Soutenez le forum !
1234
Partagez

01. Unité Sud

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du jeu
Maître du jeu

01. Unité Sud Empty
Mar 6 Déc 2022 - 14:35
01. Unité Sud Sgcs

Les kunai et shuriken dans vos étuis. Les sabres dans vos fourreaux. Les onguents, les bandages et les mixtures diverses dans vos besaces. Vos uniformes sur le dos, recousus, renforcés, secoués par les vents. Les sceaux tracés sur vos supports, corps ou papier, métal ou récipient. Vos rouleaux apprivoisés, vos invocations fidèles à votre serment. Vos arcanes récités dans vos têtes. Vos doigts frigorifiés par le début de l’hiver. Vos muscles tendus par l’angoisse.
Les mentons relevés pour votre seconde rencontre avec le Dieu Singe. Vous étiez prêts pour votre mission, si peu de temps après le premier désastre causé par l’éveil de Yonbi.

Au loin, les montagnes accueillirent l’immense silhouette du phénomène magmatique à travers les forêts de sapins et les pentes humides. A leurs sommets, sur les lignes de crêtes côtoyant les cieux, les neiges éternelles dormaient sous la pâleur du gris du jour. Lourd et bas, le ciel pesait comme la porte d’un sarcophage prête à se refermer sur vous.
Ce lieu deviendrait rapidement votre tombeau si par aventures vous ne pûtes contenir la rage éradicatrice du Dieu Singe.

Soudain, à l’odeur rustique des forêts de pins et de leurs écorces résineuses, au parfum rafraichissant de l’ondée, vint se superposer l’exhalaison funèbre de la suie. Comme si vos poumons venaient se remplir de cendre, et qu’un nuage noir, pareil à l’haleine mortifère d’un feu toxique, venait remplacer votre souffle.
Les nervures autour des byakugân se renforcèrent. L’atmosphère se chargeât naturellement en chakra et en chaleur, transformant et bousculant le paysage de vos sens. Vos membres s’alourdirent devant la pression dégagée par la présence sacrée de l’antique Bijuu au pelage carmin.
En progressant vers vous, c’est comme s’il repoussait vos espoirs de survie.

Enfin, ses larges orbites luisant comme des flammes s’invitèrent par-dessus la canopée et au-delà de la ligne de crête des pics rocailleux refermant le périmètre d’un large plateau, là où vous vous échouâtes pour disputer ce qui serait peut-être votre dernière heure de gloire.

Votre stratégie consistait à l’accueillir à un endroit où il était possible de le cerner sans risquer de subir ses frappes de plein fouet. Dans les montagnes où vous établîtes votre campement et où vous organisâtes votre embuscade, vous jetâtes très vite votre dévolu sur une zone bien connue de la populace : le Cirque de la Blanche Veuve. Une très large plaine de lapiaz, sillonnée de rigoles et d’aspérité coupantes, envahie de buissons épineux et laissant poindre ses vasques et ses arches par le découpage naturel de la roche, dégageait ses reliefs ruiniformes et ses pinacles gris recouverts par le manteau neigeux. Au-dessus, un python de glace éternelle paraissait gouverner seule sur mille sculptures difformes saillant depuis les crevasses et les sillons ténébreux.
Les aspérités de la roche pouvaient ici devenir de véritables lames de rasoir, mais en dépit de cette géomorphologie singulière, ce paysage était idéal pour cerner le Dieu Singe depuis les horsts s’élevant tout aux alentours, sauf au Nord où le val formait un chemin naturel vers le reste du pays, et au Sud-Est qui s’enfonçait dans une ravine.

La première unité spéciale, déployée au Sud du Cirque de la Blanche Veuve, devait jouer deux rôles. Le premier consistait à fermer l’itinéraire vers le Sud-Est pour interdire la progression du Dieu Singe vers le Sud du Pays de la Roche. Le second rôle consistait à le recevoir en bonne et due forme en attendant que le dispositif se referme autour de lui ; une synchronisation à construire avec l’unité en charge du Nord, qui devait refermer le clapet après le passage du désastre ambulant afin de procéder au quadrillage indispensable pour envisager l’exécution de la Barrière Divine.
Une mission d’une extrême dangerosité, puisque Yonbi se dirigerait vraisemblablement tout droit vers eux pour frapper à pleine puissance.



Déclenchement des hostilités !

Voici les règles et indications à suivre :
  • La Calamité apparaît en hiver 205.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 48h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 24h jusqu'à la fin du RP.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour cette Calamité :
  • Pour pouvoir sceller le Dieu Singe, il est nécessaire d'utiliser le Kinjutsu : Barrière Divine et le Kinjutsu : Scellement Divin.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Barrière Divine a été maintenue par quatre personnages, la libération, ses conséquences et le pouvoir du Dieu seront limités.

  • Si durant trois tours, le Scellement Divin a réussi, alors le Dieu Singe sera scellé dans un personnage participant à cette Calamité.

  • Les personnages maintenant un Kinjutsu sont limités à une seule technique supplémentaire par tour (les autres en possèdent évidemment 3 maximum par tour). S'ils en utilisent davantage ou qu'ils ne peuvent pas maintenir leur technique, le tour ne comptera pas dans la réussite du scellement.

  • Le premier personnage à poster peut utiliser une technique pour ce premier tour. Le second personnage peut en utiliser deux. A partir du troisième personnage, vous possédez le nombre de techniques réglementaires utilisables sur un tour.

  • Toutes les techniques préparatoires au combat (Kuchiyose, Détections, Clones, etc) doivent figurer dans le premier tour et comptent comme une action.

Informations pour ce groupe
  • Vous pouvez former votre première unité au Sud du Cirque de la Blanche Veuve. Vous avez 48h pour former la première équipe (jusqu'à 5 personnages).

  • L'Unité Sud peut recevoir des renforts du Pays du Feu uniquement.

  • Votre rôle consiste à empêcher la progression de Yonbi vers la ravine au Sud-Est ainsi qu'à freiner sa progression, en attendant que l'unité au Nord refermer le dispositif pour commencer les Kinjutsu.

Ordre de post :
  • Kogumi Kaname

  • Hayai C.Taishi

  • Chiwa Aimi

  • Gôgon Medyûsa

  • Hada Susumu

  • Narration


Bon jeu sur AOS !

Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

01. Unité Sud Empty
Mar 6 Déc 2022 - 22:26
“[...] Il fait froid. J’ai froid. Mon corps tremble légèrement par le froid mais pas seulement. Je le sens, je le sais. J’ai peur. Le démon à quatre queues approche, je le sens. Il arrive, car la chaleur prend ses droits sur la nature, comme ce nuage de fumée noire provoquée par ce monstre qui s’approche, pas à pas d’eux. Les traits du singe aux couleurs flamboyantes se dessinent sur le paysage qu’il saccageait. On m’avait prévenu que sa taille était démesurée comme sa force, et pourtant je ne pouvais être que prise de stupéfactions lorsque je l’ai vu au loin, de par sa taille, ses courbes et surtout sa prestance qui me laissait des frissons dans le dos. Je ne pouvais qu’être ébahie, à observer son avancée sans savoir quoi faire. [...]
Ma main tremble bien trop, je n’arrive pas à terminer mes écrits. Je n’arrive même plus à me relire tant mon poignet tremblote. J’aimerai tant écrire et ne plus m’arrêter pour oublier la peur, mais le moment est venu. J’espère que ce ne sera pas mes derniers écrits. On m’appelle désormais.”


Tout fut notée dans un calepin, qu’elle rangea dans une poche d’un de ses habits. Dans ce dernier moment d’intimité entre elle, son calepin et son stylo-plume, la blonde rejoint les autres sortant de son campement personnel. La présence de la Tsuchikage la rassurait quelque peu, comme celle des deux autres ninjas. Il y aurait aussi apparemment un envoyé de Hi no Kuni pour les supporter dans cette tâche, mais aussi les autres équipes, même si eux aussi avaient leurs lots de responsabilités et de contraintes. Aujourd’hui, elle devait se montrer forte comme elle a toujours voulu le laisser paraître, encore plus que n’importe quel jour.

Ecrire l’avait quelque peu calmée bien que les idées noires persistent, quelque part dans sa psychée. Elle attend simplement les ordres incapable de prise d’initiative à l’état actuelle des choses, qu’une genin accompagnée de la Tsuchikage, d’un Jonin et d’une vétérante ayant déjà fait face à une autre divinité par le passé. Celle-ci avait l’impression de simplement faire acte de présence à tout cela avec ses palmarès tout simplement… inexistants. Peut-être aujourd’hui allait être l’un de ses premiers palmarès. “Elle a survécu face aux Démon Singe !” Cela en jette ! Encore faut-il que Kaname survive pour pouvoir raconter ça à ses futurs enfants et petits enfants.

- Je vous avouerai pas avoir grands choses en réalité, je ne suis pas très adaptée pour ce genre de combat héhé...

Dit-elle sur un ton quelque peu hébété à l'adresse des autres. Qui était en réalité adapté pour combattre ce genre ce truc d'ailleurs ? Elle se demandait bien. Peu importe. On lui laissait alors ouvrir les festivités. Inspiration... Expiration. Elle avait tout le loisir de se concentrer sur ses mudras et la malaxation de son chakra pour cette technique raiton. Au vu de la taille du démon, difficile de manquer la cible. Kaname indiquera par ailleurs la position qu'elle comptait frapper : la tête. Ils auront qu'à s'adapter à cela. Les incantations sont terminées, désormais un amas d'électricités se forment autour d'elle et prend la forme de la tête d'un monstre mythique. Formée, cette structure électrique elle s'élance sur le monstre.

Le début des hostilités.

Résumé du tour:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

01. Unité Sud Empty
Mer 7 Déc 2022 - 16:29
« … »

L’air sentait le souffre. Le sol tremblait.

L’Hayai se redressa, son manteau vert détonnant avec les couleurs sombres du plateau où l’embuscade aurait lieu. Taishi ayant lui-même choisi l’endroit, il ne pouvait s’empêcher d’en sentir une certaine responsabilité. Mais il avait foi en sa propre analyse, c’était la meilleure combinaison topographique pour piéger le dieu, qui n’aurait eu aucun mal à sa mobilité dans les chaines de montages qui entouraient le relief. Dans cette plaine désertique, ses mouvements seraient davantage prévisibles.

Les vibrations dans le sol s’accentuaient, et l’Hayai sentait des picotements au niveau des jambes, du moins là où elles avaient été jadis. Il posa une main gantée dessus en fermant les yeux quelques instants.

« Je pensais pas qu’on aurait à combattre ce truc deux fois dans la même vie. »

Taishi posa un regard d’émeraude sur un grand dindon casqué qui venait d’agiter son postérieur superflu jusqu’à sa position. L’Hayai soupira. Ils allaient prendre l’assaut de Yonbi directement en face. De l’avis de l’Éclair Vert ils étaient dans un des endroits les plus dangereux du Yuukan à cet instant.

« Si vous l’aviez scellé dans un dindon, ce serait jamais arrivé. »

Probablement pas. Mais le monde n’était pas encore prêt à accepter que de l’avis de Glouba du moins, un dindon était la solution ultime à tout problème. Un jour, peut-être.

« Glouba… »

« Hmm ? »


Taishi jeta un regard de biais, vers la Tsuchikage qui elle aussi se préparait pour cette opération qui scellerait le sort du pays de la terre. Sur ses épaules, tout le poids du monde. Mais il était là, avec elle, que ce soit leurs derniers moments, ou les premiers peut-être. Ensemble.

« Quoiqu’il arrive, le scellement doit avoir lieu. Je n’ai pas le droit de te dire de mettre ta vie en danger… »

« … Et tu n’as pas besoin de le faire. Je ne suis pas un débile perroquet. Il est inévitable que ce soit un dindon qui sauve vos carcasses une fois de plus. Pourquoi fuir l’inéluctable. »

L’Éclair Vert non-pourfendeur de la Roche considéra le Chasseur de Primes un instant, puis eut un léger sourire. C’était peut-être inévitable, en effet.

« Pourquoi, en effet… Ta tâche prioritaire sera de garder l’étrangère en vie. »

Il y avait Aimi, mais aussi cette femme à moitié serpent, et une autre aux longs cheveux. Entourée d’une magnifique, d’une « pas mal » et d’une mignonne, il y avait pire manière d’avancer vers sa propre mort sciemment. Un autre homme venait d’arriver, manifestement un allié de l’Empire. Ainsi la Rouge avait demandé à l’aide ? Diplomatiquement, ils n’allaient jamais survivre à cette catastrophe.

Taishi allait se mettre en position, mais pas avant d'être intercepté par Aimi à l'écart du groupe quelques instants. L'Éclair Vert avait la gorge nouée. Il savait qu'avoir peur pour elle n'était pas la bonne chose à faire, mais difficile de faire autrement. Ils se considèrent quelques instants mais avant que l'Hayai puisse parler, elle sortait une sorte de pendantif qu'elle lui tendait. Taishi le prit dans sa main après un court instant à l'observer, avant de relever les yeux vers l'Écarlate.

"Yonbi n'a jamais eu la moindre chance, Aimi. Pas lorsque nous sommes ensemble."

Ces mots... La main fermée sur le collier, il serrait la Tsuchikage dans ses bras, loin de tout protocole, de toute règle qui l'aurait interdit. À cet instant où ils pouvaient tout perdre, rien ne pourrait jamais leur voler cet instant. L'Hayai posa sa main sur la joue de la rousse.

"Je t'aime, Aimi. Scellons ce monstre une fois pour toute."

À contre-coeur mais avec une détermination renouvelée, il s'éloignait en passant le pendantif autour de son cou. Ils avaient un singe géant à arrêter. Les mots de l’Hayai tranchèrent à travers les grondements du sol au travers du groupe alors qu’il repliait ses manches, dévoilant les gueules aux dents acérées des mâchoires sur ses avant-bras.

« Yonbi priorise les gestes latéraux au niveau du sol avec ses bras et jambes pour balayer tout sur son passage. S’il prend élan, aucun jutsu ne peut s’en protéger. La plupart de ses coups sont accompagnés de lave qui réduisent la mobilité au sol. Il est d’une agilité surprenante pour sa corpulence, ne le sous-estimez pas. »

La mobilité aérienne avait été importante la dernière fois et elle le serait ici aussi. Glouba savait déjà qu’il pouvait prendre les airs avec la nukenin au besoin, et Aimi avait sa propre monture également.

Mais d’abord, il fallait arrêter sa charge, fermer son chemin pour que les trois autres équipes se mettent en place. Il était temps, le démon était en vue, aussi menaçant que jamais et dans une course effrénée. La blonde débuta l’un des combats les plus importants de notre époque avec une offensive raiton probablement destinée à gêner la bête.

Taishi porta les mains dans les sacoches à sa ceinture quelques instants avant d’inspirer pour ensuite ramener les bras devant lui. Une multitude de sphères d’argile se projetèrent dans l’air avant d’enfler pour devenir une grande volée de dindons d’argile qui se dispersa à coup d’ailes avant de fondre pour s’écraser sur l’un des bras massifs du démon.

Les oiseaux obèses se fixèrent contre le membre du singe, utilisant leur poids et corpulence pour l’immobiliser, un exercice probablement inutile mais qui allait peut-être faire trébucher Yonbi ou au moins le ralentir.

Glouba hocha du casque, satisfait. Il allait de soit que les dindons auraient un rôle central, après tout.

La dernière fois, l’Hayai avait fait un discours pour rallier les hommes qui risquaient leurs vies avec lui.

Cette fois, les mots étaient dindons, et parleraient pour lui.


01. Unité Sud T6L8vrm

Spoiler:

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
01. Unité Sud 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION


Dernière édition par Hayai C. Taishi le Mer 7 Déc 2022 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

01. Unité Sud Empty
Mer 7 Déc 2022 - 22:00
___________________________________________

Calamité - Apparition de Yonbi - Unité Sud
___________________________________________


Avant la séparation des groupes.

D’un revers de la main, Aimi vint frotter son nez qui la piquait. Cette odeur de soufre était vraiment désagréable… Elle lui rappelait la dernière attaque de Yonbi à Iwa… Certaines images revenaient dans son esprit et ne la rassuraient pas. Pour autant, des vies entières avaient péri et il fallait surpasser sa peur et arrêter cette créature incontrôlable.

Taishi avait choisi une plaine qui se nommait le Cirque de la Blanche Veuve, c’était un endroit espacé, idéal pour ne pas se faire surprendre par Yonbi. Mais cela les mettait aussi à découvert. À l’arrêt, la doucereuse se tourna vers tout le monde. L’ambiance était tendue, même sans Byakugan, la Chiwa savait que la créature divine n’était plus très loin. Rien que le sol qui tremblait le faisait comprendre.


« Il arrive… Vous savez ce que vous avez à faire. Pour le groupe Nord, je vous laisse contourner par l’ouest discrètement pour refermer la triangulation. Nous devons attendre le moment opportun pour mettre en place les kinjutsu. Une fois que vous serez en place, vous devrez envoyer le signal. Dès lors, il faudra réaliser les techniques simultanément. Si l’un de nous stoppe le scellement une seule fois, il faudra tout recommencer. Il faut maintenir le mudra par tous les moyens. Que le courage et la victoire soient avec nous. »

Unité Sud

Séparation faite. Le quatuor se concentra sur la partie sud du Cirque de la Blanche Veuve. Au loin, Yonbi, marchant comme si de rien était. Il allait vers le sud et donc complètement droit sur eux. C’était une bonne chose, cela signifiait qu’ils devaient tout faire pour que le groupe de Tenshiro passe sans problème et se positionne. Le petit problème, c’était l’absence de kinjutsu pour le moment : s’ils attaquaient le groupe, ce serait de plein fouet. Et tous se souvenaient de ce qu’il s’était passé la dernière fois. Heureusement, il y avait trois groupes destinés à l’empêcher de continuer sur sa lancée.

Bien trop concentrée sur ce qui allait suivre, elle oublia presque la présence de chacun à ses côtés. Même lorsque l’Hayai fit appel à Glouba qui se lançait des fleurs. C’était sa manière de se retrouver avec son esprit, avant de devoir remettre sa vie entre les mains de ses compagnons.

Puis, une cinquième personne vint se joindre à eux. D’après son équipement, il venait de Hi. Ils avaient été très rapides… La rousse ne cacha pas sa surprise et s’adressa à lui, tandis qu’un œil surveillait Yonbi de loin.


« Je constate que la Coalition a reçu mon appel… Je ne pensais pas que vous viendriez jusqu’ici, mais c’est tant mieux. Je suis Chiwa Aimi, Tsuchikage, je vous suis reconnaissante de nous accompagner dans ce combat qui s’annonce extrêmement dangereux et mortel.

À tous, nous allons devoir tout faire pour l’empêcher d’avancer et de reculer, nous devons attendre que le nord se positionne. Lorsque nous verrons le signal, nous devrons commencer les Kinjutsu, Medyusa. Pour vous trois, votre but est de nous soutenir par n'importe quel moyen. La faux sera prête. Tenez vous prêt…
Taishi.
»


La kunoichi avait terminé son petit discours et laissa au teikojin un moment pour se préparer à ce qui allait suivre. Lui aussi avait le droit à quelques secondes d’analyse de la situation. Alors la jeune femme en profita pour prendre Taishi en aparté avant que l’offensive ne commence. Avant de dire quoi que ce soit, elle attrapa une sorte de collier fait d’une corde et d’un cristal renfermant un pétale de tournesol.

« Je te le confie. Cela te forcera à me le rendre à la fin de ce qui va suivre. Tu te dois de survivre et j’en ferai de même si je le peux. J’ai peur… mais avec toi à mes côtés, je me sens encore plus forte. Ça doit être ça l’amour…»

La kunoichi fut amusée de ses propres mots. Elle porta son regard rubis sur ses émeraudes, avec une certaine lueur. C’était peut-être la fin, mais elle ne regrettait rien. Et encore moins ce qu’elle allait lui dire.

« Je t’aime, Taishi.» Déclara-t-elle avec fébrilité dans un premier temps. « Mettons-lui la pâtée à ce foutu singe !!!» Avant de terminer sur une pointe de détermination et d’énergie.

Il était temps.

Yonbi était suffisamment proche pour sentir leur présence et commencer à s’exciter. C’était donc le parfait moment pour agir. La genin aux cheveux blonds lança les hostilités par du raiton qui visa la grosse tête du Dieu manipulateur de lave.


« Tout va bien Kaname, n’hésite pas à te reposer sur nous si tu en ressens le besoin.»

Dans la foulée, ce fut le Chokoku qui s'initia à faire apparaître beaucoup trop de mini Glouba au goût de la jeune rubiconde. Telle un Glouba échoué, ils s'écrasaient sur l’un des bras de Yonbi pour tenter de l’immobiliser. Dans un autre groupe, tout semblait s’agiter aussi. De la boue, de la Roche, tout était envoyé vers Yonbi pour le faire flancher. Bien évidemment, cela ne suffirait certainement pas. Mais le but était de gagner un infime instant pour refermer la cage iwajin.

Faux accrochée dans le dos. La kunoichi n’attendit pas pour réaliser des mudras de sa main droite. En sachant comment ses jambes avaient fini la dernière fois, sa première initiative fut de créer une armure de roche solide afin de la protéger à minima. Par la suite, ses deux mains se croisèrent, tandis qu’elle vint taillader légèrement son pouce. Après une série d’incantations, elle plaque ses mains sur le sol afin de faire appel à ce qui semble être un soutien de taille. Derrière cet écran de fumée géant, s’envola puissamment Honorï qui fit soulever la poussière et la cendre qui venait de la capitale. De ses dix mètres de haut, il était impossible pour le Singe d’ignorer sa présence. Aimi espérait seulement que le perroquet saurait réagir face à une attaque de sa part.


« Notre cible fonce tout droit sur nous, je t’ai déjà parlé de ces créatures. Aujourd’hui, je m’en remets à toi pour nous apporter ton aide, Honorï. J’ai besoin de toutes tes forces pour ce qui sera peut-être notre dernier combat. Emmerde ce Singe autant que tu aimes le faire avec moi.»

De ses pupilles perçantes, la créature ailée pouvait observer à quel point Aimi était fixée sur Yonbi et à quel point elle était sérieuse.

« Il n’y a que toi que j’aime emmerder à ce point, hein ! Alors je donnerai tout pour que ce ne soit pas notre dernier jour, pour mon peuple, pour toi, hein !»

Le majestueux perroquet prit de la hauteur et concentra son cri strident et insupportable vers une unique cible : Yonbi. Il était deux fois plus gros que lui, mais cela ne lui faisait pas plus peur que son vieux père, le Roi des Perroquets à la plume d’Or. Si la Chiwa voulait qu’il l’emmerde, alors cette technique serait idéale.




Spoiler:

_________________
01. Unité Sud Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

01. Unité Sud Empty
Sam 10 Déc 2022 - 8:55




Unité Sud


Le moment était venu et seul l’état d’esprit d’équipe allait être primordiale pour arriver à leurs fins. Le courage, la force d’esprit, l’entraide, tout de bon afin de combattre Yonbi jusqu’à son scellement. La Yasei est dans le même groupe qu'Aimi, Taishi et Kaname, se situant au sud du Cirque de la Blanche Veuve. Et le pire dans tout cela, ils se trouvaient directement sur le trajet du Dieu Singe. Ainsi, le temps que l’unité Nord se mette en position, il n’était pas possible d’utiliser le Kinjutsu pour le moment. Leur mission est donc de stopper Yonbi dans sa progression, de l’attaquer, l’immobiliser et le déstabiliser pour ce focus sur eux et non sur les civils. Son groupe est le plus compliqué, se trouvant face à la créature de lave et il allait falloir se montrer très prudent. La Nukenin allait donner tout ce qu’elle savait faire et user au maximum de son chakra pour maintenir la barrière divine. La Gôgon réfléchissait à ce qu’elle allait pouvoir utiliser comme technique pour l’embêter, ce gros singe. Difficile de ne pas le voir à cette distance et le sol tremble, il fallait mettre sa peur de côté et se montrer courageux dans une telle bataille. Taishi venait d’invoquer son kuchiyose, un dindon géant qui se lance des fleurs et dont l’objectif est de protéger la Irounin qu’est Med. « Je me sens honorer d’être protégé par un incroyable dindon, Glouba-sama. » Dit-elle en souriant légèrement et faisant un peu dans le sarcasme, un moyen de plaisanter une dernière fois.

Kaname est la plus faible du groupe, elle n’est que Genin et malgré cela, elle a tout de même un certain potentiel qui a le mérite d’être exploité. Il ne fallait pas qu’elle meure dans ce combat et de quelques mûdras, la Yasei appose un sceau contre le dos de la Kogumi. « Ne t’inquiète pas, Kaname-san. Ce sceau est un Fuuin de soin, si je vois que tu es mal en point, je l’activerai pour que ça te soigne. Mais reste prudente, il a un effet d’utilisation unique, ça ne se renouvelle pas. » Dit-elle d’un ton calme. Soudain, un nouvel arrivant, un soldat du Teikoku, ce n’était pas bon signe pour le Gôgon, mais peu importe, il y a plus important. Medyusa ne cherche pas à lui parler et à se focaliser sur le Dieu qui se trouve proche d’eux. Le combat pouvait commencer. Tout le monde cherche à l’attaquer, à l’immobiliser ou à le déstabiliser pour stopper sa course vers le sud de Tsuchi. Et difficile aussi d’un côté, avant tout cela qu'Aimi a partagé un dernier moment romantique avec Taishi, au cas où, cette bataille serait la dernière à deux ou pour eux ou l’un des deux. Med aurait bien aimé partager un tel moment avec Hanae, or le destin en a décidé autrement. Face à cette déferlante d’assaut contre Son Goku, il fallait aussi passer à l’action. Pour le moment, le but est de l’attaquer afin qu’il arrête sa course et ce focus sur eux, le temps que l’unité Nord se mette en place pour la préparation des Kinjutsu.

Medyusa passe également à l’action en attaquant Yonbi, la Yasei réalise des mûdra et utilise Nijuu Doryudan no jutsu en envoyant deux dragon de roches afin de le blesser aux niveaux des yeux et concentrer son attention vers sa position. Après tout, la kunoichi suit le mouvement de tout le monde. C’est tout ce qu’elle peut faire pour l’instant. Le combat a commencé et maintenant, elle doit tout faire pour réussir son Kinjutsu, mais également, de survivre à ce combat titanesque.



Résumé
Santé : RAS
Chakra : 1C / 1B / 1 A

Résumé du tour :

- Medyusa est sous sa forme Hybride, Burakkumamba (C) dispose d’un boost de vitesse de rang C.

- Avant que Kaname attaque Yonbi, Medyûsa utilise Zenkai (B), qui est un sceau que la Gôgon appose sur Kaname afin de la soigner de blessures, si elle l’active. Pour le moment, le Fuuin n'a pas encore été activé, n'en voyant pas encore l'utilité de le faire.


- Pour attaquer Yonbi, Medyûsa utilise Nijuu Doryudan no jutsu (A), elle envoie deux dragons de roche en direction du visage de Yonbi, elle cherche à le toucher au niveau des yeux pour chercher à l’aveugler temporairement.


équipements utilisés :



Techniques utilisées :









Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Hada Susumu
Hada Susumu

01. Unité Sud Empty
Sam 10 Déc 2022 - 15:57
Les deux membres de l’Empire continue de se diriger vers Iwa, en survolant le pays grâce à la monture du lieutenant. Plus ils avancent, plus le paysage au loin devient plus visible, plus les effets de la présence de la calamité peuvent être observé. Le nuage de fumé n’en devient que plus grand, avec une végétation noircit, tout ça à cause de la lave fumante utilisé par le Divinité. Ainsi, en arrivant dans le village, ils observent les interventions en cours pour protéger le peuple, puis découvrent qu’un déploiement d’unité est en cours pour stopper le monstre. Il avance, tel qu’il était prévu d’après la missive de la Tsuchikage, direction le sud. L’Empire se trouvant lui-même dans cette direction, bien qu’un peu vers l’est, le duo ne perd pas plus de temps. Ils repartent aussitôt, voulant autant soutenir leur allié, que protéger leur nation.

Putain de merde… Il en fout un sacré bordel ce singe. Déjà qu’il crame ce pays comme si c’était le charbon d’un barbecue géant, en plus il avance droit vers notre nation limite. Alors là mon gros, je ne vais pas te laisser faire. Il ne touchera pas à ma maison ! J’ai galéré à l’avoir, j’ai payé ça avec l’argent d’une vie, alors non !

Bouillonnant à l’intérieur, l’Hada s’accroche, pendant que le volatile se dirige à vive allure vers le Dieu. Du sol, des individus semblent se mettre en position, qui ne peut alors qu’être les unités d’Iwa déployées pour faire face à la catastrophe. Il semble ne plus avoir de temps avant d’agir, compliquant un possible dialogue pour s’organiser tous ensemble. A la fois impatient et inquiet pour son foyer, le lancier ne tient plus en place.

« Je n’ai malheureusement pas le talent pour utiliser une armure, mais aucun souci, j’ai de la réserve quand il s’agit de se défendre et de survivre. Du coup, bon courage à nous deux. Moi, je m’occupe d’arrêter la route de ce monstre en allant lui faire face. »

Sans attendre de réponse, il saute. Il avait déjà été décidé entre les deux qu’ils se sépareraient, puisque le but est de soutenir du mieux possible le plan d’action des Iwajins. En se divisant parmi les quelques équipes sur le terrain, il pourrait porter une meilleure assistance à chacune d’entre elle. Réussissant son atterrissage à l’aide de sa lance, effectuée à l’arrière de l’équipe, il se fait alors directement abordé par la Tsuchikage elle-même. Elle semblait surprise de le voir, tout comme lui était surpris de tomber sur elle dès ses premiers pas ici. Par chance, le soldat obtient alors le plan stratégique mis en place. Il peut alors se concentrer sur ses prochaines actions, pendant que la dirigeante se permet de faire sa déclaration.

Waouh ! La beauté écarlate quoi ! J’ai rien compris au plan, mais ok je vais contribuer ma petite ! Hehe, la Tsuchikage… Pas mal pas mal… Hmm ? Attends, c’est quoi cette romance dans l’air ? Ooooh ! Donc ce beau gars et cette belle créature… De toute façon, si elle est la cheffe d’un village, c’est qu’elle trop pour moi. Je ne suis qu’un vulgaire soldat qui veut vivre sa vie tranquille, pas le temps de gérer une femme comme ça, trop compliqué. Par contre… Les deux autres mignonnes là… L’une me dit un truc, mais j’ai un doute… Putain ok j’étais simplement concentré sur le fait d’arrêter ce macaque, mais je suis chaud bouillant pour autre chose maintenant ! Vive la coalition!

« YOSH ! Ok si c’est de l’amour qu’on veut ici, j’en donnerai à tous ceux qui en veulent après, mesdames et messieurs ! Comme l’a dit la beauté rouge, on éclate ce singe ! »

Toujours positionné derrière, il en profite pour placer un mur de terre solide, bloquant en partie le passage vers le Sud-Est. Il se rapproche de ses alliés, mains libres, sa lance dans son dos, les jambes fléchis pour agir rapidement si besoin.

« Ok, je vous protégerai mes mignons. »

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13241-hada-susumu-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t13468-hada-susumu https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Dieu Singe
Dieu Singe

01. Unité Sud Empty
Mar 13 Déc 2022 - 18:51
Chacun de ses pas laboura le sol et occasionna des secousses à plusieurs dizaines de mètres aux alentours lorsqu’il apparut enfin. Au moment où il passa le premier barrage formé naturellement par la géographie du site, ses prunelles roulèrent dans leurs orbites et sa tête pivota pour scruter les alentours. Il dépassait de plusieurs mètres la cime des mélèzes et des bois aux alentours de l’anneau que formait naturellement le creusement de la roche, mais il ne vit rien d’assez flagrant pour susciter sa méfiance. Aussi ne s’attarda-t-il pas : la route était encore longue et sa quête édifiante attendait d’être concrétisée.
Alors ses lourdes mains continuèrent le périple mortifère destiné à le conduire où lui seul savait. Les chemins de terre cédèrent la place aux griffes du calcaire et aux broussailles hirsutes, tant et si bien qu’il eut l’impression de marcher sur des couteaux. Heureusement l’épaisseur de son cuir le protégea des entailles que le lapiaz avait réservé pour lui : il faut dire qu’avec ces dizaines de tonnes, les petites aspérités de ces sillons rasoirs auraient pu s’enfoncer dans sa chair comme dans du beurre. Ignorant donc le plaisir coupable de cette roche acérée, il se dirigea tout droit vers la plaine grise et verte que livrait le Cirque de la Veuve Blanche, au Sud-Est. Elle s’était habillée de quelques cotons blancs, reliquats de l’hiver entretenus par la morsure du froid particulièrement prédatrice en altitude.
Sauf quand Yonbi était là. Sans le savoir, il irradiait déjà une aura terrifiante autour de lui.

Le tambour de sa marche s’enfonça au cœur du Cirque. Les neiges fondirent à cause de sa présence ; même l’immobile Veuve Blanche, figée dans sa glace éternelle, commença à suinter. La bouche du monstre fumait et grondait par un mécanisme instinctif, et sa couronne d’or luisait sous la pâle clarté du jour.
Soudain tout bascula dans l’orage de la guerre. C’est alors que les assauts des hommes se mirent à pleuvoir sur sa position. Des dragons de foudre et de roche émergèrent depuis la pénombre des arbustes disséminés sur les contours du Cirque, des lassos crépitant d’éclairs et des volatiles d’argile déployés par d’étranges olibrius se jetèrent sur ses membres après avoir été incantés par des guerriers cachés dans les taillis, des rafales de flèches venteuses assombrirent les cieux pour retomber sur sa tête, une lame tellurique venue d’ailleurs visa ses yeux et un cri perçant résonnant depuis le Sud tenta de le déstabiliser pour que cet assaut fusse décisif, mortel à son encontre. Piégé dans le giron minéral au sommet des monts de Tsuchi, il découvrit à son grand dam la folie cruelle qui s’empara des lieux, et ses persécuteurs, l’encerclant comme une meute prête à se régaler de sa charogne, se révélèrent en le fustigeant par d’impressionnantes techniques de Ninjutsu. Le chakra des hommes en pleine effervescence dansa autour de lui. Tout était si soudain qu’il en était décontenancé, et rapidement assailli par toute cette colonie de mortels, il n’eut que trois choix : fuir, se battre ou abdiquer. Tandis qu’ils mettaient toute leur ardeur pour attenter à sa liberté et terminer ce combat rapidement, profitant de l’effet de surprise et de l’embuscade tendue contre lui sur son itinéraire sacré, il constata avec un désarroi immense que tout se jouait à cet instant.
La grande folie des hommes. Impardonnables, ils le resteraient. N’avaient-ils pas compris la leçon lorsqu’il avait rasé leurs petites ruches de bois et de pierre ?

Combien de fois fallait-il les punir ?

La lave gronda depuis sa gorge rugissante et son contenu jaillît autour de lui lorsqu’il entama sa volte défensive. Alors une quantité astronomique de magma fut vomie par sa gueule béante de telle façon que par le mouvement circulaire imprimé grâce à sa rotation, un dôme fumant et éruptant de lave l’enveloppa tout entier. Si grand, si large et si flamboyant que vous eûtes l’impression qu’il venait de se lover dans un nouvel astre échoué sur terre.
Pareil à un soleil miniature projetant ses rayons de feu et éclairant soudain les alentours d’une lueur splendide, le dôme avala et repoussa la plupart des techniques employées contre lui en continuant sa rotation cosmique. La chaleur produite par l’immense dôme se dispersa tout autour et avec une telle intensité que votre épiderme put sentir les fulgurances de la lave.
Que dire des Borukan ici présents qui furent comme touchés par sa bénédiction ? Aviez-vous oublié que vous étiez face à une nature sacrée ?
Cela tombait sous l’évidence. Tout votre pouvoir clanique était hérité de l’antique créature. Vous le comprîtes en saisissant l’essence même de votre capacité dansant dans le creux de votre estomac en réaction à l’émancipation du chakra de Yonbi. Comme si tous vos membres soudain étaient pénétrés d’une énergie nouvelle, plus grande, plus puissante. Plus réelle.

Hélas pour l’immortel, l’astre solaire ainsi créé commença à se ternir en s’enfonçant dans les marécages boueux incantés par l’humain. Parallèlement, le pieu tellurique qu’on avait projeté contre son œil, ayant changé de posture, se ficha dans son dos ; et fut immédiatement accompagnée d’un crible de flèches originaires du ciel, toutes constituées de rafales perçantes compactées sous forme de dards tangibles. D’autres créatures auraient peut-être ployé, à cet instant.

Mais Yonbi était loin d’être une créature ordinaire. Vous n’alliez pas tarder à le comprendre très vite.

Pour faire plier les éléments, il fit jaillir de tout son pelage des ondes de chaleurs particulièrement hautes ; les mêmes qu’on rencontre dans le cœur d’un volcan. Alors tout autour de ce monstre devint fournaise et le monde s’assécha. Le marécage des limbes, enlisant parce qu’il était boueux, se rigidifia en perdant toute son eau ; des nuages de vapeur naquirent et grimpèrent vers les cieux pour rejoindre les nuages. Enfumant tout l’environnement, la condensation poursuivit la progression suffocante d’un nouveau dôme, de chaleur cette fois.
Et de sécheresse infinie.

Les hommes apprirent que Yonbi était lave, et qu’en étant lave, il commandait aux températures les plus hautes. Il avait la capacité de liquéfier la roche et d’engloutir des civilisations : comment les hommes pouvaient-ils espérer le vaincre sans donner le meilleur d’eux-mêmes ?
Cette erreur, vous la comprendriez à vos dépends.

La propagation de cette température insoutenable vous enveloppa rapidement mais ce ne fut pour vous que le début du calvaire. Car après la fonte vint le véritable cauchemar : celui qui s’apprêtait à liquéfier tous vos corps comme on pouvait le faire avec le métal. Le monstre plongea sa gueule sous la surface de la terre, encore vautré dans son marécage rigide qui n’était plus que terre sablonneuse, malléable et sèche : imaginez alors qu’il commença à rugir.
Et en rugissant, il cracha du magma par torrents qui se mirent à parcourir les dédales souterrains à la recherche de toutes les sorties possibles, partout où la terre laissait un chemin vers l’expression de sa fureur.

Quand il redressa la tête, il poussa un hurlement terrible ; des colonnes de lave vinrent alors naître juste sous vos pieds et chanter près du ciel en dépassant le nuage noir créé par la sécheresse pour enfanter des orages annonciateurs de malheur et de désastre.
A l’appel du magma, le ciel répondît en grondant et en se striant d’éclairs accompagnant la clameur de ces geysers embrasés. Tous les oiseaux s’envolèrent avec précipitation et un vieil héron qui passait par là dût éviter cet enfer pour atterrir malgré lui sur le pinacle de la Veuve Blanche, spectateur avec elle du désastre tonitruant.

« HHHHHUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAH ! »

Vous plongiez lentement dans une formidable tragédie incarnée par le paysage apocalyptique de Yonbi.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

01. Unité Sud Empty
Jeu 15 Déc 2022 - 13:20
___________________________________________

Calamité - Apparition de Yonbi - Unité Sud
___________________________________________

Les moments d’amour, de partage et d’amitié étaient terminés dès lors que l’offensive était lancée. En effet, de presque tous les flans de Yonbi, s’envolait du ninjutsu ou des techniques en tout genre pour faire le plus de grabuge et l’empêcher d’avancer. Susumu avait utilisé un mur derrière eux pour barrer le chemin au Singe. Entre le marécage des limbes géant venant de l’est et des cris de Honorï, la créature divine ne pouvait que ployer un genou. Mais la réaction de ce dernier allait être à la hauteur de leurs offensives. En effet, celui-ci fit jaillir des flots de lave pour repousser tout ce qui le visait. Comme prévu, Yonbi ne comptait pas se laisser faire et allait le faire comprendre à chaque être présent sur ce champ de bataille à présent en ruine.

Ce fut à ce moment-là qu’il contre-attaque. On pouvait observer le marécage s’assécher, de la vapeur s’échappa pour monter vers le ciel. Quelque chose d'enfumé et de dangereux approchait, mais Aimi n’en était pas complètement certaine. Ce fut pour cette raison qu'elle leva son regard écarlate vers son invocation et qu’elle l’appela.


« Honorï !!! »

Hurla-t-elle, alors que celui-ci s’était rapproché du groupe par les airs. Il comprit qu’il devait agir. Alors il se plaça devant, en hauteur et observa de ses pupilles perçantes ce qu’il se passait. Il était difficile de cerner le type d’offensive lancée par Yonbi, mais il devait repousser cette chose intangible et toxique qui s'avançait vers eux. De ses gigantesques ailes, il fit appel au pouvoir du vent avant de les abattre avec violence et puissance. Deux grandes bourrasques de vent fusent vers Yonbi et cette chaleur pour la repousser le plus possible. Permettant au groupe de pouvoir respirer plus sereinement. Cependant, quelques brides passèrent et vint faire tousser Aimi qui sentit son visage perlé de sueur.

Juste après, la divinité de lave plongea sa tête dans la terre, faisant valdinguer les bouts de roche dans tous les sens autour de lui. Il était en train de faire quelque chose, c’était certain. Notamment, parce que ses pieds tremblaient et qu’il se faisait de plus en plus chaud. [/i]

« Il se passe quelque chose sous le sol ! Mais je ne peux pas traduire la nature de ce qui arrive ! »

[i]Dès cet instant, elle sentit des plumes l’attraper sans brutalité et l’attirer de quelques pas vers l’arrière. Elle posa ses pupilles rouges sur son compagnon et Glouba, sans comprendre de quoi il s’agissait. Cependant, elle le vit réaliser des mudras et le groupe se vit grandir de quelques centimètres, alors qu’autour d’eux, c’était une vraie prison verdoyante et lumineuse qui les entourait. La Chiwa supposa qu’il savait ce qu’il se passait et qu’il avait réagi avec une technique adaptée.

Comme pour les autres groupes, quelque chose tenta de sortir du sol, faisant trembler le groupe et faisant céder la protection de l’Hayai petit à petit. Yonbi hurlait, Yonbi était en colère, Yonbi voulait leur faire regretter leur inconscience.
Mais Aimi n’en avait que faire, elle voulait l’arrêter et cela coûte que coûte.

« À nous de jouer Medyusa-san ! Quoi qu'elle en coûte, nous ne devons jamais rompre notre technique ! »

[i]Entre ses mains, la faux brandissait de ses un mètre soixante-quinze et de ses lames tranchantes et dangereuses. Elle réalisa les mudras, les connaissant maintenant par cœur et se concentra fortement. Ses pupilles rubis transperçaient de colère Yonbi, qui avait déjà provoqué tant de morts et de souffrance. Cela devait cesser.

« Kinjutsu, Scellement Divin. »

Annonça-t-elle calme, mais déterminée. Une source chakra se libéra de la douce, comme si son énergie vitale était aspirée vers Yonbi, alors que le but était bien l’inverse. Elle serra fort entre ses mains la faux, espérant que tout cœur que son idée était bonne. Mais elle y croyait, il le fallait, pour le salut de Tsuchi.

Spoiler:




_________________
01. Unité Sud Hxv1


Dernière édition par Chiwa Aimi le Dim 25 Déc 2022 - 18:13, édité 1 fois (Raison : Mon compteur de chakra était pas bon, corrigé !)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

01. Unité Sud Empty
Ven 16 Déc 2022 - 5:18
D'abord, la dévastation, mais celle-ci avait son propre but, celle d'arrêter la créature dans son chemin, et donner un instant pour l'unité opposée de se positionner pour débuter le scellement. Si cette étape cruciale n'était pas complétée, leurs efforts auraient été en vain, du moins dans un scénario où garder la créature en vie était l'objectif. Mais contrairement à Yanosa, Taishi ne comptait tenter de tuer le démon que si tout le reste échouait. Une solution temporaire n'en était pas vraiment une; obliger les générations futures à devoir combattre Yonbi une fois de plus, loin d'être une alternative enviable.

D'abord, le singe balaya les offensives, sans surprise, mais... Les dindons furent rejetés par la tornade de lave, fondus par endroits, mais... Encore actifs. Satisfait, l'Hayai relâchait son mudra et ainsi le chakra sur les créations qui s'éparpillèrent sur le sol, sur la face nord de la position de la créature.

« Si Yonbi tente d'approcher, je ferai exploser les dindons, gardez vos distances. »

Mais Taishi fronçait des sourcils en observant les actions suivantes du dieu. Aimi sembla comprendre plus rapidement, avertissant son kuchyose qui balaya l'air ambiant avec ses puissantes ailes. L'instant suivant, l'air devenait soudainement torride et vicié, faisant tousser l'Hayai. Mais l'alternative, sans l'intervention d'Honori, n'aurait pu être qu'incroyablement mortelle. L'Éclair Vert échangea un regard avec la Rousse en hochant légèrement de la tête. Avec un peu de chance, les autres groupes allaient comprendre la dangerosité de cette étrange technique, qui détonnait de ce qu'il avait vu du macaque dans le passé. Alors ce n'était pas seulement la lave qu'il maitrisait, mais la température également ?

Que pouvaient faire les hommes face à tant de haine ?

En subir davantage, alors que ça ne semblait pas terminé. Comme la Rousse, Taishi remarquait les vibrations dans le sol. Et connaissant la bête... L'Hayai n'attendit pas et composa quelques mudras pour ajuster sa vision et ainsi percevoir les spectres thermiques. L'ancien déserteur ne pouvait pas voir à travers le sol, mais... Il pouvait voir la température de celui-ci évoluer à mesure que l'offensive manifeste du démon se dispersait. L'Hayai balaya la sueur de son front en tournant la tête vers Glouba.

« Rassemble tout le monde, sur moi ! »

Sans hésiter, le gros dindon déployait une aile pour entourer la damoiselle serpent sans la moindre gêne, la poussant sans ménagement avant de bondir sur le côté pour faire de même avec Aimi, puis la Blonde. Enfin, Glouba taclait le Teikokujin sèchement, parce que la galanterie entre gentlemans n'existe pas.

Pendant ce temps, Taishi lui enchainait les mudras. L'air ambiant semblait augmenter en intensité alors que la lumière autour du groupe rassemblait devenait de plus en plus vert avant de former une sphère qui se solidifia, même sous leurs pieds.

Le moment suivant, d'épaisses colonnes de lave surgissaient pour frapper la lumière solide, un duel entre une température impossible et un phénomène impossible.

L'impact fut violence mais la défense tenue bon, détruite mais pas sans les épargner d'horribles blessures s'ils avaient reçus cette technique de plein fouet.

La sphère étant transparente, ils avaient également pu garder leur contact visuel sur la bête. Aimi débutait le scellement, l'étrangère n'allait pas tarder. Il fallait gagner encore quelques instants pour permettre la barrière divine de tenir Yonbi en respect.

« Glouba ! »

L'oiseau casqué hocha de la tête, bondissant de côté pour faire face au singe géant, les flammes de la lave flottant telle des ondines sur le la visière de l'obèse volatile.

Dans une héroïque posture... Il pointait son fessier vers le dieu comme seul un dindon pouvait le faire.

Le croupion du chasseur de primes relâcha subitement un torrent de plumes acérées, exceptionnellement rapides et destinées transformer le faciès de Yonbi en grotesque plumeau.

Le seul dieu dans la pièce, c'était Glouba, après tout.

Spoiler:

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
01. Unité Sud 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

01. Unité Sud Empty
Ven 16 Déc 2022 - 9:24




Unité Sud


L’assaut contre Yonbi, tout le monde s’y est mis afin de l’empêcher de continuer sa traversée. Un tel monstre, il ne sera pas aisé d’en venir à bout surtout en sachant que les Dieux ne peuvent mourir. La meilleure solution est de le sceller et par la suite, le cacher à l’abri des regards s’il est dans un objet. Si c’est un hôte humain, ça va être difficile de le condamner à la solitude. Du moins, la situation n'est pas encore terminée avec le Dieu Singe et il fallait attendre la toute fin pour y penser. Enfin, cela allait être le rôle de la Tsuchikage et de ses hommes, car Medyusa ne sera plus là pour en parler. Pour le moment, le mieux était de le stopper, de l’affaiblir pour que le scellement soit un succès. Or, la réaction de la bête de Lave n’est pas une surprise et sa toute-puissance démontre qu’il parvient à stopper un grand nombre de leur assaut. C’est incroyable, chacun de ses mouvements fait trembler le sol, la chaleur qu’il dégage est étouffante et handicapante pour la suite. La Yasei transpire face à cette chaleur incroyable. Est-ce naturel ? Ou est-ce lié au chakra ? En tout cas, l’affrontement ne sera pas facile et cela, tout le monde s’y attendait. Les mouvements, elle le sentait que ses déplacements n’étaient plus aussi agiles qu’avant malgré sa transformation hybride développée. Le Yôton, mais il y a autre chose, car de son point de vue, cette chaleur n’est pas naturelle, elle est liée à du chakra pour fragiliser tout le monde.

Cependant, un vent semble vouloir repousser cette vague de chaleur et aider à ce que le groupe ait beaucoup moins chaud. En tout cas, la Yasei n’aime pas ce qui se passe et il faut absolument commencer à utiliser les Kinjutsu. D’ailleurs, Aimi semble prévenir que quelque chose allait sortir du sol, et elle n’a pas tort, la Yasei pouvait sentir le sol trembler dans son intégralité quand Yonbi a, comme enfoncé sa tête contre le sol. D’un coup, Glouba pousse Medyusa vers Taishi et il en fait de même avec la Chiwa, Kaname et Susumu afin de les rassembler. Soudain, une sphère lumineuse et devenant transparente les englobe avant qu’une colonne de lave surgissent en dessous d’eux. Cette chaleur, cette intensité. Sans la protection incroyable de L'Éclair Vert, tout le monde aurait subi de graves blessures ou pire, la mort, sans doute. Il allait falloir se montrer très prudent face aux assauts de Yonbi. AImi donne le signal à Medyusa. « Bien, Tsuchikage-sama. » Dit-elle en réalisant des mûdras et restant concentrer. « Kinjutsu – Barrière Divine. » Ainsi, la Gôgon crée une barrière afin de contrer le pouvoir du Dieu, en espérant que les autres groupes en fassent autant.

Cette chaleur, son corps semble lourd malgré l’utilisation d’un Fûton de la part du Kuchiyose de la Chiwa. Cependant, Medyusa reste concentrer sur le maintien de la barrière, tout en restant au côté de la Rubis Ecarlate. En étant l’une à côté de l’autre de la sorte, il sera plus aisé pour Kaname, Susumu et Taishi de les protéger rapidement. Cependant, elles sont également des cibles faciles à cause des contraintes des Kinjutsu. Dans tous les cas, il faut tenir bon et il ne fallait pas qu’il y ait la moindre erreur, car elle sera fatale pour tout le monde. En espérant que ça se passe bien dans les autres groupes et que tout le monde a pu survivre à leur façon pour parvenir à stopper le Dieu Singe dans sa folie dévastatrice.




Résumé
Santé : RAS
Chakra : 2C / 1B / 2A

Résumé du tour :

- Medyûsa se regroupe avec les autres grâce à l'intervention de Glouba et elle se retrouve protéger par la technique défensive de Taishi.

- Après la sphère de lumière et la colonne de lave, à la suite du signal de Aimi, Medyûsa compose des mûdra et utilise Kinjutsu - Barrière Divine (A) afin de commencer à ériger une barrière autour de Yonbi pour affaiblir ce dernier.


équipements utilisés :



Techniques utilisées :





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Hada Susumu
Hada Susumu

01. Unité Sud Empty
Sam 17 Déc 2022 - 21:45
Les différentes équipes sont maintenant positionnées, ne perdant pas plus de temps pour lancer les hostilités. La créature divine est prise d’assaut de plusieurs point cardinaux, afin de stopper son avancée, lui faisant comprendre également que sa liberté peut prendre fin très prochainement. Des attaques de toutes natures lui arrivent dessus, balayé si simplement par le pouvoir magmatique, bien qu’une déstabilisation à eu lieu, aidant tout de même à égratigner son pelage rougeâtre par la suite. L’objectif premier était d’attirer l’attention pour stopper le monstre, ce qui est rempli. Pour ce qui est des blessures, il semble que Dieu soit encore loin d’être accessible pour les hommes… Du moins, tout dépendra de la suite. Le Kinjutsu, art oublié pour combattre les Dieux, qui a été transmis à certains des courageux présents, seront la clé pour mettre un terme aux agissements de ce singe à quatre queues. Une technique pour l’affaiblir, une autre pour le sceller. Le plan semble si simple, pourtant si compliqué à mettre en œuvre. Il s’en souvient, autant que ceux qui se souviennent de la première fois face à lui. Iwa lui a déjà fait face. Il a perdu déjà une fois. Quand sera-t-il de cette fois ?

Les souvenirs lui reviennent sûrement, dont la colère suit de très près, prête à exploser. C’est ainsi que le Divin laisse parler sa nature, libérant la lave sur le terrain, rendant l’air si suffocant, qu’on se croirait à Suna, en pleine traversé du désert en plein été. Les têtes commencent à tourner, les jambes à trembler, les corps à suer et fatiguer. Pourtant, la colère ne s’arrête pas là. Venant plonger sa tête dans le sol, comme si celui-ci était fait d’eau, il hurle d’une voix monstrueuse et annonciatrice de dévastation. Aussitôt relevé, aussitôt l’enfer se dessine autour de chacun. Des colonnes de laves jaillissent du sol, tandis que le ciel gronde, accumulant l’obscurité et les éclairs, à la suite de la puissance utilisée par la créature divine. La nature est tout autant bouleversée que les hommes réunis. Le paysage se transforme et les quelques animaux encore présents, fuient la situation, comprenant qui domine ici.

Alors c’est ça la puissance d’un Dieu… Putain, qu’est-ce que je fous là ? Iwa a intérêt à pouvoir gérer, moi je suis juste là en renfort. Même avec ma lance, je ne suis pas sûr de pouvoir toucher ce bordel. Puis la lave… Faut vite qu’on se protège!

Tandis que le soldat se demande bien pourquoi, une fois de plus, il accepta de participer à une situation qui le dépasse, les autres réagissent sans attendre. Un vent puissant vient tenter de repousser cette étouffante chaleur, pouvant permettre à chacun de mieux se mouvoir et réfléchir aussi du mieux possible. D’autres agissent pour protéger les autres, ayant pu anticiper la situation grâce à une technique de détection. Un tout autre genre de personnalité, autre qu’un certain ex-mercenaire, aujourd’hui soldat, ne pensant qu’à l’argent, les plaisirs et la tranquillité.

« Oh tu viens me chercher le din-… Argh !! Fumier… Je vais te faire rôtir dans la lave à la fin, sale poulet !! »

Pendant que le Hada se remet de l’aide fournie par l’invocation, le maître exécute une technique de protection, englobant chacun pour venir les protéger de la lave, jaillissant de sous leurs pieds. Heureusement qu’initialement, ils étaient tous assez proche. En tout cas, cela fait réfléchir le misérable lancier, faisant une piètre performance pour le moment. Ses alliés ont su parfaitement réagir, enchaînant même avec le reste du plan, invoquant la force des Kinjutsu dès maintenant. Presque boudeur, il se dit qu’il aurait mieux fait de rester chez lui.

Pfff… C’est le beau gosse qui récupèrent quasiment tout le mérite là. Je fais quoi, moi ? J’attends sagement qu’on ait besoin de moi ? Remarque… Je garde de l’énergie grâce à ça… S’il faut fuir… J’aurais largement assez de force du coup… Ok, je vais sagement rester tranquille pour le moment, pour attendre mon tour. Par contre, fait un peu chaud du coup là… J’avoue ne pas aimer l’hiver, mais je vais enlever quelques couches de vêtement alors.

L’homme enlève les trois pulls qu’ils portaient, se retrouvant torse-nu, prêt à intervenir quand on aura besoin de lui, ou pour fuir si la situation devient trop critique.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13241-hada-susumu-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t13468-hada-susumu https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

01. Unité Sud Empty
Lun 19 Déc 2022 - 21:21
Les techniques s’enchaînent, des dragons, des lances, un grand marécage et même des dindons fait d’argile sont destinés à la divinité simienne. Leur première mission fut accomplie avec brio. Le cri de l’oiseau de la Tsuchikage le déséquilibre au point où il tombe dans le marécage. Mais rapidement, une vague de chaleur suffira pour rendre caduc cette lancée en asséchant la boue. Alors qu’une partie de sa crinière se mettait en avant pour ne pas s’envoler sous la force de la vague, Cette même ondulation de chaleur vint rapidement à rendre le terrain difficile à respirer, au point où sa gorge en sentira aussitôt les effets par des douleurs dû au manque d’humidité malgré ce vent de fraîcheur que le perroquet tenta d’apporter avec cette contre-attaque.

Mais pas le temps de pester par cette chaleur déjà peu soutenable, car Taishi prévoit déjà qu’une attaque de grande ampleur va se produire, là où déjà des débuts de tremblement de terre laissaient craindre le pire. L’invocation de Taishi la bouscule alors d’une de ses ailes pour la ramener alors proche de son invocateur, là où il érigera alors une grande barrière transparente couvrant chaque recoin où la lave aurait pu passer. Elle pourra d’ailleurs voir ce qui aurait été sa fin si ce dôme lumineux ne l’avait pas protégé.

- Qu’est-ce que je fais là sérieux…

Pourquoi se trouvait-elle ensevelie de lave sous un dôme de lumière face à une divinité, avec comme allié la Tsuchikage et son amant accompagnés d’un dinde et d’un perroquet, d’une femme serpent et d’un Hijin en train de se désaper ? Mais autant profiter de ce petit instant de répit pour se préparer à la suite. Voilà que la barrière divine et le scellement divin, deux techniques ancestrales, étaient déployés. Désormais, c’était à elle avec Taishi et l’Hijin de devoir défendre Medyusa et la Tsuchikage, du moins si le destin s’arrange pour qu’elle ne fonde pas à la première technique Yôton. Les occasions ne manqueront certainement pas…

Résumé:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Dieu Singe
Dieu Singe

01. Unité Sud Empty
Jeu 22 Déc 2022 - 18:21
Les colonnes de lave firent trembler la terre et couvrirent le grondement des cieux. Sitôt le magma rugît-il, sitôt le chakra des shinobi répliqua en rugissant plus fort encore pour repousser les assauts dantesques du colosse infernal. Côtoyer de si près un Dieu n’appartenait qu’à une poignée d’élus, triés sur le volet, et seuls capables d’enchaîner la fureur d’une telle créature.
Le défier appartenait seulement aux héros de ce monde. Ainsi seuls les survivants de cette épique bataille sauraient conter leurs prouesses ; si et seulement si un seul d’entre eux pouvait en sortir vivant. Chose mal embarquée au regard de la configuration nouvelle des évènements après le premier assaut des shinobi que Yonbi balaya d’une seule et même défense avant d’initier le début de cette grandiose rixe.

Ainsi, à la faveur de ses représailles, Yonbi prit un large avantage sur le genre humain et en projetant son nuage de chaleur par l’émanation d’une fournaise à nulle autre pareille, fruit de sa nature volcanique, il fit du Cirque de la Veuve Blanche son territoire.
Alors il vous fallut espérer, vous accrocher à la moindre parcelle de vigueur à l’intérieur de vous, franchir les frontières de vos capacités physiques et chakratiques et puis, vaille que vaille, livrer jusqu’à la dernière goutte de sueur ou de sang pour surmonter l’immense Yonbi.

Vous dressâtes vos ultimes dômes, vos splendides barricades, vous esquivâtes in extremis le flot rugissant de magma qui jaillît sous vos jambes, et vous repoussâtes au mieux cette onde suffocante livrée par votre ennemi pour vous accabler. Rares parmi vous furent ceux qui se retournèrent contre le monstre, déployant des instruments de foudre dotés d’une vitesse éblouissante, des flèches à l’empennage ruisselant de poison et des plumes acérées au point de pouvoir perforer les poumons d’un homme. Ayant surmonté la difficulté posée par le pouvoir inouïe du Dieu Singe, vous dardâtes ce dernier avec une ardeur renouvelée en caressant l’espoir de pouvoir exorciser et bouter hors d’ici l’angoisse d’une mort promise.

Mais il fallut un seul caprice du Bijuu pour vous faire redescendre sur terre. Conscient de la barricade chakratique qui commençait à l’enfermer, se ressassant sans mal la rapidité avec laquelle cette dernière pouvait le mettre aux fers, il se rétracta sur ses appuis. Aussi rapidement que vous répliquâtes à ses attaques, il s’extirpa de l’étuve sous ses pieds en utilisant l’énergie procurée par son fléchissement pour bondir à une hauteur hors-normes, juste au moment où une ombre fila sous sa position.

Mais avant qu’il ne pusse explorer le ciel, ses jambes furent assaillies par les attaques projetées contre lui ; le tendon de l’une de ses jambes fut lacéré, une flèche se planta dans son cuir épais, des plumes perforantes criblèrent son pelage déjà entamé précédemment par d’autres projectiles. Il poussa un cri étouffé, accablé de douleur ; mais alors qu’il surplombait le Cirque de la Veuve depuis les cieux, il sût qu’il allait abattre une carte fatale.
Il jeta son dévolu sur la zone où il avait reçu le moins d’attaques ; peut-être, qui sait, l’endroit le moins dangereux pour lui. La faille. Celle depuis laquelle deux malheureux lassos de foudre avaient jailli plus tôt ; et puis rien d’autre.

La faille dans le monde des hommes.

Il rassembla toutes ses forces. Le chakra se mît à brûler et à danser dans ses artères, puis inonda ses muscles en les revigorant d’une force nouvelle. Il puisa en profondeur dans sa propre énergie, imbiba chacun de ses membres d’une puissance accrue. Il gagna ainsi un potentiel de destruction extraordinaire.
Il leur dévoilerait toute l’intensité du potentiel physique d’un Dieu.

Bientôt ce sol ne serait-il plus souillé que par la mort et le magma. Alors les cadavres fumants des hommes giraient avec la fin de leurs insupportables prétentions.

La lave pleuvait depuis le ciel qu’il occupait tandis qu’il emmagasinait une énergie grisante avant de s’échouer ; depuis que les colonnes s’étaient soulevées jusqu’au-dessus des montagnes, cet endroit du Yuukan n’était plus qu’un paysage de désastre. La pluie corrosive s’échouait sur le panorama comme de fines gouttelettes enflammées, pareille à de l’acide déversé par les nuages. Elle fit fondre toute la végétation environnante et transforma ce paysage désolé en enfer palpable.
Comme si cela ne suffisait pas, le sol se liquéfia en parterre rougeoyant rongeant les dernières bribes de résistance du monde végétal.

Finalement, le monstre s’abattît avec fureur sur l’Unité Ouest. Il concentra puis libéra toute l’énergie collectée dans une seule et même frappe magistrale qu’il asséna furieusement sur les hommes. Jamais vous ne vîtes quelque chose de semblable : en un coup de tonnerre assourdissant, Yonbi pulvérisa la position des hommes en révélant toute sa puissance et avec ce coup terrifiant, il ébranla la montagne sur laquelle vous vous teniez en dégageant alentour des ondes punitives emplies de tension et de violence.
Gré de cette brutalité, des séismes d’une magnitude folle fustigèrent le massif rocailleux et secouèrent ses tréfonds ainsi que le sol des hommes, au point de démanteler sa surface et de les séparer les uns des autres par l’apparition de larges plaques et pitons rocheux crachant encore sa lave vorace.

Au loin, au sommet de la sculpture géante et glacée de la Veuve Blanche, le même héron qui s’était posé sur sa tête commença à battre des ailes pour chasser les particules de lave vomies par l’azur, telle l’ondée.

Résumé du tour:
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

01. Unité Sud Empty
Dim 25 Déc 2022 - 18:02
___________________________________________

Calamité - Apparition de Yonbi - Unité Sud
___________________________________________

Plus que jamais, le groupe du Sud se mettait à l’unisson pour défendre et attaquer Yonbi. Aimi se concentrait quant à elle sur le Scellement tandis que l’ex-teikokujin sur la barrière. Honorï avait brillamment repoussé cette vague de chaleur que la Chiwa n’avait vraiment pas envie de rencontrer. Grâce à Taishi qui avait érigé un globe divinement lumineux, les cinq shinobis avaient été protégés.

Mais pas le temps de souffler, que Yonbi avait bondi vers le haut pour esquiver toutes les contre-attaques des guerriers shinobis. La nouvelle Tsuchikage suivit du regard la créature qui semblait essuyer des attaques, faisant gicler du sang d’une de ses pâtes. Celui-ci hurla de douleur, faisant gonfler tous ses membres et s’apprêtait à frapper alors qu’il retombait sur le sol si violemment qu’il fit trembler toute la zone.

Encore pire, le sol autour de lui se craquelait et ces brisures faisant vers presque tous les groupes les menaçant de les séparer. Il fallait agir vite, et essayer du mieux qu’il pouvait de limiter la casse. La Chiwa n’eut d’autres que de crier à celle qui semblait la plus proche d’elle de venir la rejoindre, tandis qu’elle commençait à ériger des mudras de sa main droite.


« Medyusa, viens à moi et colle moi ! Et essaie de garder tes appuis sur le pilier, ça va secouer !»

La douce s’accroupit et posa sa main sur le sol afin d’y concentrer son chakra doton et de faire ériger un pilier de terre, tandis que tout tremblait sous leur pied. La Yasei chargea vers la douce et se rapprocha d'elle. Elle attrapa fermement sa faux et l'ancra dans le sol et s’y appuya pour ne pas glisser. Ses pupilles écarlates cherchèrent Taishi, alors qu’elle le voyait tout près d’elle, faire la même chose. Quant aux deux derniers, ils semblaient avoir trouvé refuge sur Glouba qui avait essuyé une attaque accidentelle du Nord.

« Merde ! Ça fouette ! »

Jura l’invocation de la rubiconde qui était quelques mètres au-dessus du groupe et qui venait de se prendre la lave des colonnes qui retombaient. Son dos avait essuyé quelques pluies de lave ainsi que le côté droit de ses ailes. Il perdit alors en hauteur, rageant de ne pas avoir pu se protéger dignement. Si son père le voyait... Les cratères en bas se fissuraient et laissaient la lave recouvrir le sol complètement déformé par la chute de Yonbi. Ce fut Taishi, qui érigea de nouveau un dôme afin de protéger le groupe du ciel.

Respirant rapidement, Aimi reprit ses esprits et garda sa concentration sur le kinjutsu du scellement.




Spoiler:

_________________
01. Unité Sud Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

01. Unité Sud Empty
Lun 26 Déc 2022 - 5:11
L’offensive de Glouba eut son effet immédiat, mais c’était sans compter la mobilité hors-norme de la créature qui sembla prendre tout le monde par surprise. Taishi réalisa avec une certaine horreur qu’une partie des plumes lancées par le Dindon allaient finir de l’autre côté du terrain, vers leurs alliés…

Même pas le temps de réagir alors que le singe retombait, brisant le sol sous leurs pieds en même temps qu’il percevait l’éclat électrique d’un projectile perdu fonçant directement sur le chasseur de primes. L’Hayai voulut l’avertir, mais il apercevait du même coup la lave qui allait leur pleuvoir dessus, et celle qui surgissait du sol. Taishi serrait des dents en tournant son regard émeraude vers Aimi : la protéger était la priorité absolue.

L’Hayai activait les mudras en synchronisant avec ceux de l’Écarlate, soulevant sa propre colonne de pierre en la collant celle d’Aimi et l’étrangère qui s’approchait un peu trop près de son âme sœur, créant une image assez… singulière. Ravalant sa salive, l’Éclair Vert s’activait vers d’autres mudras, devinant le but de la manœuvre de la Tsuchikage, s’approchant littéralement peau à peau de la femme de ses rêves, et indirectement, de celle de Medyusa.

La lumière verte se rassembla à nouveau pour créer un toit et ainsi protéger le trio transi de la lave qui tombait. Enfin Taishi pouvait jeter un œil versa Glouba. Kaname semblait avoir rejoint le dindon et partiellement bloqué le projectile. Une large brèche dans le postérieur du dindon indiquait une coupure de moyenne gravité, douloureuse mais qui serait probablement supportable. Glouba, fier qu’il était, était resté plus ou moins silencieux, ne voulant pas s’abaisser à se plaindre à la manière du perroquet d’Aimi qui lui avait souffert davantage, incapable de prendre abri de la pluie volcanique de par sa taille.

Le Teikokujin lui avait déployé de quoi protéger Kaname et le dindon et lui-même à la fois des assauts du sol et du ciel. Glouba jetait un regard agacé vers son croupion blessé – comme son égo – avant de tourner le casque vers la genin et l’homme peu vêtu.


« Je prends les airs. Cramponnez-vous ! »

Sans autre avertissement, il déployait de larges ailes pour prendre les airs, offrant au passage une patte auquel pouvait s’accrocher Susumi s’il le souhaitait. Tant qu’à Kaname, elle était déjà sur son dos et donc du voyage. Il ne leur faudrait pas longtemps pour rejoindre la position de Taishi, Medyusa et Aimi.

De son côté, Taishi réfléchissait. Il fallait gagner du temps, empêcher Yonbi de viser avec précision les utilisateurs des Kinjutsus… Et ironiquement, gêner Yanosa et les autres renégats, sans toutefois les blesser.

L’Hayai focalisa son chakra vers Yonbi et releva une main en complétant des mudras. Il n’avait jamais déployé ce genre de jutsu en situation réelle, mais…

L’air sembla verdir autour du singe qui curieusement s’était immobilisé au sol, puis la lumière émeraude pulsa violemment pour créer un large globe incandescent recouvrant le démon. S’il allait devenir rapidement inconfortable de regarder directement la zone lumineuse de l’extérieur, toute personne à l’intérieur allait être complètement aveuglée.

Yonbi allait avoir son propre feu d’artifice.

Spoiler:
Spoiler:

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
01. Unité Sud 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION


Dernière édition par Hayai C. Taishi le Ven 30 Déc 2022 - 3:52, édité 1 fois (Raison : Clarification du Spoiler)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

01. Unité Sud Empty
Lun 26 Déc 2022 - 9:58




Unité Sud


Un vrai combat titanesque et qui démontre la différence de puissance entre un Dieu et un ninja. Medyusa ne pouvait être qu’observatrice pendant qu’elle maintient le mûdra final pour l’utilisation de la barrière. La Yasei avait chaud, elle transpirait, mais Honori, le kuchiyose d’Aimi, avait utilisé un futon pour repousser une vague de chaleur qui aurait pu leur compliquer la tâche par la suite. Pour le moment, l’ancienne lieutenante de la recherche faisait de son mieux pour maintenir le Kinjutsu. Pour cela, elle faisait confiance à Kaname, Taishi et à ce Teikokujin, Susumu pour les protéger. En espérant que dans les autres groupes, tout se passait plutôt bien pour eux. En tout cas, la réussite de ces deux Kinjutsu est primordiale pour l’avenir de ce pays et surtout de ce combat dans un premier temps. Or, il va falloir attendre un peu avant que l’effet de la barrière puisse être optimale sauf si c’est le cas et que la puissance de Yonbi est tel qu’il faut rester prudent.

Cependant, malgré les nouveaux assauts à son encontre, le Dieu Singe parvient encore à s’y extirper de justesse. Cela dit, l’un des assauts semble l’avoir blessé, mais est-ce que cela sera suffisant pour l’immobiliser et l’affaiblir pour faciliter le scellement ? Difficile à dire. En tout cas, il parvient à frapper le sol si fort, d’une telle puissance si inouïe que toute la zone en souffre. Il semblerait que l’un des groupes a été attaqué, mais c’est compliqué pour Med de voir ce qui s’y passe. Cela dit, la Gôgon a autre chose à penser et à faire sur le moment, à cause de la zone qui se brise et risque de les séparer. Aimi fait appel à Medyusa de venir se coller à elle. Étrange proposition à un tel moment, mais bon, blague à part, elle se doute que la Rubiconde à un plan en tête. Chargeant vers la Tsuchikage, elle se colle bien à la Chiwa. « Voilà, même si c’est un peu gênant, une telle proximité. » Dit-elle en restant bien coller serrer à Aimi. En tout cas, la Iwajin les surélève en hauteur pour éviter la lave collant vers leur direction. Elles sont rejointes par Taishi qui a usé de la même technique que la Kage et se colle à elles. L’homme forme une autre sphère afin de les protéger de la pluie de lave leur retombant dessus.

Tout le monde fait de son mieux pour se protéger et chercher à affaiblir Yonbi. La kunoichi pense que ce combat démontre la volonté des Iwajins à protéger leur pays, pas de la parcelle de terre, mais les habitants de ce pays. Ils méritent un certain respect, en espérant qu’ils parviennent à triompher de Yonbi en le scellant. Soudain, Taishi utilise un jutsu basé sur le lumière, cherchant à éblouir, aveugler ou déstabiliser Yonbi, mais vu l’imposante lumière surplombant la zone, ça risque de toucher les alliés. Il avait peut-être une idée derrière la tête et là-dessus, elle ne dira rien. Chacun à sa manière de combattre et à concevoir un plan stratégique pour venir à bout d’un ennemi. La Gôgon détourne le regard par réflexe, mais la lueur lui pique tout de même les yeux, ayant du mal à voir à cause d’une légèrement irritation oculaire.




Résumé
Santé : RAS, malgré la chaleur et l’intensité du combat. + Légère gêne aux yeux (irritation oculaire)
Chakra : 4C / 1B / 3A

Résumé du tour :

- Medyusa voit le sol se craquer autour d’elle et le risque d’être séparé de ses partenaires. À l’appel d’Aimi, la Yasei charge (C) dans sa direction et se colle à la Tsuchikage, tout en maintenant le Kinjutsu de la barrière Divine (A). Elle reste près de la Kage et aussi de Taishi les ayant rejoints. La kunoichi observe ce qui se passe dans la zone.

- La technique Hikariton provoque une irritation oculaire, légère gêne pour la Yasei.

équipements utilisés :



Techniques utilisées :








Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Hada Susumu
Hada Susumu

01. Unité Sud Empty
Mar 27 Déc 2022 - 19:02
Putain, mais c’est qu’il n’est pas con le singe. Il saute pour esquiver en partie les attaques envoyées. Du coup, va falloir réfléchir pour attaquer… Chiant… Je pensais qu’on pouvait juste bourriner et se concentrer davantage dans la défense que sur la partie offensive… Pourquoi tout doit toujours se compliquer ? Peut-on, s’il vous plaît, faire un effort que je puisse survivre à cette situation, tout en étant vu comme un héros ? Je demande que ça, rien de plus, c’est pourtant si simple non ?

Tandis que l’Hada se plaint de la situation, comme à son habitude, les choses ne font qu’en effet, empirer. L’esquive agile de la bête n’est pas la seule chose dont il faut s’inquiéter. Bien que ce saut spontané lui évite bien des douleurs sur son immense corps, c’est la seule et unique fois qu’il pourra en faire usage. Ses jambes ont subies chaque assaut assez rapide pour le toucher, au point où elles deviennent trop touchées pour lui permettre un autre bond. Partiellement handicapé, c’est pourtant à ce moment qu’il faut le plus s’inquiéter de la bête… Déjà remplie de haine, la rage ne fait que monter. La lave continue de couler de sa bouche, se déversant sur le terrain autour de lui. Son énergie grandit, brutalement, pouvant être senti même sans posséder de capacité sensorielle active. Il a beau ne plus pouvoir fuir, il faut plutôt se demander si ce n’est pas les autres qui devraient fuir… Sa puissance s’accumule dans ses poings, venant sauvagement s’abattre sur une des unités. Subissant de plein fouet l’explosion de rage, les autres groupes ne sont pourtant pas en reste. La violence du coup vient transformer une nouvelle fois la nature. La terre se déchire, s’écarte, éclate, venant séparer les groupes formés précédemment pour se défendre ensemble. Enfin, si la Divinité a frappé, il ne faut pas oublier les actions humaines. Là où l’esquive a servi à se protéger partiellement de dégâts, les assauts menés viennent finir leur course vers les équipes opposées, demandant un autre effort pour se protéger d’eux.

La Calamité ne s’arrêtera pas. Mais l’homme n’abandonnera pas non plus.

J’en ai ma claque de cette putain d’intervention ! Comment je sauve le cul de ces iwajins si on me sépare d’eux ! Merde alors ! Mais qu’est-ce qu’elle faut cette mignonne, là ? Elle se jette sur le dindon ?! Je suis torse-nul, viens plutôt vers moi non ?! Bordel, faut que j’aille protéger la belle et la bête maintenant !

Le Gladiateur concentre sa force dans ses jambes et file rapidement vers l’invocation et la genin. Arrivée vers eux, il observe la lave, venant à la fois des cieux et du sol. Sans hésiter, il fait appel à la Terre, invoquant une sphère autour d’eux, venant les protéger de toute part.

« Ma jolie, tu m’en dois une maintenant, ok ? Accroche-toi bien à moi maintenant, je te protégerai. Toi, le plumé, tu as de la chance qu’elle était avec toi. J’aurais préféré te laisser rôtir… Mais bon, tu sembles utile, alors continue de l’être, mais arrête de me faire chier. »

Bien qu’il soit toujours vexé par le tacle subi plus tôt, le soldat reconnaît l’utilité de l’invocation. Il aurait lui-même fait appel à ses amis s’il avait pu, mais dans la situation, il n’est pas sûr de leur valeur dans ce combat. Il doute même encore de sa présence, pour le moment faible, sans avoir d’action pouvant servir de spectacle à ses performances. Il n’a même pas utilisé encore sa fameuse lance, ne pouvant pas manier à la fois son pouvoir et invoquer des défenses. Tout cela le frustre.

Rentré à la maison, j’aurais bien besoin de tirer des coups moi…

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13241-hada-susumu-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t13468-hada-susumu https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

01. Unité Sud Empty
Jeu 29 Déc 2022 - 16:11
Les ninjas attaquent à l’unisson une nouvelle fois pour distraire le démon dans l’idée de s’échapper de la barrière divine. Mais voilà que ce monstre aussi gros que imposant dévoile une possibilité aussi à se montrer pour le moins futé et surtout agile avec ce bond de plusieurs dizaines de mètres. Son atterrissage suffit à créer des brisures au sol, l'écartant contre son gré de ses divers alliés protecteurs, l’obligeant à se rabattre sur le dindon de la farce. Par ailleurs, en parlant de lui, ses yeux purent distinctement voir le shuriken fuma imbibé d’électricité en direction du volatile, typique du style de Daiki. Un bond en avant, et en quelques instant celle-ci s’était alors retrouvée devant la dinde alors qu’une gerbe de ses cheveux de ses cheveux d’ors vint à faire barrage contre ce shuriken fuma. La rotation avait été en grande partie freinée par cette parade, mais la lenteur de ses gestes manquera d’effleurer l’épaule de la demoiselle, lui arrachant un morceau de chair.

{ - Tch… Je garde ça dans un coin de ma tête… }

Daiki allait avoir de ses nouvelles quand elle lui rendra son joujou. Mais encore faut-il que la blonde survive à tout cela. Le temps presse qui plus est. Les colonnes de laves tombent tandis que Yonbi pour ne pas aider crache de la lave depuis sa bouche. En même temps, le Teitokujin s’ajoute. Pourquoi faut-il que Kaname se coltine le plus lourdaud du groupe. Au moins, il semblait tout aussi doué de la terre que les autres.

- Ouai ouai… On est loin d’en avoir fini avec ça néanmoins ! Allez Glouba, montre-nous de quel plumage tu es ! … WO WO WO !

Elle était alors montée sur la bête, découvrant pour la première fois les hauts voltiges que pouvait être capable une invocation. Forcément, cela ne manque pas de la mettre dans tous ses états. Si elle savait que ce genre de chose se produirait, la genin aurait pris des cours de voltiges. Mais pour l’heure, la blonde doit plutôt se concentrer sur la suite du récit, car loin d’être de tout repos.

Resumé :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703
Dieu Singe
Dieu Singe

01. Unité Sud Empty
Ven 30 Déc 2022 - 21:31
Ô combien fut remarquable la défense iwajine, et notamment celle du front Ouest accablée par la fureur des poings du Dieu Singe. Déversant toute sa colère dans une seule frappe monumentale, Yonbi fit trembler votre monde : mais qu’à cela ne tienne, vous trouvâtes in extremis un subterfuge des plus habiles pour tromper l’exclamation grossière de la puissance du primate éruptant. En vous laissant avaler par une terre meurtrie, vous vous dérobâtes à l’assaut dantesque du monstre à quatre queues et le laissâtes ainsi dévaster les fondements mêmes de la couche terrestre sans vous soucier de l’accablement de ses poings de géant. La foudre crépita sous la surface, et vous vous en sortîtes… vivants.

Même les séismes déchaînés ne vous arrêtèrent pas. Ni eux, ni la pluie de lave, ni l’inondation magmatique qui vous menaçaient sans arrêt ; comme s’il était échu que les hommes devaient l’emporter, coûte que coûte, et que le destin avait tissé quelque chose pour eux. Alors les Dieux, lésés, avaient encore toutes les bonnes raisons de vouloir se retourner contre vous : c’est comme si à chaque fois toute l’infortune du monde les accablait. Quel était donc que ce sort infâme ? Cette fatalité assénée aux monstres sacrés ? Cette sanction répétitive incarnée au travers de l’humanité ?

Quel avenir se jouait là, tandis que les hommes continuaient de confronter le Dieu Singe dans le paysage d’une bataille apocalyptique ?

La douleur rattrapa l’esprit de Yonbi perdu dans ses lamentations : le tendon de son autre pied venait d’être perforé par quelque chose qui venait du sol. Il eut le temps de baisser la tête et de voir cette ombre étendue à ses pieds, sous le liquide ruisselant de son ichor qui commençait à inonder le sol. Sa tête s’inclinant exposa encore un peu plus sa nuque déjà convoitée par le Hyûga du groupe des Parias : une occasion que Kisuke ne manqua pas de saisir en incantant son serpent maudit pour se préparer à porter le coup fatal. Et puis soudain, dare-dare, une nouvelle douleur accabla la créature : quelque chose de fusant, composé d’air, vint perforer son épaule et son sang éclaboussa toute l’Unité Ouest.
Quand il redressa la tête pour constater votre acharnement à lui nuire, il découvrit la gueule géante du kuchiyose reptilien qui lui fondît dessus. Au sein de l’Unité Nord, le Nara lutta pour tenter de le retenir : mais comment immobiliser cette chose herculéenne et sa puissance hors de toute normalité ? Tout juste Aizen parvint-il à le ralentir tandis que le monstre sacré se lançait dans une série de parades extraordinaires pour contrecarrer la poursuite sanguinaire du serpent invoqué. Des frappes du plat de la main brisèrent sa trajectoire et son assaut pourtant unidirectionnel, et chaque fois ses larges mains expulsèrent des paumes géantes de lave qui fondirent sur les différentes unités, mais le serpent continua de l’assiéger avec une telle virulence que ses pieds tracèrent deux larges sillons dans le sol tandis qu’il était repoussé malgré lui.
Pour finalement presque revenir au centre de la bataille avant d’être accueilli par un formidable flash lumineux.

Un shuriken composé de foudre traça au cœur du dôme lumineux et disparût dans ce dernier : ce fut comme si le temps s’était suspendu. Vos paupières et vos iris durent se rétrécir pour pouvoir continuer d’observer le déroulement de cette fascinante guerre contre le Dieu de la Lave, mais vous ne distinguâtes rien de ce qui se déroulait sous la cloche verdoyante incantée par l’art d’un de vos alliés à l’origine de cette lumière nouvelle : Hayai C.Taishi. Le corps tout entier du Dieu Singe fut avalé par le dôme aveuglant et alors plus aucune information à son sujet ne vous fut accessible, sinon cette vision brève et glaçante d’une comète chutant sur lui.

A l’Est, vos sens se gâtèrent.

Résumé:

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Les Renégats
Les Renégats

01. Unité Sud Empty
Sam 31 Déc 2022 - 12:43
Vous vîtes la comète s’enfoncer dans le dôme de lumière, probablement pour broyer le Dieu Singe. La façon dont le météore de Yanosa pénétra dans la sphère verdâtre ne laissa aucun doute sur la capacité de ce dernier à toucher sa cible : il était si large et colossal qu’il pouvait presque disputer le périmètre de cette cloche et tant que le monstre n’en sortait pas, il était largement prévisible qu’il accuse le choc.
Et puis, soudain, vous vîtes la comète remonter. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le météore commença à faire le trajet inverse à sa chute : Yonbi le soulevait.
Cela ne dura qu’un temps. Un bref instant où vous songeâtes que rien ne pouvait arrêter le Dieu Singe, pas même une comète s’écrasant sur lui en faisant gronder l’air autour d’elle.
Ce fut avant qu’elle ne redescende à nouveau. Nara Aizen, au Nord, pût sentir le Dieu faillir depuis les ombres de son sort. Peut-être à cause de ses blessures. Peut-être à cause de la Barrière Divine. Peut-être à cause de la conjugaison de ces deux éléments.
Hayai C.Taishi, quant à lui, assista secrètement à toute une scène épique où le Dieu Singe luttait encore avec la force du désespoir.

Et puis soudain, quelque chose se passa en direction du Sud-Est. Ce même endroit que vous aviez tenté d’interdire à Yonbi, et que la Veuve Blanche surplombait de son immensité pâle. Depuis le début de cet affrontement et à partir de vos premières tentatives pour dresser le Kinjutsu de la Barrière Divine, un héron posé sur la tête de la sculpture n’avait pas loupé une miette du combat. Il avait observé avec intérêt les assauts du Dieu Singe et les répliques que vous lui adressâtes. Il était resté là, patient, à attendre son heure. Il avait même affronté la pluie de lave et encaissé la vague de chaleur suffocante projetée par Yonbi, mais il était resté. Vous n’y fîtes pas attention, au départ, et ce en dépit du déploiement de vos sens. Simplement parce qu’il paraissait quelconque, comme une pièce du décor perdue dans le paysage sinistre du Dieu Singe, un détail insignifiant noyé par le tumulte qui saccageait le Cirque de la Veuve Blanche.
Qui aurait pu croire qu’un Patriarche s’était invité aux hostilités ?

C’est à l’Est que vos sens vous mirent tout à coup en alerte. Le bec de l’oiseau grattait quelque chose sur la sculpture… ou plutôt, traçait quelque chose. Au sommet du monument glacé, il inscrivit ainsi un large symbole au cœur même de la froide contemplatrice à l’aide de ses serres et de son long bec. Quand enfin il eut fini de graver son œuvre, il ouvrît son museau longiforme…

… et prononça ces mots :

« Kinjutsu : Kuchiyose Kenin, Invocation des Compagnons ! Le Pacte des Renégats ! »

Alors tandis que tous regardèrent la cloche lumineuse enfermant le Dieu Singe il posa la patte sur son traçage. Derechef une tornade de plumes naquit et projeta autour d’elle plusieurs silhouettes toutes bardées de métal.
Cinq hommes masqués se dressèrent autour d’elle après avoir été rejetées par l’invocation.
A l’Est, vous entendîtes tout cela, ainsi que les mots cabalistiques qui suivirent.

« C’est ici que leur histoire s’achève. »

Certains parmi vous en avaient déjà entendu parler, mais pour la plupart c’était peut-être encore un mystère. Le pacte qui reliait autrefois l’humanité à leurs compagnons de l’autre monde n’était à l’origine pas à sens unique, et Glouba pouvait en témoigner pour avoir côtoyé de près un autre Patriarche. Ainsi, ce que vous pouviez tout à fait prévoir pour votre guerre contre Sakaze Tôsen pouvait se retourner contre vous : l’invocation des hommes par les kuchiyose.

Pour une fois dans l’histoire, les samouraïs vous devancèrent. A votre grand dam, ils se révélèrent au pire moment possible, tout pénétrés d’un savoir et d’une maîtrise que seuls les Gardiens étaient censés posséder… alors comment ? Comment les samouraïs avaient pu maîtriser cet arcane oublié ?

Ils ne vous laissèrent pas le temps de le comprendre. Ils se séparèrent, et les assauts se mirent à pleuvoir sur vos unités respectives.


Unité Sud



01. Unité Sud T5ae 01. Unité Sud Njjl

« Livrez-nous le Dieu Singe et nous épargnerons votre peuple. »

Le premier samouraï ne vous attaqua pas. Après avoir fondu sur votre position, il se tint droit en vous fixant avec une main reposant sur le pommeau de sa lame. Il portait une armure décorée d’étoffes violacées, et ses longs cheveux noirs tombaient sur ses épaules. Chez celui-ci vous ne vîtes aucune sorte d’hostilité sinon cette main parée à toute éventualité. Quels sombres secrets étaient dissimulés derrière le masque qui voilait la moitié de son visage ?
Le deuxième en revanche n’attendît pas qu’on l’invite. Après avoir atterri, il dégaina puis expédia deux croissants de chakra en direction de deux d’entre vous, à savoir ceux qui maintenaient les Kinjutsu. Au regard de l’intensité de ces techniques, trop modérées pour être mortelles, vous comprîtes que le second samouraï ne cherchait pas à vous tuer, mais bel et bien à vous empêcher de poursuivre les Kinjutsu. Une cicatrice lui barrait l’œil gauche, et son armure aux plaques carmines projetait des reflets rougeoyants.

Ils ne firent rien d’autre, attendant de connaître votre réponse.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

01. Unité Sud Empty
Dim 1 Jan 2023 - 18:25

___________________________________________

Calamité - Apparition de Yonbi - Unité Sud
___________________________________________

Aimi fut rassurée de savoir que tout le monde s’était sorti presque indemne de ces attaques diluviennes. Seulement Honorï n’avait malheureusement pas eu cette chance, ainsi que le fessier de Glouba. Ce fut toutefois Taishi qui surprit le plus la rubiconde alors qu’il venait d’envoyer sur Yonbi une sphère de lumière si forte et intense qu’elle fut presque aveuglée dans un premier temps. Plissant les yeux pour mieux s’habituer à cette source nouvelle, elle ne pouvait s’empêcher de jurer auprès de son compagnon.

« Merde ! Taishi ! J’espère que tu sais ce que tu fais !»

Elle était obligée de lui faire confiance et de se concentrer sur sa propre technique. Seulement, c’était sans compter sur la calamité qui ne comptait pas se laisser faire et qui avait envoyé sur chaque groupe une sorte de paume de lave qui allait les faucher s’ils ne faisaient rien. Medyusa prit l’initiative de créer un dôme autour du groupe, rejoint par Kaname et Susumu qui avaient été protégés sur le dindon. Cette protection les protégea d’ailleurs de la technique de zone de l’Hayai quelques instants, avant de se faire frapper férocement par la parade de Yonbi. Le dôme trembla, commença à céder sous le poids de la masse volcanique, mais protégea suffisamment le groupe.

À l’orée de la crique, à l’est de leurs groupes, quelque chose se passait. Malheureusement trop occupé à se protéger de Yonbi, chacun ne pouvait que constater la démonstration surprenante de ce héron ou en tout cas, de ce qu’il se passa près de lui. La tempête de plumes virevoltants, les ombres qui en sortirent, comme par magie.


« Taishi ! Est-ce que tu as vu ce que j’ai vu ??? Nous sommes attaqués ! »

Déclara-t-elle en voyant deux silhouettes fondre sur eux, tandis que les autres étaient encerclés aussi. Leurs armures se reflétaient grâce à la lumière verdoyante de Taishi et faisaient ressortir leur appartenance. Aimi ne put cacher sa surprise en voyant de tels accoutrements en ces lieux et commençaient à faire le lien. Cependant, elle ne comprenait pas comment ils pouvaient avoir à leur côté, ce qui semblait être un patriarche. En effet, les explications données durant le sommet se rapprochaient au mieux de ce qu’elle venait de voir.

C’était vraiment le pire moment pour se faire surprendre comme des débutants. Et pour couronner le temps, le premier samouraï se contenta de prendre la parole, se mettant sur ses gardes. Il leur demanda tout simplement de leur livrer Yonbi, les menaçant par la même occasion s’ils ne le faisaient pas. La rubiconde avait envie de rire. Contrairement au premier, le deuxième samouraï lui n’avait pas la patience d’attendre une réponse de leur part et attaqua à deux reprises. Visant les deux kunoichis qui maintenaient le kinjutsu.

Grâce à l’intervention de Susumu pour sa part et de Kaname pour Medyusa, ces croissants de chakra furent repoussés sans difficultés. Mais ce n’était pas surprenant si leur but n’était pas de les tuer. La doucereuse lança un regard reconnaissant envers le teikokujin afin de le remercier.


« Et comment comptez-vous le maîtriser si vous nous empêchez de contenir sa puissance ? Mais soit, il est derrière vous, si c’est ce qui vous intéresse. Par contre… Ne comptez pas sur nous pour réduire tous nos efforts à néant !!!»

Déclara-t-elle à haute voix avec détermination, s’étant avancé d’un pas avant de lâcher quelques secondes son maintien et de concentrer une quantité de chakra astronomique dans son poing. Le pilier avait fini par s’affaisser et à les ramener à la terre ferme, ce qui lui permettait de pouvoir agir sur le sol devant elle.

Elle brandit le bras vers le haut et avec la force de tous les iwajins, elle frappa devant elle. La poussière se souleva jusqu’aux deux samouraïs avant de leur faire ressentir une onde de choc intense mais pas dangereuse. Ce fut dans la seconde qui suivit, qu’il pouvait sentir le sol trembler jusqu’à leur pied si fortement qu’il ne pouvait s’en être déstabilisé. Cela créerait une ouverture pour ses camarades s'ils souhaitaient faire un combo avec elle. La Chiwa était énervée, elle en avait marre de voir des hommes se comporter avec aussi peu d’honneur. Il était temps de leur faire comprendre que ce n’étaient pas eux qui allaient décider de quoi que ce soit.

Quant à Aimi, elle recula alors et se positionna près de Taishi, qui la protégerait coûte que coûte si c’était nécessaire. Après tout, elle n’oubliait pas qu’elle devait maintenir le scellement jusqu’à la fin et que des samouraïs pouvaient facilement attaquer au corps-à-corps. Ce fut une fois placée d'ailleurs, qu'elle se concentra pour aspirer l'essence de Yonbi vers la faux. En effet, la fin du scellement arrivait et il fallait procéder par la dernière étape. Dans quelques minutes, le destin de chaque présence sur la Crique de la Veuve Blanche serait scellé.


« Préparez-vous à les voir charger sur nous. Ce sont des samouraïs de Tetsu.»

Spoiler:


_________________
01. Unité Sud Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. TaishiEn ligne

01. Unité Sud Empty
Mar 3 Jan 2023 - 11:46
*FLASH-BACK*

L’Hayai enchaîna les mudras alors que l’air autour d’eux se chargeait de courant statique, une aura verte entourant Taishi avant de projeter d’un bruit sec une multitude d’éclairs verdâtres de grande taille sur le dieu Singe. En temps normal, une technique dévastatrice...

Mais Taishi savait pertinemment que son attaque serait insuffisante pour même blesser ce monstre. Cela dit, avec un peu de chance, et l’aide de Shuhei peut-être, elle serait suffisante pour que Yonbi focalise son attention sur lui, sur eux, et ainsi donner quelques instants de répits aux autres équipes. Il suffisait de survivre jusqu’au scellement.

Et. si Yanosa était toujours en vie… Lui donner une étincelle d’opportunité.

Iwa lui avait donné jadis.

Et c’était à son tour désormais.

Pour iwa.

***

La voix d’Aimi le tira de la rêverie, son regard émeraude devant sa propre création, un univers d’un feu vert qui s’était déployé sous ses yeux. Elle espérait qu’il savait ce qu’il faisait. L’Hayai la regarda un instant, ce rubis magnifique au milieu de la dévastation, sans rien répondre sinon un léger mouvement de tête, avant de reporter son attention vers Yonbi. Le groupe se rassemblait autour d’eux avec Glouba qui déposait une désirable et un indésirable, alors que la bête démoniaque avait projeté des paumes de lave dans le désespoir de sa débandade avec un serpent géant qui ne pouvait qu’appartenir à un des « parias », une tentative directe de tuer le démon avant son scellement. La réelle interférence avait débuté. Et alors que tous se massaient pour profiter de la protection offerte par l’Étrangère, l’Hayai lui observait avec attention chaque détail, ceux qui n’étaient que torrents de lumière pour les autres. Sa voix fut distraite, alors qu’une main faisait des mudras et l’autre plongeait dans la sacoche à sa taille.

« Ne regardez pas la lumière. »

Celle-ci semblait s’affaiblir, puisqu’il avait volontairement mis fin à sa technique. Le globe allait se dissiper dans les prochains instants.

Quelqu’un avait généré une masse de pierre si gigantesque qu’elle en rivalisait la taille du démon lui-même. Taishi ne connaissait qu’une personne capable d’un tel exploit. La météorite s’était échouée sur la position du singe, pénétrant dans le dôme de lumière. L’attaque n’était pas rapide, si bien qu’elle assombrissait partiellement le ciel une fois dans le dôme lumineux. C’était insuffisant toutefois pour que Yonbi puisse se soustraire aux effets de la technique : la rétine de ce dernier est trop irritée et même avec ce répit partiel, il demeure aveugle face à la chute du météore. Il semblait également des plus léthargiques, comme si chacun de ses gestes pesaient des tonnes supplémentaires. Taishi portait son attention au sol, remarquait que les ombres ne réagissaient pas à la lumière comme elle aurait dû le faire. Il avait déjà vu ce genre de technique, à Kumo, contre Nara Aizen. Était-il ici ? Le samurai avait-il enfin trouvé son heure de gloire ?

Taishi observa le dieu sentir la comète percuter son épiderme et, pour avoir focalisé son attention sur d’autres sens, Yonbi semble deviner la nature du danger. Il attrape la comète, à bout de force… puis se relève progressivement, spectaculaire, ruisselant de sang, ses veines gonflées, ses muscles tétanisés par l'effort. Il lutte contre le poids du globe et contre la manipulation des ombres, contre la douleur qui fustige son épaule, sa jambe gauche toute entière et le tendon de sa jambe droite ; mais il lutte aussi contre le poison, contre la fatigue, contre la barrière qui l’affaiblit, contre l’évidence qu’il est pris au piège. Malgré son boost de force, cela ne suffit pas : ses espoirs sont vains. Son corps s’écroule d’impuissance et le globe broie progressivement sa cage thoracique tandis qu'il tente de le maintenir. Pour en rajouter, un autre shuriken géant venait voler et laisser une longue coupure sur la gorge de la bête en se fichant dedans, grotesque bijou de douleur. Ce n’était pas la jugulaire, mais ça restait une grave blessure, une autre qui s’ajoutait à la liste. À ce rythme… À ce rythme Yonbi n’allait pas survivre.


Taishi avait gagné du temps en empêchant les offensives de s’empiler, mais à moins d’intervenir directement… Que pouvait-il faire ? Ou étais-ce là la question ? La vraie était peut-être plus simple : était-il capable de faire le nécessaire ?

La lave dévorait leur abri de secours alors qu’un petit dindon surgissait dans sa main, devenant progressivement transparent puis invisible. Taishi débutait d'autres mudras immédiatement pour créer une série de lames de lumière qui allaient également devenir invisibles.

« Yonbi agonise. La lune l’écrase. »

Mais peu de temps pour en dire plus alors qu’un phénomène des plus étranges prenait place. Un instant, rien, plus le suivant… Ces deux hommes. Aimi semblait aussi éberluée que lui. Elle se rappelait d’un moment similaire, lui aussi. Mais c’était différent, cette fois.

« Glouba ? »

Le dindon de chair et d’os était fixe, pratiquement immobile, son casque rivé sur les deux intrus et l’autre oiseau, au long bec et corps élancé.

« Ouais. Invocation inversée. »

L’Hayai souffla du nez. Des pactisants patriarches.

« Les dindons ne sont pas les seuls à posséder ce secret. Les hérons sont juste des *******. »


C’était ainsi. L’Hayai avait voulu utiliser cette arme pour surprendre le Chapelier, sceller son destin. Et elle était déjà en jeu dans ce monde. Ce supposé secret était déjà des murmures, déjà réalité. Déjà une partie d’un plan qui visait à leur dérober le démon, avant même qu’il soit scellé.

« … »

L’Hayai ignorait royalement les deux nouveaux venus en se retournant vers Yonbi, faisant confiance à l’équipe pour les occuper. Ses pensées divergèrent...
*FLASHBACK*

Il cligna des yeux.

Le bleu du ciel fit place aux encres du feu qui ravageait un village en perdition. Il ne comprit pas toute suite, comme si son cerveau malmené avait du mal à le ramener là où il devait être, du moins selon son destin, au final.

Sa mémoire lui renvoya des images diffuses, déconstruites. L’Immense effigie de Glouba qui les amenaient vers le ciel. Le choc titanesque du bras de la créature divine alors qu’ils tombaient. Les éclairs verts qui quittaient son corps pour la distraire.

Puis des mots imprimés à même son cérébrum, d’une voix qu’il était l’un des rares à connaître. En quelques secondes, les intentions de l’Homme au Chapeau pulsèrent dans son crâne. Il se surprit à en rester muet, comme vide. Il aurait dû être frustré de voir le Chapelier utiliser le massacre de Yugure, le massacre de son peuple, pour justifier ses intentions. Il aurait dû rire de dépit face à des motivations ultimement et tristement naïves.

Mais il se surprit à regarder sa main relevée. Il aurait pu ressentir bien des choses. Mais à cet instant, il aurait tout donné pour retrouver le bleu du ciel, l’herbe du parc. Et Sanadare.

Une toux mêlée de sang le secoua. Une douleur sourde, massive dans ses jambes commençait à se réveiller, comme si elle avait enfin trouvé le moyen de rejoindre son système nerveux. Il passa une main à ses lèvres pour recueillir du sang, avant de la poser contre le sol.

***

Les yeux verts de Taishi se portèrent vers le démon alors que le Globe se crevait, des éclats verts qui transperçaient sa figure, relâchées. La silhouette de Yonbi redevenait visible. Loin

* Pour tout ce que tu as fait, tu mérites de mourir, Yonbi. *

Il souffla.

*Et tu mérites de mourir sans même voir ta mort venir, Yonbi. Dans les ténèbres de tes yeux envahis par la folie. Tu ne mérites pas d’être une arme, même pas d’être impuissant sous les mains de ceux qui t’utiliseraient à bon ou mauvais escients. Une arme gorgée du sang des habitants de ce pays, comme jadis je l’ai fait avec celui de mon propre peuple. Un outil de vengeance. *

Il relevait la main, un mudra différent alors que le chakra pulsait violemment.

*Tu as raison, mon frère. Yonbi doit apprendre que les humains ne sont pas sa proie. Il doit apprendre sa place dans ce monde. Que sa puissance est une responsabilité. Que l’humain est peut-être génocide mais qu’il est également un choix. Un choix assumé vers notre propre destruction, mais le nôtre. *


Il inspirait, lentement.

*Mais… Ce que je pense n’a plus d’importance. C’est le prix et la gloire d’appartenir à un village, à une famille. J’ai juré sur mon honneur, Yanosa, mais tu sais comme moi que j’en n’en n’ai jamais vraiment eu. J’ai survécu en jouant hors des règles. Je suis encore moi-même. Et ainsi, le destin va décider le sort de ce démon. Pas toi, pas moi. Pas ces intrus. Il va décider sa propre pénitence. *

La lumière qui se dissipait autour de Yonbi exposait ainsi son corps, la comète et tout le reste… Le petit dindon s'éloignait en se dandinant avec de prendre un envol maladroit. Les lames invisibles se projetèrent des phalanges de Taishi, visant l'individu qui semblait l'origine de la comète, loin au-dessus du démon. Impossible de savoir avec certitude qui c'était. Ça ne changeait rien au final.

Un souvenir l'emplit.
*FLASHBACK*


Mais pas un instant après que l’Oterashi lui adressait la parole, et l’Hayai balayait la poussière et sueur sur son front en lui jetant un regard perplexe. Mais de quoi parlait-il ? Quel risque ? Au final, l’Éclair Vert le regarda partir en étant stoïque, mais n’essaya pas de l’arrêter. Si Taishi n’était pas certain des plans de Yanosa, il connaissait que trop bien ce désir de tailler son propre chemin. L’Éclair Vert avait vécu sa vie de cette manière, après tout. Son regard le suivit des yeux, sa voix plus basse.

"Bonne chance, Yanosa."
***

« Bonne chance, Yanosa. »

Taishi relâcha son chakra dans sa main gauche.

Et au-dessus de cette comète, une petite créature ailée avait surfée les vagues de lumière du globe telle une étoile mourante pour s'arrêter en repliant ses ailes.

Les lames frappaient, et...

"Glouglou ?"


« Kai. »

Le dindon explosa dans une déflagration titanesque entrecoupée d'un éclat de lumière verte. Celui-ci avait été placé de manière à voir sa charge dirigée de manière maximale sur la lune. Les extrémités du singe n’allaient pas échapper à l’explosion totalement, mais son torse et sa tête serait normalement épargnés.

Si les parias allaient agir de l'extérieur, ce serait aux shinobis en présence de les arrêter.

Pour sa part, tout ce qui était ou allait entrer dans l’espace de Yonbi dans les prochains instants allait ainsi subir l’Éclair Vert, et sa colère.

Quant à Yonbi, c’était à lui de décider de vivre ou mourir. De céder au scellement ou de trépasser.

À lui de choisir sa fin.
Spoiler:

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
01. Unité Sud 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

01. Unité Sud Empty
Mar 3 Jan 2023 - 15:54




unité Sud


La lumière créée par Taishi est vraiment aveuglante et dérangeante. Cependant, Medyusa reste concentré pour maintenir le Kinjutsu et Yonbi semble subir de son côté, cela dit, rien n’est encore perdu. La bataille fait peut-être rage, mais la Gôgon a l’impression qu’il y a encore de l’espoir pour les Iwajins et leur soutien. La Gôgon voit un peu mal, mais il est difficile de ne pas remarquer une attaque venant dans leur direction et qui semble très problématique pour eux. Taishi et Aimi sont toujours à ses côtés, mais apparemment, Glouba les a rejoints avec d’autres personnes. Med doit tout faire pour les protéger afin de permettre à Taishi, Susumu, Kaname et aux invocations d’économiser aussi du chakra. Réalisant des mûdra, la blonde parvient à former un dôme afin de se protéger de la paume de lave s’abattant sur eux et de recouvrer mieux la vue en étant hors de portée de la sphère de lumière de l’Hayai. La Yasei reprend aussitôt le mûdra du Kinjutsu afin de ne rien lâcher avec la barrière. En espérant que ça se passe plutôt bien dans les autres unités. Taishi semble préparer quelque chose, mais elle le laisse faire afin de rester concentrer. À la suite de l’attaque, le dôme tombe en ruine, donnant une vue sur l’ensemble de la bataille. Les yeux de la Gôgon lui piquent encore un peu, mais avec le temps, ça passera.

Il semblerait qu’il y ait d’autres invités et qui ne semblent pas être là pour aider les Iwajins à sceller Yonbi. Quelle poisse, Med ne savait pas que Tsuchi avait des ennemis capables de venir les attaquer dans un moment pareil. Pour sa part, elle a eu de la chance que Kaname soit venue lui sauver la mise. Bien sûr, elle aurait pu encaisser l’assaut, mais il aurait été compliqué de se soigner à cause du maintien du Kinjutsu. La Genin fait du bon boulot, qu’elle continue ainsi et plus tard, ces efforts paieront. En tout cas, ils ressemblent à des samouraïs, mais difficile de savoir ce qui leur réserve réellement. Ces types veulent Yonbi et ce Héron est plutôt grand et capable d’invoquer des humains ? C’est nouveau ça, elle n’était pas au courant d’un tel processus. Aimi semble chercher à les calmer avec une attaque puissante en Iroujutsu pour les déstabiliser afin d’éviter qu’ils puissent agir librement. Cela permet à Taishi de se concentrer sur Yonbi tandis que Susumu et Kaname puissent mieux s’organiser pour défendre Med et Aimi. La Gôgon sourit à une Kaname bien concentrée et lui adresse la parole. « Kaname-san. Je suis plutôt fière d’avoir rencontré une genin avec tant de potentiel. Je suis honorée que tu me protèges, dès que l’utilisation du Kinjutsu ne sera plus utile, tu pourras te reposer. Tu fais de l’excellent travail dans un tel affrontement, tu m’impressionnes. Iwa regorge d’excellent ninja comme toi, Aimi a de la chance de savoir que la nouvelle génération peut briller dans un tel moment. » Dit-elle souriante et reste concentrer sur Yonbi pour maintenir la barrière divine.



Résumé
Santé : RAS, malgré la chaleur et l’intensité du combat. + Légère gêne aux yeux (irritation oculaire)
Chakra : 4C / 1B / 5A

Résumé du tour :
- Medyusa utilise Doton - Kekkai Dorôdômu (A) qui permet de créer un dôme de roche assez pour protéger elle, Taishi, Aimi, Kaname, Susumu et Glouba, après que tout le monde soit regrouper.

- Medyûsa maintient à nouveau Kinjutsu - Barrière Divine (A) dès que le dôme est formé. Elle reste concentrer et patiente.

- Dès que le dôme est détruit, elle reste focaliser sur Yonbi jusqu'à l'arrivée des Renégats, mais elle est protégée par Kaname dont elle exprime sa joie de l'avoir à ses côtés et lui donne du courage.

équipements utilisés :



Techniques utilisées :





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Hada Susumu
Hada Susumu

01. Unité Sud Empty
Mar 3 Jan 2023 - 22:31
Le soldat n’est guère motivé. Il a l’impression d’être une garde rapprochée, devant veiller à la sécurité des personnes plus influentes et importantes que lui. Il avait essayé d’attirer l’attention, de par son arrivée surprise par les airs, ou encore son demi strip-tease. Il ne peut malheureusement pas lutter face à l’homme au côté de la Tsuchikage, voire même l’invocation à plumes. La genin avait préféré sauter dans les bras de cet animal plutôt que les bras musclés du lancier. Du moins, si on peut parler de lancier, puisqu’il n’a encore rien démontré de ses talents Ikokujutsu, lançant simplement quelques protections de temps en temps. Est-ce là toute la valeur d’un Gladiateur, ayant passée des années à maîtriser une arme unique ? On pouvait également remettre en question sa personne, car même si dans la hiérarchie, il n’est qu’un soldat parmi tant d’autres, son nom n’est pas inconnu à Hi no Kuni. Quelle image va-t-il laisser à ce pays, quémandant des héros pour les soutenir face à la Calamité ? Son vrai visage se dévoile enfin. Un baratineur, qui sait manier mieux les mots que les techniques. Un vulgaire coureur de jupon, profitant surtout de sa superbe condition athlétique pour vivre ses fantasmes sexuels. Il ne manquerait plus qu’on découvre son attitude lâche, le voyant fuir à l’horizon, pendant que le combat continue et que tous s’en sortent tout aussi bien. Il pourrait tout perdre. Je souhaite qu’il perde tout…

Argh ! Mes yeux putain… Bon, au moins je ne vois plus la sale face de ce monstre. J’espère qu’il ne me voit plus aussi… Mais attend… Ça veut dire que personne me voit quasiment… Je pourrais en profiter pour me faire la malle. Après tout, ils n’ont pas besoin de moi ces mecs. Puis l’autre singe peut péter encore un plomb à tout moment et faire pleuvoir sa lave encore. J’en ai ras de cul de ses douches chaudes, j’ai l’impression de faire que me cacher de ses attaques. Tous les autres lui trouent le cul presque, moi j’attends comme un con sous un dôme à chaque fois. Je voudrais tellement lui planter ma lance, il verrait que ce n’est pas qu’un vulgaire cure-dent ce maudit Dieu. Pfff… Pourquoi je me suis lancé dans ce merdier… On est une armée, mais on a tellement peu de personne qu’on envoie ce qui nous tombe sous la main, dont moi, le mec qui voudrait tellement être pénard chez lui. Si après ça, je n’ai pas d’augmentation ou une prime, je hurle sur l’administration. J’attends même une petite récompense de la part d’Iwa. Toujours un mercenaire dans l’âme, non mais oh.

Cette personne est toujours accrochée au dindon, revenant auprès du reste du groupe depuis les airs, avec la jeune kunoïchi également. Ils finissent par atterrir, la lave ayant été bu enfin par le sol si dévasté par de multiple brèches. L’équipe s’en sort bien, sans trop de blessures à l’aide des diverses défenses mise en place. Rien n’est pourtant encore joué, car le Dieu est toujours là, ni sceller, ni mort. Tout va se jouer dans les prochains instants, qui diront qui sont les vainqueurs et les perdants, sachant que les enjeux sont nombreux…

Le monstre continue son acharnement, envoyant pour la énième fois, son liquide prêt à liquéfier des corps. Encore une fois, la situation est gérée à l’aide d’un dôme allié, protégeant chacune des personnes présentes. Tous peuvent alors sentir la puissance du Divin diminuer, par cette contre-attaque si faible, par la présence plus réservé, faisant redescendre la température. Tout semble bien se dérouler. Tout semble si bien ce dérouler, qu’un autre groupe finit par se montrer… Si la vue revient petit à petit, l’ouïe de tous peut entendre la technique employée par ces nouveaux arrivants. Une technique ancestrale, invoquant à l’inverse de l’habitude, des hommes, se déployant sur diverses équipes. Ils ont conscience du timing, sûrement prémédité. Un instant aussi important pour réduire Yonbi... Il le guettait, souhaitant récupérer la Divinité, allant même jusqu’à en faire la demande auprès de celle qui est si proche de son objectif pour le sceller. Les problèmes ne s’arrêtent pas…

« Putain mais c’est incroyable ça ! Vous êtes quand même de sacrées salopes, vous les gars. Vous arrivez à la fin de la bataille et demandez la récompense ? Puis, vos armes-là, ça veut dire que vous êtes des samouraïs ? Déjà que je vous déteste, mais vous êtes encore plus pisseuses que ce que je croyais. »

Le soldat s’énerve, ses plombs ayant sauté, à cause du cumul d’émotions et d’actions se produisant en si peu de temps. Les croissants de chakra arrivent, venant viser les deux demoiselles en charge de sceller et contenir la bête. Il réalise des signes et fait surgir du sol un mur assez large et épais, contenant les deux attaques, avant de disparaître. De derrière, la lance apparaît, enfin. Le Gladiateur s'y met.

« Ok, je ne peux pas me faire le singe, alors je vais au moins essayer de jouer avec vous. »

Il lance alors une première offensive, agrandissant rapidement sa lance pour atteindre le rougeoyant et lui rendre la monnaie de sa pièce. Il enchaîne ensuite sur une attaque en trois coups sur le plus amical, cherchant à l’atteindre de loin aussi. Bien que la défense ne lui plaît plus, il se doit toujours remplir son rôle auprès de ses alliés en restant proche d’eux, l’ayant promis. Finalement, cet homme a au moins une parole.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13241-hada-susumu-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t13468-hada-susumu https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kogumi Kaname
Kogumi Kaname

01. Unité Sud Empty
Mer 4 Jan 2023 - 0:30
Le danger est une nouvelle fois écarté bien que cela sera non pas sans une blessure pour le moment superficielle. Cette lumière aveuglante sera une nouvelle agression. Heureusement qu’il avait prévenu qu’il allait invoquer un micro soleil à la dernière seconde, n’en subissant qu’une brève irritation comme la plupart de ses alliés. Ce ne sera certainement jamais pire que ce que prenait actuellement Yonbi, qui lui avait littéralement une MÉTÉORITE qui l’écrasait en plus de subir les effets de cette technique aveuglante et des vagues d'attaques des autres groupes. La sol autre de lave désormais aussi dur que de la pierre, la blonde pouvait alors se détacher de la dinde, sautant une fois assez bas pour ne pas se casser une jambe dans sa chute. Le sol brûlant restait praticable, tandis qu’ils n’étaient plus menacés par les piliers de laves.

— Quoi ? Faut surtout pas qu’il meurt !

Ses yeux se tournent tantôt sur la situation aussi bien catastrophique que cataclysmique que sur ses partenaires. Maintenant qu’elle pouvait à nouveau voir le démon, la blonde pourra assister à cette deuxième catastrophe naturelle qu’était cette amas de roche. La technique du paria paraissait d’une autre dimension pour la genin. Tout semblait surréaliste pour cette dernière, incapable de faire tout ce que les autres accomplissaient actuellement. Un amas de lave s'ajoute, très rapidement contré par le dôme de Medyusa. Taishi alors par la même occasion usa d’une de ses techniques aussi dantesques qu’explosive pour la météorite. La bête pourra être scellé comme conven~…

« Livrez-nous le Dieu Singe et nous épargnerons votre peuple. »

Voilà que maintenant des renégats s’ajoutent à la fête. Après Yonbi et ce détachement à la volonté d’éliminer le premier, un nouvel élément perturbateur s’adonne à faire face à Iwa. La femme commençait en avoir ras le bol de tout ces ennemis. Ils devaient désormais gérer une divinité, des traîtres et des renégats. Par ailleurs, ce groupe de renégats, ils arrivent comme des fleurs et menacent d’exterminer les Tsuchijins s’il ne donne pas le démon scellé ? Évidemment, les contestations sont vives, notamment celles de l’Hijin. Bien dit !

— Me reposer ? Y a des gars venus de nulle part qui jouent les voyous en promettant de tous nous exterminer si on leur obéit pas et tu penses que je vais pas agir ?

Réponse cinglante de la part de Kaname qui à l’inverse avait l’impression d’avoir fait que peu de choses. Même si la blonde n’était pas au top de sa forme, la demoiselle aux cheveux d’ors ne comptait rester en retrait alors qu’elle pourrait enfin faire quelque chose ! Excès d’arrogance ou volonté à aider, cela ne change guère ses plans. Alors que Susumu les protège des attaques du premier samouraï tandis que la Tsuchikage perturbe le terrain, Kaname agite ses cheveux. Ils comptaient charger ? Elle n’attendait que ça ! En attendant, chacune de ses couettes se rassemblent pour former des lances. Chacune fonce et s’allonge sur un samouraï, avec l’intention de les perforer.

— Vous nous gêner, retournez plutôt dans votre pays !

Résumé :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13524-kogumi-kaname-termine-en-attente-de-validation#119703

01. Unité Sud

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2/02. Unité est
» 2/03. Unité sud
» 3/02. Unité Ni
» 3/03. Unité San
» 03. Unité Est

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre :: Calamité : Yonbi
Sauter vers: