Soutenez le forum !
1234
Partagez

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao]

Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Mar 19 Juin 2018 - 10:14
L'intégration se passait plutôt bien pour l'instant, malgré quelques erreurs de parcours, j'essayais d'être un élément indispensable au village. Pour cela, rien de mieux que de participer à une mission officielle, à dire vrai, je ne savais pas vraiment la différence avec les autres missions, mais je sentais que celle-là allait avoir un rapport direct avec le village. En effet le Port de Nagarasa était à présent opérationnel, il restait quelques broutilles pour que celui-ci devienne la base nautique la plus grande du monde.

Avec un élément comme celui-là dans nos rangs, notre économie devrait être fleurissante et faire plaisir à la population. Tout le monde sait que l'argent est la clé de chaque guerre, de chaque bataille, Kiri faisait donc un pas en avant par rapport à ses concurrents.

Sortant de chez moi avec la ferme intention de devoir accomplir un travail important, j'étais habillé assez chic, une chemise malgré l'humidité abondante du village et un pantalon noir tel un homme de soirée. J'espérais n'avoir aucun travail manuel à effectuer.


* De mémoire on a rendez-vous au niveau de l'entrée, en espérant ne pas tomber avec des retardataires… *

Parcourant les quelques centaines de mètres, c'était là ma première vraie mission pour le village. Je ne ressentais pas spécialement de pression, l'objectif en lui-même n'avait rien de très complexe d'après le compte rendu. Il fallait préparer des invitations pour l'inauguration, gérer la privatisation des lieux pour être certains qu'aucun évènement extérieur ne viennent nous perturber et enfin créer une liste pour que rien ne manque. Autant dire que la plupart de ces tâches pouvaient être effectuées par des civils. Je savais déjà ce que nos supérieurs avaient en tête, prendre la responsabilité du port c''était peut-être mettre la main sur un lieu important.

J'étais un shinobis obéissant mais qui gardait toujours un œil sur les activités autour de lui, hochant la tête pour dire oui tout en tendant l'oreille pour écouter les conversations. Les mots de mon oncle restait gravé dans un coin de ma tête, « reste prudent et surveille t'es arrières ». Une philosophie que je pratiquais depuis mon arrivée ici.

Enfin sur place, j'avais l'air d'être le premier sur place, vu l'heure il n'y avait pas foule, il serait donc facile de reconnaître mes coéquipiers. Il faut dire que travailler si tôt le matin, ça ne devait pas attirer beaucoup de shinobis surtout quand on se lance dans des soirées de beuveries bien trop mouvementées…


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Kuronushi Arima
Kuronushi Arima

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Mar 19 Juin 2018 - 10:38




Inauguration




Le shinobi de la brume arrivait tranquillement vers le lieu du rendez-vous fixé pour sa mission, il n’y avait que trois chose à faire, chacune peu compliqué à réalisés, c’était d’ailleurs pour cela qu’il se disait que ce serait mieux de se séparé pour faire chacun une tâche et ainsi gagner du temps, il n’avait aucune envie de rester trois ans sur une mission aussi peu palpitante à vrai dire. Déjà qu’il avait encore en travers de la gorge la fuite de sa proie lors de la mission précédente… C’est en lâchant un profond soupire qu’il arriva, regardant autour de lui e espérant que ses deux collègues étaient là, ou au moins qu’ils n’allaient pas tarder, sinon, il commencerait sans eux, il n’avait aucun envie de poiroter jusqu’à ce qu’ils décident de ramener leurs fraise. De toute façon, ils n’avaient pas vraiment besoin de lui pour ce qu’il y avait à faire, si ? Bof, même si c’était le cas, il avait plus important à songer que simplement venir en aide pour la création d’affiche ou de carton d’invitation.. D’autant plus qu’il n’était pas un artiste dans l’âme.

Il s’étira en regardant la seule personne présente, pestant intérieurement. Ça ne pouvait pas être une jolie fille pour changer ? Pourquoi fallait-il TOUJOURS qu’il se coltine des hommes durant les missions officielles ? A croire que c’était un véritable complot organisé en vue de le faire chier. Il allait devoir prendre sur lui, encore une fois. C’est donc en lâchant un second soupire qu’il croisa les bras et s’adossa au mur, silencieusement. A vrai dire, il n’avait pas vraiment envie de se taper la discussion, juste commencer la mission, et la finir au plus vite, pour retourner chez lui ensuite. Il devrait néanmoins faire l’effort, ne serait-ce que pour dire qu’il prenait une tâche, seul, afin de ne pas faire trainer la chose en longueur. Il ouvrit finalement la bouche, bien qu’il n'en avait clairement pas envie, et se mis donc à prendre la parole, calmement.

- Je m’occuperais de la privatisation des lieux, seul. Je n’ai pas envie de prendre plus de temps que nécessaire sur une mission aussi aisée.


Il faut dire qu’après la mission qu’il venait de se farcir quelques jours plus tôt, celle-ci paraissait bien ennuyante, pour ne pas dire à mourir d’ennuis. En réalité, il aurait voulu une mission un peu plus travaillée, pas simplement distribuer des cartons d’invitations et des affiches pour l’inauguration du port… Enfin, il fallait que ce soit fait tôt ou tard non ? Donc bon, ce n’est pas comme si c’était perdu. Même si peu importe comment il tournait la chose, cela restait ennuyeux à souhait.





To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Sunao
Kaguya Sunao

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Mar 19 Juin 2018 - 11:34

Aux manettes !


Phoque Off ! Effectivement, ça sentait le phoque, le fennec diront les plus terre à terre. La pièce empestait l’alcool, la drogue brulée, ainsi que le doux parfum d’un homme ayant trop profité de sa soirée. Car effectivement, une veille de mission, il fallait profiter de ses derniers instants de liberté, Sunao, le grand blond comateux sur son lit complètement défait, ne dérogeait pas à la règle. Un picotement au nez, une petite chatouille, son organisme jugea qu’il était bon de s’éveiller, ainsi se redressa-t-il en baillant longuement, inspectant sa chambre devenu dépotoir de ses yeux fatigués. Relativement tôt, le soleil pointait à peine, impossible pour un fêtard de ne pas dormir jusqu’au milieu de l’après-midi, pourtant, le Kaguya n’était pas de ses petites natures. Quand il fallait se lever tôt, il le faisait, après tout, c’est un entrepreneur, et pas des moindre. C’était d’ailleurs la principale raison pour lui d’avoir accepter cette mission de gamin ; la fameux port Nagarasa allait être présenté au public, finalement terminé. Le blond ne pouvait manquer cette occasion en or. L’homme n’avait rien à carrer des affiches et autres opérations de collage qui aurait mieux fait de mobiliser les petits apprentis shinobi de l’école du coin. Lui ne s’intéressait qu’à une chose, être le premier sur les lieux et privatiser des caches pour ses futurs opérations de marchandage. Un nouveau port signifiait un boost pour les affaires, bien que mit à quai, l’ex-marchant d’alcool se devait d’être le premier sur les lieux, avant toute concurrence. En définitive, de la mission officielle, ça lui faisait une belle jambe, juste une excuse et une autorisation à accéder au port alors qu’il n’y avait personne. Ni une ni deux, il roula de son lit, tombant lourdement au sol sur une bouteille vide qui se brisa, mais le fort taux d’alcool dans le sang inhibait la douleur comme aucun autre médicament. L’heure était à la préparation, d’abord un tour à la douche, le plus simple pour lui était de se glisser par la fenêtre et ramper au bassin des jardins, en profitant pour saluer les poissons. De retour à la chambre, il aéra en grand, faisant profiter les voisins à deux pâtés de maisons plus loin. Une tenue chic, chemise blanche couplée à un gilet de costume noir, une couleur identique à son pantalon, la tenue parfaite pour un gentlemen que se respectait. Ajoutons à cela un nœud papillon non noué, des gants en cuir noir, des lunettes de soleil, et le gentil gentleman passait à présent pour un mafioso. Dans le fond, c’était sa tenue de travail dans le négoce de saké. A ce propos, avant de partir il jeta un coup d’œil à son bureau couvert de lettres, la plupart provenant de ses collaborateurs, particulièrement Chōichirō Hidemi, sa partenaire dans les affaires. Depuis sa mise à pied par son père, l’interdisant de quitter le village, Sunao avait transmit ses directives à sa collègue, qui s’occupait à présent exclusivement des affaires en extérieurs. Le Kaguya quant à lui tentait tant bien que mal de faire tenir son affaire à domicile, mais ce n’était pas vraiment la meilleure des solutions. D’où cette opportunité du port qu’il ne pouvait manquer…

° ° °

Pour une fois, il était à l’heure, c’est-à-dire cinq petites minutes de retard, une broutille, de plus, l’homme avait l’excuse béton de s’être arrêter pour prendre le petit déjeuné. Sans parler d’être accompagné, une jeune femme un peu perdue que le blond avait harponné en chemin, promettant rémunération si elle l’assistait dans son travail. L’argent n’était vraiment pas un souci pour l’entrepreneur, il devait être le Kaguya le plus riche qui puisse exister, alors il s’estimait pouvoir se permettre n’importe quoi. Comme débouler comme une fleur en charmante compagnie, une délicieuse brune un peu perdue pendue à son bras. Malheureusement, en découvrant ses deux collègues pour la mission, il pesta en entendant les dires de l’un d’entre eux, ce à quoi il répondit immédiatement :

- Nan je ne crois, siffla Sunao à l’attention d’Arima. Moi et mon accompagnatrice on va s’occuper de faire le tour des lieux. Je te proposerais d’user de ton habilité pour découper des cartons et nous faire de jolis kanjis au pinceau.

Le ton était donné, dans le jargon, on appelait ça poser ses couilles, une spécificité de l’odieux personnage qu’était Sunao. Il venait à peine d’arriver que l’ambiance se trouvait déjà pesante. La fille déglutit et se serra au bras de son accompagnateur par réflexe, cherchant un protecteur, mais au final, le Kaguya n’en avait cure de ses jérémiades silencieuses. A ses yeux, elle n’était qu’un outil qui devait accomplir la tâche qui lui était confié, rien de plus, il ne lui accorda pas le moindre regard. Concernant la répartition des tâches, le nouvel arrivant n’en démordrait pas. IL se chargerait d’inspecter les lieux. Tel était son plan, et la demoiselle ferait le guet et éloignerait les gêneurs pendant qu’il marquera l’emplacement de ses caches.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Mar 19 Juin 2018 - 21:43
Alors que quelques cris gras venaient percer la tranquilité des lieux, vous vous rendez compte qu'il s'agit d'annonces de vente, plus exactement : La vantardise des marchands du marché à propos de leurs produits. Il n'y avait que quelques dizaines de mètres à faire pour pénétrer à l'intérieur du marché temporaire établi, à la fin de la journée ce rassemblement exceptionnel s'en irait continuer à travers la mer de Mizu. Vendant des objets de toutes sortes, il y avait largement assez de choix pour réussir à s'organiser pour la mission.

Un autre détail sur place venait expliquer le premier point de la mission : Il y avait un monde fou, une foule dense et active. Certaines personnes s'adonnaient à la sieste, d'autres enfants s'amusaient, certaines mêmes s’entrainent gentiment, d'autres s'adonnaient aux tours de magie... rien de bien méchant en soi. Néanmoins les lieux devraient être libérés rapidement pour préparer la fameuse inauguration, de la même façon, trouver un moyen d'empêcher les gens de stagner aux abords des lieux serait un grand pas pour préparer l'événement. D'autant plus qu'il serait optimal de réussir à caler une estrade pour un éventuel discours, chose pas indispensable, mais qui semblait normale pour un village militaire préparant un évènement officiel.

Trouver un moyen de garder les lieux dégagés.Vous pouvez faire des choix différents de vos camarades.

Chercher du nécessaire de mission au marché.

Tenter autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Mer 20 Juin 2018 - 10:45


Les minutes qui suivirent n'étaient en rien ce que j'avais imaginé pour cette mission officielle, à dire vrai, je devais être le seul à prendre cela au sérieux. Quand l'un venait à peine discuter, préférant choisir au préalable ce qu'il voulait faire, messieurs ayant autre chose à faire, l'autre, accompagné d'une jeune femme, pour ne pas dire esclave, mis immédiatement son veto. Autant dire que le travail d'équipe était au top du top ! Un mélange de complicité et de bonne humeur qui ferait de cette mission… Une vraie journée de merde, pour rester polie.

Au milieu de tout ça, je soupirais déjà ne cherchant même pas à les calmer, après tout je n'étais pas leur supérieur.

* Ignore les Ken… Tu ne pourras pas les raisonner ceux-là… *

Préférant les laisser à leurs chamailleries, je me tournais au même-moment, étonné d'entre plusieurs cries derrière nous. Par chance, ce n'était que des marchands qui souhaitent gagner leur vie, profitant de la future inauguration pour vendre à tour de bras. Il était stipulé que quelques accessoires devaient être achetés pour préparer pleinement la fête. J'avais déjà en tête plusieurs choses à prévoir, de toute façon, il fallait bien que quelqu'un fasse le sale boulot, mes deux autres camarades n'ayant en tête que de se tourner les pouces.

En effet, les lieux étaient remplis d'enfants en tout genre, ainsi que de dormeur et de curieux qui n'avaient rien d'autre à faire. Eux qui voulaient avant tout privatiser les lieux, ils allaient pouvoir s'en donner à cœur joie. Je les laissais donc décider ça entre eux, préférant aller voir les marchands. D'un geste de la main, je me permis une petite provocation avant de partir.


« Je vous laisse gérer la privatisation, même deux idiots pourraient faire partir quelques gamins turbulents, je m'occupe du reste ! »

Ne cherchant même pas à voir s'il m'avait entendu ou non, mon chemin était déjà tout tracé en direction des différents marchands. Nous n'avions rien pour préparer les différentes invitations ainsi que les affiches, il allait falloir être créatifs pour trouver des objets visibles sans trop de main d'œuvre.

Malheureusement, les premiers marchands que je voyais n'avaient à vendre que des poissons et nourritures en tout genre. Je ne me voyais pas créer des affiches avec des arrêtes, quoique, on ne pourrait me reprocher l'originalité du produit. Etre responsable d'un désastre pareil, absolument impossible ! Je continuais mon chemin, les marchands n'étaient pas si nombreux que ça et déceler le produit n'avait rien d'aisé.


* De toute façon, autant se lâcher, la note sera pour le village… Je devrais bien trouver quelque chose à la hauteur de mon imagination… *

Résumé:
 

_________________
[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Cmi_de10


Dernière édition par Hyôsa Ken le Mer 20 Juin 2018 - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Kuronushi Arima
Kuronushi Arima

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Mer 20 Juin 2018 - 12:53




Inauguration




Arima lâcha un profond soupire. Il était tombé sur une bonne paire, un imbécile péteux, et un autre.. Bon, ok, le second avait peut-être juste mal compris ses intentions, enfin peu importe, il devait rester calme, après tout, il serait dommage qu’un malencontreux incident se produise. Il se contenta d’ignorer le blond et regarda son autre collègue, hochant la tête calmement pour montrer qu’il avait bien comprit la situation. Il reprit ensuite la parole calmement, sans porter le moindre intérêt au Kaguya, pour des raisons diverses et variés. S’il voulait gérer la privatisation, soit, il s’occuperait du listing.

- Je te laisse gérer les invitations et tout ce qui va avec, je vais m’occuper du listing, vu que notre agréable compatriote semble plein d’entrain à l’idée de s’occuper de la privatisation, je m’en voudrais de le priver de son boulot, ainsi qu’à la bénévole qui l’accompagne. Je vais aller faire un rapport de la situation aux autorités, afin qu’ils puissent nous fournir le matériel nécessaire, et s’assurer que la demoiselle soit à l’aise parmi nous, je suis certains qu’elle est venue de son plein gré sans espérance de salaire. Après tout, en tant que simple Genin, nous n’avons pas les autorisations nécessaires pour recruter le premier venu avec de fausses promesses par-dessus le marché. Et je suis on ne peut plus convaincu que notre collègue est au courant de ces règles basiques.

Il se retira par la suite vers le poste de garde le plus proche, afin de faire ce qu’il avait dit plus tôt. Après tout, il aurait bien besoin du soutien des autorités, au cas où les marchands décident de ne pas coopérer. S’il pouvait éviter de devoir frapper dans le tas pour qu’il ne s’en aille sans broncher, ce ne serait pas plus mal. De toute façon, il fallait qu’il s’assure que l’élément perturbateur aux cheveux d’or se tienne à carreau, et avec ce genre d’énergumène, quel meilleur moyen que de leur mettre la pression. De toute façon si à son retour la femme n’était plus là, ça en dirait long sur les conditions de son « embauche » par le manipulateur d’os. Il faut dire que vu le comportement de la demoiselle en question, il était difficile de croire qu’elle était venu d’elle-même sans promesse ou pression. Enfin, de toute façon, il avait bien compris que c’était une personne désagréable, le souci, c’est que le shinobi de la brume avait lui aussi la capacité d’être une vraie plaie.

Il esquissa un léger sourire dissimulé par le fait qu’il tournait maintenant le dos à ses comparses kirijins, pour peaufiner son plan, et surtout essayer de voir ce qu’il aurait besoin d’inscrire dans la liste du matos nécessaire. Une estrade pour sûr, ou au moins de quoi en fabriquer, une. Quelques banderoles, des confettis ce genre de choses.. Peut-être un stand de boisson et autres joyeusetés du genre pour animer la chose. Après tout l’inauguration d’un endroit aussi important que le port ne saurait se contenter d’un simple discours et au revoir la populace.






To be continued...


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Sunao
Kaguya Sunao

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Sam 23 Juin 2018 - 22:36

Dégage ton caddie, l’ancien !


Mais qu’est-ce que c’était que ce foutoir ? On nous demandait de préparer la place pour la future inauguration du port, et voila qu’il y a un marché en plein milieu, et pas un petit qui plus est. Ils sont cons au département de la gestion des espaces ? Sérieux, il va falloir travailler là-dedans. Apprenant et voyant le chaos sous ses yeux, le grand blond fit grise mine et se permette même un tic au visage, un rictus de sourire gêné, une horreur à observer. Cette sombre découverte lui fit complètement ignorer ses deux autres collègues, partis depuis un moment, c’est finalement la jeune fille qui le secoua avec qu’il ne finisse par complètement disjoncter. Elle lui apprit que sa demande avait été accordé, et qu’ils seraient charger de privatiser les lieux. *Les petits fumiers…*, songea le Kaguya. *Ils ont finit par remarquer le marché… Punaise, me voila bien loti…* Le garçon se claqua les joues pour se réveiller, le coup fit sursauter sa compagne. Il était inenvisageable que de se jeter à l’aveuglette dans cette mêlée de marchants, d’artisans, et de vieux qui n’ont rien de mieux à foutre que se lever tôt pour aller faire le monde de bon matin. La situation exigeait un raisonnement et l’établissement d’un plan d’action au calme, à tête reposée. L’homme attrapa une chaise, se posa devant une table, sous le regard étonné de la charmante demoiselle. Sunao se mit à attraper ses lunettes imaginaires d’une main tremblotante…

- Putain mais que l’on m’explique ?! ( Le Kaguya explosa soudainement, faisant porter sa voix haut et fort. ) Mais quelle bande d’incapables ! Nous demander de privatiser un lieu déjà occupé par un marché ? Mais ils ont fumé trop d’opium dans les bureaux, quel scandale ! Comment je fais, moi ? Hein ? ( Il s’adressa directement à la demoiselle. ) Hein ?! Comment je me démerde ?! Je ne peux pas dégager ses mange-merde de manière conventionnel, impossible, ces rapiats qui ne vendent que des broutilles ont un don pour s’enraciner comme pas permis. Il me faudrait taper dessus, mais on va encore me tomber dessus ! C’est un complot, je ne vois que ça, pour tester ma patience ! Je- … Fais chier ! ( Il se redressa et jeta un crayon sur la table. ) Raaaah’ ! On décolle ! On va tirer ça au clair !

Visiblement fortement agacé, le grand blond s’en alla d’un pas décidé, sommant son employée intérim de suivre le mouvement. Son plan tombait à l’eau. Lui qui s’imaginait inspecter un terrain vague qui clamerait au nom du Mizukage, il n’aurait pas eu à se soucier de potentiels témoins lorsqu’il aurait marqué ses emplacements. Dans l’état actuel des choses, la fille qu’il avait recrutée ne lui servait à rien, lui qui voulait en faire une guetteuse n’était finalement qu’une simple stagiaire qui ne ferait rien de productif. Il en rageait, d’autant que le Kaguya avait mit un point d’honneur dans les affaires à toujours payer ses dettes et ses employés. Seulement… Quand on ne pouvait rien en tirer… Avant de rejoindre la place, il dégomma un panneau posé là, tordant celui-ci de sa force inhumaine.

~ ~ ~

Exécrable. Voila ce que devait penser la demoiselle en voyant son patron éphémère bousculer sans vergogne les civils sur son chemin alors qu’errait plus qu’autre chose dans le marché. Sans trop s’avancer, elle pouvait deviner que Sunao n’appréciait pas les imprévus. En effet, l’ex-trader était du genre à tout planifier, tout contrôler. Ses projets venaient de prendre un coup par la simple présence de ce rassemblement sur son lieu de travail. A l’aveugle et de rage, il tenta de trouver un responsable, un bouc-émissaire. Le shinobi observait d’un regard noir chaque commerçant, les analysant un à un. Sa quête : l’instigateur de tout ceci. Il devait forcément y avoir un marchant plus gros que les autres, un commerçant qui avait eut cette brillante idée. Malheureusement, pour ce supposé personnage, Sunao était un professionnel du commerce. L’homme se dotait d’un don incroyable pour repérer ses cibles en terme commercial. Autant dire que dès qu’il attrapa celui-ci… Il allait se faire rouspéter comme jamais, pour rester correcte en terme de vocabulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Dim 24 Juin 2018 - 13:29
Faisant le tour des différents stands, Ken tombe au milieu d'un coin artisanal où haussent la voix ébénistes, teinturiers et même un peintre un peu agacé en train de peindre une jeune femme en drap blanc assise sur un tabouret. Le ton montant, il est facile de se rendre compte que les artisans se querelles pour des raisons amicales, apparemment de vieux amis. Si ceux-ci sont enclins à parler avec de potentiels clients, l'ambiance n'est pas des plus agréables et force certains passants à fuir l'endroit vers d'autres stand plus calmes.

Hyôsa Ken :

Parler avec l'un des vendeurs.

Parler à la jeune femme.

Tenter autre chose.

Continuer à arpenter les stands.Quitter l'endroit.

~

Arrivant à une caserne très proche de l'endroit, Arima se fait saluer machinalement par l'un des gardes qui remarqua son bandeau sans se poser de questions. A l'intérieur, trois genins semblaient prendre une pause assis à une tablée à jouer aux cartes, quoique l'état de la pile du paquet et le nombre de cartes déjà en jeu couplée au rythme des participants puisse clairement laisser penser qu'ils jouaient depuis plus d'une demi-heure... Il n'était pas en train de prendre une pause réellement, mais plutôt, n'avaient rien trouvés à faire... Le fleuron de la jeunesse kirijin. Le calme ambiant rendait la situation claire, il n'y avait sûrement personne d'autre dans la caserne.

Kuronoshi Arima :

Aborder les joueurs de cartes.Préciser la discussion.

Continuer la liste tranquillement.

Tenter autre chose.

~

Faisant un bruit monstre, Sunao laisse perplexe la plupart des personnes présentes autour de lui. Certains, apeurés, décident de quitter progressivement l'endroit, laissant peu à peu les stands proches de lui se faire déserter. Mécontent, l'un des marchands, un antiquaire, hausse la voix pour s'adresser au kirijin missionné.

HEY TOI ! TU VAS LA FERMER ?... TU FAIS FUIR LA CLIENTÈLE !
Kaguya Sunao :

Répondre à l'homme.

Continuer à faire fuir les gens.

Tenter autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Lun 25 Juin 2018 - 20:52


Pour le moment rien ne m'attirait, j'avais beau avoir quelques idées en tête, mon bonheur n'avait pas l'air d'être dans le coin. Petit à petit je me rendis compte que j'étais dans un quartier très spécial, les voix devinrent de plus en plus fortes et quelques chamailleries prenaient place. Entre commerçant, il était toujours normal de se faire la guerre, le business c'est toute leur vie.

Alors que j'allais quitter cet endroit bien trop bruyant, mon regard se posa sur une jeune femme vêtu d'un drap blanc. Elle prenait la pose pour un peintre qui semblait pour le moins agacé, je ne savais pas vraiment pourquoi et je m'en moquais bien. Elle était la seule à m'intéresser pour le coup, je m'éloignais doucement de mon objectif, me rapprochant d'elle pendant que le peintre s'engueulait poliment avec son voisin. Un grand sourire, ma plus belle voix ainsi qu'un regard charmeur, je la saluais de la façon la plus banale qui soi.


« Bonjour jeune demoiselle, n'est-il pas trop déplaisant pour une femme comme vous de supporter des personnes si bruyantes ? Si vous le voulez, je peux vous inviter à boire un verre non loin de là, nous parlons du beau temps et des prochaines animations. »

Alors que mon esprit n'était accaparé que par cette créature venue de Vénus, j'eus une idée de génie. J'allais devoir mettre ce rencard de côté pour m'investir à 100% dans cette mission. Même si j'aimais beaucoup la gentes féminine, j'étais et restait un shinobis de Kiri, faillir à ma tâche n'étais pas permis. Je savais que dans un coin de ma tête, j'étais accompagné de deux incapables et que je devais me démarquer. Pas question pour moi d'être associé à l'un d'eux.

Détournant mon regard, je fis un signe de main à la demoiselle pour la faire patienter, à présent j'étais face au peintre ainsi qu'à un ébéniste qui continuait de hausser la voix. Prendre les choses en mains, prendre l'initiative, voilà comment réagirait un chûnin.


« Messieurs, shinobis de Kiri, je peux savoir à quoi correspond tout ce vacarme ? J'essaye de préparer l'inauguration du port et vous venez me déranger les oreilles avec des histoires sûrement peu importantes. »

Maintenant que j'avais leur attention, je devais foncer tête baissée et prendre ma chance.

« Si vous voulez vous rendre utile pour le village, j'ai bien quelques instructions à vous donner, cela m'évitera de faire un rapport désagréable sur vos activités... On est d'accord ? »

Pour le coup j'étais dans un total moment de bluff, ma position de shinobis ne me permettait pas de sanctionner n'importe qui. Mais avec ce groupe de talent, je pourrais préparer l'inauguration bien plus sereinement. Un ébéniste pour l'estrade, un peintre pour des cartons d'invitations magnifiques, peut-être que je pourrais même trouver un rôle à cette créature...

Résumé:
 

_________________
[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Kuronushi Arima
Kuronushi Arima

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Mar 26 Juin 2018 - 11:07




Inauguration




Le shinobi de la brume ignora simplement les autres Genins, le bruit ne le dérangeant pas trop, il s’installa et se pencha sur la question de la liste. Il n’y avait pas vraiment d’invités, de par la nature ouverte de l’évènement, mais plus des membres à mettre en avant, tel que l’administration du village et les ouvriers ayant participé à la construction, par exemple. Donc pour ce point, c’était réglé. Il n’avait pas de liste précise des ouvriers, et se contenta donc d’écrire « ouvriers » sur sa liste. L’administration à qui il remettrait la liste comprendrait. Il ajouta en dessous administration du village et/ou représentant des hautes autorités.

Voilà, pour les « invités » c’était fait, maintenant, la liste des matériels. Une estrade, ou au moins de quoi en faire une, ça c’était certain, quelques stands pour nourriture et boisson, bien entendu. Après tout, une fête sans nourriture et/ou boisson, ce n’était pas terrible. Morose, au bas mot. Dans tous les cas, c’était mis sur sa liste, donc bon, pas de quoi s’affoler. Par la suite, il avait envisagé l’idée qu’un petit groupe de musique pourrait être là, ainsi que quelques feux d’artifices, histoire d’ambiancer la chose.

Peut-être qu’il pouvait aussi mettre quelques décorations. Rien de fou cependant. Quelques banderoles, confettis et autre joyeuseté coloré qui pourrait plaire à la populace. Après tout, il ne faudrait pas que le voisinage soit dérangé, bien au contraire. Un grand drap couvrant l’accès au port pourrait être une bonne idée, ou un ruban, qu’un représentant de l’état couperait pour inaugurer symboliquement l’ouverture officielle de l’endroit. Il pensait avoir fait le tour des choses importantes de la liste, ce qui le soulageait assez il fallait bien se l’avouer. Enfin bon, il passa quelques minutes à vérifier, calmement, afin d’être sûr de ne rien oublier, histoire de ne pas se retrouver comme un idiot plus tard parce qu’il à oublier quelques choses ici et là.

Il remarqua alors l’absence de quelque chose de capital alors, ajoutant nourriture et boisson à la liste. Après tout il avait mentionné des stands pour ça un peu plus haut, mais si les fameux stands se retrouvent vides, ce ne serait pas terrible ! Après avoir dressé sa liste au propre, le jeune Genin se leva et s’en alla la remettre au service prévu pour cela. Après-tout, faire une liste était rapide quand on savait quoi y mettre. Le plus long était de l’écrire. Néanmoins, une fois ceci-fait, il se dit qu’il pouvait aller observer ses partenaires discrètement. Histoire de voir comment eux s’en sortent. Il était curieux. Souriant, il se dirigea vers l’endroit ou devrait se trouver le jeune Hyosa, non sans se dire que cette mission était ennuyeuse comparé à celle des marais, mais bon, une petite mission calme ne pouvait pas faire de mal de temps en temps !






To be continued...


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Sunao
Kaguya Sunao

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Sam 30 Juin 2018 - 11:39

Négociations Musclées


Une personne finit par mordre à l’hameçon au bout de sa croisade dans le marché. Ayant suffisamment gêné les usagers, si ce n’est les avoir bousculés sans vergogne, un brave décider de se dresser face à cette boule de nerfs en l’interpelant à plein poumon. Sunao, qui avait dépasser le stand du monsieur, s’arrêta dans l’allée et tourna la tête avec un rictus peu rassurer :

- Ah, enfin quelqu’un de responsable, lâcha le grand blond.

Il tourna le talon et alla à la rencontre de l’antiquaire, visiblement assez sage et expérimenté pour ne pas se retrouver intimider par un voyou comme le Kaguya, sans doute des événements passés auront forgé le caractère du monsieur. Plus grand d’une tête, le shinobi se colla presque à lui, le toisant d’un air dédaigneux.

- Tu es bien le seul à me chercher des noises, l’ancien. C’est que tu dois tenir à ton commerce plus qu’un autre, et possiblement être l’un des instigateurs de ce rassemblement.

L’intimidation. Une spécialité du garçon qui lui aura bien servi en marchandage. Il existe d’autres manières pour parvenir à ses fins, comme les présents et les pots de vins. Mais Sunao ne mange pas de ce pain-là, ce genre d’attention ne se négocie qu’entres amis, ce qui n’est pas le cas du marchant qui, en l’état, est plutôt considérer comme un nuisible par le blond. La demoiselle qui l’accompagnait se sentait vraiment mal à l’aise, elle ne savait plus vraiment où se mettre, et le caractère explosif de son employeur avait de quoi terroriser les moins avertis. Elle pensa l’antiquaire en danger alors elle tenta de calmer le jeu en demandant à Sunao de ne pas céder à la violence, la mission avait été donné par le Mizukage, autant user de ce fait.

- Effectivement, reconnu le shinobi en desserrant le poing. Tssss… Tu t’en sors avec toutes tes dents, le vieux. Aujourd’hui je ne commerce pas comme à l’accoutumé, mais je travail sous l’effigie de ce bandeau. ( Il désigna le justificatif de métal à sa ceinture. ) Alors avant que je me décide à vous virer d’ici à coup de pied au cul, toi et ta clique, tu vas rapidement remballer tes merdes et libérer la place. Je suis missionné par le Mizukage pour privatiser les lieux, et il n’est d’ailleurs pas normal que je trouve un tel souk sur mon lieu de travail. Là où cela deviendrait plus intéressant ceci dit… Ce serait de demander à voir une autorisation qui, par le plus grand des hasards, autoriserait ce marché de branquignoles. Un conseil, l’ancien… ( De la cuisse du Kaguya commença à dépasser un os qu’il empoigna et extirpa, dévoilant par la suite une batte menaçante. ) Respecte l’autorité si tu ne désire pas perdre ta marchandise. ( Il désigna alors les rares marchants encore sur place qui assistait à la scène. ) Et cela vaut aussi pour vous, alors dégager d’ici, on n’énerve pas un Kaguya, ça finit toujours mal !


Choix de Sunao : Il décide de tenir tête à l'antiquaire, lui rappelant la demande du Mizukage et menaçant les marchants de vite remballer leurs affaires avant qu'il ne décide de tout saccager lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Dim 1 Juil 2018 - 0:38
Se tournant vers Ken qui l'abordait, la jeune femme fronça les sourcils avant de rouspéter à l'aide d'un léger grognement aigu, plutôt mignon dans le fond, mais dans la forme, celle-ci était agacée par la drague du missionnée, d'autant plus que celui-ci se désinteressa de lui d'un instant à l'autre pour parler à aux marchands. Ceux-ci, interloqués, s'arrêtent de parler pour que l'un s'adresse à Ken.

"Moui... Keskessé ? C'est pour quoi donc ? Si vous voulez nous acheter des trucs, vous n'avez qu'à vous servir et régler par la même occasion, ça nous fera du bien à tous."

Le ton employé sec n'avait rien de méchant, néanmoins le marchand laissait clairement entendre qu'il comptait continuer à s'embrouiller avec son collègue encore un peu et que Ken pouvait très bien se débrouiller tout seul.

Hyôsa Ken :

Acheter chez un ou plusieurs vendeurs. Préciser la liste et les vendeurs.

Reparler à la jeune femme

Tenter autre chose.

Continuer à arpenter les stands.Quitter l'endroit.

~

Ayant déposé sa liste, Arima arrive maintenant au marché, s'engrouffrant parmi les allées artificiellement formée par les stands dans l'espoir de retrouver un de ses équipiers. Malheureusement non informée de la position exacte de son camarade Hyôsa, celui-ci se perd un peu entre les stands en le cherchant, pour finalement peut-être lui laisser le temps de profiter des marchands alentours. Dans le coin, un marchand d'explosifs esthétiques et de feux d'artifice, affalée dans le fond d'une chaise, endormi, ne surveillant pas sa marchandise. Au stand d'à côté, une diseuse de bonne aventure à l'air un peu loufoque. Aux autres stands, de la simple nourriture initéressante.

Kuronushi Arima :

S'emparer des feux d'artifice comme un fugitif.

Réveiller l'artificier.

S'adresser à la voyante.

Tenter autre chose

Continuer à arpenter les stands.Quitter l'endroit.

~

Un peu calmé lors de l'approche du Kaguya, le marchand téméraire proféra quelques mots d'insultes à son encontre avant de prendre la parole. Aux alentours, les autres vendeurs rangeaient dans la hâte leurs marchandises, certains en étant déjà à l'étape de dévisser leurs stands pour les retirer de l'endroit.

"C'est qui fait le malin le p'tit bonhomme. Ca né avec une cuillère dans la bouche et ça vient faire la finaude après ça... Pas question que je m'en aille."

Kaguya Sunao :

S'adresser au marchand résistant.

Tenter autre chose.

Continuer à arpenter les stands.Quitter l'endroit.

Revenir en haut Aller en bas
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Lun 2 Juil 2018 - 14:30


Finalement ça n'avait pas marché comme je le voulais, peut-être que je n'avais pas le charisme nécessaire pour faire « peur » à des marchands comme eux. Après une certaine analyse, ils n'avaient pas l'air d'être le genre à se laisser faire, la suite fut plus rude pour moi. Sentant une présence très négative non loin de moi, je tournais la tête pour voir que la jeune femme avait mal pris ma petite demande. Il faut dire que côté gentleman, tout était à revoir dans ma façon de faire.

Bon, il fallait à présent faire un choix parmi toutes ces choses ou bien donner des directives. Question invitation, il serait plus artistique de laisser libre court à l'imagination du peintre. Nous ne voulions pas quelque chose de trop simple ni trop abstrait, je prenais peut-être un risque en le laissant faire, mais c'était un moyen de lui accorder ma confiance.


« J'ai besoin de vos talents messieurs, comme vous avez l'air d'être attiré par l'argent et rien que ça, j'espère que vous serez à la hauteur. »

Je me tournais légèrement vers le peintre pour lui faire part de ma demande.

« Pourriez-vous me décorer une invitation type, histoire que je vois ce que ça pourrait donner. Une décoration simple reprenant les couleurs de notre village, si possible faites-le immédiatement, vous serez bien payés. »

Finalement je me tourna vers l'ébéniste pour qu'il prépare une estrade.

« Pour vous, voilà ce que je désire. Une estrade de taille moyenne, disons 5m sur 3m. Pas besoin que ça soit décoré ou autre, notre camarade peintre s'en chargera.

Dites-moi votre prix que je juge s'il est acceptable, en espérant que vous fassiez honneur à notre village... »


Est-ce que je pouvais faire confiance aveuglement à des marchands légèrement mécontents de mon travail ? Il n'avait pas l'air d'être très amicale avec les shinobis du village, pourtant avec la reconstruction de ce port, il y allait avoir une foule immense qui ferait forcément marcher leurs commerces. Autant dire que tout le monde était gagnant dans le lot, attendant la réponse pendant qu'ils calculaient les coups potentiels de mes demandes, je glissais un mot amical à la femme.

« Le travail avant tout très cher, mais une fois terminé je serais disponible si ton humeur change entre temps... »

_________________
[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Kuronushi Arima
Kuronushi Arima

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Lun 2 Juil 2018 - 14:56




Inauguration




Arima, sentant la nourriture, sourit un peu. Il fallait dire qu’il n’avait pas vraiment pris la peine de prendre un repas descend avant de venir alors bon, l’odeur de la nourriture était comme qui dirait un véritable appel à la consommation. Le shinobi alla donc au stand de dango le plus proche pour prendre une paire de son pêché mignon, avant de regarder les alentours, payant le marchant calmement, il le regarda. Peut-être pouvait-il bien faire en sorte d’alléger la privatisation des lieux à son désagréable collègue Kaguya. Bah, ça l’occuperait de toute façon. La fête aurait lieux dans quelques jours, mais bon, mieux valait commencer au plus tôt, histoire de.

- Excusez-moi, je suis ici sur ordre du Mizukage, il va falloir libérer les lieux pour une fête d’inauguration du port, j’apprécierais vraiment si vous pouviez libérer les lieux au plus vite, ce n’est que l’affaire d’un jour ou deux, après quoi vous pourrez reprendre vos activités commerciales dans le secteur sans aucun problème. Donc ce serait sympathique si vous remballiez ce temps-là, ou au moins vous déplacer hors du port. Faite tourner ce message, le village récompenseras peut-être les personnes coopérant sans faire d’histoire, je toucherais aussi un mot pour vous, afin de dédommager les quelques jours sans pouvoir pratiquer vos activités. Je vous remercie par avance pour votre coopération. Ah, et au passage, vos dangos sont délicieux.

Salut l’homme ploiement, le jeune Genin s’en alla, ce n’était pas son travail, mais si le marchant pouvait faire passer le mot et accélérer la cadence, ce ne serait pas pour lui déplaire. D’autant plus que bon, c’était une mission classée comme étant de rang D, donc il n’y avait aucune raison qu’il traine dessus. Il suffisait de caresser les commerçant dans le sens du poil, et ils se retireraient tous un par un sans discuter. Une façon simple, efficace, et sans incident de libéré les lieux, et peut-être même obtenir du matériel pour la fête de leurs parts, pour les plus investis. Bien entendu, il se doutait parfaitement qu’il y aurait des récalcitrants, mais son passage à la caserne suffirait à régler ce genre de problème, la garde saurait chasser les personnages refusant toute forme de coopération dans les heures à venir et par extension alléger la charge de travail du trio. Tout en un en quelque sorte. La mission irait vite, ce serait un franc succès, et en plus de ça, il n’aurait même pas besoin de s’embêter pendant des heures à chercher des solutions ou des compromis compliqués.

Après tout, tel était la voie du ninja, vitesse, précision et efficacité. Il termina calmement ses dangos en se dirigeant vers un endroit un peu plus calme, espérant tomber sur le Hyosa, pour lui signaler la fin de son objectif, ainsi que possiblement la libération progressive des lieux via la collaboration des marchands présents.






To be continued...


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Sunao
Kaguya Sunao

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Mer 4 Juil 2018 - 21:26

Loi du Marché ( ou du plus fort )


Se voyant copieusement saucé d’insultes en tout genre, le Kaguya avait visiblement échoué dans sa démarche d’intimidation de l’antiquaire qui ne se sentait plus piser. Le grand blond eut un léger rictus, il le toisa de son regard assassin et leva le bras, malgré les protestations de sa partenaire :

- Qu’il en soit ainsi, optons pour la répression.

Avant de pouvoir porter son coup, une voix s’éleva derrière lui, familière et loin d’être de bon augure. Sunao eut un frisson de dégout et reporta son attention vers ce drôle de branquignole avec son escorte malabar. * Ne manquait plus que cette face de quetsch… *, songea le protagoniste en posant un nom sur cette ignoble tignasse brune.

- Oy’ ! Mais qui voilà ? Ne serait-ce pas mon cher collègue Kaguya Sunao ? Quelle bonne surprise ! ( L’homme se rapprocha, sous l’escorte de son malabar qui tenait une caisse de bouteilles sous le bras. ) Cesse donc de menacer ce brave homme, il serait temps de te fourrer dans le crâne que nous sommes dans un pays de droit. Espèce de barbare, on ne frappe plus sur les gens pour réussir dans le commerce, n’ai-je pas raison jeune demoiselle ?

La concernée garda le silence, mais hocha positivement de la tête, soulagé que le futur carnage de son patron d’infortune ait été stoppé à temps. Le blond quant à lui, foudroyait du regard l’importun et se dirigea vers lui d’un pas certain :

- Qu’est-ce t’as à me déranger dans mon travail, Kahei Gareki ? Tu n’as pas d’autre gamins à arnaquer dans le coin ? Je te l’ai déjà dit, oubli le saké, mets-toi aux bonbecs, tu seras déjà plus crédible. ( Alors que Sunao se montrait plus proche et insistant, le malabar lui barra la route. ) Hors de mon chemin, déchet.
- Il suffit, annonça le fameux Gareki en demandant à son majordome de s’écarter. De toute manière, qu’est-ce que tu pourrais bien nous faire ? On ne te voit plus en mer, la rumeur est donc vraie, redevenu un genin, tu parles d’une réussite. Te voila à faire la circulation au marché, même un truc aussi simple ne te réussi pas puisque tu t’apprêtais, une nouvelle fois, à tabasser quelqu’un. ( Il se mit à ricaner. ) Tu n’es plus dans la course mon vieux, pendant que tu fais mumuse avec tes nouveaux amis on va pouvoir visiter ce port tout neuf. Qui sait, on te sucrera les caches que tu aurais espérer avoir, vieux renard, haha ! Allez, on se casse.

Le Kaguya s’était tu pendant ce petit discours, Gareki était fier de lui, pensant lui avoir cloué le bec, il demanda alors à son malabar d’aller reprendre leur caisse à saké. Quand le grand gaillard se pencha, il entendit une sorte de raisonnement désagréable, puis vit son patron s’effondrer devant lui. Des commerçants et clients s’étaient mit à crier et prendre la fuite, Sunao réserva le même jugement un majordome qui n’eut pas vraiment le temps de réagir. Sa batte en os résonna une deuxième fois, le blond cracha sur chacun des corps à terre. La demoiselle manqua de défaillir, elle pensa qu’ils étaient morts les malheurs, surtout après un coup pareil, mais une rapide observa de leur mouvement respiratoire indiqua le contraire. Ils étaient juste assommés, mais cela ne justifiait en rien la sauvagerie dont avait fait preuve le grand blond qui désigna alors la dame de sa batte :

- Toi, va me chercher la garde à la caserne.
- Pas avant d’avoir fourni une explication, monstre ! ( Un marchant se détacha du lot et s’avança vers lui. ) Vous êtes tombé sur la tête, vous avez sauvagement agressés ses gens ! Shinobi ou non, vous n’aviez pas le droit !
- Qu’est-ce que tu me causes, pécore ! ( Sunao l’empoigna par le col. ) Je te signale que je fais figure d’autorité ici, et puis je croyais bien vous avoir dit de déguerpir, non ?

Le protestant déglutit, c’est alors que la demoiselle sortie de son silence :

- Mais expliquez-vous… Qu’on-t-il fait pour mériter ça… Vous les connaissiez, non ?
- Le fait de connaitre ne veut pas dire apprécier, pesta Sunao en laissant filer le marchant. Ses enculés venaient d’avouer devant un agent de Kiri qu’ils projetaient de faire de la contrebande, c’est un crime, point.
- Ce ne sont que des suppositions, vous n’avez pas de preuves sinon leurs paroles qui pouvaient être des mensonges, protesta le marchant qui s’était écarté.
- Tu me fous la gerbe toi, regarde ton stand, tu vends de l’alcool en plus, t’aurais dû le voir. ( Sunao s’approcha de la caisse laissé sous le malabar et en tira une bouteille. ) Une bouteille d’Obon, l’étiquette en est la preuve, et pourtant… ( Il jeta la bouteille à terre, prenant de surprise les spectateurs. ) Tu sens ça, espèce d’amateur ? Le sake d’Obon n’a jamais eu une odeur pareille, ça, c’est de la pisse de Kaiba. Ce type que je viens d’assommer n’est qu’un imbécile qui fausse sa marchandise, les remplies mal, et se permet d’avouer qu’il verse dans le milieu. Tssss… Si seulement je pouvais faire disparaitre cette honte une bonne fois pour toute, mais on viendrait encore me tomber dessus… ( Le blond observa avec impatience la demoiselle. ) Qu’est-ce que tu attends, la garde ne va pas arriver d’elle-même ? Faut dégager ses deux déchets et libérer la place, hop hop hop !

Elle s’exécuta rapidement, filant entre les étals. De son côté, Sunao continua à menacer les marchants restants, sommant le remballage de leur échoppe en vitesse.


Résumé : Sunao s'apprête à punir de sa batte l'antiquaire quand il se fait interrompre par une connaissance, ou plutôt un rival dans le commerce d'alcool. Après l'avoir fortement énerver, le malheureux se fait assommer par Sunao, son majordome subira le même sort. Le Kaguya envoi la demoiselle l'accompagnant aller chercher la garde pour faire arrêter les deux assommés et l'aider à libérer la place.

Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Dim 8 Juil 2018 - 13:58
Face aux paroles de Ken, les intéressés se turent, d'abord arborant des visages indignés que le kirijin les ai explicitement désignés comme avides d'argent. Mais quand celui-ci enchaîna, les soldats prirent le bandeau qu'il arborait comme une aubaine, un bon moyen de se faire de l'argent facile, mais surtout d'avoir du travail sans trop de problèmes. Comment refuser un client, surtout envoyé par le village ? S'ils tenaient un stand au marché, c'était pour une raison.

Sans même broncher, le peinture se mit alors au travail, de même que l'ébéniste qui ordonna à son assistant caché derrière, dans les stocks, d'aller chercher le plus de planches possibles. L'estrade n'allait pas se monter toute seule. Ils allaient en faire une simple suivant les dimensions mentionnées par Ken, en 5 grandes planches qu'ils assembleraient plus tard sans problème à l'endroit désigné pour la poser.

Suivant le rythme, le peintre poussa légèrement la fille qui l'accompagnait du tabouret sur lequel elle se trouvait de sorte à faire de la place pour pouvoir travailler. Il allait devoir faire une esquisse de carton d'invitation, une chance, celui-ci était doué pour le détail.

"Une invitation ? J'ai justement quelques propositions."

En un rien de temps, celui-ci proposa quelques cartons à Ken, certains colorés, d'autres plus sobres, ainsi que quelques messages types pouvant y être inscrit. Il ne leur restait qu'à travailler quelques temps.

Mais alors que Ken était occupé avec les artisans heureux d'avoir du travail à faire, un nouveau membre du groupe arriva dans les environs. Il s'agissait d'Arima qui avait arpenté les stands un long moment avant d'arriver finalement aux côtés de son coéquipier. Son discours face aux marchands des autres stands n'avait pas fonctionné, ceux-ci l'avaient regardé bizarrement, se rendant bien compte qu'il était un ninja, mais n'y prêtant pas plus attention que ça, leur business passait avant tout et un homme seul sortit de nulle part n'avait aucun effet sur leur tempérament de marchands.

Hyôsa Ken & Kuronushi Arima :

Continuer à donner des instructions aux artisans.

Tenter autre chose.

S'en aller vers d'autres lieux.Quitter l'endroit.

~

En un instant, tout bascula. La foule commençait à s'écarter davantage. Les marchands n'ayant pas obtempéré avant commençaient à ranger leurs affaires aussi et surtout, l'antiquaire qui constatait la situation se mit discrètement à saisir une bourse lourde qu'il avait disposé sous son comptoir. Il n'était pas bon pour lui de se faire trop bruyant alors même qu'il avait des affaires peu nettes en cours, les substances présentes dans le sac de toile ne devaient pas être découvertes.

"Ohlaaah kirijin, nous n'allons pas discuter plus que ça, les affaires ne marchaient pas bien de toute façon."

L’Antiquaire fermait boutique tranquillement, se préparant à libérer les lieux sans bronche davantage.

Malgré tout, une partie du marché était libre, mais il en restait encore une partie qui n'était même pas au courant des directives ou qui n'avait pas été convaincu suffisamment. Si la violence n'était généralement pas une bonne chose, elle marchait temporairement apparemment, si tant est que les marchands ne viendraient pas se plaindre aux hautes sphères par la suite.

Kaguya Sunao :

Continuer à tabasser la foule.

S'occuper des autres parties gênantes du marché.Quitter l'endroit.

Tenter autre chose




Revenir en haut Aller en bas
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Lun 9 Juil 2018 - 14:51


Enfin les choses commençaient à se passer pour le mieux, peut-être que le mot clé était tout simplement « argent ». À dire vrai, c'était sans doute le cas, j'aurais dû penser à cela plus vite, ils étaient de marchands et souhaitaient avant tout gagner leur vie. Arborant fièrement mon insigne de Kiri au niveau du bras, celui-ci avait peut-être eu un effet plus important que mes quelques paroles. Je n'avais pas le charisme ni l'assurance d'un chef d'équipe, je ne savais même pas vraiment comment traiter un problème comme celui-là, voilà pourquoi j'étais heureux de voir les choses avancer.

* Bon, les invitations et l'estrade c'est bon, voilà déjà un souci de régler... *

Je regardais rapidement les quelques cartons d'invitations que me proposait le peintre, il avait du talent, c'était certain. Préférant quelque chose de plutôt sobre, je souhaitais avant tout retrouver les couleurs du village à travers les quelques couleurs. Discutant quelques peu avec lui pour lui dire ce que je souhaitais, je vis arrivée l'un de mes camarades de mission. Son nom ? Bonne question, c'était le moins turbulent des deux et s'il devait être là c'est qu'il avait sûrement terminé son objectif, à moins qu'il n'en ait rien à foutre et marche pour passer le temps.

Il m'avait semblé entendre sa voix tout à l'heure, il fallait privatiser les lieux et ce n'était pas évident pour les marchands présents d'obéir à des gamins. Parfois des fortes têtes, nous n'avions qu'à commencer à les frapper pour résoudre le problème, mais ce n'était pas vraiment ma façon de faire. Je me tournais vers mon coéquipier pour lui expliquer ma façon de procéder, peut-être pourrait-il m'aider dans ma tâche.


« S'ils ne veulent pas comprendre, autant la jouer un peu plus fort, j'ai de quoi donner un exemple de représailles possibles... »

Commençant à geler le bout de ma main droite, je m'approchais des marchands qui ne souhaitaient pas déguerpir pour quelques jours. Touchant la table où étaient entreposées plusieurs types de poisson, je la gelai progressivement tout en parlant au commerçant présent.

« Mon collègue vous a demandé de partir pour quelques jours je crois... Je suis sûr que vous ne voudriez pas le voir en colère... Et moi non plus d'ailleurs. »

La table était à présent toute gelée ce qui devait laisser perplexe les personnes encore présentes. Je repris la parole pour la dernière fois j'espérais.

« Je sais rester calme et ne tomberait pas dans la violence pour vous faire partir, par contre si tous vos produits sont gelées, j'imagine mal quelqu'un pour les acheter... »

Je remis la table dans son état normale, même si le glace avait quelques peu abîmés le bois, elle tenait encore debout. Un avertissement de taille qui ferait peut-être peur à ces quelques fortes têtes.

Résumé:
 

_________________
[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Cmi_de10


Dernière édition par Hyôsa Ken le Lun 9 Juil 2018 - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Kuronushi Arima
Kuronushi Arima

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Lun 9 Juil 2018 - 15:23




Inauguration




Arima, après vainement tenter de pacifier les choses sans excès de violence, remarqua son collègue le moins perturbant le rejoindre. Il haussa un sourcil en le voyant geler des poissons sans aucune gêne.. Un Yuki ? Enfin-là n’était pas la chose la plus importante. Il avait remarqué qu’il était là, c’est qu’il devait avoir fini, non ?

- T’as finie ta part de la mission aussi ?

Il soupira un peu en sortant calmement une partie de son épée. Il n’avait pas vraiment envie d’en arriver là, mais le groupe peu coopératif ne lui laissait pas vraiment le choix. Il les fixa froidement, faisant légèrement craquer sa nuque d’un mouvement de tête vers la droite. Puis, il prit la parole après son camarade.

- Nous allons faire simple… Ou bien vous cessez vos activités quelques jours et suivez gentiment les règles, ou bien mon collègue et moi-même vous arrêtons pour refuse de coopérer sur ordre officiel du Mizukage, et vous dites adieu à vos affaires, ainsi que votre liberté. Le choix est votre. Et n’allez pas croire que nous allons hésiter un instant à vous briser une jambe ou deux si vous refusez de suivre personnellement, je n’hésiterais pas une seule seconde. On peut régler ça dans le calme, ou dans la violence, c’est vous qui voyez.


Une fois de plus, le jeune Genin de la brume avait tenté de se montrer diplomate, ainsi, ils n’iraient pas se plaindre que le jeune homme avait fait usage de la force sans préavis pour les faires partir, et il serait dans son plein droit. Il n’avait pas envie de perdre plus de temps que nécessaire, d’autant plus qu’il n’avait pas encore donné à manger à son renard. Ce n’était pas urgent non plus, mais bon, s’il pouvait éviter de passer plus de temps que nécessaire sur une mission aussi ennuyeuse, il ne s’ne plaindrait pas, bien au contraire.

En plus, maintenant qu’il y pensait, il avait bien besoin de s’entrainer. Ces menaces de combats lui ayant rappelé qu’il n’avait pas pût faire sa session d’entrainement habituelle avec tout ça. Ce qui l’ennuyait vraiment, c’était possiblement le fait que les marchands semblaient plus débiles qu’ils n’en avaient l’air, après tout, Arima avait clairement expliqué la situation, et ils étaient là, à le regarder avec leurs yeux de merlan frit… Ça lui apprendrait à donner du crédit au gens sans les connaitre. Il ne savait même pas pourquoi il estimait autant les marchands avant cela. Peut-être parce que pour lui, être marchand signifiait être capable de négocier les prix entre fournisseur et client, ce qui impliquait en soit une certaine intelligence… Mais là, ils étaient visiblement incapable de comprendre ce qui était le mieux pour leurs propre bien.







To be continued...


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Sunao
Kaguya Sunao

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Ven 13 Juil 2018 - 23:05

Le commerce pour les nuls


Enfin ses actions avaient l’effet désiré, tout le monde débarrassait le planché, même le plus récalcitrant de tous à savoir l’antiquaire. Le Kaguya affichait un large sourire satisfait alors qu’il trônait fièrement sur les corps de deux sonnés. Ayant assisté à la scène précédente d’un peu trop près, le vieux grincheux qui avait fait de la résistance annonça qu’il était temps pour lui de partir, prétextant qu’il ne risquerait plus de vendre grand-chose désormais. En effet, la désertion des marchants mais surtout de leurs clients allaient plomber leurs affaires, néanmoins, il serait invraisemblable que de laisser filer aussi facilement le vil chenapan. Le grand blond se redressa et posa sa main sur l’épaule du brave homme :

- Oy’, tu crois aller où comme ça ? Pas question que tu t’en ailles. ( Il désigna de sa batte les deux comateux. ) Je dois surveiller ces guignols, et il me faut un témoin lorsque la milice arrivera. Non pas que j’en ai nécessairement besoin mais… ( Un sourire maléfique se dessina en coin de lèvre du charmant Sunao. ) J’ai vraiment envie de pourrir ta journée.

De fait, le véritable contexte de la mission, le Kaguya n’en avait plus rien à cirer. D’une, il n’aurait plus le temps de faire ce qu’il avait prévu au départ, à savoir de la contrebande, ou plutôt une mise en place. Ce que Gareki avait en tête avant qu’il ne tombe sur un… os. Mais blague à part, quelle idée que d’interpelé le plus filou des marchants de saké du coin sinon pour l’embêter avec sa marchandise sous le bras ? Un imbécile, rien de plus. A cette même enseigne on pouvait classer le fameux antiquaire qui, à la première impression, avait paru louche à Sunao. Pourquoi diable défendre bec et ongle une affaire aussi peu fructueuse au beau milieu d’un marché par si imposant que cela ? En gardant le prince des enquiquineurs près de lui, le shinobi pensait pouvoir faire procéder à l’inspection de son étale avec l’arrivé de la milice, pourquoi ne pas faire une pierre deux coups ? La situation était tout de même cocasse, puisque de cette assemblée, Sunao devait être l’homme avec un plus lourd passif dans le domaine. L’expérience parlait, et il contraint son ainé à s’asseoir avec lui sur les grands dormeurs en le serrant à l’épaule, peut être même un peu trop fort.

- Ma collègue ne devrait pas tarder à arriver, constata le Kaguya en percevant un écartement de la foule plus loin. Je suis sûr qu’on aura plein de choses à se raconter avec eux, surtout, faut pas oublier de souligner mon swing, hein ? ( Il brassa l’air avec son arme. ) Tu vois, je le travail depuis un long moment, et j’en suis satisfait, il faudra préciser la chose. ( Il lui donna une forte tape sur l’épaule. ) Vois le bon côté des choses, Pedro ( *surnom non-affectif adressé à l’attention de l’antiquaire.* ), je n’aurais pas fracassé ton étale, brillant, non ?

Résumé : Sunao ne se consacre plus à la mission et décide de faire chier l'antiquaire avant qu'il ne parte, le contraignait à rester avec lui pour témoigner auprès de la milice.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao] Empty
Dim 15 Juil 2018 - 13:01
La majorité des marchands déguerpissant de la place, le mot était lancé, passant d'étale en étale, laissant planer des murmures d'ordre et d'insécurité : Il leur fallait s'en aller. En moins d'une vingtaine de minutes, tous avaient déjà pris le larges, leurs marchandises bien rangées dans leurs charrettes, elles-mêmes entreposées à divers endroits de la ville pour ceux qui ne l'avaient pas déjà quittée. Seuls restants, les artisans engagés pour s'occuper de la sous-traitance de la préparation du port. L'estrade serait prête à l'heure et mieux encore, les premières invitations corrigées par les avis de Hyôsa Ken s'éparpillaient déjà entre les rues de la ville. Bientôt, toute la ville était au courant, une réception pour l'inauguration du port était organisée, ouverte à tous. Si la milice qui arriva sur la place avait un bon train de retard, ils avaient néanmoins réussi à rejoindre le Kaguya pour constater quelques résultats douteux, un passage à tabac et une fouille approfondie des marchandises de l'Antiquaire... Beaucoup de contrebande qui délivrait de premiers indices pour le possible démantèlement d'un des cartels de Mizu no Kuni.

Hors RP : Mission terminée. Bien joué à vous.



Revenir en haut Aller en bas

[D/OFFICIEL/KIRI] Préparation du Port Nagarasa [PV - Arima / Sunao]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: