Soutenez le forum !
1234
Partagez

Réseau(x) [Ft. Unagi]

Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

Réseau(x) [Ft. Unagi] Empty
Mer 30 Nov 2022 - 11:58
Katsuko s'étira. Elle avait réussi depuis quelques mois à se forger une place correcte au sein de Seichi, et ses actions avaient eu raison des derniers airs supérieurs de certains. Shima avait disparu, elle n'était donc plus la proie de personne. Mais si ce dernier pensait qu'ainsi il échapperait au châtiment qu'elle lui réservait une fois qu'elle aurait terminé cette quête de libération d'Ame, il se trompait lourdement. D'ici quelques mois, quand ils lanceraient l'assaut final et qu'ils prendraient le contrôle total du pays, la chasse serait lancée. Et tel un animal blessé, l'Asaara ferait de son mieux pour s'échapper, mais la piste sanguine le trahira. Quoi qu'il fasse, elle avait déjà prit soin de retenir sa signature chakratique. Et il n'était en aucun cas un senseur suffisamment exceptionnel pour la changer, alors elle le trouverait le temps voulu.

Forte d'une récente mission d'assassinat remplie avec succès, la vampire s'était vu confié les renseignements de Seichi de manière générale. Désormais, Bellone n'était plus seulement l'exécutrice, elle était aussi la tête pendante qui gérait les informations pour Seichi dans leur ensemble, que ce soit le réseau en lui même avec les membres qu'elle dirigeait comme la traque des traitres éventuels.

La mission qu'elle avait aujourd'hui était assez basique mais elle n'était pas simple pour autant. Elle devait prendre contact avec un nouvel informateur qui travaillait sur Ame depuis un petit moment déjà semblait-il et qui pouvait potentiellement devenir une des sources de Seichi. Et si jamais il ne souhaitait pas se mêler de cette affaire qui était, il faut l'avouer, assez imposante et donc risquée, elle pourrait toujours essayer de commencer à construire une relation pour pouvoir par la suite continuer de travailler avec lui lorsqu'elle serait de nouveau libre de bosser en solitaire.

L'homme, assez âgé de ce qu'elle avait entendu, était sensé se faire appeler Unagi. Elle-même était surtout connue sous le nom de Neiko quand bien même au sein de Seichi ses collègues l'appelaient plus volontiers Bellone, selon la charte interne à l'organisation. Restait à voir s'il avait déjà entendu parler d'elle et sous quels termes. Enfin... En vérité, elle ne s'en faisait pas trop. S'il avait été du côté du Daimyo, les renseignements de ce dernier seraient sans doute bien plus dangereux qu'ils ne l'avaient été jusque là. Elle ne pouvait pas croire que quelqu'un de sérieux était actuellement en train de travailler pour l'Usurpateur, ou alors il ne faisait aucun effort pour faire sa tâche correctement. Véritablement aucun.

Elle avait réussi à prendre un premier contact avec lui au travers d'un de ses informateurs. Il avait réussi à lui arranger un rendez-vous avec l'indépendant pour tenter de lancer une collaboration avec Unagi et ainsi le ranger du côté de Seichi, ou du moins éviter qu'il ne soit de celui du Daimyo. L'éliminer pourrait également être une possibilité si jamais il devenait un danger trop important pour la libération d'Ame no Kuni.

Arrivant sur place avec un peu d'avance, la vampire aux yeux sanguins s'installa à l'une des tables du fond de la taverne où elle était sensé le retrouver. Capuche retirée, elle laissait sécher ses cheveux roses humidifiés par la pluie torrentielle qui l'avait frappé tout le long du trajet et contre laquelle même sa tenue de protection de pluie finissait par atteindre ses limites. Commandant un verre de saké, elle resterait posée là jusqu'à ce que son rendez-vous n"arrive ou qu'elle ne considère qu'il lui avait effectivement posé un lapin.

_________________
Réseau(x) [Ft. Unagi] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Unagi
Unagi

Réseau(x) [Ft. Unagi] Empty
Dim 4 Déc 2022 - 11:33

Murashigure, été 203.

Un monde à part de celui que nous pouvions connaitre avec les shinobis. Il ne fallait pas être si intelligent que cela pour se rendre compte que les villages cachés agissaient sous un système de caste militaire, refreinant les ardeurs et capacités des uns et des autres, un système de caste inégal où celui qui sortait des sentiers battus avait la fâcheuse tendance d’être conspué ou mis au ban de cette société bancale qui se voilait la face. Mais ici, dans ce pays et dans ces villes d’autant plus, les choses étaient différentes. Rien n’était immuable. Les shinobis n’existaient pas vraiment en tant que tel. Nombreux étaient celles et ceux à pouvoir faire appel au chakra et à en user de ses pouvoir, mais ce n’étaient là que des parias de leurs pays, des mercenaires, des chercheurs de gloire ou d’opportunité voire tout simplement, comme moi, des gens qui s’étaient façonnés par eux-mêmes, créant leur propre histoire et leur propre destinée.

Pendant de longues années, cette condition de vie que je m’étais fixée me convenait amplement. Informateur indépendant pour celles et ceux qui avaient les moyens d’acheter mes services, je ne faisais aucune distinction dans mes clients et ces derniers, le sachant, respectaient eux aussi cette indépendance forcée. D’une certaine manière c’était un statu quo à respecter entre tous ceux qui régnaient sur cette ville. Si l’un des groupes s’en prenait à moi, le flux d’information leur serait fermé et cela viendrait enrichir ce que leurs ennemis pourraient apprendre sur eux. D’aucun voulant éviter cela, je m’étais donc mis dans une situation relativement confortable.

C’est dans cette optique qu’une nouvelle proposition commerciale me fut remontée. De petites souris en petites souris, j’étais vite au courant de cette jeune femme qui chercher à me rencontrer. Ce n’était pas rare que l’on me cherche tout particulièrement compte tenu de ma situation et les modalités de rencontre elles aussi ne me choquaient nullement. De toute manière, je ne craignais pas particulièrement pour ma vie, celles et ceux qui y avaient attentés ces dernières années n’étaient plus là pour en parler.

Ouvrant la porte avec une certaine délicatesse pour ce bouiboui dans lequel nous avions rendez-vous, un endroit que j’avais fréquenté à plusieurs reprises, je saluais là le tenancier, usant de son doux patronyme à sa grande surprise et lui demandait une petite bouteille de saké chaud avant de tourner mon regard vers la salle. Bien que n’ayant aucune information particulièrement sur le commanditaire de cette rencontre, une seule personne se dissociait du reste des poivrots et d’un pas assuré, je rejoignais sa table avant de m’installer devant la jeune demoiselle. Si certains auraient pu trouver son âge jeune, trop jeune peut-être, depuis bien longtemps j’avais appris que dans notre métier l’âge ne comptais pas beaucoup. Le chakra était un formidable atout et ceux qui s’avaient le modeler à leur guise n’étaient pas nécessairement les plus vieux d’entre nous. Au final, l’exception était plutôt moi qu’elle songeait en mon for intérieur.

A peine installé que Ajimoto, le tenancier, déposait deux coupelles et la bouteille encore fumante. Sans un mot, je nous servais avant d’avancer de deux doigts sa part à la jeune fille pendant que sa sébile en céramique raclait sur la table en bois usé.

« Vous me cherchiez. »

Ce n’était pas une question. C’était une affirmation déclamée d’une voix calme, grave, paternelle presque. Dégustant une gorgée de ce saké que je savais déjà moyen, je plongeais mon regard dans celui de la shinobi, attendant de découvrir le son de sa voix.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi

Réseau(x) [Ft. Unagi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier shinobi - Unagi
» La survie à Tsume no Kuni est tout un art [Unagi]
» [Mission C] ― Remonter le Réseau (Feat. Nara Keigan)
» [Artefact] Faire jouer le réseau professionnel, retrouver le pourfendeur des cieux

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: