Soutenez le forum !
1234
Partagez

Planet of the Apes [Solo/Kuchiyose]

Hyûga Sayuri
Hyûga Sayuri

Planet of the Apes [Solo/Kuchiyose] Empty
Sam 14 Jan 2023 - 14:24




Planet of the Apes


Montagne solitaire, An 203,

Une mission qui s’est passé plutôt bien, malgré le rouleau qui donnait les instructions de la mission. Une bande de brigands a été aperçu dans les montagnes solitaires de Tsuchi no kuni et il fallait une unité de Shinobi de la Roche pour les traquer et les neutraliser. Une mission plutôt banale, car les cibles n’étaient pas très intelligentes ni trop dangereuses. Ils ont toujours été un peu en difficulté à cause d’une mauvaise organisation dans leur plan. Cela dit, les civils dans les environs n’ont pas hésité à demander l’aide des ninjas d’Iwa pour s’en débarrasser. Ils n’ont pas l’air fort compliqués de les retrouver ni de les battre, mais la plupart ne sont que des civils et ils ne savent pas se battre. Ils ne veulent pas affronter des bandits qui sont armés, malgré ce qu’on peut raconter sur eux. Sayuri fait partie de cette unité en tant que Chûnin, en compagnie de trois Genin dont l’un d’eux est sa jeune sœur. La traque n’est pas difficile en soi, il y avait deux Hyûga dans l’équipe, en plus d’un membre du clan Borukan et un autre du clan Chokoku. La Kunoichi voulait un membre de chaque clan majeur du village dans son équipe. La finesse et le côté technique du Jûkan, la puissance des explosions du Bakuton et le contrôle avec le Yôton. Ainsi, ça pouvait démontrer la puissance du village. Évidemment, ce ne sont que des Genin et ils ne contrôlent pas les Kekkei Genkai comme le ferait un expert.

La traque n’a pas été difficile, il a duré quelques heures, en usant d’information, de traces au sol et de rumeurs, avant d’utiliser leur Dôjutsu. La stratégie était d’encercler l’ennemi pour les empêcher de fuir et de créer des pièges. Argile explosif caché sous terre, telles des mines, des distractions et les Hyûga qui attaquent de front tandis que le Borukan utilise son Yoton pour limiter un autre chemin de fuite. Le combat terminé, il fallait les emmener en prison, mais le chemin risque d’être long. Heureusement, il y avait un village disposant de cachots et d’une petite milice afin de libérer le groupe de ninja. Profitant de la chaleureuse ambiance d’un village, le groupe pouvait souffler un peu et reprendre des forces. Sayuri en profite pour s’écarter du village, après avoir discuté avec le chef à propos du cas des prisonniers. Près d’un petit ruisseau, la Chûnin s’assoit devant le cours d’eau et soupire en s’échappant aux bruits. Un moment de solitude dont elle avait bien besoin. Le calme, mais un bruit la perturbe. Or, en se retournant, elle ne voit personne avant de recevoir une noix sur la tête, provenant d’un arbre. Activant son Byakugan, elle aperçoit un singe en train de ricaner sur sa branche. « Hum… Un singe ici ? » Dit-elle en se levant et s’approchant de l’arbre en question. « Apparemment, ça te fait rire, petit malin. Viens me voir, j’ai une banane pour toi. » Dit-elle avec un léger sourire et bluffant, bien sûr. Le singe lui sourit et lui lance une petite branche qu’elle évite. « Tu me prends pour qui, humaine ? Pour un vulgaire primate ? Ah ah ! Je suis Enra, le valeureux ! Et je dois avouer que tu as eu un bon réflexe en évitant ma branche, petite. » Dit-il en croisant les bras d’un air fier.


Un singe qui parle ? Il a même un nom ? Est-ce un être divin dont il est possible de passer un pacte pour utiliser l’art du Kuchiyose ? Si c’est le cas, que fait-il ici ? Bien des questions, mais Sayuri le trouvent un peu étrange. « Déjà, je ne suis pas petite comparer à toi, jeune Enra. Tu ressembles à un enfant, mais je suis honorée de te rencontrer, Enra le Valeureux. » Dit-elle avec un léger sourire. Enra la regarde un peu perplexe. « Étrange humaine, habituellement, les gens ne savent pas où je me trouve et ils prennent peur. Et tes yeux, ils sont bizarres. Tu es intéressante. Comment tu t’appelles ? » Dit-il en s’accrochant dans le vide en usant de sa queue. « Je me nomme Hyûga Sayuri. Mes yeux sont le fruit d’un Dôjutsu capable de tout voir. Il ne m’a pas été difficile de te trouver. D’ailleurs, que fais-tu ici ? » Demande-t-elle. Le singe croise les bras. « Ben, ça ne se voit pas ? Je m’amuse, mais bon, les humains d’ici sont un peu ennuyants. Je commençais à désespérer. Byakugan, hein ? Hyûga ? Tu es une Shinobi d’Iwa ? » Demande-t-il. Là-dessus, elle fut surprise, car elle ne connaît aucun Iwajin ayant un pacte avec les singes. Il doit en savoir des choses, malgré sa petite taille et son jeune âge. « En effet, comment le sais-tu ? » Demande-t-elle. Il pointe quelque chose du doigt. « Ton bandeau sur ton front, il en dit long. Et même si on aime s’éloigner de vous, on reste vigilant sur le Yuukan et les anciens nous en apprennent plein de trucs. Ça arrive qu’on vous croise. Cela dit, c’est la première fois que je croise un ninja doté de chakra. Es-tu forte ? Enfin forte, je veux préciser, es-tu doué en Taijutsu ? » Demande-t-il avec un large sourire. Intéressant à savoir, donc les animaux comme eux vivent dans ce monde et les observent de temps en temps.

« Oui, je suis assez douée en Taijutsu, pourquoi me demandes-tu cela ? » Demande-t-elle à Enra. Celui-ci se gratte le haut de la tête. « Hum… Notre clan ne dispose pas de pacte avec qui ce soit, cela dit…tu pourrais être la première, si tu le souhaites. Mais je te préviens, même si tu acceptes, il y a bien des conditions. Alors qu’en penses-tu ? » Dit Enra. Lier un pacte avec des singes ? Elle qui recherche aussi de la puissance, ça pourrait être intéressant. Et il semble cacher quelque chose. « Bien, même si je ne m'attendais pas à ce que tu me le demande. Que dois-je faire ? » Demande-t-elle. Ce dernier hausse les épaules avec une petite grimace. « Attendre que je vienne à toi. Ce n’est pas à moi de décider, malgré mon statut. Iwa, je te retrouverai, maintenant que j’ai ton chakra et ton odeur, ça ne sera pas difficile. » Dit-il en disparaissant dans un nuage de fumée. « Tsss…je n’ai pas eu le temps de lui poser toutes mes questions. Impulsive ce singe. » Dit-elle avant de repartir en direction du village.

.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13813-hyuga-sayuri-end#122267 https://www.ascentofshinobi.com/t13846-hyuga-sayuri-dossier-shinobi#122468 https://www.ascentofshinobi.com/u1607
Hyûga Sayuri
Hyûga Sayuri

Planet of the Apes [Solo/Kuchiyose] Empty
Dim 15 Jan 2023 - 12:28




Planet of the Apes II


Iwagakure, Domaine Hyûga, An 203,

Dans sa chambre, le soleil s’était déjà éclipsé du ciel pour laisser place à la lune. Une belle nuit étoilée, Sayuri prenait le temps de l’admirer depuis sa fenêtre. La kunoichi avait passé une journée plutôt calme, elle n’avait pas eu de mission à ce jour. L’unique activité liée aux arts ninjas a été un entraînement avec quelques jeunes du clan et de la branche Sôke. Entraîner les plus jeunes, ce n’était pas un mal pour elle, car ça permettait de voir ce que valait la nouvelle génération et les guider vers la lumière. Par la suite, elle a suivi un enseignement supérieur avec l’un des doyens du clan pour perfectionner son domaine de la diplomatie. C’est important pour la Chûnin de savoir être diplomate, mieux connaître le monde de la politique et utiliser les bons mots. Là-dessus, elle y travaille depuis très jeune et elle fait tout son possible, en bossant bien et à devenir meilleure. Livre à la main, elle continue tout de même à s’instruire sur la politique et la diplomatie afin de rester performante dans ce domaine. Dans le domaine Hyûga, c’est le calme et il n’y avait pas un bruit. Ainsi, Sayuri pouvait profiter de passer une soirée afin de reposer son esprit.

Fermant son livre, elle lève ses yeux blancs vers le ciel afin d’admirer à nouveau la lune, prenant appuie contre le rebord de sa fenêtre. Pendant quelques instants, elle reste évasive, ne faisant plus attention à quoi ce soit. Soudain, elle reçoit une peau de banane sur son visage et un rire se fait entendre à l’extérieur, sur un arbre dans la cour. Retirant la peau de banane, elle soupire et le jette. « Tu te crois drôle ? » Dit-elle en soupirant d’exaspération. Enra sèche ses larmes de joie avant de prendre la parole. « Bien sûr, la dernière fois tu m’as pris par un vulgaire primate mangeant des bananes. Du coup, je voulais t’embêter avec ça. » Dit-il d’un air amusé. La dernière fois qu’elle l’a vu, c’était à leur première rencontre et ça remonte à présent, à une semaine. S'il est là, ça voudrait dire qu’il a reçu une réponse de la part de ses aînés par rapport à sa proposition. Ses yeux restent fixés sur le petit chimpanzé blanc. « Alors, je suppose que tu n’es pas venu uniquement pour m’embêter. As-tu une réponse par rapport à ce que tu m’as proposé ? » Demande-t-elle. Ce dernier se rapproche de la Hyûga et s’assoit sur l’appui de fenêtre. « En effet, ils sont d’accord pour t’accueillir et te parler. Avant de passer un pacte, il est important pour le pactisant de connaître l’histoire de ses alliés, n'est-ce pas ? Et par la suite, si ça t’intéresse, de réaliser deux épreuves. Cependant, ce n'est pas à moi de t’en parler. Donc demain, rendez-vous dans les Montagnes Solitaires, dans la forêt, je te conduirai à l’un des miens. D’accord ? » Dit-il. Cela semble intéressant pour la jeune femme. « Bien, faisons comme ça, à demain. » Dit-elle tout simplement afin d’aller se coucher et laissant Enra partir tranquillement de son côté.

Montagnes Solitaires,

Marchant dans la forêt, Sayuri avait répondu au rendez-vous qu’on lui avait proposé. Elle espérait trouver les singes afin qu’elle puisse commencer ce lien demandé et de connaître leur histoire. D’un coup, un poids s’ajoute à elle, quelque chose était tombé sur son épaule. Regardant sur sa droite, elle remarque Enra avec une pomme à la main. « Hum… Tu aimes me surprendre, toi. Et toujours en train de manger à ce que je vois. » Dit-elle d’un air calme. « Hum, j’aime surprendre tel un ninja. Et manger, c’est bon pour ma croissance. En tout cas, je vais te guider vers le lieu de rendez-vous afin que tu puisses rencontrer l’un des miens. » Dit-il en commençant à guider Sayuri à travers la forêt. Un lieu calme sans qu’aucun humain ou animaux sauvages ne pourront les déranger durant leur discussion. Pendant le trajet, Enra parle beaucoup, en racontant ce qu’il a pu découvert dans le monde des Hommes que ce soit dans les bourgades et des villages. Il n’a pas trop mis les pieds dans les villages ninjas, beaucoup trop risqué pour lui. Cela dit, il a pu visiter discrètement Iwagakure pour se faire une idée de l’ambiance et comment ça fonctionnait. De son côté, la Hyûga lui promet que si elle parvient à signer un pacte avec les siens, il ira plus souvent à Iwa pour y découvrir certaines choses.

Après plusieurs minutes de marche, ils parviennent à se rendre sur le lieu de rendez-vous. L’endroit semble bien calme et paisible, avec quelques petites statues de singe style bouddha en train de prier. La scène est entouré d’arbre pour masquer leur présence, en tout cas, ça semble beau. Et au centre de tout ceci, il y a un vieux singe dont la fourrure est blanche, assis comme un bouddhiste et en train de prier. Il semble être un être vénérable et plus impressionnant qu’Enra, ayant une image d’un être sage et calme. Cela allait changer du petit qui est sur ses épaules. Pour le moment, la Chûnin n'allait pas déranger le vieux singe dans sa méditation ou prière. Enra qui depuis qu’elle a rencontré, semble hyperactif, ne fait rien pour interpeller son camarade. Patientant, elle ne fait que l’observant avant que la voix du singe âgé résonne vers elle. « En voilà, une humaine bien respectable. » Dit-il en ouvrant les yeux dans sa direction.


« Je n’ai pas pour habitude d’interrompre qui ce soit durant leur méditation. Je me nomme Hyûga Sayuri, je suis accompagné par Enra. » Dit-elle d’un ton calme. Le vénérable singe caresse sa barbe blanche en l’observant. « Oh, je vois. C’est donc toi que le petit Enra nous a parlé et de ma raison de ma vue dans ce lieu. Pour ma part, je m’appelle Son Hideaki, le Sage. Enchantée de vous rencontrer, Hyûga Sayuri. » Dit-il d’un ton solennel. Un peu surprise, Sayu n’aura pas cru trouver un être doté d’une telle sagesse et d’une bonne conduite, ça changeait d’Enra qui passe son temps à manger et à s’amuser. La jeune femme s’avance quand Hideaki lui fait signe de le rejoindre. « Enchantée de faire votre connaissance, Hideaki-dono. » Répondit-elle en s’asseyant en tailleur face à lui. Enra fait une moue boudeuse. « Je ne comprends pas pourquoi tu es si polie avec lui alors que moi, tu n’es pas comme ça. » Dit-il en croisant les bras. La Hyûga sourit légèrement. « Si tu arrêterais de me balancer des choses sur ma tête, peut-être que j’envisagerai de te prendre un peu plus au sérieux, Enra. » Répondit-elle en le taquinant un peu. Hide ricane légèrement en observant leurs relations plutôt intéressante et amusante. Cela dit, il était là avant tout pour parler du monde des singes et de ce qui attend l’Iwajine si elle souhaite se lier à eux

Ce dernier prévient qu’il va commencer à parler de l’histoire des Son. Sayuri reste donc concentré et à être attentive à ses paroles. « Hum… D’après des légendes, on serait les descendants de Son Goku, un être que vous appelez Yonbi. D’autres affirment qu’on serait les descendants de Son Gohan, le Roi Singe. Dans tous les cas, Son Goku et Son Gohan seraient liés d’un lien de parenté pour des historiens de notre tribu. On vit dans la Caverne Céleste du Mont des Fleurs et des Fruits, endroit où on traverse une caverne et à l’intérieur, il y a une gigantesque forêt et des bâtiments couverts par la nature. On dit que Son Goku a créé cet endroit et il l'a donné à son fils, Son Gohan pour qu’il y règne en tant que Roi des Singe. Les raisons pour que le Dieu Singe ne doit pas rester, nous sont inconnu, sans doute à cause de sa nature en tant que Dieu et qu’il ne pouvait rester avec nous à cause de ses pouvoirs. Son fils règne dans ce monde depuis très longtemps et il reste très prudent vis-à-vis des humains. Craintif, il a toujours protégé la caverne et interdit l’accès aux humains sans son consentement. Ceux qui osent venir, meurent par sa colère et de ses flammes divines. Notre clan a toujours vénéré son Goku tel un Dieu, priant pour Sa Grandeur et qu’un jour, sa colère prenne fin pour revenir auprès de nous. On possède notre culture, nos traditions et bien des métiers, en soi, nous sommes très proches des Hommes sauf qu’on ne s’entretue pas inutilement. Les singes sont des experts en Taijutsu et en Bukijutsu, surtout dans le Bôjutsu. » Dit-il d’un ton calme, manquant une pause pour reprendre son souffle.

« Pour en rajouter une couche, vu que je connais tout ça par cœur à la longue. Et comme Hideaki-sensei résume le tout sinon on y passe des heures dessus. On existe depuis des siècles, on a appris à utiliser le chakra pour diverses choses que ce soit pour le combat ou l’espionnage. Le Taijutsu et le Bukijutsu sont peut-être nos principaux points forts, mais la sensorialité par exemple, est primordiale. En réalité, chacun d’entre-nous se sont spécialisé dans un domaine précis afin d’être apte à combattre en cas de menace. On a même des troupes et tout. Pour ma part, je suis douée pour espionner d’où le fait que je t’ai trouvé sans qu’on me repère. » Dit Enra d’un air assez fier de lui. Hideaki sourit. « En effet, le peuple des Singes a appris à maîtriser le chakra pour des utilisations pour faire vivre notre peuple et jamais pour chercher à combattre d’autres peuples pour assouvir une quelconque envie d’étendre nos territoires. Notre peuple prit Son Goku, mais notre principale croyance se repose sur le bouddhisme, le zen et la méditation, comme des Moines. D’ailleurs, il faut savoir que généralement, on fait des pactes avec des moines, à cause de nos croyances similaires et notre façon de pensée presque semblable. Notre Roi a été le pacte d’un puissant Moine dans le passé avant de se concentrer uniquement sur notre royaume. Evidemment, malgré notre façon de penser, combattre nous êtes possible pour protéger notre pactisant tant que cela ne demande pas de tuer des innocents. »

Sayuri a écouté attentivement Hideaki et hoche la tête. « Je vois, je suis même étonnée que vous semblez avoir un lien avec Yonbi. En tout cas, il est surprenant que vous ayez un mode de vie quasiment semblable au nôtre. Comme dit, c’est juste un résumé assez rapide, car je suppose que c’est bien long à parler de votre passé comme il en est pour le nôtre. » Dit-elle. « En effet, jeune Hyûga. Nous possédons une espérance de vie très longue, mine de rien. Et on a vécu bien des choses, comme des batailles entre nos semblables avant que le Roi des Singes décide d’en mettre un terme définitivement. On est loin de nous penser supérieur à vous, mais on a réussi à mettre nos différents de côté pour être uni. Cela dit, si vous réussissez les épreuves, vous serez autorisé à vous rendre dans la Caverne Céleste du Mont des Fleurs et des Fruits afin de vous rendre dans notre bibliothèque et y trouviez toute notre histoire. » Dit-il calmement. « Intéressant, ça me donne très envie de passer un pacte avec vous. Cela dit, il a été mentionné que je devais réussir des épreuves, non ? » Demande-t-elle au vieux singe. Hide hoche la tête. « En effet, exceptionnellement, vous aurez accès à notre monde pour les deux. La première épreuve consiste à trouver une tablette et vos Byakugan seront utiles, mais attendez vous à ce qu’il ne soit pas toujours d’une grande aide. L’épreuve sera expliquée en détail, le jour-J. Et la dernière épreuve, ça sera un combat au Taijutsu face à l’un de nos meilleurs combattants. Interdiction d’utiliser le ninjutsu que vous ayez du futon, du Katon ou du Raiton, oublier cela. Vous serez autorisé à utiliser le Jûken et votre Byakugan. Enra viendra vous chercher le moment venu. » Finit-elle en dés invoquant les statues dans un rouleau. Après quelques minutes à parler un peu, ils se séparent pour retourner à leur occupation avant le jour des épreuves.
.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13813-hyuga-sayuri-end#122267 https://www.ascentofshinobi.com/t13846-hyuga-sayuri-dossier-shinobi#122468 https://www.ascentofshinobi.com/u1607
Hyûga Sayuri
Hyûga Sayuri

Planet of the Apes [Solo/Kuchiyose] Empty
Jeu 19 Jan 2023 - 14:03




Planet of the Apes III




Quelque temps après cette réunion, Sayuri a eu des instructions à suivre pour se rendre à un lieu précis pour retrouver Enra et quelques singes. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle a dû quitter Tsuchi no uni et donc que la caverne ne se trouve pas dans son pays, mais à Hayashi no kuni. Cependant, elle ne connaît pas l’emplacement précis ni même approximativement. En effet, les singes ont fait en sorte qu’elle se trouve en un lieu où elle ne pourra pas deviner quoi ce soit. Accueilli par le Valeureux et quelques-uns de ses congénères, on lui masque la vue. La Hyûga aurait très bien pu utiliser son Byakugan durant le trajet pour mémoriser le trajet. Cela dit, ils sont au courant de son Dôjutsu et la confiance pourrait être brisée vis-à-vis d’eux. Ainsi, la kunoichi ne fait rien et elle se laisse porter par l’un des grands singes durant tout le trajet.

Caverne Céleste du Mont des Fleurs et des Fruits,

On lui retire alors le tissu qui lui masque alors son visage. Elle fut surprise par la beauté du paysage, de leur royaume. Tant d’arbre, de bâtiments anciens dont l’architecture est différente du leur, d’eau et à croire qu’elle se trouvait sur les terres des Dieux. Cela changeait beaucoup de Tsuchi no Kuni, cela dit, ça ressemblait un peu à Hayashi no Kuni. Cependant, la forme des arbres, la vie qui en découle et l’ambiance si mystique est si incroyable. Comment quelque chose comme cela puisse exister au fin fond d’une caverne. En soi, elle devait être immense ou alors, la caverne avec les conditions idéales devait la transporter dans une autre dimension, là leur, il n’y avait pas d’autres explications possibles. La kunoichi observe tout sans en perdre une miette. Enra marche à ses côtés avec le sourire. « Notre royaume est magnifique, n’est-ce pas, Sayuri ? » Dit-il d’un air fier. La jeune femme tourne son regard vers lui, et affiche un léger sourire. « En effet, c’est magnifique et je comprends pourquoi vous ne souhaitez pas que les Hommes découvrent vos terres. Votre architecture est différente de la nôtre, c’est surprenant. » Dit-elle. « Héhé, la splendeur à l’état pur. Cela dit, on n’a pas de temps à perdre pour admirer tout ça. Tu pourras le faire si tu parviens à obtenir le pacte des Singes. Allons à l’endroit où se passera la première épreuve. » Dit-il en lui faisant signe de le suivre. Sayuri s’exécute, tout en étant accompagné par d’autres singes, servant d’escorte.

Arrivant sur la zone, il semblerait que ce soit une jungle qui est face à la kunoichi, recouverte d’une épaisse brume. Si elle se rappelle ce que lui a dit Hideaki, elle doit rechercher une tablette et que malgré ses Byakugan, ça ne sera pas aisé d’y parvenir. D’ailleurs, en pensant à lui, il vient d’apparaître en sortant de la jungle afin de s’approcher de la kunoichi. Il n’est pas tout seul, il y a d’autres singes à ses côtés. Après quelques pas, il se tient face à la Hyûga. « Vous voilà, Hyûga Sayuri, prête à réaliser cette épreuve. Comme je vous l’ai déjà expliqué, auparavant, cela consiste à retrouver une tablette et ça sera au sein de cette jungle. Ni plus ni moins. Cela dit, on a conscience de votre Dôjutsu pouvant être très utile pour réaliser cette épreuve si aisément. Or, on a créé un brouillard pouvant handicaper votre vision. Évidemment, il y a des astuces, mais on vous laisse le découvrir par vous-même. Vous avez une heure pour y parvenir. La jungle n’est pas immense, donc ça devrait aller en matière de délai. » Dit-il d’un ton calme. Une heure pour retrouver la tablette à travers cette jungle et cette brume. Son Dôjutsu sera un peu en difficulté, mais Hideaki a laissé sous-entendre qu’elle peut l’utiliser sous certaines conditions. Or, ça sera à elle de trouver la solution à ce problème de visibiliser. Par chance, on ne lui a pas interdit d’user du ninjutsu pour cette épreuve.

« Je vois, ça ne sera pas évident comme prévu. Je ferai de mon mieux pour réussir et faire la seconde épreuve. » Dit-elle en partant rapidement en direction de la jungle brumeuse afin de s’y enfoncer. Sayuri se trouve dans ce lieu mystique, où son propre Byakugan ne fonctionnerait pas très bien selon eux. Dans un premier temps, elle vérifie si cette information est correcte en activant son Dôjutsu. En effet, elle remarque qu’elle ne voit pas grand-chose, comme si quelque chose bloquait sa vision. Pourtant, en utilisant sa vision améliorée, une brume ne pourrait pas la handicaper pour autant. Il y avait quelque chose d’autre, en plus pour la réalisation de cette brume. Pour l’instant, elle ne sait pas ce que ça peut bien être, mais la Iwajine doit continuer. Les singes ont placé la tablette et Hideaki ainsi que ses camarades sortaient à peine de la forêt. Cela veut dire qu’ils devaient revenir du lieu où ils l’ont caché. Dans un premier temps, elle doit trouver des indices. D’une série de mûdra, elle crée un vent autour d’elle sur une moyenne zone pour souffler la brume pendant un instant. Justes assez pour y chercher des indices, mais les traces de pas au sol s’arrêtent devant rien. Ils n’ont pas utilisé le sol pour se déplacer, mais ils ont dû utiliser les arbres.

Sautant sur un arbre, avant d’apercevoir que la brume revient petit à petit dans sa zone. La jeune femme y voit des traces et en profite pour se déplacer. Cependant, elle sent que ça ne sera pas que suffisant. Cette brume est un réel problème et qu’elle doit trouver un moyen de le neutraliser. Ne voyant pas grand-chose, elle tape son pied contre une branche assez robuste et tombe au sol. Voilà le problème, elle doit le régler afin de réaliser cette épreuve sans trop se faire mal. Elle n’a qu’une heure, mais elle a une idée, avançant, elle réalise des mûdras en même temps, tout en se concentrant. Au dernier mûdra, elle relâche un puissant vent sur une large zone autour d’elle. Son Byakugan toujours activé, elle y voit un gros singe assis au milieu de la jungle tout en bougeant les lèvres. Ses mains maintiennent un mûdra tandis que ses pieds en font autant. Ces animaux avaient donc cette particularité, c’est intéressant à savoir comme détail. Se déplaçant rapidement, elle cherche à aller vers sa direction pour bloquer son chakra et dissiper cette brume. Le gros singe ouvre un œil et y voit la Chûnin se déplacer vers lui. Stoppant les mûdra avec ses pieds, il utilise son coude comme point d’appui et vient la frapper violemment pour l’éjecter. « Hum…J’aurais dû utiliser un autre Genjutsu pour que tu ne me vois pas non plus. » Dit-il tandis que Sayu se relève en souffrant au sol, après avoir percuté un arbre. « Je vois, tu utilisais un Genjutsu pour perturber mon Byakugan. » Dit-elle. Cette dernière rigole assez forte. « On peut dire ça comme ça. Cependant, je ne compte pas annuler la brume. Je suis Son Enma, L’illusionniste écarlate ! » Dit la femelle Orang-outan.

La brume est beaucoup moins épaisse que tout à l’heure, peut-être dû au fait que l’illusion n’est plus maintenue donc plus effective. L’orang-Outan utilise ses pieds pour la frapper, sans savoir que sa brume n’a plus d’effet sur ses Byakugan à présent et elle la voit bien clairement. Esquivant ses assauts, elle grimpe sur l’une des jambes et avec ses deux mains, elle utilise Hakke sanjûni Shô, les trente-deux poings du Hakke contre Enma afin de bloquer ses tenketsu de manière partielle. Cependant, la taille du grand singe rend l’utilisation du jutsu compliqué à utiliser, elle se fait donc repousser par l’orang-outan. Elle a pu toucher que douze d’entre eux. Se relevant, Sayuri fixe Enma. « Je peux voir à travers ta brume, ton jutsu est inutile face à moi à présent sans ton Genjutsu. Je peux partir et retrouver la tablette et si tu réutilises un Genjutsu, je pourrais le dissiper aisément avec un kai. » Dit-elle d’un ton calme. « Ah lala. Mine de rien, tu as perturbé mon chakra et tu dis vrai. Je vais te laisser cette chance, mais crois-moi que tu as intérêt à faire mieux si tu vas à la deuxième épreuve. » Dit-elle en se levant et partant de son côté. Faire mieux ? Là-dessus, Sayu ne comprenait pas cette remarque. Or, elle n’avait guère le temps d’y réfléchir.

Sayuri se déplace d’arbre en arbre, usant de son Byakugan, elle repère après quelques instants plus tard, après avoir regardé dans plusieurs directions possibles, la tablette. Elle a perdu assez de temps comme ça et il était temps de récupérer l’objet en question. Sur place, elle prend la tablette et la range avant d’entendre une voix. « Excellent, tu as récupéré la tablette, maintenant, tu dois sortir de la jungle en entier et en ayant toujours la tablette en ta possession. Courage à toi. » Dit Hideaki. Regardant autour d’elle après cette prise de parole du Sage, elle remarque plusieurs singes se rapprochant de sa position. Elle se disait bien que c’était un peu simple à son goût et pourquoi Enma n’a pas cherché à prolonger le combat. Il n’était pas utile de rester sur place, elle a visualisé grâce à ses yeux, la direction de la sortie. Sautant d’arbre en arbre, elle tente d’éviter ses ennemis. Le Byakugan peut voir à 359° sans souci, elle ne peut pas tout voir d’un coup non plus. Certains singes parviennent à elle et l’attaque assez violemment avec des armes. Usant de son agilité, de sa technique et de sa vitesse, elle parvient à en neutraliser quelques-uns avec son Juken. Pour le moment, elle a encore l’objet en possession. Après quelques minutes à se battre et à se défendre, elle parvient à la sortie de la jungle avec quelques blessures plus ou moins grave.

Face à Hideaki, la jeune femme lui montre la tablette. « J’ai réussi votre épreuve. » Dit-elle essoufflé et souffrant de ses blessures. Le vieux singe prend la tablette et hoche la tête. « En effet, avec de la difficulté, mais bon, le résultat est le plus important. Allez vous reposer, on va s’occuper de vos blessures. Il n’est pas question que vous combattiez l’un de nos guerriers ainsi. Ça sera peu intéressant à regarder. » Dit-il en demandant à certains d’accompagner Sayuri dans une chambre pour qu’elle se fasse soigner et qu’elle se repose.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13813-hyuga-sayuri-end#122267 https://www.ascentofshinobi.com/t13846-hyuga-sayuri-dossier-shinobi#122468 https://www.ascentofshinobi.com/u1607
Hyûga Sayuri
Hyûga Sayuri

Planet of the Apes [Solo/Kuchiyose] Empty
Lun 23 Jan 2023 - 11:12




Planet of the Apes IV


Sayuri a été emmené dans un lieu où elle se fera soigner avant de rejoindre une demeure temporaire pour patienter jusqu’à l’épreuve finale. Patiente, la kunoichi médite tranquillement dans sa chambre depuis quelques jours déjà. La dernière épreuve devrait consister, selon ses souvenirs, à un combat au Taijutsu face à l’un de leurs champions. Il est vrai que Hideaki lui avait dit que les singes étaient tous doués pour le combat au corps-à-corps ou du moins que c’était leur point fort pour une majorité d'entre eux. Ils ont d’autres capacités, mais la Hyûga allait connaître leur style de combat avant toute chose. Aucun ninjutsu donc ni de Genjutsu ni de Fuuinjutsu, même si dans tous les cas, elle ne maîtrise pas les deux derniers. Il fallait qu’elle se donne à fond et démontre l’efficacité du Jûken devant les singes. Ce ne sera pas une mince affaire, mais Sayu ne se démonte pas facilement et elle reste calme comme dans ses habitudes. Soudain, on vient toquer à sa porte, Enra est venu la chercher pour le dernier défi à réaliser. « Il est l’heure, Sayuri. J’espère que tu es prête pour le combat final ! » Dit-il avec un sourire. La chûnin hoche la tête et sort de la demeure en bois. « Bien sûr. Mes blessures ne sont plus du tout une gêne à présent. Finissons-en. » Répondit-elle d’un air déterminé.

Sayuri suit Enra jusqu’à la destination du dernier défi à réaliser, c’est-à-dire, un combat martial. À destination, il semblerait que l’endroit ressemble à un colisée, où au centre, il y a un grand ring plutôt spécial. Il est plutôt grand, fait avec des dalles et il y a des tribunes pour les spectateurs qui se situent en face, à droite et à gauche. De sa position, Sayuri se trouve à l’entrée, un bâtiment assez grand.



En tout cas, ils savent comment construire des arènes et il doit y avoir bien des combats d’arts martiaux qui ont dû se dérouler ici avant son arrivée. La jeune femme observe chaque recoin attentivement avant que ses yeux se fixent sur les tribunes où il y a énormément des singes. Au milieu de la tribune principale, il y a, à son sommet, une place digne d’un trône où un singe plutôt important s’y est assis. D’un coup, Hideaki s’approche de la Hyûga pour lui parler. « Ne soyez pas impressionnée par tout ceci, Dame Sayuri. L’arène est un lieu très important pour nous autres, on y participe à des tournois d’arts martiaux pour divers événements et tout le monde vient voir les combats. De plus, soyez honoré, le Roi, Son Gohan s’est déplacé pour le regarder. » Dit-il avec un léger honneur. La jeune femme est étonnée et salue respectueusement le roi des Singe en s’inclinant avant que celui-ci la salue et lui fait signe de se relever. Laissant Hideaki reprendre la parole. « Le grand champion est notre roi, mais il ne vous combattra pas. Ce sera la championne des Astre, Son Pan, sa fille que vous allez affronter. La princesse est très douée, alors ne la sous-estime pas. Pour un rappel des règles, il est interdit d’utiliser le ninjutsu, le Genjutsu ou le Fuuinjutsu. Vous avez le droit au Taijutsu, votre Jûken et au Bukijutsu, uniquement. Et n’ayez crainte, Pan aussi a les mêmes règles à respecter de son côté. On juge un pactisant de sang de par son talent au combat rapproché, s'il est digne de nous. » finit-il en conduisant Sayu sur l’arène.

Sur l’arène, le public semble agité et impatient que le combat commence. Pour le moment, le Roi reste calme et observateur, il attend l'arrivée de sa fille. D’un coup, sortant du même bâtiment, Son Pan, dans sa tenue de combat. Cette dernière monte sur le ring, en quelques pas, elle arrive face à face devant Sayuri. Elle est assez grande, en réalité, elle fait une tête de plus que la Hyûga. Croisant ses bras, Pan juge du regard son adversaire. « Alors, c’est toi l’humaine qui souhaite faire un pacte avec nous ? Félicitations pour avoir réussi la première épreuve. Cependant, je ne compte pas te ménager dans ce combat. J’espère que tu es prête à tout donner, ça m'ennuierait de gagner trop rapidement. » dit-elle. Sayuri fait face à une princesse un peu arrogante et qui doit avoir l’habitude de gagner ses combats. Une défaite ne lui fera pas de mal. En soi, ce combat va servir à la dompter pour avoir son respect. « C’est bien moi. Je ferai de mon mieux pour ne pas vous décevoir, Princesse. En espérant que ça sera le cas pour vous aussi. » répondit-elle avec un léger sourire. Pan sourit également, appréciant enfin quelqu’un oser lui répondre, même si peu. Hideaki sort de l’arène tandis que le Roi, Son Gohan se lève de son trône et prend la parole. « Aujourd’hui, ma fille, Son Pan, championne des Astres, va combattre l’humaine, Hyûga Sayuri. Les règles sont simples : Vous devez combattre jusqu’au K.O et sans l’utilisation du Ninjutsu, du Genjutsu ou du Fuuinjutsu. Seuls le Taijutsu et le Bukijutsu sont autorisés. Son Pan ! Fais honneur à ta famille et à ton clan ! Quant à toi, Hyûga Sayuri, si tu parviens à la vaincre, tu auras le droit d’être lié à nous ! Que le combat commence ! »

Son Pan et Sayuri se placent face à face sur l’arène, la tension est bien présente. Le Byakugan de la Hyûga s’active, en voulant donner du meilleur d’elle-même. Le singe fonce en direction de son opposante afin de l’enchaîner de plusieurs assauts assez rapidement, usant de ses mains et de ses pieds. Sayu pare des assauts, avec l’aide de ses brassards, placé avant son entrée dans l’arène. S’abaissant, elle tente de faire une balayette pour faire chuter vers l’arrière Pan. Or, le chimpanzé si agile, parvient à l’éviter et d’un coup de pied retourner gauche, elle frappe la tête de l’Iwajine avant de la frapper avec l’autre pied pour la repousser en arrière. La Hyûga est impressionnée, mais elle reste concentrée. La Hime fonce vers elle en usant d’un enchaînement de coups de poing dévastateurs dont la Chûnin a un peu de mal à éviter par moments, mais profitant d’une ouverture avec l’aide de son Byakugan, elle utilise Shotai en la frappant à l’estomac avec la paume de sa main. Cela repousse Pan et perturbe le chakra de la singe comme cela engourdi pendant quelque temps. Là-dessus, l’humaine en profite pour réaliser un coup de pied sauté, la frappant en plein visage avant de se réceptionner correctement et plaçant sa paume au niveau de la poitrine de Pan, provoquant une frappe la repoussant vers l’arrière. Gohan observe le combat, se caressant la barbe. « Hum… C’est donc cela le Jûken et le Byakugan, comme me l’avait expliqué Maître Roshi. Intéressant. » Dit-il d’un air songeur.

Pan se relève en toussant un peu. « Bon, ce Byakugan et ce Jûken…ils sont dangereux et je n’aurais pas dû la sous-estimer. » Dit-elle d’un air un peu colérique. Concentrant sa force, Pan observe la Hyûga qui lui fonce dessus. Sayuri prend confiance en elle et l’’attaque en enchaînant des assauts avec ses poings pour tenter de toucher Pan. Cependant, la Son les esquive, usant de ses sens, elle utilise sa queue pour choper le mollet de Sayu et la faire tomber au sol. Par la suite, elle maintient sa queue avant de faire une pirouette acrobatique en apportant la Chunin avec elle et posant ses mains au sol, elle fait un mouvement sec pour claquer Sayu contre le sol. L’Iwajin ricoche contre le sol et souffre de douleurs. Pan ne termine pas là et saute dans les airs pour s’abattre contre son ennemi, provoquant de lourds dégâts, Sayuri crie de douleurs. la Son la frappe de coup de poing, profitant de son poids contre le ventre de son adversaire. Là-dessus, Sayuri est pris au piège et a plusieurs blessures, jusqu’à l’apparition de son propre sang. La Hyûga parvient à rejeter du chakra hors de son corps pour la repousser un peu et use de Hakke Kushô pour bien la repousser et provoquer de douloureux dégâts internes. Pan atterrit plus loin avec des douleurs aux muscles. Avec difficulté, Sayuri se relève et semble n’avoir plus trop d’équilibre à cause des dégâts encaissés. Il faut en finir rapidement.

S’avançant vers Pan, cette dernière s’avance également sur la Hyûga afin d’en finir aussi avec cette dernière. La Son élance son pied en direction du visage de la femme, cherchant à la mettre hors combat avec un assaut puissant. Or, son Byakugan l’aide et esquive sur place le coup, qui fait que Pan est à sa portée à présent. Usant de son dôjutsu, des poings souples, de sa vitesse et son agilité, la Hyûga frappe son ennemi à ses 64 tenketsus en usant du Hakke Rokujûyon Sho, en quelques secondes, bloquant le chakra de son adversaire, lui octroyant des dégâts internes et elle termine avec Itai Chûsha lui infligeant des dégâts sévères au niveau de l’estomac. Pan recule de quelques pas, sous le choc et pris de dégâts sévères. Elle tombe en arrière et percute le sol. Gohan se lève et pour lui, c’est la première fois qu’il voit sa propre fille perdre au combat depuis bien longtemps. Tout le monde garde le silence tandis que Sayu tombe à genoux et crache un filet de sang, souffrant atrocement de douleurs. Le Roi des Singes soupire et prend la parole. « Hyûga Sayuri est considérée comme gagnante du combat. Que nos médecins aillent les soigner rapidement. Le spectacle est terminé pour aujourd’hui. Félicitation à toi, humaine. » Dit-il en disant à Hideaki que dès qu’elle sera soignée et apte à se déplacer, de l’emmener au palais royal pour une discussion avec lui. Sayuri sourit avant de tomber inconsciente sur le sol de l’arène à son tour.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13813-hyuga-sayuri-end#122267 https://www.ascentofshinobi.com/t13846-hyuga-sayuri-dossier-shinobi#122468 https://www.ascentofshinobi.com/u1607

Planet of the Apes [Solo/Kuchiyose]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kuchiyose — Solo
» Rien qu'un au revoir | Solo — Kuchiyose
» Chimérique Épopée ✗ Kuchiyose | SOLO
» Le royaume des caracals [Solo - Kuchiyose]
» Les rois de l'archipel — solo Kuchiyose

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: