Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» AOS et son futur
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptyHier à 21:04 par Hayai C. Taishi

» Fangs & claws | Raizen
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptySam 3 Juin 2023 - 0:29 par Sharrkan

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

» Apprentissage Fortuit [Ft. Yoshiko]
[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] EmptyLun 8 Mai 2023 - 13:46 par Ibara Keshi

Partagez

[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya]

Hyûga Sayuri
Hyûga Sayuri

[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] Empty
Jeu 2 Fév 2023 - 9:35
Ordre de mission:





Jouer à la police


Aux aguets comme tous les autres ninjas depuis l’évacuation du village. Il y avait énormément de civils qui se sont réfugiés aux ports, dans un campement de fortune, à l’attente que les navires soient définitivement prêts. Sayuri a aidé à évacuer son clan et quelques habitants, ce qui est normal en tant que Chûnin. Cependant, sa mission de protéger les Iwajins n’est pas terminée. Tant que personne ne signale la fin de la bataille contre Yonbi et la possibilité de retourner à Iwa, il fera de son mieux pour protéger les citoyens de la Roche. Or, combien de temps cela va-t-il durer ? Est-ce que tout va bien se passer ? Difficile de le savoir. Tout le monde semble être calme pour le moment, mais il n’est pas difficile de savoir que la plupart sont à cran. C’est tout à fait légitime de leur part, comme celle d’avoir peur avec la renaissance de Yonbi. Sayu ne le montre pas, mais elle aussi, elle a peur. Mais, pour rassurer le peuple, il ne faut pas montrer la moindre faiblesse. Le peuple voit les ninjas comme leur gardien, il ne faut pas que ça change de point de vue sur eux.


Après avoir discuté avec les marins, elle retourne vers le camp de fortune afin de s’assurer de leur sécurité. Les navires sont bientôt prêts à faire partir les premiers Iwajins en cas de signal. Sur le chemin, la Hyûga tombe sur un messager qui lui offre un parchemin avant de repartir à ses occupations. L’ouvrant, il s’agit d’une mission et cela ne la surprend pas du tout. Ils ont l’ordre de protéger tout le monde et le port. Or, leur vie ne s’arrête pas pour autant et leur devoir est de régler des soucis, s'il y en a afin d’assurer la paix dans le camp. Apparemment, la mission est d'attraper des voleurs, tout en récupérant; bien sûr, leur butin afin de les rendre. Deux personnes ont été volées, une vieille dame au sud du camp qui vit avec son petit-fils. On lui aurait volé des bijoux précieux à ses yeux. Pour la deuxième personne, il s’agit d’un homme âgé également dont on lui aurait volé un katana familial d’une grande valeur. Ce dernier se trouve au nord du campement. Sayuri ne sera pas seule pour cette mission et elle sera accompagnée d’un Genin, Igarashi Izaya. Elle part le retrouver en dehors du campement afin de discuter de la manière de procéder.


Il n’était pas utile de perdre plus de temps, la Chûnin part dans la direction indiquée sur le parchemin afin de retrouver son camarade. Dans tous les cas, Sayuri ne sait pas à quoi il ressemble donc autant se diriger vers un lieu de rendez-vous afin de se rassembler. Il n’était pas utile de parler de la mission dans le campement, où des oreilles sont partout et où ça peut créer une certaine panique. Après quelques instants, elle arrive dans un point de rendez-vous, en dehors du campement et loin des oreilles qui trainent. Croisant ses bras et adossant son dos contre un mur, elle se met à attendre. Après une légère attente, la Chûnin remarque un jeune homme qui arrive vers sa position. L’observant, elle prend la parole. « Bonjour. Es-tu Igarashi Izaya, le genin qui doit m’assister pour la mission ? Si c’est le cas, je suis Hyûga Sayuri, Chûnin de la Roche et ton superviseur pour aujourd’hui. » Dit-elle d’un ton calme.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13813-hyuga-sayuri-end#122267 https://www.ascentofshinobi.com/t13846-hyuga-sayuri-dossier-shinobi#122468 https://www.ascentofshinobi.com/u1607
Igarashi Izaya
Igarashi Izaya

[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] Empty
Ven 3 Fév 2023 - 11:02
SAYURI & IZAYA
Assurer la fonction de police administrative
« I : UNE GRANDE PREMIERE ! »


Le temps s’était arrêté sur le port de Kuri, lieu qu’Izaya découvrait pour la première fois. Si le calme demeurait régent, la tension était, elle, véritablement palpable, tous étant suspendus à des nouvelles qui tardaient à venir. A mesure que le temps s’égrainait, planait le spectre d’une défaite des forces du front. Les Iwajine étaient assez braves pour faire fi de leurs angoisses et de s’activer pour le bien commun. Izaya était impressionné par la solidarité des ces personnes alors qu’une tragédie secouait leur quotidien en profondeur, mais après tout, ce n’était qu’une récurrence pour eux. Une première pour lui. Il réfléchissait beaucoup à la suite, et partait du principe, pessimiste et méfiant par nature, que l’avancée du Dieu Singe était inarrêtable. Aussi, tout en déambulant dans les rues du Port, vivier d’une effervescence peu commune, Izaya étudiait ses options.

Il eut peu de temps pour mener sa réflexion jusqu’au bout, interrompu par un battement d’aile en sa direction. Une missive soigneusement roulée qui lui fit arquer un sourcil de surprise. Il ne pensa pas immédiatement à une mission, qui lui était généralement attribué directement dans les locaux d’Iwa. Mais à situation exceptionnelle, process différent. Sa mission du jour avait été délivré par un volatile qu’il avoua très efficace. Le temps de dérouler son parchemin et de jeter un œil désintéressé aux fins kanjis contenant l’ordre de mission qu’il était déjà temps de se mettre en route. Les ordres étaient à effets immédiats. Il se permit toutefois de marquer une pause de quelques secondes, le temps de remettre son esprit en ordre. Lui qui se projetait sur l’après Yonbi venait d’être ramené sur terre et d’être ancré dans l’instant très présent. Quand bien même le village était évacué, il restait un shinobi d’Iwa et se devait d’agir en tant que tel. Il n’était pas question d’ignorer la quête.

Il lui fallait simplement se repérer quant au lieu de ralliement. Car la missive comprenait son lot de surprise. En premier lieu, le rang de la mission. Tracé dans une encre verte et baveuse, l’intitulé qui trônait en plein centre du parchemin était immanquable. Il s’agissait d’enquête, voire d’arrestation sans conteste de la mission la plus importante de sa jeune carrière de shinobi. Lui qui ne s’était illustré que par de brèves missions de support quotidiens à Iwa se trouvait pour la première fois dans l’action. Cela ne l’inquiéta que légèrement, finalement. Ce qu’il appréhendait, en revanche, c’était la ligne qui lui apprenait qu’il travaillerait sous la supervision d’un Chunin. Une première, encore une fois. Jamais il n’avait fonctionné en tandem pour une mission. Il fallait bien avouer que ses quelques accomplissements ne nécessitaient pas de tiers personne. Très au fait de ses difficultés à interagir, il espérait que son binôme et lui parviendraient à s’entendre.

Il arrivait, la démarche légère et nonchalante. Pressant toutefois légèrement le pas, ces quelques secondes de réflexion l’avaient sans nul doute mis en retard. Ses pas l’attirèrent hors du campement, suivant les consignes de la missive, son interlocutrice devait se trouver dans les environs, à condition qu’elle soit déjà là. Il n’eut à s’interroger très longtemps lorsqu’une voix à son flanc l’interpella.
Il écouta sa présentation, à laquelle il répondit d’un signe de tête avant d’ajouter :
- « Je suis prêt, nous pouvons nous mettre en route. »

Une manière un peu simple de se présenter. Il n’était pas question pour lui de se cacher, mais il devait être vigilant sur sa manière de communiquer et d'emmagasiner au mieux l'expérience de la Hyûga. N’était pas enquêteur qui le souhaitait et il comptait énormément sur Sayuri pour le guider un tant soit peu dans l’accomplissement de leur mission.
Il s’autorisa un regard discret sur sa compatriote. « Une Hyûga hein ? » pensa-t-il, curieux. Ce nom était de notoriété à Iwa. Leur simple évocation inspirait le respect, une forme de révérence tacite presque royale. On disait leurs yeux fabuleux, il espérait bien les voir en action. Après tout, il avait déjà croisé un jeune genin capable de se changer en foudre et lui-même avait la faculté de se changer en vent. Tous les personnes qu’il rencontrait étaient remarquables mais le dôjutsu restait, quant à lui, un peu nébuleux dans son esprit.
Plein de bonne volonté, il entreprit de se remettre en route en direction du campement. Fallait-il se séparer ? Etait-ce prudent ? Y’aurait-il des combats ? Trop de questions qui se révéleraient bien assez tôt. Le plus important pour lui à cet instant était d’avoir les premières impressions de Sayuri :

- « Que te dis ton instinct au sujet de ces voleurs ? Des pensionnaires d’Iwa opportuns, ou des voleurs itinérants profitant de la confusion ambiante ? »

Question qu’il savait pertinente. Des villageois seraient plus simples à arrêter, car attaché à leur domicile ou famille. Des voleurs itinérants pourraient eux s’être déjà évaporés, mais voyager dans la région semblait bien périlleux avec Yonbi dans les parages. Lui sait comment il aurait procédé, mais il était bien trop tôt pour révéler son passif à sa partenaire.


:copyright: Laueee


_________________
What we do in a life

echoes in eternity
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13828-izaya-les-50-tempetes
Hyûga Sayuri
Hyûga Sayuri

[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] Empty
Sam 4 Fév 2023 - 10:29




Assurer la fonction de police


Patientant calmement jusqu’à l'arrivée du Genin, Sayuri se demandait si tout allait bien se passer. Il y avait eu des vols et là-dessus, la jeune femme s’y attendait un peu quand même. Certains profitent de la situation actuelle pour commettre des larcins et il fallait empêcher que ça empire. Pour le moment, les ninjas de la Roche ont promis de gérer ces cas afin d’éviter une bagarre générale entre les civils. Pour le moment, la Chûnin sait que chaque minute compte et que les gardes ont surtout l'œil, vers l’extérieur du campement. Avec Yonbi, il fallait rester prudent et ne pas baisser sa garde. Un grand groupe de civil peut être vu comme une cible géante pour affaiblir Iwa, en les attaquant. Du coup, les ninjas dans le camp de fortune ont pour mission de gérer les conflits internes. Depuis des heures, il n’y a eu aucune menace provenant de l’extérieur, mais à l’intérieur, certains profitent de cela. D’ailleurs, le fameux partenaire du jour commence à venir dans sa position. En l’observant, il semble être dans ses pensées et il ne semble pas remarquer la Hyûga. Ainsi, Sayu l’interpelle en prenant la parole afin de le faire resurgir dans la réalité et de se présenter à ce dernier. Espérant que c’est bel et bien son coéquipier. Ce dernier répond juste qu’il est prêt.


« Bien, on va pouvoir commencer. Cela dit, on va rester un peu en dehors du campement. Parler ouvertement de la mission au milieu de civil, ce n’est pas une bonne idée. D’ici, j’ai une vue sur le campement et tant que la mission n’est pas finie, aucun garde ne laissera partir qui que ce soit. De plus, il y a des Hyûga qui surveillent donc il ne sera pas aisé de sortir. » dit-elle d’un ton calme. Igarashi Izaya, la jeune femme ne le connaît pas du tout et c’est la première fois qu’elle le rencontre. Du coup, elle ne connaît pas sa spécialité, ses compétences et ses capacités. Or, il fallait en profiter pour en discuter un peu. Pour elle, il doit avoir une légère idée, au vu de son nom de famille provenant d’un clan majeur de la Roche. Ceci dit, elle ne connaît pas non plus son potentiel ni sa fiabilité lors d’une mission. Cependant, cela allait être une bonne opportunité pour elle de savoir et de démontrer sa capacité à gérer une équipe ou quelqu’un pour réussir une mission. Il faut savoir qu’elle n’a jamais eu d’équipe fixe jusqu’à maintenant, depuis qu’elle est Chûnin. Ainsi, Sayuri est plutôt habitué à gérer des genins presque tout le temps.


Gardant un œil vers le campement, sans utiliser son dôjutsu, pour le moment, ça semble un peu calme. Izaya se met à lui poser des questions à propos de la mission et visant particulièrement les voleurs. Cet homme est assez prometteur au vu de sa curiosité. Ça demandait réflexion, mais la femme à la chevelure bleu foncé a sa petite idée sur tout cela. Or, il lui fait une idée de plan pour commencer la première phase de la mission. « Il faut savoir que personne n'a rejoint le groupe depuis son évacuation et durant le trajet, on a laissé gérer une petite équipe de Hyûga afin de s’assurer qu’il n’y a pas eu quelqu’un ayant infiltré les rangs. Et il en est de même pour le campement après son installation. Ayant été de garde, je n’ai rien remarqué depuis mon Byakugan. Cela dit, durant l’évacuation, rien ne dit qu’il y avait des étrangers dans Iwa à ce moment-là et qui auraient suivi le mouvement. Lors de notre arrivée au port de Kuri, il y avait déjà des individus donc ça peut également jouer. Après, ce n’est pas facile, car peut-être qu’il y a des Iwajins qui convoitaient ces objets avant Yonbi. » Là-dessus, Sayuri marque une pause avant de reprendre la parole. « Mais à mon avis, ce ne sont pas des habitants d’Iwa, mais des étrangers étant déjà présents à Iwa au moment de l’évacuation et/ou déjà présents au port lors de notre arrivée. Or, seul l’avancement de l’enquête pourrait déterminer tout ceci. Et toi, qu’en penses-tu ? » Finit-elle par répondre aux questionnements de Izaya.


Elle le laisse réceptionner les informations et y réfléchir afin qu’il lui donne une réponse à son tour. Il est Genin, mais il doit avoir aussi la faculté de trouver des solutions et de les proposer afin de pouvoir mettre en place un plan d’action. Et surtout, c’était de savoir si ils sont sur la même longueur d’onde. Maintenant, elle va passer à l’autre phase de la discussion avant de bien se concentrer sur la mission. « Dis-moi, quelles sont tes compétences en tant que ninja ? As-tu un domaine de prédilection ? Un Kekkei Genkai ? Une affinité ? Bref, parles-moi de toi en tant que Shinobi. Il est important de connaître son allié afin de savoir à quoi s’attendre en cas de combat. » dit-elle d’un air sûr. Elle souhaite savoir de quoi il est capable, sa force et ses faiblesses. Ainsi, ça permettrait de mettre en place un plan vis-à-vis de ces informations et savoir comment procéder en cas d’affrontement. Cela dit, elle aimerait éviter un combat et neutraliser rapidement les voleurs.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13813-hyuga-sayuri-end#122267 https://www.ascentofshinobi.com/t13846-hyuga-sayuri-dossier-shinobi#122468 https://www.ascentofshinobi.com/u1607
Igarashi Izaya
Igarashi Izaya

[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] Empty
Ven 24 Fév 2023 - 11:53
SAYURI & IZAYA
Assurer la fonction de police administrative
« II : PREMIERE ANALYSE ! »


Comme à son accoutumée, Izaya s’était empressé de rebrousser chemin après sa rencontre avec sa superviseure du jour. Emprunt d’un mélange d’impatience et de témérité, il avait déjà fait volte-face en direction du camp, pressé d’en découdre, lorsque Sayuri lui rappela calmement qu’il était préférable de rester isolés. Question de bon sens afin d’adopter la marche à suivre et de se couvrir des oreilles balladeuses. Une fois les propos posés, c’était même une évidence. Izaya devait encore apprendre la discrétion inhérente aux affres shinobis. Il offrait toute son attention à la Hyûga dont la sérénité le rassurait quelque peu, bien que leur relation n’en n’était qu’à leur début, elle semblait valoriser le dialogue. Le genin n’avait ni d’équipe, ni de coéquipier, cette expérience avec Sayuri allait donner le ton de ses facultés à travailler à plusieurs.


Il se concentra sur l’analyse détaillée de la Chuunin. Chacun de ses propos affinaient les contours de la mission et en quelques phrases, il était désormais aisé de présumer que les voleurs étaient encore terrés dans le campement. Mieux encore, de là où ils échangeaient, la kunoichi avait vu sur l’intégralité du camp. Décidément, les Hyuga disposaient d’attributs héréditaires diablement pratiques. Izaya ne pouvait nier son intimidation latente, c’était assez anxiogène de se dire qu’importe l’endroit où il était, une paire de Byakugan pouvait être visés sur lui. Toutefois, cela dessinait l’avantage de simplifier drastiquement la mission. Heureusement qu’il n’avait pas croisé la route de ces pupilles lorsqu’il baroudait et vivait de ses larcins.
Lorsque sa compère lui demanda son avis, il prit un instant de réflexion. Elle en savait déjà beaucoup et affinait, de facto, son analyse à lui.
- « Je pense que l’on garantir que la motivation principale est pécuniaire, les objets subtilisés ont un certaines valeurs. Je te rejoins sur l’idée que ce sont sans doute des étrangers présents à Iwa lors de l’évacuation. Il serait trop risqué pour un voleur de receler ces butins au sein du même du village où ils ont été subtilisés. Le ou les voleurs n’attendent que la levée du camp pour disparaître à l’horizon. »

Il marqua une pause, le temps d’organiser le reste de ses pensées. Avant de reprendre d’un air concentré.
- « Les victimes sont des personnes ayant d’ores et déjà vu passés quelques hivers, ce qui me laisse croire que le voleur ne souhaitait sous aucun prétexte avoir à se défaire d’une opposition plus sérieuse... » il se garda de terminer sa phrase qu’il aurait conclu par un jugement sur la couardise d’un tel voleur. Si cette hypothèse était avérée, Izaya doutait avoir à faire front à une véritable opposition.


Les interrogations de la Hyûga à son sujet étaient légitimes, Izaya était encore un inconnu pour la plupart des shinobi d’Iwa tant son arrivée était aussi tardive que récente. Sa graduation de l’académie se comptait en mois. D’un naturel discret s’efforçait d’être le moins visible possible. Propulsé dans ce monde immense, il doutait encore pouvoir être d’une quelconque utilité pour le village bien que ses rencontres récentes commençaient à lui faire entrevoir le contraire.
- « J’ai une caractéristique bien particulière... » se contenta-t-il de répondre. Toujours mal à l’aise à l’idée de parler de sa « faculté ». Si Daiki l’entendait se définir comme tel, il le corrigerait aussitôt, ce qui lui arracha l’ombre d’un demi-sourire.
Plutôt que des palabres, il préféra une frugale démonstration à l’égard de Saturi. Il leva sa main droite, en évidence devant son visage, s’assurant de capter l’attention de sa superviseure puis laissa ses doigts se substituer en air pur. « Je suis un assimilateur depuis toujours, bien qu’il m’a fallu plus d’une décennie pour le comprendre ».


Revenant à l’objectif du la mission, il lui restait une question à poser à Sayuri avant de se mettre en route. Il espérait aspirer un maximum d’expérience de la Chunin.
- « Ces larcins me semblent prémédités, qu’en penses-tu ? Deux endroits distincts, au moment opportun, sur des biens assez spécifiques et des victimes faciles à intimider ».
Si tel était le cas, le voleur était organisé et n’agissait pas au hasard. Le plus difficile serait alors pas de l’appréhender mais bien de le retrouver.


:copyright: Laueee


_________________
What we do in a life

echoes in eternity
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13828-izaya-les-50-tempetes
Hyûga Sayuri
Hyûga Sayuri

[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya] Empty
Dim 26 Fév 2023 - 11:20




Assurer la fonction de police


Le mieux était de rester éloignées des oreilles des civils, cela éviterait la panique ou que les coupables puissent en profiter pour faire profil bas. Il ne fallait pas que ça s’ébruite de trop pour le moment, cela dit, ça pourrait servir pour repérer un comportement suspect. Or, il était préférable de gérer l’enquête calmement et dans la prudence, sait-on jamais. La Chûnin avait pu donner son point de vue sur la situation, sur la mission et les potentiels suspects ayant commis des vols. Mais comme elle l’a dit, ils auront des réponses qu’à partir d’éléments au cours de l’enquête. Du coup, la Hyûga ne peut pas se permettre d’assurer des faits sans aucune preuve. Des hypothèses sont toujours les bienvenues pour tenter des approches pour la mission. Pour cela, Sayu demande ce que Izaya pense de tout cela. la jeune femme souhaite connaître son point de vue sur la situation et peut-être qu’il aura d’autres pistes à explorer pour mener à bien leur quête. L’écoutant attentivement, l’objectif du ou des voleurs n’est d’autres que l’argent dans ce qu’ils ont subtilisé en objet de valeur. De plus, ils ne sont pas originaires d’Iwa, mais des étrangers ayant été présents durant l'évacuation. Ils vont sans doute attendre que le campement de lève pour disparaître à l’horizon et revendre leur butin, dans un autre village ou hors du pays.


Pour le moment, Sayuri ne dit rien et le jeune homme semble prendre une légère pause, avant de reprendre la parole avec un air concentré. En effet, les victimes sont des personnes âgées et il est plus aisé pour le voleur de faire face à des individus qui n’ont pas trop la force d’être une opposition véritable. Ainsi, il est plus facile pour eux de voler et de fuir sans problème. « Je vois, on est sur la même longueur d’onde, toi et moi. Maintenant, il va falloir les retrouver, mais je ne peux pas utiliser mon Byakugan sans preuve ni savoir à quoi il ressemble. Ils ont peut-être caché leur butin afin de les récupérer avant que le campement se lève, qui sait. Et pour cela, il va falloir interroger les victimes et voir s'il y a eu des témoins. » dit-elle d’un ton calme. La situation ne sera pas aisée, mais il fallait les appréhender assez vite. Pour cela, elle aimerait connaître les capacités au combat de Izaya afin d’élaborer quelque chose durant la mission, si c’est nécessaire.


L’observant, Izaya semble pas très confiant en lui pour parler de ce qu’il vaut en tant que ninja. Il doit douter de lui-même pour ne pas parler de ses capacités, ce qui est un peu dommage. En tout cas, il semble avoir une caractéristique bien particulière selon ses dires et au lieu d’en parler tout de suite, il en fait une démonstration. Il transforme ses doigts en air pur, sans utiliser de mûdra, juste en concentrant du chakra. Un assimilateur à l’instar de Yanosa et Daiki, c’était intéressant à savoir. Et apparemment, il lui a fallu une décennie pour le comprendre. Hochant la tête, la kunoichi prend la parole. « Je vois. Saches qu’à Iwa, tu n’es pas le seul assimilateur, il y a également Yanosa et Daiki, si mes souvenirs sont bons. Tu pourras demander de l’aide à Daiki, mais pour Yanosa, ça semble compromis pour le moment. Enfin, tu es un assimilateur, mais en dehors de cela, sais-tu utiliser le Taijutsu ? le Kenjutsu ou un autre art ninja ? » demande-t-elle calmement. « Pour ma part, en dehors du Byakugan et du Jûken, je maîtrise le Fûton, la sensorialité et le Kuchiyose. » finit-elle.


Par la suite, quelques instants après, Izaya pense que les vols ont été prémédités et les circonstances ne laissent pas place à la coïncidence. « Je le pense également. Soit il a agit seul ou alors, ils sont plusieurs, c’est en interrogeant tout le monde autour des victimes qu’on trouvera des réponses. Je vais demander du soutien à l’un de mes kuchiyoses pour faciliter les recherches. Il va falloir organiser l’enquête. Pour ma part, je vais aller interroger la femme âgé tandis que toi, tu iras interroger l’homme âgé à propos de son katana. On ne risque rien à être séparé pour cette mission donc autant en profiter. Ça te va ? » demande-t-elle avant d’invoquer Enra, un petit singe à la fourrure blanche et habillé tel un ninja avec un petit bandeau Iwajin. « Yo ! Je suis prêt pour t’aider, Sayu-chan ! » dit-il d’un air ravi. « Ravie de le savoir, petit prince. Je t’expliquerai la situation sur le chemin. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13813-hyuga-sayuri-end#122267 https://www.ascentofshinobi.com/t13846-hyuga-sayuri-dossier-shinobi#122468 https://www.ascentofshinobi.com/u1607

[Mission/C/Iwa] Assurer la fonction de police administrative [Pv : Igarashi Izaya]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IGARASHI IZAYA - MEMORIES
» [Mission B] Assurer le commerce [Hokazuka Minoru]
» [Mission libre B] Assurer les ports secondaires (w/ Zhou & Kyoshiro)
» Assurer le futur
» Assurer l'exfiltration du gouverneur [Sharrkan]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre :: Port de Kuri
Sauter vers: