Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Coeur ouvert [Masami]
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 9:37 par Jiki Masami

» Suzuri Hoshimi [en cours]
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 8:39 par Suzuri Hoshimi

» Medic Incoming | K.Ishin ♣
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 4:50 par Meikyû Raizen

» Mort, vie, renaissance [Sharrkan]
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 4:37 par Sharrkan

» Asaara A.
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 2:52 par Asaara Aduichi

» Entraînement entre Sabreurs (Miyuki)
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 2:35 par Naragasa Otsuge

» Un anniversaire pas comme les autres - PV
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 1:13 par Oterashi Yanosa

» A l'attention du Seigneur de l'Eau
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 1:05 par Nobuatsu Saji

» Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 0:52 par Kao Kan

» Lettre au Mizukage
En ombre japonaise  (pv)  EmptyAujourd'hui à 0:23 par Nobuatsu Saji

Partagez

En ombre japonaise (pv)

Kobane Harumi
Kobane Harumi

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Mar 24 Avr 2018 - 17:51
Une sombre musique se fit réellement entendre dans une petite partie d'un quartier de la ville de Kiri. On était en pleine nuit, mais ce n'était pas le risque de plaintes pour tapage nocturne qu'elle craignait d'une manière ou d'une autre. Ho ça non pour sûr ! Car, elle n'était qu'une ombre dans la nuit, un spectre qui errait pour punir les méchants ! Et puis elle portait un super masque en bois qui représentait un oni, alors qui pouvait se douter de son apparence ? Hein ? Personne évidemment !



Cette super héroïne était une arme contre le crime, ceux qui traversaient en dehors des passages cloutés et les papillons. Elle pouvait tout aussi bien aider à faire traverser une mamie, mais une aveugle de préférence, sait-on jamais. Si son identité secrète était mise à jour, elle devrait arrêter de combattre le crime et les méchants, alors ça serait dommage d'arrêter une terriblement longue carrière d'une journée ! Comment pourrait se remettre la ville de Kiri de cette perte ? Sans doute jamais ! L'ombre rose bonbon sautait de toit en toit à toute vitesse en cherchant une proie ! Heuuu.... Non.... Un méchant évidemment ! Question tenue, la super héroïne avait tout prévu ! Des vêtements très près du corps rose bonbon, parce qu'elle aimait bien la couleur. Alors évidemment... Les mauvaises langues diront que ce n'était pas très discret, ok... Mais cela concernait uniquement ceux qui n'étaient pas doués ! Et bim ! Elle portait évidemment une cape rose, parce que les capes c'est tellement trop la classe. Quand l'ombre rose sautait de toit en toit, l'effet était vraiment très joli. D'ailleurs parfois, elle sautait de nouveau sur le même toit juste pour voir l'effet du vent sur le tissu ! Et ouais ! Elle était comme ça ! Elle avait un énorme symbole sur la poitrine, qui représentait un papillon coupé en deux par un kunai, c'est dire que personne était capable de l'identifier. Cependant, c'était calculé, c'était une double tromperie inversée ! Et bien oui, car tout le monde allait penser à Madoka la légendaire massacreuse de papillons, mais en faites, ils allaient se dire que cela ne pouvait pas être elle, trop évident ! Donc du coup, cela ne pouvait être que quelqu'un d'autre, qui cherchait à la piéger ! Et voilà ! C'était qu'il y en avait là dedans !



Avec son masque d'oni vissé sur son visage, personne ne pouvait imaginer qu'elle splandide demoiselle se cachait dans cette tenue rose. Elle avait même sa petite culotte blanche avec des pandas par-dessus sa tenue ! Bon cherchez pas une référence quelconque hein, c'était surtout qu'elle avait oublié de mettre une culotte en portant sa tenue rose, alors par flemme... Non parce que essayez de porter ces machins ! Ça mettait des heures à porter et encore pire à retirer !



Sautant de toit en toit, elle trouva alors son premier crime dans une petite ruelle sombre ! C'était déjà un lieu où personne de normalement constitué n'aurait déjà pas du tout envie de visiter de son plein gré, alors déjà que faisait ce type là ?! En plus il était en train de saboter une arrivée d'eau le monstre ! Elle entendait de là déjà un début d'eau faible s'écouler contre les pavés de la ruelle. Il voulait savoir couler toute la ville ! Comme c'était fourbe ! Mais heureusement, l'ombre rose était là pour sauter la situation ! Le terrible contrevenant allait se faire surprendre, elle se mit au bord du toit en agitant sa cape dans des mouvements d'épaules, par e sur c'était classe, et en faites elle découvrit sur l'homme se contentait d'uriner contre un mur... Bon c'était tout de suite moins classe, mais ce n'était quand même pas bien comme crime horrible et dégoûtant ! Trop tard pour reculer, la justiciere allait tout de même frapper le vil coquin !



Datalia Madoka • « Hahaha ! Te voilà ainsi fait vil gredin ! Je vais te punir pour ton outrage ! Moi ! Heuuu.... La terrible.... Heuuu... Mince.... L'intrigante... La subtile.... Hmmm... Il me faut un nom... PAPIGNATORE ! Voilà ! Tremble méchant pas beau ! Pour ton crime... Je vais te la couper ! »




Allez hop, la sanction arrivait rapidement avec l'ange défenseuse du bien commun cela ne l'ennuyait pas du tout ce. Couper un membre parfaitement utile n'était pas un problème surtout lorsqu'elle en avait pas un elle-même. Cela pouvait bien l'inutilité de ce machin ! Bref, un petit mudra et cela serait réglé !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Momonga Zhou
Momonga Zhou

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Jeu 26 Avr 2018 - 10:16
La nuit était calme, et aussi douce que l'intérieur d'une couche pampers pour senior. J'étais occupé à lire l'intégrale collector des livres de Bernard-Henri Lévy, un ninja légendaire qui se prenait pour un philosophe. Lorsque minuit sonna, autrement dit l'heure du crime, je me hâtai de partir en patrouille nocturne. Les délits étaient rares, mais il m'était déjà arrivé de mettre fin à un odieux trafic de poissonneau qui gangrénait Kiri depuis plusieurs semaines. Un mission officieuse, qui n'avait cependant pas changé ma légendaire réputation de Genin accomplissant des missions de rang E. C'est alors qu'un point rose bonbon attira mon attention. Mais de quel genre de malfrat pouvait-il donc s'agir ? Je décidai de suivre avec discrétion l'inconnu en rose qui sautait de toits, en toits, tel une sauterelle. Il s'avérait qu'il s'agissait plutôt d'une espèce de super-héroïne. Costumée de pied en cap d'une combinaison aussi moulante que rose, d'une cape de la même couleur, et d'un masque d'Oni, je devinai une silhouette féminine derrière toute cette panoplie. La justicière masquée finit par s'arrêter tout près d'une ruelle, et se mit à menacer un homme. Cette super-héroïne, qui portait le nom de Papignatore, voulait de toute évidence, couper en rondelle la bistouquette du pauvre criminel qui était en train de se soulager contre un mur. Alors qu'elle s'apprêtait à passer à l'action, je m'interposai, prêt à prendre la défense du misérable.

Hola, Papignore, noble amazone de la nuit … Certes, ton intention est louable, vouloir punir cet énergumène dégueulasse, qui déverse sa pisse sur le noble sol de Kirigakure no Sato, mais tu ne peux être à la fois, juge, bourreau et pâtissier. Il faut l'arrêter, et le livrer à la police, rien de plus, rien de moins. De plus, le châtiment que tu comptes lui infliger st bien trop âpre … Lorsque les hommes font leur pissou, comme tout le monde, dans un lavabo, tu ne pourras jamais connaître la sensation de la fraîcheur de la céramique sur leurs baloches crépues. Mais si tu persistes dans ta croisade contre le mal, aussi louable penses-tu qu'elle soit, je me trouverai toujours sur ton chemin. Et si tel est ton souhait, nous devrons alors combattre jusqu'à ce que mort s'ensuive !

_________________
En ombre japonaise  (pv)  15237848781928157448
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini https://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri
Kobane Harumi
Kobane Harumi

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Jeu 26 Avr 2018 - 14:15
Madoka fut surprise par l’arrivée inopinée d’un autre oiseau de nuit, qui visiblement souhaitait prendre la défense de l’odieux criminel sans foi ni loi. Juste pour la classe ou faire peur à ceux qui ne connaissait pas l’art shinobi, elle croisa son indexe et son majeur de chaque main comme une posture de combat, prête à se défendre. Elle croisa les bras en gonflant ses joues alors que cet homme lui demanda d’arrêter le criminel aussi dangereux soit-il et le livrer à la police.

Datalia Madoka • « Ha bha non alors ! Et raté le plus amusant ! Certianement pas ! Mais ok, alors si je ne peux pas être tout en même temps, je vais prendre le rôle de bourreau et toi de juge ! »


Dit alors Papignator en pointant du doigt le nouvel héro en noir, qui venait d’arriver.

Datalia Madoka • « Mon jugement est adéquat ! Une fois qu’il en aurait plus, et bien plus ce genre de souci ! Il fera comme les filles ! »


Madoka écarquilla les yeux et prit une mine dégoutée.

Datalia Madoka • « Faire pipi dans un lavabo ! Mais c’est vraiment dégoutant ! C’est là où on se lave les mains ! »


Tandis que les deux super héros semblaient se disputer la manière de procéder à la justice, l’homme qui cherchait à se faire discret tenta de partir discrètement en crabe à coup de pas chassé. La blanchette jeta un coup d’œil rapide vers lui, comme si ils jouaient à un, deux, trois, soleil. Ouais, ben là, il avait déjà perdu ! Il n’osa alors plus bouger en espérant se faire défendre par Zhou.

Datalia Madoka • « Ha ouais ?! Tu veux te battre jusqu’à la mort !? Trop coooool ! Ok ! Je relève le défi ! Hahahahaha ! »


Madoka semblait des plus excitée à l’idée de se battre si violement. Elle allait jusqu’à oublier complètement pourquoi elle se trouvait ici. Cela se voyait dans son regard, ce genre d’excitation maladive. Elle forma quelques mudras de ses mains, puis après quelques sauts périlleux arrière, elle fit apparaitre de multiples copies d’elle-même un peu partout autour dans des positions plus ou moins improbables. Il y en avait bien une bonne vingtaine, de parfaites copies.

Datalia Madoka • « Techniques de ninjutsu ! Clonage de l’ombre ! »


Le pauvre Zhou ne pouvait pas le savoir, mais ce n’était que du genjutsu, et même si une des Madoka se faisait attaquer, cela ne ferait que traverser le mirage sans pour autant le détruire. Elle se grattait doucement le visage avec ses deux mains, comme obnubiler, alors qu’elle semblait marmonner à voix basse se parlant à elle-même de ce qu’elle pouvait bien lui infliger.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Momonga Zhou
Momonga Zhou

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Sam 28 Avr 2018 - 18:21
Alors que la conversation empirait, le pisseur de minuit prit le risque de s'échapper, avec un peu discrétion. Mais c'était chose futile, la super-héroïne Papignatore remarqua son petit manège, et commença les hostilités. Ainsi, c'était le premier combat qui m'attendait depuis un petit moment. Après tout, il était temps de se dégourdir un peu. Mais cette justicière quelque peu extrême allait sentir passer la fureur de la Carpe Ombrageuse. Ainsi, une bonne vingtaine de clones envahirent la ruelle. J'étais cerné à vrai dire. Avant que je ne passasse à l'attaque moi aussi, je lançai :

Papignatore, c'est un honneur de combattre contre toi. En tant que duelliste digne de ce nom, je te donne mon identité : Momonga Zhou, la Carpe Ombrageuse de Kirigakure no Sato ! Si tu as entendu parler de moi, c'est par ma renommée ! Je suis le seul homme du village à avoir accompli une mission de rang E que personne ne voulait faire ! Celle qui concernait le nettoyage de l'appartement de Mme Dos Santos ! Sache-le, peut-être que ce fait d'arme inégalable suffira à te calmer ! L'enjeu de ce combat, sera la bistouquette de monsieur ici présent. Celui qui vainc, remportera l'appareil génital ! Puisque tu sembles déterminée, c'est à moi d'enchaîner, je suppose ?

Encerclé par de nombreuses répliques de Papignatore, il fallait que je me sortisse de ce pétrin et rapidement. Dans l'immédiat, le mieux était de procéder ainsi :

Kasumi Jusha no Jutsu !

En tout premier lieu, il fallait jouer la sécurité, je générai à mon tour un nombre identiques de clones de brume. Ceux-ci avaient la particularité de se dédoubler une fois touché. Et bien entendu il s'agissait de simples images, c'était un sort de Genjutsu. D'après les dires de la justicière, sa technique appartenait au domaine du Ninjutsu. Deux possibilités s'offraient donc à moi : soit elle disait vrai, et il s'agissait alors très probablement d'une ninja beaucoup plus puissante que moi, soit elle bluffait. Et ce qui m'avait indiqué cette dernière piste, c'est que moi-même j'usai de ce genre de technique de clones illusoires, et les clones de brume en étaient le parfait exemple. Je devais donc tirer ça au clair. Pas besoin de tergiverser cent ans pour risquer d'attaquer un véritable clone, ou dénicher la véritable Papignatore parmi toutes ces répliques.

Kai !

La technique de base des utilisateurs de Genjutsu, pour se défaire de toutes sortes d'illusion. Immédiatement, je repérai mon adversaire, qui n'avait pas beaucoup bougé en vérité. Une fois trouvée, je dégainai mon ninjato et le pointai en direction de la véritable Papignatore.

Pas de ça avec moi ! Tes clones n'ont plus aucun secret pour moi, ce sont des illusions. Tout comme les miens. Par précaution, j'ai dû donc utiliser le « Kai », pour avoir le coeur net sur la nature de tes clones. Je voulais un duel, alors débarrassons-nous de ces vulgaires pantins. Economisons notre chakra pour le véritable affrontement !

En guise de bonne fois, mes clones de brumes disparurent presque instantanément. La justicière était désormais au pied du mur, et l'affrontement véritable pouvait commencer après cette petite démonstration mutuelle de Genjutsu. Je lui laissai l'opportunité d'attaquer en première. Qu'allait donc faire la jeune femme ?
Résumé du tour:
 

_________________
En ombre japonaise  (pv)  15237848781928157448
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini https://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri
Kobane Harumi
Kobane Harumi

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Mar 1 Mai 2018 - 10:43
Madoka souriait largement en imaginant la tête que ce type pouvait faire avec tous ses clones, il n’était pas couché ! Cependant, le drôle de bonhomme donna carrément son nom. Elle soupira légèrement en secouant la tête dépitée.

Datalia Madoka • « Un super héros ne donne jamais son véritable nom enfin ! Tout le monde sait ça ! Amateur ! pfff ! Bon … on reprend … »


Comme si l’adolescente jouait une pièce de théâtre, elle se remit à sa place en essayant de reprendre son rôle là où elle l’avait laissé. Elle se frotta ensuite l’arrière du crâne en secouant doucement la tête.

Datalia Madoka • « Heuuuu … non, je suis désolée, mais je n’ai jamais entendu parler de toi, mais une mission de rang E, c’est déjà pas mal hein …. Hmmm bon … madame Dos Santos quand même …. C’est presque une rang D du coup. »


Madoka commença alors à rire doucement comme une démente en réalisant que ce type désirait vraiment se battre. Elle baissa sa tête doucement en posant ses mains contre ses genoux.

Datalia Madoka • « Alors ainsi … tu veux vraiment te battre hein … te battre contre moi … hehehe … on va bien s’amuser …. Hooo ça oui … »


L’oni masqué semblait être de plus en plus excitée à l’idée d’une manière presque exagérée. Elle regardait tous les doubles de la carpe apparaitre également du même genre. Ainsi, il maitrisait aussi les illusions, il fallait imaginer que ce n’était pas la peine d’en utiliser plus, mais elle avait d’autres façons de se battre de toute manière. Elle se fichait totalement maintenant du type, tout ce qu’elle voulait c’était se battre et mettre la carpe en charpie. Elle ignorait totalement le pisseur ivre qui tentait de s’éloigner un peu plus en voyant la situation dégénérer. Elle connaissait bien la technique de rupture des illusions, mais alors qu’il y avait des illusions partout, elle regarda alors la carpe dégainée son arme.

Datalia Madoka • « Tu comptes vraiment l’utiliser ?! Hahahahaha ! Hoooo oui … le public va adorer … Ils viennent pour voir du sang … si je te tues, je pourrais manger et avoir un petit peu de confort …. Hmmm …. Oui … »


Madoka semblait s’être plonger dans des souvenirs pas si lointain que cela, mais elle semblait être totalement dépassée par ses propres illusions, et sans besoin de technique !

Datalia Madoka • « économiser du chakra ?! Hahahahahaha ! Seuls les faibles le disent ! Moi j’en ai à revendre du chakra ! J’en ai plein ! Allez …. C’est partie … technique de genjutsu ! Illusion du vent meurtrier ! »


Madoka enchaina alors plusieurs mudras à l’aide de ses mains et immédiatement commença à se déchainer devant elle un puissant vent, qui semblait tout découper sur son passage, que ce soit des traces de coupures sur les murs, le sol, et très vite cela allait frapper la carpe ! Allait-il penser que c’était également une illusion ou allait-il se défendre ? Elle sortit un très puissant parchemin explosif qu’elle posa devant elle à quelques mètres histoire de ne pas donner envie à Zhou de venir au contact, mais elle avait bien quelque chose en tête de toute manière.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Momonga Zhou
Momonga Zhou

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Jeu 3 Mai 2018 - 21:52
Cette justicière de l'ennui se lança dans de nouveaux monologues tous aussi barrés les uns que les autres. Mais trèves de bavarderie, la petite se mit exécuter des mudras, et plaça ses mains devant elle. Une technique Futon : j'allais morfler sévèrement. Surpris par l'attaque, je ne me posai même pas la question de savoir s'il s'agissait ou non d'une illusion, comme elle l'avait dit. Il fallait se fier aux faits, cette kunoichi était après tout une sacré menteuse. Une tempête cinglante se mit à venter en ma direction. Même en tentant d'esquiver l'attaque, mon cors se retrouva lacéré de toutes parts. Des blessures plus ou moins profondes entaillèrent ma peau de part en part, l'attaque étant subie de plein fouet, elle avait failli être mortelle. En tout cas, essuyer un nouvel assaut signifiait pour moi une terrible défaite. Je devais riposter une dernière fois. Impossible de l'attaquer de face, Papignatore avait déposé un parchemin explosif devant elle, pour prévenir toute attaque frontale. C'était donc à mon tour. Mon dernier tour, puisque des dizaines de coules de sang s'échappaient des plaies de la tempête destructrice. Mon seul allié allait donc être la ruse cette fois-ci.

Kagami Mugen !

Après une série de mudras, je lançai mon sort d'illusion. ll s'agissait d'un Genjutsu de confusion plutôt élaboré, plongeant l'adversaire dans une illusion-miroir. Ainsi, chacun de ses mouvements s'inversaient de côté. Un mouvement de la main gauche vers le haut, et le corps faisait l'exact opposé : un mouvement de la main droite vers le bas. Mais cette illusion allait en réalité servir de diversion. Trop occupée à comprendre le pourquoi du comment de ce Genjutsu, ou à lever le sort, Papignatore mettrait une menace direct de corps à corps avec moi de côté. Dès que le Kagami Mugen fut lancé, j'enchaînai :

Ryu Tsui Sen - Le Vol du Dragon !

Mes jambes se gorgèrent de chakra, se plièrent, puis se raidirent, me faisant faire un bond prodigieux dans les airs. Je venais de contourner le problème du parchemin explosif sur le sol. Une fois dans les airs, je mis tout mon poids sur mon ninjato, et plongeai tout droit en direction de la superhéroïne. Lorsque ma lame rencontrerait sa chair, j'aurais alors transpercé son épaule jusqu'à l'os ! A moins que cette folle ne trouvât une nouvelle parade ingénieuse ...


_________________
En ombre japonaise  (pv)  15237848781928157448
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini https://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri
Kobane Harumi
Kobane Harumi

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Ven 4 Mai 2018 - 9:18
Le méchant super héros que Papignator avait face à elle ne semblait pas être sensible aux petites phrases d’avant combat. Pourtant c’était une parfaite manière pour se motiver au maximum avant le combat, et en plus cela le public adorait cela. Bon techniquement, il n’y avait pas grand monde pour regarder, mais dans la tête de Madoka, toute une folle hurlait de rage et avide de violence était là à contempler ce spectacle pervers. Ce Zhou suivait donc l’adage d’un grand sage «jamais de putain de monologue ». Ce pourquoi il passa à l’action sans tarder. Elle fut étonnée de voir que son adversaire n’avait pas pu se défendre contre son attaque. Avait-elle été trop rapide ou alors il n’avait pas de moyen de se défendre d’une attaque de ce genre ? Malgré tout cela, ces petites phrases dans le vent … dans le vent, vous avez compris ? Hahahaha ! Ha … hrmmm … bref … ces petites phrases dans le vent ne semblaient pas avoir beaucoup d’effet.

Son adversaire avait plusieurs coupures sur le corps, cela donnait l’impression d’un véritable guerrier. Elle se mordilla la lèvre en regardant dans quel état pouvait être Zhou, cela la rendait toute chose. On pouvait le lire dans ses yeux, oscillant légèrement son corps de droite à gauche comme sous une drogue. Elle ne s’était même pas posée la question si cela risquait d’être mortel, ce type voulait se battre, alors battons-nous. La jeune fille ne connaissait que cela, des duels à mort dans son enfance, cela avait été le rythme de sa vie, alors pourquoi être étonné ?

Datalia Madoka • « Mais pourquoi ce regard si sérieux ? »


Dit alors Madoka en commençant à rire comme une démente. Elle laissa faire Zhou sa technique, et si au départ elle n’avait pas bien compris l’intérêt de l’attaque, la jeune fille comprit très rapidement. C’était sans doute une illusion qui inversait tout, et apparemment, elle trouvait cela bien trop amusant. Elle s’égayait à bouger un autre membre en essayant de bouger l’autre, c’était bien trop rigollot. Elle ne faisait plus du tout attention à son adversaire, tant elle prenait son pied dans cette technique. Elle était hilare à remuer dans tous les sens prise au piège dans cette illusion. Sans doute aurait-elle pu faire quelque chose, mais elle aimait bien trop cela. Ça lui rappelait tout ce qu’elle pouvait imaginer dans sa tête en permanence.

Tout ce qu’elle put voir et sentir surtout ce fut une vive douleur à l’épaule. Elle était assez frêle corporellement, et à la force de l’impact, elle fut entrainée au sol avec Zhou dans un rouler boulé. Son épaule était blessé avec le ninjato légèrement enfoncé dans la chaire, mais sans doute pas jusqu’à l’os. Si elle n’avait pas été distraite à ce point, sans doute n’aurait-elle jamais été blessée, mais elle continuait de rire, alors qu’elle caresser doucement la joue de Zhou avec tendresse, comme la gentillesse d’une petite fille d’une grande pureté.

Datalia Madoka • « Hmmm …. Je croiais que l’on avait dit de ne pas faire d’illusion … mais … tu as menti … je vais devoir te punir alors … hein ? »


Dit alors d’une douce petite voix Madoka alors qu’elle commençait à chantonner doucement un air léger, alors que Zhou pouvait voir sortir du sol, des maisons, de la moindre trappe ou interstices dans un mur des milliers et des milliers d’insectes. Ils fonçaient telle une horde envahissante vers le duo au sol et ils vinrent alors mordiller la peau, se glisser sous la peau et commencer à piquer. C’était une véritable torture horrible, alors que pendant ce temps-là, Madoka continuait de chanter avec une grande douceur. Elle faisait en sorte que sa torture mentale ne soit pas mortelle, ce ne serait pas drôle sinon. Cela allait provoquer de réels dommages au niveau du cerveau à cause de la pression psychologique et aux douleurs ressentis.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Momonga Zhou
Momonga Zhou

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Ven 4 Mai 2018 - 20:39
Au moins, ma dernière attaque avait porté ses fruits. Ma lame était effectivement plantée dans l'épaule de mon adversaire, qui semblait tout bonnement perdre les pédales. Mes techniques n'y étaient pour rien, peut-être s'agissait-il simplement de son esprit complètement farfelu. De plus, il était difficile de deviner les expressions de son visage, à cause du masque grossier. Papignatore se mit alors à chantonner comme une petite fille psychopathe de films d'horreurs tels que « Un assassin dans ma salade » ou le désormais cultissime « Donne-moi du beurre, ou tu meurs ». C'est alors que des centaines, que dis-je, des milliers d'insectes surgirent de partout. Une invocation ? S'agissait-il d'une Aburame, ces fameux ninjas manieurs d'insectes ? En tout cas ils étaient si nombreux, que le ciel s'assombrit. Des essaims entiers se posèrent sur moi, pénétrèrent mes vêtements, mon slip-panthère, et même mon fondement. Chaque centimètre carré de ma peau se retrouva labouré, et percé par des bêtes répugnantes qui deversaient à foison leur venin dans tout mon organisme. La douleur était insoutenable, terrible. Il n'y avait plus rien à faire, j'étais vaincu. Après d'interminables secondes, les insectes disparurent comme par enchantement. J'étais indemne, ou presque. Mon cerveau avait été si violemment affecté par ce Genjutsu de supplice, que tout mon corps réagissait comme s'il avait réellement attaqué. Les dégâts psychologiques étaient tels que je laissai tomber mon ninjato au sol, et que mes jambes se dérobèrent à leur tour. J'étais par terre, ruisselant de transpiration, peinant à me remettre de ce terrible choc mental. L'illusion avait été si rapide et si réaliste, que je n'avais même pas envisagé d'utiliser le Kai une seconde fois. C'était clair : cette shinobi était d'un tout autre niveau. J'étais bel et bien vaincu.

— Par ma barbe que je n'ai pas … J'admets ma défaite. Tu es … trop puissante pour moi Papignatore … J'ai le corps entailladé de partout … Et j'ai l'esprit en vrac. Comme promis, tu pourras disposer de la saucisse de ce pisseur de nuit comme tu le souhaites … Et …
— Hohohohohohohohoho …
— BON SANG ! Un rire dans la nuit !
hurlai-je.

Et en effet. Une terrifiante silhouette se dessinait au-dessus de nos têtes. Mystérieux et massif, l'auteur de ce rire sardonique exécuta une roulade dans les airs et apparu sous nos yeux. Il portait une drôle d'armure blanche et verte, ainsi qu'une espèce de cagoule violette qui ne ouvrait même pas son visage. Des dizaines d'hommes investirent la ruelle, et se mirent à uriner un peu partout. Une forte odeur d'ammoniac se fit sentir, le rieur costumé prit la parole.

En ombre japonaise  (pv)  1525459056944069192

Enfin une super-héroïne à ma mesure. Mais maintenant que vous vous êtes écharpés, plus personne ne pourra s'opposer à mon projet d'urbanisme. Je veux annihiler ce village qui ne m'a jamais donné ma chance. Alors j'ai échafaudé un plan, et rassemblé des guerriers de l'ombre pour m'aider à l'accomplir. Je suis le Prince du Pipi Nocturne. Autrement dit le P.P.N ! J'ai pour ambition de noyer Kirigakure sous un torrent de pisse ! Que dis-je un ruisseau de pisse, une rivière de pisse, un fleuve de pisse ! Celui que tu as voulu mutilé, Papignatore, n'est ni plus ni moins qu'un de mes nombreux éclaireurs. Hohohohohoho … Oseras-tu me combattre ? Et toi, Momonga Zhou, qui a servi mes desseins malgré toi, es-tu prêt à voir ton village emporté par une vague jaune ? Vous n'êtes pas prêts tous les deux … Surtout toi Papignatore, mon ennemie, mon adversaire, mon opposante, mon antagoniste, ma némésis, ma rivale, ma jumelle maléfique …

J'étais couvert de honte. Sans le savoir, j'avais contribué au terrible cataclysme que prévoyait de fomenter l'infect Prince du Pipi Nocturne. C'était le mal absolu, et ma rage n'en était que plus forte. Mes réserves de chakra étaient faibles, mon état de santé très douteux, mais je me devais d'aider celle qui était mon adversaire quelques secondes plus tôt. Je me redressai et ramassai mon ninjato. Le combat n'était pas fini.

— Immonde crapule … Tu es le diable en personne … Comment une personne aussi maléfique que toi a pu voir le jour ? A côté de toi, Sadam Hussein n'était qu'un tranquille vendeur de godasses. J'ignore qui sont tes parents, mais ils ne peuvent qu'être Lilith et Satan ! Ecoute-moi, Prince du Pipi Nocturne, aussi noble soit ton titre, aussi puissant sois-tu, aussi intelligent sois-tu … Papignatore te mettra au tapis, et jamais je ne te rejoindrai. Tu entends ? JAMAIS ! Je préfère boire du pipi toute ma vie, que d'être sous tes ordres …
— Mais je ne t'ai jamais proposé de …
— Papignatore … Quel … Quel est le plan d'attaque ?

_________________
En ombre japonaise  (pv)  15237848781928157448
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini https://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri
Kobane Harumi
Kobane Harumi

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Lun 7 Mai 2018 - 11:45
Les techniques de manipulations du jeune homme semblait tellement puissant, que Madoka paraissait être devenue déviante ou totalement dérangée. Quelque chose dans ce gout là en tout cas, à moins qu’elle n’ait jamais eu sa tête évidemment, mais cela était totalement autre chose. La mignonne petite fille chantonnait, mais ce n’était pas une bonne chose pour sa proie et ce fut une victoire. Zhou était à terre sans pouvoir bouger une seule seconde. Sa technique était une illusion, mais les douleurs étaient tellement réelles et violentes, qu’il fallait une sacrée volonté pour la briser et ne pas être affecté. Seulement, il était bien trop tard pour lui. Papignator s’amusait alors devant les douleurs qui marquaient le visage de Zhou. Les légers soubresauts, les réactions naturelles du corps qui essayaient de se défendre de tous ces insectes imaginaires. L’imagination de l’homme était tellement grande que vrai ou pas, les sensations devenaient presque réelles.

Datalia Madoka • « Hmmmm … shhhhh …. Tout va bien … tu es adorable ainsi …. Laisse toi donc aller … »


Susurra alors la blanchette avec ses longs cheveux d’une douceur infinie. Elle rougit légèrement dans ce corps à corps endiablé et tendre. Elle restait contre Zhou tandis qu’elle se délectait de ses réactions. Elle savait qu’elle avait gagné le combat, alors pourquoi se précipiter ? Ils avaient toute la nuit pour jouer à ce genre de passe-temps morbide. Zhou était en sueur, épuisé moralement et physiquement, et Madoka ne fit que sourire d’une manière perverse en prenant apparemment du plaisir dans ce genre de jeu violent. Malgré son jeune âge, elle détenait une faculté de destructions et de tortures assez longue. En effet, son passé dans les arènes lui avait offert un entrainement digne des plus grands. Il y avait en jeu sa vie presque tous les jours, et la fin pour les autres. Elle sourit largement à pleine dents tandis que Zhou admettait sa défaite. Elle en rit légèrement en glissant un doigt le long de ses lèvres.

Datalia Madoka • « Hmmmm non … tu dois te relever …. Tu dois te battre jusqu’à ce que mort s’en suive …sinon tu seras privé de dessert et de bien autre chose … »


Finit alors par dire tel un murmure à l’oreille de Zhou, mais il eut un rire étrange qui gâchait un petit peu sa victoire. C’était bien plus amusant de disposer d’un homme fort, que d’un simple homme ivre. Cependant, le temps n’était plus à cela. Elle se releva lentement sur ses pieds en laissant alors Zhou à terre. Elle regardait dans tous les sens en essayant de repérer qui osait l’interrompre dans son jeu favoris, mais cela ne pouvait être qu’un homme ! Elle serra ses poings d’une manière violente, là, on n’était plus dans un jeu, elle était vraiment sérieuse et espérait bien en finir rapidement avec le futur cadavre.

Datalia Madoka • « Cette manière de rire …. Cela ne peut être qu’un seul homme … Cet être immonde, manipulateur, menteur, qui aime à faire souffrir les jeunes cœurs … je dois le tuer … je dois tuer le père noël ! »


Cependant, rapidement, tous purent voir que ce n’était certainement pas le père noël, car il n’était même pas habillé en rouge, et il n’avait pas de barbe. Il semblait avoir un corps particulièrement musclé dans son drôle d’accoutrement, mais étrangement, cela ne dérangeait certainement pas l’adolescente de voir un pareil type dans les rues de Kiri. Elle en avait tellement vu de pire avec son imagination fertile!

Datalia Madoka • « Ha bha non ! C’est pas lui ! »


S’exclama alors Madoka en tournant le dos à ce drôle de type. Elle rêvait tellement de tuer le père noël, c’était rudement dommage. Dans sa prison, elle avait tellement rêvé d’avoir ces fichus cadeaux, mais non, le vil et sournois père noël s’était amusé à l’ignorer ! Elle croisa ses bras contre son énorme poitrine totalement inexistante, mais bon, cela lui donnait plus de kawaii attitude. Des hommes urinaient partout autour d’eux, mais quand bien même leur nombre, elle n’avait pas peur.

Datalia Madoka • « Je me fiche totalement que du rase ce village, mais par contre ! Que personne ne t’ait donné une chance est totalement normal ! Tu as vu ta dégaine minable ! Même la honte ne voudrait pas de toi ! C’est dire ! PPN ! Ta tactique ne peut pas fonctionner pour moi, car je vole ! Nananananère ! »


Dit alors avec un grand sourire plein de dents derrière son masque, ce qui rendait l’effort particulièrement inutile, et le moment de silence qui s’accompagnait presque gênant.

Datalia Madoka • « Je vais tous vous massacrer … je vais tous vous dessinez dans mon carnet magique le Bingo book, comme cela j’aurais le droit de vous tuer hehehehe … »


Dit alors Madoka en montrant un petit carnet que tout ninja de Kiri pouvait avoir. Elle le rangea dans sa pochette à l’arrière contre sa fesse droite.

Datalia Madoka • « Evidemment que je vais te combattre ! vous dix contre moi … cela donnera un combat équitable ! Hahahaha ! »


Papignator était vraiment très excitée à l’idée de tous les massacrer, elle releva le visage et hennie son terrible cri de guerre de la jument maléfique. Elle tourna son visage dans la direction de Zhou, qui semblait reprendre du poil de la bête, essayant de se relever pour combattre de nouveau. Il devait être dans un sal état évidemment, mais vu la situation, elle n’allait pas cracher dans la soupe, non, valait mieux la manger de toute manière !

Datalia Madoka • « Ouaiiiiiiiiis ! Exactement ! »


Ajouta alors la jeune fille lorsque Zhou parla d’un certain Sadam Hussein pleine de conviction. Bon évidemment, elle ne savait pas du tout qui cela pouvait être, mais ce n’était pas l’important. Elle se pointa du doigt alors que Zhou lui dit qu’elle allait tous les mettre au tapis, d’orient certainement.

Datalia Madoka • « Tu dois réussir à me couvrir un petit moment et surtout réunir tous les ennemis le plus proche possible. J’ai une technique qui me permettra de tous les tuer d’un seul coup, mais ils doivent être le moins dispersé possible. »


Chuchota alors Madoka en cachant sa bouche avec sa main en se penchant vers Zhou.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Momonga Zhou
Momonga Zhou

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Mar 8 Mai 2018 - 20:42
Papignator n'avait pas perdu du poil de la bête, au contraire. L'idée d'une nouvelle confrontation l'excitait davantage. Et dans cette affaire puante (de pipi, bien sûr), le P.P.N était tout désigné pour être son adversaire. Mon rôle allait être de couvrir la ninja-justicière, qui avait d'après elle, une technique capable de tous les tuer. Mais c'était cet individu dégoûtant, qui s'était autoproclamé «  Prince du Pipi Nocturne », fonction qui devait revenir à une personne plus compétente que lui, qui me répugnait le plus. Jamais un ninja n'avait eu l'idée d'un plan aussi sale et abject. Il était vraiment l'incarnation du démon. Surtout que si ce tsunami d'urine avait bel et bien lieu, plus aucun ninja n'aurait droit à des RTT , puisqu'il faudrait alors reconstruire le village pendant plusieurs mois. Les enjeux nous dépassaient tous, et ce fut à cet instant que je compris que je n'étais que le millionième d'un grain de sable dans cet univers. Ses hommes, continuaient de déverser leur pisse orangée un peu partout dans la ruelle. L'odeur était devenue insoutenable. Je devais donc attirer les hommes du P.P.N, avant que leurs flaques ne débordassent sur l'avenue principale. Je m'approchai lentement du groupe, à la fois sûr de moi, et plus sérieux que jamais.

— Messieurs, je ne compte pas me battre contre vous, vous perdriez la vie à coup sûr.
— Tu devrais plutôt te reposer ! T'as pas l'air dans ton assiette on dirait que tu t'es pris une rafale de rasoirs sur la tronche !
— Si vous vous arrêtez maintenant, je vous donne … dix dollars
, déclarai-je en sortant un billet de ma poche.

En ombre japonaise  (pv)  1525804833165492110

Dix … dix dollars ?
— Chacun.

Tels des zombis attirés par la chair fraîche, les loubards remontèrent leurs braguettes, et marchèrent lentement vers moi. L'argent était roi dans ce monde, et l'appât du gain était plus fort que tout pour ces jeunes quarantenaires déboussolés. Ahuri par ce revirement de situation, le P.P.N ne trouvait même pas les mots pour protester. Et en un rien de temps, les acolytes du méchant de la nuit étaient agglutinés autour de moi à chercher du regard la liasse de billets que j'allais distribuer. Alors que je m'apprêtai à avertir Papignator d'attaquer, le P.P.N passa à l'action sans attendre.

Oshikkojutsu – Le Dragon de la Rivière Jaune !

Après avoir effectué des mudras à une vitesse vertigineuse, il cracha une véritable vague de pipi, qui prit la forme d'un dragon tournoyant, et qui m'emporta, moi et les sbires du prince, tout au fond de la ruelle, avec un courant terrible. La chaleur du pipi, et sa nature quelque peu corrosive amplifia la douleur de mes entailles qui recouvraient mon corps. La fore du courant de pisse m'avait littéralement broyé contre le mur, et alors que la houle s'amincissait peu à peu en s'écoulant à travers les bouches d'égout, elle laissa derrière elle, toute la horde sans vie. Quant à moi, j'étais adossé contre le mur, blessé, et empestant l'ammoniac. Papinator avait certainement fort à faire … La fureur du prince était impossible à calmer. Mais au moins, ses hommes de mains n'étaient plus.

_________________
En ombre japonaise  (pv)  15237848781928157448
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini https://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri
Kobane Harumi
Kobane Harumi

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Jeu 10 Mai 2018 - 10:49
Madoka adorait vraiment se battre, cela avait été sa nature et sa vie pendant la grande majorité de sa vie. Elle ne se rappelait à peine de sa vie calme dans son village de son enfance. L’arène était un lieu où tout était permis, et maintenant que les forces de pacification de Kiri lui en avaient privé, elle devait bien trouver un autre exutoire. Heureusement, il y avait toujours des gens qui cherchaient à se faire botter le cul, ce qui était vraiment une chance en soi. Elle commença alors à produire à une vitesse respectable une grande quantité de mudra. Soit la technique devait être très puissante, soit c’était une magnifique comédie inutile. L’adolescente ne pouvait être que spectatrice pour le moment de l’affrontement entre les couleurs de cité par le pipi et Zhou ! Le combat allait être violent, elle doutait même qu’il puisse tenir très longtemps à dix contre un, mais la justice était ainsi. Rien n’était facile dans la vie !

Sans doute que le PPN avait dû préparer ses troupes avant l’assaut nocturne de Kiri. Ils avaient dû se retenir au maximum d’aller aux toilettes et de faire la tournée des bars. Peut-être même qu’il y avait eu des accidents de parcours ou des complicités, mais c’était une autre histoire. Quoi qu’il en soit, leurs adversaires avaient une énoooooorme capacité de vessie, s’en était très impressionnant à voir à surtout à sentir. On aurait dit que la ruelle était le lieu favori de rencontre des sans-abris de Kiri, mais il n’en était rien ! Papignator devait absolument rester concentrer malgré les odeurs acres et désagréables. Afin d’aider son compagnon, la seul chose qu’elle put faire ce fut de produire un infrason inaudible pour l’homme, et à moins que Zhou fut à moitié mérou, il ne pourrait l’entendre ! Leurs adversaires furent frappés alors d’un genjutsu certes faibles, mais d’une terrible puissance humiliatrice. Ils purent alors apprécier une odeur de pourriture gravement avancée à base d’œufs pourris et d’autres fragrances toutes aussi agréables. Il y avait de quoi peut-être même troublé PPN ! La situation était bien trop grave, le duo de super héros ne pouvait pas abandonner leur ville aux mains poisseuses du prince ! En effet, il n’y avait même pas de lavabo pour se laver les mains ensuite !

Apparemment, Zhou cherchait alors à utiliser la ruse, mais elle n’avait pas cela dans son sac de toute manière ! Cependant, son compagnon héroïque en parlant avec les sbires de leur terrible adversaire dut utiliser une technique très controversée. Sans doute que son père devait être banquier, mais tout de même, aller jusqu’à là démontrait que la situation était très délicate. Un capitaliste no jutsu fut alors lancé et les pisseurs du dimanche furent immédiatement dévastés par la technique. On reconnaissait bien là la subtilité bancaire et une technique rondement menée. Madoka hésita alors même à qualifier cette technique d’un mélange de genjutsu, mais quoi qu’il en soit, cela fonctionna encore mieux qu’elle pouvait y penser. PPN devait mal payer ses sbires et voilà ce que cela donnait, de pauvres travailleurs obliger de faire des boulots de nuit avec les désagréments que cela offre. Risque de cancers, troubles gastro-intestinaux, une vie familiale et sociale détruite, le stress, sans compter les risques d’apnée du sommeil dû aux horaires de travail atypique ! Qu’est-ce que l’on ne ferait pas pour nourrir sa famille ! C’est beau quand même !

Cependant et alors que la situation allait être favorable, ils purent reconnaitre ainsi leur plus terrible adversaire de leur vie entière, PPN effectua alors sa terrible attaque qui balaya son acolyte et les sbires tout au fond de la ruelle. Cela devait être très humiliant et très douloureux tout de même, et Zhou était incapable de bouger pour le moment broyé contre le mur. Papignator se retrouva alors face à face au terrible adversaire, seul à seul, mais sa propre technique était prête. Elle se vissa au sol grâce à du chakra, car elle savait ce qui allait arriver. De terribles vents commencèrent à parcourir la petite ruelle, ils accéléraient de plus en plus, surtout que cela provoqua également un effet venturi terrible. Dans un petit espace, les vents propulsés à vive allure accéléraient encore. Tous les débris ou tout ce qui n’était pas solidement attaché commencèrent alors à tournoyer au fond de la ruelle. Des tuiles, des plantes, un pauvre chat, des détritus et la pisse de la ruelle débutèrent alors à former une tornade. Les vents y étaient si fort, que cela devenait presque impossible de parler ou d’entendre quoi que ce soit. Madoka retira alors son masque de démon en le laissant se faire emporter par le vent. Ses longs cheveux blancs dans le vent étaient libres dans sa longue natte avec un nœud grâce à un ruban bleu sombre apparemment âgé. Elle sourit légèrement à PPN, alors que la tornade se mit à le poursuivre à toute allure en emportant tout sur son passage. Bientôt, il allait être avalé par la puissante attaque et broyer par sa terrible puissance. En plus de nettoyer la ruelle de toute la pisse et des détritus, cela permettait également d’aérer les maisons en emportant une partie de leurs toits !



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Momonga Zhou
Momonga Zhou

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Sam 12 Mai 2018 - 1:14
Je me retrouvai littéralement écrasé et secoué dans tous les sens, à cause de cette histoire de rivière de pipi. Mais heureusement, la brave Papignator était là, à assurer le coup. De nouveau, elle utilisa un jutsu assez puissant pour créer une véritable tornade ! Du Futon ? Peut-être. En tout cas, l'attaque eut au moins l'effet d'aspirer toute la pisse de la ruelle, de la renvoyer en l'air, créant ainsi une véritable pluie de pipi. C'était beau, on aurait dit une pluie paillettes. Le tourbillon venteux continuait sa course en ligne droite, prête à engloutir le Prince du Pipi Nocturne. Celui-ci tenta tout pour se défaire de l'attraction irrésistible de cette puissance de la nature, mais trop tard. La justicière avait retiré son masque pour l'instant, et je fus surpris de voir qu'il s'agissait d'une gamine ! Une gamine aux longs cheveux argentés m'avait littéralement botté les fesses, et donné une leçon à un criminel de grande envergure. Le P.P.N était fut aspiré, puis propulsé à son tour dans le ciel, si haut qu'il était désormais impossible de savoir où il allait atterrir. Mais la chute serait mortelle à coup sûr, et le village serait débarrassé de lui. Ses dernières paroles furent celles-ci :

RAAAAAAH PAPIGNATOR !!!! JE ME VENGERA !!!!

Hormis la terrible faute de conjugaison, cette déclaration m'avait glacé le sang. En tout cas, cette soirée terrible qui porterait alors le terrible nom de « Nuit Jaune », venait de s'achever avec la défaite du ninja au pipijutsu. Pour ma part, je m'écroulai au sol pour récupérer quelque peu. La ruelle était dévastée, il y régnait encore cette odeur de pipi, mais au moins, la pluie d'urine n'était pas finie, et je restai au sol à admirer le spectacle qui s'offrait à moi. Les sbires du P.P.N gisaient toujours là, inanimés et silencieux. J'auscultai d'un peu plus près mes blessures. Elles n'étaient pas mortelles, mais peut-être que certaines d'entre elles nécessitaient des points. Puis je soupirai un grand coup, et m'adressai à Papignator, cette surprenante kirijin pleine de ressources.

Arf … Ah … Quelle nuit, ma petite. Je ne te ferai pas l'affront de demander ton véritable nom, ahah. Une vraie super héroïne ne divulgue jamais son identité après tout … Tu es pleine de fantaisie, et tu es plutôt balaise. Et … je vais en rester là pour ce soir. Nous nous reverrons pour d'autres occasion, j'en suis certain. Tu me rappelles un peu l'enfant que j'ai eu autrefois.

Cette gamine pleine de vie m'avait renvoyé en pleine face les souvenirs du fils que j'avais laissé derrière moi sur le continent, avant que je ne devinsse un bandit, mercenaire, et ninja bien sûr. Que faisait-il maintenant ? Où était-il ? Ces questions, je les faisais de plus en plus taire. Je me levai avec difficulté, ramassai mon ninjato, et regardai un dernière fois celle contre qui j'avais perdu. J'écoutais sa réponse, si elle en avait une, puis, sans rien ajouter, je repris à pied la route de mon logis, dégoulinant d'urine chaude et piquante, sous une pluie jaune et malodorante.

_________________
En ombre japonaise  (pv)  15237848781928157448
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini https://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri
Kobane Harumi
Kobane Harumi

En ombre japonaise  (pv)  Empty
Dim 13 Mai 2018 - 19:43
Papignator était vraiment inquiète pour le sort de son ancien adversaire et acolyte maintenant qu’il avait été frappé par l’attaque vicieuse de PPN. Cependant, c’était le rôle qu’il avait eu, de tenir le plus longtemps possible afin de vaincre le mal. Les grands héros tel qu’eux connaissaient parfaitement le sacrifice qu’ils devaient accomplir afin de rendre meilleur le monde. Elle avait réussi à vaincre PPN grâce à sa botte secrète, sa signature en somme, et même si des toits devraient être sûrement réparés, le bien triomphait toujours ! Elle avait même réussi à nettoyer complètement la ruelle de tout le pipi …. Bon pour le renvoyer en l’air en forme de parapluie au-dessus de la ville. Cependant, l’acidité et la dangerosité de toute cette matière acide était maintenant largement diviser. Elle venait donc d’en plus de sauver la ville ! Alors quelques toits hein !?

La blanchette fit alors une technique au-dessus d’elle, qui envoya rapidement une tempête dans les airs, afin de ne pas être touché par le pipi, c’était quand même très dégoutant. Elle se retrouvait alors juste en haut sur un toit de Zhou à le regarder sans son masque. Ils venaient de s’affronter, puis d’unir leurs forces. Ils étaient donc maintenant plus que lier que jamais, des frères, alors il avait bien le droit de voir son visage même qu’un bref instant dans la noirceur de la nuit. Papignator n’était qu’une enfant, elle était loin d’être adulte et Zhou pouvait le voir maintenant. Elle avait sans doute un grand potentiel, car elle n’avait pas eu l’occasion de montrer tout ce dont elle était capable. Qui sait ce qu’elle pourrait faire une fois adulte ?

PPN disparut alors dans le ciel dans une petite étoile. Le prince n’était pas prêt de revenir avant un long moment, et c’était tant mieux, car Kiri pouvait dormir maintenant tranquille. La justice urinaire avait frappée. Serait-il réellement mort ? PPN était du genre à revenir encore et encore malgré les coups avec des plans toujours aussi sombres et malfaisants. D’un côté, elle espérait bien ne plus entendre parler de lui, mais malheureusement, elle était consciente qu’un autre sbire du mal viendrait prendre un jour sa place. Papignator observait alors en haut de son toit Zhou à terre, épuisé sans rien dire le visage ferme. L’orage commençait alors à gronder dans le ciel, zébrant la nuit noire d’un jaune particulier. Les acolytes du vil et sournois PPN n’avaient que peu d’importance. Ce n’était que des hommes de mains après tout.

Datalia Madoka • « Je me souviendrais de toi Momonga Zhou … Cette nuit fut révélatrice pour moi, et je te compterais davantage dans mes alliés pour les prochaines rencontres. Je te demanderais de garder ce qu’il s’est passé ici pour toi, et je te conseils de déguerpir rapidement. La police risque d’arriver, et ils n’apprécient guère les justiciers comme nous. »


L’argenté alors fit un léger mouvement de main, tandis que le masque qui avait été emporté par sa tornade fit son apparition dans sa main comme un fantôme. Le replaça alors son masque d’Oni, qui maintenant souriait heureux, comme quoi, elle avait dû apprécier ce moment. Elle était vraiment fatiguée, car elle avait utilisé beaucoup d’énergie cette nuit, pour sûre qu’elle allait rapidement dormir du sommeil du juste.

Datalia Madoka • « Je suis certaine que nous nous reverrons black mamba ou peu importe le nom que tu prendras ! Je suis certaine que ton enfant serait fière s’il te voyait, tu as rendu la justice comme il le fallait. Continue de te battre pour ce que tu crois juste ! »


Madoka fit alors un petit signe de main d’un côté, et un mudra de l’autre. Elle fit gonflé alors sa cape, qui semblait être capable de la faire s’élever dans les airs toujours plus haut dans une pose classe. Puis dans un éclair, elle sembla avoir disparu dans les airs, certainement pour d’autres aventures !



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034

En ombre japonaise (pv)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: