Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 02. Unité Ouest
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyAujourd'hui à 20:31 par Hyûga Tsuyoshi

» 04. Unité Nord
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyAujourd'hui à 18:15 par Narrateur

» Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyAujourd'hui à 17:44 par Yamanaka Nozomi

» Ambition
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyAujourd'hui à 14:52 par Gentoku M. Yamiko

» Mystérieux rendez-vous | Raizen
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyAujourd'hui à 14:44 par Sharrkan

» 03. Unité Est
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyAujourd'hui à 11:15 par Bakuhatsu Kenpachi

» 14. Signaler un retard/oubli
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyAujourd'hui à 10:10 par Shinrin Kisara

» Loin des yeux, près du coeur | Ashitaka
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyAujourd'hui à 6:57 par Borukan Ashitaka

» 01. Unité Sud
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyHier à 22:00 par Chiwa Aimi

» Un rouleau anxiogène [Trame ?]
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  EmptyHier à 19:18 par Narrateur

Partagez

[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]

Adachi Anko
Adachi Anko

[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  Empty
Mar 22 Nov 2022 - 16:58




Vie d'une Onna-Bugeisha


Printemps 182, Plaine Est de Tetsu no Kuni,

Une journée de pluie, les plaines Est de Tetsu no Kuni étaient connues pour être un lieu plutôt calme. Cependant, ça ne l’est plus depuis un moment déjà. Le clan Adachi est arrivée sur les lieux pour attaquer un groupe de criminels dont la plupart sont d’ancien ninja. Cette demande provenait du shogunat et il était difficile de le refuser. Il fallait nettoyer le pays des mauvaises herbes et pour cela, il ne fallait pas faire de cadeau. Kagemori est le chef du clan et il avait pu, grâce à des éclaireurs, repérer le quartier général ou plutôt le campement de ses brigands. Ils avaient souillé les terres du fer et ils allaient le regretter amèrement. Prenant le campement vers l’Ouest, le but était de les faire se replier vers le Nord-Est, là-bas, le reste du régiment des Adachi pourra leur tomber dessus pour les éliminer. Anko était sur le front, elle ne voulait pas se cacher derrière les autres ni son père afin de prouver sa force. Elle est âgée que de quinze ans et pourtant, elle n’a pas froid aux yeux. Le ciel gronda, démontrant la colère de Susanoo contre ses mécréants ayant osé défier le Fer en profanant leurs Terres. La bataille est lancée, cela dit, les criminels ont été malins également, en ayant des mercenaires capables d’utiliser des techniques de détection.

Anko se trouve dans le campement, enchaînement des coups de sabre assez rapidement afin de trancher les tendons de cibles, soutenu par d’autres samouraïs pour les achever. La bataille est rude, mine de rien, les mercenaires ennemis maîtrisent bien leur chakra. Soudain, un homme plutôt imposant souffle un jet de flamme en forme de dragon en direction de Anko. Concentrant son chakra dans sa lame, elle fait un mouvement oblique pour le trancher en deux. Le tranche-chakra, un art samourai qui permet de couper une technique faite de chakra en deux pour s’en protéger. La jeune pré-adolescente l’a appris, il y a deux ans, son maître Adachi Jûchirô le lui avait enseigné en lui expliquant le principe de ce jutsu. Le but était de concentrer une certaine quantité de chakra dans sa lame pour la renforcer de son tranchant et de sa solidifier afin d’être capable d’annihiler un jutsu adversaire d’un seul geste. Cela avait pris au moins, deux ans à la jeune femme pour parvenir à la maîtriser. Aujourd’hui, elle est parvenue à stopper un Katon de niveau intermédiaire sans difficulté. Chargeant vers sa cible, elle le tranche férocement du bas vers le haut, lui infligeant une blessure mortelle avant de planter sa lame dans la poitrine de sa cible. Or, une kunoichi tente de la transporter avec sa main chargé de chakra Raiton, mais une lance de vent perfore cette dernière avant qu’elle n’atteigne Anko. « Allons mon amour, ne tourne pas le dos trop longtemps au combat, ça peut être fatal. » Dit Minamoto, le garçon avec qui elle sort à présent et qu’elle considère comme son petit ami.

Yasei Minamoto, petit ami d’Anko, Samouraï & Yasei Faucon, 15 ans.

« Navré blondinet, mais je sais que je peux compter sur toi pour veiller sur mes arrières. » Dit-elle d’un ton calme. Beaucoup de samouraï et encore plus de mercenaires sont tombé au combat. Comme prévu par son père, les ennemis se replient vers le Nord-Est. Or, il faut continuer à les acculer en les poursuivant afin qu’ils ne fassent pas trop attention à ce plan préparé d’avance. « Allons-y. Il faut en finir avec eux. » Dit la rousse. « Parfait, je vais les attaquer par les airs avec mes parents afin d’éviter que certains dévient du chemin. » Dit-il en se transformant en être hybride et s’envolant vers le ciel. Le voyant ainsi, Anko le trouvait magnifique et elle était heureuse d’avoir un compagnon tel que lui a ses côtés. Mais le temps de l’admiration et du grincement de l’œil n’était pas pour tout de suite. Reprenant sa course, elle parvient sur la colline comme convenu. Et ça ne manque pas, les samouraïs placés en renfort descendent en direction des survivants afin de les achever. Dégainant son katana, elle commence à reprendre ses assauts contre ses ennemis. Il y a du monde et il est difficile de bien viser ou de savoir si une attaque viendra contre elle. En pleine phase de méditation, elle parvient à étendre ses sens pour mieux anticiper les assauts. D’ailleurs, elle parvient à parer des projectiles de roches dans sa direction et à utiliser le croissant de lune à un certain niveau pour décapiter une cible.

Soudain, l’un des ninjas utilise un kuchiyose de très grandes tailles et l’animal bouleverse la zone de combat tout entier pour provoquer de gros dégâts. La plupart des ennemis en profitent pour fuir dans la forêt, se situant non loin de leur position. L’animal disparaît par la suite, laissant un champ de bataille rempli de cadavres et de blesser. Kagemori n’a pas demandé de les poursuivre pour le moment, à cause des blesser et que pensant que l’ennemi est très affaibli. Quelques heures plus tard, un campement a été réalisé pour soigner tout le monde et pour que tous se reposent. Anko est assise en train de manger dans son coin en observant tout le monde. Minamoto décide de la rejoindre pour manger à ses côtés et la réchauffer de sa présence. « Dommage, on n’avait pas prévu qu’ils utiliseraient un kuchiyose aussi gros pour fuir. En tout cas, je me demande ce qu’on va pouvoir faire des survivants qui se cachent dans la forêt. » Dit Minamoto mangeant tranquillement. Anko lui fait un bisou sur la joue et lui répond. « Je suppose que père va envoyer certains de ces meilleurs hommes pour les traquer et les éliminer avant qu’ils ne fassent plus de dégâts. J’espère y être avec toi, je ne souhaite pas être mise en arrière parce que je suis la fille du chef. » Dit-elle en mangeant également le reste de son plat.

Après avoir mangé et discuté, Anko avait décidé d’aller s’exercer à la méditation et au zen afin d’approfondir ses techniques et les améliorer. Évidemment, Minamoto la suivit pour en faire autant et surtout pour préserver des forces. Au cas où, on leur demanderait d’aller avec l’équipe de recherche pour traquer les derniers mercenaires.


_________________
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  9iad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13656-adachi-anko-yaiba-no-tetsu-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t13667-adachi-anko#120930
Adachi Anko
Adachi Anko

[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  Empty
Mer 23 Nov 2022 - 11:58




Vie d'une Onna-Bugeisha


Printemps 182, Plaine Est de Tetsu no Kuni, la nuit,

Autour d’un feu, Anko a été appelé par son père, Kagemori afin d’assister à la traque des fuyards. Selon des éclaireurs, les mercenaires ne comptent pas quitter le pays sans se venger de leur opposant. Malheureusement, le chef du clan ne peut pas dépêcher un grand nombre de ses soldats. En effet, il faut protéger le campement composé de blesser et aussi, protéger le corps des défunts afin de les ramener à leur famille. Du coup, Kagemori a formé un escadron de quelques samouraïs et Onna-Bugeisha afin d’aller traquer ses criminels et les punir par leur divine justice afin que Hachiman soit fier de ses guerriers. Anko fait partie de ses combattants tout comme Minamoto et tant d’autres. Ils sont environ dix guerriers, prêt à sacrifier leur vie pour remplir leur mission et faire justice. La personne qui dirigera ce groupe n’est nul autre qu'Adachi Masako, la femme du chef et mère d'Anko, celle qu’on surnomme la Hiro no Mesuraion de Tetsu no Kuni. Elle est connue pour être sans pitié et éliminant ses ennemis avec sauvagerie et pluie de sang. L’homme se tient au côté de sa femme et prend ainsi la parole devant ces soldats en rang. « Ce soir, les ennemis se trouvent dans la forêt face à vous, prêt à vous tomber dessus. N’ayez point peur, car Hachiman est à vos côtés afin de vous apporter sa force et sa vision du combat. Vous êtes l’espoir de Tetsu no Kuni pour mettre fin à leur barbarie sur nos terres, vous êtes le rempart qui permettra de protéger vos frères et sœurs de leur poison. N’ayez aucune pitié ! » Dit-elle avant de terminer avec cette citation. « Le Samouraï valeureux ne pense pas en termes de victoire ou de défaite, il combat fanatiquement jusqu'à la mort. » Dit-il avant de laisser place à sa femme pour encourager ses hommes.

Malgré le discours du chef de famille, les hommes se savent peu nombreux et difficile de savoir si ils vont tous revenir en vie. Anko est également anxieuse, elle est très jeune, tout comme son petit ami. Serrant le poing, elle ne doit pas fléchir et elle se doit d’être forte pour faire honneur à son clan. Masako les regarde d’un air autoritaire.

« N’oubliez pas les 7 valeurs du Bushidô et son code d’honneur. Le Gi pour la droiture et sens du devoir. Un guerrier doit faire preuve de rigueur et accomplir sa mission dans la justice. Ces mécréants ont kidnappé des enfants, violer des femmes et abattu des hommes. Nous devons rendre justice ! Le Yu pour le courage héroïque. Le courage n'est pas aveugle ; il est guidé par la prudence, la maîtrise de soi, l'intelligence et la confiance en ses propres forces. Votre peur et crainte est compréhensif, mais garder votre courage pour vaincre et votre lucidité pour combattre dignement. Le Jin pour la Bienveillance et compassion. La puissance acquise à force d'entraînement intense doit être mise au service de tous. L’empathie est une force redoutable pour le combat. Vous vous êtes entraîné pour servir Tetsu no kuni et protéger son peuple. Le Rei pour la Politesse et le respect. Un samouraï est toujours courtois quoiqu’il arrive. Sa force intérieure et sa férocité se révèlent au bon moment. Prouvez-le aujourd’hui pour faire face à vos ennemis. Le Makoto pour la sincérité et la vérité. L'action rejoint la parole donnée. L’honnêteté est une marque de respect, base de toute relation humaine. Le manque de sincérité plonge le guerrier dans le déshonneur. Pensez à la post-bataille quand on devra dire à la famille des victimes lorsqu’on aura réussi et à vous-même. On nous a fait confiance alors allons jusqu’au bout, car il n’est pas question de mentir pour nous couvrir. Le Meiyo pour l’honneur. Un samouraï est seul juge de son honneur et ne se cache pas la face. Il accomplit son devoir selon des principes éthiques. Et cela, même face à des monstres. Et le Chugi ou chu pour le devoir et la loyauté. Un guerrier honorable voue une loyauté infaillible envers son seigneur à qui il promet sa fidélité jusqu’à la mort. Il est donc hors de question de fuir ou de déserté la bataille. » Finit-elle sur le Bushidô afin de le faire rappeler à certains que les samourais ont des valeurs et un code d’honneur comparer aux shinobis et qu’il faut le rester jusqu’au bout.

Masako prend une légère pause et se prépare mentalement pour la suite. « Ouvrez les yeux. Anko et Minamoto, vous disposez de capacités sensorielles, soyez nos yeux. » Dit-elle. Minamoto hoche la tête et se transforme en faucon pour survoler dans le ciel afin d’utiliser ses capacités sensorielles afin de repérer l’ennemi. La troupe se déplace dans la forêt, prête à se battre dans l’honneur et la justice. Prudence, chaque samouraï se déplace en faisant attention autour d’eux comme au-dessus d’eux. Anko vérifie la moindre source de chakra dans les environs. La jeune préadolescente se doit d’être sérieuse et concentrer, car une erreur peut lui être fatale. Certains samouraïs sont parvenus à étendre leur sens de leur côté afin de prendre des initiatives et ne pas être surpris. Des hauteurs, plus haut que les arbres, le Yasei a repéré une partie des ennemis qui les attendent à la sortie de la forêt. Sans doute un piège, en s’attendant sans doute que certains samouraïs meurent de leur piège ou embuscade. Pendant ce temps-là, des bruits et du chakra autour d’eux les alertent, main sur leur katana à tous. Anko repère des sources approximatives autour d’eux. Annulant son jutsu, elle a sa main gauche sur le fourreau de son katana et sa main droite se déplaçant délicatement vers la manche de son arme. Prudente, elle observe les alentours et elle ne voit personne. Soudain, une boule de feu d’une grande taille vienne dans leur direction. Masako arrive et le tranche en deux pour le dissiper sans trop d’efforts. « Ils sont là ! En position ! » Cri-t-elle lorsque d’une dizaine de ses mercenaires leur saute dessus.

Anko esquive un coup de dague et coupe le bras de son adversaire avant de le planter en pleine poitrine. Le combat s’avère plutôt féroce et violent, du sang et des cris se font entendre. La jeune rubiconde charge dans le tas en réalisant des mouvements rapides avec ses bras pour effectuer des enchainements d’attaque pour trancher un maximum d’ennemis. Une kunoichi la projette avec un tourbillon de vent contre un arbre, par-derrière avant de lui envoyer une multitude de projectiles de chakra pur dans sa direction. La jeune Adachi les pare en renforçant sa lame avec du chakra neutre avant d’envoyer un croissant de lune dans sa direction. Mais celle-ci l’absorbe en souriant et l’attaque avec une faucille. Mais sa tête tombe avant s’atteindre la jeune Anko. Masako l’a éliminé sans un bruit, profitant de la confusion. « Ne reste pas planter là, Anko. Bats-toi de toutes tes forces, ma fille. » Dit-elle d’un ton sévère avant de reprendre la bataille. Plantant son katana au sol, l’adolescente réalise des mûdra et crache un liquide empoisonné visqueux sur une zone assez restreinte afin d’immobiliser les jambes de ses cibles et les faire ronger par le poison pour les faire souffrir. Ses camarades utilisent leur croissant de lune pour les tuer sans pitié. Reprenant son katana, un expert en Taijutsu muni d’une armure de roche vient s’attaquer à la Onna-Bugeisha. Parant ses assauts, elle renforce sa lame et d’un mouvement, elle brise sa protection et l’enchaine de violents coups de sabre avant de le décapiter. À la fin, elle se fait planter cinq fines lames de vent dans le dos, mais Minamoto étant arrivé sur les lieux et après avoir averti Masako du danger, vient défendre sa petite amie.

Le calme semble revenu, il y avait pas mal de morts, le peu d’ennemis qui restaient, ils s’étaient repliés vers la sortie de la forêt. Là-bas, il y avait un autre groupe, plus petit, mais eux, il n’était plus que cinq à présent. « Reprenez des forces, car ce n’est pas fini. La bataille finale nous attend de l’autre côté de cette forêt. » Dit Masako tâchée du sang de ses ennemis, masquant ses propres blessures. Anko reprend son souffle, elle est blessée, mais elle se sent encore assez forte pour continuer de combattre. Minamoto sera plus présent cette fois-ci et il avait profité pour désactiver des pièges sur le chemin, d’où le fait qu’il était un peu en retard durant la bataille. La prochaine étape sera la moins facile et la mort les attend de l’autre côté. Or, la détermination de la Onna-bugeisha n’est pas brisée pour autant. Il est hors de question de fuir pour être déshonoré, elle allait combattre jusqu’au bout. D’ici quelques minutes, ils vont reprendre le chemin vers la bataille finale.


_________________
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  9iad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13656-adachi-anko-yaiba-no-tetsu-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t13667-adachi-anko#120930
Adachi Anko
Adachi Anko

[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  Empty
Dim 4 Déc 2022 - 12:01




La vie d'une Onna-Bugeisha


Printemps 182, Plaine Est de Tetsu no Kuni, la nuit,

Ce fut un carnage, le groupe de Masako a été réduit presque à néant même si de l’autre côté, l’ennemi a également vu son nombre grandement diminué. Cependant, ils ne peuvent pas faire demi-tour, les Samouraïs doivent mettre fin à ce groupe de criminels afin que Tetsu soit débarrassé de cette vermine. Ils devaient répandre la justice et cette action n’est que justice envers les familles ayant tout perdu, également la vie. Partir, les laisser vivre, fuir, ça serait un déshonneur et là-dessus, le clan Adachi ne se pardonnera jamais si ça devait arriver. Par chance, ce n’est pas dans leur mentalité d’abandonner, mais de combattre jusqu’au bout afin de tenir leur promesse, même dans la mort. Anko reprend un peu des forces, de même pour Minamoto, Masako et les autres survivants. Au vu de leur nombre, il est difficile de concevoir une porte de sortie vers la victoire. Il faudrait un miracle. D’un signe de la main, la Hiro no Mesuraion donne le signal pour reprendre le chemin tandis que Minamoto surplomb les airs afin d’éviter des embuscades, en profitant des caractéristiques de son animal, basé sur la sensorialité. Le groupe se déplace le plus discrètement possible, à travers le reste de la forêt. La jeune rubiconde observe le moindre recoin, sans parvenir à apercevoir le moindre mouvement suspect ou entendre un bruit qui pourrait trahir les brigands.

Il ne semblerait pas que l’ennemi cherche à les piéger dans le chemin vers la sortie de la forêt. Et pourtant, cela aurait pu fonctionner et rendu la situation difficile pour le groupe de Masako. En tout cas, Anko n’a rien remarqué jusqu’à ce qu’ils franchissent les derniers arbres de cette forêt pour se retrouver face à une clairière. Or, ils ne sont pas seuls, il y a le reste des brigands qui les attendaient et ils étaient préparés pour se battre. « Hum… Vous voilà enfin. Cessons de fuir, vous voulez combattre de manière classique alors, on le fera également et sans se cacher. On va vous écraser à votre propre jeu, bande de minables. » Dit le chef des mercenaires. Masako se met en avant tandis qu’Anko et le reste se place pour se mettre en position pour attaquer. « Cesse de parler inutilement, vaurien. Aujourd’hui, on va en finir avec vous. Vous n’êtes pas plus nombreux que nous, il ne sera pas difficile de vous éliminer ! » Dit Masako d’un air menaçant. Le chef ennemi ricane et lève la main droite, ainsi d’autres mercenaires sortent de l’ombre et là, la situation va être plus compliquée. « Tu disais quoi déjà ? » Finit-il en ricanant en faisant signe d’attaque. Anko s’avance vers l’avant, dépassant sa mère, tout en réalisant des mûdra. Ainsi, elle souffle une fumée empoissonnée dans la zone face à elle. Les ennemis l’inhalent, par surprise, en ne s’attendant pas à ce qu’un Samouraï sache utilise le ninjutsu et encore moins, un Kekkei Genkai. La lionne dégaine son sabre. « Bien ma fille. » Dit-elle à Anko.

La fumée se dissipe assez rapidement à l’air libre, mais c’est tout simplement assez de temps pour qu’ils puissent être respirés et qu’il fasse effet sur les cibles. Les voilà affaibli physiquement, Anko donne le signal à ses frères et sœurs d’armes, le combat peut commencer. Minamoto s’abat sur l’un des ennemis pour participer aussi au combat. La bataille va faire rage, même affaiblie, l’ennemi reste fort et avantagé par leur nombre. La jeune Onna-Bugeisha enchaine diverses attaques avec son katana, avant de trancher une Suiton face à elle et par la suite, envoyer une lame de chakra neutre pour blesser grièvement une cible. Technique de méditation accrue pour anticiper les attaques, elle pare et dévie des assauts, avant de frapper rapidement sa cible à divers endroits de son corps avant de le décapiter. Masako, sa mère, semble combattre le chef des brigands. Le mieux était de ne pas la déranger et de gérer le reste jusqu’au bout. Or, certains de ses camarades tombent également face à l’adversité de leur opposant. Ils ne sont plus beaucoup et l’ennemi reste nombreux. Difficile d’utiliser du ninjutsu avec la possibilité de frapper plusieurs cibles à la fois, sans blesser les autres. Soudain, une rafale de flèches perfore les ennemis et de la forêt, une unité tout entière de samouraï s’abat sur l’ennemi. Elle reconnaît l’homme à sa tête, Oda Honda, le chef d’une autre famille de samouraï venu prêter main-forte aux Adachi.

Oda Honda n’est pas n’importe qui, il est le frère ainé de Masako et pour sa sœur, dont il a un grand respect, il serait prêt à tout pour la protéger et lui venir en aide. Cette fois-ci, les samouraïs ont clairement l’avantage. Face à un ennemi doté d’une armure de roche, la Adachi ayant concentré du chakra dans la lame de son katana, elle brise cette protection d’un coup et d’un autre mouvement, elle réalise un enchaînement violent afin d’éliminer sa cible. Rengainant, elle effectue un mûdra et s’enveloppe d’un manteau de vent pour se déplacer plus rapidement. Le chef ennemi a profité de la confusion pour tenter de fuir, mais Anko lui fait face et d’un déplacement rapide tandis que ce dernier allait dégainer sa hache de guerre, la Rubiconde se retrouve face à lui. Iaido, l’art de dégainer rapidement. Ce n’est pas une attaque facile à utiliser ni à placer, cela demande de la pratique pour parvenir à le maîtriser. Si jeune et pourtant, la onna-bugeisha réalise un Iai en allant décapiter le chef de leur opposant d’un seul coup de lame. Les brigands n’ont plus de chef et si la plupart sont morts, le peu qui reste a été fait prisonnier. La bataille est terminée, malgré un grand nombre de morts dans leurs rangs. Anko avait plusieurs blessures, mais ils seront guéris au retour au campement.

Après avoir reçu des soins, Anko est assise au coin d’un feu dans le campement principal. Pour le moment, le retour dans le domaine des Adachi ne se fera pas pour le moment afin que les blesser puissent récupérer totalement. Kagemori et Masako discutent avec Honda afin de parler du trajet et sans doute par rapport aux prisonniers. Ce genre de chose ne semble pas trop la regarder. Minamoto est en train de discuter avec les autres samouraïs. Par moments, la solitude est une bonne chose et cela permet à la jeune adolescente de se concentrer. D’ailleurs, elle en profite pour méditer afin de soulager son esprit de la mort de ses frères et sœurs d’armes. Une bonne dizaine de minutes avant que sa mère l’appelle. Ainsi, Anko la rejoint, en plus de son père et de son oncle. « Anko, selon toi, que devrions-nous faire de ces prisonniers ? » Demande Kagemori. Honda croise les bras et l’observe, comme tout ceux de présent. « Je pense qu’on est là pour rendre justice. On suit tous le bushidô et on a vaincu l’ennemi en restant dans le droit chemin. Ils devront être jugés par ceux à qui ils ont fait du tort, après tout, on n’est pas des barbares comme eux. Nous avons des préceptes et une justice, tel est notre voie. » Finit-elle là-dessus. Honda sourit et prend la parole. « En voilà, une sacrée guerrière qui suit le bushidô jusqu’au bout. Mes hommes et moi-même, on emmènera les prisonniers jusqu’à la capitale où ils seront jugés. Profitez-en pour honorer la mémoire de vos pertes et que vos blessures récupèrent de leur blessure pour être apte à voyager jusqu’à votre domaine. Kagemori, on se retrouve à la Capitale. Et vous ma sœur, on se reverra bientôt. » Dit-il en partant.

Quelques jours plus tard, le clan Adachi repartit du campement pour se rendre à leur domaine. Anko avait récupéré des forces et elle en avait profité pour s’entraîner un peu dans le maniement des armes, en plus, du croissant de chakra et dans la méditation sensorielle.



_________________
[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]  9iad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13656-adachi-anko-yaiba-no-tetsu-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t13667-adachi-anko#120930

[CS2] Vie d'une Onna-Bugeisha [Solo]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Repos de l'Onna-bugeisha [Libre - 2 personnes max]
» Le repos éternel d'une Onna-Bugeisha [Libre]
» Pleine lune sur la dune (Tali)
» See you soon [solo]
»  透 き 通 っ た 笑 い [SOLO];

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: