Soutenez le forum !
1234
Partagez

Mise au point (w/ Madoka)

Narrateur
Narrateur

Mise au point (w/ Madoka) Empty
Jeu 24 Mai 2018 - 20:31
Ce RP fait suite à la dernière mission d'Eyana et Madoka, mission libre de rang D ayant mal tourné et nécessité l'intervention d'un narrateur de manière exceptionnelle.

Suite à la dernière échauffourée ayant eu lieu lors de l'exécution d'une intervention missionnée, la jeune femme Madoka se retrouve emportée, à moitié consciente, en direction du bâtiment de Kiri abritant les geôles. En dehors des cellules, au fond du couloir, trois chûnins discutent à une table en face de laquelle se retrouve la jeune folle ligotée.

Les coudes posés, le plus gradé du groupe s'adressa finalement à celle-ci alors qu'un de ses collègues s'afférait à donner de légères tapes sur la joue de la demoiselle de sorte à la faire émerger de nouveau dans le monde des vivants.


Alors ma jolie. Maintenant tu vas m'expliquer ex-acte-ment ce qu'il s'est passé dans ta version des faits. Parce pour que pour l'instant, on est sur une tentative d'homicide sur personne mineure accompagnée de démences. Tu as quelques chose à dire ?
Face à la situation, les deux acolytes avaient cessé de parler, laissant place à un silence de marbre dans le fond d'un couloir résonnant de par sa longueur et du type de pierre utilisé. Pas un seul prisonnier ne semblait être proche de la scène, à moins qu'aucun d'entre-eux ne se permette d'intervenir pour aggraver sa peine.

Répondre.

Rester silencieuse.

Se démener de manière violente

Autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Mise au point (w/ Madoka) Empty
Ven 25 Mai 2018 - 16:40
Madoka était dans un merveilleux monde où les licornes étaient monnaie courrante, où des fleurs coulaient du miel, et des bonbons poussaient à la place des fruits et légumes. Quelle joie de pouvoir arracher de la terre des bonbons sucrés à la place des carottes inutiles ! Un monde véritablement parfait, sans souffrance, sans truc à faire, sans personne ennuyante. Elle papillonnait, très exceptionnellement, de fleurs en fleurs et de bonbons en bonbons. Elle en avait presque totalement oublié le pourquoi de sa venue ici, mais comme tout ce qui est merveilleux, il fallait qu’un adulte vienne tout gâcher ! Au lieu de sourire béatement en bavant légèrement, l’adolescente se retrouve alors à se faire outrageusement taper au visage par une brute sans aucun respect pour la gente féminine ! Elle allait sans doute avoir les joues rouges, limite en sang, et puis si cela ne suffisait pas, elle se taperait elle-même !

Madoka se réveilla alors en sursaut en secouant la tête, et elle allait râler comme un âne, mais elle s’aperçut qu’elle était toujours attachée sur une chaise. Ce n’était certainement pas la présence de trois hommes dans la pièce qui l’aurait décidé à faire autrement. La blanchette n’avait pas les mêmes notions que tout le monde, il fallait bien l’avouer. Un blondinet lui posa des questions, mais loin de rougir à sa façon de lui parler comme sa jolie, il lui posa des questions au sujet de ce qu’il s’était passée.

Datalia Madoka • « Mais c’est vrai ça ! Cette gourde d’Eyana m’a honteusement frappé ! Alors que je n’avais strictement rien fait du tout ! Tout commença super tôt au marché, pour une mission, on a pris un petit déjeuner, après tout c’est le repas le plus important de la journée, et de ce qu’elle m’a dit … c’était une mission secrète pour une lutte intense ! Car un enfant était apparemment lié d’une manière ou d’une autre à un complot à l’intérieur du village ! Elle voulait que l’on le surveille de loin pour voir, mais moi … et bien je me suis dit que ce serait bien plus efficace si je l’interrogeais ! Et puis, elle m’a dit qu’il fallait attraper l’enfant avant qu’il mette la mission en péril. Alors ni une ni deux ! Hop ! »


Dit alors l’adolescente en sautant sur son siège, un pied en l’air et l’autre pour tenir plus ou moins debout dessus.

Datalia Madoka • « Je me suis envolée pour attraper le garçon ! Ben oui par ce que je sais voler moi ! et même pas besoin d’ailes ! »


Madoka se rassit alors lourdement sur son siège en hochant la tête, se tortillant dans ses liens. Elle ne tentait pas d’illusion pour le moment.

Datalia Madoka • « J’ai choppé le garçon comme Eyana m’a dit, et j’ai commencé à l’interroger et je ne l’ai même pas touché d’abord ! Que dal ! Rien du tout ! Quetchie ! »


La blanchette enroula ses jambes autour des pieds de la chaise pour se pencher légèrement, comme pour faire une messe basse.

Datalia Madoka • « Et bien d’abord … C’est elle qui m’a piégé ! Elle m’a accusé d’être une traitresse ! Moi ! Et après, elle m’a demandé d’attraper le garçon pour le bloquer, pendant ce temps-là qu’elle le frappe pour l’assommer ! Alors moi, l’innocente même, je l’ai fait ! Sauf que cette gourdasse en plus d’être bête …. Ben elle est myope ! Et elle m’a frappé moi ! Et paf ! Me voilà assommé ! Je ne suis qu’une innocente victime de l’oppression de cette plate ! Parce qu’elle est jalouse de moi ! C’est la vérité monsieur le juge ! »


S’exclama avec vigueur en se penchant encore un petit peu plus en avant, mais elle commença à perdre son équilibre. Elle essaya alors de brasser de l’air avec ses pieds dans le vide, mais rien à faire. La chaise commençait à basculer vers l’avant, et Madoka allait certainement tomber face contre terre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Narrateur
Narrateur

Mise au point (w/ Madoka) Empty
Ven 25 Mai 2018 - 22:58
Attentifs, les trois hommes observaient Madoka pendant qu'elle se lançait dans une explication plutôt de sa version des faits, ne manquant pas de prétendre qu'elle n'y était pour rien et avait été menée dans un traquenard par son équipière. Chose facheuse, le gradé n'avait même pas prit la peine de se renseigner davantage auprès de la femme qui lui avait son clone pour les prévenir de l'altercation. Peut-être avait-elle réellement mentie ? Non, tout ça voudrait dire que le chûnin était incompétent, chose impensable pour sa carrière et ses opportunités futures.

Tournant le regard vers ses équipiers, le gradé plissa les yeux en soupirant.


C'est… intéressant, mais ça ne colle pas avec ce qu'on nous a rapporté, enfin presque, à part une partie que vous auriez omise : Vous avez tenté de tuer l'enfant… Je ne sais pas où caler ça dans votre récit, mais c'est ça qui nous a amené à vous embarquer.
Comment dénouer la situation ? Ils ne pouvaient tout de même pas laisser se balader une femme avec des tendances meutrières supposées tout ça par manque de preuves, si ? Il fallait plus d'informations, des détails utilisables.
On nous a quand même rapporté, je cite : "J’en ai tué des plus costauds que toi !". Quelque chose à répondre à ça ?
Les deux acolytes silencieux s'échangèrent des regards lorsqu'ils comprirent que tout ceci tournait en rond et que le gradé les accompagnant n'avait pas les cartes en main suffisantes à effectuer un tapis dans cette joute exécutive.
Revenir en haut Aller en bas
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Mise au point (w/ Madoka) Empty
Dim 27 Mai 2018 - 0:36
Sans doute qu’un échec pour un homme comme son interrogateur serait dommageable, mais cela ne posait pas les mêmes conséquences pour l’adolescente. Si bien entendu, elle avait envie de parler de la menace des papillons, elle était consciente que cette mission devait rester le plus secret possible. Il en était très dangereux de se faire surprendre sur ce sujet, alors il était plus raisonnable de ne rien dire pour le moment. A peine avait-elle que quelques tics facials, mais elle réussissait à se contrôler pour le moment dans le rôle de l’innocente jeune fille. Si elle pouvait être totalement déjantée, libre, qualifiée de folle, elle avait énormément de volonté dans ce qu’elle voulait faire. Elle remarquait bien avec le regard de celui qui lui posait des questions que ce n’était pas la réponse attendue. Ils n’avaient d’ailleurs sans doute pas grand-chose contre elle pour le moment, sinon il l’aurait sans doute utilisé maintenant.

Datalia Madoka • « Je n’ai jamais tenté de tuer ce garçon d’abord ! Je n’ai jamais essayé, sinon et bien il serait mort évidemment ! Je lui ai fait peur, je l’ai menacé pour le faire parler. Comme lorsque l’on capture un ennemi, on tente toujours de le faire parler et ce peu importe les moyens. J’imagine que ce n’est pas vous qui allez me contredire ! Et puis, la pression psychologique est bien plus efficace que physique. »


Prit alors à partie la blanchette la fameuse police. Elle ne savait pas trop si les gens dans cette pièce avait déjà fait des interrogatoires musclées, mais il y avait tout de même de grandes chances que l’un d’eux avaient eu ce type d’expérience.

Datalia Madoka • « Laissez imaginer un possible traitre ce que l’on était capable de faire, délie souvent les langues, lui faire mal, et bien … cela casse un peu la magie du moment. »


Dit alors Madoka en haussant les épaules. Puis elle fit la moue en entendant la dernière question, presque vexée.

Datalia Madoka • « J’imagine que vous avez lu mon dossier, alors vous ne serez pas surpris qu’avant que les forces de Kiri me … sauve … lors de la pacification de l’archipel, j’étais enfermée depuis toute petite dans des arènes de combats. Il y avait deux choix, soit on refusait d’y participer, et donc on se faisait tuer ou pire plus à manger ou taper, soit on participait à des combats à mort contre d’autres enfants. Alors oui, ce que j’ai dit est totalement vrai, par rapport à un petit garçon qui sa seule expérience difficile fut de savoir quel dessert choisir, moi j’ai déjà tué d’autres enfants dans ces combats. Je peux vous dire qu’ils étaient bien plus costauds qu’eux. J’ai également participé à des missions pour Kiri, où j’ai dû tuer aussi, alors je ne comprends pas bien votre question. Combien de ninjas n’ont pas tué ? Franchement ? C’est pour cela que l’on nous entraine, que l’on devient fort, nan ? »




Demanda alors Madoka en penchant la tête sur le côté. Il ne faudrait pas grand-chose pour qu’elle soit critique envers tout ceci, alors qu’elle participait à cette vie. Elle en voulait toujours à Kiri pour cette situation, malgré le sauvetage des grands héros, qui étaient vite partis. Elle avait tout perdu, et maintenant, elle était quasiment seule pour ainsi dire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Narrateur
Narrateur

Mise au point (w/ Madoka) Empty
Mar 5 Juin 2018 - 23:24
Dépité, l'homme gradé de l'interrogatoire posait ses coudes sur la table en soupirant, avant de se passer les mains au visage un court instant, méditant.

La femme avait réponse à tout et il n'y avait rien à redire, peut-être parce qu'il était incompétent finalement, ou alors cette kunoichi était vraiment très forte malgré son jeune âge pouvant amener divers à-priori. Une seule véritable justification lui venait à l'esprit. Simple et pourtant inévitable.


Elle dit la vérité… C'est évident.
Se regardant, les deux acolytes présents firent silences avant de laisser s'échapper un bruit de mouvement de têtes synchronisé accompagnant leur acquiescement. Ils étaient d'accord et bien qu'ils n'aient pas vraiment leur mot à dire, cette action conforta le jeune gradé, avide d'ascension, dans son choix.
On ne peut pas te libérer, pas aussi vite, il y a quand même une règlementation. Tu vas rester encore quelques heures ici avec Takaido. Hein Takaido ?
Prit au dépourvu l'homme arbora de gros yeux étonnés avant de hocher la tête à nouveau. Une tâche facile, surveiller la femme encore quelques temps avant de la relâcher. Rien de bien méchant, de toute manière, il ne leur était pas possible d'effectuer aucune action face à l'inéluctable déduction que Madoka était innocente et pure.
Revenir en haut Aller en bas
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Mise au point (w/ Madoka) Empty
Mer 6 Juin 2018 - 8:31

Madoka garda son visage innocent et pur, comme si elle n'avait rien à se reprocher, même si à ses yeux, elle n'avait vraiment rien fait pour une fois. Sans doute que Eyana l'avait arrêté suffisamment avant pour éviter tout problème, mais l'adolescente n'avait pas prévu de lui faire quoi que ce soit. Bon d'accord, elle ne prévoyait rarement quelque chose longtemps à l'avance. Elle jubilerait si jamais elle réussissait à faire accuser Eyana de ses allégations. Elle se doutait que l'homme face à elle avait l'habitude voir une capacité de voir ou sentir le mensonge. C'était une évidence dans sa position, comment pouvait-il travailler autrement ? Elle n'avait vraiment pas apprécié cette traîtrise de la part de sa camarade de jeu, comment faire confiance après ça ? Quelque chose s'était brisé entre eux deux, une limite qui l'empêchait d'aller trop loin.



En voyant la tête de désespoir du gradé face à son attente d'arrêter quelqu'un afin d'avoir de l'avancement, la blanchette avait envie de le prendre dans ses bras pour le consoler, comme quoi ce n'était pas si grave, mais elle ne pouvait pas bouger de son siège, alors pas de câlinou pour lui ! Na ! Elle pencha la tête en le voyant réfléchir visiblement à leur échange. Elle avait pu répondre comme il fallait n'offrant aucune aspérités à explorer pour cet homme. Cela devait être vraiment frustrant, malgré son dossier assez particulier, il devait se mettre en évidence, ce n'était pas pour aujourd'hui. Elle était plutôt contente d'entendre les mots du gradés comme quoi elle était innocente. Madoka regarda alors à droite à gauche les policiers ninja qui l'entouraient et du coup, elle hocha la tête également au même moment si jamais cela pouvait aider, sait-on jamais.



Datalia Madoka • « Dacodac Jack ! Je vais rester là sagement ! »




Il y avait bien une petite chance qu'il s'appelle Jack non ? Bon, très petite, mais ce n'était pas comme s'il allait répondre de toute manière au sujet de son prénom. Elle allait avoir plusieurs heures pour ruminer sa vengeance, trouver un plan parfait pour la piéger sans prendre de risque. Cette Eyana était du genre à appeler les forces de l'ordre, alors quoi de plus normal après tout ? Il fallait se montrer prudent.



Datalia Madoka • « On va bien s'amuser avec Takaido, ne vous en faites pas ! »




Dit alors Madoka avec un grand sourire à ce dernier, qui récupérait du coup le sale travail. Elle commença alors à chantonner doucement en rapprochant la table à sa chaise. Comme si elle allait s'embêter à bouger d'elle-même sur le coup. Elle fit apparaître alors des feuilles de papiers illusoires et tout un tas de crayons de couleurs pour faire des dessins. Elle n'était pas du genre à s'ennuyer et jouer à faire semblant de dessiner ne représentait guère un défi à ses yeux. L'avantage, c'était que le dessin qu'elle faisait ne serait pas visible, car sinon elle allait pouvoir voir une version déplorable d'Eyana dans des situations de plus en plus improbables. Elle patienterait bien quelques heures Qu'est-ce que cela pouvait être par rapport à éviter la prison et l'hôpital psychiatriques ? Le plus grave et dangereux pouvait résider dans le fait de penser que Madoka était innocente et pure, mais certainement une des plus déviante des ninja de Kiri avait plus d'un tour dans son sac.



Quelques temps plus tard et ce après avoir fait des jeux des plus enfantins, on laissa partir la jeune fille sans l'ennuyer davantage avec ces histoires de meurtre d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034

Mise au point (w/ Madoka)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Geôles
Sauter vers: