Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Nous ne revenons pas ▬ Yuki Noah

Meikyû Yamamoto
Meikyû Yamamoto

Nous ne revenons pas ▬ Yuki Noah Empty
Sam 18 Nov 2017 - 11:46
Le crépitement des flammes réveillait lentement l'homme blessé qui peinait à se relever. Se dégageant de sa couche avec une main encore posée sur son torse, il réalisait que les bandages et premiers soins ne l'auraient guère épargné s'il n'était pas doté d'une constitution rocailleuse et robuste. Là, ses pensées se tournaient une nouvelle fois vers le samouraï blanc et son habilité légendaire. Jamais il n'aurait conjecturé qu'il atteigne un niveau aussi impressionnant. De tous les shinobis qu'il eut à affronter, lui et Hanzô représentaient le pic du potentiel d'un ninja. Il avait cependant réussi à démembrer son adversaire, mais à quel prix ? La perte d'un œil valait-elle réellement le coup ? Au fond de lui, il admettait que oui. L'animosité de la bataille, l'émulation de la confrontation, c'était bel et bien ce pour quoi il vivait, alors qu'importe si son loisir est un jeu dangereux, il devait admettre qu'avec Raikiri, il s'était plutôt bien amusé. Advienne que pourra pour la suite, il trouverait bien un moyen de récupérer sa vision.

Assis, son regard vaquait dans les horizons de cette forêt aujourd'hui calme. La présence d'une deuxième couche indiquait qu'il ne s'était pas endormi seul, et pourtant, à l'horizon ne se profilait aucune silhouette de Noah qui semblait s'en être allé quelque part.

Là, sur le côté, demeurait un parchemin qu'un messager venaient de leur transmettre quelque temps auparavant. Décrite en une écriture non-reconnaissable, c'est la signature qui la juxtaposait qui lui donnait toute son importance. Le commandement était clair et simple, aucune fioriture ne fut donnée à l'écrit. Les deux protagonistes n'allaient donc pas rentrer à kirigakure faire leur rapport au Nidaime. Par la voie de Yamamoto, Noah et lui étaient convoqués à rejoindre une éminence de toute importance à Tetsu no kuni : Ao, le Daimyô.

C'est ainsi qu'une vague brûlante réchauffait le cœur qui se regalvanisait sous la conjecture d'un peu d'animation. L'invitation envoyée directement à sa personne serait certainement synonyme de mouvement, et ça, ça lui plaisait. Une pensée demeurait cependant envers une de ses patientes de l'archipel. S'il y avait bien un élément auprès duquel il avait bien hâte de revenir, c'était elle.

_________________
剛隷 -Le Golem de Kirigakure
« It's meaningless to just live.
It's meaningless to just fight.
I want to win.
»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1561-meikyu-yamamoto https://www.ascentofshinobi.com/t1613-meikyu-yamamoto#9898
Yongenso Hoan
Yongenso Hoan

Nous ne revenons pas ▬ Yuki Noah Empty
Sam 18 Nov 2017 - 16:16
Nous ne revenons pas ▬ Yuki Noah 1511016874-noah-bann-31

Mon visage était sombre, mon regard se perdait le long de cette immensité verdoyante, mes cheveux me camouflait une partie de la vision, alors que mes pensées vagabondaient au loin. Je me retrouvais sur ces terres maudites. Celles qui, par ma faute, appartenaient désormais à l'ennemi. Je soupirais, alors que je me retrouvais adossé à un arbre, à quelques pas de notre campement. Nous avions finit par quitter Kiri, avec un Yamamoto gravement blessé. Sérieusement, comment en était-il arrivé là ? Un combat face au Tsuchikage, rien que ça. J'étais pourtant certain que notre mission indiquait qu'aucun incident diplomatique ne devait être produit durant notre séjour. A moins que cette confrontation ait été motivé par d'autres motifs qui m'échappait totalement.

De toute manière, je n'avais pas cœur à la réflexion ce soir. Le Sôshikidan. Il se trouvait ici. Au Pays du Feu. Cette simple pensée me donnait le vertige. Après cette dure bataille menée à Shîto, voilà que l'on me remettait en face de mon échec lamentable. Et puis je me souvenais. Les paroles de Shiori, celles de Hanzô, celles de Kaya... Celles de tous les Kirijin que j'avais pu côtoyé jusqu'à lors. Je tirais une dernière latte de la cigarette que j'avais en bouche, avant de l'éteindre dans mes mains, avant de me relever, dans un énième soupir. Je devais bien y retourner, notre route était loin d'être terminée. Dans tous les cas, je n'avais rien à espéré de cette nuit, alors évitons de la gâcher.

Tandis que mes pas me ramenait vers les crépitements de notre feu de camp, je fourrais mes mains dans mes poches, le regard las, le visage fermé. Comme d'habitude. Finalement, mon regard se posait sur le rouquin. Il semblait réellement au bout de sa vie. Rien de bien étonnant. Enfin, ses raisons ne m'intéressait pas. Voyant une lettre qu'il avait en main, je haussais un sourcil, avant de faiblement hausser la voix, transperçant sans pitié le silence nocturne.

- Des ordres du village ?

Je reconnaissais bien ce genre de papier. En général, ça indiquait que nous n'aurions pas à retourner à Kiri de suite. Laissant ensuite mon corps s'étendre de tout son long sur ma couche, je levais les yeux au ciel, me laissant perdre de nouveau. L'air était bon, Yamamoto n'aurait pas de grandes difficultés à guérir si le climat persistait en ce sens. Néanmoins, il faudrait peut-être que je songe à le surveiller un peu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4454-carnet-b-jin#34039
Meikyû Yamamoto
Meikyû Yamamoto

Nous ne revenons pas ▬ Yuki Noah Empty
Mer 22 Nov 2017 - 1:47
Non, de plus haut. Le Seigneur Ao nous convoque au pays du fer. Certainement une mission d'escorte ou une futilité du genre.
Certes, ils ne s'entendaient pas comme larrons en foire, mais le brun demeurait tout de même un des rares Yuki du village qui n'avait pas suivi la vague de fourberie. En la répétant, cette dernière phrase en était devenue belle et bien ridicule et traduisait bien la situation. Le village était tombé si bas qu'on se targuait d'avoir quelques compagnons d'armes qui n'avaient pas encore céder à la forfaiture. Et c'est ainsi sous le rappel de l'échec cuisant du Nidaime que le Meikyû replongeait tête dans la première dans ce bain de haine et d'injures. Il en avait gros lui qui était à présent animé par l'envie profonde de tout détruire pour mieux reconstruire. Il avait une dent particulièrement aiguisé contre tous les acteurs du village qui ont permis une telle détérioration des valeurs kirijin que lui et ses compagnons avaient fondés au prix du sang.

La réflexion sur la situation lui embrumait l'esprit avant que celui-ci ne soit victime d'un éclair de clarté. À quoi bon enculer les mouches ? Le daimyo semblait avoir quelque chose de bon pour lui sur la table, il avait hâte de l'écouter, il avait hâte de le rencontrer. Il espérait du plus profond de son être que sous l'épaisse brume néfaste qui embrassait kiri, se terre une lumière de révolution.

Les yeux rivés vers son compagnon de glace, un vague sentiment de camaraderie le traversait tandis qu'il repensait aux soins qu'il avait pu lui fournir.
Soyons francs entre nous Noah. La félonie de ton clan n'a d'égal dans mon esprit que la haine viscérale que j'éprouve pour ces bâtards d'Iwajin. Si je venais suriner un par un ceux qui partagent ton sang, m'en empêcherais-tu ?

_________________
剛隷 -Le Golem de Kirigakure
« It's meaningless to just live.
It's meaningless to just fight.
I want to win.
»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1561-meikyu-yamamoto https://www.ascentofshinobi.com/t1613-meikyu-yamamoto#9898
Yongenso Hoan
Yongenso Hoan

Nous ne revenons pas ▬ Yuki Noah Empty
Dim 3 Déc 2017 - 22:53
Nous ne revenons pas ▬ Yuki Noah 1511016874-noah-bann-31

Le Seigneur Ao. Au Pays du Fer. Son annonce me fit un effet que je ne saurai vraiment définir. En fait, si. Je le savais même parfaitement. C'est que je m'en foutais. J'aurai bien pu m'attendre à quelque chose, mais les suppositions du rouquin me suffisaient bien. Après m'être assis sur ma couche, déposais mes yeux sur le feu de camp en face de moi, avant de sortir une cigarette. En vérité, il y avait beaucoup de questions à se poser. Ce Ao, c'était lui qui avait superviser l'élection du Shodaime Mizukage. Même si j'avais été absent durant son règne, on ne disait pas que des bonnes choses à son sujet. Mais les jugements de valeurs, c'était très peu pour moi. Peut-être que j'aurai l'occasion d'apprendre à mieux le connaître avec cette nouvelle missive.

Je jetais alors un oeil vers Yamamoto, ce blessé de guerre. Sa relation avec le Tsuchikage, elle m'intéressait aussi. Pour qu'ils en viennent à combattre aussi violemment, je me demandais si nous avions eu la même mission. Mais encore une fois, il s'agissait de détails dont je pouvais me passer. Sortant un papier de la poche de ma veste, je le tendais vers le Golem.

- Mon rapport de l'interrogatoire de Yuki Eiichiro. J'imagine que c'est mieux si tu le conserves.

Je n'avais aucun intérêt à le garder de toute façon, et puis cette affaire, après mûres réflexions, je préférais m'en tenir le plus éloigné possible. Puis vint la question fatidique de Yamamoto. Prévisible, à vrai dire. Je me disais bien qu'il allait y venir à un moment ou à un autre. Mais malgré tout, je n'avais pensé à aucune réponse à lui apporter. Je n'en avais pas grand besoin en fait. Si je l'empêcherai d'exterminer tout mon clan ? Je me demandais ce qu'un membre lambda du clan aurait bien répondu. Il se serait sans doute insurgé, s'exclamant qu'il souhaitait régler cette affaire au sein du clan, et qu'un étranger n'avait rien à faire là-dedans. Ma mère aurait put dire ce genre de choses.

- Même si je souhaitais t'en empêcher, j'en serai bien incapable.

Il n'était pas nécessaire d'être un expert pour comprendre que cet homme était fort. Lors d'un combat, je doutais pouvoir lui tenir tête. Mais si il restait ce facteur hasardeux, qui échappait toujours à mon instinct. Je devais imaginer que ma réponse se basait principalement sur le manque singulier de confiance que j'avais envers mes propres capacités. Mais pouvait-on me le reprocher ? Après ma cuisante défaite à Shîto, je n'avais plus vraiment le droit de parler de force.

- Le clan Yuki ne m'intéresse pas. Si leur sang coule en moi, leur idéologie m'échappe totalement. Yamamoto. Si ton clan à toi venait à déserter, serais-tu capable de les tuer ?

Je me doutais un peu de sa réponse. Sa volonté de servir Kiri semblait être motivé d'une passion quasi effrayante. Et un seul regard vers lui suffisait à m'indiquer que oui, il le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4454-carnet-b-jin#34039

Nous ne revenons pas ▬ Yuki Noah

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: