se passe, la brune ne lui a donné aucune indication ni indice sur sa mission là-bas. En tout cas, Kisa espérait que sa femme pouvait faire attention à elle et de revenir vivante de sa mission avec son équipe. En tout cas, de son côté, elle avait fini, il y a peu, une mission liée aux fermes qui réapprovisionnent la Capitale et tout s’est assez bien déroulé. Arai Masamune est un homme avec bien des connaissances et elle espère que tout ira bien pour lui. Pour quelqu’un qui vient à peine d’être soldat, il avait déjà bien pris ses marques en tant que telles. En soi, c’est mieux ainsi et au moins, c’est un soldat qui s’adapte rapidement à sa situation.

Soudain, on vient lui apporter une missive de la part de l’unité coloniale. Apparemment, elle est affectée à une mission qui pourrait l’aider, si elle parvient à faire ses preuves, à entrer dans cette unité. Une excellente opportunité pour la Shinrin et difficile de le refuser. Informant sa fille de devoir se coucher tôt pour être prête pour sa mission, Kisara part dans sa chambre afin d’être en forme pour demain. Cinq heures du matin, c’était vraiment tôt, mais la vie d’un ancien retraité est en jeu. Une enquête, avec la possibilité de combattre des ennemis. Kisara ne risque pas de s’ennuyer et d’être réellement testé. Après une bonne nuit de sommeil, après s’être couché bien tôt, la Gardienne Sylvestre se prépare dans le calme pour ne pas réveiller sa fille, toujours en train de dormir. Dès qu’elle fut prête, la kunoichi sort de sa demeure secondaire dans Urahi. Il faisait encore nuit, à cette heure-ci de la journée et en hiver, l’air était bien frais. Heureusement, la Daishizen s’était couvert correctement pour ne pas attraper froid. Ainsi, elle se dirige vers la Pont Araho, comme convenu sur la lettre. Elle fera la mission avec un certain Bakuhatsu Kenpachi, d’après ce qu’elle sait, c’est un Lieutenant de l’unité Coloniale ayant participé à la bataille contre la calamité des ruines de Shinto et ayant été présent durant la révolte des Inuzuka. Quelqu’un de valeur avec qui elle va faire équipe.

Kisara marche dans les rues vides de la Capitale, enfin vide est un bien grand mot. Il y a des patrouilles, surveillant les lieux. Il n’a jamais été possible de voir Urahi sans des groupes de patrouilleurs pour veiller sur les habitants. Et depuis la révolte du clan Inuzuka, les unités ont un peu augmenté afin de s’assurer que ça ne peut recommencer à nouveau. Dans le calme, la Shinrin parvient jusqu’au pont d’Araho afin d’attendre son coéquipier. Cela dit, il y avait déjà une présence sur les lieux et ça ne serait pas étonnant que ce soit le Lieutenant. Après tout, en tant que haut gradé, il se doit de se montrer digne de son rôle. S’approchant de ce dernier, elle le salue respectueusement avant de prendre la parole. « Shinrin Kisara, Soldate de l’Empire et membre du clan Shinrin. Êtes-vous le Fukutaishô Bakuhatsu Kenpachi ? » Se présenta-t-elle avant de demander s'il est bien la personne avec qui elle a rendez-vous pour effectuer sa mission.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13378-shinrin-kisara-terminee#118277 https://www.ascentofshinobi.com/t13394-shinrin-kisara-dossier-shinobi#118442
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu KenpachiEn ligne

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Mar 22 Nov 2022 - 19:57


Apres avoir fini de transmettre les documents, Kenpachi était retourné chez lui afin d’avoir une bonne nuit de repos avant le déplacement qui l’attendait le lendemain.

Le lendemain le soldat du feu se rendait au lieu du rendez-vous, quelques minutes avant l’heure prévu, il patienta un moment n’ayant aucune certitude que son message était parvenu à destination ou si la Shinrin se présenterait, mais il décida de s’accorder jusqu’à l’heure prévu avant de se mettre en route vers le village reculé. Cependant il n’eut pas besoin d’attendre bien longtemps que la Kunoichi se présenta à lui.

- Bonjour Kisara, oui c’est moi Bakuhatsu Kenpachi, enchanté. Ce serait bien qu’on se passe des formalités, je trouve que c’est mieux si nous devons travailler ensemble, On peut se tutoyer si tu veux ?!... Je vois que tu as reçu ma lettre, tu as donc pu prendre connaissance de la mission ?! Il vaut mieux se mettre en route tout de suite, nous aurons le temps de discuter en chemin et faire plus ample connaissance.

Le bakuhatsu pris appuis avec son dos pour se relever du muret sur lequel il était adossé avant d’empoigner sa béquille dissimulée sous son manteau qu’il ne manquait que très peu de porter lorsqu’il était question de quitter Urahi. Il s’en servait alors pour se déplacer jusqu’à l’extérieur de la capitale en traversant son célèbre pont accompagné de son équipière.

- Comme tu peux le constater je m’aide d’une béquille pour me déplacer, mais ça ne doit pas t’inquiéter plus que ça, je n’en ai pas forcement besoin, je dois juste me faire poser une prothèse. Par contre j’espère que tu n’as pas le mal de l’air.

Une fois qu’ils eurent traversé le pont Araho, Kenpachi enchaina quelques mudras avant de poser sa main sur le sol pour invoquer un de ses fidèles compagnons. Un énorme épervier de 10 mètres de longs qui leur servirait de moyens de moyens de transport. Il tendit ensuite la main a Kisara pour l’aider à monter sur le dos de la bête.

- Prend ma main… Garuda.

Le lieutenant du feu appela ensuite le nom de son invocation, lui signalant ainsi qu’il était pour lui de prendre son envol, ce a quoi la monture réagit en déployant ses énormes ailes avant de les abattre d’un puissant battement, l’envoyant directement dans les airs en soufflant derrière une bourrasque faisant frémir les arbres et leurs feuilles autour de son point d’envol.

- Vas y parle moi de toi et dis moi ce que tu pense de la mission… Tu as déjà observé Urahi de si haut ?!

_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Kisara
Shinrin Kisara

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Mer 23 Nov 2022 - 10:37




Où est le petit vieux ?


Le lendemain matin, la soldate s’était rendu au pont Araho, très tôt dans la matinée. Une mission des plus urgentes lui avait été donné et cela provenant de l'unité coloniale. Là-dessus, la Shinrin avait hâte d’y être et de sauver ce vieil homme de ses ravisseurs. Et par la même occasion, de les punir pour leur crime, en plus de rendre l’argent à la famille de ce vieux monsieur. À destination, la femme a pu remarquer un jeune homme qui l’attendait. Si l’identité du Bakuhatsu est connue dans la Capitale, elle ne l’a jamais vu physiquement. Ainsi, Kisara demande à ce jeune homme s'il est bien Bakuhatsu Kenpachi, après l’avoir salué poliment et s’être présenté. Apparemment, Kisara ne s’est pas trompé d’individu et du premier coup, elle a trouvé le Fukutaishô. Il semblait plus jeune qu’elle, mais soit, peu importe. Pas de formalité et du tutoiement à la pace du vouvoiement, c’est parfait. Ainsi, ils pourront communiquer sans problème à travers leur mission conjointe. « Enchantée. Eh oui, j’ai pris le temps de prendre connaissance de la mission. Il semblerait que ce soit une affaire assez délicate. » Dit-elle en le suivant calmement.

Kisara remarque assez rapidement le handicap de Kenpachi, ce dernier se balade avec une béquille et il a un pied en moins. En espérant que cela ne risque pas d’être problématique durant leur mission. Cela dit, la kunoichi va tout faire pour le soutenir, en cas de besoin. Après tout, si on lui a confié cette mission et autoriser à en faire, cela voulait dire qu’il est apte à combattre. En tout cas, le duo traverse le célèbre pont afin de se rendre sur leur lieu de mission. Kenpachi rassure tout de même la Daishizen de ne pas s’inquiéter de son handicap et que bientôt, il se fera poser une prothèse pour remarcher normalement. Et qu’elle n’a pas le mal de l’air. « Hum… Si tu le dis alors, je ne vais pas m’inquiéter. Et je ne crois pas avoir le mal de l’air, pourquoi ? » Demande-t-elle d’un air amical. Ce dernier invoque un énorme épervier, après qu’ils ont quitté le pont. Ainsi, ce jeune homme sait utiliser le kuchiyose et pour se déplacer, ça pouvait n'être qu’utile. Du coup, le duo allait pouvoir se rendre plus rapidement à destination. Kisara attrape la main de son coéquipier et grimpe avec aisance sur l’animal volant avant de s’y assoir. Décollant, le Lieutenant en profite pour poser des questions sur la mission et elle. « Pour répondre à votre dernière question, c’est la première fois que je vois Urahi d’aussi haut. » Dit-elle en observant la Capitale, tout en se caressant les cheveux.

« Pour parler de moi, je dirais que je suis une guerrière du clan Shinrin. J’ai grandi au sein de mon clan ayant été entraîné que ce soit au combat et dans la politique. J’ai déjà été marié dans le passé, mais mon défunt époux est décédé bien avant la naissance du Teikoku. Je suis mère d’une jeune adolescente, soldate au sein de l’Empire et ayant rejoint l’unité coloniale, il y a peu. Je me suis remariée avec une élémentaliste et qui est soldate de l’unité territoriale. Je recherche à être dans l’unité Coloniale et de mettre à profil mes connaissances dans la diplomatie en voyant dans des pays et rencontrer de hauts dignitaires pour le bien de l’Empire. J’ai participé à bien des escarmouches dans le passé donc ne t’inquiète pas trop pour moi s'il y a des combats. Je cherche également à grimper les échelons au sein de l’Empire et ainsi, qu’au sein de mon clan. Sinon, en dehors de tout ceci, j’aime bien lire, écouter de l’instrument musical, manger, me promener et chanter, de temps en temps. Et toi ? » Dit-elle dans un premier temps. Par la suite, elle va à présent, se concentrer sur ce qu’elle pense de la mission. Il y a des choses à dire, mais autant éviter cinquante hypothèses.

Après une légère pause, la soldate reprend la parole. « Pour ce qui est de la mission, les ravisseurs ont l’air avide de richesse. La famille a payé la rançon, mais peut-être qu’ils en veulent encore plus. C’est pour cela qu’il ne faut jamais négocier avec ce type de brigands. Tu leur donnes ce qu’ils demandent, et ensuite, ils en veulent encore plus. Cependant, ce sont des nobles qui sont les cibles et tout le monde sait que ce type de famille dispose d’une grande fortune, ils ne le relâcheront pas sans s’être bien goinfré d’argent. Ou pire…dès qu’ils en auront assez, ils le tueront peut-être. Dans tous les cas, il faudra se faire discret, tout en questionnant la famille et surtout durant la traque pour retrouver les brigands et le vieil homme. Le moindre faux pas pourrait mal se terminer. Cette mission ne sera pas facile. Et toi, qu’en penses-tu de cette mission ? » Demande-t-elle au lieutenant Kenpachi.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13378-shinrin-kisara-terminee#118277 https://www.ascentofshinobi.com/t13394-shinrin-kisara-dossier-shinobi#118442
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu KenpachiEn ligne

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Mer 23 Nov 2022 - 16:55


- Ah vous avez une fille qui fait déjà partie de l’unité coloniale ?! Dans ce cas je dois vous admettre que vous ne faites pas votre âge. Comment elle s’appelle votre fille ?!

Kenpachi comptait moultes vas et y viens à travers le pays du feu et plus loin encore, ses fonctions dans l’unité coloniale lui exigeaient d’être assez régulièrement en déplacement pour diverses raisons, du simple acte de présence de la part d’Urahi chez ses alliés, a l’intervention musclée comme c’était le cas en l’occurrence. Pendant ces nombreux déplacements, le Bakuhatsu portait une attention particulière à observer le paysage autour de lui et les chemins empruntés, d’abord sur terre et puis par les voies aériennes, lui permettant de se repérer aisément et diriger sa monture vers la destination.

- Moi je suis un Bakuhatsu, je maitrise le Bakuton, qui est l’aptitude à générer et manipuler des explosions, dit le lieutenant faisant la démonstration en provoquant quelques explosions au bout de ses doigts qu’il exposait en direction du ciel. Je fais du Ninjutsu et je me bats au nunchaku, au corps-à-corps ou à moyenne distance généralement… J’ai les bases en sensorialité et j’ai perdu mon pied contre l’esprit de la maladie, et j’espère le récupérer très vite d’ailleurs. Pour ce qui est de la mission, tu en a fait une bonne analyse, espérons que nos ravisseurs soient aussi avides que tu le dis, ça nous laisserai une chance de retrouver l’otage en vie.

Les 2 Teikokujin parcouraient un peu plus de distance et continuaient de se rapprocher de leur destination. Le bakuhatsu avait envoyé une lettre la veille a la famille de nobles, annonçant leur arrivé, afin qu’ils s’y préparent, mais Kenpachi et Kisara devaient y être avant que la population ne soit réveillée, pour ne pas déjà éveiller les soupçons parmi ceux-ci. Cela ne leur laissait que peu de temps, mais c’était possible grâce à leur monture.

- Regarde par là à 11H

Le Bakuhatsu pointa du doigt la direction d’une terre plaine au milieu de la forêt qui s’étendait a perte de vue.

- On est presque arrivé, J’ai prévenu la famille de noble qu’on arriverait ce matin, du coup ils nous attendent, mais il faudra se faire discret pour le moment, on va se poser un peu plus loin du village et continuer à pied. On ira voir la famille de la victime, puis j’irai chez les nobles, on essayera de récupérer des informations utiles, et tu me rejoindras lorsque tu auras fini, de là on pourra définir un plan d’action.


Sur ces mots le lieutenant du feu amorça la descente lentement a mesure qu’ils avançaient jusqu’à ce l’invocation se pose à terre et qu’il ne la révoque.

- Merci Garuda.

_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Kisara
Shinrin Kisara

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Jeu 24 Nov 2022 - 12:01




Où est le petit vieux ?


Il semblerait que Kenpachi soit étonné que la femme ait une fille assez âgée pour rejoindre l’unité coloniale. En tout cas, elle était contente que ce dernier lui donne un âge moins avancé que celle de base. En effet, le Bakuhatsu la voyait plus jeune et disons que c’est peu souvent qu’on le lui dit. En tout cas, il ne semble pas être quelqu’un de méchant. « Je te remercie de me croire plus jeune, Kenpachi. Elle s’appelle Shinrin Mei. Elle a eu la chance d’être présente durant un recrutement de la part du nouveau capitaine de l’Unité coloniale. Pour ma part, j’étais en mission à l’extérieur d’Urahi, du coup, je n’ai pas pu avoir cette opportunité d’y être recruté rapidement. » Dit-elle d’un air calme. « Mais bon, ça me va. Si tout se passe bien, je rejoindrai l’unité Coloniale après cette mission. » Finit-elle là-dessus. Pour la suite de la conversation, ce dernier explique qu’il fait partie du clan Bakuhatsu et qu’il maîtrise l’art de l’explosion depuis son corps. Un Kekkei Genkai plutôt puissante selon son utilisateur, ça pouvait être fort utile. Cela dit, elle souhaiterait bien le voir en action pour voir à quoi cela ressemble. Il expliquait son style de combat et là-dessus, elle mémorise bien ses forces. « C’est intéressant. Hâte de te voir à l’œuvre, bientôt. » Dit-elle tout simplement.

Par la suite, il explique quand il a perdu son pied et tout comme Katsuko, c’était face à ce samouraï de la maladie. Sans doute, aux ruines de Shinto. Apparemment, tout le monde a perdu quelque chose durant cette bataille et dans un sens, la Shinrin était bien contente de n’avoir pas été appelé pour le combattre. En tout cas, les médecins du Feu semblent avoir eu pour acquis la possibilité de créer des prothèses pour les soldats, ayant perdu un membre durant un combat. C’était une bonne nouvelle pour récupérer des forces et avoir les moyens de continuer son métier. « Je vois, j’ai rencontré une dénommée Chinoike Katsuko ayant aussi perdu un membre durant l’affrontement contre l’Esprit de la Maladie, aux ruines de Shinto. En espérant que vous puissiez avoir rapidement une prothèse pour continuer vos activités de soldats. » Dit-elle en croisant les bras, tout en observant l’horizon. Et pour ce qui est de la mission, il semblerait que la Daishizen a vu juste sur la situation et la façon d’agir lorsqu’ils seront à destination. En même temps, la mentalité de ce type de criminel est tellement prévisible, mais à la fois, ils ne plaisantent pas pour mettre fin à une vie pour se sauver les fesses.

« Je l’espère également. Il faudra qu’on trouve un moyen de gagner du temps afin de trouver leur planque et de sauver le vieil homme. Récupérer l’argent sera juste secondaire. » Dit-elle d’un ton calme et sérieux à la fois. Le trajet est vite parcouru grâce à l’épervier géant de son coéquipier. Il semblerait qu’ils soient bientôt à destination et le jeune homme avait prévenu la famille noble de leur arrivée depuis une lettre. Le but était de se poser un peu plus loin pour se faire discret et ensuite, de mener leur enquête en interrogeant certaines personnes. Kisara s’occupera de la famille tandis que Kenpachi, lui, des nobles. Et par la suite, ils établiront un plan d’action pour récupérer le vieil homme. « Bien, faisons comme ça. De toute manière, on n’a pas d’indice précis pour débuter sans passer par eux. » Fit-elle avant que Garuda se pose au sol. Par la suite, le duo se déplace vers le lieu de vie de la famille de la victime. Dans les rues de la bourgade, Kisara marchant au côté de Kenpachi, prend la parole. « On devrait se séparer ici, Kenpachi. Comme convenu, je m’occupe de la famille de la victime pendant que tu iras voir les nobles. On ira plus vite et ça éveillera moins les soupçons sur notre présence. » Dit-elle. La Soldate ne souhaite pas attirer trop l’attention d’un duo ni même qu’on lui tienne la main. « On se rejoindra là où on a atterri pour discuter dans le calme. » Dit-elle. Il ne manquait plus que sa décision finale avant de se mettre en action pour mener l’enquête.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13378-shinrin-kisara-terminee#118277 https://www.ascentofshinobi.com/t13394-shinrin-kisara-dossier-shinobi#118442
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu KenpachiEn ligne

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Jeu 24 Nov 2022 - 14:40




- Les principales parties concernées doivent être mis au courant des personnes qui sont sur l’affaire, voila pourquoi je voudrais rencontrer la famille de la victime et que tu devrais te présenter ensuite chez les nobles. Je te laisse te charger des présentations.

Le duo Teikokujin procéda donc ainsi, Kenpachi se rendirent au premier domicile, ou le Bakuhatsu baissa sa capuche en arrière pour révéler son visage alors que la Shinrin faisait le gros du travail. Au bout d’un petit moment après s’être présenté a eux comme l’équipe envoyé par le Teikoku en réponse a leur requête, Kenpachi annonça devoir se retirer pour aller faire de même chez les deuxièmes impliqués.

- Merci pour votre accueil, nous sommes également attendu chez les Hisaburo, je vais donc devoir m’absenter. Je vous laisse entre de bonnes mains avec Kisara… Je te confie les Shoji, tu me rejoins à la demeure des Hisaburo quand tu as fini ici !!!

Sur ces dernières paroles, le l’émissaire du feu quitta la demeure en coulissant derrière lui la cloison qui servait de porte avant de prendre la route en direction de la demeure des nobles. Il ne dut pas parcourir une bien grande distance que le voilà aux portes du manoir Hisaburo. Deux gardes armes l’accueillirent aux portes de la résidence en lui bloquant l’accès.

- Je suis Bakuhatsu Kenpachi et je viens voir madame Sayako.

Les gardes prévenus de l’arrivé du jeune homme relâchèrent leur vigilance pour que l’un des deux gardes l’accompagne jusqu’à la maitresse des lieux. Ils traversèrent un petit jardin avant de monter quelques marches pour que le gardes finisse par frapper trois a la porte, annonçant l’arrivé de l’invité du jour. Ce dernier se retira aussitôt que Sayako Hisaburo leur ouvrit la porte.

- Lieutenant Bakuhatsu-san, soyez donc la bienvenue dans notre humble demeure, entrez donc je vous prie.
- Merci madame Sayako.

Répondit Kepachi avant de traverser le seuil de la maison un pas après l’autre. Le lieutenant du feu procéda ensuite à un bref échange de courtoisie avec la vieille dame en apprenant un peu plus sur elle et sa famille tandis qu’il lui parlait de sa blessure et Kisara qui les rejoindrait un peu plus tard.

- Même si j’aurais aimé parler un plus de tout ça, je pense qu’il est temps que nous parlions de l’affaire qui nous réunit ici. Qui est Honda Shoji pour vous ?! Pourquoi pensez qu’on l’ait pris pour cible ?! Est-ce que vous suspectez quelqu’un ?! Pourquoi vous êtes-vous impliquée dans l’affaire ?...

Kenpachi procéda en posant quelques questions qui lui permettraient de mieux cerner la situation et gratter quelques informations.




_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Kisara
Shinrin Kisara

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Sam 26 Nov 2022 - 16:14




Où est le petit vieux ?


D’après Kenpachi, il devait également se rendre chez la famille de la victime afin de se présenter également. Il n’était pas nécessaire de se séparer tout de suite, ça se fera plus tard. Là-dessus, la soldate comprenait où il voulait en venir et elle n’ira pas le contredire. En revanche, le jeune Bakuhatsu semble se contredire lui-même, la Shinrin était un peu perdue dans ses ordres. Elle devait dans un premier temps se rendre dans la famille de la victime et maintenant, celle des nobles ? Là-dessus, la Daishizen avait du mal à suivre sa logique dans ses ordres. En tout cas, la soldate ne dit rien et elle verra le moment venu quand ils seront à destination. Il donnera peut-être des ordres plus clairs et faciles à comprendre, en espérant qu’il reste logique dans ce qu’il dit. Le duo s’avance alors jusqu’à la demeure des Shoji afin de se présenter à eux et qu’ils puissent connaître le visage des soldats envoyés par l’Empire qui enquêtera sur ce problème du kidnapping, de rançon et de ses malfaiteurs. La femme ainsi que son lieutenant entrent dans la demeure de la famille victime du kidnapping. Face aux membres de la famille, Kisara prend donc l’initiative comme prévu afin de parler avec la famille.

« Bien le bonjour. Nous sommes les soldats que l’Empire a envoyés pour régler cette crise et donc récupérer votre proche ainsi que l’argent si nécessaire. Je me présente, Shinrin Kisara, soldate de l’Empire. Et voici, le lieutenant, Bakuhatsu Kenpachi. Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour accomplir cette mission et ramener votre proche sain et sauf. » Dit-elle calmement. L’un des membres de la famille, une vieille dame s’approche et les salue. « Bonjour à vous, Shoji Rangiku et je vous remercie de vous être déplacé jusqu’ici pour nous aider. » Dit-elle d’un air triste. Elle doit être l’épouse de l’otage ou sa sœur, peu importe. Kenpachi prend à son tour la parole, laissant donc Kisara se charger d’interroger cette famille pendant qu’il s’occupe des nobles, situer un peu plus loin. La Blanchâtre devra le rejoindre dès qu’elle en aura fini avec eux. Ainsi partie, la kunoichi se retrouve seule avec les trois membres de la famille, présente dans la maison. « Vous êtes que trois ? Il n’y a personne d’autre qui vit dans cette demeure ? » Demande Kisara. Rangiku prend la parole. « Il y a les enfants, mais on les a envoyés en lieu sûr jusqu’à la fin de cette crise. » Dit-elle. Là-dessus, la Shinrin comprenait qu’il était préférable d’écarter les enfants d’un gros danger.

« Je comprends, tout à fait. Cependant, il est temps d’avancer cette affaire afin que moi et mon coéquipier puisse aller retrouver monsieur Shoji Honda. Quel est votre lien avec lui ? Et combien de temps cette affaire traîne ? » Dit-elle en croisant les bras. Le fils prend la parole, Shoji Seito, patron actuel de l’entreprise familiale. « Je m’appelle Shoji Seito, le fils de Honda. Ici, ma mère Rangiku est sa femme, et voici, ma femme, Shoji Rukia. Navré de n’avoir rien signalé à l’Empire, lorsque mon père a été kidnappé. On a payé la rançon, en espérant que tout se passera dans le silence et rapidement. » Dit-il tandis que sa femme pose sa main sur son épaule. Ainsi, Rangiku prend à son tour la parole. « Mon époux a été kidnappé, il y a une semaine et une famille qui est nos amis, les Hisaburo, nous ont aidé à payé immédiatement la rançon proposé par ces malfaiteurs. Et puis, plus rien, on ne nous l’a jamais rendu… » Dit-elle d’un air triste. Rukia s’approche, laissant la mère et le fils ensemble. « Mon beau-père aime pécher et ce jour-là, il est partie à son hobbie et seul. Normalement, il devait y aller avec Seito, mais une affaire urgente l’a retenu au travail. » Finit-elle. Kisara avait quelques informations, mais ce n’était pas amplement suffisant pour retourner vers Kenpachi.

« Avait-il des ennemis ? Et vous également ? Et durant la transaction, que s’est-il passé ? Comment ça s'est déroulé ? N’hésitez pas à m’en dire le plus possible. » Dit-elle d’un ton calme. Seito hoche la tête. « Je me permets de répondre, mais mon père n’avait pas d’ennemis à notre connaissance, même mère ne le sait pas. Et je connais mon père étant donné qu’on est très proche. Ce n’est pas un homme mauvais, il a toujours été à l’écoute de ses employés afin que l’entreprise de bois puisse fonctionner sans problème et…éviter toute intervention de l’Empire. » Dit-il avant de prendre une légère pause et reprendre la parole. « Pour la transaction, je m’y suis rendu avec un ami de la famille Hisaburo afin d’éviter que mère et ma femme se fassent blesser, en cas de problème. On s’est rendu dans une clairière se situant au nord de notre demeure, durant la nuit. Ils étaient trois dont mon père, mais quand on a donné l’argent, je pensais l’avoir récupéré, mais...étrangement, c’était comme si c’était un mirage et ensuite, plus rien. » Dit-il. Kisara pense avoir compris ce qui s’est passé. L’un des brigands s’y connaît en Genjutsu et il les a placés dans une illusion avec un autre afin de les piéger. Ils sont intelligents et organisés. Ce n’était pas bon signe.

« Nul besoin de vous inquiéter. L’Empire est là et on va ramener Honda et ramener l’argent, tout en neutraliser ses bandits. Je vais devoir retrouver mon coéquipier. Jusqu’à la fin de cette mission, ne bougez pas de cette demeure et laissez-nous faire. » Dit-elle alors qu’ils acquiescent à sa demande. Par la suite, la Shinrin part en direction de la demeure des Hisaburo afin de rejoindre Kenpachi. On l’autorise à entrer et elle se déplace vers son camarade. « Bonjour. C’est bon de mon côté, Fukutaisho. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13378-shinrin-kisara-terminee#118277 https://www.ascentofshinobi.com/t13394-shinrin-kisara-dossier-shinobi#118442
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu KenpachiEn ligne

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Lun 28 Nov 2022 - 10:13


Kenpachi avait eu le temps d’avoir un petit échange avec Sayako avant que Kisara ne les rejoigne.

- Bien… Madame Sayako, je vous présente Shinrin Kisara, celle dont je vous ai parlé tout a l’heure, nous allons travailler ensemble pour mettre la lumière sur cette affaire. Kisara… Sayako Hisaburo, c’est la maitresse de ces lieux. Maintenant si vous le permettez, nous devons nous retirer pour discuter entre nous, disposeriez d’une pièce a l’abri de toute oreille indiscrète ou nous je pourrais discuter avec Kisara ?!

- Bien-sûr, je vous y emmène.

La maitresse des lieux se leva pour accompagner le duo Teikokujin a travers son immense demeure jusqu’à une pièce éloigné dans le coin de la maison, situé au bout d’un couloir.

- Bonne chance lieutenant, si vous avez besoin d’autre chose n’hésitez pas.

Sur ces mots l’Hisaburo se retira laissant les 2 impérialiste dans l’intimité pour se pencher sur l’affaire. Le bahukatsu observait un peu la pièce dans laquelle ils se trouvaient, il s’agissait vraisemblablement d’un salon de détente ou les Hisaburo pouvaient se retirer pour s’isoler et passer un moment dans le plus grand des calmes. Toutefois la pièce liée à une autre a sa droite, et certainement une autre au-dessus, cependant les murs semblaient suffisamment consistant et épais, loin du simple contreplaque couramment utilisé. Kenpachi ouvrit la seule fenêtre de la pièce te jeta un coup d’œil a l’extérieure, cette dernière donnait vers un autre jardin à l’arrière de la maison gardé par quelques gardes se promenant arme a la main. Le bakuhatsu la referma ensuite avant de s’approcher vers Kisara.

- Alors dis-moi, qu’est-ce que tu as appris.

Le bakuhatsu exécuta ensuite un enchainement de mudra qu’il conclu en maintenant le dernier. Il s’agissait d’une simple technique de détection qu’il utilisait pour s’assurer que personne ne s’approchait des alentours de la pièce. Pendant ce temps il écoutait attentivement le rapport de Kisara.

- Hmm, tu as fait bien trop de promesse, tu ne devrais pas promettre de ramener l’otage ou l’argent sans même avoir de confirmation qu’il soit toujours en vie. On doit rester positif, mais ça ne sert à rien de donner des faux espoirs inutilement du premier coup. Autrement estce que le fils t’a donné le nom de son ami avec qui il a procédé à l’échange ?!

Kenpachi écouta Kisara avant de reprendre

- De mon côté, j’ai appris que Sayako est l’épouse de Chujiro, qui est en déplacement depuis 1 mois déjà, ils ont 5 enfants, 4 qui vivent ici, et une autre qui est marié à Tetsu. Ils ont de très bonnes relations avec les Shoji, qui possèdent l’une des affaires les plus prospères du bahut, du coup ils se sont proposés pour les aider lorsque l’affaire a éclaté, malheureusement comme on le sait, l’argent a été déboursé, mais Honda n’est jamais n’est jamais revenu.

Le puzzle était à peu près prêt en place, maintenant il fallait procéder minutieusement pour l’assembler et faire la lumière sur cette affaire.

- On va commencer par procéder en douceur et augmenter progressivement le rythme si jamais ça ne donne rien. On va discrètement passer au peigne fin les lieux clés, à savoir le point de pêche, le lieu de l’échange, les locaux de l’entreprise Shoji, le centre-ville en quête de toute activité suspecte, et enfin les alentours des deux maisons Shoji et Hisaburo. Ça fait six point clés. Avec deux clones chacun ça le fait. Les clones devront se métamorphoser pour gagner en discrétion. Je te confie la maison Hisaburo, l’entreprise Shoji et le point de pêche, je m’occupe du reste.

En écoutant le récit de Kisara, le lieutenant du feu commençait à trouver le fils Shoji fortement impliqué, d’où il devait passer un petit moment avec ce dernier pour se rassurer de quelques points


_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Kisara
Shinrin Kisara

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Jeu 1 Déc 2022 - 11:45




Où est le petit vieux ?


Kisara avait terminé de son côté à interroger la famille de la victime afin de connaître certains détails. Du coup, la Shinrin avait décidé de rejoindre Kenpachi, comme il lui avait demandé de faire. Ainsi, elle partit le rejoindre dans la demeure de la famille Hisaburo, sans plus attendre. Les gardes l’avaient laissé passer sans trop de difficulté, en tant que soldate de l’Empire. La soldate salue poliment tout le monde avant de s’adresser au Lieutenant. Ce dernier prend la parole pour la présenter au membre de la famille de disponible, Hisaburo Sayako. « Enchantée de vous connaître, Dame Hisaburo. » Répondit-elle avec un léger sourire. Par la même occasion, le Bakuhatsu demande à la maîtresse de maison, s’il y avait une pièce dans la maison où lui et la Daishizen puissent discuter en privé et sans être dérangé. Le moment de faire leur rapport sur ce qu’ils ont appris durant leur interrogatoire vis-à-vis des familles respectives et liés à cette affaire. Sur cette demande particulière, Sayako accepte de les emmener dans un lieu privé afin qu'ils puissent communiquer entre eux pour le bien de la mission.

La Dame de la maison les a emmenés dans une pièce assez grande, un salon ou un plutôt un lieu de détente pour s’isoler et se détendre. En tout cas, la salle était suffisante pour les deux soldats de l’Empire pour communiquer entre eux dans le calme. Cela dit, Kenpachi s’était mis à vérifier si rien ne peut filtrer en dehors de la salle ou si on ne les espionne pas. En tout cas, lorsqu’il revient vers la Shinrin, il n’avait rien à signaler à ce sujet. Tout semble être parfait pour que rien ne puisse s’échapper dans ce qu’ils pourront dire. Ainsi, leur conversation pouvait commencer et le jeune homme voulait savoir ce qu’elle a pu apprendre. « Hum… Ils ont placé les enfants de la famille en dehors du village et en sûreté, le temps que la mission se termine. En dehors de cela, ils n’avaient pas prévenu l’Empire pour le kidnapping de Honda, ils ont tout réglé en payant la rançon avec le soutien de la famille Hisaboru. Il semblerait que le père aimait partir pêcher en solitaire surtout quand son fils est indisponible pour venir avec lui. L’ennemi devait connaître ce détail de sa vie, après, c’était un hobby et généralement, s’il faisait ça régulièrement, il n’était pas difficile pour n’importe qui de le savoir. D’après ce que je sais, lors de la transaction, le fils de Honda est venu avec un ami de la famille Hisaboru, mais ils ont été piégés par les brigands. Il semblerait qu’ils sont doués en Genjutsu ou alors, ils ont dû utiliser un jutsu suiton. Mais, le père qu’ils ont cru obtenir après l’échange était soi un clone en Henge ou une illusion. En tout cas, quand on les retrouvera, il faudra qu’on fasse attention à leur éventuelle capacité à utiliser les illusions. En tout cas, le vieil homme n’a pas d’ennemis selon la famille, on peut supposer que c’est juste l’appât du gain qui les intéresse. » Dit-elle tout en continuant à donner quelques informations de ce qui a été dit.

Selon lui, Kisara n’avait pas à faire autant de promesse à la famille, car cela pouvait leur donner de faux espoir. Cependant, elle ne pouvait pas se permettre de repartir sans rien promettre. Leur venue était déjà une promesse en soi, dans tous les cas, que l’otage ne soit plus en vie et que l’argent ne soit plis là, cette famille se retrouvera tout de même déçue. Le mieux est donc de les rassurer, d’être positif afin de les calmer afin d’éviter qu’ils craquent psychologiquement. Et même si ce sont de faux espoir, en ayant aucune confirmation de la santé de Honda, au moins, ils savent que l’Empire fera tout son possible. Kisara est comme cela et chacun son point de vue sur la situation. Et là-dessus, Kenpachi voulait savoir qui était cet ami qui a accompagné Seito lors de la transaction. « Hum… Pour l’ami, c’est un membre de la famille Hisaboru selon ses dires. Et navrée d’avoir fait autant de promesse, mais dans tous les cas, notre arrivée est une promesse de réussite et ils attendent beaucoup de nous. Autant les rassurer le plus possible et éviter qu’ils craquent psychologiquement durant notre mission. Enfin bref, passons. Le mieux est de nous concentrer sur notre mission. » Dit-elle d’un ton calme et clair.

Kenpachi délivre les quelques informations qu’il a reçues de la famille Hisaburo, rien de bien concret sauf le fait que l’époux de Sayako est en déplacement depuis un mois. Et donc, qui est donc l’ami faisant partie de la famille Hisaburo qui est venu en aide à la famille Shoji ? Étrange comme information. « Je vois, peu d’informations de votre côté et ça ne me dit pas de quel ami il s’agit qui est venu avec Shoji Seito pour la transaction si le mari de Sayako est en déplacement depuis un mois. » Dit-elle d’un air calme avant d’écouter la suite. Maintenant, il fallait passer au peigne fin, certains lieux. Et pour cela, le Bakuhatsu donne trois lieux où la Shinrin devait se déplacer pour enquêter. La maison Hisaburo, le coin pêche et l’entreprise Shoji. « Bien, même si j’aurais préféré le lieu de la transaction à la place de la maison Hisaburo vu que vous avez pu discuter avec la maîtresse de maison. Pour ma part, je suis plus à l’aise pour me déplacer en zone boisé grâce à mon Mokuton. Cela dit, faisons comme cela. » Dit-elle d’un air calme.

Étant donné qu’elle est déjà dans la demeure de la famille Hisaburo, autant commencé par eux. D’ailleurs, cette histoire du fait que le mari est en déplacement lui paraît un peu étrange. Du coup, d’un mûdra, elle crée deux clones de bois et utilise l'henge no jutsu pour prendre l’apparence de garde. « Vous deux, fouillez au peigne fin, les alentours de la demeure. Quant à moi, je vais me balader dans la demeure, à la recherche d’indice. Je vous laisse gérer la suite, Fukutaisho. » Dit-elle en laissant ses clones sortir de la fenêtre, après s’être assuré que personne ne les voit faire. Quant à elle, Kisara sortira en même temps que Kenpachi afin que personne ne puisse la suivre ou la surveiller lorsqu’elle scrutera la demeure à la recherche d’indices suspectes.




Techniques utilisées:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13378-shinrin-kisara-terminee#118277 https://www.ascentofshinobi.com/t13394-shinrin-kisara-dossier-shinobi#118442
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu KenpachiEn ligne

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Ven 2 Déc 2022 - 10:53


- Si tu te retrouvais incapable de tenir ta promesse, et cela même si c’était malgré toi, cela ferait de toi une menteuse, et de l’empire des menteurs par conséquent en tant qu’une de ses représentants. Maintenir des bonnes relations diplomatiques avec nos alliés et partenaires n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire, et ça se joue très souvent au détail près, comme pour la libération d’Ame, nous pouvons promettre d’intervenir en envoyant nos meilleurs éléments, mais certainement pas s’aventurer à promettre des pertes 0 malgré toute notre bonne volonté, si tu vois ou je veux en venir… Concernant l’échange Sayako ne m’a rien dit au sujet d’un de ses fils qui aurait participé à cet échange, peut-être n’est-elle pas au courant de ce détail. D’où ma question. Seito et sa mère sont venu ici récupérer l’argent le jour de la transaction, des heures avant que celle-ci n’ait lieu. Peut-être que Seito dit effectivement la vérité que les fils Hisaburo ne voulaient pas plus embarrasser leur mère avec ce détail, il faudrait investiguer sur ce point. Mis à part ça de mon point de vue elle a juste essayé de venir en aide au Shoji en apprenant la nouvelle et s’est retrouvé à perdre son argent.

Apres ce premier échange stratégique, l’équipe Teikokujin passa à la suite du plan qui consistait à investiguer les différents lieux de clés dans cette affaire. A ce stade de la journée, le soleil commençait à se lever, à l’extérieur et le quartier commençait à prendre vie, on pouvait aussi entendre les oiseaux commencer à s’agiter et chanter de bonheur, alors qu’en face de personnes étaient rongées par la panique. Kenpachi d’un mudra fit apparaitre deux clones de sa personne a ses cotées, a leur tout les deux clones réalisèrent un mudra pour changer de forme et prendre des apparences de paysans. L’un se retrouvait sapé comme un touriste, vêtu d’une simple tunique noire, rien qui ne le faisait sortir du lot plus que ça. Tandis que l’autre prenait l’apparence d’un simple civil avec ses vêtements amples et sobre. Les clones réussirent à se créer un pied éphémère grâce au Henge avant de quitter la pièce en même temps que les clones de Kisara, le touriste se rendant au centre-ville et le civil chez les Shoji.

- On se retrouve ici quand on a fini.

Sur ces mots Kenpachi et Kisara se dirigèrent vers la sortie de la demeure, tombant sur Sayako au passage. Avant que Kenpachi ne s’en aille en direction de la maison Shoji

_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Kisara
Shinrin Kisara

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA] Empty
Ven 2 Déc 2022 - 12:44




Où est le petit vieux ?


« Je vois où tu veux en venir, je ferai plus attention la prochaine fois. Et pour les informations, je verrai pour parler avec l’un des fils afin d’obtenir un peu plus d’informations sur le possible ami de la famille Hisaboru qui a accompagné Seito à la transaction. Pour le reste, on en saura un peu plus, après avoir fouillé les lieux clés. » Dit-elle d’un ton calme avant de sortir de la demeure. Cela dit, il croise Sayako, la maîtresse des lieux. Kenpachi de son côté, part comme prévu sur les endroits où il doit enquêter. La soldate va rester un peu avec Sayako, cherchant des informations sur l’un de ses fils et peut-être fouille l’intérieur de la demeure, en cherchant un prétexte bidon pour le faire. « Pourrais-je discuter avec vous ? S’il vous plaît. » Demande amicalement la Shinrin. Sayako est un peu surprise sur le moment, pensant que le lieutenant en avait terminé avec les questions la concernant ainsi que sa famille. Cela dit, si c’est pour aider les Shoji, elle ne dira pas non. « Évidemment, je pensais que vous n’auriez plus besoin de moi pour le moment. Allons au salon, on sera plus à l’aise là-bas. » Dit-elle. Kisara hoche la tête et la suit tranquillement.

Arrivées dans le salon, les deux femmes s’installent afin de pouvoir entamer une discussion en étant à l’aise. « Vous pouvez poser vos questions, Kisara-san. » Dit Sayako. Kisara, à l’aise, se met à prendre la parole. « Que savez-vous sur ce qui s’est passé durant la transaction pour récupérer Shoji Honda ? » Demande la Shinrin à la femme de maison. « Hum… Pas grand-chose en réaliser, à part qu’ils ont pris l’argent et qu’ils sont parti sans rendre Monsieur Honda. » Dit-elle tout simplement. En effet, l’un de ses fils y a participé, mais il n’a dit enfin peut-être qu’elle se trompe et qu’au final, Saya a été mise au courant, juste après cela. « Je vois. D’après Shoji Seito, un ami à lui faisant partie de votre famille l’a accompagné jusqu’au lieu de transaction. Étiez-vous au courant de cela ? Et si oui, pouvez-vous me donner un nom ? N’ayez crainte, j’ai besoin d’information, ni plus ni moins. » Dit Kisara d’un air calme. La maîtresse de maison soupire, comme si elle se doutait que tôt ou tard, cette question arrivera quand elle a vu les soldats de l’Empire. En soi, rien de grave, mais elle n’aime pas voir l’un de ses fils se faire interroger. Or là, c’est pour le bien de Honda. « J’ai été mise au courant qu’après la transaction. Si je l’avais su avant j’aurais fait que paniquer. Il s’agit de mon deuxième fils, Serizawa. Il travaille avec Seito et ils sont très proches. Il voulait juste aider, mais, j’aurais aimé qu’ils puissent contacter l’Empire avant d’agir. » Dit-elle d’un air un peu triste.

En effet, il aurait été préférable de contacter l’Empire pour laisser des soldats gérer ce cas-là. Maintenant, ils sont là, mais la situation est loin d’être favorable pour autant. Kisara tout comme Kenpachi en savent pas où ils sont cachés, mais pour cela, la Shinrin a besoin d’interroger Serizawa. « Dame Sayako, où puis-je trouver votre fils Serizawa ? J’aurais juste quelques questions à lui poser. Et par la suite, pourrais-je fouiller la demeure, au cas où ses brigands auraient eu la possibilité d’y pénétrer pour cacher quelques choses ou vous espionnez ? » Demande-t-elle tout simplement d’un air sérieux. Sayako est surprise pour la fin et hoche la tête. « Vous pouvez fouiller, oui. Je ne souhaite pas vivre ici dans l’idée qu’on est peut-être espionné. Et pour Serizawa, il se trouve dans sa chambre, surement. » Dit-elle en indiquant le chemin à prendre à la Shinrin pour le trouver. Ainsi, Kisa laisse la femme seule avant d’aller à l’étage jusqu’à la chambre de ce dernier. Toquant à la porte, elle entend qu’on lui dise d’entrer. Ouvrant la porte, elle pénètre dans la chambre où elle voit un homme assis à son bureau, en train de travailler. Ce dernier est surpris et prend la parole. « Qui êtes-vous ? Et qui puis-je faire pour vous ? » Demande-t-il d’un air perplexe. « Je m’appelle Shinrin Kisara, soldate de l’Empire et je viens vous poser des questions à propos de l’affaire entourant l’enlèvement de Shoji Honda. » Dit-elle en croisant les bras. Ce dernier est à moitié surpris et s’arrête de travailler en lui faisant signe de venir s’assoir face à lui. « Que voulez-vous savoir ? »

Kisara s’assoit sur la chaise et l’observe. « Shoji Seito m’a raconté ce qui s’est passé. Cependant, j’aimerais connaître votre version des faits. » Dit-elle en croisant les jambes. L'homme hoche la tête. « Simple, on s’est rendu sur le lieu de transaction avec l’argent demandé par les kidnappeurs. Cependant, il y avait pas mal de brouillard et comme un son étrange. Or, on n’a pas fait plus attention à cela. Le brouillard ne nous a pas trop dérangés, on connaissait les lieux en étant habitué à venir jouer là-bas quand on était plus jeune. On a donné l’argent à ces types et en échange, ils nous ont rendu Honda-san. Malheureusement, on s’est fait leurrer. Ce n’était qu’un clone de l’un d’eux qui a disparaît, peu de temps après leur disparition. » Dit-il d’un air un peu gêné. « Je le savais qu’on aurait dû faire appel à vous, l’Empire. Mais Seito ne voulait pas impliquer l’armée vu qu’il pensait que les criminels voulaient que l’argent et qu’ensuite, tout soit fini. Quel idiot, celui-là. » Finit-il là-dessus.

Kisara voit bien que Serizawa ne semble pas être suspect dans cette affaire. Pour Seito, ça devait être une question d’orgueil ou le fait ne pas faire ébruiter cette histoire en payant les ravisseurs et en finissant vite avec cette affaire. « Je vois, vous dites que vous connaissez bien les lieux. Est-ce qu’il y a un endroit où les criminels auraient pu se cacher à la vue de tous ? » Dit-elle. L’homme réfléchit. « Hum…Il y a plusieurs endroits qui pourrait susciter votre attention. Au nord du lieu de l’échange, il y a une grotte tandis qu’à l’Est, il y a une cascade, dont on a toujours soupçonné d’y avoir une entrée secrète. Cela dit, elle est dangereuse pour nous et on n’y est jamais allé. Et à l’Ouest, il y a une cabane en bois abandonné, mais pas sûr qu’ils iront là-bas. » Dit-il calmement. « Je vous remercie de vos réponses. Je retourne à mes occupations et vous laisse travailler en paix. » Dit-elle en se levant. Serizawa l’observe. « De rien et faites attention à vous. En espérant que Honda soit sain et sauf. Il a été comme un maître pour moi et ses conseils sont toujours les plus avisés en cas de doute. » Dit-il. La Shinrin hoche la tête et sort de la chambre. Là-dessus, elle commence à fouiller en détail la demeure des Hisaboru.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13378-shinrin-kisara-terminee#118277 https://www.ascentofshinobi.com/t13394-shinrin-kisara-dossier-shinobi#118442

[MISSION/B/TEIKOKU] OÙ EST LE PETIT VIEUX [ pv SHINRIN KISARA]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shinrin Kisara | Dossier Shinobi
» Armée, Second Acte [Shinrin Kisara]
» [MLC] De la nourriture à profusion [Shinrin Kisara]
» [Mission/B&C/Teikoku] La vadrouille des cinq
» [Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: