Soutenez le forum !
1234
Partagez

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE

Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Sam 23 Juin 2018 - 23:41
Sur un petit muret, assis en tailleur dans une ruelle de quartier assez tranquille, je trouvais un nouveau moyen de passer le temps. Je n'avais pas tellement envie d'exercice physique en ce moment, et ne connaissant personne dans le village, j'avais bien besoin de trouver au moins de quoi occuper mon esprit quand je n'étais pas enrôlé pour une mission quelconque.

C'était durant une mission que j'avais trouvé un vieux bouquin. Son état n'était pas la raison pour laquelle je l'avais emporté on s'en doute bien, mais plutôt ce qu'il y avait à l'intérieur. C'était un recueil d'énigme de toute sorte à élucider. Énigme et casse tête en tout genre qui avaient finit pas m'obséder. Comble du sadisme, le recueil ne contenait même les réponses à ses propres énigmes ! Alors parfois je ne savais même pas si j'avais réellement la bonne réponse.

Cela faisait maintenant plusieurs jours que je m'arrachais des cheveux là-dessus, et je ne crois pas que c'était uniquement parce que je n'avais rien d'autre à faire. J'aimais torturer mon esprit avec des questions stupides ou des énigmes depuis toujours, mais là c'était d'un autre niveau !

Je lisais et relisais ce livre en me grattant la tête, et si certaines énigmes, je m'en débarrassais aisément, d'autres, je plantais désespérément. Je trépignais et m'agitais sur mon muret sans arrêter de me gratter la tête jusqu'à ce que je perde patience, chose qui m'arrivait normalement rarement.
-RAAAAAAHHHHH JE BITE RIEN !
Là, je prenais une trombe d'eau sur la tête. Une femme à deux ou trois étages au-dessus de moi m'avait jeté un seau d'eau pour me faire taire.
-Ça va pas de gueuler comme ça ! Tu viens de réveiller mon fils !

Heureusement mon livre n'avait rien... Gêné, je levais la tête en faisait une petite moue.
-Pardon ! pardon ! Criais-je.
-Fais gaffe à ta caouane toi ! Me criait la mère en serrant le poing.

Puis rabaissant le regard je tombais sur quelqu'un. La petite frimousse d'un tout jeune homme brun aux grands yeux blancs.
-Bonjour. M'annonçais-je souriant.

J'avais les cheveux trempés, mais pour le reste ça allait, je tentais de faire bonne figure, en conservant la joie et le timbre élégant.
-Sainan Gi.Tenshi, enchanté, je peux t'aider ?

_________________
Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga Hayate
Hyûga Hayate

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Dim 24 Juin 2018 - 18:31
Depuis que j'étais Genin on me posais moins de soucis pour que je puisse sortir du domaine Hyûga; Peut être était ce parce que il savais que je pouvais me défendre seul maintenant ? Qui sais . Chaque jour était une nouvelle découverte a propos de la ville entre deux petits services je trouvais une cachette, un trésor, un panorama. Et tout était aussi beau que dans mes rêves les plus fous, tout absolument tout était sujet a mon émerveillement et je dessinais en compagnie de mon carnet de dessin que j’emportai partout en notant et dessinant chaque chose étonnante que je pouvais rencontrer.
Un chien étrange, une fleur qui brille, une cachette sous un restaurant ....Mais ce jour ci je trouvais effectivement quelqu'un de tres étrange.La première chose que j'entendis de lui fut un cri:

-RAAAAAAHHHHH JE BITE RIEN !

Oula ...Soit cet homme est inconscient soit extrêmement courageux. Nous étions dans un quartiers ou beaucoup de couples avec enfants et beaucoup de vieilles personnes habitaient. Généralement pas le genre d'endroit ou le bruit est permis. Manque de pot l'homme a la crinière blanche était sous la fenêtre de Mme Kotegawa. Je connaissais bien l'endroit et la dame en question. Elle me demandait souvent de l'aide pour lui faire des courses pendant qu'elle gardais ses fils qui ne pouvaient pas rester sans surveillance. Je crois qu'il sont en bas age. Et a cette heure la elle devait surement essayer de faire dormir les petits monstres.

- Monsieur at...!

Trop tard. L'homme fut trempé d'un lancer de sceau a la figure. J'eus une petite sueur froide en constatant que c'etait effectivement Mme Kotegawa. D'un lancer digne des plus grands ninja de l'histoire elle avait touché l'homme en pleine tête. Du grand art shinobi. Ce qui la rendait encore plus terrifiante.
Je m'approchais de lui pour voir si il n'y avais pas de casse avant qu'une autre salve d'eau soit lancée depuis les balcons environnant . Le bruit dans ce quartier signifiait déclarer la guerre a tout ses occupants.

-Sainan Gi.Tenshi, enchanté, je peux t'aider ?

-C'est a moi de dire ça vous êtes trempé...
dis je un peu désolé de la situation. Moi c'est Hayate Hyûga.

La voix de Mme Kotegawa réduisit de décibel quand elle vit ma bouille:

-Hayate ! Comment va tu mon garçon ? Tu connais ce type ? Il réveille les enfants!

-Vous inquiétez pas madame je m'en...occupe. Vous vous devriez me suivre a moins que vous ne teniez pas a la vie. Mme Kotegawa est une ancienne Kunoichi...et je déglutis elle va vous mettre en pièces si vous restez ici.

Pour accompagner mes paroles je pris l'homme par le bras pour le pousser loin de ce quartier. Es que l'on peux dire que j'ai sauvé une vie aujourd’hui ? Peut etre...
Je fis un petit coucou a la jeune maman qui me fit un petit sourire avant de rentrer chez elle furax.

Oui je l'avais sauvé d'une mort certaine et atroce.

Revenir en haut Aller en bas
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Dim 24 Juin 2018 - 23:43
Le petit bonhomme avait tenté de me prévenir pourtant... Mais plongé dans le livre et dans mes pensées, ce fut trop tard. Il me semblait aimable, sans une once de malhonnêteté et plein de bonne volonté. La preuve ! Il m'évitait, enfin tentait de m'éviter, de prendre un seau d'eau sur la tête. Un échec, la faute au timing... Je n'en voulais pas à la dame, c'est vrai que je m'étais un peu emporté sur ce coup... Mais genre, qui n'a jamais eu un moment d’obsession face à un problème normalement sans conséquence et tout à fait anodin ? Que ce soit une énigme hautement complexe, ou une de ces questions débiles qui vous foute pourtant une angoisse à couper au couteau ! Genre ; est-ce que les microbes tombent malade ? Un mensonge peut-il être vrai ? Il y a quoi au nord du nord . Si la tolérance ne tolère pas l'intolérance, est-elle toujours tolérante ? Mais si elle tolère l'intolérance, alors n'est-elle pas aussi intolérante ? Ha bah voilà j'ai mal au crâne, bref passons !

-C'est à moi de dire ça vous êtes trempé... Moi c'est Hayate Hyûga. Me répondit-il un poil navré pour moi de ce que j'en voyais.

Je le regardais alors en faisant une bonne mine, sur mon visage sur lisait la légèreté de celui qui ne se soucis de pas grand-chose, et avec le sourire autant que le ton qui accompagnait la réponse, cela ne faisait qu'accentuer cette idée que je désirais renvoyer. Je saisissais en même l'une de mes mèches trempées pour la tirer et la contempler, ce qui paraissait m'amuser.
-Biarf ! Les cheveux ça sèche ! Et du moment qu'ils tombent pas derrière !
-Hayate ! Comment vas-tu mon garçon ? Tu connais ce type ? Il réveille les enfants ! Intervenait la mère en colère. "Genre y'avait besoin d'en rajouter", pensais-je discrètement.

-Vous inquiétez pas madame je m'en...occupe. Vous vous devriez me suivre à moins que vous ne teniez pas à la vie. Mme Kotegawa est une ancienne Kunoichi...et elle va vous mettre en pièces si vous restez ici.

C'était bien ma veine ça... Il a fallu que j'ameute la tarée du coin qui était en plus une shinobi en pleine crise hormonale... Oui je suppute, j'ai lu quelque part que l'accouchement chez une femme, ça n'aidait pas des masses à conserver une certaine égalité d'humeur. En partant du principe qu'une femme est d'humeur égale à la base hein... Mais... je digresse... Juste au cas où, j'aime les femmes hein, vive les femmes ! bref, reprenons.

La petite frimousse du clan Hyûga me rattrapait l'affaire en faisant un beau sourire, "ouais fais pas genre, le coup du sourire angélique, c'est moi qui l'ai inventé !" et en promettant de se charger de moi. Apparemment il la connaissait. C'est moi, ou je me faisais sauver les miches par un môme de 13 ans là ? Voilà une expérience qui me donnait de quoi rester humble ! *tousse* Le premier qui moufte là-dessus attention hein. Bref, ... je digresse.
-Merci mon garçon, mais...

Mais rien du tout, il m'attrapait le bras pour me tirer de là, en mode "en avant monsieur tout court !" (les vrais reconnaîtront la référence), je ne pouvais donc finir ma phrase et me faisant tirer de mon muret, j'ai même bien failli me manger le sol ! Disons que pour cette fois, vu que ça partait d'une bonne intention je ne dirais rien, mais attention quand même hein ! Par contre, dans un sourire un peu gêné qui n'enlevait rien à mon angélisme, je lui demandais.
-Mais, tu m'emmènes où là ?

Et tout ça sans faire tomber mon bouquin ! Oui, parce que vous vous rappelez peut-être pas, mais j'y tiens à ce foutu bouquin hein !
-Sinon j'ai un moyen de te remercier ?! continuais-je tandis que nous courrions je ne savais où.

_________________
Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga Hayate
Hyûga Hayate

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Lun 25 Juin 2018 - 3:14
-Biarf ! Les cheveux ça sèche ! Et du moment qu'ils tombent pas derrière !

Ce type me faisait tout un tas de sourire mais il avait l'air bizarre. Lui et son livre a vrai dire et quoi de mieux pour lire qu'un parc ? Plutôt que les ruelles? Ou la bibliothèque?Mais j'avais une meilleure idée il avais l'air d’être un senpai mais sur le moment je voulais juste l’éloigner des habitations. Malgré ses questions je restais fixé sur mon but le parc. Nous y arrivâmes par un détour que je connaissais plutôt bien.

-Nous y voila! Je pense qu'ici vous pourrez votre livre en toute tranquillité et avec la bonne luminosité et même hurlez si c'est votre truc.


Je m'essuyais les mains avant de pousser un petit soupir. On l'avais échappé belle et l'homme, ce Tenshi n'avais pas l'air d'y faire attention. Bref il pouvais être ce qu'il voulait maintenant ici c'etait assez tranquille personne n'ira lui chercher des embrouilles....Non?

-Ne vous inquiétez pas, le fait de vous savoir en vie est déjà une récompense en soi, fis-je avec un petit sourire. Je vous présente mes excuses mais je ne me suis pas présenté. Je suis Hayate Hyûga ravi de vous rencontrer.

Je fis une petite révérence un bras contre la poitrine, comme mon Père me l'avais enseigné.Gracieuse, noble mais humble.Un vrai Hyûga.Puis je demandais avec un air innocent:

-Puis je vous demander que faisiez vous dans cette ruelle ? Vous lisiez ce livre ? Il est si passionnant que vous ne pouviez pas vous empêcher de hurler c'est ça ?

Mon air interrogateur et mon regard prouvait qu'il n'y avais aucun sous entendu dans ma phrase. Je me demandas effectivement comment un livre pouvait produire des émotions pareilles a un homme. Peut être était ce un artefact magique d'une grande puissance ?La journée s'annonçait de plus en plus intéressante de minutes en minutes!

Revenir en haut Aller en bas
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Lun 25 Juin 2018 - 16:12
Celui qui se présentait au nom d'Hyûga Hayate me conduisit vers un terrain plus dégagé et bien à l'abri de la kunoïchi. À l'abri de tout en fait j'aurai dit. Je me trouvais dans un endroit sans habitation, un endroit que je ne connaissais pas. Iwa n'était pas mon village natal, alors de fait, il n'était pas anormal que je ne connaisse pas encore tous ses moindres recoins.

Il galopait vite ce petit ! Il m'avait presque arraché le bras ! Mais, plus je le regardais, plus je lui trouvais un je-ne-sais-quoi d'innocent. Pas une innocence feinte comme la mienne parce que sur le visage, on croirait qu'il te fut gravé les traits du bon Dieu et la sainteté, non, une innocence réelle et sincère. Alors certes, je sais que la naïveté est comme la robe rose, elle a besoin de jeunesse et de fraîcheur, et que malgré cela il ne faut pas s'y fier parce que la ruse aime à se cacher sous la naïveté, comme une reprise sous un ruban, mais ce petit homme me semblait réellement sincère.

-Nous y voila ! Me dit-il. Je pense qu'ici vous pourrez lire votre livre en toute tranquillité et avec la bonne luminosité et même hurler si c'est votre truc.

Je me grattais le menton du petit doigt, faussement gêné en levant les yeux au ciel. Crier n'était pas du tout mon truc non... J'étais même plutôt d'un naturel discret normalement, quelqu'un qui ne cherchait pas, en apparence, les feux des projecteurs et qui tenait à cœur de se mesurer à la bonne justesse en tout et pour tout.

-Je ne connaissais pas ce coin-là. Je crie pas à tout va en temps normal en réalité, là il faut croire que tu es tombé sur le moment d'exception qui confirme la règle.... Lui dis-je en terminant sur un petit sourire.
-Ne vous inquiétez pas. Continuait-il en souriant lui aussi. Le fait de vous savoir en vie est déjà une récompense en soi... Je vous présente mes excuses mais je ne me suis pas présenté. Je suis Hayate Hyûga ravi de vous rencontrer.

En vie carrément ? Insinuait-il que la femme à l'étage m'aurait tué pour si peu ? Mais qu'est-ce que c'est que ce village de bourrin ? S'il m'avait vraiment sauvé la vie au sens strict, là, j'avais l'air un peu bête pour le coup... Et en plus, bon prince il me disait que je lui devais rien pour ça ! J'aurai probablement dit la même chose, mais moi à l'inverse je n'en aurai pas pensé un mot... Je posais la main sur le pommeau de mon sabre ensuite, en lui envoyant une mine étonnée. Sans moquerie dans un second temps, je lui rappelais un peu ce qui s'était passé pas plus tard qu'il y avait quelques minutes.
-Hyûga Hayate oui. Tu me l'avais dit. Lui réaffirmais-je sans perdre mon petit sourire.

Là, il me fit un salut digne de la noblesse. Une révérence soignée et impeccable. Je tiltais là-dessus, perdant un bref moment mon sourire pour fixer mon regard dans le sien. J'avais alors l'air, l'espace d'une seconde, très intéressé par cela. Je connaissais comme tout le monde la dignité exemplaire du clan Hyûga, mais je n'imaginais pas que déjà si jeune, on puisse en faire la démonstration. Face à cela, reprenant mon sourire, j'inclinais seulement la tête, mais non sans élégance alors qu'il tentait une question.
-Puis-je vous demander ce que faisiez-vous dans cette ruelle ? Vous lisiez ce livre ? Il est si passionnant que vous ne pouviez pas vous empêcher de hurler c'est ça ?

Je regardais le livre un instant avant de lui répondre. Il mettait le doigt dessus. Il était étrange qu'un petit livre me conduisît jusqu'à un tel état, mais que voulez-vous, je n'aimais pas que quelque chose résistât à la force de mon esprit, et ce foutu bouquin était rempli de mystère qui me paraissait parfois insoluble.
-C'est un livre d'énigme, j'étais tellement pris dedans que je me suis laissé emporter. Si j'arrivais à le terminer ce serait comme réussir une sorte d'entrainement pour mes neurones. Lui répondais-je d'un regard espiègle. Mmmmh, attend, j'avais une piste, mais je n'étais pas bien sûr, peut-être que si je la lis tu saurais m'aider à trouver la réponse de celle sur laquelle je bute ?

Là, je lui fis la lecture...
-Deux gardiens sont devant 2 portes. L’une mène au Paradis, et l’autre en Enfer. L’un des gardiens est un menteur (il dit toujours le contraire de la vérité), et l’autre, au contraire, ne dit que la vérité. On ne sait pas quel gardien est devant quelle porte. On veut bien sur savoir où est le Paradis. Pour cela, on peut poser 1 question. Attention, on n’a qu’une seule question à poser à 1 seul gardien. J'ai bien une idée, mais donne-moi ton avis d'abord si tu veux bien.

_________________
Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga Hayate
Hyûga Hayate

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Mer 27 Juin 2018 - 1:48
-Je ne connaissais pas ce coin-là. Je crie pas à tout va en temps normal en réalité, là il faut croire que tu es tombé sur le moment d'exception qui confirme la règle....

Oh je vois : mauvais endroit, mauvais moment.Mais cela ne me rassurait qu'a moitié . Tout ça pour un simple bouquin en plus ? Le seul écrit qui devrait être autant célébré c'etait les rouleaux de techniques ninja!

-C'est un livre d'énigme, j'étais tellement pris dedans que je me suis laissé emporter. Si j'arrivais à le terminer ce serait comme réussir une sorte d'entrainement pour mes neurones. Mmmmh, attend, j'avais une piste, mais je n'étais pas bien sûr, peut-être que si je la lis tu saurais m'aider à trouver la réponse de celle sur laquelle je bute ? Deux gardiens sont devant 2 portes. L’une mène au Paradis, et l’autre en Enfer. L’un des gardiens est un menteur (il dit toujours le contraire de la vérité), et l’autre, au contraire, ne dit que la vérité. On ne sait pas quel gardien est devant quelle porte. On veut bien sur savoir où est le Paradis. Pour cela, on peut poser 1 question. Attention, on n’a qu’une seule question à poser à 1 seul gardien. J'ai bien une idée, mais donne-moi ton avis d'abord si tu veux bien.

Hmm, une du genre difficile hein. Une porte va au paradis et une en enfer ....Deux gardiens.L'un dit toujours la vérité et l'autre le contraire. Mon regard s'illumina quand une idée me vint en tête et je parlais un grand sourire:

-J'ai compris!Si l'un dis toujours le contraire de la vérité et l'autre la vérité il suffirait de poser une question concernant les deux gardiens!

Je pris une branche pendant que je parlais pour faire un petit schéma montrant deux portes et deux gardiens.Puis un personnage au centre: moi. Je ne dessinais pas souvent mais clan Hyûga exige et la maitrise du dessin et de la calligraphie est normal pour un clan comme le notre. J'apprenais depuis petit et les réflexes revenaient petit a petit. Même avec un bâton .

-Par exemple « Est-ce que l’autre gardien me dirait que je suis devant la porte du paradis ? »,s'il me dit oui bah il suffit d'utiliser l'autre porte. S'il me dit non je rentre dans la porte devant moi. Le truc a comprendre c'est que en posant cette question précisément on obtient forcement une réponse fausse!

Je ne savais pas vraiment si mes explications étaient claires mais pour moi tout était logique. En fait jamais bien les énigmes.
Je me stoppais d'un coup, une question me brulant les lèvres:

-D'ailleurs vous êtes un ninja aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Mer 27 Juin 2018 - 17:32
Il ne devait pas avoir plus de quatorze ans. Cela ne l'empêcha pas d'avoir un esprit plus fin que le mien sur ce coup. Il réfléchissait à peine quelques secondes avant de proposer une solution. Moi cela faisait des jours que je planchais là-dessus... Était-il un genre de génie qui ne se connaissait pas où avait-il simplement eut une chance insolente ?

Je portais un regard très intéressé sur lui, comme ça l'air de rien, sur mon visage figuraient la douceur et la joie, mais intérieurement, les capacités intellectuelles que ce shinobi dévoilait m'intéressaient au plus au point. Je me demandais, si un tel talent fut remarqué par quelqu'un d'autres, et de la même façon, si quelqu'un, voir cet enfant lui-même, avait songé à l'exploiter d'une façon ou d'une autre. Le génie créé sans nécessairement comprendre, il produit des œuvres dont il peut ne pas même soupçonner le sens. Un homme de génie peut exprimer spontanément une foule d'idées que l'homme le plus intelligent ne comprendra qu'avec effort et persévérance, mais il est à gager que cet homme intelligent y verra beaucoup plus clair que l'homme de génie. Cherchant des têtes utiles en vue de réaliser des projets, le hasard m'amenait un esprit fort plaisant à exploiter, une occasion qu'il m'aurait été insupportable de ne pas tenter de saisir au vol, même si rien n'était encore fait.

-J'ai compris ! Si l'un dis toujours le contraire de la vérité et l'autre la vérité il suffirait de poser une question concernant les deux gardiens !
Il prit une branche pendant qu'il me répondait, pour faire un petit schéma montrant deux portes et deux gardiens. Puis un personnage au centre - lui.
-Par exemple « est-ce que l’autre gardien me dirait que je suis devant la porte du paradis ? », s'il me dit oui bah il suffit d'utiliser l'autre porte. S'il me dit non je rentre dans la porte devant moi. Le truc à comprendre c'est qu'en posant cette question précisément on obtient forcément une réponse fausse !
Un sourire en coin s'esquissait sur mon faciès alors que mes yeux regardaient tout autant de côté. La réponse qu'il me donnait était différente de la mienne, pourtant, le sens était exactement le même. "Si je demande à ton voisin quelle est la porte du paradis, que me répondra-t-il ?", avais-je pour ma part approché comme solution. Je ne lui en fis pas part. Je me penchais sur lui très largement, faisant un large sourire, jusqu'à ce que mon visage se trouvât à quelques centimètres du sien. Une main sur le pommeau du sabre, l'autre dans le dos avec le poing fermé, pour soutenir mes reins et parce que c'était une posture noble, je lui répondais avec une grande joie.
-Tu es sacrément malin toi !
-vous êtes un ninja aussi ? Me répondait-il par cette question.

La solution à l'énigme était de faire des deux gardiens des menteurs. Voilà qui portait à une réflexion sur le sens du monde et en particulier le sens de la vérité et la transmission du savoir par le langage. La vérité est un mensonge ? Rien n'est vrai hormis que rien n'est vrai ? Ou croire n'était pas gage de vérité. On aurait pu disserter des heures sur ce cas de figure, j'aurai apprécié de le faire même, mais à la question du petit shinobi, j'avais en vue une tout autre chose.
-Oui ! Répondais-je plein d'entrain. Genin d'Iwa.

Là je me redressais, sans que mes mains ne changent de place ni sans perdre le sourire qui enjolivait autant qu'il illuminait mon faciès. L’œil que je fixais sur ce garçonnet ne cachait rien du grand intérêt que j'avais soudainement pour lui et je n'hésitais pas à insister là-dessus sans la moindre gêne tandis que je continuais.
-Dis-moi, j'aime les esprits fins comme le tien, ça te dirait de m'aider pour un projet personnel qui serait un bénéfice pour moi, pour Iwa ?

Je ne lui en disais pas plus pour le moment, la partie dangereuse et plus détaillée, je la conservais pour le moment où je verrais pétiller la curiosité au creux de ses pupilles toutes blanches. En espérant bien sûr que cela arriverait.

_________________
Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga Hayate
Hyûga Hayate

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Jeu 28 Juin 2018 - 23:54
-Tu es sacrément malin toi !

La surprise de sa réponse me fit rougir et je ne savais ps trop quoi dire. Merci je suppose ?

-Oui ! Genin d'Iwa.

-Alors on est au même niveau du coup! Ta déjà fait des missions ? Ou intégré une équipe peut être ?


J'étais assez excité par la nouvelle, enfin un garçon qui était au même niveau que moi et qui était vraiment intéressant ! il avais l'air plus âgé que moi cependant. Était je le seul a être genin a mon age ? Ou simplement que les autres ne progressaient pas assez vite. A vrai dire il était impossible a déterminer cela. Peut être qu'ils tombaient sur des épreuves difficiles? A vrai dire il avais toujours eu l'impression que tout le monde etait plus vieux que lui a l’académie...Hmm bizarre.

-Dis-moi, j'aime les esprits fins comme le tien, ça te dirait de m'aider pour un projet personnel qui serait un bénéfice pour moi, pour Iwa ?

-Pour Iwa ?

Mon visage devint sérieux d'un coup, lorsqu'on parlais d'Iwa j'avais du mal a ne pas être sérieux. Je ne comprenais pas bien mon implication dans les affaires d'Iwa. Déjà qu'en tant que genin nous n'avions pas le droit de sortir de la ville alors que pouvais je faire pour la ville de si important ?

-Je ne sais pas trop ... Tu veux faire quoi au juste ? Si c'est vraiment pour le bien de Iwa je le ferais mais le fait que tu me dise tout d'un coup je trouve ça un peu bizarre sans vouloir t’offenser.

Ma réponse était d'un sincère frappant, je trouvais effectivement sa bizarre mais j’étais assez tiraillé. Le ben de Iwa devait être ma priorité en tant que tsuchikage. Pourquoi ne pas accepter directement alors? Si c'etait si vital je ne devais que courir l'aider! Mais quelque chose me disait que l'homme n'était pas complétement sincère avec moi. Et je m'en voulais atrocement de penser ça..
Revenir en haut Aller en bas
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Ven 29 Juin 2018 - 13:46
-Alors on est au même niveau du coup ! Ta déjà fait des missions ? Ou intégré une équipe peut être ?

Me répondit-il avec un certain entrain où l'on lisait l'innocence et la joie dans le tempérament d'un enfant qui n'avait vraisemblablement aucune casserole horrifique à traîner dans son passé. Ainsi là, la preuve que les villages, même s'ils n'étaient pas parfaits, pouvait épargner aux jeunes shinobis de pénibles événements à devoir supporter toute leur vie. Encore qu'étant Hyûga, cet enfant devait avoir une vie un peu plus facile que la moyenne, prestige oblige.
Une équipe je n'en avais aucune. Devoir obéir à quelqu'un c'était difficile pour moi, et il me faudrait un immense, un feeling, ou quelque chose d'exceptionnel pour que je me mette à obéir à quelqu'un de mon propre souhait.

Nous étions probablement du même niveau oui, et hélas pour moi. J'évoluais lentement, en réalité j'étais simplement paresseux, une sorte de talent gâché par l'indifférence et l’inaction. Quoique notre cher Oni nationale s'efforce déjà de me mettre des coups de boost (souvent dans le vent). Je n'allais pas jalouser ce petit garçon pour autant, le bénéfice de l'âge donnait d'autres avantages qu'il n'était pas déplaisant d'avoir.

Gardant le silence, les questions du genin Hyûga suivaient une à une, jusqu'à ce que j’attendisse advienne. La curiosité et l'intérêt pétillant au fond de ses pupilles blanches. Ma proposition avait bien éveillé sa curiosité et je n'en désirais pas moins pour l'emporter, non emporter ne convient pas, pour me servir de lui à bon escient. Il avait l'air plus sérieux sur le coup, le sujet du village devait le toucher, lui porter à cœur et c'était tout à son honneur.
-Pour Iwa ? Je ne sais pas trop ... Tu veux faire quoi au juste ? Si c'est vraiment pour le bien de Iwa je le ferais mais le fait que tu me dise tout d'un coup je trouve ça un peu bizarre sans vouloir t’offenser.

Je lui lançais un regard extrêmement doux et satisfait. La hauteur des yeux que je posais sur lui était alors plus dû à notre différence de taille qu'une envie d'écrasement. Cela se suivait d'un beau sourire et d'une voix tendre.
-Ce ne sera pas illégal, je cherche à réunir des shinobis pour traquer les utilisateurs du kekkai genkai mokuton et les ramener à Iwa par la force si besoin. Les tuer s'ils persistent à refuser. Le but est de les unifier ici-même, dans ce village, pour qu'il en devienne un clan important et officiel. Je suis bien placé pour savoir quel est le potentiel de cette capacité et outre la puissance offerte au village, j'y trouverai un intérêt personnel. Bien sûr j'attendrais l'aval du Kage. Tu serais le deuxième à rejoindre cette entreprise. Oni, je veux dire Didi,... Je veux dire Diao ("putain !"), une shinobi du clan Chôkokû est de cette entreprise.

Je posais l'index sur le menton enfin, levant les yeux au ciel en faisant une mine incrédule (et un peu ridicule).
-Je peux tout te dire parce que cela n'a rien de mal ou de secret bien au contraire. Là je retrouvais ma posture précédente.
-Alors ? Un Hyûga ne serait pas de trop tu sais, qu'est-ce que tu en dis ? Tu es très jeune c'est vrai, mais tu l'as dit nous sommes du même niveau, et moi, ma première expérience de la guerre je l'ai connu à huit ans. Je n'ai pas si mal tourné pourtant.

Un peu mensonger sur la fin. Huit ans effectivement, mais cela n'avait rien d'une promenade de santé ou d'un épisode héroïque de mangas avec le pouvoir de l'amitié en fond de tableau (et de commerce). Cela avait été atroce. Mais cela je n'allais pas lui dire.

_________________
Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga Hayate
Hyûga Hayate

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Sam 30 Juin 2018 - 19:35
Mes premières questions furent tout bonnement ignorées par le jeune homme en face de moi. Cela piqua ma curiosité au vif. Avais t'il quelque chose a cacher ou l'avais je seulement vexé? En effet lorsque je parlais le regard du garçon devint un peu vide dans ses pensées. Bon j’éviterais de poser ces questions a l'avenir il ne fallais pas que je sois trop indiscret non plus. Il devais avoir ces raisons de ne pas vouloir trop parler de ce cela.

Soudain lorsque je parlais de son fameux projet son regard devint un plus vivant. Le garçon avais vraiment besoin d'aide et son projet faisait office de motivation pour lui. Il n'avais pas l'air mais derrière ses airs bon enfant il me fallu un moment pour appréhender ce qu'il venait de me demander:

-Ce ne sera pas illégal, je cherche à réunir des shinobis pour traquer les utilisateurs du kekkai genkai mokuton et les ramener à Iwa par la force si besoin. Les tuer s'ils persistent à refuser. Le but est de les unifier ici-même, dans ce village, pour qu'il en devienne un clan important et officiel. Je suis bien placé pour savoir quel est le potentiel de cette capacité et outre la puissance offerte au village, j'y trouverai un intérêt personnel. Bien sûr j'attendrais l'aval du Kage. Tu serais le deuxième à rejoindre cette entreprise. Oni, je veux dire Didi,... Je veux dire Diao ("putain !"), une shinobi du clan Chôkokû est de cette entreprise.

Les souvenirs des cours a l’académie firent surface tout d'un coup .Le Mokuton est l'art de manipuler le bois et plus généralement les arbres. Mon père m'avais déjà dit que récemment une bête légendaire appelé démon a queue y était un peu plus sensible.Car le bois a tendance a inhibé le pouvoir écrasant de cette bête légendaire.

-Je peux tout te dire parce que cela n'a rien de mal ou de secret bien au contraire.

Alors pourquoi le répéter ?Etait ce un manque de confiance en ton projet tenshi?

-Alors ? Un Hyûga ne serait pas de trop tu sais, qu'est-ce que tu en dis ? Tu es très jeune c'est vrai, mais tu l'as dit nous sommes du même niveau, et moi, ma première expérience de la guerre je l'ai connu à huit ans. Je n'ai pas si mal tourné pourtant.


Huit ans ?Quoi...?

-Je ne sais pas j'ai...j'ai besoin d'y reflechir...
dis je en me retournant.

Je fis volte face avec un regard déterminé:

-Je te préviens si j'accepte je ne tolérerais aucun meurtre. De quel façon que ce soit. Quoi que dise un meurtre est illégal et si tu m'y force je t’arrêterais moi même. Compris?


C'est que vu sous cet angle la lourdeur de mes mots pouvait difficilement passer pour un jeune garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Sam 30 Juin 2018 - 23:19
Je lui avais tout dit, presque dans le détail, car s'il y avait l'occasion d'avoir un esprit fin et stratège avec mes côtés, je me devais de la saisir. Il était très jeune c'était vrai, mais n'étais-je pas bien placé pour savoir que même un enfant avec une arme peut faire un bon soldat, pou peu qu'il possède en lui la force d'y croire. Je lui proposerais de s'engager dans une aventure avec tout ce que cela comportait de fabuleux et de prometteur, sans lui avoir caché il me semblait tout ce que cela promettait aussi de terrible, de violent, de difficile, et de sanglant.

Avait-il ses propres rêves ce garçon ? Des désirs inassouvis, des horizons lointains à atteindre ? Le rêve, pas de ce sommeil nécessaire, le rêve qui habite la passion et le cœur, comme une braise ardente qui peut s'enflammer et renaître à la moindre occasion. Haaa, le rêve, le rêve... Un rêve est une chose bien étrange… On peut le voir comme le pari du courageux ou bien comme la fuite du lâche.

Il hésitait un moment, et je vis dans ces yeux, que beaucoup lui avait encore échappé, quoi qu'il avait saisit l'essentiel. Un besoin de réfléchir, je le concevais, et souriant délicatement, je lui répondais d'un hochement de tête lorsqu'il me donnait sa première réponse.
-Je ne sais pas j'ai...j'ai besoin d'y réfléchir...

Réfléchir, oui, réfléchir. Il se retournait, me présentant son dos, mon regard sur lui l'empêchait-il de trouver réponses et résolutions ? Je ne m'en offensais pas, je restais souriant, paisible, un véritable petit ange qui se tenait tout droit, et le regard bienveillant sur son peut-être futur outil. Il était mignon ce petit bonhomme, mais quoi que nous étions apparemment du même niveau, j'avais un autre bagage qu'il ne pouvait même pas imaginer en songe.

Il se retournait subitement, un regard plus déterminé, c'est alors, avant qu'il ne réponde, que j'avais déjà entendu ce qu'il allait dire. Je lui esquissais un sourire satisfait, dans l’immédiateté, tandis qu'il s'annonçait avec un appoint assez impressionnant pour son âge.
-Je te préviens si j'accepte je ne tolérerais aucun meurtre. De quel façon que ce soit. Quoi qu'on dise un meurtre est illégal et si tu m'y force je t’arrêterais moi même. Compris ?

Ce ne fut pas qu'une immense déception, ce fut en plus une désillusion. J'avais parié sur trop jeune et misé sans prendre en compte que cet enfant, ne connaissait rien finalement de l'horreur du métier qu'il avait choisi, ou qu'on lui imposait, d'exercer. Qu'il me menace directement avec une telle confiance en aurait fait sortir plus d'un de ses gonds, mais pas moi, ce n'est pas cela qui me gênait, au contraire, même si je n'en dirais rien, j'aimais bien plus les gens courageux, qui se tenaient droit dans leurs bottes et toujours debout, que ceux qui se soumettaient à la première occasion. Devant moi, on ne s'agenouille pas, on se dresse.
Cela n'empêcha pas que je regardais cet enfant d'une œillade à glacer le sang. Mon pou s'accéléra, toujours plus vite, et au creux de ma rétine montait en vue une adrénaline violente. Tout dans le regard, j'étais parfaitement immobile quelques instant, à le fixer, jusqu'à ce qu'enfin je lui répondais à mon tour.

-Meurtre — illégal ? Si je t'y force tu me dis ? Tu es réellement un shinobi ? Sais-tu ce que veux dire shinobi ? Un shinobi c'est un soldat, un guerrier. Toi, tu n'es pas cela. Peu importe que l’on soit de sang royal, noble ou modeste… à la guerre, ceux qui échouent meurent. C'est le seul endroit, où face à la mort, l'homme trouve enfin la valeur de l'égalité, de la fraternité, et de la liberté. Et toi, tu te dis que le meurtre pour un soldat est illégal ? Pauvre enfant, un shinobi qui peut mourir mais ne pas tuer n'est pas un shinobi, c'est un martyr — c'est une victime. Achevais-je ce que j'avais dire d'un regard luisant de fureur et d'un ton grave.

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Yqux

Là-dessus, je lui tournais simplement le dos, restant bien droit, et me calmant, avec mon pou qui retrouvait enfin son rythme j'ajoutais pour terminer avant de le quitter.
-Tu es inutile.

Et j'entamais mes premiers pas loin de lui. Quelle déception.

_________________
Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE 48620_s


Dernière édition par Sainan Gi. Tenshi le Dim 1 Juil 2018 - 1:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga Hayate
Hyûga Hayate

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE Empty
Dim 1 Juil 2018 - 0:53
-Meurtre — illégal ? Si je t'y force tu me dis ? Tu es réellement un shinobi ? Sais-tu ce que veux dire shinobi ? Un shinobi c'est un soldat, un guerrier. Toi, tu n'es pas cela. Peu importe que l’on soit de sang royal, noble ou modeste… à la guerre, ceux qui échouent meurent. C'est le seul endroit, où face à la mort, l'homme trouve enfin la valeur de l'égalité, de la fraternité, et de la liberté. Et toi, tu te dis que le meurtre pour un soldat est illégal ? Pauvre enfant, un shinobi qui peut mourir mais ne pas tuer n'est pas un shinobi, c'est un martyr — c'est une victime.

Ce changement d'attitude me confirma mes pensées. Cet homme était motivé par autre chose que d'aider son prochain c’était certain. Il avais du vivre des horreur et n'arrivais pas a les outre passer. Je ne prenais absolument rien pour moi et était un peu déçu de la réaction de l'homme.

-Tu est inutile

Et il commença a s’éloigner en me tournant le dos.

-Tenshi nous ne sommes pas en guerre et le meurtres n'appellera jamais ce que tu cherches! Si tu veux bâtir quelque chose ce n'est pas sur du sang que cela fonctionnera. Un clan de surcroit . Ce genre de chose est comme unie famille un nombre incalculable de lien a tisser et a faire perdurer. En tuant pour y arriver tu ne seras vu que comme un boucher ou même un gardien des geôles ou tu mettra ses gens. Un leader se doit d’être exemplaire quelque soit la mission. Je suis un shinobi je suis prêt a faire ce qu'il faut pour défendre ceux qui me sont cher voila ce que ça veux dire ! Alors ne me remet pas en question mon nindo!
Tuer doit être la situation finale . Une décision qui doit être prise quand aucune autre solution peut être prise.
Tu sais le byakugan est très convoité comme pupille a t'elle point qu'il y a quelques années j'ai failli être kidnappé pour être vendu comme esclave ou qu'on m'arrache mes yeux pour les exposer comme des trophées sur la première cheminée d'un des boss de cartel ou de criminel du coin.Pour les autres je ne suis même pas un homme je suis un morceau de viande.C'est pour ça que je suis devenu shinobi pour que plus personne n'est a subir de tel horreur pour que je puisse protéger tout le monde et me proteger moi même.
Mais tu parlais d’être un guerrier jusqu'alors.
Un guerrier sans honneur n'est qu'un assassin, un vulgaire criminel.Et il sera jugé ou tué comme tel. Et la il ne sera pas question de martyr ou de shinobi quand on te balancera dans la fosse commune!Et personne n'ira sur une tombe anonyme.

J'avais parlé avec fureur et avec toute la détermination et la colère que j'avais ressentie quand il m'avais fait son speech mon regard était de braises et mes byakugans ,bien apparents, étaient deux flammes scintillantes puis je finissais par :

-Tu penses qu'en tuant tu deviendra un grand "guerrier" ? Personne ne devient grand par la guerre et le meilleur guerrier est celui qui parvient à faire de l'ennemi un ami.

Je lui tendais la main en attente d'une poignée de main

-Prouve moi que je peux te faire confiance s'il te plait...

Revenir en haut Aller en bas

Se gratter la tête PV_HYÛGA HAYATE

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: