Soutenez le forum !
1234
Partagez

Traitre ! [Shibo]

Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Ven 29 Déc 2017 - 0:09
▬ Allez, plus vite. Il reste plus beaucoup de choses à faire. Les bateaux sont là. Le gros des infrastructures aussi. Réglez rapidement ces histoires et tout sera opérationnel.
Le Port Naragasa est presque prêt. Si je devais donner un nombre afin de quantifier l’avancement, je dirais que nous sommes à 90 % du projet. Il ne reste plus qu’à régler deux ou trois détails avant l’inauguration par le maître Mizukage. Ce chantier aura duré une plombe, à tel point que j’ai cru ne jamais en voir la fin. Je suis à la fois heureux, fier et soulagé de voir que le bout du tunnel est en vue.

Malgré toutes ces bonnes nouvelles, je ne compte pas relâcher la pression sur mes employés. Il y a quelques mois aussi nous pensions avoir presque fini. Puis suite à deux ou trois bourdes d’idiots – qui séjournent désormais au cachot je vous rassure –, nous avons dû tout recommencer. Un retard monstre s’est accumulé et c’est pour cette raison que le port n’est toujours pas prêt malgré les efforts colossaux réalisés par l’actuel Mizukage et son prédécesseur.
▬ Chaque détail compte, on ne …
Et là c’est le drame. Un gros balourd roux – comme si être obèse ne suffisait pas – fait tomber un tonneau. Celui-ci roule, blesse un ouvrier qui tombe à la renverse et lâche sa scie. Un effet domino s’enclenche mais fort heureusement, je suis là pour tout arrêter et récupérer l’arme au vol. Je pose l’objet au sol et m’en vais voir la cause de tout ceci, à savoir le gros plein de soupe ! Le vieux barbu a aisément la trentaine. C’est l’une des premières fois que je le vois au village et son look vestimentaire pour le moins « dénudé » ne m’inspire pas la moindre confiance. À tous les coups, il s’agit d’une taupe Iwajin ou d’un traitre ayant pour objectif de ruiner tout mon travail.

Afin d’en avoir le coeur net, j’appelle l’intéressé :
▬ Toi ! Nom, prénom, âge, profession et durée du contrat ? Tu travailles pour l’ennemi ? Qui t’a payé ? Pourquoi as-tu fait tomber ce tonneau ? TU VEUX ALLER EN PRISON ?!
Je n’ai pas pris mes médicaments aujourd’hui. Je crois que j’exagère un tantinet la chose. Il n’a pas dû le faire exprès. D’ailleurs s’il s’agit d’une taupe, on a là affaire au pire spécimen. Il est si gros et si laid qu’il est impossible pour ce sombre individu de passer inaperçu. Ce n’est définitivement pas un ninja si vous voulez mon avis.
▬ Hum hum hum. Je crois que je me suis un peu emporté.
Un tout petit peu seulement !

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Ven 29 Déc 2017 - 1:11
En plus de servir le village, il fallait en plus que je me casse le cul à faire de la logistique pour le développement du port de Naragasa. Ce dernier étant bientôt prêt pour l'inauguration par le Sandaime, les responsables du chantier avait besoin de main d’œuvre pour terminer d'apporter les différentes infrastructures. Quelle idée d'être bâti comme une montagne aussi ? Pas étonnant qu'on m'ait sollicité pour cette tâche ingrate... Mais bon, on m'a assuré que je serais bien payé pour ce service rendu, et puis je dois bien ça au village pas vrai ?

C'est donc pour ça que je m'étais retrouvé, tôt le matin, sur la navire, à transporter tonneaux, énorme poutres, et diverses choses bien imposantes. Il n'y avait visiblement que moi pour pouvoir porter toutes ces choses. 'Chier. J'avais passé ma journée à transporter, faire des allers-retours, déplacer, ne plus savoir où donner de la tête. J'étais efficace ça c'est clair, du moins jusqu'à ce que je fasse tomber ce gros baril qui a roulé droit sur un ouvrier tout chétif, il s'est retrouvé balancé par dessus bord le pauvre, faut dire que l'engin pesait bien au moins quatre vingt kilos... Le tonneau hein pas le bonhomme, lui j'ose même pas quantifié son poids tant il me faisait pitié. Et là, ni une ni deux, une sorte de nabot me tomba dessus, à hurler comme un putois, me parlant d'ennemis, de prison. Je ne comprenais rien. Le pire dans tout ça, c'est que je ne l'avais même pas vu le bougre, tellement il était petit ! Mon bidon était bien trop imposant et je voyais à peine sa petite frimousse toute énervée. Enfin, il s'excusa rapidement de s'être emporté, tu m'étonnes...

« Eh mon p'tit bonhomme, j'te f'rais dire que j'ai pas chômé depuis ce matin pour ton chantier, alors doucement sur les reproches tu veux. »


Nan mais pour qui il se prenait lui ? Il pensait faire peur à quelqu'un taillé comme un bâton de sucette ? Franchement les jeunes de nos jours, c'est plus ce que c'était hein... Il me fallait à boire, pas moyen il m'avait assécher la gorge. Je me dirigeais alors vers mon propre fut, l'ignorant à moitié, et commençait à porter le goulot de mon meilleur ami à mes lèvres, buvant littéralement une bonne dizaine de gorgée avant de laisser s'échapper un grand "AAAAAAAHHH" de bonheur...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Ven 29 Déc 2017 - 1:50
L’individu au bide surdéveloppé me somme de me calmer. Selon ses propres dires, il travaille d’arrache-pied depuis le début de la journée et ne mérite donc pas pareil traitement. Il est vrai que j’y suis allé un peu fort, d’où le fait que je lui ai présenté mes excuses un peu plus tôt.

▬ Ouais ouais, tu fais du bon travail, c’est bien. Mais fais gaffe. Je t’ai à l’œil hein.
A bien y regarder, il est le seul ouvrier ici présent en mesure de porter ce genre de charge. À ce titre, il est élément important du chantier. Ce n’est pas un vulgaire manutentionnaire portant une pelle et creusant un trou, non. Il fait des choses que personne ne peut faire ! Pour cette raison, je consens à excuser son erreur. Il a fait tomber un tonneau et a mis la vie d’autrui en danger mais soit … Passons. Cela arrive à tout le mon- …
▬ Attends, tu fais quoi là ?
Je rêve où il s’enfile des litres et des litres de binouze sous mes yeux ? Au travail qui plus est. Abasourdi, je ne sais trop que dire et balbutie :
▬ M-M-Mais … Mais tu te fous de ma gueule ou quoi ? Tu m’étonnes que tu fais tomber des trucs, t’es torché ! Et … Mon dieu mais …
Qui m’a refourgué un ouvrier pareil ? Vite, qu’il se dénonce. Je ne veux plus voir ce gros lard sur mon chantier ! Depuis quand on boit en plein exercice de ses fonctions ? Imaginez si je fais ça en pleine guerre. Si au beau milieu du champ de bataille, je pars tirer un coup au bar du coin. Je crois halluciner, me frotte les yeux et constate que non ; tout ceci n’est pas un rêve. Il est sérieusement en train de se bourrer devant moi.
▬ Mais t’es pas un traître en fait, t’es juste sacrément bizarre. Je comprends mieux pourquoi tu es aussi …
Gros.
Il bouffe, il boit et fait comme bon lui chante au Port. Malgré cela, je dois avouer qu’il est assez efficace. Certes il a commis une erreur mais c’est la première de la journée – et la dernière je l’espère même si j’en doute au vue de la tête que tire l’énergumène.
▬ Soit. Bon. Peux-tu arrêter de boire ? C’est interdit ici. On travaille. Il faut avoir toute sa lucidité. Tu comprends ? Lu-Ci-Dité.
Je ne suis même pas sûr qu’il m’écoute.

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Ven 29 Déc 2017 - 2:06
J'avais la bouche sur le goulot, et j'y allais à pleines gorgées, le plaisir était intense, la journée serait belle encore aujourd'hui, mais j'entendais comme une sorte d'acouphène. Bizarre, je n'avais pourtant jamais eu de problèmes auriculaires. Je jetais tout de même un œil à côté de moi, car je sentais que ça gesticulé dans tout les sens. Encore lui ? Mais bordel qu'est-ce qu'il me voulait sans déconner ? Il allait vraiment continuer à me gonfler ? Ne pas boire au boulot ? Mais p*tin je bois pas, je m'hydrate là ! C'est pas ça boire c'est que d'la bière bon sang. Ni une ni deux, je lui claque un sacré rot qui raisonna dans tout le Port, histoire de bien lui faire comprendre qu'il me gonfle, bwahahah.

« BWAAAAA ! Pardon. »


Ouais bon je m'excuse pour la forme hein, mais en vrai il est bien mieux dehors que dedans celui-là, parce qu'avec mon affinité Katon et tout cet alcool que j'ingurgitais, si je le conserve le bougre, il risque de me faire exploser la paillasse. Enfin bref, je posais mon tonneau, pour me diriger vers ma prochaine tâche, alors qu'il continuait à me gonfler avec son histoire de lucidité. Mais de quoi il me parlait là ? J'suis carrément lucide ? Il croyait quoi ? Qu'un tonneau de bière ça allait me retourner la gueule ? Stop là il fallait mettre les choses au clair.

« Écoutes gamin, je sais pas ce que tu me veux, mais j'suis là bien sympa à faire un boulot de merde pour le compte d'un gars que j'ai même pas vu. Si tu veux que ton chantier avance, tu m'lâches la grappe, c'est compris ? Franchement... Tu crois qu'un tonneau de bière ça va me faire perdre ma lucidité ? On est pas tous bâti comme toi, à ton âge j'faisais déjà quatre fois ton poids. Ahahah. Bon tu permets j'ai du boulot sinon le chef risque de gueuler. »


J'espérait que le message soit compris cette fois. Qu'il me laisse tranquille. J'avais cette grande poutre à remettre à la verticale, elle devait peser quoi ? Deux cents kilos ? Au moins, oh oui après avoir bien regardé elle devait faire plus que mon propre poids. Mais j'allais tout de même pas utiliser une technique de décuplement pour ça, non surtout pas devant ce nain il allait finir par rougir. Indiquant aux quelques larbins qui traînaient que j'étais prêt, ces derniers se préparait pour ficeler la poutre une fois que je l'aurais mise en place. L'opération ne serait pas bien longue, mais je ne voulais surtout pas me flinguer le dos. Aller, à la une, à la deux, et à la troooooois.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Ven 29 Déc 2017 - 2:35
Il m’a roté dessus. Ce gros sale vient de me lâcher un vent cataclysmique à la figure. Retenez moi ou je vais le tuer. Il va finir en prison. Oh je vous jure qu’il va aller en taule. Je vais lui dézinguer sa tête, façon Akimitsu. L’homme atteint d’obésité morbide s’excuse et m’explique qu’il est, je cite, « bien sympa à faire mon boulot de merde. » Il enchaîne ensuite les réflexions absurdes et affirme qu’ à mon âge, il pesait trois à quatre fois mon poids.
▬ Et à mon âge tu buvais déjà ? C’est donc ça que je dois comprendre ? C’est quand même un peu inquiétant cette histoire. Si j’étais toi, j’irais faire un tour du côté de l’hôpital, histoire qu’ils examinent ce foie.

Cet homme est une curiosité de la nature. Je dirais même plus, il s’agit d’un véritable déchet ambulant. Allez savoir ce qu’il fout là. Il affirme avoir du boulot à réaliser et entreprend de porter à nouveau des charges lourdes. L’homme me rote dessus et me manque de respect mais garde malgré tout une certaine conscience professionnelle. En effet il souhaite reprendre le travail afin de « ne pas se faire engueuler par le chef du chantier ». Ce qu’il ne sait pas c’est que le chef de chantier, en l’occurrence … Bah c’est moi.

Je songe à lui confesser la nouvelle mais m’abstiens. Il ne risque pas de me croire et je n’ai pas envie de passer les quinze prochaines minutes à me justifier inutilement. Je tente de me calmer, de ne pas lui en coller une et inspire profondément. « Calme Shinichi, calme. C’est juste un alcoolique. On ne frappe pas les alcoolique. Ce n’est pas bien. Ce n’est pas noble. Et puis … Il faut bien qu’il travaille pour nourrir sa famille et engraisser sa dinde de fille. Je ne peux décemment pas le virer. Calme … Calme. »
J’ai beau essayé d’être zen, je n’y arrive pas. Il me gonfle. L’homme déblatère un flot d’âneries conséquent. J’ai l’impression de parler à une version plus âgée – et surtout plus alcoolisée et plus obèse – de ma personne. C’est effrayant.

▬ M-M… Oh et puis j’en peux plus. Laisse tomber. Fais ce que tu as à faire. Mais je t’ai à l’oei. Monsieur … ? C’est quoi ton nom ?
En soi, son blase ne m’intéresse pas. Il peut bien s’appeler « chaise » si ça lui chante. Je veux son nom afin de le punir si cela s’avère nécessaire et histoire de diminuer sa paie pour insubordination.
▬ Bref, fais ce que tu as à faire.
A la moindre nouvelle erreur ou au moindre comportement à risque, fiou. Je le fais sortir d'ici. Non mais oh ! C'est pas la jungle ici !

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Ven 29 Déc 2017 - 2:52
Blablabla... Il continuait à me raconter ces conneries de civils lambdas. Et ton foie ceci, et ton foie cela, bordel, ça se voit qu'il a pas connu le grand-père lui ! Nom de dieu ce qu'il s'envoyait derrière la cravate, y'avait pas, personne lui arrivait à la cheville, pas même moi aujourd'hui. Et pour autant, il n'avait jamais eût le moindre problème de santé, bah ouais, c'est cette faculté qu'on a, nous, les Akimichi, à transformer toutes les merdes qu'on ingurgite en chakra. La vie n'est pas juste pour tout le monde c'est vrai, on est gros, on est gras, mais on est pas en mauvaise santé pour autant, alors qu'il la ferme par pitié ou je l'enferme dans mon tonneau...

« Bon, au moins cette poutre, elle est en place, et elle ne bougera pas. On fait le reste maintenant, passez-moi la charrette là-bas, je vais la tirer sur le navire, on va pas faire venir du bétail pour ça quand même. »


Ni une ni deux, j'enroulais une corde autour de ma taille pour tracter cette espèce d'énorme charrette pleine de marchandise sur le pont du navire. Je dis pas qu'elle pesait une tonne, mais honnêtement elle me donnait du fil à retordre cette bougre, enfin bref, cette tâche aussi, elle était accomplie, et plutôt deux fois qu'une.

Il était toujours là le nain, à m'observer du coin de l’œil. Qu'est-ce qu'il faisait ici lui au juste ? Il ne travaillait donc pas ? Y'a tout de suite moins de courageux quand il faut mettre la main à la pâte pas vrai ? Il me questionnait vaguement sur mon nom histoire sans doute de se renseigner plus tard. Pfff, qu'est-ce qu'il s'imaginait, que j'allais me chier dessus parce qu'éventuellement il était le fils de monsieur ou madame untel ? Je m'en cogne mon petit, ma vie je l'ai vécue déjà, et c'est pas une autorité hiérarchique qui allait me faire un deuxième trou de balle, et pour bien lui faire comprendre, j'allais tout lui dire, de manière directe.

« Shibö. Akimichi Shibö. J'suis arrivé en ville y'a pas si longtemps, pas sûr qu'on me connaisse déjà, quoi que... »


Au moins si avant il n'avait pas compris, maintenant ce devait être le cas. Les égos de chacun, j'en ai rien à cirer, tout ce que je demande, c'est qu'on me foute la paix. Pour le reste, je saurais être reconnaissant envers ce village qui me procure tout l'alcool du monde, et du bon en plus. D'ailleurs je commençais à avoir un peu soif, tirer cette charrette m'avait légèrement essoufflé. Je me dirigeais à nouveau vers mon fut, et porta ce tonneau à ma bouche pour engloutir encore quelques grosses gorgées, équivalent de quoi, un bon demi litre ? Ouais bon il faisait chaud aussi sur ce chantier, ça jouait beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Ven 29 Déc 2017 - 16:48
L’homme reprend le travail et porte à lui seul ce que trois ou quatre ouvriers auraient pu porter ensemble. Il faut reconnaître qu’il est doué et utile à la collectivité. Certes c’est un danger public, certes il me paraît un tantinet sous alcool mais bon. C’est un mal pour un bien en quelque sorte. L’Akimichi – puisque c’est son nom – semble prendre négativement ma question. Il y répond toutefois sans trop de gêne.
▬ Akimichi ? Ça me dit un truc ces bêtes là …
J’ai déjà entendu ce nom quelque part mais où ? Je me pose la question et médite un instant. Je suis persuadé que cela va me revenir. Je me gratte la tête, tente de me remémorer mes souvenirs du passé et … Non. Toujours rien. Ce blase a une sonorité qui m’est familière. Je connais ou ai connu par le passé un Akimichi, j’en suis persuadé. Je devrais interroger mes collègues sur la nature de ce nom. Qui sait, il s’agit peut-être d’une famille réputée. Je continue de fouiller dans mes souvenirs avant de répondre :
▬ Et t’en fais pas. Venu ici il y a peu, on va rapidement apprendre à te connaître … Moi en tout cas je t’ai déjà cerné.
Et croyez-moi, cette nouvelle n’est pas positive pour lui. Je sais quel sombre alcoolique il est et ne compte pas le lâcher d’une semelle. Il sera surveillé jour et nuit ne serait-ce que pour s’assurer qu’il ne picore pas dans les réserves de bouffe et de binouze des marins. D’ailleurs en parlant de marin et de bouffe … Je crois que ça me revient.
▬ Je sais. Je me souviens ! Ton clan est issu de Hi no Kuni n’est-ce pas ? Le gros balourd de Tano avait parlé de vous à un moment ! Et … Mais … Mais oui. Le géant de Shito, le gros plein de soupe à l’armure de fer qui faisait plus de cent mètres et a tout saccagé. C’était un Akimichi lui aussi, non ? Il me semble que oui. C’est en tout cas ce qu’on m’avait raconté. J’imagine que tu n’es en rien affilié à lui, sans quoi je vais te dézinguer mais … Mh. Bref, on s’en fout. Je parle tout seul, tu m’excuses. J’ai tendance à divaguer parfois.

Je comprends mieux pourquoi il est si gros et si fort ! Les membres de cette grande famille possède un dont héréditaire leur permettant d’utiliser leur graisse comme source d’énergie. Il est de notoriété publique que plus les membres de ce clan sont gros, plus ils sont forts. À en croire cette règle tacite que je viens de citer, Shibo ici présent est doté d’une force colossale.
▬ Et t’as été embauché par qui au juste ? C’est le village qui t’a envoyé là c’est ça ? Du coup tu es un shinobi ?
La question est plus ou moins rhétorique.

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Ven 29 Déc 2017 - 17:26
Je me désaltérais, tranquillement, et lui il était là encore à pleurer, et gnagnagni et gnagnagnna. Wow stop là gamin. Qu'il me laisse tranquille bon sang il n'a donc rien d'autre à foutre que de me casser les pieds ? Enfin, il semblait avoir un peu de culture, puisqu'il évoquait quelques noms ensuite dont l'un ne m'étais pas inconnu. Le géant de Shito, quelle honte pour ma famille. Enfin bref, je fis comme ci je ne le connaissais pas, ce branleur à l'armure de fer ne méritait même pas que je m'attarde sur son sujet, surtout vu le comportement qu'il avait pu avoir.

« Connais pas ton géant là, ça fait belle lurette que j'ai pas vu un homme m'arriver plus haut que le nombril, t'sais... T'es bien renseigné en tout cas, nos racines sont bien situés au pays du feu. »


Peu importe où j'allais, il me suivait, une véritable sangsue ce type, enfin si on peut appeler ça un type. Il m'exaspérait vraiment, mais qui m'avait collé ce nain dans les pattes ? Si c'est comme ça moi je rentre et ils se débrouillent hein ? Et v'la qu'il commençait à me poser des questions, et t'es shinobi, et t'es embauché par qui... Ce gosse est la définition même du casse-burne, voilà pourquoi j'en ai jamais fais, VOI-LA !

« T'es lourdingue hein tu sais ça ? Qu'est-ce que tu veux au juste ? Dis le clairement ? Si t'as envie que je rentre chez moi pas de problème, tu iras expliquer au boss pourquoi son chantier n'avance plus avec tout ces demies-portions. Et encore, demies... Des quarts même je dirais. »


Cette fois j'attendais une réponse claire, qu'est-ce qu'il voulait vraiment. S'il me donnait congés pour que je m'en aille, grand bien, je retournerais passer le restait de ma journée à glandouiller et roupiller, mes deux activités favorites. Par contre j'aimerais pas être à sa place quand il devra justifier du pourquoi son chantier n'a pas avancé d'un poil. Accoudé à mon baril de bière, je le regardais de toute ma hauteur, trifouillant dans ma main droite l'une de mes moustaches et l'anneau en fer qui l'a maintenait, un sale tic dont je n'arrivais pas à me défaire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Ven 29 Déc 2017 - 23:38
▬ Ah non non ! Le chantier a besoin de toi. Le port a besoin de toi. Le peuple a besoin de toi. La nation toute entière a besoin de toi. J’étais simplement curieux. Comment une personne telle que toi a pu être engagée. Et je … Enfin. Oui, effectivement le chef de chantier serait très déçu de voir un aussi bon élément s’en aller, oh oh. Bon. Je te laisse tranquille Akimichi. Fais donc ce que tu sais faire. Éblouie nous par ton aptitude incroyable à porter des trucs.
Il est susceptible ce gras du bide. Comme quoi, on peut faire deux mètres, être grassouillet et avoir le coeur fragile. Je retourne vaquer à mes occupations et me décide à laisser Shibo tranquille. L’homme risque de mal le prendre le fait que je le surveille. D’autant qu’il ne semble pas avoir compris qui je suis – et que pour une obscure raison, je n’ai pas envie de me présenter à lui comme étant l’amiral de la brume.

Je laisse donc l’Akimichi porter ses charges lourdes et m’en vais inspecter les différentes caravelles et navettes toute droit sorties de l’usine. Toutes ces œuvres sont pour ainsi dire très réussies. Certes ces embarcations ne sont pas aussi performantes que feu le Fends-la-Tempête néanmoins elles seront tout à fait à même de remplir leur rôle une fois mise en circulation.
Je continue ma petite ronde quand un homme visiblement essoufflé me demande :
▬ Amiral, amiral. Les livreurs de planches. Ils ont été attaqués aux abords de la forêt. Il n’y a pas de mort fort heureusement mais la plupart d’entre eux sont dans l’incapacité de transporter quoi que ce soit dorénavant. Certains sont tellement blessés qu’il n’arrive plus à bouger. Nous venons de recevoir un message à l’instant. Que devons-nous faire ? Devons-nous prévenir le Mizukage ?
Oh ils nous font chier ces livreurs et leurs imprévus ! Sans rire, ils ne sont pas foutus de refiler une escorte digne de ce nom à ces branquignoles ? Évidemment qu’ils se font attaquer à chaque fois dans la forêt, celle-ci grouille de manant et de brigands de grand chemin. Pourquoi est-ce toujours pour ma pomme ? Ce chantier est donc maudit ?
▬ On ne va pas prévenir le golem de Kiri pour ça tout de même. Je peux régler l’affaire. Ils sont dans la forêt c’est ça ? Appelez le gros là.
▬ Le gros ? Qui est-ce ?
▬ Bha oui le gros. Allez-y. Y en a pas trente six. Quand vous le verrez, vous saurez que c’est lui. Il est gros, je peux pas faire plus clair. Dites lui de ramener quelque chose, une remorque ou qu’en sais-je et de venir ici. On va partir régler cette affaire et ramener le matériel.
C’est dingue, il faut tout faire soi même ici.

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 1:02
Il m'avait enfin lâché la grappe, j'allais pouvoir continuer mon travail, bon avant ça, petite pause quand même, petit coup à boire, normal, et là, encore une sorte de gringalet vint se présenter à moi.

« Euh... Vous êtes le gros ? »


Pardon ? C'était une plaisanterie ou quoi ? Y'a vraiment des mecs dans ce village, qui osaient aller voir quelqu'un et lui dire "vous êtes le gros ?"... Les jeunes j'vous jure, j'en peux vraiment plus de ces incivilités. Quoi ? Mes rots ? Ouais bon...

« De quoi ? Le gros ? T'as un soucis toi aussi ? C'est quoi ce bordel on a décidé de m'emmerder aujourd'hui ?! HEIN C'EST QUOI TON PROBLÈME ?! »


Je lui choppe le crâne à une seule main et le soulève environ à ma hauteur, celui-là, j'allais me le faire, c'était trop. En quel honneur il m'appelait le gros ce gland ? Je commençais à en avoir marre qu'on me prenne pour un imbécile sur ce chantier. Mais alors que je m’apprêtais à lui écraser la caboche, il bafouillât un truc, complètement apeuré, mais je n'avais pas eu le temps de comprendre. Je le reposais au sol pour qu'il répète, ça semblait important.

« L'amiral a un gros problème aux abords de la forêt, il faudrait y ramener une remorque pour mettre le matériel dessus. »


Sans trop attendre, je retira la corde qui entourait mon bras, et fit un nœud devant la remorque qui venait de transporter d'immense poutre. Passant la corde par dessus mon épaule, je commençais à la tracter en direction des abords de la forêt, ce n'était pas très loin, j'allais arriver assez rapidement. Au bord de la forêt, j'eus l'agréable surprise de retrouver notre fameux grincheux, que faisait-il là ? J'en savais rien, en tout cas, je n'avais pas de temps à perdre avec ses caprices ce coup ci.


Dernière édition par Akimichi Shibö le Sam 30 Déc 2017 - 2:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 2:00
Ça y est. Il est là. Le gros lard est ici ! Et avec une remorque. Comme quoi, il a beau être gras, il n’est pas totalement dénué de cervelle. Cela tombe bien même si je me fiche pas mal de la santé de sa caboche. En l’occurrence, ce dont j’ai besoin ce sont de ses bras.
▬ Rebonjour. Suis moi. Il faut qu’on trouve le convoi qui s’est fait attaquer.

C’est clair, c’est net, c’est sans bavure. Je ne prends pas la peine de lui expliquer les raisons de ma venue. Je n’ai toujours pas envie de lui parler de mon rang. Je trouve marrant le fait qu’il me pense simple villageois.
▬ L’amiral a dit qu’ils sont quelque part par là. La forêt est vaste alors … Hum.
Je devrais l’utiliser … Cette technique. Si je n’utilise pas mes dons de senseur, nous en avons pour des heures voire des jours entiers de recherche. Ceci-étant, je ferme les yeux un instant, me concentre puis les rouvre. Ça y est. Je les ai trouvés. Je ne peux cependant pas expliquer au gros lourdeau mes méthodes, sans quoi il comprendra rapidement que je suis un ninja.
▬ Tu sais. Je suis plutôt doué à cache-cache. Sans rire, je suis le meilleur de ma classe. Vraiment, je suis trop fort. Et je suis fort dans plein de jeu de pistes comme ça. Tout ça grâce à mon super instant et à ma chance. Du coup, je t’invite à me suivre. Traîne donc ce gros truc et nous y sommes dans …
Réfléchissons. Ils sont d’après mes calculs à quelques bornes de là. De fait si nous convertissons cette distance en temps, nous sommes à
▬ Disons vingt minutes. L’Amiral sera super content de voir que nous avons réussis à régler ce problème à nous deux. Il me croit incompétent, tout ça parce que j’ai quatorze ans. Vraiment … Ce vieux schnoque … Une enflure de première.
Cela me fait bizarre de parler de moi à la troisième personne et de m’insulter de la sorte.

▬ A l’aide ! A l’aide au secours !
▬ Ah bah tu vois. Ils sont là. On les entend. ON ARRIVE BIENTOT VOUS EN FAITES PAS !
Dire qu’on arrive pour eux est un mensonge. En soi, on vient juste prendre le bois et paf, on se tire. S’il reste suffisamment de place dans la remorque de l’Akimichi, peut-être songerons-nous à les embarquer avec nous mais rien n’est sûr de ce côté là. A titre personnel, je n'ai pas que ça à faire de raccompagner tout ce beau monde à l'hôpital. Sans rire, j'ai un chantier et des ouvriers à gérer moi ! Je suis un enfant occupé !

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 2:22
Pourquoi c'était ce gosse qui m'attendait et non l'amiral, ça j'en savais rien, mais une chose était sûre, c'est que ça m'énervait de voir que les autorités passaient leur temps à ne rien foutre, et envoyaient carrément un pauvre gamin au boulot plutôt que de manger des glaces et boire des bières, franchement c'était pas ce que j'appelais de l'éducation moi. Ceci dit ce petit con, ça ne me dérangeait pas tellement de le voir trimer, il méritait bien ça vu son insolence envers les anciens.

« Il est où l'amiral ? Je devais le rejoindre c'est quoi cette histoire ? Il n'est pas là ? Quel trou du cul celui-là m'envoyer faire le sale boulot et rester chez lui bien au chaud à s'astiquer le manche j'te jure... »


Il commençait ensuite à me sortir une histoire de cache-cache, de jeu de pistes ou je ne sais trop quoi. Nan mais wow garçon, on est dans la vraie vie là hein et si des gens se sont fait attaquer on parle de vie en danger alors pas la peine d'attendre tes soi-disant prémonitions. Enfin bref, de toute façon je n'avais aucune piste, alors il fallait bien que j'attende une direction à suivre avec ma remorque que je tirais. Heureusement, il n'en eût pas pour long avant de m'indiquer le chemin. Je frappais alors sur son épaule de ma grosse main, enfin à vrai dire elle prenait bien même la moitié de son dos mais bon...

« Allez gamin on va régler cette affaire, si y'a des méchants tu t'caches derrières tonton Shibö ça va l'faire. »


Tous deux prirent la direction du convoi, le gosse déblatéré sur le dos de l'amiral, pour le coup j'étais plutôt d'accord avec lui dans la mesure où la hiérarchie, moi, j'aime pas ça. M'enfin, qu'il se fasse pas de films non plus, on allait pas devenir potes hein c'gamin et moi, alors ses histoires je m'en contre balance, mais bon, pour éviter de le vexer, je le laissais parler. Grâce à dieu il fut coupé par des cris, des gens qui appeler à l'aide. Nous étions dans la bonne direction, il avait vu juste le bougre, impressionnant ces talents de voyant.

« Pas mal tes talents de voyances gamin. »


Puis on se mit à accélérer la cadence, tractant toujours cette grosse remarque par le biais d'une corde qui j'avais passé par dessus mon épaule, elle allait me laisser une sacrée trace de brûlure celle-là, d'autant que dans la forêt, les chemins n'étaient pas à mon avantage, mais bon, j'allais pas me plaindre non plus. Et merde.. Quand j'y pense... J'ai oublié mon fut, bordel j'me tapais une de ces soifs.

« Eh gamin, j'ai soif, t'as pas un truc pour moi là ? J'ai le gosier complètement asséché ! »


Dernière édition par Akimichi Shibö le Sam 30 Déc 2017 - 2:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 2:43
Je confirme. Quel sacré trou de cul cet amiral ! Vraiment ! Je ne sais pas qui est le glandu qui lui a refourgué ce titre mais ce n’est vraiment pas mérité ! C’est une honte ! Je suis outré ! Je vais de ce pas aller me plaindre au Mizukage. Depuis quand un haut-gradé a le droit de s’astiquer le manche ?
▬ C’est quoi s’astiquer le manche ?
C’est la première fois que j’entends cette expression. J’imagine toutefois qu’elle n’a rien de positif tant notre ami obèse est vulgaire par moment. M’attendant au pire de la part de l’Akimichi, je me ravise et reprends :
▬ Oublie. Je veux pas savoir.
À tous les coups, j’aurais regretté d’apprendre ce que cette expression signifie.

Nous avançons dans la bonne direction grâce à mes dons de senseur. Dons de senseur que le roux prend pour de la voyance. J’esquisse un sourire et m’abstiens de toute réponse sous peine de me moquer de lui et éventuellement griller ma couverture.

▬ Tu veux boire ? Oh j’ai ce qu’il te faut. Attends.
Je sors de mon sac à dos une bouteille d’eau de la meilleure qualité.
▬ C’est de l’eau de source sortie tout droit des montagnes du grand continent. La meilleure de toute et …
J’ai pas l’impression que ma boisson plaise à l’Akimichi. Il aurait certainement préféré quelque chose de plus … Disons de plus alcoolisé. Malheureusement je n’ai rien de ce genre en stock. Il aurait dû s’y attendre, je n’ai que quatorze ans. Quoiqu’il en soit, nous continuons notre bonhomme de chemin jusqu’à arriver près du convoi et des personnes blessées. Les chevaux censés transporter la marchandise sont morts, de même que six personnes. Parmi elles, des gardes, des bandits et un marchand.
▬ Eh bah. C’est un métier dangereux dis donc que de transporter du bois. J’aurais pas cru.
Un homme au sol nous demande de l’aider à se relever. Je consens à réaliser un effort mais ne promets rien à ce sombre individu. Je ne fais pas dans la charité. Je prends d’abord le bois et on voit après s’il y a de la place.

Me tournant vers l’Akimichi, je prends quelques planches et les mets dans la remorque :
▬ Je vais t’aider.
Après avoir posé quatre bouts de bois, un bruit se fait entendre. Il semblerait que les bandits ne soient pas tous morts. Certains sont prêts à en découdre ou ont dû être alertés par nos cris. Je n’ai pas envie de me battre, pas maintenant. Je pense que je vais laisser l’Akimichi se débrouiller. Ça a sonne mieux à mes oreilles … Laisser le gros faire le sale boulot. Ça rime en plus.

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 2:56
Il savait pas ce que c'était s'astiquer le manche ? Mais merde il sortait d'où ce gosse ? En général à son âge on passait son temps à ça non ? D'autant plus étant civil, y'a des shinobis pour faire le boulot ? Enfin bref passons, il découvrirait bien tout ça un jour. Il me proposa de quoi boire, sympa quand même le môme, sauf que soucis, c'est de l'eau, la meilleure de toute soi-disant.

« De l'eau ? Tu veux que je rouille ou quoi ? C'est limite bon à laver les façades des maisons cette merde. Laisse tomber j'attendrais mais on accélère, viens. »


Au maximum de ma cadence, nous arrivons rapidement au convoi, ou plutôt ce qu'il en restait. Les chevaux étaient morts, les hommes aussi, et certains bandits. Y'avait un survivant qui implorait pour qu'on l'aide, mais le gosse semblait plutôt préoccupé par le bois qu'on devait ramener pour le Port. J'allais quand même pas le laisser comme ça si ? Bon, je mettais d'abord le bois dans la remorque, et ensuite je m'occuperais du blessé, fin je le chargerai à l'arrière quoi. A ma grande surprise le gamin se proposa de m'aider, c'était plutôt gentil de sa part, même si ce n'était pas un foudre de guerre, il posa ses quatre planches pendant que j'en déplaçais une bonne quinzaine, ma foi, j'allais pas me plaindre non plus.

« Y'a pas grand chose ça va aller vite. »


Soudain, un bruit se fit entendre, sans doute les survivants du camps des bandits qui voulaient venir terminer le boulot, manque de bol pour eux, ils risquaient de s'y casser une dent, sur mon gros ventre. J'attrapais le gamin par le froc pour l'envoyer dans la remorque, en lui disant de se planquer et je me dirigeais dans la direction des bruits qui nous étaient parvenu. Debout, droit comme un i, un gros i, j'attendais qu'ils viennent me faire face, et lorsqu'ils pointèrent le bout de leur nez, j’esquissais un très large sourire,en leur faisant signe d'approcher avec ma grosse main. Bizarrement, ils prirent la fuite, très vite. Ils ne s'attendaient sans doute pas à tomber sur une telle montagne sûrement. C'était plus simple de s'attaquer à des civils qu'à des Akimichi, c'est clair.

« Bande de lopettes... »


Dernière édition par Akimichi Shibö le Sam 30 Déc 2017 - 3:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 3:12
Malgré sa très bonne qualité, mon eau ne satisfait pas aux exigences de l’alcoolique. J’aurais dû m’en douter. Cet homme veut de la binouze, rien d’autre. Je peux lui proposer un jus de pamplemousse mais là encore j’imagine que « c’est tout juste bon à laver les façades. »
▬ OK …

***

Le combat va faire rage. Ce n’est qu’une question de temps avant que les hommes sortent de leur cachette et ne nous attaque ; Je reste planté là, bien que non désireux de combattre. Le grand gaillard prend cependant rapidement les choses en main, me porte et me fout dans la remorque sans même me demander mon avis. Une fois cette manœuvre réalisée, l’alcoolique me somme de ne pas bouger et de sagement rester là. J’esquisse un sourire et acquiesce à sa demande. Je veux bien me planquer si c’est ce qu’il souhaite ! Évidemment je vais rester attentif et garder un œil sur le roux. Qui sait, il se peut qu’il ait besoin d’aide. Les bandits sortent de leur tanière mais ne font pas le poids face à l’Akimichi – au sens propre comme au figuré. Le grand roux cogne tout ce beau monde et les renvoie là où ils étaient. Après leur avoir infligé une sévère correction, notre ami un peu trop porté sur la binouze se gargarise et balance un très sympathique : « Bande de lopettes. » Cette réflexion me fait lâcher un rire niais. Mon dieu … Ses manières me tuent. Il n’a donc vraiment aucune gène ? Je l’observe déplacer les planches par pâquet de quinze et se gratter allègrement le derrière lorsque ce dernier le démange et obtiens la réponse à ma question : Non. Rien ne le dérange. Ni boire au boulot, ni insulter ses supérieurs (comme l’amiral), ni roter, cracher et même se gratter le fion devant un enfant. Ahlala. Vraiment un sacré spécimen ce Shibo.

Je sors de la remorque et aide le vieil homme. Je ne suis pas d’un grand soutien mais mes petites mains permettent toutefois de soulager le soûlard de quelques poids. Si je devais estimer mon « utilité » je dirais qu’en tout et pour tout, j’ai fait gagner à l’Akimichi six à sept minutes. C’est non négligeable. Shibo pourra mettre à profit ces six à sept minutes pour … Qu’en sais-je … A tout hasard … Se toucher la nouille.
▬ C’est bon ? On a tout ? Toutes les planches sont là ? On peut y aller !
▬ Hey ! Et nous, vous nous oubliez ?!
Ah oui … C’est vrai. Il y a des blessés à aider. Merde alors. Je me tourne vers la remorque. Celle-ci est quasi pleine mais j’imagine qu’on peut tout de même mettre un ou deux clampin dedans.

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 3:26
Une branlée, voilà ce que je leur avais mis. Clairement. Il était clairement bien trop maigre pour moi. Je repris mon activité, à savoir charger cette remorque, terminant plutôt vite cette tâche. J'entourais la corde qui allait me permettre de tirer la remorque autour de ma grosse main, le tout par dessus mon épaule, et je commençais à reprendre la direction du Port. Attends ? C'est qui qui gueule encore derrière ? Merde les blessés je les avais oubliés. Ni une ni deux, je les chargeais avec le bois dans la remorque, on était plus à soixante kilos prêt, en revanche j'allais cramer vraiment beaucoup de calories.

« Bordel ce que j'ai soif. »


Il faisait chaud, ou plutôt humide. Bah ouais, c'était normal au pays de la pluie, surtout dans une forêt à proximité d'un Port, sale temps pour les gros comme on disait. Enfin, après de longues minutes, on commençait à apercevoir notre arrivée. Le gamin avait bien essayé de me glisser deux trois mots sur le trajet, mais j'étais bien concentré à autre chose là, tracter ces centaines de kilos, c'était pas si évident que cela, même pour moi, mon chakra m'avait clairement bien servis, et surtout, j'avais bien vidé ma réserve.

Une fois arrivée, je lâchais la remorque en plein milieu de passage pour aller retrouver mon meilleur ami, mon fut de bière. Bon sang ce qu'il m'avait manqué, j'avais besoin de boire, et vite, sinon je risquais de mourir, de soif justement ! J'empoignais le baril, mis ma bouche sur le goulot, et glou, et glou, et glou, et glou. AAAAAAH. Bordel ça faisait un bien fou.

« Bon, on y retourne, je les fous où ces planches là ? Quelqu'un sait ? Personne n'a vu ce trou du cul d'amiral encore ou quoi ? »


Bah quoi c'est vrai, qui allait donner les instructions s'il ne pointait pas le bout de son nez ? J'allais pas les laisser là quand même ces planches ? Non pas que ça me dérangeais non, ils pouvaient très bien se débrouiller, mais bon, il ne me restait plus que ça à faire. Par contre, tous me regardaient avec une vraie tête d'abrutis, comme ci j'avais dis une connerie, ou comme ci j'avais une tâche ou quelque chose comme ça. J'suis pas un animal, qu'est-ce qu'ils me voulaient encore eux ?

« Quoi j'ai une crotte de nez c'est ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 3:51
Je songeais à ne pas emmener ces deux-là afin de ménager le gros Akimichi mais ce dernier ne réfléchit pas une seule seconde et installe les blessés sur la remorque comme si de rien était.
▬ Soit. C’est toi qui pousses après tout. Tu fais bien comme tu le sens.
Si ça n’avait tenu qu’à moi, on les aurait laissés, à poireauter, attendre qu’un de leur ressortissant les aide. C’est vrai après tout, nous ne sommes pas responsable de toute la misère du monde. Aux dernières nouvelles quand un Kirijin se perd au Pays du Feu, c’est à la brume d’envoyer un ninja pour le sauver, pas au Pays du Feu. La réciproque est donc valable à mon humble avis.

L’Akimichi ne voit pas les choses sous cet angle et aide de bon coeur les blessés. Il les transporte jusqu’en ville où nous les confions à deux gardes. Ceux-là se chargent d’emmener ces gens à l’hôpital des Kaguya. Shibo de son côté part s’enfiler quelques litres de binouze et, ensemble, nous repartons au port. Les travaux ne sont pas finis. Les planches ont bel et bien été transportées mais il faut maintenant les confier au contremaître Shimada. N’étant pas au courant de ce détail, l’Akimichi souhaite voir l’amiral et l’insulte à nouveau. Sa démarche choque les ouvriers ici présents. Ceux-ci savent bien évidemment qui je suis et se demandent alors quel genre d’idiot est ce rouquin.
▬ Une crotte de nez ? Non. Pas du tout. Je pense cependant qu’insulter l’amiral en ces lieux est une mauvaise idée. Qui sait, il est peut-être plus proche que ce qu’on ne le croit. C’est pour ça qu’ils tirent ces têtes. En plus l’amiral est réputé pour être quelqu’un de … Disons … Assez sévère par moment. Sans rire, il pique des crise parfois, tu n’as jamais vu ça, un vrai gosse.

Je passe ma main près de mes cheveux, tourne la tête vers les ouvriers de sorte à leur adresser un message tacite et plonge mes yeux azurés dans ceux de l’Akimichi :
▬ En tout cas si l’amiral était là, il te dirait sûrement de tracter cette remorque jusqu’à l’atelier du contremaître Shimada. Il est celui qui a le plus besoin de ce bois aux dernières nouvelles. Bien sûr je ne suis pas certain de ce que j’avance. Qu’en disent les autres ? Hey, vous autres ? Vous êtes d’accords avec moi, n’est-ce pas ? C’est bien à Shimada qu’il faut livrer ça ?
Les hommes et femmes ici présents acquiescent d’un signe de tête et se remettent aussitôt à l’ouvrage.
▬ Il faut donc croire que je dis juste ! Youhou.
Évidemment que je dis juste. Je suis responsable de ce chantier. Si même moi je ne sais pas où livrer la marchandise, qui le saura ?

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 14:57
Ah d'accord ils se chiaient tous dessus parce que visiblement l'amiral était quelqu'un de pas commode, je comprenais mieux maintenant les mines déconfites qu'ils avaient quand j'ai eu le malheur de l'appeler trou du cul. Et bah justement, j'en avais rien à carrer. Il n'allait certainement pas m'en faire un deuxième, de trou d'balle.

« Tracter ça jusque chez le contrequi ? Shimada ? C'est où ? »


Il m'indiquait la direction, c'était pas bien loin, on voyait l'espèce de cahute au loin, y'avait vraiment son atelier là-dedans ? C'est lui qui fabriquait les pièces ? Impressionnant, il avait du talent en tout cas l'gars. Je me dirigeais en empoignant une nouvelle fois ma corde, en prenant bien soin de conserver mon tonneau sous l'autre bras, et en buvait par intermittence au goulot de celui-ci. D'ailleurs, il n'allait pas tarder à être vidé, j'avais pas chômé aujourd'hui, j'allais devoir le faire remplir chez mon fournisseur, il a pas intérêt à être tombé en rade ce con.

« Je mets ça devant ? Il est où le contretruc ? »


Le gamin m'avait suivi, forcément, une vraie sangsue, mais y'avait personne dans l'atelier. Peut-être qu'il était partit boire un coup pour la pause ? C'était sûrement ça, fallait qu'il me le dise, je lui aurais bien servis une choppe ou deux depuis mon tonneau, j'suis pas un radin non plus. Je posais la remorque devant l'espèce d'atelier, et commençait à décharger les planches au sol, une à une. Vidant la moitié de la remorque, je me rendis compte qu'il y avait encore un blessé entasse sous les planches, mais qu'est-ce qu'il foutait là lui ? C'était normal ça ?

« Eh gamin ! Regarde y'a un des blessés qui était coincé entre les planches ce con. On en fait quoi ? Ils sont déjà partis les autres pour l'hosto non ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Sam 30 Déc 2017 - 23:05
Ce guignol ne sait même pas où travaille Shimada. Pire encore, il ne semble pas savoir ce qu’est un contremaître. Je me demande bien qui a pu l’engager … Certes il a des gros bras mais la personne chargée du recrutement aurait au moins pu faire l’effort de briefer l’Akimichi. Le roux ne connaît même pas les personnalités et l’organisation du port. À l’écoute de son propos, je plaque ma main droite sur mon visage et le guide.

Ensemble nous allons à l’atelier de maître Shimada, l’artisan chargé de créer les pièces en bois pour les différents navires et bâtiments du port. Une fois sur place, nous constatons que l’intéressé n’est pas là. J’imagine qu’il prend sa pause clope. Compte-tenu de son nombre d’heures travaillées par jour, je ne compte pas lui chercher des poux pour une pause prise en dehors des heures autorisées. Shimada est un des seul homme ici que je peux ne pas surveiller et à qui je peux faire confiance. Jusqu’à maintenant il ne m’a jamais déçu et je peux à ce titre lui laisser quelques libertés.

Nous déchargeons les planches et voyons que sous le tas de bois se trouve un homme, un rescapé de l’attaque. Abasourdi, j’ouvre la bouche et esquisse une vilaine grimace. Que faire de ce gars-là ? Alors là … Bonne question.

Perplexe, j’hausse les épaules lâche une magnifique onomatopée d’incompréhension et réponds :
▬ Alors là … Sincèrement. J’en sais rien. Oui, ils sont partis. Ce gars là est encore en vie ? Non parce que dans le pire des cas, ni vu ni connu, on le jette à l’eau hein …
Il bouge le bras. Oh merde. Il est bel et bien vivant. Nous avons donc le devoir moral de nous occuper de lui. Hey mais attendez. Depuis quand se soucie-t-on de la morale à Kiri ? Ahah.
▬ Bon, jette le. J’enverrai une lettre à la société du pays du Feu. Je leur dirai que c’est malheureux, bla bla mais que hein, voilà ! Les accidents ça arrive tous les jours.
Désireux de vivre, le marchand se débat et bouge le bras avec insistance. Il ne veut vraiment pas crever … C’est dérangeant. Bon bah puisqu’il insiste, on va l’aider. D’autant qu’au fond de moi, je ne comptais pas réellement le jeter à l’eau ! Nous ne sommes pas des gens biens à Kiri mais il y a une limite à tout !
▬ Non je plaisante. Porte-le. On va à l’hôpital. Et laisse les planches ici. Il s’en servira quand il reviendra.
Sur ces mots plein de bon sens, nous partons en direction de l’hosto dirigé par les Kaguya. Notre réputation est surfaite à Kiri. Voyez comme nous sommes généreux. Nous soignons à nos frais des Hijin.

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Lun 1 Jan 2018 - 14:47
Le môme semblait au moins aussi étonné que moi, voir plus. A quelques minutes prêt, ce type aurait pu se trouver avec les médecins du village, sans doute sortis du pétrin, mais là, vu son état, c'était à peu près sûr qu'il était mort, auquel cas, il servirait de bouffe pour les requins. Pour le coup j'étais assez d'accord avec le gamin, j'commençais à en avoir marre de courir partout à cause des imprévus.

« Sûrement qu'il est mort hein, maigre comme il est ce serait improbable qu'il ait survécu au poids de ces planches. »


Bah ouais franchement quoi, il devait faire soixante kilos, peut-être dix de plus à tout casser ? La moindre planche en pesait au moins quinze ou vingt, et le vieux en avait au moins dix sur la gueule. Il était étouffer, c'était clair. Je le crus en tout cas au moins jusqu'à ce qu'il bouge un bras, comme quoi, quand ce n'est pas ton jour, tu risques rien, bah en l’occurrence, le seigneur de ce monde avait décidé de lui donner un sursis. Sacré seigneur. Faudrait que j'lui cause à l'occasion à celui-là...

« Ok. Attends je lui fais les poches avant, question de principe. Pour avertir la famille, tout ça tout ça hein, pas pour l'argent non non. »


Et quand il m'annonça qu'il était entrain de plaisanter, je ne pu m'empêcher de laisser s'échapper de ma bouche un:

« Ah merde... »


Enfin, le blé de toute façon, le pognon je veux dire, j'en ai pas besoin du tout, alors lui faire les poches ne m'auraient pas vraiment servis à grand chose. Bref, je l'attrapais, le foutais sur mon épaule, le pauvre poussait quelques gémissements de douleurs qui m'arrachèrent un sourire, et on pris le chemin de l’hôpital. Celui tenu par la famille Kaguya, assez réputé, mais les soins étaient assez chers aussi. Le village allait payer tout ça pour un type qu'on ne connaissait pas ? C'était étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Lun 1 Jan 2018 - 17:38
Bonne idée. Il faut toujours faire les poches d’autrui. Qui sait ce qu’on peut trouver. Vous serez surpris d’apprendre tout ce qui peut être obtenu de cette façon. À noter que les trois quarts de mes possessions importantes ont été acquises en faisant les poches de camarades ou d’adversaires décédés ou KO. Je trouve donc tout à fait légitime de vouloir fouiller cet inconnu. Nous trouverons peut-être une pièce d’identité nous permettant de l’associer à un clan célèbre, auquel cas nous pourrons leur envoyer la dépouille et bidonner quelques détails essentiels. Je me dois déjà, assis à rédiger une lettre au chef de clan Metaru : « Votre noble guerrier a combattu de toutes ses forces pour nous sauver et a vécu à l’image de sa famille : fort, fier et fiable. » Cette pensée en induit une nouvelle, moins joyeuse mais tout aussi comique :
▬ C’est quand même moche de clamser comme ça …

Je vous jure. Certains passent l’arme à gauche à la suite d’un combat épique, d’autres se sacrifient pour l’honneur, le sens de la famille et tout un tas d’autres valeurs connotées positivement par la société. Ce mec là est mort en livrant des planches, écrasé par ces dernières … Quel triste sort. On marquera sur sa tombe : « Nobunaga, parti trop tôt, écrasé par le produit qu’il livrait. Repose en paix. » Le summum du burlesque serait que son cercueil soit fait du même bois que celui qui l’a écrasé … Rien que d’y penser, je pouffe de rire.

Mais ce fier Nobunaga n’est pas prêt à nous quitter. Il lève le bras et, dans un sursaut d’orgueil, nous fait part de sa volonté à vivre. Comment ignorer pareille manœuvre héroïque ? Parole de Shinichi, nous te sauverons Nobunaga.

Nous partons pour l’hôpital Kaguya. Shibo porte l’individu sur son dos et nous nous présentons bientôt à l’accueil.
▬ Nous avons un blessé.
L’infirmière observe celui que nous surnommons – très certainement à tort – Nobunaga et demande :
▬ Comment s’est-il fait ça ?
▬ Il s’est pris cinquante planches sur la tête et s’est fait tracter. Peu avant, il s’est fait attaquer par des gens.
Malgré la stupidité de mon propos, l’infirmière n’esquisse pas le moindre sourire. Il faut dire qu’elle est habituée. Les cas curieux à Kiri sont légion. Entre l’autre gogolito qui s’est coupé un bras à l’entraînement, le borgne qui a perdu son œil en mangeant un steak à la fourchette et le voisin d’à côté qui a un cancer du sourcil à la suite d’une technique katon mal maîtrisée …

▬ Monsieur, comment vous appelez-vous ? Et sur une échelle de un à dix, à combien estimez-vous votre douleur ?
▬ glgl … blbl …
▬ Je crois que ça veut dire dix. Pour le nom, moi j’ai décidé qu’il s’appelait Nobunaga.


_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Lun 1 Jan 2018 - 18:29
Je le voyais pouffer de rire, en disant que s'il le vieux y restait, ce serait tout de même une belle mort de merde. Il avait pas tort, mais bon, il avait au moins déjà eu le cul entre quatre planches, un avant-goût quoi du coup. Et s'il y restait, c'était peut-être que finalement il y avait pris goût, ou je ne sais quoi.

« Putin j'espère que je crèverai un fut à la main... »


Arrivé à l'hôpital, il fut rapidement pris en charge par une infirmière, qui pose comme à leur habitude, tout un tas de questions à la noix. Comment il s'est fait ça ? Et sur une échelle de un à dix blablabla. Bordel mais on s'en moque nan de sa douleur, on le soigne et puis basta ? Ils savent pas faire ça les ninja médecins de nos jours ? A moins qu'ils préfèrent facturer des soins banaux aux prix de soins shinobis ? Quelle bande d'escroc, ça me donnait envie de vomir. Bref, le nabot avait pris soin de nommé l'homme à moitié claqué Nobunaga. C'était pas mal, même si sans doute très loin de son vrai nom, ça me plaisait, alors j’acquiesçais, moi aussi.

« Nobunaga c'est pas mal. Ça me fait penser à un bon vieux pinard. T'imagines ? "Eh Graggy, sers-moi donc un bon vieux verre de Nobunaga, le fameux seize ans d'âge." Ouais ça en jette, il s’appellera comme ça maintenant. »


En plus le type était suffisament vieux, une vraie tête de pinard quand on y pense. Enfin bon, on allait pas crever ici, y'avait du chemin à faire, et je comptais pas passer la nuit ici ni même sur le chantier du Port, alors il fallait qu'on avance.

« Bon, on s'arrache maintenant ? Plus de raison de rester là nan ? Alors à plus Nobunaga. »


On reprit la route, direction le Port, je regardais de haut le gosse, ne comprenant toujours pas ce qu'il foutait là. Il n'avait donc pas de parents ? Pas d'amis ? Quand j'avais son âge je passais pas mon temps à jouer les chefs de chantiers moi, enfin tout ça me paraissait plutôt étrange.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383
Yuki Shinichi
Yuki Shinichi

Traitre ! [Shibo] Empty
Mar 2 Jan 2018 - 2:49
L’Akimichi aime le nom que j’ai donné à cet inconnu. Héhé. Pour une fois que nous nous accordons sur un point ! Je suis toutefois surpris de l’entendre parler de pinard, de verre et d’âge …
▬ C’est qui Graggy ? Et c’est quoi un pinard ? Je connais les épinards mais j’espère que tu parles pas de ça. C’est dégueu de base alors avec seize ans d’âge … Je te jure, ça doit vraiment pas être bon. En plus s’il a seize d’âge … Ça veut quand même dire qu’il est plus vieux que moi. Burk.
Les épinards … C’est vert, c’est gluant, c’est laid, on dirait du vomi de bébé. Et croyez-moi je m’y connais en vomi. Pour cause, j’ai dégobillé mes petits déj à de nombreuses reprises et fut un temps où j’étais obèse. Pas autant que l’Akimichi, certes, mais j’avoue tout de même de sales habitudes alimentaires ! Il m’arrivait parfois de bouffer jusqu’à m’en faire vomir et ça … Bah c’était pas cool. Parce que mon vomi, il ressemblait comme deux gouttes d’eaux aux épinards que me faisait bouffer ma vieille. Et ça non plus c’était pas cool ! Ma mère me disait tout le temps d’en manger, soi disant que j’allais devenir plus grand et plus fort avec ces trucs-là … Ce fut assurément un mythe. Une histoire de Kumojin qu’on raconte pour faire genre et forcer les petits enfants à déguster d’horribles choses. Fort heureusement cette époque est révolue. Malgré mon jeune âge, je suis désormais indépendant financièrement et peux donc faire comme bon me semble. Je ne suis plus contrains d’écouter ces histoires de bonnes femmes ! L’Akimichi est grand en plus d’être une véritable force de la nature et je suis certain que, pour en arriver là, il n’a jamais pris ni soupe ni épinards.

Effarée par la stupidité de nos propos, l’infirmière plaque sa main contre son visage puis prend le dénommée Nobunaga. Ceci-fait, elle nous affirme que les médecins prendront bien soin de lui et nous invite gentiment à quitter les lieux. L’Akimichi semble lui aussi désireux de quitter cet endroit. Il adresse ses adieux à ce bon vieux Nobunaga et me propose de partir.

▬ Ouais ouais, on y va.
Et sur ces mots, le gros porc et moi-même quittons les lieux. Direction le port Naragasa. Il nous reste bien des choses à faire. L’homme doit porter des planches, les déplacer d’un point A à un point B et moi je dois … Eh bien je dois superviser tout ce beau monde et m’assurer que ces clampins travaillent ! En outre, il me faut tester les différents navires. La journée s'annonce longue et nous allons tout deux la passer chacun dans notre coin. En effet je ne compte pas rester plus longtemps sur le dos de cet Akimichi.

_________________
Traitre ! [Shibo] 2iz0
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Shibö
Akimichi Shibö

Traitre ! [Shibo] Empty
Mar 2 Jan 2018 - 3:14
Il connaissait pas Graggy ? Pourtant il était assez réputé dans le village il me semble. M'enfin plus grand chose ne m'étonnait de sa part en fait, il était complètement passé à côté de sa vie lui, j'allais m'occuper de tout ça un de ces quatre, pour sûr.

« Graggy c'est mon fournisseur de picole, un vrai alcoolique ce type, mais je l'aime bien il est sympa, pis je paye pas trop cher avec lui. Il connait tout sur tout, la bible du pinard en somme, j'peux te dire qu'on en passe des soirées à rigoler. »


Pourquoi il me parlait d'épinards ? C'est vrai que c'est dégueulasse ce truc. Mes parents ont bien tentés de me faire manger cette merde quand j'avais deux trois ans, mais j'suis pas sûr d'avoir déjà mis ça dans ma bouche. Ils voulaient en profiter les bougres, sous prétexte que je n'étais encore qu'un avorton de trente kilos. C'EST FACILE HEIN DE S'EN PRENDRE AUX GAMINS ! Reposez en paix chers parents, j'vous aime quand même.

« Enfin tu comprendras ça... Le pinard mon p'tiot, c'est la vie. Paraît que c'est le sang du créateur de ce monde, une vieille légende à la con qui raconte ça. Pour moi c'est surtout du raisin qu'on a laissé pourrir m'enfin. Quand tu bois ça, tu d'viens un homme, un vrai, pis surtout toi, t’entreras dans un état second. Moi bon j'ai l'habitude maintenant pis t'as vu la bête ? Avant de la torcher tu peux y aller. »


J'allais pas m'étaler sur la bouffer verdâtre dont il m'avait parler, même aux animaux je donnerais pas ça, alors tournons la page. On allait bientôt arriver au Port, il me restait deux trois trucs à déplacer d'un endroit à un autre, lui je suppose qu'il n'allait encore rien branler et se contenter de crier, mais bon, une chose était sûre, pour l'heure, il me fallait quelques gorgées, alors je me stoppais au milieu du chemin, porta le goulot de mon tonneau à la bouche, pour boire un peu.

« T'es sûr t'en veux pas p'tiot ? Ça peut pas te faire de mal hein... C'est pas comme ci j'te proposais des sodas, ça c'est de la merde en canette. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u383

Traitre ! [Shibo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: