Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi

Unagi
Unagi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Sam 26 Nov 2022 - 15:01

Ame no kuni.

Jour de pluie, comme souvent dans ce pays qui portait si bien son nom. Voilà que nous étions désormais trois dans ce projet qui me tenait tout particulièrement à cœur et que je voulais voir éclore de la meilleure manière qu’il soit. Mais pour cela, toutes les bonnes volontés du monde n’étaient pas suffisantes et il fallait avant tout gagner en puissance pour parvenir à déloger les hautes instances du pays, qu’elles soient légales ou non d’ailleurs. Ainsi, à mes yeux, les solutions étaient à la fois diverses et nombreuses et aujourd’hui, je comptais clairement exploiter l’une d’elle et me l’approprier.

Pour cela, une fois encore, j’invitais Luna à me rejoindre dans cette humble maisonnée qu’elle avait pu découvrir lors de cet apprentissage de notre technique de faussaire, invitant également Nozomi dans ce petit havre de tranquillité et de paix.

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi 7a722b0c97d3c649be2662f8b52da4a6

Accueillant mes deux invités sur le pas du vestibule, je les saluais rapidement d’un hochement de tête, les invitant à me suivre dans la pièce principale à vivre où du thé était déjà servi, pièce dont j’avais ouvert les panneaux de riz qui donnaient sur le jardin et cette petite marre sur laquelle les gouttes de pluie s’éclaboussaient les unes aux autres, laissant de minuscules vaguelettes naitre et disparaitre à l’infini.

« Eh bien, un thé chaud sera d’un certain réconfort vu la météo. Mais soyez rassurées, je ne vous ais pas invitées aujourd’hui pour que nous parlions du temps. »

En ces mots, je dégustais une première gorgée avant de reposer ma tasse fumante. Top chaud.

« Luna, je souhaitais te demander quelque chose. Nozomi et moi avons tous deux été témoins de l’efficacité de ton compagnon et à titre personnel, si j’ai déjà entendu parler de ces pactes, je n’ai jamais eu l’occasion ou l’opportunité de m’y consacrer pleinement. C’est pourquoi aujourd’hui, je me tourne vers toi. Accepterais-tu de nous enseigner ton pacte ? Enfin, je dis « nous », mais je ne sais pas si Nozomi y trouverai un intérêt, je ne compte pas parler pour elle bien évidement. »

Me tournant vers la jeune fille, je l’invitais donc à confirmer ou non cette proposition avant de me tourner à nouveau vers l’Itö, reprenant ma tasse en soufflant dessus.

@itö luna, @yamanaka nozomi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Itö Luna
Itö Luna

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Dim 27 Nov 2022 - 21:42




« Je ne peux pas refuser un thé fait par ta vieille amie. »

Pénétrant dans la demeure de mon compagnon, je remarquais à quel point Sakana avançait rapidement. Deux missions au nom de l’organisation avaient déjà été exécutées avec brio et de plus, une charmante demoiselle nous avait rejoint dans notre projet. Bien qu’elle semblait toujours aussi farfelue, je ne pouvais renier ses talents qui seront fort utiles à l’avenir.

Alors que nous nous installions tous les trois autour d’une table, Unagi se lançait dans une tirade que je n’avais pas vu venir.

Celui-ci voulait donc apprendre le pacte que j’avais fait avec Kihiyoko. Il fallait dire que celui-ci avait montré ses talents de vols, mais mes deux compagnons ne savaient que très peu de chose sur lui. Il n’avait pas encore vu ses capacités de combat.

Mais je doutais que celui-ci accepte d’avoir deux autres compagnies que la mienne. Le pacte que j’avais fait avec lui n’était pas comme les autres. Dans l’histoire, c’était plus lui qui avait fait un pacte avec moi en ayant secouru ses enfants d’une mort certaine.

« Je ne peux malheureusement pas te dire oui ou non, car ce n’est pas à moi à qui il faut demander. Finissez votre tasse et nous allons voir avec l'intéressé directement. »

Alors que le contenant de la tasse disparaissait au fur à mesure, je me souvenais du passé qui m’avait lié à Kihiyoko. Encore une fois, le sang d’impi avait coulé ce jour-là et la nature avait repris ses droits. Une belle soirée comme je les appréciais.

« C’est bon pour tout le monde ? »

Bien, il était temps de sortir à l’extérieur pour qu’une nouvelle fois, un nuage de fumée apparaissait devant un petit lac, invoquant mon compagnon de toujours.

D’un éclat noiratre, le volatile de plusieurs mètres de haut venait à répondre à mon appel. Ses yeux d’un bleu intense nous observaient de haut.

« Bonjour Luna, que puis-je faire pour toi cette fois ? »

« Mon ami, pour une fois, rien. Enfin… Ce n’est pas pour moi que je t’ai demandé de venir, mais pour mes deux compagnons, ils ont quelque chose à te demander. »

« Je vois… Et je vous écoute. »




_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77533 https://www.ascentofshinobi.com/t13558-ito-luna#119946
Yamanaka Nozomi
Yamanaka Nozomi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Mar 29 Nov 2022 - 17:08
Au départ, j'avais cru que c'était un temple à l'abandon, et après tout pourquoi pas ? Mais ce n'était qu'une maison assez simple comme j'en avais connu durant mon enfance. Le pays du bois, bien à l'écart de tout, n'était pas influencer par la nécessité de se protéger à tout prix comme si le mal c'est les autres. Non, la forêt s'en chargeait bien assez par elle-même. D'ailleurs, cette petite maison semblait être dans un écrin vert à quel point elle était entourée d'arbres. À mes yeux, il s'avérait être un lieu charmant et reposant. Est-ce que c'était l'influence de l'enfance malgré les litchis ?

Pas la peine de pensées à cela, non, se concentrer sur le moment présent était bien plus important. Je me retrouvais à nouveau avec ces deux personnes que j'avais connu dans une mission rocambolesque au dénouement plutôt positif en fin de compte. Le seul qui avait eu le droit de s'approcher un peu avait été le petit vieux, même si je le soupçonnais de rendre compte à ma mère, mais comment lui en vouloir ? J'aurais très bien pu aller vérifier dans ses souvenirs, mais non, je ne l'avais pas fait. Comme s'il y avait une barrière infranchissable encore plus puissante qu'une kunoishi. Je retirai mes chaussures à l'entrée afin de parcourir la petite maison et du thé nous attendait. Je ne pus me retenue de penser d'un piège, la confiance règne. Cependant, je n'en fais rien. Il y avait également la présence de cette drôle de femme aux mœurs étranges, mais quand même sympathique. Oui d'accord, elle avait tué des gens, mais on pourrait les qualifiés de méchants, alors on avait le droit non ? D'autant plus que je me mettai dans le même lot. On avait tous nos techniques pour bien dormir !

« Oui ! De la pluie .... Chouette ! Ça change ! Hrmmm ! Au moins, ces fichus terres ont intérêts à être presque aussi verdoyant que le pays du bois ! Moi qui pensais que l'on allait sortir des banalités et parler du bon vieux temps ? Bon ... Pas si vieux en l'occurrence, mais quand même ! »

Prenant la tasse à mon tour, je profitais allègrement du thé chaud dont je m'en délectais. C'était une attention toute particulière et appréciable.

« Oui ! Il est aux plumes ! Hmmm ... Ça fonctionne quand même mieux avec des poils la blague ... »

Commençai-je par dire avant de m'excuser d'une petite moue sur le visage et d'agiter une main de droite à gauche. Cela faisait un peu un flop, ok, mais pas non plus une catastrophe comme la blague d'un iwajin, un kirijin et un komujin entre dans un salon de thé et ... Bon, pas trop le temps non plus, il y a un sujet plus intéressant, une autre fois !

« Oui j'avoue, c'est plutôt chouette ! Les ... Invocations ... Elle est quand même mieux celle-là non ? J'ai quand même pas besoin de l'expliquer hein ? Parce que ça tue un peu la blague quand même. »

Après tout, il n'y avait rien de pire dans l'humour. D'ailleurs, note à moi-même, tenter un jour de regarder les souvenirs d'un comics, cela risquerait de devenir lunaire après et même pas besoin de craindre de manquer d'air !

« Encore une vieille ? Heuuu .... Amie ? Elle se cache quelque part ? Elle est timide ? »

M’intéressai-je alors au sort de cette charmante personne, surement. Cependant, à écouter les paroles de Luna sur son amie à plumes, cela risquait d’être compliqué ou du moins, pas aussi facile qu’aller acheter des onigiris chez le vendeur du coin.

« Bhaaaaaa ! On verra bien ! Je sais être convaincante ! Un cadeau ça peut être sympas non ? Il aime quoi ? »

Profitant tranquillement du thé, je préparais l’entrevue autant que possible, mais bien vite nous nous dirigeâmes vers le côté du lac afin d’invoquer la grosse bête. Ce n’était pas pour une bagarre cette fois-ci, non. Peut-être que cela soulageait le rapace ?

« Vous aimez la bagarre ? Hmmm …. Ouais, ça doit être étrange demander comme ça, il vaut mieux démarrer du début peut-être. Ouais faisons ça, déjà, vraiment désolée, j’ai eu l’idée d’un cadeau de bienvenue, mais à part manger de la viande, je ne vois pas trop … un met particulier que vous aimez ? Ouais … la chasse c’est pas mon truc, enfin ça peut se faire hein ! Sinon, c’était plus pour un pacte, on est des admirateurs ! C’est peut-être trop dans le désordre … hm ? »

Demandai-je alors à ma manière à l’oiseau géant, alors que je quémandais de l’aide envers mes compagnons. Mon style de communication était assez particulier, mais dans mon esprit, cela me semblait assez logique. Je pouvais bien lui passer mon souvenir sinon, tellement plus simple et efficace.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13641-coeur-brise#120723
Unagi
Unagi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Sam 3 Déc 2022 - 12:59

Sagesse, folie et majesté. Voilà ce qui semblait se dresser devant l’invocatrice. La sagesse de l’homme âgé qui avait fait son temps et avait vu et vécu moult vies, avait su tirer son épingle du jeu et qui savait jauger avec une certaine efficacité la nature humaine. La folie, rougeoyante et pleine de la fougue jeunesse qui l’habité. Une folie d’une nouvelle nature, impactante, violente, mais ô combien utile, une folie à contrôler et à libérer sur nos infortunés nuisibles. Et enfin, la majesté d’une ampleur certaine, ou plutôt d’une amplitude certaine. Une majesté gigantesque qui d’une certaine manière imposait son respect de par son apparence charismatique mais aussi de par la force calme qui se dégageait de l’oiseau géant.

Si chacune de mes invitées avait cette fois accepté cette boisson chaude, la fraicheur hivernale et la pluie tombant drue y aidant pour beaucoup, notre petite pause revigorante n’avait durée que peu de temps, la suite des évènements nous ayant obligé à mettre à nouveau pied dehors et à subir les affres de la météo.

Laissant à la Yamanaka ses interrogations personnelles et peut être quelques divagations, je me concentrais surtout sur le point d’orgue de ce rassemblant, l’arrivée de ce nouveau compagnon qui nous avait déjà servi de monture. Si l’invocation échangeait volontiers avec l’immaculée, je n’avais aucune idée de la relation qu’elle pourrait avoir avec nous. Dans cette optique, prenant la suite de l’Itö, je m’adressais directement au volatile.

« Mes respects … » dis-je en inclinant légèrement la tête.
« Mes excuses pour cette invocation quelque peu égoïste de ma part. Comme tu le sais, nous nous sommes rencontrés à quelques reprises, et je dois avouer qu’être témoin de l’efficacité d’un allié tel que toi m’a fait réfléchir. Si Luna a pu passer un pacte avec toi, avec ta famille, ton clan ou ton espèce, je ne saurais dire comment vous vous définissez clairement, est-il possible, envisageable qu’un pacte similaire soit passé avec Nozomi et moi ? »

En parlante de la Yamanaka, j’ouvrais ma main vers elle, la désignant ouvertement avant de me concentrer à nouveau vers le cœur du sujet.

« Si pacte il y a c’est qu’il existe un contrat, un échange équivalent entre nous shinobis et vous, prédateurs nocturnes. De fait, que faudrait-il faire pour parvenir à entériner un tel pacte, si bien sûr vous êtes enclins à le faire. »

Le regard posé, les yeux levés vers le majestueux volatile aux regard azur, j’attendais une réponse.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Itö Luna
Itö Luna

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Sam 3 Déc 2022 - 17:11




Écoutant d’un air perplexe la jeune rouquine, Kihiyoko ne semblait pas comprendre le langage de celle-ci, mais à la suite tout devenait plus clair quand Unagi prit la parole.

« Hmm, je vois. »

Levant le regard vers le ciel, l’immense bête eut un court moment de réflexion. Sans être dans son esprit, je le connaissais assez bien pour savoir ce qu’il avait en tête à ce moment précis. Unagi et Nozomi étaient tous deux des inconnus pour lui, mais ils avaient l'avantage de ne pas être fait étriper par mes convictions. Ce qui en disait long pour nous, Kihiyolo et moi. S’ils étaient vivants après ses quelques semaines à être resté avec moi, c’était qu’ils étaient dignes de confiance et ça, l’ailé le savait.

« Bien… J’accepte que vous soyez testé pour passer un pacte avec notre espèce. Cela ne sera pas avec moi, je resterai avec Luna quoi qu’il arrive, par contre, je vais vous emmener sur notre territoire et vous présenter à mon frère et à un de mes fils. »

En entendant ses paroles, je voyais très bien où il voulait en venir…

« Montez sur moi, je vais vous emmener. »

Encore une fois, nous nous retrouvions tous sur le dos de mon ami pour un long voyage. Un trajet qui avait pris deux jours de vols à travers les forêts et les montagnes de Tsuchi no uni. Oui… Les terres des rois des chouettes se trouvaient là où je n’étais plus la bienvenue. D’ailleurs, dans les cieux, une chose me paraissait étrange. Au loin, plusieurs filets de fumée montaient dans le ciel, formant une longue traîne. Comme si un volcan venait d’entrer en éruption et que sa lave se déferlait sur les terres de la roche.

Après plusieurs heures encore, nous arrivions enfin là où j’avais rencontré pour la première fois mon plus fidèle ami. Coincée entre des Monts gigantesque, une forêt primaire se cachait en son centre. Une flore que peu de monde osait pénétrer, contenant des troncs aussi larges que des maisons et des cimes aussi denses que la neige d’hier. Mais le plus incroyable dans ses arbres était la hauteur qu’ils parvenaient à atteindre. Une fois traverser le feuillage, plusieurs dizaines de mètres nous séparaient encore du sol, s’élevant tellement haut dans l'atmosphère où’un simple cerf ressemblait à une fourmi, d’ici.

L’heure était proche, devant nous, à travers les arbres, nous pouvions apercevoir le palais de ses rois et reines de cette forêt ancestrale. Un arbre plus grand, plus gros, plus imposant que tout autre parmi ce lieu. Un arbre qui comportait plusieurs trous en son tronc et qui s’élevait à plusieurs centaines de mètres de haut. Un arbre qui dominait cette vallée, un arbre royalement splendide.

« Vous êtes ici dans notre demeure. Tâchez de bien vous comporter respectueusement avec tout ce qui vous entoure. »

Foulant le bois par nos pieds, nous étions dans une des crevasses que nous avions vues auparavant. Aussi sombre que lumineux, le contraste entre les rayons du soleil et le noir se faisaient plus denses.

« Qui nous amènes-tu mon frère ? »

Une voix rocailleuse se faisait écho à travers ce puits horizontal, jusqu’à ce que de nouveaux yeux bleus transpercent l'obscurité.

« Kashiru, mon roi, mon frère. Je te présente deux humains en qui j’ai confiance. Deux humains qui veulent pouvoir avoir l’honneur de nous invoquer par pacte. Voici donc ma venue ici. »

« Mi-minuscule ! J’ai… Je ne pourrais même pas me rassasier avec ça. »

Sortant de l’ombre, un nouveau visage se présentait à nous. Aussi grand que Kihiyoko, un plumage bleuté et blanchâtre en galimatias venait nous rejoindre.

« Kinizu, mon neveu, tu connais nos règles. »

« Oui mon oncle… J'attendrai la fin de l’épreuve pour m’en faire des encas… »

« Humain ! Si ce sont des pactes que vous voulez, vous pouvez en faire avec notre espèce. Pour cela, il existe deux méthodes pour nous prouver que nous pouvions avoir foi en vous. La première étant de réalité un acte de bravoure pour notre famille, ce ne sera pas le cas pour vous. La seconde est de survivre à notre épreuve et de nous montrer vos valeurs. »

« Voyez-vous, nous sommes en guerre depuis de nombreuses décennies contre votre race. Ceux de votre espèce sont avides de richesse et les coquilles de nos enfants sont faites d’or et d’argent. Votre race a donc décidé un jour de venir chasser nos nids et tuer nos enfants pour récupérer ce qui s’apparente à un minerai précieux pour votre race. »

« Nous avons bien fait des raids pour détruire les camps et les villages de ceux qui parvenaient à voler nos fils et nos filles, mais vous avez tendance à ne pas comprendre les leçons que vous inflige la nature. Malgré le sang de vos congénères, vous revenez chaque année pour vous enrichir. »

« Si vous voulez pactiser avec nous, trouvez un moyen de faire disparaître cette menace de notre territoire. Une fois pour toute. »

« Quant à toi Itö Luna, je te pris de venir avec moi, nous avons besoin de te parler d’un problème. »

« Pour vous deux, descendez de cet arbre millénaire et tâchez de réussir cette épreuve. Kinizu se fera un plaisir de vous dévorer si vous ne réussissez pas.
»


Spoiler:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77533 https://www.ascentofshinobi.com/t13558-ito-luna#119946
Yamanaka Nozomi
Yamanaka Nozomi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Jeu 8 Déc 2022 - 17:44
J'étais bien obligée de me rendre compte que la présentation d'Unagi était tout de même mieux recentrer que la mienne. L'âge sans doute devait voir un rapport avec cela. Je profitais alors que le vieux parlait de moi pour faire un petit coucou de la main en direction de l'oiseau géant qui devait être en train de me dévisager.

« Ouais hmmm ... Finalement pareil que lui. »

Bien forcée de reconnaître la puissance du discours, alors aucune gêne aucune honte, je désigna simplement Unagi du doigt en restant humble. À la compréhension du volatile, je hochai la tête d'autant plus les mains collées dans mes poches. Il semblait hésiter, cela voulait dire que ce n'était pas nécessairement non ! Perspicace hein ?

« Ouais hein ! La famille c'est important ! Vous en avez une grande ? »

Demandai-je l'air de rien, mais c'était pour cacher mon angoisse. Comment ça passer un test ? J'espérai que les questions ne seraient pas trop compliqué, je n'avais pas révisé les oiseaux de proies moi ! Je savais à peine ce que ça béquetaient ! Sans attendre, je grimpai sur l'oiseau pour aller dans son monde où je ne savais pas trop quoi, mais moi, je tentais surtout de mesurer la longueur des ailes, le nombres de doigts au niveau des serres. Difficile de lui demander entre la poire et le fromage la période de reproduction de son espèce ! Pourvu que cela ne tombe pas sur ça !

« Et ... Et si on chantait des chansons pour le voyage ? »

Demandai-je alors comme pour le détendre également. J'etais sûrement bien accueillie un peu partout, même si à la simple mention de son nom, l'on devait me craindre et poser du papier de riz sur la tête. Comme si cela pouvait fonctionner ! Imbéciles ! Des montagnes ? De la fumée ? Sûrement un volcan, et alors ? Elle ne comptait pas s'amuser à descendre à flanc de montagne la neige, alors cela lui plaisait fort bien ainsi. Peu vraiment au courant si jamais c'était habituel ou non. Je m'en moquais éperdument d'ailleurs !

Une fois arrivée en ce lieu majestueux, d'ailleurs vu la hauteur des arbres, on devait pouvoir chauffer tout un village pendant l'hiver avec un seul de ces mastodonte. À la demande de bien se tenir, je me contentais de hocher la tête docilement. En même temps, je n'étais pas déjà si connue pour foutre le bazard ... Si ? Déjà ?

« Je me demande ... Comment vous chauffez votre arbre palace ? Remarquez qu'avec vos plumes ... Pas sûr que ce soit très utile hmmm ... Oubliez ce que j'ai dit. »

Lançai je alors finalement en secouant la tête. Fausse bonne idée. Devant l'appanage du fameux roi, il fallait bien avouer que cela pétait la classe ! Je me permis de prendre la parole.

« haaaaa mais si vous préférez, je peux bien trouver des humains bien gros et bien gras, pas trop vieux non plus. On en fait presque rien ! »

Répondis-je alors au nouveau venu, qui semblait plus jeune et plus impétueux. Même si cela pouvait être prit comme de l'humour, c'était tout de même une véritable proposition. Puis notre transport volant vint expliquer un peu plus comment cela pouvait se passer afin de remporter leurs faveurs. Un acte de bravoure, ouais, compliqué. C'était difficile de trouver un moineau à sauver tous les quatre matins. Une épreuve de survie alors ? Bon ... Pourquoi pas ! C'était sûrement dans ses cordes. D'ailleurs, comment nous étions déjà sur leur territoire, ce n'était pas comme si on avait le choix maintenant. Devant l'immense tâche qui semblait s'élever face à moi, je me demandai bien comment j'allais pouvoir faire cela.

« Surtout d'une manière définitive. Bon, évidemment, je comprends qu'ils l'ont mauvaise, moi aussi je serais énervée ... On peut toujours massacrer tous les villages autour en plantant sur des piques les villageois, leurs greffés des souvenirs horribles dans la tête de ceux que l'on laisse enfuir, mais je paris qu'ils vont demander l'intervention de ninjas dans le coin pour arrêter les nouveaux monstres.

Hmmmm ...

Heuuu ....


Ou alors, plus subtile on modifie la mémoire des chasseurs qui viennent ici qu'ils sont tous morts, que la race est éteinte, qu'ils sont tous revenus bredouille ou bredouille comme on dit par chez moi. Du coup, ça va se répandre, plus rien à gagner et il faudra juste augmenter le camouflage. Bien évidemment, faudra pas qu'ils en voient sinon ça ne fonctionnera pas.

Sinon, une fois les petits sortis, vous faites commerce vous même des coquilles vers les villages, du coup, ça serait idiot de venir voler et les humains les protégeraient eux-mêmes des pilleurs.
»

Lançai je alors vers le vieux, trois scénarios que je trouvais crédibles et possibles à faire. Aucun avait ma préférence, et moralement, rien ne me dérangeais outre mesure.

_________________


Dernière édition par Yamanaka Nozomi le Jeu 15 Déc 2022 - 8:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13641-coeur-brise#120723
Unagi
Unagi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Dim 11 Déc 2022 - 21:18

La première étape était ainsi passée. C’était surement la plus simple de toutes, mais c’était celle qui nous ouvrait les portes à la suite de cette aventure toute particulière. On dit souvent que la première impression que l’on donne est toujours la plus importante, qu’il est difficile par la suite de se détacher de l’image que l’on a offerte à d’autres et dans le cas présent, un discours sincère et une posture noble me semblait quelque chose des plus appropriés, d’autant plus lorsque l’on sait que la chouette était le symbole de la sagesse. Comme si l’animal évaluait la sincérité de mes paroles, il prit le temps de la réflexion, un temps finalement relativement court à la vue de la demande et en arriva à accepter cette première demande. M’inclinant noblement, je remerciais là le compagnon de route de Luna.

« Je vous remercie pour diligence, merci de nous offrir cette chance. Nous espérons nous montrer digne du temps que vous nous accordez. »

Sans plus de cérémonie, je grimpais sur le dos de la chouette géante, accompagnée de mes deux compagnes de route, la silencieuse et l’extravertie aux remarques parfois étranges, parfois amusantes, voire même perturbantes.

« Je t’en prie, chante-donc. Si j’en connais quelques-unes, je n’ai pas le loisir d’avoir un ton de voix qui se prête à ce genre de vocalises. Mais je suis certains qu’en ce qui te concerne, les choses sont différentes. » dis-je amusé à Nozomi.

Quant au voyage en lui-même, il était identique à ceux auxquels j’avais déjà participé. Le vent dans les cheveux, le froid hivernal qui frappait mon visage, le bruissement des ailes à chaque battement, et Nozomi aussi étrange que possible. La seule chose différente fut finalement notre arrivée à Tsuchi et surtout ce grand panache de fumée qui s’élevait au loin. Je n’avais pas souvenir d’un volcan à cet endroit, mais l’activité humaine, celle des shinobis de surcroit pouvait provoquer tout et n’importe quoi. Autant dire que le réveil d’une montagne crachant de la lave n’était pas impossible. Gardant en mémoire ce détail, nous continuions notre route, notre moyen de transport n’étant guère intéressé par ce qui se passait loin à côté de nous. Au final, notre voyage se termina au sein des hauteurs d’une forêt primaire vertigineuse. C’est dans les sommets de cet habitat naturel végétal que nous fûmes accueillis, sous les regards parfois étonnés de certains congénères de notre monture, des congénères pour la majorité, bien moins imposants et d’apparence plus « normale » pour un tel animal.

Silencieux, j’écoutais les volatiles débattre et discuter de notre cas, observant avec attention les deux protagonistes principaux, ce qui me fit légèrement sourire, tant la ressemblance avec notre groupe était frappante entre Kashiru et moi et Kinizu et Nozomi. Était-ce là un signe ?

Finalement, la tâche paraissait simple, mais ne l’était surement pas, sinon, ils auraient déjà réglé le problème depuis tout ce temps. Ecoutant la rouquine, j’évaluais avec une attention certaine ses propositions.

« Je suis de ton avis. L’approche brutale ne sera pas efficace sur le long terme et ce n’est pas ce que nous recherchons dans le cas présent. Une approche plus subtile serait la meilleure option pour parvenir à un résultat concluant. Dans ce cas … »

Avant que je ne puisse finir ma phrase, une bourrasque conséquente me prit par surprise ainsi que Nozomi, une bourrasque telle qu’elle nous projeta en dehors de la sécurité des branchages, nous plongeant dans les méandres d’une chute sans fin vers le sol.

« Kinizu ! »
« Quoi ? Si déjà ils ne survivent pas à une telle chute c’est qu’ils ne seraient pas vraiment dignes de nous non ? »

Si je n’avais que peu d’inquiétude pour moi, je doutais que cette dernière puisse atterrir aussi sereinement que moi. Pendant la chute, je me rapprochais d’elle sans mal, dérivant tel un papier et avec tout le calme du monde l’interpellait.

« Un voyage des plus intéressants n’est-ce pas ? Bien, une fois que l’on verra le sol s’approcher, accroche-toi à moi, je nous ferais atterrir sans mal. »

Compte tenu de la hauteur de ces arbres millénaires, la chute sembla durer des heures. De longues minutes serait plutôt juste et finalement. Enfin, la terre en vue, tenant Nozomi fermement, je déployais deux grandes ailes faites de papier, battant des ailes avant de toucher le sol dans un impact sourd, mais sans réel danger.

« Bien. Il est temps de trouver ce petit village désormais. En arrivant, faisons-nous passer pour quelques marchands avides. Enquêtons un minimum avant de nous lancer dans une grande campagne de lavage de cerveaux. Qu’en penses-tu ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Yamanaka Nozomi
Yamanaka Nozomi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Jeu 15 Déc 2022 - 18:00
Je n'étais pas certaine que la sagesse fût là à tous les étages de toute la fratrie, mais au moins, il s'avérait qu'ils étaient des piafs géants très utiles pour le combat. En tout cas, dans les ronds de jambes et autres cérémonies, le vieux était assez doué, faut l'avouer. À la place, je ne ferais pas un pli. Heureusement qu'il utilisait le nous, c'était déjà cela de gagner.

« Un kilomètres à aile ... Ça use ça use ... Heuuu ... Nan ça va pas ... On va beaucoup trop vite. Ça vole à quelle vitesse une grosse chouette pareille ? Hmmm .... Rhaaa .... Bon ! Pas mal de kilomètres à ailes ! Ça use ... Ça use ! »


Commençai-je alors à chanter à tue-tête Sana de réels talents véritables. On pourrait faire mieux, et j'étais obligée d'ajouter à la louche la longueur parcourue pourvoyant un cortège de synonymes. Ce lâche n'osa pas chanter en la laissant seule, c'était vache quand même. Durant la discussion haute en couleur des oiseaux sur leurs sorts, je me permis de faire un petit coucou de la main avec un grand sourire. Ma petite étoile m'avait guidé jusqu'ici, ce n'était pas pour m'abandonner sans le gosier de l'un d'eux. Ce serait bien trop nul ...

Presque surprise, je découvris que ses idées étaient bonnes pour le coup, c'était assez rare pour être souligné. D'habitude, on me juge pour une folle, une tarée, une malade ou une excentrique au mieux, quel manque d'imagination. Un peu surprise, je me retrouvai alors projeter dans les airs par le petit malin de la bande. Tombant littéralement dans le vide vers une mort certaine, je devais trouver une solution, à tout prix. Déjà parce que ma propre vie m'importait pas mal, et en deuxième parce que .... Ben ... en fait c'est largement suffisant déjà !

« Je crois qu'il y en a un qui ne veut vraiment pas être invoqué et géré les problèmes des autres ! Je ne peux pas trop lui en vouloir en fin de compte ! Moi non plus je ne voudrais pas, mais bon ... »

Je tentai de trouver une bonne excuse au stupide piaf, étrangement tout d'un coup, je ne l'appréciais plus du tout. Comme quoi lorsque notre vie est en jeu, les valeurs et autres conneries, c'était du vent. Je vendrais n'importe quoi pour gagner quelques secondes de plus de chute libre ou plus si affinité. Alors que je gambergeais dans ma petite tête à une solution, j'en avais bien une petite, mais elle serait vraiment très risquée, mon humble partenaire semblait en avoir une sans trop de souci. Je hochai la tête doucement, ma marge de manœuvre n'était pas bien grande en même temps. Sans que l'on me le demande deux fois, je m'accrochai de toutes mes forces comme une moule sur son rocher à cette bouée de sauvetage.

« Eh bien en tout cas, cette petite descente ça décoiffe ! » [/b]

Je fermais les yeux pendant de longue secondes voir une petite minute avant de me rendre compte que l'on ne tombait plus depuis un moment. Les dents serrées presque à s'entrechoquer, je me risquais à ouvrir un peu un oeil, avant de tenter le second. Bon ok, là on ne tombait plus, je regardai si l'on avait pied et oui. Il ne me fallut pas longtemps pour démontrer de nouveau mon amour su plancher des vaches ! J'avais beau être une ninja et pouvoir voltiger un peu dans tous les sens, il y avait une limite morale et de sécurité. [/color] »

« Et ... Hmmm ... Pourquoi au dernier moment exactement ? Vu que tu as des ailes ? »


Demandai-je alors en gonflant une jour légèrement. Était-ce par jeu ? Enfin bref, je n'allais pas mordre les mains mudratiques qui m'avaient sauvé la vie.

« Bien hmmm ... Donc on change le mental de tout le monde dans le fait que la chasse est close ? Le truc ça va être d'approcher les gens ou juste les chasseurs. Une idée ? Si on cible juste ceux qui chassent nos futures amis ce sera plus simple. On peut toujours faire miroiter une super chasse, un grand filon et on a besoin de monde. Une fois bloqué avec nous ... Ça sera plus simple et je pourrais modifier tout ce que je veux par la suite. Plus c'est frais plus c'est facile. On pourrait même en faire des alliés dans notre souvenirs. Une grosse bagarre contre des salops , qui c'est, ça nous aidera peut-être par la suite ? »




_________________


Dernière édition par Yamanaka Nozomi le Lun 2 Jan 2023 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13641-coeur-brise#120723
Unagi
Unagi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Lun 2 Jan 2023 - 14:46

A peine avions nous touché le sol que ces ailes de papier s’évaporaient dans une pluie de pétales de fleurs de cerisiers roses qui finirent par disparaitre totalement, ne laissant nulle trace de notre arrivée en ces lieux. Désormais sur la terre ferme, dans cette immense forêt, les odeurs boisées des cimes et branchages avaient laissé place à une odeur plus terreuse, plus herbeuse malgré la saison hivernale. Fort heureusement, le froid des hauteurs se faisait bien mon sentir au raz du sol. La différence était notable, à moins que cette réflexion ne vienne qu’à cause de cette sensation de froid intense provoquée par notre chute du sommet.

« Pourquoi au dernier moment ? N’était-ce pas une descente plaisante cette petite chute ? Au moins tu l’as vécue dans son entièreté comme si rien d’autre ne comptait. » répondis-je à Nozomi.

Si nous étions finalement descendus de notre perchoir, contre notre propre volonté d’ailleurs, nos problèmes n’étaient pas encore terminés. Il nous fallait d’abord quitter cette forêt et surtout rejoindre ce petit village qui exploitait a priori la progéniture de nos futurs compagnons de voyage. La route n’était certes pas longue, mais quitte à se faire passer pour des marchands, il était important de ne pas sortir des bois et d’arriver par un chemin plus légitime. Alors que nous déambulions, faisant un certain détour pour rejoindre les sentiers battus, j’en profitais pour poursuivre notre discussion et la mise en place de ce plan qui nous conduirait à la réussite de notre mission.

« Eh bien, au moins nous sommes d’accord pour exclure le massacre de tout le village qui serait bien trop voyant et apporterait d’autres problèmes sur le long terme. Pour ce qui est de ton idée, je pense que la base est bonne. Nous pourrions effectivement venir ici pour un besoin particulier, demander à rencontrer des gens pour les recruter et leur modifier la mémoire au fur et à mesure. Je me demande si tu ne peux pas les forcer à aller en forêt, qu’ils pensent ne rien trouver et qu’ils reviennent en parle d’eux même au village. Suite à cela, nous pourrions crier à l’incompétence, arguer comme quoi nous avons payé pour une prestation et renvoyer d’autres personnes. Ce serait le même constat et au final, discrètement, on lave le cerveau du chef de ce hameau et comme ça ils prennent la décision de quitter les lieux. Qu’en penses-tu ? »

A l’orée des bois, assis sur une souche d’arbre, je réfléchissais à cette proposition qui évitait un certain bain de sang et nous permettait d’agir sans vraiment prendre la main directement sur le sujet. Cela nous permettrait d’orienter le sujet vers ce que nous souhaitions, sans pour autant tout contrôler. Que certain aspect de notre mission, certaines décisions émanent directement de leur propre libre arbitre renforcerait surement la véracité du discours.

Finalement, me levant, j’en profitais pour changer d’apparence, optant pour quelque chose de plus « marchand » avant de rejoindre la route.

Spoiler:

« Je vais avoir besoin officiellement d’un garde du corps, peux-tu jouer ce rôle ? Quant à moi, je suis désormais Peru, un marchand de Kaze qui cherche cette fameuse matière première destinée à des bijoutiers et orfèvres du Pays du Vent. Viens, Hâtons-nous ! »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Yamanaka Nozomi
Yamanaka Nozomi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Lun 9 Jan 2023 - 13:22
« Mais c’est très choupi tout ça ! »


Déclarai-je alors en voyant les ailes de papier qui venaient de me sauver la vie se transformer en une pluie de pétales de fleurs de cerisiers. La terre, berceau de la vie de toutes sortes, et par tous les kamis, oui on peut devenir croyante en une chute, si si, comme c’est bon de sentir le sol sous ses pieds. Comme quoi, un tout petit détail et hop ! Tout pouvait bien changer. Note pour plus tard, régler les soucis de chute brutale et surtout incontrôlée.

« C’est vrai que cela a un petit relent de reviens-y, mais n’abusons pas de notre temps. On Finirait par le regretter. Je vis souvent à peu près tout comme si rien d’autre ne compte tu sais ? C’est un peu comme ma marque de fabrique. »

Je finis par faire quelques pas supplémentaires après mes dires, comme pour être sûr d’être toujours en vie, mais oui, c’était bien le cas. Chacun faisait ses petits tests dans son coin, et malgré sa réaction, le jeune rebelle lui allait fort bien. A sa place, sans doute je n’aurais guère été bien différente. Cela se révélait sans doute plus une randonnée pédestre qu’une sortie ninja comme on se les imaginait. En effet, nous devions paraitre être des marchands, on ne pouvait pas sortir de la forêt interdite avec des bestioles agressives. Peu crédible.

« Massacrer de pauvres types, c’est facile, mais il y aura toujours des crétins pour espérer encore plus. Par contre, c’est encore plus simple avec les souvenirs. On peut très bien partir par petits groupes, on les assomme ou on les sépare, puis après je leur inculque n’importe quel souvenir suffisamment crédible afin qu’ils les racontent à qui veulent entendre, qu’il n’y a plus rien du tout. Il me suffira de lire un souvenir d’une chasse réussite afin de créer quelque chose de plausibles.

Une fois qu’ils ont le souvenir, qu’ils y soient allés ou non n’a pas d’importance. Comment faire la différence de toute façon ? Avec un peu de temps, je peux rajouter des jours de recherches, des cadavres de chouettes géantes, plus un œuf, rien du tout. Des toiles d’araignées, ambiance macabre, on peut même laisser des traces de ninjas si on veut qu’ils détestent un camp plutôt qu’un autre. La rumeur ira bon train par elle-même après ça. On pourrait même fabriquer l’idée d’une dette dans la tête du chef du village envers nous ou quoi que ce soit d’autres.

Il suffit après de faire la même chose avec plusieurs groupes, et le tour est joué. A part un autre Yamanaka, je doute que l’on découvre un jour la vérité. Sans doute qu’il restera ici les plus vieux, pas envie de se rendre au loin, il faut bien quelqu’un pour raconter pour les derniers désespérés. Il suffit de rajouter à quelques vieux que leurs femmes ou amis sont morts là, qu’ils n’ont plus envie de partir malgré la misère maintenant qu’il y a plus de piafs.
»

A l’instar d’Unagi, je pris l’apparence d’un homme solide, à la belle musculature, quelques cicatrices comme pour montrer qu’elle avait du vécu. Je l’avais sans doute vue quelque part ou un mélange peut être. Enfin peu importe, ce n’était pas important. J’hochai la tête simplement en me plaçant un peu derrière.

« Kaze hein …. Ben ça fait de la trotte hein, mais bon …. Tant que tu me payes, on peut aller jusqu’où tu veux hein ! Moi c’est Ashigaru, j’ai déjà de l’expérience et on a déjà travaillé ensemble. »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13641-coeur-brise#120723
Unagi
Unagi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Mer 18 Jan 2023 - 22:32

Nous étions d’accord sur un point essentiel. Quelle que soit la manière précise dont nous devions agir, il fallait le faire avec tact, avec une certaine ruse et sans brusquer les choses afin de ne pas envenimer une situation complexe. Le but final de notre approche était d’officialiser un départ en bonne et due forme plutôt que de créer un conflit qui viendrait à faire poser des questions et arriver d’autres protagonistes belliqueux.

« Optons donc pour une approche plus insidieuse. L’idéal serait même de réduire au minimum les modifications mémorielles que tu ferais afin de leur laisser un certain libre arbitre et qu’ils puissent faire d’eux-mêmes le choix du départ. Il ne faudrait pas qu’en changeant trop de souvenirs certaines personnes se posent des questions en cas de modification de la personnalité, même minime. »

Finalement, sous nos nouveaux traits, nos pas en dehors de la forêt nous menèrent aux portes de ce petit village à l’architecture épurée mais essentielle. Tout semblait avoir été conçu pour être le plus efficace possible. Si d’ordinaire un petit village grossissait petit à petit avec ses habitations et ses commerces qui s’agglutinaient au fur et à mesure autour du cœur névralgique. Mais là, les choses semblaient quelque peu différentes. Un bâtiment imposant occupait une place centrale, des commerces étaient majoritairement positionnés sur un côté de la rue centrale tandis que les habitations occupaient l’autre côté. Cela donnait à ce hameau l’impression d’être un camp de fortune, un campement murement réfléchi et implanté en ces lieux pour une raison bien précise. Et cette dernière était facile à deviner compte tenu de la mission qui nous incombait.

Face à l’animation qui régnait en ces lieux, nous ne dénotions nullement. Outre les locaux, plusieurs caravanes et marchands itinérants semblaient affairer en ville, venant chercher marchandise ou ravitailler ce qui manquait à la survie des lieux car oui, malgré l’abondance de vie et l’agitation certaine, la richesse des lieux semblait être le commercer de ces fameuses coquilles et rares étaient les fermes et champs aux alentours.

M’orientant au hasard vers un homme adossé à un poteau, fumant une pipe en bois usée, à n’en pas douter un habitant des lieux, j’avais à peine eu le temps de saluer le vieil homme que ce dernier rétorqua d’une voix usée, blasée, avec une pointe d’arrogance.

« Si vous venez pour acheter, et vu votre tête, c’est surement le cas, faut aller voir la maison commune. C’est le bourgmestre et son administration qui gère le commerce. »

Sans un mot, sans remerciement, je m’éloignais en compagnie de Nozomi sous les traits d’un homme conséquent et une fois hors de portée des écoutes suspectes, je relançais nos échanges.

« Il est possible que ce soit plus compliqué que prévu. S’il est vrai que le bourgmestre et ses hommes gèrent les affaires, il va être important de s’occuper de ceux qu’il envoie en mission ou ceux qui répondent à nos offres. »

Observant attentivement les lieux autour de nous, à y regarder de plus prêt il était évident que des expéditions étaient en préparation. Ici et là plusieurs groupes s’afféraient autour de commerces ou entrepôts sous les regardes discrets de chacun des groupes qui évaluait l’étendue de la préparation des autres.

« C’est par eux qu’il va falloir passer d’abord. Mais si on veut que notre action fonctionne, il va falloir la jouer progressivement. Si personne ne trouve plus rien en peu de temps, cela attirera la suspicion. En revanche, si cela devient de plus en plus difficile pour chacun, il faudra que tous se rendent à l’évidence, la source de leur richesse se sera tarie. »

Il nous restait donc beaucoup à faire et finalement plus de temps qu’initialement prévu, ce qui était une aubaine pour nous.

« Je te propose une chose. Suis l’un des groupes qui se prépare, celui qui te semble être le plus faible et commence à modifier leur mémoire. Quelque chose comme quoi leur traque aura été difficile, qu’ils ont gagné peut de ressources quitte à leur en laisser un peu pour corroborer ton mensonge. Et une fois que leur mésaventure sera connue, nous pourrons faire de même avec les autres petit à petit et arriver à instiller le départ dans l’esprit de chacun. Moi de mon côté, je vais jouer mon rôle de marchand comme il se doit. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Yamanaka Nozomi
Yamanaka Nozomi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Jeu 19 Jan 2023 - 17:50

Je ne pouvais que hocher la tête devant la méthode, c'était même certainement la meilleure façon de faire lorsque l'on jouait avec les autres. Bien entendu, je ne parlais pas d'une ronde avec plusieurs personnes, non, de la tromperie, voilà, c'était déjà beaucoup mieux. À voir le joli petit village de voleurs et d'assassins d'adorables bestioles volantes, j'eus des pulsions incendiaires ou encore d'écorcher la peau de leur nouveaux nés, mais cela allait en mettre partout et je n'avais pas d'autres tenues. Beaucoup d'argents devaient circulés ici malgré le peu d'habitants. Dès qu'il y avait de l'or en jeu, les coeurs se refermaient. Comment leurs en vouloir de toute manière ? J'aurais peut-être profiter de la même manne dans leurs positions, mais bon, j'avais le pouvoir alors zut.

Ce lieu de vie était totalement artificiel, dans le sens où ce n'était pas un village classique. Ils n'étaient pas là pour vivre, mais pour s'enrichir, alors il manquait l'essentiel. Je remerciais tout de même l'homme à la pipe avec un sourire tandis que l'on n'avait plus qu'à poursuivre notre chemin. S'ils étaient tous de cette trempe là, cela serait un plaisir de glisser même quelques traumatismes dans la tête de ces imbéciles. Un jugement trop rapide ? Ok, alors imbéciles et arrogants, c'est mieux ainsi ?

« Il va simplement être nécessaire de choisir avec minutie comment on piège tout ce beau monde. Avec un responsable, il faut commencer avec lui. Puis au tour des équipes ensuite. Tu pourrais même devenir le nouveau bourgmestre si tu le désires. »

Lançai je amusée alors vers mon compagnon, tout était possible lorsque l'on parlait de mémoire. Plusieurs groupes se préparaient à partir, il allait falloir tous les gérer.

« Oui, pourquoi pas, il va falloir les piéger, je pense que l'on a de quoi faire à ce niveau-là. Puis on modifie la mémoire petit à petit. Je sens que l'on est partie pour rester des semaines. Il va falloir que je me crée un meilleur ami ici. »

Indiquai-je avec un certain sérieux. Je finis par hocher la tête doucement au plan d'Unagi. Il fallait que je piège un par un ces pilleurs de couveuses. J'avais un peu de fonds, cela m'ennuiais de devoir leur en donner un peu, mais bon, c'était pour la bonne cause. Je procédais à l'approche et au repérage des groupes. L'un était clairement moins bien préparé, des jeunes espérants faire fortune.

Sans m'arrêter, je poursuivis ma route en patientant avant d'avoir une idée. Je prie alors mon paquet de cartes et je m'installais non loin d'eux comme si je tirais les cartes, voir l'avenir. Il ne me suffit pas bien longtemps pour en voir un arrivé, contre quelques pièces, l'un voulait savoir si leurs prochaines chasses allaient se montrer généreuses ou non. Je commençais alors par lui raconter qu'ils allaient trouver deux oeufs entiers sans guère de protection. J'étais très tactile et durant l'exercice, pour sûr, il me fallait toucher mes cibles physiquement pour changer leurs mémoires. J'avais pris l'apparence d'une jolie femme, mais pas trop non plus afin de ne pas être trop harcelée. Ce n'était pas le but non plus. Je pus ainsi manipuler les souvenirs en lisant les siens afin que tout reste logique. Ce fut une grande aventure pour chacun, des péripéties, des difficultés, et malgré les efforts très peu de gains malgré les dangers pris. Dans ses souvenirs, je leur laissais un goût amer dans la bouche, de l'amertume, un dégoût certains. Sans oublier de lui rajouter de l'épuisement et une pointe de dépression à chacun. Il n'était pas question qu'ils aient une envie quelconque de revenir. À chacun je leur laissais un très maigre pécule, cependant, très gentiment, ils me rendirent pour la plus part l'argent. Ils venaient de se souvenirs d'une dette. Cela tombait rudement bien.

Après l'opération établit, du moins pour la première partie, je me permis de rejoindre mon acolyte afin de parler de la suite du plan.

« C'est fait pour le premier groupe, ils vont aller dormir, puis se rendre dans la ville ensuite sûrement pour certain. Ils vont sûrement en parler et cela ne m'a rien coûté en fin de compte. Ils m'ont remboursé une vieille dette. J'ai pensé à quelque pour la suite, on pourrait suivre un groupe expérimenté, je les bloque dans de la mélasse boueuse. On les assome. Je modifie leurs mémoires et on les jette d'une bonne hauteur. Dans la chute, ils vont se réveiller, malheureusement, plusieurs d'entre eux se sont brisés le cou. C'est quand même dommage non ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13641-coeur-brise#120723
Unagi
Unagi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi Empty
Mar 31 Jan 2023 - 19:59

Alors que nous nous séparions, chacun ayant à vaquer à ses occupations dans le but d’une résolution commune, pour ma part, ma destination était cette fameuse maison commune qui semblait être le centre névralgique de toute l’économie de cette petite ville de fortune. Je n’avais aucune idée de la durée d’une telle escapade pour trouver ces précieuses coquilles, mais il était évident que j’avais quelques heures à tuer pour avancer de mon côté alors que la jeune Yamanaka commençait à s’affairer de son côté.

Face à cette immense bâtisse de bois, j’avançais avec une détermination certaine, une posture riche et royale qui se devait de coller avec le rôle que j’avais choisi d’incarner. Quel marchand ne serait pas imbu de lui-même dans ce genre de situation ? Devant les regards furtifs et interrogateurs de certains autour de moi, c’est un jugement de mépris qu’ils recevaient en retour. Il n’en fallait pas moins pour instiller une certaine méfiance mercantile. C’est dans cette étrange ambiance que je pénétrais dans l’énorme structure de bois qui concentrait toutes les décisions commerciales.

A l’intérieur, j’avais plus le sentiment d’être dans une banque qu’à un comptoir commercial et cela me donna une idée quelque peu plaisante. Patientant mon tour, je finissais par être invité à présenter mes doléances à une sorte de guichet derrière lequel un petit homme au regard de fouine attendait.

« Peru, conseiller du consortium Tarakaze, marchand de Kaze no kuni. Je souhaiterai voir celui qui dirige cette affaire afin de lui présenter mes projets et demandes. »

Les choses étaient claires et pourtant ce fut un refus catégorique que je reçus en guise de réponse. Les affaires étaient soi-disant traitées de manière équitable entre tous les marchands afin d’assurer une soi-disant fluidité du marché et éviter les monopoles. Je n’avais que faire des monopoles, je n’avais que faire des règles du marché et malgré nos échanges, le petit bonhomme demeurait étrange inflexible. Seul un atout auquel j’avais pensé en arrivant ici donna un résultat probant, la mention de la banque Sabaku comme financeur de mes projets.

Je ne sais pas combien de temps j’ai attendu, suffisamment pour qu’ils espèrent me voir infléchir dans nos échanges, mais il n’en était rien, j’ai connu bien pire que quelques heures d’attente pour me laisser berner par ce genre de stratagème. Finalement, c’est accompagné d’une jeune femme plantureuse que j’étais introduit dans un immense bureau richement décoré derrière lequel un homme m’attendait, bedonnant, la barbe hirsute et le crâne aussi lisse que de la peau de fesse.

Exposant mes doléances, ce besoin d’acquérir une matière première de qualité pour mes affaires et ceux que je représentais, les appréhensions premières furent balayées à la vue du montant – factice – que pouvait assurait la banque de Kaze. De cette manière, je m’assurais une certaine place de choix même si rien n’était encore fait. Ce n’était que le premier pas que nous avions et il en restait encore beaucoup.

Au final, après quelques heures d’échanges et de tractation, je retrouvais l’air libre, attendant sagement le retour de ma comparse qui s’avérait quelque peu fructueux.

« Eh bien, c’est une bonne chose pour ces petits nouveaux. Ce que l’on pourrait faire, c’est leur montrer les risques du métier. En tuer un, prendre sa place et le moment venu, chuter d’un arbre et laisser le cadavre tomber au sol. Qu’ils fassent leurs conclusions. Quant aux autres groupes. Les bloquer tous entièrement pourrait être compliqué. En revanche, en prendre un à part, lui changer quelques souvenirs, le rendre paranoïaque au point ou il se sente lésé par rapport aux autres, qu’il soit persuadé qu’il ne gagne rien ou moins que les autres et qu’il serait prêt aux pires actes pour y remédier. Laissons-leur une journée de répit histoire que nos affaires ne paraissent pas trop louches. Tu peux prendre le temps d’identifier la meilleure proie pour toi. Quant à moi, je vais chercher ceux qui sont censé être les meilleurs et commencer à tracter avec eux. Ce sera surement l’un des points d’orgue de s’occuper d’eux avec de prendre en main les instances dirigeantes et qu’on s’en serve comme des marionnettes. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi

Un pacte entre nous - Pv Itö Luna & Yamanaka Nozomi

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etape 1 - Phase 2 - [PV Itö Luna & Yamanaka Nozomi]
» Pourquoi tombons nous Monsieur ? Pour mieux nous relever [Solo - Kuchy]
» Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise
» C’est par la violence que nous nous éduquerons! [Detzu]
» [ Closed ] Dale a tu cuerpo alegria, Yamanaka Heeeeeey Yamanaka

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie
Sauter vers: