Soutenez le forum !
1234
Partagez

À modeste allure [pv. Yoshiko]

Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

À modeste allure [pv. Yoshiko] Empty
Mar 29 Nov 2022 - 1:17
La Chinoike s'étira dans son lit. Elle venait de se réveiller tranquillement d'une nuit paisible. La première depuis longtemps. Et pour autant, la réalité revint la frapper bien vite. Si elle quittait enfin Urahi et qu'elle en était certainement satisfaite, ce n'était pas du tout pour les raisons initiales qui l'avaient poussé à mettre autant d'énergie dans sa rééducation dans les premiers temps qu'elle y avait consacré. Au contraire, ce qui la motivait était désormais bien sombre. C'était le goût du sang, de la vengeance et de l'amertume qui s'en suivrait. Elle le savait déjà, faire périr ceux qui avaient participé à cet acte odieux à son encontre ne lui rendrait pas son frère si celui-ci était réellement mort.

Elle avait rendez-vous dans la matinée avec Yoshiko et cette pensée l'aida à doucement s'extraire des idées sombres qui étaient survenues à son réveil. Elle se leva donc et ouvrit les volets de la petite chambrée qu'elle avait pour regarder vers le soleil. Ce dernier était déjà largement au dessus de l'horizon, elle avait bien dormi pour une fraîche nuit d'hiver. Refermant les fenêtres, elle attrapa de quoi s'habiller et se prépara un peu d'eau chaude pour se laver et se préparer pour sortir. Elle vérifia aussi l'état de sa prothèse, encore parfaite, surveilla notamment les articulations puis enfila un pantalon serré qui ne la gênait pas pour autant dans ses mouvements. La matière, suffisamment souple, avait l'avantage de résister assez bien aux différentes griffures qu'elle subirait lors du voyage s'il advenait que le duo dusse passer dans des chemins ronciers. À cette époque, le froid démotivait parfois tellement les paysans qu'ils ne géraient plus les broussailles qui venaient empiéter sur les routes les moins passantes, il fallait donc s'habiller en conséquence pour qui souhaitait voyager loin.

Une fois sa tenue chaude de voyage enfilée, la vampire se dirigea vers le point de rendez-vous proche du pont Araho où elle devait retrouver son infirmière et accompagnante pour ce trajet. Elle s'était montré déterminée à l'accompagner jusqu'à la frontière, ce que Katsuko ne saurait lui refuser. Sa jambe prothétique se comportait pour l'heure plutôt bien, mais ce serait dans la durée qu'elle serait mise à l'épreuve. Et la suite d'exercices que lui avait promit Yoshiko pour la route viendrait compléter l'épreuve qu'elle s'apprêtait à passer avec ce voyage. Si elle parvenait à le surmonter, alors elle ne devrait pas avoir de soucis pour confronter les imbéciles qui avaient osé s'en prendre à sa famille et pour leur faire payer le prix fort.

Enfin arrivée, elle remarqua que Meisho était déjà là, mais elle ne vit pas immédiatement la jeune Inuzuka. Haletant, le canidé jappa dans sa direction puis détala à nouveau à travers les passants pour rejoindre sa maîtresse qui arrivait alors, venant apparemment de l'hôpital. Un sourire aux lèvres, Neiko lui fit un signe et s'approcha pour les saluer, se penchant au passage pour gratter le chien entre les oreilles.

« Ohayo Meisho, ohayo Yoshiko, ça va ce matin ? »

_________________
À modeste allure [pv. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka Yoshiko

À modeste allure [pv. Yoshiko] Empty
Dim 4 Déc 2022 - 16:25
Je discutais avec ma tutrice de stage à l'hôpital de Urahi de l'avancée sur les soins de Katsuko et un grand sourire s'affichait sur mon visage lorsque j'eu l'autorisation de la guider jusqu'aux frontières avec Tsuchi. Après lui avoir promis que je ferai attention sur la route, j'ai pris mes clics et mes clacs pour retrouver cette si jolie vampirette. Meisho était dans mon jardin en attendant, car il avait besoin d'avoir de l'air frais et d'espace pour courir tout d'abord, mais aussi parce qu'il ne pouvait pas venir avec moi dans un milieu hospitalier.

Je sais qu'il a sauté par-dessus la barrière en sentant que j'étais sortie. Il jappa en voyant Katsuko, comme pour la prévenir de notre arrivée, puis court me voir, heureux de me retrouver. Notre duo enfin réuni, nous la retrouvons enfin pour notre voyage. Je voulais concrètement veiller sur elle durant toute l'escapade.

« B'jour Katsuko ! On va bien et toé ? »

Meisho remuait la queue, content d'avoir des gratouilles entre les oreilles. Il était bien expressif tout comme je le suis. Nous étions excités par cette aventure mais nous n'allions pas courir partout. Nous savions nous tenir et profiter de l'instant présent avec calme.

« Il semblerait que nous soyons prêts à partir, princesse. J'espère que nous ferons bonne route jusqu'à ton arrivée à Iwa ! »

_________________
À modeste allure [pv. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

À modeste allure [pv. Yoshiko] Empty
Mer 7 Déc 2022 - 6:43
L'informatrice faisait tout pour ne penser qu'au positif alors qu'elle savait que le moment où elle atteindrait Iwa serait sans doute une véritable épreuve pour ses nerfs si elle ne voulait pas détruire ses relations avec le village caché. Il lui faudrait faire preuve d'un grand contrôle personnel pour ne pas faire un scandale et aller fouiller de fond en comble la cité de force, quitte à blesser des gens au passage. Ainsi, heureusement que le duo Inuzuka était là avec elle. Leur énergie, leur positivité, leur avenance créaient un climat reposant, apaisant pour Katsuko qui parvenait alors, non pas à relativiser car rien ne lui semblait positif dans les schémas qu'elle pouvait imaginer avec les éléments qu'elle avait en sa possession, mais au moins à garder les pieds sur terre, à rester concentrée et maitresse de ses émotions. La dernière chose qu'il fallait, et elle le savait, c'était qu'elle s'emporte et que ses sentiments jouent contre elle.

« Ça devrait aller. Je sens bien que mes mouvements sont encore incertains, mais ça devrait tenir et je ne peux pas me permettre de repousser plus longtemps mon départ. Merci encore de m'accorder autant de temps. »

La présence d'une infirmière à ses côtés en plus du fait qu'elle soit devenue une amie avec le temps avait quelque chose de particulièrement rassurant pour la Chinoike. Il lui était difficile d'imaginer meilleure compagne pour la route qu'elle aurait à parcourir les prochains jours.

La remarque de cette dernière lui arracha un petit rire. Princesse. Il n'y avait bien que sa mère qui l'appelait comme cela. Et il y avait bien fort longtemps qu'elle ne l'avait pas fait. Quinze ans, quelque chose comme cela. Cette pensée teinta doucement son sourire qui tira vers la tristesse nostalgique, celle où elle était proche de sa mère et de son frère en permanence, avant que son père ne finisse par se décider à l'utiliser entièrement comme un pion jetable.

« Je ne vois pourtant pas mon carosse... »

Prenant un air taquin pour mieux écarter de sombres pensées qui menaçaient d'arriver, la demoiselle au regard carmin s'étira puis commença à marcher avec Yoshiko. Elle n'avait strictement rien sur le dos, tout étant dans ses divers sceaux, ce qui lui facilitait grandement les voyages. Le fuinjutsu avait ce grand avantage de pure commodité qu'elle appréciait tout particulièrement. Elle était très satisfaite du temps qu'elle avait consacré à en apprendre les bases, même si elle ne savait pas faire grand chose d'efficace en combat avec cet art.

« D'ailleurs j'y pense, je t'ai pas encore proposé mais je peux prendre tes affaires dans mes sceaux si tu le souhaites, ça te déchargera pour l'aller au moins. »

Pendant le trajet en compagnie de ses deux nouveaux amis, Neiko comptait également sur eux pour continuer de l'aider dans sa rééducation, histoire de la compléter et d'être parfaitement prête lorsqu'il lui faudrait combattre. Elle ne pouvait se permettre de n'être parée à toute éventualité sans quoi elle risquait de le regretter amèrement et de le payer au plus haut prix. Mais d'abord, il fallait avancer. Trouver le bon partage de temps entre les exercices et la simple marche qui, en elle-même, consisterait déjà un bon travail de fond pour qu'elle termine de se remettre complètement et retrouve la mobilité dont elle aurait besoin.

« Dis-moi Yoshi, tu aimes bien Hi ? J'ai rencontré votre porte-parole, Shinrin Yoshio. Il voulait que je rejoigne vos rangs... Et je ne sais toujours pas vraiment quoi en penser en vérité. Surtout maintenant que j'ai eu cette lettre d'Iwa... »

_________________
À modeste allure [pv. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Yoshiko
Inuzuka Yoshiko

À modeste allure [pv. Yoshiko] Empty
Mer 21 Déc 2022 - 22:03
Ne t’en fais pas pour moué. On est bien solides et on va s’entrainer à porter longtemps nos affaire sur l’dos.

Notre marche constituerait un excellent exercice pour finir le travail de rééducation. Je pouvais ainsi réfléchir à la manière d’effectuer des exercices, peut-être lors de temps de pause, lorsque Meisho voudra jouer, avec des bâtons par exemple. Je me voyais mal utiliser mes murs doton pour la faire sauter alors que le temps presse. Mes pensées prirent une autre direction lorsque Katsuko me demanda mon avis sur Hi.

J’aime bien le pays en question, les forêts, les petites villes rurales. Cependant, j’y ai vu beaucoup trop de conflits à Urahi. Toute l’histoire à partir de la création du Teikoku m’a appris qu’il n’y a aucune réelle union. Les liens sont bien trop fragiles, d’autant plus avec ces successions d’Empereur ayant posé leur fesses sur le trône. Je n’ai aucune confiance en ces changements de capitaine et de porte-parole et j’espère réellement que cette fois, des bases solides de relations humaines seront construites entre les dirigeants. Je ne saurai dire pourquoi, mais j’avais un mauvais pressentiment. Je n’ai jamais revu Hanzo-sama depuis mon retour de Tsuchi, et personne ne peut le voir. C’était impossible que ce soit simplement par honte du conflit opposant les Shinrin aux Inuzuka. Peut-être avait-il besoin de soins intensifs auquel cas le groupe de Eiseinin de Iwa aurait dû pouvoir s’occuper de lui. Non, il y avait certainement quelque chose de plus étrange et je n’arrivais pas à mettre le nez sur une quelconque théorie viable.

En vrai, je n’saurai point être objective. J’pense que la situation me paraît bien instable mais j’ai foué en ces nouvelles têtes de capitaines et en ce porte-parole pour avoir des liens corrects et qu’ils puissent être des modèles pour leurs soldats et rassurants pour le peuple. Sinon j’leur botte les fesses et Meisho va les leur croquer ! Après c’est aussi et surtout à nous de faire en sorte que nous ne faisions plus les erreurs du passé.

Meisho revint vers nous après être parti bien vite, tout joyeux. Apparemment, le début de notre voyage s’annonçait bien. C’était une bonne chose, au moins on pourrait aller jusqu’au relais de la roche à la frontière entre Hi et Tsuchi. J’étais ravie d’apprendre la nouvelle de la part de mon ninken et nous avançions pour l’heure, tranquillement pour ne pas se fatiguer inutilement.

_________________
À modeste allure [pv. Yoshiko] X2re
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12708-chapardeuse-de-urahi-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/t12944-dossier-de-inuzuka-yoshiko https://www.ascentofshinobi.com/u222
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

À modeste allure [pv. Yoshiko] Empty
Sam 4 Fév 2023 - 23:35
La réponse de la jeune teikokujine la fit sourire. Sa manière de parler avait un côté attendrissant aux oreilles de la vampire qui l'appréciait désormais grandement. Une certaine simplicité accompagnée d'une timidité, ou plutôt une distance qu'elle gardait de manière générale tant qu'elle ne connaissait pas bien la personne face à elle, à côté d'un Meisho toujours content et curieux, pressé d'aller à la rencontre des gens. Le duo était à l'opposé l'un de l'autre sur ce terrain, mais ainsi ils se complétaient bien. Du moins, c'était la vision de la Chinoike sur eux deux, eux qui l'avaient grandement aidé pendant toute sa rééducation.

« Ok, hésite pas si tu changes d'avis à un moment. »

Les pas défilaient et avec eux, la fatigue arrivait. Bien plus vite que la vampire ne l'aurait souhaité. Elle devait se l'avouer, la marche sur le long terme était encore épuisante pour elle. Mais pour autant, elle n'abandonnerait pas. Elle était loin d'être faible, ses réserves étaient grandes et quand bien même elle les creusait un peu, elle avait confiance en sa propre résilience. Elle n'en était plus au stade où sa santé et sa remise en forme étaient en danger si elle forçait un peu, aussi se le permit-elle un certain temps.

Elle essaya de lancer la discussion sur Hi pour cesser de penser à ses douleurs et à sa fatigue puis écouta la réponse de l'Inuzuka.

« Ok, va pas te mettre en danger par rapport à eux par contre hein... La hiérarchie reste importante dans votre Empire même si elle semble différente de celle des villages. »

Katsuko souriait à sa camarade de randonnée tout en lui répondant. Elle se doutait que Yoshiko n'était pas sérieuse, mais elle préférait lui rappeler que cela devait rester dans le domaine de la blague et en aucun cas ne devenir sérieux sans quoi elle risquait gros. Et la dernière chose que Neiko voulait apprendre, c'était qu'il était arrivé malheur à la jeune Inuzuka pour ce genre de bêtise.

Continuant d'avancer jusqu'à ce que la fatigue ne se fasse trop pressante, la kazejine fit signe à sa camarade de marche qu'elle avait besoin d'un peu de temps pour souffler. Elle s'étira alors et continua de marcher un peu en rond, faisant quelques mouvements de bassin avec les mains sur les hanches pour se désengourdir.

« J'ai besoin d'un peu de temps là... Dis, je t'avais dit que je voulais aller rencontrer quelqu'un dans la forêt, pas vrai ? La Silencieuse. Je t'avais dit que savoir jouer de la musique serait potentiellement important, ou chanter si tu préfères. C'est pour ça que j'ai appris à jouer après l'avoir rencontré une première fois. Elle semble n'accepter d'interagir avec nous que si on commence par bien se présenter. La politesse semble être très importante pour elle. C'est peut-être stupide à préciser, mais j'avoue que la curiosité avait eu le meilleur de moi quand je l'ai rencontré après avoir découvert qu'elle existait et l'avoir cherché... Et j'ai sans doute été trop directe et ça m'a desservi dans un premier temps. Et je pense que j'ai échoué à son test parce que la personne avec moi n'avait rien fait. Elle s'était contenté de regarder au lieu de se présenter et de participer à la musique que la Silencieuse créait. Donc je te fais confiance pour ne pas faire comme lui. »

Posée, elle expliquait ainsi un peu les bases de ce qu'elle avait appris lors de sa première rencontre avec cette femme au masque félin, cette femme qui l'avait marqué et qu'elle avait envie de revoir au plus tôt. Cette femme que peut-être, elle pourrait retrouver d'ici quelques jours, quand elles seraient plus loin de la capitale. Pour l'heure, elles étaient trop proches.

_________________
À modeste allure [pv. Yoshiko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336

À modeste allure [pv. Yoshiko]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur les pas des lucioles [ft. Yoshiko]
» Opération rééducation [Ft. Yoshiko]
» Dossier de Inuzuka Yoshiko
» [Mission C] Morts suspects. [PV Hoshino Ryunosuke et Inuzuka Yoshiko]
» Renouer les liens autour d'un entraînement [Pv : Inuzuka Yoshiko]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: