Soutenez le forum !
1234
Partagez

La dernière lettre [SOLO]

Leoko Nora
Leoko Nora

La dernière lettre [SOLO] Empty
Jeu 26 Avr 2018 - 23:20
« Tu as donc fais ton choix, Nora ? » s’interrogea un vieil homme allongé sur un lit d’hôpital.

Un courant d’air caressa la longue chevelure d’une femme ayant dit ‘’au revoir’’ à ses origines moniales. Assise sur une chaise près du lit, le visage dépourvu d’une futile hésitation, Nora avait longuement sollicité le doyen aujourd’hui, pour discuter de ses projets futurs. Le regard brûlant d’espoir, sans même répondre à la question, elle avait l’air d’avoir pris une décision lourde de sens. Une décision qui pourrait à jamais changer sa vie. Après avoir longuement pesée le pour et le contre, elle était finalement arrivée à ce choix final, choix qu’elle venait tout juste d’exposer au vieillard. Les hautes sphères du village ainsi que les éminents membres du clan Metaru n’étaient même pas au courant des actes insensés qu’elle avait entrepris de réaliser.
Seule cette vieille branche hospitalisée était actuellement informée. La place que cet homme avait donc son cœur était donc évidente. Pour autant, il ne sera pas l’unique personne ayant vent de ses envies inédites. Simplement, l’approbation de cet ancêtre était encore plus indispensable que celui de n’importe quelle haute administration. Voilà notamment pourquoi, l’ex-moniale lui avait rendu visite le plus tôt possible. Avant d’entamer quoi que ce soit d’insensé ou de dangereux, elle tenait à avoir son accord, lui qui ne partageait même pas une goutte de son sang avec elle. Et visiblement, il semblait résigner à poser un quelconque véto.

« Très bien… si c’est ton choix, alors je ne te retiendrais pas ! De toute façon, tu es bien trop têtue pour que je ne te convaincs de ne pas le faire » renonça l’ancêtre, visiblement ravie par la conviction de la demoiselle.

Elle lui sauta immédiatement dessus pour l’enlacer affectueusement. Etant son maître monial, il était l’un des rares à avoir droit à une pareille récompense. Et qui sait ! S’il avait refusé de laisser son élève faire ce qu’elle souhaitait, qu’aurait-il eu à subir ? Quand elle n’avait pas ce qu’elle voulait, Nora avait le don d’être une véritable casse-pied, ingérable qui plus est. Jamais, elle ne lâchait le morceau avant d’obtenir son dû. Shuu pouvait témoigner et même si leur relation avait mené à une atténuation de ses ardeurs, il n’était pas à l’abri de ses sensuelles persuasions…
Toujours est-il que Nora avait fait le plus important. Prévenir son maître et obtenir son accord. Le reste était négligeable selon elle, mais fort d’une sagesse ecclésiastique, le vieux moine lui rappela judicieusement que son départ ne pouvait se faire sur une prise de tête. Bien qu’elle eût déjà préparé son sac et fût vêtue d’une tenue plus appropriée qu’un kimono pour voyager, elle ne pouvait échapper à quelques démarches formelles. Elles n’étaient pas nécessairement administratives, mais pour s’éviter tout problème, il valait mieux qu’elle les effectue.

« Néanmoins, je vais te demander d’écrire une lettre au nouveau Raikage ! » ajouta alors le grand moine cardinal. Voyant déjà la réticence de son élève dès que l'administration devait être impliqué, il se décida à apporter quelques justifications « Je tiens à te rappeler qu’en plus d’être un ninja du village de la foudre, tu es une chunin aux capacités uniques ! Par conséquent, ton acte quand bien même noble, pourrait être interprétée comme une désertion. Il est donc important que tu informes le nouveau dirigeant de la foudre de ta décision ! »
« Il y a déjà un nouveau Raikage ? » s’étonna-t-elle, compte tenu de la vitesse des évènements. La curiosité vint alors poser la question évidente brûlant les lèvres de toutes et tous « Et puis-je connaître le nom de la nouvelle tête forte de Kumo ? »
« Metaru Reiko, petite sœur du Nidaime Raikage. » avoua-t-il dans une nonchalance effrayante. Les nouvelles allaient vite ou alors avaient-ils eu recours à ses techniques cardinales pour l’apprendre.

L’angoisse totale. Reiko. Ce prénom résonnait sinistrement dans sa tête. Si Nora avait réussi à se faire apprécier de la majeure partie du clan forgeur, Reiko était l’une des exceptions. Le dialogue entre elles étaient difficiles. En effet, lors de leur dernière véritable conversation, la pauvre ex-demoiselle avait été victime d’une Frappe-Atlas tonitruante. Le souvenir de son fessier martelant le sol la faisait frissonner. Nora n’avait pas spécialement peur de la légendaire Dame de Fer, mais elle s’exaspérait déjà des nombreuses difficultés qu’elle pourrait avoir à la convaincre. Etait-ce inévitable ? N’y avait-il vraiment aucun moyen d’éviter de catastrophiques retombées sans consulter la Tigresse ? L’hésitation avait l’air de se dessiner sur son visage. Une hérésie pour la demoiselle des sables, qui s’efforça à trouver une blague, susceptible de la détendre :

« Elle sait lire, au moins ? » s’avança-t-elle l’air très plaisantin en personnifiant Reiko d'être brutal sans cervelle. Elle avait ri un bon coup, de quoi la déstresser un peu. En revanche, son maître la fit rapidement redescendre sur Terre. Un coup de bâton sur la tête lui rappela que les moqueries n’étaient pas dans le leitmotiv d’un moine ou d’un être formé aux arts moniaux. Si elle voulait éviter l’accroc ‘’Reiko’’, elle avait devoir trouver un autre moyen. Ne pas se faire blacklister tout en prévenant les hautes instances de Kumo… L’idée était toute trouvée. Le minois plus réfléchi, elle lui en fit donc part « J’écrirais une lettre à son père pour m'excuser... » Très bien pensé et son maître semblait satisfait de ce compromis.

Elle passa donc le temps nécessaire à écrire une lettre magnifique. De sa plus belle plume, elle avait expliqué à son futur beau-père, les sentiments qui l’ont amené à prendre ce risque quitte à ne pas réussir. Rester sans rien faire était devenu trop rageant pour elle. Son départ était acté et elle ignorait le jour où elle reviendrait. En revanche, elle était certaine de revenir ici un jour. Son maître était toujours hospitalisé au complexe scientifique. Sans compter qu’il s’agissait des terres de son fiancé, il ne devait y avoir de mégarde. Ce n’était pas une désertion, juste une quête qui devait la mener à sa moitié.

La lettre terminée, postée, Nora s’était déjà envolée vers lui. Vers Shuu…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t336-leoko-nora-le-moine-avare-termine

La dernière lettre [SOLO]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: