Soutenez le forum !
1234
Partagez

03. Unité Est

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du jeu
Maître du jeu

03. Unité Est Empty
Mar 6 Déc 2022 - 9:09
03. Unité Est Sgcs

Les kunai et shuriken dans vos étuis. Les sabres dans vos fourreaux. Les onguents, les bandages et les mixtures diverses dans vos besaces. Vos uniformes sur le dos, recousus, renforcés, secoués par les vents. Les sceaux tracés sur vos supports, corps ou papier, métal ou récipient. Vos rouleaux apprivoisés, vos invocations fidèles à votre serment. Vos arcanes récités dans vos têtes. Vos doigts frigorifiés par le début de l’hiver. Vos muscles tendus par l’angoisse.
Les mentons relevés pour votre seconde rencontre avec le Dieu Singe. Vous étiez prêts pour votre mission, si peu de temps après le premier désastre causé par l’éveil de Yonbi.

Au loin, les montagnes accueillirent l’immense silhouette du phénomène magmatique à travers les forêts de sapins et les pentes humides. A leurs sommets, sur les lignes de crêtes côtoyant les cieux, les neiges éternelles dormaient sous la pâleur du gris du jour. Lourd et bas, le ciel pesait comme la porte d’un sarcophage prête à se refermer sur vous.
Ce lieu deviendrait rapidement votre tombeau si par aventures vous ne pûtes contenir la rage éradicatrice du Dieu Singe.

Soudain, à l’odeur rustique des forêts de pins et de leurs écorces résineuses, au parfum rafraichissant de l’ondée, vint se superposer l’exhalaison funèbre de la suie. Comme si vos poumons venaient se remplir de cendre, et qu’un nuage noir, pareil à l’haleine mortifère d’un feu toxique, venait remplacer votre souffle.
Les nervures autour des byakugân se renforcèrent. L’atmosphère se chargeât naturellement en chakra et en chaleur, transformant et bousculant le paysage de vos sens. Vos membres s’alourdirent devant la pression dégagée par la présence sacrée de l’antique Bijuu au pelage carmin.
En progressant vers vous, c’est comme s’il repoussait vos espoirs de survie.

Enfin, ses larges orbites luisant comme des flammes s’invitèrent par-dessus la canopée et au-delà de la ligne de crête des pics rocailleux refermant le périmètre d’un large plateau, là où vous vous échouâtes pour disputer ce qui serait peut-être votre dernière heure de gloire.

Votre stratégie consistait à l’accueillir à un endroit où il était possible de le cerner sans risquer de subir ses frappes de plein fouet. Dans les montagnes où vous établîtes votre campement et où vous organisâtes votre embuscade, vous jetâtes très vite votre dévolu sur une zone bien connue de la populace : le Cirque de la Blanche Veuve. Une très large plaine de lapiaz, sillonnée de rigoles et d’aspérité coupantes, envahie de buissons épineux et laissant poindre ses vasques et ses arches par le découpage naturel de la roche, dégageait ses reliefs ruiniformes et ses pinacles gris recouverts par le manteau neigeux. Au-dessus, un python de glace éternelle paraissait gouverner seule sur mille sculptures difformes saillant depuis les crevasses et les sillons ténébreux.
Les aspérités de la roche pouvaient ici devenir de véritables lames de rasoir, mais en dépit de cette géomorphologie singulière, ce paysage était idéal pour cerner le Dieu Singe depuis les horsts s’élevant tout aux alentours, sauf au Nord où le val formait un chemin naturel vers le reste du pays, et au Sud-Est qui s’enfonçait dans une ravine.

La troisième unité spéciale, déployée à l'Est du Cirque de la Blanche Veuve, devait aussi jouer plusieurs rôles. Le premier consistait à fermer l’itinéraire vers le Sud-Est, en coordination avec l'Unité Sud, pour interdire le périple sanguinaire du Dieu Singe. Mais il fallait aussi pouvoir l'occuper le temps que l'Unité Nord referme le dispositif et puisse entamer ses Kinjutsu ; toujours dans le but de refermer le clapet après le passage du désastre ambulant. Mais à la différence de l'Unité Sud, l'Unité Est n'était sans doute pas la priorité du Dieu Singe.
Alors que faire ? Frapper lourdement pour repousser la menace ? Attirer l'attention du Dieu Singe de tierce manière ? Appuyer l'Unité au Sud... voire compléter celle au Nord ?



Déclenchement des hostilités !

Voici les règles et indications à suivre :
  • La Calamité apparaît en hiver 205.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 48h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 24h jusqu'à la fin du RP.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour cette Calamité :
  • Pour pouvoir sceller le Dieu Singe, il est nécessaire d'utiliser le Kinjutsu : Barrière Divine et le Kinjutsu : Scellement Divin.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Barrière Divine a été maintenue par quatre personnages, la libération, ses conséquences et le pouvoir du Dieu seront limités.

  • Si durant trois tours, le Scellement Divin a réussi, alors le Dieu Singe sera scellé dans un personnage participant à cette Calamité.

  • Les personnages maintenant un Kinjutsu sont limités à une seule technique supplémentaire par tour (les autres en possèdent évidemment 3 maximum par tour). S'ils en utilisent davantage ou qu'ils ne peuvent pas maintenir leur technique, le tour ne comptera pas dans la réussite du scellement.

  • Le premier personnage à poster peut utiliser une technique pour ce premier tour. Le second personnage peut en utiliser deux. A partir du troisième personnage, vous possédez le nombre de techniques réglementaires utilisables sur un tour.

  • Toutes les techniques préparatoires au combat (Kuchiyose, Détections, Clones, etc) doivent figurer dans le premier tour et comptent comme une action.

Informations pour ce groupe
  • Vous pouvez former votre troisième unité à l'Est du Cirque de la Blanche Veuve. Vous avez 48h pour former la troisième équipe (jusqu'à 5 personnages).

  • L'Unité Est peut recevoir des renforts du Pays du Feu et du Pays de la Foudre.

  • Votre rôle consiste à empêcher la progression de Yonbi vers la ravine au Sud-Est ainsi qu'à freiner sa progression, en attendant que l'unité au Nord referme le dispositif pour commencer les Kinjutsu, ainsi qu'à appuyer les autres groupes en attirant l'attention du Dieu Singe pour l'empêcher de se focaliser sur un groupe uniquement.

Ordre de post :
  • Xuân Nozomi

  • Chinoike Katsuko

  • Hyûga Toph

  • Bakuhatsu Kenpachi

  • Ten no Ikari

  • Narration


Bon jeu sur AOS !

Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

03. Unité Est Empty
Mar 6 Déc 2022 - 16:03
Ils y étaient. Les Iwajins et leurs alliés échangèrent les dernières informations qu’ils avaient. Donnèrent les instructions à appliquer. Se préparèrent à affronter un Dieu. Pouvait-on l’être? Nozomi ne l’était pas. Pour la première fois de sa vie, elle avait un Dieu sous les yeux. Devant était plutôt le bon terme. La Déité était gigantesque, on ne pouvait guère la rater. Sans parler de l’odeur de soufre qui l’accompagnait. La terre brûlait à chacun de ses pas, ravageant la végétation et le paysage. Le cœur de Nozomi se serrait à la vue de la désolation dont était victime son pays. Son œil d’horticultrice voyait là toutes ces parcelles devenues arides, qui seront du manque à gagner au niveau territorial. Pourraient-ils se relever après ça, s’ils jamais ils s’en sortaient ? Sans mourir de faim ?

La population et la faune n’avaient hélas pas été épargnées. Elle mit ça de côté dans un coin de son esprit, pour pouvoir se concentrer sur l’instant présent. Sur son devoir de kunoichi. Tout comme l’idée que son professeur soit un traître. Toute son équipe, en réalité. Même Kisuke, son professeur en rentanjutsu, s’était rendu coupable de traîtrise. Tous les shinobis qu’elle avait le plus côtoyés en en devenant un elle-même. Sauf elle. Cette idée lui procurait un sentiment désagréable qu’elle n’arrivait pas à définir. De la tristesse ? De la colère ? De la déception ? Ce n’était rien de tout cela, mais pourtant ça y ressemblait fortement.

- “Hyûga Toph, je vous suis.”

Qu’en était-il de l’ancienne kage dont elle était sous la responsabilité ? Plusieurs des membres de son clan étaient absents, soupçonnés. Sa récente démission était-elle dûe à cela ? Nozomi posa les yeux sur son objectif pour se concentrer. Mais plus elle approchait de la cible, plus ses mains tremblaient. La présence de la Godaime à ses côtés était rassurante, même si pas bien haute. Tout comme cette femme qui les avait rejointes.

Les autres groupes se déployaient également, au même moment qu’eux. Les ordres d’Aimi étaient clairs : il fallait occuper Yonbi le temps que le groupe nord se mette en position, afin qu’ils commencent tous le scellement. Tout en l’empêchant de sortir de la zone préparée. Un superbe plan sur le papier. Mais en réalité, Nozomi ne voyait pas comment elle pourrait attirer l’attention d’un monstre d’au moins trente mètres de haut. Il portait bien son nom de Dieu. L’idée qui lui vint fut de lui faire une offrande, mais elle n’avait aucune idée de ce qui pouvait bien l’intéresser. Si seulement ils avaient pu explorer son ancien nid, sous Rokkusu ! Peut-être auraient-il pu y trouver des indices ? C’était bien trop tard pour cela. Alors elle se contenta de suivre Toph, après lui avoir parlé de ses maigres capacités. Lancer des fleurs sur un Dieu de lave ne semblait pas être la meilleure des choses à faire… Et puis elle devait économiser son chakra pour le scellement.

Spoiler:

_________________
03. Unité Est 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

03. Unité Est Empty
Mer 7 Déc 2022 - 8:41
La vampire accompagnait l'unité qui se chargerait du côté Est de Yonbi. Le plan était assez simple, il s'agissait d'attirer suffisamment l'attention du Démon pour empêcher que ce dernier ne file tout droit en écrasant l'unité Sud qui devait le contenir, le tout pour offrir le temps à l'unité Nord de refermer ce qui serait sa prison jusqu'à ce qu'il soit scellé. Ou du moins, c'était la théorie. Restait à voir comment les différentes équipes s'en sortiraient dans la mise en pratique de leurs objectifs de groupe.

De son côté, avec cette femme, Xûan Nozomi, et Toph, l'ex-Tsuchikage, Katsuko avait une certaine confiance dans la réussite de leur part du plan. Elle se savait puissante et Toph l'était de manière indiscutable pour quiconque connaissait son passé. Quant à cette Nozomi, si elle était capable de maintenir un kinjutsu et de se défendre, alors elle n'était pas non plus à sous-estimer. Le seul doute qu'elle avait, c'était sur ses propres techniques et l'impact qu'elles pourraient avoir sur un Dieu. Elle était plutôt spécialisée dans la sensorialité et l'élimination de cibles humaines qui ne s'attendaient pas à son arrivée. Des habitudes bien loin d'un singe de plus de vingt mètres de haut, même lorsqu'il se déplaçait à quatre pattes...

Il fallait simplement qu'elle n'ait pas à esquiver un coup direct de Yonbi, puisque pour l'heure, avec sa prothèse encore récente, elle savait qu'elle n'en serait pas capable.

Lorsque le groupe arriva sur place et que son unité se sépara des autres, la Chinoike enchaîna les mudras pour se recouvrir d'une peau de pierre parfaitement adaptée à sa morphologie, qui ne la gênerait nullement et qui la protègerait d'un éventuel contact direct avec une attaque du Démon. Elle avait bien retenu les conseils d'Aimi et elle n'aurait osé s'estimer au delà de telles précautions. Si la Rokudaime Tsuchikage lui avait dit que c'était important, alors c'était sans doute vrai.

Puis, alors qu'ils se plaçaient et qu'ils attendaient que le groupe nord n'arrive pour clôturer le chemin d'une éventuelle fuite de Yonbi, les hostilités commencèrent. Immédiatement, Neiko réagit. À l'aide d'une suite de mudras, elle arracha une large lame de roche du sol du cirque de la Blanche Veuve pour la propulser en hauteur, celle des yeux du Dieu Singe. Puis, terminant son attaque avec sa suite de mudras, elle projeta la lame vers sa cible, tâchant d'atteindre l'oeil gauche du gigantesque monstre. Elle doutait très sincèrement y parvenir, mais au moins cela ferait un choc sur le côté de la tête du bijuu, ce qui, elle l'espérait, ne manquerait pas d'attirer son attention comme ce qui était requit de leur part.

« Ça commence... Tenez vous prêtes. »

HRP:

_________________
03. Unité Est 5m0g


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Mer 7 Déc 2022 - 9:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Hyûga Toph
Hyûga Toph

03. Unité Est Empty
Mer 7 Déc 2022 - 8:59
Tout comme son cousin Hyûga. Grâce à ses pupilles claniques, Toph pouvait observer au loin que l’obscurité les guettait. Ses narines furent taquinées par une odeur bien désagréable, qu’elle connaissait trop bien. Etrangement, ses mains tremblaient, mais pas de peur… Plus Yonbi se rapprochait et plus son excitation montait. Il allait être difficile de prendre sur elle, mais les ordres étaient les ordres. A la tête du groupe composé de deux femmes aux pouvoirs bien distincts. L’une était iwajin, l’autre avait été du camp adverse, avant de se faire emprisonner. Toph avait toutefois décidé de lui accorder une certaine confiance. Avoir Neiko de son côté était un plus. Aujourd’hui, elle le leur rendait en combattant et en mettant sa vie en jeu.
A trois, elles allaient devoir redoubler d’efforts pour éviter au groupe du Sud de se prendre pleine puissance du Dieu Singe. Il fallait aussi le distraire et l’occuper pour qu’il arrête son épopée démoniaque et qu’il se concentre sur les iwajins. Ce fut sur cette base de pensée qu’elle s’exprima.

Nous allons devoir nous mettre en avant tout en nous montrant prudent. Préparez vos meilleures défenses et mettez en même temps, tout en œuvre pour maintenir Yonbi dans le cercle, le temps que le groupe du Nord se positionne.

Avait-elle annoncé, avant que la rousse fasse apparaître une armure autour d’elle. C’était un choix judicieux quand on savait ce qu’il s’était produit l’année auparavant. Elle ne fit rien de plus et observa silencieusement l’amejin agir à son tour. Celle-ci réalisa aussi une protection de pierre, tandis qu’elle décida d’attaquer directement Yonbi d’une grosse lame de roche qui fonça dans sa grosse tête de singe.

De son côté, elle décida de jouer la carte de l’immobilisation. Ou du moins, de tenter de le ralentir et de l’embêter assez pour gagner du temps. Dans un premier temps, l’ancienne Tsuchikage usa de sa main droite des mudras afin de faire apparaître une armure de terre sur sa petite silhouette. Robuste et résistante, elle lui accordait une certaine sécurité, même si cela ne suffirait sûrement pas.

Dans un second temps, la kunoichi se plaça devant le groupe et réalisa des mudras.

Restez derrière moi pour le moment.

Après avoir déversé son chakra doton dans le sol, celui-ci trembla avant de faire apparaître un immense marécage de boue qui s’élança sur la créature divine. Cela devrait leur permettre de le gêner ne serait-ce que quelques minutes et éventuellement, ouvrir l’opportunité de commencer les Kinjutsu.

Spoiler:


_________________
03. Unité Est Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

03. Unité Est Empty
Jeu 8 Déc 2022 - 5:15


Kenpachi et Susumu avaient fait escale a Iwa pour y prendre des premiers renseignements concernant la situation, et ces derniers purent decouvrir une terre dévastée par le passage de la calamité volcanique. C’était donc à ça que ressemblait le niveau de puissance de ces dieux, Kenpachi n’en avait encore qu’entendu et parlé et savait que l’empereur était l’hôte d’un de ces monstres de puissance, mais il n’en avait encore jamais rencontré un. Au vu du carnage laissé sur son sillage, la bête devait être bien plus féroce que ce que soldat du feu s’imaginait. Tout ça encore plus envie au Bakuhatsu d’en apprivoiser un, surtout Yonbi qui l’intéressait le plus au vu des descriptions des dieux, ses propriétés étaient celles qui étaient les plus compatibles au style et aux capacités du lieutenant, et sa puissance pourrait grandement l’aider dans ses objectifs.

Apres deux ravages pareils, il faudrait que les Iwajin soient fou pour tenter a nouveau de garder Yonbi chez eux une troisième fois. Partant de ce principe il faudrait tomber sur des décideurs et réussir à les convaincre de confier Yonbi au lieutenant du feu. Quoi qu’il en soit le plus important a l’heure actuelle était de prêter main forte a l’allié et stopper l’avancée du dieu volcanique pour éviter qu’il ne cause plus de dégâts.

Au vu des renseignements obtenus, les forces principales Iwajin s’étaient réunis pour prendre en chasse Yonbi, dont il n’était pas difficile d’imaginer la direction de son avancé au vu des dégâts qu’il causait sur son chemin. Pour ce faire les Iwajin s’étaient divisés en petites unités pour encercler Yonbi et le faire tomber. En prenant conscience du dispositif tactique, il était plus opportun pour les Teikokujin de suivre les traces de Yonbi, mais au bout d’un moment ils devraient se séparer et Susumu irait rejoindre l’unité sud, tandis que pour Kenpachi ce serait celle de l’est.

- Tu devrais enfiler une armure comme simple précaution Susumu.

Sur ces mots le Bakuhatsu, d’un simple mudra invita la terre a s’élever et venir s’assembler autour de lui pièce par pièce avant qu’une dernière couche ne vienne recouvrir sa tête. Son armure tellurique lui procurait au passage un pied éphémère qui lui permettrait de prendre appuis normalement, en plus de le protéger potentiellement des dégâts sur le champ de bataille.

________________________________________________________________________________________________

Sans perdre plus de temps, les Teikokujins s’étaient mis en marche pour rejoindre le champ de bataille et Susume se sépara de Kenpachi au plus près du feu de l’action pour aller renforcer l’unité sud. Comme mesure de précaution

A l’arrivé en plein vol du lieutenant du feu, il pouvait apercevoir Yonbi dans toute son envergure imposante, mais il put également poser l’œil sur Katsuko dont il avait été fait mention qu’elle faisait partie du groupe Est et les hostilités semblaient avoir été lancés pour eux. Alors qu’il arrivait par derrière, il vit partir l’attaque de la Chinoike, mais aussi deux autres filles dont une beaucoup plus jeune qui balança un impressionnant marécage des limbes boueux vers la calamité, déciment une jeune fille loin d’être ordinaire. Tout cela laissait une ouverture au Bakuhatsu pour annoncer son arrivé en renfort auprès des princesses en détresse de la plus belle des manières.

- Garuda… simple feu de couverture.

Le kuchyose s’exécuta au signal de son invocateur, déployant grand ses ailes faisant s’agiter le vent derrière lui avant de les abattre pour envoyer une myriade de lance Futon traversant les filles pour aller s’abattre sur Yonbi. Le simple feu de couverture de Garuda était capable de décimer un champ de bataille entier, et cette fois se retrouvait dirigé vers le singe géant seul.

Garuda piqua ensuite vers l’unité Est pour aller se poser à leurs côtés.

- Je suis Bakuhatsu Kenpachi, lieutenant du Teikoku, j’arrive en renfort suite a la lettre du Tsuchikage. Nous avons fait escale par Iwa, et le plan nous a été expliqué. Un autre camarade se dirige vers l’unité Sud, Comment vont les choses par ici ?!


Spoiler:

_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Ten no Ikari
Ten no Ikari

03. Unité Est Empty
Sam 10 Déc 2022 - 10:20




Calamité : L'arrivée des Nuages



Les choses avaient rapidement pris une tournure assez palpitante. Alors que nous nous rapprochions des troupes Iwajin, nous comprîmes rapidement que l'affrontement n'avait pas encore eu lieu et qu'elle était justement sur le point d'avoir lieu. Nous arrivions juste à temps pour les festivités, de toute évidence. Et bien que j'étais tout à fait alerte, sur mes gardes et prêt à faire face à toute éventualité, je ne pouvais empêcher ce sentiment d'exaltation et d'excitation illuminer mes pupilles. Aizen me connaissait suffisamment pour savoir que malgré mon air calme, je me languissais du combat à venir. Toutefois, j'étais bien conscient que ce n'était pas un jeu. Des vies étaient en jeu, et malgré mon excitation, je ne laissais pas ce sentiment énergisant émousser pour autant mes sens en alerte. En pénétrant sur les terres de Tsuchi, je fus alors mis face à ce que signifiait réellement un "Dieu"...Même à plusieurs kilomètres de distance, il était possible de voir l'imposante stature du Dieu Singe se découpant du paysage.

-Waouw ! L'est vraiment énorme le macaque !!

C'était sans l'once d'un doute la plus grande créature que je n'avais jamais croisé. Et ce n'était pas peu dire, parce que Raiju-san était vraiment immense. Mais cette bête-là ? Elle devait faire au moins deux fois la taille du Loup et dégageait une présence qui me faisait presque hérisser les poils le long de mes bras. Ca, et l'odeur de soufre qui commençait à se répandre dans l'air malgré la distance à laquelle on se trouvait. Rapidement, Aizen et moi nous rendîmes compte que les Iwahin s'étaient séparés en plusieurs groupes. La Bête avançait vers le sud en direction des frontières, et si les Iwajins voulaient l'arrêter de manière convenable, la solution logique était de l'encercler. L'empêcher d'aller vers le sud, mais l'empêcher aussi de remonter vers le nord ou les autres directions. Après un instant, nous finîmes par prendre la décision de nous séparer. C'était le meilleur moyen pour nous d'aider nos partenaires de la Coalition. Le Nara se dirigea vers le nord, tandis que je pris la direction de l'Est. Il apparaissait de plus en plus évident que les Iwajins avaient choisi cet endroit pour son caractère dégarni et désertique. D'un côté, cela rendrait notre progression bien moins discrète, de l'autre côté, ça limiterait les dommages que Yonbi était susceptible de faire. Enfin, cela ne le limiterait qu'à nous en l'occurrence, mais n'était-ce pas là le choix de notre sacrifice ?

Me séparant donc d'Aizen, je pris la direction du groupe d'Iwajin à l'est, gardant un oeil sur la Bête millénaire qui continuait son avancée. Pendant un temps, je m'arrêtai sur mon chemin et plissai les yeux, mettant ma main en visière pour essayer de repérer le groupe de mes alliés. Cela me prit quelques minutes, mais je finis par repérer un groupe de trois shinobis qui se dirigeaient vers Yonbi. Au loin, un quatrième sur le dos d'un oiseau était visiblement en train de se diriger vers ces derniers. Affichant un sourire, je créai deux clones raiton à mes côtés pour me soutenir, et ensemble nous fonçâmes vers le groupe de l'est. Mais alors que nous étions en chemin, un grésillement dans mon oreille laissa rapidement place à la voix d'Aizen. Il avait certainement trouvé son groupe avant moi avec sa détection. Mais ce qui était d'autant plus intéressant, c'était les informations qu'il m'apportait. Attirer l'attention de Yonbi pour permettre aux autres unités de se mettre en place ? C'était sûrement dans mes cordes. Avec un sourire qui ne cessait de s'agrandir, je posai un doigt avec une pointe de chakra sur mon oreille une fois que le grésillement se fut calmé.

-Héhé, bien compris @Nara Aizen-san ! Tâchons de montrer à cette bêbête ce que nous valons, nous les Nuages !

Le mot passé à mes clones, je n'eus même pas besoin de leur donner d'ordre pour que l'un d'entre eux se détache de notre petit groupe pour se diriger directement vers le monstre. Sur le chemin, les hostilités semblaient déjà commencer. Des dragons de foudre, des lames de roches, des lames de vent et des marécages fusaient déjà vers le monstre pour le retenir. De mon côté, j'arrivai quelques instants plus tard dans un souffle de vent aux côtés de nos camarades Iwajin et d'un shinobi qui venaient vraisemblablement de Hi no Kuni.

-Yo ! Moi c'est Ikari, j'suis un ninja de Kumo et un assimilateur de foudre. Moi et un autre shinobi des Nuages qui s'est dirigé vers le Nord venont de Kumo sur ordre de Raizen pour vous prêter main forte. Enchanté ! J'ai cru comprendre qu'il fallait distraire Yonbi, alors j'ai un clone qui s'dirige déjà vers lui.

Cela était absolument inutile de cacher ma nature d'assimilateur. En plus d'être une information importante pour mes alliés du jour, autant ils n'allaient certainement pas tarder à comprendre cela de toute manière. Autant avertir dès le départ.

--Le clone parti en solo--

Je fonçais déjà vers le Dieu-Singe à toute allure, ne perdant pas une seule seconde. Les attaques semblaient déjà commencer. Je pouvais même voir certaines techniques que je reconnaissais. Ces dindons obèses faits d'argiles que je voyais, étaient-ce les créations de Taishi ? C'était un puissant shinobi à n'en point douter. Tout plein d'autres jutsus se mettaient en place. Le marécage doton qui partait du groupe de l'Est vers le monstre aurait pu s'avérer gênant s'il était arrivé après moi, mais je n'eus qu'à réaliser un mudra pour concentrer du chakra dans mes pieds afin de maximiser l'adhérence de ma technique et pouvoir me mouvoir sans difficulté. Une technique qui allait bien me servir d'ailleurs alors que je me rapprochais du Singe. Sans crier gare, je laissai la foudre changer mon corps, et je fonçai sur la bête géante en filant dans le ciel afin d'atterrir sur son corps immense en visant son oreille. Ma technique qui consistait à concentrer du chakra dans les parties stratégiques de mon corps toujours activée au cas où ce dernier décidait de s'agiter, je m'assurais ainsi de pouvoir rester agripper à son corps de géant. Mais j'étais conscient que ce n'était pas tout. Il était apparemment capable de faire appel à la lave, et avait toujours la possibilité de m'écraser de ses larges membres. Ou du moins, essayer, car j'étais alerte. M'accrochant donc à son oreille, je lui hurlai à l'intérieur de sa cavité pour ainsi pouvoir attirer son attention.

-YOOO ! M'SIEUR LE SIIIINGE ! ENCHANTE D'TE RENCONTRER J'PENSAIS PAS QU'TU SERAIS SI GRAND !! MOI C'EST HIKARI ! C'EST QUOI TON NOM A TOI ??! criai-je suffisamment fort pour qu'il m'entende lui, mais pas les autres.

Car Yonbi n'était qu'une manière de le décrire par le nombre de queues qu'il possédait. Peut-être avait-il un nom ? Taper la discussion avec lui n'avait rien de sûr, et surtout pas en lui hurlant dessus ainsi, mais c'était certainement un des meilleurs moyens d'attirer son attention.

--Retour à l'original et son autre clone--

Les shinobis qui se trouvaient avec moi portaient tous une armure doton en guise de couverture. Cette technique semblait être particulièrement appréciée des ninjas, et je l'avais déjà vu à plusieurs reprises notamment avec Aizen. Cette dernière offrait une bonne couverture défensive, certes, même si elle n'était pas optimale contre les arts samouraïs ni contre le Raiton. Mais ici, aux premières nouvelles, le monstre simien que nous affrontions n'était ni un adepte du Raiton ni du Bushido, ou du moins personne ne m'avait prévenu de cela. Bakuhatsu par ailleurs, c'était un nom assez intéressant...Mais ce qu'il y avait de certainement plus intéressant, c'étaient les yeux de cette kunoichi petite en taille mais dégageant une présence presque écrasante sur le champ de bataille. Au vu du positionnement de chacun, elle semblait être celle qui dirigeait les opérations. Et pourtant ses yeux étaient absolument effrayants, et surtout intriguants. D'un blanc laiteux et un peu violacés, ces yeux semblaient percer mon âme, l'impression étant grandement renforcée avec les veines autour de ces pupilles.

-Oooh ! Je n'ai jamais vu de pupilles comme les vôtres ! Qu'est ce que c'est ??

La curiosité de mon clone avait largement pris le dessus, même s'il était évident que notre attention la plus grande restait focalisée sur l'énorme danger qui se présentait à nous. Il n'était pas question un seul instant de perdre de vue cette masse terrifiante de chakra ou de se laisser surprendre.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Dieu Singe
Dieu Singe

03. Unité Est Empty
Mar 13 Déc 2022 - 12:52
Chacun de ses pas laboura le sol et occasionna des secousses à plusieurs dizaines de mètres aux alentours lorsqu’il apparut enfin. Au moment où il passa le premier barrage formé naturellement par la géographie du site, ses prunelles roulèrent dans leurs orbites et sa tête pivota pour scruter les alentours. Il dépassait de plusieurs mètres la cime des mélèzes et des bois aux alentours de l’anneau que formait naturellement le creusement de la roche, mais il ne vit rien d’assez flagrant pour susciter sa méfiance. Aussi ne s’attarda-t-il pas : la route était encore longue et sa quête édifiante attendait d’être concrétisée.
Alors ses lourdes mains continuèrent le périple mortifère destiné à le conduire où lui seul savait. Les chemins de terre cédèrent la place aux griffes du calcaire et aux broussailles hirsutes, tant et si bien qu’il eut l’impression de marcher sur des couteaux. Heureusement l’épaisseur de son cuir le protégea des entailles que le lapiaz avait réservé pour lui : il faut dire qu’avec ces dizaines de tonnes, les petites aspérités de ces sillons rasoirs auraient pu s’enfoncer dans sa chair comme dans du beurre. Ignorant donc le plaisir coupable de cette roche acérée, il se dirigea tout droit vers la plaine grise et verte que livrait le Cirque de la Veuve Blanche, au Sud-Est. Elle s’était habillée de quelques cotons blancs, reliquats de l’hiver entretenus par la morsure du froid particulièrement prédatrice en altitude.
Sauf quand Yonbi était là. Sans le savoir, il irradiait déjà une aura terrifiante autour de lui.

Le tambour de sa marche s’enfonça au cœur du Cirque. Les neiges fondirent à cause de sa présence ; même l’immobile Veuve Blanche, figée dans sa glace éternelle, commença à suinter. La bouche du monstre fumait et grondait par un mécanisme instinctif, et sa couronne d’or luisait sous la pâle clarté du jour.
Soudain tout bascula dans l’orage de la guerre. C’est alors que les assauts des hommes se mirent à pleuvoir sur sa position. Des dragons de foudre et de roche émergèrent depuis la pénombre des arbustes disséminés sur les contours du Cirque, des lassos crépitant d’éclairs et des volatiles d’argile déployés par d’étranges olibrius se jetèrent sur ses membres après avoir été incantés par des guerriers cachés dans les taillis, des rafales de flèches venteuses assombrirent les cieux pour retomber sur sa tête, une lame tellurique venue d’ailleurs visa ses yeux et un cri perçant résonnant depuis le Sud tenta de le déstabiliser pour que cet assaut fusse décisif, mortel à son encontre. Piégé dans le giron minéral au sommet des monts de Tsuchi, il découvrit à son grand dam la folie cruelle qui s’empara des lieux, et ses persécuteurs, l’encerclant comme une meute prête à se régaler de sa charogne, se révélèrent en le fustigeant par d’impressionnantes techniques de Ninjutsu. Le chakra des hommes en pleine effervescence dansa autour de lui. Tout était si soudain qu’il en était décontenancé, et rapidement assailli par toute cette colonie de mortels, il n’eut que trois choix : fuir, se battre ou abdiquer. Tandis qu’ils mettaient toute leur ardeur pour attenter à sa liberté et terminer ce combat rapidement, profitant de l’effet de surprise et de l’embuscade tendue contre lui sur son itinéraire sacré, il constata avec un désarroi immense que tout se jouait à cet instant.
La grande folie des hommes. Impardonnables, ils le resteraient. N’avaient-ils pas compris la leçon lorsqu’il avait rasé leurs petites ruches de bois et de pierre ?

Combien de fois fallait-il les punir ?

La lave gronda depuis sa gorge rugissante et son contenu jaillît autour de lui lorsqu’il entama sa volte défensive. Alors une quantité astronomique de magma fut vomie par sa gueule béante de telle façon que par le mouvement circulaire imprimé grâce à sa rotation, un dôme fumant et éruptant de lave l’enveloppa tout entier. Si grand, si large et si flamboyant que vous eûtes l’impression qu’il venait de se lover dans un nouvel astre échoué sur terre.
Pareil à un soleil miniature projetant ses rayons de feu et éclairant soudain les alentours d’une lueur splendide, le dôme avala et repoussa la plupart des techniques employées contre lui en continuant sa rotation cosmique. La chaleur produite par l’immense dôme se dispersa tout autour et avec une telle intensité que votre épiderme put sentir les fulgurances de la lave.
Que dire des Borukan ici présents qui furent comme touchés par sa bénédiction ? Aviez-vous oublié que vous étiez face à une nature sacrée ?
Cela tombait sous l’évidence. Tout votre pouvoir clanique était hérité de l’antique créature. Vous le comprîtes en saisissant l’essence même de votre capacité dansant dans le creux de votre estomac en réaction à l’émancipation du chakra de Yonbi. Comme si tous vos membres soudain étaient pénétrés d’une énergie nouvelle, plus grande, plus puissante. Plus réelle.

Hélas pour l’immortel, l’astre solaire ainsi créé commença à se ternir en s’enfonçant dans les marécages boueux incantés par l’humain. Parallèlement, le pieu tellurique qu’on avait projeté contre son œil, ayant changé de posture, se ficha dans son dos ; et fut immédiatement accompagnée d’un crible de flèches originaires du ciel, toutes constituées de rafales perçantes compactées sous forme de dards tangibles. D’autres créatures auraient peut-être ployé, à cet instant.

Mais Yonbi était loin d’être une créature ordinaire. Vous n’alliez pas tarder à le comprendre très vite.

Pour faire plier les éléments, il fit jaillir de tout son pelage des ondes de chaleurs particulièrement hautes ; les mêmes qu’on rencontre dans le cœur d’un volcan. Alors tout autour de ce monstre devint fournaise et le monde s’assécha. Le marécage des limbes, enlisant parce qu’il était boueux, se rigidifia en perdant toute son eau ; des nuages de vapeur naquirent et grimpèrent vers les cieux pour rejoindre les nuages. Enfumant tout l’environnement, la condensation poursuivit la progression suffocante d’un nouveau dôme, de chaleur cette fois.
Et de sécheresse infinie.

Les hommes apprirent que Yonbi était lave, et qu’en étant lave, il commandait aux températures les plus hautes. Il avait la capacité de liquéfier la roche et d’engloutir des civilisations : comment les hommes pouvaient-ils espérer le vaincre sans donner le meilleur d’eux-mêmes ?
Cette erreur, vous la comprendriez à vos dépends.

La propagation de cette température insoutenable vous enveloppa rapidement mais ce ne fut pour vous que le début du calvaire. Car après la fonte vint le véritable cauchemar : celui qui s’apprêtait à liquéfier tous vos corps comme on pouvait le faire avec le métal. Le monstre plongea sa gueule sous la surface de la terre, encore vautré dans son marécage rigide qui n’était plus que terre sablonneuse, malléable et sèche : imaginez alors qu’il commença à rugir.
Et en rugissant, il cracha du magma par torrents qui se mirent à parcourir les dédales souterrains à la recherche de toutes les sorties possibles, partout où la terre laissait un chemin vers l’expression de sa fureur.

Quand il redressa la tête, il poussa un hurlement terrible ; des colonnes de lave vinrent alors naître juste sous vos pieds et chanter près du ciel en dépassant le nuage noir créé par la sécheresse pour enfanter des orages annonciateurs de malheur et de désastre.
A l’appel du magma, le ciel répondît en grondant et en se striant d’éclairs accompagnant la clameur de ces geysers embrasés. Tous les oiseaux s’envolèrent avec précipitation et un vieil héron qui passait par là dût éviter cet enfer pour atterrir malgré lui sur le pinacle de la Veuve Blanche, spectateur avec elle du désastre tonitruant.

« HHHHHUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAH ! »

Vous plongiez lentement dans une formidable tragédie incarnée par le paysage apocalyptique de Yonbi.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

03. Unité Est Empty
Jeu 15 Déc 2022 - 6:20
Après avoir fait tremper Yonbi dans la boue, un assaut astronomique futon qui avait pour but de transpercer le Dieu Singe. Toph leva son regard vers l’épervier géant qui leur cachait ce qui restait du soleil tandis qu’il se posa à leurs côtés. Le jeune inconnu sur l’invocation n’attendit pas pour faire les présentations. L’Hyûga fut intérieurement rassurée de savoir qu’il ne s’agissait simplement que du soutien envoyé par la coalition. Il fut d’ailleurs suivi d’une petite tête blonde qui ne devait pas être bien plus vieille et qui se présenta à son tour. Que dire ? Kumo et Hi n’avaient pas lésiné sur les soldats en soutien. Même si le dernier semblait être un poil plus excité et déjà sur le vif, avec ce clone qui allait sûrement servir d'appât.

Kenpachi-san, Ikari-san, merci d’avoir réagi avec autant de réactivité. Notre but est de sceller Yonbi dans une arme qui est détenue par le Tsuchikage dans le groupe sud. Vous connaissez déjà le rôle de notre groupe. Restez attentif, car Yonbi va contre-attaquer avec bien plus de force que nous tous réunis. Oh et, ce sont des Byakugan, le pouvoir clanique des Hyûga. Mais reste concentré ! Quelque chose arrive !

Ordonna de sa petite taille Toph, alors que le Singe géant s’était défendu de toutes les techniques. Tout comme son cousin Hyûga, Toph put sentir qu’il se tramait quelque chose et que ça approchait dangereusement d’eux. L’ancienne dirigeante de la Roche se mit sur la défensive et attendit que le manipulateur de vent agisse afin de repousser ce nuage de chaleur qui les menaçait. Pas assez suffisante au goût de Katsuko, celle-ci initia à son tour une défense de vent pour repousser au maximum l’offensive étouffante. Certaines gerbes désagréables passèrent tout de même, mais permis à Toph d’être moins déstabilisée.

Dans la foulée, elle put observer avec ses Byakugan que quelque chose se passait, lorsque Yonbi plongea sa grosse tête telle une autruche, dans le sol. Malheureusement, il était difficilement possible de savoir exactement ce qu’il se passait, mais la Hyûga pouvait alerter son groupe et les pousser à se préparer à esquiver ce qui arrivait.

Tout droit sur nous ! Sous le sol, sous nos pieds, autour de nous ! Préparez-vous à devoir esquiv…

À peine eut-elle le temps de s’exprimer sur le sol sous ses pieds qu'elle se mit à trembler, la kunoichi eut le temps de bondir en arrière et d’esquiver la colonne de lave qui sortit du sol, menaçant de la transformer en poulet cramé. Concernant les autres colonnes, grâce au Doton de Katsuko, ils seraient protégés à minima.
Tous savaient à quel point Yonbi était dangereux, mais là… C’était quelque chose de complètement hallucinant. Il fallait agir, il fallait le brider dans ses pouvoirs afin de l’arrêter. Sinon, ce serait un massacre d’iwajins qui serait observé par le prochain lever de soleil.

Nozomi, il est temps ! Ne jamais lâcher le maintien quoi qu’il en coûte, c’est notre rôle ! Comptons sur nos camarades pour nous protéger !

Déclara la brune déterminée à agir. Elle commença à initier une multitude de mudra et se concentra fortement pour faire appel au ninjutsu interdit en elle. Du chakra s’échappa de sa petite silhouette et se lança dans la direction de Yonbi, prêt à le neutraliser.

Spoiler:



_________________
03. Unité Est Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

03. Unité Est Empty
Ven 16 Déc 2022 - 4:03


Le Bakuhatsu s’était posé près des Kunoichis, suivi de peu par un renfort Kumojin, un autre jeune homme, qui annonça la présence d’un camarade se dirigeant en renfort vers l’unité Nord. C’était à se demander comment Yonbi pourrait bien s’y prendre pour s’en sortir face a un déploiement pareil de la coalition. Le bakuhatsu eut le temps d’écouter le court briefing de la Hyuga face a lui avant que Yonbi ne vienne répondre à son interrogation.

- Pourquoi dans une arme ?! Que se passerait il si jamais elle venait a être brisé ?!

Même les forces de la coalition étaient plus nombreuses, le dieu a 4 queues détenait une puissance capable de les raser en un instant si ces derniers ne se tenaient pas sur leurs gardes. Ce dernier commença par neutraliser les premières offensives qui le visaient en se protégeant grâce a un magmatique absorbant toutes les attaques des shinobis sauf quelques-unes qui parvenaient a le toucher.

Yonbi continua en faisant hérisser ses poils tout en contractant dangereusement ses muscles, ce qui eu pour effet de causer une surchauffe en lui, mais aussi tout autour, provoquant des ondes de chaleur dont il était l’épicentre, se propageant tout autour de lui, asséchant progressivement toute chose sur son passage.

- Garuda

En voyant cela, le Bakuhatsu fit appelle à son Kuchyose en urgence, qui s’exécuta en déployant ses ales pour les faire s’abattre en déployant face a eux une bourrasque pour contrer la vague de chaleur de Yonbi. Le groupe Est fut ensuite interpellé par Toph les prévenant de la nouvelle attaque de Yonbi venant dans leur direction. Le soldat du feu s’accrocha simplement à son kuchyose, le laissant faire le travail et esquiver la colonne qui jaillissait ses pieds tout en prenant de la hauteur.

Apres que Toph et Nozomi eurent pris position activant leurs kinjutsu contre Yonbi, Kenpachi compris qu’il était désormais de sa responsabilité avec Ikari et Katsuko de les protéger jusqu’à ce que le scellement soit terminé. Pour assurer cette sécurité, du haut de sa position stratégique dans les aires, Garuda avait une vue d’ensemble sur le champ de bataille, pouvant grâce a sa vue perçante percevoir tout ce qui se passait tout autour même dans les autres groupes, même s’il se retrouvait exposé face à Yonbi, c’était l’objectif de son groupe d’attirer son attention de tout façon. Garuda lança un scan de la zone a la recherche n’importe quoi n’étant pas attaché aux groupes de la coalition.



Spoiler:

_________________
Teikoku Rassemblement:


Dernière édition par Bakuhatsu Kenpachi le Lun 19 Déc 2022 - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

03. Unité Est Empty
Sam 17 Déc 2022 - 5:11
Deux shinobis arrivèrent bientôt pour leur prêter main-forte. La coalition était sur place. Quelle rapidité ! Les coursiers auraient-ils une prime pour avoir prévenu les renforts aussi vite ? Le premier arriva sur le dos d’un oiseau géant et se présenta tout aussi prestement qu’il était venu. Le Teikoku, se pourrait-il que la jeune fille avec son chien soit là elle aussi ? Le suivant était un blondinet surexcité venant de Kumo.

- “Deux autres enfants, dont un Esprit de foudre.”

L’ancienne kage - qui avait à peu près leur âge, leur expliqua la situation. Comme il était étrange pour Nozomi d’affronter un Dieu aux côtés de personnes ayant l’âge de ses propres fils ! En dépit de leur jeunesse, ils étaient tous bien plus expérimentés qu’elle. Qui n’avait encore jamais participé à un combat réel.

Et cela fut bien vite prouvé, lorsque Yonbi ne se laissa pas faire suite à l’assaut venu de toutes parts. L’endroit devint une fournaise, faisant transpirer l’horticultrice sous son armure. Elle sentait la sueur couler le long de son dos et devant ses yeux. La chaleur oppressante la faisait suffoquer. En quelques instants, ils étaient passés de calme avant la tempête à la violence des éléments déchaînés. Jamais elle n’avait connu ce genre de choses.

Les réactions de ses camarades d’infortune tirèrent Nozomi de sa stupeur. Le vent apporta un peu de fraîcheur, et les cris de la Hyuga lui permirent de réagir - presque, à temps. Elle sauta pour éviter une gerbe de lave, dont les éclaboussures vinrent sauter sur sa jambe la plus exposée. Tout cela n’était qu’un avant goût…

- “Bien, je lance le scellement !”

Obéissant à la petite gradée, Nozomi commença la longue série de mudras qui permettraient d’enfermer le Dieu à l’intérieur d’une arme. Une technique qui demandait de rester concentrée un long moment. Un rôle capital, qu’elle devrait tenir coûte que coûte. Et l’obligeait à remettre sa vie dans les mains des inconnus qui l’entouraient. Si elle avait entièrement confiance en Toph, il n’en était pas de même pour les autres. Mais avait-elle le choix ? Après tout, eux aussi comptaient sur elle pour mener sa tâche à bien. Si elle échouait… Alors elle ferait échouer également tous les autres groupes. Consciente de ce qui pesait sur ses épaules, l’horticultrice se concentrait pour effectuer correctement les mudras exigés.

Spoiler:

_________________
03. Unité Est 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

03. Unité Est Empty
Lun 19 Déc 2022 - 11:33
La vampire armurée observait les alentours avec une certaine attention. Il était hors de question que quelqu'un ne parvienne à se faufiler sous les radars, et malgré la présence de Toph et de son Byakugan, elle ne pouvait s'empêcher de garder une certaine tension. De tout ce qu'elle avait entendu, l'Homme au Chapeau ne ratait jamais une occasion pareille d'envoyer certains de ses sbires pour faire dégénérer des situations déjà complexes. Impossible alors pour elle de se dire qu'une simple détection chakratique ne serait pas prévue par un ennemi qui souhaitait s'approcher discrètement. Il lui fallait donc vérifier autrement qu'ils ne se feraient pas avoir par une quelconque traitrise.

Alors qu'elle réfléchissait à quelle technique employer, elle dût se concentrer un peu plus alors que les premières réponses de Yonbi commençaient à se faire sentir. Face à la vague de chaleur qui faisait rapidement monter la température ambiante, Katsuko se précipita pour enchaîner les mudras et créer une vague d'air qui viendrait offrir un tant soit peu de répis à son groupe, le temps que quelqu'un ait une meilleure solution. Et cela ne manqua pas avec la monture de Kenpachi qui avait visiblement fait le voyage jusqu'ici. Un kumojin, Nara Aizen qu'elle avait rencontré face à la marchande Shinobi à Urahi, était également présent pour les soutenir. Ce fut donc le kuchiyose du Bakuhatsu, un aigle semblait-il, qui créa une masse de vent plus large, plus puissante pour tenter de repousser définitivement cette vague-ci.

Les armures, qui étaient sans doute parfaitement efficaces pour affronter les attaques physiques de ces monstres, devenaient ici désagréables. Mais habituée au désert et aidée par les défenses futon successives, la Chinoike sentait qu'elle pouvait tenir dans ces conditions et continuer de se battre sans trop s'épuiser. À peine eut-elle le temps de revenir à ses pensées précédentes que la Hyûga les avertissait d'un nouveau danger, souterrain cette fois-ci. Voilà que des colonnes de lave sortaient avec violence çà et là, menaçant d'exploser sous leurs pieds à tout instant. Ce ne fut que lorsque elle se sentit elle-même en danger que l'indépendante put réagir pour s'en protéger en se jetant sur le côté, faisant une rapide roulade pour se mettre hors de portée de ce magma visqueux qui aurait tôt fait de ronger son armure.

Hors de danger, elle prit un nouvel instant pour réfléchir avant de reprendre les mudras. Si Kenpachi surveillait depuis le ciel et que Toph vérifiait le chakra, alors la meilleure solution pour elle pour compléter la surveillance d'éventuels troubles fêtes non invités était de s'occuper du sous-sol. Si elle repérait la moindre présence qui s'ajoutait au nombre supposé et qu'en plus cette personne n'était pas captée par l'ex Tsuchikage, alors elle aurait sans doute attrapé un potentiel assaillant à faire sortir de son trou au plus vite.

Concentrée dans ce combat tendu où la moindre erreur pouvait causer beaucoup de morts, la traqueuse s'affairait à s'assurer que rien ni personne ne pourrait s'infiltrer dans leurs rangs.

HRP:

_________________
03. Unité Est 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Ten no Ikari
Ten no Ikari

03. Unité Est Empty
Lun 19 Déc 2022 - 19:26




Calamité : Unité Est



Monstrueux.


Il y avait-il d'autres mots pour décrire cette puissance de la nature hors du commun ? Tous les assauts des Iwajins et de nous, leurs alliés, s'étaient faits si facilement contrés que nous avions presque l'impression d'être des enfants face à ce géant de lave. Des enfants faibles aux jambes flageolantes devant une puissance qui les dépassait de loin. Mais je n'en attendais rien de moins de la part de ceux qui s'étaient faits appeler "Dieu" à travers les âges, même si la mention de leurs noms s'était lentement faite effacer de l'histoire. Tels de lointains mythes qui refaisaient maintenant surface pour nous enseigner une leçon. Mais laquelle ? Que nous étions faibles ? Non. Ou du moins, ce n'était absolument pas ce que je ressentais à cet instant précis. S'ils étaient nés du chakra, et que nous en possédions, alors peut-être que cette leçon visait à nous murmurer que nous aussi, nous pourrions devenir plus forts. Bien plus forts. Peut-être pas autant que ces Bêtes de chakra, mais meilleurs que ce que nous étions à présent.

Celle qui se nommait Toph et qui était visiblement la leader de notre petite unité nous mis en garde contre ce qui arrivait. Comme je m'en étais douté, ses yeux étranges n'étaient pas là seulement pour faire beau. C'était ce qu'on appelait des "Byakugans", même si je ne savais pas exactement ce que cela signifiait ni ce que ça lui apportait dans le combat. Mais comme elle le fit remarquer aussitôt, le temps n'était pas aux bavardages de curiosité, il fallait rester concentré sur le démon à quatre queues. Et pour preuve, après avoir formé un tourbillon de lave pour repousser toutes nos attaques et mon clone qui s'était immédiatement désintégré, il entama sa contre-attaque. D'abord sous une forme de vague de chaleur qui fonça droit sur nous pour tenter de nous dessécher sur place, mais mes partenaires furent rapides dans leur réponse. Des rafales de vent de la part de la jeune demoiselle aux cheveux roses et d'un allié du Teikoku sur son oiseau vinrent repousser l'air aride et brûlant du Singe. Mais ce n'était pas tout. Le sol commençait à trembler, signe qu'une nouvelle attaque était en train de se préparer.

Une fois de plus, ce fut la jeune femme aux yeux laiteux, en armure et à l'allure de samouraï qui nous avertit du danger en nous indiquant la position de colonnes de laves qui allaient surgir du sol pour venir nous cramer. Etait-ce une fois de plus grâce à ses yeux ? Quoi qu'il en était, je me transformai en un éclair pour pouvoir esquiver en bougeant telle la foudre la fontaine de lave qui me visait. Mon clone qui se tenait plus loin n'eut pas la même réactivité que moi, et se fit avoir par la lave. C'était une technique à l'ampleur démesurée, qui semblait toucher tous les groupes. Une ampleur bien supérieure à n'importe quelle technique que nous pouvions sortir de notre chapeau. Mais cela signifiait simplement qu'il avait d'avantage de chakra que nous. Les techniques de barrières et de scellement étaient maintenant lancées, et malgré le grésillement dans mon oreille provenant du message d'Aizen, il semblait qu'aucune équipe n'avait eu besoin de que je me déplace pour pouvoir lancer ces techniques. Maintenant, il fallait qu'on défende nos positions en attendant le bon moment pour faire nos techniques. Plongeant dans la baignoire de ma conscience, je laissai derrière moi mon large sourire et mon effervescence pour affiner mes sens et m'apprêter pour ce qui allait suivre, expirant et maîtrisant ma respiration pour me concentrer encore d'avantage. La main sur la garde de mon katana rangé dans son fourreau dans une posture bien connue, je me rapprochai des shinobis qui lançaient les kinjutsus pour offrir du mieux que je pouvais mon assistance, et les gêner le moins possible.

-Restons groupés, pour mieux nous protéger ensemble.

Ma voix s'était légèrement raffermie, sans pour autant se départir entièrement de son petit quelque chose d'exalté qui faisait de moi celui que j'étais. Il fallait se préparer à toute éventualité.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Dieu Singe
Dieu Singe

03. Unité Est Empty
Jeu 22 Déc 2022 - 12:21
Les colonnes de lave firent trembler la terre et couvrirent le grondement des cieux. Sitôt le magma rugît-il, sitôt le chakra des shinobi répliqua en rugissant plus fort encore pour repousser les assauts dantesques du colosse infernal. Côtoyer de si près un Dieu n’appartenait qu’à une poignée d’élus, triés sur le volet, et seuls capables d’enchaîner la fureur d’une telle créature.
Le défier appartenait seulement aux héros de ce monde. Ainsi seuls les survivants de cette épique bataille sauraient conter leurs prouesses ; si et seulement si un seul d’entre eux pouvait en sortir vivant. Chose mal embarquée au regard de la configuration nouvelle des évènements après le premier assaut des shinobi que Yonbi balaya d’une seule et même défense avant d’initier le début de cette grandiose rixe.

Ainsi, à la faveur de ses représailles, Yonbi prit un large avantage sur le genre humain et en projetant son nuage de chaleur par l’émanation d’une fournaise à nulle autre pareille, fruit de sa nature volcanique, il fit du Cirque de la Veuve Blanche son territoire.
Alors il vous fallut espérer, vous accrocher à la moindre parcelle de vigueur à l’intérieur de vous, franchir les frontières de vos capacités physiques et chakratiques et puis, vaille que vaille, livrer jusqu’à la dernière goutte de sueur ou de sang pour surmonter l’immense Yonbi.

Vous dressâtes vos ultimes dômes, vos splendides barricades, vous esquivâtes in extremis le flot rugissant de magma qui jaillît sous vos jambes, et vous repoussâtes au mieux cette onde suffocante livrée par votre ennemi pour vous accabler. Rares parmi vous furent ceux qui se retournèrent contre le monstre, déployant des instruments de foudre dotés d’une vitesse éblouissante, des flèches à l’empennage ruisselant de poison et des plumes acérées au point de pouvoir perforer les poumons d’un homme. Ayant surmonté la difficulté posée par le pouvoir inouïe du Dieu Singe, vous dardâtes ce dernier avec une ardeur renouvelée en caressant l’espoir de pouvoir exorciser et bouter hors d’ici l’angoisse d’une mort promise.

Mais il fallut un seul caprice du Bijuu pour vous faire redescendre sur terre. Conscient de la barricade chakratique qui commençait à l’enfermer, se ressassant sans mal la rapidité avec laquelle cette dernière pouvait le mettre aux fers, il se rétracta sur ses appuis. Aussi rapidement que vous répliquâtes à ses attaques, il s’extirpa de l’étuve sous ses pieds en utilisant l’énergie procurée par son fléchissement pour bondir à une hauteur hors-normes, juste au moment où une ombre fila sous sa position.

Mais avant qu’il ne pusse explorer le ciel, ses jambes furent assaillies par les attaques projetées contre lui ; le tendon de l’une de ses jambes fut lacéré, une flèche se planta dans son cuir épais, des plumes perforantes criblèrent son pelage déjà entamé précédemment par d’autres projectiles. Il poussa un cri étouffé, accablé de douleur ; mais alors qu’il surplombait le Cirque de la Veuve depuis les cieux, il sût qu’il allait abattre une carte fatale.
Il jeta son dévolu sur la zone où il avait reçu le moins d’attaques ; peut-être, qui sait, l’endroit le moins dangereux pour lui. La faille. Celle depuis laquelle deux malheureux lassos de foudre avaient jailli plus tôt ; et puis rien d’autre.

La faille dans le monde des hommes.

Il rassembla toutes ses forces. Le chakra se mît à brûler et à danser dans ses artères, puis inonda ses muscles en les revigorant d’une force nouvelle. Il puisa en profondeur dans sa propre énergie, imbiba chacun de ses membres d’une puissance accrue. Il gagna ainsi un potentiel de destruction extraordinaire.
Il leur dévoilerait toute l’intensité du potentiel physique d’un Dieu.

Bientôt ce sol ne serait-il plus souillé que par la mort et le magma. Alors les cadavres fumants des hommes giraient avec la fin de leurs insupportables prétentions.

La lave pleuvait depuis le ciel qu’il occupait tandis qu’il emmagasinait une énergie grisante avant de s’échouer ; depuis que les colonnes s’étaient soulevées jusqu’au-dessus des montagnes, cet endroit du Yuukan n’était plus qu’un paysage de désastre. La pluie corrosive s’échouait sur le panorama comme de fines gouttelettes enflammées, pareille à de l’acide déversé par les nuages. Elle fit fondre toute la végétation environnante et transforma ce paysage désolé en enfer palpable.
Comme si cela ne suffisait pas, le sol se liquéfia en parterre rougeoyant rongeant les dernières bribes de résistance du monde végétal.

Finalement, le monstre s’abattît avec fureur sur l’Unité Ouest. Il concentra puis libéra toute l’énergie collectée dans une seule et même frappe magistrale qu’il asséna furieusement sur les hommes. Jamais vous ne vîtes quelque chose de semblable : en un coup de tonnerre assourdissant, Yonbi pulvérisa la position des hommes en révélant toute sa puissance et avec ce coup terrifiant, il ébranla la montagne sur laquelle vous vous teniez en dégageant alentour des ondes punitives emplies de tension et de violence.
Gré de cette brutalité, des séismes d’une magnitude folle fustigèrent le massif rocailleux et secouèrent ses tréfonds ainsi que le sol des hommes, au point de démanteler sa surface et de les séparer les uns des autres par l’apparition de larges plaques et pitons rocheux crachant encore sa lave vorace.

Au loin, au sommet de la sculpture géante et glacée de la Veuve Blanche, le même héron qui s’était posé sur sa tête commença à battre des ailes pour chasser les particules de lave vomies par l’azur, telle l’ondée.

Résumé du tour:
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

03. Unité Est Empty
Ven 23 Déc 2022 - 13:54
Si Yonbi est libéré, c’est parce que notre Jinchuriki est mort. La Tsuchikage part du principe que prendre le risque de refaire la même chose n’est pas à faire en sachant que le pays est déjà en danger. Les moines d’Hikari nous ont fait savoir que les Dieux étaient scellés dans des objets, d’où l’idée émise par Chiwa Aimi. Dans tous les cas, nous encourons des risques, cette solution serait temporaire le temps d’étudier ces techniques et d’essuyer le chaos qui tombe sur notre pays.

Avait expliqué au Teikokujin bien curieux. Son visage était fermé et concentré, il y avait mieux à faire que de justifier les choix de la Rubiconde qui pensait à chacun. Enfin. Le scellement était initié, la barrière aussi. Bien évidemment, Yonbi n’allait pas se laisser faire.

Alors que l’Est avait repoussé la vague de chaleur à l’opposé, la détection de Katsuko avait permis de connaître le nombre approximatif des présences sur le champ de bataille et quelque chose semblait anormal, mais quoi ? Toph cherchait de ses byakugans quelque chose qui pourrait l’alerter, mais c’était difficile dans un contexte aussi chaotique. Pour couronner le tout, le Dieu Singe avait décidé de ne pas se laisser faire et de tenter d’esquiver la cage chakratique qui le menaçait. Il bondit de manière impressionnante vers le ciel pour tenter de tout esquiver. Mais il fut touché par plusieurs offensives des shinobis et n’eut d’autres choix que de se laisser retomber. Seulement, sa rage est telle, qu’il hurle et gonfle ses membres au maximum. N’importe qui sur la Crique de la Veuve Blanche pourrait craindre ce qui arriverait, notamment le groupe de l’Ouest, les premiers visés par Yonbi.

Du côté de l’ouest, ils n’eurent qu’à subir le choc de la chute de la calamité, qui déversa un tremblement de terre qui commença à diviser les plaques de terre jusqu’à eux. Sans attendre, Katsuko usa de son doton pour les faire se surélever, tandis que les trois kunoichis se retrouvaient collées, dos à dos sur cette plateforme qui pointait vers le ciel. C’était sans compter sur la coulée de lave qui les menaçait et la pluie magmatique qui allait tomber sur eux.

Restez près de moi !

D’un geste de la main droite, Toph réalisa donc des mudras afin de faire s’élever autour d’elle et de ses alliés, un gigantesque globe d’eau tourbillonnante qui allait repousser toute tentative de lave de les atteindre. Tandis que Kenpachi les surplombait sur son invocation, rattrapé par Ikari qui l'avait rejoint, Toph espérait que chaque groupe allait s’en sortir, surtout celui de son cousin Tsuyoshi.

Spoiler:




_________________
03. Unité Est Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

03. Unité Est Empty
Lun 26 Déc 2022 - 17:01



Les défenses érigées par le groupe pour faire face à la chaleur intense qui se propageait furent un succès, L’atmosphère et la nature autour du groupe Est restèrent naturel et hydratés, préservées de l’assaut de Yonbi, mais plus important encore c’était les membres de l’équipe qui s’en étaient sorti. Mais les réjouissances si jamais il y en avait eu n’était que de courte durée, car rapidement après Yonbi fit jaillir du sol de nombreuses colonnes magmatique pour venir menacer l’unité Est d’en dessous. Kenpachi parvint à se défaire de cette nouvelle menace en s’envolant sur le dos de son Kuchyose. Son scan ne révélait ensuite aucune menace inattendue du cotée de son groupe.

S’il n’y avait aucune menace imprévue en vue pour le Teikokujin, celle qu’ils étaient venus affronter n’avait pas encore dit son dernier mot. Yonbi sema la zizanie dans les rangs de la coalition lorsque son bond de plusieurs mètres vers le ciel pour tenter d’éviter de se faire emprisonner par les Kinjutsu, laissa passer des attaques de groupes se faisant face. Heureusement le groupe Est ne se trouvait pas dans cette situation, par contre ils étaient loin d’être à l’abri comme allait l’annoncer Garuda de sa voix grave, en voyant venir la chute de Yonbi après qu’il ait été blessé en vol.

- Accrochez-vous la en bas, ça va secouer.

Dans le même temps les colonnes magmatiques qui s’étaient élevées dans les airs commençaient a retomber sous la forme d’une pluie de feu. Garuda posté au-dessus des autres membres de son groupe se tenait prêt à les protéger de l’averse. Mais au vu de leur réaction inspirée, ils n’avaient certainement pas besoin qu’on prenne soins d’eux, L’énorme monture devrait plutôt s’inquiéter pour sa propre carcasse. Par contre la plateforme érigée par Katsuko n’était pas suffisamment grande pour accueillir tout le monde, obligeant Ikari à rejoindre Kenpachi sur le dos de Garuda, après avoir réagi de façon spontanée pour garder les filles groupées et éviter de se perdre entre les fracas de la roche.

- Bien Joué Ikari.

Une fois rejoint par Ikari, le Kuchyose s’éleva dans les cieux, allant chercher la pluie a son sommet avant que celle-ci ne vienne le rejoindre en bas. Se rapprochant de l’averse, l’épervier géant déploya ses ailes pour propulser face à lui une puissante bourrasque, balayant les obstacles dans une direction hors du champe de bataille, pour lui offrir une voie royale vers une position plus sûr. De là-haut dans le ciel, en voyant Yonbi se préparer à exploser l’unité Ouest, le Kuchyose fit fuser a toute allure une pointe de lance Futon pour aller se planter dans l’épaule de Yonbi, en formant un angle droit avec le sol, avec pour objectif d’affaiblir ou déstabiliser son coup, sans menacer le groupe en face en cas d'esquive.

Le kuchyose continua ensuite sa surveillance des lieux alors qu’ils descendaient pour se rapprocher de plus en plus du reste de l’équipe sur la plateforme.





Spoiler:

_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

03. Unité Est Empty
Mar 27 Déc 2022 - 8:11
La réponse fournie par l’ancienne Tsuchikage éclairait les esprits. Ceux des Iwajins comme les autres. Nozomi apprenait en même temps que tous les informations données par sa propre kage. Les Dieux avaient été scellés dans des objets ? L’horticultrice comprenait encore moins pourquoi personne ne s’était rendu au sein du nid de Yonbi afin d’explorer les lieux. D’après Aimi, l’endroit s’était effondré. Mais était-ce vraiment si problématique pour des shinobis, capables de modeler et nager dans la Terre elle-même ? Ils auraient pu glaner là quelques informations bien utiles pour le moment présent. N’étant qu’une simple genin, sans doute ne lui disait-on pas tout, et lui cachait des choses telles que celle qu’elle venait d’apprendre…

Pour l’heure, Nozomi se concentrait sur l’innombrable suite de signes à effectuer afin de sceller le Dieu dans l’objet choisi par la nouvelle kage. Ses pensées étaient tournées vers ses proches. Son fils cadet avait-il réussi à atteindre son aîné et son frère ? Rokkusu était-elle évacuée ? Ses parents se trouvaient-ils toujours à la serre, à aider à la fabrication de médicaments ? Une chose la réconfortait : savoir qu’ils n’étaient pas seuls. Ses parents étaient ensemble. Tout comme ses enfants. Même si elle aurait préféré qu’ils soient réunis, ce n’était déjà pas si mal.

Les secousses sous ses pieds ainsi que les injonctions de ses camarades d’infortune la prévinrent du danger à venir. Elle se rapprocha de Toph, tout en restant autant concentrée que possible sur le scellement. Nozomi était ravie de la présence de son ancienne kage à ses côtés. Ne connaissant pas les autres, il était encore difficile de leur faire pleinement confiance malgré les conditions. Même si la Hyûga restait une enfant à ses yeux. Le sol s’éleva sous leurs pieds, commandé par la petite femme aux cheveux roses. Sans un mudra supplémentaire, l’horticultrice s’arrangea pour se maintenir sur la plateforme.

- “Je suis stabilisée et continue le scellement.”

Vue d’en haut, la situation était sinistre. Les shinobis n’étaient que des silhouettes se ressemblant toutes. Petites fourmis se battant contre un géant. Quant aux environs, ils n’étaient que désolation. Observant les alentours, Nozomi se sentait attristée pour toute cette faune et flore devenue un unique champ de lave. Qu’elle devinait à travers l’eau tourbillonnante.

Spoiler:

_________________
03. Unité Est 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

03. Unité Est Empty
Jeu 29 Déc 2022 - 11:36
« Je capte une trentaine de présences en contact avec le sol. Mais... Il y a quelque chose d'étrange... D'anormal. Et ce n'est pas Yonbi. »

Ses informations transmises, Katsuko réfléchissait. Peut-être était-ce simplement un mauvais pressentiment, peut-être se faisait-elle simplement des idées. Rien de ce qu'elle captait n'était non plus Difficile pour elle de déterminer si les trente présences étaient le nombre attendu avec la présence de clones et de kuchiyose potentiels partout. Difficile aussi de savoir si les gens cachés dans le sol étaient alliés ou non.

Mais alors qu'elle était plongée dans ses réflexions, le chaos général commençait. Les colonnes de lave qu'ils avaient évité avec soin allaient retomber en une pluie douloureuse pour quiconque n'était pas protégé, rougissant le ciel au passage. La chaleur ambiante rappelait à la Kazejine son enfance, mais ce n'était rien d'insupportable pour elle. Elle avait déjà vu pire. Aussi, l'esprit alerte, lorsqu'elle vit le Démon bondir et se préparer à frapper le sol, elle sût que le choc serait colossal. Et sa vision lui confirma très rapidement que l'un des deux sénarios qu'elle avait en tête l'instant plus tôt se réalisait. Plutôt que des projectiles en tous sens, ce fut un véritable tremblement de terre qui commençait à fissurer le sol, empirant le morcelage naturel de la zone. Pour rester ensemble, il leur fallait agir, et vite. Décidant d'enchaîner les mudras, Katsuko se fit une plateforme qu'elle suréleva du sol suite à une série de mudras.

« Essayez de rester proche, ça va secouer ! »

Comme prévu, le sol trembla violemment et si à la proximité directe du Dieu Singe, il avait été littéralement écrasé, il se retrouva plutôt fissuré sur les extérieurs, menaçant de séparer quiconque n'avait pas réagit à temps. La vampire décida alors d'utiliser du chakra pour stabiliser sa position et s'assurer de ne pas chûter. Avec Toph et Nozomi à ses côtés, la place n'était pas des plus larges, il valait mieux qu'elle soit solide sur ses appuis pour ne pas chûter et les entraîner avec elle lors des secousses.

Se préparant à nouveau alors qu'elle remarquait qu'Ikari avait filé vers Kenpachi et Garuda pour les rejoindre, la vampire s'attendait à devoir les protéger depuis sa hauteur, mais Toph se montra plus rapide et ce fut une sphère suiton qui engloba le groupe pour les protéger.

Ne pouvant s'empêcher de se trouver bien inutile en cet instant, elle décida de se concentrer plus profondément sur son doute initial et enchaîna de nouveau les mudras. La lumière verte qui commençait à se répandre, la lumière de Taishi à n'en pas douter, ne lui laissait rien présager de bon non plus. Autant se préparer et écouter avec attention tout ce qui l'entourait pour réagir au mieux de ses capacités. Et ainsi peut-être trouverait-elle ce qui la dérangeait jusque là.

HRP:

_________________
03. Unité Est 5m0g


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Jeu 29 Déc 2022 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Ten no Ikari
Ten no Ikari

03. Unité Est Empty
Jeu 29 Déc 2022 - 17:50




Calamité : Unité Est



Les choses s'enchaînaient à une vitesse absolument terrifiantes, et la pression des évènements nous poussaient à rester sur nos gardes à tout moment. La dénommée Katsuko venait à peine de nous informer qu'elle percevait la présence d'une trentaine de personnes sur le champ de bataille et quelque chose d'anormal, que le Dieu nous fit par d'une de ses nouvelles frasques. Alors que nous pensions Yonbi d'une certaine manière coincée, incapable d'éviter nos attaques, une fois de plus le Singe s'évertua à nous prouver à quel point nous sous-estimions sa puissance. Malgré la barrière encore en place sensée restreindre la puissance de cette entité incompréhensible, ce dernier fit un bond des plus spectaculaires. Et sa direction était sans équivoque : vers l'Ouest. A l'opposée de notre position. Là-bas était censé se trouver un autre groupe d'inconnus chargés eux aussi de retenir le Dieu et de procéder à son scellement. Mais ce qui allait s'abattre sur eux...allaient-ils pouvoir survivre à ça ? Mais une autre question allait rapidement se poser. L'onde de choc à l'atterrissage du monstre. Avec la hauteur qu'il prenait et l'élan de sa chute ainsi que de la frappe qu'il s'apprêtait à abattre...Eh merde.

-Ca va s'couer les z'amis ! Restez proches les uns des autres !

Mais je n'avais pas réellement besoin de les prévenir, j'avais visiblement face à moi des shinobis avec de l'expérience. A l'atterrissage du gros singe impétueux, malgré la distance qui nous séparait, on pouvait aisément sentir les vibrations du sol nous parvenir donnant presque l'impression que nous nous trouvions aux côtés du monstre. Je plaignais ceux qui s'y trouvaient réellement, car ces tremblements n'avaient rien de normaux. Ils étaient si puissants qu'ils déchiraient la terre, menaçant de séparer les différents groupes. Il fallait qu'on reste groupé, et la jeune femme aux cheveux roses faisait déjà des mudras pour créer une plateforme qui supporterait les deux utilisateurs de kinjutsu en plus de sa personne. Il n'y avait pas assez de place pour que je m'incruste sur cette plateforme qui prenait de la hauteur face à la lave qui nous menaçait du sol. Levant les yeux vers l'oiseau géant qui battait des ailes au-dessus de nous, je ne voyais plus que cette solution pour pouvoir échapper aux intempéries magmatiques.

-Désolé Kenpachi-san et Garuda-san, j'm'incruste !

Me transformant en un vif éclair, je rejoins en un instant l'oiseau qui se trouvait au-dessus de nos têtes et m'agrippai dans un premier temps à sa patte, avant de monter sur le dos de l'animal avec agilité et légèreté. Rejoignant ainsi le Teikokujin, je me tenais un peu en retrait de lui sur le dos de l'animal. Etrange circonstance que de me retrouver aux côtés d'un soldat de l'Empire, mais la situation était bien trop grave pour que j'en fasse cas. Après que celui-ci nous ait défendu de la pluie de magma, je comptais distraire la créature simiesque en faisant danser devant ses yeux des éclairs. J'avais même déjà concentré du chakra autour de ma main. Mais avant que je ne lance mon petit compagnon de foudre à la poursuite des yeux de notre adversaire, je remarquai qu'une sphère lumineuse verte tentait d'entourer la bête, certainement dans le but de l'aveugler. Faisant donc cesser les crépitements autour de ma main, je regardai ce qui était en train de se passer. Je voyais sans peine l'ombre du Nara s'étendre et attraper celle du Dieu, mais je me demandais dans quelle mesure il allait être capable de le retenir. Plusieurs autres techniques fusaient vers le monstre, dont une salve de vent envoyé par l'oiseau sur lequel je me trouvais. Mais je ne possédais pas dans mon répertoire de jutsus des techniques qui s'avéreraient pertinentes pour cette situation, alors qu'une lumière l'entourait déjà pour l'aveugler.

A contrario, ce que je pouvais faire, c'était continuer à me concentrer sur mes sens pour plonger d'avantage dans une méditation qui me permettrait d'être à l'écoute de mes alentours. Katsuko avait dit qu'elle avait senti une trentaine de présence, mais quelque chose d'étrange la taraudait. Cela valait le coup de continuer ma méditation afin de ne pas nous faire surprendre par cette "chose étrange" qu'il ressentait. Cela me permettrait dans le même temps d'économiser mon chakra pour pouvoir agir plus tard, lorsque mes compétences seraient le plus recherchées si jamais c'était le cas. Mais alors que je continuais à me concentrer, je vis au-dessus de la tête du Yonbi deux silhouettes, dont une qui commença à prendre en ampleur avant de devenir une sphère de roche immense se précipitant vers la tête du Dieu.

-J'économise mon chakra pour pouvoir intervenir plus tard ! criai-je à tout le monde. Mais...j'croyais qu'on voulait juste sceller Yonbi et pas l'tuer ?! C'est normal cette géante sphère de roche là-bas ??

Si on continuait ainsi à l'attaquer, et au vu des blessures que la Bête commençait à accumuler, nous allions finir par le tuer. Je ne savais pas ce qui était nécessaire pour tuer un Dieu, mais au rythme auquel on allait...cela risquait de devenir rapidement compliqué. Regardant alors surtout les Iwajins qui étaient certainement bien mieux au courant que nous de la situation, je m'attendais à une réponse de la femme aux yeux laiteux et perçants. Avais-je mal compris les instructions ? Ou alors il y avait-il un problème là-bas, vers l'ouest...?


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Dieu Singe
Dieu Singe

03. Unité Est Empty
Ven 30 Déc 2022 - 15:32
Ô combien fut remarquable la défense iwajine, et notamment celle du front Ouest accablée par la fureur des poings du Dieu Singe. Déversant toute sa colère dans une seule frappe monumentale, Yonbi fit trembler votre monde : mais qu’à cela ne tienne, vous trouvâtes in extremis un subterfuge des plus habiles pour tromper l’exclamation grossière de la puissance du primate éruptant. En vous laissant avaler par une terre meurtrie, vous vous dérobâtes à l’assaut dantesque du monstre à quatre queues et le laissâtes ainsi dévaster les fondements mêmes de la couche terrestre sans vous soucier de l’accablement de ses poings de géant. La foudre crépita sous la surface, et vous vous en sortîtes… vivants.

Même les séismes déchaînés ne vous arrêtèrent pas. Ni eux, ni la pluie de lave, ni l’inondation magmatique qui vous menaçaient sans arrêt ; comme s’il était échu que les hommes devaient l’emporter, coûte que coûte, et que le destin avait tissé quelque chose pour eux. Alors les Dieux, lésés, avaient encore toutes les bonnes raisons de vouloir se retourner contre vous : c’est comme si à chaque fois toute l’infortune du monde les accablait. Quel était donc que ce sort infâme ? Cette fatalité assénée aux monstres sacrés ? Cette sanction répétitive incarnée au travers de l’humanité ?

Quel avenir se jouait là, tandis que les hommes continuaient de confronter le Dieu Singe dans le paysage d’une bataille apocalyptique ?

La douleur rattrapa l’esprit de Yonbi perdu dans ses lamentations : le tendon de son autre pied venait d’être perforé par quelque chose qui venait du sol. Il eut le temps de baisser la tête et de voir cette ombre étendue à ses pieds, sous le liquide ruisselant de son ichor qui commençait à inonder le sol. Sa tête s’inclinant exposa encore un peu plus sa nuque déjà convoitée par le Hyûga du groupe des Parias : une occasion que Kisuke ne manqua pas de saisir en incantant son serpent maudit pour se préparer à porter le coup fatal. Et puis soudain, dare-dare, une nouvelle douleur accabla la créature : quelque chose de fusant, composé d’air, vint perforer son épaule et son sang éclaboussa toute l’Unité Ouest.
Quand il redressa la tête pour constater votre acharnement à lui nuire, il découvrit la gueule géante du kuchiyose reptilien qui lui fondît dessus. Au sein de l’Unité Nord, le Nara lutta pour tenter de le retenir : mais comment immobiliser cette chose herculéenne et sa puissance hors de toute normalité ? Tout juste Aizen parvint-il à le ralentir tandis que le monstre sacré se lançait dans une série de parades extraordinaires pour contrecarrer la poursuite sanguinaire du serpent invoqué. Des frappes du plat de la main brisèrent sa trajectoire et son assaut pourtant unidirectionnel, et chaque fois ses larges mains expulsèrent des paumes géantes de lave qui fondirent sur les différentes unités, mais le serpent continua de l’assiéger avec une telle virulence que ses pieds tracèrent deux larges sillons dans le sol tandis qu’il était repoussé malgré lui.
Pour finalement presque revenir au centre de la bataille avant d’être accueilli par un formidable flash lumineux.

Un shuriken composé de foudre traça au cœur du dôme lumineux et disparût dans ce dernier : ce fut comme si le temps s’était suspendu. Vos paupières et vos iris durent se rétrécir pour pouvoir continuer d’observer le déroulement de cette fascinante guerre contre le Dieu de la Lave, mais vous ne distinguâtes rien de ce qui se déroulait sous la cloche verdoyante incantée par l’art d’un de vos alliés à l’origine de cette lumière nouvelle : Hayai C.Taishi. Le corps tout entier du Dieu Singe fut avalé par le dôme aveuglant et alors plus aucune information à son sujet ne vous fut accessible, sinon cette vision brève et glaçante d’une comète chutant sur lui.

A l’Est, vos sens se gâtèrent.

Résumé:

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Les Renégats
Les Renégats

03. Unité Est Empty
Sam 31 Déc 2022 - 11:05
Vous vîtes la comète s’enfoncer dans le dôme de lumière, probablement pour broyer le Dieu Singe. La façon dont le météore de Yanosa pénétra dans la sphère verdâtre ne laissa aucun doute sur la capacité de ce dernier à toucher sa cible : il était si large et colossal qu’il pouvait presque disputer le périmètre de cette cloche et tant que le monstre n’en sortait pas, il était largement prévisible qu’il accuse le choc.
Et puis, soudain, vous vîtes la comète remonter. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le météore commença à faire le trajet inverse à sa chute : Yonbi le soulevait.
Cela ne dura qu’un temps. Un bref instant où vous songeâtes que rien ne pouvait arrêter le Dieu Singe, pas même une comète s’écrasant sur lui en faisant gronder l’air autour d’elle.
Ce fut avant qu’elle ne redescende à nouveau. Nara Aizen, au Nord, pût sentir le Dieu faillir depuis les ombres de son sort. Peut-être à cause de ses blessures. Peut-être à cause de la Barrière Divine. Peut-être à cause de la conjugaison de ces deux éléments.
Hayai C.Taishi, quant à lui, assista secrètement à toute une scène épique où le Dieu Singe luttait encore avec la force du désespoir.

Et puis soudain, quelque chose se passa en direction du Sud-Est. Ce même endroit que vous aviez tenté d’interdire à Yonbi, et que la Veuve Blanche surplombait de son immensité pâle. Depuis le début de cet affrontement et à partir de vos premières tentatives pour dresser le Kinjutsu de la Barrière Divine, un héron posé sur la tête de la sculpture n’avait pas loupé une miette du combat. Il avait observé avec intérêt les assauts du Dieu Singe et les répliques que vous lui adressâtes. Il était resté là, patient, à attendre son heure. Il avait même affronté la pluie de lave et encaissé la vague de chaleur suffocante projetée par Yonbi, mais il était resté. Vous n’y fîtes pas attention, au départ, et ce en dépit du déploiement de vos sens. Simplement parce qu’il paraissait quelconque, comme une pièce du décor perdue dans le paysage sinistre du Dieu Singe, un détail insignifiant noyé par le tumulte qui saccageait le Cirque de la Veuve Blanche.
Qui aurait pu croire qu’un Patriarche s’était invité aux hostilités ?

C’est à l’Est que vos sens vous mirent tout à coup en alerte. Le bec de l’oiseau grattait quelque chose sur la sculpture… ou plutôt, traçait quelque chose. Au sommet du monument glacé, il inscrivit ainsi un large symbole au cœur même de la froide contemplatrice à l’aide de ses serres et de son long bec. Quand enfin il eut fini de graver son œuvre, il ouvrît son museau longiforme…

… et prononça ces mots :

« Kinjutsu : Kuchiyose Kenin, Invocation des Compagnons ! Le Pacte des Renégats ! »

Alors tandis que tous regardèrent la cloche lumineuse enfermant le Dieu Singe il posa la patte sur son traçage. Derechef une tornade de plumes naquit et projeta autour d’elle plusieurs silhouettes toutes bardées de métal.
Cinq hommes masqués se dressèrent autour d’elle après avoir été rejetées par l’invocation.
A l’Est, vous entendîtes tout cela, ainsi que les mots cabalistiques qui suivirent.

« C’est ici que leur histoire s’achève. »

Certains parmi vous en avaient déjà entendu parler, mais pour la plupart c’était peut-être encore un mystère. Le pacte qui reliait autrefois l’humanité à leurs compagnons de l’autre monde n’était à l’origine pas à sens unique, et Glouba pouvait en témoigner pour avoir côtoyé de près un autre Patriarche. Ainsi, ce que vous pouviez tout à fait prévoir pour votre guerre contre Sakaze Tôsen pouvait se retourner contre vous : l’invocation des hommes par les kuchiyose.

Pour une fois dans l’histoire, les samouraïs vous devancèrent. A votre grand dam, ils se révélèrent au pire moment possible, tout pénétrés d’un savoir et d’une maîtrise que seuls les Gardiens étaient censés posséder… alors comment ? Comment les samouraïs avaient pu maîtriser cet arcane oublié ?

Ils ne vous laissèrent pas le temps de le comprendre. Ils se séparèrent, et les assauts se mirent à pleuvoir sur vos unités respectives.


Unité Est



03. Unité Est Yrqa 03. Unité Est Y90o 03. Unité Est Pu49

Vous n’eûtes pas un, ni deux, mais trois samouraïs sur votre position, rejoignant la plateforme sur laquelle se tenaient Katsuko, Toph et Nozomi. Le premier d’entre eux avait une armure totalement noire, et il portait sous cette dernière un cuir tanné d’où jaillissait des ourlets de fourrure blanche couvrant sa nuque, sa ceinture, ses poignets et ses chevilles. Il était parmi les trois le plus épais et le plus grand : visiblement une force de la nature. Il fondît directement sur Hyûga Toph, occupée à maintenir la Barrière Divine, prêt à lui asséner deux frappes rapides de kenjutsu.

Le deuxième quant à lui se précipita sur Nozomi, occupée à réaliser le Scellement Divin. De tous il paraissait le plus véloce, et ce fut presque une surprise pour vous de découvrir qu’il ne portait pas d’armure, à la différence des autres. Sûrement parce qu’il souhaitait se garantir les meilleures possibilités de vitesse. Avant d'arriver jusqu'à cette dernière, il envoya une tranche céleste et le chakra imita la forme de sa lame avant d’être expédié sous la forme d’un croissant tranchant en direction de la concernée. Et puis il entama une valse prodigieuse en dégainant son deuxième instrument, identique au premier, avec chacun une particularité notoire : ils étaient plus courts que les lames classiques. Des wakizashi. Deux sabres courts permettant des trajectoires plus précises et rapides, en sacrifiant l’allonge. Mais avant qu'ils n'arrivent, lui et le premier, sur leurs cibles, ce fut le troisième samouraï qui créa la surprise.

« Il est facile de se laisser guider par la colère ; il est plus difficile, souvent, de pardonner. Par votre faute nous avons jadis perdu notre Seigneur. Nous avons appris à mettre notre mal en patience. Nous avons attendu que nos plaies cicatrisent.
Nous sommes ici pour venger sa mort et laver son honneur. Capitulez, Iwajins. Une simple victoire nous suffit. Je vous assure que vous ne pouvez pas combattre deux ennemis à la fois.
»

Ce dernier samouraï aux cheveux bleus comme le ciel incanta des signes à la manière des Shinobi - une chose que Taira Fugaku maîtrisait aussi, du temps de son vivant - pour aussitôt projeter sur votre position une houle de mucus constituée, ceci afin d'entraver vos mouvements et de rendre la tâche plus facile pour ses compères. Difficile de dire s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme : son visage très fin et sa voix diaphane pouvaient aussi bien provenir du genre masculin que du genre féminin. Dans tous les cas, ce dernier samouraï poursuivit son attaque en secondant sa vague de mucus d'un tranche céleste, à son tour, dirigé à l'adresse de Katsuko.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

03. Unité Est Empty
Dim 1 Jan 2023 - 11:25

Dévastation de la crique de la veuve blanche, le paysage était tâché du sang de Yonbi qui encaissait les différentes attaques des iwajins. La lave et le tremblement de terre s’étaient amoindris, mais le chaos, lui, était toujours aussi intense. Si la fumée et la cendre obscurcissaient la zone, c’était sans compter sur une technique presque inconsciente du seul utilisateur de lumière sur le terrain, qui vint rehausser les couleurs des environs. Du haut de son pilier, collées à ses camarades, elle avait réussi à tenir le kinjutsu. Il ne restait plus beaucoup de temps, mais les dernières secondes seraient les plus importantes de toute leur histoire. L’attention de la princesse Hyûga fut portée sur la cloche qui vint entraver légèrement sa vision améliorée, et il lui fallut un instant pour s’habituer à cette source de lumière handicapante. Osée, la tentative de Taishi, qu’avait-il derrière la tête ?

Yonbi ne s’était pas laissé faire bien évidemment, mais on ne pouvait plus rien voir de ce qu’il se passait à l’intérieur de la sphère lumineuse. Seulement cette géante paume de lave qui arrivait sur eux pour les faucher latéralement. C’était sans compter sur l’aide de Kenpachi qui s’occupait de protéger le groupe de cette vaine tentative.

Ce furent les avertissements de Katsuko qui sentait quelque chose derrière eux qui fit sortir Toph de ses longues pensées.

Mais c’était déjà trop tard.

Un tourbillon de plumes, un écran de fumée et 6 silhouettes qui apparaissent de nulle part. S’il y avait bien pire moment pour se faire attaquer d’un front extérieur, c’était bien celui-ci.

Grâce à son byakugan, Toph avait la possibilité de mieux cerner ce qu’il se passait. Mais à peine eut-elle le temps de prévenir ses coéquipiers qu’ils chargeaient, katana en main.

Cependant, ce qui attira le plus l’attention de l’ancienne Tsuchikage, c’étaient leurs armures. En effet, elles lui étaient familières et ce qu’elle comprenait ne lui plaisait guère. Ses dents se serrèrent, tandis que ses sourcils se froncèrent de mécontentement. L’espace d’un instant, elle n’eut le choix que d’attraper le Daisho accroché à sa taille, laissant le wakizashi à sa place pour le moment.

Quelques phrases portées par celui qui restait à distance firent hérisser les poils de l’Hyûga qui était sûre et certaine d’avoir affaire à des hommes de Taira. Il ne manquait plus que ça, même après sa mort, il ferait parler de lui. L’Honneur… Que connaissait-il de l’Honneur des samouraïs s’ils ne connaissaient même pas les propres préceptes tenus par leur seigneur ?

À ses côtés, Katsuko réagissait à une tentative d'entrave partielle par le mucus. Tout fut par la suite extrêmement rapide. Le samouraï à l’armure onyx jeta son dévolu sur elle, frappant dans le but de la forcer à arrêter son scellement. Sourire carnassier aux lèvres, laissa passer la première attaque qui rencontra son armure, la fissurant sur le ventre. Le second coup quant à lui, rencontra la lame tenue par leur défunt Daimyo. Dans une parade rapide et précise, elle repoussa la tentative de ce lâche. Nozomi de son côté, faisait de son mieux pour se protéger de l’assaut essuyé, notamment grâce à Ikari.

Et vous osez vous présenter ici en prônant l’Honneur de votre Seigneur.

Laissez-moi rire.


Commença-t-elle à raconter, tandis qu’elle avait repris le maintien de son kinjutsu, ne montrant aucune peur envers celui qui l’avait attaqué.

« Vent d'hiver, ours mort,
Le sabre trancha le shogun,
Son sang pour la Terre. »


Avait-elle récité, d'un ton calme et indéchiffrable.

L’Haiku que votre si cher seigneur a récité avant de s’enfoncer cette lame entre mes mains dans le ventre et de regagner un semblant d’Honneur.

Honneur entachée par sa fuite lâche, ses stratégies fourbes, et son assassinat d'innocents iwajins. Avant de faire preuve de lâcheté au point d’abandonner son sabre pour se cacher dans les entrailles d’un ours.

Le peu d’Honneur qu’il lui restait… Il l’a lavé en mettant fin à sa misérable vie.

Et vous venez de la salir en agissant comme des lâches à votre tour.

Alors laissez-nous terminer notre combat et ensuite, nous pourrons discuter.


Son cher sabre entre ses mains tandis qu’elle les gardait liées. La kunoichi toisa du regard son face-à-face, le provoquant de ses paroles, mais des mots lourds de vérité. Si elle n’écoutait pas son raisonnement, elle aurait lâché le bouclier divin pour attaquer cet homme sans vergogne. Elle devait compter sur ceux qui pouvaient encore agir pour leur faire comprendre qu’on n'attaquait pas Iwa sans prendre de risque.

Spoiler:







_________________
03. Unité Est Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

03. Unité Est Empty
Mar 3 Jan 2023 - 6:43



L’attaque de Garuda comme celles de la plupart de la coalition sur Yonbi avaient fait mouche, mais ce dernier n’avait pas encore dit son dernier mot et ne comptait pas flancher de si tôt. Le singe géant se débattait comme un beau diable projetant d’énormes paumes magmatiques vers chaque groupe sous la simple puissance de ses claques défensives contre la vipère qui lui fonçait dessus. En voyant l’énorme palme magmatique projette par Yonbi fuser vers eux, Garuda se préparait une fois de plus à s’interposer pour protéger le groupe Est, mais c’était sans compter sur l’intervention de Kenpachi.

- Laisse-moi faire, Repose-toi pour le moment mon grand.

Le Kuchyose déjà assez proche du reste de l’unité, le lieutenant du feu commença a enchainer les mudras avant de sauter du dos de sa monture pour venir poser ses mains sur le sol, faisant ainsi se former un énorme dôme tellurique autour de la fine équipe, dont la face avant ne manqua pas de s’effondrer sous la violence de l’impact avec l’onde de choc du Kata défensif du dieu volcanique, mais en ayant préservé l’intégrité physique de l’unité. Cependant sans se voir accorder le luxe de souffler un instant, une nouvelle voix retentit près de l’unité Est.

« Kinjutsu : Kuchiyose Kenin, Invocation des Compagnons ! Le Pacte des Renégats ! »

De nouveaux ennemis. Tout le monde se doutais d’une potentielle implication de l’homme au chapeau et était resté sur ses gardes, vis-à-vis d’une nième intervention surprise, mais les traits du vieillard tel qu’ils étaient décrit étaient introuvable parmi les hommes qui venaient de surgir de nulle part. Etaient ils liées a Hatman ?! Ou alors l’ennemi publique numéro 1 leur réservait-il un troisième rebondissement ?! Décidemment il était trop tôt pour crier victoire, malgré Yonbi qui semblait investir ses dernières forces dans sa lutte contre l’énorme météorite qui tentait de l’écraser.

Le plus impressionnant dans la situation, étaient les paroles prononces par le piaf plus tôt avant l’apparition des renégats, il était donc possible pour des hommes de se faire invoquer par les créatures ?! Garuda avait observé attentivement la scène, et se tenait prêt à intervenir. Une fois déployés, les intrus ne se firent pas prier pour passer à l’offensive après un beau discours sur leur Shogun, Bien repris par Toph.

Alors que les renégats blablataient et ne s’en prenaient qu’aux filles, Kenpachi profita de sa position dans un coin de la face encore debout du dôme pour se faire totalement oublier en se fondant dans le sol grâce a un unique mudra. Avant d’être totalement immergé, il indiqua d’un signe de la main à Garuda et Ikari qui lui faisaient face, la position du troisième renégat, comme pour signaler ou il comptait se rendre. Une fois sous terre, le soldat le lieutenant du feu rampa discrètement jusqu’à surgir quelques mètres dans le dos du manipulateur de suiton. Pendant ce temps Garuda entamait la conversation

- Comment avez-vous réussi à vous faire invoquer ?!

Kenpachi surgit finalement en toute discrétion, et exécuta ses mudras tout aussi silencieusement avant de projeter a toute vitesse un énorme pieu doton en plein centre du dos de sa cible.





Spoiler:

_________________
Teikoku Rassemblement:
Revenir en haut Aller en bas
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

03. Unité Est Empty
Mer 4 Jan 2023 - 16:03
Il faisait toujours aussi chaud au Cirque de la Blanche Veuve, malgré l’hiver. Le Dieu de lave ne se laissait pas sceller bien gentiment, et c’était à prévoir. Les mains moites, Nozomi se concentrait toujours pour maintenir son jutsu. Elle ressentait les trois autres scelleurs au travers du chakra qu’elle envoyait vers la même zone qu’eux. C’était plutôt bon signe : aucun d’entre eux n’avait lâché. Tous les groupes tenaient bon malgré Yonbi qui se défendait comme il le pouvait des shinobis le harcelant de techniques diverses. Occupée au scellement, l’horticultrice ne voyait pas ce qu’il se passait alentour ni ce que faisaient ses camarades pour le contenir. Elle savait toutefois que cela fonctionnait.

- “Tous les groupes tiennent pour le moment.”

Profitant que tous ses coéquipiers soient regroupés sous le dôme venant d’être formé, elle les en informa. Lorsqu’il disparut sous l’assaut du Dieu, ce fut pour les mettre face à de nouveaux ennemis. Ceux-ci prononçaient des paroles étranges, que Nozomi avait bien du mal à comprendre. Il s’agissait de vengeance, et de colère…? Elle n’avait pas souvenir de s’être fait des ennemis.

- “Mais qui sont…?”

Son questionnement fut interrompu par l’intervention de Toph. L’Amazone savait bien évidemment de qui il s’agissait, et répliqua aussitôt. Pour sa part, l’apprentie kunoichi ne pouvait pas faire grand chose sans lâcher le scellement. Ce qui ne lui vint même pas à l’idée. Lâcher sa technique équivaudrait à relâcher le Dieu, et mettre en danger tous ceux ici présents. Puis ses enfants… Ce qui était hors de question. Elle esquiva donc tant bien que mal la première attaque, puis s’apprêta à reçevoir de plein fouet la seconde, faute de temps pour s’y préparer. L'homme était rapide, bien plus qu’elle qui, de plus, devait toujours maintenir son jutsu. Les muscles bandés, elle attendit donc le second coup en regardant son adversaire dans les yeux. Frappe qui ne vint pas, contrée par un des membres de la coalition venu en renfort. Il avait profité du peu de place gagnée lors de son esquive pour s'immiscer dans le combat. Ravie de lui laisser sa place, Nozomi le remercia intérieurement. Le manque d’espace commençait à se faire sentir sur la petite plateforme, et il devenait bien dangereux d’y rester. Chacun devait faire attention à ne pas frapper ses alliés.

Nozomi continuait d'expulser son chakra au travers des signes qu’elle formait. Ils entraient dans la dernière phase, qui exigeait un maximum de concentration. Elle se connecta à l’objet qui devait devenir le réceptacle de Yonbi : la faux que Aimi portait. Alors, de nouveau, elle y projetta son chakra en formant les signes adéquats. Des gouttes de sueur coulaient sur son front. La chaleur et la concentration exigée commençaient à la fatiguer. Les combats autour d’elle n’aidaient pas. Il s’agissait heureusement de la dernière phase du scellement… S’il fonctionnait.

Spoiler:

_________________
03. Unité Est 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

03. Unité Est Empty
Jeu 5 Jan 2023 - 7:47
L'ouïe exacerbée de la vampire par sa propre technique lui permit d'entendre ce qu'il se tramait à distance. Ça y est, ce à quoi elle s'attendait était arrivé, des trouble-fête étaient là sur place. Le pacte des Renégats... Un héron venait d'invoquer un groupe de six samouraïs, voilà qui n'allait pas pour les arranger. Et voilà ce qui confirmait ce que Taishi lui avait dit autour de la possibilité pour les kuchiyoses d'invoquer des humains. C'était cela qu'ils avaient découvert il y a peu lors du Sommet. Et voilà que des samouraïs semblaient déjà bien connaître et utiliser cette capacité. Parfait, donc la Coalition était une véritable catastrophe en terme de capacités à gérer les informations qu'ils possédaient. Elle ne connaissait pas bien leur système donc il lui était complexe de savoir exactement ce qui pêchait, était-ce la transmission, le temps passé à détailler ce qu'ils apprenaient pour en tirer quelque chose d'utile, ou alors le temps qu'ils avaient mit à découvrir cette information là où d'autres l'avaient eu plus rapidement, mais quelque chose n'allait définitivement pas. Les renseignements de ces shinobis étaient pitoyables, leurs unités dédiés à cette tâche devaient être un ramassis d'incapables, elle ne voyait pas d'autres solutions. Encore une bonne raison de ne pas se mêler à eux. Et pourtant, la force de frappe qu'ils avaient réussi à réunir en peu de temps semblait manifestement aller à l'inverse de ceci.

Pensive mais surtout gênée par l'éclat de la technique de celui qu'elle avait aimé et pour qui elle ne pouvait s'empêcher d'avoir encore des sentiments, la blessure étant encore trop récente, la jeune femme aux yeux sanguins n'eut le temps de barrer la route du trio qui leur fonçait dessus.

« Trois samouraïs viennent vers nous, soyez prêts. »

Les bruits de pas de trois d'entre eux allaient en effet dans leur direction et si elle n'aurait sû dire la distance qui les séparait, savoir qu'ils s'approchaient était aisé pour elle. Sur place, ils se mirent immédiatement à attaquer. Et celui qui ouvrit la danse le fit avec un mucus à l'air visqueux. L'action était rapide, la réponse devait l'être tout autant, aussi Katsuko enchaîna les mudras pour arrêter voire tenter de renvoyer ce mucus sur celui qui l'avait projeté sur eux. Repoussant ainsi la vague gluante à l'apparence repoussante, elle commença les mudras pour sa technique suivante. Loin d'être offensive, cette dernière lui permettrait de se souvenir de toutes les signatures chakratiques des gens proches d'elle, un gain assez considérable dans sa bibliothèque. Ces lâches qui étaient arrivés seulement maintenant et qui parlaient d'honneur avec une mauvaise foi digne des plus grands menteurs et manipulateurs allaient sans doute se rendre compte de leur manque de nombre dès que le scellement serait terminé et ne manqueraient pas de s'enfuir avec une nouvelle invocation de leur groupe plus lointaine. Et ce serait à ce moment que la traque pourrait commencer.

Cependant, elle n'eut pas le temps d'achever ses mudras qu'une attaque vint dans sa direction. L'esquivant d'un mouvement rapide et précis, elle termina sa technique, satisfaite. Ses mudras exécutés devant le nez de son adversaire sans qu'il n'y ait la moindre répercussion visible pourraient peut-être déstabiliser ce dernier, l'inviter à chercher une quelconque technique cachée. Allez savoir.

« Honneur ? Parce que vous en avez en attaquant des gens en train d'essayer de sauver un pays d'un massacre déjà bien trop grand ? Même Yugure fait pale figure à côté, et vous tentez de l'empirer. Magnifique vengeance que celle qui coûte la vie de milliers d'innocents. En plus d'être lâches, vous êtes de bien mauvais menteurs. Retournez vous cacher dans vos trous à rats avant de périr dans votre pathétique tentative. »

Ricanant dans son armure avant de reculer légèrement pour éviter de se faire attaquer au corps-à-corps, l'indépendante espérait qu'entre sa provocation et son mouvement arrière, l'un d'entre eux serait suffisamment stupide pour mordre à l'hameçon et se jeter sur elle en la prenant pour une faible. Ce qui, bien évidemment, le condamnerait. Mais cela, ils n'avaient pas à le savoir. Pas pour l'instant en tous cas.

HRP:

_________________
03. Unité Est 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Ten no Ikari
Ten no Ikari

03. Unité Est Empty
Jeu 5 Jan 2023 - 13:54




Calamité : Unité Est vs Renégats



Les attaques continuaient à se déchaîner sur le monstre simiesque, et il semblait avoir de plus en plus de mal à les encaisser. Si initialement il les avait toutes balayées sans problème ou presque, ce n'était plus le cas maintenant. Preuve que le Kinjutsu de la barrière avait fait son effet, mais je me doutais que ce n'étaient pas les seules raisons. Ses différentes blessures commençaient certainement à lui peser, et l'ombre d'Aizen qui s'était largement agrandie pour immobiliser la Bête ne devait certainement pas l'aider. Mais à ce train, si on continuait à l'attaquer ainsi, il n'allait pas survivre. Je ne savais plus vraiment quel était le but des Iwajins au vu des attaques, et ma dernière question était visiblement restée en suspens depuis que j'avais vu la grande sphère rocheuse fondre sur Yonbi. Elle avait ensuite été engloutie dans une sphère de lumière verte qui me rappelait une des techniques que j'avais vu face à Taishi. Il avait bloqué une de mes attaques avec un mur de lumière verte. Ce qui m'avait semblé étrange à l'époque, car la lumière n'était pas censée être solide et pouvoir arrêter la foudre. Mais il n'y avait pas de doute qu'il utilisait l'Hikariton, et il avait visiblement trouvé un moyen de solidifier la lumière. Dans tous les cas, cela ne retirait rien à ma question précédente.

-Oy oy ! On est d'accord qu'on essaie pas de tuer Yonbi n'est-ce pas ??

Dans tout ce chaos, un énorme serpent avait attaqué le Seigneur de Lave pour tenter de le blesser grièvement, et en se débattant, de nouvelles projections de laves fusaient dans notre direction. Kenpachi à mes côtés avait fait descendre Garuda et avait construit un dôme de terre autour de nous pour nous protéger de la lave et économiser le chakra de Garuda. Le dôme fut immédiatement rongé sur une bonne partie de sa surface, et ne tarderait certainement pas à s'effondrer entièrement. Mais alors que tout s'enchaînait dans un chaos et une confusion qui aurait pu ébranler certains, mes sens m'alertèrent de quelque chose d'inhabituel se déroulant derrière nous. Subitement, un groupe de six personnages émergèrent du néant aux côtés d'un gigantesque héron. Qu'est-ce qu'il foutait là le piaf ? Avait-il même été toujours là ? Le doute m'assaillait. Plus important, qui étaient ces présences qui venaient d'apparaître ? Tournant rapidement ma tête vers eux en même temps que ceux qui avaient activés leur détection, lorsque mes yeux se posèrent sur eux les battements de mon coeur s'accélérèrent brusquement. Ces tenues, cette façon de se mouvoir, ces techniques...il n'y avait aucun doute là-dessus. C'étaient des samouraïs venant de Tetsu. Mon pays...et ils parlaient de la mort de leur Seigneur...voulaient-ils dire par là que Taira Fugaku était mort ? Celui qui avait tué nombre de mes parents éloignés pour s'ériger à la tête de Tetsu no Kuni ? Qu'est-ce que....

--Flashback--


Vint le jour où les Nagamasa se firent renverser, et le Shoguna fut repris par Fugaku Taira. Un être qui, pour accéder au pouvoir, avait prit la vie de plus d’un de mes parents éloignés. Rapidement, la place et la pérennité de mon clan s’en retrouva menacée. Je n’en avais que faire, de mon côté, je voulais simplement continuer à m’entraîner, et devenir le plus fort possible. J’étais même désireux d’affronter ce soit-disant Taira. Mais je sentais que mes parents n’étaient pas aussi sereins que je l’étais. Je sentais la tension, et des mois durant, je fis profil bas pour ne pas attirer l’attention ni sur moi ni sur eux. Ou tout du moins je tentai, sans beaucoup de succès. Un beau jour, mon père me prit à part et me dit ces quelques mots qui allaient marquer ma vie, et la faire changer à tout jamais.

-Ce n’est plus possible Hikari…Tu vas nous attirer la colère des nôtres, et on ne peut se le permettre. Tu ne respectes pas le Bushido, tu ne pratiques pas nos katas, même si tu les connais par coeur…

Mon habituel sourire, pour la première fois, s’était teinté d’hésitation. Figé sur mon visage, mes yeux écarquillés, je me demandais bien ce qu’il allait pouvoir dire ensuite.

-Tu n’es pas digne d’être un Nagamasa. Renonce à ton nom, renonce à nos terres…et part loin. Ne reviens pas. Il n’y a rien de bon pour toi ici. A partir d’aujourd’hui, ton nom sera « Ten no Ikari ». Comme le jour où tu es né...

--Fin du Flashback--


Même si je savais maintenant que c'était en partie pour me protéger qu'ils avaient fait cela, me retrouver face à des partisans de Fugaku...Je ne m'étais pas rendu compte à quel point mon visage s'était fermé suite à leur apparition pour afficher une expression bien plus déterminée. Mais il ne fallait pas que je perde de vue ma concentration et ce qui était en train de se passer. J'avais même pris un peu de retard. J'acquiesçai aux propos de Kenpachi alors qu'il plongeait dans le sol à l'abri des regards. Quant à moi, je profitai de l'effervescence générale pour porter discrètement mon doigt à mon oreille pour avertir par l'oreillette Aizen, injectant un brin de chakra dans ces dernières pour les activer.

-Des samouraïs de Tetsu sont arrivés sur le champ de bataille. Six en tout. Trois sont sur nous, deux au sud et ....

Le dernier devait arriver de leur côté au moment même où je parlais. Je n'avais pas besoin de le prévenir pour ce dernier. Il fallait maintenant que je me concentre sur les ennemis qui nous attaquaient dans l'un des moments les plus cruciaux. Un nouveau sourire apparut sur mon visage, mais ce dernier était plus mince et bien moins "fou" que les sourires que j'avais eu jusqu'à présent. Deux des samouraïs tentaient de monter sur la plateforme où se trouvaient nos alliés et attaquaient déjà les shinobis qui maintenaient les kinjutsus. Toph était certainement la plus à même de se défendre, c'était donc d'avantage Nozomi qui nécessitait mon aide pour pouvoir continuer maintenir la barrière. Une main sur le pommeau de mon katana, l'autre sur le fourreau avec mon pouce sur la garde de ce dernier, je fonçai tel un éclair pour contrer le samouraï. Dégainant d'un coup fluide et rapide mon katana, je m'interposai entre le Tetsujin et l'Iwajin pour contrer son attaque tournoyant autour de la demoiselle avec ses deux wakizashi. Dans une danse de fer et d'éclair, je tournai autour de Nozomi à mon tour tout en bloquant les assauts du samouraï avec Thunderbird. Pour son dernier coup, je restai au contact de ses lames, appuyant sur ses lames pour ne pas qu'il aille plus loin.

-Dansons ensemble, toi dont le maître était Taira Fugaku.

Alors que je disais cela, des éclairs apparaissaient à divers endroits de mon corps. Après un court instant, mon attaque se lança et une dizaine d'éclairs rapides mais relativement fins émanèrent de tout mon corps pour assaillir l'assaillant sur tout son corps. Ses jambes, son buste et ses bras étaient visées. Me positionnant entre Nozomi et le samouraï pour la couvrir, j'avais toutefois bien fait attention que mon attaque ne finisse pas sur un de mes camarades. Le but était de faire reculer le samouraï, le temps que tout ce charmant monde finisse le scellement. C'était actuellement le plus important. Mais ensuite...je pourrais certainement laisser libre court au chakra qui sommeillait en moi, impatient de se déchaîner. J'avais plein de questions à leur poser. L'atmosphère qui m'entourait n'était plus du tout la même qu'au début du combat.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

03. Unité Est

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2/02. Unité est
» 2/03. Unité sud
» 3/02. Unité Ni
» 3/03. Unité San
» 01. Unité Sud

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre :: Calamité : Yonbi
Sauter vers: