Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Foudre policière ? | Masamori

Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Foudre policière ? | Masamori Empty
Mer 14 Mar 2018 - 23:26

FOUDRE POLICIÈRE ? x MASAMORI



"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."

Toujours en formation, Girreberru & Rem n’étaient pas présents. Ina non plus, visiblement. Tenant une réflexion sur divers fonctions futures pour cette adresse, il se devait d’effectuer un sans faute. Le village avait besoin d’être purgé et il en serait le karcher, la racaille allait connaître funeste punition. Feuilletant des dossiers ici et là, il mit la main sur la celui de la personne qu’il devait rencontrer aujourd’hui. Ah, cela allait le changer un peu. Entre les problèmes de corruption autour du Kage, les chimères créées clandestinement dans les égouts et les diverses mafias s’adonnant au trafic en tous genres, il allait voir un peu d’innocence dans ce monde de brutes. Quoi que. Ne dit-on pas que l’on ne devrait pas juger un livre à sa couverture ?

La chose la plus singulière chez ce personnage était ses facultés peu communes, même pour l’enquêteur. En effet, pouvoir devenir foudre soi-même, voilà qui n’était pas à la portée du premier gus. Et ce, même dans le Yamagenzo (dans lequel il était entré prématurément, rappelons le hein) qui rassemblait un bon nombre de shinobis formant l’élite de la Roche. Enfant prometteur, tout juste diplômé de l’académie et originaire de Kumogakure, il a passé plusieurs tests avec succès et a montré une volonté sans pareille dans sa promotion. Son désir de faire partie prenante des forces de l’ordre était très fort, peut-être avait-il vécu un événement potentiellement troublant pour qu’il en arrive là ? Ou probablement était-il encore dans le jeu du policier et du voleur, amusement qui se faisait des plus rares ces temps-ci à l’Académie Hashira, à son grand dam.

Quoi qu’il en fut, il était à présent détendu. Chose obligatoire avant chaque entrevue, vous en conviendrez.

Tu peux y aller, continues ton bon travail surtout. en effectuant un patpat.

Merci, Shihainin-dono, je tâcherais de me montrer à la hauteur de vos attentes. en essuyant un liquide douteux au bout de ses lèvres.


La bougresse sortait de dessous le bureau puis partit promptement, repartant à son occupation première. Il avait remis correctement son kimono puis quand la femme ouvrait la porte, c’était un jeune garçon à la chevelure immaculée qui se tenait devant elle. Elle le salua simplement et prit congé. Le pupilles pâles se leva alors de son siège noblement, le sourire aux lèvres.

Masuda Masumori, la Foudre au sein de la Roche je présume ? Entres donc entres donc. en se dirigeant vers un des nombreux luxueux chariots, l'air un peu léger.

Son bureau, au premier étage, prenait la moitié de ce dernier. L’intérieur était semblable à un véritable palace, de nombreux matériaux somptueux prenant place, mariant divinement couleurs et meubles présents. Un immense espace était consacré à une table de taille considérable. Créée et finie par un artisan renommée, elle était unique au monde. Autour d’elle, une vingtaine de sièges, invitant à la paresse de par leur fort attrait au confort, étaient disposés. De nombreuses réunions avaient lieu ici, pour sûr.

À boire, à manger ? Tu peux t’asseoir, y’a aucun soucis tu sais. en se servant un thé du clan Sado.

Sur les chariots étaient disposés de nombreux breuvages ainsi que des mets questionnant la fortune du maître des lieux. D’ailleurs parmi les boissons, le PesIwa Cola toujours en développement par le Shihainin, prenait place. Les mets voyaient près d’eux, des indications portant conseils sur la façon de les déguster et quoi boire avec afin de s’en délecter au mieux. Oui. C’était une personne très raffinée et soucieuse du détail, malgré ses obscurs secrets. Ces derniers l’avaient d’ailleurs poussé à créer ses arcanes interdites, qui commençaient à se voir convoitées dans le Yuukan, la misère sexuelle étant un des plus grands maux de ce monde hélas.

Ah! petite question! en levant l'index avec un sourire curieux.

Tu étais dans quelle classe à l’Académie l’ami ? avant de siroter son thé.


Certes, il avait atteint les sommets là-bas, pulverisant nombre de records (pas tous ceci dit). Peut-être qu’un nouveau génie se profilait devant lui, avec une volonté de changer le monde lui aussi.


_________________


Dernière édition par Hyûga Takumi le Dim 1 Avr 2018 - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Masuda Masamori
Masuda Masamori

Foudre policière ? | Masamori Empty
Jeu 15 Mar 2018 - 21:39
Ça faisait quelques temps que Masamori souhaitait obtenir un entretien avec le Shihainin et aujourd’hui, il en avait enfin un. Il s’était donc levé tôt pour l’occasion afin d’être prêt à temps. Enfin il s’était levé 20 minutes avant l’heure de l’entretien mais cela lui laissait amplement le temps de se préparer. Il était même arrivé 15 minutes en avance. On le fit donc patienter le temps que celui pour qui il était venu finissent ce qu’il était en train de faire. Un autre rendez-vous comme le sien peut-être ?

L’impatience de pouvoir peut-être enfin rentrer dans la police était mêlée à celle de revoir celui pour qui il avait énormément d’admiration lorsqu’ils étaient tous les deux à l’académie. Une admiration qui ne s’était pas estompée avec le temps car après être ce que voulait être le jeune Masuda à l’académie, Takumi était devenu ce qu’il voulait être dans la police. Cet homme était depuis l’académie un objectif quasi inatteignable pour Masamori.

Alors qu’il s’ennuyait, le jeune garçon écoutait à la porte du bureau – discrètement évidemment, afin de ne pas se faire remarquer – pour essayer de savoir comment se passait l’entretien du garçon ou de la fille qui était là avant lui. Il n’entendait pas grand-chose jusqu’au moment où il entendit la voix du Shihainin dire que son interlocutrice pouvait partir. Il lui dit aussi de continuer son bon travail alors ce n’était sûrement un entretien d’embauche.

Après ça, la porte s’ouvrit et une jolie jeune femme apparut devant le jeune garçon. D’un geste de la tête et sans un seul mot, la jeune femme salua le genin puis partit. Masamori se retrouva donc là, seul, devant la porte ouverte du bureau de l’homme qu’il admirait plus que tout. Le stress s’empara du corps du jeune garçon, il ne rencontrait pas son idole tous les jours. Même s’ils étaient ensemble à l’académie, il ne s’était jamais parlés et Takumi ignorait même sûrement l’existence du Masuda.

Il pénétra donc dans le bureau. Et alors qu’il posait son premier pas dans cette immense et luxueuse pièce, le Hyûga lui adressa la parole, l’invitant à entrer. Selon ses paroles, on pouvait deviner qu’il avait déjà pris connaissance des capacités du jeune homme. Ou alors il s’en rappelait de l’époque de l’académie ? Non cela était impossible, jamais le grand Hyûga Takumi aurait pu prêter attention à un être aussi insignifiant et discret que le petit Masuda Masamori.

Après ces quelques mots, le Shihainin se dirigea vers un chariot empli de boissons plus alléchantes les unes que les autres. Masamori n’avait pas était habitué à tant de luxe, c’était même la première fois que l’idée de voler quelque chose lui vint à l’esprit. Evidemment, il ne le fit pas car ce serait indigne d’un bon policier, et d’un bon shinobi également.
Ensuite, l’homme au turban lui proposa à boire ou à manger. De nombreuses boissons qu’il n’allait peut-être plus jamais pouvoir gouter s’offraient à lui. Le choix était cornélien mais il y avait une issue simple, choisir le même breuvage que le Hyûga.

- J-je vais prendre la même chose que vous, me-merci

Dit-il tout en s’asseyant. Evidemment son bégayement nerveux revenait. En même temps, qui ne bégayait en face du Shihainin ? Le tsuchikage peut-être. Et les membres de son clan. Et ses amis, puis le directeur de l’académie… Ah ouais, en fait il n’y avait que Masamori qui bégayait devant lui. Tant pis
Ensuite Takumi demanda dans quelle class était le genin. Une question qui confirmait qu’il n’avait aucune conscience de l’existence du Masuda. Il fallait s’en doutait, ce dernier n’était pas à Iwagakure depuis longtemps.

- J’étais dans la classe 1 et vous ?

Même s’il était « fan » du Shihainin, Masamori ne se rappelait pas de tous les détails le concernant. Sa classe faisait partie des trucs qu’il avait oublié.
Après ça, le jeune garçon aux cheveux blancs eut comme un accès de confiance en lui. Ça lui arrivait rarement, seulement quand son stress devenait incontrôlable ou alors quand il combattait. Il parla donc d’une manière qui pouvait paraître irrespectueuse.

- Maintenant qu’on a passé toutes ces formalités, on peut en venir au but principal de ma visite ? Vous pensez que je pourrais rejoindre les forces de police ?

Après ces quelques mots, le genin reprit ses esprits et se rendit compte du ton sur lequel il venait de parler au Shihainin et se reprit aussitôt.

- Enfin j-je veux dire, si v-vous le voulez. C’est v-vous qui décidez d-du déroulement de cet entretien év-évidemment.

Son problème de bégayement nerveux redevenait encore plus incontrôlable qu’avant. Bientôt il allait bégayer à chaque mot. Enfin il valait sûrement mieux ça plutôt que de mal lui parler.



Dernière édition par Masuda Masamori le Mar 3 Avr 2018 - 18:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2758-l-eclair-jaune-d-iwa-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t2971-equipe-3-shisengumi-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t2941-masuda-masamori-el-kaminari https://www.ascentofshinobi.com/u564
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Foudre policière ? | Masamori Empty
Ven 16 Mar 2018 - 5:33

FOUDRE POLICIÈRE ? x MASAMORI



"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."


Tu as bon goût. en souriant avant de doucement rire.

Le rire venait-il de la situation ou du souvenir d’échanges tumultueux en amour avec Shana ? Allez savoir. Ce qui était sûr, c’est que cette affaire n’était point terminée, aussi attendait-il une énième réponse de sa part. Là n’était pas la question, il devait se charger du jeune homme à face de lui. Ce n’était pas tous les jours que pareille motivation pouvait était vue, même en ces lieux de justice et d’abnégation.

La classe 1 ? Oh tu étais un petit génie donc! en lui servant son thé.

J’étais dans la classe 0, un peu discrete je te le concède. en grimaçant un peu, l’air de dire “pas ouf pas ouf”


En principe, rien ne différenciait ces deux classes qui regroupent l’élite de l’Académie Hashira. Enfin une chose, en fait. Ceux de la classe 0 étaient spécialement choisis par le directeur en personne, selon des critères que tous ignorent aujourd’hui si ce n’est lui-même. Pour certains, ce groupe tiendrait plus de la légende et de la fabulation que d’une réalité constatable. Seulement, elle était bien réelle. Sur un des sièges présents, il saisissait une veste noire qui prouvait ses dires quant à sa classe. Le noir étant la couleur donnée aux uniformes de cette classe.

Tu vois ? en souriant.

Mais il en oubliait ses manières et les formalités. Bien qu’il faisait tout pour devenir un peu plus solennel et protocolaire ces derniers temps, son naturel familier et joyeux pouvait refaire surface à tout moment. Ce n’est pas qu’il ne voulait pas cela, non. Mais le fait est que, l’image du Shihainin avait été construite d’une telle manière qui faisait qu’il avait une ligne de conduite à respecter, une sorte de code en somme. Et puis, ne l’avouant pas mais en en ayant tout à fait conscience, l’image que cela donnait de lui ne lui déplaisait pas pour autant. En bon égocentrique qu’il était, cela ne pouvait que lui faire plaisir après tout.

Probablement oui. Après tout, c’est bien pour cela que je t’ai convoqué en ces lieux. avant de siroter son thé.

L’impatience du jeune homme ne semblait pas avoir dérangé son interlocuteur, peut-être même que ce dernier préférait quand les recrues faisaient plus montre de fougue que de retenue, la passion pour les ambitions se révélant d’une manière inégalable dans ces moments.

Seulement, ne t’attends pas à ce que cela soit immédiat ou sans effort de ta part. en déposant la tasse avant de le regarder dans les yeux.

Tu m’as l’air motivé, c’est bien. Tu m’as l’air plein de fougue, j’aime bien. Ces deux choses, en plus de tes aptitudes spéciales, ont fait que tu te retrouves ici à converser avec ma personne. avant de saisir quelques fruits secs et de s’en délecter.

Mais je ne peux pas te laisser la sécurité de quiconque entre les mains comme cela, tu en conviendras aisément l’ami. en partant se rasseoir à sa place.

Disons que tu as fait la moitié du travail nécessaire pour devenir un fin justicier, à toi de voir si tu comptes effectuer l’autre. avant de chercher le dossier traitant de l’affaire qu’ils allaient attaquer sans plus attendre.

D’ailleurs dis moi. Tu es du genre à voir le verre à moitié rempli ou à moitié vide ? en esquissant un fin sourire.


Simple question permettant de faire passer le temps ou véritable interrogation tenant de la philosophie policière et/ou shinobi ? Le fait est qu’il n’allait pas non plus le ménager pour la suite des choses si l’on se fiait aux éléments sombres étant présents dans la prochaine enquête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Masuda Masamori
Masuda Masamori

Foudre policière ? | Masamori Empty
Jeu 22 Mar 2018 - 17:13
La classe 0, pas étonnant. Cette classe était si mystérieuse que personne ne savait vraiment ce qui s’y passait. Enormément de rumeurs planaient autour de cette classe, enfin, rien d’assez important pour que le jeune Masamori s’inquiète. Les trucs comme ça ne l’intéressaient guère, il allait en cours, s’entrainait, admirait Takumi lorsqu’il le pouvait et enfin rentrait chez lui. Il n’avait pas le temps de s’occuper des ragots.

Le Hyûga avait l’air fier d’avoir appartenu à cette mystérieuse classe. Pourquoi être si heureux ? Qu’avait-elle de particulier cette classe hormis la fâcheuse tendance des élèves à ne parler à personne et à s’auto-exclure ? Enfin, quand on voyait où en était arrivé le Shihainin, on pouvait comprendre pourquoi il était si fier de montrer son manteau noir. Plutôt pas mal comme couleur, même si ce n’était rien devant le magnifique rouge qu’arborait Masamori lorsqu’il était étudiant. Voilà l’une des seules choses que le jeune genin n’enviait pas à son ainé.

Visiblement, le chûnin n’avait pas vraiment l’air déranger par le petit accès de confiance du jeune blond, ce dernier était rassuré, il ne venait pas de foutre en l’air sa future carrière. Buvant son thé, le Masuda commençait à se détendre. Ce délicieux breuvage jouait peut-être un peu dans la baisse de stresse du genin. Il était donc disposé à écouter le monologue de son interlocuteur.

Interlocuteur qui commença à lui parler tout en le regardant dans les yeux. Le stress, ou plutôt l’intimidation, était revenue. Masamori s’attendait à ce que ce ne soit pas simple d’intégrer les forces de polices d’Iwa alors la première phrase du Hyûga ne l’étonnait guère, les suivantes, en revanche, était plutôt surprenante. C’était quoi ? Des compliments ? Le jeune blond n’était pas trop habitué à ce genre de choses. Enfin, ce n’était pas ce qu’il l’interpella le plus dans le monologue du Shihainin, le plus surprenant était la question que lui posa son ainé. Il n’y avait jamais vraiment réfléchi, cette expression était d’ailleurs un peu absurde car cela dépendait des moments. Il eût alors un moment de réflexion avant de répondre à son interlocuteur.

- A vrai dire, je ne sais pas quoi répondre. Je dirais que je me force un peu à le voir à moitié plein, p-pourquoi cette question ?


Dernière édition par Masuda Masamori le Mar 3 Avr 2018 - 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2758-l-eclair-jaune-d-iwa-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t2971-equipe-3-shisengumi-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t2941-masuda-masamori-el-kaminari https://www.ascentofshinobi.com/u564
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Foudre policière ? | Masamori Empty
Ven 23 Mar 2018 - 22:47

FOUDRE POLICIÈRE ? x MASAMORI



"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."

Le jeune diplômé affichait un air détendu, ce qui était satisfaisant pour le pupilles pâles. Tout était plus agréable dans un dialogue quand les deux interlocuteurs se sentaient bien, après tout. La jeune recrue ne semblait pas très réactive, ce qui avait induit le gradé en erreur. En effet, l’assimilation du raiton lui apparaissait comme une capacité détenue par des piles sur pattes. Un jugement erroné de facto dans la logique, lui même ne répondant pas tellement aux critères d’attentes de son clan. Du moins pas tous. Caractère lubrique et psychosomatique, il était de ceux qu’on ne prédestinait point à un poste à responsabilités. Et pourtant…

Vas savoir. en souriant malicieusement.

Si la forme de la question intéressait certains hommes, le fond et la signification métaphorique derrière en faisaient se questionner d’autres. Poussant à l’introspection, elle avait le mérite de savoir qui se pensait pessimiste ou optimiste. Par moments, quelqu’un arrivait et se montrait simplement comme quelqu’un de neutre et objectif devant toute situation. Visiblement, il était tombé sur une personne de cette trempe, un bon point de toutes évidences. Non ?

J’espère que t’es chaud, on part tout de suite. en se levant du bureau et en lâchant les dossiers à peine feuilletés.

Il saisit son turban, son écharpe et enfila sa cape en se dirigeant vers la sortie de l’office. Souriant, il allait enfin pouvoir bouger de cette prison administrative (nécessaire certes).

***


Arrivés sur les lieux, le constat est sans appel : c’est un véritable mystère. Une seule victime mais aucun corps. Le corps a été calciné à même le sol jusqu’à être réduit à l’état de poussière, ne formant plus qu’une silhouette dessinant la forme de l’ancienne dépouille. Les policiers sensoriels et de la scientifique informent le duo que quelques traces de chakra ont pu déterminer que quelqu’un avait bien été tué ici, sans pouvoir déterminer son identité. Ce dont ils sont sûrs, c’est que le crime a bien eu lieu ici. Aucun témoin, si ce n’est une jeune fille d’une dizaine d’années sous le choc, qui se refuse maintenant à parler. Quand ils l’ont retrouvé, elle répétait sans cesse et en étant affolé “le chapeau de feu, le chapeau de feu, le chapeau de feu” en se tenant le crâne avant de se mettre à crier. Une clef a été trouvée non loin de la scène du crime, mise en évidence avec un petit bout de papier sur lequel était écrit “Il ne sonne pas lorsqu’il est cloche…” le reste est illisible. Les compétences utilisées permettent sans aucun doute de mettre en cause un shinobi, probablement expérimenté, en cause. Les empreintes sur la clef ont déjà été prises et seront disponibles au Poste de Police n°12 sous peu.

Le Shihainin reste impassible, observant les environs avec son dojutsu activé. Il souhaite tout de même faire participer le foudroyant, peut-être avait-il une idée sur quoi ils pouvaient commencer.

Qu’en penses-tu ? N’hésites pas à demander aux policiers des précisions sur la chose si tu en as besoin. sans s’arrêter de scruter les environs à la recherche d’indices.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Masuda Masamori
Masuda Masamori

Foudre policière ? | Masamori Empty
Sam 24 Mar 2018 - 16:42
Même s’il n’était pas vraiment préparé à partir, Masamori suivit Takumi, laissant son thé à peine entamé. Les deux purent discuter brièvement de ce vers quoi ils se dirigeaient. Jamais le genin aurait cru commencer par un meurtre, il était ravi. Dit comme ça on pourrait croire qu’il aimait les morts, évidemment que non, il imaginait juste que les affaires de meurtre étaient certainement plus palpitantes que celle de vol, de viol, ou d’enlèvements par exemple. Enfin, il se devait de faire bonne impression alors il lui fallait trouver le coupable.

Quand ils arrivèrent, les policiers déjà présents les informèrent des quelques informations utiles. La clé, la petite fille teubé qui répétait « le chapeau de feu », le tas de cendres et les traces de chakra. Voilà les éléments que le jeune Masuda retenait principalement. Tout n’avait aucun sens pour un enquêteur inexpérimenté comme lui. Peut-être que le Hyûga, lui, avait peut-être déjà trouvé une logique à ça. Même si c’était le cas, le jeune shinobi devait trouver par lui-même afin de montrer de quoi il était capable. Il écouta donc les conseils de son ainé, hochant la tête avant de se diriger vers un policier non-loin de la gamine.

- B-bonjour monsieur, Masuda Masamori du poste de police n°12

Avait-il le droit de dire ça ? C’était peut-être un peu prématuré non ?

- Je pourrais parler à cette petite ? Ou plutôt essayer.

Masamori aimait bien les enfants, enfin pas autant que l’homme qui avait eu un jour l’intention de le violer mais il les appréciait. La principale raison pour laquelle il préférait les enfants aux adultes était qu’il n’était pas timide face aux enfants, ils ne l’impressionnaient pas. La seconde raison était leur innocence, les enfants ne s’entretuaient pas, eux.

- Oui bien sûr vas-y, bon courage.

Lui répondit le flic tout en riant sarcastiquement. Le jeune genin s’approcha alors de la jeune fille. Il s’assit à côté d’elle avant de lui adresser la parole.

- Salut, je m’appelle Masamori, il paraît que tu n’es pas très bavarde. J’ai une petite sœur de ton âge et elle aussi quand elle boude, il est impossible de la faire parler, mais toi pourquoi tu boudes ?

Il laissa une pause dans l’espoir que la jeune fille lui réponde, en vain évidemment. Il reprit alors, il ne comptait pas abandonner si vite.

- Tu veux pas me parler ? Très bien, je continue seul alors, arrête-moi si l’envie de me répondre te prend soudainement. Alors, pourquoi t’es toute seule ? Où sont tes parents ?

Toujours en marquant des pauses entre chaque question pour que la jeune muette ne se sente pas agressée.

- Et pourquoi répétais-tu sans cesse « chapeau de feu » ? L’homme qui a fait ça portait un chapeau ?

Quand Masamori eut dit ça, son interlocutrice eut une réaction. Pour la première fois depuis qu’il était arrivé, il la vue hocher la tête. L’homme portait donc un chapeau. Le Masuda dessinait donc différentes sortes de chapeau avec quelques petits éclairs qui sortaient de ses doigts.

- Dis-moi stop dès que le chapeau ressemble à celui qu’avait l’homme

Savoir à quoi ressembler le chapeau était inutile, le genin faisait ça uniquement pour faire parler la jeune fille.

- Stop !

Lui dit la fille, d’un air joyeux. Elle avait l’air impressionnée par les deux trois éclairs que produisait le jeune garçon. Même si c’était basique et qu’un shinobi lambda aurait pu faire de même, il était normal pour une petite fille d’apprécier ce genre de spectacle. Le chapeau était donc un haut-de-forme basique, peu de gens portaient ce genre de chapeau quand ils se baladaient dans la rue alors cette information allait peut-être s’avérer un peu plus utile.

- Merci c’est super mais ce serait encore mieux si tu pouvais me dire ce qui s’est passé, tu crois que t’en serais capable ?

La jeune fille reprit alors son air triste qu’elle portait précédemment et baissa la tête. Malgré ça, elle répondit quand même au genin.

- Oui, en fait, le monsieur avec le chapeau est venu et a discuté avec un autre monsieur. Après ça, il a pris son chapeau et l’a déposé sur la tête de l’autre monsieur. Juste après, des écritures bizarres sont apparues sur le visage et les mains du monsieur qui venait de recevoir le chapeau et après ça il…

La jeune fille regarda le tas de cendres, les larmes aux yeux puis replongea dans son silence.

- C’est très bien merci beaucoup.

Le jeune garçon se redirigea ensuite vers le policier à qui il venait de parler.

- Vous avez une idée de l’heure du décès ?

- Ça fait environ une heure qu’on est là et je pense qu’entre notre arrivée et le meurtre, il s’est écoulé une demi-heure maximum. Enfin ce n’est qu’une supposition, je dis ça surtout par rapport à la petite, je pense pas que ça fait plus de trente minutes qu’elle répète sans cesse « le chapeau de feu ».

En effet, ça paraissait logique. Cela faisait donc environ une heure et demi que le gars était parti. Il pouvait déjà être loin. Même si ça faisait qu’une heure que le meurtre avait eu lieu, ce n’était pas dur pour un shinobi de s’être déjà bien éloigné du lieu du crime. Masamori se redirigea donc vers le Hyûga pour lui faire son rapport.

- J-j’ai interrogé la petite fille. Elle n’était pas si dur à faire parler finalement. Elle m’a dit que l’homme qui a fait ça portait un haut-de-forme, il est venu, a discuté avec la victime, lui a posé son chapeau sur la tête. Peu de temps après ça, l’homme qui reçut le chapeau vit apparaitre des « écritures bizarres » sur sa tête et ses mains, puis prit feu. J-j’ai pensé à du Fûinjutsu, mais je ne sais pas encore vraiment comment marche sa technique, je m’y connais pas trop en marquage.

Pendant que le Masuda était parti interroger la jeune fille, il n’avait pas vraiment prêté attention à ce que faisais Takumi. Il n’était pas uniquement resté là à observer les alentours si ?

- Et v-vous ? Vous avez trouvé q-quoi ?


Dernière édition par Masuda Masamori le Mar 3 Avr 2018 - 18:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2758-l-eclair-jaune-d-iwa-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t2971-equipe-3-shisengumi-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t2941-masuda-masamori-el-kaminari https://www.ascentofshinobi.com/u564
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Foudre policière ? | Masamori Empty
Dim 1 Avr 2018 - 14:56

Foudre policière ? x Kaminari


"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."


Le jeune garçon se mit alors en quête d’informations. Timide et réservé aux premiers abords, le foudroyant semblait en fait à l’aise de cet univers qui pouvait paraître glauque et/ou effrayant. C’est peut-être plutôt le fait qu’un petit être tel que lui puisse s’y sentir si bien qui était effrayant. La Roche recelait de secrets et de découvertes peu agréables. Il ne savait qu’en penser. Devait-il le conduire sur la voie du Shihainin, en se disant qu’il en serait digne, qu’il serait efficace ? Ou devait-il plutôt arrêter ce semblant de folie, en ayant pris en compte son âge ? La village avait connu nombre d’attaques ces dernières années. Beaucoup d’habitants en avaient payé les frais. Le constat avait été lourd, tout le monde avait perdu quelqu’un. C’est un ère de guerriers dans laquelle ils se trouvaient. Fallait-il vraiment s’attarder sur la précocité d’un individu, alors qu’il pourrait se montrer indispensable ? Beaucoup trop d’interrogations et aucun élément en vue, il attendrait le bon moment pour prendre cette lourde décision. Craignait-il ses supérieurs ? Bien sûr que non. Il assumait des choses bien plus conséquentes dernièrement, se créant de plus en plus d’ennemis au sein de ce village qu’il chérissait tant. Il saurait faire le meilleur des choix. Pour la Roche. Pour le foudroyant.

Il se mit à scruter les environs sans effectuer le moindre mouvement. Sa vue à 359° lui permettait de profiter d’un avantage conséquent dans la vie. Ici, cela lui permettait de ne pas montrer ce qu’il regardait, ce qu’il étudiait. C’était une excellente façon d’éviter d’attirer l’attention, surtout si quelqu’un les observait, les espionnait. Les policiers de la scientifique n’avaient visiblement pas tout dit. Ou ils n’avaient pas effectuer leur travail efficacement ? Il réglerait ce détail plus tard. Des traces de chakra se dessinaient sur des murs alentours. Des symboles ? Des mots ? Des noms ? Tout cela était flou. Quelqu’un avait vraiment déposer son chakra ainsi afin de se jouer des enquêteurs ? Peut-être aussi était-ce quelqu’un d’autre qui désirait aider la police tout en souhaitant rester anonyme ? Quoi que cela aurait pu être, il effectua un simple mudra, créant deux répliques de sa personne. Ces dernières se dirigeaient alors vers les policiers scientifiques, avec la volonté de leur montrer ce que l’original venait de découvrir. La crinière argentée revint vers le capitaine avec des nouvelles utiles. Il avait su se montrer utile et efficace malgré son jeune âge. Le pupilles pâles daigna tourner le regard vers lui, en signe de respect, pendant qu’il l’écoutait. Quelques minutes plus tôt, il l’avait jugé sur son âge. La même chose que tout le monde s’était permis de faire avec sa propre personne. Était-ce naturel chez l’Homme ? Il allait devoir être bien plus intègre que cela. Comment pouvait-il se plaindre des autres quand lui-même se permettait d’effectuer les mêmes actions ? C’est en lui souriant qu’il commençait alors à lui répondre.

Tu as bien travailler, Kaminari. en posant une main sur son épaule.

Il avait visiblement décidé de lui donner un titre honorifique. C’était une manie chez cet homme. Si il pouvait le faire pour une personne qui se montrait digne de sa position, il n’hésitait point à le faire. Il l’appelerait ainsi, lui permettant d’avoir un nom de code mais aussi, de faire résonner son nom le plus vite possible au sein du village. Une pratique extrêmement efficace qui avait fait ses preuves avec son aîné. Tant qu’il se montrerait digne de ce titre et de son ambition, il ferait tout pour l’élever en renommée. Elle est bien plus importante qu’autre chose. C’est avec elle qu’il avait pris le contrôle du poste de police. C’est avec elle qu’il était l’homme qu’il était aujourd’hui.

Rentrons, je t’en parlerais au poste. en prenant la route pour leur Q.G.

***

Une fois de retour au bureau et le thé servi, les enquêteurs se permirent de prendre un peu de repos avant qu’on ne leur amène de nouveaux documents. Tandis qu’il expliquait ce qu’il avait découvert sur la scène de crime au Kaminari, des éléments venaient s’ajouter à ce qu’ils savaient déjà.

Iraan Okuste, c’est l’identité de la personne qui a laissé les traces de chakra formant des marques étranges sur près du meurtre. Il habite à Iwa et est fleuriste. C’est un homme sans problème, du moins de ce qu’on sait. Il a été convoqué et ne devrait pas tarder à venir. en prenant un petit biscuit avant de le manger oklm.

Aussi, l’idée de fuinjutsu dont tu m’as fait part me semble être une bonne piste. N’excluons pas la possibilité de ce chapeau puisse être un objet aux capacités uniques. Tout est possible tu sais. en le regardant.


Il se pencha alors afin d'agripper une boîte sous son bureau et la posa sur ce dernier.

Voilà le peu de choses que nous avons sur l’enquête pour l’instant. en ouvrant la boîte contenant les pièces à convictions.

Les empreintes prises sur la clef sont inconnues. Ce qui implique que son propriétaire n’est pas iwajin. Ou alors c’est une personne assez jeune et pas encore militarisée. Un jeune garçon d’à peu près ton âge ou un étranger, en somme. Dans les deux cas, c’est nébuleux. Nous ne savons pas encore à quelle serrure correspond cette clef, elle reste d’ailleurs dans mon bureau afin d’éviter tout vol ou toute réplique.


Des personnes frappèrent à la porte, peut-être que de nouvelles informations venaient à eux. Bonnes ou mauvaises ? Rien n’était sûr.



Kaminari:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Masuda Masamori
Masuda Masamori

Foudre policière ? | Masamori Empty
Mer 4 Avr 2018 - 22:53
Kaminari ? Celui qui venait de se faire appeler comme ça était surpris. Personne ne l’avait jamais appelé comme ça auparavant. Il rougit, puis baissa la tête timidement comme pour le remercier. La dernière personne qui avait été appelée comme ça était son père alors qu’il se trouvait à Kumo. C’était un donc un honneur pour lui de se faire appeler comme ça même s’il ne se sentait pas tellement prêt à porter ce nom qui était pour lui, le symbole de la reconnaissance des quelques Kumojins qui connaissaient la puissance de son père. Mais comment Takumi pouvait connaître ce surnom ? Il était un Hyûga donc sûrement natif d’Iwa et le père de Masamori n’était pas un shinobi très connu, surtout pas dans la totalité du Yuukan. C’était donc une coïncidence ? Sûrement. Amusant.

Les deux shinobis rentrèrent donc au poste. Le Kaminari se mit à écouter ce que lui disait l’homme au turban puis dégusta les biscuits à dispositions tout en buvant le thé qui venait de lui être servi. Jamais il n’avait connu une situation si plaisante. Être à un pas de son idole, se faire servir l’un des plus délicieux breuvages qu’il ait goûter dans sa courte vie. Que pouvait-il demander de plus ?

Outre déguster les quelques mets se trouvant devant lui, le jeune garçon réfléchissait à ce que lui disait son interlocuteur. Il se demanda alors pourquoi ce Iraan Okuste avait-il laissé des traces de son chakra là ? Il était peut-être bourré, ou alors c’était peut-être un délire entre potes ? Toutes ces pensées qui traversaient l’esprit le genin se conclurent par une seule et unique question :

- Sommes-nous sûrs que ces marques ont un lien avec le meurtre ? Savons-nous si elles ont été laissées là aux environs de l’heure présumée du crime ?

Visiblement, réfléchir à ça lui faisait oublier sa nervosité. Son bégayement avait disparu, pour le bien de tous.
Après ça, alors que le Hyûga parlait de la clé retrouvée sur les lieux du crime, quelqu’un frappa à la porte. Un homme entra. La trentaine, brun, pas très grand. Il resta debout, sans dire un mot, ce gars était sûrement le fleuriste qu’ils attendaient. Le jeune shinobi, alors complètement dans la peau d’un flic, prit la parole sans même attendre les directives de son ainé.

- Bonjour, Masuda Masamori, je suppose que vous êtes monsieur Iraan Okuste ?

L’homme hocha alors la tête pour confirmer l’hypothèse du Kaminari. Après ça, le jeune genin se rendit compte de ce qu’il venait de faire. N’ayant pas vraiment l’habitude de prendre des initiatives, demander l’identité de quelqu’un sans qu’on ne lui ai rien demandé était pour lui une nouveauté. Il n’était pas vraiment sûr de ce qu’il avait le droit de faire ou non alors il ne poursuivit pas pour laisser au Shihainin le loisir de poser les questions qu’il souhaitait.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2758-l-eclair-jaune-d-iwa-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t2971-equipe-3-shisengumi-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t2941-masuda-masamori-el-kaminari https://www.ascentofshinobi.com/u564
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Foudre policière ? | Masamori Empty
Jeu 5 Avr 2018 - 13:14

Foudre Policière x Kaminari


私とあなたの違いを教えてください。 レベル。 それは、月を捕まえようとしている猿の物語のようなものです。 彼がどのように戦うにせよ、彼は彼が見ている水に月の反射だけです。 だから、それは水の中に沈むだけです。 時間の経過とともに、それは流れます。


Le jeune éclair posait les interrogations telles qu’elles devaient lui venir. Du moins c’est ce qu’il présumait. En sirotant son thé, le jeune capitaine se permit de répondre, sans plus attendre, à son disciple.

C’est pour cela que nous allons avoir une petite discussion avec cet homme. Quant à l’heure de la pose du chakra, c’est très nébuleux. Ce dont nous sommes sûrs, c’est que c’est assez récent. La concentration est encore trop élevée pour dire si cela a été posé avant ou après le crime.

Un homme était entré dans le bureau d’un pas lent et armé d’une attitude réservée. Peu imposant, si ce n’était pas du tout, il arborait une chevelure brune et des iris smaragdines. Morphologie moyenne quoi qu’un peu en dessous de la moyenne, il prenait place en ces lieux. L’initiative prise par la chevelure immaculée est appréciée sans pour autant être soulignée. Disons qu’à titre personnel, il conçoit le fait qu’il ait voulu rendre service ou alors qu’il se sente si bien dans le rôle de policier qu’il en vient à se comporter comme tel. Professionnellement, c’était un manquement évident au code militaire. Il en fera simplement part dans son bilan d’appréciation qu’il lui remettra à la fin de l’enquête afin qu’il puisse devenir encore meilleur. Pour son bien et celui du village, en espérant qu’il se reprenne prochainement en main à ce niveau.

O.Oui, bonjour. en baissant le regard.

L’homme était un peu mal à l’aise et/ou stressé, il semblait l’être du moins.

Veuillez prendre place, Iraan-san. en lui montrant les sièges.

Il s’asseyait donc sans trop attendre, se contentant d’un hochement de tête. Le Shihainin lui proposa de se servir à son tour, en breuvage comme en mets.

Vous devez savoir pourquoi vous êtes là, c’est à propos de-

Soudainement, des pétales de fleurs de toutes sortes de couleur tombèrent de nulle part dans le bureau. Un délicat parfum de goguenardise voluptueuse envahit la pièce, puis l’étage, puis tout le bâtiment. La vision de chacun se troubla puis sa perception de la réalité changea pour le meilleur… ou pour le pire… Le capitaine lui, voyait la perfection incarnée devant. Des pieds magnifiques de taille humaine avec une très longue chevelure, chacun ayant une couleur différente. Il en bavait, il était vaincu. Mais qu’en était-il du jeune Kaminari ?




Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Masuda Masamori
Masuda Masamori

Foudre policière ? | Masamori Empty
Dim 8 Avr 2018 - 11:30
Alors que l’homme qui venait d’entrer paraissait timide et faible aux premiers abords, ce qu’il fit, si ça venait bien de lui, changea l’image que Masamori se faisait de lui. Comme quoi, juger les inconnus sur leur apparence n’était clairement pas une habitude qu’il devait garder s’il voulait devenir un bon enquêteur. Enfin, il n’avait pas le temps de se poser diverses questions sur son avenir, là, des pétales tombaient du ciel. Bordel, on aura tout vu.

D’un coup, le même moustachu qui avait failli abuser de Kaminari apparu. Il était exactement comme lorsque le genin l’avait vu pour la première fois. Puis un autre apparu, et encore un, puis un quatrième. Un harem de moustachu qui démarrait un strip-tease devant les yeux du jeune shinobi. Jeune shinobi qui avait l’air d’aimer le spectacle auquel il assistait. Étrange.

Malgré ce qui était en train de se produire devant lui, le Masuda prit conscience de ce qui était en train de se passer. Des pétales, des clones moustachus qui étaient désormais à moitié à poil. Tout ça ne pouvait pas être réel. N’étant pas vraiment un professionnel du genjutsu, la crinière argentée ne maitrisait aucune technique pouvant le sortir d’une illusion. Malheureusement, l’hypothétique responsable des visions des deux shinobis était sûrement en train de prendre la fuite. Rien n’était sûr car la danse du pédophile désormais en slip kangourou obnubilait Masamori, il ne pouvait donc pas savoir ce que faisaient le fleuriste et le Shihainin.

Souhaitant se sortir de cette illusion, le jeune genin se morda donc les lèvres, assez fort pour se faire saigner et stopper ce magnifique strip-tease. Quand l’illusion fut dissipée, Kaminari pu apercevoir qu’il avait raison, l’homme qui avait laissé du chakra sur les lieux du crime s’était enfui. Il ne savait pas quoi faire, frapper son ainé pour le sortir de l’illusion ou poursuivre l’individu pas gentil. Le Hyûga allait sûrement savoir s’en sortir seul non ? Et puis, il était peut-être en train de passer un bon moment. En plus de ça, le Masuda avait trop de respect pour lui pour le frapper.

Le jeune garçon activa donc une technique de base afin de localiser le fleuriste ne fuite. Quand ce fut fait, il se mit à courir dans sa direction. Quand il passa dans le couloir, tout le monde était visiblement sous l’emprise du genjutsu du suspect. Tant pis pour eux, la crinière blanche n’avait pas que ça à faire de sauver des inconnus. Il continua donc sa course dans l’espoir de rattraper le fameux Okuste.


La technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2758-l-eclair-jaune-d-iwa-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t2971-equipe-3-shisengumi-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t2941-masuda-masamori-el-kaminari https://www.ascentofshinobi.com/u564
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Foudre policière ? | Masamori Empty
Lun 16 Avr 2018 - 11:51

Foudre Policière x Kaminari


私とあなたの違いを教えてください。 レベル。 それは、月を捕まえようとしている猿の物語のようなものです。 彼がどのように戦うにせよ、彼は彼が見ている水に月の反射だけです。 だから、それは水の中に沈むだけです。 時間の経過とともに、それは流れます。

L'illusionniste fuyait la scène alors que son maléfice jouait des tours aux deux fins justiciers. Tout le poste de police était bercé par le genjutsu de cet homme et personne ne semblait vouloir en sortir, et comme cela était compréhensible. Son allure de lâche ne le trompait point et ne trompait personne d’ailleurs. Il s’était dirigé dans les sous-sols du poste de police, suivi du Kaminari. Ce dernier l’avait suivi d’ailleurs et a probablement pu le surprendre en train de fouiller dans des dossiers du Yamagenzo. C’est tout timide et hésitant que le jeune illusionniste apparut devant lui.

Qu.Que voulez-vous ? avant de tendre le bras sur sa droite.

V.V..Vous voulez vous battre hein ??

Une multitude de fleurs apparurent afin de former une rapière fleurie. D’une multitude de couleurs, elle semblait luire à la faible lumière des environs. Comme semblant quelque chose de magnifique au milieu de la ridicule pénombre qui régnait dans les parages. L’homme se montrait comme étant instable, pointant le jeune foudroyant de sa lame tout en tremblotant. Etait-ce volontaire ? Ou cachait-il quelque chose derrière toute cette allure ? Tout cela, c’était au jeune homme qui passait une épreuve de le trouver. Il était seul, personne dans le coin n’allait l’aider, tous préoccupés à se rincer l’oeil avec cette puissante illusion interdite.

N'approchez pas ! en continuant d’agiter sa lame.

D’un mouvement brusque de son autre bras, il enduisit les fleurs de son arme d’une certaine substance. Elle fit briller les fleurs, probablement fluorescente à présent, les rendant bien plus belles. Ses techniques ressemblait à de l’art, celui de rendre les jutsus beaux, d’une certaine manière...



Techniques utilisées:
 



Dernière édition par Hyûga Takumi le Mer 25 Avr 2018 - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Masuda Masamori
Masuda Masamori

Foudre policière ? | Masamori Empty
Dim 22 Avr 2018 - 11:15
Quand Masamori aperçut le fleuriste fouiller dans les dossiers au sous-sol, il ne l’arrêta pas tout de suite. Il se mit à réfléchir avant de sévir. Il se demandait pourquoi un simple fleuriste gentil et timide aux premiers abords lançait un genjutsu dans tout le poste de police et était là à fouiller des dossiers confidentiels. Sa timidité était sûrement une couverture mais dans ce cas pourquoi continuerait-il à bégayer comme ça ? Ce serait inutile maintenant qu’il était grillé. Kaminari n’eut pas le temps de songer à ça très longtemps que le dénommé Okuste créa une longue lame faite de fleurs.

Il se mit à menacer le jeune genin en pointant son arme vers lui. La crinière blanche resta impassible, comme s’il n’écoutait pas ce que lui disait le fleuriste. Il repensait à l’illusion de tout à l’heure, il se disait que peut-être il n’aurait pas dû sortir de cette dernière et plutôt rester à regarder les quatre beaux mâles qui se trémoussaient devant lui. Enfin, il était bien trop tard pour les regrets. Si le fleuriste voulait jouer alors ils allaient jouer. Le Masuda changea lui aussi ses bras en lames. Ces dernières n’étaient pas faites de fleurs mais de foudre, légèrement moins beau mais sûrement tout aussi efficace.

- Me battre contre vous serez inutile, dîtes-moi plutôt ce que vous faites là ?

Kaminari continuait de pointer l’une de ses lames vers Okuste. Une effusion de sang ne servait à rien, mieux valait la jouer diplomate. Il resta là à fixer l’intrus dans le blanc des yeux. L’homme ne répondu pas tout de suite, il continuait de trembler évitant le regard du jeune futur policier.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2758-l-eclair-jaune-d-iwa-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t2971-equipe-3-shisengumi-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t2941-masuda-masamori-el-kaminari https://www.ascentofshinobi.com/u564
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Foudre policière ? | Masamori Empty
Ven 27 Avr 2018 - 21:05
Une ombre dans la nuit, c’était ce fameux Kaminari qui avait surpris le maître des fleurs s’affairant à sa sombre entreprise. Tout tremblotant, il fit tomber un dossier qu’il venait de subtiliser dans les affaires de la police. Quelques feuilles dépassaient et certaines parmi elles affichaient des symboles étranges, visiblement une affaire assez vieille. Des drames s’étant produits bien avant la nomination du Shihainin dans le Yamagenzo.

Je..Je… IL RECOMMENCERA ! VOUS NE POUVEZ PAS M’ARRÊTER, VOUS- interrompu par une toux sèche.

Vous n’avez pas le droit… faiblement en se tenant le crâne avec la main qui ne porte par l’épée florale.

L’homme suait et semblait exténué. Avait-il toute sa tête ? Savait-il de quoi il parlait ? Allez savoir. Ce qui était sûr, c’est qu’il n’avait pas l’air disposé à écouter son interlocuteur malgré le calme qu’il dégageait. Il se mit alors à charger vers lui, l’épée en main et l’air désespéré au visage. Agitant la lame fleurie dans tous les sens, ce fut d’une vitesse normale à laquelle il se dirigea vers le Kaminari.

Ecartez vous !!! laissez moi passer !!!

Mystérieux, nébuleux… Hmm… Cela était quelque chose d’obscur. Mais que fera Masamori-kun, assailli par un ennemi dont il ignore tout ? La tension était à son paroxysme ! quelle scène, quel homme !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508

Foudre policière ? | Masamori

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: