Soutenez le forum !
1234
Partagez

Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi]

Zetsu Eikō
Zetsu Eikō

Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] Empty
Dim 15 Avr 2018 - 18:17
La jeune Zetsu avait été sauvée de justesse des événements au pays du feu. Ayant tenté de prendre part à ce qu’elle ne comprenait pas, tenté de faire autre chose que de se cacher derrière les plus grands qu’elle, derrière tous ces souvenirs qui étaient remontés face au massacre et à l’injustice qu’elle avait ressenti, au final, elle n’avait pas pu faire grand chose. L’homme masqué (qui connaissait son nom) s’était empressé de tous les emmener, elle et plusieurs autres iwajins, en sûreté, loin du champ de bataille. Elle, la jeune Yuki, Akimoto et même la médecin… Tous avaient survécu, certainement grâce à lui. Lui qu’elle ne connaissait pas, ou qu’elle n’était pas supposée connaître. À quelque part, elle avait sa petite idée, de son toucher contre sa nuque ou encore de cet éclair vert qui notait ses déplacements. Sa voix, aussi, qu’elle avait déjà entendu. Toutefois, elle préféra ne pas s’attarder sur la question. Elle était saine et sauve, grâce à lui, et voilà tout ce qu’il lui importait.

Elle ne s’en était cependant pas sortie sans blessure. Si la douleur avait été ignorée tout le long du combat, suite à ce dernier, force fut de constater qu’elle n’était pas indemne. La dernière technique lancée par la Yuki avait causé plus de dégâts qu’elle ne l’aurait cru, et ça, c’était sans compter le souffle qui aurait pu l’amener bien plus loin. Elle avait connu quelques engelures sur son corps, tout comme elle s’était retrouvée salement amochée au niveau de la jambe gauche, celle ayant été retenue par l’entrave et l’ayant empêché de s’envoler.

Cependant, elle s’en remettait. Quelques jours plus tranquille et lentement tout signe d’affrontement disparaissait. Elle savait qu’elle n’avait pas été la pire. Que d’autres avaient connu un sort plus terrible qu’elle. Beaucoup avaient été blessés, de façon plus ou moins grave. Même l’ombre du village ne s’en était pas sorti indemne. Le héros du moment avait même failli y passer. Pour sa part, quelques égratignures et une douleur qui s’était rapidement éteinte. Les choses auraient pu être pire. Mais, en même temps… Elle n’avait rien fait. Rien de bien particulier. Rien de remarquable. Elle s’était laissée dominer par ses émotions, par ses fantômes du passé qui revenaient la hanter. La veille du drame, elle avait sauvé Akimoto. Sauver. Ce mot était peut-être aussi un peu exagéré. Et jamais elle aurait réussi si ce n’avait pas été de l’aide de Rakka et du samouraï.

Plus le temps avançait et plus elle le réalisait. Elle se devait de changer. Quelque chose s’était brisée, cette journée-là, dans la pagaille et la confusion au sein du palais du pays du feu. Quelque chose en elle avait commencé à changer. Et elle comptait bien embrasser ces flammes qu’elle sentait monter en elle, tout ce qu’elle avait toujours étouffé jusqu’à aujourd’hui.

Le premier pas vis-à-vis de ce changement se trouvait peut-être bien au sein de cette nouvelle équipe que son supérieur avait formé. Ou, tout du moins, il lui avait fait savoir qu’elle se devrait d’aller retrouver son ancien élève à lui, Hayai Taishi. Qu’à partir d’aujourd’hui, il s’agirait de son sensei. Elle avait eu le loisir de goûter temporairement à ce que ce serait que d’avoir une équipe, jusqu’à ce que, d’un commun accord, lui et son ancien sensei décident que cela était sûrement une mauvaise idée. Compte tenu de qui ils étaient et de leurs responsabilités propres, les choses ne pouvaient qu’être mauvaises pour eux. Suite à cela, elle s’était tenue tranquille, ne faisant que ce qu’elle se devait de faire, ce que les autres s’attendaient d’elle.

Puis, aujourd’hui, voilà qu’elle était à nouveau placée dans une équipe, auprès d’un sensei qu’elle avait déjà eu le loisir de rencontrer auparavant. Si la dernière fois qu’elle s’était rendue chez lui, cela avait été grâce à des capacités assez impressionnantes de téléportation, elle savait tout de même exactement là où il vivait. Ce n’était pas bien difficile pour la meilleure amie de la Hyûga qui lui faisait office de voisine. En chemin, elle s’était arrêtée attraper quelque chose à manger, pour eux deux, au cas où n’avait-il pas eu le temps jusqu’à maintenant. Que quelques pâtisseries, rien de bien particulier.

Une fois arrivée face à la porte, elle leva la main, venant y toquer doucement, annonçant ainsi sa présence à l’homme. S’attendait-il à la voir débarquer ici ? Savait-il la raison de sa venue ? Le message lui ayant été adressé provenait d’Akimoto, elle avait même toujours sa lettre avec elle, au cas où. Elle espérait seulement ne pas avoir à lui annoncer la surprise. Après tout, peut-être ne voulait-il pas d’élèves ? Les pensées et les questions s’enchaînèrent jusqu’à ce que la porte s’ouvre sur un visage familier, à qui elle adressa un doux sourire.

- Bon matin, Taishi.

Ses prunelles azurées vinrent croiser son regard tandis que son léger sourire flottait toujours sur ses lèvres.

- J’ai apporté quelque chose manger, si jamais.

Elle désigna le sac qu’elle tenait entre ses petites mains, le levant légèrement entre eux deux.

- J’ignore si tu sais la raison de ma visite…?

Une question toute simple, qui lui permettrait que d’avoir une idée de ce qu’il savait de cette histoire ou s’il était totalement ignorant de la chose. Se devait-elle de l’appeler sensei ? Elle verrait bien en temps et heure.

_________________
How should this story end ?
I'm standing alone in this world that keeps on changing, but hiding away, my true self is fading. The loneliness that wraps around keeps deepening until I drown. Fond memories we used to share pierce me 'til I no longer care. I cannot run, I cannot hide, I cannot think, I cannot find, I cannot move, I cannot leave you.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2560-zetsu-eiko https://www.ascentofshinobi.com/u462
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] Empty
Lun 16 Avr 2018 - 5:57
Les premiers jours avait été horribles, pour le moins. Taishi avait été traité en privé par les forces médicales dès son arrivée, mais séparé des autres à cause de son affiliation Tengu. Une mesure bien illusoire puisque son anonymat devenait une illusion bien ridicule. Les gens chuchotaient déjà des histoires d’éclair vert dans les rues. Ce ne serait pas long avant que ça ne revienne jusqu’à lui. Par pure franchise, il avait surtout dormis depuis. Au début, le moindre effort le faisait tousser comme un idiot. Le docteur lui avait dit que ses poumons s’étaient presque congelés de l’intérieur et qu’ils étaient ainsi enflammés, presque une ironie sur ce coup.

Un cognement à sa porte l’avait réveillé. Un coup d’œil rapide par la fenêtre lui indiqua qu’il était le matin. Bordel, qui osait le déranger ? Si c’était l’imbécile, il allait la trucider. Il se souvint qu’il avait désormais les moyens de savoir sans ouvrir la porte. En effet, Taishi avait (enfin) découvert une certaine affinité pour percevoir le chakra. Il n’avait fallu que trois ans pour que ça arrive. Bravo Taishi. Toujours est-il que c’était bel et bien Coco. Eh merde… Il n’était pas mécontent de la voir – comme toute séduisante femme qui viendrait le voir volontairement- mais il n’était pas exactement intact. Il se jeta hors du lit pour enfiler un gilet, un pénible exercice alors que le tissu frôlait ses bandages. Sa mobilité pourtant légendaire était assez réduite pour le moment.

Il jeta à la poubelle tout ce qui pouvait sembler suspect – des bandages ensanglantés sur la table, des médicaments, des bouts de tissus visant à réparer son manteau, s’inspecta dans le miroir et replaça ses cheveux, puis s’avança à la porte avant de l’entrouvrir, offrant son sourire le plus charmeur possible.

« Coco ! Yoooooooo…. »

Elle semblait fringante et bien souriante. C’est certains qu’ils partageaient certains souvenirs plutôt chauds dans cette maison. Une expérience à revivre, c’est certain. Il espéra qu’elle n’était pas là pour ça, inventer une excuse serait difficile…

« À manger, tu dis ? »

À bien y penser, il avait bel et bien faim. La nourriture, pourtant partie essentielle de sa vie, n’avait pas été une priorité dans les dernières 48 heures. Une personne bizarre lui vint en tête, es-ce qu’elle offrait cela comme… Une monnaie d’échange ? Hayai Taishi, hier un capitaine des forces spéciales, aujourd’hui un gigolo désarticulé. Quelle ironie… Les propos suivants le laissèrent interrogateur.

« Euh… Eh bien… »

C’était donc ça. Il ne pouvait pas lui en vouloir d’en vouloir plus, surtout après la dernière fois, même si il était un peu étonné de la voir arriver aussi tôt dans la journée. Sans doute de l’impatience… Quel mauvais timing, quand même.

« Mais… Hum… Entre donc, on pourra déjeuner et…hum… discuter ? »

Il lui ouvrit la porte et la laissa entrer avant de jeter un regard dans la rue pour ensuite refermer.

« Désolé pour le désordre, j’ai été bien occupé depuis que ce qui s’est passé à Hi. J’étais dans le public quand la débandade a éclaté… et bon voilà. »

Il lui indiqua la table traditionnelle à même le sol et ils s’installèrent pour manger.

« Donc, hum… Comment tu vois les choses… Hum… Entre nous et tout ça…? »


_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Zetsu Eikō
Zetsu Eikō

Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] Empty
Lun 16 Avr 2018 - 18:25
Elle avait abandonné l’idée de le reprendre, quant à son nom. Et puis, au final, ce n’était pas comme si le surnom était désagréable. Du moins, au final, elle s’y était faite et elle ne possédait pas la même ténacité que sa meilleure amie. Parlant de cette dernière… Elle allait réellement devoir se rendre en prison pour aller lui faire une petite visite. Elle ne l’avait pas revu depuis le jour où elle l’avait arrêté en compagnie d’Akimoto et elle avait ce cruel besoin que de la voir. Elle lui en voulait, atrocement même. Cependant, les derniers événements de sa vie l’amenaient à avoir besoin du soutien de sa meilleure amie, aussi infime pouvait-il être et malgré tout le ressentiment qu’elle pouvait ressentir vis-à-vis cette dernière.

Faisant quelques pas dans la maison, elle retira ses bottes, comme à son habitude lorsqu’elle rentrait quelque part, pour finalement se diriger vers la table basse désignée par l’homme alors qu’ils pourraient s’y asseoir, manger et discuter. Savait-il donc la raison de sa présence ici, à savoir cette nouvelle équipe formée sous les ordres de l’ombre du village ? Elle n’en était pas certaine, la réaction de son aîné semblait légèrement confuse.

Cela l’amena à repenser aux événements à Hi. Il y avait été, lui aussi. De ce qu’elle entendait de sa part, il s’était retrouvé avec le public lorsque tout avait éclaté. Lorsque les Kage des villages cachés avaient décidé de s’imposer par la force dans le pays du feu. Elle n’était pas encore certaine de savoir exactement ce qu’elle pensait de tout cela. À quelque part, son coeur innocent avait eu mal face à un tel massacre. Or, elle ne s’y connaissait pas assez, en politique et autre chose de ce ton-là, pour réellement avoir un avis sur la question.

La suite la fit rougir violemment tandis qu’elle semblait surprise des propos tenus par ce dernier. Comment voyait-elle les choses, entre eux ? Plusieurs pensées défilèrent dans son esprit alors qu’elle fut évidemment ramenée à cette soirée qu’elle avait passé en sa compagnie qui s’était terminée d’une façon bien particulière pour l’innocente demoiselle qu’elle avait toujours été. Cependant, ce n’était pas pour cela qu’elle était ici, aujourd’hui.

Oh ! C’était sûrement de ça qu’il voulait parler. Eux. Eux en tant qu’équipe. Nécessairement, cela n’avait aucun lien avec ce qu’il s’était passé précédemment entre eux. Évidemment.

- Et bien, oui, justement, à ce propos…

Déposant sur la table les quelques viennoiseries et pâtisseries qu’elle avait amené, ces dernières beaucoup trop nombreuses comme elle ignorait ce qui plaisait à l’Hayai, elle porta ensuite la main à son sac pour en sortir une lettre signée de la part du Borukan.

- Semblerait-il qu’il a trouvé que ce serait une bonne idée que de me désigner comme étant ton élève pour former l’équipe 5.

Elle lui tendit la lettre officielle donc, venant de la part du Tsuchikage, qui exprimait exactement ce qu’elle venait de dire. Ses joues étaient toujours colorées de rouge tandis qu’elle essayait tant bien que mal de garder contenance devant l’homme sans laisser sa timidité reprendre le dessus alors qu’elle n’était pas certaine d’être tout à fait à l’aise en sa présence. Surtout qu’ils n’en avaient jamais reparlé. Elle se trouvait donc dans une situation où elle était un peu confuse et ce, malgré qu’elle était celle à éviter le sujet aujourd’hui même.

- J’imagine que je vais maintenant devoir t’appeler sensei ?

Sur une note plus légère, elle lui avait adressé un doux sourire alors que son rire se fit entendre. Elle ne pouvait s’empêcher de se demander s’il était celui l’ayant sauvé d’Hi et du carnage y ayant pris place. Elle aurait très bien pu y laisser la peau, si ce n’avait pas été de l’homme au manteau sombre qui les avait tous téléporté plus loin. Comme savait le faire Taishi.

- Mais avant tout ça… Tu te portes comment ?

Un regard un peu plus inquiet, bien digne d’elle, tandis qu’elle relevait ce qu’il avait dit, par rapport à leur mission au pays du feu, tandis que les choses ne semblaient pas avoir été évidentes pour lui.

_________________
How should this story end ?
I'm standing alone in this world that keeps on changing, but hiding away, my true self is fading. The loneliness that wraps around keeps deepening until I drown. Fond memories we used to share pierce me 'til I no longer care. I cannot run, I cannot hide, I cannot think, I cannot find, I cannot move, I cannot leave you.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2560-zetsu-eiko https://www.ascentofshinobi.com/u462
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] Empty
Mer 18 Avr 2018 - 2:29
« L’équipe… L’équipe ? L’équipe. Eh… Mais oui ! L’équipe ! »

Il cligna des yeux plusieurs fois avant de s’attarder sur la bouffe, affamé qu’il était. Taishi aimait la nourriture, surtout celle qui était gratuite. Au moins maintenant il avait une meilleure idée des intentions de la femme. Bien rattrapé quand même, il était fier de lui-même du coup. Il fronça des sourcils. Reste qu’il n’avait pas été informé de ce truc, plutôt il ne s’était pas renseigné vu les actualités.

« Euh… Oui, j’ai eu l’annonce récemment. Il, tu parles d’Akimoto je suppose ? Ce vieux connard n’en fait vraiment qu’à sa tête depuis la mort d’Alderan. Pour le meilleur et le pire je suppose. »

Il avait toujours refusé d’enseigner si ce n’est qu’il n’avait pas été formé de manière traditionnelle aux arts shinobis. En vérité, il ne maniait le chakra que depuis quelques années quand la plupart apprenait à leur tout jeune âge. Sanadare lui avait d’ailleurs dit qu’il avait eu beaucoup de chance de pouvoir encore développer son potentiel aussi tard.

« Ça ne servirait pas à grand-chose de m’opposer je suppose. De toute manière, voyant certains des genins dans ce village j’aurais pu tomber sur bien pire je crois. »

Comme une grosse laide, d’abord. Ou un mec, par le fait même. Il prit quand même la lettre dont sa propre copie devait trainer quelque part dans la maison. Il l’avait peut-être jeté avec les bandages. Le jeune homme parcourut les lignes rapidement, ne trouvant rien d’autre de significatif. Team Shokugeki était de l’histoire ancienne depuis un moment et Akimoto avait pris d’autres élèves depuis. En tant que Jônin, il ne pouvait plus y échapper, même s’il était passablement occupé par l’unité Tengu. Akimoto profitait de l’aspect non officiel de l’unité pour se permettre de lui mettre des fonctions supplémentaires sans qu’il puisse se plaindre. Bien joué, salaud.

« Sensei ? T’as genre deux ans de moins que moi ! Akimoto est ton seul sensei, tout comme moi d’ailleurs. Sempai suffira. Ou Taishi. Je crois pas que t’auras du mal à dire l’un ou l’autre, t’es déjà habituée non ? »

Sourire coquin au lèvres, il mordit dans une autre pâtisserie avant de reprendre son sérieux.

« Bon, si on doit faire ça, autant expliquer les bases… Comme tu le sais peut-être, je n’ai pas été formé à l’académie Hashira, c’est arrivé après moi. L’idiote m’a montré les bases sur le malaxage du chakra. Ensuite, je n’avais aucun talent ni en ninjutsu, ni en sensorialité, alors j’ai concentré mon chakra à travers des sceaux provenant de mon clan et tada, c’est partie de là. Ce que j’essaie de te dire, c’est que tu ne pourras pas t’attendre à des cours de ma part sur l’utilisation de techniques. Je peux te donner un coup de main côté sceau, mais c’est pas mal ça. Oh, et un peu de Taijutsu ou Kenjutsu, peut-être. Tu manques un peu d’agilité. De flexibilité, surtout.»

Il s’appuya en arrière avec un clin d’œil.

« La seule chose que je peux faire, en vrai, c’est te préparer au vrai monde, à la réalité des missions et de notre boulot en tant que shinobi hors de ses murs. Nous partirons en mission très bientôt et tu feras tout le sale boulot, je serai qu’un observateur qui te sortira du pétrin au besoin. Je te connais déjà un peu, Coco… Tu as beaucoup à apprendre, non pas sur l’art du combat mais bien la communication, la négociation… La séduction. »

Il croisa les bras.

« Maintenant, parle-moi des rumeurs qui filent sur mon compte. Ne fais pas ton innocente, j’ai bien remarqué les regards bizarres des gens depuis mon retour au village. »


_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Zetsu Eikō
Zetsu Eikō

Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] Empty
Ven 20 Avr 2018 - 20:05
Particulier comment un instant, elle arrivait à être à l’aise en sa présence, chose qui lui arrivait avec bien peu de gens et puis l’autre instant suivant, elle sentait son visage s’enflammer suite à une remarque quelconque de sa part. Si Sanadare avait pu être témoin de cet échange, sûrement se serait-elle ouvertement moquée d’elle, comme elle le faisait bien souvent. Trop souvent même. Préférant ne pas s’attarder sur sa remarque, une pique destinée sûrement à raviver quelques souvenirs dans son esprit, elle fixa le croissant qu’elle avait devant elle, en arrachant un morceau pour manger doucement.

Et ce clin d’oeil. Ce foutu clin d’oeil qui mit la demoiselle mal. Ou, tout du moins, lui fit perdre toute contenance, comme si elle ne savait plus comment se tenir devant les autres. Elle tentait de saisir l’essence de son discours, des apprentissages qu’il pourrait, ou non, l’aider. Et pourtant, son esprit ne pouvait qu’inlassablement revenir à celui qu’elle avait fait à ses côtés, dans cette maison même. Idiote. Ce qu’elle pouvait être idiote. Avait-elle souhaité qu’il ait oublié ? Oui et non. Non car elle en aurait sûrement été terriblement insultée et l’aurait mal vécu. Oui parce que… Il ne s’en serait sûrement pas permis autant, ce matin, sur ces petits commentaires qui venaient perturber la réflexion de celle qui, pourtant, portait une attention particulière à ses paroles.

- C’est compris. Pour le taijutsu, tout comme le kenjutsu, j’imagine que je peux dire qu’il s’agit de ma force. Je m’y connais aussi pas mal en ninjutsu, je maîtrise le raiton, que je jumelle souvent avec l’utilisation de mes armes…

Repassant dans son esprit ses talents et ce qu’elle était en mesure de faire, elle réalisait qu’elle n’était pas spécialement versatile comme kunoichi. Elle se battait exclusivement, ou presque, au corps à corps, tandis que ses techniques n’avaient rien de fatal. Non.

Tuer était encore un sujet sensible chez elle, tout comme l’était la torture. Des mauvaises expériences sur le sujet, tout simplement. Cependant, elle s’y faisait lentement mais sûrement à l’idée, face à la réalité de ce monde qui l’avait frappé de plein fouet, venant fragiliser son être, menaçant de réveiller de sombres émotions qu’elle étouffait depuis bien longtemps. Elle ouvrait les yeux sur des choses qu’elle avait longtemps refusé de considérer et qui, pourtant, désormais, faisaient partis des éventualités.

- Je ne m’y connais pas en sceau. Du moins… Ce n’est pas un art pratiqué par mon clan et donc, je n’ai jamais réellement eu le loisir de voir plus que le peu que j’ai appris à l’académie.

Voilà, c’était dit, ils avaient une vision du monde bien différente, une réalité tout aussi différente et des capacités qui pouvaient peut-être bien se montrer complémentaires. À voir. Il était son sensei après tout désormais, même s’il semblait ne pas spécialement aimer cette appellation. Elle aviserait. Le taquiner sur le sujet n’était pas une idée qu’elle excluait.

- Les rumeurs ?

Elle avait arqué un sourcil. Il y en avait certaines, notamment depuis les derniers événements au pays du feu. Quant à elle, ce qu’elle savait. Sanadare lui avait partagé beaucoup, des informations qu’elle possédait, des recrutements qu’elle faisait, des Tengus… Plus elle l’observait et plus elle avait l’impression que les choses se concrétisaient. Si elle n’avait jamais évoqué le nom de l’Hayai, le simple fait de savoir qu’une telle organisation existait au sein du village et l’apparition de l’homme masqué dans le palais…

- Pas grand chose, je crois. Ou, plutôt… Certains pensent que tu es celui qui nous a tous sorti, ou presque, du palais seigneurial, à Hi.

Son regard se voulait plus inquisiteur. Était-ce celui qui lui avait sauvé la vie ? Après tout, nul doute qu’elle aurait succombé au froid de la Yuki, autrement.

- L’Éclair Vert qu’ils disent… Un peu comme toi, quand tu nous as sorti du village.

Un agréable souvenir à l’esprit de la Zetsu, qui avait passé une agréable soirée en sa compagnie. Une soirée forte en alcool qui avait aussi amené à un dénouement qu’elle n’avait pas prévu, mais une agréable soirée, cela ne faisait aucun doute.

- Qu’en est-il ?

Après tout, que perdait-elle à poser la question ? S’ils se devaient de travailler ensemble, lui chargé de lui apprendre des choses, autant commencer quelque part sur cette confiance qui devrait se développer.

_________________
How should this story end ?
I'm standing alone in this world that keeps on changing, but hiding away, my true self is fading. The loneliness that wraps around keeps deepening until I drown. Fond memories we used to share pierce me 'til I no longer care. I cannot run, I cannot hide, I cannot think, I cannot find, I cannot move, I cannot leave you.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2560-zetsu-eiko https://www.ascentofshinobi.com/u462
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] Empty
Sam 28 Avr 2018 - 5:38
« Comme moi ? »

Il continua de manger tout en ayant un petit rire, même si cela confirmait les suppositions qu’il avait élaborées par lui-même. L’Hayai finit par hausser les épaules.

« Tu dis t’y connaître en Taijutsu, mais apparemment tu as encore du mal à reconnaître un déplacement à haute vitesse quand tu en vois un. Mais j’oublie, tu avais les yeux fermés non ? T’as beaucoup à apprendre, ma pauvre genin. Sur bien des sujets… »

Il eut un sourire mais ne s’éternisa pas, quand même un peu déçu de ne pas pouvoir élaborer de manière plus… pratique… sur le sujet, puisque ça brûlerait sa couverture. L’envie était quand même forte, avec la tête qu’elle faisait ! Elle rougissait presque autant que la dernière fois, même si les brumes de l’alcool avait quelque peu obscurci ses souvenirs de cette fameuse soirée.

« Désolé de te l’apprendre, mais quand les gens ont fui le palais, j’étais plus focalisé à ne pas me faire piétiner qu’à m’occuper de quelqu’un d’autre. »

Un argument qui ne tiendrait pas la route au moindre interrogatoire, mais qui partagerait peut-être, directement ou indirectement, la volonté de Taishi à ne pas s’étendre davantage sur ce qui l’était, ou n’était pas, du même fait.

« Me poser de questions si tôt le matin aussi sans rien offrir de plus… Beaucoup à apprendre, ouais… »

Il secoua la tête en grimaçant, puis désigna un rouleau par les innombrables au pied du lit. Un lit qui rappelait d’ailleurs plusieurs souvenirs plutôt plaisants…

« Tu seras sans doute heureuse d’apprendre que nous sommes déjà mandatés sur une mission de rang élevé. Tu veux bien aller me chercher le rouleau. »

Ce n’était évidemment qu’une excuse pour mieux admirer lorsqu’elle se penchait pour le ramasser, mais chaque occasion valait son pesant d’or. Lorsqu’il eut en main – le rouleau, pas la genin, du moins pour l’instant -, il l’étala sur la table en écartant un peu la nourriture.

« On doit retrouver cette femme, une Chukôku. Elle est censée être d’une puissance rivalisant celle du Tsuchikage, c’est pour ça que la mission est de rang élevée, autrement c’est plutôt simple. Enfin, on verra bien. Comme je t’ai dit, c’est toi qui va mener la mission et moi je t’assisterai. Il y en a qui dirait, mais il te faut un exemple à suivre ! Mais je ne suis pas un exemple à suivre, vois-tu. Alors autant trouver ta propre voie. »

Il vida son verre.

« Il y a des courses dont on ne sait jamais le trajet à l’avance. »



_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Zetsu Eikō
Zetsu Eikō

Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi] Empty
Sam 28 Avr 2018 - 10:11
- Pauvre genin ? Hélas, c’est désormais chûnin.

Un doux sourire vint étirer ses lèvres alors qu’elle rigola doucement. Le Borukan lui avait aussi fait savoir, pour sa nouvelle promotion. Si elle était considérée comme apte à avoir sa propre équipe, il avait toutefois préféré la mettre sous la tutelle d’un autre. Ce n’était pas par doute concernant ses compétences, il s’agissait seulement qu’elle n’avait jamais eu d’équipe stable et donc, de ce fait, sûrement serait-il mieux pour elle qu’elle ait le loisir d’être élève avant de devenir sensei. Ce qui n’était pas faux, mais pas du tout. D’une nature assez méfiante vis-à-vis d’autrui, elle se devait d’apprendre à faire confiance aux autres avant de se sentir apte à assister qui que ce soit. Et donc, l’Hayai avait été désigné comme son sensei. Ce qui n’était pas plus mal.

Écoutant son récit, il n’était donc pas celui les ayant tous sortis du palais, les sauvant du même coup. N’ayant aucune preuve si ce n’était que des doutes à son sujet, elle ne pouvait donc qu’hocher doucement de la tête et accepter ce qu’il disait. Pourquoi le remettrait-elle en doute ? Elle n’avait aucune raison de le faire. Faire confiance. C’était quelque chose qu’elle apprenait lentement mais sûrement.

Son rire se fit à nouveau entendre alors qu’il parlait d’une mission, lui demandant d’aller chercher le rouleau. Il avait semblé surpris d’apprendre qu’il avait désormais une élève avec lui et, pourtant, semblerait-il que leur équipe avait déjà une mission. De quoi ravir celle qui avait été plus que déçue de sa propre performance au pays du feu, où elle s’était figée dans la peur sans rien pouvoir faire à ce niveau. Se levant donc, elle alla attraper ledit rouleau, revenant vers la table pour observer de quoi il en retournait.

- Une Chôkoku hein… Je propose donc, compte tenu que tu as décidé de me laisser faire, qu’une fois notre repas terminé, que nous nous dirigions vers le domaine Chôkoku, comme le suggère ce qui est inscrit sur le rouleau. De quoi espérer avoir de l’information à ce sujet.

Ramener une Chôkoku au village, qui était partie des années plus tôt… Si elle comprenait les raisons qui poussait les plus hauts à vouloir la ramener au village, elle se demandait si vraiment ils réussiraient. Après tout, si celle-ci avait préféré partir en exile, sûrement souhaitait-elle y rester. Elle verrait. De toute façon, ils n’avaient pas le choix que d’essayer et tout donner dans l’espoir de réussir.

- Faire une course sans même savoir où faut-il aller pour la gagner…

Elle rigola à nouveau, son ton étant léger.

- Il n’y a bien que toi pour dire ça, hein.

Terminant rapidement son repas, qui était tout de même assez léger, elle s’était relevée, plus motivée que jamais. En arrivant ici, elle avait déposé ses deux épées près de la porte, au cas où si son nouveau sensei avait pu vouloir d’un entraînement, de quoi peut-être tester le niveau de son apprentie. Or, il avait désormais mieux, une mission où elle serait donc d’ore et déjà forcée à agir sur le terrain, et ce, en situation réelle. Manquait plus à s’assurer qu’il soit prêt et ils pouvaient partir pour le domaine Chôkoku dans l’idée de s’adresser à la cheffe.

_________________
How should this story end ?
I'm standing alone in this world that keeps on changing, but hiding away, my true self is fading. The loneliness that wraps around keeps deepening until I drown. Fond memories we used to share pierce me 'til I no longer care. I cannot run, I cannot hide, I cannot think, I cannot find, I cannot move, I cannot leave you.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2560-zetsu-eiko https://www.ascentofshinobi.com/u462

Aux côtés de l'éclair vert [Ft. Hayai Taishi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: