Soutenez le forum !
1234
Partagez

La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre)

Shinkirō Inja
Shinkirō Inja

La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre) Empty
Lun 11 Déc 2017 - 20:41




Lendemain soir du discours du Mizukage, dans une des salles de spectacles, normalement privées, de Kiri.


Inja avait fini tous les papiers quelques heures plus tôt, s’occupant de tous les règlements pécuniaires et signatures nécessaires à l’élaboration de cette soirée. Il avait fallu négocier durement avec le propriétaire de la salle de spectacle, habitué à faire payer les entrées aux Kirijins les plus fortunés, les plus classes, de sorte à faire régner une ambiance de supériorité. Ce soir, la salle était différente, libre et ouverte au public. La salle était à Kiri.

Située en plein centre du village, de nombreux musiciens ayant grandis dans les contrées les plus lointaines, habitués à l’alcoolisme, la danse et la débauche, étaient présents ce soir, prêt à mettre le feu, embraser le cœur de Kiri, nourrir les espoirs du nouveau régime.

Après cette soirée, Kiri serait remplie de shinobis hargneux, désireux de faire de leur cité la grande puissance qu’elle a toujours mérité d’être, malgré les épines gouvernementales rencontrées au cours des derniers mois, solides sur leurs appuis, enclins à dominer le shinobi-game.

Une fête avec le plus de shinobis possibles, histoire de marquer un grand coup dans l’histoire du régime, graver les esprits positivement et faire de tous ceux présents des ninjas officiels du nouveau Mizukage.

Derrière les airs de cette soirée annoncée, Inja savait bien qu’il avait dépensé la plupart de sa solde de promotion Chûnin dans un évènement unique, la soirée dont il avait rêvé depuis son arrivée, laissant son entraînement de côté pour un soir, voire une matinée entière. Evènement après lequel il pourrait se remettre à cent pourcent dans sa progression et son dévouement à Kiri. La soirée était au repos, tous les shinobis ayant eu la nuit précédente pour se reposer après leur retour de voyage et le discours de Yamamoto. Le fun était de mise, juste pour ce soir.

Inja entendait de graves sons de basses trembler dans le sol, se demandant bien de quelle manière ces musiciens venus de contrées lointaines réussissaient à faire vibrer autant de puissance dans les murs de la ville.

Descendant les escaliers après des heures de discussions à la suite des signatures, Inja arrivait à proximité de la porte de la salle, de laquelle se dégageait de nombreux cris, voix puissantes et instruments divers. Il porta sa main sur la poignée avant de la pousser pour pénétrer dans l’immense salle.

C’est à partir de ce moment qu’il comprit quel monstre il avait déchaîné, la plus grosse soirée de la nouvelle ère. Des centaines de personnes sautant sur les musiques endiablées des groupes invités, l’alcool coulant à flot de fût et autres barils remplis de jus de mort. Nombre des gens étaient des ninjas, certains seulement des civils venus profiter de l’aspect public de la soirée, tous venu s’amuser une dernière fois avant de s’adonner à la grandeur de Kiri.

Inja, prit dans le rythme de l’énorme salle, s’approcha du comptoir en libre accès pour se saisir de l’alcool le plus violent qu’il pouvait trouver, avant de disparaître dans la foule dansante en criant.

« POUR KIRIIIIIIIIIIIIIIII ! »



_________________
La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre) 1493752877-simon
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 https://www.ascentofshinobi.com/u448
Mubi
Mubi

La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre) Empty
Lun 11 Déc 2017 - 22:16
ふか うみ
Un requin qui dance ?! ◦○◌

Fuka avait entendu parler d'un événement qui allait se passer se soir, une " fête " organiser par un collègue qu'il connaissait, le fraîchement promu chûnin, Inja. Pour partir sur de bonne base, pour redonner du courage aux Kirijin, réveiller le feu qui sommeil en eux, l'homme en costard avait eut la bonne idée d'organiser une soirée qui se voulait mouvementé. Cette fête allait très certainement marquer les esprits, situé dans une salle de fête rarement ouverte au grand public, ce fut donc une évidence pour l'Umi d'y participer. Ses rencontres avec le peuple Kirijin lui avait ouvert les portes d'un nouveau monde, lui avait enseigner les joies de l'ivresse, de la camaraderie, voir de la débauche. Son envie d'être un vrai Kirijin, reconnu par ses paires, tout cela allait potentiellement commencer dans ce lieu. Fuka c'était même "entraîné" avec certain de ses oncles à boire, avec excès. Apprenant très vite les us et coutume de pochard notoire des ninjas de Kiri.

L'umi était prêt pour participé à cet événement, il s'était même habillé pour l'occasion, un kimono gris sombre dont-il avait fait l’acquisition il y a de ça quelque jours à " l'aide " d'une démone aussi minuscule que vicieuse. S'est donc bien habillé qu'il se rendit à Kiri pour rejoindre la salle de fête. On pouvait entendre de très loin la musique étouffé qui s'échappais de de cet endroit, marquant une ambiance festive dans les rues de Kiri. Arriver à la salle Fuka poussa la porte qui donnait accès au festivité et fut surpris par l'ambiance qui y régnait, par les musicalités qu'il entendait. La plus part des shinobis de Kiri était présent et étaient déjà bien enivré par la boisson qui semblait couler à flot, les villageois quant à eux n'étaient pas en reste, tous faisaient la fête et sautaient au rythme de la musique. Sans même s'en rendre compte Fuka s'était mit à bouger sa tête de bas en haut, suivant les vibrations de cette musique pour le moins exotique.

Quand l'Umi se dirigea vers le bar, il demanda une boisson qui lui avait fait connaitre pour la première fois l'ivresse, il demanda un verre de saké. A sa plus grande surprise se fut une bouteille qui lui fut tendu, l'homme requin l'attrapa et se dirigea au milieu de la pièce bouteille à la main. Il était bien plus grand que la majorité des gens présents, sa tête dépassait, son sourire brillait par les effets de lumières. Encore une fois la discrètion Umi venait de frapper. Au moment ou il porta la bouteille jusqu’à sa bouche il entendit une voix s'élever qui scanda : " POUR KIRIIIII ! " . Fuka prit une grosse gorger de potion magique et hurla à son tours, comme bon nombres de personnes:

—« POUUUUUUUUR KIIIIIIRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! ! ! ! ARRRRWWWWRRRR ! »


Fuka laissa échapper un rugissement féroce, certainement dut à l'alcool ou bien l'ambiance de la salle, qui était en feu! C'était une bonne idée qu'Inja avait-eut là, tout le monde semblait joyeux, oubliant un instant des événements récent, se projetant vers l'avenir uniquement. Fuka montra aux Kirijins comment un Umi dansait, avec une chorégraphie tribal, sauvage. L'alcool avait un effet désinhibant immédiat sur lui, le rendant étonnamment sociable, libérer de ses doutes, de sa timidité maladive. Ou bien avait-il tout simplement changé, évolué au contact des kirijins.



_________________
ふか うみ-Le Marchand de Sable
La musique donne une âme à nos cœurs
et des ailes à nos pensées.


Dernière édition par Umi Fuka le Mer 28 Nov 2018 - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8723-mubi-le-marchand-de-sable-finish#7332 https://www.ascentofshinobi.com/t8985-dossier-shinobi-mubi#75577 https://www.ascentofshinobi.com/t8786-akimichi-mujun-le-bouddha-insatiable
Ryoko Gōten
Ryoko Gōten

La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre) Empty
Mer 13 Déc 2017 - 18:56
Ce soir c’était grosse soirée d’après les dires : j’étais en centre-ville en rentrant du dojo quand j’aperçu des groupes se former et discuter ensemble assez vivement. Curieux comme je suis, je m’approchais d’eux afin d’écouter la conversation. Peut-être que c’était un bon plan et il ne fallait pas que je le rate. Une des filles d’un groupe m’approcha en me tirant par le bras, ça me dégoutait parce qu’elle n’était pas si fraiche que ça. Le groupe me regarda quelques instants avant que l’un des types prenne la parole.

« Salut mec, tu viens à la salle des fêtes ce soir ? La salle a été privatisée et il parait que ça va être une énorme soirée. »

Mon regard s’illumina. Une grosse teuf ? Ça veut dire qu’il va y avoir de la donzelle et qu’on va enfin pouvoir pécho. J’acquiesçais tout en prenant le nom de ces personnes qui voulaient qu’on y aille ne groupe, ils avaient prévu de prendre beaucoup de bouteille d’alcool. Je n’allais pas aller avec ces boloss mais j’allais tout de même taper dans leurs alcools. Je rentrais chez moi chaud comme la braise pour me préparer à manger et mon paquet de cigare. Je devais me faire un plat qui tenait bien au ventre pour pouvoir me mettre la mine à cette soirée. Elle me semble avoir été organisée pour resserrer les liens entres les ninjas. Dommage que le sensei ne soit pas encore arrivé, j’aurais pu voir comment elle était plus intimement ou peut être qu’elle était arrivé mais quelle ne me l’avait pas dit encore.

J’étais devant la glace en train d’hésiter entre différentes tenues pour aller à cette soirée, puis finalement j’optais pour un survêtement noir avec un sweat à capuche. Je savais que j’allais finir carpette donc je ferais mieux de ne pas habiller mes beaux habits. C’est bon je me coiffais, me parfumais un peu avant de me fumer un petit cigare pour me détendre avant de prendre la route de la grande salle. J’étais à peine à mi-chemin que j’entendais déjà les basses taper dans mes oreilles, cette soirée s’annonçait complètement dingue. J’étais complètement excité, prêt à foutre le bordel. Arrivé devant la salle de fête je préparais un Henge no Jutsu pour prendre l’apparence d’un adulte au cas où il y a des vigiles mais rien. Je reprenais ma forme initiale dans cette foule sauvage qui semblait plus que motivé à faire la fête, j’observais un grand nombre de personnes étrange mais c’était l’homme requin qui m’impressionnait le plus. Je n’en n’avais encore jamais vu, peut être une espèce rare de Mizu no Kuni ? En tout cas je ne cessais de faire des découvertes dans ce patelin c’était plutôt cool.



Là j’y étais vraiment en plein milieu de la fête, l’ambiance était démente et j’avais déjà piqué quelques verres à gauche à droite. Je me dirigeais vers le comptoir et passa par-dessus discrètement afin de piquer quelques jolies bouteilles d’alcool afin de me mettre bien. J’avais préparé mes cigares spéciaux avec quelques herbes qui venaient de mon patelin, c’était habituellement utilisé médicalement mais moi en la fumant je me sentais vraiment bien. J’étais placé au fond de la salle sur un divan avec mes bouteilles tout en observant les gens à travers ma fumée. Il y avait quelques jolies demoiselles mais beaucoup était un peu vieille pour moi et j’hésitais à y aller. J’entendais toute la salle hurler haut et fort le nom de leur ville. De mon côté je ricanais en levant ma bouteille tout en disant doucement :

« Pour Kiri... »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger
Shinkirō Inja
Shinkirō Inja

La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre) Empty
Jeu 21 Déc 2017 - 1:21



La soirée battait son plein, la plupart des ninjas présents ne réfléchissants plus vraiment à leurs actes, dansants et bougeants jusqu’à en tétaniser leurs membres, buvant tout ce qui leur était donné de trouver dans un rayon de 50m, acharnés à appliqués pour passer la meilleure soirée qu’ils n’aient jamais passé de leur vie. Inja voyait flou, les éclaboussures de verres d’alcool et jets de bouteilles de champagnes sous pression l’aveuglant partiellement, les contours des yeux sucrés par la masse alcoolisée ambiante. De nombreuses kunoichis avaient profité de l’évènement pour monter sur la scène des disc-jockeys, trémoussant leur derrière au rythme d’une double pédale, les basses faisant vibrer le sol à se propager jusqu’aux alentours du quartier entier. Le cœur d’Inja avait du mal à suivre, bien trop perturbé par les ondes se propageant, il n’avait jamais pu assister à un spectacle pareil… A côté de lui, deux personnes semblaient commencer à se battre, avant de finalement boire ensemble quelques secondes plus tard, bien trop atteint par les effets de l’alcool et peut-être d’autres substances circulantes. Loin de là, le regard du shinobi de lumière se figea sur quelques plantes apportées par un moyen qu’il ne connaissait pas, les denrées hallucinogènes laissaient leurs victimes sous des effets psychotiques puissants, mais néanmoins plus puissants sur la vision que sur les organes réellement, sûrement de réelles plantes inoffensives apportées par un spécialiste herboriste. L’expérience ne tenta pas le ninja, toujours prit entre des flashs de vision déchiffrant les évènements entre jets d’alcools et mouvements de danse, son corps suivant le rythme de la musique, enfin… du bruit. Inja s’arrêta soudainement, se stoppant au milieu de la masse, bousculé par les shinobis fous bougeant et sautant de toutes leurs forces, avant d’exécuter de très longues mudrâs, perturbées par son état de conscience actuel, l’homme avait du mal à se concentrer sur ses mouvements, mais naturellement, sa technique réussit à partir, bien moins puissante qu’il l’aurait cru. Une énorme lumière commença à éclairer le plafond de la salle, changeant de couleurs pour se mêler aux autres luminaires déjà actifs, accentuant seulement les effets lumineux puissants émis dans l’immense salle. Ce qui attira finalement son attention fut ce qui en découla, une autre technique, pas de lui cette fois-ci… une énorme boule de feu qui partit en direction du plafond, embrasant l’accès au toit jusqu’à créer un trou énorme, avant de disparaître. Inja pensa rapidement aux effets d’une telle action, des incendies, une panique générale ? Non, la technique c’était aussitôt éteinte après avoir brûlé la quasi-totalité du toit. Ce qui fit tilter le shinobi de lumière, lui rendant un peu de sa conscience perdue, fut l’argent qu’il avait mis de côté, il ne pourrait sûrement pas la récupérer.

« ET PUTAIN, LA CAUTION ! »



Enervé pendant une bonne dizaine de secondes, Inja fut rapidement dissipé de nouveau, l’alcool tapant de nouveau à l’intérieur de son sang pour atteindre son cerveau. Son foie venait de faire son travail, un peu en retard, mais il l’avait fait. La soirée allait augmenter d’un niveau d’alcoolémie… et de dégâts.

_________________
La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre) 1493752877-simon
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 https://www.ascentofshinobi.com/u448
Mubi
Mubi

La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre) Empty
Jeu 21 Déc 2017 - 4:51
ふか うみ
Je suis un poisson! Dans l'océan! ◦○◌


Fuka était envoûté par la musique et l'alcool qui réchauffaient tout son corps, ses pas de dance était de plus en plus chaotique. A mi-chemin entre un poisson atteint de spasme et un animal sauvage. Il n'y avait pas que l'alcool qui coulait dans ses veines, il y avait aussi un peu d'algue Umi. Une algue un peu particulièrement, pour un usage récréatif, ces effets étaient semblable aux champis hallucinogènes et à certaine plante pouvant être fumé et rendant joyeux. Cette algue magique était à mâcher longtemps pour pouvoir crée une sorte de chewing-gum délirant. Fuka n'était plus dans une salle de fête, mais dans l'océan parmi les poissons, il ne dansais plus, il nageait. Ses mouvements étaient tantôt lent, presque gracieux, tantôt agressif, remuant comme un possédé. Certaine personnes trouvant son état fort intéressant lui demandèrent même de partager " ce qu'il prenait ", Fuka n'aurait certainement pas du faire profiter les gens de cette algue vraiment très puissante, mais il céda en leur expliquant comment il fallait la consommer. La salle était maintenant remplis de gens aussi bizarre que lui, leurs mouvement étaient similaire aux siens, ils créaient à eux tous une chorégraphie de la débauche.

Fuka qui était toujours dans son océan, constata les effets de lumière crée par d'autre poisson. Certains étaient lumineux comme des ampoules, tandis que d'autre crachait du feu! L'umi n'avait jamais vu sa, il regarda le spectacle la bouche grande ouverte, les yeux fixants le plafond. Un plafond qui avait maintenant un trou béant, qui donnait directement sur l'espace ! Les étoiles, les planètes multicolore. L'Umi bafouilla en montrant du doigt cette magnifique fenêtre, dévoilant toute la voûte céleste ! Les autres poissons aillant consommé l'algue Umimori, avaient-eux aussi la bouche grande ouverte et les yeux rivés sur ce spectacle irréel. Fuka essaya de dire quelque mot, mais sa bouche semblait anesthésié par son chewing-gum magique:

—« Mwowaaaaa ! c'est.... bowww ! Toute... ces cowwwwleurs ! »



Fuka avait vraiment du mal pour aritculer et parler normalement, mais bon, c'était un poisson dans l'océan. Difficile de parler dans ces conditions, le banc de poisson avait autant de mal que lui.



_________________
ふか うみ-Le Marchand de Sable
La musique donne une âme à nos cœurs
et des ailes à nos pensées.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8723-mubi-le-marchand-de-sable-finish#7332 https://www.ascentofshinobi.com/t8985-dossier-shinobi-mubi#75577 https://www.ascentofshinobi.com/t8786-akimichi-mujun-le-bouddha-insatiable
Yuki Kaya
Yuki Kaya

La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre) Empty
Jeu 21 Déc 2017 - 17:37

Voilà, c’était officiel, elle était Chûnin ! De retour de mission à Iwa, à peine reposée et pas encore totalement soignée, notamment au niveau de son bras qui présentait quelques griffures plus ou moins profondes du à son combat contre la manipulatrice des fleurs, Etsuko. Et voilà qu’Inja avait eu la brillante idée d’organiser une grande soirée, pour fêter sa promotion surement. Cette initiative contrastait un peu avec la nouvelle du changement de Mizukage, mais après tout, c’était un bon moyen de se changer les idées.

Pour une fois, Kaya ne serait pas habillée en blanc, au contraire. Elle chercha dans sa garde-robe et y trouva une robe de soirée assez peu échancrée au niveau de son décolleté, mais au dos nu plongeant vertigineux. Elle lui plaisait beaucoup, et elle n’avait pas beaucoup l’occasion de la mettre. Assez courte, elle allait mettre à l’honneur ses longues et fines jambes, et sa cambrure serait assurée par des hauts talons. Un petit collier de perles autour du cou afin de confirmer son petit côté bourgeois, et la voilà prête à se rendre au lieu de rendez-vous. Toute cette préparation ne la mit d’ailleurs pas en avance.

Lorsqu’elle arriva devant l’entrée de la salle, elle pouvait entendre de la musique aux basses très appuyées, et quelques cris venant de personnes probablement déjà bien ambiancées. Ou alcoolisées. Ou les deux. Enfin, elle entra et observa un petit instant la pièce de ses yeux bleus si froids, et remarqua que la foule était déjà en délire. Le plafond portait des sérieuses traces de dégâts et était même troué. Eh bien, elle n’avait qu’une grosse demi-heure de retard pourtant…

Enfin, elle s’approcha du bar et y commanda une coupe de champagne. Après tout, c’était open bar, elle n’avait pas à se priver, même si ce n’était pas dans ses habitudes. Une fois servie, elle se retourna et observait la foule, qui semblait bien en décalage avec elle. Calme, au style un peu trop BCBG visiblement, elle n’était pas encore dans cet état d’euphorie qui habitait les autres Kirijins. Bon, cul sec. C’était le seul moyen de se débrider un peu. Et évidemment, elle se commanda une seconde coupe avant de pénétrer dans la foule, brandissant sa coupe en l’air pour éviter de se la faire renverser, pour ensuite entamer une petite danse très simple en gardant cette coupe le plus à l’abri possible des bousculades, remuant les hanches au rythme de la musique, attirant par la même occasion quelques regards.


_________________
La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre) 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

La dernière boîte avant le nouveau monde. (Libre)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: