Soutenez le forum !
1234
Partagez

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi]

Hyûga Rin
Hyûga Rin

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Jeu 26 Jan 2023 - 6:45
Elle était à bout de souffle, à bout de ressources. Posant un genou au sol, la parange maudissait son absence de chakra. Si seulement elle s’était joint plus tôt au coeur de l’armée de la roche, sans doute ne serait-elle pas aussi faible au point de se faire poursuivre par celle qu’elle n'estimait qu’être qu’une virgule dans sa vie.

Car au final, la Parange des terres de la roche sous estimait autant Noroi qu’elle avait jadis surestimé Tsuyoshi. Dans tous les cas, ce n’était là que le constat né de ses dernières interprétations. Rin n’était pas parfaite, loin de là. Son coeur appartenait désormais aux morts du dieu du magma.

Si elle était présentement trop à fleur de peau pour y faire le moindre lien, la mort de son homme et de son enfant était liée à la mort des innocents de Tsuchi. Ses distorsions cognitives l’amenait à offrir autant d’importance à la mort de villageois lambda qu’à la mort de l’être qu’elle avait aimé et de l’enfant qu’elle aimait plus que tout.

Ainsi, se relevant de sa position de faiblesse, la Parange finit par tourner les talons vers Noroi qui venait de la rejoindre. Une femme qui, jusqu’à présent, n’avait été qu’un boulet à ses yeux. Une hermite pourtant si exceptionnelle que les pupilles de la parange, meurtri par ses propres souffrances, n’avaient pas su voir.

[Rin] - Je n’ai rien à dire… Noroi… Laisse moi partir…

Car présentement, à ses yeux, la roche n’était rien de plus qu’une institution corrompue.

[Rin] - Je sais que j’ai agis contre ce que Teruyo aurait souhaité… mais je refuse d’être enfermé pour ce que cet homme corrompu par le pouvoir de Yonbi aurait bien voulu décider…

Déclarait-elle en fixant l'empoisonneuse d’un regard aussi neutre qu’elle pouvait… Avec la mort de Yonbi, Rin venait de récupérer le contrôle le plus complet sur ses interactions non-verbales. Car peu importe ce qui infligeait Rin, sans Yonbi dans le décors, Elle était maître de ses émotions

[Rin] - Laisse-moi partir ou tue-moi….

Déclarait-elle sans la moindre émotion visible. Sur ses mots, elle portait sa dextre en position de combat, faisant face à son adversaire. Sur le Tsuka de son sabre, elle posait sa senestre. Rin combatrait jusqu'à la mort, pour autant qu'on l'amène jusque là. Jamais elle n'engagerait l'affrontement, comme ça avait été le cas autant ce-jour là face à Teruyo que... Ça avait été le cas face à Yonbi.

Car si elle n'avait jamais nié son allégence, ses premières actions contre Yonbi ne firent que suites aux assauts d'Iwa envers Yanosa. Rin n'avait jamais agit contre Iwa et son scellement, elle n'avait jamais agresser le dieu du magma que quand la roche avait agressé son mentor... Elle en avait pourtant eu l'ocassion, mais elle s'était retenue face à cette trève qui n'avait été, qu'au final, une véritable blague. Si elle avait respecté le fait de ne pas nuir au scellement, la Roche avait eux nuit à Yanosa... Et personne portant les emblème d'Iwa ne pouvait présentement la rassurer sur ce sujet.

Résumé:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Noroi
Noroi

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Ven 27 Jan 2023 - 0:45



À bout de ressources


ft. Tsuyoshi & Rin & Daiki




Noroi courrait inlassablement derrière la dame aux yeux immaculés qui semblait être complétement épuisée et, lorsqu’elle s’arrêta enfin pour reprendre son souffle, la jeune Hermite la rattrapa sans trop de mal avant de poser son regard sur son expression étrangement neutre malgré son apparente fatigue. Elle avait sous-estimée l’énergie que sa comparse genin avait dépenser et, alors qu’elle lui demandait de la laisser partir, la jeune femme réalisa qu’elle tenait très probablement le destin de celle-ci entre ses mains, elle qui n’avait pas encore réalisé à quel point elle avait progressé depuis l’incident où la dame Hyûga lui avait détruite l’épaule.


Les paroles qui suivirent en lien avec Teruyo firent écho à celles, peu élogieuse, que Tsuyoshi avait eu à l’égard de celui qui, aux yeux du village de la roche, étaient égaux et la jeune femme fut convaincu qu’elle avait fait un bon choix en cherchant à influencer le scellement pour éviter qu’un tel poids tombe sur les épaules d’une personne comme Meho, une personne qui avait, sommes toute, succombé à ses émotions pour accuser vilement des confrères Iwajins du pire crime possible, crime qu’elle ne croyait pas être arriver car la dame qui se tenait devant elle en ce moment n’avait rien d’une tueuse et que l’un de ses co-accusés était nul autre que Kisuke que Noroi savait être un pacifiste dans l’âme.


La suite surpris la genin plus qu’elle n’oserait jamais se l’avouer car la dame lui posa un ultimatum, la laisser partir ou la tuer et elle prit quelques secondes de pauses, analysant sa posture à la recherche d’un indice sur ses intentions réelles avant de prendre à son tour la parole.


Je pensais que tu me connaissais un peu mieux Rin… Je souhaite simplement comprendre… J’ai des dizaines de questionnement, mais le temps nous manque…

La jeune femme porta son regard vers une silhouette familière qui fonçait dans leur direction, réalisant par le fait même que si elle ne posait pas, au minimum cette question, elle n’aurait plus la chance de le faire et elle s’empressa d’enchaîner.


La plus importante… Qui est le daimyo et pourquoi l’avez-vous sauvé ?

Alors qu'elle attendait la réponse de la dame, la jeune femme ne put s'empêcher de réfléchir à son apparence qui, depuis son arrivé au village, avait, sommes toutes, évoluée. Ses cheveux autrefois excessivement pâle du fait de son isolation constante avait repris leurs teintes habituelles qui tenaient plus vers le noir tout en restant étrangement pâle et son regard n'avait plus autant de reflets rougeâtre qu'autrefois même si la jeune femme ne s'en était pas réellement rendu compte puisqu'elle ne se regardait que très rarement dans un miroir, mais pour ceux qui la cotôyait depuis le tout début, le changement devait tout de même être apparent.



Résumé
État de santé: La fatigue commence à se faire sentir.
État de chakra: 1D, 2C, 1B, 4A

Détails:

Noroi questionne Rin immédiatement sur qui est le Daimyo.



Technique(s) utilisée(s): N/A


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Sam 28 Jan 2023 - 20:09
Tsuyoshi était fatigué, fatigué comme l'étaient tous les iwajins, tous ceux qui avaient fait face au dieu singe. Ils s'étaient longuement battus et au final avaient dépensé, tous, une quantité incroyable du chakra à leur disposition. La bataille étant terminée, le dénouement de la partie venant juste après celle du scellement manqué du dieu singe, de sa mort, allait arriver sous peu. Ce dénouement, aux yeux du Hyûga serait certainement encore séquencé en plusieurs parties. Il faudrait vider la question du groupe de Yanosa et situer les responsabilités et il faudrait à nouveau panser les plaies et soigner la Terre.

Tsuchi no kuni avait été marqué, marqué au fer rouge par la nouvelle apparition du dieu singe. Cette fois-ci, ce n'était pas Iwa qui en avait payé le tribut, comme la dernière fois. Cette fois-ci, la capitale avait été rasée, complètement détruite à cause de la furie du Yonbi. Il était évident que les conséquence de l'apparition du dieu singe étaient lourde, extrêmement lourdes et qu'Iwa, en tant que cité militaire avait failli. Ça, le dirigeant qu'il était en était parfaitement conscient. Pour qu'un début de réparation était envisageable, si tenté est que la réparation soit possible, alors elle devrait commencer à ses yeux, par des actions pouvant permettre de comprendre, de faire la lumière sur le pourquoi du comment. Dès lors interroger le groupe de Yanosa était crucial tout autant que le comparer à la version de ninjas n'ayant jamais commis aucun écart dans leur cursus militaire. Oui, Tsuyoshi penchait d'ores et déjà pour un côté, il en avait vu assez de la part de Yanosa.

Poursuivant celle qu'il voyait se défiler comme le ferait un voleur après son méfait, Tsuyoshi accélérait son mouvement agrémenté d'une double charge le rapprochant à vitesse grand V de son objectif. Il était fatigué certes, déboussolé, plein de questionnements et quelque part même de remises en question et pourtant, celle-là, il l'avait en ligne de mire : Hyûga Rin.

*Tu ne peux t'en aller comme ça. Pas après tout ce que tu as dit, pas après tout ce que tu sais...* S'était-il dit mentalement.

En la rattrapant, il finit par remarquer que quelqu'un l'avait devancé : Noroi. Cette dernière avait réussi à faire en sorte que Rin s'arrête et dans leur dos, il savait qu'elles étaient en train de communiquer. Là bas dans son dos, il remarqua une silhouette qui semblait être celle de Iranos Daiki. Sourcils froncés, continuant dans sa lancée, le Hyûga exécuta des mudra. Il lui fallait économiser son chakra, leu peu qu'il lui restait mais il n'envisageait pas de perdre du temps ici.


_ Rin ! Où crois-tu filer ainsi ?

Il chargea [purement rp] une nouvelle fois dès qu'il entra dans la sphère d'action en s'assurant de provenir d'un angle où Noroi, pour quelque raison que ce soit, ne pourrait intervenir aisément.

Malheureusement, la discussion avec Rin était impossible. Il le savait, il l'avait entendu de sa propre bouche. Elle l'avait traité de moins que rien. Entre Hyûga de la noblesse, oser prononcer de telles paroles était irréversible. Ils n'étaient pas n'importe qui. Ils avaient une éducation, un rang, une certaine affinité naturelle due à leur appartenance clanique qu'ils devaient préserver. Mais Rin avait fait fi de tout cela. Elle avait insulté le Représentant clanique. La discussion ne pourrait avoir lieu qu'après qu'elle soit maîtrisée et pas avant.

Une fois à sa portée, Tsuyoshi lui assène un balayage afin de s'assurer qu'elle soit au sol en vue de la maîtriser.


Spoiler:

REPONSE AU SPOILER DE RIN:

_________________
Spoiler:


À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Iranos Daiki
Iranos Daiki

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Sam 28 Jan 2023 - 21:10
Alors que la mort de Yonbi ne datait que de quelques instants à peine, la nature faisait déjà son travail de réparation… un processus qui sans doute prendrait un temps conséquent, mais le vent se levait, soufflant vers le haut les reste de la présence du dieu volcanique, et offrant aux shinobis de l’endroit un vent frais qui soufflait autour d’eux… les conditions parfaites pour une tornade d’ailleurs, mais avec le niveau de shinobi dans le coin, il n’y avait pas trop de quoi s’en faire… m’enfin, l’idée d’une énorme colonne de vent faisait quand même froid dans le dos de Daiki, vue sa nature.

Noroi et Rin n’étaient plus bien loin, il les atteindrait en quelques minutes à peine à cette vitesse, tout en épargnant son chakra et son souffle… mais une scène se produisit qu’il aurait dû anticiper… Tsuyoshi, probablement sans savoir que l’Iranos était en chemin, fonçait déjà vers Rin, probablement avec l’intention de l’agresser. Étant taisho du Sazori, et avec la liste grandissante des crimes dont on accusait la Hyûga, il y avait sans doute beaucoup de choses à mettre au clair… de réponses à donner.

Ses mêmes questions, Daiki se les posait… s’il venait pour Noroi à la base, la douleur de la perte de Teruyo brûlait encore dans sa poitrine… il n’avait pas eu le temps d’y penser… ni même de véritablement vivre cette révélation… ne serait-ce que l’idée que Teruyo était l’hôte de Yonbi n’avait pas encore totalement fait son chemin, car le Miyamoto ne lui avait jamais partagé ce détail. Pour l’instant, un seul questionnement sur ce sujet lui brûlait la conscience… Pourquoi les Iwajins ont-ils assassiné Teruyo?

Cette forte émotion le fit réagir… il voulait être présent lors de son interrogation… Son chakra se mit à réagir à ce désir, et se concentra sur ses pieds pour couvrir la zone qui le séparait encore du groupe de trois… il en avait encore, malgré qu’il sentait ses réserves être basse… plus basse que jamais… il y a peu, il aurait été vide… mais ses nouvelles forces… il n’en connaissait pas réellement la limite.



Quelques bonds puissants, et une charge conséquentes plus tard, il arrivait sur la scène, plus précisément, il arrivait près de Noroi, faisant face à la scène entre les deux représentants Hyûga présent.

‘’ Noroi…’’

Il arriva à dire, son visage souillé par la cendre, la sueur, le sang et la fatigue se tordait alors en un sourire niais… elle semblait bien aller, pas de blessure apparente, bien qu’elle avait un visage sérieux… enfin… avec la situation, il n’y avait que les abrutis comme lui pour sourire. Sa voix, par contre, trahissait un soulagement évident, le simple nom de sa coéquipière, prononcé à bout de souffle, en disait long.

Le soulagement initial de voir Noroi en forme laissa alors place à ce qu’il était venu faire ici… du moins, ce qu’il écrirait sur son rapport, si jamais il devait remplir une telle chose. L’arrestation de Rin, une opération qu’il n’aurait jamais réellement imaginé par le passé… et pourtant, il y était.

‘’ Tsuyoshi, je couvre tes arrières.’’

Trop fatigué, et trop bouillant d’émotion forte, l’Iranos avait peut-être échappé ses bonnes manières, et l’étiquette de s’adresser à un supérieur… mais franchement, il avait la tête ailleurs. Maintenant que Noroi était bien là, l’image de Teruyo roulait dans son esprit… Pourquoi? Une colère grondait dans le fort intérieur du foudroyant, tempéré par les barrières morales de celui-ci… il désirait ses réponses, mais ne ferait très certainement pas confiance à Rin pour les lui donner… Et en même temps, son amitié avec Rin, son attachement pour elle en tant qu’amie le faisait déplorer l’idée qu’elle serait laissée à Tsuyoshi… et passerait possiblement à travers un questionnement indésirable.

Résumé du tour:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Hyûga Rin
Hyûga Rin

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Sam 28 Jan 2023 - 23:33
Voyant que finalement Noroi n’était pas là pour lui faire du mal, entendant que cette dernière n’était qu’à la recherche de réponse à ses questions, la Parange abaisse légèrement sa garde en décontractant un peu ses muscles. Les derniers événements lui refusait de se détendre complètement, mais alors que les paroles de la de l'empoisonneuse portrait une question aussi farfelue que surprenante, elle venait là de déstabiliser les attentes de la princesse aux yeux nacrés.

Abaissant complètement sa garde, elle se relevait complètement. Valsant ses iris sur l’horizon, elle pouvait voir au loin que quelqu’un d’autre s’était lancé à sa poursuite, Rin faisant face à Noroi son champ de vision l’ouvre à percevoir ce qui était jadis le champ de bataille ou les Parias ont terrassé un dieu. Sans doute aurait-elle pu se remettre à fuir en voyant que, comme elle l’avait prédit, Iwa lui en voudrait plus à eux - les parias - qu’aux samouraïs qui ont ouvertement agressé des gens.

[Rin] - Le Daimyo est le maître de nos terres. C’est lui qui possède tous les villages du pays qui lui appartient. C’est un peu la personne au-dessus de notre Kage. Un roi qui gère nos terres et les villages cachés… C’est un peu son armée personnelle. Nous l’avons sauvé comme nous avons essayé de sauver tous ceux sur le chemin de Yonbi… Mais sa survie ne peut que faciliter la reconstruction du pays. Un Daimyo est l’autorité suprême d’un pays possédant d’importantes ressources tant financières que politiques.

Déclarait-elle sur une longue explication qui venait d’offrir le temps nécessaire à Tsuyoshi pour les rejoindre. Elle n’était pas particulièrement surprise qu’il fasse partie de ceux qui la prennent en chasse. Si elle avait un plan pour s’échapper, elle n’avait plus les ressources pour le mettre en action. Ce qui l’avait surpris, cependant, c’était la vitesse à laquelle il avait choisi de l’agresser. Tel que Teruyo, il entamait instantanément les hostilités dès son arrivée. Encore un parallèle qui venait renforcer l’image de corruption qu’avait Rin envers les Taisho.

Fonçant droit sur elle, plus rapidement qu’elle n’aurait même été capable de fuir, Tsuyoshi envoya sa jambe sur contre celle de la Parange afin de la faucher, une technique que Rin possédait elle-même dans son répertoire. Une technique que Tsuyoshi avait d’ores et déjà réalisée contre elle lors d’un entraînement. Abaissant son centre de gravité et contractant sa musculature, la veuve d’une fille morte des griffes de Yonbi ne bougeait pas le moins du monde. Bien que de là où venait de frapper Tsuyoshi naîtrait une profonde et douloureuse ecchymose. La violence du plus fort qui impose sa volonté sur le plus faible.

Elle encaissant en ne bougeant pas du tout, fixant sans émotion le regard de Tsuyoshi. Ignorant volontairement l'arrivée de Daiki qui n’était là qu’en renfort, à ses dires. Rin n’avait aucune chance de s’en sortir, elle le savait. Mais elle mourrait la tête haute.

[Rin] - Tsuchi est en cendre, je m’en vais aider à la reconstruction. D’autant plus qu’il faut retrouver le Daimyo qu’à protégé Kisuke.

Sur ses mots, elle se reculait doucement de quelques pas, laissant apparaître la marque laissée par la frappe de Tsuyoshi. De sa dextre, elle venait détacher son bandeau frappé de cette petite roche qui était là un signe d’appartenance aux forces armées.

[Rin] - Je n’ai pas ma place dans votre armée. Je refuse de suivre les ordres d’un Taisho qui choisit la violence d’abord et qui impose son règne par l’agression. Autant toi que Teruyo… Je refuse de servir cette administration. Une administration qui choisit de ne rien faire. De ne pas se mettre en action. Dit moi Tsuyoshi, ou étais-tu quand Yonbi à détruit la capitale ? Quand on vous attendait, vous l'armée des terres de la roche. Quand ceux qui habitaient la capitale comptait sur vous ?

Elle terminait ses dires en laissant tomber son bandeau au sol

[Rin] - Je ne retournerais pas à Iwa en tant que prisonnière, Tsuyoshi-Sama. Si c’est ce que tu souhaites, tu ramèneras mon corps sans vie ou tu y retourneras les mains vides.

Comme si elle avait véritablement l’énergie d’imposer quoique ce soit… Au moins, elle partira la tête haute vers la prochaine étape ; la reconstruction de Tsuchi... ou rejoindre son mari et sa fille.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Noroi
Noroi

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Dim 29 Jan 2023 - 16:21



À bout de ressources


ft. Tsuyoshi & Rin & Daiki




Noroi écouta les explications de Rin sur l’identité du Daimyo tout en étant incapable de cacher les émotions qui l’habitait car si le Daimyo était le maître des terres, celui au-dessus de celle qui venait d’être monter au rang de Kage, alors pourquoi Tsuyoshi souhait-il secrètement sa mort ? Elle allait questionner de nouveau sa comparse Genin lorsque le principal sujet de ses réflexions actuelles arriva en coup de vent avant d’attaquer directement la dame qui se tenait devant elle alors que celle-ci ne posait, visiblement, aucune menace. Pourquoi ? Pourquoi autant d’agressivité ? Avait-elle touché une corde sensible quelques minutes plus tôt en lui exposant les failles de sa logique ?


C’est à ce moment que son partenaire du Gosei 25 arriva, Daiki, et la jeune Hermite ne put s’empêcher de lui sourire avant de reprendre un air sérieux lorsqu’il exposa son intention de couvrir les arrières du Taisho. Considérait-il lui aussi Rin comme une menace ? Pourtant rien dans ses actions ne lui permettait d’arriver à cette conclusion alors quelles informations les deux hommes qui venaient de faire irruption dans la discussion possédaient-ils pour en conclure ainsi ?


Avant qu’elle ne puisse s’interposer, la dame aux yeux immaculées expliqua les raisons derrières son départ hâtifs qui semblaient tout à fait logique pour la jeune Hermite, mais alors qu’elle s’apprêtait à se placer entre la genin et le Taisho, celle-ci continua une tirade qu’elle aurait probablement était mieux de garder pour elle car dans celle-ci elle venait renier sa place dans l’armée de la roche, remettant par le fait même en question la réelle raison derrière ses agissements tandis qu’elle confirmait une nouvelle fois avoir fait partie du groupe qui avait tenté de protégé la capitale de la destruction tandis que Kisuke sauvait le Daimyo. Puis elle enchaîna avec la même proposition qu’elle avait faite à la genin quelques instants plus tôt, la tuer maintenant ou la laisser partir et s’en fut trop pour la jeune Hermite qui ne désirait qu’une chose, la paix.


Pourquoi tant d’agression…

Le visage de la jeune femme exprimait une tristesse non feinte tandis qu’elle se déplaçait entre le Taisho et la Hyûga sans pourtant se placer directement entre les deux, mais il était hors de question qu’elle assiste à une exécution sans rien faire et c’est donc après une grande inspiration qu’elle reprit la parole.


Pourquoi ne cherchez-vous pas le dialogue Tsuyoshi-sama ? ou plutôt… Pourquoi cherchez-vous à l’empêcher ? Pourquoi attaquer Rin alors qu’elle est, visiblement, à bout de ressource et n’a démontré aucune agression à notre égard ?

La jeune femme marqua une pause, avant de poser son regard directement dans celui de son Taisho, le soutenant avec toute la fierté que lui autorisait son état de fatigue avancé avant de continuer.


Rin n’a pas tords, la priorité devrait aller à relever Tsuchi et comme elle me le disait avant que vous nous interrompiez si brutalement, le fait que le Daimyo ait été sauvé par Kisuke va grandement aider dans ce sens… De votre propre aveux, Teruyo était, sous ses airs de bonhomme joyeux et de paix, un être sournois et avide de pouvoir qui n’a aucunement hésité à placer une prime sur votre tête à des fins politiques… Est-ce si difficile à croire que ce dernier ait pu perdre le contrôle au point de vouloir attenter à la vie de confrère Iwajin ?

La jeune Hermite prit une courte pause laissant le temps à son taisho de bien comprendre l’étendu de ce qu’elle venait de lui révéler puis, après quelques secondes, elle reprit une nouvelle fois la parole, jouant bien malgré elle l’avocate du diable.


Cela fait des semaines que je cherche Kisuke-sama et quoi que je sais Rin capable de violence comme peut en témoigner mon séjour à l’hôpital après qu’elle m’eut brisée une épaule lors d’un entraînement, je connais suffisamment Kisuke pour savoir que celui-ci est, avant tout, un pacifiste qui ne placerait pas sciemment une vie humaine en danger… Alors je vous pose de nouveau la question, pourquoi tant d’agressivité ? Je n’ais jamais été menacé par ceux que vous qualifiez de parias alors que j’occupais un rôle central dans le plan Iwajin, mais je ne peu en dire autant de vous qui avez sciemment abandonner la barrière qui devait nous protéger de celui que vous qualifier de Dieu ? Si celui qui les accompagnait, un paria selon vous, n’avait pas repris la barrière à votre place, que ce serait-il passé ?

Les doutes de la genin envers les paroles de son sensei quelques heures plus tôt et envers les intentions réelles de son Taisho était claire et même si elle savait que la hiérarchie du village lui imposait d’obéir sans questionnement aux ordres d’un supérieur, elle ne pouvait s’empêcher de remettre en doute les raisons derrière ceux-ci et une chose était certaine, elle ne les laisserait pas attenter à la vie de Rin et la dame Hyûga n’avait, visiblement, aucune intention de se laisser prendre vivante. Elle espérait simplement être de convaincre Rin de revenir dans les rangs Iwajins ou de convaincre Tsuyoshi de la laisser aider les citoyens de Tsuchi, mais elle doutait d’être en mesure d’y arriver.



Résumé
État de santé: Fatiguée.
État de chakra: 1D, 2C, 1B, 4A

Détails:

Noroi questionne Tsuyoshi sur son apparente agressivité envers Rin. Elle expose ensuite ses doutes sur les dires de Meho et Ashitaka tout en utilisant les propres mots de Tsuyoshi afin de décrire Teruyo comme un être sournois et avide de pouvoir, peut-être est-ce lui qui a perdu le contrôle? Elle expose finalement son opinion sur le fait qu'elle n'a jamais été mise en danger par ceux qualifié de parias, à l'inverse le seul ayant potentiellement mis sa vie en danger se trouve être Tsuyoshi lorsqu'il a abandonné la barrière qui a été reprise par l'un de ceux qu'il qualifie de paria.


En très gros résumé, beaucoup de dialogue de la part de Noroi qui, visiblement, à prit énormément d'assurance lorsqu'elle est en compagnie de gens qu'elle connait, mais au final elle cherche à convaincre Rin de revenir au village en poussant Tsuyoshi a reconnaître ses tords ou à convaincre Tsuyoshi de laisser Rin aller porter assistance aux citoyens de Tsuchi plutôt que de l'arrêter.



Notes: Le Rubis de Noroi à la fin du tour. (jet de dès comme vu en privé) je vais ajouter la consommation dans le prochain tour vu qu'il n'était pas actif ce tour-ci.





Technique(s) utilisée(s): N/A


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Dim 29 Jan 2023 - 20:28
Tsuyoshi était à bout de ressources. C'est le cas de le dire. Il était arrivé aussi vite qu'il avait pu et avait fondu sur cette kunoichi qui s'enfuyait, cette femme qu'il savait enragée, complètement détruite de l'intérieur par un tas de sentiments, à ses yeux je précise bien, faux et contradictoires. Il savait qu'il n'y avait guère aucune discussion possible avec Rin. Voilà la raison pour laquelle d'entrée de jeu, il avait voulu l'arrêter puis l'emmener à Iwa tout simplement. Telle était la raison de sa tentative de balayage et derrière il souhaitait simplement la maîtriser. Mais Rin avait résisté, fière elle n'avait pas souhaité mordre la poussière laissant voir combien elle était déterminée dans la voie qui était désormais la sienne.

_ Où était Iwa quand le Yonbi attaquait la capitale ? Crois-tu que nous étions en train de jouer à la belote en sachant qu'un péril si grand se promenait au pays de la Terre ? Es-tu si aveuglée par tes prétentions que tu oses croire pareilles sottises ? Ce moment où nous vous avons croisé avec Taishi... C'est à ce moment que nous avons eu vent de la nouvelle ! Des fugitifs ! Voilà ceux qui nous ont informé ! Pas vous, PAS VOUS QUI ETES A L'ORIGINE DE TOUT CE BORDEL RIN !!!

Le Hyûga l'empoigna. Il était fatigué, il n'avait plus la force de faire grand chose après s'être tant dépensé lors du face à face avec le Yonbi. Une sensation bizarre s'emparait de son être. Il eu comme un vertige. Quelque chose agissait dans son cerveau, une sensation qu'il avait déjà vécue par le passé, mais c'était lors du premier face à face avec le dieu singe. Une sensation de nouvelle fraîcheur physique inonda son être, mais au fond, pour l'avoir déjà vécu, il savait que tout ceci ne serait que fugace et le laisserait encore plus fatigué qu'il ne l'était.

_ Te tuer ? Mais les meurtriers c'est VOUS !!! QUI A LIBÉRÉ UN PRISONNIER IMPORTANT ? QUI A TUE TERUYO ? SI VOUS N'AVIEZ PAS COMMIS TOUTES CES BAVURES NOUS N'EN SERIONS PAS LA !!! Hurla t'il alors qu'il était à proximité de Rin. Il postillonnait de rage d'ailleurs Oui il aurait bien voulu tuer Rin, si elle était quelqu'un d'autre. Mais elle était Hyûga Rin. A aucun moment il n'envisageait pareille chose.

C'est alors qu'entra en jeu Noroi. Noroi et ses mots... Il fronça les sourcils tandis que cette dernière s'exprimait. Il eut un hochement de tête un mouvement de recul. Hébété, désarçonné, il regarda Daiki comme pour chercher du soutien, mais c'était plus pour le sonder, savoir ce que ce dernier pensait. Iwa était donc rendu là ? Iwa produisait donc désormais des Genins aussi peu sensibles à leur devoir avec une vision aussi biaisée du monde ? Il relâcha Rin et termina son mouvement de recul.

_ A tes yeux donc Noroi je cherche à empêcher le dialogue ? J'aurais quelque chose à y gagner ? A t'entendre Noroi, on devrait à ce stade féliciter Rin, Yanosa et Kisuke pour avoir sauvé le Daimyo... Bien sûr ! Comprends-tu que s'ils n'avaient pas désobéi aux ordres il n'y aurait personne à sauver ? Prends tu conscience que s'ils n'avaient commis de crime de faire s'évader un prisonnier que des iwajins ont affronté au péril de leur vie, nous n'en serions pas là ? la questionna t-il d'un ton sec, sévère.

Il écarta les bras grand ouverts

_ Alors maintenant tout repose sur du népotisme. Tu es amie de Rin donc tu prends fait et cause pour elle quoi qu'elle fasse ? Et le sens du devoir ? Qu'en fais tu ? Oui, Teruyo est l'être que j'ai détesté le plus dans Iwa, tu sais quelle bassesse il m'a fait et pourtant ! Il est de mon devoir que la lumière soit faite sur cette affaire. Et toi tu me parles d'agression ? C'est moi l'agresseur ? Il regardait Noroi dans les yeux. Sa déception était grande. Noroi était comme une de ses élèves. Il avait flairé son potentiel dès la première fois qu'ils s'étaient vus et il était sûr qu'elle serait une valeur sûre d'Iwa. Comment pouvait-il s'être fourvoyé de la sorte ?

Il expulsa un grand coup de pression en soupirant. Dans son être, son restant de chakra bouillonnait. Il se sentait plus fort, plus vif et pourtant si démuni, si faible dans la situation actuelle. Comment Iwa avait-elle pu sombrer de la sorte ? Son attention se reporta sur Rin.


_ Rin je suis à bout de ressources face à ta détermination... Connaissant Yanosa, lui ne se défile jamais, ne prétextera pas d'aller sauver le Daimyo ou je ne sais qui a déjà été sauvé par Kisuke de toutes manières... Yanosa viendra à Iwa pour faire face à ses fautes comme le guerrier qu'il est... Alors viens de toi-même à Iwa et nous tirerons cette affaire au clair ou alors... Continue de fuir mais sache que tu t'exposeras un jour pleinement à la justice iwajine sans compromission.

Il la regarda dans les yeux :

_ Fais ton choix... Librement.

Et le Hyûga alla s'asseoir à un rocher tout près. Il en avait terminé avec Rin à cet instant.
Spoiler:

_________________
Spoiler:


À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Iranos Daiki
Iranos Daiki

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Dim 29 Jan 2023 - 21:43
La situation semblait aller pas mal dans la direction que Daiki avait envisagée… Noroi était curieuse de comprendre, Rin était en train de déserter et Tsuyoshi venait l’arrêter, comme il avait lui-même eu l’intention. Avec le support d’un taisho, et son état relativement aisé par rapport aux autres, le foudroyant était convaincu qu’on combat contre Rin se déroulerait très facilement… bien qu’il ne voulait pas en arriver là. La vérité, c’est que malgré sa colère contre les parias, ceux même qui ont causé la mort de Teruyo et le relâchement de Yonbi, Yanosa, Kisuke et Rin lui était toujours chère… ce qui l’empêchait de juste agir comme Tsuyoshi, et de tenter de mettre hors d’état de nuire ses déserteurs… L’Iranos était donc devant une impasse, et il devrait laisser Tsuyoshi faire ce qu’il avait à faire… une situation qu’il n’aimait pas réellement.

[Que faire... je peux probablement mettre hors d'état de nuire Rin... mais si Noroi s'en mêle...]

Puis, les justifications de Rin, ainsi que la confirmation de ce qu’elle devenait, un déserteur… alors ça, il n’allait certainement pas l’accepter, même si elle prétendait vouloir aider les habitants de Tsuchi, ceux-même qu’elle avait mis en danger avec la libération du prisonnier, et l’assassinat de Teruyo… Il était possible qu’elle avait des remords, mais ce n’est certainement pas ce qu’elle montrait… et ça n’était certainement pas à lui de juger de ce genre de chose… il avait un devoir, celui de ramener les déserteurs au village, devant les autorités compétentes. En ce moment, une de ses autorités compétentes prouvait que les jugements ne devraient pas être fait sur place... en perdant complètement patience.

‘’ Rin. C’est toi et les autres parias qui ont mis en danger Tsuchi. Toute cette calamité est le résultat de votre décision. Je ne doute pas que vous aviez de bonnes intentions, peu importe ce qu’ils sont, mais la libération de ce prisonnier à mené à la mort de Teruyo, à la libération de Yonbi et à la destruction de la capitale… Vous devez répondre de vos actes. ‘’

[Comment ôse-tu prétendre que vous êtes des héros Rin?! Vous avez tuer Teruyo, libéré Yonbi, et tuez tous ses gens! ]

Il soutenait les mots que prononçait Tsuyoshi, malgré le fait que lui-même semblait plus en contrôle de ses émotions… il n’en était rien, la seule différence entre la réaction du taisho et celle du genin était un attachement pour Rin et Noroi. S'ensuivit un échange entre Noroi et Tsuyoshi qui était bien trop personnel pour que le foudroyant s’en mêle… bien que le fait que sa coéquipière condamnait le fait de parler des dieux en tant que tel lui fit un pincement au cœur… Il semblerait qu’il était le seul à croire en ses créatures primordiales. La seule autre information qui atteignit Daiki était l’accusation que Tsuyoshi avait lâché la barrière, et que quelqu’un d’autre avait dû prendre sa place… un détail qui semblait alarmant.

[Tsuyoshi...? Tu aurais voulu sauver Yonbi? Je comprend, mais au prix de vie Iwajin? Ou alors as-tu tenté de faire tuer Yanosa ?]

Finalement, il semblerait que Tsuyoshi abandonne l’idée de forcer Rin à revenir au village… très bien, il le ferait lui-même alors. Étant le seul toujours en retrait, l’Iranos se rapprochait du groupe, se plaçant près de Noroi par réflexe, bien que celle-ci semblait être du côté de la Hyûga, dans cette situation. Il envoya un regard sérieux vers la fugitive, tout en mettant une main sur ses sacoches d’armes.

‘’ Désolé Tsuyoshi, mais je refuse de laisser Rin s'échapper. Elle doit répondre de ses actions devant les personnes qui sauront la juger. Rin, la décision est tienne. Soit tu me suis tranquillement vers le camp, où la Tsuchikage décidera de ce qu’on fera de toi à partir de là… soit tu décides de te battre ou de fuir… dans tous les cas, je te ramène avec moi, en vie.’’

Il marqua une pause, puis, sans perdre Rin des yeux, il adressa Noroi… la personne qu’il venait chercher à la base… bien qu’en son fort intérieur, il doutait maintenant de se fait… était-il venu directement arrêter Rin? C'était bien possible…

‘’ Noroi… je suis désolé qu’on en vienne là, mais mon taisho, Miyamoto Teruyo, est mort. Je ne connais pas les fins détails qui vous fait dire qu’il était mauvais, mais le Teruyo que j’ai connu était un homme bon, qui à cru en moi… Je ne pourrai jamais être en paix avec moi-même si la justice n’est pas fait sur son assassinat.’’

Une autre pause, après laquelle il soupira doucement. La situation était tendu, les choix qu’il faisait en ce moment resteraient avec lui toute sa vie…

‘’ Je ne te demande pas de m’aider à son arrestation… mais je t’en pris, si Rin décide d’en venir à la violence… ne choisis pas de camp.’’

[Reste en dehors de ça Noroi... pitié...]

Résumé du tour:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Hyûga Rin
Hyûga Rin

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Dim 29 Jan 2023 - 23:51
Ses iris valsaient entre Tsuyoshi, Daiki et Noroi. Chaque battement de son coeur pompait de l’adrénaline au coeur de son organisme. Écoutant avec attention ce qu’avait bien à lui dire son agresseur, Rin restait sur ses gardes prête à se défendre face à un assaut qui n’arrivait pas, ce qui surprit la Parange. Ses pensées, elles, volaient en direction de cet ultime combat qui avait affronté Teruyo à eux.

« Au moins, lui il sait arrêter son agression. »

Faisant là référence aux multiples tentatives de mettre fin à la bataille entre les Parias et Iwa, ce jour-là. Tentatives toutes ignorées par Teruyo.

[Rin] - Si nous avons notre part de responsabilité dans l’évasion de l’Écorché, nous ne sommes pas responsables de l'incompétence de Teruyo à contrôler sa colère et garder le contrôle sur Yonbi.

Déclarait-elle en posant un regard toujours aussi vide d’émotion sur Tsuyoshi, puis sur Daiki. Puis, alors que Daiki venait lui aussi la traiter de meurtrière, la Parange soupirait mentalement.

« Tsss… C’est exactement pour ça que je ne veux pas revenir… »

Pensait-elle juste avant de rebondir sur son esprit par ses paroles.

[Rin] - Vous m’accusez d’être une meurtrière, mais vous n’étiez pas là. Je n’ai tué personne, je me suis défendu des assauts répétés d’un Teruyo en colère incapable de s’arrêté. Nous avons bien essayé de discuter avec lui, il n’y avait rien à faire.

« C’est sans parler de cette mercenaire qu’il avait à ses côtés qui s’amusait à lancer ses propres jutsus sur ses alliés. »

Portant son attention sur la comparaison de Yanosa et de son esprit guerrier, quelques mots se formaient dans les pensées de surface de Rin. Mots qu’elle gardait sous silence, mais c’était là quelque chose que le ruby de Noroi pouvait capter.

« Je ne suis pas une guerrière, mais une kunoichi. »

Écoutant finalement les paroles de Daiki, la Parange ne put que se résigner. Levant la dextre en sa direction, elle déposait sa senestre contre le Tsuba de sa lame. Son regard vide d’émotion posé dans celui de l'assimilateur.

[Rin] - Tu n’as pas l’autorité de prendre cette décision, Genin… Mais je le répète, je ne retournerais pas à Iwa en tant que prisonnière.

« En venir à la violence… Ça n’a jamais été le cas… Je ne suis pas Teruyo ou Taishi. »

Pensait-elle, immobile. Si Rin était déterminé, jamais elle ne serait celle qui lancerait la première technique. Le premier assaut. Ça avait été le cas ce jour-là, tandis que Teruyo envoyait son ours géant pour frapper le désavoué et Kisuke. Elle n’avait même pas attaqué Iwa quand Taishi avait brisé la trêve en attaquant Yanosa et ça serait ici aussi le cas. Si Daiki souhaitait véritablement l'arrêter, il serait le premier à agresser.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Noroi
Noroi

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Lun 30 Jan 2023 - 19:05



À bout de ressources


ft. Tsuyoshi & Rin & Daiki




Noroi savait que son Taisho était à cran, mais elle n’aurait jamais pu prévoir la réaction que ce dernier eu à ses questionnements et, encore moins, les insinuations que ce dernier fit en lien avec une quelconque amitié qu’elle aurait envers Rin ce qui était, factuellement, faux. Elle n’éprouvait aucune émotion particulière envers la genin, bonne ou mauvaise. Pourtant, ses mots avaient eux leur effet, et l’homme avait relâché son agression et c’était là une victoire pour la jeune pacifiste en herbe.


Le laissant terminer son monologue, la jeune femme se fit une note mentale d’aller clarifier plus tard avec lui les intentions qu’elle avait envers Rin et les raisons qui avaient motivé ses dernières actions. Peut-être avait-il compris qu’elle était, ne serait-ce que partiellement, responsable de l’échec du scellement ? Non, même en tant que scelleuse, elle n’avait eu accès qu’à un nombre d’informations très restreintes sur les agissements des autres scelleurs et c’était en partie la raison qui expliquait sa grande surprise lorsqu’elle avait senti une seconde énergie suivre la sienne en direction de l’homme de pierre avant d’être oblitéré entièrement par la force tranquille de l’on des scelleurs. Non, elle n’avait aucune responsabilité sur l’échec du scellement même si elle s’était fourvoyée dans la cible, même si elle avait refusé de condamner un autre Iwajin à la lente agonie que représentait celle d’avoir un démon scellé en soi.


Toutefois, il y avait plus urgent à régler, car même si le Taisho semblait désormais laisser la possibilité à la dame aux yeux immaculée de prendre la poudre d’escampette, son compagnon du Gosei 25 n’était aucunement du même avis comme le lui confirma son rubis qui s’activa sans qu’elle lui en donne l’occasion, l’assaillant des pensées de l’Iranos et des deux Hyûga. La genin avait d’abord senti la pierre siphonner doucement les maigres réserves de chakra qui lui restait et elle s’était aussitôt préparée mentalement à l’assaut des pensées de surfaces. Ce ne fut donc pas un aussi grand choc que les dernières fois où cela c’était produit et elle reprit contenance très rapidement, son cerveau travaillant de concert avec sa vision pour lui permettre de savoir s’il s’agissait de paroles ou bien de pensées.


L’Iranos était visiblement émotif et la jeune femme ne put s’empêcher d’être touchée par les émotions de son compatriote de toujours, mais ce fut ses pensées lorsque l’information selon laquelle Tsuyoshi avait lâché la barrière qui l’atteignirent droit au cœur, car soudainement la genin comprenait la motivation derrière le geste de celui qui représentait l’autorité Iwajine et celle-ci était évidente lorsqu’exposée comme elle l’était actuellement dans les pensées du jeune homme et l’Hermite se fit violence pour ne pas aussitôt réagir afin de démontrer son indignation. Comment pouvait-on risquer ainsi la vie d’autrui afin d’empêcher un acte qui, selon la compréhension de la jeune femme, était impossible à réaliser ?


Toutefois, avant que Noroi ne puisse ouvrir la bouche pour réagir, l’Iranos revint à la charge, exposant son désir d’arrêter celle qu’il considérait, tout comme Tsuyoshi, comme étant la meurtrière de Teruyo et c’était là un fait que la jeune Hermite n’arrivait pas à comprendre. Non pas qu’elle pensait Rin incapable d’une telle bassesse, mais plutôt parce qu’elle connaissait Kisuke et qu’elle savait ce dernier incapable de sciemment placer la vie d’autrui en danger. Les pensées de la Hyûga l’assaillir en même temps que celle de Daiki, l’une exposait la raison qui la rendait réticente à revenir au sein du village tandis que l’autre suppliait silencieusement l’aspirante du Sazori de rester en dehors du conflit qui s’apprêtait visiblement à éclater.


Pourtant, encore une fois, la dame semblait conserver son calme tandis qu’elle exposait sa version des faits qui, quoi qu’omettant notoirement la responsabilité qu’avait tenu la libération de l’Écorché dans les actions du feu Taisho, semblait tout à fait véridique, particulièrement lorsque la suite du discours de la dame fut prononcée dans sa tête et non de vive voix, apprenant à la genin qu’une mercenaire c’était trouvé aux côtés de Teruyo lorsque celui-ci était mort et qu’elle attaquait tous les combattants, incluant ses propres alliés.


La jeune femme s’apprêtait à questionner la principale intéressée en la matière lorsque celle-ci exposa l’évidence à son compagnon du Gosei 25, il n’avait aucunement l’autorité de procéder à l’arrestation de Rin après que Tsuyoshi se soit éloigné pour lui laisser la chance de revenir au village ou de partir en tant que déserteuse. Ce fut toutefois la dernière pensée de la dame qui fit sursauter la genin, elle avait bien compris que Teruyo avait usé de violence, mais qui était ce Taishi ?


Toutefois, elle n’avait pas le luxe d’éclaircir la question et c’est donc avec douceur qu’elle s’approcha de Daiki avant d’hésiter quelques instants puis, après quelques secondes d’indécision, elle déposa enfin une main rassurante sur l’épaule de celui-ci avant de plonger son regard dans le sien.


Tout va bien allée Daiki, mais nous ne sommes aucunement placés pour juger des événements auxquels nous n’étions pas présents… Je comprends ta colère, mais il y a eu suffisamment de violence aujourd’hui, ne posons pas de gestes que nous pourrions regretter… Ma compréhension de la structure d’Iwa reste encore sommaire, mais je crois bien que Rin a raison, un genin ne peut aller à l’encontre d’une décision d’un Taisho…

C’était une demi-vérité, elle n’avait pas la capacité de comprendre la raison de la colère qui motivait le jeune Iranos, privé du développement sain qu’un enfant devrait avoir, mais son rubis lui permettait de la ressentir. Ensuite, elle ne comprenait pas encore très bien la structure de commandement en fonction au sein du village de la roche, elle continuait encore à apprendre des informations comme celle que Rin lui avait fournie quelques instants plus tôt en lien avec la place du Daimyo au sein de celle-ci, mais Tsuyoshi lui avait expliqué quelques jours auparavant le rôle qu’occupaient les Taisho et, en ce sens, Daiki n’avait effectivement pas l’autorité d’arrêter Rin.


Relâchant l’épaule de son partenaire du Gosei 25, la jeune femme se tourna ensuite vers la dame aux yeux immaculée avant de planter son regard dans ceux-ci, le soutenant pendant quelques instants avant de reprendre la parole, cette fois-ci elle cherchait à la convaincre de venir au village de son plein gré et si pour cela elle ne devait pas être immédiatement considérée comme une prisonnière, alors soit, elle allait toutefois avoir besoin de l’accord de Tsuyoshi, mais elle irait le chercher si jamais son discours faisait mouche.


Je comprends ton sentiment, je comprends que tu ne désires pas revenir au village en compagnie de gens qui t’accusent d’un crime sans t’avoir laissé la chance de t’expliquer et, par-dessus tout, je comprends ton désir de ne pas revenir au sein du village en tant que prisonnière.

Prenant une courte pause, la jeune femme se plaça entre l’Iranos et la Hyûga, montrant son dos à celui-ci tout en continuant à faire face à la dame alors qu’elle continuait son dialogue.


Je comprends aussi ton désir de ne pas servir sous les ordres de dirigeants prompt à la violence et usant d’agression pour imposer un règne… Si ton réel désir est d’aider à la reconstruction de Tsuchi, soit. Il s’agit d’un objectif noble, mais difficile à atteindre si l’on est considéré comme une traîtresse envers Iwa. Je ne te demande pas de m’accompagner au village d’Iwa en tant que prisonnière, mais plutôt en tant que consœur de la roche. Revient avec moi, expose ta version des faits, aide à faire la lumière sur ces événements et, si après tout ça ton désir est encore de ne plus servir Iwa en tant que genin, il doit bien exister une façon de quitter de manière officielle les rangs du village… Après tout… Iwa n’est pas une prison…

La jeune femme conservait son regard braqué dans celui de la Hyûga tout en espérant intérieurement que Daiki serait en mesure de conserver son sang-froid, de faire la distinction entre les faits connus et les accusations que l’on avait proférées à l’endroit de ceux qui avait été qualifié de parias sans que ceux-ci ne soient capables de se défendre. Oh il était si facile de jugé lorsque l’on ne connaissait qu’une partie de l’histoire et alors qu’elle attendait la réponse de sa consœur, l’Hermite ne put s’empêcher de faire un parallèle avec son histoire, avec son enfance où elle avait été ostracisée, traité de malédiction pour pouvoir qu’elle ne maîtrisait pas et qui l’aurait probablement consumé si elle n’avait pas rejoint les rangs de la roche, si elle n’avait pas rencontré Kisuke et Daiki qui lui avaient, chacun à leur manière, montré qu’il existait un avenir pour elle et son pouvoir et c’était un choix similaire qu’elle cherchait à offrir à la Hyûga : « Accompagne-moi au village, expose ta réalité puis, si tel est encore ton désir, quitte le village en tant que civil et non plus en tant que paria. », il s’agissait d’un plan ambitieux dont elle n’avait aucunement les moyens d’y arriver seule, mais son instinct lui dictait qu’il ne s’agissait pas que d’un espoir et c’était sur ce fait qu’elle s’agrippait. Il ne restait plus qu’à savoir ce que Rin allait en penser…



Résumé
État de santé: Fatiguée.
État de chakra: 1D, 3C (+1), 1B, 4A

Détails:

TLDR: Noroi demande à Rin de l'accompagner au village en tant que consoeur de la roche et non en tant que prisonnière.



Notes: Le Rubis de Noroi est encore actif pour ce tour, Noroi se vide tranquillement de ses forces...





Technique(s) utilisée(s): N/A


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Iranos Daiki
Iranos Daiki

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Lun 30 Jan 2023 - 20:06
La Hyûga parlait constamment de ne pas accuser sans savoir, et pourtant, l’Iranos lui, devait accepter que Teruyo-sensé avait simplement attaquer des Iwajins et ensuite perdu le contrôle de Yonbi par colère, le relâchant… comme il disait plus tôt, il laisserait quelqu’un de plus compétent que lui faire la lumière sur cette histoire… on l’accusait de ne pas être calme, mais s’il venait à laisser cours à la colère qui grondait en lui, il aurait rapidement venger son taisho… mais ça n’était pas la bonne chose à faire, la version de Rin, Kisuke et Yanosa devait être entendu.

Aussi, Rin semblait être en complète désillusion devant le fait que se sont bien leurs actions qui ont mené à cette suite d’événement, et qu’ils devaient se justifier d’avoir libérer leur prisonnier important sans l'accord de personne d’autorité, et le faire sortir du village dans la foulé. Leurs actions, même si l’on accepte seulement la seule information qui est confirmée, avaient directement mené à la destruction de la capitale de Tsuchi, et pourtant, Rin se posait devant lui comme si elle était en mesure de juger les actions de qui que ce soit… L'arrogance et l’hypocrisie de la Hyûga était frustrante, surtout pour un Daiki à bout de corde.

En point d’orgue, la Hyûga lança alors une accusation, celle qu’il n’avait pas l’autorité de l’arrêter, parce que Tsuyoshi avait abandonné… mais la raison perçu pour laquelle Tsuyoshi avait abandonné l’idée, c’était bien que lui aussi, il avait atteint le bout de sa corde… alors que l’Iranos avait une détermination d’acier sur l’idée de ramener Rin au village. Le taisho, pour toute sa force de caractère, semblait avoir été mis à bout par Noroi… sa coéquipière savait probablement quel fil tirer pour le calmer… et une bonne chose, il était autrement plus colérique que lui.

Alors que la situation semblait aller vers l’affrontement, et qu’il était prêt à faire la première attaque pour assommer ou incapacité la paria, Noroi décida une fois de plus d’intervenir. L’Iranos sentit la main de sa coéquipière se poser sur son épaule, et bien que pendant un instant, il eût peur que celle-ci s'engourdisse avec sa substance, cette pensé partie aussi vite qu’elle arriva… elle n’allait pas faire ça, il avait confiance en elle.

Ses paroles le blessèrent un peu, surtout qu’elle semblait aller en son sens, tout en parlant comme si elle était en opposition avec lui… comment faisait-elle pour garder son calme dans ce genre de situation? Après Yonbi… après les samouraïs… elle affichait aussi quelque chose qui revenait souvent chez Noroi, bien qu’elle l’assumait… son incompréhension du monde shinobi. Elle prenait simplement les paroles de Rin pour acquis.

[ Tsuyoshi ne m’a jamais donné l’ordre de ne pas arrêter de fugitif… ou alors j’ai raté quelque chose…]

‘’ Tsuyoshi à abandonné car il a atteint sa limite, et il dit bien que la justice Iwajin poursuivra Rin, je ne vais donc pas à l’encontre de sa décision, j’ai juste la détermination de continuer, contrairement à lui. Je suis bien conscient qu’il y a eu assez de violence aujourd’hui, j’ai bien offert à Rin de me suivre de son plein gré, afin de s’expliquer devant les autorités qui sauront la jugé. La Tsuchikage semblait toujours avoir espoir en eux.’’

L’Iranos s’expliquait, mais le mouvement de Noroi pour se mettre devant lui l’irrita un peu… Elle offrait à Rin l’opportunité parfaite de prendre la poudre d’escampette. Ne voulant pas laisser la fenêtre trop tentante, le foudroyant se déplaça pour garder un visuel complet vers la fugitive potentielle, alors que Noroi lui faisait son offre finale.

La diplomate avait définitivement un calme plus présent… Contrairement à sa force combative, sa force mentale était inégalée… même dans cette situation, elle gardait la tête froide, et offrant de bonnes solutions. Après que l’offre de la jeune femme ai été envoyé vers Rin, l’assimilateur soupira doucement.

1]Du pareil au même… mais si Rin accepte, on évitera au moins un affrontement inutile… ]

Pensait alors le jeune Iranos, bien qu’au fond de lui, quelque chose criait un désire de mettre un ou deux coup dans le visage impassible de l’hypocrite à ses yeux. C'était la bonne chose à faire, il en était conscient.

Résumé du tour:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Hyûga Rin
Hyûga Rin

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Lun 30 Jan 2023 - 21:09
La situation était complexe, les avis divergeant. Tous n'avaient pas tort, personne n’avait particulièrement raison. Les motivations des différents acteurs venaient ici entrer en collusion et ce qu’il restait n’était qu’un amas d’être déterminé à suivre leurs voies. Pour Rin, celle qui ne croyait plus en l’armée de la Roche, cette voie ne pouvait que reposer sur les seuls acteurs qui, jusqu’ici, ont partagé les qualités les plus près de ses propres valeurs. Ce qu’elle appréciait en cet instant et en ce moment était le fait que, même si chacun avaient leurs positions, la violence ne semblait pas être le premier recours.

Croyait-elle en ce qu’avait à lui dire Noroi ? Réalistement non, la confiance qu’elle avait en Iwa était bien trop déconstruite pour qu’elle accepte bêtement une proposition qui, au final, ne pouvait que finir par escalader. Si la Parange ne souhaitait pas retourner aux villages en tant que prisonnière, elle savait bien qu’une fois rendu devant les portes, d’autres acteurs entreraient en jeu et l’accord qu’elle pourrait passer avec l'Empoisonneuse ne serait que des plus ignorés. Personne ici n’avait l’autorité pour imposer une telle entente. Certainement pas deux genins… Et si Tsuyoshi brillait de son rang de Taisho, les portes et les criminels ne reposait pas sur le Sazori. Sa voix aurait certes plus de valeur, mais jusqu’à quelle hauteur ?

« Et prendre le risque de moisir des mois dans les entrailles d’Iwa ? »

Pensait-elle, alors qu’elle venait de lui proposer de la suivre en tant que consoeur de la roche. Cependant, le discours qu’elle venait de lui offrir ne tombait pas dans l’oreille d’une sourde. Aussi craintive soit-elle face à ce qui l’attend, l’alternative était tout aussi pire. Elle n’avait pas la force de résister comme elle l’aurait souhaité et de continuer à s’opposer ne viendrait que rajouter à tout ce que Iwa la corrompu pouvait bien lui reprocher. De porter le titre de déserteur ne lui dérangeait pas le moins du monde. Iwa avait toujours été très laxiste avec la désertion. Acceptant le retour de Taishi, désormais Jônin alors que celui-çi avait à son tour quitté les emblems d’Iwa par le passé. Acceptant d’offrir un refuge à un clan d’un autre village, eux aussi considèrent déserteur, et ce malgré les éventuelles répercussions. C’était sans parler du bingo book de déserteur d’Iwa particulièrement garnit.

« Advienne que pourra… »

Réfléchissait-elle avant de poursuivre cette pensée de quelques mots. Un discours prononcé en maintenant cette attitude nonchalante qu’elle portait tant. Une mascarade qu’elle maîtrisait, mais qui n'inclut au final pas ses pensées de surface.

[Rin] - Je ne rentrerais pas en tant que consoeur de la roche, mais bien en tant que citoyenne de la pierre.

Déclarait-elle en valsant son regard sur Daiki et en abaissant sa garde.

[Rin] - À moins que ça te pose problème ?

Car si ce qu’avait à lui offrir Noroi n'engageait au final qu’elle, l’Iranos pourrait bien décider de maintenir sa position. Ça serait, au final, sans doute même mieux pour sa carrière qu’il la mette en état d’arrestation, mais était-ce là quelque chose qui intéresserait même Daiki ?

Cependant, acceptant de faire le premier pas, la Veuve se mit doucement en route. Se dirigeant en direction de cette cité qui l’avait recueillie elle et son clan, alors qu’elle n’avait qu’un an. Sur son chemin, elle croisait son bandeau au sol et sans se baisser, elle poursuivait sa route comme si de rien n’était. Le laissant moisir là dans la terre.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Noroi
Noroi

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Mer 1 Fév 2023 - 15:28



À bout de ressources


ft. Tsuyoshi & Rin & Daiki




Quoi que visuellement réticent à l’idée de ne pas arrêter formellement la Hyûga, Daiki sembla malgré tout se ranger derrière l’idée de Noroi, apportant même en précision l’un des faits qui avait initialement induit en erreur la jeune femme et qui avait, fort probablement, causé la série d’incompréhension qui avait mené jusqu’au dénouement actuel, Aimi ne semblait bel et bien pas considéré le groupe de Yanosa, Kisuke et Rin comme étant des parias. Puis, elle intercepta bien malgré elle les pensées de la dame qui lui confirmèrent qu’elle n’était pas encore entièrement convaincue qu’elle ne moisirait pas des mois dans les entrailles d’Iwa, mais avant qu’elle ne puisse répondre, la dame acquiesça d’abord mentalement puis verbalement à la proposition de la jeune femme.


Toutefois, alors qu’elle se mettait en mouvement afin de retourner vers le village, la dame ne laissait aucun doute sur ses intentions, elle ne se considérait plus comme membre du village de la roche, mais plutôt comme une simple citoyenne, démarcation importante qui ne fit qu’être amplifié lorsque cette dernière passa à côté d’un objet brillant, que Noroi comprit être son bandeau shinobi, sans même daigner y porter la moindre attention, continuant son chemin en affichant une certaine fierté malgré sa fatigue apparente alors qu’elle continuait à marché en direction de son destin.


Tandis que Daiki accompagnait Rin, Noroi se dirigea vers Tsuyoshi qui avait regardé la scène à distance après avoir eu des mots très durs à l’encontre de la jeune femme qui, bien malgré elle, se sentait obligé de s’expliquer. Une fois à proximité du Taisho, elle se retourna brièvement pour s’assurer que Daiki et Rin ne pouvait pas porter une oreille indiscrète à la discussion qui allait suivre avant de reporter son regard directement dans celui inhabituel de son interlocuteur.


Les mots sont une arme redoutable et, dans cette situation précise, ils étaient notre arme la plus redoutable. Je m’attendais à mieux de la part d’un homme qui se targue d’être un fervent adepte de politique car même si ma compréhension de celle-ci reste embryonnaire, je sais au moins que dans cette science les paroles font loi.

La jeune femme reporta son attention l’espace de quelques instants à l’endroit de la Hyûga qui continuait son chemin en compagnie de l’Iranos avant de se retourner vers son Taisho, un air sévère peignant désormais ses traits.


Sachez que mon intention première a toujours été de ramener Rin au sein du village et Seiki-sama pourra en attester car je lui ais fait part de mes intentions avant de me lancer à sa poursuite. Je ne vous cacherai toutefois pas qu’une part de moi avait besoin de comprendre pourquoi elle cherchait à partir et pourquoi elle avait participé au sauvetage du Daimyo, un homme que vous exécrez au point de souhaiter intérieurement sa mort.

Prenant une courte pause, la jeune femme laissa le temps à son interlocuteur de bien assimilé ses paroles avant de continuer.


Avant votre arrivé, j’ai eu le temps de poser une seule et unique question à Rin : « Qui est le daimyo et pourquoi l’avez-vous sauvé ? ». Elle m’a alors simplement expliquée que le Daimyo était le maître de nos terres. Qu’il possédait tous les villages de ce pays et qu’il se trouvait même au-dessus du Kage dans la hiérarchie du village. Puis elle m’a donné les raisons les ayant motiver à sauver cet homme. Voulez-vous les connaître ?


Résumé
État de santé: Très fatiguée.
État de chakra: 1D, 4C (+1), 1B, 4A

Détails:

@Hyûga Tsuyoshi : Noroi te ramène dans le RP!



Notes: Le Rubis de Noroi est encore actif pour ce tour, Noroi se vide tranquillement de ses forces...





Technique(s) utilisée(s): N/A


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Iranos Daiki
Iranos Daiki

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Mer 1 Fév 2023 - 18:18
La situation se résout d’elle-même, grâce aux talents de Noroi qui excellait visiblement sous pression… il ne manquerait pas de le rappeler à la solitaire une fois que la poussière sera retombée, une nouvelle munition pour lui quand celle-ci semble s’enfermer dans un sarcophage de doute et de dégradation d'elle-même… décidément, il n’y avait plus de place dans l’esprit de l’assimilateur pour que sa coéquipière insinue qu’elle n’était bonne à rien… Enfin, elle venait tout de même de l’empêcher de se défouler un peu, mais ça aussi, c’était une bonne chose. Alors que la Hyûga confirmait qu’elle acceptait l’offre de Noroi, les yeux du foudroyant croisèrent le regard clair de Rin, et pendant un instant, un poid s’installa dans son ventre… elle croyait vraiment qu’il préférait la forcer à venir plutôt que d’accepter qu’elle vienne tout simplement? Le plus terrifiant, c’est qu’elle n’avait pas entièrement tort… mais la soif de justice de l’Iranos, il espérait la voir étanchée à Iwa, sans violence.

‘’ Aucun problèmes, non.’’

Il se contenta de dire que, bien que le fait de dire que c’était essentiellement ce qu’il lui offrait à la base lui brûlait les lèvres, la situation n’appelait pas à l’arrogance… il en avait déjà bien assez fait preuve de toute façon. Il ne restait plus qu'à retourner à Iwa, en espérant que ses parents ne se seront pas trop fait de sang d’encre, bien qu’il se doutait que ceux-ci n’avaient pas dormi depuis son départ… les pauvres, ils étaient habitués à la vie de marchand, qui sans être paisible tous les jours, n’avait jamais réellement besoin de se pimenter d’un affrontement avec une créature divine.

C’est en se mettant en route vers Iwa que l’Iranos remarqua quelque chose qui le tracassait… non seulement Noroi lui avait-elle laissé le soin de s’occuper de Rin tout seul, ce qui le forçait à être bien alerte, la Hyûga ayant prouvé par le passé être capable de le mettre plus ou moins hors d’état de nuire avec une seule attaque, mais le fait que l’hermite rejoignait maintenant Tsuyoshi, et semblait lui envoyer des regards presque accusateur, du moins c’est comme ça qu’il les percevait, alourdissait la boule qu’il avait à l’estomac… Elle venait de l'accuser d’aller à l’encontre de la volonté d’un Taisho, et maintenant, que pouvait-elle bien dire à son sujet ? Surtout à Tsuyoshi, avec lequel elle avait eu un accrochage qui semblait sérieux… ou alors avait-il mit les pieds dans une situation qu’ils avaient prévue depuis le départ?

Beaucoup de bouleversement dans la vie de l’assimilateur, et pas assez de temps pour les assimiler… la mort de Teruyo, la rébellion de Yanosa, Kisuke et Rin, la perte puis le retour de son assimilation, le combat contre Yonbi… et maintenant, il avait largement l’impression que le monde lui tournait le dos… avait-il choisi le mauvais camp? Ou était-il simplement le seul dans un chemin qui ne semblait plaire à personne d’autre? Ses questionnements, il n’avait réellement personne à qui les partager… en l’absence de ses mentors, vers qui pourrait-il se tourner?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] Empty
Mer 1 Fév 2023 - 18:25
Le Hyûga était sagement assis sur un rocher, bien conscient qu'il n'avait plus tellement de chakra et que la prudence lui dictait d'adopter une nouvelle tactique au risque d'exposer toutes ses cartes et de se faire battre à plate couture. N'ayant pas réussi par le biais de sa première approche, et sachant au premier constat qu'elle mènerait à une situation de pur échec, il s'était sagement ravisé et avait comme qui dirait adopté une nouvelle approche. La combinaison de plusieurs facteurs l'avaient amené à adopter cette tactique qui avait tout l'air d'être une défaite à première vue et qui pourtant, sur le long terme, porterait des fruits, il le savait pertinemment. Rin avait le beau rôle jusqu'ici, celle de la victime. Elle pouvait donc se complaire et se parfaire dans cette situation d'autant plus que Tsuyoshi, d'après les mots de celle qui s'était révélée être une alliée cachée, Rin avait été "agressée" et que l'agresseur souhaitait "empêcher qu'elle ne parle". Des mots lourds de sens, des accusations voilées à bien d'un égard, fruit de ce qui apparaissait à l'esprit sagace du Taishô comme le fruit d'un potentiel plan digne de lui causer dans le futur quelques soucis. Bien au fait de la situation, il avait pris compte du paramètre Noroi et dorénavant, alors qu'il était en apparence sur la touche, il contemplait la suite des actions en observant et en pesant bien chaque mot prononcé.

Daiki, tel qu'il s'était positionné initialement, avait demandé à Rin, la même chose que Tsuyoshi et Noroi avaient demandé : que Rin se rende et qu'elle vienne au village. Le Genin, dans ses propos et son attitude ne montra aucune ambiguïté quant à ses positions. Il jouait franc jeu au risque même de perdre quelques plumes dans cette partie psychologique aux allures de bras de fer. Il s'excusa auprès de Tsuyoshi de sa désobéissance probable ou peut-être même certaine et exigea à Rin, sous peine de se faire rosser, d'obtempérer.

A nouveau Noroi intervint et à nouveau Rin refusa de se plier aux exigences de la soldatesque iwajine. Plus frais que Tsuyoshi et connaissant déjà la volonté du Taishô, Daiki réitéra sa demande teinté d'une menace qui n'était certainement pas feinte. Et cette fois-ci... Oh miracle. Rin accepta non sans poser une condition : rentrer à Iwa en tant que civile.

*Soit...* Pensa le Hyûga.

Lui qui n'avait nulle idée du déroulement de la partie, s'était effacé pour laisser le temps à chaque acteur, selon sa position dans l'échiquier de dévoiler pleinement ses cartes. Le résultat était plein d'enseignements. Il ne regrettait absolument pas son mouvement jusqu'ici.

Alors que tout était parfaitement joué et que lui-même soupesait encore pleinement l'implication, à son niveau, plutôt bien jouée de Noroi, celle-ci, à ses yeux, vint à nouveau mettre du sable à la machine qui était déjà pas mal huilée et à ses yeux aggravant son cas. Avait-il bien saisi ? Lui faisait-on des remontrances en lui parlant de ... politique ? Et ce regard ? Incroyable, il n'était pas en train d'halluciner ? Le clou du spectacle fut donc ces mots prononcés concernant le Daimyo et sa mort souhaité par le Hyûga. Il fronça les sourcils, se rappelant sans peine de la particularité de Noroi : ce joyau qui lui permettait de lire les pensées. Alors à quel moment avait-il lâché cette idée liée à la mort du Daimyô ? La lumière se fit sans peine dans son esprit. C'était lorsque Toph était venu chez lui en compagnie de la kunoichi et que le cas du Daimyô était entré dans la discussion.

Tsuyoshi se redressa. Son regard était porté sur la kunoichi. Le timbre de sa voix était froid et sec :

_ Je n'entends pas tenir des leçons de politique d'une Genin qui a du mal à assimiler ses leçons sur la hiérarchie. Il me semble que c'est assez prétentieux de ta part que de te poser en donneuse de leçons face à quelqu'un qui a bien plus d'expérience que toi en la matière... Un laps de temps il continua : Ouvre bien tes oreilles et apprends ceci : l'art de la politique ne se cantonne pas à remporter de petites victoires sur base de joutes verbales, elle se pratique efficacement en pensant toujours à la plus lointaine échéance et en calculant toujours la combinaisons de coups qui peut te mettre en position de force dans le court terme. Il marqua un temps d'arrêt laissant la kunoichi intégrer ce qu'il vint de lui dire puis il poursuivit : Que Rin accepte de rentrer à Iwa n'est qu'une décision logique d'une suite d'informations qu'elle a eu à analyser et qui sont ressortis d'un tas de paramètres. Ne crois pas que ce soit de ton seul fait même si je t'accorde que tu as été une actrice importante pour elle.

Il porta son regard vers Rin, celle qui lit sur les lèvres dans toutes les situations... Il n'avait rien à cacher, du moins verbalement parlant. Il continua cette fois-ci sans regarder Noroi dans les yeux, elle baissait fortement dans son estime.

_ Il y a bien des gens dont j'ai souhaité la mort tout au long de ma vie. Ai-je agi pour autant en ce sens ? Mes pensées, quelles qu'elles soient, sont-elles punissables Noroi ? Je t'ai pourtant dit que les grands pouvoirs entraînent de grandes responsabilités. Tu es là à courir dans tous les sens pour cette question liée au Daimyô... Pourquoi ne pas simplement me demander ce qui il en est ?

Il avança sans attendre plus de la part de Noroi mais tout en lui lâchant :

_ Je ne suis pas intéressé par leurs raisons. Pour une fois, il auront fait leur devoir c'est tout ce qui compte.

Etant parvenu à la hauteur de Daiki et Rin il leur dit alors :

_ Si tout le monde est maintenant d'accord, je vous suggère qu'on aille de l'avant. Nous avons assez tergiversé ici.

Sans en attendre plus, il ouvrit la marche.


_________________
Spoiler:


À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi
» [Mission C] - Le Bout Du Tunnel (Feat. Shirajima Yugure)
» Deux enfants contre la vieille [Feat. Iranos Daiki et Noroi]
» Un stage qui débute ! [Feat. Tsuyoshi]
» Apprentissage Clanique [Feat. Hyûga Tsuyoshi]

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements terminés :: Calamités :: Calamité : Yonbi
Sauter vers: