Soutenez le forum !
1234
Partagez

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko]

Sendai Ryo
Sendai Ryo

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Jeu 26 Avr 2018 - 23:21
Une nuit noire, la lune n'était pas visible, cachée par les nuages. Même les étoiles dans le ciel n'étaient que peu nombreuses, et le peu présentes ne faisaient profiter que de peu de luminosité. C'était une nuit bien sombre, et si c'était positif ou non, qui pouvait le savoir à ce moment ? Malgré cette nuit, le quartier résidentiel n'en était pas pour autant dénué de lumière. Bien au contraire, les lanternes illuminaient la rue, quelques bars ou bâtiments de ce style toujours allumé.

Mais pour l'instant, trois personnes étaient dans un petit appartement de ce quartier résidentiel. Ou plutôt, la pièce centrale, où il n'y avait qu'une table, des armoires et quelques chaises. La pièce était illuminée avec les fenêtres fermées. Sur la table, il y avait 3 dossiers présent; un représentant le prisonnier, Hashira Yatari. Le deuxième représentant Madame Momotsu, la propriétaire d'un bordel. Le dernier, il n'y avait qu'une feuille ne représentant que quelques infos sur une personne: la mangouste. Les trois personnes présentes autour de cette table étaient les shinobis assignaient à cette mission, actuellement le jeune Sendai, la personne qu'il avait déjà rencontré une fois, Yon, et dernièrement une personne qu'il ne connaissait absolument pas, nommée Etsuko.

Le jeune Sendai était toujours habillé aussi étrangement, totalement de noir avec un masque tout aussi étrange, entièrement noir sans marque ne montrant que ses yeux gris, vitreux et limpide. Sa carrure androgyne laissait réfléchir si c'était une femme ou un homme, et la voix étouffé qu'il avait derrière son masque accentuait d'autant plus ce sentiment. Etant le plus haut gradé dans la salle, il prit l'opportunité de parler en premier, afin d'expliquer quelques choses.

"-Bien, j'imagine que vous savez déjà pourquoi on est tous là. C'est le seul endroit que j'ai pensé où on pourrait être en silence sans que des autres personnes puissent nous interrompre ou nous entendre. Et les trois personnes présentes sont nos cibles. Nous devons déterminer lequel -ou laquelle- fait parti du collectif. Choisissez votre cible. Personnellement, j'aimerais choisir la mangouste, mais si vous avez des préférences, n'hésitez pas à le dire, je m'accommoderais en façon de ce que vous préférez."

Son ton monotone, presque indifférent, ne pouvait cependant pas cacher le sérieux qui sortait de son corps presque comme une aura. Il regardait attentivement ses deux autres acolytes pour s'attendre à quelques réponses ou avis que ces deux femmes pourraient bien avoir, ouvert à la discussion si elles avaient des avis différents.


@Bakuhatsu Yon @Naari Etsuko

_________________
[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] 5ca2f611

“No thoughts, no prayers,
can bring back what's no longer there.”
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine
Naari Etsuko
Naari Etsuko

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Dim 29 Avr 2018 - 12:45
Etsuko s'étira tranquillement, se réveillant bien avant les premiers rayons de soleil. Se préparant rapidement, elle savait que cette journée allait être différente. Hier, elle avait reçu une missive lui imposant sa présence à un rendez-vous le lendemain. Du peu qu'elle en avait compris, il s'agissait d'une mission d'importance, celle de la surveillance de trois personnes qui pourrait lui permettre de rejoindre officiellement le Yamagenzo et donc le poste de police douze. Elle qui espérait pouvoir y travailler pour y apprendre plus facilement la médecine avec Shuuchuu Chiryou... Et une autre raison qui ne regardait qu'elle. Mais toujours était-il qu'on avait entendu sa requête silencieuse et qu'elle se retrouvait ainsi embarquée pour cette aventure.

Une fois prête, la jeune femme désormais en tenue se dépêcha de manger un peu avant de quitter la maison familialle, s'excusant auprès de sa mère qui la rassura d'un sourire. Elle traversa alors les rues qui commençaient à peine leur activité matinale du centre commerçant pour se diriger vers le lieu indiqué, saluant au passage les rares marchands déjà en action qu'elle connaissait tous très bien. Arrivant finalement à sa destination en suivant les lanternons qui éclairaient le chemin, elle poussa avec fermeté la porte du bâtiment pour s'y glisser et découvrir un petit appartement sobre. Une personne y était déjà assise et semblait attendre patiemment, aussi s'installa-t-elle sans plus tarder. Ils attendirent à peine quelques instants avant qu'une autre jeune femme entre à son tour, jeune femme qu'elle reconnu avec un sourire.

« Bonsoir. »

L'homme qui les accueillait était assez bizarre, sa tenue était très particulière, mais qu'importe. Etsuko quant à elle avait choisit une tenue des plus sobres, pour mieux disparaître si nécessaire. Elle n'était pas encore adepte du camouflage mais elle espérait bien pouvoir apprendre ces techniques un jour, techniques qui, elle en était persuadée, lui seraient vitales. Elle écouta alors l'explication du jeune homme qui choisit d'entrer directement en matière. Etsuko l'écouta alors avec une grande attention, hochant la tête doucement.

« Je n'ai pas de préférences en particulier, je pourrais m'occuper de vérifier l'une ou l'autre des deux cibles. Je ne suis cependant pas certaine que se séparer soit le meilleur des choix mais je suppose qu'à trois pour trois personnes à surveiller, il est difficile de faire autrement... »

Elle se tourna alors vers Yon, visiblement la plus âgée du trio.

« Après, si tu n'arrives pas à te décider, j'avouerai que j'ai une très légère préférence pour ce qui concerne Hashira Yatari. »

Elle observa la réaction de la jeune femme, attendant d'avoir sa confirmation ou son infirmation, qu'elle ne contesterait cependant pas. S'il s'avérait qu'elle souhaitait s'occuper du prisonnier et non de la propriétaire du bordel, alors Etsuko accepterait et prendrait le dossier en conséquence. Dans tous les cas, après avoir eu la réponse de la kunoichi, elle attrapa le dossier correspondant et commença à le feuilleter pour en découvrir toutes les informations.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Bakuhatsu Yon
Bakuhatsu Yon

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Dim 20 Mai 2018 - 17:55
Concentrée...

Tu ne savais pas vraiment pourquoi tu avais été choisie pour cette mission. D'habitude, tu étais celle que l'on mettait de coté, dont on évitait de confier des tâches aussi importantes par crainte que tu n'échoues. Et en soit, tu pouvais largement comprendre ce ressentiment vis-à-vis de ta personne. Tu étais constamment entrain de limiter tes capacités afin de ne pas porter la honte sur ta famille et tu surtout la risée de celle-ci malgré tout. Tout cela couplé avec un tempérament calme ne te poussant pas forcément à revendiquer ta place qui pourrait te revenir de droit, cela faisait de toi une personne que l'on pourrait qualifier de pion en temps normal.

Et ce n'était pas si grave. Tu n'avais aucun problème à ça, après tout, tu voulais devenir fleuriste à la base et non pas soldat. Néanmoins, malgré ce rêve clairement bafoué par tes congénères, tu te donnais quand même à fond dans ton rôle. Enfin... Pour ce que cela valait.

De toute manière, tu n'avais pas le temps de te poser la question sur la raison de ta présence ici. Après tout, peut être que la hiérarchie avait décidé de te donner ta chance. Ou du moins, de vérifier tes véritables capacités sur le terrain. Tu n'étais peut être pas compétente en terme de combat mais tu pouvais démontrer d'autres capacités notamment en terme de réflexion et de décision.

Ainsi, tu te retrouvais en compagnie de deux personnes que tu avais déjà pu rencontrer. La jeune femme qui de mémoire était fleuriste lors de votre première rencontre et le jeune homme qui t'avait battu à plate couture lors de votre dernière partie d'échec. Les deux semblaient être des bons éléments bien que très différents entre eux voir de toi. A vous trois, tu espérais pouvoir arriver à quelque chose de cohérent et d'efficace.

Lorsqu'on vint te demander tes préférences quant aux attributions des cibles, tu te contentas de prendre le dossier restant, ne voulant pas imposer des choix qui de toute manière ne changerait pas grand chose à l'arrivé. Tu étais clairement préparée pour t'en prendre aux trois, alors à partir de là, autant laisser les convenances de chacun se faire.

- Du coup je prendrais Momotsu. Je pense pouvoir gérer ce cas là.


Tu souriais, tandis que tu tournais la tête vers Ryo. Celui-ci s'était naturellement présenté comme étant un leader au sein de votre groupe. Tu ne voyais aucun inconvénient à cette configuration. Après tout, il avait déjà montré ses capacités lors de votre partie d'échec. Celui-ci avait un esprit vif et capable d'adaptation extrême.

- Je pense que nous sommes prêt.


Revenir en haut Aller en bas
Sendai Ryo
Sendai Ryo

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Sam 26 Mai 2018 - 22:41
Il posait son regard grisé sur la femme dont il ne connaissait rien. Elle disait que se séparer était une mauvaise chose ? Est-ce qu'ils devaient passer une nuit entière à traquer ces personnes dans ce cas ? Et si jamais ils se faisaient repérer et que le mot se répandait et que la cible qui était la bonne parte donc, qu'allaient-ils faire ? Tout simplement rentrer bredouille ? Il pensait, et il était convaincu, que la meilleure façon était de tout faire en un coup; donc se séparer. Il n'allait cependant pas la réprimander ou quoi que ce soit de la sorte, il n'était après tout pas assigné "chef". Il gardait donc ce commentaire dans sa tête.

Il enlevait à la suite le bandeau qui signifiait son appartenance au village en tant que shinobi qui était autour de son cou. Il le posait calmement sur la table, après tout il ne voulait pas être associé directement au village. C'était ce qu'il pensait correct. Il se relevait donc d'une manière lente et calme de sa chaise, balayant du regard les deux autres personnes qui étaient à la table.

"-Si vous pouvez, essayez de ne pas vous faire remarquer en tant que shinobi du village. Mais si vous n'avez pas le choix car vous êtes en danger ou pour tout autre raison, n'hésitez pas et faites-le directement. Quant aux moyens que vous utilisez pour la mission .."

Le ton de sa voix devenait bien plus froid à la fin de sa phrase, glaçant même. Elle avait un certain air de menace, mais il ne les menaçait pas elle.

"-.. utilisez les moyens que vous voulez."

Il était facile de comprendre avec le ton de sa voix les moyens que lui allait utiliser. Il n'avait pas de pitié pour ce genre de personnes. Il ne la connaissait pas, certes, mais elle était un obstacle pour sa réussite. Et les obstacles pour sa réussite étaient réduits à néant. Il était même prêt à tenter d'abattre les trois cibles s'il n'avait aucune preuve concrète de qui était la personne faisant partie du collectif. Après tout, peut-être étaient-ils tous les trois membres ? Il ne le savait pas, mais si un tel moment devrait arriver ..

Il ouvrait une autre pièce à côté de la salle, sa chambre. Elle était simple, un lit, une petite table et une sorte d'armoire où il rangeait des habits et accessoires de tout genre. Calmement, il prenait un manteau noir plus grand que les habits collants qu'il avait sur lui. Le mettant sur ses épaules et le fermant, il s'arrêtait au niveau de ses hanches. Assez pour cacher ses formes androgynes, il n'attirerait pas totalement l'attention sur lui, ou peut-être que si .. Il rentrait de nouveau dans la pièce principale en fermant sa chambre, saluant les femmes d'un geste de la main en sortant calmement de l'appartement pour se fondre dans les rues de la ville.

--------

Maintenant qu'il était seul, il se sentait enfin à l'aise. Sans pression sur les épaules, il était comme un poisson dans l'océan. Il n'avait pas d'infos sur qui était "la mangouste". Il savait uniquement qu'il était un Nukenin et qu'il venait de ramener un criminel, ou quelque chose comme ça. Il réfléchissait un court instant, se demandant ce qu'il ferait juste après s'il était lui. Et il réalisait, il était sûrement fatigué et avait besoin de repos, donc il serait sûrement parti passer la nuit dans une sorte d'auberge, ou serait allé dépenser l'argent qu'il avait dans un bar afin de boire une quantité astronomique d'alcool jusqu'à ce qu'il tombe raide sous les effets néfaste de celle-ci .. Enfin, c'est ce qu'il pensait et comment il voyait les gens comme lui. Mais il devait d'abord récupérer des informations sur celui-ci, et il se dirigeait donc vers le plus grand bar du village.

Une fois arrivé dedans, il attirait quelques regard avec son accoutrement et surtout son masque. Quelques regards étranges puis ils repartirent vers leur boisson. Il s'avançait sans hésiter en direction du bar, afin de s'y asseoir à l'écart des autres personnes y étant. Faisant signe au gérant, il commençait à lui parler à voix basse, assez basse pour que seul lui l'entende tout en posant calmement en face de lui un petit sac avec plusieurs pièces dedans.

"-Un saké et .. si vous auriez vu une personne avec un tatouage de mangouste par ici."

Il allait directement droit au but, restant fixé sur le visage de celui-ci en l'examinant de ses yeux calme. Il l'avait même payé pour les informations. Après tout, pour certaines personnes, c'est ce qu'il fallait faire. Donc il ne perdait plus de temps et le faisait directement. Malgré tout, c'était beaucoup qu'il avait dépensé là, et n'aurait que peu à manger dans les temps à venir .. Mais un sacrifice nécessaire. Par contre, si jamais cette personne venait à prendre tout l'argent sans savoir répondre à sa question, et bien .. Il ne serait sûrement plus maître de ses actes.

_________________
[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] 5ca2f611

“No thoughts, no prayers,
can bring back what's no longer there.”
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine
Naari Etsuko
Naari Etsuko

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Jeu 5 Juil 2018 - 15:54
Le choix avait été au final assez rapide, et la séparation semblait sans appel. Contrairement à elle, ses deux camarades étaient confiants, et leur raisonnement était aussi juste. Elle le comprennait, il était logique. Si jamais ils y allaient à trois et se faisaient prendre, les deux autres auraient eu le temps de fuir si jamais ils en profiteraient pour fuir. Et la mission serait alors un échec total. Il n'y avait pas d'autres solutions que d'y aller seul alors, puisqu'ils n'étaient que trois.

La jeune femme aux yeux émeraude n'était que peu confiante. La seule autre négociation qu'elle avait eu à faire s'était déroulée à Kaze no Kuni et le résultat en avait été désastreux. Comment parvenir à obtenir des avoeux alors qu'elle ne connaissait rien sur les méthodes de persuation. La parole était loin d'être son arme la plus affutée, et elle se retrouvait à devoir faire une mission où tout reposait dessus. Elle respira alors profondément tandis que leur hôte, Ryo, s'habilla rapidement avant de partir sans plus de paroles. Rapide et efficace, pas vrai ? Un peu trop au goût d'Etsuko qui aurait bien aimé en savoir un peu plus, mais voyant que cela serait inutile, elle se replongea dans le dossier de sa "cible", Hashira Yatari. C'était un prisonnier d'Iwa, elle devait donc se rendre au geôles. Une tâche assez particulière puisqu'elle allait devoir trouver une raison valable d'aller lui parler sans pour autant l'alerter sur ses motivations.

Après un long moment de réflexion, saluant au passage son autre collègue qui partait à son tour, la demoiselle aux yeux émeraude se décida sur le plan à utiliser pour essayer d'avoir les informations recherchées sans pour autant avertir l'homme. Ce ne serait pas une mince affaire, mais elle allait faire de son mieux. Se levant alors pour quitter le petit appartement dont elle ferma soigneusement la porte derrière elle, elle se dirigea tout d'abord vers chez elle. Des fleurs, voilà ce qu'il lui fallait. S'arranger avec les gardiens de la prison pour qu'elle ait le droit de parler à tous les prisonniers, discuter un peu avec eux. Ainsi, sa cible précise pourrait peut être être mise en confiance. Si elle n'était pas la cible unique, elle pourrait ne pas se douter de ce que souhaitait vraiment la petite fleuriste qui ramenait des fleurs et un peu de couleur dans les sombres geôles de la prison d'Iwa.

Arrivant chez elle en pensant à plein régime, elle se dépécha de choisir tout un tas de bouquets, espérant en avoir assez jusqu'à atteindre l'homme en question. Elle se dirigea finalement vers la prison, là où elle devait aller. Elle avait ses multiples bouquets mais elle n'était pas très confiante à vrai dire. Son plan ne marcherait peut être pas, un plan pour attirer la confiance de l'homme en question. Elle n'avait elle-même que peu d'informations à vrai dire, et c'est ainsi qu'elle se présenta à la prison, en petite vendeuse de fleurs venue apporter un peu de réconfort aux hommes et femmes emprisonnés ici. Non, elle n'allait pas se donner comme certains vicelards pouvaient le croire, simplement offrir des fleurs et un peu de discussion, comme visiteuse là pour leur donner un peu d'humanité. Elle arriva ainsi face aux deux gardes qui tenaient la porte principale et leur sourit un peu avant de leur expliquer la raison de sa présence ici même.

« Bonsoir... Excusez-moi de vous déranger, je souhaiterai rendre visite aux prisonniers... Leur apporter quelques fleurs et un peu de réconfort. Je sais bien qu'ils sont dans cette situation pour une bonne raison, mais ils restent humains malgré tout... M'autorisez-vous à aller leur parler un peu ? »

Elle avait prit soin de ne pas garder sur elle le moindre signe shinobi, ni arme ni bandeau ni tenue d'entraînement, rien d'autre que sa tenue de vendeuse de Kisetsu no Hana, la boutique de fleurs la plus connue d'Iwa. Elle souriait, un peu timide, un peu gênée par la situation, mais si cela se déroulait comme prévu et qu'elle obtenait les informations souhaitées, elle aurait réussi sa mission sans même se faire découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Naari Etsuko
Naari Etsuko

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Dim 15 Juil 2018 - 13:40
La jeune vendeuse s'était présentée aux portes de la prison iwajine alors que la soirée était bien avancée. Elle savait que le risque de se faire refouler était bien présent, mais avec son allure assez fragile, portant une certaine charge de fleurs, elle espérait bien attiser la pitié des deux gardes qui, après quelques instants de réflexion en se regardant dans le blanc des yeux l'un de l'autre, finirent par accepter de la laisser rentrer. Son plan avait marché, il lui restait donc désormais à trouver sa cible, un certain Hashira Yatari. Mais elle ne devait, là encore, ne rien laisser paraître. Aller voir les prisonniers dans l'ordre où on les lui présenterait, sans rechigner. C'était là sa meilleure solution pour éviter de faire en sorte que l'homme en question se referme sur lui-même et n'offre aucune information. S'il espérait de l'aide, peut-être serait-il plus coopératif.

« Bonsoir mademoiselle. Hmmm... Ça ira pour cette fois, mais venez plus tôt dans la journée la prochaine fois que vous souhaitez rendre visite à des prisonniers. Ce n'est plus vraiment l'heure pour ça...
- Je comprend, toutes mes excuses, je tâcherai de finir mon travail journalier plus vite la prochaine fois. Encore désolée de vous imposer une présence si tardive... »

Elle passa les portes avec l'accord des deux hommes puis fut guidée par un troisième jusqu'à une salle. On la fouilla alors avec douceur, vérifiant qu'elle n'avait rien de caché, comme une arme ou quelque chose qui pourrait aider les détenus à s'échapper. Elle fut rapidement relâchée, n'ayant rien de dengereux sur elle, puis ils la laissèrent se diriger vers la salle de garde pour qu'elle y annnonce sa présence. Après quoi, le garde de faction lui ouvrirait les portes des couloirs à sa demande pendant au maximum deux heures. Elle devait donc faire vite, sans quoi elle devrait utiliser une autre méthode.

« Bonsoir monsieur, désolée de vous déranger, j'ai reçu l'accord de vos collègues pour visiter les prisonniers pendant deux heures. Je souhaite leur parler un par un et leur offrir une fleur, comme réconfort et encouragement pour qu'ils terminent de purger leurs peines et puissent ensuite être réintégrés. Ai-je votre accord ? Et pourriez-vous, si tel est le cas, m'ouvrir la première des portes des couloirs s'il vous plait ? »

Le garde gromella un peu et se leva, laissant son jeu de cartes là où il en était, à moitié découvert, un solitaire. Il attrapa mollement son trousseau puis se leva avec peu de conviction, sans doute ennuyé par son travail peu gratifiant.

« J'espère que vous savez ce que vous faites. Peu de ces lascars sont rattrapables, m'enfin si vous arrivez à en convaincre un de rester sage le temps de sa peine, ça fera toujours ça j'suppose...
- Je ferai de mon mieux pour ne pas vous décevoir. Encore merci de votre confiance monsieur. »

Elle le laissa donc passer devant, rentrant après lui dans le couloir. Il y avait là quatre cellules, qu'elle fit les unes après les autres, distribuant fleurs et quelques mots rassurants. Elle les faisait surtout parler d'eux, tâchant de les aider à relâcher ce qu'ils avaient sur le coeur, prenant quelques messages pour des proches à l'extérieur qui n'avaient pas de nouvelles depuis un certain temps, acceptant même de faire livrer des fleurs à la femme du troisième. Elle se redressa, souhaitant encore une fois bon courage à cet homme au visage pâle et triste, avant de sortir du couloir, revenant vers le gardien. Il y avait trois couloirs et elle venait de passer trente minutes dans celui-ci, il lui faudrait être efficace et ne pas faire d'erreur pour le moment fatidique... Elle n'avait que peu de temps désormais, avec le quart d'heure qu'avait nécessité son arrivée jusque là.

Elle se remit alors au travail, cinq cellules l'attendant dans ce couloir. Les quatre premières se passèrent sans encombre, elle discutait gentiment avec les hommes et femmes -il y avait deux femmes dans le lot cette fois-ci- qui se tenaient là, dans leur cellule, attendant la fin de leur peine. Le cinquième quant à lui resta dans l'ombre, au fond de sa cellule, comme une ombre ne souhaitant pas se montrer. Elle découvrit sa voix grave au bout de quelques minutes, lorsqu'il se décida à lui répondre.

« J'suis Hashida Yatari. Que me veux-tu, petite ?
- Enchantée Hashida-san. Je m'appelle Naari Etsuko, je suis fleuriste à Kisetsu no Hana, vous connaissez peut-être, la petite boutique de fleurs au centre du village. Je suis venue vous offrir une fleur et parler un peu, vous voulez bien ? Discuter de tout et de rien, d'une chose en particulier si vous avez quelque chose sur le coeur. Je n'aime pas laisser les êtres humains dépérir dans des prisons, même si vous avez pu commettre des crimes. Je trouve ça juste de vous aider à purger vos peines pour vos erreurs afin que de bonnes et nouvelles bases puissent être prises. D'ailleurs, si vous avez un message à faire passer l'extérieur, n'hésitez pas, je suis aussi là pour ça. »

La demoiselle aux yeux émeraude s'était approchée de la grille de la cellule de sa cible, souriante, aimable. Elle se montrait dans son apparence de métier, sûre d'elle et professionnelle, ne souhaitant qu'aider les autres. Voilà ce pour quoi elle était là, aider cet homme à ne plus commettre de crimes en lien avec cette étrange faction qu'était le Collectif.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Narrateur
NarrateurEn ligne

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Dim 15 Juil 2018 - 14:59
Alors oui il serait bête de s’en priver d’autant qu’elle avait l’air inoffensive, ainsi donc, l’homme se rapproche pour saisir la fleur et sourire-de façon effrayante à la belle. L’occasion est bonne à prendre, elle avait l’air naïve et l’homme n’a plus rien à perdre, alors il tente.

“ Tu irais le livrer jusqu'où ce message ? ”


Il teste les limites, si elle lui dit en dehors du pays, il va bondir sur l’occasion et lui dictait un charabia qui ne semble rien vouloir dire, pour une carte à joindre sur un bouquet de jonquilles. Alors, visiblement la fille à sa confiance, comme c’est bon de pouvoir se faire sous-estimé à sa guise… Comment va-t-elle profiter de l’occasion ?
Revenir en haut Aller en bas
Naari Etsuko
Naari Etsuko

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Dim 15 Juil 2018 - 15:55
Etsuko se mordit la lèvre. L'homme lui faisait peur. Contrairement aux autres, il n'était pas de ceux qui regrettaient. Lui, il n'attendait que de sortir pour continuer, et faire pire encore, elle le sentait. Elle avait fait un léger mouvement en arrière en le voyant s'approcher avec son sourire malsain, mais s'arrêta assez rapidement.

« Excusez-moi pour ma réaction... Vous êtes assez... impressionnant... Et jusqu'où j'irais pour livrer ce message ?.. Je... Je suppose que si vous n'avez pas de proches dans le village, je peux toujours faire mander un messager... J'en connais un très efficace qui pourra livrer votre message en peu de temps, n'importe où sur le Yuukan... Il est très fiable et ne lis jamais les messages, si jamais vous voulez écrire des lignes un peu... intimes... à votre femme... »

Elle avait un peu rougit en disant cela, parfaitement consciente que l'homme en face d'elle ne voulait absolument pas tenir ce genre de propos, mais bien des choses plus sombres. Une chance sur trois, il semblerait qu'elle soit tombé sur le bon. Pour cela elle devait être irréprochable dans son jeu, sans quoi il ne lui livrerait pas le message. Elle sortit alors un crayon et une petite carte comme celles qui dépassaient déjà un peu de sa poche. Elle était prête à noter.

« Vous souhaitez écrire quoi, donc ? Si vous voulez, je peux également faire un petit dessin, je m'en sors bien, ou alors ajouter des fleurs de votre choix au message. Et si vous pouvez également me dire l'adresse où livrer le tout... Bien sûr, le service est gratuit, je ne viens pas pour extorquer leur argent aux prisonniers... Je ne voudrais pas que vous vous mépreniez... Mais... Je vous écoute pour le message... Allez-y... »

Elle baissa la tête, un peu intimidée par l'homme en question. Un prédateur, elle le sentait. Celui-là était très bien derrière les barreaux, et le message qu'il lui donnerait, une fois décodé, permettrait certainement d'en savoir un peu plus sur le Collectif. Elle se tenait donc prête à écrire, attentive, stylo et carte en main.

« À moins bien sûr que vous ne préfériez écrire vous-même ?.. C'est comme vous préférez,, bien évidemment... »

Elle lui proposa également un instant le crayon et le papier s'il le souhaitait, se rapprochant un peu pour qu'il puisse les saisir, ou prête à reprendre sa position d'écriture s'il se mettait à dicter ce qu'il voulait transmettre. Concentrée sur son papier, elle espérait de tout coeur avoir fait la bonne pioche.

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Narrateur
NarrateurEn ligne

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Dim 15 Juil 2018 - 16:10
Il décide de l'écrire lui-même, continue de l'intimider un peu en en profitant pour la frôler un peu, jouer avec ses nerfs, mais pas que. Quelques minutes lui sont nécessaires, on dirait qu'il a besoin de compter pour certaines lettres tandis que les autres il les dépose naturellement sur le papier. Une fois fait, il tend à nouveau le tout a la demoiselle en profitant pour a nouveau abuser d'un furtif contact charnel. Il lui redit alors qu'elle est bien jolie, qu'il serait plaisant de la revoir ici. Bref, il se joue d'elle de longues minutes la tournant en bourrique parce qu'elle est mignonne quand elle rougit avant de se lasser et lui dire que l'adresse et le destinateur - un nom d'établissement seulement- sont inscrits au dos du papier à livrer.

"Rajoute des jonquilles avec si tu le veux."

Ainsi il espère s'assurer qu'elle ne veut les voir faner, elle le fera parvenir le plus tôt possible. Cet imbécile n'y a vu que du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Naari Etsuko
Naari Etsuko

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko] Empty
Dim 15 Juil 2018 - 20:17
Etsuko laissa donc l'homme écrire son message patiamment, ne le dérangeant pas. Il était concentré, comptait parfois pour certaines lettres, il écrivait un message avec des passages codés sans le moindre doute, sans doute un code assez simple puisqu'il pouvait le faire ainsi de tête. Elle fit mine de ne pas trop le regarder, toujours un peu intimidée, tête baissée. Elle avait réussi sa mission, obtenu de véritables avoeux indirects du fautif, il ne restait maintenant plus qu'à terminer sa mission en toute discrétion et repartir sans un bruit dans la nuit d'Iwa. Elle se laissa un peu chahuter, rougissant et baissant les yeux lorsqu'il avait des propos plutôt osés ou déplacés, puis lorsqu'il la laissa partir, elle hocha un peu la tête.

« Des jonquilles. Compris, je le ferai Hashida-san. Je transmet le mot au messager, il trouvera votre destinataire sans le moindre problème, j'en suis certaine. Il est très doué. Si vous le permettez, je vais maintenant aller visiter les autres prisonniers, eux aussi ont peut-être des fleurs à envoyer à leurs conjoints. »

Elle lui fit un petit sourire aimable avant de rebaisser la tête, prenant la carte et la rangeant avec les autres, dans sa poche. Elle se dirigea donc vers la troisième aile, continuant son office de charité, discutant un peu avec les différents prisonniers jusqu'à ce que le geôlier revienne la rappeler.

« Toutes mes excuses, je n'ai pas vu le temps passer. Plus que cinq petites minutes, le temps que je termine ma conversation avec Katari-san, puis je ne vous embête plus. »

Elle fit un petit sourire pour inciter l'homme à accepter cette petite infraction, ce à quoi il répondit positivement, dans un soupir de lassitude. Elle termina alors rapidement sa discussion avec le jeune homme qui s'en voulait d'avoir fauté et souhaitait envoyer une lettre d'excuses à sa mère avec un bouquet. Hochant la tête, la demoiselle aux yeux émeraude lui fit un sourire compatissant puis se redressa, terminant de copier le mot inscrit, puis elle se leva et vérifia qu'elle avait bien toutes les cartes dans sa poche, celle incriminée derrière toutes les autres. Rassurée, elle salua le pénitent puis retourna rejoindre le geôlier qui la fit sortir.

« Ça passe pour cette fois, mais comprennez bien qu'il faut venir plus tôt la prochaine fois mademoiselle.
- Entendu, je ne referai plus cette erreur, je vous le promets. Encore toutes mes excuses pour le dérangement. Je vous ferai apporter des fleurs si vous l'acceptez, pour me faire pardonner. »

Elle sourit à l'homme un peu désabusé qui haussa les épaules.

« Bon... Ok pour les fleurs... ça fera toujours un peu de couleurs dans ce trou à rats. »

Etsuko hocha la tête, avec son air de petite vendeuse douce à en pleurer, puis quitta les lieux en lui promettant qu'elle choisirait les plus joyeuses. Mais pour l'heure, elle se dirigea vers les quartiers d'habitation pour retrouver ses deux collègues. Première arrivée, elle attendit près d'une heure avant de voir le second puis la troisième arriver. Contrairement à elle, ils étaient tous les deux bredouille, sans la moindre piste. Avec un sourire victorieux, elle put leur annoncer qu'elle avait trouvé l'agent du collectif et les rassurer, la mission était accomplie. Ils se séparèrent alors, Etsuko se dirigeant directement vers la plus grosse autorité du village pour aller faire son rapport, le Tsuchikage. Sur place, elle put finalement faire son rapport, expliquant sa méthode d'enquête qui, selon elle, lui assurait une fiabilité de l'information. Elle se retira finalement en laissant la carte en question pour déchiffrage, allant maintenant s'occuper de toutes les autres. Elle avait des promesses à tenir après tout, aussi rentra-t-elle directement chez elle pour préparer les envois qu'elle complèterai au petit matin avec les fleurs choisies.

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563

[B/Officielle/Iwa] Débusquer les agents du collectif. [Ryo, Yon, Etsuko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: