Soutenez le forum !
1234
Partagez

Bâteau navigue sur les flots (Solo)

Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Dim 4 Déc 2022 - 12:29

Elle posa finalement son sac au coeur de l’embarcation de bois. Combien de fois avait-elle mis les pieds sur un des nombreux navires qui passent par le port Naragasa ? Combien de fois avait-elle quitté le confort des murs de Kiri pour aller rejoindre les dangereuses vagues qui déferlent sur l’océan du pays de l’eau. Elle qui, sincèrement, n’avait pas les moindres compétences maritime, dépendait une nouvelle fois du talent des autres.

En sa compagnie, il y avait une femme qu’elle connaissait depuis son enfance et un homme solitaire qui n’osait pour l’heure que rester en retrait. La femme n’était autre que Yuki Etsuko, une céleste manipulatrice de glace. Une femme qui avait enseigné à Misaki tout ce qu’elle connaissait sur les arts martiaux. Une femme qui, pour l’heure, était silencieuse.

La lourdeur de ce qui amenait le trio à naviguer les océans venait forcément avec son propre lot de défis et de réflexion. Iwa était attaquée par un dieu et une demande d’aide était parvenue jusqu’à la cité de la brume. Une cité bien trop loin pour être apte à supporter ceux avec qui Misaki avait eu de brève discussions épistolaire. Leur convoie n’était, au final, qu’une façon de démontrer que Kiri veut aider Iwa, mais la maigre quantité de force envoyée révélait aussi que la Brume souffrait de ses propres démons.

[Etsuko] - Tu crois qu’on arrivera à temps ?

Répliquait-elle en brisant le silence.

[Misaki] - Je l’espère, mais il faudra faire vite.
[Etsuko] - Autant y aller directement ?
[Misaki] - Ce n’est pas la porte à côté, Etsuko. On va devoir se ravitailler.

Elle faisait là référence à un court arrêt prévu au coeur de la capitale de l’empire du feu. Une à deux journées pour ramasser juste ce qu’il fallait pour atteindre les contrées de la pierre. Les deux femmes soupirent tandis que le navire baissait les voiles et quittait le port de la cité de l’eau.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Mer 28 Déc 2022 - 18:44
Pour commencer:

Comme toujours depuis plus d’une semaine, c’était un ciel chargé qui surplombait le Kirigakure et ses alentours. Les nuages, aussi lourds que grossiers menaçaient les habitants de leurs ombres, les mouettes restées au sol picoraient avec avidité les restes laissés par les poivrots et enfin les embarcations se cognaient en rythme contre les osseuses structures de bois moisi du port .

Pour celui que l’on nomme Jona, il n’existait rien de mieux que le doux balancement des flots. Allongé sur son hamac de fortune, ses yeux clos soudés par le sel, totalement figé dans sa tenue rongée par les vents sa carcasse crasseuse ne bougeait qu’en de rare occasion récoltant de façon épisodique les si précieuse bouffée d’oxygène nécessaire à la survie du marin. Mourrait-il aujourd’hui ? Cette question avait traversé l’esprit du bonhomme entre deux songes, arrachant par la même occasion un sourire noirci par le tabac à celui qui ne rêvait que de retourner à jamais dans les bras du grand bleu.

Le grincement du bois lui fit danser l’échine. Des pas et des voix ? Des pas et des voix proches ! Le boulot reprenait et tandis que son rythme cardiaque s’emballait sous l’excitation d’une nouvelle traversée, ses deux bottes moites frappaient déjà le sol de la cabine fissurant le bois d’ébène sous leurs impacts que nous décrirons ici comme « motivés».

- Hissez les voiles et levez l’ancre bande d’ingrat, nous avons des invités !

Il avait ouvert la porte donnant sur l’extérieur d’une rugueuse paume de main. Surplombant la scène de sa stature impressionnante pour son âge, ses yeux légèrement jaunis semblaient balayer la scène fixant des êtres invisibles et négligeant clairement les trois personnes se tenant immobile sur le ponton.

- Bien'le bonsoir voyageurs et voyageuses, je suis MASASHI Jooona ! Je vois que ma douce ROSETA ne vous a pas laissé indifférent ! Aaah c’est qu’elle est belle, n’est-ce pas ? BREF ! Si vous souhaitez rallier la terre, vous êtes au bon endroit ! Moi et mes gars, nous naviguons depuis des lustres sur la grande mer et je me ferais un plaisir de la traverser une nouvelle fois pour vous et tout cela pour une somme modique.

Une nouvelle fois, son sourire vint noircir l’horizon. Dans ses mains, une maigre bourse luttait pour la vie attendant patiemment que vous, âmes charitables, acceptiez de lui fournir quelques pièces en pitance.

- Nous prendrons la mer immédiatement, mais avant cela, je me dois de vous laisser le choix ! Souhaitez-vous affronter les impitoyables déferlantes à nos côtés ou alors… vous préférez une route plus calme, mais à risque de rencontres ?

RESUMER:

Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Mer 28 Déc 2022 - 20:44

Spoiler:

Clouée au sol, Misaki espérait pouvoir se sortir de tous problèmes. la Yukijine était prête à affronter la misère et la calomnie. Misaki n’était plus la gamine prône aux attaques de panique qui avait pourtant irradiée sa vie de genin. Elle le devait à son enseignante, Gozan Arukisa.

Malgré la dégueulasserie de ce que pouvait bien lui imposer la vie de … marin… La déesse des glaces ne se plierait plus aux intentions des autres… bien qu’elle se devait d’imposer sa propre existence. Ce qu’elle devait à son apprentie Anaï Eyana.

Si la femme du clan Yuki ne portrait pas le prénom de Kaya, celle qui aspirait à son trône s’était assurée d’éventuellement la détrôner. Un vulgaire voyage vers les terres du feu devenait une véritable guerre clanique. Cela, malgré le désir de celle qui avait disparu depuis plusieurs mois.

Si Misaki voyait là l’opportunité de saisir le trône glacé de son actuelle cheffe de clan, elle était restée discrète au sein des siens. Jusqu’à présent. Elle espérait faire naître de sa prise de pouvoir ce qui était nécessaire aux Hyôsa pour se joindre aux Yuki ; l’impression d’un quelconque contrôle.

Kaya ne représentait plus la nouvelle génération… pas plus que Eirika n’avait de pouvoir sur les Hyôsa qui étaient à Kiri.

[Misaki] - Votre sécurité est ma priorité, citoyens de Mizu. Si le pays de la pierre à besoin de notre aide, je n’oserais pas mettre vos vies en périls. Je ne peux vous protéger des intempéries de dame nature, cette terre qui est nôtre est bien plus importante que mes vulgaires mudras et d’éventuelles fausses promesses… Attendons quelques jours, je ne crains pas la présence de pirate. De toute façon, ses déchets ne seraient que bon à rejoindre le fond des océans. Là où dame nature à tous ses droits.

Ses mots étaient accompagnés d’un sourire sincère… La chasseuse de déserteur préférait affronter des pirates que dame nature. Peut-être n’étais-ce pas le cas de ses deux partenaires, mais en véritable leader, Misaki imposait ici sa volonté. Là où ses deux alliées se chargeaient de porter à bord leurs nécessités.

[Misaki] - Je préfère que notre voyage soit ralenti par la vie, l’univers et le reste. Préconiser la survie de cet équipage contre dame nature. Au besoin, Tosho et moi... Nous vous protégeront de ceux qui oseront s’en prendre à vous.

La déesse des glaces offrait son ultime protection.

Sur ses mots, Misaki mordait son pouce avant de joindre ses deux mains ensembles. Réalisant quelques mudras, elle finit par faire venir cet ultime être à ses côtés, une reine qui n’appréciait pas être dérangée pour rien. Une bête dominant le clan des Harfangs et qui, pour une fois, percevait la véritable détresse dans les émotions de la Yukijine. Un créature naquis ainsi des abyss, invoqué malgré sa dizaine de mètre imposée.

Un ultime atout qui trahissait les intentions de la Yukijine ; “Venir en aide à ceux qu’elle avait juré de protéger.” Tel était le nindo des membres de la Shotosenpei ; Gozan Arukisa, Kayuri Namue, Yuki Misaki.

[Misaki] - Pour assurer notre protection. J’ai besoin de ton aide... Tosho... Protège Mizu... Je t'en pris.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Jeu 5 Jan 2023 - 17:14


A Noter:


A plusieurs lieux de là sur la mer calme du canal ouest :

Les cris résonnèrent avec force à travers la fumée. L’odeur de bois brulé avait remplit l’atmosphère et alors que le navire s’enfonçait doucement dans les flots maintenant pollués par les cadavres, une trentaine d’hommes rejoignait en riant l’immense navire qui semblait observer la scène d’un regard dédaigneux.

A l’abri du chaos, donnant partiellement dos au carnage une silhouette fixait l’horizon parfaitement immobile. En équilibre sur le nez de son navire, les vêtements flottant doucement au grès des vents, tel un oiseau l’Ogre semblait prêt à s’envoler. Le bateau qu’il venait de faire couler était le dernier rivale à sa domination du canal ouest et maintenant qu’il possédait le contrôle totale sur ce dernier, il aurait été logique qu’il se réjouisse de la situation malheureusement, il lui en fallait plus, beaucoup plus.

-Quels sont vos ordres seigneur MOGURA?

L’agaçante voix de KAKUBI brisa les réflexions du jeune homme. Il détestait ce vieillard excentrique, il détestait sa voix haut perchée, il détestait son odeur de poisson mort et s’il n’avait pas été aussi utile au fil des années, il l’aurait éliminé bien plus tôt. D’un bond aussi gracieux que puissant, il quitta la pointe du navire pour atterrir juste derrière son second. Maintenant dos à dos, il entendit le petit homme déglutir de peur, arrachant un discret sourire sur ses lèvres.

-Je vais devoir vous laisser pour préparer nos futur mouvement … Le canal ouest est à nous et les navires qui y circuleront dans le futur aussi. Ceux qui ne paieront pas la taxe disparaitront avec leur rafiot et ceux qui répondront à notre demande finiront la traversée à la nage. Je reviens dans trois nuits et en attendant je vous laisse NEMO pour vous aider.

KABUKI se retourna avec prudence. Même de dos, la carrure de l’Ogre semblait l’écraser et ce dernier dégageait la désagréable sensation d’être prêt à l’éliminer au moindre faux mouvement. Que faire, que dire ? Il le savait déjà si Nemo restait, ce n’était pas spécialement pour les protéger, mais plutôt pour les surveiller. Cette chose ne communiquait qu’avec MOGURA et la dernière fois qu’une erreur avait été commise en son absence, trois hommes étaient morts et lui avait perdu deux doigts une cicatrice qui aujourd'hui encore brulait avec intensité expliquant pourquoi depuis ce jour, la haine qu’il vouait à l’animal marin n’avait cessée de croitre.

-À vos ordres capitaine.
-Écoutez la brume … et n’abimez pas mon bateau.



Port de Kiri :

Jona observa le majestueux volatil d’un œil émerveillé. L’ombre immense qu’il jetait sur le navire avait quelque chose de mystique tandis que chaque battement d’aile gonflait momentanément les voiles du bâtiment maintenant prêt à quitter son repos. Les propos de celle qui s’était imposée en leader du groupe ne faisait que renforcer cette sensation. Ne répondant initialement à cette dernière que part des hochements de tête consenti, le marin prit finalement la parole une fois qu’il fut sûr que tout ce qui devait être dit l’avait été.

-Nous naviguerons donc en eaux calmes compagnons ! Mère semble nous avoir envoyer de puissants guerriers et après tout qui sommes-nous pour contre dire nos clients ?!

Son rire guttural accompagna ses mots amplifiés par le silence de son navire déserté. D’un pas assuré, l’homme se laissa tomber du la partie supérieures. Les mots murmurés dans sa barbe n’avaient guère de sens tandis qu’il s’adonnait de façon presque mécanique aux différentes taches du navire. Une corde par là, un nœud par ici, vous pouviez presque vous laissez porter par la danse si bien coordonnée de l’unique membre de son propre équipage. De temps en temps, sa tête se tournait brusquement vers le vide les sourcils froncés il donnait l’impression de réprimander une personne que vous ne pouviez discerner et il faut dire que tout cela ne devait pas être très rassurant.

En quelques minutes les voiles se gonflèrent et après un ultime regard vers le port, vous quittâtes enfin Kiri pour prendre la route.

- quatre jours ! Chers amis, quatre jours suffiront à gagner la terre et en attendant, je vous prie de profiter du voyage au cas où il serait notre dernier.

Son rire retenti une nouvelle fois et maintenant debout derrière son gouvernail, ses yeux se perdirent vers l’horizon vous laissant maintenant seuls.

RESUMER:

Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Dim 8 Jan 2023 - 10:29

Le regard perdu vers l’horizon, la Yukijine écoutait les vagues claquer sur la coque du bâtiment flottant sur lequel elle se trouvait. Haut dans les cieux, Tosho l’impératrice suivait l’embarcation de la brume. Sa taille la forçait à prioriser cette méthode de déplacement, car se poser sur le navire, si ce n’était pas impossible, c’était peu pratique. Certes, par moment elle n’avait pas le choix, contrairement aux albatros, elle ne pouvait pas simplement bloquer ses ailes et dormir au gré du vent, mais c’était là le prix de la protection que pouvait offrir l’invocation de Misaki. Peut-être l’avait-elle invoqué trop rapidement, quatre jours semblait être une éternité pour la princesse des glaces, mais peut-être sous-estimait-elle la résistance de l’impératrice du clan des Harfang ?

[Misaki] - Quatre jours pour naviguer jusqu’à Hi.

Déclarait-elle à sa cousine près d’elle.

[Etsuko] - Il faudra se ravitailler à Urahi.
[Misaki] - Tu sais combien de temps ça va nous prendre de Hi jusqu’à Tsuchi ?

Sur ses mots, elle valsait ses iris sur Tosho dans les hauteurs.

[Misaki] - Peut-être pourrait-elle nous amener directement de la capitale du feu jusqu’aux frontières de la pierre ?

Mais cette dernière aux oreilles hypersensibles avait bien entendu les dires de son invocatrice. D’un seul coup retentit un unique mot.

[Tōshō] - Non

Ni plus, ni moins. Elle venait de clôre la conversation d’un seul trait. Ainsi, Misaki savait qu’elle n’aurait pas d’autre choix que de traverser les contrées du feu à pied.


[Misaki] - Franchement aucune idée du temps que ça va nous prendre d'Urahi. Je pense qu'on aura pas le choix de s'imposer une marche forcé.

Elle soupirait. Définitivement, Mizu n'était pas le pays le plus facile d'accès. Si ça pouvait jouer à leur avantage en cas d'invasion, alors que venait le temps de prêté main forte à ses alliés, ça compliquait les choses.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Mer 11 Jan 2023 - 18:57


Comme quoi notre marin ne vous avait pas menti. Les heures défilèrent dans le plus grand des calmes et dans ce contexte presque idyllique où l’océan semblait s’offrir à vous, vous avez naturellement prit la décision de profiter de l’instant car après tout, avec une vue aussi dégagée que pouvait-il vous arriver ? Debout derrière le gouvernail, le maitre du ROSETA lui semblait scruter l’horizon avec une attention particulière.

Le soleil s’effaça finalement. Bercé par le doux son des vagues, les reflets étincelant du ciel faisant miroiter le paysage, l’heure avança et pour vous vint finalement le moment de prendre sommeil. Jona vous indiqua les cabines que vous jugerez peut-être vétustes mais qui vous étonneront par l’impressionnant confort. Lui restera sur le ponton ce soir, préférant surement profiter de l’air frais tout en surveillant son cap de temps à autre.

L’onde frappa silencieusement sur la coque du navire. Entrouvrant un œil suspicieux, seul Jona l’habitué de la mer pouvait percevoir cette infime perturbation et alors que ses bottes humides frappaient le sol du navire, sa mâchoire se serra face à un soleil commençant tout juste à pointer le bout de son nez. Ses pas précédèrent son arrivé dans les différentes cabines. Une fois toute la troupe réuni à l’air libre, les yeux cette fois rivés vers le ciel, ce fut lui qui prit la parole en premier.

-Le ciel est dégagé aujourd’hui … Je crains bien que la brume ne se lèvre bientôt. Les légendes racontent qu’il existe un navire … un navire aussi noir que ma Rosetta et dont les voiles déchirées sont toujours bombées en direction de ses proies. Il nous reste de la route et à cette distance des côtes, seule la mer et vous-même pourrez décider de notre destin compagnon.


Des paroles bien énigmatiquement mais dont le sens s’éclaircira bien vite pour les moins rapide. Ainsi furent les mots de Jona tandis qu’il reprenait position. Quelques heures passèrent donc et tandis que la vie suivait son cours sur le navire, loin au bordure de votre champs de vision, une épaisse masse grisâtre se dessina à l’horizon et une chose fut sûre après quelques minutes, elle se rapprochait et vite.


RESUMER:

Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Mer 11 Jan 2023 - 21:18

Misaki ne pouvait s’empêcher de regarder l’Azure de l’océan qui s’offrait à elle. Un véritable calme après une tempête, si la Yukijine n’y connaissait rien en navigation, elle n’avait pas besoin de la moindre connaissance pour apprécier ce sur quoi elle posait ses iris.

Une première journée sans trop de problème, si ce n’est que d'occasionnel pensé tournée vers la solitude et alimenté par Fuzen, l’esprit canidé de ses sabres. Profitant d’une éventuelle faiblesse pour s’emparer de l’esprit de Misaki, il se frappait à de véritable mur mentaux, mais ce n’était pas sans en laisser les marques de ses griffes. Terminant une agréable journée en allant se reposer dans les quartiers offerts par ceux qui s’occupait de sa traversée, si Misaki avait été habitué à davantage de luxe, elle ne leur manquerait pas de respect en verbalisant quoique ce soit. L’enfant de la glace était trop bien élevé pour ça.

« Gamine… réveilles-toi. »

Disait-il, cet esprit de malédiction. Perdu dans les bras de morphée, Misaki n’entendit pas l’appel du loup, mais bien celui de l’homme. Pénétrée dans sa cabine, elle fut réveillée par Jona. Tout de suite, l’expérience prit le dessus. Si jadis elle aurait été assommée par la fatigue, ici son coeur pompait d’ores et déjà une dose d’adrénaline suffisante pour mettre ses sens en état d’alerte. Elle suivait son interlocuteur jusqu'à l'extérieur. Écoutant ce qu'il avait à dire.

[Misaki] - Je sens qu’on saura rapidement s’il s’agit d’un mythe… Ou d’une réalité.

Répondait-elle à son interlocuteur tout en posant son regard vers l’avant. Incapable de retourner se coucher.

Pusieurs heures plus tard, alors qu’elle percevait cette fameuse brûme se lever, Misaki ne pouvait s’empêcher d’en avoir le coeur net. Création humaine gorgée de chakra ou bien simple phénomène météorologique ?

Se rappelant attentivement le discourt fantasmagorique criant fantômes et navire mythique, la Yukijine ne pouvait que faire valser son regard vers un horizon rempli de brume.

[Misaki] - Tōshō, pose-toi.

Ordonnait-elle à l’impératrice. La Yuki préférait avoir sa comparse près d’elle, surtout face à une brume aussi opaque. Un ordre qui, pour une fois, ne fut pas contesté par la caractérielle cheffe du clan des Harfangs.

D’un seul coup, elle joignit les mains ensemble afin de former les imperturbables mudras requis à l’activation de son jutsu. Une technique qui allait ouvrir les perceptions de Misaki aux chakras qui l'entouraient. Sa psyché se projetait, alors que le navire perçait la brume, elle guiderait ou informerait l’équipage de tout ce qu’elle pourrait bien pressentir. Autant au sujet de la nature de la brume que de ce qu’elle y détectait potentiellement en son corps..

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Jeu 19 Jan 2023 - 19:23


L’ombre se dessina dans la brume. Si vous le discerniez, lui aussi vous voyait. L’immense bâtiment déchirait les flots dans votre direction et si une chose se dégageait de ce dernier, c’était qu’il semblait avoir adopté la position de prédateur et que la confrontation ne pourrait être évité. En observant bien, une bonne centaine de mètres devait vous séparer et sur cette vaste étendu bleue, rien ne semblait pouvoir vous abriter.

A votre grand étonnement, Jona ne dévia pas de sa trajectoire et aux vues des chemins empruntés, l’ennemie vous prendrait de flanc dans une poignée de minute. Un contact avec ce dernier serait violent et des civils non préparés pourraient facilement prendre peur face à un tel évènement. Alors que les secondes s’égrenaient, la situation commença doucement à évoluer et ce, d'une façon des plus étonnantes .

- Aucun navire ne peut vaincre ma ROSETA en vitesse. Normalement, ils ne nous éperonneront pas si nous suivons notre cap mais quelques choses me tracassent moussaillons ! La mer semble jouer contre-nous et ce n’est pas normal !

Comme pour accompagner cette révélation, en jetant un regard autour de vous, les plus attentifs constate une chose. Les flots semblent s’agité mais contre vous. Les vagues frappent la poupe du bateau comme pour le ralentir et alors que vous pensiez la situation déjà complexe, une brusque diminution du niveau de la mer alerta encore plus votre attention.

- Ça commence !!

La voix de Jona résonna avec intensité sur tout le ponton. Face à vous, l’océan commença à se gonfler vous coupant momentanément de vos adversaire. L’immense masse continua de gagner en force jusqu’au moment où elle se brisa pour révéler le premier assaut de vos opposant. Une vague immense prit forme sous vos yeux ébahit. L’eau en son cœur, comme mu par une volonté propre, prit directement votre direction et alors que les mètres continuaient de s’effacer, vous vous retrouvâtes donc face ce premier assaut dont l’impact serait imminent.

- Si vous arrivez à la bloquer nous pourrons peut-être nous en fuir ou encore … contre attaquer !

Le rire guttural de Jona ne faisait que confirmer une chose, ce dernier était totalement déconnecté de la situation et il se réjouissait de l’action se présentant à luit.

- Je vous suivrai dans vos décision chers voyageurs car aujourd’hui moi et mon navire sommes à votre service.



RESUMER:

Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Ven 20 Jan 2023 - 11:27

« Écrase les, idiote. »

Déclarait l’esprit de la malédiction qui sommeillait dans la lame onyx de la Yukijine. Son sang bouillait face à un affrontement potentiel. Née sur les terres barbares du pays de la Neige, la violence et la guerre étaient dans son ADN. Misaki n’était plus la jeune femme anxieuse qui écraisait ses racines de par sa timidité. Elle s’était affranchie de tout ça et malheureusement, Fuzen ledit esprit, en profitait.

« Tu veux les protéger ? Brise leur navire et dévore les. Plus d’ennemies, plus de danger. »

Soupirant, la Yuki portait son attention sur la vague qui se dessinait devant elle. Le navire sur lequel elle était remuait de tout bord tout côté, mais grâce aux chakra qu’elle déposait dans ses pieds, elle pouvait se maintenir sur la place sans le moindre problème, comme elle le ferait pour grimper un arbre ou se pendre la tête à l’envers.

Joignant les mains ensemble, elle réalisait les mudras nécessaires à sa technique défensive. Si une vague menaçait le navire, la Yuki ripostait avec une protection née de la glace. Levant un véritable mur glacial, Misaki opposait l’eau à l’iceberg.

[Misaki] - Poursuivez notre route, je me charge d’eux et vous rejoindrez grâce à mon invocation. Si je ne suis pas là dans une heure, assumez le pire et rapporter le tout aux autorités de Kiri. Et assurez vous de quitter en ligne droite.

Sur ses mots, Misaki bondissait hors du navire et joignait sa présence à celle de l’océan. Marchant sur sa surface grâce à la même technique qui lui avait permise de se maintenir en place sur un navire en mouvement, elle avait d’ores et déjà débuter la réalisation des signes de sa prochaine technique.

D’un seul coup, partant d’elle, une épaisse couche de glace recouvre l’océan et menaçait d’immobiliser sur place le navire qui les avait pris en chasse. La glace était grimpante et se faufiler dans les structures. Tous ceux à bord étaient de potentielles cibles grâce à la nature de sa technique. La Déesse des Glaces ne ferait pas de cartier. Les seuls épargnés étaient ceux près de Misaki, c’est-à-dire personne et ceux se trouvant directement derrière elle, c’est-à-dire le navire s’il avait écouté Misaki et poursuivit sa course en ligne droite.

Une fois cette technique lancée, l’invocation de la Yuki s'envole de son perchoire pour venir se poser aux côtés de la Sabreuse, directement sur la glace qui venait d’être créée. Séparant une de ses mains, mais maintenant tout de même le mudra de son immobilisation, l’experte en Ninjutsu venait créer de sa dextre les mudras de sa dernière technique.

Devant elle naquit une masse de glace et de stalagmite qu’elle expédiait haut dans les airs avant de la faire exploser. D’un seul coup, une pluie d'éclats tranchants venait menacer le navire pirate et ses habitants.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Lun 23 Jan 2023 - 17:53


La glace autoritaire s’opposa aux eaux déchaînées. Dans l’ombre de la brume, accoutumé à des assauts violents et sans encombre, ce fut l’étonnement qui s’abattit lourdement sur le navire pirate. Tous sans aucune concertation avaient tourné leur regard vers l’homme sur qui la responsabilité des réussites, comme des échecs retomberaient en l’absence de l’Ogre. Kabuki immobile à l’avant du navire, pouvait sentir les lourdes attentes des âmes errantes dans son dos. Alors que le mordant glaciale de cette pression aurait déjà suffi à en faire craquer plus d’un et pourtant lui ne semblait même pas y prêter attention.
Quelque chose de plus grave le menaçait, quelque chose de plus dangereux. Quelque part sous leur navire, à des mètres et des mètres de profondeur, la main de l’Ogre attendait son heure. Son jugement serait impitoyable et l’immense silhouette qui passa furtivement sous leur bâtiment donna un violent haut le cœur à l’homme.

-NE VOUS LAISSEZ PAS AVOIR, CE NE SONT PAS LES PREMIERS NINJAS QUE NOUS AFFRONTONS !

Dans sa voix, se lisait la folie d’une proie dos au mur. Ce n’était pas le premier ninja certes, mais les autres fois, MOGURA à lui seul avait suffi à défaire l’ennemie. Sur leur Stoller, seule une poignée d’hommes était capable de faire usage de technique ninja et parmi ces derniers, combien étaient réellement formé à l’affrontement. La brume se dissipa doucement autour d’eux coupant dans un même élan les réflexions du vieillard.

Leur cible continuait sa route en toute impunité et cette fois, ce fut l’agacement qui s’éveilla dans le cœur du second. Allaient-ils s’enfuir comme ça ? En toute impunité ? Ses dents noirâtres exposées dans un rictus contraint, les poings serrés meurtris par ses ongles crasseux, il n’allait pas laisser les choses se dérouler ainsi.

-Armez les canons, déployez toutes les voiles bande d’incapables ! Le Ninja, je m’en charge…

Son regard noir, s’était finalement posé sur cette silhouette restée à l’arrière. Visiblement, elle était seul et en plus de cela, elle les sous-estimait. Les affronter à découvert était une erreur qu’il lui ferait payer chèrement et alors que KABUKI réfléchissait à la suite des événements, une nouvelle contrariété vint cependant s’imposer à sa réalité.

La glace se rependit comme une maladie à la surface. La surface de l’océan se déchira part en part sur les yeux ébahis de tous. Les gens sous pression jetèrent une vague de chaleur qui sembla bloquer momentanément la progression de cette dernière. Une vague d’air chaud se déversa avec violence sur tous ceux présent dans la zone gonflant par la même occasion les voiles des différents navires.

L’affrontement sans même avoir commencé était déjà sans commune mesure et l’énorme boule de glace qui vint obscurcir le ciel n’arrangea rien. Les cris de peurs précédèrent l’explosion gelée et alors que les débris s’abattaient dans leur direction, les moins courageux commencèrent à se jeter par-dessus bord.

-NE BOUGEZ PAS BANDE DE LARVES !

KABUKI avait hurlé son ordre tout en incantant une série de mudra. Gonflant ses poumons avec une quantité d’air défiant l’imagination, ce fut un véritable déferlement de vent qui fut projeté depuis sa position, déchirant la voilure par sa violence, mais surtout, dispersant les gravas de givres autour du navire évitant ainsi cette pluie mortelle. Maintenant totalement immobile au milieu d’une mère rougis par le sang des malheureux qui avaient choisi de quitter le navire, Kabuki observa d’un œil noir la silhouette qui venait se dresser face à lui.

L’idée jaillit dans son esprit avec malice. Si l’échec guettait, il ne partirait pas sans laisser sa trace. Ce détournant, brusquement de celle qui avait décidé de revendiquer le rôle de la chasseuse, il réalisa une nouvelle série de mudra tout en hurlant ses nouveaux ordres à l’équipage. Nous allons devoir rebrousser chemin ! Préparez-vous à faire demi-tour, mais avant cela, observez et soyez témoins. Chargeant une nouvelle fois ses poumons, il expulsa une gigantesque boule de vent concentrée en direction du navire maintenant sans défenses.

Aussi véloce qu’imposante, cet assaut n’était plus réalisé dans le but d’immobiliser. La destruction prenait la forme d’une boule d’air sous pression et alors que celle-ci fendait glace et eau dans sa course avide, Le BlackStoller lui commençait doucement à changer de direction s’éloignant petit à petit de son agresseur.

RESUMER:

Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Empty
Mar 24 Jan 2023 - 10:14
Mine de rien, Misaki ne lésignait pas sur les dépenses en chakra. Avec une bonne vitesse, ses réserves se vident, mais telle était la façon dont elle combattait. Donnant tout ce qu’elle avait pour protéger ceux qui porteraient la nation de l’eau comme patrie, elle avait juré de les protéger des malfrats qui pullulaient les mers de l’archipel. Aujourd’hui plus que jamais.

Percevant sa glace fondre à une vitesse alarmante, la Yuki n’était pas ignare des arcanes du désert et de la chaleur. Elle même intéressante par le Rinton, elle avait fait la rencontre d’un sabreur qui maîtrisait le Shakuton tout autant que ses lectures l’avait poussé à se renseigner sur cet art aux antipodes complètement de qui elle était. Face à l’adversité, le sang barbare de la Yuki ne faisait que s’activer.

Posant son regard finalement sur l’assaut qui fonçait droit sur le navire qu’elle avait laissé de côté, souhaitant ne faire d’elle que la cible de ses adversaires, le fait qu’ils s’en prennent avec lâcheté au navire qui fuyait venait de sceller la psyché de Misaki nourrit par la colère de l’esprit de la malédiction.

[Misaki] - Tosho. Protège-les.

Et, sur ses mots, la bête d’un autre monde ouvrit grand les ailes en les changeant de chakra. D’un seul coup, elle les battaient avec violence afin de se propulser en direction du navire de la brume, souhaitant devant l’assaut de vent qui se devait de d’abord rejoindre Misaki puis poursuivre sa route.

Une fois en place, l’impératrice du clan des harfangs ouvrit avec violence les ailes et venait créer un immense dôme né de cet élément dans le but d’intercepter la violence de l’assaut qui menaçait la sécurité des marins.

Puis, Misaki joignait ses mains ensemble, réalisant les mudras nécessaires à l’activation de sa prochaine attaque. Peut-être les auraient-ils laissé fuir si ça n’avait pas été de cette attaque sur ceux qui étaient au loin. Centré sur ce qui passait, Misaki manquait-elle de vision ? Car dans les profondeurs elle ne remarquait pas cette ombre. Conséquence de la vision tunnel généré par Fuzen. De son chakra naquis d'immense pieux de glace devant elle. Un assaut provenant du "sol" et qui prenait pour cible autant les gens que ce navire aux voiles déchirés.

Bâteau navigue sur les flots (Solo) Ice-ice-baby
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal

Bâteau navigue sur les flots (Solo)

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était un petit bateau (Fukkatsu)
» Vers les flots céruléens [Équipe n°2 | Port Naragasa]
» Retour des flots [LIBRE]
» Balade sur les Flots (w/ Madoka)
» A l'orée des flots | Yuki Misaki

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: