Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko

Lee Sun-Hi
Lee Sun-Hi

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Jeu 5 Juil 2018 - 21:38
Un second genin dont tu allais prendre la charge ; événement impromptu, mais révélateur de la confiance que l'on t'accorde. Tu sembles prendre de l'importance ou est-ce là juste une tâche ingrate que l'on te refile ? Tu préfères songer à la première option, bien plus gratifiante que la seconde...
Un nouvel élément, cette fois familier, allait donc venir "grossir tes rangs". Naari Etsuko, une jeune fleuriste que tu avais eu l'occasion de rencontrer par deux fois déjà ; une fois à l’œuvre et une autre fois dans un contexte bien moins stressant, loin de vos devoirs de shinobi ou plutôt kunoichi.

De ce que tu avais pu voir d'elle la jeune fleur était frêle, fragile, mais ne manquait pas de volonté. Pourquoi te l'avoir livré ? La question te turlupine, une innocente que l'on te confie parce que tu l'es toi aussi ? Pourtant, tu as appris ta leçon, tu es moins candide qu'avant ; peut-être est-ce là la raison pour laquelle on t'attribua cette enfant, dans l'espoir que tu lui apprennes à ton tour ces cruelles vérités... Ils attendaient de toi que tu la fasses évoluer pour que de kunoichi faible et apeurée, elle passe à une kunoichi forte et assurée. Il t'était difficile de l'admettre, mais quelque part tu la comprennais, vous étiez en quelques sortes semblables ; alors tu l'aideras à devenir une femme accomplie à condition qu'elle réussisse l'entretien qui l'attendait, car encore fallait-il qu'elle te montre qu'elle souhaitait vraiment progresser. En perpétuelle quête d'amélioration, tu ne souhaitais pas d'un élément sans ambition. Ainsi, tu voulais voir cette même flamme que lorsqu'elle vous aida à réveiller Daiki.

Encrier et feuille posés sur le bois, tu débutas ce gracieux exercice qu'est la calligraphie, dont le résultat était un billet propre, soigné ; tu venais de la convoquer, à cette clinique qui faisait votre fierté, aux premières heures de la matinée.
Sifflant deux coups, ton petit compagnon ailé arriva ; lui attachant le courrier, tout reposait maintenant entre ses pattes. Lui soufflant à l'oreille, l'oiseau s'envole transmettre, la précieuse lettre à son destinataire.
Puis dans la soirée, tu prévins : ton frère, sa femme et ta cousine avec qui tu étais en charge de la clinique familiale ; afin qu'ils puissent la conduire à toi lorsqu'elle arrivera. Aussi, tu donnas également une description de la demoiselle à la compagne de ton ainé, puisque qu'elle n'était autre que la secrétaire médicale.

Le jour venu, comme à ton habitude, tu donnas un coup de main à la préparation du petit hôpital, avant de préparer la pièce d'archive afin de pouvoir y accueillir la potentielle apprentie. Ensuite, tu allas t'occuper tes quelques devoirs histoire d'avoir l'esprit tranquille au moment de l'entretien.


@Naari Etsuko
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Lun 9 Juil 2018 - 10:14
Etsuko s'était levée encore une fois très tôt. Préparations personnelles puis florales faites, elle s'étira un peu, baillant. Elle était un peu fatiguée, n'ayant pas beaucoup dormi à cause des cauchemars qui l'avaient gêné toute la nuit. Et si ça recommençait ? Et si, avant même sa première mission avec cette nouvelle équipe, elle tombait sur le cadavre de sa sensei ? Elle avait eu en tête les image des yeux fermés d'Eiichiro-sensei toute la nuit, à moitié enseveli sous le sable de Shukaku. Il n'avait visiblement rien pu faire. Et elle n'avait même pas été consciente à ce moment, assomée par la même technique alors qu'elle se trouvait bien plus loin. Sans doute n'aurait-elle pu aussi que subir si elle avait été plus près, elle n'aurait pas vraiment pu le défendre dans le désert... Mais ces images tournaient dans sa tête et dans ses rêves, les alimentant pour les transformer en cauchemars de mort et de sombre destin.

Elle se secoua cependant un peu, se passant de l'eau sur le visage avant d'aller manger avec ses parents dans la petite salle commune de leur appartement qui se situait au dessus de la boutique. Elle allait recontrer aujourd'hui sa nouvelle sensei, tout allait bien se passer. Il n'y avait aucune raison qu'ils tombent à nouveau sur un Bijuu... Pas deux fois en si peu de temps... Alors tout allait bien se passer. Il fallait qu'elle s'en persuade. Tout allait bien se passer. Soupirant un peu et baillant à nouveau une fois son repas matinal, achevé, elle se redressa assez rapidement pour se donner un coup de fouet, retrouver son énergie positive en quelque sorte.

Etsuko se mit alors en marche, repensant au moment où elle avait reçu la lettre. Elle ne s'y attendait pas vraiment, mais finalement, on lui avait trouvé quelqu'un d'autre pour lui enseigner les arts shinobi, elle qui n'était qu'une simple genin sans réelle expérience forte au final. Aucune note réellement positive. Elle avait juste survécu jusque là. Rien de grandiose, rien d'impressionnant. Rien pour se démarquer. Elle n'avait pas pu affronter Shukaku comme elle l'aurait souhaité, elle n'avait pas osé mettre en danger la vie des deux autres genins qui lui avaient semblés moins forts qu'elle dans les rues de Taiyo, alors qu'elle n'était déjà pas très puissante, elle n'avait même pas pu défendre correctement la porte d'Iwa contre l'attaque de Kiri, se faisant contenir par cette femme de glace plus vaincre d'un seul coup de poing par le Nara qui l'accompagnait et qui avait également mit hors d'état de nuire leur camarade en une seule technique ombreuse.

Le billet était simple, elle devait se rendre à l'aube à une petite clinique dans les quartiers résidenciels, à un peu moins d'un kilomètre de chez elle. En route vers ladite clinique, elle tâcha de retrouver son calme tout en s'accumulant un peu d'énergie et d'envie à montrer à cette nouvelle sensei qu'elle avait déjà croisé auparavant, Lee Sun-Hi. C'était avec elle qu'elle avait contribué à sortir de son coma le célèbre Araho Daiki, peut être bien son seul réel succès depuis qu'elle se voulait être une kunoichi. Ce fait un peu rassurant l'aida à trouver la motivation nécessaire pour pousser la porte avec un sourire sur le visage, montraant une envie d'obtenir les bonnes graces de sa sensei et de lui montrer qu'elle souhaitait réellement devenir ce qu'elle prétendait souhaiter.

Elle se présenta alors dans la pièce principale, se faisant accueillir par un jeune homme plus âgé qu'elle qui lui indiqua assez rapidement quelle porte pousser pour atteindre celle qu'elle devait rencontrer ce matin. Frappant trois fois avant d'attendre quelques secondes pour une réponse positive, la demoiselle aux yeux émeraude se décida alors à rentrer, n'étant plus souriante mais désormais déterminée. Tout allait bien se passer.

« Ohayo gosaimasu. Je suis Naari Etsuko, votre future kohai. J'espère que je saurai me montrer digne de vos enseignements et d'agir dans votre équipe sous vos ordres, Sun-Hi-sensei. »

Elle avait fait un salut respectueux mais rapide, efficace. Elles n'étaient pas là pour perdre du temps après tout. Elle s'avança un peu dans la pièce mais n'osa pas encore s'accoir, attendant les ordres ou consignes de Lee à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Lee Sun-Hi
Lee Sun-Hi

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Jeu 12 Juil 2018 - 22:37
Elle était arrivée, tu n'avais même pas eu le temps de te servir un thé... Mais soit, était là et tu n'allais pas la faire attendre plus longtemps ; lui donne l'autorisation d'entrer.

En voilà une élève déterminée mais elle vient de rater son entrée ; une présentation presque parfaite si ce n'est le substantif utilisé. Sans dire mot tu marches vers la table sur laquelle sont disposés sablés et maté ; quiète tu te sers avant de lui imposer tes azurés sévères -précédemment à cela tu t'empares de la tasse afin d'y aspirer une salvatrice gorgée- - "Lee Sun-Hi. Lee Sun-Hi-sensei." dis-tu en insistant bien sur ton matronyme. "Mais Lee-sensei suffira amplement".

Qu'elle s'en rappelle. Tu es son ainée, de surcroît son professeur ; ainsi tu ne te répéteras pas sans sanction.

Une seconde gorgée. Qu'elle s'en rappelle. Tu es son ainée, de surcroît son professeur ; si chez elle le respect dû aux ainés est relatif, tu lui apprendras qu'ici, dans ton domaine, celui-ci est impératif. D'un geste de la main tu la convies à prendre place ; t'assis en face - "Tu peux te servir si tu le désires". Mais trêve de formalité, tu te munis de quoi noter : il est temps de commencer.

- "Bien. Naari-san, comme tu le sais, je vais être ton sensei. De ce fait, j'aurai quelques questions à te poser ; certes classiques mais importantes afin que je puisse te guider aux mieux vers tes objectifs. J'aimerais d'ailleurs connaitre ces derniers, bien que j'aie déjà mon hypothèse sur ceux-ci. J'aimerais aussi connaitre ton parcours depuis la mission de réveil de l'héritier du Feu, Araho Daiki".

Sirotant une nouvelle gorgée, quoi de mieux qu'un thé au gingembre alliant calme et tonicité ; un goût fort pour les non-habitués.

Les mains croisées sur la surface de bois ; l'interrogatoire venait de débuter.


Dernière édition par Lee Sun-Hi le Ven 13 Juil 2018 - 0:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Ven 13 Juil 2018 - 0:10
Etsuko rougit légèrement. Première erreur, mauvaise impression. Elle se mordit la lèvre et hocha la tête.

« Compris Lee-sensei. Je m'en souviendrais. »

Elle resta alors debout à côté de la table, un léger frisson lui parcourant le dos. Elle était stressée. C'était la première fois depuis plus de six mois qu'on te reconfiait à quelqu'un officiellement, et la première fois avait été beaucoup plus... lapidaire. Un entretien en bonne et due forme était alors assez intimidant pour la jeune femme. Elle attendit donc debout jusqu'à ce que Lee lui fasse signe de s'installer, s'asseyant alors face à elle, soutenant son regard. Ne pas fléchir, ce serait une preuve de faiblesse et elle ne le souhaitait pas. Elle ne voulait pas non plus donner l'impression d'être une psychopathe, aussi elle essaya de regarder aussi un peu ailleurs sans pour autant toucher à quoi que ce soit.

Elle retourna son regard vers la femme qui se mit à lui parler, lui expliquant un peu la situation et ce qu'elle attendait d'elle. Hochant la tête pour marquer le fait qu'elle comprenait tout en restant silencieuse, la demoiselle au regard smaragdin cherchait ses mots pour se lancer. Posant sa main droite sur son coude gauche, main gauche vers le sol, elle baissa légèrement les yeux pendant quelques secondes avant de relever la tête pour retrouver le regard de sa sensei.

« Je vais commencer par mes objectifs alors... Je souhaite devenir une véritable kunoichi. Cela fait presque un an que j'ai commencé à essayer de trouver un sensei qui ait du temps pour m'aider à progresser, et je n'ai pas l'impression d'avoir assez avancé. Je dirais que la mission pour sortir Araho Daiki-sama de son coma a été probablement le premier véritable pas que j'ai pu faire. Depuis lors, j'ai rencontré Shuuchuu Chiryou-sensei et elle a commencé à m'apprendre l'Iroujutsu. Avec elle, j'ai pu pratiquer trois "opérations", pour lui remettre son bras luxé et soigner les lésions suites au choc en premier lieu, puis je l'ai aidée lors de son accouchement, et dernièrement j'ai pris en charge la reconstitution complète du bras d'un noble chûnin, Hyûga Takumi-san. »

Le rouge revint un peu aux joues de la jeune femme qui détourna alors légèrement le regard. Parler de Takumi de manière aussi... factuelle dirons-nous, était plutôt complexe pour Etsuko. Elle était perturbée lorsqu'elle pensait à lui, n'arrivait plus à se concentrer sur autre chose que lui. Elle l'appréciait beaucoup... Et le mot était faible à vrai dire. Maintenant qu'elle y pensait, cela devait être ça. Elle l'aimait. Cette nouvelle réflexion raviva le rouge de son visage, la faisant presque atteindre le carmin. Elle secoua un peu la tête avant de soupirer.

« Toutes mes excuses Lee-sensei, un moment d'égaremet... Pour mon parcours donc disais-je, j'ai également participé au groupe qui est allé à Kaze no Kuni la saison dernière. Il y a eu les rebondissements que vous savez, et sur place, la seule chose que j'ai pu faire a été de sauver un maximum de civils et de leur apporter les premiers soins, tout en protégeant une camarade iwajine des éventuels décombres pendant qu'elle s'occupait des soins plus poussés. Cela s'est passé avant l'accouchement de Chiryou-sensei... Sinon... J'ai également participé à une mission pour le Yamagenzo, une recherche d'informations sur le Collectif et leurs intermédiaires éventuels à Iwagakure. Pour le reste, je n'ai pu que m'entraîner, la plupart du temps seule ou avec d'autres genins à l'Académie, ou alors apprendre les bases de l'Iroujutsu sous la tutelle de Shuuchuu Chiryou-sensei. Comme vous avez pu le comprendre avec ce qui m'est arrivé, je souhaite aussi apprendre l'Iroujutsu, ou du moins la partie médicinale que comporte cet art. J'étudie également les poisons pour savoir comment leur faire face, mais je n'ai aucune envie de les utiliser pour combattre les gens. Et comme vous le savez déjà, je suis aussi fleuriste à Kisetsu no Hana, et je maîtrise les fleurs en tant qu'armes ou protections en plus de les connaître pour les facultés biologiques... »

La jeune fille aux yeux émeraude avala alors sa salive avant de reprendre un peu plus tard, soutenant toujours le regard de Lee.

« Voilà tout ce qu'il m'est arrivé depuis lors et ce que je souhaite devenir. Une kunoichi capable de défendre sa famille et Iwa et de soigner ceux qui sont blessés. »

Etsuko regarda alors sa nouvelle sensei, attendant de découvrir sa réponse pour savoir comment enchaîner ou éventuellement répondre à ses questions, si toutefois elle en avait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Lee Sun-Hi
Lee Sun-Hi

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Ven 13 Juil 2018 - 7:00
Ton hypothèse se confirme, la kunoichi se destine Iryô-nin. Ainsi tu l'écoutes dire son récit, sans encore rien retranscrire ; tu cherches à noter le plus intéressant, le plus important, et il arrive... La jeune demoiselle fait mention d'un nom que tu connais, pour avoir travaillé avec elle, ainsi que d'opérations auxquelles elle a participé ; elle a pratiqué, elle semble décidée. Seulement il est bien beau de les citer mais il faut creuser. T'armant d'un pinceau ; te voilà intéressée. Voici ses premiers faits notés.
Qu'elle essaie de lire la feuille, elle n'y verra que des caractères étrangers. Une sécurité dont tu uses pour en conserver la confidentialité, pour éviter d'être épiée. Une sécurité dont tu uses pour éviter d'être volée, pour éviter à l'ennemi d'y accéder. Seuls ceux maîtrisant cette langue pourront lire ; vous êtes une vingtaine dans cette maison à être nés avec ce dialecte en bouche et entre les doigts. Et dans cette vingtaine, aucun n'est traitre ; tous sont alliés de part ces liens et ce fluide carmin qui vous sont conjoints.

De carmin, les joues de la Naari en étaient teintés, à cause d'un nom qu'elle eut prononcé. Un nom qui sans qu'elle ne le sache vous est commun. Le Hyûga est partout, comme le Nagamasa ; son existence est maintenant nouée à la tienne.
De carmin, les joues de la Naari en étaient teintés, à cause d'un nom qu'elle eut prononcé. Son regarde se détournait du tien à cause de ce dernier, et tu comprends de quoi elle est animée... Tu ne peux qu'en être assurée, étant toi-même habitée par ce même brasier, à une différence près : ces flammes étaient encore naissantes tandis que les tiennes étaient béantes.

L'amoureuse s'égare un instant, elle ne sait pas encore se contenir. Il lui est impératif d'apprendre à se tenir ; il est bien beau d'aimer et de rêver, mais à quoi bon si c'est pour mourir ? Un jour cela pourrait être nuisible, autant pour elle que pour lui ; et son statut de kunoichi lui interdisait de se laisser bêtement aller.

Ainsi tu écoutes la fin de son récit, au final tu as tout retranscrit. Posant le pinceau ; tu as besoin d'énergie - "Eh bien c'est un parcours intéressant que tu me proposes là, mais avant de continuer..." un silence, une gorgée "Ce Hyûga, sans mentir, à quel point y es-tu attachée ? Il est portant de clarifier, mettre un nom sur ce que tu ressens. Pas seulement pour toi mais pour lui aussi, car cette attitude pourrait vous porter préjudice ; Naari-san, il faudra te tempérer". Une leçon inculquée dans ta chair, par celui-là même que tu aimes.
Tu lui accordes un instant pour répondre ; qu'elle le saisisse, auquel cas tu la professeras par la même voie.

- "Pour en revenir à tes objectifs, comme je l'avais deviné, tu as dit vouloir devenir Iryô-nin et avoir eu l'occasion de participer à trois opérations. À moins que tu ne sois tenue par le secret professionnel, j'aimerais que tu me les racontes en détail. Je veux en connaitre les déroulements exactes, commence par celle que tu veux".

L'apprentie voulait devenir Iryo-nin, tu étais toute ouïe. Qu'elle soit claire, qu'elle soit précise ; tu ne lui pardonneras aucune bêtise...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Sam 14 Juil 2018 - 15:23
Etsuko termina donc son explication avant d'attendre la réaction de sa nouvelle sensei. Celle-ci ne se fit pas attendre, commençant par un point positif avant de s'arrêter quelques instants pour boire un peu de son thé. Avalant sa salive en même temps que Lee buvait un peu de sa boisson chaude, la jeune femme aux yeux couleur émeraude attendit le moment fatidique pour comprendre ce que signifiait ce "mais". Elle fut rapidement fixée, le rouge montant de nouveau à ses joues. Elle baissa un peu le regard, jouant avec ses doigts, mains croisées sur la table.

« Je... A quel point... Je... Je dois répondre dans l'immédiat ou.. M'accordez vous un peu de temps, pour y réfléchir ?.. Je... Je crois savoir mais... J'aimerai un peu de temps... Pour clarifier mes sentiments, justement... Je comprend que c'est important... Je m'en occuperai dès que vous aurez décidé cette entrevue terminée, à moins que vous n'ayez d'autres projet dans la foulée... Soyez sûre, Lee-sensei, que j'y accorderai le temps nécessaire le plus tôt possible... »

Elle s'était à nouveau un peu mordu la lèvre. Elle ne s'attendait pas du tout à ce genre de questionnements. Une entrevue pour rejoindre une équipe, elle avait vu cela beaucoup plus formel, peut être même avec les autres membres du nouveau groupe qu'ils allaient former... Et là voilà à devoir se confier, se confesser à sa nouvelle sensei... Elle était directe et souhaitait savoir un maximum de choses, et ne comptait visiblement pas la lâcher avant d'avoir eu ses réponses. Etsuko hocha donc la tête pour se raffirmer, se retrouver une contenance avant de relever les yeux pour soutenir le regard de la femme face à elle.

Elle l'écouta alors continuer, revenant à ce qu'elle venait de lui raconter. Elle prennait des notes également, sans doute était-ce ainsi qu'elle pouvait retrouver ce qu'elle souhaitait dire rapidement ? Elle avait relevé certains points apparemment qui lui posaient question, ce à quoi la Naari s'empressa de répondre.

« Pour la première, c'était le bras de Chiryou-sensei. Elle se l'est démise par accident alors qu'elle était enceinte et j'ai dû l'aider à s'allonger en tentant de la calmer et de la rassurer pour pouvoir ensuite lui remettre son bras dans de bonnes conditions, sans être dans la précipitation pour éviter toute erreur, après avoir vérifié qu'il s'agissait là bien simplement d'une luxation et non d'une fracture, ce qui était encore hors de mes capacités à l'époque. Maintenant, je pense que je saurai m'en sortir. »

Elle regarda un peu tout ce qui lui était proposé sur la table avec une certaine envie mais elle ne pouvait céder. Elle était forte, elle voulait devenir meilleure et manger des sucreries n'avait que très rarement aidé cela, mis à part pour tenir plus longtemps lorsque l'on était dans un état de fatigue poussée voire extrême. Il ne s'agissait pas là de son cas, elle n'avait donc pas conséquent aucune raison d'en revenir à ça.

« Pour la seconde, il s'agissait de son accouchement... Là aussi, ça s'est un peu passé en catastrophe... Nous étions au poste de police n°12 et Hyûga Takumi-san était également là... à deux, nous avons réussi à la prendre en charge, trouver un minimum de matériel pour avoir des conditions correctes, des serviettes propres, de l'eau chaude et tout le nécessaire pour que tout se passe bien, puis nous l'avons aidée à accoucher de ses jumeaux sur place à deux... Là aussi tout s'est bien passé, il n'y a eu aucune erreur majeure de notre part, les bébés allaient très bien à la fin et nous avons pu les nettoyer pour les donner à leur mère avant de la faire se reposer... »

Elle prit une respiration, fermant quelques secondes les yeux avant de les rouvrir.

« Pour la dernière, c'était dans le domaine des Shuuchuu et tout était prévu à cet effet, nous avons préparé de quoi endormir sa douleur et nous l'avons attaché pour éviter tout risque de contraction musculaire involontaire qui aurait pu mettre à mal l'opération. J'ai réussi à lui refaire un bras, à lier toutes les terminaisons nerveuses et sensorielles, fait en sorte que son corps accepte son nouveau bras et que son chakra puisse circuler librement. Le seul petit problème est dû à un oublie de ma part, je ne lui avais pas précisé qu'il ne devait pas utiliser son chakra avec son nouveau bras pendant au moins vingt-quatre heures, quarante huit dans l'idéal. Donc à peine l'opération achevée, il a utilisé son futon pour se détâcher et Chiryou-sensei a du s'occuper de lui remettre quelques petits flux en place pour qu'il puisse repartir serein... »

Elle s'arrêta finalement, prenant une grande respiration, prête à entendre les réactions de sa nouvelle sensei.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Lee Sun-Hi
Lee Sun-Hi

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Sam 14 Juil 2018 - 21:31
Sereine, tu abreuves ton corps de ce thé vivifiant. Espiègle, tu lèves les yeux pour observer la Naari d'un air mutin. Ses joues retrouvent leur teinte pourpre ; prisent d'un nouvel afflux sanguin, progressif et soudain, il est amusant de voir la jeune fille en fleur s'embraser d'un amour naissant. Loin de persifler, loin de te moquer : simple témoin de cet émoi printanier. Émoi dont tu fus victime, émoi dont tu es encore captive.

Et tu la regardes nerveusement jouer de ses doigts et balbutier. Sévère mais loin d'être sans cœur, tu reposes la tasse sans la lâcher ; lui offres sourires et paroles indulgentes - "Etsuko. Tu permets que je t'appelle comme cela ?" une pause, puis sans véritablement attendre sa réponse tu continues "Saches que personne n'échappe à de telles affres..." dis-tu sans délibérément mettre de nom sur "le mal" dont est la proie "et c'est normal, nous ne sommes qu'humain. Aussi que ça soit bien clair, cette histoire ne me concerne pas plus que cela. Il est vrai que je m'inquiète, car cette affaire semble beaucoup t'affecter, et je ne voudrais pas qu'elle te freine, te frustre ou te bloque carrément." tu savais de quoi tu parlais, de la frustration tu en avais accumulé jusqu'à explosion... Elle te permit de la situation, terminant sur un "Happy End" uniquement parce que vous étiez pris des mêmes sentiments. Mais elle ? Mais lui ? Sont-ils en accord ?... Tu n'en sais rien ; ceci ne te regarde pas... - "Mais ce n'est pas à moi de décider du temps que tu dois prendre, et ce n'est pas non plus à moi que tu dois rendre de compte. Évidemment, si tu le souhaites, je t'écouterais et t'épaulerais, sans pour autant trop m'y mêler".


Sereine, tu abreuves ton corps de ce thé vivifiant. Ce point éclaircit, tes traits redeviennent plus stricts, tu es attentive ; ne perds aucun détails de ce qu'elle te raconte ; notes les zones d'ombres. C'est un assez bon début pour l'apprentie et déjà le récit de la première opération fini, tu as hâte d'écouter la suite. Sauf que ses yeux s'égarent sur la table ; la Naari bavent sur les victuailles qui y trônent. Tu ne lui avais pourtant interdit de se servir, alors pourquoi elle résiste ? Tu lui feras la remarque plus tard, pour l'instant elle est bien partie : tu la laisses poursuivre.

Son résumé terminé, tu relis tes notes, ordonnes tes idées ; reprends paroles - "Hmm... Comme je te l'ai dit plus tôt, n'hésite pas à te servir si tu en as envie..." dis-tu en pointant thé et sablés, tout en ayant le nez plongé dans tes papiers "Ensuite, pour ta première intervention tu as dit qu'une fracture aurait été hors de ta portée, mais qu'aujourd'hui, tu pourrais t'en occuper. Dois-je en conclure que tu maîtrisais déjà le chakra médical à l'époque ? Est-ce grâce à celui-ci que tu as pu la soigner ? Ou alors est-ce grâce à tes plantes voire une combinaison des deux ? Si ce n'est aucune de ces options-là, lui as-tu simplement prodigué les premiers soins en attendant les secours ? Ou as-tu opérés sous sa supervision ? Si ce n'est encore une fois aucune de ces options-là, j'aimerais connaitre celle que tu as utilisé. Aussi, si tu maîtrises le chakra médical, je souhaiterais savoir où tu te situes sur une échelle de un à dix".

Tu humidifies ta gorge sèche - "Pour l'accouchement, j'en déduis que c'était un accouchement classique ? puisque tu n'as pas parlé de complication. Mais l'opération qui m'intrigue le plus est celle du bras". Coudes posés sur le bureau, mains croisées ; tu y reposes la pointe de ton visage, confronte ses jades à tes azurées, la submerge presque, attisée par une virulente curiosité - "Tu as dit avoir "réussi à lui refaire un bras". Comment ?".

Sec, net, tranchant ; ton âme de scientifique s'enflamme ; elle a soif : soif de découvertes, soif de connaissances...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Dim 15 Juil 2018 - 0:00
Etsuko écouta sa nouvelle sensei. Elle lui répondit comme elle le pouvait, de son mieux, tâchant de ne rien omettre mais bien sûr, c'était chose impossible. Après que la jeune fille au regard smaragdin lui ait un peu parlé de Takumi, Sun-Hi-san reprit la parole. La Naari se tut alors pour lui prêter toute son attention, prête à répondre lorsque cela serait nécessaire.

« Euh... Oui bien sûr, Lee-sensei... »

Elle écouta la suite en hochant doucement la tête, jouant encore un peu avec ses doigts, mal à l'aise.

« Je comprend... Je ferai attention, merci de vos conseils, Lee-sensei. »

Lorsqu'elle eût fini ses explications sur les trois opérations, elle pensait que cela serait fini, qu'elles passeraient à un autre sujet... Mais non. Lee-sensei semblait très attachée à ce domain, sans doute parce qu'il la concernait plus que le reste. Etsuko sourit un peu, partagée entre un amusement face à ce genre de passion dévorante, un peu comme elle pouvait l'avoir avec les fleurs, et entre le stress de devoir se souvenir de toutes ces opérations dans les moindres détails alors qu'elles s'étaient passées il y a désormais un certain moment. Elle prit alors le temps de réfléchir un peu avant de répondre à nouveau aux questions plus détaillées de sa nouvelle chef d'équipe. Elle rougit très légèrement lorsque Sun-Hi-san lui proposa à nouveau de se servir sur la table, ce qu'elle finit par faire, craquant sous l'envie, prenant ainsi une tasse de thé sans pour autant céder aux biscuits qui l'accompagnaient. Pas pour l'instant. Elle prit une gorgée, tenant la tasse chaude entre ses deux mains, buvant à petite lampées avant de la reposer.

« Pour le bras, j'avais déjà des connaissances grâce à mon passé lié aux fleurs pour ce qui était des atténuateurs de douleur. J'avais quelques préparations sur moi et j'ai pu, après les avoir fait ingéré à Chiryou-sensei, suivre ses instructions et ainsi lui remettre l'épaule en place. C'est à ce moment là que je suis devenue son élève, ou du moins que nous avons commencé à parler du sujet et qu'elle a accepté de m'enseigner. Entre temps, j'ai appris sous sa tutelle à maîtriser en partie le chakra médical et je saurai maintenant m'occuper d'une fracture en prenant mon temps et en étant dans une pièce suffisamment bien équipée. Ce que j'aurais été totalement incapable de faire auparavant, j'aurais juste pu appeler des secours et rester auprès d'elle pour m'assurer qu'elle ne tournait pas de l'oeil. Enfin ce n'était pas une véritable opération en somme, juste la remise en place de son bras après lui avoir prodigué des anti-douleur. »

Elle s'arrêta un peu, écoutant la suite de la question.

« Oui, c'était un accouchement classique, nous avons eu de la chance, les jumeaux qu'elle portait n'ont posé aucun problème quant à leur position, et elle a réussi à tenir le coup malgré le faible matériel que nous avions. Pour le bras... Je... C'est assez compliqué à expliquer... C'est quelque chose que Chiryou-sensei m'a apprit. J'ai commencé par reformer une structure de bras avec la paume, les doigts, l'avant-bras, le poignet et le coude à l'aide d'un pouvoir que je maîtrise déjà plutôt bien, les fleurs. Je lui ai fait cette structure en pétales, puis peu à peu, j'ai utilisé mon chakra médical pour venir transformer cette structure en chaire. À partir de là, j'ai commencé par faire repousser les os à partir du reste de son bras, les faisant s'allonger à travers la structure, vérifiant leur nombre, leurs positions, leur solidité, puis j'ai amené le sang à l'aide de veines et d'artères que j'ai développé encore une fois à partir du reste. Pour finir, j'ai ramené les nerfs, connecté les terminaisons nerveuses les unes avec les autres, le tout en séparant peu à peu chacune des parties de la chaire, l'épiderme, les muscles et la chaire elle-même, vérifiant que chaque chose était en ordre et en bon état, tout comme les fluides de chakra, en vérifiant que son corps comme son chakra acceptait ce nouveau membre... Pour ce qui est de l'échelle... Je ne sais pas... Je ne sais faire que quelques choses, et dans de bonnes conditions... Alors je dirais... Trois sur dix, peut être... »

Elle rebaissa un peu les yeux sur sa tasse, la remontant à son visage pour boire à nouveau quelques gorgées avant de la reposer, la tenant toujours entre ses deux mains comme pour se réchauffer. Elle releva finalement le regard vers sa nouvelle sensei, prête à l'écouter, attentive.

« Est-ce que ces explications vous permettent de comprendre ce que j'ai fait, ou je n'ai pas su être assez claire dans mes explications ? Ou reste-t-il des points que vous souohaitez que je développe ? Ou autre chose peut être ?.. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Lee Sun-Hi
Lee Sun-Hi

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Mar 17 Juil 2018 - 23:01
Ta feuille se remplit de noir, tatouée des deux côtés, il te faudra bientôt la changer. Tu prépares déjà la nouvelle victime tandis que tu continues de marquer la première d'encre. N'omettant aucun détail, les premières interventions sont classiques -pour ne pas dire banales-, ses explications te permettent de combler quelques zones d'ombre mais la plus importante reste à venir. Profitant de ces blancs pour grignoter ; c'est qu'il lui fallait de l'énergie à ce bougre de ciboulot pour agencer, ordonner toutes ses idées. Et il fut encore plus gourmand lorsque vint le moment le plus croustillant.

Les yeux rivés sur la neuve page blanche, ta main -droite- dansait avec frénésie à mesure que la jeune apprentie articulait. Lorsqu'elle se tut, tu relus tes écrits ; soupira comme pour te délester d'un poids, évacuer la fumée produite par tes méninges en feu : c'est que tu avais du mal à imaginer ce qu'elle te racontait là. Une procédure curieuse et novatrice ?

Toujours sans relever tes yeux, tu parles - "Pour ta note, je comprends comme je te trouve assez modeste. Sinon c'est assez clair pour les deux premières opérations, mais je t'avoue avoir du mal à visualiser pour la dernière...", reposant tes coudes sur la table pour recroiser tes afin d'y reposer une nouvelle fois ton menton, et daignes lui accorder à nouveau ton regard, "J'aimerais que tu m'en fasses une démonstration afin que je puisse étudier cette méthode. Ne t'inquiètes pas cela ne se fera pas tout de suite. L'équipe est nouvelle donc il me reste encore pas mal de choses à préparer, mettre en place, avant de ne pouvoir préparer l'expérience. Je te préviendrai donc dès que possible !". Un ton et un sourire enthousiaste, il te tarde de récréer cette expérience ! Mais en attendant que ce jour vienne, tu commences à mettre un peu d'ordre dans tes feuilles, ranges précieusement la première dans ce qui constituera désormais son dossier tandis que la deuxième -encore non pleine- sèche, et attend que tu y apposes de nouveaux glyphes.

- "Hmm...", une autre réflexion ; une fouille mentale s'opère mais aucune question n'en nait à par cette dernière... Ton visage se referme, tu ne veux pas encore la poser ; il est trop tôt... Pourtant, le timing est parfait, si pas parfait opportun ; seulement tu veux garder cette question des plus cruciales pour la fin... alors tu te retiens, préférant aborder un autre point - "Parle-moi de tes compétences liées aux fleurs, et de tes autres spécialités, capacités si tu en as".

Attrapant un biscuit, tu t'enfonces dans ta chaise. Tu croques, une coupure net ; il se brise en deux. Mastiquant la première moitié, tu avales ; tu te détends.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Mar 17 Juil 2018 - 23:31
Etsuko regardait sa ouvelle sensei griffoner avec une certaine rage sur sa feuille. Ce n'était pas une rage aggressive mais bien une rage d'écriture, comme si elle se battait contre sa main pour noter toujours plus vite. Elle était cependant très concentrée, écoutant ce que disait la genin et notant de nombreuses remarques. Elle rebondissait en même temps sur les dires de la demoiselle aux cheveux longs, lui signalant les points qu'elle ne comprenait pas, demandant parfois de plus amples détails. Sans faillir, la Naari y répondit jusqu'au bout. Lorsque finalement Lee-sensei considéra qu'elle en avait dit assez sur ses trois opérations, Etsuko hocha un peu la tête puis l'écouta jusqu'au bout. Elle ouvrit de grands yeux en l'entendant parler de refaire l'opération, puis laissa échapper un petit soupir de soulagement en entendant que ce ne serait pas dans l'immédiat. Elle n'avait pas le matériel, pas les anti-douleur et n'avait pas encore eu le temps de se pencher sur la question de l'énergie et d'améliorer les anti-douleur en question.

« Compris, Lee-sensei. Je tâcherai de travailler sur les améliorations que je souhaitait apporter à l'opération d'ici là. Je... Je voulais aussi vous dire, si ces trois opérations sont les seules vraies choses que j'ai fait d'important en rapport avec le chakra médical, ce ne sont cependant pas les seules choses que j'ai fait ces derniers mois. Outre apprendre avec l'aide de Chiryou-sensei et des documents qu'elle m'a donné, j'ai également participé à une mission pour le Yamagenzo, que je souhaite rejoindre. Je ne crois pas avoir le droit de parler des détails, mais il s'agissait d'une récolte d'informations. »

La demoiselle but une gorgée de thé puis continua son long monologue pour compléter le récit de ses expériences de terrain.

« J'ai également... Un peu par hasard... Découvert un Kuchiyose, et j'ai accompli un pacte avec lui. C'est le tigre blanc Byakko-sama qui m'est venu en aide lorsque j'ai chûté dans les montagnes alors que j'étais seule... Un bête accident, mais il est arrivé et m'a sauvé la vie puisque je m'étais foulé la cheville et que j'étais dans l'incapacité de rentrer ou d'appeler de l'aide... Désormais, il a accepté de m'accompagner lorsque j'en ai besoin, mais je fais de mon mieux pour ne pas le solliciter sans avoir une bonne raison. »

Elle écouta alors la réponse de Lee-sensei et ses questions qui ne manqueraient pas d'arriver comme elle le faisait depuis le début de l'entretien, puis elle hocha la tête et entreprit de lui répondre pour la suite de sa demande.

« Pour mes capacités avec les fleurs... Je manie en majorité les pétales comme des armes tranchantes pour le moment. Récemment j'ai eu une idée liée aux spores et au pollen, je pense travailler quelques techniques dans les mois qui arrivent. Pour le moment, je commence juste à parvenir à les déplacer en l'air à ma guise. Quant à mes autres capacités... Je maîtrise le Katon, j'ai quelques techniques combinées avec mes pétales et je comptais aussi travailler sur le rapport avec les spores. J'ai également une affinité avec le Raiton que je commence tout juste à développer, j'espère un jour pouvoir utiliser de vraies techniques avec ce domaine. »

Elle réfléchit ensuite quelques instants puis termina sur sa lancée.

« J'ai quelques bases également de défense à mains nues et j'aimerais parvenir à les développer. Je sais que j'ai beaucoup de domaines que je souhaite parvenir à apprendre et sur lesquels je souhaiterais développer, mais c'est bien l'Iroujutsu et ma capacité à manier les fleurs que je travaille le plus actuellement. »

Etsuko hocha un peu la tête en terminant sa phrase, pensant alors avoir tout dit. Elle réfléchit à nouveau pendant de longues secondes, en profitant pour finir sa tasse de thé avant de la reposer avec douceur sur la table puis la repousser un peu plus vers le centre de cette dernière. Elle releva ensuite ses yeux émeraude pour retrouver ceux de sa sensei qui la regardaient finalement, biscuit en main.

« Avez-vous des questions supplémentaires, souhaitez-vous que je développe des points en particulier, Lee-sensei ? Ou alors avez-vous un autre sujet que vous souhaiteriez aborder ? »

La Naari passa avec douceur sa main dans ses cheveux, repassant l'une de ses mèches derrière son oreille droite, pour ne plus avoir le regard gêné par cette mèche rebelle. Elle attendit alors que sa nouvelle chef d'équipe décide de la suite de l'entrevue.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Lee Sun-Hi
Lee Sun-Hi

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Mer 18 Juil 2018 - 19:10
Tu brises la moitié de biscuit en deux tandis que tu griffonnes. La Naari se destine donc à oeuvrer au sein des unités spéciales de la Roche - "Le Yamagenzô ? À quel poste souhaites-tu exercer ?", curieuse mais c'est intéressant et plaisant ; sous ses airs fragiles il semblerait que la jeune fille est du potentiel, de l'ambition ; des éléments qu'il te tardait de travailler. Une envie de la modeler ; pétrir cette pâte molle, lui donner forme pour qu'elle devienne une femme forte. Une femme qu'elle pourra regarder dans la glace avec fierté et dignité. - "Aussi pourrais-je voir les documents que Shuuchuu-san t'a donné ? Ça me permettrait de voir où tu en es, puis comme ça tu pourras aussi me pointer tes difficultés".

Tu engloutis le quart de biscuit tandis que tu griffonnes. La Naari possède donc une invocation, ce que vous appelez plus communément, "Kuchi" pour "Kuchiyose". Bêtes étranges rencontrées au milieu de rixes : lors d'une tragédie... L'une était une limace imposante, obéissant à un monstre auquel elle redonna vie. L'autre était bien plus petit, assez pour trouver nid au sein de ta poitrine... Mais le riquiqui n'était pas à sous-estimer, il pouvait immobiliser et rendre invisible n'importe qui ; couplé à la puissance du Yaoguaï, il était redoutable. Ainsi tu te demandes ce que pourrait donner Fleur et Tigre.
Tu bois un coup avant de poser tes mains sur tes genoux. Ta main s'en va de temps en ajouter des annotations -bien moins que lorsque l'apprentie te parla de ses opérations- et tu continuais de l'écouter.

Il était surprenant d'entendre que Katon et fleur puissent se marier. Plus encore : Raiton et fleur ? Bras croisés, tu te mis alors à tenter d'imaginer...
Tu laissas la Naari finir ; nouveau brassage et ré-agencement d'idées ; nouveaux éclaircissements - "Eh bien, je dois dire que tu as une combinaison d'affinités et de capacités intéressante, ça mérite d'être observé ! En parlant de capacité as-tu pu voir celle de ton Kuchi ou lui en parler ? Ton don lié aux fleurs, est-il inné ? Aussi, comme tu as parlé de défense à mains nues, je suppose qu'en plus ninjutsu, tu souhaites te diriger vers le taijutsu. Mais quels sont les autres domaines que tu souhaites approfondir en plus de ces deux-là ?".
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Mer 18 Juil 2018 - 22:50
La demoiselle aux longs cheveux de jais entreprit de répondre aux questions que se posait sa nouvelle chef d'équipe. Elle était plutôt curieuse, demandait toujours plus de détails, mais la jeune femme répondait sans faillir. Il s'agissait de lui montrer son ambition, son envie de rejoindre cette équipe, sa volonté de devenir une vraie kunoichi, ce que jusque là, elle n'avait pas l'impression d'atteindre. Ce stade souhaité où elle pourrait partir en mission avec des chances importantes de réussite et de survie. Et cette femme assise face à elle ne train de grignotter par petits bouts un biscuit sec était celle qui pourrait l'y aider.

« Je n'ai pas encore d'idée précise quant au poste, je pensais simplement rejoindre la police et y montrer mes talents tant en tant qu'agente qu'en tant que soutient. La police est un métier dangereux, et je pense que si j'arrive à continuer de développer ma maîtrise du chakra médical, je serai d'autant plus efficace pour permettre à mon équipe de réussir ses missions sans pertes. Et je pourrais aussi secourir les blessés pendant les opérations qui peuvent supposer des otages. Comme ça j'allierai une chose qui me tient à coeur à un rôle utile pour Iwagakure no Sato. »

Elle hocha la tête à la question suivante de Lee, parlant des documents. Elle se pencha alors tout en répondant avant de lui tendre le rouleau bien serré qui se dépliait sur une distance étonnamment longue comparée au diamètre initial du rouleau rangé. Compact et plein d'informations, il y avait là de quoi tout ce qu'un apprentit Irounin pouvait désirer comme cours théoriques accompagnés de notes courtes soulignant des détails importants ou offrant des petites astuces soit de mémorisation soit d'application.

« Euh oui, bien sûr... Les voici, ce sont là tous les cours que Chiryou-sensei m'a dispensé ou alors qu'elle m'a laissé découvrir par moi-même lorsqu'elle était sur le point d'accoucher puis les mois suivants, ceux où elle n'a pas pu s'occuper de moi pour privilégier ses jumeaux. Pour là où j'en suis... À vrai dire j'essaie d'avancer un peu tout à la fois... J'ai besoin de tout lorsque je fais une opération. Mais je sais la plupart de ce qui est écrit sur ce document. J'ai ajouté des notes en fonction de ce que j'ai vu jusque là, ce que je savais sur les fleurs et de ce que Chiryou-sensei m'indiquait lorsqu'elle me faisait des cours directement. »

Elle se permit alors de se reverser une tasse de thé, le laissant un peu refroidir dans sa tasse, mains de nouveau collées au récipient réchauffé par son contenu.

« Pour les difficultés... Je crois m'en sortir plutôt bien... C'est un art très complexe et l'apprendre requiert la plupart de mon temps libre lorsque je ne m'entraîne pas et que je n'aide pas mes parents pour la boutique, mais vous savez déjà ça je pense... »

Elle se racla un peu la gorge, patientant encore un peu pour la boisson chaude.

« Pour les capacités de mon Kuchiyose, non, je n'ai pas encore parlé avec lui plus que nécessaire. Je ne l'ai pas rappelé depuis qu'il m'a sauvé la vie, je n'ose pas vraiment le déranger... Pour les fleurs, oui, c'est une capacité que j'ai eu à la naissance, même si elle n'a commencer à se manifester réellement qu'à mes huit ans. Ma mère m'a appris les bases pour que je sache me défendre jusqu'à il y a peu, et depuis un an désormais, je m'entraîne plus sérieusement pour devenir une vraie kunoichi. Pour les domaines, je souhaite développer en priorité mes capacités liées au chakra médical et celles liées aux fleurs. Ensuite je voudrais parvenir à manipuler réellement le Raiton, puis essayer de développer mes connaissances concernant le Kâton. Et le taïjutsu vient ensuite. Je... Je n'ai pas très envie d'utiliser d'armes, mais je souhaiterai savoir bien me battre à mains nues. Dans l'idéal, si je suis assez forte et que j'ai assez de temps pour apprendre tout cela, je souhaiterais parvenir à pouvoir désarmer mes ennemis et les immobiliser à mains nues si cela peut s'avérer nécessaire. Pour l'instant, mes techniques sont plutôt violentes et ne laissent que peu de place à l'entravement... Et cela risque d'être un problème si je ne suis pas capable d'arrêter quelqu'un sans le tuer... Vous... Vous avez d'autres questions, Lee-sensei ? »

Etsuko bu un peu du thé, fermant les yeux, laissant la vapeur lui caresser les joues. Elle profitait de cette source de chaleur agréable et douce au goût, quelque chose des plus plaisants, quand bien même cela ne valait pas le thé de Takumi. Mais ce fou en faisait venir du si luxueux... Elle rougit un peu en pensant à lui, espérant le revoir au festival qui arrivait à grands pas.

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Lee Sun-Hi
Lee Sun-Hi

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Jeu 19 Juil 2018 - 0:55
Peu à peu le profil de la Naari ce construit ; pas assez pour saisir toute l'essence de l'apprentie kunoichi, mais suffisant pour un début de compréhension. Après tout, ce n'était que le premier contact, et comme avec tes patients, il te faudra plusieurs avant de la comprendre, avant de vous comprendre. Inutile donc de continuer à l'accabler de question, tu ne voyais plus de zone d'ombre ; le peu restant devant être complété par ta propre observation : il ne restait donc plus qu'une véritable interrogation.

Pour la énième fois tu saisis ta tasse, il te faut t'apaiser avant de l'énoncer ; mais elle est légère, vide, il te faut la remplir. Tu inspires l'incisive fumée avant de te désaltérer ; le liquide coule le long de ton œsophage, sans interruption tu déglutis ; c'est presque un cul sec que tu nous fais là. Pauvre tasse siphonnée, il reste à peine un petit fond...
Apaisée ; affichant un visage austère ; tes mers se mouvent, oscillent. Accalmie avant une potentielle tempête qui ne dépendra que de la réponse qu'elle te donnera. Une seconde vague vient submerger ses jades - "Oui, j'aurais une dernière question avant de te libérer".

Tu gaves le récipient, assez pour finir le fond. Humes l'incisive fumée avant de te désaltérer ; le liquide coule le long de ton œsophage, sans interruption tu déglutis ; pauvre tasse siphonnée, c'est presque un cul sec que tu nous as fait là...
À la fois ferme et délicate, tu reposes la tasse ; dos enfoncé dans ton siège, mains posées sur tes genoux ; une fois prête tu articules - "Naari Etsuko, pourquoi vouloir devenir Iryo-nin et que représente l'Iroujutsu pour toi ?".

Apaisée ; affichant un visage austère ; tes mers se mouvent, oscillent. Accalmie avant une potentielle tempête qui ne dépendra que de la réponse qu'elle te donnera. Une seconde vague vient submerger ses jades.

La question fatidique.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Jeu 19 Juil 2018 - 1:50
La question piège. Si sa sensei était jusque là assez simple dans ses questions bien qu'elle insistait pour les détails et voulait une précision pointue sur chacune des réponses suscitées, elle n'avait pas encore posé une question presque philosophique comme elle venait de le faire. Elle semblait satisfaite des réponses qu'elle avait eu jusque là par la demoiselle aux yeux émeraude, mais désormais, elle devait affronter "Que représente l'Iroujutsu pour toi ?" et "Pourquoi vouloir devenir Iryo-nin ?". Des questions particulièrement vicieuses puisque la réponse qui satisferait son interlocutrice n'était que celle que cette dernière imaginait. C'était très rare les senseis qui acceptaient des avis divergeants venant de leurs élèves, des avis qu'ils ne jugeaient pas assez bons, des motivations pas assez claires, pas assez ou trop désintéressées.

Etsuko prit quelques petites gorgées de son thé, regardant sa tasse, pensive. Elle essayait de se forger sa réponse, une réponse complète et précise, une réponse qui conviendrait à sa sensei. Du moins elle l'espérait.

« L'Iroujutsu représente pour moi... Tout ce que je souhaite. Je ne veux pas tuer sans raison, je veux prioriser l avie. Je veux soigner les autres, leur offrir la possibilité de continuer leur vie Je ne veux pas massacrer, je préfère sauver, et c'est pour cela que, selon moi, l'Iroujutsu est la meilleure des solutions pour atteindre ce but. Je sais toutes les déclinaisons qu'à cet art mais elles ne m'intéressent à vrai dire pas. Ou du moins je ne souhaite pas les apprendre pour les utiliser. Certes elles sont passionantes dans la théorie, et je suis certaine que ceux qui les pratiquent les apprécient, mais c'est uniquement la guérison d'autrui qui m'affecte et que je souhaite faire. C'est cela mon but, ma raison de devenir Iryou-nin. C'est peut-être banal, mais je ne sais pas si je serai capable de grand chose d'autre que de soigner les gens pour ce qui concerne le chakra médical. J'ai d'autres capacités pour blesser ou détruire ou même immobiliser, je ne souhaite pas faire de ce nouvel apprentissage une autre méthode de mise à mort. Ça n'a aucun intérêt à mes yeux. »

Etsuko reposa ses yeux sur sa tasse puis la finit. Encore une fois, elle redressa la tête pour retrouver le regard de sa future chef d'équile. Elle avala sa salive avant de terminer.

« Si je veux devenir Iryou-nin, c'est pour les vies que cet art me permettra de sauver. Et l'Iroujutsu représente pour moi la meilleure des manières d'y parvenir, que ce soit en plein combat entre shinobis ou en plein combat contre une maladie importe au final peu. »

Elle hocha un peu la tête, comme pour affirmer sa conclusion, son récapitulatif de son avis. Elle reposa le récipient sur la table avec douceur, puis passa une main dans ses cheveux pour les remettre en place. La demoiselle aux cheveux de jais regarda finalement sa sensei, attendant son verdict et son ordre pour pouvoir quitter l'entretien, ou alors sa réponse face à la position qu'elle avait prise sur cet art qu'elles partageaient désormais, l'Iroujutsu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Lee Sun-Hi
Lee Sun-Hi

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko Empty
Jeu 19 Juil 2018 - 4:38
Une épineuse question à laquelle il n'est pas aisé de répondre. Prend quelques gorgées du thé corsé ; plonge son regard dans le maté, se concentre, réfléchit ; c'est que tu lui as imposé une complexe mécanique. Tumulte nait dans sa cervelle -tu l'espères-, crée un désordre, un chaos nécessaire. Désassemblage et assemblage de pièce, le puzzle sera pareil ou différent d'un original que tu ignores, effleure à peine. De ce fait, tu peux comparer la vision initiale avec celle qui va naître ; tu ne peux que te référer à la vôtre, à la tienne ; avec le temps tu finis par forger ta propre idée qui, bien que semblable à tes pairs, maintenant diverge. Addition de plusieurs réactifs formant un produit ; réaction réversible ou irréversible. Nécessaire remise en question. Un exercice que la Naari ne put exécuter en profondeur.

Elle est jeune et novice. Indésirable qui cherche à devenir désirable, elle ignore tout de cet art implexe ; la candide en aperçoit à peine la surface, mais tu ne la blâmes pas ne possédant point les points de vues et contextes. Son inné divers du tien et de tes acquis, ainsi, vous attribuant devoirs et morales bien distinctes.
Est-ce que sa réponse te satisfait ? Tu ne diras rien, te contentant d'un - "Bien" - espérant simplement qu'elle ne soit pas pusillanime. Tu ne veux pas d'une cane ou d'une lèche-botte. Tu préfères écouter atrocités et inepties plutôt qu'avoir affaire à de la tromperie, car l'Iroujutsu est art plus que précieux, dont les secrets ne peuvent être dévoilés à n'importe qui ; on te l'a appris. Ainsi tu la laisseras se faire sa propre idée, comme tu te feras la tienne sur elle et son idée ; ne pouvant pour l'instant juger, sans faire preuve d'impartialité.

Munie d'une énième feuille vierge, tu écris ; puis plis, marque le billet de ton sceau et le lui glisse avant de recroiser ses iris.
- "Je te remercie pour tes réponses et ton temps. Je devine que ce ne fut pas facile, mais tu as su resté calme et patiente. Nous nous reverrons dans onze jours à compter d'aujourd'hui, tout y est inscrit.", dis-tu en lui indiquant le billet, "D'ici là j'aimerais que tu repenses à tout ce qui s'est dit maintenant et que tu t'interroges sur la signification du mot, Gosei". Ensuite, tu te lèves, l'invites à faire de même ; raccompagnes la Naari jusqu'à la sortie et t'inclines - "Tu es à présent libre jeune Naari, profites bien de ta journée".

Attendant qu'elle disparaisse de l'horizon, tu refermes ensuite la porte ; retourne vaquer à tes devoirs et obligations.



Billet:
 

Brace Yourself !:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur

Gosei || Note 0 - Prémices . Part. II || Naari Etsuko

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: