Soutenez le forum !
1234
Partagez

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mar 12 Juin 2018 - 23:32
Les nuits de Kiri sont fraîches en cette période de l’année. Malgré le fait que le soleil soit couché depuis plusieurs heures, la cité shinobi est toujours active et ne dort réellement jamais. Alors que le commun des mortels se repose, des gardes patrouillent, d’autres étant en faction sur les murailles ou dans les marécages, à l’affut d’une intrusion. Il est bien entendu impensable de baisser sa garde dans un contexte international aussi tendu. Mais l’activité nocturne du village caché de l’eau a une autre facette, plus liée à l’eau justement. L’eau de vie, l’alcool, dans laquelle de plus en plus d’habitants se noient. La vie dans le village est-elle déprimante au point que l’ivresse soit le seul refuge possible ? Seuls les rires de quelques hommes ivres viennent percer le silence. Au moins sont-ils capable de trouver le bonheur, même s’il est éphémère.

Si Wutu-Fuku apprécie le calme qu’offrent les balades nocturnes, l’alcool reste une boisson qu’il évite, préférant un bon thé qu’il sirote à l’abri des pluies régulières qui s’abattent sur le pays de l’eau. Néanmoins, éviter les ivrognes reste une tâche plus ardue. Les brutes éméchées de Kiri ne crachent jamais sur une occasion de se battre pour un oui ou pour un non et ce, avec la première cible qui leur tombe sur la main, de préférence une qui n’a pas l’air trop forte et qui pourra servir de sac de frappe. Néanmoins, Wutu sait encaisser les coups. Sa nature de Kaguya lui offre naturellement une ossature plus solide que le commun des mortels. Donc les phalanges qui viennent s’écraser sur son visage finissent la plupart du temps en miettes, sans que le jeune homme n’ai eu l’occasion de sentir grand-chose. Et cela arrive plutôt souvent mine de rien. Le Kaguya se demande même si à force, il ne va pas finir par recroiser les mêmes types qui, sous l’alcool, auront oublié à quoi il ressemble et reviendront donc l’agresser pour finir avec la main en bouillie.

Mais cette-fois, c’est différent. L’atmosphère de la nuit devient plus… glaciale. Les ivrognes ne sont pas des Yukis. Trop respectueux pour ça. Il faut croire que les Hyôsas prennent la confiance depuis que l’un des membres de leur clan est devenu le Kage du village. Un groupe d’assimilateur Hyôton s’amuse en effet à vandaliser des façades de boutiques sans la moindre discrétion. Etonnement, aucune patrouille n’est dans les parages lors de cet événement. Le jeune Kaguya soupire. Sa tâche de shinobi réclame certainement une intervention de sa part. Après tout, s’il n’est pas en faction, il n’en reste pas moins officiellement un ninja de Kiri, qui a le devoir d’intervenir dans ce genre de situation.

Il s’approche donc doucement des Hyôsas, par derrière, trop occupés à taguer des symboles obscènes en glace sur les murs. Même si cela ne marche pas souvent avec des gens ivres, le jeune homme tente tout de même l’approche diplomatique en premier lieu.

"-Messieurs, vous ne voudriez pas participer aux tensions qui secouent actuellement le village et ruiner les efforts de notre Kage, tout de même ?"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mer 13 Juin 2018 - 11:30
Le soleil s'était couché depuis fort longtemps, et les bonnes gens ne traînaient plus dans les rues depuis lors, mais alors que les ombres menaçantes du mal s'étendaient au-dessus des bâtisses de la fière cité portuaire. Il faisait frais certes, sans doute que l'air du large en était pour quelque chose. Ce goût salé en permanence dans la bouche rappelait qu'ils étaient bien au bord de l'océan, élément peu étonnant lorsque l'on était le pays de l'eau et une archipel. Les navires charriaient son lot d'être malfaisant à chaque arrivée, mais heureusement être si pur, charitable et dénué de tout penchant pervers veillait sur la ville. Bon d'accord, c'était peut-être un peu exagéré, mais c'était elle le narrateur de l'épisode, alors il est difficile de lui refuser quoi que ce soit. Les prises cela coûte chère, alors pas question d'en faire cinquante différentes. Il y avait bien des gardes en patrouille, mais seul un être qui cœur pur, le chevalier rose sans peur et sans reproche pouvait véritablement amener la paix. Très loin de penser à ce qu'il pouvait bien se passer au-delà des trente prochaines minutes, la super héroïne était concentrée sur sa tâche. Sautant de toit en toit, tel un chat, cette personne habillée d'une cape rose couvrant tout le dos avec une capuche, un masque complet d'un oni se trouvait sur son visage empêchant de voir son visage. Et oui malheureusement, son visage de poupée à la peau d'ivoire ne pourra être contemplé dans cet épisode, mais spoiler, il y aura bientôt un hors-série où votre héroïne préférée fera de la cuisine ! Une tenue de super héroïne entièrement rose avec le symbole d’un papillon barré sur le torse, et sa fidèle culotte blanche avec des têtes de panda en imprimé par-dessus sa tenue, comme tout bon super héros qui se respect !

Alors que Madoka errait dans la ville désespérément à la chasse à la moindre chose perturbante, elle descendait d'espoir. Au départ, elle désirait découvrir un grand plan de trahison à l'échelle internationale des papillons, qui prouverait enfin le danger imminent de cette race pour l'être humain, puis ce fut un trafic de mafieux dans le port, un casse du petit magasin de nourriture toujours ouvert la nuit. Bon maintenant, elle en était au stade où retrouver le pisseur nocturne lui allait très bien au final ! À un moment, si heureuse, une femme âgée semblait ne pas traverser sur les voies préparées à cet effet ! Elle allait pouvoir punir la vieille en la tabassant, mais la vile et sournoise ancêtre avait dû sentir avec son instant d'araignée le danger, alors elle se glissa sur le côté rapidement à la seule vue du chevalier rose. Malheur ! Si personne ne se laissait punir et faisait les choses comme il fallait, où allait le monde ! Comment ça s’est mal de frapper un vieux ? La date de péremption était largement dépassée ! Et puis cela coûterait moins chère en pension de veuve de guerre ! Bon et puis si personne ne la voyait faite hein ! Pfff... Vous n'êtes vraiment pas drôle...

La super héroïne ne buvait pas d'alcool non plus pour être un exemple pour les générations futures et... Bon d'accord, elle trouvait cela vraiment dégoûtant et sans intérêt, mais cela faisait bien moins classe vous en conviendrez. Alors que sa patrouille risquait de toucher à sa fin, car elle commençait à en avoir marre au final, et que l'envie d'aller emprunter une glace chez un marchand nocturne pour un délais de très longue durée, un petit miracle ! Que dis-je ! Une sorte de petite colonne de lumière sacrée avait déchiré le ciel nuageux sombre pour montrer un groupe de personnes, qui était en train de faire du vandalisme. Ils fichaient le bazar purement et simplement, et c’était tout ce qui comptait ! Elle était si heureuse qu’elle trépignait de joie sur son toit en poussant un petit cri de victoire ! Elle allait pouvoir taper des gens ! Ha heuuu … et rendre la justice tout ça tout ça, évidemment !

Madoka se fichait complètement de qui cela pouvait être, s’il faisait partie du clan du barbu tant mieux pour eux ! Ce n’était pas son problème, et elle avait cherché bien trop longtemps pour ne rien faire maintenant. Personne n’osait vraiment agir contre ces gens, les envahisseurs avaient gagné après tout une place spéciale dans le village militaire. Un homme cependant osa essayer de calmer la situation, cependant, cela ne l’arrangeait pas du tout ! Elle voulait de l’action, alors il était temps d’agir. Elle fit un mudra avec ses deux mains afin de produire grâce à sa technique de son une musique. C’était son générique ! Il était peut-être long, mais obligatoire comme une signature de son passage !

Générique :
 

Papignator • « Je suis … Papignator ! Celle qui remet les gens dans le droit chemin, alors préparez-vous à subir les conséquences de vos actes êtres malfaisant ! »


Déclara alors d’une grosse voix, qui portait largement sur toute la rue en pointant du doigt le groupe d’individus. Elle voulait se battre, et elle ne portait certainement pas le symbole de Kiri, elle le faisait jamais de toute manière. Elle toussa un petit peu à cause d’avoir fait une grosse voix, ce n’était vraiment pas très agréable. La jeune fille agita sa cape rose derrière elle comme pour se donner du style avant de fondre sur l’ennemi avec une joie prononcée dans son regard perceptible à travers le masque.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Ven 15 Juin 2018 - 23:43
Si gérer plusieurs shinobis du clan Hyôsas parait impossible pour un genin, le fait qu’ils soient tous bourrés comme des tonneaux laisse une bonne chance au Kaguya pour s’en sortir. Il est clair que s’ils étaient sobres, ils pourraient ne faire qu’une bouchée du jeune homme. Mais les ninjas de glaces ne sont pas une réelle menace pour l’instant. Ils se contentent de lancer grossièrement des projectiles de glaces sans grande précision tout en lâchant des jurons évoquant le parcours professionnel de la mère du genin. Rien qu’il ne puisse pas esquiver, tant physiquement que mentalement. La précision des pointes de grives frôle le zéro et la mère de Wutu étant morte, cela ferait d’eux des nécrophiles. C’est donc ça, les fameux Hyôsas, qui ont tenu en respect tout Kiri lors d’un coup d’état et qui mettent en position origami le clan Yuki ?

La stratégie du Kaguya est plutôt simple : tenir jusqu’à l’arrivée de véritables gardes qui rosseront sans pitié ces gredins. Comme ça, Wutu pourra récupérer un peu de prestige dans l’affaire et montrer à son clan qu’il participe à la vie shinobi de Kiri ce qui devrait lui permettre d’avoir la paix pendant quelques semaines tout en s’en sortant en ayant frappé personne. Néanmoins, cette stratégie semble compromise par l’arrivée d’une silhouette qui bondit de toit en toit tout en faisant retentir une sorte de musique dans les environs. Puis la silhouette touche le sol, révélant un personnage plutôt atypique : coiffé d’un masque représentant un Oni et équipé d’une cape rose beaucoup trop voyante pour se fondre dans la nuit. Le genin croit même apercevoir un slip dans l’équipement du nouvel arrivant, mais il se reconcentre rapidement sur l’un de ses assaillants qui tente de le planter avec un surin de glace.

La patience du jeune homme arrive à sa limite : il frappe le visage de son agresseur avec le dos de sa main, le faisant reculer sous le choc. C’est ce moment que choisit le dénommé Papignator pour se présenter. Un justicier nocturne ? Il ne manquait plus que ça. Au moins le jeune homme peut-il bénéficier d’une assistance surprise dans ce combat difficile contre une poignée de pilier de bars. Apparemment, ce Papignator semble à fond dans son délire, alors Wutu décide de jouer le jeu. Si en plus il peut s’amuser un peu, il est gagnant sur toute la ligne.

-Euhm… ‘Papignator’ ! Heureusement que vous étiez dans les parages. J’ai fort à faire avec ces misérables, je vous en laisse quelques-uns.

-Tfu fa foir fe que tu fa pfrendre, enffoiré !

Le Hyôsa (ayant manifestement une partie de sa dentition endommagée suite au coup encaissé plus tôt) n’a rien perdu de son ardeur. Il génère une nouvelle arme de glace avec laquelle il charge son adversaire. Manque de chance, l’alcool et le choc le font dévier de sa trajectoire initiale, et c’est un tas de cagettes et de tonneaux en bois qui en fait les frais, éclatant en mille morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Lun 18 Juin 2018 - 8:53

L'état de ces hommes était vraiment déplorable, mais peu importe, elle avait assez tourné à ne rien faire pour ne pas profiter de cette manne. La proie des hommes ivres semblait savoir se défendre à mesure qu'il évoluait sur le champ de bataille. C'était tant mieux, l'adolescente n'avait pas besoin de le défendre. Elle ne comprenait pas vraiment ce que disait comme insultes ces personnes, mais cela devait être vraiment très méchant. Bref, peu importe, et pas question de laisser ce plaisir aux gardes, il fallait que la situation soit réglée rapidement. Pour le moment, le jeune homme ne faisait qu'esquiver, avait-il peur ? Peut-être n'aimait il pas la violence ? Tant mieux, cela en laissait plus pour les autres !



Datalia Madoka • « Ben quoi !? C'est très bien le rose ! Ça fait très fille et... Et puis zut ! »




Dit alors un peu agacée au regard de Wutu-fuku sur sa tenue, la blanchette l'aimait très bien comme elle était ! Cela n'était pas très optimum, mais très classe et imaginez si elle doit se cacher au milieu de cochons ? Hein ? Vous ne l'aviez pas penser à cela ! Bon, même si ce type manquait clairement de goût vestimentaire, il fallait se concentrer sur le combat, qui était plus que ridicule pour le moment.



Datalia Madoka • « Ne vous inquiétez pas humble citoyen ! Papognator est là pour rendre son jugement ! »




Madoka fit alors un saut périlleux en avant après yen petite course, cela ne servait franchement à rien du tout, mais cela faisait classe. Les terribles ennemis formaient des armes de glace prêt à tout pour nuire. Alors, elle n'avait de choix que de passer à la vitesse supérieure ! C'était une question de vie ou de mort ! Comment ça ils étaient ivres morts ? Et alors hein ?! On ne va pas attendre qu'ils désoûlent pour refaire la scène ! Elle courut alors au devant de Wutu-fuku en le tirant en arrière d'une main tandis que de l'autre, elle forma plusieurs mudras. Puis elle se pencha légèrement et provoqua un terrible cri en continue si puissant que cela renversait les petits objets sur le chemin à cause des ondes puissantes, mais surtout, cela semblait avoir un drôle d'effet sur les hommes ivres, qui étaient maintenant incapable de se lever, de faire le moindre geste en ayant apparemment perdu tout sens de l'équilibre. Ils avaient la tête qui tournaient, tous à genoux sans capable du moindre geste, mais leur calcaire était loin d'être fini, ça non. C'était bien la première fois qu'elle utilisait le cri de la banshee sur de vrais cibles et cela fonctionnait plutôt bien. Ils étaient tous neutralisés, et il fallait dire qu'elle avait une belle voix ainsi. Les vitres face à elle commençaient à se fendre, menaçant se se briser, ce alors tout en continuant à crier, papognator enchaîna d'autres mudras rapide. Ce fut à ce moment là qu'une puissante bourrasque balaya tous ceux à terre sans aucune pitié. Cette technique n'était pas faites pour blesser, mais neutraliser comme ils étaient, ces hommes n'étaient que des fetus de pailles emportés dans la tempête. Elle arrêta de crier évidemment, même si elle aurait pu continuer, mais elle afficha un large sourire derrière son masque de oni, qui ne se vit pas vraiment évidemment, mais elle ria alors de bon cœur en voyant ces hommes à terre.



Datalia Madoka • « Ben alors le clan des barbus ?! On la ramène moins hein que la dernière fois hein !? Bon... Et si... »




Se contenta de dire la kunoichi, alors qu'elle sortit un simple kunai de sa ceinture, qu'elle prit en main en toisant les hommes à terre gémissant. Elle était certainement d'un plus haut niveau que Wutu-fuku, les techniques qu'elle avait envoyé si aisément n'étaient pas faites pour faire de cadeau, ça non. Elle avait très clairement des attentions hostiles, son aura meurtrière pouvait presque être palpable, mais cela ne faisait que commencer.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Lun 18 Juin 2018 - 18:33
-Que…

Malgré l’absence apparente de danger en raison du contexte de la situation, Papougnator agrippe la tenue du genin pour le tirer en arrière avant d’effectuer des mudras et de lancer une technique sonore assez puissante pour déstabiliser le groupe de Hyôsas, les forçant à s’agenouiller. La technique défonce au passage quelques fenêtres et semble pouvoir être entendue dans tout le pâté de maison, voir plus. Si l’agitation du combat initial pouvait passer inaperçue, il est certain que ce jutsu risque bien de faire rappliquer quelques gardes dans les délais les plus brefs.

Mais ce n’est pas tout. Après ce qui semble être un genjutsu, l’héroïne masquée provoque une bourrasque qui envoi les poivrots dans le décor. Wutu, resté en retrait, regarde la scène sans commentaire ni action. Elle se débrouille plutôt bien toute seule, inutile de faire le moindre effort pour étaler les soulards. Il soupire de soulagement. Tout en regardant autour de lui, il ajuste son kimono, légèrement froissé par la poigne de Papougnator quelques instants auparavant. Maintenant la vraie question c’est : est-ce qu’il reste jusqu’à l’arrivée des gardes ou est-ce qu’il se barre ? Il n’a aucune envie d’être accusé d’avoir provoqué cette rixe, même si sa réputation devrait jouer en sa faveur. Mais s’il s’en va maintenant, il évitera des explications avec les shinobis Kirijins.

La justicière au masque d’Oni se permet d’ailleurs de railler les vaincus, qui gémissent au sol dans un mélange de douleur lié à l’ivresse et à la technique fûton. Dans ses propos, on peut deviner une certaine rancœur à destination de l’actuel Mizukage et des membres de son clan. Peut-être un événement lié à l’invasion récente des Hyôsas ? Quoi qu’il en soit, le genin hausse un sourcil quand il voit la kunoichi sortir un kunai tout en baissant la tête en direction des hommes à terre. Qu’ils se prennent une raclée, ok, ils ne l’ont pas volé. Mais les mutiler alors qu’ils sont au sol ? Aucune chance que les conséquences d’un tel événement lui retombent sur le coin de la gueule. Surtout qu’au vu de sa place chez les Kaguyas, il est un bouc-émissaire tout désigné.

Le jeune homme soupire à nouveau, puis approche la justicière, tout en plaçant sans aucune hostilité sa main sur son épaule avant que cette dernière ne fasse quoi que ce soit d’inconsidéré.

-Ils ont eu leur compte. La surenchère n’apportera rien à personne. Et puis votre technique précédente a attiré l’attention, on ne va pas rester seul bien longtemps. Par les temps qui courent, autant éviter de se mettre les Hyôsas à dos, vous ne pensez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mar 19 Juin 2018 - 9:06

Papignator avait été assez gentille pour tirer en arrière le pauvre genin avant dép procéder à ses techniques, mais bon, c'était un petit peu comme si elle était venue officiellement sauver ce pauvre homme d'une mort certaine ! Alors il était difficile de le frapper en même temps sur les autres, il y avait un scénario à suivre après tout ! Dans le script, Wutu-Fuku restait en vie à la fin de l'épisode, on n'en avait besoin pour l'épisode dix sept contre le professeur John's, désolée du spoil. Les méchants, vu qu'elle était la gentille, en profitait pour procéder à des techniques, alors c'était normal qu'elle en fasse également. L'adolescente n'avait pas du tout penser que des gardes pouvaient venir jusqu'ici, mais il était juste de dire que ses techniques n'étaient pas des plus discrètes.

Après avoir étaler toute la bande en deux coups de cuillère à pot, Madoka mouilla un doigt et le leva pour repérer d'où venait le vent. C'était très important, car elle se tourna face au vent pour laisser sa cape voleter grâce à ce dernier. Imaginez la cape dans la gueule, ce ne serait pas une bonne idée évidemment ! Tout bon super héros avaient une cape trop classe ! Elle croisa les bras en affichant un large sourire, la justice avait encore frappé, mais ce n'était sûrement pas le nom de sa technique hein. Elle avait combattu les forces du nouveau mizukage avec vaillance lors de leurs arrivés, même si au final, ils avaient perdus. D'accord, la raison pour laquelle l'adolescente les avait combattu n'était peut-être pas des plus adultes et mâtures, mais elle avait été là ! Se moquer ouvertement de ces hommes incapable de se défendre lui faisait du bien. Après tout, on l'avait empêcher de faire quelque chose de très important. Au final, elle se fichait pas mal de qui pouvait bien diriger le village, cela ne l'impactait presque pas au final. On l'envoyait toujours procéder à des missions d'une manière ou d'une autre. Elle tourna son regard lorsque Wutu-Fuku lui posa sa main sur son épaule, toute prise à son expiration du combat, même si cela avait été un peu court.

Datalia Madoka • « Ce n'est pas de la surenchère, je veux juste leur trancher la gorge... »


Dit alors d'un naturel la jeune fille en regardant d'une manière dubitative le jeune homme à travers son masque. Tuer des gens sans défense ainsi ne lui faisait pas du tout peur, sans parler des valeurs morales ou encore des conséquences judiciaires. Elle tappota son masque au niveau de la joue, il était vrai que l'idée d'encore se faire arrêter ne lui plaisait guère. Elle était passée pas très loin là dernière fois et peut-être que sa chance allait finir par tourner. Elle hocha la tête en rangeant son kunai, l'air de rien, Wutu-Fuku venait de leur sauver la vie.

Datalia Madoka • « Par le temps qui court ? Non, mais je ne pense pas qu'il va pleuvoir cette nuit, cela va être calme ne vous inquiétez pas. »


Répondit alors Madoka apparemment pleine d'illusion ou plutôt qu'elle ne réalisait pas tellement dans quelle situation le village était. Elle avait bien entendu parlé d'une guerre, évidemment, mais pour des guerriers de l'ombre, était-ce bien étonnant ? Le chef de son village était du clan Hyosa, oui certes, il était barbu donc. Elle était davantage à prendre la vie comme elle venait sans tellement se poser de questions. Elle prit la main de Wutu-Fuku et elle s'élança dans les airs afin de sauter de toit en toit en fuyant rapidement la scène de crime. Il était tant de créer un élément important à tout super héros, une papicave. Elle se dirigea alors avec son nouveau compagnon de route en direction du quartier industriel de la ville. C'était un endroit où il y avait de nombreux hangars de stockage. Elle regarda alors rapidement où cela serait un chouette coin, et elle en choisit un au hasard en espérant qu'il soit abandonné. Alors qu'elle avait repéré en descendant du toit jusqu'à une porte comment était agencer l'intérieur, elle posa la main sur la poignée de la porte.

Datalia Madoka • « Tu vas avoir l'insigne honneur de pénétrer dans le saint des saints, un endroit secret. Tu ne dois le dire à personne. Bon maintenant le code pour déverrouiller la porte... »


Papignator commença à chanter alors le début de l'air de la contine trois petits chats, mais ce n'était certainement pas un moyen de débloquer la porte par un fuinjutsu captant le son, mais plutôt pour provoquer plusieurs genjutsu dans la tête de Wutu-Fuku. Elle n'allait pas le mettre en danger, bien entendu, ce n'était qu'un moyen de rajouter quelques accessoires à l'hangar comme de grands draps aux murs avec le signe d'un papillon barré, le symbole de papignator sur son torse. Des cartes de la ville, les têtes d'ennemis potentiels qui n'existaient pas du tout sauf peut-être Eyana dans un coin. Par chance, il y avait de quoi s'asseoir, alors elle sa vautra dans un des fauteuils présents en soupirant d'aise. Elle ne savait pas tellement où elle était, enfin peu importe. Dans son imagination, elle était chez elle. Sans vraiment réfléchir, elle retira alors son masque d'oni en laissant échapper une réflexion.

Datalia Madoka • « Haaaa ça fait du bien, on ne respire pas sous ce truc ! »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mar 19 Juin 2018 - 22:48
Un petit silence s’installe dans la rue sombre. La kunoichi annonce très clairement son intention de tuer de sang-froid les Hyôsas inconscients, ou pas loin de l’être. Après quelques instants de flottement, elle range finalement son kunai en hochant la tête l’air de rien. Intérieurement, Wutu soupire de soulagement. Les emmerdes liées à la hiérarchie ne sont pas pour ce soir, heureusement. Néanmoins le dialogue qui suit permet au jeune Kaguya de mieux cerner la personne qu’il a en face de lui : quelqu’un d’assez naïf et déconnecté de la réalité, avec une morale certes ‘juste’ sur le papier, mais un peu extrême dans les moyens mis en œuvres.

Quoi qu’il en soit, le jeune genin se fait une fois de plus balader par la justicière qui lui attrape le bras avant de bondir sur le toit le plus proche avant de se diriger vers le quartier industriel, fuyant les lieux de l’affrontement. Au vu de l’état d’ivresse des hommes et de l’absence de l’utilisation de techniques liées au Shikotsumyaku de la part de Wutu-Fuku, impossible de remonter jusqu’à lui à moins d’être formellement identifié par un témoin extérieur, chose qu’il n’y avait pas dans la rue à ce moment précis. Ils continuent ainsi jusqu’à un hangar qu’elle présenta comme sa base secrète. Au passage, le jeune Kaguya rentre dans le jeu de l’héroïne au sujet de la discrétion nécessaire pour entrer en ce lieu.

-Quel honneur.

Avant de prononcer le ‘mot de passe’, Papignator provoque un genjutsu afin de désorienter le jeune homme et l’empêcher d’entendre ce qui suit. Il se demande si c’est bien nécessaire, la porte du bâtiment n’ayant pas l’air d’être verrouillée. Il ne relève pas ça comme un affront, mais note tout de même qu’il devrait faire quelque chose contre les genjutsus. Quand il retrouve le contrôle de ses sens, il voit un intérieur personnalisé avec les portraits robots de quelques cibles et le symbole de l’héroïne placardé à plusieurs endroits.

Se demandant si elle n’avait pas profité de son genjutsu pour installer tout ça à la va-vite, Wutu-Fuku constate que Papignator n’a absolument aucune notion de prudence vis-à-vis de son identité secrète puisqu’elle retire son masque sans aucune gêne, se plaignant du manque d’air quand elle le porte. Alors déjà quand on est shinobi, on a justement accès à du matériel permettant de dissimuler son visage et conçu exprès pour pouvoir faire des efforts sans être dérangé. Et puis, comment a-t-elle réussi à dissimuler son identité aussi longtemps vu son manque de prudence ?

-Hm… pourquoi ne pas utiliser de l’équipement ninja au lieu de ce masque ? Vous n’auriez pas ce problème de respiration…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mer 20 Juin 2018 - 8:53

Tuer ou être tuer, c'était la vie du ninja, si l'adversaire était incapable de se défendre pour une raison ou une autre, ce n'était pas son problème. Est-ce que l'on hésiterait à l'abattre car elle serait faible ? Une gamine peut-être ? Loin de cela, bien au contraire. Elle se fichait des conséquences, ces hommes en buvant s'étaient transformés en proies, les hautes instances s'occuperaient d'elle ? Pour une fois qu'elles seraient soucieuses, cela changerait ! L'adolescente semblait être un peu ailleurs, légèrement sur le côté de la vie, mais quand à avoir une morale, c'était tout de suite plus discutable. Elle en avait bien une, mais très loin de la norme des autres.



Si le duo fuyait les lieux, était-ce vraiment à cause de ce qui venait de se passer ? Sans doute pas exactement, ce n'était pas ce qui la préoccupait principalement. Son amusement avait été trop court, elle aurait préférée un affrontement plus long et difficile. Elle afficha un large sourire de contentement une fois dans la base secrète, car si elle en avait vraiment une, elle ressemblerait à cela. En effet, tout le décorum n'était que du genjutsu, une illusion comme elle savait en faire.



Datalia Madoka • « Chaque super héros se doit d'avoir une cave secrète ! C'est obligatoire dans le guide ! »




Le fait de chanter pour ouvrir une porte non verrouillée n'était là que pour permettre au genjutsu de fonctionner. Elle avait trouvé cela comme excuse afin que les deux puissent voir ce qu'elle imaginait. Elle vivait dans des mondes en permanence, il lui fallait simplement un peu d'aide afin que les autres puissent y pénétrer. En la présence de la jeune fille, il valait mieux être particulièrement armé contre les illusions, mais tout le monde ne pouvait pas y faire face et heureusement.



Datalia Madoka • « Dans toute histoire de super héros, il faut un type lambda qui connaisse l'identité du super héros ! C'est super important ! Tu ne t'en rends pas compte, mais comme tu es assez lambda, et bien cela va bien fonctionner. »




Dit alors toute souriante Madoka en observant Wutu-Fuku, alors qu'elle lui balançait au visage une sorte de petite crasse. Ses aventures étaient assez jeune, certes, elle n'était pas très connu au final, seulement d'un petit groupe de personnes.



Datalia Madoka • « Ben ! C'est pourtant évident ! Si je mets du matériel ninja, tout le monde saura que je suis une ninja, alors que là... Pas du tout ! Bon d'accord, je fais des techniques avec des mudras, mais ce n'est pas pareil du tout ! »




Madoka se posa encore davantage dans le siège en posant ses pieds sur une cagette pas loin qu'elle plaça comme il fallait à l'aide de ses pieds, pas question de se lever pour si peu. Fainéantise ? Absolument pas ! C'était tactique !



Datalia Madoka • « En plus comme je suis vraiment gentille, je ne vais rien te facturer, car je suis une shinobi très douée tu sais ! Je suis très demandée et je coûte chère ! Ce qui veut dire que tu as une dette morale énorme ! Je t'ai sauvé la vie après tout. »




Dit alors la blanchette avec un grand sourire en regardant Wutu-Fuku avide d'une certaine façon.



Datalia Madoka • « Une glace !.... Hmmm non, contre une vie, ça ne vaut pas quand même.... Ho je sais ! Tu vas devenir mon aide de super héros ! Une personne un peu perdue dans la vie, que je vais guider vers la justice et la lumière ! Par contre il va te falloir un costume, et un nom de super héros bien entendu. Ha et il va falloir que je te présentes Black Mamba, c'est un collègue super héros. »




Déclama alors la jeune fille toute contente, tant et si bien qu'elle se leva d'un bond de son siège pour faire apparaître dans sa main comme par magie toutes sortes de costumes de super héros de toutes les couleurs et de tous les styles.



Datalia Madoka • « qu'est-ce que tu penses de celui qui est noir avec quelques bandes blanches ? Il est classe, ça irait bien avec ton teint. Et puis pour le symbole ? Il faut quelque chose de très particulier, facile à retenir et qui claque ! Mais prends pas une chauves-souris ou une araignée, très classique et beaucoup trop dégoûtant ! Et pourquoi pas un colibri ? »




Demanda Madoka toute enjouée en parlant à toute allure, toute excitée à l'idée d'avoir un sbire à son service, et ce n'était pas comme si elle avait senti le besoin de lui demander son avis.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Sam 23 Juin 2018 - 0:38
Wutu n’est pas vexé quand Papignator le qualifie de lambda. C’est ce qu’il a toujours voulu être. Un lambda dont personne n’attend rien, un type dont le patronyme ne signifie rien, pour pouvoir vivre en paix. Mais quand on a la ‘chance’ de voir le jour dans le clan Kaguya, il y a certaines attentes qui entrent en jeu. On attend des guerriers, des machines de guerres impitoyables. Au final, le Shikotsumyaku ne lui a jamais rien apporté de bon. Il n’y aura gagné que des coups, auxquels il peut certes résister, mais qui n’aident pas à construire une identité très sociable.

Esquivant la crasse que la jeune fille lui envoi en se penchant légèrement sur le côté, le jeune Kaguya continue d’écouter son speech. Ok, elle est complètement à côté de la plaque. C’est un miracle qu’elle ai réussi à lancer cette activité sans se faire découvrir. Ou pire, tomber sur plus fort qu’elle et en subir les conséquences. Quoi qu’elle a l’air de bien choisir ses adversaires. Si sa réputation n’est pas très connue, c’est bien qu’elle n’a jamais inquiété quelqu’un de notable. Elle semble également avoir certaines attentes envers Wutu suite à son action face au groupe de Hyôsas, estimant que ce dernier a une dette envers elle.

Le jeune homme soupire : à ce rythme, il aurait limite préféré se faire tabasser pas les Hyôsas. D’ailleurs il n’était pas en réelle difficulté contre ces derniers puisqu’il s’est contenté d’esquiver les coups en attendant que l’ivresse fasse le boulot à sa place. Sauf qu’être un super héros, ça ne l’enchante pas, mais alors pas du tout. Porter un costume ? Et puis quoi encore ? Déjà qu’avec le Shikotsumyaku, c’est presque impossible d’avoir une garde robe durable. Le moindre vêtement se retrouve en charpie au moindre entraînement. Ce n’est pas pour rien que le jeune Kaguya est presque à poil sous son kimono.

-Bon, Papignator… vous devez avoir un véritable nom je suppose d’ailleurs, mais bref… Je vous suis reconnaissant pour votre intervention, vraiment. Mais je vais devoir refuser votre proposition. Voyez-vous, je crains fort de ne pas avoir beaucoup de temps à consacrer à ce genre d’activités. De plus, les costumes, de manière générale, ne durent pas très longtemps sur moi et auraient de toute manière du mal à garantir mon anonymat…

Il réfléchit un instant. Il a en face de lui une personne pour qui la vie humaine à peu de valeur, mais qui garde tout de même certains principes tout en ayant une mentalité assez enfantine. Il se gratte l’arrière du crâne, semblant perdu dans ses pensées.

-Si une glace ne fait pas l’affaire… peut-être que dix le feront ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Sam 23 Juin 2018 - 23:07
C’était bien une des rares chances qu’elle avait dans la vie, Madoka ne faisait partie de pas grand-chose, à peine des forces armées de Kiri. Elle n’avait pas tellement d’amis, surtout des gens soient intéressés soit peu aimable à son égard. Pas de clan, rien ni personne qui venait l’ennuyer, elle faisait parfaitement tout ce qu’elle voulait à chaque instant et elle comptait bien que cela continue. C’était bien ce qu’elle était en train de faire ce coup-ci, encore une fois. Une de ses spécialités était bien d’être à côté de la plaque, dans un monde parfait dont elle était évidemment l’héroïne ! Elle regarda suspicieuse le jeune homme qui soupirait. Elle se rapprocha en plissant les yeux de plus en plus, quitte à presque se cogner contre.

Datalia Madoka • « Ben non ! Mon prénom c’est Papi et mon nom de famille Gnator ! … … ben bien sûr que j’ai un nom oui ! Comme toi d’ailleurs. »


Dit alors la jeune fille en soupirant légèrement face à la remarque pas très intelligente à son gout. Elle commençait à sourire en prenant une pose classe en entendant les premiers doux mots.

Datalia Madoka • « Qu…oua ! Refuser ! Mais c’est un immense honneur que je te fais là ! Je ne donne pas cela à tout le monde Hein ! Seulement à l’élite ! Tu ne peux pas refuser la justice et la voie de la lumière ! Des innocents comptent sur toi ! »


Dit alors toute enflammée Madoka en prenant ses épaules avec ses mains, en hochant la tête.

Datalia Madoka • « Pas le temps !?! Mais que pourrais-tu bien faire à la place de la justice ? Qu’est-ce qui pourrait être plus important ? »


La blanchette leva un doigt avec apparemment une idée lumineuse.

Datalia Madoka • « Pour le costume aucun problème ! Une petite métamorphose et hop ! Le problème est réglé ! Qu’est-ce que je suis intelligente quand même ! C’est qu’il y en a la dedans ! »


Répondit alors Madoka en tapotant son propre front avec une grande satisfaction. Visiblement, elle n’était pas du genre à accepter une réponse négative, elle avait toujours une solution. Elle se figea sur place, alors qu’elle faisait les cents pas, lorsqu’elle entendit le mot glace. Son corps semblait être figé littéralement, lorsque sa tête se tourna lentement vers la source sonore.

Datalia Madoka • « dix glaces !? Hmmm …. Ok alors allons-y tout de suite. »


Si c’était une question de glace, alors aucun souci, elle allait déjà profiter des glaces, le reste pouvait bien attendre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Dim 24 Juin 2018 - 20:37

Sans surprise, le refus du jeune Kaguya n’est pas très bien accueillit par l’héroïne. C’était prévisible, et cela force Wutu à utiliser ses compétences de diplomate pour s’en sortir sans problèmes. La proximité physique devient dans un premier temps plus marquée, mais sans hostilité néanmoins. Elle est vraiment complètement à côté de la plaque. Des innocents qui comptent sur lui, à Kiri ? Et puis quoi encore ? Qui est innocent à Kiri ? Mis à part les gamins qui y sont nés, ceux qui ont fondé le village ont du sang sur les mains. Du sang de bandit peut-être, mais du sang quand même.

Puis Papignator agrippe le genin par les épaules et le secoue tout en continuant à exprimer son désarroi devant la décison prise par celui qu’elle voulait voir devenir son larbin. Elle ne semble d’ailleurs pas vouloir lâcher l’affaire, argumentant comme elle le peut pour essayer de convaincre Wutu-Fuku, qui reste de marbre devant les propos qu’il entend. Tandis qu’elle semble attendre des réponses dans un premier temps, elle se relance rapidement dans son délire de costume, argumentant qu’une métamorphose suffirait.

-On ne se connait pas, je ne vais pas vous révéler tous les détails de ma vie privée, hé.

Même si clairement, le jeune homme passe la plupart de son temps à ne rien foutre, ce qui lui convient très bien. Heureusement pour lui, il arrive à détourner l’attention de la kunoichi vers le sujet des glaces. Wutu a fait mouche : Papignator, qui ne tenait pas en place quelques instants auparavant, est désormais totalement immobile. Elle semble perdre le contrôle un instant, avant de retrouver sa contenance, acceptant la proposition du Kaguya.

-Bon, faut juste trouver un glacier ouvert la nuit…

Car il est tard, il ne faut pas l’oublier. Il y a bien dans ce village des commerçants ouverts la nuit. Et parmi ces commerçants, il doit bien y en avoir un qui propose des glaces.

-Si vous connaissez un commerce ouvert, on gagnera du temps.

Dit-il en se dirigeant vers la sortie du bâtiment, attendant que la jeune femme le suive. Une fois dehors, Wutu profite du chemin qu’ils ont à parcourir pour en apprendre plus sur la personne qui lui fait face. Ce n’est pas comme si ça l’intéressait particulièrement, mais toute information concernant cette fille qu’il connait à peine est bonne à prendre.

-Et donc, ça fait longtemps que vous pratiquez cette activité de… vigilante ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mar 26 Juin 2018 - 17:26
Papignator n'était pas agressive physiquement, mais elle tenterait tout pour avoir cet homme dans son escarcelle. Elle était vraiment dans son propre monde, sans notion du réel, où il y avait des innocents qui poireautaient à se faire sauver et cela pouvait être long. Alors pour ne pas qu'ils s'ennuient, il fallait avoir plus de super héros ! Elle était pourtant directement au courant du souci de ce côté innocent des autres, elle une survivante à cause de la situation de pacification de l'archipel, mais elle jouait tout de même à cet étrange jeu. Un larbin, c'est bien ! Cela servait à plein de choses, et comme elle était l'héroïne de l'histoire, Wutu-fuku ne pouvait être que son second. C'était naturel pourtant, pourquoi ne pouvait-il pas comprendre ce genre de choses ? La blanchette haussa les épaules.



Datalia Madoka • « Ben pourquoi pas me raconter ta vie privé ? Maintenant que l'on va être partenaire hein, pas besoin d'être timide ! »




C'était une tentative comme une autre après tout, c'était aussi discret qu'elle le pouvait sur le coup !



Datalia Madoka • « Bhaaaa... Ouvert... Fermé... Ce sont des notions plus graveleuses par rapport à notre besoin cruel de glaces ! Les marchands comprendront ne t'inquiète pas acolyte ! »



Dit alors en tapotant sur l'épaule de son sbire avec un grand sourire. Madoka n'était pas du genre à s'embarrasser de lois ou règles. Des trucs écrits en tout petit, avec des mots compliqués, c'était bien une preuve que personne ne désirait que ce soit compris et suivi ! Ne pas voler, ne pas tuer, ne pas faire de mal, bientôt on va leur dire de s'excuser à chaque kunai lancé ! Elle vivait la nuit principalement, elle se levait tard, même pour une mission, alors vivre de nuit était naturel. Elle fit une rupture de sa métamorphose pour se changer, la tenue de super héros n'était pas forcément très discrète. Elle se retrouva alors dans sa longue et vaporeuse robe verte, et sans la culotte apparente ! Elle utilisa du chakra pour sauter rapidement de toit en toit, comme si le diable était derrière eux, dix glaces offertes aussi ! Il fallait la comprendre.

Datalia Madoka • « Vas-y dépêche toi ! C'est tout de même très important ! »


Cependant, le jeune homme semblait vouloir prendre son temps, peut-être désirait il faire une petite prière au sujet de l'argent qui allait être dépenser ? Quelle petite nature !

Datalia Madoka • « Hoooo pfffff oui, ça fait très longtemps que je joue à ça ! Au moins... Deux semaines ! Et puis les collants roses me vont trop bien, c'est très choux ! »




Dit alors simplement Madoka avec un grand sourire béat, très fière de la situation et de son immense sacrifice de ses nuits. C'est à dire qu'elle pourrait très bien jouer à un autre jeu !



Datalia Madoka • « Et toi alors ? Tu fais depuis longtemps le rôle de victime dans les bagarres ? Ça paye bien ? »




Demanda alors très sérieusement la blanchette à son vis-à-vis, après tout, c'était sa place de ce qu'elle avait vu.



Datalia Madoka • « Moi, je peux te dire que si on me cherche des noises, ça ne traîne pas ! Hihihi ! »




Dit alors en riant Madoka en croisant les mains derrière sa tête. Elle aimait bien trop se battre pour louper une bagarre ! Ils se dirigeaient alors en direction d'un petit magasin de nuit, ouvert la plupart du temps. Elle se dépêcha d'y entrer, si avide que son ventre commençait à grogner d'envie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Ven 13 Juil 2018 - 20:02
Wutu-Fuku n’était pas agressif physiquement, mais il tenterait tout pour ne pas avoir à se coltiner cette jeune fille instable très longtemps. Elle tente plusieurs fois de revenir à la charge, en questionnant le jeune homme sur sa vie passée. Vie qui est loin d’être joyeuse ou palpitante, mais que le jeune homme assume sans trop de problèmes. Aussi n’hésite-t-il pas à raconter à Papignator les grandes lignes de sa courte existence tandis que le duo parcours Kiri en sautant de toits en toits, à la recherche d’un commerçant nocturne auprès desquels ils pourront trouver des glaces.

-Oh, niveau vie privée, disons que j’ai été élevé dans un clan qui tente de faire de moi une arme depuis ma naissance, quitte à faire rentrer cette idée avec des coups. J’en suis arrivé à les mépriser, au point que le décès de mes parents ne m’a même pas affecté. Le clan me prenait en charge jusqu’à il y a peu, c’est mon rôle de shinobi qui me permet de subsister désormais.

La jeune fille presse le genin et commence à le distancer sans trop de difficultés. Wutu-Fuku doit forcer pour tenir l’allure, alors que Papignator ne semble faire aucun effort particulier. Cet événement permet au Kaguya de bien constater la différence de niveau qu’il y a entre eux et le conforte dans son approche non-violente. En combat, il ne ferait pas long feu contre cette dernière. Enfin, inutile de se perdre dans ce genre de réflexion, le mieux à faire est de tenir la conversation.

-Certes mais le rose ce n’est pas très discret dans la nuit, tout de même… Et puis je n’ai pas perdu cette bagarre, hein. Je n’ai aucune blessure, mais j’ai infligé un nez cassé par contre. J’aurais pu tenir, s’ils n’avaient pas montré plus que ce qu’ils ont montré. C’était des Hyôsas de bas rang certainement…

Les deux silhouettes continuent à progresser dans la nuit jusqu’à apercevoir la lumière d’une épicerie de nuit. Une fois les deux kirijins retournés au sol, la jeune fille se précipite comme une tornade dans le commerce, effrayant au passage le vieil homme de garde, qui ne s’attendait pas à un tel débarquement dans son magasin, lui qui était aux frontières du sommeil. Le jeune Kaguya arrive un peu derrière, soulagé de pouvoir se reposer un peu.

-Bonsoir. J’aimerais une dizaine de glaces, s’il-vous-plait.

Il se tourne vers Madoka, dont il peut entendre les bruits de ventres.

-Quels parfums ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Sam 14 Juil 2018 - 12:32
Datalia Madoka • « Pauvre chéri, on essaie de faire de toi une arme ? C’est la voie de tous les shinobis au service d’un pays voyons. Règle ninja, un ninja est une arme au service de son kage, il ne doit pas avoir de sentiment et réussir ses missions à tout prix. »


Précisa alors Madoka sans une seule once d’hésitation en toisant la réaction de Wutu-fuku.

Datalia Madoka • « Moi, quand je suis arrivée ici suite au …. « sauvetage » des forces de Kiri, ils m’ont mis dans un orphelinat et ils m’ont enrôlé en me disant que j’ai de grands dons, ils seront utiles et après, ce n’est pas comme si j’avais autre chose à faire de possible pour une enfant solitaire. Alors ne te plaint pas tellement, tu as encore de la famille. »


Finit par ajouter l’adolescente en haussant les épaules. Elle ne se cachait pas au niveau de son histoire qu’elle trouvait évidemment totalement injuste, injustifié et injustifiable. Elle constata rapidement que le jeune du clan Kaguya était justement drôlement jeune et encore inexpérimenté. Elle ralentit un peu l’allure, car après tout, c’était lui qui allait payer ! N’allez pas croire qu’elle en avait quelque chose à faire qu’il finisse en âge ! pfff ! Elle était dotée d’une grande force malgré son jeune âge, la blanchette devait vraiment avoir des capacités hors normes, même si son grade ne reflétait pas la réalité. Ce n’était pas comme si cela avait une quelconque importance d’ailleurs, qui disait grade, disait responsabilité. Elle posa son doigt contre sa bouche en penchant la tête sur le côté.

Datalia Madoka • « Hmmmm oui c’est juste, il y a plus discret dans la nuit que le rose, mais c’est trop mignon et joli, tu ne peux pas comprendre, tu n’es pas une fille ! Quant à la bagarre hein … disons que c’est moyen moyen …. Il va falloir s’améliorer quand même ! En plus tu fais des trucs bizarres avec des os … c’est dégoutant, trouve toi un style plus kawaii ! »


Dit alors totalement innocente de savoir que c’était tout de même quelque chose d’important pour le clan Kaguya, et qu’il ne pouvait guère faire autrement. Cependant, Madoka faisait un peu la moue, en imaginant les mouvements des os sous la peau et la chaire. Elle en frissonna légèrement.

Datalia Madoka • « Ils étaient tous bourrés comme des barriques, ils étaient trop nuls, on aurait dû tous les tuer … »


Dit en soupirant doucement en haussant les épaules. Enfin, ils arrivèrent alors à l’épicerie de nuit, cette lumière semblait être comme le phare salutaire des côtes ballottées par une tempête, qui s’appelait pour le moment la gourmandise. Elle s’approcha rapidement jusqu’à se coller contre la vitre tel un poisson lave-vitre avec la bouche ouverte. Elle évoluait sur le côté en cherchant sa proie. Une fois localisée, elle bava légèrement sur la vitre avec les yeux exorbités, et dire que cela n’allait rien lui couter ! Elle pensa l’espace d’un instant à briser la vitre pour gagner quelques précieuses secondes, mais finalement, elle découvrit une porte secrète, celle de l’entrée du magasin. Bon, elle casserait la vitre une prochaine fois, et puis mettre du verre dans les glaces, ce n’était pas une bonne idée.

Datalia Madoka • « Hmmmm …. Mes précieuses …. Hmmmm … elles sont toutes à moi …tous ! Tous les parfums ! Avec dix … on pourra aisément ! Hehehehe …. C’est lui qui paye ! »


Dit alors immédiatement Madoka en pointant du doigt le Kaguya, quelle drôle d’idée de payer, alors qu’avec un petit genjutsu, le commerçant était ravis de les offrir, enfin bon, il fallait bien des personnes pour faire vivre le commerce. Sans attendre d’avantage, elle ouvrit alors le meuble réfrigérant afin de commencer à se servir sans trop réfléchir.

Datalia Madoka • « Hooooo ! il y en a tellement … trop de choix, c’est génial ! Et toi tu vas prendre quoi du coup ? »


Demanda apparemment très sérieusement Madoka à Wutu-fuku. Elle soupira légèrement en levant un doigt.

Datalia Madoka • « Bon … je suis trop bonne, mais je veux bien partager UN PEU de mes glaces avec toi … on ne pourra pas dire que je suis pas partageuse sur le coup hein ! »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mer 18 Juil 2018 - 20:15
-Oui enfin j’ai rien demandé moi. J’aurais préféré faire autre chose de ma vie. Musicien par exemple… Peut-être que quand j’aurais assez d’argent je me lancerais dans cette carrière.

Madoka a écouté le récit du jeune homme sans broncher et sans la moindre empathie. Elle compare d’ailleurs l’expérience du jeune homme avec son propre passé. Il ne s’en formalise pas, de toute manière il ne lui a rien demandé et n’a pas raconté ce qu’il a vécu pour se faire mousser. Il a simplement énoncé des faits, sans réels jugements. L’avis d’une clocharde qui joue aux supers héros la nuit ne l’affecte guère. Même l’avis du Mizukage, il n’en aurait rien à foutre. Néanmoins il tique quand la jeune fille dit qu’au moins il a encore une famille. Le clan Kaguya, une famille ? La bonne blague. Wutu-Fuku n’a jamais eu de réelle famille. Ce n’est pas parce qu’on porte le même nom qu’on a forcément des liens.

-Une famille ? Non, ce n’est pas une famille ça… Bon au moins il n’y a personne à qui je dois des comptes.

Le commerçant ne s’attendait pas à voir débarquer une telle tornade dans son modeste établissement. Il se frotte déjà les mains en imaginant les ryos qu’il va toucher pour une telle quantité de glaces. Si la jeune femme, adepte du genjutsu, a l’air habitué aux fourberies pour s’en tirer sans verser la moindre pièce, ce n’est pas dans les habitudes du jeune homme. Bon, il n’a aucune compétence particulière dans l’art des illusions. Mais même avec de telles aptitudes, son honnêteté le forcerait tout de même à accomplir cette transaction à la régulière, même si ça peut faire mal au porte-monnaie, surtout quand on est un genin et que les missions qui sont confiées ne rapportent pas beaucoup.

La jeune femme papillonne devant le rayon, avant de faire son choix, sous les yeux des deux hommes. Le Kaguya tire de son porte-monnaie quelques pièces, qu’il tend au commerçant. Derrière lui, Madoka, les bras chargés de glaces, propose tout de même de partager. Un peu. C’est déjà bien. Mais le genin se contente de faire non de la tête. Ce n’est pas une heure pour manger des cochonneries après tout. Et puis, il préfère ne pas toucher aux aliments que la jeune fille a eu à sa disposition, on est jamais trop prudent.

-Régale-toi, je n’ai pas faim.

Après s’être incliné devant le commerçant, le jeune homme quitte l’épicerie, Papignator toujours aux alentours, les bras chargés de victuailles glacées.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Jeu 19 Juil 2018 - 14:06
Datalia Madoka • « Si tu ne veux plus avoir cette vie …. Ben arrête … quelle drôle d’idée, c’est simple pourtant ! Si tu veux aller gratter une guitare, rien ne t’en empêche là, maintenant, tout de suite ! »


Dit alors un peu étonnée l’adolescente en regardant Wutu-fuku. Elle fonctionnait de toute manière toujours ainsi, quand elle avait envie d’un truc, elle allait le faire, peu importe les conséquences. Jusqu’à aujourd’hui, cela s’était bien passé, même si elle n’avait pas un joli grade avec des médailles, mais elle s’en fichait pas mal de cela. Elle trouvait que l’excuse de l’argent n’était vraiment pas recevable. La blanchette n’était pas du genre à se restreindre de quoi que ce soit, si jamais elle avait envie de dire un truc, elle le disait. La vie était de toute manière toujours plus simple de cette manière.

Datalia Madoka • « Moi …. Je voudrais bien quelqu’un comme une famille …. Même qui m’embête un peu, alors tu ne devrais pas rouspéter la dessus et plutôt apprécier ta chance … »


Précisa alors la jeune fille en regardant en l’air.

Datalia Madoka • « Je ne me rappelle même plus depuis quand j’ai perdu mes parents, c’est tellement loin … »


Leurs visages avaient complètement disparu de sa mémoire, ce n’était qu’une information, douloureuse, mais rien de plus. Cela pouvait être horrible de fonctionner comme cela, surtout que les peu de candidats à la reprise d’une place pareille avaient rapidement pris la poudre d’escampette. Elle devait se maintenir seule en vie, faire ce qu’il fallait et c’était sans doute pour cela qu’elle avait des principes de faire assez originales. Madoka ne se posait pas du tout de questions quant au prix des glaces, c’était bien Wutu-fuku qui invitait non ? Elle regardait toutes ces glaces, et il fallait bien avouer que cela semblait être compliqué comme ça à manger dix glaces lorsque l’on avait que deux mains, mais à tout problème, il y avait une solution.

Datalia Madoka • « Tiens ! Porte ces deux là ! Je m’occupe du reste ! Et tu fais rien tomber !!! »


Dit alors Madoka avant de former une petite suite de mudra, et elle fit apparaitre trois clones parfait d’elle-même. Apparemment, ce n’était pas une illusion, mais bien de véritables clones, car elle commença à donner des ordres afin de bien encadrer tout cela. La dégustation de glace, c’était quelque chose de sérieux ! Wutu-fuku avait refusé de prendre une glace, tant mieux, cela en ferait plus pour les autres, enfin pour elle !

Datalia Madoka • « Très bien alors … Madoka 2, 3 et 4, vous prenez ceux-là, et vous me les présenter pour que je lèche chaque glace dans l’ordre que je veux ! »


Dit alors l’originale, toute contente de son idée, même si c’était de se servir de ses clones comme esclave.

Datalia Madoka 2 • « Oui, mais ça nous rapporte quoi à nous de faire ça ? »


Datalia Madoka • « Bon bon …. Très bien … vous avez le droit à une glace chacune ! »


Dit alors très généreuse Madoka assez fière d’elle avant de se pencher vers son interlocuteur.

Datalia Madoka • « De toute manière, quand les clones vont disparaitre je vais gagner leurs expériences alors c’est tout bonnard ! »


Murmura alors à voix basse pour le genin en riant avec un large sourire. Elle n’eut qu’à expliquer qu’elle était simplement contente de manger tant de glace, surtout gratuitement et sans effort sous les regards suspicieux des clones. Quoi qu’il en soit, elle se déchainait en changeant de glace dans tous les sens afin de gouter aux différents combos de parfum.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Sam 21 Juil 2018 - 22:42
Attention séquence émotion. Madoka annonce qu’elle a également perdu ses parents, et qu’elle ne se souvient même plus de quand, tellement c’était il y a longtemps.

-Moi je m’en souviens très bien. Même si je ne les appréciais pas, tout cela a participé à forger celui que je suis aujourd’hui.

Dit-il froidement. Il n’a jamais eu de la tristesse suite à cet événement. Il faut dire que les parents du jeune Kaguya n’ont jamais été réellement impliqués dans son éducation, sauf avec des coups de genoux pour lui inculquer la férocité au combat. Il se surprend même à faire état de certaines pensées assez personnelles à cette inconnue avec laquelle il a finalement quelques points communs. Peut-être que tout n’est pas perdu.

-Enfin, je suppose qu’aucun de nous ne pourra vraiment se mettre dans la peau de l’autre…

Tandis que le vendeur s’incline rapidement et à plusieurs reprises pour remercier le jeune Kaguya de son achat, Madoka lui place de force deux glaces dans les bras, en lui demandant de ne pas les faire tomber. Elle compose ensuite quelques mudras destinés à invoquer un trio de clones, chargés de l’aider à porter les glaces restantes, puis de l’assister dans la dégustation. Néanmoins, les clones ne l’entendent pas de cette oreille et sont bien décidés à profiter également du festin sucré qui s’offre à eux. S’en suit une courte négociation suite à laquelle la jeune femme accepte de donner une glace à chaque clone, puisqu’au final elle gagnera leur expérience une fois ces derniers révoqués. Il est vrai que les clones ‘tangibles’ ont cette particularité. En plus d’être palpables, ils rapportent l’expérience emmagasinée à l’exemplaire d’origine, et donc les souvenirs.

Mais elle ne laisse même pas le temps à ses clones de commencer qu’elle enchaîne déjà les glaces à une vitesse presque surhumaine. En la voyant si innocente, on oublierait presque qu’elle a failli égorger des gus il y a quelques dizaines de minutes. Wutu ne l’oublie pas, lui. Pendant que la jeune fille et ses clones profitent de leurs glaces, il va s’asseoir non loin sur une caisse qui traîne. Il cherche également de l’œil un moyen de s’éclipser plus tard. Mais avec quatre Madokas pour le prix d’un, il va être difficile de se faire la malle pour l’instant.

-J’espère qu’elles sont bonnes.

Dit-il innocemment. Si elles étaient mauvaises, ça lui ferait mal. Il a quand même tout payé, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Lun 23 Juil 2018 - 12:04
Sortez les mouchoirs, en effet, Madoka était une personne sensible malgré les apparences. Elle avait ses blessures, même si elle n’en montrait pas grand-chose. Elle avait perdu ses parents depuis longtemps, alors elle n’avait pas la même émotion qu’à l’époque, même si elle n’avait jamais eu le temps de faire leur deuil tant la jeune fille avait été dans la tourmente pendant plusieurs années dans les arènes. Cela avait été difficile pour une enfant de se construire, c’était sans doute pour cela qu’elle ne l’avait pas fait au final. Elle ne pouvait accepter la vision de cet homme au sujet de sa famille, c’était un non-sens, car elle donnerait tout pour revoir les siens ne serait-ce que quelques minutes. Sans doute évidemment que c’était tout de même trop tard pour elle, que ferait-elle réellement de parents ? Était-ce la raison pour laquelle sa mère adoptive n’avait pas fonctionné ?

Datalia Madoka • « J’imagine que ce peu importe ce que l’on vit, cela nous forge de toute manière … en bien ou en mal … »


Répliqua alors la jeune fille aux cheveux d’argent, même si ce jugement était d’avantage pour elle que pour son interlocuteur qu’elle ne connaissait au final pas du tout. Le fait que Wutu-fuku soit d’apparence si froide en disait long de ses relations avec sa famille, qu’il avait dû digérer depuis longtemps. Ils n’avaient pas le même âge, ou en tout cas, il faisait bien plus vieux qu’elle évidemment.

Datalia Madoka • « Ce serait vraiment trop dégoutant de se mettre dans la peau de l’autre ! Et puis de toute manière, la peau n’est pas assez résistante, ça casse facilement. »


Répondit alors très sérieusement l’adolescente au sujet d’une expression qu’elle n’avait visiblement pas comprise. Elle continuait à enchainer les coups de langue comme une vraie femme de lettre colle un timbre. Les clones devaient se débrouiller pour laper sa glace de son côté, ou de profiter des glaces que tenaient Wutu-fuku. Une âpre bataille débutait alors pour le contrôle des glaces. Cela allait être difficile, complexe et hardu, mais elle gagnerait. De toute manière, l’adolescente serait bien capable d’abattre ses propres clones s’ils osaient toucher à plus d’une glace ! Elle n’avait pas de règles morales d’aucune sorte, alors manger une glace ou massacrer des types, c’était du pareil au même à ses yeux. La vie ne représentait rien que ce soit la sienne ou celles des autres, même si elle avait une préférence pour continuer à vivre encore pendant un moment.

Datalia Madoka • « Elles sont vraiment bonnes ! C’est dommage pour toi que tu n’en prennes pas ! pfff …. Tu ne sais pas ce qui est bon ! Mais hmmm … tu comptes faire quoi à propos de tes parents, de ta famille tout ça ? Tu n’as pas l’air de les aimer beaucoup … »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mer 25 Juil 2018 - 18:11
Malgré le fait qu’il s’est éloigné du centre de l’attention, le jeune Kaguya rentre malgré lui dans le conflit qui s’annonce pour les glaces. Si l’original a bien signalé qu’elle ne partagerait pas les glaces qu’elle a sous son contrôle, elle n’a rien dit au sujet de celles transportées par Wutu. Mal lui en prend, puisqu’il devient rapidement la cible des clones de la jeune fille. Il se fait reluquer lui-même comme s’il était une glace. Si les clones sont comme l’exemplaire d’origine, alors il vaut mieux prendre ses dispositions. L’une des clones, trop entreprenante, décide de bondir sur le Kaguya après avoir terminé sa propre glace. Agissant selon les règles de la légitime défense, le jeune homme lance un kick sur le clone afin de la repousser. La jeune fille semble peu affectée par cet événement, n’ayant manifestement pas plus de respect pour ses clones que pour les autres personnes.

En plus de cela, la naïveté de la jeune fille continue d’impressionner Wutu-Fuku. Elle comprend à peine le sens de la moitié de ce qu’il dit, du moins en a-t-il l’impression. Que cela soit en rapport avec des expressions populaires où le sous-propos relatif au décès de ses parents, la kunoichi est complètement à côté de la plaque. Ajouter à cela son comportement totalement instable, comme quand elle souhaite buter des soulards et penser s’en tirer sans conséquences. Comment a-t-on pu lui confier un poste de shinobi ? Cette spécificité psychologique doit pourtant bien être connue des instances ninjas du village. Quoi qu’il en soit, le jeune shinobi préfère être plus explicite au sujet de sa situation familiale.

-Tu n’as pas compris, je crois. Je n’ai plus aucune famille. Mes parents sont décédés depuis un moment déjà. Concernant les autres Kaguyas, ce n’est pas parce qu’on partage le même nom et le même Kekkei Genkai que l’on forme une famille. On en est très loin.

Encore que si elle n’est que genin, ça peut encore passer. Impossible de l’imaginer chûnin ou jonin, des étudiants sous son aile ne tiendraient pas deux jours avant de se faire égorger. Même si l’administration Kirijin est loin d’être la plus rigoureuse vis-à-vis du respect de la vie de ses troupes, il est improductif de charcuter des genins à la chaîne. C’est que ça ne pousse pas sur les arbres, ces trucs.

-Je ne suis pas un gros mangeur, c’est pour ça. Mais dit-moi… tu es une genin, non ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Jeu 26 Juil 2018 - 9:12
Tandis que la personnalité de Wutu-Fuku disparaissait pour devenir qu'un porteur de glace aux regards des clones de Madoka, des regards avides et bestiale furent lancés tant l'envie de glace transmis par l'original à travers son invocation était puissante. Heureusement que ce n'était pas des glaces avec un morceau de chocolat au bout, sinon le Kaguya risquait aussi de se faire mordre. Cependant, était-il un cornet de glace géant ou juste un support à plaisir ? Un élan d'amour sucré pris alors un des clones, c'était beaucoup trop puissant, alors il sauta sur Wutu-Fuku, mais elle fut repousser manu militari. L'original ignora parfaitement ce geste, car en plus de ne respecter ou s'inquiéter de personne, son propre sort ne l'intéressait pas non plus. Évidemment, elle avait un instinct de conservation, c'était naturel, mais est-ce qu'elle ne s'attendait pas à mourir depuis déjà de nombreuses années malgré sa jeunesse ? Dans son métier, c'était compliqué, et surprenant lorsque l'on voyait le nombre de combats auxquels Madoka avait survécu.

Datalia Madoka • « Si une glace tombe... Il ne vaut mieux pas que vous soyez encore de ce monde !!! »


Prévint alors simplement la jeune fille aux cheveux d'argent sur un ton froid et clairement menaçant entre deux lechouilles. Cela pouvait être étrange comme dénomination, mais l'on parlait simplement de la dizaine de glaces présentes pour son propre plaisir. Une des grandes spécialités de la blanchette était bien d'être à côté de la plaque, pas trop loin, mais tout de même sacrément éloigné. Elle n'avait pas du tout compris que les parents de ce jeune homme avait également perdu la vie comme les siens, mais c'était de sa faute aussi ! Il fallait dire qu'il avait un drôle d'accent, bon on trouvait les excuses que l'on pouvait ! Sa pathologie qui était assez visible par tout le monde, ne s'offrait évidemment que de manière indirecte aux autorités et il n'était pas certain que sa pleine folie soit prise en compte. Cependant, elle avait un grade limité, qui malgré ses grosses capacités n'évoluait pas du tout. Elle pencha la tête sur le côté en écoutant Wutu-Fuku annoncé très clairement que ses parents étaient morts depuis quelques temps. Cependant, il ne paraissait pas si vieux que cela, donc il devait avoir perdu ses parents dans les mêmes âges où presque. Elle changea évidemment de regard en se perdant dans ses songes l'espace d'un bref instant.

Datalia Madoka • « Ha je vois... Alors tu es comme moi. Mes parents sont morts lors d'assaut d'une bande de brigands, c'est là qu'ils m'ont enlevé toute petite pour le vendre à des types qui géraient une arène de combat illégale. Ils sont morts comment les tiens ? »


Demanda alors curieuse la jeune fille d'une voix glaciale malgré les mots qui sortaient de sa bouche. Elle lapait avec moins de vigueur les glaces autour d'elle, comme si l'adolescente avait perdu un peu d'énergie.

Datalia Madoka • « Moi... Je compte bien faire quelque chose un jour contre les véritables responsables de tout cela... Mais, je n'ai pas encore décidé du châtiment... Le pire, c'est qu'il ne sont pas très loin d'ici... »


Laissa alors entendre sans guère préciser la jeune fille et on pouvait imaginer que les méthodes employées allaient être définitives et l’étales assurément.

Datalia Madoka • « Lorsque les forces de Kiri ont fini dans leur purge de l'archipel de découvrir et tuer mes geôlier, ils se sont aperçut qu'il y avait des gens prisonniers depuis longtemps. En dédommagements, ils m'ont collé dans un orphelinat et ils m'ont dit que je n'avais rien de mieux à faire dans ma vie que devenir une arme pour le village, alors c'est comme ça que je suis devenue une shinobi. Il s'est passé quoi avec toi ? »


Demanda alors Madoka comme si elle parlait de souvenirs de vétérans de guerre à comparer leurs cicatrices. Cependant, Wutu-Fuku avait parlé d'une famille, d'autres de son clan, alors il devait avoir été plus chanceux qu'elle assurément. Elle était tout de même assez étonnée qu'un clan renommé comme les Kaguya semblait être d'après Wutu-Fuku que ce clan était totalement désorganisé. Ce qui était peut-être une des raisons pour que ce clan ne soit pas un des maillons importants du village à l’instar des Yuki, qui avait une place majeure au village aux côtés des barbus.

Datalia Madoka • « Ben ouais ! Je suis une genin, enfin les grades hein, on s’en fiche. De toute manière, de temps en temps, les chefs d’équipe que l’on me donne sont plus nuls que moi, alors je fais ce qu’il est nécessaire de faire et puis voilà ! Très souvent les missions sont assez nulles, mais de temps en temps, c’est amusant ! Comme la fois où il fallait régler un souci de rébellion de civiles, alors que Kiri construisait un centre d’entrainement pour ninja ! Hahahaha ! C’était trop drôle de les voir courir partout en panique ! Il faudrait plus de mission comme celle-là ! Mais de toute manière, m’en fiche un peu de mon grade, je fais ce que je veux de toute manière. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mer 1 Aoû 2018 - 12:05
D’un côté, avoir pu repousser un clone aussi facilement rassure le jeune Kaguya sur l’écart qui le sépare de Madoka. Il ne se fait néanmoins aucune illusion sur le fait qu’elle est largement plus expérimentée que lui et qu’un combat entre eux n’aurait qu’une issue possible. Néanmoins le genin, à sa propre surprise, semble curieux de mesurer l’écart qu’il y a entre eux. Tandis que la justicière menace l’assemblée de représailles en cas de chute d’une glace, elle tend tout de même l’oreille pour entendre les clarifications de Wutu-Fuku concernant sa situation familiale, où plutôt l’absence de situation familiale, si on veut être plus précis. Toujours imperturbable, la jeune fille semble tout de même légèrement affectée par cette information. Peut-être pas au niveau de l’empathie, Wutu ne croit pas qu’elle puisse ressentir ce genre de choses. Plutôt un rappel vis-à-vis de sa propre situation. Le jeune genin apprend au passage de Madoka a été esclave, ce qui en plus du traumatisme de la mort de ses parents, qu’elle semblait apprécier au vu du vocabulaire qu’elle emploie, a pu jouer pour créer une psyché aussi impitoyable. Dans un tel monde, il vaut mieux ne pas faire preuve de pitié si on veut survivre.

-Morts au combat, je n’ai pas plus de détails et de toute manière je n’en cherche pas vraiment. Si au moins ils étaient morts durant la pacification de Mizu, je pourrais me dire qu’ils ont sacrifié leur vie pour une cause ‘noble’. Mais non, c’était bien avant. Ils sont morts de la même manière qu’ils ont vécue.

Elle parle ensuite de son désir de vengeance, précisant que les responsables de ses problèmes ne sont pas très loin d’ici et qu’elle ne passe pas à l’action car elle n’arrive pas à définir la meilleure façon d’agir. Elle raconte ensuite sa libération par les forces de Kiri durant la purge de la criminalité de l’archipel, qui a conduit à son placement dans un orphelinat militaire.

-Oh, à peu près la même chose. Les orphelins Kaguyas ont été élevés ensemble pour servir le clan, puis Kiri une fois que le village a été fondé. Les Kaguyas ne sont que des pions au service des hautes instances du village. Ils ne réfléchissent pas assez. S’ils avaient un dirigeant réfléchit, le clan pourrait évoluer dans la bonne direction.

Il rebondit sur l’aspect pratique qu’impliquerait la vengeance de la jeune fille, qui dit qu’elle s’en fiche des grades. Ce qui est plutôt surprenant, car une promotion permet une plus grande mobilité pour elle, puisqu’à partir du grade de chûnin, on peut quitter l’enceinte du village hors du contexte d'une mission. En effet, une loi kirijin interdit la sortie du village aux genins, sauf cas d'une mission.

-Tu sais qu’en tant que genin, tu ne peux pas sortir de l’enceinte du village, n’est-ce pas ? Si tu étais chûnin, tu pourrais le faire et donc aller chercher tes ennemis qui ne sont "pas loin".
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Jeu 2 Aoû 2018 - 8:36

Madoka se gratta la joue doucement en écoutant alors les dires de Wutu-fuku au sujet de la mort de ses parents. Il en parlait comme si cela n'avait aucune importance, mais il était vrai que ils ne semblaient pas avoir le même genre de relations, loin de là. L'adolescente n'avait pas connu assez longtemps ses parents pour pouvoir réellement les juger, elel avait encore et pour toujours l'amour de ses parents d'une petite fille encore en adoration, croyant tout ce qu'ils disaient. Cependant, elle avait tout de même un peu de mal à accepter le jugement de ce jeune homme. Il devait se tromper, ses parents ne pouvaient être aussi minables qu'il en disait.



Datalia Madoka • « La dite pacification n'avait rien de noble, ce n'est qu'une bande qui a pu chasser toutes les autres en se cachant derrière une justice, mais ils ont fait également beaucoup de mal sans même le voir... »




Commenta alors la jeune fille aux cheveux d'argent avec une légère pointe d'acidité dans la voix, bien évidemment. Elle avait vraiment ruiner le moral et la patience des responsables de l'orphelinat, car elle faisait les moindres crasses qui lui passaient par la tête, et il fallait bien dire qu'en maîtrisant les illusions, c'était quelque chose de bien facile au final.



Datalia Madoka • « les adultes sont tous idiots, ils ne réfléchissent pas... Et ils sont trop nuls... Au moins, les tiens semblent unis, c'est une bonne chose, mais si tu dis qu'ils sont manipuler par le village comme des pions, pourquoi tu acceptes encore d'en être un ? »




Demanda alors curieuse Madoka en se grattant la joue, après tout, Wutu-fuku était encore un shinobi du village, donc il était encore un pion. Malgré ce qu'elle venait d'entendre, cela ne semblait pas plus l'avoir troublée, et elle était plutôt d'accord de toute manière.



Datalia Madoka • « Il y a des intérêts en jeu à haut niveau dans le village, mais dans ce genre de jeu de dupe, chacun utilise l'autre. Les dirigeants utilisent ceux sous leurs ordres, comme moi ou toi, c'est même pour cela et uniquement ça que je suis encore dans ce village. Je suis utile, je sais tuer... Et les dirigeants doivent aimer cela hein ? »




Dit alors avec un léger sourire la jeune fille en regardant avec un sourire.



Datalia Madoka • « Nous on utilise le système, car on profite de celui là pour gagner de l'argent par la violence. Je ne suis pas certaine que ce soit mieux, mais comme l'a dit un des responsables lors de mon sauvetage, qu'est-ce que tu pourrais bien faire d'autre de ta vie de toute manière ? Tu ne sais faire que cela, et tu le fais bien. »




Madoka ne pouvait pas imaginer une autre vie pour elle que dans le sang et la violence. Elle ne risquait pas de commencer un métier manuel ou intellectuel. Elle arriverait vite à saturation, et sans doute que cela dégénérerait rapidement hors de contrôle. D'ailleurs, l'adolescente ne semblait pas avoir un grand contrôle sur elle-même, il n'y avait pas beaucoup de choses qui permettait de l'empêcher de devenir une simple meurtrière pour son propre compte, mais comme elle le disait, elle manquait de force, pour le moment...



Datalia Madoka • « Si tu étais chef, qu'est-ce que tu ferais de différent qu'aujourd'hui ? Et c'est quoi pour toi... "La bonne direction"? Car tout le monde a ce mot à la bouche, mais peu peuvent s'en revendiquer au final. »




Toujours aussi curieuse, Madoka en ruinant les glace qui lui passait à porter de langue lança alors cet homme si sûr de lui sur ce sujet délicat. Elle entendait depuis toujours des gens justifier leurs actions de cette manière, que c'était la bonne voie, les bonnes choses à faire, mais généralement, ce n'était que des excuses pour cacher des intérêts personnels. Lorsqu'elle entendit alors Wutu-fuku parlée des avantages à être autre chose que genin, elle afficha un large sourire.



Datalia Madoka • « En tant que genin, je n'ai pas le droit de sortir du village, mais rien ne m'en empêche de le faire ! Ce n'est qu'une règle, de simples mots, si je veux sortir, je sors. Tu crois vraiment que les règles de l'orphelinat s'appliquait à moi ? Hihihi... Et puis... Être chef d'équipe... Pfff... Ça n'a pas l'air d'être très amusant ! Les règles, une suite simples de mot ne sont faites uniquement pour en déroger, qui a dit que l'on devait les suivre ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Lun 6 Aoû 2018 - 17:52
-Moi ? J’accepte ce rôle de Shinobi parce qu’il peut servir mes intérêts, sinon je ne me ferais pas chier à remplir des missions.

On apprend jamais mieux qu’avec la pratique. Que ce soit en combat mais aussi en diplomatie. On pourrait penser que se fritter aux Kaguyas quotidiennement permet d’obtenir des compétences en taijutsu, sauf que c’est plus compliqué dans les faits. Puisqu’ils sont incapables de faire preuve de retenue, ils font preuve d’un niveau complètement déséquilibré face à des adversaires bien plus faibles, puisqu’ils apprécient ce sentiment de supériorité. Clairement pas les meilleurs professeurs dans leur domaine de prédilection, alors même pas la peine d’imaginer les domaines dans lesquels ils sont des tanches.

-De toute façon ils savent parfaitement ce que je pense d’eux et ils me le rendent bien.

Madoka soulève ensuite un point avec lequel Wutu est d’accord, à savoir que l’histoire est écrite par les gagnants, et que la fondation de Kiri n’est qu’un exemple de la loi du plus fort. Croire que les clans officiels du village ont fait preuve de plus de vertu que les bandits qu’ils ont rossé est un piège dans lequel il est difficile de tomber pour ceux qui s’intéressent aux réalités de l’archipel. Et encore plus quand on est un membre du clan Kaguya, qui n'est rentré dans les rangs que parce qu'on a proposé à ses membres une manière d’exploiter leur soif de combat et de la légitimer dans un sens. La jeune fille semble dans la continuité de ce principe. Le village a besoin de shinobis sans pitié qui ne posent pas de questions et qui sont capable de tuer. Effectivement, les dirigeants doivent apprécier cela. Elle semble au final moins à côté de la plaque que ce qu’elle semblait premier abord, lucide sur sa propre condition. Elle demande ensuite au jeune Kaguya ce qu’il ferait s’il était chef. Wutu soupire, lui qui n'a pas envie d'avoir la moindre responsabilité de ce genre, que ce soit maintenant ou à l'avenir.

-Je n’ai pas la prétention d’être un potentiel bon chef. Pour être honnête je n’en ai pas l’envie. Par contre il n’y a pas besoin d’être un grand stratège pour savoir qu’éviter de tabasser les gamins dès le plus jeune âge est déjà un progrès dans la ‘bonne direction’.

En même temps, dans un contexte de tensions entre les différents grands pays, avoir une population qui se pose des questions n’est peut-être pas une excellente idée pour les seigneurs et autres kage. Les soldats qui attaquent sans poser des questions hé bien, ils ne posent pas de questions et font ce qui est demandé. Un peuple éduqué peut remettre en cause les décisions de son leader (et risquer des représailles au passage).

L’héroïne raconte ensuite la manière dont elle contourne les règles du village. Ses compétences dans le domaine du genjutsu doivent lui être bien utiles pour sortir de Kiri sans en subir les conséquences, surtout quand on connait la politique du village vis-à-vis des déserteurs.

-Certes, ce n’est pas très amusant de respecter les règles, mais il y a toujours le risque de se faire repérer. Même si tu dois avoir l’habitude d’esquiver les gardes grâce à tes illusions.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Mar 7 Aoû 2018 - 8:43

Datalia Madoka • « Tes intérêts hein ? Et tu veux quoi au final ? Moi je suis une kunoichi pour m'occuper de temps en temps, sinon je m'ennuie ! Et même des fois... Je peux même liquider des gens, et tout le monde est d'accord ! Hahahaha ! Ils sont complètement fou ! Mais c'est comme cela que cela confiance, quand on porte un titre ben c'est bien de tuer alors que si on ne la pas, ben c'est mal... Moi je ne vois pas la différence, un meurtre ben c'est un meurtre ! »




Dit alors en riant la jeune fille aux cheveux d'argent sans guère d'hésitation, même si on pouvait comprendre à demi-mot quelques uns de ses ressentiments s'exprimer. Elle ne se cachait de pas grand chose au final, elle était une sorte de livre ouvert si jamais on savait comment tourner les pages. Chacun portait sa croix, et visiblement cet homme n'en était pas épargner. C'était uniquement le genre qui différait, rien de plus rien de moins.



Datalia Madoka • « Quand des gens m'ennuient, ben je les fais partir très vite et puis voilà. Vu ce que tu dis, qu'est-ce qui serait mal ou dommageable que tu ne les vois plus ? »




Dit alors Madoka sans vraiment se rendre compte ce que cela voulait signifier avoir une famille, un environnement de personnes de ce genre. Elle n'était pas du genre à se prendre la tête, quand quelque chose n'allait pas, il fallait qu'il s'en aille très vite avant qu'un malheur n'arrive. Elle avait de solides croyances sur plusieurs points, mais une fois que l'on avait accepté de passer outre certains stigmates de la folie, on pouvait découvrir une jeune femme plus mâture qu'il n'y paraissait. Peut-être était-ce vraiment pour cela qu'elle était encore accepté au sein de ce village, car elle était capable de tuer de sang froid sans poser de questions.



Datalia Madoka • « C'est toi qui en parlait aussi de ce fameux avenir, si tu étais le chef. Enfin pour l'être, il faudrait être capable de massacrer tout le monde. Une fois que les gens auront peur, ils accepteront tes décisions. Tabasser des gamins ? C'est un peu du genre ce que j'ai vécu... Plus u moins... Au début je me rappelle, j'ai tué devant le public un enfant de mon âge avec un surin dans la gorge. J'étais recouverte de sang, je n'en pouvait plus, mais.... Le public était si content, ils hurlaient, que j'ai eu le droit à un vrai lit et plus une vieille paillasse miteuse. Au début je trouvais cela étrange, triste, mais bien vite j'ai compris que la vie était ainsi. Soit on écrasait les autres pour avoir ce que l'on voulait, soit c'était nous même. Et je préfère que cela me concerne le moins possible, alors j'ai choisi de devenir toujours plus forte. »




Raconta alors une anecdote l'adolescente, comme si elle contait une formidable histoire d'enfance amusante, à voir son sourire, on pouvait imaginer qu'elle avait finalement apprécié. Elle était difficilement contrôlable et malléable, c'était sans doute pour cela qu'elle n'avait jamais reçu de promotion, mais malgré tout, elle était encore et toujours dans les murs de Kiri. D'ailleurs, Madoka n'était pas du genre à comprendre où saisir la notion de groupe, d'appartenance à une nation où à quoi que ce soit de toute manière. Elle vivait pour ainsi dire seule, et elle n'avait jamais eu l'apprentissage de la politique, d'un esprit commun. Les règles n'étaient créer uniquement pour les enfreindre mais il fallait le faire dans la bonne façon. Elle revenait toujours dans le village, mais peut-être que les forces de Kiri le savait et ils ne faisaient que surveiller de loin.



Datalia Madoka • « Ha BHA non alors ! Ce n'est même pas drôle du tout d'abord ! Les règles c'est caca ! Moi j'ai toujours fait tout ce que je voulais, et tout se passe bien. J'ai même une fois failli interrogé un enfant car il était un traître, mais il a été protégé d'une manière ou d'une autre. Du coup, j'ai fini interrogé par la garde, mais ils m'ont laissé partir. J'ai bien essayé de me venger de cette connasse, mais j'ai raté... Personne n'est parfait après tout. »




Dit alors Madoka en soupirant lourdement. Cette histoire semblait lui peser, comme quelque chose de non terminé.



Datalia Madoka • « etre repéré ou non, cela dépend de l'inventivité, de la discrétion, c'est un art ! Il n'y a pas que les illusions, il faut surprendre, troubler ! Fuir un endroit alors que l'on ne veut pas que l'on sort, il y a un seul but, mais tant de manières de le faire ! C'est là que l'imagination entre en compte ! Il faut faire des coups tordus, aller dans tous les sens, les rendre fou. La plus grande des discrétion parfois, c'est d'être au contraire parfaitement visible en plein milieu de tout le monde ! La plupart des gens sont si bêtes, mais parfois rencontre des perles rares distrayante. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka] Empty
Jeu 9 Aoû 2018 - 15:57
-Je préfère garder mes motivations pour moi.

Et puis quoi encore ? Même si Wutu-Fuku et Madoka ont visiblement un passé similaire sur plusieurs points, cela n’en fait pas des amis proches pour autant. Surtout qu’à l’entendre, la jeune fille n’a rien d’un modèle de stabilité, donc aucune chance qu’elle puisse garder pour elle ce genre d’informations. Parce que le genin souhaite quitter le village. Pas déserter, c’est important de le souligner, faudrait pas qu’un ninja sensoriel télépathe ou une autre connerie du genre vienne percevoir cette idée. Voir d’autres pays, d’autres peuples. Le pays de l’eau, ça va deux secondes mais les paysages se ressemblent quand même. Constater de ses propres yeux leurs modes de vies, pour comprendre pourquoi tout le monde se met sur la gueule depuis des centaines d’années. Madoka demande ensuite pourquoi il n’arrête pas simplement de les voir. Hé ben, ça se voit qu’elle n’a jamais vécu dans un grand clan la jeune fille.

-Parce que tu penses qu’ils me laisseraient partir ? Non, j’ai le Kekkei Genkai, je suis bien trop précieux pour eux. Le village aussi verrait ça d’un mauvais œil. Hakyo veut une population unie, donc des clans solides. Je n’ai pas encore le niveau pour dégager ceux qui veulent me transformer en pion docile, mais ça viendra.

La justicière interprète visiblement ce programme comme un massacre à venir, parlant du processus de sélection des chefs de clans. Elle n’a pas tout à fait tord quand elle dit que ça peut finir dans un bain de sang, surtout chez les Kaguyas où la sélection se fait à coups de poings. Régner par la peur. On ne règne pas par la peur. Pas seulement. Avec la peur, on peut s’imposer, mais on ne gagne pas sur le terrain de l’esprit. Car avec la peur vient l’espoir. L’espérance de jours meilleurs, qui peut entraîner des révoltes. Comme ce qu’il se passe en ce moment à Kiri. Les Hyosas se sont imposés par la force. Qui pense honnêtement qu’ils sont légitimes au pouvoir ? C’est pourtant ça le plus important. Se faire voir comme un héro plutôt que comme un tyran.

Le balai des glaces continue, obligeant Wutu à repousser une nouvelle fois un clone trop entreprenant. Mais contrairement au premier, ce dernier ne se dégonfle pas et décide de repartir à l’assaut. Est-ce que ce ne serait pas le même qu’avant d’ailleurs ? Impossible à dire puisqu’ils sont tous semblables, au final. Le jeune genin, qui commence à en avoir assez d’être importé de cette manière, décide d’y aller franco avec ce clone. Ne s’attendant visiblement pas à une réponse franche, le clone charge tout droit, ce qui permet au jeune homme de lui mettre une bonne droite renforcée à la manière des Kaguyas. Le choc est assez violent pour faire disparaître le clone. Si l’expérience du goût des glaces va revenir à Madoka, alors il y a de bonnes chances que la douleur liée au coup de poing le soit aussi.

-Bon désolé pour le clone, mais il n’avait qu’à se tenir à carreaux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800

Ivres, ils troublent la tranquillité du village de nuit [PV Madoka]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: