Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki

Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Mar 24 Avr 2018 - 20:19









::: RP ::: Ataraxie Onirique
::: PV ::: Nagamasa Mikazuki



♫♪ MUSICBOX ♪♫
Stories


Après chaque odyssée se terminant, il était primordial, pour ne pas dire avisé, de prendre le temps de se ressourcer et de se détendre convenablement. Le repos du guerrier était salvateur, permettant de repartir à l’aventure sur des bases solides. Comme le lui avait promis son Sensei, la jeune Samouraï pouvait profiter de quelques jours de repos en sa compagnie. Ils avaient entrepris une terrible mission, méritant amplement une récompense. Le parangon avait malicieusement invité la Nagamasa à se faire d’ores et déjà à l’idée, ne lui cachant point l’évidente raison animant cette proposition bien innocente, qu’elle ne pourrait aucunement refuser. L’ingénue aurait pu profiter de cette occasion pour prendre du temps rien qu’à elle, simplement en trouvant un prétexte et en l’exploitant. Bien sûr, elle ne fit aucunement montre de perfidie, acceptant pleinement l’occasion qui lui avait été offerte pour apprendre les enseignements de son Sensei dévoué, ainsi que de faire montre de son abnégation dans sa volonté d’apprendre toujours plus à ses côtés. Après tout, elle avait accepté le rôle de muse et devrait donc prendre les nombreuses responsabilités reposant sur ses épaules. Cela faisait déjà trop longtemps qu’ils n’avaient pas évoqué le sujet. Il était donc temps de concrétiser en profondeur la relation les liant. L’opportunité était là et ne pas la saisir pleinement se serait révélé bien mal avisé.

Muramasa avait tout prévu, s’assurant en avance qu’une fois de retour de la mission au petit village d’Inanuki, tous deux bénéficieraient d’une période prolongée où ils n’auraient à se soucier de rien. Il demanda donc à Mikazuki de préparer quelques affaires, puis d’avertir les membres de son clan qu’elle serait occupée et indisponible durant quelques jours. Muramasa avait bien sûr des projets les concernant tous deux, ne comptant point uniquement badiner, au contraire. Ne pouvant inviter la jeune femme dans sa demeure principale, par soucis de tranquillité (les lieux étant hanté par une un peu trop volcanique personne, ainsi que moult serviteurs un peu trop attentifs), les vacances auraient donc lieu dans l’une de ses résidences secondaires. Profitant d’un huis clos calme et propice, laissant totale liberté quand à leurs désirs créatifs, ainsi qu’à légion d’activités plus variées les unes que les autres. Quelques jours d’intimité entre les deux jeunes gens, dans un lieu bucolique et à l’abris des regards, se déroulant de manière discrète, regorgeaient de passionnantes horizons ne connaissant que la limite de leur imagination. Cela pouvait laisser songeur, car tous deux étaient particulièrement malicieux, faisant preuve d’une intarissable inspiration. Il n’y avait aucune raison de ne pas leur faire confiance, quand à préserver la correction en adoptant une conduite irréprochable.

Attendant la Nagamasa au lieu de rendez-vous qu’ils avaient convenu ce dernier semble perdre patience. Elle était en retard, ce qui était surprenant, connaissant le sérieux de la demoiselle. Ils venaient de rentrer de leur expédition et s’étaient donné une bonne heure pour se retrouver ici, ce qui était amplement suffisant. Il se chargea de rendre le compte rendu au Yamagenzô concernant leur intervention, tandis que la belle n’avait simplement qu’a prendre quelques affaires et à laisser un mot concernant son absence, avant de venir le rejoindre. Il lui faisait confiance, patientant qu’elle vienne pointer le bout de son nez, tout en sachant qu”elle viendrait afin de tenir parole.

Avec un peu de retard, l’ingénue finit par pointer le bout de son nez, transportant un sac révélant bien qu’elle ne désirait pas laisser en plan le médecin et ses sibyllins desseins. Ce dernier, rassuré, lui fit signe avec alacrité afin qu’elle le remarque. Ils avaient beaucoup à faire pour ériger le chef-d'oeuvre artistique qu'ils désiraient ardemment, mais si peu de temps pour le façonnait, que cela incarnait une bien dantesque épreuve à relever.



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t12130-muramasa-monogatari#105676
Nagamasa Mikazuki
Nagamasa Mikazuki

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Mer 25 Avr 2018 - 15:34
Ataraxie Onirique
Chaque odyssée à une fin, celle-ci peut être plus ou moins longue. Chaque héros aussi noble soit-il aspire à rentrer chez lui, pour retrouver les siens et espérer du pain sur la table. Pourtant, dans plus d’une escapade, le retour est compromis. Plus long, plus périlleux. Comme l’odyssée d’Ulysse, une quête de dix ans pour un chemin qui n’en demandait pas temps. Mais fâcher les Dieux n’est pas une chose aidant à la paix. Le courroux de ceux-ci peut également être infâmes. De la plus douce torture à la plus violente géhenne. Heureusement pour vous et moi, nous ne nous sommes pas fâché avec eux. Sinon, le village d’Iwa ne se dresserait pas maintenant devant nous.

Un retour à la maison et tout ce qu’il implique. Je souris, soulagée dans un sens de voir le repos arriver bientôt. Les émotions ayant été de mise durant cette mission pourtant pas si dangereuse que cela de prime abord. Et pourtant… Le risque avait été bien trop présent. Trop d’insouciance ou de légèreté prise par nous deux ? Ou peut-être ne suis-je que la seule fautive de ce qu’il est arrivé ? Il est vrai que depuis ce moment, je ne me sens pas des mieux. Néanmoins, désireuse de ne pas vous inquiétez, je tente de rien laisser paraître. Après tout, nos chemins vont bientôt se séparer et je pourrais me reposer…

Ah…

Votre proposition… Avec tout cela elle m’était complètement sortie de la tête… Comment décliner ? Je vous regarde et souris. Je ne peux pas. Je forcerais tant pis. C’est pour la bonne cause et au final, je n’ai pas grand chose. J’accepte donc.

C’est ainsi que l’on se sépare pour une petite heure… Une petite heure, ce n’est pas grand chose, mais à peine arrivée dans la demeure de mon aîné et plus encore dans ma chambre, je m’écroule sur mon lit, ayant demandé à l’un des employés de la maison de me réveiller dans une grosse demi heure…

C’est ainsi, ma demande respecter à outrance, la grosse demi-heure s’étant transformée en une quarantaine de minute que je me retrouve réveillée, le corps en sueur. On dit que dormir soulage, mais là, étrangement, j’ai l’impression que c’est tout l’inverse… Ce n’est pas grave. Je vais faire avec, ce n’est pas la première fois que j’ai un petit rhume ! Je me lève donc, prenant la direction de la salle d’eau pour me rincer et tenté d’effacer toute trace de fatigue et de fièvre. L’eau froide m’arrache un frisson, mais en même temps, elle me soulage.

Et ensuite, je dois me préparer, en vitesse, parce que trop de temps s’est déjà écoulé et je ne suis point désireuse d’arriver en retard, même si en réalité, c’est déjà présentement le cas… C’est d’ailleurs dans un rythme de pas rapide que j’arrive auprès de vous. Les cheveux simplement relevé en une queue de cheval. Une coiffure fort simple, comparer à ce que je vous ai montré jusqu'à présent... Je vous adresse alors un léger sourire avant de m’incliner, le souffle court à cause de la petite course que je viens de faire. “Je suis désolée pour le retard… Je vous suis.” Soufflais-je alors avant de me redresser et de vous suivre vers une autre destination que votre maison. “On ne va pas chez vous ?” Questionnais-je alors me centrant sur vous pour oublier cet impression d’être mal.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 https://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards https://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Jeu 26 Avr 2018 - 18:19









::: RP ::: Ataraxie Onirique
::: PV ::: Nagamasa Mikazuki



♫♪ MUSICBOX ♪♫
REALLY SLOW MOTION - DEADWOOD




Pressant le pas pour rejoindre l'homme qui l'attendait avec impatience, la demoiselle démontrait une fois de plus qu'elle avait un petit faible pour la coquetterie, arborant une nouvelle coiffure mettant en valeur la forme de son visage, tout en exposant sa nuque sans once de la moindre pudeur. Le médecin appréciait que la jeune femme soit particulièrement élégante, sachant prendre soin de sa chevelure immaculée. Il existait une symbolique dans la longueur de ces tiares soyeuses, comme étant synonyme de fertilité chez les demoiselles. Il fallait avouer que la pléiade pouvait être fière d’arborer une bien opulente crinière ne semblant connaître fin. Elle disposait de tous les attributs féminins incarnant la partenaire parfaite avec qui vivre une idylle serait avisé. Ces hanches si bien dessinées, qu’elle ne pouvait cacher, amenaient des pensées bien pernicieuses, insufflant une tentation bien évidente.

S’avançant vers elle de quelques pas, le jeune homme est rassuré qu’elle soit enfin là. Excusant ce léger retard, bien vite balayé par le sourire qu’elle lui offre avec candeur. Décidément, elle ne semblait pas se douter que son Sensei était si faible face à cette simple esquisse que pouvait prendre ses lippes aux teintes légèrement sanguines se dessinant avec toupet sur son fin visage innocent.

Il est vraiment content qu’elle ne lui ai pas fait faux bond, se permettant de la complimenter sur sa coiffure qui lui plaisait grandement.

" Cette coiffure vous sied si bien. "

Levant avec attention sa main afin de la passer avec douceur dans la chevelure de la jeune femme. Il se permettait quelques gestes un peu plus intimes, maintenant qu’ils avaient fait davantage connaissance et traversé ensemble une bien étrange aventure qui les avaient tous deux rapprochés.

Il fit glisser sa main jusqu’au sac qu’elle transportait, prenant la charge de ce dernier afin de la soulager de poid venant écraser ses épaules graciles qui se sentiraient bien plus libres sans, alors qu’elle était encore haletante de cet empressement auquel elle du se livrer afin de ne pas être trop en retard à ce rendez-vous.

Posant son regard mordoré dans celui de la Nagamasa, Muramasa l’invitait implicitement à ce qu’elle le suive, voulant lui faire quelques surprise afin de la tenir en haleine et revoir toute la curiosité de l’ingénue dans l’azur de ses pupilles attisées par les brasiers de l’inconnu se devant d’être découvert.. 

" L’important est que vous soyez venue. Ne me faites plus languir de la sorte, j’étais inquiet. Que ferais-je sans vous ? "

La rassurant, lui avouant qu’elle était déjà excusée pour ce léger retard, mais que cela l’avait tout de même inquiété. La prochaine fois qu’elle ferait montre de tant de toupet, il ne lui pardonnerait pas. Un bon prétexte pour une petite punition des plus sensuelles à laquelle la belle serait obligée de se soumettre si elle désirait trouver la rédemption de la part du médecin. Une bien douce idée qui ne manquerait sans doute pas d’offusquer la fière Samouraï. Il valait mieux rester nébuleux concernant cette idée un peu trop pernicieuse pour le moment.

" J’ai une meilleure idée. J’espère que vous appréciez les surprises, Mikazuki-san. "

Voulant exulter la curiosité et l’esprit joueur de la demoiselle, le jeune homme ne remarqua pas immédiatement qu’elle était un peu souffrante. Mettant cette chaleur si suave sur le compte qu’elle s’était un peu trop empressée du fait de son retard au rendez-vous.

Les deux jeunes gens allaient pouvoir profiter de pouvoir passer un peu de temps ensemble.





_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t12130-muramasa-monogatari#105676
Nagamasa Mikazuki
Nagamasa Mikazuki

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Dim 29 Avr 2018 - 17:24
Atarixie Onirique
J’avoue être surprise par votre remarque sur ma chevelure. Cette coiffure est pourtant si simple et si peu raffinée… Elle ne demande que la présence d’un ruban dans ma chevelure, rien de plus. Vous aimez donc la simplicité ? J’avoue être surprise par cette possibilité, vous, qui depuis le début, montré un tel raffinement… “Je tâcherais de la faire plus souvent alors.” Vous répondis-je doucement, la voix un peu haletante à cause de la petite course précédente et mon état légèrement fiévreux.

Quand vous approchez votre main de mon visage et de ma chevelure, je tends, pendant un court instant à reculer, pour éviter que vous me touchiez et réalisez mon état, néanmoins, je n’ai guère le temps de me soustraire à vos doigts qui parcours déjà mes capillaires avec une douceur plus que déconcertante.

Je relève le regard vers le vôtre, arborant toujours ce léger petit sourire. Je suis contente d’être là avec vous d’une certaine façon, mais je n’ai pas envie de vous inquiétez à cause de mon état… Et ce même si vous êtes possiblement la meilleure personne pour me soigner.

Mais vous êtes aussi la personne la plus dangereuse pour moi… Mon visage devient encore plus rouge à votre questionnement. Que feriez-vous sans moi ? Venez-vous réellement de dire cela ? Ou bien est-ce la fièvre qui me fait imaginer des mots de votre part. “Je… Je sais pas.” Bégayais-je malgré moi, peut certaine que vous ayez réellement dit cela, après tout, ça serait bien digne de mon imagination, bercé par trop de lecture romantique où l’homme est capable de reconnaître ses faiblesses et son attachement pour une femme. Mais dans notre monde, cela, ce romantisme n’a aucunement sa place. Alors, j’avoue être un peu malaisée par tout cela, le regard baissée, peu confiante sur tout cela. J’aurais peut-être mieux fait de rester à la maison et vous poser un lapin.

Non, je peux tenir.

Si j’ai entendu cela, c’est que vous l’avez réellement dit ! C’est la seule explication. Je redresse alors un peu la tête et vous sourit maladroitement.

Vous questionnant alors pour savoir la destination qui ne semble pas être votre demeure principal, je fronce un peu les sourcils à l’évocation de la surprise. “Je suppose…” Murmurais-je en venant glisser ma main sur votre coude, afin de marcher à côté de vous, maintenant que vous porter mes affaires. Non pas que je pense que vous pourrez partir avec tel un voleur, car en réalité, c’est plus une certitude pour moi de ne pas être un peu ou partiellement titubante, ma tête commençant à me faire un peu souffrir


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 https://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards https://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Jeu 3 Mai 2018 - 7:05









::: RP ::: Ataraxie Onirique
::: PV ::: Nagamasa Mikazuki



♫♪ MUSICBOX ♪♫
REALLY SLOW MOTION - DEADWOOD




Muramasa appréciait la beauté que ce monde pouvait offrir, alors quand il s’agissait de cette chevelure somptueuse qu’arborait innocemment la Nagamasa, il ne pouvait être qu’attentif à la façon dont elle pouvait se targuer de la mettre en valeur à travers la coiffure qu’elle choisissait quotidiennement d’adopter. A chaque fois, qu’importe la rencontre les réunissant tous deux, une surprise pouvait survenir. Qu’elle tienne du déjà vu, ou bien de l’inédit, elle demeurait agréable à contempler, toujours aussi somptueuse, la cascade de soie demeurait égale à elle-même, tout comme celle qui la portait en tout temps, mais de diverses manières, allant de la simplicité (comme un simple ruban) jusqu’à plus élaborée.

" Votre chevelure est magnifique. "

Énonçant l’évidence, le médecin aimait particulièrement la cascade soyeuse de l’ingénue, lui avouant sans aucune honte. Il avait hâte de se retrouver seule avec elle afin de pouvoir passer sa main dans cette chevelure si douce que cela semblait irréel. Cependant, il devait se contenir encore un peu, car cela aurait manqué de décence que de céder à ses envies en pleine rue et devant les passants. S’il commençait à céder, il ne sait pas s’il aurait pu résister aux nombreuses tentations que la belle lui inspirait. Des élans qui demandaient une intimité certaine, bien à l’abris des regards, mais aussi des oreilles trop indiscrètes.

Mais comment résister ? Sans même en avoir conscience, voilà que ses doigts parcouraient déjà cette chevelure irrésistible avec une tendresse dénotant toute l'attirance qu’il éprouvait pour son interlocutrice. Heureusement que le médecin savait garder son calme, car tout homme serait devenu incontrôlable, perdant toute raison dans ce moment intense et se consumant violemment dans une passion effrénée ne pouvant connaître le moindre repos.

La Nagamasa balbutiait, perdant un peu de ses moyens quand le bel étalon lui avouait qu’il ne pouvait plus se passer d’elle à travers des mots qui dénotaient toute l’évidence de ce fait. Pourtant, était-ce si surprenant ? Elle devait s’en être rendu compte, car il le sous-entendait à travers ses mots, ses gestes, ou encore ces regards qu’il lui offrait à chaque instant.

" Si vous ne savez pas, alors je vais devoir vous le montrer. "

Lui susurrant ces mots d’une manière un peu taquine, mais exprimant une indubitable véracité dans ses propos, il ne voulait pas qu’elle en doute le moindre instant. S’il devait se montrer plus explicite, afin qu’elle sache parfaitement à quel point il tenait à elle et ne pouvait plus se passer de sa présence, alors il se ferait un devoir de le lui démontrer… d’une manière ou d’une autre. Était-ce de la faiblesse ? Peut être. Ou bien de l'égoïsme, une envie de l’avoir auprès de lui, de savoir qu’elle ne le quitterait pas, car il avait un besoin irrémédiable de sa douce et charmante compagnie.

L’invitant à le suivre, afin de découvrir cette surprise que la jeune femme avouait supposément pouvoir aimer, le médecin appréciait qu’elle vienne glisser sa main afin de marcher à ses côtés. Transportant ses affaire rangées dans un sac dont la lanière vint se caler sur son épaule, comme le parangon qu’il était, il fut un peu surpris de la sentir un peu fébrile. Les pas de la Nagamasa n’étaient point assuré, ce qui l'interpella. Il tourna sa tête vers elle, un peu inquiet, remarquant que ce qu’il pensait être du à sa timidité, ces roues s’empourprant avec une aisance habituelle,n’était sans doute pas le cas. Il ralentit le pas, approchant son visage de celui de l’ingénue, afin de mieux l’examiner, avant de lui demander comment elle se sentait, bien que cela ne faisait guère doute.

" Mikazuki-san. Vous semblez un peu fiévreuse. Je devrais peut-être vous porter, si vous avez du mal à marcher… Ce n’est que maintenant que je le remarque... Je dois vous ausculter au plus vite. "

Il se sentait fautif que de n'avoir pas immédiatement remarqué l'état de la douce demoiselle et de lui imposer de devoir marcher. Cela était bien plus correct de la porter afin qu’elle ne souffre pas du trajet. Cependant, il hésitait un peu, car cela aurait put la mettre mal à l’aise. Il ne voulait aucunement que ce soit le cas. Ils n’était pas très loin de la destination, mais il était impensable à ses yeux de la faire souffrir de ce trajet, aussi court soit-il.

Il se permit de tendre sa main libre vers le visage de la Samouraï, puis de poser avec délicatesse la paume de sa main sur le front de celle-ci, afin de s’assurer qu’elle n’ait pas trop de fièvre.





_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t12130-muramasa-monogatari#105676
Nagamasa Mikazuki
Nagamasa Mikazuki

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Mar 8 Mai 2018 - 18:53
Antarixie onirique
Merci.” Murmurais-je en guise de réponse, assez timidement, à son énième compliment à mon égard concernant ma chevelure. Bien moins atteinte par vos propos à cause de mon état un peu fiévreuse. Je me montre ainsi bien moi réceptive à votre charme et vos tentatives de dragues si fructueuse en tant normale.

Néanmoins, malgré tout cela, il m’est impossible de rester de marbre suite à votre aveu suivant. Comme si le fait que vous soyez intrusif en caressant ma chevelure n’était pas suffisant. Vous énoncez une vérité à vos yeux qui me prend de court et qui me perturbe un peu. Me faisant, ainsi, vous offrir la réponse la plus constructif au monde. Le célèbre, je ne sais pas, qui vous force à faire réfléchir les deux partis et qui prend si facilement la tête. Bien que cette réponse reste bien plus clémente qu’un comme tu veux, qui là, montre un désintérêt total pour la suite des événements. Une réponse que je ne pouvais décemment pas vous donner en vue de l’intérêt que j’ai pour vous et l’espoir de continuer à vous voir et vous fréquenter comme c’est actuellement le cas. Bien que cette proximité soit bien trop souvent indécente et déplacée… Je devrais peut-être vous repousser, ne pas me laisser faire de la sorte… Mais c’est justement parce que c’est vous que je me laisse faire…. Pas comme l’autre fois, avec le Zetsu.

Votre réponse ne tarde d’ailleurs pas à venir et je ne peux m’empêcher de sourire un peu. Amusée de voir votre attrait de la sorte et votre motivation à vous montrer intéressé par moi. Mais n’y a-t-il réellement que moi qui vous intéresses de la sorte ? J’avoue ne pas pouvoir m’empêcher de douter de cela, surtout après ce qu’il s’est passé l’autre fois. Je vous ai en quelque sorte trahis, même si cela était contre ma volonté, mais une trahison reste une trahison. Alors il serait tout à fait normal que vous fassiez de même il me semble. Ainsi par votre faute, je me montre bien plus craintive.

Néanmoins, je me dois quand même de vous fournir une réponse. Cherchant ainsi à vos provoquer d'une certaine façon, tout en restant amicale bien entendu. Je ne suis point désireuse que vous vous vexez pour une tentative de faire passer mon mal actuel. “En effet, j'aimerais bien voir cela.” J’essaie de garder une certaine contenance quand même, me montrant bien moins intrusive que vous.

Acceptant votre invitation, je vous suis, m’aggripant doucement à vous, espérant que cela ne va point vous déranger ou encore que vous ne remarquerez pas mon mal-être. Et vous le faite. Stoppant notre avancé pour me regarder d’un peu trop près. Je recule la tête, pour ne pas vous laisser le loisir de m’osculter en pleine rue, ou même plus tard en fait. “Je vais bien !” Affirmais-je alors trop rapidement, j’ai déjà été plus mal, alors, j’estime qu’un peu de fièvre ne va pas avoir ma peau. “Ne vous inquiétez pas de la sorte.” Rajoutais-je un peu moins sur la défensive et moins vive du coup. “Je me porte bien. J’ai juste prit une douche un peu trop chaude pour me détendre et comme j’ai couru juste après…” Argumentais-je doucement, cherchant à le convaincre. D’une certaine façon, je ne mens pas, il s’agit de fait concret étant donné que ça c’est passé comme cela, ou presque… L’eau n’était pas chaude, mais belle et bien froide pour ma douche… Moi qui déteste les mensonges… Je m’empourpre dedans de plus en plus avec vous… Du moins, c’est l’impression que j’ai.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 https://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards https://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Mer 9 Mai 2018 - 6:31









::: RP ::: Ataraxie Onirique
::: PV ::: Nagamasa Mikazuki



♫♪ MUSICBOX ♪♫
REALLY SLOW MOTION - DEADWOOD




La Nagamasa semblait un peu hésitante pendant un court instant, chose qui ne manqua pas d'intriguer le Borukan. Cependant, le principal était qu’elle était bel et bien là, chose qui importait le plus à ses yeux. Il s’agissait de l'occasion tant escompter de passer du temps avec elle et de mieux la découvrir. Le médecin ne comptait pas gâcher cette opportunité, et ce de quelque manière que ce soit. Après tout, il ne savait pas quand se représenterait une situation de ce genre, sans compter qu’il avait hâte tant hâte de la connaître, que le moindre instant passé sans sa compagnie devenait de plus en plus désagréable. Pourtant, le jeune homme n’était pas impatient de nature, mais avec Mikazuki, il en était mystérieusement tout autrement.

Comme à son habitude, elle ne manquait pas de répartie, donnant une réponse prouvant son tempérament des plus impétueux, la demoiselle savait attiser avec élégance et raffinement l'intérêt de son interlocuteur. Une provocation subtilement délicieuse, qui ne manquait pas de redoubler la tension planant entre les deux jeunes gens.

" Si vous n’en avez pas aperçu le moindre signe, je vais devoir me montrer plus démonstratif. "

La taquinant un peu, en prenant une voix douce, Muramasa devait faire preuve de correction, mais ne manquerait pas de tenir parole.

Malgré la fièvre évidente de l’ingénue, cette dernière nia être souffrante. Muramasa avait du mal à croire que le simple échange assez tendancieux de taquineries venait de faire monter la température corporelle de la demoiselle à ce point, mais cela n’était pas invraisemblable. La belle devait être particulièrement sensible pour que quelques mots suffisent à mettre si rapidement celle-ci dans tous ses émois. En tout cas, le médecin se fourvoya en pensant simplement qu’un fantasme traversait les pensées de l’ingénue, n’imaginant pas une seconde que la douce puisse lui mentir avec tant de toupet. Pourtant, si elle lui disait que tout allait bien, c’était tout bêtement pour ne pas l’inquiéter. Ce qui prouvait une fois de plus la vertu et toute l’humilité de la Samouraï. Décidément, la Nagamasa était une personne qui méritait amplement d’être connue.

" Je vois. Nous ne sommes plus très loin. Vous pourrez bientôt vous rafraîchir et vous reposer sous peu. "

Rassurant son interlocutrice qu’elle aurait tout le loisir de très bientôt se remettre de ses émotions, le médecin lui sourit, appréciant qu’elle se montre si gênée pour une simple supposition de sa part prouvant par là même qu’il tenait à elle et qu’elle soit en parfaite santé.

Continuant de marcher pendant un moment, voilà qu’ils arrivaient dans un petit quartier tranquille, où moult résidences assez jolies s’érigeaient avec calme et sérénité. C’était bien loin des domaines grandiloquents et peuplés de légions de serviteurs, mais il planait tout de même une atmosphère dénotant un certain luxe. Le genre d’endroit où les personnes aisées pouvaient profiter d’une résidence secondaire un peu plus tranquille et discrète où séjourner, sans avoir besoin d’une ribambelle de domestiques pour faire le ménage ou s’occuper des lieux.

" Vous m’aviez demandé jadis pourquoi je possédais plusieurs demeures. Celle où je vous conduis est particulièrement importante à mes yeux. C’est là où j’aime parfois prendre quelques jours de repos et de calme afin de me concentrer sur l’écriture. Nous y serons à l’aise pour notre projet. "

Annonçant à la demoiselle le programme, ou du moins la partie la plus innocente de celui-ci, Muramasa lui révélait qu’ils étaient presque arrivés à la destination escomptée.





_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t12130-muramasa-monogatari#105676
Nagamasa Mikazuki
Nagamasa Mikazuki

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Jeu 24 Mai 2018 - 21:20
Antarixie onirique
Le loisir de me reposer sous peu. Je doute réellement avoir le loisir de le faire comme il conviendrait à cause de votre présence et des omissions que je viens de vous faire pour ne pas vous inquiétez. Comme faire passer mon mal sans que cela ne vous saute aux yeux à vous le médecin ? Je me doute bien qu'en réalité, il s'agit là d'une mission impossible et pourtant, je tente de le faire, par folie ou plutôt pour tenter de ne pas sacrifier ce moment ensemble. Je vous ai déjà que trop inquiétez jusqu'à présent pour que cela continue encore et je ne suis pas désireuse de partir dans une longue discussion moralisatrice que vous pourriez me faire si jamais je vous avouais maintenant avoir mentit... Mais quand vous le découvrirez, vous me la ferez quand même je pense... A cause de l'inquiétude soudaine que vous aurez pour moi et probablement également à cause des remords que cela fera naître en vous. Le doute de n'avoir point vu la fièvre chez moi alors que je suis juste à vos côtés... Je n'aurais pas dû venir parce que je vous mets maintenant une position plus que délicate en tentant pourtant de faire fit de tout cela.

Cherchant alors la plaisanterie pour dissimuler tout cela et ne pas vous inquiétiez plus, je ne peux m'empêcher de vous tourmenter un peu alors que vous parlez maintenant d'être plus démonstratif. "Comptez-vous encore m’emmener dans votre lit afin de me dire les pensées impures que vous avez à mon égard ?" Faisais-je ainsi référence à la toute première fois où je me suis montrée faible devant lui, pleurer de tout mon soul à cause d'Itsuwari principalement. Je n'avais guère oublié les paroles que vous avez prononcées ce jour-là et ce même si au début, je les avais que mal comprit. Me persuadant seule que je n'étais qu'un objet de désir charnel pour vous avant d'apprendre à vous connaître davantage au fil de nos rencontres.

Marchant ainsi en votre compagnie, vous m'expliquez maintenant le lieu de notre destination et le pourquoi de votre possession de celle-ci. Je vous écoute donc, sans mot dire. Me contenant pour l'heure de simplement observer le cadre de cet endroit plus que calme. Réfléchissant déjà à ce que je pourrais vous dire, sans trop savoir comment cela pourrait se faire et surtout la tournure que prendre vos mots une fois manuscrit à l'encre de votre plume. Je suis curieuse de cela, mais n'est-ce pas là une histoire plus qu'étrange que nous allons faire via ce remake? N'avez-vous point trop d'espoir en moi ? Je ne le sais que trop peu... Et j'ai peur de vous décevoir une nouvelle fois après cette mission qui fut plus périlleuse que je ne l'aurais imaginé et cette incapacité à la géré que j'ai eu malgré les paroles que j'ai pu vous dire au début de notre voyage... "Comptez-vous faire la cuisine vous-même ce soir ?" Une question innocente, mais après tout, jusqu'à présent, je n'avais guère eu le loisir d'honorer votre demande lors de notre première rencontre et de partager un vrai repas tranquille, hors mission, avec vous. N'est-ce pas là, justement l'occasion de le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 https://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards https://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Mar 29 Mai 2018 - 10:01









::: RP ::: Ataraxie Onirique
::: PV ::: Nagamasa Mikazuki



♫♪ MUSICBOX ♪♫
REALLY SLOW MOTION - DEADWOOD


Muramasa était heureux de pouvoir profiter de quelques jours de la ravissante et très désirée compagnie de Mikazuki. Il comptait profiter de cette occasion inespérée pour se rapprocher davantage de la demoiselle. Ce soi-disant repos mérité après une mission qui fut particulièrement éprouvante ne s’avérait en réalité qu’une excuse. Enfin, cela n’était pas un mensonge, mais une façon subtilement malicieuse que d’énoncer les choses. Le médecin était patient, mais l’envie de concrétiser quelque chose de plus intense avec la jeune femme s’avérait de plus en plus difficile à contenir. Il avait été sage, ne débordant pas de son rôle de Sensei envers son élève, malgré pléthores de tentations qui se firent montre. Néanmoins, il existait une limite à toute contenance. Cette dernière avait atteint le seuil de tolérance depuis un long moment, peut être même depuis les premières encres qui furent discutés en compagnie de la muse. Il s’agissait déjà d’un miracle que le taciturne ait réussit à ne pas laisser parler ses désirs. Cela était uniquement dû au fait que le pragmatique s’incarnait parangon de tout son être, mais aussi de toute son âme.
" Si je compte aller bien au delà, vous enfuiriez vous ? "
Le médecin prenait une voix un peu taquine en répondant à la question de la Samouraï qui se montrait bien espiègle de poser cette question avec une audace effrontée. Laissant l’esquisse d’un sourire malicieux glisser le long de ses lèvres, le médecin lui lançait alors un regard assuré. Repensant à ce fameux dîner qui n’avait malheureusement pu se faire lors de leur toute première rencontre, Muramasa la rassura en acquiesçant qu’elle allait avoir droit à tout ce qui lui ferait plaisir. Il n’y aurait pas de couvre-feu ou de distraction venant perturber leurs plans. Le jeune homme s’en était assuré, en l’invitant pour ces petites vacances qu’il avait prévues avec une innocence digne d’un renard particulièrement espiègle.
" J’espère que vous apprécierez ce que je vous ai réservé. "
Laissant planer quelques insinuations, le serpent insufflait avec délicatesse la tentation à l’esprit de la gourmande demoiselle, afin de lui ouvrir l’appétit, mais surtout de titiller son imagination histoire de la divertir. Après tout, il était important que le jeune homme s’assure qu’elle ne s'ennuie pas de sa compagnie. Après quelques instants, ils arrivaient enfin à la destination où tout deux pourraient se -reposer-. Il s’agissait d’une résidence assez grande, mais bien loin de la grandiloquence de celle où il avait pu l’inviter concernant les fameuses encres. Le genre de lieu ne disposant pas de trente-six chambres d’amis ou de légion de servants se devant d’entretenir l’endroit. Sortant une clé d’une de ses poches, le médecin l’enfonçait dans le portillon donnant sur une petite cour assez modeste, mais demeurant dans le style de jardin traditionnel du plus pur style du Yuukan. Il invitait la demoiselle à pénétrer dans la cour, puis arrivé à la bâtisse en question, il ouvrit l’entrée afin qu’elle puisse découvrir l’intérieur de l’antre où elle séjournait avec lui.
" Cela va un peu vous changer du domaine Nagamasa, mais nous pourront profiter d’intimité. "
Il y avait tout le confort nécessaire à l’intérieur de l’habitation, ce qui ne devrait pas trop chambouler la Samouraï qui s’était dite apprécier les styles épurés et austères n’offrant que le strict minimum. Enfin, l’endroit était tout de même assez luxueux et offrait tout ce qu’une petite villa de personnes un brin aisées pouvaient se targuer d’apprécier. La discrétion et l’intimité en plus, voire quelques petites surprises supplémentaires.



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t12130-muramasa-monogatari#105676
Nagamasa Mikazuki
Nagamasa Mikazuki

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki Empty
Jeu 14 Juin 2018 - 16:38
Ataraxie Onirique
"Je l'ignore." Une réponse laissant planer le doute. Je pourrais très bien vous fuir par peur de cette première fois, celle d'avoir mal et de regretter ensuite si jamais vous vous avérez réellement être un coureur de jupon comme je l'ai très fortement cru au début, mais en même temps, ne pourrais-je pas tout simplement être ravie que de passer sous vos doigts experts ? Dans tout les cas, je me dois de ne pas passer pour une fille facile et dés lors je ne puis succomber à vos avances si facilement et plus encore à vos propos pervers. Même si j'avoue que j'apprécie un peu trop fortement votre proximité. En réalité, si vous veniez réellement à me faire des avances et à tenter de profiter de ma chair, j'ignore si j'aurais réellement la force de vous repousser. Non pas à cause de la nature des sentiments que je peux éprouver à votre égard, mais bel et bien à cause de mon état de santé à l'heure actuel. Un état de santé que je tente de vous dissimulés et ce malgré la rougeur de mon visage provoqué par la fièvre que je subis à l'instant.

Merveilleuse pirouette de ma part, je viens maintenant vous questionnez quand au repas de ce soir, quand à savoir ce que vous compter nous préparez et si cela sera fait par votre main habile ou bien par celle d'un quelconque employé de maison ou traiteur situé par trop loin de chez vous. Votre réponse me sied. Amusante et m'arrachant même un petit rire. "A condition qu'il n'y a ai pas trop de carotte, j'avoue ne pas être réellement criante de cet aliment." Le taquinais-je un peu, sachant parfaitement que la carotte est un ingrédient de pas mal de recette. J'ai envie de voir votre réaction face à ma petite boutade mais aussi de voir si vous ferez réellement attention à ce détail si jamais je ne viens pas à vous le démentir cela. Je vous sais très attentionné à mon égard et j'avoue me demander jusqu'à quel point vous pouvez l'être.

Observant vaguement les alentours de la bâtisse devant laquelle nous nous trouvons maintenant, j'avoue avoir le sentiment d'être de plus en plus défaillante à cause de la fièvre et ne puis m'empêcher d'affirmer un peu plus ma prise sur votre bras alors que vous vous affairez là à ouvrir le portail. Suivant ainsi votre mouvance, je pénètre dans la cours et finalement dans la demeure une fois la porte ouverte par vos soins. "Ne vous ai-je pas déjà dit Muramasa-san que l'oppulence n'est point une chose que j'affectionne ayant vécu modestement à l'académie jusqu'il y a peu ? Je n'ai point le goût du luxe comme cela peut être le cas de mes aînés ou de vous-même." Rappelais-je doucement en lachant votre bras tout en ayant au préalable discrètement prit appui sur le mur, prétextant retirer mes guettas pour ne point souiller le sol de votre demeure.

M'aventure alors doucement et en chaussette je laisse mon regard s'habitué à la clarté plus faible qu'à l'extérieur et détail rapidement la première pièce se trouvant devant moi, non désireuse de faire le tour de la maison maintenant. "Puis-je me montrée impolie et vous demander quelque chose à boire ? J'avoue ne pas avoir réellement prit le temps de me désaltéré avant de venir vous rejoindre." Murmurais-je, remarquant seulement maintenant ma voix un peu enroué. Était-ce comme cela depuis le début ou bien mon mal de gorge venait de prendre un peu plus d'ampleur au point de ruiner doucement mes cordes vocales ? Dans tout les cas, j'ose espéré que cela nous permettra de nous poser dans l'un des fauteuils que je vois...



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 https://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards https://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Ataraxie Onirique | PV Mikazuki

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: